AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 nobody's home (owen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27
SURNOM : Son vrai prénom est Ivory mais tout le monde l'appelle Izzie depuis qu'elle est tout petite.
STATUT : Libre comme l'air, elle vogue de lit en lit, de coeur en coeur.
MÉTIER : Officiellement tatoueuse mais elle trempe dans tout un tas de petites magouilles qui lui permettent d'assouvir sa soif de luxure.
LOGEMENT : Pro du couch-surfing elle s'est faite virer de son dernier logement pour loyer impayé et cherche une colocation en vain.

POSTS : 151 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Fumeuse de weed compulsive, il n'est pas rare de la voir avec un paquet de doritos dans son sac en cas de foncedall.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
AVATAR : Rihanna Fenty
DC : Angelina Gilmore la maman-célibataire psycho-bitch paraoïnaque.
INSCRIT LE : 12/08/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16405-darius-ghosts-live-inside-us http://www.30yearsstillyoung.com/t16533-darius-may-angels-lead-you-in#638149

MessageSujet: nobody's home (owen)   Mer 9 Mai - 9:51


Rien ne se passe comme prévu. C'est que constate Izzie lorsqu'elle sort du bar complètement éméchée et qu'elle ne parvient pas à trouver son téléphone pour commander un Uber. Sans doute qu'elle l'a perdu dans le bar ou qu'elle se l'est encore fait volé, ce ne serait pas la première fois qu'elle se retrouve dans une situation aussi merdique que celle-ci. Ses amis se sont volatisés comme d'habitude, il est 1h du matin et elle n'a pas un rond sur elle pour prendre un taxi. Elle songe à tout de même en prendre un et à se barrer au moment de payer mais le fait est qu'elle est beaucoup trop ivre pour pouvoir courir si jamais il tente de la pourchasser. Elle n'a pas envie de tenter le coup, si seulement elle n'avait pas perdu son téléphone... Elle se sent mal, terriblement mal et elle a l'impression qu'elle n'arrivera jamais à rentrer chez elle. Sachant que chez elle égal le canapé lit dans l'arrière-boutique de son salon de tatouage. Loin d'un chez-elle chaleureux et d'un lit douillet dans lequel elle pourrait se plonger pour cuver ce lendemain de soirée. Normalement ça devrait être le moment parfait pour remettre en question toute sa vie et s'interroger sur l'intérêt de se mettre la mine comme ça bêtement en pleine semaine mais l'idée n'effleure pas une seule seconde la jolie métisse. Elle boit parce qu'elle se sent mieux une fois qu'elle a laché prise, elle a superposé quelques joints dessus et c'est ce qui lui permet de rire si facilement avec des inconnus. Il fait chaud, elle est seulement vêtue d'une petite robe en soie couleur pêche qui pourrait faire office de nuisette. Là devant le bar, elle sent le regard du vigile remplis de mépris à son égard. Sans doute que même lui en a marre la voir trainer ivre morte sur son trottoir. Au début, le personnel s'occupait d'elle, le patron avait même payé son taxi une fois mais les gens finissaient par se laisser de sa tendance à l'auto-destruction. Aussi mignonne et drôle soit-elle, personne n'avait envie de prendre continuellement en charge une nana qui était incapable de prendre soin d'elle un minimum. "J'ai pas besoin de vous." marmonne la métisse avant de prendre la direction des rues de Fortitude Valley. Elle pourrait rentrer à pieds après tout, bien qu'elle titube sur ses talons aiguilles, elle a toujours eu un bon sens de l'orientation et elle n'aura qu'à suivre le nom des rues. Ou demander son chemin. Pas de problème, que des solutions, qu'elle pense la jolie tatoueuse en commençant à marcher. Sauf que le monde tangue, dangereusement, et qu'il commence à lui être difficile de tenir la route. Elle entend un mec qui tient un mur tentait de l'aborder mais lui fit signe de dégager d'un geste de la main décousu. A cette heure-ci, le quartier est pas mal fréquenté, y'a un peu de tout mais surtout des mecs un peu énervés d'avoir été éconduit par une demoiselle, de rentrer seul ou d'avoir été refoulé à l'entrée d'une boite. Personne ne manque de raison d'être en colère dans ses rues et Izzie se transforme rapidement en proie facile. Elle tente d'accélérer le pas, mais c'est sa nausée qui la prend alors au lieu de continuer à marcher Izzie se laisse tomber sur un morceau de trottoir. Advienne d'elle que pourra, mais elle a besoin d'une pause avant de reprendre son long périple. Tout lui parait soudainement si loin, de toute manière ici ou là-bas, personne ne l'atteint. Même si elle ne rentrait pas, personne ne le saurait...


mwaka moon
J'observe comme King Kong au-dessus de Manhatta. Voilà déjà une plombe que j'suis fracas, allongé dans une tombe pleine de vieux tracas. Je viens d'un autre monde, ici, je ne m'y fais pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le regard vers là-haut
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans
SURNOM : Bax
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Prêtre
LOGEMENT : Redcliffe

POSTS : 352 POINTS : 285

UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Camber - Seung-Jin -Selina - Thea - Hugo- 3eme mi temps- Belial- Ariane
- Jane - Izzy - Evelyn #2

RPs TERMINÉS : Andy -Milena - Leena - Evelyn -
AVATAR : Boyd Holbrook
CRÉDITS : avengedinchains
DC : Nino - Eva - Noa
INSCRIT LE : 26/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-nino-eva-noa-owen

MessageSujet: Re: nobody's home (owen)   Lun 14 Mai - 18:17


Owen venait de passer une soirée chez Hassan. Tout le monde avait répondu présent, même ce fameux Mason qu’ils avaient croisé il y a quelques jours au bas de l’immeuble d’Owen. Ce Mason qui s’était sous disant fait renverser par une voiture mais tout ceci n’avait été qu’un stratagème pour que Owen et ses amis acceptent de l’accueillir avec eux en soirée. Il n’aurait sans doute pas eu besoin de se mettre ainsi en scène mais il semblait n’avoir trouvé que cette excuse pour tenter l’incruste. Et faut dire que ça avait plutôt bien fonctionné puisqu’à présent, il était même invité à d’autres soirées. La soirée s’était annoncée tranquille, pas très longue mais finalement, elle avait débordé. Il n’était pas loin d’une heure quand Owen se rendit compte de l’heure qu’il était. Il devait y aller, il se levait assez tôt le lendemain et il savait que s’il voulait assurer sa permanence paroissienne, il ne devait plus tarder. Il avait bien besoin de huit heures de sommeil et il pouvait déjà en retirer une à son compteur et il était loin d’être rentré et d’être couché.
Il salua alors ses amis et bien que sa décision de partir n’était elle pas saluée par tous, chacun lui fit quand même une accolade pour le laisser s’en aller. Il était venu en transport en commun et pensait pouvoir partir de la même manière mais à cette heure-ci, en semaine, ni bus ni métro ne circulaient encore. Alors il rentrerait à pied, il n’en avait que pour une trentaine de minute et c’était aussi pris en compte dans son timing jusqu’à son lit. Il traversa les rues assez mal fréquentées de Brisbane une nuit de semaine. Aucun problème pour lui, on ne lui avait jamais cherché d’embrouille, sans doute qu’un grand gaillard costaud comme lui pouvait intimider. Il n’appelait pas à l’agression en tout cas. Il n’avait rien d’une victime mais il avait déjà été témoins de bons nombres de scènes du genre. Autant que possible, le jeune prêtre tentait d’intervenir mais s’il sentait que sa sécurité était aussi en danger, il se contentait de s’éloigner pour appeler la police. Il n’avait pas l’allure d’un super héro et ne voulait pas jouer au justicier pour autant.
Déjà un quart d’heure qu’il marchait, il était à mi-chemin, ce n’était plus très loin. D’un pas décidé, il avançait jusqu’à arriver près de cette jeune femme, très peu vêtue qui était presque écroulée sur le trottoir. Il s’arrêta à son niveau et s’agenouilla. « Eh… tout va bien ? » il ignorait qui elle était mais vu cette tenue et sa tête, elle était une proie très facile pour les mecs qui rodaient dans le coin. « vous voulez un coup de main ? » il valait peut être mieux ne pas rester là.



Revenir en haut Aller en bas
 

nobody's home (owen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: canvas
-