AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 We need to talk. (wesley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-neuf années à son actif, bientôt trente.
SURNOM : Lily est déjà bien assez court comme ça.
STATUT : Elle vient tout juste de se séparer de son dernier petit-ami, incapable de rester plus de trois mois avec le même homme.
MÉTIER : Professeur de chant et de danse dans les écoles, collèges et lycées de Brisbane en attendant que son projet se concrétise. Et aussi chorégraphe et professeur de chant et danse pour la Northlight Theater Company.
LOGEMENT : Bayside à l'appartement #08.

POSTS : 331 POINTS : 450

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
lily fairchild...
est née à sydney. ≈ danse depuis qu'elle sait tenir debout. ≈ a une sœur plus jeune qu'elle. ≈ s'est essayée à toute sorte de danse avant de s'arrêter sur le classique et le modern jazz. ≈ était un vrai garçon manqué lorsqu'elle était petite. ≈ a fait énormément de sport "d'homme" à cette période, rugby, basket, foot... en plus de la danse. ≈ a fait du basket jusqu'au lycée. ≈ a perdu son père à l'âge de 14 ans et a eu énormément de mal à faire son deuil. ≈ a déménagé à brisbane à la suite. ≈ a fait partie d'une chorale lorsqu'elle a emménagé à brisbane et y est restée plusieurs années. ≈ est partie à new-york pendant cinq ans pour réaliser son rêve. ≈ a eu plusieurs relations depuis son départ à new-york, tous des échecs.


RPs EN ATTENTE : Loan. Casey.
RPs TERMINÉS : Arthur #1.
AVATAR : e. olsen.
CRÉDITS : hershelves. (av), bat'phanie (sign), tumblr (gifs)
DC : aucune schizophrénie détectée.
INSCRIT LE : 14/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18619-sweet-divide-a-heavy-truth-lily http://www.30yearsstillyoung.com/t18706-i-ll-be-yours-for-a-thousand-lives-lily http://www.30yearsstillyoung.com/t18707-lily-fairchild

MessageSujet: We need to talk. (wesley)   Lun 16 Avr - 18:18


We need to talk.

Les mouvements s'enchaînent à la perfection au rythme de la musique qui défile dans le studio de danse. Des heures que Lily s'entraîne sur cette chorégraphie. Des heures, elle ne sait même pas combien de temps exactement. Mais elle est essoufflée alors ça doit faire un bon moment maintenant. Malgré ça, elle continue quand même, se regardant dans l'immense miroir en face d'elle. La danse, c'est toute sa vie. C'est son moyen de décompresser et d'être heureuse. Parfois, elle se demande ce que serait sa vie si ses parents ne l'avaient jamais inscrite à des cours de danse. Comment aurait-elle fait ? Comment serait sa vie aujourd'hui ? En aurait-elle pris de son propre gré ? Comment ferait-elle quand elle se sentirait seule ou triste ? Toutes ses questions sans réponses qu'elle n'a même pas à se poser parce que les personnes qui l'ont conçue ont fait le meilleur choix possible pour leur fille. Elle ne pourra jamais les remercier comme il se doit. En l'y inscrivant, ils ont offert une sorte de second souffle à leur fille pour ses jours les plus sombres. Mais aussi, des buts, des rêves, des choix de carrière. Lily est plus qu'épanouie dans cette discipline, même si ce n'est que de l'enseignement aujourd'hui. Elle danse encore pour le plaisir et pour se surpasser et progresser. Parce que danser, c'est bien. Mais si c'est pour garder le même niveau à vie, il n'y a aucun intérêt. C'est comme tout autre sport. Peu importe le niveau, on peut toujours progresser. Et ça, Lily l'a bien compris. La danseuse enchaîne les derniers pas, les plus compliqués de sa chorégraphie. Elle s'y applique sans trop d'effort, depuis le temps qu'elle est dessus. Mais c'est la fois de trop. Son corps lâche sur sa cheville et tombe au sol, se rattrapant de justesse avec ses mains pour ne pas que sa tête ne cogne contre le sol à son tour. Elle se redresse un peu, grimaçant sous la douleur qui lui vient de sa cheville. Ce n'est vraiment pas le moment de se faire mal. Ce n'est jamais le moment avec Lily de toute façon. Elle essaie de bouger son pied mais ça lui fait un mal de chien et elle ne peut s'empêcher de gémir un peu face à la douleur. Mais Lily ne souhaite qu'une chose, que ce ne soit cassé. Tout se briserait pour elle et elle n'a vraiment pas envie de ça. Elle rampe jusqu'à son sac où elle récupère son téléphone pour appeler les urgences. Impossible pour elle de marcher et encore moins de prendre le volant. Et elle ne se voit pas prendre les transports en commun, ça risque d'être un calvaire. Elle renseigne un maximum les urgentistes de la situation, de son identité et du lieu où elle se trouve et patiente. Elle n'a que ça à faire de toute façon. Elle envoie un rapide message à sa sœur pour lui raconter sa mésaventure et lui demander si elle pourra passer la chercher quand elle en aura fini avec ça. Et elle se moque d'elle, Lily s'en doutait de toute façon. Elle sait que ce n'est pas méchant et préfère en rire qu'en pleurer de toute façon.

Elle atterrit aux urgences et le verdict tombe près de deux heures plus tard. Lily n'en peut plus, elle est fatiguée et veut rentrer chez elle. Elle en a déjà marre de cette atèle qui l'empêche de bouger le pied comme elle veut. Elle a l'impression de se sentir prisonnière. D'après les radios, il n'y a rien de casser. Mais ça n'empêche que vous devez faire le moins de mouvement possible. Quoi ? Non ? Comment va-t-elle faire ? Elle a des cours à donner, des classes à assurer jusqu'à la fin de l'année. Elle ne s'inquiète même plus pour elle mais pour ses élèves. Il y a quelques années, ça aurait été bien différent. Et pour la danse ? Je pourrais re-danser ? Elle demande pleine d'espoir. Sa cheville n'est pas cassée et pourtant, elle préfère s'assurer de la réponse. Si vous respectez votre repos forcé durant un mois, il n'y aura aucun problème. Lily est un peu soulagée par cette réponse. Mais un mois, ça reste long et elle se demande bien comment elle va pouvoir faire. Elle qui déteste rester en place plus d'une heure, un mois va sembler interminable. Le médecin lui donne quelques recommandations supplémentaires et quelques médicaments contre les possibles douleurs. Elle le remercie, prend les béquilles qu'il lui donne et quitte la pièce dans laquelle elle se trouvait depuis plus de deux heures. Elle lâche un long soupir avant de prendre une direction au hasard. Elle ne sait pas où elle va, ni si c'est la bonne direction mais elle y va. Elle cherche la sortie, peu importe laquelle mais elle a plutôt l'impression d'être dans un labyrinthe. Au détour d'une intersection, elle tombe sur une tête familière, Wesley. C'est vrai, elle avait presque oublié qu'il travaillait ici. Vu l'immensité du bâtiment, elle n'aurait pas pensé tomber sur lui. Et pourtant. Elle lui adresse un léger sourire, ne sachant pas vraiment comment réagir face à lui. Elle se souvient qu'ils ne s'étaient pas quittés en très bon terme il y a quelques mois. Pourtant, et avec du recul, elle trouve ses propos complètement stupides et faux. Wes, salut. Il y a mieux mais elle va mettre ça sur l'effet de surprise et aussi sur la fatigue et l'attente qu'elle vient de passer. Comment tu vas ? Ça fait longtemps. Malgré tout, elle l'apprécie beaucoup ce garçon. Et le fait de l'avoir en face de lui, lui fait remarquer qu'il lui a manqué. Pas de manière amoureuse mais de manière amicale. Avant de devenir son petit-ami, il a été son ami. Enfin, c'est peut-être un grand mot parce qu'ils passaient rarement du temps après les cours et ne s’appelaient jamais. Lily se demande même si elle avait son numéro à l'époque. Mais peu importe, elle l'aime bien, Wesley. Elle jette un œil à son pied avant de reporter son regard sur le garçon. Une mauvaise chute en danse et me voilà, inapte à danser pendant plusieurs semaines. Je ne pensais pas attendre si longtemps pour pas grand chose au final. Elle lâche un petit rire, se plaignant sans trop se plaindre, de l'attente qu'elle a eu entre son arrivée et les résultats. Il faut dire qu'elle n'a pas l'occasion de venir aux urgences tous les jours. Et encore heureux.



What about all the times you said you had the answers ? What about all the plans that ended in disasters ?

what about love, what about trust, what about us ?
Revenir en haut Aller en bas
 

We need to talk. (wesley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-