AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 #18 - Girl, you will set the world on fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans.
SURNOM : Jer, son, que des surnoms donnés par sa chère mère.
STATUT : célibataire, en mal d'aimer.
MÉTIER : pompier, certainement plus proche de la mise à pied que la promotion.
LOGEMENT : #16 fortitude valley.

POSTS : 1832 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : son père est pyromane et est incarcéré depuis cinq ans, autant dire que c'est un sujet délicat pour Wren.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : thea ¤ jaylen ¤ mia ¤ maze ¤ violet ¤ victoria
AVATAR : Bill Skarsgård
CRÉDITS : Lempika
DC : Aucun
INSCRIT LE : 02/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18919-wren-today-means-nothing-today-is-just-a-ghost-that-s-haunting-me http://www.30yearsstillyoung.com/t18982-wren-today-means-nothing-today-is-just-a-ghost-that-s-haunting-me http://www.30yearsstillyoung.com/t19006-wren-doherty

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   Ven 16 Mar - 0:07




Girl, you will set the world on fire.

Maze & Wren
Le phénomène Doherty avait tendance à détonner dans le décor. Il fallait dire qu'on le voyait de loin déjà, du haut de son mètre quatre vingt dix révolu, de son regard électrique, de sa démarche altière et ses manières si froides. Personne ne pouvait l'atteindre, c'était tout du moins l'image qu'il voulait rendre, même si c'était probablement faux. Wren était juste excellent lorsqu'il s'agissait de cacher ses troubles et il en avait eu par centaines ces dernières années. Ses yeux cachaient toujours tout et il avait toujours eu la meilleure méthode pour ne pas laisser entrevoir qu'il ressentait quelque chose... La fuite. La moindre situation qui nécessitait une réflexion lui faisait prendre ses jambes à son cou, bien plus simple que de rester planté là à devoir choisir entre la peste et le choléra. C'était toujours ce qu'il envisageait en tout cas, certainement plus négatif qu'autre chose, comme s'il était persuadé qu'il était poursuivi par une malédiction familiale qui ne le lâcherait pas de sitôt. Allez savoir s'il avait raison ou tort, quand on se penchait sur l'histoire des Doherty, on avait de quoi se poser des questions sur leur quota de chance mais le pompier ne voulait pas se fier à des probabilités. Après tout, il n'était pas comme les autres, il avait du sang suédois en lui, le sang de sa chère mère, le calme incarné, la nature paisible qui lui avait toujours permis de prendre les décisions les plus terribles sans sourciller. Wren espérait encore qu'il finirait par être aussi forte qu'elle, il était juste aussi dur en apparence mais lorsqu'on s'intéressait un tant soit peu à lui, on constatait vite qu'il était bien plus faillible en vérité. Wren prenait tout en plein coeur, il le gardait terré au fond de lui jusqu'à ce que tout explose, qu'il ne soit plus que feu et haineux. Il n'avait pas encore craqué cela dit, il arrivait encore à tenir ce rôle d'homme bon, fier à ses racines mais le pompier savait tout aussi pertinemment que la bascule était proche, surtout ces derniers temps. Il n'avait pas été le roi des bonnes décisions au cours des semaines précédentes: entre ses écarts de conduite, ce sentiment de fatigue généralisé qu'il faisait vivre par des soirées endiablées et cette sensation qui lui collait au corps de ne pas trouver sa place quelque part. Au fond, Wren commençait à se poser énormément de questions, certainement parce qu'il sentait que sa mère sombrait définitivement et qu'il allait devoir trouver comment avancer si jamais elle était amenée à partir plus rapidement que prévu. Le suédois en lui détestait cette perspective et sa seule façon de le gérer, c'était de se mettre en colère, de s'enflammer jusqu'à ce que, justement, le feu soit devenu lui ou bien qu'il soit devenu le feu, au choix.

Le feu était le socle de tout dans la vie de Doherty et ce jour là l'avait encore prouvé puisque c'était ce fautif qui lui avait permis de rencontrer Maze. Elle ne semblait pas commune, loin de ces stéréotypes de filles qui ne vivent que pour embrasser ce rôle de perfection que les médias cultivaient. Wren n'avait jamais aimé cela mais là encore, il n'avait jamais vraiment fait partie de cette société où tout était faux mais tout semblait vrai. Ce n'était pas ce qui intéressait le jeune homme, il vivait le plus simplement du monde et il avait tendance à se conforter dans ses idéaux, une manière comme une autre de garder le contact avec sa mère qui désirait encore plus rester en marge. Maze, elle, jouait la carte de la différence: c'était du moins ce que Wren avait pressenti en l'écoutant lui parler, rôle dans lequel il excellait vu à quel point il était peu bavard habituellement. Cela semblait changer à ce moment là, peut être parce qu'il n'y avait rien eu de conventionnel depuis qu'il était entré en trombe dans un appartement qui menaçait de brûler. La glace avait été brisée aisément à partir de là, que ce fut dans la colère au premier abord ou bien dans la douceur quelques minutes plus tard. Désormais, ils partageaient un moment de quiétude autour d'un café, à plaisanter comme s'ils étaient encore assez insouciants pour cela. "Y a pas à dire, l'économie souterraine, c'ce qui marche le mieux alors ce serait la meilleure reconversion du monde pour nos comptes en banque." Il fallait dire que le sien n'était pas toujours bien rempli, avec ses excès et les soins qu'il payait pour sa mère, en plus des conneries constantes de son petit frère. Wren avait l'air d'une bonne poire mais faire en sorte que sa famille ne manque de rien, c'était ce qui le faisait tenir debout la plupart du temps, peut être parce que ces moments là marquaient un oubli de lui même... Plus de feu qui vibrait dans son âme, plus l'envie de le voir gagner du tout. "Franchement, si tu veux augmenter ton capital succès en un rien de temps, c'la solution miracle... A côté le dénudage, c'est zéro pointé." Comme s'il y connaissait quelque chose en la matière vu sa présence quasi inexistante sur la toile mais Wren aimait faire croire qu'il maîtrisait ces choses là, juste histoire de dire qu'il était à jour et qu'il faisait encore partie de ce monde d'une manière ou d'une autre. Un bien beau mensonge. "Pour me mettre en boîte, c'est pas le sujet qui va fonctionner, c'est sûr... On a toujours chaud du côté suédois, faut croire, on tient pas la route avec trop d'habits, surtout ici, sans rire, quelle idée de se retrouver en Australie." Il n'était pas encore nudiste pour autant, à croire qu'il avait un minimum de conscience pour rester du côté des gens qui conservaient une barrière avec la planète autour d'eux. De toute façon, Wren cherchait toujours à se protéger de tout et tout le monde, les vêtements n'étaient qu'une technique supplémentaire dans ce genre de cas. "Une anglaise, gastronome et sans filtre... Les clichés sont détruits en un rien de temps avec toi, c'est merveilleux. Merde, du coup, faudra que je récupère mon capital séduction en défonçant la porte du vieux voisin le prochain coup." Il ne montrait pas plus d'émotion que cela avec son demi sourire, certainement parce que ce n'était pas le genre de sujets qui le troublaient beaucoup en règle générale. Il en fallait beaucoup pour le déstabiliser... Peut être que ce qui suivait en faisait partie d'ailleurs. Voilà qu'il se retrouvait à écouter une partie de l'histoire de Maze et il comprenait vite bien mieux les quelques détails qu'il avait pu percevoir en visitant son appartement. Chacun avait ses soucis mais c'était quelque part rassurant de ne pas être le seul à devoir subsister face à un mal qui pouvait remporter la partie à tout moment. "Merde, j'me sens con maintenant... J'aurais pu me retrouver dans une sale position si t'avais fait une syncope dans ta salle de bain avec un taux de glycémie problématique. A croire que t'aurais dû l'afficher sur la porte d'entrée, "si jamais vous voulez sauver le monde, évitez de faire dégénérer ma glycémie, cordialement", j'm'en rappellerais à l'avenir cela dit..." Une manière très Dohertyenne de s'excuser pour sûr mais Wren n'était pas vraiment à l'aise avec ce genre de gestes. A la place, il lui fit un sourire d'une rare intensité pour lui, et naturel de surcroît, ne sachant pas très bien ce qui pourrait raconter à Maze après un tel récit. "Est-ce que c'est un sombre secret si j'avoue que je cuisine la pomme de terre comme personne? Un truc de suédois, paraît il... Mais comme t'as ruiné ton repas, p'tet qu'on peut encore réparer le coup, histoire de te sauver d'une hypothétique crise ou j'sais pas..." Après pompier, ébéniste, Wren devenait cuisiner, tout cela en une seule journée, au beau milieu de l'appartement de Maze Crawley, une date à marquer quelque part assurément.
CODE BY MAY




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 1031 POINTS : 1000

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze (univers parallèle)
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again

Wren - Nino - Kane - Blaze #2 - Greta/Cade - Leena - Isaac - Andreï

RPs EN ATTENTE : Hugo - Thea - Evelyn - Anwar - Charlie
RPs TERMINÉS : Blaze #1 - Greze - Cade
AVATAR : Summer Bishil
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609 http://www.30yearsstillyoung.com/t19658-maze-crawley

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   Dim 18 Mar - 18:57


Maze avait appris la nouvelle de son diabète assez brutalement. Elle avait des symptômes qui persistaient depuis plusieurs mois déjà : une perte de poids et une envie de boire des litres et des litres d'eau en permanence. Mais sa généraliste ne lui avait demandé de conseiller un diabétologue que très tardivement, lui apprenant par la même occasion que le terme "diabétologue" existait. Elle s'était finalement retrouvée face à ce spécialiste, qui lui avait annoncé de but en blanc et sans chercher à y mettre les formes qu'elle était diabétique. Très classe pour un médecin : on ne leur apprenait donc pas à être plus diplomate et prévenant ? Maze était restée de longues secondes sans rien dire, ne réalisant pas ce qui était en train de se passer, ni tout ce que le médecin était en train de lui expliquer : des piqûres, de l'insuline, des prises de glycémie, calculer les glucides, incurable actuellement mais tout à fait traitable pour vivre normalement, pas de problème pour avoir des enfants...Quoi ? Etrangement, c'était la chose qui l'avait le plus marquée dans le discours du spécialiste : cette question des enfants. Elle avait 21 ans à l'époque, pourquoi se serait-elle inquiétée de pouvoir avoir des enfants ou non ? Elle n'en voulait pas. Pas à ce moment là tout du moins. Ce qui la préoccupait réellement, c'était la manière dont cette nouvelle allait bouleverser son quotidien, elle qui imaginait qu'être diabétique consistait simplement à éviter de manger des bonbons. Elle était tellement loin de la vérité. Aujourd'hui, elle comprenait mieux que le médecin ait évoqué cette question avec elle et elle était plutôt soulagée de savoir que si elle souhaitait avoir des enfants plus tard, sa maladie ne serait pas un frein. Cependant, aux dernières nouvelles, il n'était toujours pas question pour elle d'en avoir dans un futur proche. Non pas qu'elle n'aimait pas les enfants, mais Maze se sentait surtout trop enfant elle-même et plutôt irresponsable pour s'occuper d'un quelconque être vivant. Du genre à mettre le feu à son appartement en préparant à manger par exemple. Ses horaires étaient par ailleurs parfaitement incompatibles avec une vie de famille, et elle aimait beaucoup trop son travail pour songer à en changer.
Elle était plutôt satisfaite de sa vie, tant privée que professionnelle -malgré les clients qu'elle envisageait de temps en temps d'égorger-. Après une semaine d'hospitalisation suite au diagnostic de sa maladie, Maze avait su se ressaisir, accepter son diabète et se bouger les fesses pour l'équilibrer au mieux. Evidemment, il y avait des jours sans...mais elle refusait catégoriquement que son diabète puisse dicter quoique ce soit dans sa vie. Elle se sentait même plus que jamais capable de soulever des montagnes depuis son diagnostic. Elle s'était prouvée à elle-même et à son entourage dubitatif qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait de sa vie, malgré leurs réticences : et cela avait commencé par terminer une course de 13km comportant 22 obstacles à passer dans la boue et la douleur. Et, dès qu'elle en avait l'occasion, Maze continuait de relever ce genre de défis, pour se rappeler que son mental était plus fort que n'importe quel obstacle qui pourrait survenir dans sa vie.

Ceci étant dit, son mental n'avait pas encore réussi à contrôler son manque d'attention qui venait se rappeler à elle de temps à autre; quand elle faisait la cuisine par exemple. "C'est parfait. D'ici 10 ans et si t'es d'accord avec ça, si t'en as marre d'être pompier et que j'en ai marre d'organiser des concerts, on s'associe et on se reconvertit ?" Maze avait beau adorer son métier, elle se demandait parfois si elle s'en lasserait un jour. D'ici 10...15 ans, peut-être en aura-t-elle marre de courir à perdre haleine à travers les coulisses pour régler des problèmes de dernières minutes. Peut-être aura-t-elle envie d'ouvrir un salon de thé ? Un salon de thé où elle organiserait des concerts de temps en temps. Il était certain qu'elle ne pourrait jamais rayer complètement le monde de la musique de sa vie. Ou peut-être aurait-elle envie de faire disparaître des personnes devenues gênantes...après tout, toute reconversion devait avoir ses avantages. Et puis, aussi glauque pouvait être cette blague entre elle et Wren, elle avait comme l'intuition qu'ils n'auraient pas le temps de s'ennuyer tout les deux. Ils feraient sûrement des blagues de mauvais goût sur le dernier cadavre enterré. "Donc pour te mettre en boîte, il faudrait plutôt que je te force à porter une ou deux doudounes ? Ça marcherait ça ?" Elle ne put s'empêcher de lâcher un léger rire en imaginant le jeune homme recouvert d'une dizaine de couches de vêtements. "J'adore détruire les clichés, ça me plait beaucoup. Et en plus de te permettre de récupérer ton capital séduction, j'aurais vraiment hâte de te voir détruire la porte du voisin ! Et de découvrir sa tête et sa réaction....si ça se trouve, il réagirait comme moi ? Ou alors il te dirait qu'il passe l'éponge si tu lui donnes le numéro de téléphone de ta mère ?" Elle fit une légère grimace. Y avait-il une chose pire que d'être impliqué d'une quelconque manière dans la vie sentimentale de ses parents ? Elle en doutait.
Maze observa Wren réagir à son histoire de diabète. Elle sourit en coin; elle était toujours contente de découvrir des gens qui ne réagissaient pas en lui posant des questions stupides du type "C'est contagieux ?" - oui, on le lui avait déjà demandé...et elle avait un instant songé à répondre par l'affirmative, tousser sur la personne, et s'enfuir.
Le sourire du jeune homme lui donna l'impression de découvrir une nouvelle facette de sa personnalité. Et il avait l'air de pouvoir lui réserver encore des surprises de ce côté là. Un peu plus et Maze aurait presque été contente d'avoir pratiquement déclenché un incendie qui lui avait permis cette rencontre atypique. "Je vais y penser pour la pancarte sur ma porte....En plus, j'aime bien faire culpabiliser les gens au sujet de mon diabète à l'occasion. En général, je réserve ce traitement à ceux qui m'ont vraiment gonflée...c'est mon plaisir coupable." Elle marqua un temps d'arrêt puis ajouta rapidement, afin d'éviter tout malentendu: "Enfin, c'est pas ce que j'essayais de faire avec toi ! Loin de moi l'idée de te faire culpabiliser surtout. Non, je réserverai justement plutôt ça à mon cher voisin..." Ou à son boss de temps en temps : "Non vraiment, la réunion là...je ne vais pas pouvoir y participer. Je sens que je suis en train de faire une hypoglycémie, désolée..." Quitte à avoir un diabète, autant le mettre à profit ! Maze oubliait parfois -quand cela l'arrangeait- la définition du terme "avoir des scrupules".
Elle rigola sincèrement en entendant la proposition de Wren. "Ça, c'est vraiment du sombre secret. Je me sens dans la confidence la plus totale ! Et j'ai envie de voir ça maintenant...j'accepte volontiers ta proposition. Oserai-je me proposer comme Commis de cuisine ? Je dois pouvoir faire mieux que tout à l'heure, promis..." Si elle commençait par ne pas s'éloigner de la cuisine, cela serait certainement déjà un bon début.




Pumping up the volume with this brand new beat, everybody's dancing and they're dancing for me. I'm your operator, you can call anytime, I'll be your connection to the party line. I'm coming up so you better get this party started.

:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans.
SURNOM : Jer, son, que des surnoms donnés par sa chère mère.
STATUT : célibataire, en mal d'aimer.
MÉTIER : pompier, certainement plus proche de la mise à pied que la promotion.
LOGEMENT : #16 fortitude valley.

POSTS : 1832 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : son père est pyromane et est incarcéré depuis cinq ans, autant dire que c'est un sujet délicat pour Wren.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : thea ¤ jaylen ¤ mia ¤ maze ¤ violet ¤ victoria
AVATAR : Bill Skarsgård
CRÉDITS : Lempika
DC : Aucun
INSCRIT LE : 02/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18919-wren-today-means-nothing-today-is-just-a-ghost-that-s-haunting-me http://www.30yearsstillyoung.com/t18982-wren-today-means-nothing-today-is-just-a-ghost-that-s-haunting-me http://www.30yearsstillyoung.com/t19006-wren-doherty

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   Dim 25 Mar - 0:33




Girl, you will set the world on fire.

Maze & Wren
Les tragédies étaient partout, pas seulement chez les Doherty. Finalement, il s'en sortait plutôt bien pour un garçon qui avait été témoin d'un incendie aussi grave que celui qui avait mis fin à son équilibre familial déjà, si on pouvait dire qu'il y en avait eu un à un moment donné. Il s'était vite remis sur pied, tout adolescent qu'il était, plus par habitude que par réel élan de courage. Wren n'avait jamais été un gamin comme les autres et il n'avait pas accouru chez le thérapiste du coin pour évacuer ses démons. Au contraire, il avait tout gardé au fond de lui en espérant que le temps ferait son travail, c'était ce qu'on lui avait toujours asséné. Le temps par ci, le temps par là, comme si des aiguilles qui tournaient autour d'un cadran pouvaient lui permettre de pardonner à son géniteur ses actes ignobles. Wren n'en serait peut être jamais capable, surtout lorsqu'il sentait tout le mal qui s'était propagé en lui depuis ce jour là. Il était un Doherty, un vrai et il méprisait ce fait plus que les médias à l'époque. Le pompier aurait certainement vendu père et mère pour naître dans une nouvelle famille, avec un nouveau nom, même s'il aurait eu le coeur brisé de quitter sa suédoise. Sa génitrice avait toujours été un cocon réconfortant pour lui, c'était simplement aujourd'hui que leur relation si parfaite commençait à se fissurer... Enfin, Wren savait que tout cela leur pendait au nez depuis des années mais jusque là, il avait tout fait pour fermer les yeux. Perdre sa mère, c'était la tragédie de trop, celle dont il n'était pas certain de se relever, même s'il jouait au gros dur de service la majeure partie du temps. En vérité, le jeune Doherty était loin du compte lorsqu'il s'agissait de sa famille, il hurlait constamment contre ses cadets, s'insurgeait du comportement stupide de sa mère mais il finissait toujours par accourir si l'un d'entre eux avait un problème quelconque. Quelque part, il avait pris le rôle du patriarche, même si ce n'était clairement pas le sien vu à quel point il devait lutter contre lui même. Wren n'était pas stable, il ne l'était pas depuis qu'il avait compris qu'il ne méritait pas l'amour d'un père et peut être même pas celui de sa mère. Voilà pourquoi il ne s'autorisait pas à vivre des relations exclusives, persuadé que la sentence serait sans appel: la souffrance. C'était le seul rendez-vous qu'il semblait s'être fixé, alors Wren préférait s'éviter de la rencontrer trop tôt. Être seul, c'était toujours la solution de facilité et puis, lorsqu'on était un pompier écervelé comme lui, on ne l'était jamais réellement. Cette façade de dureté qu'il affichait, c'était ce qui l'accompagnait toujours, cela et les flammes. Sa vie entière résidait dans cette vérité loin d'être douce pour le commun des mortels.

Pas étonnant donc que personne n'arrivait franchement à saisir Wren Doherty, vu le comportement qu'il affichait la plupart du temps. Après ce début houleux avec Maze, le jeune pompier avait l'air de changer de fusil d'épaule, peut être parce que cette jolie brune l'attendrissait. Elle avait un sacré caractère aussi et en général, les répliques cinglantes l'aidaient à se calmer. C'était la technique qu'avait employé sa mère avec lui pendant la majeure partie de son adolescence et c'était peut être la seule qui avait eu un effet quelconque sur lui. Alors, il était plus facile pour Wren de se laisser aller avec Maze à partir de cet amalgame, même s'ils avaient l'air de deux adolescents idiots vu les plans sur la comète qu'ils pouvaient faire. Comme si se reconvertir en tueurs allait les sauver de leur propre bêtise. "C'est un marché alors, si on se côtoie encore dans dix ans... Ca devrait être un marché ça aussi, pour le coup." Ils venaient tout juste de se rencontrer pourtant mais Wren ne le sentait pas ainsi, étrangement. Comme quoi défoncer la porte des voisins de sa mère pouvait avoir du bon pour ses relations sociales. Il ne sortait pas beaucoup ces derniers temps, pour être honnête, et si sa seule manière de décompresser entre ses disputes avec la suédoise consistait à sauver les jeunes femmes d'incendies meurtriers, Wren acceptait le challenge sans sourciller. Et Maze avait l'air d'en faire autant, enchaînant avec une autre réplique qui prit de court Wren, du moins en apparence vu le regard qu'il lui lança. Comme si c'était un défi de l'habiller. "Tu risquerais gros et puis, comment tu comptes faire pour gérer notre différence de taille? Pas facile le duo de doudoune à partir de là..." Il était même en train d'y réfléchir, comme si la conversations qu'ils menaient avait un quelconque sens depuis quelques minutes. Au moins, ils s'en amusaient, autour d'un café par dessus le marché, après avoir presque sué pour réparer une porte qui avait définitivement souffert de l'entrée fracassante du pompier. "Je vais faire des cauchemars à cause de toi. Tu m'excuses mais je pense que je préfère largement défoncer ta porte cent fois et la réparer juste après plutôt que de subir ce genre de moments gênants avec ton voisin... Tant pis pour mon capital séduction du coup, je prends le risque." Il osa un clin d'oeil en direction de la jeune femme, avant que leur discussion ne dérive vers sa maladie. Wren comprenait bien mieux les aiguilles et quelques morceaux de sucre qui parsemaient les lieux. De toute manière, il se serait bien caché de faire un quelconque commentaire vu son propre mode de vie. Maze était courageuse en tout cas, ce qu'il n'avait pas toujours été de son côté, se perdant dans les tréfonds de la drogue plutôt que de prendre son courage à deux mains pour surmonter ses difficultés. "T'en fais pas, il en faut beaucoup pour me faire culpabiliser. Et puis, dans le pire des cas, si t'avais fait un malaise, j'aurais pu jouer au pompier doublement, soyons juste heureux que ta glycémie ait été cordiale sur ce coup là pour rester à peu près stable." D'ailleurs, il était temps de s'occuper d'elle, Wren ne voulait tout de même pas être à l'origine d'un quelconque pépin physique à la jeune femme. Elle avait l'air solide mais on n'était jamais sûrs de ce qui pouvait se passer et dans ces moments là, il avait toujours des idées ingénieuses pour rattraper la situation, comme celle de cuisiner après tout ce désastre. "Et bien écoute, je vais prendre le risque de t'engager comme commis, j'aime vivre dangereusement, vois tu... T'as une casserole vivante pour les patates ou on se la joue sauvage?" Wren se dirigeait bien vite vers la cuisine encore ravagée, se sentant l'âme héroïque en sauvant le lavabo du brûlé qui y avait pris place. "Bon, mon cher commis, amusons nous à éplucher tout ça pour sauver ta glycémie avant qu'il ne soit trop tard... Comme ça, je pourrais entendre un autre de tes sombres secrets pendant ce temps là." La tâche n'était pas si ardue finalement alors que Wren prenait ses aises dans la cuisine qu'il avait mis sens dessus dessous auparavant.
CODE BY MAY




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 1031 POINTS : 1000

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze (univers parallèle)
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again

Wren - Nino - Kane - Blaze #2 - Greta/Cade - Leena - Isaac - Andreï

RPs EN ATTENTE : Hugo - Thea - Evelyn - Anwar - Charlie
RPs TERMINÉS : Blaze #1 - Greze - Cade
AVATAR : Summer Bishil
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609 http://www.30yearsstillyoung.com/t19658-maze-crawley

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   Mar 27 Mar - 0:13


"Deal alors. Et en ce qui concerne le fait de se côtoyer encore dans 10 ans, c'est pas un problème. Je me sacrifierai et je mettrai le feu à ma cuisine s'il le faut pour que tu rappliques. Je trouverai même de nouvelles techniques plus originales pour diversifier un peu ! J'adore allumer des bougies...c'est prometteur, non ?" Maze pouvait en effet avoir de légères tendances pyromane en ce qui concernait l'éclairage de son appartement. Occasionnellement, elle éteignait toutes ses lumières et allumait une dizaine de bougies, accompagnées de quelques guirlandes électriques. Son appartement se transformait ainsi régulièrement en marché de Noël chaleureux et clignotant. Elle adorait cette période de l'année et laissait en général ses décorations de Noël jusqu'au mois de février. Si l'on considérait en plus le fait qu'elle les mettait en place fin octobre -adieu les décorations d'Halloween-, on pouvait clairement parler d'une obsession. Nul doute donc que Maze était capable de mettre le feu à son appartement à l'aide de bougies et autres décorations électriques. Et puis si cela pouvait lui permettre de recontacter Wren, elle sauterait très certainement sur l'occasion de déclencher un petit incendie. Ou bien elle l'appellerait, mais cette solution lui semblait beaucoup moins fantaisiste.
La jeune femme avait très peu d'amis proches ; elle en avait perdus plusieurs de vue en grandissant, puis en déménageant de Londres vers Brisbane. Néanmoins, elle savait très exactement sur qui elle pouvait compter et était plutôt satisfaite de son carnet d'adresses réduit, en ce qui concernait sa vie privée tout du moins. En effet, sa vie professionnelle était remplie de bien plus de contacts : si vous lui demandiez l'adresse mail de Sting, elle pouvait vous la donner. Elle pouvait, mais ça n'est pas pour autant qu'elle le ferait : il y a des informations qu'on garde très égoïstement pour soi et l'adresse mail d'un chanteur britannique sur lequel elle fantasmait depuis ses 12 ans et à la renommée internationale en faisait partie. Et puis, accessoirement, elle n'avait pas le droit de communiquer ce genre d'informations ; mais c'était un détail.
Toujours était-il que Maze restait en général en contact avec des amis qui, à ses yeux, en valaient la peine. Et elle avait la curieuse impression que le jeune homme qui avait défoncé sa porte un peu plus tôt dans la journée pouvait faire partie de ces gens là. Elle avait mis du temps à apprécier certains de ses amis ; ils avaient parfois un caractère à l'opposé du sien et cela n'avait pas joué en leur faveur au premier abord. Mais, pour d'autres, elle avait eu la sensation immédiate qu'ils allaient bien s'entendre. Et longtemps. Et elle avait très envie de placer le jeune homme assis à ses côtés dans cette catégorie.
"Ne me provoque pas : quand on veut, on peut. Si je veux te faire rentrer dans mes doudounes, je trouverai un moyen d'arriver à mes fins !" Elle lui lança un grand sourire. S'il y avait bien une chose qu'il ne fallait jamais au grand jamais mettre en doute chez Maze, c'était bien sa détermination sans limite. Quand elle voulait vraiment quelque chose, elle mettait tout en oeuvre pour y parvenir. C'était d'ailleurs bien ainsi qu'elle avait commencé comme fan d'un groupe de musique en Angleterre à 16 ans, pour finir Chargée de projet événementiel dans un festival à Brisbane à 28. "Et en ce qui concerne ma porte d'entrée, si tu comptes la défoncer régulièrement sans prévenir à cause du voisin, je vais finalement songer à investir dans une porte blindée. Le défi n'en sera que plus grand pour toi !" Maze répondit par un sourire sincère au clin d'oeil de Wren. Elle était ravie qu'il se sente suffisamment à l'aise pour agir ainsi ; personne n'aurait parié dessus au début de leur conversation. "C'est vrai que ma glycémie a été plutôt cool jusqu'à présent...si ça se trouve Wren, t'as le pouvoir de remplacer mon insuline ? Auquel cas, va falloir que tu restes ici à vie. Parce que me faire des piqûres c'est définitivement pas ma passion. Et comme ça tu pourras jouer le rôle d'alarme incendie en prime !" Elle lui aménagerait un petit coin dans le salon ; son canapé était très confortable, tout à fait convenable. Et en bonus : plus de porte défoncée. Maze venait très certainement d'avoir l'idée du siècle. Si Wren était sympa -en décidant par exemple de faire la cuisine...-, peut-être lui laisserait-elle même une place dans son lit. En réalisant le chemin dangereux sur lequel son imaginaire était en train de l'emmener, la jeune femme fut pour une fois vraiment contente de ne pas avoir dit le fond de ses pensées à voix haute. C'était assez rare pour être noté.
Elle se leva pour lancer un CD -la peur du silence et le besoin d'un bruit de fond refaisait soudain surface- puis rejoignit le jeune homme dans sa cuisine. Elle sortit fièrement un sac de pommes de terre, puis une casserole et deux épluche-légumes de l'un de ses tiroirs et les posa sur son plan de travail. "J'ai beau me faire des plats très rudimentaires, j'ai tout ce qu'il faut pour faire mieux ! C'est déjà quelque chose..." A défaut de les utiliser, elle était au moins contente de savoir que ces ustensiles étaient présents et bien rangés au fond d'un tiroir. Elle s'empara d'une pomme de terre et d'un épluche-légumes et se mit au travail, plus déterminée que jamais à....manger. Elle commençait sérieusement à avoir faim après toutes ces aventures. "Je crois que je t'ai déjà avoué mon plus sombre secret...Va falloir te contenter de secrets stupides du coup maintenant ! Par exemple...mhhh....ma couleur préférée est le violet." Elle jeta un coup d'oeil à Wren pour observer sa réaction. Le meilleur restait à venir. "Parce que petite, j'étais éperdument amoureuse de Donatello, la tortue ninja au bandeau violet. Et je te préviens tout de suite que c'est la première fois que je lâche cette information donc si ça s'apprend autour de moi, je saurais tout de suite d'où vient la fuite !" Cette histoire était ridicule, mais totalement véridique : avoir une tortue ninja comme idéal masculin, cela ne s'inventait pas. "J'ai bien trop de secrets dans ce genre....et maintenant que je suis lancée....Ma chanson préférée est "Every breath you take" de The Police. C'est une chanson que beaucoup considèrent comme un hymne à l'amour alors qu'elle parle d'un homme qui espionne de manière totalement obsessive son ex-compagne. Et j'ai donc très logiquement décidé de la jouer le jour de mon mariage, si mariage il y a...dans un futur très lointain." Véridique à nouveau. Cette décision n'était basée sur aucun élément logique, mais juste sur le simple fait qu'elle adorait cette chanson et cela était suffisant à ses yeux. "En parlant musique, je chante vraiment très mal. Tellement mal que je m'en sers d'ailleurs comme menace auprès de mon équipe logistique : s'ils ne mettent pas la scène en place assez rapidement, je leur chante une chanson au choix à plein poumons." Et la scène n'était jamais montée aussi vite que dans ces moments là. "Niveau danse, ça n'est pas beaucoup mieux d'ailleurs. A moins de me mettre la macarena et de m'avoir fait boire avant, je me sens plutôt gauche sur une piste de danse. Pourtant, j'adorerais prendre des cours de danse latine." C'était effectivement quelque chose dont elle rêvait, mais elle n'était jamais passée à l'acte. Elle avait bien trop peur de se retrouver au milieu de professionnels et de passer pour la dernière des imbéciles. "Bref...je pourrais continuer comme ça longtemps. Mais et toi alors Wren ? Des sombres secrets ? Des secrets inavouables ? Ne crois pas t'en sortir aussi facilement avec cette histoire de pommes de terre, je compte bien te...cuisiner ! Ah oui...je fais aussi des jeux de mots lamentables comme tu viens de le constater." Elle avait beau les savoir lamentables, une force invisible la poussait pourtant à les dire à haute voix à chaque fois, histoire d'en faire profiter le plus grand nombre. Elle ne savait pas exactement ce qui la poussait à être aussi loquace et à révéler autant de choses sur elle. Pour une raison qui lui échappait, elle se sentait parfaitement à l'aise et en confiance à ce moment précis.




Pumping up the volume with this brand new beat, everybody's dancing and they're dancing for me. I'm your operator, you can call anytime, I'll be your connection to the party line. I'm coming up so you better get this party started.

:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans.
SURNOM : Jer, son, que des surnoms donnés par sa chère mère.
STATUT : célibataire, en mal d'aimer.
MÉTIER : pompier, certainement plus proche de la mise à pied que la promotion.
LOGEMENT : #16 fortitude valley.

POSTS : 1832 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : son père est pyromane et est incarcéré depuis cinq ans, autant dire que c'est un sujet délicat pour Wren.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : thea ¤ jaylen ¤ mia ¤ maze ¤ violet ¤ victoria
AVATAR : Bill Skarsgård
CRÉDITS : Lempika
DC : Aucun
INSCRIT LE : 02/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18919-wren-today-means-nothing-today-is-just-a-ghost-that-s-haunting-me http://www.30yearsstillyoung.com/t18982-wren-today-means-nothing-today-is-just-a-ghost-that-s-haunting-me http://www.30yearsstillyoung.com/t19006-wren-doherty

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   Dim 1 Avr - 0:34




Girl, you will set the world on fire.

Maze & Wren
Prendre des risques était devenu son quotidien, sans même qu'il n'ait eu le temps de s'en rendre compte. A moins qu'il n'ait jamais eu le courage de s'avouer fou. C'était même plus certainement la seconde option: Wren avait toujours eu peur de sa propre personne et il continuait à être cet idiot qui appréhendait le moment où il devrait se regarder dans le miroir. C'était une sensation tout à fait étrange au final: il avait l'air de s’idolâtrer mais derrière cet apparat doré, Doherty cachait ce qui le troublait plus que de raison. Il sentait l'ombre qui le tourmentait, il avait surtout conscience que ce côté obscur ne disparaîtrait pas de sitôt, quoiqu'il puisse en faire contre cette réalité. Forcément, il ne pouvait qu'avoir peur du jour où il ne pourrait plus combattre quelque chose d'aussi puissant... Wren n'était pas aussi fort, il ne l'avait jamais été. Tout ce qu'il avait pu faire, c'était faire semblant de l'être. Oui, il avait été ce pilier pour sa famille, se sentant obligé de demander des comptes aux jumeaux pour avoir un rôle quelconque à jouer dans l'avenir de leur famille brisée. Au fond, le pompier savait que tout cela n'avait plus lieu d'être. Cela faisait dix ans que les Doherty n'existaient plus, il y avait encore tous les souvenirs seulement. Pourquoi alors une partie de lui voulait-il y croire encore? A croire qu'une once de naïveté résonnait encore au fond de lui, même si ce n'était qu'une petite voix craintive et qui n'apportait que peu de conséquences sur ses actes quotidiens. Wren n'allait pas de pair avec le mot espoir, c'était le genre de discours qu'il se répétait constamment depuis une décennie, simplement parce que c'était bien plus aisé de se croire intimement mauvais plutôt que d'essayer d'être une meilleure version de soi. Par moments, c'était un crève-coeur de réaliser qu'il n'était pas en mesure d'être comme tout le monde, de juste s'armer d'un sourire en postant son reflet dégingandé dans la glace lorsqu'il rentrait de garde. Pourtant, il avait des jolis yeux et on lui avait souvent répété qu'il reflétait le paradis, une bien belle connerie selon lui. Après tout, ce n'était pas les gueules d'ange qui étaient les pires raclures sur cette planète? Enfin, il lui avait semblé qu'il avait lu un bouquin sur le sujet, quand il avait encore le cran de se perdre dans des lignes et des lignes de thèmes tous plus déprimants les uns que les autres. Il avait tout arrêté, préférant largement vivre la passion du feu comme son divertissement principal. Sur le papier, tout cela paraissait bien agréable, si seulement Wren n'était pas un fils Doherty, un fils de la pire espèce qui arpentait encore ce monde. Il avait toute sa conscience pour oser penser ainsi et peut être qu'il fallait penser à lui filer une médaille pour ce simple fait: il voulait préserver les gens autour de lui en s'éloignant dès que le mal rôdait autour dans ses entrailles, quelle bonté d'âme.

D'ailleurs, il aurait pu envisager ce genre d'actes de samaritain s'il n'était pas totalement obnubilé par les monologues de Maze. Ce grain de folie qu'elle avait emporté tout sur son passage, et notamment la maîtrise que Wren pouvait avoir sur lui même dans d'autres circonstances. Il ne pensait plus au mal qu'il ressentait trop fréquemment au fond de son coeur, encore moins les blessures qu'il pouvait infliger s'il s'approchait trop près de ce genre de personnes si belles, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Il devenait trop insouciant, à écouter les mots de Crawley, comme si ceux-ci pouvaient panser la moindre de ses plaies s'il se laissait l'opportunité de fermer les yeux. Il n'allait pas jusque là néanmoins, s'osant à répondre à la jeune femme, comme si ce jeu était le meilleur qu'il ait connu jusque là. En un sens, c'était le cas. "Ca m'en a tout à l'air, ouais... Mais tu sais qu'y a des gens qu'ont inventé le téléphone? Ca peut p'tet suffire pour qu'on reste en contact d'ici dix ans. Mais le feu, je prends aussi bien évidemment." Il lui fit un clin d'oeil, sachant pertinemment que le feu était la plus belle chose qu'il avait dans sa vie. Wren ne pouvait pas tellement mentir à ce sujet vu tout le temps qu'il passait à la caserne ou bien avec un briquet entre les doigts. N'importe qui se demanderait s'il n'avait pas un problème avéré avec un des quatre éléments mais le jeune Doherty avait toujours un prétexte pour faire taire cette ambiguïté le concernant. A ce moment là, il n'en était même pas question véritablement vu que la conversation tournait autour des histoires de doudoune de Maze. Wren tentait de s'imaginer la scène mais le tout semblait tellement improbable qu'il ne put lancer qu'un regard ébahi à sa comparse. "Et bien écoute, j'attends de voir ça... Sincèrement." Le tout sonnait comme un challenge, le genre de défis totalement improbables qui pouvaient aboutir à tout et n'importe quoi. Apparemment, c'était leur fort ce jour là vu le nombre de bêtises qui avaient pu être débitées depuis que Wren avait revêtu son uniforme de pompier pour sauver l'appartement de Maze des flammes. Personne n'aurait pu s'imaginer qu'ils s'entendraient si bien après une telle entrée en matière mais plus rien ne pouvait être réellement surprenant après leur aventure folle. Ca peut être une bonne idée la porte blindée! Comme ça, j'ajouterais un passage par ta porte d'entrée dans mon training quotidien et celui là est totalement gratis, parfait!" Pas sûr que les propriétaires de l'immeuble apprécient la plaisanterie par contre mais après tout, ils n'avaient qu'à faire le nécessaire pour empêcher les effractions. D'ailleurs, Wren avait toujours été inquiet pour la sécurité de sa mère, rien que pour cela. "Et tu foutrais où quelqu'un d'aussi grand? Je passe pas dans le frigo et vu la place que j'prends dans ton salon, tu serais vite à l'étroit chez toi, même si l'idée d'être une bouée de sauvetage quotidienne n'est jamais déplaisante, faut l'avouer que ça fait du bien à l'ego ce genre de périples..." Il avait toujours juré dans le décor, mais peut être que celui-là lui était plus cordial au bout du compte. Il y avait comme un aura chez Maze, une ambiance qui l'apaisait ce qui arrivait franchement très rarement avec un garçon comme lui. Il était même tellement à l'aise qu'il avait proposé de jouer aux apprentis cuisiniers avec sa nouvelle rencontre. Armé d'un économe, il était tout à fait dans son élément, ce qui avait l'air surprenant. Bien vite, il s'attela à la tâche, tout autant concentré sur sa préparation que sur les faits et gestes de Maze. Celle-ci avait préparé une casserole indemne du départ d'incendie tout en mettant un fond sonore qui apportait d'autant plus de quiétude dans la pièce qui sentait beaucoup moins le brûlé que quelques temps auparavant. Wren pouvait écouter la brune sans se lasser, une habitude qu'il avait toujours eu, lui qui n'était pas un grand bavard mais qui s'accoutumait bien plus du rôle de l'oreille. A croire qu'en l'espace d'une heure, il saurait tout sur Maze Crawley, du moins, c'était ce rythme effréné qui était lancé désormais. "Donatello, hein? Je dois t'avouer que je m'identifie pas mal à Raphaël de mon côté... Voilà, comme ça, on est quittes niveau secrets ridicules. T'as de bons goûts musicaux, ça se sent, et puis faire dans l'originalité, c'est pas plus mal, surtout pour un mariage. J'suis sûr que j'mettrais un truc style le générique des tortues ninja justement à ce genre d'événements. Ras le bol des trucs sur l'amour éternel, faut commencer à détruire les clichés. Et je tâcherais de m'en rappeler pour le chant et la danse, histoire de pas finir fou d'avoir été témoin d'une de tes représentations." Il eut un léger rire, certainement parce qu'il n'était pas mieux loti de son côté. Être artiste n'avait jamais été dans les prérogatives de Wren, la seule chose qu'il contrôlait, c'était le feu. Il n'avait pas d'autres talents, pas d'autres intérêts notables et c'était ce qu'il détruisait parce qu'il ne serait jamais en mesure de l'avouer à qui que ce soit, certainement pas à Maze qui respirait l'espoir et la joie de vivre. "Je dirais pas que c'était lamentable mais... Sur l'échelle de la drôlerie, ça devait se situer vers les deux, ce qui est déjà pas mal pour un échauffement, je te rassure." Il s'arrêta un court moment, comme s'il était capable de trouver une réponse appropriée à donner à Maze. Des sombres secrets? Il en avait des centaines et aucun d'entre eux ne pouvait vraiment être confessé autour d'une recette de pommes de terre. "Est ce qu'être un adepte de mythologie peut être classé dans la catégorie sombres secrets? J'ai une collection pas croyable autour de Prométhée, me demande pas pourquoi. Et sinon, j'ai un talent avéré à Just Dance, ça c'est ultra sombre, le monde en fait sûrement des cauchemars à l'heure où je te parle." Il ne pouvait pas tout confesser, peut être qu'il ne le pourrait jamais parce que Wren n'était pas à l'aise avec tout cela, avec ces peines qui ne s'effaçaient pas, avec ces peurs qui le tétanisaient, cet avenir qui l'effrayait plus que tout. Pour l'heure cependant, il arrivait à en sourire en mettant à cuire sa recette suédoise, se postant contre le comptoir de la cuisine, l'air assuré et les bras croisés. "Désolé mais maintenant, on a trente minutes à perdre avant de pouvoir goûter... Ta glycémie va survivre ou faut que je te trouve un en-cas avant cela? Dans le pire des cas, tu peux toujours te reposer sur le canapé, je ferais pas de zèle, promis." La quiétude était de mise chez Wren, c'était un fait suffisamment rare pour être noté, ses yeux verts pétillants de malice comme il ne l'avait plus fait depuis ses quinze ans. Comme quoi chaque jour pouvait promettre de nouvelles surprises, si on se laissait aller pour les accueillir sereinement.
CODE BY MAY




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 1031 POINTS : 1000

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze (univers parallèle)
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again

Wren - Nino - Kane - Blaze #2 - Greta/Cade - Leena - Isaac - Andreï

RPs EN ATTENTE : Hugo - Thea - Evelyn - Anwar - Charlie
RPs TERMINÉS : Blaze #1 - Greze - Cade
AVATAR : Summer Bishil
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609 http://www.30yearsstillyoung.com/t19658-maze-crawley

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   Mar 3 Avr - 23:37


"Bon si tu y tiens, on pourra échanger nos numéros...mais je trouve ça vraiment moins fun que l'idée d'un petit incendie de temps en temps." Son propriétaire serait probablement ravi de l'entendre. Et puis cela risquait aussi de lui revenir cher en réparation...Au pire, elle pouvait toujours tenter de mettre le feu à l'appartement de son voisin, afin de faire disparaître le problème budgétaire. Mais ce scénario restait tout de même difficile à répéter sur la durée. Bon, d'accord, le téléphone était peut-être la meilleure solution en fin de compte.
Maze répondit par un sourire au clin d'oeil de Wren : damn, où étaient donc passés les deux grizzlis qui se disputaient un peu plus tôt ? Elle reprit ensuite un air très sérieux et plissa légèrement les yeux lorsque le jeune homme remit l'histoire des doudounes sur le tapis, réfléchissant à où tout cela pouvait bien les mener. Elle était piquée au vif et avait très envie de relever et de remporter ce challenge. S'il y avait bien une chose que Maze n'avait pas l'habitude de faire; c'était bien de baisser les bras et de perdre. Elle n'était pas mauvaise perdante pour autant, mais allait clairement tout faire pour atteindre son but qui, présentement, était de transformer Wren en poupée géante et de le faire rentrer dans ses différentes doudounes. Elle ne répondit rien pour le moment mais garda très fermement cette idée dans un coin de sa tête. "T'es sérieux pour la porte blindée ? T'arriverais à la défoncer ?! Je serais définitivement très impressionnée...et tu regagnerais immédiatement ton capital séduction...mais du coup je pense que niveau budget ça va être un peu short pour moi de faire poser une nouvelle porte blindée par jour." L'immeuble dans lequel vivait Maze n'était pas particulièrement sécurisé et l'entrée fracassante de Wren lui avait prouvé que sa porte n'était clairement pas résistante...et pourtant elle n'avait jamais été cambriolée jusqu'à présent. La solution à tout cela était peut-être finalement de vivre sans porte ? Elle étudierait la question plus tard. Elle prit soudain un air offusqué avant de lancer "Dis tout de suite que mon appartement est trop petit ! Je vois pas le problème : je te mets dans la douche quand je suis au salon, et je te mets sous le canapé quand je suis dans la salle de bain. Ok, tu dépasseras peut-être un peu, mais c'est un détail." Elle quitta son air vexé pour un sourire. "Je suis ravie d'avoir pu rebooster ton égo en tout cas, chère bouée de sauvetage !"  Elle se tut un instant pour observer Wren, son sourire ne la quittant pas. Elle était vraiment contente d'être en sa compagnie et la fatigue qu'elle ressentait en début de journée avait totalement disparu depuis son arrivée. Les gens avaient rarement cet effet sur Maze : hormis ses amis très proches qui pouvaient la faire passer du rire aux larmes (enfin, en général, c'était plutôt dans l'autre sens que cela se passait heureusement), la jeune femme avait un caractère tellement buté qu'il était bien difficile de la faire changer d'avis et encore plus d'avoir un quelconque impact sur ses émotions. Elle en était plutôt fière d'ailleurs, c'était ce qui lui permettait de ne pas se laisser démonter par ses clients dans son travail. Mais présentement, Wren avait réussi le tour de force de transformer une Maze hystérique en une Maze totalement détendue. Elle ne savait pas si c'était sa présence, son regard qui en plus d'être magnifique avait le don de la calmer, ou bien la discussion complètement folle qu'ils avaient depuis quelques minutes, mais la jeune femme se sentait bien. Elle avait complètement oublié sa fatigue, les tracas de sa journée, ses clients imbuvables, le stress de la future programmation qu'elle devait gérer, et même sa porte cassée : elle profitait simplement du moment. Si Wren, en plus de réguler sa glycémie par magie, avait autant d'influence sur son comportement, elle allait définitivement lui demander de rester chez elle.
Elle se rendit soudain compte que cela faisait maintenant plusieurs longues secondes qu'elle le dévisageait, perdue dans ses pensées, sans dire un mot. Elle se racla la gorge et se redressa -très beau rattrapage, niveau naturel on ne pouvait pas faire pire-. "Raphaël ? Très bon choix également ; il gère les réflexions sarcastiques comme personne ! Et j'adore l'idée du générique des tortues ninja pour le mariage ! Le premier qui se marie a le droit de garder l'idée ?" Maze n'était pas certaine de gagner ce pari là, elle n'était pas prête psychologiquement à se marier. Et puis il lui manquait encore un élément capital dans toute cette histoire : le futur marié. "Je t'épargnerai le chant et la danse...enfin peut-être. Mais tu as déjà pu assister à une magnifique représentation de ma part au moment où tu as défoncé ma porte !" Bien qu'elle ne sache ni chanter, ni danser, Maze restait tout de même une plutôt bonne musicienne. Elle s'était mise très tôt à la flûte à bec -cet instrument si glamour dont tout le monde rêvait de jouer- et avait enchaîné avec la clarinette. Elle était finalement passée à tout autre chose en prenant des cours de guitare. Et aujourd'hui, elle avait une irrépressible envie de se mettre au violon ou à la batterie et elle savait que, malgré son emploi du temps plutôt chargé, cette envie finirait par avoir raison d'elle. Il était assez étonnant de constater à quel point Maze maîtrisait ces différents instruments de musique, mais était par ailleurs absolument incapable de chanter une seule note juste. Le peu de fois où elle avait tenté de chanter en public, cela s'était fini par un "Je vous jure que ça sonnait juste dans ma tête.". L'oreille absolue, ça n'était pas donné à tout le monde.
La jeune femme reporta son attention sur Wren. "Deux ?! C'est trop généreux, je ne suis pas sûre de mériter une si bonne note. Merci. Je viserai la note de un la prochaine fois pour que tu vois vraiment ce dont je suis capable !" Avec tout ce qu'elle débitait comme absurdités depuis tout à l'heure, Wren ne devait pas avoir trop de doutes sur sa capacité à faire encore pire niveau blagues et jeux de mots.
Elle posa brusquement ses ustensiles de cuisine sur son comptoir et se retourna vers le jeune homme. "Tu rigoles ?! J'adore la mythologie ! J'achète absolument tous les livres qui parlent de près ou de loin de ce sujet. Et l'histoire de Prométhée est passionnante ; ce récit d'enchaînement à un rocher et de foie dévoré jour après jour...je ne sais absolument pas pourquoi, mais ça m'intéresse vraiment. Je dois avoir un penchant malsain pour les histoires morbides. D'ailleurs, en parlant d'histoires morbides, ce que tu viens de me dire sur tes talents à Just Dance, ça rentre définitivement dans cette catégorie !" Elle ne put s'empêcher de rigoler en imaginant la scène. Elle s'adossa à son tour au comptoir. "Me reposer sur le canapé alors que tu es en train de me livrer de tels secrets ? Hors de question, ma glycémie tiendra le coup. D'ailleurs...." Elle réfléchit un instant puis s'empara de deux morceaux de sucre avant de filer vers sa chambre. Elle revint quelques minutes plus tard avec une console de jeux qu'elle installa près de son téléviseur. Pour seules explications, elle lâcha tout naturellement : "Des restes oubliés par des amis après une soirée un peu trop arrosée. Je viens juste d'y repenser grâce à toi !" Une fois l'installation terminée, elle introduisit un CD dans la console et se retourna vers Wren avec un sourire triomphant au moment où le logo de Just Dance apparut à l'écran. Elle se leva et se dirigea vers lui, l'attrapa par le poignet et l'amena jusque devant son téléviseur. "Attends, c'est pas fini." Elle retourna dans sa chambre et revint rapidement avec une petite pile de doudounes entre les mains. "Puisqu'on a 30 minutes à tuer et que ma glycémie ne risque plus rien...il me semble que tu m'as mise au défi de te faire rentrer dans mes doudounes...." Elle ne pouvait s'empêcher de sourire bêtement en expliquant tout cela. "Je ne vais pas te faire l'affront de te demander à nouveau d'enlever ton T-shirt...quoi que...Mais t'es un peu trop grand pour moi, va falloir t'asseoir pour que je puisse relever mon défi. Et une fois que je l'aurai gagné, tu pourras me faire une superbe démonstration de tes talents de danseur, tout en me racontant à quel point Prométhée te passionne pour faire d'une pierre deux coups." Était-ce les sucres que Maze venait d'avaler qui lui faisaient perdre l'esprit ? Elle ne pouvait s'empêcher de se réjouir de ce programme et lança un regard suppliant à Wren tout en priant pour qu'il accepte de jouer le jeu. "J'abuse, je t'en demande beaucoup...?" Elle ne pouvait se départir de son sourire malgré l'abus dont elle faisait clairement preuve.




Pumping up the volume with this brand new beat, everybody's dancing and they're dancing for me. I'm your operator, you can call anytime, I'll be your connection to the party line. I'm coming up so you better get this party started.

:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans.
SURNOM : Jer, son, que des surnoms donnés par sa chère mère.
STATUT : célibataire, en mal d'aimer.
MÉTIER : pompier, certainement plus proche de la mise à pied que la promotion.
LOGEMENT : #16 fortitude valley.

POSTS : 1832 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : son père est pyromane et est incarcéré depuis cinq ans, autant dire que c'est un sujet délicat pour Wren.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : thea ¤ jaylen ¤ mia ¤ maze ¤ violet ¤ victoria
AVATAR : Bill Skarsgård
CRÉDITS : Lempika
DC : Aucun
INSCRIT LE : 02/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18919-wren-today-means-nothing-today-is-just-a-ghost-that-s-haunting-me http://www.30yearsstillyoung.com/t18982-wren-today-means-nothing-today-is-just-a-ghost-that-s-haunting-me http://www.30yearsstillyoung.com/t19006-wren-doherty

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   Dim 8 Avr - 22:54




Girl, you will set the world on fire.

Maze & Wren
Il n'était pas toujours aussi avenant et c'était peu dire même. Wren n'était pas une personne qu'on pouvait aisément aborder pour la simple et bonne raison qu'il était le meilleur lorsqu'il s'agissait de se protéger du monde alentour. De toute évidence, il n'avait jamais réellement aimer les gens qui l'entouraient. Ils avaient toujours été des tracas supplémentaires et a priori, Doherty n'en avait pas besoin, il se débrouillait très bien lui même pour en trouver. S'il avait vraiment eu un courage quelconque, il aurait tout fait pour s'en aller de sa ville natale, partir le plus loin possible de sa famille et faire table rase de son passé... Mais il n'avait jamais été assez brave pour oser faire quoique ce soit qui aurait pu porter atteinte à ses origines. Quelque part, il aurait eu honte de lui s'il avait été un déserteur et il était probable qu'il se refuse à ce genre d'issues. C'était sûr, il allait souffrir, peut être même qu'il allait en périr de cette famille folle et ses principes à la noix. Wren aurait mieux fait de tout jeter à la poubelle dès aujourd'hui pour pouvoir reprendre le cours de sa vie plus sereinement... Mais avait-il réellement eu une vie en dehors de cette folie ambiante qui caractérisait la sienne? Non, tout ce qu'il avait toujours fait avait tourné autour du bonheur de sa famille, de cette mère qui n'était plus grand chose, de ce frère qui avait fini par sombrer, de cette soeur qui essayait de s'en sortir, elle. Le reste n'avait jamais vraiment eu d'importance pour le jeune suédois. Il était vraisemblablement temps qu'il change sa vision des choses ou alors, il finirait intensément malheureux. Personne ne méritait un tel sort, pas même lui, le passionné des incendies, le martyr de sa propre âme. Wren se torturait déjà assez au quotidien, oscillant entre son envie d'en finir ou bien celle d'aller de l'avant. Jamais il ne prenait sa décision. Jamais il ne brûlait une allumette, jamais il ne la jetait dans la première poubelle venue, jamais il ne sombrait totalement dans le précipice le plus proche. Il subsistait simplement, même si c'était très loin de convenir à un être de feu comme lui. Viendrait fatalement un jour où il lui faudrait plus de sensations que celles qu'il arrivait tout juste à s'octroyer, même s'il n'avait aucune idée de la forme que tout cela prendrait. En attendait, le jeune pompier tâchait de profiter du présent, mettant son cerveau en pause, n'analysant rien du tout si ce n'était cette espèce de moment d'épiphanie qu'il pouvait vivre depuis qu'il avait défoncé la porte de Maze. Il n'y avait rien de normal dans cet instant précis parce que rien ne pouvait avoir de logique à partir du moment où on commençait une conversation avec des remarques acerbes pour finir sur des plaisanteries enfantines avec ce sourire marqué au coin des lèvres, un de ceux que la jeune femme lui rendait le plus naturellement du monde alors qu'elle l'aurait préférablement insulté quelques minutes plus tôt.

Peut être que c'était cela le paradis dont tout le monde parlait tant. C'était cette surprise latente dans la folie de quelques secondes qui pouvaient tout changer. Oui, tout avait pris une forme radieuse depuis quelques minutes et si Wren n'y comprenait pas grand chose, il avait la ferme intention de ne pas changer la donne tout de suite, se lançant corps et âme dans la folie de l'instant, sans en perdre une miette. "Oh bah tu sais, on peut très bien s'échanger nos numéros mais se faire un p'tit incendie de temps en temps pour s'contacter à notre manière. Tout pour garder la flamme intacte, tu vois." Le jeu de mots était facile, peut être même plus facile encore que le clin d'oeil qu'il échangea avec l'organisatrice de festivals, lui qui n'était pas franchement à l'aise en société habituellement. A croire que cette journée changeait la racine même de ce que Wren avait toujours été. Il n'aimait pas être aussi familier avec autrui, c'était devenir vulnérable et évidemment, c'était ce qui l'avait toujours effrayé le plus dans ce bas monde. Se rassurer, c'était toujours ce qu'il avait voulu, ne pas laisser les gens l'approcher de trop près et maîtriser la moindre parcelle d'existence qui l'entourait. Il n'y arrivait plus aussi aisément que par le passé mais peut être qu'il valait mieux cela, finalement. "On laisse tomber la porte blindée alors. Je m'en voudrais de t'mettre sur la paille, je trouverais bien une autre occasion de t'impressionner et de regagner un poil de mon capital séduction." Comme s'il était capable de défoncer quoique ce soit d'autre que la misérable porte qu'on pouvait trouver dans cet immeuble mais c'était toujours plus agréable d'entretenir un mythe. "Non, vraiment, c'est pas ce que j'ai dit. Je dirais pas que c'est trop petit, c'est juste moi qui suis trop grand. Je suis un encombrant, tu vois mais si on me tasse dans un coin, ça peut clairement le faire hein." Il n'avait jamais été discret, c'était une évidence et Maze devait vite le comprendre vu tout ce qu'il pouvait lui dire sans avoir franchement honte. A la place, il continuait sur sa lancée, allant même de plus en plus loin dans la bêtise même, ce qui semblait inapproprié dans ce genre de contextes. L'important, c'était le sourire qu'il était capable de lui faire au moment où elle lui avouait toute la satisfaction qu'elle retirait de la manière dont elle aidait son ego à se développer. Wren n'avait jamais vraiment eu besoin de ce genre d'attentions vu qu'il avait toujours fait en sorte de ne compter que sur lui même. Instinctivement, il avait développé cette confiance en lui même qui aurait probablement dépassé un autre garçon lambda. Le suédois était différent, c'était le moins que l'on pouvait dire puisqu'il osait confesser son amour des Tortues Ninja à son tour, le tout agrémenté d'une fierté qui n'aurait pas dû exister clairement. "Deal. Mais je pense que c'est toi qui utilisera ce super thème en chanson de mariage. Je vais bien me marrer à ce moment là, je t'assure." Wren avait toujours fait en sorte de ne pas s'imaginer un avenir quelconque alors se voir marié, avec une famille et tout ce qui s'en suivait, c'était l'interdit total pour lui. Le futur était sombre, c'était la seule certitude qu'il désirait conserver, histoire de ne pas se faire du mal pour rien. "Tu fais bien de me le rappeler, ouais. Je vais tâcher d'effacer ce moment douloureux de ma mémoire, tiens." Il recommença à lui lancer un clin d'oeil, persuadé qu'il y avait bien pire sur cette planète que les piètres talents artistiques de Maze. Les siens, par exemple. Ou bien leur humour, à tous les deux. "Ouais, c'est une juste une note d'encouragement comme j'étais persuadé que tu pouvais faire mieux dans l'atroce..." Il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre, une belle paire d'idiots et ils n'avaient pas l'air prêts à s'arrêter en si bon chemin. Enfin, Wren réussit à retrouver son sérieux un quart de seconde pour pouvoir avouer à la jeune femme qu'il aimait énormément la mythologie, la seule part de lui qu'il arrivait à peu près à faire découvrir à autrui. "Super, je vois que t'es tout aussi saine d'esprit que moi, c'est rassurant... Passion histoires morbides, on pourra en faire un recueil avec tous nos délires à l'intérieur." En parlant de délires, Maze semblait prête à les rendre encore pire qu'ils ne l'étaient déjà puisqu'elle disparut quelques secondes, laissant un Wren pantois sortir de la cuisine. Evidemment, elle n'allait pas le laisser s'échapper comme cela, un Just Dance dans les mains, des doudounes dans l'autre, le pompier n'avait plus qu'à payer la monnaie de sa pièce désormais. "Ravi de constater que t'étais sérieuse, autant pour être témoin de mes talents à Just Dance que pour ce défi de doudounes... Mais tu crois quand même pas que je vais te rendre la tâche si facile, si? Non, parce que m'asseoir franchement, ça enlève au moins la moitié du fun de l'affaire. Tu vas devoir trouver la solution par toi même, Maze, je suis désolé. Quitte à m'en demander beaucoup, autant que ça te coûte aussi, non?" Il la regarda avec un air fier, croisant les bras en la voyant avec ses doudounes à la main. Décidément, ils allaient bien rigoler avant d'en arriver à ce repas salvateur. "Du coup, t'as intérêt à t'y mettre maintenant parce que t'as plus que vingt huit minutes pour réussir ton challenge si tu veux voir un peu de danse et une histoire passionnante sur la Grèce antique." Il se posta devant elle, la toisant de sa grande taille, un sourire admiratif étirant ses traits. "Oh et bien sûr, interdit de tricher en montant sur une chaise ou le canapé, hein..." De quoi rendre l'affaire encore plus complexe, du Doherty tout craché.
CODE BY MAY




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 1031 POINTS : 1000

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze (univers parallèle)
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again

Wren - Nino - Kane - Blaze #2 - Greta/Cade - Leena - Isaac - Andreï

RPs EN ATTENTE : Hugo - Thea - Evelyn - Anwar - Charlie
RPs TERMINÉS : Blaze #1 - Greze - Cade
AVATAR : Summer Bishil
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609 http://www.30yearsstillyoung.com/t19658-maze-crawley

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   Lun 16 Avr - 17:14


Si Maze s'était doutée une seule seconde qu'elle s'amuserait autant grâce à un début d'incendie...elle aurait probablement joué la pyromane plus tôt ! Elle qui, quelques heures auparavant, ne pensait qu'au moment où elle rentrerait chez elle pour faire la loque devant ses séries préférées, elle était finalement plutôt satisfaite de ce changement de programme impromptu. Pourtant, comme elle l'avait avoué un peu plus tôt, Maze était bien une totale control freak. Dans son travail comme dans sa vie privée, elle aimait bien savoir où elle allait et tout prévoir à l'avance. Son agenda et sa to-do list étaient ses meilleurs amis. Et si elle savait bien évidemment gérer un imprévu -c'était une compétence capitale à avoir dans le job qu'elle faisait-, elle aimait tout de même bien respecter son programme de départ. Or présentement, elle n'aurait pu être plus loin de ce qu'elle avait prévu de faire initialement. Pourtant, elle était persuadée que regarder ses séries seule en comatant lui aurait procuré bien moins de plaisir que celui qu'elle retirait actuellement de toute cette folle situation. Elle ne comptait pas être la première à mettre fin à ce déballage d'absurdités. "Wooooh. Attends là Wren. Après le 2 que tu m'as mis, tu te permets de faire ce genre de jeux de mots ??? Je crois que j'ai une très mauvaise influence sur toi, tu devrais te méfier."  Parce que l'humour et les jeux de mots lamentables sont contagieux, c'est bien connu. "Mais je vote pour l'incendie occasionnel ! Après tout, les Amérindiens communiquaient bien par signaux de fumée...alors pourquoi pas nous ?" C'est vrai ça...pourquoi pas eux ? En intérieur, dans un appartement, et sans cheminée ; Maze ne voyait pas le problème ! Et puis juste après ça, elle irait fumer le calumet de la paix avec son vieux voisin.
"Je te remercie de vouloir sauvegarder mon porte-monnaie, j'apprécie. Et maintenant j'ai hâte de découvrir quel moyen tu vas inventer pour m'impressionner et regagner ce capital !" Avec tout ce qu'ils se racontaient depuis le début de leur rencontre, nul doute que Wren trouverait un autre stratagème très imaginatif de faire cela. Défoncer une porte blindée, c'était trop surfait, du déjà vu ; cela n'impressionnait plus personne. "Et bien parfait...je te tasserai donc dans un coin. Tu seras certainement très à ton aise, j'ai plein de super coins très accueillants dans mon appartement !" Elle marqua un temps d'arrêt et ne put s'empêcher de rigoler en imaginant ce que cela pourrait donner.
"En ce qui concerne le générique des tortues ninja...le futur nous le dira ! Honnêtement, j'ai comme un doute sur le fait que je sois la première à me marier mais sait-on jamais...peut-être trouverai-je la personnification exacte de Donatello ? Mais plus sérieusement....j'ai tendance à en attendre trop des hommes....s'ils ne portent pas un bandeau violet sur les yeux et qu'ils ne sont pas équipés de nunchakus, c'est déjà mal parti." Elle sourit de sa blague, bien que la première partie de sa phrase soit plutôt exacte; Maze était assez difficile côté relations amoureuses. Elle pouvait compter les relations sérieuses qu'elle avait eu sur les doigts d'une main : lorsqu'elle était avec quelqu'un, elle l'était à 100% et s'investissait vraiment. Cependant, depuis qu'elle avait déménagé à Brisbane, cela n'avait pas vraiment été sa principale préoccupation. Sa mentalité avait en plus un peu évolué : elle rencontrait maintenant ses idoles et des musiciens plus charmants les uns que les autres et, à 28 ans, elle ne voyait pas pourquoi elle aurait dû se priver de passer la soirée avec eux. Elle n'avait pas rencontré le prince charmant, elle ne le cherchait pas assidûment et s'il devait débarquer sur son cheval blanc alors soit, elle l'accueillerait à bras ouverts...mais pour le moment il ne donnait pas signes de vie et Maze avait bien l'intention de profiter au maximum de ce que le quotidien pouvait lui apporter. Par ailleurs, si cela pouvait être surprenant pour certaines de ses amies les plus proches, cette frivolité lui permettait aussi de relâcher la pression que son job lui imposait ; son cerveau se mettait en pause le temps d'une soirée et elle suivait simplement ses envies. Ce genre de comportement était souvent considéré comme acceptable pour un homme, mais totalement décadent quand une femme en était à l'origine. Cela rendait Maze complètement dingue et s'il y avait une chose à laquelle elle se refusait catégoriquement, c'était bien de laisser la société et le regard des autres dicter sa conduite. Cela avait même plutôt tendance à la pousser à agir encore davantage dans ce sens. Cela ne regardait qu'elle et ses conquêtes d'un soir ; et si une personne extérieure à la situation avait une remarque déplacée à faire alors il valait mieux pour elle qu'elle soit prête à affronter les foudres de la jeune femme. Et Maze avait déjà prouvé à maintes reprises qu'elle n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.
Elle cessa de songer à tout cela et reporta son attention sur Wren et leur discussion plus que légère qui lui faisait tant de bien. "Mais c'est génial cette idée de recueil !!! On aurait largement de quoi écrire...Et alors là, si on markete ça correctement, ça peut faire un carton ! Parole d'une ancienne étudiante qui a souffert en école de commerce." La jeune femme n'avait effectivement pas apprécié plus que ça sa période en école de commerce. Elle était beaucoup trop créative et trop délurée pour coller aux stéréotypes et aux clichés vivants que les 3/4 des étudiants représentaient. Pourtant, elle avait dû passer par là pour se former à son métier actuel et elle ne regrettait rien, notamment car malgré tout c'était à cette période là qu'elle avait rencontré la plupart de ses meilleurs amis. Comme quoi, la haine des statistiques et de la comptabilité pouvait vraiment rapprocher des gens et créer des liens durables.
Et tout cela l'avait amenée très loin...Plus précisément, cela l'avait amenée à ce moment, au beau milieu de son salon, les mains chargées de doudounes en face d'un jeune homme qui avait défoncé sa porte, à parler de Just Dance et de mythologie quand ils ne songeaient pas à enterrer un ou deux cadavres. Elle leva les sourcils, l'air surpris suite à ce que Wren venait de lui dire. Ha oui ? Il voulait compliquer les choses ? "Tu crois que tu m'impressionnes ? 28 minutes...je suis large avec ça !" Il ne l'avait jamais vue se préparer en 5 minutes chrono le matin quand elle s'était levée trop tard et qu'elle avait un rendez-vous hyper-important-à-ne-louper-sous-aucun-prétexte -selon les dires de son patron- à la première heure ! Les handicaps que Wren venait d'ajouter ne lui faisaient pas peur : comme si elle avait besoin de monter sur une chaise ou sur un canapé...
Elle plissa les yeux en l'observant avec un léger sourire en coin, lui qui la regardait fièrement de toute sa hauteur. Elle tourna lentement autour de lui, ses doudounes toujours en main. Elle réfléchissait à la meilleure manière de procéder. Finalement, Maze finit par déposer des vêtements sur son canapé afin de ne garder qu'une seule doudoune en main ; c'était déjà bien pour commencer. Elle le fixa droit dans les yeux avant de déclarer très solennellement : "Wren...j'espère pour toi que tu vas régulièrement à la salle de sport et que t'es pas du genre à avoir mal au dos pour rien...." Puis elle sa plaça dans son dos, à quelques mètres de lui, avant de se lancer et de courir, de sauter et...d'atterrir sur le dos du jeune homme. Son atterrissage fut plutôt réussi et elle n'en était pas peu fière ; elle espérait simplement ne pas avoir ruiné le dos de Wren. Mais elle avait fait aussi délicatement que possible et puis le grand et fort pompier qu'il était devait certainement être en mesure de supporter son poids. "Je veux réussir mon défi, mais tu me préviens quand même si t'es sur le point de t'écrouler hein ?" Elle rigola. Cette situation était définitivement grotesque. Alors qu'elle songeait à chaque fois que cela ne pouvait pas être plus délirant, ils finissaient toujours par trouver comment surenchérir. "BON ! C'est parti."
Ses jambes enserrant fermement le bassin de Wren, elle se maintenait comme elle pouvait à l'aide d'une main, la deuxième étant occupée avec sa doudoune. Elle avait réussi à faire passer le vêtement devant lui et s'affairait maintenant à faire rentrer ses bras  dans les trous destinés à cet effet....Maze allait tout mettre à l'envers, mais cela semblait malgré tout en bon chemin pour être enfilé. Tout en se débattant avec ce corps de géant, elle plaça sa tête sur l'épaule de Wren afin d'avoir sa bouche à la hauteur de son oreille et de pouvoir lui glisser : "Tu n'as jamais dit qu'il fallait que je l'enfile à l'endroit..." Le sourire qu'elle avait aux lèvres s'entendait dans le ton de sa voix. Était-il encore utile de préciser à nouveau que la jeune femme adorait relever des défis et qu'elle était capable de déployer les stratagèmes les plus fous ?




Pumping up the volume with this brand new beat, everybody's dancing and they're dancing for me. I'm your operator, you can call anytime, I'll be your connection to the party line. I'm coming up so you better get this party started.

:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans.
SURNOM : Jer, son, que des surnoms donnés par sa chère mère.
STATUT : célibataire, en mal d'aimer.
MÉTIER : pompier, certainement plus proche de la mise à pied que la promotion.
LOGEMENT : #16 fortitude valley.

POSTS : 1832 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : son père est pyromane et est incarcéré depuis cinq ans, autant dire que c'est un sujet délicat pour Wren.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : thea ¤ jaylen ¤ mia ¤ maze ¤ violet ¤ victoria
AVATAR : Bill Skarsgård
CRÉDITS : Lempika
DC : Aucun
INSCRIT LE : 02/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18919-wren-today-means-nothing-today-is-just-a-ghost-that-s-haunting-me http://www.30yearsstillyoung.com/t18982-wren-today-means-nothing-today-is-just-a-ghost-that-s-haunting-me http://www.30yearsstillyoung.com/t19006-wren-doherty

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   Lun 7 Mai - 1:16




Girl, you will set the world on fire.

Maze & Wren
Il n'y avait pas grand chose de normal dans cette rencontre, c'était le moins que l'on pouvait dire. Mais, étrangement, Wren n'avait pas la sensation que c'était la première fois qu'il passait du temps avec Maze. C'était tout du moins l'impression qu'ils donnaient tous les deux à raconter tout et n'importe quoi, entre la cuisine qui sentait encore le brûlé et le salon où traînait des carrés de sucres. Non, vraiment, il n'y avait rien de conventionnel dans ce qui était en train de se passer: ils avaient passé les dix premières minutes à se hurler dessus à cause de coquillettes cramées dans un coin de salle de bain. C'était déjà quelque chose de plus ou moins unique dans le genre, non pas que Wren ait pris l'habitude d'exploser des portes pour sauver le monde d'un incendie d'envergure. Incroyable mais c'était la première fois qu'il se prenait pour Tom Cruise, il espérait d'ailleurs être un peu plus sexy que ce scientologue de bas étage mais là n'était pas le coeur du problème. Non, maintenant, Wren devait suivre les délires de la jeune Crawley et c'était étonnant mais il s'en sortait bien. A croire que l'adrénaline l'avait rendu hyper réceptif à son humour décapant. Lui qui ne souriait pas beaucoup habituellement devait avoir sorti trois ou quatre rictus en l'espace de deux minutes, une première que Maze ne pouvait même pas mesurer puisqu'elle ne le connaissait pas encore suffisamment. Heureusement pour Doherty, sa réputation était sauve a priori puisqu'il n'y avait pas l'air d'avoir de caméra pour immortaliser ce moment d'une douceur incroyable pour lui. Le suédois avait l'air tout à fait à son aise, à sortir des jeux de mots aussi pourris que sa partenaire de fortune et clairement, on aurait dit qu'ils retournaient à l'adolescence. Enfin, l'adolescence, Wren ne l'avait pas vraiment vécue puisqu'il avait dû gérer sa mère qui sombrait dans la folie et s'occuper des jumeaux plus jeunes que lui. Cela voulait dire qu'il devait les réveiller chaque matin, les habiller, tenter de leur faire un petit déjeuner sans les empoisonner, être un père de substitution en somme. On n'aurait pas dit en le regardant mais Wren avait une tendance papa poule qu'il cachait parfaitement, il tenait à rester crédible dans son rôle de pompier glamour. Bon, il n'avait jamais été tellement glamour puisque ce n'était jamais lui qui gagnait le prix de Mister pompier de la caserne car, oui, c'était tout à fait le genre de la maison d'organiser une fête de ce style. Et forcément, Wren était le premier à ronchonner et à regarder le délire se faire avec une clope a bec, quelques remarques acerbes et un appareil photo parce qu'il aimait bien conserver des traces de honte chez ses coéquipiers au cas où ils avaient envie de le faire chier un jour futur. "Figure toi que j'étais déjà contaminé avant de te rencontrer, heureusement d'ailleurs ou je me serais vengé... Je sais pas comment mais je suis sûr de trouver une technique de torture adaptée pour toi." Il lui fit un clin d'oeil, du genre taquin, le genre de gestes qu'il ne valait mieux pas voir chez Wren vu qu'il était capable de partir en mode séducteur du jeudi en l'espace de dix secondes top chrono. "Les signaux de fumée occasionnels, ça c'rétro. J'adhère." Et vu le nombre de clopes qu'il fumait, il n'aurait pas beaucoup de mal à appeler Maze, peut être même sans le vouloir au bout du compte. "J'ai combien de temps pour trouver un truc qui me ferait regagner du capital séduction à tes yeux? Que je me prépare gentiment..." Comme si Wren était en mesure de récupérer quoique ce soit, il n'arrivait déjà plus à se récupérer lui même quand il buvait un ou deux verres de trop la veille alors envisager qu'il puisse gagner quelques points supplémentaires en termes de charisme et de capital séduction, c'était certainement une requête hors de portée pour lui à l'heure actuelle. "Me dis pas le placard à balais s'te plaît, tout sauf le placard à balais! Sous le lit s'tu veux, mais pas le placard à balais." Au fond, il s'en fichait pas mal de terminer là dedans, enfin, cela lui rappelait juste des mauvais souvenirs du temps où son père l'effrayait un peu et où il préférait alors se terrer dans un endroit sombre, le placard à balais, le seul refuge pour l'empêcher de devenir totalement cinglé. Au moins, s'il l'était devenu, il n'était pas seul vu le discours que Maze tenait à ce moment là. Le pire dans tout cela, c'était que Wren était totalement captivé. "Ah ouais, quand même... Du coup, tu cherches ton bonheur dans les soirées costumées? Non, parce que là, ça m'paraît difficile sinon. Finalement, t'es p'tet un pire cas que moi. Si on s'marie pas avant nos quarante ans, on peut envisager de s'organiser un mariage fictif sur le thème Tortues Ninjas, comme ça, au milieu de la foule, on trouvera forcément notre bonheur parmi tous ces bandeaux colorés." Il commençait à raconter franchement n'importe quoi mais Wren n'était pas au bout de ses peines en la matière vu ce dans quoi il se lançait ensuite. Il aurait peut être dû se taire avec cette histoire de jeux vidéos et de doudounes parce que Maze avait l'air déterminée à se battre avec lui pour obtenir gain de cause à ce genre de défis un brin farfelus. Ce n'était peut être pas pire que l'idée du recueil qui fit sourire Wren distinctement, le temps de trois secondes vu que Maze débarquait avec le barda nécessaire à sa souffrance future. "Large, large, c'est vite dit, tu sais..." Il ne se doutait pas une seule seconde qu'elle était très sérieuse et apparemment prête à se lancer au beau milieu du ring. Ce n'était pas Wren qui allait lui rendre la tâche facile, c'était certain. "Je commence à flipper quand tu dis des trucs comme ça, c'étrange hein..." Il ne se démonta pour autant en réceptionnant une Maze sauvage qui commença à se battre avec son corps pour lui enfiler une doudoune largement trop petite pour lui. Wren ne put s'empêcher de rire comme un idiot en la laissant faire, s'imaginant comment la scène devait être vue de l'extérieur, personne n'était là pour voir cela, heureusement. "Là, vraiment, c'est n'importe quoi... Qu'est ce qu'on va faire de nous?" Il commenta alors que Maze avait l'air d'en avoir terminé avec lui, le pauvre pompier ne pouvant plus bouger ses bras vu le bordel qu'elle avait mis avec les manches de la doudoune. Il l'écouta lui murmurer à l'oreille qu'elle avait gagné puisque les objectifs n'avaient pas été clairement précisés. Wren tourna ses yeux verts d'eau vers elle, à peine impressionné vu le sourire qu'il lui tendit. "Non, c'est vrai... Mais on avait pas dit non plus que je devais rester coincé là dedans jusqu'en 2022, si?" Pourtant, c'était une possibilité définitivement ancrée. "Imagine, je m'étouffe..." Et il prépara son coup tout en douceur, faisant tomber Maze sur le canapé, lui tombant sur elle délicatement, faisant le mort avec un sourire aux lèvres. "Puis, là, on est bien dans la merde parce que toi, tu peux plus sortir de là et moi, j'suis hyper confortable si on retire ce côté sans bras à cause d'une doudoune XXS là..." La situation était clairement ingérable, à croire que les mettre ensemble était la pire idée du siècle.
CODE BY MAY




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 1031 POINTS : 1000

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze (univers parallèle)
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again

Wren - Nino - Kane - Blaze #2 - Greta/Cade - Leena - Isaac - Andreï

RPs EN ATTENTE : Hugo - Thea - Evelyn - Anwar - Charlie
RPs TERMINÉS : Blaze #1 - Greze - Cade
AVATAR : Summer Bishil
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609 http://www.30yearsstillyoung.com/t19658-maze-crawley

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   Mer 16 Mai - 16:09


Cela faisait très longtemps que Maze n'avait pas agi de manière aussi insouciante, sans chercher à tout calculer et tout contrôler, et cela lui faisait un bien fou. Grâce à son métier, elle savait donner le change dans une conversation professionnelle ou lorsqu'elle rencontrait une nouvelle personne. Elle avait en effet cette faculté, plutôt rare et très pratique au quotidien, qui laissait croire à son interlocuteur que la discussion qu'ils avaient était la plus intéressante qu'il lui ait été donné d'avoir. A cela s'ajoutait sa capacité à relancer une conversation sur un sujet quelconque en cas de blanc. Sachant cela, rien d'étonnant au fait que Maze appréciait tout particulièrement de pouvoir rester elle-même avec ses amis ; et cela signifiait souvent ne pas discuter pendant de longues minutes et laisser le silence s'installer sans que cela ne soit gênant pour autant. Parler pour ne rien dire n'était clairement pas son style, même si elle avait appris à maîtriser cette compétence au fil des années.
Mais ce jour-là avec Wren, aucun silence ne semblait venir ternir leur discussion qui, bien qu'étrange, restait d'un naturel et d'une spontanéité tels que les deux jeunes gens auraient pu laisser penser à une personne extérieure à la situation qu'ils se connaissaient depuis bien longtemps. "Une technique de torture adaptée pour moi ? Je me demande bien à quoi ça peut ressembler..." Elle se mit à rire en imaginant toutes les possibilités que cela pouvait offrir. "Genre....préparer un repas gastronomique pour une table de 10 personnes ?" Nul doute que ces 10 personnes finiraient très certainement soit avec un plat de pâtes -possiblement carbonisées- soit intoxiquées, au choix. "Mh....combien de temps je te laisse pour regagner ton capital séduction ? Bonne question." Elle jeta un coup d'oeil en direction des pommes de terre toujours en train de cuire, avant de se retourner vers le jeune homme. "Disons...28 minutes !" Elle eu un sourire en coin accompagné d'un petit air de défi. Après tout, pourquoi devrait-elle être la seule à relever des challenges aujourd'hui ? "Sous le lit ? Tu rigoles ?! Je te rappelle que c'est la demeure du croque-mitaine." Ça y est, la régression était totale et sans retour. Cette histoire de croque-mitaine ramenait Maze une vingtaine d'années en arrière, à l'époque où elle était persuadée que ce monstre viendrait la kidnapper au beau milieu de la nuit si elle osait faire dépasser ne serait-ce qu'un orteil de son lit. Depuis le jour où elle avait entendu parler de cette légende et plusieurs années durant, elle avait vérifié chaque soir qu'il n'y avait rien sous son lit. Et, elle ne l'admettra jamais à quiconque, mais il lui arrivait de vérifier encore aujourd'hui à de rares occasions. On n'est jamais trop prudent. "Donc pas le placard à balais, pas sous le lit...je vais réfléchir à la question. Je te proposerais bien la baignoire ou le balcon, mais je trouve pas ça assez original..." Et compte tenu de leur conversation et de leurs propos complètement déjantés, il n'était pas difficile de croire qu'ils étaient capables de trouver des espaces de rangement plus anodins pour Wren.
"Dans les soirées costumées, exactement. Mais les déguisements de tortues ninja n'ont plus l'air d'être à la mode, je comprends pas pourquoi...Donc oui, je suis carrément partante pour le mariage fictif ! Ou mieux, on se marie carrément tout les deux. Tu te mets un bandeau violet et je me teins les cheveux en roux. J'ajoute une combinaison jaune, parfaite pour un mariage, et je serai le sosie d'April O'Neil !" Elle ne put s'empêcher de grimacer légèrement en imaginant la scène. Avec ses origines indiennes et mexicaines, elle doutait du fait que le roux puisse lui aller. Et puis, venait-elle vraiment de faire une demande en mariage, certes insolite et valable seulement dans une dizaine d'années, à un homme qu'elle venait tout juste de rencontrer ? Oui, absolument. Et à vrai dire, après tout ce qui s'était passé aujourd'hui, cela ne lui semblait pas plus absurde que ça. Et cela ne l'était définitivement pas au regard de ce que Maze s'apprêtait à faire. Voilà qu'elle se retrouvait sur le dos d'un Wren surpris mais toujours prêt à jouer le jeu. "Je suis désolée de te l'annoncer mais je crois qu'à ce stade là, personne ne peut plus rien pour nous !" Ils étaient effectivement deux cas désespérés mais visiblement très heureux de leur sort. La jeune femme ne pouvait pas s'empêcher de sourire et elle se demandait presque si elle n'était pas en train de rêver ou d'imaginer toute cette situation plus qu'incroyable. Si Maze pouvait très rapidement partir dans des délires improbables, il était rare que cela en arrive à ce point, surtout avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas réellement et sans avoir bu une goutte d'alcool au préalable. Mais finalement, à bien y réfléchir, ils avaient appris des choses l'un sur l'autre...des choses qu'ils n'auraient jamais avoué au premier venu en temps normal. L'information que Wren lui avait donnée sur ses compétences à Just Dance lui semblait définitivement être l'information capitale de la journée.
Elle fut un instant déstabilisée lorsque le jeune homme tourna son visage vers elle. Maze avait évidemment remarqué qu'il avait des yeux magnifiques, mais elle n'avait pas eu l'occasion de les observer d'aussi près. Elle en eut presque le souffle coupé quelque instant, reprenant soudain son sérieux. Elle qui avait toujours eu un faible pour les yeux clairs au point d'en être quelque fois jalouse ayant de son côté les yeux bruns très foncés, elle était plus que servie avec le regard de Wren. "Tu vas pas t'étouffer, arrête, suffit de...Woooo." Alors qu'elle s'apprêtait à le taquiner une nouvelle fois, elle fut coupée dans son élan en se sentant partir en arrière. La fin était-elle proche ? Après avoir manqué de mettre le feu à son appartement, allait-elle finir à l'hôpital suite à une mauvaise chute ? Mais Wren avait tout prévu et voilà qu'elle se retrouvait affalée sur son canapé et entravée par le corps du jeune homme. Elle tenta de bouger et de s'extraire de cette situation mais elle ne faisait décidément pas le poids face à lui. Elle explosa de rire, constatant qu'ils étaient tout deux une cause perdue. "C'est déloyal !! Après m'avoir sauvée d'un incendie, on va quand même finir brûlés parce qu'on aura pas surveillé les pommes de terre ?! C'est contre-productif tout ça ! Et je te rappelle que je tiens à voir tes talents à Just Dance avant de mourir !" Maze cherchait une solution pour sortir de cette situation. Réfléchissant, discutant et agissant comme une gamine de 5 ans depuis qu'elle avait rencontré Wren, elle ne trouva pas mieux que de se mettre à le chatouiller frénétiquement. Elle-même étant restée extrêmement chatouilleuse, elle espérait de tout son coeur que cela soit le cas du jeune homme également.




Pumping up the volume with this brand new beat, everybody's dancing and they're dancing for me. I'm your operator, you can call anytime, I'll be your connection to the party line. I'm coming up so you better get this party started.

:
 


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: #18 - Girl, you will set the world on fire   


Revenir en haut Aller en bas
 

#18 - Girl, you will set the world on fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: logements
-