AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Deux bras cassés pour le prix d'un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 708 POINTS : 955

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again

Wren - Nino - Kane - Blaze #2 - Cade

RPs EN ATTENTE : Hugo - Thea - Evelyn - Anwar - Andreï - Charlie
RPs TERMINÉS : Blaze #1
AVATAR : Summer Bishil
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase?highlight=Maze+Crawley http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609

MessageSujet: Deux bras cassés pour le prix d'un   Mar 3 Avr - 16:22



Deux bras cassés pour le prix d'un
FT. Blaze Dashwood
Cette soirée était définitivement forte en émotions et en rebondissements. Maze était malade et dans un état plus que pathétique. Elle s'était trainée à une soirée à laquelle elle avait été invitée malgré son rhume, son mal de crâne persistant et les douleurs qu'elle ressentait dans chaque partie de son corps. Elle avait fini par rendre les armes à 2h du matin et décider qu'elle pouvait décemment partir sans risquer de vexer qui que ce soit. Suite à plusieurs péripéties -un parc désert, un portable oublié, une tentative de kung fu lamentable- Maze avait fini par tomber très littéralement sur Blaze. Cette dernière avait terminé sur les fesses, une inconnue étalée de tout son long sur elle : elles n'auraient pas pu trouver mieux comme rencontre originale ! Alors qu'elles marchaient depuis quelques minutes, Maze s'était rendue assez rapidement compte que sa nouvelle acolyte avait l'air de souffrir le martyr ; elle avait dû lui casser quelque chose en lui tombant dessus. Son téléphone étant cassé -il n'avait pas survécu à la chute des deux jeunes femmes quelques minutes plus tôt-, elle avait pris l'initiative de réveiller de parfaits inconnus afin de leur emprunter leur téléphone. Quelques minutes et plusieurs éclats de voix plus tard, Blaze et Maze se retrouvaient transportées en ambulance en direction de l'hôpital le plus proche.
La brune se demandait encore comment elle avait pu en arriver là. Elle était malade comme un chien et avait seulement voulu faire plaisir à un ami en se rendant à une soirée, et voilà où elle en était à présent. Elle regrettait déjà son programme "Netflix, chocolat chaud et plaid en comatant" qui semblait lui échapper et s'éloigner de plus en plus. Et, parce que la situation n'était pas assez compliquée comme ça, cela faisait maintenant plusieurs heures que Maze n'avait pas contrôlé sa glycémie. Elle n'était très clairement pas une diabétique de type 1 modèle ce soir là. Et son rhume l'empêchait de détecter correctement les signes avant-coureur d'une hypoglycémie -chose qu'elle avait pourtant toujours réussi à faire plus ou moins correctement depuis son diagnostic 5 ans plus tôt-. Elle ne se sentait vraiment pas bien, mais elle avait mis ça sur le compte de toutes les aventures qui venaient de lui arriver et sur son rhume qui la mettait dans un état plus que lamentable. Nul doute que Blaze et elle faisaient toutes deux un beau duo de bras cassés actuellement.

Vu l'état dans lequel elle était, les ambulanciers avait laissé Maze monter avec eux, bien qu'elle ne soit pas de la famille de Blaze. Elle tentait maintenant de se concentrer et de répondre du mieux qu'elle pouvait aux questions concernant la jeune blonde allongée sur un brancard. "Heu...je...je suis tombée sur elle, bien comme il faut. Je crois qu'elle a glissé sur quelque chose et que la réception ne s'est vraiment pas passée comme prévue." Elle jeta un coup d'oeil à Blaze, espérant qu'elle soit encore suffisamment en forme pour expliquer la situation un peu mieux qu'elle ; elle ne savait pas exactement où elle avait mal et elle se rendait compte qu'elle n'était finalement pas très utile aux ambulanciers.
Elle recula un peu sur le banc sur lequel elle était assise et s'adossa contre la carrosserie de l'ambulance. Elle avait l'impression qu'elle n'était plus du tout capable de porter le poids de son propre corps. Elle se sentait également de plus en plus fatiguée et avait l'impression qu'elle allait sombrer dans un sommeil profond d'un moment à l'autre. Pourquoi ne pensait-elle donc pas à prendre sa glycémie bon dieu ?! Le cerveau de Maze ne percutait plus du tout. En temps normal, une hypoglycémie la rendait déjà fébrile, incapable d'organiser ses pensées correctement et de se concentrer sur quoique ce soit. Alors en plus dans son état actuel, bien enrhumée et fatiguée, elle ne s'était jamais sentie aussi proche d'un zombie.
Pour le moment, elle essayait surtout de suivre la conversation entre Blaze et les ambulanciers afin de savoir ce qu'elle avait exactement, mais cela devenait vraiment de plus en plus difficile pour elle.




HERE I AM. ROCK YOU LIKE A HURRICANE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la toujours debout
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (le 14.01. 1993)
SURNOM : mon prénom est déjà assez court pour me donner des surnoms. Alors pitié évitez les bébés au risque de finir aux urgences.
STATUT : célibataire et trés bien ainsi.
MÉTIER : étudiante en management le soir, bénévole en pédiatrie le mercredi et serveuse dans un bar le weedend
LOGEMENT : au #26 à fortitude valley dans un appartement avec un petit loup koda (chaton couleur marron)

POSTS : 938 POINTS : 8780

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : durant une soirée en pleine campagne, je me suis fais violée par deux hommes, deux frères. Ils m'ont tout bonnement tué et sans le savoir il m'ont volé l'espoir que je pouvais avoir en l'amour, à présent, je me refuse d'embrasser quiconque, c'est bien trop précieux, j'ai toujours l'impression d'être sale à présent. + elle n'est sur aucun réseau sociaux, ne supportant pas les haters.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14/10)

Sean | The Weight of our Pasts

Charlotte | une première rencontre ...

Hassan | Here is my rubik's cube.

Wendy, Siloe, Porthos & Matt | St Patrick's Day.

Jillian | St Patrick's Day.

Liam | Quand le plus gros mensonge de ta vie ...

Elyös#2| Faut sauver Winnie.

Thalie&Kenna | quand disney rime avec crème glacée

Leah |Here's to us ...

Mia | You are my wild soulmate.

Maze (2) | deux bras cassés pour le prix d'un.

Mason | Wonder Water's

retur in the past.


Isaac | And What's next ?
RPs EN ATTENTE : hannah | porthos
RPs TERMINÉS : Oona. | Elyös. | Maze. |

abandon.
Elyos&Mikel |Paco
PSEUDO : LUCKYRED
AVATAR : dove cameron
CRÉDITS : Honeyy
DC : Sheridyn la maginifique
INSCRIT LE : 07/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t18357-blaze-quand-on-aime-quelqu-un-on-le-laisse-s-envoler-meme-si-on-est-pas-sur-le-meme-vol http://www.30yearsstillyoung.com/t18437-blaze-le-destin-c-est-pour-les-faibles-ces-gens-qui-n-ont-pas-assez-de-pouvoir-ou-de-volonte-pour-transformer-leur-vie-comme-ils-l-entendent

MessageSujet: Re: Deux bras cassés pour le prix d'un   Dim 8 Avr - 17:28


Maze & Blaze
deux bras cassés pour le prix d'un.

La prochaine fois que je veux aider quelqu’un : soit je ne fais rien ou alors je fais en sorte de mieux m’organiser pour surprendre quelqu’un et ainsi lui rendre l’objet qui m’avait poussé à la suivre de la sorte. Tout avait été très vite. J’ai chuté en voulant éviter son point, l’attirant avec moi dans une chute qui avait brisé son téléphone et sans doute des choses en moi. Malheureusement, j’étais têtue et plutôt douée pour résister avec aisance à la douleur. J’en ai tellement reçu des coups et peut être même plus donné que les douleurs sont éphémères chez moi. Sauf, que là, je ressentais une gêne, une impossibilité à respirer correctement. Je tenais à rester calme et à rentrer, mais rien n’y faisait. Alors, Maze ma compagne de mésaventure venait de faire en sorte de prévenir les urgences. Elle n’avait pas de téléphone et le mien n’avait plus de batterie quand j’étais partie de chez moi, alors autant dire que je ne l’avais pas pris, car il ne m’aurait pas été utile. Pas besoin d’appareil pour prendre des photos, tout au contraire.

Quand l’ambulance arrive je suis presque soulagée ou alors le fait d’avoir vomi était aussi ce qui m’avait aidé à aller mieux ? Peut-être. Enfin peu importe. J’ai bien du mal à m’installer sur le brancard dans lequel les ambulanciers me font monter. Je reste muette et je tente de respirer doucement, c’est ainsi que j’y parviens à vrai dire. La tête me tourne un peu, comme si la douleur jouait sur tout le reste. Comme si je n’étais qu’une petite feuille sans défense au gré du vent et de son bon vouloir. Je regarde l’ambulancier qui finit par me poser des questions. Comment je suis tombée ? Je n’ai pas besoin de réponse alors que Maze le fait, je crois qu’elle a oublié le facteur premier : son coup qui aurait dû atterrir dans ma figure. Mais autant dire que j’avais bien mérité ce poings, mais heureusement j’étais comme flash –ouai ouai (a)-  j’avais réussi à bouger plus rapidement qu’elle, mais pas à rester debout, vu que mon équilibre m’avait fait tomber au sol comme un pachyderme et autant dire qu’un second pachyderme avait fini par s’écraser sur moi.

«   J’ai une douleur là …  »  Je lui montre le dessous de ma poitrine et je tente de prendre une grande inspiration pour respirer. «  Je n’arrive pas à respirer …  »  Que je finis par lâcher, alors que forcément c’est assez dur de s’exprimer concrètement surtout allonger pour le coup. «   Ça compresse ma poitrine …  »  Que je parviens à mâcher en quelques secondes avant de me mettre à tousser et surtout à grimacer dû à la douleur.  Je regarde l’ambulancier puis aussi Maze, qui n’a pas l’air super bien. Lui ai-je fait mal dans cette chute ? Elle est silencieuse et comme ailleurs. «  il va vous falloir une radio je pense mademoiselle !  »  Je fronce un peu les sourcils et je le regarde alors qu’il vient de me demander si j’avais déjà eu des côtés cassés ou fêlée. «   Euh …  »  J’hésite un moment, je doute, mais si je me souviens bien oui. Pas que j’étais une véritable casse-cou, non à cette époque j’étais juste détruite moralement et pas encore physiquement avant que ce tabassage de ma personne n’arrive et ne finisse par m’envoyer chez moi, en morceau avec qu’une seule envie : mourir. Comment avais-je fait à l’époque pour marcher, pour rentrer ? L’adrénaline ? Sans doute. Peu importe.

L’ambulance se gare devant l’hôpital alors que je fixe Maze. Tout se passe très vite, les portes s’ouvrent, j’ai un résumé de ce qui s’est passé qui arrive aux oreilles des personnes venant aider à sortir le brancard de l’ambulance. Mais, je ne sais pas, je ne vois Maze assez mal et je ne sais pas. Elle est malade, elle a un rhume, l’ai-je blessée. Je commence à paniquer, mais à ne trop rien montrer aux autres personnes autour de nous. Je finis par crier. «   Stop, attendez et Maze ?  »  Que je finis par demander qui n’avait pas trop bougé de l’ambulance, comme si elle dormait presque ? Ou alors je suis folle ? Peu importe.   «   Maze !  »  Je ne voulais pas être toute seule et pas non plus la laisser seule.

(c)luckyred


she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 708 POINTS : 955

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again

Wren - Nino - Kane - Blaze #2 - Cade

RPs EN ATTENTE : Hugo - Thea - Evelyn - Anwar - Andreï - Charlie
RPs TERMINÉS : Blaze #1
AVATAR : Summer Bishil
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase?highlight=Maze+Crawley http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609

MessageSujet: Re: Deux bras cassés pour le prix d'un   Jeu 12 Avr - 15:32



Deux bras cassés pour le prix d'un
FT. Blaze Dashwood
Maze plissa les yeux, essayant de se concentrer de toutes ses forces sur ce que l'ambulancier était en train d'expliquer à Blaze. Il parlait de...côtes cassées ? La jeune femme n'en était pas certaine. Elle essayait tant bien que mal de comprendre ce qui était en train de se passer mais elle avait l'impression de ne voir que les lèvres de ses interlocuteurs bouger, sans que leurs mots ne parviennent jusqu'à ses oreilles. Elle planait complètement, à des kilomètres de là et de cette situation plutôt problématique, si ce n'était carrément dramatique. Blaze n'allait quand même pas devoir se faire opérer là, maintenant, tout de suite, parce que Maze lui était tombée dessus ?! La jeune femme était d'un naturel à culpabiliser pour tout et n'importe quoi, alors autant dire que présentement, elle se sentait vraiment très mal et définitivement coupable. Si elle était restée tranquillement chez elle à comater, ou si elle n'avait pas oublié bêtement son portable à cette soirée, rien de tout cela ne se serait produit. Mais voilà que l'ambulancier parlait maintenant de faire une radio. Une radio ?! Mais pourquoi ? Que se serait-il passé si, quelques minutes plus tôt, Maze n'avait pas réussi à récupérer un téléphone pour faire venir les urgences ? Elle osait à peine l'imaginer.

Tout se déroula très vite, trop vite, une fois le véhicule arrivé à l'hôpital. Les gens autour d'elles étaient en effervescence, ils n'arrêtaient pas de parler, il y avait beaucoup trop de mouvements. Maze ferma quelques secondes les yeux, elle ne tenait plus éveillée. Néanmoins, elle fut sorti de sa torpeur rapidement en entendant Blaze l'appeler. Et soudain, enfin, elle percuta. Elle murmura quelques mots inaudibles en fouillant de manière pressante et désorganisée dans son sac, essayant tant bien que mal de ne pas paniquer. Elle finit par réussir à articuler ce qu'elle aurait dû préciser depuis bien longtemps : "Je suis diabétique de type 1. Il me faut du sucre. Maintenant." A ce stade là, elle n'avait même plus besoin de prendre sa glycémie pour se rendre compte qu'elle avait effectivement besoin de prendre du sucre : ses mains étaient tremblantes, elle n'arrivait plus à se concentrer sur quoique ce soit, elle commençait à avoir trop chaud et sa vision se faisait trouble. Il existait une piqûre d'urgence pour les cas comme celui-ci...mais la piqûre en question nécessitait de rester au frigo -donc dans l'appartement de Maze- tant qu'elle n'était pas utilisée : elle n'était pas d'une très grande utilité présentement...ni jamais d'ailleurs. La jeune femme n'avait jamais fait d'hypoglycémie sévère lorsqu'elle était chez elle.
Au bout de quelques secondes qui lui parurent interminables, elle finit par mettre la main sur ce qu'elle cherchait : des morceaux de sucre. Elle en avait toujours sur elle, dans son sac, dans ses habits, dans sa voiture, partout dans son appartement. Elle en avala rapidement 4 ; elle ne savait pas exactement de combien de morceaux elle avait réellement besoin, mais vu les symptômes qu'elle présentait et le temps qu'il lui avait fallu avant de les reconnaître, il valait mieux voir très large.

Malgré tout ça, Maze ne souhaitait pas laisser Blaze seule dans un hôpital. Elle-même détestait cet endroit et l'odeur médicamenteuse qui l'entourait dès qu'elle passait les portes. Mais qui aimait s'y rendre ? En pleine journée, cela était déjà assez peu rassurant d'y aller seule alors au beau milieu de la nuit...quand on ne savait absolument pas à quoi s'attendre et quel diagnostic allait tomber...Il était absolument hors de question qu'elle laisse Blaze seule dans cette situation. "Je viens avec." Elle n'était pas certaine que les ambulanciers la laissent accompagner Blaze mais elle avait prononcé ces derniers mots de manière plus qu'autoritaire et ne le leur laissait pas vraiment le choix. Elle se leva donc de l'ambulance et réussit à en descendre avant de s'écrouler et de finir assise par terre. Elle était toujours bien consciente mais les sucres n'avaient pas encore agi; elle n'avait pas récupéré assez de forces pour avancer et elle était maintenant comme éblouie : elle s'était levée trop vite. Elle soupira ; qu'était-elle censée faire à présent ? Elle tenait à accompagner Blaze mais il allait lui falloir 15 bonnes minutes avant de récupérer une glycémie correcte et de pouvoir marcher correctement et recommencer à réfléchir clairement. Mais il était absolument hors de question de faire patienter Blaze plus longtemps pour sa radio et pour qu'elle soit prise en charge.




HERE I AM. ROCK YOU LIKE A HURRICANE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la toujours debout
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (le 14.01. 1993)
SURNOM : mon prénom est déjà assez court pour me donner des surnoms. Alors pitié évitez les bébés au risque de finir aux urgences.
STATUT : célibataire et trés bien ainsi.
MÉTIER : étudiante en management le soir, bénévole en pédiatrie le mercredi et serveuse dans un bar le weedend
LOGEMENT : au #26 à fortitude valley dans un appartement avec un petit loup koda (chaton couleur marron)

POSTS : 938 POINTS : 8780

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : durant une soirée en pleine campagne, je me suis fais violée par deux hommes, deux frères. Ils m'ont tout bonnement tué et sans le savoir il m'ont volé l'espoir que je pouvais avoir en l'amour, à présent, je me refuse d'embrasser quiconque, c'est bien trop précieux, j'ai toujours l'impression d'être sale à présent. + elle n'est sur aucun réseau sociaux, ne supportant pas les haters.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14/10)

Sean | The Weight of our Pasts

Charlotte | une première rencontre ...

Hassan | Here is my rubik's cube.

Wendy, Siloe, Porthos & Matt | St Patrick's Day.

Jillian | St Patrick's Day.

Liam | Quand le plus gros mensonge de ta vie ...

Elyös#2| Faut sauver Winnie.

Thalie&Kenna | quand disney rime avec crème glacée

Leah |Here's to us ...

Mia | You are my wild soulmate.

Maze (2) | deux bras cassés pour le prix d'un.

Mason | Wonder Water's

retur in the past.


Isaac | And What's next ?
RPs EN ATTENTE : hannah | porthos
RPs TERMINÉS : Oona. | Elyös. | Maze. |

abandon.
Elyos&Mikel |Paco
PSEUDO : LUCKYRED
AVATAR : dove cameron
CRÉDITS : Honeyy
DC : Sheridyn la maginifique
INSCRIT LE : 07/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t18357-blaze-quand-on-aime-quelqu-un-on-le-laisse-s-envoler-meme-si-on-est-pas-sur-le-meme-vol http://www.30yearsstillyoung.com/t18437-blaze-le-destin-c-est-pour-les-faibles-ces-gens-qui-n-ont-pas-assez-de-pouvoir-ou-de-volonte-pour-transformer-leur-vie-comme-ils-l-entendent

MessageSujet: Re: Deux bras cassés pour le prix d'un   Mar 17 Avr - 22:35


Maze & Blaze
deux bras cassés pour le prix d'un.

En premier lieu ce qui me faut c'est déterminer où j'ai mal exactement et forcément on pourrait croire que c'est simple mais je crois que j'ai envie de dire partout. Mais je ne parle que de ma poitrine et de l'impression que ma respiration est empêchée. Comme si j'allais finir par suffoquer et ne pas pouvoir reprendre une grande bouffée d'air avant de m'évanouie et de mourir, moi pessimiste ? Sans doute.  Avec le temps je parvenais à contrôler ma douleur et surtout à ne pas paniquer, même si la douleur était plus haute, je savais que commencer à hurler, paniquer ou que sais-je encore ça n'allait pas aider, tout au contraire, ça allait tout bonne me tuer à petit feu en me faisant sans doute un peu plus mal, donc c''est bel et bien inutile. «Je dirais huit ?»  Je pose la question, comment on doit répondre à cette foutu échelle des douleurs ? En gros faut soit être super douillé soit ne pas l'être et dans les deux cas c'est une mauvaise chose ? Je ne sais pas, mais cette question je ne l'ai jamais aimé, en même temps pourquoi je l'aurais aimé ? Aucune idée. Je regarde Maze puis l'ambulancier qui me parle carrément d'une radio ?  

L'idée de passer une radio et d'avoir peut-être des côtes fêlées ne me réjouis pas, je ne peux pas dire que dans ma position je ne suis pas en train de maudire le fessier en acier de Maze … ouai, je ne peux pas nier que je ne suis pas en train de l'insulter. Car en même temps ça fait un mal de chien cette merde, je regarde Maze qui n'a pas l'air dans le meilleur état que le mien. Assez étrange de m'inquiéter pour cette fille rencontré d'une manière étrange, comme si un cône de signalisation me tombé sur la tête, quoi que ça aurait pu faire moins mal dans le fond. Puis nous voilà à l'hôpital tout s'enchaîne assez vite. Forcément je ne serais pas prise dans la seconde, je n'ai pas l'air mourante et en vrai je l'espère. Oui, j'ai fait une ts, mais forcément, je n'ai pas envie d'y passer, j'ai repris l'envie de vivre et de botter le cul de la vie à chaque fois qu'elle se dressera sur mon chemin cette biatch.  Une impression que des minutes avaient filé dans la montre du temps, alors que pas du tout, des secondes, mais dans la peur tout passe plus lentement et c'est juste une chose horrible. Maze commence à revenir à elle, enfin je crois, mais elle veut venir avec moi et ses paroles sont un soulagement pour moi.  

Je n'ai rien contre les hôpitaux. J'y passe ma vie surtout dans celui-ci, mais je viens en aide et non malade. Là, c'est différent, je ne sais pas pourquoi, mais j'appréhende le fait d'avoir des vagues de rappelle de ce que j'ai vécu y a cinq ans. Rien qu'à cette idée je sens une vague de chaleur et de peur venir m'assommer. L'horreur. Je ferme les yeux et je respire lentement. « Maze ?»  Que je demande et je la vois au sol et les ambulanciers la mette sur une chaise roulante, histoire de l'aider et surtout de nous faire rentrer toutes les deux dans l'hôpital. « C'est ma faute je suis désolée.»  Je n'aime pas souffrir, mais j'ai encore plus horreur de voir les autres souffrir et surtout quand j'ai l'impression étroite que c'est ma faute. C'est moi qui lui ait fait peur, qui l'a fait tomber sur moi … je commence à avoir envie de me foutre des tartes mais pour le moment ce n'est pas raisonnable. On finit par être mise dans un box et je commence à peiner à respirer, on pas à cause de mes douleurs, mais la faute de mes peurs qui ne cessent de me piquer depuis qu'on est arrivé ici.   «Tu vas mieux ?»  Que je demande quand l'infirmière présent s'en va, car forcément je le savais je vais attendre … les plus important sont les accidents de voiture, mais elle a dit qu'ils ne seront pas long. «Il te faut quelques choses ?» Que je me renseigne en parlant avec Maze puis la curiosité vient à me contrôler. «Tu l'as depuis longtemps ?»  Ça se trouve c'est le type de diabète avec lequel ont né … et j'aurais foutu les pieds dans le plat encore.  

(c)luckyred


she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 708 POINTS : 955

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again

Wren - Nino - Kane - Blaze #2 - Cade

RPs EN ATTENTE : Hugo - Thea - Evelyn - Anwar - Andreï - Charlie
RPs TERMINÉS : Blaze #1
AVATAR : Summer Bishil
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase?highlight=Maze+Crawley http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609

MessageSujet: Re: Deux bras cassés pour le prix d'un   Dim 22 Avr - 1:17



Deux bras cassés pour le prix d'un
FT. Blaze Dashwood
Voilà que Maze se retrouvait maintenant en chaise roulante ; elle avait définitivement tout gagné ce soir là, elle qui détestait les gens qui considéraient son diabète comme un handicap. Non, elle ne se sentait pas handicapée, elle se sentait même plus forte que jamais. Depuis son diagnostic, la jeune femme n'avait cessé de soulever des montagnes et de prouver aux gens qui pensaient qu'elle ne pouvait plus tout faire comme tout le monde qu'ils se trompaient profondément. A choisir, elle aurait préféré rester assise à même le sol à attendre de retrouver des forces plutôt que d'être trimballée dans les couloirs de l'hôpital dans une chaise roulante. Si elle avait été seule, elle aurait probablement fait un scandale pour que les infirmiers la laissent justement par terre. Mais voilà, Blaze était là et en tout aussi piteux état qu'elle, et Maze ne pouvait pas se permettre de faire tout un cirque alors que la jeune femme avait besoin de soins...d'autant plus qu'elle avait besoin de ces soins à cause d'elle. Si sa nouvelle comparse de malchance avait su tout ce qui l'attendait ce soir là, elle aurait probablement jeté le téléphone de Maze dans la première poubelle venue. Elle-même en aurait fait autant dans la situation inverse à vrai dire. Être un bon Samaritain avait tout de même ses limites...
Et voilà que Blaze ressentait en plus le besoin de s'excuser. "Tu rigoles ? Tu n'as absolument rien à te reprocher dans toute cette histoire. C'est plutôt moi qui suis désolée." Elle resta silencieuse quelques secondes avant d'ajouter avec un sourire en coin : "C'est pas croyable...j'ai jamais eu autant la poisse que ce soir. A nous deux, on dirait vraiment qu'on enchaîne catastrophe sur catastrophe !" Fallait-il encore résumer la situation une nouvelle fois pour se rendre compte de tout ce que les deux jeunes femmes avaient traversé ce soir là ? Entre état grippal, coup de poing manqué, mauvaise chute et hypoglycémie, c'était à peine croyable...
Elle lança un sourire sincère à Blaze histoire de la rassurer et de lui montrer que son état était en train de s'améliorer. "Oui ça va mieux, merci. Le sucre est en train de faire son effet, j'ai pris tout ce qu'il fallait." Elle ne savait pas trop si cela signifierait quelque chose pour la jeune femme ; peu de personnes comprenait réellement comment le diabète de type 1 fonctionnait. Maze elle-même ignorait tout de cette maladie avant son diagnostic. "J'ai ça depuis 2012. Les médecins sont toujours incapables de me dire d'où cette maladie provient...concrètement, ils m'ont dit que j'avais vraiment pas eu de chance, et que c'était probablement dû à tout ce que les industriels peu scrupuleux mettaient dans leurs produits." Les perturbateurs endocriniens, ces choses qui auraient dû être réglementées depuis bien longtemps mais qui ne l'étaient toujours pas. Maze ne savait pas pourquoi mais l'une des premières choses qu'elle expliquait concernant son diabète était justement le fait qu'elle n'avait rien fait pour "l'attraper" : elle n'avait pas mangé n'importe comment et n'avait pas eu un rythme de vie complètement débridé, non tout cela n'avait strictement rien à voir. Elle avait juste manqué de chance, et elle se sentait aujourd'hui encore obligée de préciser qu'elle n'était pas responsable de sa maladie. Il y avait tellement de choses à dire sur le diabète de type 1, tellement d'informations à donner pour mieux comprendre...mais ça n'était pas vraiment le meilleur moment pour discuter de tout cela avec une inconnue à qui elle avait vraisemblablement cassé quelque chose. "La vraie question c'est et toi ? Comment tu te sens ?" Elle observa un instant Blaze. Elle s'était bien rendue compte qu'elle n'avait pas l'air particulièrement à l'aise dans cet hôpital -si tant est qu'on puisse se sentir bien au sein d'un établissement pareil-. "T'as l'air de détester ce genre d'endroit autant que moi....Y a une raison particulière ou c'est juste la réaction logique à avoir après qu'une inconnue te soit lamentablement tombée dessus dans la rue à 3h du matin, juste après avoir voulu te mettre un coup de poing au milieu de la figure ?" Elle sourit. Mieux valait en rire après tout. Ceci dit, Maze s'inquiétait sincèrement de l'état de la jeune blonde et craignait de plus en plus de lui avoir réellement cassé quelque chose.




HERE I AM. ROCK YOU LIKE A HURRICANE.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Deux bras cassés pour le prix d'un   


Revenir en haut Aller en bas
 

Deux bras cassés pour le prix d'un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-