AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans ; né le 17 mai 1980.
SURNOM : dans son milieu, on l'appelle mitchell.
STATUT : marié mais séparé. donc libre en principe.
MÉTIER : sur le papier, simple prof de boxe. en réalité, chef de gang , bien qu'il préfère se qualifier de businessman.
LOGEMENT : uc.

POSTS : 52 POINTS : 175

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : en début septembre 2017, heller a été libéré de prison après vingt-deux mois d'incarcération (de novembre 2015 à septembre 2017) ● désormais, il a deux principaux objectifs : reformer son gang et lui redonner sa puissance d'antan et tuer la cause de sa déchéance : lou aberline.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : leena (1/6)

HELLOU
i am the master of this game and everybody knows my name and i will glady make you see that you should have not messed with me. i will HUNT YOU DOWN.


PSEUDO : kingshara
AVATAR : tom love hardy
CRÉDITS : kettricken (a) ; anesidora (s) ; royalrph (g)
DC : //
INSCRIT LE : 02/12/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17680-heller-see-no-evil-hear-no-evil-speak-no-evil#682385 http://www.30yearsstillyoung.com/t17748-heller-rum-for-fun-whisky-for-buisiness#685291 http://www.30yearsstillyoung.com/t17755-heller-strange

MessageSujet: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 0:35





Heller « Mitchell » Strange
i’m a decent guy, i know
But trust me when i say
that i am up to no good.
Pièce d'identité

NOM ≈ Strange. Patronyme atypique, certains blagueurs le qualifierait même d’étrange. Simple vestige de liens du sang dysfonctionnelles, aux yeux d’Heller, ce nom relève désormais plus du trademark que d’un symbole de famille. PRÉNOM(S) ≈ Heller. Le prénom qui lui a été donné, comme si à peine né, on attendait déjà de lui le pire. Simple coïncidence ou œuvre du destin que le petit garçon portant le nom des enfers devienne des années plus tard un infernal gangster. Mitchell. Le pseudo qu’il s’est choisi et par lequel il est le plus souvent désigné lorsqu’il revêt sa casquette clandestine. Deux syllabes inventés de toute pièce – ou presque –  qui font trembler l’underground local et surtout cette traîtresse d’Aberline. ÂGE ≈ Né le 17 mai 1980, il y a quelque chose comme 37 ans. La quarantaine approche à grands pas et elle n'est pas très discrète. Le cap tant redouté par beaucoup a déjà commencé à laisser son empreinte sur le visage d’Heller, l’éloignant de plus en plus de la fringance de ses 20 ans. Il reste cependant robuste, bien bâti et largement capable de casser quelques mâchoires. Et puis, l’âge ne lui fait pas peur. Comme ce qui se fait de mieux dans ce monde – le bon vin, l’amitié et Brad Pitt par exemple – il vieillit très bien. LIEU DE NAISSANCE ≈ Il a vu le jour dans la destination internationale des mariages foireux, du vice et des mauvaises décisions : la lumineuse Las Vegas. STATUT SOCIAL ≈ Séparé mais toujours marié. En principe, il est donc libre. MÉTIER ≈ Officieusement, il est le boss d’une ramification locale d’un grand réseau mafieux. Il est donc chef du « Club » – c’est le nom du gang – ça sonne pas très menaçant, c’est vrai, mais se faire remarquer n’est pas le but. Officiellement, c’est un simple prof de boxe. ORIENTATION SEXUELLE ≈ Il aime les femmes, ces diaboliques emmerdeuses. Elles sont sources de tous les maux et solution à chaque problème. GROUPE ≈ 40 ans, mode d’emploi AVATAR CHOISI ≈ tom – cute lips - hardy

Les informations en vrac

Il est de ces types qui n’ont pas besoin de faire d’effort pour forcer le respect, de ceux avec un certain charisme qui les rend tout de suite sympathique. Ouais c’est un mec sympa, le patron. C’est vrai que c’est une véritable crapule, mais regardez-le rire. Qui croirait à cette histoire de gangster en le voyant comme ça, poli et courtois, se mélangeant parfaitement à la foule ? Personne. Parce que c’est un chic type, ce Heller. C’est un mauvais garçon, certes, mais c’est quand même un chic type. Il est plus fréquentable que la plupart de ces gens qui se prétendent blancs comme neige, innocents de tous crimes. Plus fréquentable de beaucoup d’entre ceux qui n’ont jamais mis un pied dans les ténèbres de la nuit, ceux qui vont jusqu’à ignorer son existence. Car le monde de l’ombre forge les gens. Il leur inculque des principes, il les rend loyaux, et parfois même compatissant. Qui d’autre pour montrer la lumière que quelqu’un qui a en aussi un jour été dépourvu ? Alors c’est vrai que c’est un vaurien ce chef de gang, mais c’est un vaurien qui a du cœur, un criminel dévoué envers ses amis et ses frères et sœurs du Club. C’est vrai que c’est un voyou, mais on peut compter sur lui. On peut lui faire confiance au patron, c’est un mec sympathique, c’est un vrai chic type. C’est pas un gars facile à foutre en rogne, le boss. Il est maître de lui-même, il a le sang-froid, les idées claires, mais il n’est pas à l’abri d’une perte de patience et personne n’a envie d’assister à un éclat de colère. Faut savoir qu’il y a certains trucs qui passent pas avec Heller, des interdits qui le mettent hors de lui. La trahison, par exemple. Et surtout au sein de son gang. Si un jour vous faîtes l’erreur de trahir le patron, considérez votre femme comme veuve, vos gosses comme orphelins. Considérez votre tombe comme déjà creusée et votre corps déjà enterré. Et ce n’est pas faute de les prévenir, ces gens qui s’évertuent à s’écarter du droit chemin. Avec Heller, les choses sont simples : fais ton boulot, te fais pas remarquer par les flics et tout ira bien. Comme déjà dit, ce n’est pas un mauvais bougre le boss, il n’a pas d’intérêt dans la cruauté, il n’est pas dans le rapport de force de brutal. La domination par l’intimidation, c’est pas franchement son truc, au contraire. Si tu rentres dans les rangs, tu deviens membre de la famille. Il te loge, s’assure que tu ne crèves pas la dalle, il te fournit même ta came si t’es un junkie. Mais si t’échoues à ta mission, si tu représentes un danger pour lui ou sa famille ou encore si tu lui dois de l’argent, attends-toi à passer un mauvais moment. Donc un conseil l’ami : sois réglo. Il est un tantinet coureur de jupons aussi, le patron. Il se rapproche de la quarantaine, c’est vrai, mais il a encore du game. C’est un beau parleur, un charmeur né. C’est un gourmand, en matière de nourriture certes, mais en matière de femmes encore plus. Néanmoins, c’est jamais du sérieux avec Heller. Si le grand gaillard avait une liste de choses qui l’effraient, l’engagement serait la première – et probablement dernière – entrée de la liste. Dans ce domaine, il est pire qu’un ado, le boss. Et il a été marié pourtant. Pendant sept ans, mais avec cette fille-là, c’était pas pareil. Elle était pas comme les autres, et puis c’était pas vraiment un mariage ordinaire. Mais ça n’a plus vraiment d’importance maintenant parce qu’il est séparé de cette dite femme alors faut croire que même les « pour toujours » qu’on estime sincère ne durent qu’un temps. Il y a quatre choses qu’Heller affectionne tout particulièrement : les clopes, le whisky, les sucreries et les chiens. Il avait un chien avant, mais sa tarée d’ex-femme en devenir l’a pris quand elle est partie. En fait, il a carrément un point faible pour tout ce qui est petit, mignon ou fragile. C’est peut-être pour ça qu’il accepte aussi facilement des gamins paumés dans ses rangs. Il n’a jamais eu de gosses, mais faut croire qu’il a développé un instant paternel et impossible de lui résister quand des crève-la-faim à peine majeurs viennent se blottir sous son aile. Mais cette capacité à être attendri facilement s’avère être plus handicapante qu’autre chose. Après tout, c’est une de ses gamines qu’il a si gentiment recueilli qui l’a envoyé en prison il y a peu. JE PARLE DE TOI LOU ABERLINE. « Mitchell », le pseudo qu’Heller utilise, il ne l’a pas inventé ou choisi au hasard. En fait, c’est le nom d’un de ses potes d’enfance avec qui il avait l’habitude de faire les 400 coups. Quand il a commencé son parcours dans le monde de l’ombre, le patron ne voulait pas vraiment donner son vrai nom alors il a donné celui de son pote Mitch. Aujourd’hui, cet ami en question est mort et ce pseudo fait désormais également office d’hommage. Il a des tendances maniaques notre grand gaillard. Sans doute parce que dans son milieu, faut toujours nettoyer derrière soi. Le désordre et la saleté, ça l’énerve. Chez lui, c’est propre, ça brille, c’est respirable. Avoir un chez-soi ordonné, c’est un signe de contrôle. Et le patron, il aime avoir le contrôle : sur sa vie, sur celles des autres aussi parfois. Quand on est un mec qui vit sur un fil comme lui, avoir le contrôle, c’est pas négligeable. S’il a beau savoir faire la conversation, ce Heller, c’est pas le genre de type à s’ouvrir sur sa vie au premier venu. Il aime bien garder ses secrets. Les questions trop personnelles ça l’irrite quelque peu. Probablement un effet secondaire de cette peur de l’engagement. Le meilleur moyen d’en savoir un peu plus sur lui, c’est encore de le voir nu. Littéralement. Son corps, c’est son histoire. Il a des cicatrices, plus ou moins marquées, plus ou moins anciennes qui l’habillent, l’accompagnent partout, comme une ombre racontant son passé. Des grains de beauté éparses forment des constellations dans son dos et quelques tatouages viennent décorer cette peau qui a tant à dire. Il a la lettre « M » imprimé pour toujours sur son poignet droit. Il se l’ai faite tatouer quand il était plus jeune, en référence à sa future ex-femme. Aujourd’hui, si on lui demande, il prétendra que c’est le M de Mitchell. Sans être un fanatique de mode, le patron aime être bien habillé. De façon générale, il apprécie être présentable. Il n’est pas du genre à porter des costumes bon marché ou à se vêtir des premières guenilles trouvées à la friperie du coin. Lui, il fait plutôt gaffe à son apparence. Il a l’air d’un aristo pourtant, et surtout, c’est pas son but. Mais disons qu’il a une toilette soignée et c’est toujours agréable à voir. Les véhicules tape-à-l’œil, c’est clairement pas son truc, au boss. Lui, il aime les voitures noires. Il conduit une Chevrolet Equinox couleur de jais et il est en très satisfait. Le gang d’Heller ou le Club est une branche d’un grand réseau mafieux, qui dispose également de ses propres ramifications dans de nombreux domaines. Ainsi, le boss a le nez un peu partout où il y a de l’argent : prostitution, dealers, cambriolages et contrebande principalement. Récemment, Heller vient d’être récemment libéré de vingt-deux mois de prison – dont il avait écopé suite à une prise en flagrant délit de trafic de drogue à grande échelle – pour  non-lieu dans le procès qui était en cours conte lui. Cela fait maintenant trois mois qu’il a retrouvé sa liberté, soit depuis début septembre 2017. Il était enfermé depuis novembre 2015. Il n’est pas au courant que les flics sont toujours derrière lui. Aujourd’hui deux choses l’obsèdent : reformer son gang et retrouver sa puissance ainsi que tuer la cause de sa déchéance : Lou Aberline.

Le joueur derrière l'écran

Sur le net, on m'appelle kingshara, mais appelez-moi king ou shara. J'ai 17 ans, et je viens du Nord . J'ai découvert 30YSY grâce aux top-sites, il me semble , et j'ai cédé à m'inscrire parce que le scénario était trop tentant. Malgré mon emploi du temps chargé, je pourrai tout de même être présente aussi souvent que possible . Mon personnage est un scénario de @lou aberline . Je suis contente de vous rejoindre dans l'aventure et amour .


Code:
<pris>tom hardy ≈</pris> heller strange






voyou
they're out to get me so i gotta lay low no time to stick around i gotta be a ghost some people seem to think i'm the bad guy the root of every problem in their lives





Dernière édition par Heller Strange le Lun 11 Déc - 16:55, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans ; né le 17 mai 1980.
SURNOM : dans son milieu, on l'appelle mitchell.
STATUT : marié mais séparé. donc libre en principe.
MÉTIER : sur le papier, simple prof de boxe. en réalité, chef de gang , bien qu'il préfère se qualifier de businessman.
LOGEMENT : uc.

POSTS : 52 POINTS : 175

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : en début septembre 2017, heller a été libéré de prison après vingt-deux mois d'incarcération (de novembre 2015 à septembre 2017) ● désormais, il a deux principaux objectifs : reformer son gang et lui redonner sa puissance d'antan et tuer la cause de sa déchéance : lou aberline.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : leena (1/6)

HELLOU
i am the master of this game and everybody knows my name and i will glady make you see that you should have not messed with me. i will HUNT YOU DOWN.


PSEUDO : kingshara
AVATAR : tom love hardy
CRÉDITS : kettricken (a) ; anesidora (s) ; royalrph (g)
DC : //
INSCRIT LE : 02/12/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17680-heller-see-no-evil-hear-no-evil-speak-no-evil#682385 http://www.30yearsstillyoung.com/t17748-heller-rum-for-fun-whisky-for-buisiness#685291 http://www.30yearsstillyoung.com/t17755-heller-strange

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 0:36





Once upon a crime
I was indeed looking for trouble
and i’ll admit that
when it came I wasn’t surprised

Brisbane Correctional Center, Novembre 2015

J’ai fixé le plafond pendant des heures.
J’avais tout le temps du monde pour compter les tâches qui le constellaient. Ici, du temps, c’est tout ce que j’avais. Des heures et des heures pour réfléchir et fixer ce plafond sale au-dessus de moi.
Alors j’ai fixé le plafond pendant des heures.
Et j’ai réfléchi. L’enchaînement d’évènements qui avaient constitué ma vie jusqu’à maintenant passait en boucle dans ma mémoire. Un sourire amer a orné mes lèvres.
Tout ça – la prison, la chute du Club, la mort de Mitch et même la trahison de la gamine – ça avait quelque chose à voir avec une fille appelée Mavis Angelo.


*

Naughty Boys

Avant d’être « Mitchell » le gangster, il était juste Heller ; un gosse de Las Vegas, fils d’un père flic et d’une mère morte. Il était juste Heller, le gamin téméraire, fouteur de troubles avec son meilleur copain Mitch, le rejeton du procureur général qui habitait juste en face. Mitch, c’était quelqu’un d’important. Du moins, c’est ce que répétait sans cesse le père d’Heller. Il disait que Mitch, parce qu’il était le môme d’un type qui avait fait de longues études, il devait pas s’attirer de problèmes. « Surtout n’entraîne pas le fils du procureur dans tes embrouilles Heller ! » C’est comme ça qu’il parlait l’officier Strange. C’était pas vraiment un type sympa, cet officier Strange. La mort de sa femme quelques années plus tôt l’avait un peu secoué, c’est vrai, mais c’était surtout la frustration de n’être jamais devenu inspecteur dans la division criminelle qui le rendait aigri et méchant. Il était mécontent de n’être qu’un flicard de base relégué à des tâches médiocres comme trier des rapports et surveiller les sorties de casinos. Ah qu’il était malheureux cet officier Strange ! Et il reportait toute la lourdeur de sa misère dans une attitude paternelle pitoyable. C’était un petit bonhomme grossier, vulgaire, antipathique, et même violent parfois. Et sa dernière lubie en date, c’était la bouteille.
Mais tout ça, ça passait au-dessus d’Heller.
Parce que tant qu’il avait son meilleur copain Mitch, le monde pouvait bien brûler, le ciel pouvait bien tomber, la Terre pouvait s’arrêter de tourner et ça n’aurait eu aucune importance. Ils s’éclataient bien tous les deux. Leur passe-temps : s’attirer des emmerdes. Eux, deux enfants de représentants de la justice, qui ne vivaient que pour cette sensation d’adrénaline lorsque le danger était imminent. Ils plaisantaient souvent en disant que plus tard, ils deviendraient de vrais criminels. Des hors-la-loi vivant toujours au bord du risque, pour ne jamais être à court de ce sentiment si intense qu’on éprouvait lorsqu’on dansait avec la menace.
Ils étaient jeunes, c’étaient encore des ados, vous savez. Ils ne faisaient rien de vraiment terrible : vandalisme par-ci, destruction de biens publics par-là. C’était juste pour se marrer. Jusqu’à ce que ça ne devienne plus drôle.
Plus drôle du tout.

Lethal Blond

« Je peux m’asseoir ? » Elle était belle comme une erreur. Son attitude laissait deviner que c’était une gamine des rues mais son port princier lui donnait l’air d’une reine. Elle avait des étoiles dans ses cheveux blonds et des constellations dans les yeux. Elle était belle comme des regrets. Elle était belle, elle était si belle. Sa personne toute entière respirait la perdition. D’un regard, on devinait qu’elle était de ces filles qui ruinaient des vies juste pour rire et qu’on laissait agir avec plaisir. Elle ressemblait à la fin du monde et ça, pour Heller, c’était irrésistible. « Oui, je t’en prie. » Toute personne est tenue de vivre dans sa vie un moment décisif : l’instant précis où l’on commençait à mourir, à vraiment mourir ; l’instant exact où le papillon bat de l’aile pour aller créer des orages des dizaines d’années plus tard dans le futur ; l’instant où l’on regarde l’enfer droit dans les yeux et qu’on s’y jette quand même. Parce que les Hommes sont si faibles et la tentation si forte.
Pour Heller, cet instant, c’était maintenant.
« Je m’appelle Heller Strange. » « Heller Strange… J’ai déjà entendu ton nom. T’es le gosse au casier long comme la b… le bras ? Tes frasques sont devenues populaires dans mon milieu. » « Ton milieu ? » Elle était une petite frappe immigrée d’Australie, criminelle de bas-étage se concentrant sur des délits mineurs s’associant çà et là avec tous ceux qui pouvaient lui rapporter de l’argent. Elle ne s’ennuyait jamais, toujours sur le qui-vive, à l’affut de la moindre opportunité, de la moindre occasion. Cette fille, elle menait la vraie vie de gangster. Heller était suspendu à ses lèvres, buvant ses mots à s’en noyer. « Tu sais quoi Strange, t’as cet air un peu timbré qui me laisse deviner que tu refuserais jamais un peu de fun. J’adore ça. ». N’importe qui aurait su déceler cette étincelle de démence pure dans les yeux de la belle, mais Heller en était fou et ne pouvait que suivre cette étincelle. Où qu’elle aille. « Au fait, tu ne m’as pas dit ton nom. » Silence dramatique. Comme si le monde savait que c’était le début d’une histoire. « Je m’appelle Mavis Angelo. Et je pense qu’on va bien s’entendre toi et moi. »
Mavis. Mavis. Mavis. Son nom fondait sur la langue comme une douceur sucrée.
Mavis Angelo, blonde létale.
Et malgré son nom, elle n’avait rien d’un ange.

Dead By Morning

*Bip* *Bip* Mec. J’ai merdé… J’ai rencontré cette nana y’a quelques semaines, une vraie tarée. Elle m’a proposé un plan, un truc du style inoubliable et comme un con j’ai accepté. Ça aurait dû être marrant, c’était marrant au début, mais là, je sais pas quoi faire. Je suis dans la merde jusqu’au cou, mon pote. Et la fille est partie. Mitch, faut vraiment que tu m’aide. Rappelle moi… *Clic*

Assis dans un coin du hangar, il était encore sous le choc, le pauvre petit délinquant de Vegas. Un peu plus loin, gisait un cadavre sans doute encore chaud commençant à peine à devenir rigide. Les mains d’Heller tremblaient alors qu’il composait frénétiquement le numéro de son meilleur copain Mitch encore et encore, tombant toujours sur la messagerie. Mais il allait venir, Mitch. C’était obligé. Parce que c’était un bon gars Mitch, un vrai chic type. Le genre qui ne laisserait pas tomber son pote. Jamais. Du moins, c’est ce que se répétait le gosse de flic en serrant son portable dans ses mains pleines de sang. Il avait le souffle court et un peu envie de vomir. Il n’avait pas l’habitude de ce genre de chose.
Après tout, c’était la première fois qu’il tuait quelqu’un.

*

La soirée avait bien commencé pourtant. Mavis et Heller s’étaient torchés au champagne, avaient gagnés quelques centaines de dollars dans un casino pour aller aussitôt les dilapider dans un restaurant fancy à souhait : le genre d’endroit où allaient manger les riches pour se conforter dans leur complexe de supériorité. Et c’était marrant. C’était drôle de jouer les aristos pendant le temps d’une soirée. Ils s’amusaient à parler de façon classieuse et disaient à tout le monde qu’ils s’appelaient Bernadette et Trancy Milford et qu’ils étaient mariés depuis des années. Et ça suffisait à les divertir.
Et puis Mavis eut envie de faire plus. Mavis eut envie de faire pire. Elle repéra une Bentley GT continental cabriolet dans le parking du restaurant et en tomba immédiatement amoureuse. « Strange. On va voler cette voiture. » Si la blonde létale le demandait, Heller obtempérait. Alors c’est ce qu’ils firent, ils volèrent la voiture. Ce n’était pas une première pour le garçon de Vegas. Aussi, le véhicule eut bien vite fait de disparaître du parking sans être remarqué. Du moins, c’est ce qu’ils pensaient.
Et dire que la soirée avait bien commencé pourtant.
Avalant l’asphalte à pleine vitesse dans la lumière dorée de Las Vegas, il se sentait invincible, le duo de vilains criminels. La conduite était dangereuse, pas franchement aidée par l’alcool ingéré mais à cet instant précis, la vie semblait trop belle pour s’en préoccuper. Debout dans la voiture, Mavis hurlait à la lune. « Tu vois Strange, c’est ça la vraie vie. Si t’y crois assez fort, tu peux être immortel. » Elle disait de jolies choses, Mavis. C’était sans doute un peu absurde, mais elle donnait vraiment envie de la croire.
Si seulement, ce n’était pas une menteuse.
« Je crois que quelqu’un nous suit. » C’était pas évident de déterminer si oui ou non on se faisait filer dans une ville aussi occupée que Vegas, mais un SUV noir – comme ceux des méchants dans les films – les talonnait depuis un moment déjà. Heller et sa complice n’avait pas destination, pourtant. Pourquoi suivre une voiture qui n’allait nulle part ? « Déjà ? Je pensais qu’on aurait plus de temps, je pensais pas qu’ils s’en rendraient compte ce soir. Tourne ici. » Heller obéit. Ils entraient dans une région beaucoup moins polluée de la ville sur les bords du Lac Joséphine au niveau des docks abandonnés, le SUV toujours derrière eux. « De quoi tu parles ? De qui tu parles ? Qui ça ils ? Avoir plus de temps pourquoi ? » Mais Mavis n’écoutait plus. Elle avait perdu son air serein. Maintenant elle avait juste l’air… terrorisé. « Ok, Strange. C’est possible que j’ai pas tout à fait été honnête. En fait, cette voiture c’est pas juste une voiture choisie au …. »
Elle ne termina jamais sa phrase.
Le SUV venait de leur rentrer dedans. Heller perdit le contrôle. La voiture fit une embardée monstre et plongea dans le lac Joséphine. La surface de l’eau se couvrit de rides. Puis plus rien pendant une minute. Peut-être deux.
Et une tête émergea.
Suivie d’une autre.
« MAVIS. C’EST QUOI CE BORDEL ? » Elle ne répondit pas. Ils s’extirpèrent de l’eau, trempés jusqu’à l’âme. Heller était enragé, surpris, encore un peu bourré et confus. Tout ça à la fois. La blonde létale, quant à elle, semblait au bord de l’hystérie. Elle serrait le sac qu’elle avait sorti du lac suffisamment fort pour se rompre les doigts en répétant sans cesse, à voix basse qu’elle avait merdé. Plus comme un mantra que comme une excuse. « Je te parle ! » « J’ai merdé. J’ai carrément merdé, ok ? Je savais pas qu’ils allaient nous retrouver si vite. Et maintenant la voiture et son contenu pourrissent au fond du lac et on est mort. » Ils criaient tous les deux à présent. Ils n’eurent cependant pas le temps de se disputer plus longtemps. Un peu plus loin, deux silhouettes se détachaient de la semi-pénombre baignant les docks abandonnés. « Heller, écoute, sur ce coup, j’ai fait n’importe quoi et j’ai pas le temps de t’expliquer, mais si tu ne fais pas ce que je dis, tu vas te faire tuer. Tu m’entends ? Maintenant suis-moi. » Le pauvre gosse de flic n’avait d’autre choix que d’obtempérer. Il suivit Mavis dans le hangar le plus proche, trouvant refuge derrière une pile de boîtes. Derrière eux, les bruits de pas se rapprochaient. Du sac qu’elle avait sorti de l’eau, blondie récupéra un petit pistolet. « Putain, j’en reviens pas. Tu te ballades avec un flingue ? » Elle posa un doigt sur ses lèvres, lui faisant signe de se taire.
La suite se passa très vite.
Deux types armés entrèrent dans le hangar. Mavis tira en premier. Elle tourna la tête au moment où la balle partit. Visiblement, elle n’avait pas l’habitude. Des coups de feu resonnèrent dans le hangar et l’un des deux types dû être touché car son flingue tomba. « Heller ! Ramasse le ! Heller sursauta. A quelques mètres de lui, une arme au sol. Encore plus loin devant, le type à qui elle appartenait. Ça se passa comme dans les films. Heller se mit en courir en direction du flingue et mit la main dessus en premier. Il ne réfléchit pas, la balle partit toute seule, atteignant l’autre gars en pleine poitrine. Il tomba comme une masse. Petit délinquant venait de devenir un vrai gangster. En voyant son collègue s’effondrer, l’autre henchman pointa son arme sur Heller qui, dans sa torpeur, n’eut pas le moindre mouvement d’esquive. Le henchman ne tira pas. Une balle maladroite de Mavis l’atteignit dans le bras avant qu’il en ait l’occasion. Blessé et en infériorité numérique, il décida de s’enfuir, non sans lâcher une dernière menace. « Maintenant on sait que c’est toi la traîtresse, Angelo. Toi et ton abruti de copain. Tu l’as appelé Heller, ça doit donc être le gosse de flic. Vous allez le regretter. »
Le silence retomba dans le hangar. Un ange passa. Suivi d’une centaine d’autre. Mavis fut la première à parler. « Strange, qu’est-ce que tu fous ? » De désespoir, il s’était mis à tenter de réanimer le henchman qui s’était pris une balle dans la poitrine. Dans son ignorance et sa précipitation, il faisait sans doute beaucoup plus de dégâts que de bien. « Strange. STRANGE. Il est mort, ok ? Ça sert à rien ce que tu fais. Il faut qu’on se tire de là. » Heller cessa sa tentative désespérée de massage cardiaque. Ses mains étaient couvertes de sang. « Tu te rends compte de ce qui vient de se passer ? Je n’irai nulle part avec toi tant que tu m’auras pas expliqué. Un mec est MORT, Mavis. J’ai… J’ai tué quelqu’un. » Soupir. « Tu dois savoir qui est Hogan, le patron du grand hôtel sur le Strip ? Et bah c’est aussi un chef de gang. Surprise ! Et la voiture que je t’ai faite voler, c’était la sienne. Elle contenait une valeur inestimable de cocaïne dans le coffre et maintenant toute la marchandise va nourrir les poissons. Ça fait quelques temps que je travaille pour Hogan et j’en avais marre de Las Vegas. J’avais prévu de voler sa came, la vendre discretos et me barrer. Tomber sur toi ne faisait pas partie du plan, mais je t’ai trouvé trop mignon. Sauf que rien ne s’est passé comme prévu et maintenant qu’on a noyé la drogue du boss et que t’as tué un de ces gars, on sera mort d’ici demain matin si on fait rien. Alors tu peux rester là et essayer de sauver la vie d’un mort, mais moi, je me barre. » Heller n’en croyait pas ses oreilles. Comment ça avait pu lui arriver à lui ? Lui, qui rêvait de vie de gangster, il n’était pas encore prêt pour tout ça. « Quand j’ai dis que ton nom était connu dans mon milieu, je ne mentais pas. Hogan sait qui tu es, du moins, il ne tardera pas à le savoir. Ne rentre pas chez toi. » Elle avait l’air dur mais sa voix trahissait son hésitation. « Tu as mon numéro. J’aurai jeté mon téléphone d’ici le lever du soleil. Passé ce délai, tu devras te débrouiller tout seul. » Ses lèvres articulèrent un je suis désolée silencieux. Et comme ça, elle était partie.
Heller resta assis sans faire un bruit pendant un moment. Puis, réalisant qu’il avait perdu son téléphone pendant l’accident de voiture, il glissa avec précaution les doigts dans la poche du mort pour récupérer son portable et s’éloigna du cadavre. Il composa ce numéro qu’il ne connaissait que trop bien. La messagerie de son meilleur copain Mitch l’accueillit.

*Bip* *Bip* Mec. J’ai merdé… J’ai rencontré cette nana, une vraie tarée. Elle m’a proposé un plan, un truc du style inoubliable et comme un con j’ai accepté. Ça aurait dû être marrant, c’était marrant au début, mais là, je sais pas quoi faire. Je suis dans la merde jusqu’au cou, mon pote. Et la fille est partie. Mitch, faut vraiment que tu m’aide. Rappelle moi…
J’ai tué quelqu’un. *Clic*


La soirée avait si bien commencé pourtant.

Hogan

Mitch arriva quelques heures avant la première voiture de police. Il aida Heller à disposer du cadavre et des preuves sans poser de questions. La vue d’un corps déjà froid coulant dans le lac Joséphine était le genre de truc qui ferait fuir n’importe qui de sensé, mais pas Mitch. Pas une seule fois, il ne tenta de se débiner. C’était un mec comme ça. On pouvait compter sur lui. « Quoique qu’il se soit passé ici ce soir, j’imagine que c’est mon problème aussi désormais. Et maintenant ? » Maintenant, Heller avait juste envie de dormir. Les nuances d’encres de la nuit ne tarderaient pas à s’effacer du ciel au profit de la lumière rose-orangée du jour et avec le soleil venait la fatigue. Tout ce qu’il restait de cette soirée désormais, c’était des secrets au fond du lac et une soudaine, irrépressible envie de dormir.

BREAKING NEWS : Un cadavre et une voiture au coffre remplie de cocaïne ont été repêchés tôt dans la matinée dans le lac Joséphine. La police suspecte un règlement de compte entre gangs. Une enquête a été ouverte.

Ce matin-là, Las Vegas se réveilla avec une gueule de bois et un meurtre sur les bras. L’affaire était dans toutes les bouches, la police était en alerte. Elle espérait attraper le gros poisson qui lui filait sans cesse entre les doigts : Hogan. Beaucoup d’interrogatoires eurent lieu. Heller n’y échappa pas. Des témoins le plaçaient lui et sa blonde létale dans le restaurant où avait été volé la voiture peu de temps avant les évènements. La police ne put rien tirer de lui. Mavis aussi aurait dû y passer, mais elle avait disparu. Le soleil était levé à présent. Elle avait probablement déjà jeté son téléphone. Il ne restait d’elle que de la fumée. Peut-être était-elle partie à la conquête d’une autre ville ou alors elle était retournée chez elle en Australie. Il avait envie de l’appeler parfois, cet idiot d’Heller. Pour lui dire d’aller se faire foutre ou pour lui dire de revenir ou alors les deux. Dans le monde de ce petit délinquant de Vegas, elle n’avait existé que pendant quelques semaines. Et pourtant, c’était comme si elle avait toujours été là. Mavis Angelo, son odieuse blonde létale.
L’affaire du lac Joséphine – comme elle fut surnommée par les médias – mourut très vite. Après deux semaines, Sin City était déjà passée à autre chose. Quant à la police, elle pataugeait. Il s’avérait qu’entre le départ d’Heller et de son meilleur copain Mitch de la scène du crime et l’arrivée de la police, le gang d’Hogan était passé faire le ménage. Après tout, c’était leur drogue, leur voiture et leur henchman noyés au fond du lac. Il y avait beaucoup à perdre pour eux. Aussi, l’enquête aboutit vite à un cul-de-sac et l’histoire cessa de faire du bruit. Heller dormait de nouveaux sur ses deux oreilles. Il n’était plus inquiété d’être pourchassé par Hogan et sa bande. Un sentiment de sécurité l’avait regagné. La vie était à deux doigts de reprendre un cours normal.
À deux doigts.

*

Lorsqu’il n’était pas en train de se faire entuber par des jolies blondes ou en train de se débarrasser de cadavres, Heller travaillait. Il n’avait jamais eu envie de poursuivre des études supérieures et Las Vegas regorgeait de petits boulots. Il était du genre à se faire virer souvent, le gosse de flic. Ces temps-ci, il occupait un poste de barman. D’habitude, il ne faisait jamais le service de fermeture, les horaires l’incommodaient trop. Ce soir, cependant, c’était différent : une collègue qu’il trouvait à son goût avait besoin de changer de service et Heller espérait qu’en lui accordant cette faveur, il pourrait se la faire. Très mauvaise idée. Peut-être que s’il n’avait pas été aussi libidineux, les choses se seraient passées différemment.
D’habitude, le bar se vidait complètement une dizaine de minutes avant l’heure officielle de la fermeture. Il y avait donc toujours une petite fenêtre de temps pendant laquelle la porte était ouverte, mais hormis le barman en service, il n’y avait personne dans le bâtiment. C’est pendant cette période que quatre types entrèrent dans le bar. « On ferme dans dix minutes. Vous devriez aller ailleurs. » Heller ne releva même pas la tête. Il avait été prévenu aux sujets des quelques ivrognes qui venaient parfois juste avant la fermeture, pour obtenir une dernière pinte. « Je pense qu’on va rester encore un petit moment. Pas vrai, Mitchell ? » Heller dégluti. Il leva enfin les yeux pour regarder à qui il avait affaire. Devant lui, son meilleur copain Mitch avait un flingue braqué sur la tempe. En plus du type tenant l’arme, un autre était assis au comptoir derrière lequel se trouvait Heller. S’il portait un flingue, ça ne se voyait pas. « Tu sais, contrairement à Angelo, tu ne t’es pas rendu très difficile à trouver. C’est vraiment stupide de ta part. » Heller ne bougea pas, il ne dit pas un mot. Ses yeux passaient successivement de son meilleur copain Mitch à l’arme qui le menaçait. « Je suis Hogan. Mais j’imagine que tu l’avais déjà deviné. La voiture que tu as volée et son précieux contenu m’appartenaient. Ah et lui, c’est mon nouveau pote Mitchell. Mais ça aussi tu le sais déjà, pas vrai ? » « Je ne sais pas de quoi vous parlez. » Hogan eut l’air ennuyé. « J’avais entendu parler de toi. Tu aurais pu faire une bonne recrue. Mais il a fallu que tu penses avec ta bite et que tu laisses embobiner par cette connasse d’Angelo. J’aurai dû me débarrasser d’elle quand j’en avais l’occasion. » Hogan cessa de tenir Mitch en joue pendant un instant, le temps de se gratter le menton avec le doigt sensé appuyer sur la gâchette. « Bon. Finis les bavardages. Je vais te poser une question simple. Tu réponds correctement, yay ! Tout va bien. Tu mens, je bute ton pote, ok ? » Heller montra le meilleur copain Mitch d’un signe de tête « Je n’ai jamais vu ce mec de ma vie. Hogan sourit. Sans crier gare, il tira une balle dans le bras de Mitch. Un cri resonna dans le bar puis un silence de mort. Poussé par un réflexe fraternel, Heller voulut sauter par-dessus le comptoir, l’acolyte l’en empêcha. « Ecoute, petit, j’ai pas le temps de jouer au plus fort avec toi. Je suis le plus fort. Donc sois un bon garçon et réponds sagement à la question. Heller se releva. Hochement de tête. « Très bien. Où est cette pute d’Angelo ? « Je sais pas. » Hogan n’eut pas l’air satisfait. Il leva de nouveau son arme vers Mitch. « Attends ! Attends ! Attends ! Je ne sais vraiment pas. J’ai aucune raison de la protéger. Elle est partie sans moi, cette nuit-là. Elle ne m’a pas dit où elle allait. C’est la vérité, je le jure. Je... Je peux l’appeler. Je lui dirai de me rejoindre quelque part, n’importe où. » « Ça ne marchera pas. Elle n’est pas aussi stupide que toi. » « Ca ne coûte rien d’essayer » Malgré son air sceptique, Hogan laissa Heller sortir son téléphone. Il savait que Mavis ne répondrait pas, mais quel autre choix avait-il ? Il devait gagner du temps. Il composa donc le numéro de sa blonde létale. Comme prévue, personne ne décrocha. Il répéta une fois, deux fois, Hogan perdit patience à la troisième fois. « Tu te fous... » Un bruit. Plusieurs bruits.
Dehors des sirènes de police.
« T’as appelé les flics ? » Ce n’était pas l’œuvre d’Heller. Cependant, il profita de cet instant d’inattention pour se ruer sur le henchman en face de lui. Il s’empara de la bouteille la plus proche sur le comptoir et la lui brisa sur la tête. Mitch saisit l’occasion à son tour. Profitant de la confusion, il frappa Hogan de son bras valide, faisant tomber l’arme qu’il tenait au sol. C’était le moment ou jamais. Les deux garçons coururent vers la porte et émergèrent du bar, respirant de nouveau, comme on sort d’une longue apnée. La police était là, encerclant le bar. « Ne tirez pas ! »
*PAN*
*PAN*
Il y eut deux coups de feu, provenant de l’intérieur du bar. Une douleur indescriptible frappa Heller au flanc et irradia tout son corps. La dernière chose qu’il entendit avant de perdre connaissance fut la voix d’Hogan. « Si je tombe fils de pute, je vous emmène avec moi. ». La dernière chose qu’il vit fut le corps de Mitch étendu sur le sol, son sang formant une couronne autour de sa tête.

Hail And Farewell

Certains ont des frères et sœurs, d’autres ont des cousins. Moi j’avais Mitch. Un peu comme un frère, mais en mieux. On a toujours tout fait ensemble. Nos premiers pas, nos premières arrestations, nos premières meufs. C’était un vrai con. Mais j’étais pire. Je suis pire. Vous savez, je suis pas vraiment doué pour les discours et je sais que vous aimeriez que je dise quelque chose d’inspirant, que je parle du bien que Mitch avait fait dans sa vie mais ce serait mentir. Comme je l’ai dit, Mitch, c’était un vrai con. Il avait un casier au moins aussi long que le mien, il faisait pleurer les bébés dans le bus et il était presque tout le temps bourré. C’était un crétin, mais c’était un bon pote. Le genre de pote qui aiderait à disposer d’un cadavre sans poser de questions et qui se prendrait une balle dans la tête parce que son meilleur ami est un pire crétin que lui. J’ai jamais eu de frère ou de sœurs, je parlais à peine à mon père, j’avais pas grand-chose. Mais j’avais Mitch. Et pour le temps que ça a duré, on s’est bien marré.
Adieu, mon pote. Vu la tournure que ma vie a prise, je ne tarderai pas trop.


L’enterrement de Mitchell devait avoir lieu cet après-midi. Heller n’irait pas. Son ode funèbre écrite sur un papier chiffonné gisait au fond de la poubelle de sa chambre d’hôpital. Il occupait cette chambre depuis trois jours. Après s’être fait tiré dessus, il perdit connaissance pour se réveiller ici. On lui confirma la mort de Mitch et lui apprit que c’est une voisine, alertée par un coup de feu qui avait appelé la police. Quant au coup qui avait touché Heller au flanc, il était apparemment superficiel et ne présentait pas de réel risque pour sa santé. Tous les médecins lui répétaient qu’ils avaient été chanceux. Mais alité dans son lit d’hôpital, sachant que Mitch était mort par sa faute, Heller ne pouvait s’empêcher d’en douter.
Aujourd’hui, il quittait Las Vegas. Il n’irait pas à l’enterrement de son meilleur copain Mitch. Il n’avait pas envie de pleurer et de passer par toutes les étapes du deuil et que des inconnus lui présentent leur condoléances. Il voulait juste repartir de zéro. Peut-être qu’il mènerait une vie normale, qu’il trouverait une nana pas trop chiante et qu’il se casara pour vivre le rêve américain comme on le voit à la télé. Ça semblait ridicule. Mais peut importe ce que le futur lui réservait, ce serait loin d’ici. Maintenant qu’Hogan était en prison, il n’avait plus rien à fuir mais il y avait quelque chose de pourri dans l’air de Vegas. C’était l’heure de partir, sans dire un mot. Sans faire un bruit.
Et comme ça, Heller était parti. Il n’avait pas vraiment de destination, il avait envie de voyager. Il commença par la Californie, longeant l’océan, faisant connaissance avec ces filles californiennes à la peau dorée et aux cheveux décolorées qui faisaient fantasmer le pays tout entier. Puis il continua sa route au travers de l’aride Arizona. Et ce fut en plein milieu du Nouveau-Mexique, trois ans après la mort de Mitch qu’il retomba sur elle.

Lethal Blond II

« Tu n’as pas été facile à trouver, Strange. » Elle était de retour. Avec ses jolis cheveux blonds et son sourire enjôleur. Jamais Heller n’aurait cru revoir son visage un jour. Il la détestait, il ne la détestait pas du tout. Il aurait voulu la frapper, l’embrasser, lui dire de partir, lui dire de rester. Il la détestait, mais elle était toujours Mavis Angelo, sa blonde létale, inoubliable. « Qu’est-ce que tu fais là ? En fait, je m’en fous. Dégage. » « Après deux ans, c’est tout ce que tu as à me dire ? … Ecoute, je suis désolée pour ce qui t’es arrivé après mon départ. La mort de ton pote et tout ça, mais ça fait deux mois que je te cherche. J’ai dû faire jouer tous mes contacts pour te retrouver. » « T’es cinglée et une t’es une stalkeuse. Dis-moi ce que tu veux et barre-toi. » Il éprouvait une vraie hostilité à son égard, mais il ne pouvait ignorer que cette fille était comme aucune autre. Elle avait une emprise sur lui, quelque chose de magique. La haine qu’il avait pour elle était cathartique. « Tout doux, tiger. Je suis venue pour me faire pardonner. Hogan est sorti de prison il y a quelques mois. Depuis, je te cherche. Il doit te chercher, nous chercher aussi. C’est un peu de notre faute s’il est allé en prison. Et si j’ai pu te retrouver, il ne tardera pas à en faire de même. » Au début, Heller croyait qu’elle mentait. Hogan s’était fait coffrer pour meurtre entre autres choses. Jamais il n’aurait pu sortir après trois ans de peine. Mais c’était un homme puissant. Il avait dû trouver un moyen. Les mecs comme lui trouvaient toujours des moyens. « Heller, je sais que tu me fais pas confiance. T’as aucune raison de me faire confiance, mais toi et moi, on sait très bien qu’on partage un truc. Peut-être que c’est parce qu’on est un peu taré tous les deux, je sais pas. Quoiqu’il en soit, je retourne en Australie dans deux semaines. Tu devrais venir avec moi. Hogan ne nous poursuivra pas à l’autre bout du monde. Et puis je connais des gens là-bas. Je te trouverai un job. Un vrai job qui te convient, pas ces conneries de petits boulots que tu te tapes ici. » Elle ne pouvait pas être sérieuse. Après trois ans, elle débarquait comme une fleur en lui proposant de se tirer avec elle à l’autre bout du monde. « T’es vraiment folle, Mavis. « Oui. Et toi aussi. Et c’est pour ça qu’on va si bien ensemble. Je sais que j’ai merdé il y a trois ans, mais avant ça, on s’est bien éclatés tous les deux, non ? Ça a duré que le temps de quelques semaines, mais c’était suffisant. Toi et moi, on est pas fait pour la vie normale. Tu peux te mentir à toi-même et te convaincre que cette vie de nomade et de boulots de merde te satisfait mais moi, je sais que c’est faux. Moi, je sais ce qu’il te faut. T’es un gangster, Heller Strange. T’en as toujours été un. Et c’est pour ça que tu vas venir avec moi. Je serai à l’aéroport le plus proche au terminal D dans exactement quatorze jours à 12h. Si tu viens pas, tu le regretteras toute ta vie. C’est-à-dire pas très longtemps, puisque si ce n’est pas la routine qui te tue, Hogan aura ta peau. »

Et quatorze jours plus tard, Heller était au rendez-vous au terminal D à 12h. Il devait vraiment être fou.

The Rise of An Empire

Brisbane sentait bon le bord de mer. La ville avait run éseau mafieux étonnamment grand. Heller y entra grâce aux connections, apparemment infinie de Mavis. Elle était la fille d’un cousin d’un oncle de quelqu’un d’important ou quelque chose comme ça. Et ainsi naquit Mitchell, le gangster. « C’est glauque d’utiliser le nom de ton pote mort comme pseudo. »
Au début, Heller était un dealer qui prenait des ordres d’un supérieur. Il était encore téméraire à l’époque et stupide. Mais il finit par mûrir. Il troqua sa témérité pour de l’intelligence et sa stupidité pour du bon sens. Heller grandissait. Il apprit que s’il voulait rester sous les radars, il lui faudrait une couverture un peu plus solide que barman ou caissier. Alors il devint professeur de boxe. Il avait toujours été quelqu’un de sportif. Par ailleurs, un métier comme prof de boxe lui laissait un emploi du temps relativement flexible. En vieillissant, il acquit de l’expérience et gagna le respect. Cinq ans après ses débuts, Mitchell le novice devenait Mitchell, chef de gang, chef du Club. Il ne fallut pas beaucoup de temps au Club pour se faire remarquer, pour devenir quelque chose dont tous les criminels avaient entendu parler. C’était devenu le nom que tout le monde reconnaissant et Mitchell était devenu un symbole.

En parallèle de son ascension, Heller vivait une relation on and off des plus explosives avec sa blonde létale. Elle était une source de problème constante, elle lui tapait sur les nerfs, elle parlait trop fort, elle mâchait trop bruyamment. La journée, elle était insupportable, le soir, il ne pouvait pas dormir sans elle. Ils s’engueulaient souvent pour se reconcilier le jouer d’après. Ils se passionnaient des mêmes choses et se ressemblaient sur de nombreux points. Heller la détestait tellement qu’il ne pouvait que l’aimer. L’aimer pour de vrai, l’aimer sincèrement. Alors il fit la chose la plus stupide et la plus impensable au monde : en 2008, il la demanda en mariage, elle, Mavis Angelo : criminelle et menteuse, emmerdeuse et femme fatale. Il la demanda en mariage et elle dit oui. Heller, pauvre fou, était tombé amoureux de son bourreau, de son meilleur cauchemar, de son plus mauvais rêve. Mais comment aurait-il pu résister ? Il le sut dès le premier jour. Elle était une reine des glaces dont on craignait la froideur mais désirait si ardemment la brûle. Elle était belle, elle était violente, elle était vulgaire. C’était une blonde létale impure mais c’était sa blonde létale impure.
Et juste comme ça, un empire était né

The Fall of An Empire

Les choses commencèrent à se gâter courant 2014. Cette année-là, le Club reçut une nouvelle « sœur ». Lou Aberline. Un chat de gouttière auquel Heller ne put résister. Dès qu’il la vit, il sut qu’elle ferait partie de ses favorites. Elle avait du talent. Mavis la détestait. Elle la trouvait prétentieuse et surtout, elle était jalouse. Elle suspectait son mari de la tromper avec celle qu’il appelait une sœur et ça la rendait folle. Mavis souffrait d’un TEI et des fois, elle pétait les plombs. Elle cassait des trucs, elle hurlait, pleurait de rage et depuis l’arrivée de Lou, ça lui arrivait de plus en plus souvent. Son hystérie qui avait un jour été charmante était devenue ingérable. De plus, son instabilité représentait un véritable danger pour le Club. « T’es vraiment qu’un porc Strange. Je te déteste. » Elle criait souvent ça en lançant des assiettes jusqu’au jour où Heller lui répondit. « Très bien. Dans ce cas, on arrête. Je te l’ai déjà dit, cette fille c’est juste une fille du Club et je vais pas passer le restant de ma vie à te l’expliquer. Qu’est-ce qui vas pas chez toi ? » « On arrête ? Est-ce que t’es en train de me demander le divorce, petit bâtard ? » « Faut croire que oui. J’adore cette maison et ça m’emmerde que tu casses tout à chaque fois que tu pètes les plombs. » « Vas te faire foutre toi, ta maison et ta connasse de Lou ! Sois en sûr, tu ne vas pas te débarrasser de moi aussi facilement. Pour le meilleur et pour le pire, chéri. » Et le lendemain, elle était partie avec le chien en prenant soin de laisser une petite note sur l’oreiller.

Je refuse le divorce petit bâtard, t’as signé pour le meilleur et pour le pire et on a déjà épuisé le meilleur. Mais pour l’instant, j’en ai marre de ta gueule alors je m’en vais avec Pride. Contrairement à toi, lui, c’est un bon chien. Je reviendrai quand je n’aurai plus envie de t’étriper. D’ici là, va te faire foutre !
P.S : Je t’aime quand même.
- Mavis, ta femme.

Elle partit pendant près d’un an. Après deux semaines sans la voir, Heller conclut qu’elle ne reviendrait pas. Elle lui manquerait sans doute un peu, mais c’était une épine en moins dans son pied. Il recommença donc à agir en célibataire. Jusqu’à ce qu’elle réapparaisse de nulle part en novembre 2015. « T’es un oiseau de mauvais augure, Mavis. A chaque fois que tu apparais après une longue période d’absence, il se passe quelque chose de dramatique. Quel malheur tu vas bien pouvoir m’apporter cette fois-ci ? Il ne croyait pas si bien dire. Quelques jours seulement après le retour de sa femme, Heller se faisait prendre en flagrant délit de trafic de drogue à grande échelle à cause de la négligence de Lou Aberline. Mavis ne vint le visiter qu’une seule fois en prison, au tout début de sa peine. Juste pour le narguer. « Oh babe, je n’ai vraiment pas envie d’être cette fille-là, mais il faut bien que quelqu’un te le dise : je te l’avais bien dit, je l’ai jamais senti cette fille. Il faut toujours écouter sa femme… Au mais regarde l’heure, c’est que le temps passe vite en prison. Tu vas me manquer, mon amour. Je n’aurai plus personne sur qui lancer des assiettes. Je t’aime, tu m’aimes, blablabla. Allez à dans quelques années ! Et surtout ne fais pas tomber la savonnette. »
Et juste comme ça, un empire était tombé.

Logan City, de nos jours

J’ai fixé le plafond pendant des heures.
Je réfléchissais. Ça faisait maintenant quelques mois que j’étais sorti de taule et j’avais des comptes à régler. En vingt-deux mois, il y avait eu du bordel dans mes affaires. Le Club avait perdu de sa puissance, des gens qui devraient être morts étaient toujours en vie, des novices avait commencé à se prendre pour des durs. Y’avait eu du bordel dans mes affaires et il était grand temps de faire le ménage. Bientôt, tout le monde serait au courant : Mitchell sorti de prison. Ça en fera pisser plus d’un. Mais j’avais envie d’un exemple. Je voulais montrer à tout le monde que j’étais revenu.
Que j’étais jamais parti.
Et il y avait justement ce mec, chef d’un gang rival qui avait des comptes à me rendre. Une petite raclure qui avait cru pouvoir profiter de la tempête d’octobre 2016 pour me la mettre à l’envers. C’est vrai que c’était il y a longtemps mais pour les traîtres et les fils de pute, je faisais pas de prescription. Et puis y’avait ce mec de la police aussi : Zehri. L’officier revanchard qui voulait faire payer un criminel pour la mort de son camarade. Bien sûr, j’ai exploité cette haine. Lui et moi, on voulait la même chose. Alors je lui ai fait une proposition qu’il ne devrait pas accepter, mais qu’il ne pouvait décemment pas refuser : s’associer avec moi. Aussi vrai qu’il fallait combattre le feu par le feu, il n’y avait rien de mieux qu’un voyou pour en débusquer en autre. Je n’avais pas toujours pas eu de réponse, mais le diable était patient. Le diable sera gagnant.
Cette pensée m’a fait sourire.
Je reconstruirai mon empire. J’élèverai de nouveau mon nom comme un étendard de domination. J’irai débusquer les rats jusque dans leurs trous. Et surtout, après vingt-deux de mois d’attente, vingt-deux mois à me préparer à cet instant, vingt-deux mois à rêver mes crocs de loup dans sa chair tendre, j’aurai ma vengeance.
Lou Aberline ; verrouille tes portes, ferme tes fenêtres, ne fais pas un bruit. Où que tu ailles, je serai ton ombre.
Lou Aberline, j’aurai ta peau.






voyou
they're out to get me so i gotta lay low no time to stick around i gotta be a ghost some people seem to think i'm the bad guy the root of every problem in their lives





Dernière édition par Heller Strange le Dim 10 Déc - 3:37, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 22 ans. 19071995
SURNOM : Bonnie, Bibi, Ambre...
STATUT : Freedom.
MÉTIER : Etudiant ; master en physique, spé. astrophysique.
LOGEMENT : #360 Fortitude Valley ; avec sa soeur.

POSTS : 457 POINTS : 4615

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Bigender, ne s'offensera pas du "elle", et s'amusera si son côté queer vous dérange ; plus il est affamé, plus il devient irritable ; déteste les gens qui mangent la bouche ouverte ; nullement du matin, très efficace le soir venu ; chanteur correct, bon danseur, adore la musique des 80s ; la tête dans les étoiles depuis tout petit, un vrai passionné d'astronomie ; fusionnel avec sa jumelle Sybille (sa mère est morte à leur naissance, il ne s'entend plus avec son père) ; entre sucreries, pâtisseries, sodas... son taux de sucre dans le sang est sûrement plus élevé que ses globules rouges.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

RPs EN ATTENTE : nina + mia + kyte/rosa + wayne
PSEUDO : Aslak.
AVATAR : Fionn Whitehead.
CRÉDITS : aslak (avatar + sign)
DC : Myrddin.
INSCRIT LE : 16/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16871-ambroise-hold-fast http://www.30yearsstillyoung.com/t16924-hey-sky-take-off-your-hat-i-m-on-my-way http://www.30yearsstillyoung.com/t16925-ambroise-macleod http://www.30yearsstillyoung.com/t16926-ambroise-macleod

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 0:43


Oh boy. Ça promet tellement.

Tu vas pas le regretter ce scénario, Lou est aussi d'enfer que ton prénom mon beau, ça va faire des étincelles. Hâte de voir ça et d'en lire plus ! Bienvenue parmi nous !


it's all about green eyes and black hair.


:prof: :
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
le changement de bord
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans
SURNOM : Tom, Tomus, Tommy
STATUT : En couple et heureux avec Myrddin
MÉTIER : Ancien amiral de la Royal Navy, actuellement en phase de servir la navy à terre.
LOGEMENT : heureux locataire d'un duplex avec Myrddin à Toowong

POSTS : 2770 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Ancien amiral de la royal navy, la mer à longtemps été sa maison • Père de deux enfants, ex mari de leur mère, son mariage ne le rendait plus heureux • Ses enfants sont tout pour lui • Ainé des Beauregard, il donnerait sa vie pour ses frères • Fils aimé, fils prodige, Thomas sait qu'il décevra son père avec son divorce • Il joue de la guitare, aime le bon vin et a de nombreuses histoires à raconter • Avec un divorce, les enfants d'un foyer malheureux à deux foyer heureux
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : I'm in love with your smile, your body, your voice, your laugh. I'm in love with you. ~Myrddas



Don't waste your time looking back, you're not going that way ~Ida



~ Ginny
PSEUDO : Sundae
AVATAR : Tom- WayTooSexy- Hiddleston
CRÉDITS : Avatar moi, gif de profil 'Myrddas' @soeur d'arme
DC : Nathan & Martin & Clément
INSCRIT LE : 12/03/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t1034-tom-o-etre-a-l-heure-c-est-deja-etre-en-retard http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 0:47


Un parfait choix de scénar', crois-moi

Welcome home !


 The rythm of love
We may only have tonight, but till the morning sun you're mine all mine. Play the music low and sway to the rhythm of love. When the moon is low we can dance in slow motion



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : À 27 ans, la trentaine arrive trop rapidement, ce qui l'effraie grandement.
SURNOM : Cupcake.
STATUT : Célibataire. Elle est trop naïve pour remarquer que les hommes où elle travaille essaient d'attirer son attention.
MÉTIER : Graphiste pour le magazine GQ.
LOGEMENT : Appartement #55 à Redcliffe.

POSTS : 772 POINTS : 1710

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est végétarienne depuis deux ans. À ses yeux, c'est la meilleure décision de sa vie. ≈ Elle a, malheureusement, tendance à se ronger les ongles, surtout lorsqu'elle est nerveuse, ce qu arrive souvent. ≈ Sa dernière relation amoureuse a été une catastrophe.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LeonardoJordaanMayArianeLeenaMaxwell



RPs EN ATTENTE : Camille ✻ Wayne
PSEUDO : Mannie
AVATAR : Sophie Cookson.
CRÉDITS : Killer from a gang (avatar), Sophiecooksondaily (gif) & Endlesslove (signature)
DC : Aucun.
INSCRIT LE : 05/11/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17409-find-beauty-in-the-small-things-thea http://www.30yearsstillyoung.com/t17424-i-am-the-master-of-my-fate-i-am-the-captain-of-my-soul-thea#673457 http://www.30yearsstillyoung.com/t17425-thea-ayling#673461 http://www.30yearsstillyoung.com/t17445-thea-ayling#674453

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 1:36


Tom!
Bienvenue et bon courage pour ta fiche. :l:


strong is the new pretty ♒︎ in the end, we only regret the chances we didn't take. © endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 48 ans
SURNOM : Coco, Kiki
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Gérant d'un bar
LOGEMENT : Bayside, appartement #06
POSTS : 65 POINTS : 280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PSEUDO : Sweety
AVATAR : Jeffrey Dean Morgan
CRÉDITS : Tumblr
DC : //
INSCRIT LE : 25/11/2017

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 2:16


Bienvenue à toi l'ami et bon courage pour terminer ta fiche I love you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de Toowong.
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley.

POSTS : 21607 POINTS : 1340

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident › vient d'apprendre qu'il n'est pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :


amelia #8ginny #7 › ginny #5ginny #4 (réalité alternative)matt #1 (fb)#teammalaise (5/5, close)


RPs EN ATTENTE : dean › heidi #2 › matt #2
RPs TERMINÉS : amelia #1amelia #2amelia #3amelia #4amelia #5amelia #6amelia #7cora #1cora #2ginny #1ginny #2ginny #3heidijamesonjamiejoanne › livianathomas #1thomas #2broregard #1broregard #2family reunion › #pinkteam (battles2016)
the ghosts from the past:
 

PSEUDO : luleaby
AVATAR : sam claflin
CRÉDITS : ultraviolences (avatar), userbars (loonywaltz)
DC : kaecy wilson (emma watson) › soren west (ian somerhalder) › debra brody (gal gadot)
INSCRIT LE : 07/04/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 8:25


Ce choix là
Bienvenue parmi nous, bon courage pour rédiger ta fiche et n'hésite pas à nous contacter si t'as des questions !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente huit ans mais avec la crise de la quarantaine.
SURNOM : Winnie mais il déteste ça.
STATUT : Être célibataire, c'est pouvoir écouter des vieux tubes ringards dans son appartement sans que personne ne nous critique... Torturé par une vieille histoire.
MÉTIER : Pompier depuis dix-sept ans. Si il y a des vies qui vous sont chères pour nous elles le sont toutes.
LOGEMENT : Redcliffe #121 loft

POSTS : 80 POINTS : 300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : a couché avec la petite amie d'un collègue il y a quelques années et s'en veut encore ≈ adepte de la mécanique il aime bricoler, ça lui vide la tête. sa moto est son petit bijoux ≈ adore nager mais pas en piscine, dans la mer ou même un lac ≈ bois une bière tous les jours, lorsque son service est terminé ≈ aime la bonne cuisine mais ne sait pas la faire ≈ n'aime pas particulièrement les armes, milite pour la protection des animaux en général ≈ déteste l'injustice et l'insulte gratuite ≈ casse-cou, aime les sensations fortes.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
Alycia
RPs EN ATTENTE : Ambroise
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : Laora
AVATAR : Chris Pratt
CRÉDITS : Angie (ava)
DC : Non
INSCRIT LE : 24/11/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17590-wayne-tu-tombes-on-tombe#679657 http://www.30yearsstillyoung.com/t17609-wayne-beau-pompier-c-est-pas-tinder-ici http://www.30yearsstillyoung.com/t17622-wayne-brown

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 9:35


HARDY
Bienvenue!



Revenir en haut Aller en bas
avatar
la nouvelle du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans et toutes mes dents. Vous voulez voir mon beau sourire ? (04/02/1989)
SURNOM : Reen, et c'est bien tout comme surnom
STATUT : Amoureuse, fiancée et tout va bien !
MÉTIER : Avocate au pénal, en association avec Callum W. Leur cabinet est le W&M
LOGEMENT : Chez Kaleb. Depuis Juillet. Au #129 Bayside

POSTS : 16170 POINTS : 525

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : fille unique ; issue d'une famille catholique ; a eu une leucémie dont elle s'est remise ; a toujours peur de faire une rechute ; adore sa famille mais est plutôt une personne indépendante ; ancienne joueuse de tennis ; fait beaucoup de sport ; a été fiancée pendant près de sept ans mais a rompu parce qu'il l'a trompée ; a totalement perdu de vue sone x ; allergique au citron et à tout ce qui est à base d'arachide ; très attachée à une célébrité, un sportif qui plus est
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
PSEUDO : Nao'
AVATAR : Marie-la-toute-belle-Avgeropoulos
CRÉDITS : Avatar de Nao', Sign de Mad Love
DC : Delilah & Cassandra & Andrew & Selina & Niklas
INSCRIT LE : 05/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t659-la-vie-est-un-reve-fais-en-une-realite-eireen http://www.30yearsstillyoung.com/t1645-la-vie-est-un-reve-fais-en-une-realite-eireen http://www.30yearsstillyoung.com/t1395-eireen-murrough

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 9:40


Bienv'nue à toi ^^




LOVE IS NOT AN EASY THING
Can't say how the days will unfold, can't change what the future may hold. But, I want you in it, every hour, every minute. All I want to do is come running home to you, come running home to you. And all my life I promise to, keep running home to you, keep running home, to you


Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 23538 POINTS : 610

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il rougit très facilement et est assez naïf. Il joue de la musique et chante régulièrement à des soirées open mic. Il a composé 3 chansons lui même et il en est très fier.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Martin&Rose&Lene - Zombies (UA) - Kelly - Jack - Lene#3 - Vitto - Mickey - Ambroise
RPs EN ATTENTE : Azur - Nina#4
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2 - Caitriona - Matt - Izaac - Lene#2 - Angelina#2 - Nina#3 - Arsène
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : Zuz'
DC : Andy Rivera
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 9:59


Bienvenuuuuuue :l:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'anguille sous roche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux années de galère et c'est loin d'être terminé. (04.03.1985)
SURNOM : Loan, c'est suffisamment court, tu crois pas ?
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Elle enchaîne les jobs, elle a déjà travaillé dans plusieurs bars de la ville, mais aujourd'hui elle est de retour au McTavish en tant que serveuse.
LOGEMENT : #103 Toowong. Un appartement qu'elle partage avec Noa.

POSTS : 314 POINTS : 1760

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a un fils de septs ans, Adam, fruit d'une nuit passée avec un type qu'elle connaissait à peine ≈elle est allée à la fac de Sidney ≈ elle avait six ans lorsque son père a quitté le domicile familial, elle ne l'a plus jamais revu ≈ sa mère est morte, lui laissant un paquet de dettes à régler ≈ elle a disparu de la circulation ces dix derniers mois.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
( TBBC ) friends are the family we choose for ourselves. arthur + noa + pique-nique à la française



benoan + there is no such thing as a perfect parent so just be a real one. benjamin
RPs EN ATTENTE : camille
PSEUDO : Pearlizz (Jess).
AVATAR : Kate Mara.
CRÉDITS : schizophrenic (avatar.) ceriztoxic (signature.)
DC : Théodora Hazard-Perry.
INSCRIT LE : 11/08/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16388-whatever-it-takes-loan http://www.30yearsstillyoung.com/t16456-loan-i-m-worse-at-what-i-do-best http://www.30yearsstillyoung.com/t16458-loan-levinson

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 11:03


le choix mais tellement parfait tu es entre de bonnes mains, tu verras
tu devrais probablement me voir débarquer dans ta boîte MP prochainement j'avais un lien avec l'ancien joueur, à voir si on garde tout ça ou pas




how can you achieve the things you believe ? your aim is too high. oh it's hopeless. you'll just disappoint so start accepting that failing is your skill.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans
SURNOM : Will. D'ailleurs plus qu'un surnom, c'est carrément un nom d'usage.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Soigneur animalier au Lone Pine Koala Sanctuary à une dizaine de kilomètres de Brisbane.
LOGEMENT : 777 Bayside avec toute la fratrie Egerton.

POSTS : 313 POINTS : 665

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Arrivé à Brisbane en Juillet 2017 ● Dernier de la fratrie Egerton ● Joue du violon depuis son plus jeune âge ● Parle six langues couramment (anglais, français, mandarin, italien, espagnol, allemand) ● Maitrise les danses de salon ● Passionné d'animaux en tout genre ● Extrêmement sociable ● Toujours prêt pour partir à l'aventure ou faire la fête ● A la fois charmant et véritable tête de cochon
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (4/4) LEIGH ; MIA ; BEN ; BRYN
PSEUDO : SPF
AVATAR : Francisco Lachowski
CRÉDITS : Class Whore
DC : Aucun
INSCRIT LE : 10/10/2017

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 11:08


Bienvenue sur le forum et amuses toi bien :l:


I was lightning before the thunder
Smile with your teeth, darling. Do not be afraid to show the world that you would eat it whole.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le déséquilibré
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans tout beau tout propre (24 septembre 1990)
SURNOM : Cole c'est déjà largement assez.
STATUT : Célibataire, pas vraiment doué pour tout ce qui est interactions avec les autres êtres humains.
MÉTIER : Chômeur, branleur, feignant. Note le rythme ternaire, c'est pas parce qu'on est au chômage qu'on ne sait pas user de la rhétorique.
LOGEMENT : #77 Pine Rivers

POSTS : 1612 POINTS : 330

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Considéré comme un déséquilibré par ses chers parents, à cause de son homosexualité et de son addiction à tout ce qui peut faire planer → Passionné de dessin et de musique, pour s'échapper, pour s'enfuir, pour se retrouver → Sevré tout seul depuis peu, comme un grand, prêt à commencer le plus difficile dans sa vie d'ex-junkie : tenir ses bonnes résolutions → Vient tout juste de se tourner vers une aide professionnelle, déterminé à changer et à régler le chaos qu'est pour l'instant sa vie → Toujours pas de job, en même temps il a assez de chats à fouetter pour le moment vous pensez pas ?
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
✻ Hartter ✻
it's not healthy i know. it's almost like a disease, this love coursing through my veins. it's going to destroy me, i know it will. but somehow i think it could save me, too.

✻ Martin ✻ Rad (fb) ✻ Lisbeth ✻ Clément ✻ Nathan #3 ✻ Eda ✻ Ariane
RPs TERMINÉS : ✻ Lou&Nathan ✻ Nathan #1 ✻ Nathan #2 ✻ Nina
PSEUDO : stressedcreep
AVATAR : Ezra Miller
CRÉDITS : permanentjoy (vava) loonywaltz (ub) solosand (signa) tumblr (gif)
DC : not yet
INSCRIT LE : 16/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16001-if-anything-can-go-wrong-it-will-cole#608502 http://www.30yearsstillyoung.com/t16019-and-what-a-beautiful-mess-this-is-cole#609840 http://www.30yearsstillyoung.com/t16047-cole-harvey

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 11:13


Quel super choix de scénario, j'a hâte de vous lire ensemble, tu ne vas pas regretter ce choix !
(Je viendrai sûrement quémander un lien d'ailleurs )
Bienvenue parmi nous :l:


+howling to the moon+


:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la dure à cuire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Educatrice spécialisée
LOGEMENT : Toowong

POSTS : 1563 POINTS : 240

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Camille - Nina - Carlisle #2 - Loan - TBBC - Raven - Leena - Anwar - Lola #2 - Hugo - Amal



RPs TERMINÉS : Lola - Carlisle - Caitrona - Arthur - Andy -
PSEUDO : Chacapix
AVATAR : Mila Kunis
CRÉDITS : savage.
DC : Nino et Eva
INSCRIT LE : 05/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 11:18


Bienvenue à toi :D


VINTAGE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans mais il ne vaut mieux pas l'ébruiter.
SURNOM : Son prénom est déjà bien assez court pour ça. Cependant, si certains souhaitent trouver quelque chose, qu'ils tentent leur chance.
STATUT : Célibataire aux passions déchaînées et à la curiosité insatiable.
MÉTIER : Avocate en contrat exclusif avec BHP, multinationale minière.
LOGEMENT : #17 Pine Rivers (loft)

POSTS : 80 POINTS : 100

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Américaine, native de Chicago • Adepte invétérée de bonne nourriture et de grands crus • Ne fume pas mais le tolère chez les autres • Aime particulièrement le son du violon et du violoncelle • Raffole des fruits en tout genre • Possède un tatouage le long de ses côtes gauche.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Aloysius - Raven - Dean - Edward - Colin
AVATAR : Amber Heard
CRÉDITS : (c)batalia (c)hunts
DC : Nop.
INSCRIT LE : 28/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17006-cette-fille-cest-un-predateur-deguise-en-caniche-arya http://www.30yearsstillyoung.com/t17035-cette-fille-cest-un-predateur-deguise-en-caniche-arya

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   Dim 3 Déc - 11:35



    Je CRAQUE
    C'est quoi cette fiche merveilleuse, ce personnage de dingue et surtout Tom Hardy, le seul et unique.
    Ça se voit tant que ça que c'est un de mes acteurs préférés ?
    Si tu veux bien de moi, je viendrai te quémander un lien.


I feel my heart ache, but I've forgotten what that feeling means.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (heller) # see no evil hear no evil speak no evil.   


Revenir en haut Aller en bas
 

(heller) # see no evil hear no evil speak no evil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: bonjour la trentaine :: fiches validées
-