AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 keleena + nice'n'easy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (30/09/83)
SURNOM : Lee
STATUT : divorcée
MÉTIER : sommelière

POSTS : 98 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Banale, conformiste, sans faux plis, sans drama. Fille unique, ses parents sont témoins de Jéhovah et perfectionnistes. Vit dans une bulle de clichés et de stéréotypes. Traverse une foule de remises en question liées à son divorce, sa stérilité et sa sexualité. Souriante, trop gentille, ne sait pas dire non. Ne donne jamais son avis, n’aime pas débattre. Sans passions, elle a quelques hobbies en dehors de son travail, rien de palpitant. Elle conçoit une partie de ses robes, ne le mentionne jamais. A une incroyable mémoire. Maîtrise le small talk comme personne. A un chien, Tobey le Beagle.
RPs EN COURS : Kane - Hassan - Leena - Chad - (4/5)
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : keira knightley
CRÉDITS : loonywaltz
DC : jamie, lou & ben
INSCRIT LE : 21/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17234-kelly-you-look-so-fresh-from-the-cleaner http://www.30yearsstillyoung.com/t11382-i-feel-safe-in-the-5-am-light

MessageSujet: keleena + nice'n'easy   Dim 7 Jan - 17:54


nice'n'easy
Life is good and that's the way it should be
∆ ∆ ∆


Les fêtes étaient définitivement les moments où Kelly était déchaînée. Et par déchaînée, entendez que la jeune femme en faisait plus que d'habitude, pour ne pas dire qu'elle en faisait des caisses, en matière de décoration, nourriture et activités entre amis. Impossible de ne pas remarquer sa maison à des kilomètres à la ronde dans Logan City, et quelques voisins lui avaient tout de même demandé de, s'il vous plaît, éteindre les guirlandes lumineuses, clignotantes, les rennes, l'igloo, le pingouin, l'ours blanc en LED, histoire de leurs chambres ne soient pas éclairées de nuit comme en plein jour. Et bien que cela lui brisait le coeur à chaque fois, Lee avait docilement éteint ses décorations extérieures tous les soirs à partir de vingt-deux heures. Votre imagination suffit sûrement à vous donner une idée du christmas spirit que dégageait chaque pièce de la maison, mais non ; non vous ne pouvez pas vous figurer seuls Rudolph vous souhaitant la bienvenue sur un tapis dans l'entrée, le houx qui ornait toutes les portes, cadres photos, miroirs, la collection de santons sur les étagères, la grande crèche sur le buffet, les plaids assortis aux motifs adéquats, le chapeau de lutin sur la tête de Tobey le Beagle, les bougies aux senteurs de cannelle et de vin chaud qui donnaient l'impression de vivre dans une maison en pain d'épice, et bien sûr, le clou du spectacle, ce sapin touchant le plafond, décoré comme s'il sortait d'une vitrine, suivant tous les ans un thème précis, et le tout, bien entendu, selon un code couleur prévu des mois à l'avance. Rien au monde ne pouvait arracher l'esprit de Noël du coeur d'enfant de Lee. Elle aimait Noël, elle vivait Noël, elle respirait Noël et transpirait Noël par tous les pores de sa peau. Elle en avait été privée une grande partie de sa vie ; en accord avec leurs croyances, ses parents ne le fêtaient pas. Pas une décoration, pas d'arbre, pas de cadeaux. Si son Père et sa Mère lui demandaient, elle répondait que non, elle ne le célébrait toujours pas, elle non plus, quelle idée, franchement, voyons. Pour cette raison, malheureusement, Kelly n'avait pas les chance de passer les fêtes en famille. Tous les ans, elle chassait cette solitude en compagnie d'autres malchanceux, et sa table, fastueusement ornée et débordante de petits plats concoctés tout l'après-midi durant, accueillait la famille que l'on se choisit ; ses amis. Elle adorait chacune de ces traditions qui s'étaient faites une place dans sa vie avec le temps, et elle savait que sans elles, elle serait perdue. Les fêtes de fin d'année étaient toute la magie dont elle avait besoin, ce truc en plus qui, pendant deux semaines, une fois par an, lui donnait l'impression d'être plus qu'une coquille vide trop pensive.

Il y eut quelque chose en plus cette année-là. Un texto. Sa cousine, Leena, qui lui proposait de se voir et de profiter des festivités proposées par la ville pour passer un moment ensemble, en famille. Kelly n'eut pas à y réfléchir une seule seconde et le rendez-vous fut donné en moins de deux. Et elle avait le coeur gonflé de joie comme rarement à l'idée de renouer avec une personne qui lui était cher. C'était, à ses yeux, son petit miracle de Noël de l'année, et le plus beau cadeau qui puisse tomber du ciel. Néanmoins, le jour J, cela ne l'empêcha pas d'avoir une véritable crise d'angoisse, là, assise sur son lit où elle avait étalé quasiment la totalité de sa garde robe à la quête de la tenue idéale, morte de peur à l'idée d'en faire trop, pas assez, d'être moins jolie de sa cousine, ou trop jolie ; elle se rongeait les ongles, bousillait sa manucure, et cela l'angoissait plus encore. Une bonne heure fut nécessaire afin qu'elle se sorte de ce tourbillon intérieur. Le maquillage fut beaucoup moins périlleux, et malgré tout, la jeune femme quitta son chez elle à l'heure. Sur place, elle fut entièrement absorbée par les décorations, les lumières et les installations qui rendaient les lieux si magiques ; absorbée par son téléphone aussi, et les rafales de photos qu'elle prenait afin de s'en inspirer pour l'année prochaine. Il manqua de lui glisser des mains lorsque le vibreur s'enclencha tout à coup, le nom de Leena apparaissant sur l'écran, et Kelly jongla avec l'appareil comme avec un bout de savon mouillé pendant quelques secondes avant de parvenir à le caler maladroitement sous son oreille, assez certaine d'avoir failli renverser le verre de quelqu'un au passage. « Allô ? Oui, je suis à l'entrée de l'espace jazzy, avec des fauteuils et tout. Il y a un peu de queue, mais c'est bientôt mon tour, je nous prendrai une table. Où tu es ? » Embouteillages, trafic, beaucoup de circulation et d’affluence dans le coin à cause de l'événement, pas de places où se garer, la cause habituelle de retard en soi, et Lee n'était ni surprise ni vexée. Elle se contenta d'être patiente et de demander une table pour deux, comme prévu, puis elle passa le temps en pianotant sur son écran, en descendant infiniment et indéfiniment bas dans ses fils d'actualités, likant compulsivement toutes les publications au passage afin qu'on lui rende la pareille lorsqu'elle posta à son tour une photo des lieux. Elle débouta le serveur qui vint lui demander si elle avait choisi, car non, Kelly n'était pas capable de se décider parmi tous les cocktails proposés, et elle préférait attendre Leena, non seulement par politesse, mais aussi pour se contenter d'un « comme elle » au moment de la commande.
loonywaltz



You can laugh when your dreams fall apart at the seams And life gets more exciting with each passing day And love is either in your heart or on it's way

Revenir en haut Aller en bas
avatar
les doigts de fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (02/07/86)
SURNOM : Baby, le surnom que son père lui donnait et que ses amis d'enfance ont adopté
STATUT : célibataire (lucky i'm in love with my best friend)
MÉTIER : créatrice de bijoux qu'elle vend sur Internet/vendeuse à mi-temps dans une boutique d'antiquités
LOGEMENT : #16 Toowong, coloc avec Andy #bestcolocever, Summer (pnj) et Colson (pnj)

POSTS : 885 POINTS : 3165

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Un coeur en or ; un rire ultra communicatif ; une volonté de fer ; un secret bien gardé ; des troubles du comportement alimentaire depuis l'adolescence ; un talent inné pour le karaoké après avoir bu quelques verres
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Hassan ☆ Joanne ☆ Essence ☆ Liv ☆ Soren ☆ Howard

RPs TERMINÉS : Andy#1
PSEUDO : Liz
AVATAR : Emilia Clarke
CRÉDITS : liz / bat'phanie
DC : aucun
INSCRIT LE : 23/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17255-leena-into-the-light-of-the-dark-black-night-en-cours http://www.30yearsstillyoung.com/t17302-leena-here-comes-the-sun http://www.30yearsstillyoung.com/t17303-leena-scofield#668676 http://www.30yearsstillyoung.com/t17332-leena-scofield#669484

MessageSujet: Re: keleena + nice'n'easy   Sam 13 Jan - 18:43


Noël en famille : l'horreur sur terre, ni plus ni moins. C'était tellement plus facile, à Londres, loin de tout : Leena faisait d'immenses fêtes avec ses amis, était invitée dans les familles des uns et des autres, et on lui servait d'ailleurs toujours les menus traditionnels pour faire découvrir à la petite Australienne loin de chez elle les merveilles de la culture britannique. Fait qui était devenu une blague récurrente dans son groupe d'amis, Leena finissait toujours, lors de ses soirées, par verser des larmes d'émotions, tant la façon dont les gens l'impliquaient et la faisaient se sentir chez elle, redoublant d'efforts rien que pour elle, la touchait. Elle avait de toute façon la larme facile — l'alcool n'aidant en rien sa sensibilité bien prononcée. Il y avait eu parfois, au début, des questions du genre mais tu ne rentres pas chez toi pour les fêtes ? car on lui connaissait des parents, là-bas, en Australie ; elle les évitait toujours, disait oh non, se mettait à rire pour autre chose, changeait habilement de sujet. Oh non. Sûrement pas. Aujourd'hui, c'était une autre histoire : la proximité rendait la fuite impossible, et quand Leena s'en rendit compte un matin en s'éveillant, elle fut bonne pour une crise de panique comme elle en avait à répétitions, imaginant absolument tout, du pire à l'inimaginable, clouée dans son lit à essayer de respirer calmement. La journée se solda par un échec total : elle ne put rien avaler à part du thé, tout lui donnait la nausée, et les quatre bijoux qu'elle devait terminer restèrent en plan, tandis qu'elle réussit à peine à faire une lessive, seule action du jour. Pathétique. Mais cela la dépassait complètement : c'était plus fort qu'elle. La perspective de devoir passer du temps avec ses parents et de fêter quelque chose, quand l'un était devenu l'ombre de lui-même et n'attendait les repas que pour boire, sans dire un mot, quand l'autre était bloquée en arrière, dans le passé, ne vivait que pour ce fils disparu sans accorder la moindre importance à sa fille, toujours présente, à part pour lui lancer des piques sur, au choix : son apparence/son poids/son métier/son célibat... était quelque chose de particulièrement éprouvant. Le seul point positif de cette journée se résuma en un prénom, qui émergea à l'esprit de Leena : Kelly. Sa cousine, toujours à Brisbane, à qui elle n'avait pas encore fait signe — pas par manque d'envie mais de temps, parce qu'elle s'installait peu à peu et reprenait ses marques. Se jetant sur son téléphone, elle lui envoya un message immense (pardon de pas t'avoir prévenue plus trop, super envie de te voir, comment tu vas, viens on va se promener, tu me maaanques ma cousinette) ponctué de !!! un peu partout et de smileys (essentiellement mignons). Pour des raisons très différentes, Kelly était aussi à l'écart de sa famille, et si Leena avait toujours été proche d'elle car elles avaient presque le même âge et avaient grandi ensemble, le temps et leurs situations familiales bancales les avaient encore plus rapprochées.

Le jour du rendez-vous, il faisait un temps splendide et Leena s'amusa beaucoup à se préparer, revêtant une robe d'un rouge vif ornée de quelques détails dorés, ondulant ses cheveux, choisissant des taons confortables qu'elle noua autour de ses chevilles. En guise de bijoux elle mit une simple chaîne en or mais un bracelet manchette épais et orné de petites pierres, qu'elle avait fait d'ailleurs pour sa collection spéciale fêtes de fin d'année. Puis elle attrapa son sac et s'assura que le cadeau pour Kelly y était bien, et sortit par la porte de derrière pour prendre son vélo au passage. C'était son mode de transport préféré avec le skate, mais sa tenue ne lui permettait pas ce soir d'utiliser sa planche ; tranquillement elle se mit en chemin, en direction du point de rendez-vous. Elle était d'humeur plutôt légère — voir Kelly lui faisait énormément plaisir et elle avait une foule de choses à lui raconter, même si elle voulait faire attention que Kelly soit bien à l'aise aussi et puisse lui parler de tout et de rien — bien qu'une ombre plane au-dessus de ses pensées, sans qu'elle parvienne à la chasser. Cette ombre c'était évidemment leurs casseroles familiales, les choses dont on ne veut pas trop parler (pourquoi ce retour, Rhett, etc) mais qu'on sait devoir aborder à un moment ou à un autre, et le mal qu'on a à leur faire face. Mais après tout c'était la période de Noël, et Leena était bien décidée à garder le moral.

Alors même qu'elle se félicitait d'avoir pris son vélo au vu des embouteillages sur la route, un homme garé le long du trottoir sortit trop brusquement de sa voiture et elle dut freiner en urgence, mais son pneu heurta le trottoir et le bruit sec indiqua que la chambre à air avait cédé — ce qui la laissa dans un état de nerfs entre l'énervement et la lassitude ; pourquoi fallait-il toujours que ces choses-là arrivent quand on était pressé ?! Elle appela Kelly tout de suite — c'est long, y'a des embouteillages, pas de bus, mon vélo a crevé, blablabla J'ARRIVE AU PLUS VITE — et enchaîna son vélo à un poteau avant de finir à pieds, elle n'était plus très loin heureusement. Elle se dirigea vers l'endroit qu'avait indiqué sa cousine, marchant d'un bon pas, se délectant des décorations en même temps ; elle était déjà venue ici pour faire un shooting et ne se lassait pas des jeux de lumière, des ambiances, de l'esprit festif qui lui réchauffait le coeur, quelque part. Enfin elle apperçut Kelly, installée à une table, et finit les quelques mètres qui les séparaient en courant. « Kellyyyyy ! Oh je suis trop désolée, c'était l'enfer avec tout ce monde, heureusement je n'étais pas loin quand j'ai crevé ! Je suis trop contente de te voiiiiir ! » Tout sourire, elle avait pris Kelly dans ses bras pour la serrer contre elle, avant de se laisser tomber sur la chaise, un peu essoufflée. La carte des boissons était posée devant elle, elle y jeta un coup d'oeil. « C'est hyper joli ici hein ? J'étais sûre que ça te plairait ! Tu étais déjà venue ? Moi je peux te dire que ça me change de l'esprit londonien, il faisait pas loin de trente degrés de moins... » Elle se mit à rire, toute heureuse d'être enfin avec sa cousine. Le serveur arrivait vers elles pour prendre leurs commandes, et Leena prit les devants, connaissant les habitudes de sa cousine, qui préférait suivre le mouvement que le lancer : « On va prendre deux cocktails spécial Noël, ils ont l'air cool ! Merci ! » Un regard vers Kelly avait suffi pour avoir son accord. Leena sortit alors un petit paquet de son sac — il contenant un collier et une bague qu'elle avait confectionnée pour sa cousine, dans les tons qu'elle aimait et avec des tous petits motifs de flocons pour rappeler cette période qu'elle aimait, ainsi qu'une petite boule à neige rapportée de Londres — et le posa sur la table. « Tiens ! Oh là là, j'adore ta tenue... C'est encore toi qui l'a faite, hmm ? » Du bout des doigts elle toucha le tissu, admirant la création. « Alors dis-moi, comment tu vas et comment ça se passe ces derniers temps ?? Le boulot et tout ? Avant que je me mette à trop parler comme d'habitude et que tu puisses pas en placer une... » conclut-elle avec un éclat de rire. Heureusement que Kelly était là pour lui rappeler que la famille n'avait pas que des bons côtés.




home again
Many times I've been told speak your mind just be bold so I close my eyes and the tears will clear then I feel no fear my paths will remain straight home again : One day I know I'll feel home again


Revenir en haut Aller en bas
 

keleena + nice'n'easy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
event de fin d'année
 :: Enchanted Gardens :: Golden Hours
-