AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 everybody hurts just a little too much. (milena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
l'homme aux chats
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, né le 15/03/89.
SURNOM : leo, grimes si on veut se moquer de lui.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : orthophoniste.
LOGEMENT : le studio #99 dans le quartier de redcliffe.
cant fall down (natasha bedingfield)
POSTS : 1365 POINTS : 1590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : vient d'une famille aisée, son père est avocat – parle couramment italien grâce à sa mère ainsi que l'espagnol et le français – il est parti à Brisbane pour s'éloigner des siens, mais tous les enfants Grimes ont fini par y déménager – végétalien depuis quelques années – prend des cours de boxe depuis quelques mois – fait office de famille d’accueil pour chats dans le besoin.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : thea - rosa - danny - sam - grimes family - nunzio - milena #2 - seung-jin.
RPs EN ATTENTE : chad.
RPs TERMINÉS : milena #1 - andy.
PSEUDO : enchanted. (matt)
AVATAR : grant gustin.
CRÉDITS : gorgeousmali (avatar), anaëlle. (signature)
DC : pas de dc.
INSCRIT LE : 03/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16725-don-t-you-wanna-stay-leonardo http://www.30yearsstillyoung.com/t16811-holy-ground-leonardo

MessageSujet: everybody hurts just a little too much. (milena)   Jeu 28 Déc - 18:49



Leonardo s’était déjà préparé à terminer sa journée et filer au lit quand Milena l’avait appelé. Il s’était lavé les dents, il avait rempli sa bouteille d’eau et il était en train de débrancher son téléphone du chargeur quand celui-ci s’était mis à vibrer dans ses mains. Il n’avait pas pu s’empêcher de foncer des sourcils, surpris de voir le nom de son aînée sur son portable – de un, il était bien trop tard pour appeler qui que ce soit ; de deux, elle savait bien qu’il avait horreur des appels, donc elle devait avoir une très bonne raison pour le faire. « Milena ? » Sa voix n’était qu’un murmure, encore plus faible que prévu par rapport au bruit qui sortait de l’autre côté. C’était presque violent comme bruit tellement c’était inattendu. Il avait du mal à bien discerner les sons, il y en avait beaucoup trop et il avait du mal à comprendre ce que sa sœur lui disait, en partie à cause de sa diction très douteuse. En revanche, le message général était assez clair : elle était dans un au Canvas, soûle et seule. Il soupira, toujours perplexe face au comportement de son aînée. Il raccrocha assez rapidement avant de s’activer à nouveau, histoire d’y être aussitôt que prévu. S’il y avait quelqu’un dans sa fratrie de qui il se serait attendu ce genre de comportement, Milena était bien la dernière dans la liste. Si ça avait été Nunzio à l’appareil, il aurait été le chercher sans se poser trop de questions, mais Milena ? Il y avait forcément anguille sous roche, et ça ne lui plaisait pas du tout comme situation. M’enfin, il n’avait pas vraiment le temps de réfléchir autour de la question, et la concernée était sûrement bien plus apte à lui répondre. Après avoir pris la première paire de jeans étant tombée sous ses mains, il enfila ses chaussures auparavant cachées sous son lit. Il ne s’embêta pas à changer de t-shirt, même s’il y avait un gros "I LOVE NYC" dessus. Il ne le pensait pas vraiment, mais ça l’arrangeait bien d’avoir un t-shirt du genre pour dormir. Il prit une veste légère histoire de, avant de vérifier qu’il avait tout sur lui – ses documents d’identité, ses clés et son téléphone. Une fois sûr de ne rien avoir oublié chez lui, il partit en direction du Canvas, toujours plus inquiet. Que pouvait-il bien se passer ?

Une fois arrivé devant le bar, Leonardo hésita un instant de rentrer. C’était sûrement le genre de bar dans lequel il se serait retrouvé avec Danny dans d’autres circonstances, mais il n’avait pas vraiment l’habitude de s’y rendre tout seul, encore moins pour Milena. Il inspira un bon coup et, prenant son courage à deux mains, rentra enfin. Il fut immédiatement frappé par la foule et le bruit de la musique, et il se sentait légèrement à côté de la plaque par rapport aux fêters du soir en presque-pyjama. Il se fraya un passage parmi eux, arrivant enfin au comptoir où sa sœur était assise, un verre à la main. Il s’en approcha, craignant un peu de lui faire peur si elle ne s’y attendait pas. Il lui toucha doucement le bras, histoire d’attirer quand-même son attention. « Hé Milena…? Ça va ? » Réponse assez logique : non, pas vraiment. Il y avait une très forte odeur d’alcool autour de lui, et il était presque sûr que ça venait de sa sœur plus que des cocktails en train d’être préparés. Son regard semblait jusque-là confus, comme si elle avait du mal à se focaliser sur quelque chose en particulier. « Je crois qu’il faudrait qu’on y aille, le bar va pas tarder à fermer. » Piètre mensonge. Le bar n’allait sûrement pas fermer avant quelques heures, mais le pauvre Grimes comptait bien repartir aussitôt que possible accompagné de sa frangine. Avec un peu de chance, elle avait déjà envie de partir avant son arrivée. Elle ne semblait pas vraiment en état de rentrer toute seule, et Leonardo était tellement content d’avoir répondu au téléphone. S’il lui était arrivé quelque chose car il dormait déjà, il n’aurait jamais pu se le pardonner. « On y va, Milou ? » On aurait presque dit qu’il se posait cette question à lui-même plus qu’à Milena tellement sa voix tremblait d’hésitation. Il n’avait pas l’habitude de prendre ce genre d’initiatives tout seul ; ça lui était déjà arrivé d’accompagner des amis bourrés chez eux, mais jamais Milena. Il ignorait quel genre de chaussures elle avait aux pieds, mais il espérait qu’elle n’avait pas de talons s’ils devaient rentrer à pieds. À la limite, il aurait investi dans un Uber – c’était un cas exceptionnel, pour le coup.





IN RECOVERY

all these fires we've been walking through - and still we survived somehow. the worst is behind. (c) signature by anaëlle.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la justicière du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre ans née un cinq décembre 1983.
SURNOM : milou quand on veut réellement l'embêter. mily de temps en temps. lena la plupart du temps.
STATUT : célibataire, adepte du proverbe "mieux vaut être seule que mal accompagnée".
MÉTIER : avocate en droit de la famille dans son propre cabinet nommé Grimes & Hartman qu'elle a ouvert avec une collègue en avril 2017.
LOGEMENT : spring hill, un loft numéroté 72 qu'elle habite seule.

POSTS : 1214 POINTS : 1110

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : parle couramment italien ● fait passer son travail et sa carrière avant tout autre chose ● voudrait être mère un jour ● est passionnée des danses de salon ● est très féminine et apprêtée ● a dû remonter la pente il y a deux ans et demie après une rupture médiatique et humiliante ● essaie de garder sa famille en un seul morceau, c'est plus difficile qu'il n'y paraît.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : eva#2deanrhettowennunzioelisabeth#2nikkigrimes familylonniejamesleonardo#2tonybradencora#2


tony & milena
Take my hand let's see where we wake up tomorrow, best laid plans sometimes are just a one night stand. I'd be damned Cupid's demanding back his arrow so let's get drunk on our tears.

RPs EN ATTENTE : tommy#2 ● gauthier#3 ● matteo ● priam#2 ●

RPs TERMINÉS : liviana#1alvaro#1seanelisabeth#1gauthier#1liviana#2elianeteam pizzamatteo#1liviana#3eva#1alvaro#2samueleliane#2théodoratommykaecygauthier#2leonardocorapriam
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : sophia bush.
CRÉDITS : cranberry (avatar), sekhmet, tumblr & camber (gif)
DC : arthur iver & mia strand.
INSCRIT LE : 04/03/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13961-elles-sont-deroutantes-les-filles-aujourd-hui-milena http://www.30yearsstillyoung.com/t13975-foule-sentimentale-milena

MessageSujet: Re: everybody hurts just a little too much. (milena)   Sam 30 Déc - 22:03



La journée avait été dure à tous les niveaux. Tu avais perdu un procès aujourd’hui ce qui te mettait généralement peu en joie mais tu avais ensuite reçu un message d’Eva te proposant une date pour aller choisir sa robe de mariée avant que ton assistante ne dépose sur ton bureau des faireparts de naissance de deux de tes amies qui venaient d’avoir leur premier enfant. Non, là c’était juste trop. Tu avais failli éclater en larmes dans ton bureau mais comme d’habitude tu t’étais retenue. La voix de ton père t’avait envahie et tu pouvais distinctement l’entendre te répéter, comme un mantra : « Ne jamais montrer de signe de faiblesse Milena. Ne pleure pas, les Grimes sont plus forts que ça. » Et quand tu avais le malheur de pleurer, tu te souvenais très bien du bruit et de la douleur que tu ressentais lorsque la main de ton père venait s’abattre sur ta joue. En te regardant assise dans ton bureau aujourd’hui, tu savais que beaucoup se disaient que tu avais eu la belle vie mais des fois, les plus beaux parcours cachent des blessures profondes. Mais tu savais que c’était pour la bonne cause. Ton père n’avait jamais levé la main sur tes cadets et ça c’était ta plus grande réussite. Ton père était un grand macho, avec ses fils il utilisait d’autres méthodes mais pour ne pas lui donner des idées, tu avais toujours été là pour dissimuler les mauvaises notes, les sorties nocturnes à l’adolescence et tout autre chose. Reprenant ton souffle, tu avais donc chassé les larmes et tenu les quelques heures jusqu’à la fin de ta journée.

Une fois les dix-huit heures passées, tu avais quitté le cabinet pour te réfugier dans un bar loin du quartier des affaires. Tu n’avais même pas pris le temps de te changer, à quoi bon de toute façon ? Tu avais commandé un premier mojito sans y réfléchir fixant ce fairepart de naissance comme s’il t’avait agressé. Le bébé était mignon et tu étais sincèrement heureuse pour ton amie mais … Vous aviez le même âge ou presque et tu étais loin d’être prête à avoir un enfant. Enfin, tu étais prête à en avoir mais il te fallait trouver quelqu’un avec qui les faire et tu voulais un partenaire et … Oh ton verre est vide. Non, ce n’est pas bon, ce n’est pas une bonne idée. Tu commandes un autre cocktail du menu au hasard avant de te reconcentrer sur ce bébé. Tu as tellement envie d’avoir autre chose que ton travail dans ta vie. Avoir des enfants a toujours été un rêve pour toi, un rêve caché certes car tu as toujours fait passer ta carrière avant tout le reste mais tu ne t’es jamais réellement fermée à l’amour et il n’est jamais vraiment arrivé et Eva va se marier et … Oh le deuxième cocktail est vide. Tu en commandes un autre ignorant le regard peu admiratif du barman qui te l’amène tout de même. Tu jettes un rapide coup d’œil à ton téléphone et tu ne peux t’empêcher de voir s’afficher le nom de ton client, celui pour lequel tu as perdu. Et si tu devenais nulle à ton travail ? Et si tu n’étais plus bonne à rien ? Et si cet accident avait fini par te briser ? Tu sens monter la crise de panique mais tu arrives à la maîtriser, la laissant te hanter minute après minute, une éternité vu ton état. Quand ton cocktail se termine, tu arrêtes de les compter. Il y a de la musique, il y a des gens qui dansent mais toi tu n’as pas envie de danser ce soir, juste d’oublier. Alors que tu commandes un autre cocktail, le barman te dit : « Je suis désolé madame mais ce sera tout pour vous ce soir, vous devriez appeler quelqu’un pour que l’on vienne vous chercher. » Offusquée, tu espères qu’il va vite partir pour commander un cocktail à un autre barman mais il reste planté devant toi et tu sais que tu n’as pas le choix. Attrapant ton portable, tu finis par le déverrouiller et tu cherches un nom familier. Grimes, il y a marqué Grimes à la fin, tu le connais bien alors. Tu ne sais pas trop ce que tu lui racontes mais tu parles et puis tu entends plus rien. Bon ben tant pis ! Le barman semble satisfait et s’en va, toi tu peux au moins finir ce verre tranquille. Et puis soudainement, tu sens qu’on te touche le bras : « Hé Milena…? Ça va ? » Un grand sourire se dessine sur ton visage alors que tu reconnais ton frère devant toi. Qu’est-ce qu’il fait là ? C’est lui que tu as appelé ? Certainement ou alors il est devenu devin. « Leo ! Je suis contente de te voir, le barman ne veut plus me donner de cocktail, tu vas pouvoir m’aider. » Mais tu peux voir sur le visage de ton frère que ce n’est pas vraiment ce qu’il avait prévu. Et les paroles qu’il prononce ensuite en sont la preuve. « Je crois qu’il faudrait qu’on y aille, le bar va pas tarder à fermer. » Mais … Mais … Tu le regardes avec de petits yeux parce que tu ne crois pas vraiment que ça va fermer mais le barman continue de te fixer et certainement que tu devrais partir. Tu soupires et Leo insiste : « On y va, Milou ? » Tu te lèves avant de manquer de tomber mais tu te raccroches au bar. Ca tourne, ça tourne un peu mais tu peux rentrer, t’en es sûre ! T’as même les clés de la voiture ! Parce que tu les as toujours et que t’as des talons comme tous les jours … Attrapant ton sac à main tu lui répondis : « Tant pis pour le cocktail, une autre fois. » Tu hausses les épaules avant de te mettre en marche vers la sortie. L’air n’est qu’un peu plus frais à l’extérieur. « Regarde j’ai les clés de la voiture ! » Dis-tu toute fière à ton frère. « T’es pas fâché hein ? » Demandas-tu voyant son visage. « Je veux pas que tu sois fâché. » Lui dis-tu presque désespérée.


keep moving forward, stop looking back





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'homme aux chats
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, né le 15/03/89.
SURNOM : leo, grimes si on veut se moquer de lui.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : orthophoniste.
LOGEMENT : le studio #99 dans le quartier de redcliffe.
cant fall down (natasha bedingfield)
POSTS : 1365 POINTS : 1590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : vient d'une famille aisée, son père est avocat – parle couramment italien grâce à sa mère ainsi que l'espagnol et le français – il est parti à Brisbane pour s'éloigner des siens, mais tous les enfants Grimes ont fini par y déménager – végétalien depuis quelques années – prend des cours de boxe depuis quelques mois – fait office de famille d’accueil pour chats dans le besoin.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : thea - rosa - danny - sam - grimes family - nunzio - milena #2 - seung-jin.
RPs EN ATTENTE : chad.
RPs TERMINÉS : milena #1 - andy.
PSEUDO : enchanted. (matt)
AVATAR : grant gustin.
CRÉDITS : gorgeousmali (avatar), anaëlle. (signature)
DC : pas de dc.
INSCRIT LE : 03/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16725-don-t-you-wanna-stay-leonardo http://www.30yearsstillyoung.com/t16811-holy-ground-leonardo

MessageSujet: Re: everybody hurts just a little too much. (milena)   Lun 1 Jan - 18:17



Sa sœur avait l’air… joyeuse. N’ayant jamais vu Milena bourrée, il ne savait pas trop à quoi s’attendre, mais exception faite pour cette joie inopinée, elle ne semblait pas trop mal en point. Elle était plus ou moins cohérente, ce qui était déjà un bon pas en avant. « Leo ! Je suis contente de te voir, le barman ne veut plus me donner de cocktail, tu vas pouvoir m’aider. » Le barman en question ne semblait pas tout à fait de cet avis, et même s’il en avait eu envie – et ce n’était pas le cas – il n’aurait jamais osé le contredire et se disputer avec. Assez vite, son aînée comprit qu’il n’était pas venu pour se prendre une cuite avec elle, bien au contraire. Elle se leva, mais elle ne semblait pas très stable sur ses deux jambes. Leonardo gardait ses bras juste à côté de la jeune femme, n’ayant pas très envie de la voir s’écraser par terre ; il se demanda si les cocktails qu’elle avait bu avaient déjà été payés, et il en déduit que c’était le cas puisque le barman ne les arrêta pas dans leur lancée. Milena prit son sac à main – et heureusement, parce que son frère n’aurait jamais pensé à le récupérer si elle n’y avait pas pensée – et elle était prête à sortir enfin du bar. « Tant pis pour le cocktail, une autre fois. » Hmmm, non, pas de sitôt. Elle semblait prendre ça à la légère, et c’était bien ça qui le perturbait ; ce n’était pas son genre d’être aussi insouciante. Les deux frangins se frayèrent un chemin dans la foule, et assez rapidement ils avaient gagné la sortie du Canvas. L’air de la soirée était bien plus frais que l’intérieur du bar, qui était pratiquement bouillant à côté. Ils étaient seuls, si on faisait abstraction des quelques clients en pleine pause cigarette à quelques mètres de la porte d’entrée, et c’était tant mieux comme ça ; la foule qu’il y avait dans le bar ne l’avait absolument pas rassuré, et il était ravi d’en être sorti. Maintenant, il n’y avait plus qu’à ramener sa sœur à la maison. « Regarde, j’ai les clés de la voiture ! » Elle semblait tellement fière de cette possession qu’il ne put s’empêcher de sourire légèrement avant de les récupérer. En revanche, il ne savait pas trop à quoi elle ressemblait, et il y avait bien trop de voitures dans le parking pour toutes les tester au risque de déclencher une alarme anti-vol. « C’est un très bon départ. Maintenant, il nous reste plus qu’à la trouver. Tu sais où t’es garée ? » Leonardo n’avait pas de voiture à lui, en partie à cause du prix et en partie à cause de la pollution qui venait avec. Il se débrouillait très bien sans, et il ne voyait pas l’utilité d’un tel achat ; mais ce soir-là, il était ravi que sa sœur ait pensé à venir avec, tout simplement parce qu’il n’aurait peut-être pas réussi à l’accompagner jusqu’à chez elle sans un quelconque véhicule. Son visage avait dû se refermer entre-temps, parce qu’elle semblait perturbée par son expression. « T’es pas fâché hein ? » Cette remarque le fit encore plus foncer ses sourcils, ce qui n’avait probablement pas eu pour effet de la rassurer. Au contraire, elle semblait encore plus désespérée que la première fois. « Je veux pas que tu sois fâché. » Il n’était pas fâché, loin de là. Il était juste perplexe, et il ne comprenait même pas pourquoi il serait en colère. Malgré son incompréhension, il s’efforça de détendre son visage et lui sourire – elle n’avait sûrement pas besoin de le voir confus, puisque ça aurait sûrement été source d’angoisses supplémentaires. « Non 'Lena, je ne suis pas fâché. Promis. Croix de bois, croix de fer. » Même s’il essayait d’enjoliver la situation, il n’était aucunement fâchée avec elle. Même le fait de ne pas être dans son lit chaud et douillet ne suffisait pour le rendre en colère ; il préférait largement être là avec elle que la laisser moisir sur un comptoir jusqu’à la fermeture du bar. En revanche, il n’était pas sûr qu’elle passerait une très bonne matinée le lendemain, même avec son aide. Il nota dans un coin de la tête de lui donner de l’eau fraîche en arrivant chez elle – pour le coup, ça ne lui pouvait aucunement faire de mal, bien au contraire. « On va essayer de rentrer en vitesse et tu pourras filer au lit. T’es pas trop fatiguée ? » La fatigue était peut-être bien le dernier de ses soucis, mais ce n’était pas une excuse pour rester traîner dehors. Il y avait tellement de choses qu’il ne voulait ou devait pas oublier qu’il avait l’impression que sa tête allait exploser. Alors, il décida de se concentrer sur une chose à la fois : d’abord, il fallait trouver la voiture.





IN RECOVERY

all these fires we've been walking through - and still we survived somehow. the worst is behind. (c) signature by anaëlle.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la justicière du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre ans née un cinq décembre 1983.
SURNOM : milou quand on veut réellement l'embêter. mily de temps en temps. lena la plupart du temps.
STATUT : célibataire, adepte du proverbe "mieux vaut être seule que mal accompagnée".
MÉTIER : avocate en droit de la famille dans son propre cabinet nommé Grimes & Hartman qu'elle a ouvert avec une collègue en avril 2017.
LOGEMENT : spring hill, un loft numéroté 72 qu'elle habite seule.

POSTS : 1214 POINTS : 1110

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : parle couramment italien ● fait passer son travail et sa carrière avant tout autre chose ● voudrait être mère un jour ● est passionnée des danses de salon ● est très féminine et apprêtée ● a dû remonter la pente il y a deux ans et demie après une rupture médiatique et humiliante ● essaie de garder sa famille en un seul morceau, c'est plus difficile qu'il n'y paraît.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : eva#2deanrhettowennunzioelisabeth#2nikkigrimes familylonniejamesleonardo#2tonybradencora#2


tony & milena
Take my hand let's see where we wake up tomorrow, best laid plans sometimes are just a one night stand. I'd be damned Cupid's demanding back his arrow so let's get drunk on our tears.

RPs EN ATTENTE : tommy#2 ● gauthier#3 ● matteo ● priam#2 ●

RPs TERMINÉS : liviana#1alvaro#1seanelisabeth#1gauthier#1liviana#2elianeteam pizzamatteo#1liviana#3eva#1alvaro#2samueleliane#2théodoratommykaecygauthier#2leonardocorapriam
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : sophia bush.
CRÉDITS : cranberry (avatar), sekhmet, tumblr & camber (gif)
DC : arthur iver & mia strand.
INSCRIT LE : 04/03/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13961-elles-sont-deroutantes-les-filles-aujourd-hui-milena http://www.30yearsstillyoung.com/t13975-foule-sentimentale-milena

MessageSujet: Re: everybody hurts just a little too much. (milena)   Sam 13 Jan - 20:54


Il était presque certain que si tu avais été dans ton état normal tu aurais eu honte de toi. Si tu pouvais t’observer d’un œil extérieur tu aurais eu honte. C’était souvent avec pitié que tu regardais ces âmes perdues quand tu sortais avec des amis dans des bars, te pensant au-dessus de tout cela et finalement, tu te retrouvais au même niveau que les autres. Mais Leo est là, tu ne sais plus trop comment il est arrivé mais il est là. Tu aurais aimé qu’il se joigne à toi, qu’il convainque le barman de te servir un autre cocktail mais Leo il voulait rentrer. Toi tu n’avais pas envie de rentrer. Chez toi il n’y avait personne pour t’accueillir et demain tu te réveilleras seule et mal en point même si tu n’es pas encore capable de t’en rendre compte. Malgré ton état d’ébriété, il y a des habitudes qui ne se perdent pas comme celle d’attraper ton sac à main. Tu ne tiens pas trop sur tes jambes, Leo t’aide à tenir debout mais tu ne t’en rends pas compte. A ce moment précis, tu as l’impression que le monde est à toi et que tu peux tout réussir. Et pourtant, tu brises tellement de choses dans ta vie. Ta seule réussite c’est ton boulot, la seule chose pour laquelle en travaillant on est récompensé. Pour le reste c’est un coup de chance. Est-ce que tu auras la chance de trouver un homme qui pourra t’accepter telle que tu es ? Tu doutes que ce soit le cas et cela te donne envie de pleurer. Mais tu n’as pas le temps de pleurer parce que l’air frais qui vient d’envelopper alors que vous mettiez les pieds dehors te ramène à la réalité. Soudainement tu n’es plus du tout déprimée, tu as envie de te défouler, de danser mais il n’y a plus de musique, vous l’avez laissée à l’intérieur. Il faut rentrer Leo avait dit, du moins c’est ce dont tu te rappelais. Oui, rentrer c’était le plus important. Alors tu avais attrapé les clés de ta voiture parce que tu ne pouvais pas rentrer sans. Mais une fois que tu les présentais toute fière devant Leo, il les attrapa rapidement comme pour te les confisquer. « C’est un très bon départ. Maintenant, il nous reste plus qu’à la trouver. Tu sais où t’es garée ? » Tu fais une petite moue boudeuse. Tu n’as pas envie que ce soit Leo qui conduise ta voiture, il n’aime pas conduire lui alors que toi tu aimes beaucoup ça. Même à New York tu avais une voiture alors que cela te ralentissait plus qu’autre chose vu les embouteillages. Mais c’était le plaisir de te garer devant le lycée à cette place payée par tes parents. Oui, c’était il y a bien longtemps. « Je crois que c’est par là. » Dis-tu en montrant une direction vers la gauche. « Mais tu peux toujours essayer de l’ouvrir pour voir si elle s’allume. » Tu avais vu ça dans les films mais tu n’avais jamais essayé pour voir si ça marchait vraiment. « Je pourrai conduire ? Toi t’aimes pas de toute façon. » Dis-tu pour essayer de faire changer ton frère d’avis. Tu ne savais pas si cela allait marcher surtout vu le regard que ton frère te lançait depuis le début. Vous avanciez dans la direction que tu avais indiquée et soudainement tu n’avais plus envie de rigoler. Tu n’avais pas envie que Leo soit fâché contre toi. Il est quelle heure d’ailleurs ? Incapable de trouver ton portable dans ton sac, tu laisses tomber pour l’instant. « Non 'Lena, je ne suis pas fâché. Promis. Croix de bois, croix de fer. » Tu regardes ton frère dans les yeux, pas réellement convaincue. Mais il a dit croix de bois croix de fer alors il a pas le droit de mentir. Tu ne voulais pas que tes bêtises te fâchent avec ton frère. Ce n’est pas de sa faute si ta vie amoureuse ne va nulle part et si tu ne seras jamais mère. Pas de sa faute … « On va essayer de rentrer en vitesse et tu pourras filer au lit. T’es pas trop fatiguée ? » Fatiguée ? Non, tu n’as pas l’impression de l’être. Tu hausses les épaules dans un premier temps parce que tu es plus triste et résignée que fatiguée. Tu sens que ta tête te fait un peu mal mais tu n’as pas envie de dormir. Juste de pleurer un peu maintenant que tu n’as plus d’alcool à boire. « J’ai pas envie de dormir sinon je vais rêver que je vais être toujours toute seule. » Dis-tu en regardant le sol. Malgré ton état d’ébriété tu n’étais pas fière de l’avouer. C’était une faiblesse que tu aurais préféré cacher. « Eva elle va se marier et Josie et Amandine elles ont eu un bébé et … » Tu sens ta gorge se serrer avant de voir de la lumière apparaître. Tu lèves la tête et tu vois ta voiture. Ne perdant pas une minute tu te mets à courir vers cette dernière, une course infructueuse car du haut de tes talons tu manquais de te manger le sol plusieurs fois. Une fois les mains sur la vitre, tu dis à ton frère : « J’ai gagné ! » C’est toute fière de toi que tu le regardais, ayant déjà oublié ce que tu lui avais dit plus tôt.


keep moving forward, stop looking back





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: everybody hurts just a little too much. (milena)   


Revenir en haut Aller en bas
 

everybody hurts just a little too much. (milena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: canvas
-