AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Cuddle in a cup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (29 Jan 1983)
STATUT : divorcé et secret
MÉTIER : coach sportif et pompier volontaire

POSTS : 62 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : en plus de préserver les siens, Chad est une tombe lorsqu'il s'agit de garder un secret. Il est redoutable au poker
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
• feat. Andy Rivera
• feat. Kelly Ward
RPs EN ATTENTE :
• feat. Joanne Prescott

PSEUDO : TiPiT
AVATAR : Armie Hammer
CRÉDITS : (c) wiise
DC : NA
INSCRIT LE : 03/12/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17683p30-chad-dancing-with-our-hands-tied http://www.30yearsstillyoung.com/t17733-chad-taylor-just-a-lost-boy-not-ready-to-be-found

MessageSujet: Cuddle in a cup   Ven 12 Jan - 22:41


Cette année, les conditions étaient toutes réunies pour invoquer le spleen de Noël. Chad ne voulait pas se la jouer Scrooge, mais il partageait l'aigreur des âmes esseulées, pour lesquelles cette période chaleureuse pour certains ne faisait qu'exacerber des sentiments mal refoulés. Il habitait sur le mauvais hémisphère, sinon il aurait pu sans peine qualifier les fêtes de fin d'année à l'image de leur saison : mornes et froides. Ce dimanche-là, il avait décidé de se morfondre. Un carton à pizza trônait encore négligemment au coin de son lit, menaçant de se renverser à la moindre brusquerie. Un filet de lumière filtrait à travers ses rideaux occultant, comme une lueur d'espoir perdue dans océan de mélancolie. Quant à lui, il lézardait avec paresse, une jambe repliée et le bras droit collé derrière la tête. Le seul pilier qui le maintenait redressé. Un débardeur et un caleçon informes couronnaient son tableau de décrépitude, tandis qu'il fixait sans conviction le vide en face de lui. Les secondes s'égrenèrent. Une. Deux. Trois. Et la vérité le frappa avec intensité, alors que le carton s'échoua enfin au sol, libérant les quelques trottoirs qu'il ne pouvait jamais se résoudre à manger. Chad s'était relevé avec surprise lorsqu'il avait réalisé quel mal le rongeait. Il déprimait. Maudites fêtes de fin d'année. Pourquoi déclenchaient-elles toujours autant de passions ? Qu'elles fussent heureuses ou malheureuse. Chad avait dit au revoir à ses élèves les plus coriaces la veille. Personne n'avait le temps ni l'envie de faire du sport après un gavage de Noël. Et en plus, la période était un prétexte pour les salles les plus rentables de fermer boutique. Le temps pour les employés de retrouver leurs familles respectives. Mais Chad n'avait pas envie de retrouver sa famille. Le travail qu'il avait effectué sur lui ces derniers temps avait été un véritable exploit. Il se sentait bien dans son corps. Raisonnablement bien dans sa tête. A l'exception d'un tout petit détail qui lui bouffait toute son énergie psychique et morale, à savoir devait-il vivre caché pour vivre mieux ? Mais cette question trouverait sa réponse aussitôt aurait-il franchi le seuil de la demeure familiale. Et il soupçonnait son inconscient de vouloir renier cette vérité.

Ni une ni deux, il étendit le bras pour attraper son téléphone et composa son message avec une dextérité naturelle. Il n'y avait qu'elle dont le réconfort pouvait le tirer de sa torpeur passagère. Qu'elle pour le comprendre, sans pour autant le pouvoir totalement. Parce que tant qu'elle ignorait cette partie de lui qu'il ne voulait... ne pouvait lui révéler, il y aurait comme un mur infranchissable entre eux. Une espèce de barrière opaque derrière laquelle elle apercevait les choses, mais les devinait plus qu'elle ne les partageait. Cette évidence le crispait mais il ne pouvait pour autant passer outre les scénarios pessimistes qui avaient hanté ses nuits.

@Chad Taylor a écrit:
Chocolat ? Maintenant ? Chez moi ?

Le message était clair. Concis. Le parfait reflet de sa détresse. Kelly le savait. Ce n'était pas leur divorce qui avait pu changer quoi que ce soit sur la façon dont ils lisaient entre leurs lignes respectives. Le chocolat, c'était leur antidépresseur. Et même lorsqu'ils faisaient une chaleur étouffante à l'extérieur, ils le buvaient fumant. Avoir la langue engourdie faisait oublier à Chad les tracas de son esprit. C'était une distraction comme une autre. Comme pincer un enfant pour lui détourner les yeux d'une goutte de sang.
Même s'il avait partagé ses draps avec Kelly, Chad se motiva tout de même à enfiler un short par-dessus son caleçon. Celui avec les motifs citrons qu'on lui avait offert juste pour le charrier. On le savait trop sérieux et prude pour ce genre d'extravagance. Ce qui l'avait d'autant plus motivé pour l'enfiler dès que l'occasion se présentait. C'était son symbole de rébellion à lui. Il enfila machinalement les pantoufles qui campaient sagement devant son lit avant de se raviser. Il voulait que Kelly le croie spontané. Au fond de lui, il pensait encore que c'était ce qui avait mis fin à leur parodie de couple. La routine. Ses pieds au contact du sol froid lui arrachèrent un frisson passager, avant qu'il ne dévale les escaliers. Il ne lui fallut pas plus de deux pas pour enjamber le salon et se faufiler derrière l'îlot central. Pour la spontanéité on repassera. Sa cuisine était dans un état impeccable. Pour tout dire, sa seule folie avait été de laisser cette croûte de pizza vivre sa vie sur le parquet de sa chambre. Maintenant qu'il y repensait il en avait quelques sueurs froides. Pas du genre indomptable. Mais plutôt du genre défi personnel.
Il ouvrit un tiroir, en tira une télécommande et alluma la radio. Kelly ne devrait plus tarder. Après tout elle habitait presque littéralement la porte à côté...



OCEAN BLUE EYES




Revenir en haut Aller en bas
 

Cuddle in a cup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-