AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 [SAM&IZAAC] rock and roll is here to stay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (21/03)
SURNOM : Parfois on l'appelle Zac
STATUT : Divorcé, père célibataire
MÉTIER : Prof de violon
LOGEMENT : #46 redcliffe

POSTS : 1367 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ° 21/03 à sydney, 41 ans ° divorcé, père de deux filles ° joue du violon depuis 27 ans et l'enseigne à ceux qui veulent ° amateur de whisky ° aime le classique, rock, jazz et pop ° aime la nouveauté °
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Cait#2 -Tommy -Anton - Clover (FB) - Sam
RPs EN ATTENTE : Kane #2 -
RPs TERMINÉS : Cait - Kane - Poste de police (halloween)
PSEUDO : apaisios
AVATAR : Misha Collins
CRÉDITS : rogue magazine (avatar)
DC : zelda, la maudite
INSCRIT LE : 25/08/2017

MessageSujet: [SAM&IZAAC] rock and roll is here to stay    Lun 25 Déc - 19:58


Samantha Livingstone ou comme on l'appelle tous, Sam est une talentueuse auteure et compositrice de musique. Ses débuts dans la fin des années quatre vingt dix, je m'en rappellerai toujours. Même si je n'ai pas tous ses albums, je reste néanmoins un très grand fan de ses compositions. Ecrire une chanson n'est pas chose aisée. Nous devons trouver les bons accords, les bonnes notes, la bonne mélodie et le bon rythme. Une partition de musique est comme une histoire que nous racontons. Le rythme, l'ambiance de la musique change au fil de la mélodie. Quand bien même mes partitions n'étaient que pour des violons, je racontais une histoire différente. Une histoire heureuse, une histoire d'amour, mais le violon restera le meilleur compagnon des ballades où l'histoire n'a rarement des fins heureuses. Mais le violon peut aussi étonner, faire peur, c'est un instrument aux plusieurs facettes. Sam est pareil. Ses compositions m'étonnent toujours, changeant de style, ne restant pas dans une même routine. Elle fait preuve de ses nombreux talents que je ne peux qu'admirer au fil des années. Sam et moi nous nous connaissons grâce à la musique. A mes débuts de violoniste professionnel, Sam recherchait un violoniste pour accompagner ses chansons sur un fond de violon. A l'époque, l'alliance était toujours à mon doigt et Jessica avait trois ans. Ce jour-là, je m'étais rendu au studio d'enregistrement avec ma fille de trois ans car Vanessa était bien trop occupée pour la garder et s'en occuper. Par chance, les personnes que j'ai côtoyé durant cette première expérience n'ont été qu'aimable et bienveillant. Ils ont compris ma situation directement. C'était le début des années deux mille, Sam et moi étions encore jeunes et sa prestance ne m'a jamais quitté de ma tête. La manière dont elle avait à s'investir dans son travail, à être toujours accueillante envers les autres et l'admiration qu'on pouvait voir sur le visage de ses collègues ne m'a plus jamais quitté. C'est une femme avec un grand cœur qui ne se cache pas sous une personnalité toute inventée, elle n'a pas honte d'être soi-même et de le montrer aux autres. Jessica se rappelle vaguement d'elle, mais ce jour-là Sam a fait en sorte que la petite ne s'ennuie pas sans son père, la faisant rire et jouer avec ce qu'elle pouvait trouver. Je me suis toujours dit qu'elle ferait une très bonne mère. Durant la sieste de Jessica, nous avions commencé l'enregistrement. Nous avions beaucoup coopéré, nous avions modifié quelques partis de ma partition et sa voix se mariait parfaitement avec les cordes de mon violon. Aujourd'hui, celle-ci m'avait recontacté via mon mail professionnel afin de recommencer pour une fois cette folle expérience. Aujourd'hui, je viens sans l'une de mes filles, en étant un homme divorcé, mais un homme plus sûr de lui et de ses choix. Elle m'avait envoyé une vidéo où elle chantait en a capella et où, à partir de cette vidéo, je devais y écrire une partition unique en son genre. Je marchais en direction du studio avec mes violons. L'un sur mon dos et l'autre dans l'une de mes mains. Un violon acoustique et l'autre était électrique. Le son qu'ils procurent allaient avec la chanson de Sam, mais je n'arrivais pas à me décider, pensant qu'il était plus préférable de lui faire écouter avant et qu'elle choisisse. Le violon acoustique était toujours le même depuis ce jour, celui que j'utilise tous le temps, celui que j'avais surnommé "petit prince". Je souris, me rappelant l'avoir "présenté" fièrement à Sam, je me demande si elle se souvient toujours de son petit nom. J'arrivais devant le studio qui m'était inconnu jusqu'à ce jour. Je franchissais la porte du nouveau studio et espérait que la Sam que je connaissais, n'avait jamais changé. L'ambiance du studio était rock'n'roll, avec quelques guitares de groupes, dont je ne connaissais pas le nom, étaient accrochées au mur avec la signature des guitaristes. Mis à part avec Sam, les studios d'enregistrements je connais bien. J'y suis déjà allé plusieurs fois pour des petits films, avec un grand orchestre ou des jeux-vidéos. Et même si l'ambiance était bonne, je préfère celle avec Sam. Peut-être parce-que nous étions que tous les deux ? Sûrement. Je montais les escaliers avant d'arriver au studio dit. Je toque légèrement, avant de rentrer petit à petit. Dedans, il y avait les autres membres du groupes dont les visages ne m'étaient pas inconnues ainsi que des ingénieurs du son. Certains m'avaient reconnus, d'autres ne me connaissaient plus ou vaguement. Je me représentais une nouvelle, toujours sur cette bonne ambiance. Sam manquait à l'appel. Je ne le voyais pas. Et c'est seulement quand j'allais demander aux autres où elle était, que je sentais la porte s'ouvrir derrière mon dos. Je m'avançais un peu, pour ne pas me faire mal et Sam faisait son apparition. Toujours aussi belle, mais surtout aussi classe avec ses cheveux courts et son style rock, un style qui lui va à la perfection. Elle ne mis que quelques secondes pour me remarquer. Nos regards se sont croisés puis nous avons tous les deux souris de bon cœur, avant de nous prendre dans les bras amicalement. «La voilà la Reine, la star ! Tu n'as pas du tout changé depuis, toujours aussi ravissante Sam !» elle me sourit, et je fis pareil. Je viens poser mes deux étuis sur l'un des canapés qui étaient disposés dans le studio, avant de me retourner en face d'elle, avec toujours ce même sourire qui ne me lâchait plus ; «Alors, comment va la vie quand on est une célébrité ? Je suis vraiment content de te revoir ! Et j'ai été vraiment heureux quand tu m'as recontacté pour cette chanson ! J'ai hâte que tu puisses écouter ce que j'ai composé pour toi.»




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 43 ans (17/02)
STATUT : Divorcée
MÉTIER : Auteur, compositeur, interprète, investisseur
LOGEMENT : 258 Bayside (maison)

POSTS : 178 POINTS : 465

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Mickey - Joanne - Leonardo - Nina
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Lena Headey
CRÉDITS : Zuz'
DC : Kane & Andy
INSCRIT LE : 21/12/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17841-samantha-april-livingstone http://www.30yearsstillyoung.com/t17853-sam-my-life-is-what-i-make-it http://www.30yearsstillyoung.com/t17858-sam-livingstone#689796

MessageSujet: Re: [SAM&IZAAC] rock and roll is here to stay    Mer 27 Déc - 12:00




J’ai rendez vous dans une heure avec Izaac au studio d’enregistrement mais je ne suis pas encore partie de chez moi. J’ai eu un coup de fil imprévu qui a duré longtemps et m’a ruiné tout mon plan de préparation. Alors maintenant je suis en train de me dépêcher pour terminer de rassembler mes affaires. Je choisis la bonne guitare pour se faire mais je ne suis pas sûr alors j’en prends deux. Me voilà super chargé, mais c’est pas grave, je vais prendre un Uber et ça sera tranquille. Les transports en commun ouais de temps en temps. Pas quand c’est le rush. Je choisis toujours la solution la plus simple, même si ça coûte des sous en plus. Je ne suis pas à plaindre côté fric alors je me fais plaisir. Mon Uber est là dans 10 minutes alors je termine de me préparer. Je prends les partitions sur lesquels j’ai bossé. Le chauffeur m’appelle pour me dire qu’il est là et je vais le rejoindre avec toutes mes affaires. J’ai rien oublié. Au pire c’est pas grave. J’ai le plus important. Mes guitares, mes partitions et ma clé usb avec quelques enregistrement. J’ai aussi mon téléphone, mes clés, mon ID et ma carte bleu. La base. Je pourrais aller au bout du monde juste avec ces affaires là. Mais non on va juste au studio d’enregistrement.

J’arrive un peu avant l’heure. La circulation était bonne. J’ai le temps de poser mes affaires tranquillement et de discuter un peu avec le producteur, Dan, qui lui est déjà sur place. Y’a aussi pas mal de personnes qui bossent sur le son mais aussi les membres du groupe pour lequel on écrit la chanson. Nous attendons l’arrivé de Izaac. Un violoniste. On bosse ensemble depuis quelques années. Il est vraiment doué dans ce qu’il fait. C’est assez rare qu’il y ait des violons dans ce que je fais mais ça arrive, alors je fais appel à lui à chaque fois. Je n’ai pas un grand répertoire avec des violonistes, alors autant resté avec ceux qui bossent bien. Du sûr. Je n’ai pas envie de perdre du temps. Normalement il a déjà bossé sur un truc et on devrait avoir juste à enregistrer sa partie. Ou peut être ses parties si jamais il a plusieurs propositions à me faire, ce que j’espère secrètement. J’aime avoir le choix. Quand Izaac arrive enfin je lui fais un grand sourire et je lui fais une accolade. Il m’appelle la Reine, la star.

« Calmos Izaac. »

Il me fait rire. En tout cas il a l’air enthousiaste et c’est agréable. Je roule les yeux quand il dit « célébrité ». Il commence à en faire un peu trop. Il parle beaucoup, il ne me laisse pas en placer une. Je le regarde, un peu amusée.

« Et bien ça tombe bien parce qu’on va pouvoir écouter ça tout de suite ! Allé hop ! »

Passons aux choses sérieuses. Je lui indique l’autre côté de la glace où il y a les instruments et tous les micros prêt à capturer les sons. Nous voilà dans le vif du sujet. La musique. On joue à plusieurs avec sa partition de violon en plus, pour voir ce que ça donne et quand on s’est mis d’accord sur les notes, on le laisse tout seul dans le studio pour enregistrer sa partie.

Quand on a terminé nos enregistrement, un assistant arrive dans la pièce et me demande si je veux quelque chose.

« Une eau gazeuse pour moi. Tu veux quelque chose ? »

Je demande à Izaac. Maintenant on peut se relaxer vu qu’on a terminé le boulot. Les membres du groupes sont sorti pour fumer, on se retrouve Izaac et moi.

« C'est bien on aura été efficace. »

On aura sûrement pas la chanson finale aujourd'hui parce qu'il manque l'édition et le mixage mais on aura un aperçu de ce que ça va donner.

« T'as des trucs à faire ou tu restes avec nous ? »

Y'a encore quelques titres à bosser mais il n'y a pas de violon sur ceux là.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (21/03)
SURNOM : Parfois on l'appelle Zac
STATUT : Divorcé, père célibataire
MÉTIER : Prof de violon
LOGEMENT : #46 redcliffe

POSTS : 1367 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ° 21/03 à sydney, 41 ans ° divorcé, père de deux filles ° joue du violon depuis 27 ans et l'enseigne à ceux qui veulent ° amateur de whisky ° aime le classique, rock, jazz et pop ° aime la nouveauté °
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Cait#2 -Tommy -Anton - Clover (FB) - Sam
RPs EN ATTENTE : Kane #2 -
RPs TERMINÉS : Cait - Kane - Poste de police (halloween)
PSEUDO : apaisios
AVATAR : Misha Collins
CRÉDITS : rogue magazine (avatar)
DC : zelda, la maudite
INSCRIT LE : 25/08/2017

MessageSujet: Re: [SAM&IZAAC] rock and roll is here to stay    Ven 29 Déc - 11:00


Samantha n'est pas une grande habituée de mon caractère un peu trop enjouée, mais j'aimais la taquiner. Ce n'était pas comme si nous étions des amis proches, mais on s'aimait bien, du moins j'imagine. A peine arrivée, que Sam voulait que nous commencions à jouer cette fameuse musique. Sans me plaindre, je la suivais avec mes deux étuis. Nous entrions dans la salle d'enregistrement et me dis que cela faisait bien longtemps que je n'ai pas mis le pied dans un studio depuis que je suis devenu professeur de violon. Je recevais toujours des demandes pour rejoindre un orchestre pour un film, un jeu-vidéo, mais je n'avais jamais le temps. Je sortais mon premier violon, l’acoustique, vérifiais qu'il était toujours bien accordé et me plaçait à côté de Sam, assis sur un tabouret. Elle me donna le rythme avant de commencer à jouer. Elle aimait ce que j'avais préparé, mais aimait mettre sa petite sauce et je la laissais faire. Après tout, c'était sa chanson. Nous avions joué plusieurs fois les mêmes notes avant que je prenne mon autre violon. Je jouais tout seul cette fois-ci, en faisant bien gaffe de faire ses modifications. Sam décida qu'elle préférait la version avec mon acoustique, je lui souris, je pensais de même. Pour une dernière fois, nous jouions encore de ces mêmes notes, mais cette fois-ci c'était bien la dernière fois avant que nous terminions l'enregistrement. Cette ambiance des studios, se retrouver avec une même personne passionnée par la musique que moi me manquait, je ne pouvais me le cacher. Peut-être qu'à l'avenir je prendrais un peu de mon temps pour accepter toutes ces invitations. Un des assistants rentrait dans la pièce en nous demandant ce que nous voulons à boire, c'est vrai que nous avons besoin d'un peu d'hydratation. Sam demanda une eau gazeuse avant de se tourner vers moi ;

«Pareil s'il te plaît». Je n'étais pas d'humeur à prendre une bière ou quoique ce soit d'alcoolisé, une simple eau gazeuse ferait bien l'affaire. Il revenait avec deux bouteilles et je n'attendais pas plus longtemps pour y boire. Je regardais ma montre, l'enregistrement nous aura quand même pris une bonne heure, je n'ai même pas vu passer l'heure. Sam félicita notre efficacité avant de me demander si je voulais rester avec eux ou si j'avais quelque chose de prévu. Je réfléchissais, pas trop longtemps avant de lui répondre

«Je n'ai rien de prévu après l'enregistrement, je peux donc rester. Mis à part si ma tronche ne te revient plus.» dis-je sur un trait d'humour. Je jouais encore avec elle et je savais que ce n'était pas le cas. Ils avaient sûrement d'autres titres sur quoi bosser, je pourrais peut-être rester avec eux, voir leur prestation et peut-être les aider, les conseiller si besoin est.

«Et dire que la première fois où je suis venu , j'avais ma fille Jessica avec moi. A l'époque elle n'était âgée que de trois ans.»Je m'arrêtais pensant aux souvenirs. Un sentiment de nostalgie me traversait l'esprit.

«Et maintenant elle en fait quinze, putain je me fais vieux.» Dans mes souvenirs, Sam est un peu plus âgée que moi, mais elle faisait pas du tout son âge. Nous rions un petit instant avant que je reprenne dans ma lancée : «Douze ans se sont écoulés depuis, ça passe vite. Tu racontes quoi après douze ans ?»




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 43 ans (17/02)
STATUT : Divorcée
MÉTIER : Auteur, compositeur, interprète, investisseur
LOGEMENT : 258 Bayside (maison)

POSTS : 178 POINTS : 465

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Mickey - Joanne - Leonardo - Nina
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Lena Headey
CRÉDITS : Zuz'
DC : Kane & Andy
INSCRIT LE : 21/12/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17841-samantha-april-livingstone http://www.30yearsstillyoung.com/t17853-sam-my-life-is-what-i-make-it http://www.30yearsstillyoung.com/t17858-sam-livingstone#689796

MessageSujet: Re: [SAM&IZAAC] rock and roll is here to stay    Mer 10 Jan - 22:18




Je ris quand il suggère que sa tronche ne me revienne pas. Il est vraiment drôle ce mec là. Je ne le prends pas du tout au sérieux et je bois une gorgée de mon eau gazeuse qui venait de nous parvenir. Il parle de sa fille qui était la la dernière fois, c’est vrai c’était curieux d’ailleurs, mais elle n’a pas dû être très encombrante parce que je ne m’en souviens pas réellement. C’est un truc de parent de parler de ses gosses dès qu’une occasion se présente. Ca me fait me rappeler que j’en ai pas moi. Je le vis très bien, c’est les autres qui le vivent mal pour moi. Ils comprennent pas qu’on ne veuille pas forcément d’enfants. « Tu changeras d’avis. » « Tu verras quand t’auras le bon ». Ou la bonne déjà. Mais oui déjà il me faudrait un partenaire dans tout ça, ce n’est pas le cas. Y’en a qui ont l’instinct maternel tellement fort qu’elles font des gosses toutes seules. Très peu pour moi. Ma vie est assez remplie comme ça. Même si j’avoue, j’aurai pas dit non à un bébé avec Rich. Mais il m’a trompé trop de fois pour que ça devienne réalité.

Izaac continue de parler de sa fille, disant qu’elle a 15 ans maintenant. Il veut que je le félicite ou quoi ? Je ne sais pas quoi dire en tout cas, je me contente de sourire assez bêtement je dois dire. J’enfouis mon nez dans mon verre une fois de plus. Il me demande ce que j’ai fait en douze ans.

« Ow, je tiens pas trop les comptes mais j’ai fait des disques et des tournées. C’est déjà pas mal. J’ai écris beaucoup aussi. Evidemment. »

J’étais auteur compositeur avant d’être chanteuse.

« Tu connais le Triffid ? »

Il est à Brisbane depuis un moment donc je suis presque sûr qu’il a déjà dû y mettre les pieds au moins une fois en tant que mélomane qui se respecte. C’est une salle de concert assez petite (capacité de 600 personnes) mais qui est aussi pas mal culte. Beaucoup de grand noms y sont venus pour leurs début ou pour simplement jouer des shows intimistes.

« Je l’ai racheté, retapé, ça fait un an qu’il est ouvert et ça marche bien. »

Ca j’en suis fière. J’en parle comme lui parle de sa fille qui a quinze ans. Sauf que moi mon bébé il a juste un an.

« Ca occupe bien ce genre de projet. Surtout que ça fait place à pas mal de sous projets. Je m’ennuie pas. »

Même si j’ai pas d’enfants, je sous entends.

« Et toi ? Des trucs à raconter depuis le temps ? »

Je suis presque sûr qu'il va parler de sa gosse encore.






Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [SAM&IZAAC] rock and roll is here to stay    


Revenir en haut Aller en bas
 

[SAM&IZAAC] rock and roll is here to stay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: brunswick street mall
-