AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 it's time to have a little talk... (soren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : trente-quatre ans.
SURNOM : matt.
STATUT : je répondrai fiancé, mais c'est... compliqué. on va dire que je suis sentimentalement pas libre, voilà...
MÉTIER : militaire, mais je travaille au garage Mecanor, maintenant.
LOGEMENT : underconstruction.

POSTS : 112 POINTS : 465

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : j'ai été militaire, on m'a cru mort pendant plus d'un an et demi, suite à l'explosion de mon camp en Iraq △ papa d'une petite Cami que je connais à peine, malheureusement △ j'ai toujours vécu à Brisbane et le surf est ma passion △ mon retour est bien plus compliqué que ce que j'avais pu imaginer △ j'ai encore beaucoup de séquelles de mon accident en Iraq.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : SorenCleo



RPs EN ATTENTE : Heidi △ Milena
PSEUDO : paindep.
AVATAR : jesse lee soffer.
CRÉDITS : ©lempika
DC : aucun.
INSCRIT LE : 26/12/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17907-the-choices-we-make-change-the-path-that-we-take-matteo http://www.30yearsstillyoung.com/t18075-i-d-rather-be-damaged-than-fake-matteo

MessageSujet: it's time to have a little talk... (soren)   Dim 14 Jan 2018 - 0:06



soren & matteo
we're just two ghosts standing in the place of you and me. we're not who we used to be, we don't see what we used to see. we're just two ghosts swimming in a glass half empty.

luleaby
it's time to have a little talk...
  
Depuis mon retour, j'ai l'horrible sensation que ma vie ne cesse de m'échapper. Je me sens comme un spectateur impuissant, incapable d'agir. Parfois, j'ai l'impression d'étouffer, de ne pas avoir le temps de digérer tout ce que l'on me dit, qu'il faut déjà passer à une nouvelle annonce. Un nouveau choc, une nouvelle déception. Savoir que la vie à continuer sans moi pendant plus d'un an est la chose la plus compliquée à assimiler pour moi. Je m'en doutais. Le monde ne s'est, malheureusement, pas arrêté de tourner pendant mon absence. Je m'y attendais. Je savais que certaines choses allaient avoir changé. J'ai passé tout le vol de mon retour à me répéter que tout le monde me pensait mort et qu'ils allaient avoir un sacré choc en me retrouvant. Je m'étais fait quelques scénarios, juste quelques trucs comme ça. J'imaginais Cleo avec une nouvelle coupe de cheveux, Heidi avec de nouvelles lubies, Soren égale à lui-même.Des choses bien innocentes. La claque a été violente lorsque j'ai fini par apprendre tout ce qui avait bien pu se dérouler pendant ma mort présumée. Depuis, j'ai l'impression de n'être que le témoin de mon existence. Je ne sais plus à quoi me raccrocher. Heureusement, ma sœur est là, elle ne me lâche pas. Je ne sais pas ce que je ferais sans elle. Je crois que je serais tout simplement devenu fou. Fou d'avoir perdu la femme que j'aime qui a préféré se tourner vers mon meilleur ami. Un frisson me parcourt le corps en pensant une nouvelle fois à tout cela. La trahison est tellement intense. Impardonnable. Ce n'est même pas à Cleo que j'en veux le plus. Dans le fond, je peux comprendre pourquoi elle s'est tournée vers un autre homme. Vers notre meilleur ami. Elle venait de perdre son fiancé et d'apprendre qu'elle était enceinte. Elle avait tout simplement besoin de soutien. Je ne peux pas lui reprocher cela. Jamais. Je n'aurais jamais voulu qu'elle se laisse aller, qu'elle flanche à cause de moi. Elle a essayé de garder la tête hors de l'eau, pour notre bébé. Alors, non, je ne lui en veux pas. Soren par contre… Soren, c'est une autre histoire.

Depuis que j'ai appris pour Soren et Cleo, je ne cesse d'avoir cette même scène qui tourne en boucle dans mon esprit. C'était quelques semaines avant un de mes départs pour une nouvelle mission. J'étais en couple avec Cleo que depuis quelques mois et allait vivre son premier départ en tant que compagne de militaire. Je faisais toujours de mon mieux pour partir avec un esprit positif, mais il aurait été idiot d'ignorer totalement le danger vers lequel je me dirigeais à chaque nouveau départ. Alors, avant ce fameux départ, j'avais pris mon meilleur ami à part et je lui avais fait promettre de veiller sur ma petite amie pendant mes absences. Soren étant mon ami depuis des années avaient bien entendu acquiescé. Aujourd'hui, j'ai juste envie de rire en me remémorant tout cela. Rire ou pleurer. Jamais je n'aurais pensé Soren capable de me faire un coup pareil. Leur rapprochement était sans aucun doute inévitable, après tout nous étions un trio inséparable. Ils m'ont vu disparaître de leur vie subitement, ils avaient besoin de soutien. C'est compréhensible. Le rapprochement, mais pas le reste. Pas le fait qu'ils soient en couple. C'est sur ce point que je n'arrive plus à reconnaître mon meilleur ami. Je n'arrive pas à admettre qu'il est pu faire une chose pareille. Si encore, j'avais disparu pendant plusieurs années… Peut-être que j'aurais compris. Je l'aurais accepté plus facilement. Or, je n'ai disparu que pendant moins de deux ans et pourtant, ils ont déjà refait leur vie ensemble. Dans mon appartement. Appartement vers lequel je me dirige actuellement.

J'ai vu Cleo plusieurs fois depuis mon retour. Tout d'abord, pour discuter, pour lui expliquer ce qui avait bien pu m'arriver, puis pour qu'elle m'avoue tout ce qui avait changé ici. Puis pour voir ma petite Cami. Pourtant, chacune de nos rencontres se sont déroulées loin de notre ancien appartement. Il aura fallu que j'insiste quelque peu pour que la jeune femme finisse par m'avouer qu'elle vivait officiellement toujours là-bas, en compagnie de Soren. Alors, on a continué à se voir ailleurs, parce que je n'étais pas prêt pour croiser mon ancien meilleur ami. Cependant, les semaines n'ont cessé de s'écouler et je suis bien conscient que je ne peux pas l'éviter plus longtemps. Faire des suppositions commence à me rendre dingue. J'ai besoin de savoir ce qui a bien pu lui passer par la tête. J'ai besoin d'entendre sa version des faits. Alors, oui, je lui en veux énormément et je ne sais absolument pas comment vont se dérouler nos retrouvailles, mais je ne veux plus repousser ce moment.

Planté devant la porte de mon ancien chez moi, je pousse un long soupire avant d'abattre mon poing contre le panneau en bois. Attendant nerveusement une réponse. Un signe de vie. Il faudra quelques minutes avant que la porte ne s'ouvre, dévoilant Soren. Sa tête semble se décomposer lorsqu'il m'aperçoit sur le palier, tandis que je sens la colère monter en moi. « Retiens-moi de te péter la gueule Soren. » Pas les retrouvailles que j'avais imaginées. Vraiment pas. 
 




I CAN LIVE UNDERWATER

The choices we make change the path that we take but I know that somewhere out there there's a path that we chose.
There's a life that we share, there's a love and it grows. by anaëlle.





Revenir en haut Aller en bas
 

it's time to have a little talk... (soren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: logements
-