AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 I can swear I feel the beating of a cold cold heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 413 POINTS : 310

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

James (#2)MatteoColinCadeCarterLukas
RPs EN ATTENTE : Liviana
RPs TERMINÉS : James (#1)
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Ven 8 Juin - 13:53



≈ ≈ ≈
{I can swear I feel the beating of a cold cold heart}
crédit/ tumblr ✰ w/ @Cade Grimes

Je suis au beau milieu de cette fête mondaine, une coupe à la main, et je ne parviens pas vraiment à y trouver ma place. Il faut dire que l'idée de venir n'était pas de moi, mais ma tante a insisté pour que je l'accompagne, prétextant que ça serait un moyen de rencontrer des personnes de la haute société, qui pourraient me donner un coup de pouce pour ouvrir ma propre société. Je pense surtout que malgré sa grande notoriété dans ce genre d’événement et son aisance particulièrement avancée comparée à la mienne, elle avait simplement pas envie qu'on la voit arriver seule. Oncle Scott doit cependant apprécié d'être six pieds sous terre , me dis-je maintenant. Il faut dire que c'est particulier et qu'il semblait être bien trop simple et sans artifice pour pouvoir apprécier ce genre de chose. Cette maison est gigantesque, luxueuse à souhait, et les gens qui s'y trouvent ne manquent pas de bonne manière. Ils savent parfaitement rire sur commande et glisser de belles parades pour obtenir ce qu'ils recherchent en venant ici. J'ai passé la porte depuis seulement dix minutes, et voilà que ma chère tante a décidé de me faire faux bond afin de retrouver une ancienne connaissance. Elle me demande avant de cela de tâcher de m'amuser. Comment est ce que ca pourrait être le cas? J'ai cette robe qui m'empêche de respirer, je n'ai rien avalé depuis des heures, et j'ai l'impression que la plupart des regards sont tournés vers moi, remarquant probablement par mon attitude mon manque d'aisance dans cet endroit. Je finis ma coupe d'une traite en guise de remontant. Je vais en avoir probablement besoin si je veux parvenir à m'introduire dans une discussion autour de moi. Il y a tellement de monde que j'en perdrais presque la tête. Je profite du passage furtif d'un serveur pour attraper une nouvelle coupe alors que j'ai encore de ce champagne hors de prix dans la bouche. Un bruit sourd vient troubler cet instan alors qu'un homme souhaite prendre la parole dans un micro. Okay, moment opportun pour m’éclipser. J'ai en plus de ça cette étiquette dans le bas du dos qui me gratte la peau. Je cherche désespérément les toilettes, mais tout est si grand, que je ne fais que m'avancer d'avantage dans ce couloir qui me semble interminable. Je pousse la porte, mais je fais fausse route, il s'agit simplement d'une chambre, probablement destinés aux invités. J'allume la lumière et dépose ma coupe encore pleine sur la petit meuble qui se trouve non loin. Je tente par ma souplesse d'atteindre cette fermeture éclaire disposée à l'arrière de ma robe pour la défaire.C'est clairement libérateur! Je vais observer autour de moi avant de venir déchirer l’étiquette avec mes dents, faute d'avoir autre chose pour le faire, et alors que je m'apprête à retrouver une tenue plus descente, le bruit de la porte se fit entendre, me prenant de court alors qu'un homme fit intrusion, me forçant à relever immédiatement le bout de tissus sur moi afin de dissimuler mes courbes. "Mais qu'est ce que..." commençais-je.


No happy ever after, just disaster
And it turned into whatever, now we're saying never. Feel the fire cuz it's all around and it's burning, For forever and always
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 1719 POINTS : 280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : LOAN - SHERIDYN - LEONARDO - LEENA - ROBIN-HOPE - LEAH - SAVANNAH

RPs EN ATTENTE : ∆ Bélial Osborne
∆ Chadna Lakshmi
∆ Sam Livigstone
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Ven 8 Juin - 15:07


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

L'affaire n'était pas simple du tout. Cade se trouvait encore dans sa voiture, immobilisée non loin de cette immense maison d'où sortait déjà le son des coupes de champagne qui s'entrechoquaient. Il observait, attendant que son suspect pointe le bout de son nez. Il avait eu l'information un peu plus tôt dans la journée, il serait là et c'était l'occasion idéale pour jeter un oeil à son comportement, à son entourage et à tout ce qui faisait qu'il était présent dans ce genre de petite fête mondaine. C'était d'ailleurs tout ce que Cade détestait... une bande d'hypocrites pleine de fric qui se fait la bise, se balancent sourires et mots doux à la figure avant de se cracher dessus une fois le dos tourné. Ça lui rappelait beaucoup son enfance. Il venait d'une famille de ce monde. Et ses parents, avant qu'il ne se rebelle, n'avaient pas manqué de le trainer partout pour montrer l'ainé des Grimes à tout le gratin de la haute société Londonienne. Finalement, il se pointa, le type en question. Et Cade ne le quittait pas des yeux. Une fois qu'il fut entré, il sortit de sa Chevrolet, claqua sa portière et ajusta sa veste de smocking. Oui... il fallait au moins ça pour ne pas éveiller les soupçons. Pantalon à pinces noir, chemise blanche dont le dernier bouton restait ouvert, il avait cependant fait l'impasse sur une quelconque cravate ou noeud papillon. Fallait quand même pas exagérer.

- Grimes, Cade. Fit-il à la réceptionniste accompagnée d'un gorille à l'entrée. Lui offrant son plus beau sourire forcé, il pria intérieurement pour que tout se passe correctement. - Bienvenue Monsieur Grimes. Finit-elle par lancer après avoir feuilleté cinq ou six pages. La salle était immense et regorgeait de costards hors de prix et de robes de haute coutures sorties pour l'occasion. Tous ou presque avaient une coupe à la main. Un serveur passa d'ailleurs près de Cade avec un plateau et il eut tout juste le temps d'en attraper une qu'il se siffla quasiment d'une seule gorgée. Une petite grimace pour faire passer ça et il se mettait au boulot après avoir déposé sa coupe vide sur un meuble de marbre.

Personne ici ne le connaissait et il lui fallait jouer la carte du type qui se perd dans les méandres de cette baraque. Chose qu'il parvint à faire rapidement. Il se retrouva dans ce couloir, long, interminable et il se dit immédiatement que la soirée serait périlleuse. Cade choisit une porte au hasard. Il tourna délicatement la poignée et regarda à l'intérieur très discrètement.  Il faisait plutôt sombre... une commode et puis un lit. C'était définitivement une chambre. L'agent fédéral déchu jeta un oeil derrière lui avant de se faufiler à l'intérieur et de refermer la porte...bruyamment. Trop bruyamment, bien plus bruyamment qu'il ne l'aurait voulu.

Une silhouette se tourna vers lui, ses yeux se posèrent sur elle. Cade fut surprit de constater que la pièce n'était pas inoccupée mais qu'en plus... ce visage lui disait quelque chose. La main encore sur la poignée de la porte, il haussa les sourcils en la regardant de haut en bas... - Savannah ?! Lâcha t-il sans comprendre comment son prénom lui était revenu aussi directement. Ses yeux firent ensuite le tour de la pièce. Vu la tenue dans laquelle elle se trouvait, peut être qu'elle n'était pas seule...




--------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 413 POINTS : 310

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

James (#2)MatteoColinCadeCarterLukas
RPs EN ATTENTE : Liviana
RPs TERMINÉS : James (#1)
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 19 Juin - 23:28


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

C'est arrivé à tout le monde d'avoir ce mauvais pressentiment, celui qui dit qu'il ne faut pas y aller, que rien ne va en découler de bon. C’est exactement ce qui me traverse l'esprit avant que je ne sois forcée à y participer. Bon d'accord, forcé est probablement un terme excessif quand on sait que je vais passer la soirée à manger des petits fours digne de ce nom et consommer de l'alcool sans restriction particulière. Il va de soit que ma tante ne m'y a pas trainé, disons qu'elle a malheureusement toujours avec un elle un discours enivrant. Elle parvient a retourner la situation, a se faire passer pour la victime. Et voilà comment je me retrouve à tirer sur le bas de cette robe qui est trop courte à mon goût! Inutile de me plaindre auprès d'elle, elle me dirait son fameux diction que j'entends depuis près de trente ans 'Il faut souffrir pour être belle'. Diantre, ce proverbe vient sans aucun doute d'un homme pour si peu d'humanité. J'espère juste qu'au final, ce prix que je paye vaut le détour. J'ai l'impression d'être l’élément perdu dans cette foule, le fameux chiffon dans les serviettes, celui qui restera probablement un vulgaire bout de tissus, qui ne parviendra pas à passer inaperçu. Je souris cependant, c'est bien la seule chose qu'il me reste à faire ce soir. J'imagine que j'ai encore une bonne heure devant moi avant de pouvoir prétexter un mal de tête dû à l'alcool, en attendant, il va falloir que je parvienne à m'occuper, et c'est délicat. L’heure du discours sonne cependant ma libération momentanée. Je peux m'éloigner sans avoir tous ces regards qui me jugent de façon régulière. Et c'est ce que je fais, bien que je n'ai aucune idée de l'endroit vers lequel je me dirige. Toutes les portes se ressemblent, et c’est un véritable labyrinthe là dedans. Peu importe, une cave pourrait bien faire l'affaire....encore plus sur celle-ci regorge de bonne bouteille, de bons crus. Oui, j'ai grande soif là tout de suite. C'est pourtant une chambre -assez impersonnelle- que je découvre derrière la porte que je pousse après une légère hésitation. Je l’observe avec attention, remarquant une décoration aussi haut de gamme que le salon dans lequel je me trouvais quelques secondes auparavant, rien de bien étonnant finalement. Ça pue l'argent à plein nez. C'est le moment pour moi de me débarrasser de cette étiquette qui picote. La pièce est éclairée par une lampe de chevet qui donne une ambiance plutôt tamisée, ce qui est de circonstance vu ce que j'y fais. Ma concentration est à son maximum alors que j'en avais presque oublié la possibilité que quelqu'un puisse faire irruption. Je sursaute, prise de court alors que cet homme reste suspendu à la poignée de la porte. Je me recouvre rapidement le haut du corps, n'ayant cependant pas échapper à un regard curieux de la part de cet homme . Et il ne m'a pas fallu plus de temps pour reconnaître ce visage. C'est encore plus surprenant. La dernière fois que je l'ai vu, il était en Australie, et il ne portait aucun vêtement sur lui. "Savannah ?!" Je parviens à enfiler les bretelles de ma robe. Il faut dire que l'histoire avait été plus courte, pour ne pas dire inexistante... Je l'avais rencontré dans un bar, nous avions passé une bonne partie de la soirée à rire et à s’enivrer, et le soir même nous nous retrouvions à partager un moment bien plus intime dans mon appartement à Los Angeles. Et puis...j'avais eu la belle surprise de me réveiller seule au petit matin. "Tiens donc, c'est qu'il a retenu mon prénom...quelle chance" dis-je en ironisant alors que je mets toute mon énergie à me cacher comme je peux. Il m'a déjà vu nu, c'est un fait, mais je me comporte comme si ce n'était pas le cas, et rapidement une bataille se livre avec cette fermeture que je ne parviens pas à remonter. "Eh merde" jurais-je à travers un murmure pourtant bien audible. Il manquait plus que ça. Comme si ce n'avait pas été assez humiliant la dernière fois que nous nous sommes vus, il fallait que je sois coincée avec ce bout de tissus qui menaçait de céder face à mon acharnement passager. Je suis un peu partagée niveau émotion cependant. Si je suis bien placée pour faire des reproches à cet homme, je ne suis cependant pas toute blanche dans l'affaire. Pas envers lui...Disons plutôt envers la vie que je tente de retrouver en venant ici. Je m'efforce de donner la meilleure image de moi, comment cela pourrait être possible si mon entourage ici venait à apprendre que j'étais le genre de nana a couché avec le premier venu dès le premier soir. Je tente de cacher ma détresse, m'en prenant à lui volontiers tant que personne ne puisse être spectateur de ça. "Alors dis moi, t'es venu jusqu'ici pour me présenter tes excuses? Me donner une raison pour ce départ soudain de la dernière fois que l'on s'est vu... la mort subite de ta grand mère,un feu dans ton appart'...?" Enfait, je savais pertinemment que ça finirait ainsi dans le fond. J'avais repéré le personnage, et je m'en voulais tout autant d'être tombé dans le piège. Je relâche finalement mes muscles alors que la chaleur me monte au visage. Il semblerait que je ne parvienne pas au bout de mon action sans lui, mais lui demander de m'aider alors que je prends un malin plaisir à le descendre....Quoique ca pourrait me permettre d’alléger l’ardoise. "Tu peux...?" Inutile d'employer plus de mot, il doit très bien savoir où je veux en venir, et ce n'est pas un sourire qui vient souligner cette demande mais un regard plutôt insistant alors que je hausse les sourcils en l'observant.


No happy ever after, just disaster
And it turned into whatever, now we're saying never. Feel the fire cuz it's all around and it's burning, For forever and always
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 1719 POINTS : 280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : LOAN - SHERIDYN - LEONARDO - LEENA - ROBIN-HOPE - LEAH - SAVANNAH

RPs EN ATTENTE : ∆ Bélial Osborne
∆ Chadna Lakshmi
∆ Sam Livigstone
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Jeu 21 Juin - 11:10


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

Les petites sauteries pleine de familles friquées qui s'envoient des sourires à tout va, c'était loin d'être le truc de Cade. Lui qui avait préféré fuir ce monde d'où ses propres parents étaient issus pour un quotidien bien plus sobre avait gardé cette réticence à se montrer à ce genre de soirées, costumé tel un pingouin, ne serait-ce que pour faire bonne figure. Alors autant dire qu'il se trouvait là dans l'unique but d'avancer dans ses recherches concernant ce type au passé lourd, qui menaçait de péter un plomb à chacune de ses apparitions. Il l'avait promit à Tess, il le traquerait et il s'assurerait qu'il n'était plus en état de lui nuire, à elle ou à sa famille. Encore fallait-il qu'il en apprenne un peu plus à son sujet et pour ça, il devait se faufiler parmi la foule et chercher quelques infos qui pourraient le mettre sur la voie.

Se faire inviter avait été presque simple pour un agent fédéral. Certes, il ne lui était pas possible d'utiliser ses droits en ce moment...foutue mise à pieds, mais Cade Grimes n'était pas du genre à se soucier des représailles. Et puis, le FBI américain n'aurait que faire d'une invitation clandestine à un gala de charité. Il y avait bien plus important comme dossier. Voilà comment il s'était rapidement retrouvé dans la grande salle de réception, bondée, puante d'une joaillerie de luxe et de champagne hors de prix. Après avoir avalé une coupe cul-sec, il se faufila dans ce long couloir, puis dans cette chambre qui lui avait parue, au premier abord, inoccupée.

La main encore sur la poignée, il se doutait bien que son entrée n'était pas passé aussi inaperçue qu'il l'aurait voulu. Cette porte avait fait du bruit et en tournant la tête, il avait reconnu cette jeune femme au physique si charmant qu'il avait croisé une seule et unique fois. L'histoire était simple et aussi peu originale que toutes les autres. Il avait rencontré Savannah dans un bar, n'avait pu résister à ce sourire si séduisant et à ces yeux si expressifs et après avoir longuement discuté de tout et de rien, ils avaient finis dans le même lit. Cette nuit là fit immédiatement irruption dans l'esprit de Cade. Ça ne datait que d'un an ou deux, tout au plus, et il avait du le reconnaitre, il avait beaucoup aimé l'instant. L'agent fédéral avait même reconnu, une fois avoir quitté la chambre et s'être retrouvé au volant de sa caisse, que Savannah était complètement son genre de femme. Cependant, à l'époque et certainement encore aujourd'hui, il n'avait pas à cœur de poursuivre. Ni même de donner une quelconque explication à son départ précipité.

La jeune femme ouvrit la bouche pour sortir une première réplique cinglante qui la qualifiait pas mal. Cade se souvenait en avoir entendu pas mal lors de leur petite soirée au bar. Encore surprit d'être tombé sur elle et surtout ici-même, il esquissa cependant un petit sourire. Oui, il s'était souvenu de son prénom. Elle devait le prendre comme un compliment. Cela voulait forcément dire que sa personne l'avait marqué, d'une façon ou d'une autre. - Tu vas me vexer si tu m'avoues avoir oublié le mien. Fit-il avec une petite exagération. Il ne lui en voudrait pas. Ils avaient passé peu de temps ensemble et il ignorait complètement comment Savannah avait vécu ça puisqu'il avait préféré s'en aller avant qu'elle ne se réveille. Il lâcha finalement la poignée de la porte sans pour autant détourner ses yeux de la blondinette qui semblait en mauvaise posture... Et lui qui gardait le sourire aux lèvres de la voir ainsi vêtue, si on pouvait dire ça. Il fit quelques pas vers elle. Ses yeux passèrent de son visage, à ses épaules qui se dénudaient dangereusement. Cette fille avait un corps qui en faisait baver plus d'un et il était clair que Cade en gardait un très, très bon souvenir. - Tu as forcément du comprendre que j'étais pas le genre de type à se chercher des excuses... Oh, elle était intelligente en plus d'être très belle. Il était inutile pour lui de commenter sa fuite. - Ca me paraissait clair mais... peut être que j'aurais du y réfléchir à deux fois. Un léger sourire espiègle cette fois s'imisca sur son visage.

Loin de lui l'envie que Savannah parvienne à ses fins avec cette robe mais elle paraissait bien embêtée. Il leva les yeux au ciel et s'approcha encore un peu plus d'elle. - J'ai plutôt l'habitude de les ouvrir les robes... Non, là, c'était un peu lourd, il s'en aperçu trop tard. Voilà, il avait désormais oublié pourquoi il était là, et surtout qu'il portait l'un de ces costumes qu'il détestait. Elle se tourna finalement, dévoilant son dos à moitié dénudé et ses courbures délicates. Cade attrapa le zip de la fermeture et le remonta doucement, jusqu'en haut, profitant de la vue de chaque parcelle de sa peau qui se recouvrait peu à peu du tissu de sa robe. - Qu'est ce que tu fais dans le coin ? Ou plutôt... qu'est ce que tu fais dans cette chambre à moitié déshabillée ? J'aurais loupé la partie la plus amusante de la fête ? A peine eut-il lâcher le zip que des pas lourds se firent entendre près de la porte refermée. Avait-il été si peu discret ?




--------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 413 POINTS : 310

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

James (#2)MatteoColinCadeCarterLukas
RPs EN ATTENTE : Liviana
RPs TERMINÉS : James (#1)
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Jeu 21 Juin - 18:06


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

Ma présence dans cette foule est remarquée. Je parviens toujours à attirer le regard, que ce soit par ma maladresse, ou par mon physique. Il faut dire qu'une grande blonde, ça ne passe jamais inaperçue. Ou alors peut être voient-ils tous mon niveau de vie, qui doit paraître modeste à côté du leur? Je ne sais pas, mais je ne suis pas à l'aise, vraiment, et je n'ai qu'une hâte, c'est de pouvoir regagner mon appartement afin de pouvoir m'y retrouver seule, et surtout d'échanger cette torture de tenue par quelque chose de plus confortable. Je m'éloigne, ayant déjà l'impression après ces quelques minutes que je ne parviendrais jamais à tenir plus longtemps. Et le moment est tout bonnement idéal pour ça. J'imagine que les invités seront tous trop occupés à écouter ce discours qui ramènera le plus d'éloges à l'organisateur de ce gala. Et je dois dire que cette chambre que j'occupe désormais me plait bien. C'est que je prendrais goût à la luxure dis donc...

Je n'avais cependant pas pris le temps de refermer cette porte, et voilà que je me retrouve avec de la visite. Si cette surprise me prend au dépourvu, mon visage se décompose en remarquant que l'homme en question ne m'est pas inconnu. Cet homme avec lequel j'ai partagé une agréable soirée il y a de ça un petit moment alors que je vivais encore à Los Angeles. Plusieurs émotions s'imposent à moi, et il m'est incapable de me positionner pour le moment. C'est donc l’impulsivité et la défensive qui vont trancher pour moi. Je sors les armes, peut être aussi pour lui faire oublier que je suis dans une situation inconfortable avec cette robe, quoiqu'il en soit, j'ai du contenu pour ça. Il faut dire que cet homme, si charmant et sympathique soit t-il m'a clairement laissé en plan après une nuit torride. C'est assez récurent de nos jours, mais j'en attendais sûrement un peu plus." Tu vas me vexer si tu m'avoues avoir oublié le mien." Je relève le regard en le fusillant du regard malgré moi. Parce que cet humour....C'est particulièrement ce qui m'a fait craquer chez lui. Son sens de la répartie, sa façon de prendre les choses avec légèreté. "Ca n'doit pas arriver souvent....Il faut dire que tu sais marquer les esprits, et je ne parle pas là de la ..." je marque une légère pause, désignant de la main le bas de son corps alors que je prêche à trouver un terme adéquate. "... machine." ajoutais-je, peu fière d’avoir de tel propos alors que finalement je le connais si peu. Je veux surtout lui dire par là que c'est son comportement de gamin puéril qui a prit la fuite qui est bien évidemment évoqué. Et malheureusement pour moi, il avait effectivement su me marquer par ce passage sous les draps, mais là n'est pas la question. J'en profite pour charger quelques munitions supplémentaires. " Tu as forcément du comprendre que j'étais pas le genre de type à se chercher des excuses... Ca me paraissait clair mais... peut être que j'aurais du y réfléchir à deux fois." Je soupire en détournant le regard, parce que oui, au fond de moi, je savais que ca se passerait ainsi. Je l'ai sûrement su dès les premières paroles échangées, et j'y suis pourtant allée. Que m'était t-il passer dans la tête pour me résoudre à n'être qu'une fille d'un soir? Ca me parait médiocre. Et ca l'est d'autant plus si on pense à ce que je tente de devenir en revenant ici, une mère de famille responsable et rangée.

Cette robe ne veut rien entendre, et je suis forcée de supplier du regard mon compagnon du moment pour qu'il m'aide dans cette tâche. "J'ai plutôt l'habitude de les ouvrir les robes..." Mon regard croise le sien afin de lui faire savoir ce j'en pense. "Je l'ai déjà constaté par moi même, merci" rappelais-je en me tournant afin qu'il est accès à la fermeture éclaire. "Qu'est ce que tu fais dans le coin ? Ou plutôt... qu'est ce que tu fais dans cette chambre à moitié déshabillée ? J'aurais loupé la partie la plus amusante de la fête ?" Je roule doucement des yeux, acceptant le dialogue, d'autant que je vais devoir le remercier pour la tâche qu'il effectue. "Tu n'as pas croisé deux mannequins sur ton chemin? Deux copines à moi qui avaient envie de passer du bon temps? C'était torride...Une véritable orgie!" C'était ironique, mais je ne pouvais simplement pas lui avouer que j'étais là pour les réelles raisons précédemment évoquées. Je dégage mes cheveux par dessus mon épaule afin qu'il puisse finir la course folle le long de mon dos. "La question c'est surtout 'qu'est ce que toi tu fais ici'?" Demandais-je alors que je m'apprête à me tourner vers lui à nouveau. Des bruits de pas viennent cependant se faire entendre alors que nous nous observons avec les yeux quelque peu écarquillés. Tout se bouscule dans mon esprit alors que la porte vient finalement à s'ouvrir, nous offrant trois corps musclés sur un plateau. Je ne sais pas ce qui se passe dans ma tête à cet instant précis, mais je viens à me coller contre Cade, laissant échapper un rire venu de nulle part comme si nous étions en pleine discussion, ou plus...va savoir. Je fais l'air surprise, comme si nous venions d'être interrompus, et que j'étais un peu joyeuse, grâce aux bulles mise à disposition lors de cette soirée. "Qu'est ce que vous faites là?" demande l'un d'eux. Je leur adresse mon plus beau sourire, tentant de les attendrir par ce dernier. "Oh...On est désolé...On cherchait juste un peu de tranquillité" avouais-je en souriant, me mordillant la lèvre l'instant d'après. Mes mains viennent arranger le col de la veste de Cade, qui était pourtant correctement en place. "Pas vrai chéri?" demandais-je à ce dernier afin qu'il confirme mes dires. Mon regard se balade à travers le sien. J’espérais clairement avoir fait le bon choix en décidant de le défendre, ca me mettrait dans une mauvaise posture si je venais à apprendre qu'il était là pour dérober des objets et que j'allais être assigné au statut de complice.


No happy ever after, just disaster
And it turned into whatever, now we're saying never. Feel the fire cuz it's all around and it's burning, For forever and always
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 1719 POINTS : 280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : LOAN - SHERIDYN - LEONARDO - LEENA - ROBIN-HOPE - LEAH - SAVANNAH

RPs EN ATTENTE : ∆ Bélial Osborne
∆ Chadna Lakshmi
∆ Sam Livigstone
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Ven 22 Juin - 18:01


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

Pour tout dire, Cade n'en avait pas rencontré beaucoup, des jeunes femmes avec ce petit truc en plus. Cette petite touche qu'il ne savait expliquer et qui était certainement un subtil mélange entre un physique très séduisant et un caractère remarquablement pinçant. Savannah le possédait ce petit truc et il l'avait remarqué bien vite quand il lui avait offert ce premier verre lors de leur rencontre. Elle savait lui répondre, choisissait bien ses mots et surfait sur une vague de séduction que Grimes avait déjà prise depuis le début. Alors, ça n'avait pas été difficile de deviner que tous les deux allaient finir leur petite soirée dans le même lit. Pour autant, Cade n'avait pas pensé de la blondinette qu'elle était une fille facile. Son caractère ne reflétait pas ça et il en avait encore la preuve aujourd'hui, en la retrouvant par hasard...dans une chambre ! Cette fois, ce n'était pas voulu mais la surprise était aussi impromptue qu'agréable. Combien de chance il avait de tomber sur elle, ici à des milliers de kilomètres de Los Angeles,, dans une baraque grande comme un palace et plusieurs mois après leur folle nuit ? C'était à se demander si le Bon Dieu ne le forçait pas à revenir sur leur rencontre ou bien s'il n'était pas persuadé qu'il restait encore des choses à faire...

La façon que la jeune femme eut de qualifier sa... son... enfin, le bas de son corps l'amusa mais il jeta d'abord un œil sous sa ceinture pour vérifier qu'ils parlaient bien de la même chose. Ah... voilà bien la première fois qu'on choisissait ce nom pour le définir. Il eut du mal, sur le coup, à comprendre s'il s'agissait d'un compliment ou bien d'autre chose. Une machine... c'était pas du genre à être très original et à prendre des initiatives. Il releva la tête, haussant les sourcils. - Je préfère me dire que c'est un compliment. Oui, il avait choisit de le penser comme ça. L'autre solution n'étant pas très honorifique selon lui. Enfin, Cade se mit à l'oeuvre et l'aida à s'en sortir avec sa robe. Très jolie robe au passage mais sans doute beaucoup moins que celle qu'elle portait dans ce bar à Los Angeles, et dont il avait cette fois descendu le zip avec délectation puisqu'il savait bien que ses doigts allaient pouvoir parcourir chaque parcelle de sa peau par la suite. Chassant ses images de sa tête, il lui posa la question qui allait peut être lui en dire plus sur sa présence ici. Bien entendu, Savannah lui répondit sur le même ton ironique et ne donna aucune information réelle. Tant pis, il concluerait qu'elle mourrait d'envie de le revoir et que tout ça était un coup monté pour se retrouver dans cette chambre avec lui. C'était plutôt gratifiant...

- Aah, ne m'en dis pas plus. Je vais m'en vouloir d'être arrivé trop tard ! Cade tenta de cacher son sourire, amusé de sa propre réponse et de ce jeu dans lequel Savannah l'embarquait. A croire qu'elle savait qu'il était bon client. Sa robe a présent attachée jusqu'à la naissance de sa nuque, Grimes n'eut pas le temps de répondre au retour de la question que des ours entèrent dans la chambre sans même prendre le temps de frapper... Savannah se rapprocha immédiatement de lui et lui sourit, si bien qu'il ne lui fallait pas plus de quelques secondes pour comprendre qu'elle allait couvrir leurs arrières. Après avoir obtenu une réponse dans le regard de la jeune femme, Cade se tourna vers les trois hommes s'apprêtant à répondre. Savannah fut plus rapide...Entrant dans son rôle, elle jouait avec sa veste et le provoquait du regard. Si ce n'était pas pour sauver leurs fesses, il aurait pu croire qu'elle cherchait à lui rejouer son plan de séduction...

L'agent fédéral força un sourire et regarda finalement les agents de sécurité. L'un d'eux fronçaient les sourcils, éméttant peut être quelques doutes sur le couple qui se trouvait devant lui. - C'est son petit truc à elle... le luxe, le risque de se faire surprendre... Voilà qu'il lui taillait un short, ou si elle préférait, une belle petite robe bien courte devant ces messieurs qui se détendaient un peu face à cette réplique. La main de Cade vint se poser sur le chute de rein de Savannah. Juste pour.. faire plus vrai, naturellement. - Soyez cool. On en aura que pour une petite demie-heure... Plissant les yeux pour appuyer sa phrase, Cade regarda de nouveau sa complice du soir en souriant. Les trois autres pouvaient penser là qu'il obtenait ainsi l'approbation de sa compagne alors qu'en réalité, Cade testait la température du coté de Savannah.






--------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 413 POINTS : 310

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

James (#2)MatteoColinCadeCarterLukas
RPs EN ATTENTE : Liviana
RPs TERMINÉS : James (#1)
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Ven 22 Juin - 23:34


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

Le hasard semblait bien faire les choses puisqu'il se trouvait de nouveau face à moi, me permettant de déverser toute cette frustration qu'il avait créer en moi après m'avoir abandonné lâchement il y a de ça quelques années. Cade n'était pourtant pas le genre d'homme vers lequel je me tournais en général. Je les préférai passionné, posé,... et pourtant. Son côté séducteur, drôle et manipulateur étaient parvenus à toucher la corde sensible. Et j'avais fléchi avec naïveté, me faisant avoir en beauté. Et lui avait dû se réjouir de cela en quittant l'appartement après ce moment torride. Il était donc facile de pouvoir lui reprocher ce qu'il avait fait, mais si je devais vraiment être honnête envers moi-même, je n'étais jamais parvenue à regretter cet instant. Cade m'avait apporté une sensation si forte et libératrice, qu'il m'avait été était impossible de vouloir revenir en arrière . Il avait été simplement là, pour me dire probablement les choses que je voulais entendre, sans faire aucun projet, sans m'accabler pour les erreurs passées que j'avais pu commettre. Il avait su me faire oublier les actes égoïstes que j' avais commis par le passé, et pour ça, il méritait même des remerciements. Enfin, peut être plus tard.

Je me montre tenace, et confiante. A l'intérieur, c'est pourtant la panique. Il faut dire que si cet homme ne sait rien de moi, il peut être un élément perturbateur à ma reconstruction personnelle ici. "Je préfère me dire que c'est un compliment." Je lui laisse un regard réprobateur, bien que c'était typiquement le genre de réponse à laquelle je devais m'attendre, il ne savait pas vraiment se montrer sérieux, du moins, en ma compagnie. Et je me retiens de toutes mes forces pour ne pas feindre un léger sourire à cette remarque. Agir ainsi l’inciterait à penser qu'il a gagné, et qu'il a finalement eu ce qu'il voulait. Je lui demande malgré tout de l'aide, faute d'avoir quelqu'un d'autre sous la main ou d'y être parvenue par mes propres moyens. Il voit peut être ça comme une sorte de seconde ouverture à notre fructueuse histoire, mais il n'en est rien, et il le constaterait assez vite en voyant mon visage un brin agacé par la situation. Une question substantiel fait son apparition : La raison de ma présence dans cette chambre, et surtout pourquoi je m'y trouve à moitié nue. Je parviens à défiler cette dernière, n'ayant pas envie de lui confier mes états d'âme, et ma réponse semblerait presque le combler d'avantage, sans grande surprise. "Aah, ne m'en dis pas plus. Je vais m'en vouloir d'être arrivé trop tard !" C'est un fait, il n'a pas changé. Je m'empresse de lui retourner la question. Si ma présence ici restait en soit anodine, ca ne justifiait pas pourquoi lui se retrouvait dans cette chambre alors que tous les convives passaient du bon temps dans le salon. Je n'ai malheureusement pas la chance d'entendre sa version puisque des bruits de pas viennent à nous prendre au dépourvu. Je n'ai pas eu de temps de juger ce qui était le mieux pour moi que je prends position dans le camp de Cade. Je ne le connaissais pas vraiment, mais je venais de lui donner une partie de ma confiance, espérons que je n'ai pas à le regretter. Je me dandine sur place contre lui, parvenant à sentir cette odeur particulière qu'il dégage et qui me rapelle bien des souvenirs. C'est agréable. Ce n'est pourtant pas le moment de faire un bond dans le passé, et je souris largement pour distraire les éléments perturbateurs du moment. "C'est son petit truc à elle... le luxe, le risque de se faire surprendre..." Mon regard vient à croiser celui de Grimes alors que mon sourire semble se figer. Je rêve où il me fait passer pour une poule de luxe en soif d'aventure? Cette réplique semble faire son petit effet sur cette masse de testostérone , et je me serre le mâchoire pour empêcher mon côté féministe de s'exprimer, bien que cela semble marcher. La main de Cade vient se perdre sur le bas de mon dos, et je me demande un instant s'il fait ça pour poursuivre dans le "jeu" ou si c'est pour son plaisir personnel. " Soyez cool. On en aura que pour une petite demie-heure..." Le regard de mon compagnon de soirée cherche le mien alors que je ne peux m'empêcher de retenir un rictus. " J'ai pas souvenir que tu sois déjà parvenu à tenir si longtemps" dis-je en souriant largement et de façon provocante à cet homme qui est avouons-le très séduisant dans ce costume de pingouins. Cette remarque parvient à détendre d'avantage les trois hommes qui ne peuvent s'empêcher -certainement- de se moquer alors que je n'ai toujours pas quitté le regard de Cade, comme si une petite bataille s'était installée entre nous. Et ça parvient presque à m'amuser. Malheureusement, notre échange semble tenir en haleine les trois mousquetaires qui ne demandent qu'une chose, c'est de pouvoir participer à la suite du spectacle. Je viens donc déposer mes lèvres sur la joue de mon partenaire, les faisant glisser l'instant d'après plus près de ses lèvres de façon sensuelle alors que je me frotte contre lui, espérant que cela suffirait pour faire comprendre aux hommes qu'il est temps de dégager. L'un d'eux prend ENFIN l'initiative de nous laisser. "Bon okay....Vous avez 30minutes! On n'a rien a vu, ni entendu" nous lance t-il alors que je hoche de la tête en souriant timidement. Il s'apprête à refermer la porte derrière lui, nous lançant une dernière réplique avant de s’éclipser. "Eh mec...Bonne chance" dit-il en souriant envers Cade, comme s'il s'agissait d'un vulgaire marathon. Rah la solidarité masculine. J'attends que la porte soit de nouveau bien fermée pour reporter l'attention sur le charmant jeune homme qui a son corps toujours en partie contre le mien. " Le goût pour la luxure et l’exhibitionnisme?! " demandais-je en fronçant les sourcils, comme si mon caractère reprenait soudainement sa place. Je me retiens de ne pas lui envoyer un coup de genou dans ses parties intimes. C'est pas comme si je m'étais déjà sentie humilié en plein milieu de cette foule quelques minutes auparavant. Je finis par me détacher de son corps, ca pourrait devenir rapidement troublant tout ça. "Alors dis moi...Tu vas me donner la raison pour laquelle je viens de t'épargner une sortie en fanfare de cette maison?" demandais-je en venant attraper ma coupe de champagne délaissée auparavant pour en vider une bonne partie.



No happy ever after, just disaster
And it turned into whatever, now we're saying never. Feel the fire cuz it's all around and it's burning, For forever and always
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 1719 POINTS : 280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : LOAN - SHERIDYN - LEONARDO - LEENA - ROBIN-HOPE - LEAH - SAVANNAH

RPs EN ATTENTE : ∆ Bélial Osborne
∆ Chadna Lakshmi
∆ Sam Livigstone
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Dim 24 Juin - 19:37


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

S'il n'aurait jamais imaginé revoir Savannah un jour, Cade aurait encore moins pensé qu'ils se retrouveraient dans ce genre d'endroit plutôt mondain. Lui qui fuyait ce monde depuis qu'il était adolescent et qu'il avait bien comprit tout ce qui se tramait autour de lui. Et elle, qu'il avait rencontré pour la première fois dans un bar plutôt commun. Elle ne lui avait pas du tout semblé faire partie de la bourgeoisie américaine, et encore moins australienne. Le genre de famille qui s'adonne à ces galas de charités et qui abusent des petites bulles. Disons que tous les deux n'avaient pas beaucoup parlés d'eux même lors de leur conversation. Tout avait très vite tourné autour du "De quoi es-tu capable ?" plutôt que du "Qui es-tu ?". Grimes ne saurait probablement pas dire si la jolie blonde connaissait son métier, son âge ou même ses origines. Il n'avait pourtant pas bu des masses, se concentrant davantage sur sa rencontre du moment, mais il était vrai que Cade ne saurait donner les détails de leur discussion. Ce qu'il savait d'elle ? Pas grand chose, hormis qu'elle était superbe, qu'elle possédait un petit caractère bien trempé et qu'elle avait su le rendre dingue le temps de quelques heures.

Quand les trois gorilles étaient entrés dans la chambre à la lumière tamisée, Savannah avait su réagir vite et bien, et Cade n'avait pas tarder à entrer dans son jeu. C'était ça ou expliquer aux agents de sécurité qu'il était là par hasard et pas certains qu'il puisse poursuivre son boulot sans qu'ils le garde à l'oeil par la suite. Et puis... fallait dire que ce petit rapprochement physique et ce jeu de couple avec la jeune femme n'était pas des plus désagréables. Cela lui avait au moins permit d'enfiler rapidement une nouvelle peau et d'entrer dans son rôle avec une certaine facilité, lui qui avait bien du mal à se contenir parfois et aurait peut être penché pour un brin de sérieuse provocation s'il avait été seul...Bien entendu, ce n'était pas sans une petite note d'humour qu'il appuya sur la fausse excuse, cherchant un peu Savannah et essayant de dissoudre le moindre doute dans la tête des agents de sécurité face à eux. Elle répliqua du tac-au-tac et le sourire de Cade se figea après qu'il lui eut jeté un bref regard accusateur. - Et en plus elle a beaucoup d'humour ! Fit-il en direction des trois hommes. La jeune femme mit les bouchées doubles et il fallait dire qu'elle savait s'y prendre. Sa bouche venait parcourir la joue de Grimes jusqu'à la commissure de ses lèvres, son corps s'était rapproché dangereusement du sien. Si elle n'était pas en train d'essayer de convaincre ces messiers, il aurait presque juré qu'elle voulait le faire craquer. Tentant de rester de marbre face à tant de provocation, il haussa les sourcils. Sa main était légèrement remonté dans le dos de Savannah. - La femme parfaite. Vous n'allez quand même pas me faire passer à côté de ça ?! Il avait bon espoir, les trois types semblaient retenir quelques sourires, sans doute amusés par la situation mais regrettant de ne pas être à sa place également.

Ils abdiquaient et Cade leur adressa un pouce levé quand il entendit ce fameux et très sarcastique "Bonne chance". Bonne chance ?! C'était certes une chance de se trouver près de Savannah mais la situation allait bien se compliquer, contrairement à ce que ces types pensaient. La jeune femme allait certainement faire tomber le masque bien vite et Adieu la perspective de passer un moment torride dans cette chambre luxueuse. - L'exhibitionnisme peut être pas. Mais la luxure... Il lui sourit ironiquement et presque bêtement en lui rappelant là dessous, leur nuit ensemble.  Ah... voilà. Elle ne tarda pas redevenir elle même, s'éloignant de lui. La main de Grimes glissa de son dos à sa taille et puis la quitta, avec un regret invisible. La question fut tout de suite moins drôle mais Cade sentait qu'il lui devait une réponse sincère, puisqu'elle venait de le couvrir... Son visage redevint neutre, il ouvrit le bouton de sa veste, desserra un peu le nœud de sa cravate et s'approcha de la porte qu'il entrebâilla très légèrement. Un filet de lumière provenant du couloir éclaira son oeil. Les trois types n'étaient pas loin, impossible de sortir tout de suite et de toute façon, il n'en avait pas terminé. Il se dirigea vers l'énorme commode au plateau de marbre qui se trouvait contre un mur.  - Tu douterais de mon implication incommensurable dans une oeuvre caritative...? Il ouvrait le premier très grand tiroir, tirait plusieurs fois dessus pour en voir le contenu. Des papiers, des carnets, voilà ce qui s'y trouvait. Il y jeta un bref coup d'oeil et passa au deuxième tiroir après avoir refermé le premier sans ménagement. - Okay, le champagne est buvable. Mais... Ce tiroir était plus difficile à sortir que le précédent. -... Je travaille ce soir.  Des vêtement se trouvaient là. Cade en souleva plusieurs et fouilla dans le fond en tâtant avec sa main. Rien. Troisième et dernier tiroir, complètement infructueux. Il se redressa et fouilla les quelques meubles qu'il y avait dans la pièce. Table de chevet, coiffeuse, il regarda même derrière chaque tableaux immondes qui se trouvaient sur les murs sans se préoccuper de Savannah. Puisqu'elle avait décidé de ne pas honorer les mots qu'elle avait envoyés aux gorilles... - Rassures toi, je ne vais pas quitter cette baraque avec des bijoux plein les poches. Non, il n'était pas le méchant dans l'histoire. Lui il le traquait.






--------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 413 POINTS : 310

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

James (#2)MatteoColinCadeCarterLukas
RPs EN ATTENTE : Liviana
RPs TERMINÉS : James (#1)
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Lun 25 Juin - 15:58


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

Cette soirée était loin d'être celle que j'avais imaginé. Les choses n'auraient pas du se passer ainsi. J'aurais du me mélanger à cette foule, me sentir à l'aise en évoquant ma vie qui aurait pu passionner quelques convives -bon, probablement masculine dans la majorité-, j'aurais réussi à obtenir quelques numéros pour alimenter mon réseau professionnel, et je serais rentrée, peut être un peu ivre, mais ravie de ce dénouement. Mais cette version n'est malheureusement que celle de mon imagination, et c'est bien loin d'être si glorieux là tout de suite. Non, je n'ai pas fais forte sensation, et en plus de ça, il fallait que je me retrouve à moitié nue devant cet homme qui avait su profiter de moi avant de filer un beau matin d'été à Los Angeles. Je ne peux pas mentir, j'avais réellement apprécié sa présence dans ce bar à l'époque, mais là, la donne est différente. Je suis une femme, et dans toute sa splendeur! Je ne tarde pas à lui faire des reproches, et ca apporte une forme de soulagement intense. Non pas que son comportement m'avait marqué tant que ça, mais je suis tellement la femme à qui l'on reproche les choses dernièrement, que ca fait du bien d'être de l'autre côté de la ligne et de pouvoir montrer du doigt que lui aussi a fauté. Lui n'a pas de soucis avec ça, il va de soi qu'il avait déjà programmé la suite des événements pour nous avant même que nous entamions la discussion il y a de ça quelques années.

Les répliques fusent dans tous les sens, alors que je suis forcée de lui demander de l'aide pour attacher cette robe. Ca peut paraître un brin provocateur, mais il ne réalise pas le service qu'il me rend là tout de suite. Il va finalement s’intéresser à la raison de ma présence dans cette chambre. Et j'ai bien trop de fierté pour avouer ce qu'il en est. C'était plutôt une sorte de refuge qu'une chambre dans laquelle je venais de m'envoyer en l'air. Je lui retourne à mon tour la question, mais de façon plus générale. Je ne le connais pas vraiment, il faut l'avouer, mais jamais je n'aurais pensé le retrouver dans un tel endroit. Il donnait plutôt l'impression de trainer les bars que ce genre de réception, mais peut être m'étais-je trompée. Malheureusement pour moi, cette question restera sans réponse puisque nous sommes interrompus. Et je ne sais pas ce qui se passe dans ma tête, je prends rapidement les devants, me montrant soudainement sous un autre jour. J'ai tendance à me laisser guider par ce tempérament impulsif, ce soir en est la preuve. Voilà que je rentre dans le rôle de la femme en soif d'aventure avec son partenaire du moment, tentant de nous éviter des ennuis à tous les deux. Je croise le regard de Grimes qui semble être en accord pour poursuivre ce jeu. Si les trois hommes paraissaient jusqu'à présent un peu tendu, nous parvenons à les faire rire aux travers de quelques répliques. J'imagine que j’obtiens d'une certaine façon ma petite vengeance personnelle en le rabaissant de façon publique, et pendant quelques secondes, je hausse les sourcils, le provoquant du regard alors qu'un sourire moqueur s'empare de moi." Et en plus elle a beaucoup d'humour !" Je prenais ça comme un compliment, et mon sourire s'élargit d'avantage, bien que je ne sois pas sûr que ca en soit un qui m'était réellement déstiné. Les trois hommes semblaient rester en attente, me forçant à pousser le vice encore plus loin alors que je viens à faire glisser mes lèvres à proximité des siennes. Grillée pour grillée, je me devais de jouer le rôle au maximum, et puis bon, Cade était loin d'être repoussant, ca aidait largement à la tâche. Sans plus attendre, cette sorte d'attraction physique que nous avions ressentis à l'époque semble faire son apparition, du moins de mon côté. Et au vu du regard de ce belle homme qui avait son corps collé contre le mien, il semblerait que ca ne lui soit pas si désagréable non plus. "La femme parfaite. Vous n'allez quand même pas me faire passer à côté de ça ?! " Voilà, c'est là! C'est exactement sur ce genre de chose que j'avais finalement lâché prise la première fois. Il savait parfaitement ce qu'il avait à dire pour cela, il savait se servir des mots plus que quiconque, il ne le pensait probablement pas, mais ça semblait suffisant. Je me joue pourtant de cela, lui lançant un regard des plus charmeurs avec un sourire qui en dit long.

Notre petite comédie du soir aura finalement fonctionné, puisque nous nous retrouvons à nouveau seuls, et dans une position qui n'a plus lieu d'être. "L'exhibitionnisme peut être pas. Mais la luxure..."Je arque un sourcil, comprenant très bien là où il voulait en venir. Il avait constaté par lui même les faits, je ne pouvais donc pas nier. Je hausse finalement les épaules pour tenter de dédramatiser les choses. "Je m'implique simplement dans ce que j'entreprends" dis-je en tentant de paraître détaché. Il aura fallu que mon regard se baisse sur nos corps toujours en pleine étreinte pour que je réalise que cette proximité pourrait vite faire perdre la tête, surtout lorsque l'on connaît nos antécédents. Je m'éloigne, ayant grand besoin de me désaltérer là tout de suite. Ma nature curieuse me poussera cependant à réitérer la question, celle qui me permettra de savoir la raison de sa présence ici. Je l'observe desserrer la cravate et ouvrir un bouton de sa chemise alors que je peux m'empêcher d'y ajouter un commentaire. "Du calme Romeo... Tu crois quand même pas que je te faisais réellement des avances? "dis-je alors qu'un sourire narquois vient adoucir mes traits. La provocation pouvait clairement être mon fort lorsque je le voulais. Je l'observe ouvrir cette porte légèrement alors que je viens à m'asseoir sur le rebord du lit, observant avec curiosité ce changement de comportement soudain. " Tu douterais de mon implication incommensurable dans une oeuvre caritative...?" Ma bouche vient à s'entrouvrir malgré moi en le voyant ouvrir le premier tiroir. Je parviens à lâcher un "mais..."à peine audible. Mais que fait t-il? Là, je commence à paniquer. Je croyais  que malgré un petit côté bad boy, il était rangé du côté des bons. Il semble si sérieux et si impliqué dans ce qu'il fait que je me demande ce que je peux faire pour tenter de l'empêcher de fouiller, autrement qu'en ôtant ma robe. "Rassure moi, t'as juste un peu sommeil ou une bonne gueule de bois et  tu cherches un pyjama pour t'assoupir ici une petite heure..." demandais-je en sachant pertinemment que cette hypothèse ne serait pas la bonne. "Okay, le champagne est buvable. Mais... ... Je travaille ce soir.". Je ferme les yeux, me détestant à nouveau de m'être embarqué dans de sales draps. Mon instinct disait donc vrai, cette mauvaise impression, celle de ne pas devoir me rendre à cette soirée était justifiée. J'étais mal, vraiment. Nous allions nous faire surprendre, être statué au rang de voleur, ma tante serait bannie à tout jamais de toutes ces fêtes mondaines qu'elle aime tant et qui ont fait sa réputation, et moi, je pourrais dire adieux à Mathis, que je ne reverrais probablement jamais si un jugement devait avoir lieu. "Eh merde..". Dis-je en me relevant, vidant d'une traite le contenu de ma coupe avant de le déposer un peu plus loin. " Rassures toi, je ne vais pas quitter cette baraque avec des bijoux plein les poches." Je feigne une fausse joie. "Oh! Me voilà clairement soulagée!"dis-je de façon ironique alors que je me retiens pour ne pas m'emballer. Je fais quelques pas nerveusement, les bras croisés, tentant de me contenir et d'y trouver une certaine logique. "Alors si tu ne voles pas...Qu'est ce que tu fais? Tu te la joues agent 007?" demandais-je en prenant sur moi pour ne pas hausser le ton et alarmer les trois hommes.



No happy ever after, just disaster
And it turned into whatever, now we're saying never. Feel the fire cuz it's all around and it's burning, For forever and always
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 1719 POINTS : 280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : LOAN - SHERIDYN - LEONARDO - LEENA - ROBIN-HOPE - LEAH - SAVANNAH

RPs EN ATTENTE : ∆ Bélial Osborne
∆ Chadna Lakshmi
∆ Sam Livigstone
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 26 Juin - 14:07


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

Tout ce que Cade pouvait sortir devant les trois agents de sécurité était ironique et c'était une belle façon de rentrer dans ce personnage du type prêt à s'adonner à un pur moment de luxure avec une jolie blonde, dans une chambre digne de ce nom (ce qui n'était pas toujours le cas, il fallait bien l'avouer). Cependant, la touche d'humour, il l'accorderait bien à Savannah et sincèrement. Elle l'avait fait beaucoup sourire le soir de leur rencontre. Elle était du genre à trouver la petite réponse, ou le petit commentaire sarcastique qui répondait bien aux bêtises occasionnelles de Grimes. Ensembles, leurs discours avaient prit une jolie tournure qui avait rendu cette rencontre fort charmante et intéressante. Quant à dire que Savannah était la femme parfaite, il ne pouvait le dire. C'était sans doute exagéré car cet énergumène n'existait pas mais enfin... Elle était très séduisante, voire carrément sexy, était plutôt intelligente et pleine de répondant et... elle possédait un certain talent qu'il avait été chanceux de découvrir. Il ne risquait pas d'oublier cette nuit avec la jeune femme...!

Tout comme il n'oublierait pas ces retrouvailles tellement surprenantes, dans un environnement tellement... détestable. Comme il haïssait ce genre de soirée et le gratin qui y participait ! Il fallait maintenant qu'il se retrouve coincé dans une chambre avec cette espèce de douce torture qu'était Savannah. Le tout était de rester concentré et de faire son boulot. Parce qu'il n'était pas là pour plaisanter ou se laisser aller à de quelconque moments chauds complètement improvisés, on comptait sur lui et sur sa conscience professionnelle. Il lui fallait découvrir si son présumé coupable avait un coup en cours de réalisation dans cette baraque. Auquel cas, il aurait laissé quelque chose dans une des pièces. Un objet, un message pour un complice... tout pouvait être possible. Il desserra sa cravate et se mit à l'aise pour commencer à bosser devant les yeux d'une Savannah qui ne comprendrait certainement pas tout. - Dommage, j'étais prêt à jouer mon rôle jusqu'au bout pour la bonne cause ! Certainement que non mais il parvint à retenir un sourire amusé en commençant par fouiller la commode immense et immonde qui se trouvait là.

La jeune femme, coupe de champagne à la main, le regardait faire avec une mauvaise impression. Cade jouait effectivement sur les mot. "Je travaille" pouvait renvoyer à des missions bien particulières quand on le voyait regarder et mettre les mains un peu partout pour tenter de trouver on ne savait trop quoi. - C'est un peu ça... sans le côté fiction bien sûr. Il sourit pour lui même et replaçait un tableau qui ne cachait rien de suspect. C'était pas mal deviné. Il était loin d'être agent secret mais ça pouvait s'y apparenter ce soir. Il était seul sur le coup et avançait dans cette mission en tâtonnant un peu partout. Il ne manquait plus que la quelque dizaine d'objets connectés et bizarroïdes qui lui permettrait de mettre la main sur un indice important. Sean Connery n'était pas loin... Tout ça lui permettait de se rappeler qu'ils n'avaient alors pas parlé de son métier. Agent fédéral, c'était pourtant un atout qui lui avait souvent permit de ne pas rentrer seul. L'insigne, le danger, ça en faisait flanché plus d'une ! Cade jeta un œil derrière le dernier tableau et jeta un bref coup d'oeil à Savannah. Un petit sourire vint finalement s'installer sur ses lèvres. - Je t'ai connu moins craintive... ça voulait dire ce que ça voulait dire. Elle n'avait pas été particulièrement sauvage la première fois qu'ils s'étaient vus. Alors qu'est ce qui avait changé ? Qu'est ce qu'elle cachait ? Cette baraque serait-elle la propriété de sa famille ? Ou bien craignait-elle d'être mêlée à une situation qu'elle ne maitriserait pas ? Grimes laissa reposer délicatement le tableau sur son mur et s'approcha finalement d'elle avec encore ce petit sourire espiègle au coin des lèvres. - Ne me dis pas que tu as perdu ce goût de l'adrénaline qui grimpe...quand tu ignore ce qui peut se passer dans les minutes qui vont arriver ? Il en rajoutait,haussait les sourcils et la dévorait du regard sensuellement pour surligner ces mots, référence à la tension sexuelle qu'il y avait eut dans le bar de leur rencontre. Et puis, il finit par rire légèrement, sachant parfaitement qu'elle n'était plus dans cet optique là. Il reprit. - Tu ne sera pas plus en sécurité qu'avec moi ce soir, même si ça n'en a pas l'air. J'ai une bien meilleure formation que ces trois guimauves qui étaient là tout à l'heure ! Sans lui en dire davantage, il se dirigea vers le grand lit qui trônait au milieu de la pièce et passa ses mains sur tout le dessus...






--------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 413 POINTS : 310

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

James (#2)MatteoColinCadeCarterLukas
RPs EN ATTENTE : Liviana
RPs TERMINÉS : James (#1)
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 26 Juin - 21:57


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

La situation m'amuse alors que nous nous retrouvons seule dans cette chambre, et pendant un instant, j'ai la sensation que ce bel homme qui se trouve à mes côtés veut mettre en application ce qui a pu être dit alors qu'il dénoue cette cravate et déboutonne sa chemise. Ca parvient à me soutirer un sourire. Je ne peux m'empêcher de trouver ça sexy, le costume lui va à ravir.  "Dommage, j'étais prêt à jouer mon rôle jusqu'au bout pour la bonne cause !" Je hausse les sourcils, amusée par cette réplique. "Quelle surprise..."lançais-je de façon ironique. Je suppose que je lui avais laissé un bon souvenir pour qu'il veuille réitérer l'expérience. Mon amusement passager va laisser place à un tout autre sentiment alors qu'il s'empresse de fouiller dans les affaires qui aux dernières nouvelles ne sont pas les siennes. Je ne savais pas quel allait être l'issue de cette soirée, mais ca s'annonçait chaotique. Je préférais peut être même ce moment où je m'ennuyais avec tous ces gens friqués, oui, ca n'aurait pas été si pire. Pas que la présence de Cade soit désagréable, non, je ne pouvais pas cacher qu'il était ma distraction du moment, mais le voir fouiller cette chambre soudainement, comme si de rien était, me perturbait complètement. J'avais parfois le don de m'embarquer dans de sales histoires, et ce soir n'allait pas échapper à la règle.  J'ai confiance en mon instinct généralement, mais ce dernier ne parvient pas à se positionner sur cet homme qui prend plaisir à se servir de moi pour la deuxième fois. Est ce que tout ca avait été calculé? Bien sûr que ca l'avait été, ce n'est pas possible autrement. Et je lui avais facilité les choses en prenant les devants devant ces trois hommes. Une grimace de colère envahi mon visage, faute de pouvoir l'exprimer alors que je resserre ma main assez fort pour parvenir à canaliser cette énergie dans quelque chose de plus constructif .

Heureusement, il m'empêche de vouloir quitter soudainement cette chambre en fournissant quelques détails qui remettent en doute la raison de sa présence. Et cela attise ma curiosité sans plus attendre. "C'est un peu ça... sans le côté fiction bien sûr." Je arque un sourcil, n'ayant pas songé une seule seconde qu'il pouvait être un fervent représentant de la justice dans notre pays. C'est vrai, je ne savais rien de lui, mais si je devais me faire une idée du métier qu'il faisait, j'aurai rayé de suite cette possibilité. Il semblait trop ' je m'en foutiste' pour envisager une telle étiquette sur son front. Je hoche négativement de la tête comme pour me raisonner. "Et c'est tout? Tu crois clairement que je vais me contenter de ça?" demandais-je fronçant les sourcils. Cela semble l'amuser, alors que je soupire. "Il suffit juste que je pousse un cri pour qu'il débarque tous et que ça compromette ton plan..." avouais-je non sans un sourire provocateur. Je n'étais pas ce genre de femme en générale, j'étais plutôt du genre passive,en manque de confiance, discrète, mais lui parvient toujours à me repousser dans mes limites et faire ressortir le pire -ou le meilleur- de moi. "Je t'ai connu moins craintive..."Je hausse les sourcils, comme si ca n'allait pas suffire à m'arrêter. Il s'approche de moi alors que je ne le quitte pas des yeux et que mes bras viennent se croiser contre ma poitrine, tentant de montrer ma détermination.  "Ne me dis pas que tu as perdu ce goût de l'adrénaline qui grimpe...quand tu ignore ce qui peut se passer dans les minutes qui vont arriver ?" Ma bouche s'entrouvre légèrement alors que mon regard se balade à travers le sien qui est plus sensuel que jamais. Les mots! Qu'est ce que je disais, il s'en sert une fois de plus. Mais là où il se trompe, c'est que je savais particulièrement où ca allait nous mener la dernière fois, alors que là... Son rire va parvenir à me faire secouer la tête. Je mets ma bouche en coin, hésitante, avant d'y apporter une réponse. "Mais peut être que comme toi j'ai bien caché mon jeu, et que je ne suis pas celle que tu crois."Un semblant de sourire se glisse sur mon visage. Si lui pouvait se vanter de faire un métier de rêve, moi c'était surtout le côté personnel qu'il ignorait et qui était loin de dresser une belle image de la femme que je suis, ou plutôt que j'étais. "Tu ne sera pas plus en sécurité qu'avec moi ce soir, même si ça n'en a pas l'air. J'ai une bien meilleure formation que ces trois guimauves qui étaient là tout à l'heure !" Je me frotte nerveusement le haut de la tête, parvenant à me convaincre qu'il était là pour la bonne cause.. "Bien...Quitte à me faire prendre, autant que ce soit pour quelque chose! Est ce que je peux t'aider?"


No happy ever after, just disaster
And it turned into whatever, now we're saying never. Feel the fire cuz it's all around and it's burning, For forever and always
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 1719 POINTS : 280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : LOAN - SHERIDYN - LEONARDO - LEENA - ROBIN-HOPE - LEAH - SAVANNAH

RPs EN ATTENTE : ∆ Bélial Osborne
∆ Chadna Lakshmi
∆ Sam Livigstone
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mer 27 Juin - 21:22


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

La soirée aurait été certes bien moins compliquée si Cade n'était pas tombé sur Savannah dans cette chambre. Mais elle aurait aussi été beaucoup moins amusante et d'un certains côté, elle représentait le petit divertissement qui venait relever le niveau. Et le relever de plusieurs dizaines de mètres car l'agent fédéral prenait un malin plaisir à provoquer la jolie blonde, et à lui répondre comme il savait si bien le faire: Avec beaucoup de sarcasme et un brin de mystère. Quand vint le moment de lui parler de ce qu'il était en train de faire devant ses yeux, il se montra encore une fois assez vague, tout en se rapprochant d'une vérité qui allait peut être la surprendre. Non, Cade n'était pas voleur professionnel. Après avoir passé son adolescence à fuir le chemin du droit, tout tracé par son paternel, il s'était longtemps demandé ce qu'il ferait de sa vie. Et puis... il s'était auto-analysé. Il se connaissait particulièrement pour être extraverti et impulsif. Le concours d'entrée dans les forces de Police américaines, il n'y avait songé que de loin. Et puis, ça avait été comme une révélation. Être sur le terrain, s'acharner à élucider quelques affaires, c'était ce qui lui fallait. Il y avait tellement fait ses preuves que le FBI lui même l'avait incité à passer les concours et à assister à la formation pour entrer dans les services fédéraux. Tout ça... c'était une partie de son histoire personnelle. Celle que bon nombre de filles ayant partagé son lit ignorait.

Cade serra les dents, un tantinet agacé mais il avait bien titillé la curiosité de Savannah. Légitime donc qu'elle demande à en savoir plus. Et peut être que pour leurs retrouvailles surprises, elle méritait de savoir... il la regardait quand elle menaçait de crier pour rameuter les trois gorilles, voire quelques vieux pingouins au passage. Charmante banquise. - ...ou bien ils penseront que tu prends ton pieds. Ça te conforterait dans ton rôle, c'est une bonne idée ! Elle ne le disait pas dans ce sens et il l'avait bien comprit. Il aimait juste lui rappeler ce petit jeu qu'elle avait décidé d'inventer devant les agents de sécurité. Preuve aussi qu'elle avait prit son parti et s'y était engagée volontairement. Pourquoi donc faire marche arrière et le dénoncer ? Serait-elle vexée ? Cade se remit en quête d'un indice quelconque tout en lui répondant quand même, de façon quelque peu détachée: - Hé oui, tu as passé la nuit avec un agent fédéral des Etats-Unis. Tu m'excuseras, je n'ai pas mon insigne sur moi mais, si tu veux vraiment le voir, ça peut s'arranger... Il ne pouvait plus attendre pour voir sa mine qu'il pensait surprise. - Il est chez moi. Très certainement posé quelque part...dans ma chambre. Que de sous-entendus. Tout ça lui tira un petit sourire. C'était aussi un beau mensonge puisque son insigne lui avait été retiré par son boss lorsqu'il avait apprit sa mise à pieds. Il ne disposait plus de son arme non plus...il travaillait donc clandestinement mais ça, il se passait bien de le lui dire.

Ce qui le fit rire également, c'était qu'elle prétendait cacher son jeu. Cade ne connaissait pas sa vie, il ignorait tout de son histoire et il ne semblait pas appuyer dessus. Oh bien sûr qu'il était curieux mais comme il détestait parler de lui et de son passé, il imaginait que celui des autres ne devait pas être questionné. Du moins, pas au premier rencart. Il ne cherchait jamais à connaitre ses futures conquêtes plus que ça. Par peur de paraitre trop envahissant ou de s'émouvoir et s'attacher à une personnalité ? Sans doute un peu des deux. - Je sais que tu n'as pas l'habitude de te laisser aller le premier soir et aussi facilement avec un quasi-inconnu. Il sourit mais cette fois de façon plus sincère en s'asseyant finalement sur ce grand lit et en lui faisant face. - D'une part, parce que tu as bien trop de caractère. Et D'autre part, parce que tu m'as reproché d'avoir prit la fuite en te laissant seule. C'est pourtant une chose assez commune dans un coup d'un soir ! Marquait-il des points ? Il le saurait en l'observant. Il attendait presque une réaction, une expression, une moue sur son visage...

Cade regarda autour de lui. Il lui semblait avoir fait le tour de la pièce et ce n'était clairement pas ici qu'il trouverait quelque chose d'utile à son enquête. Il lui fallait donc passer à une autre pièce de la maison en espérant qu'il ne soit pas suivit par les agents de sécurité. - Non, je suis du genre à bosser solo. J'ai pas mal à faire ce soir et je crois pas que c'était dans tes plans. D'ici quelques minutes, tu seras enfin libre d'aller dépouiller le buffet de quelques petits fours... Grimes se doutait bien qu'en sortant de là, leurs chemins se sépareraient. Savannah n'était pas dans l'optique de renouveler l'expérience avec lui et lui... il avait du boulot. Il se leva et se dirigea vers la porte qu'il entre-ouvrit de nouveau pour voir s'ils étaient toujours surveillés.






--------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 413 POINTS : 310

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

James (#2)MatteoColinCadeCarterLukas
RPs EN ATTENTE : Liviana
RPs TERMINÉS : James (#1)
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mer 27 Juin - 22:40


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

J'ai cette peur au plus profond de moi qui m’inonde, ne sachant plus trop où donner de la tête. Il faut dire que je suis plutôt du genre raisonnable, j'ai toujours eu le bon comportement - ou presque-, et ce depuis mon plus jeune âge, mais j'ai également remarqué avec les années un côté un peu plus aventureux qui ne demandait qu'à être développé, Cade en avait fait l'expérience lors de notre rencontre à Los Angeles, seulement là, l'exploiter dans ces conditions... C'était plus compliqué. Mon retour ici était principalement pour Mathis que j'avais lâchement abandonné quelques semaines après sa naissance, et ma présence ici ne convenait pas à tout le monde, alors que l'on me reprochait, à juste titre, d'être une femme à qui on ne peut faire confiance , un mère sans cœur. Je tentais de me racheter désormais, me ramassant quelques remarques désobligeantes au passage, je me devais d'être irréprochable pour avoir un jour la chance de pouvoir voir cet enfant grandir. Mais comment pourrais-je justifier cela si je venais à être accusé de vol ou je ne sais quoi dans cette maison? Je devais me rassurer, je devais me conforter dans l'idée que j'avais fais le bon choix en restant avec lui dans cette chambre, que mon instinct ne s'était pas trompé sur lui, qu'il ne m'avait pas joué des tours. Et pour ça, j'étais clairement prête à revenir sur mon implication dans cette histoire et le pointer du doigt pour le déterminer comme le méchant auprès des autres. ...ou bien ils penseront que tu prends ton pieds. Ça te conforterait dans ton rôle, c'est une bonne idée ! Je plisse les yeux en l'observant, il savait être agaçant. Ce sarcasme pouvait le rendre attirant et repoussant l'instant d'après, ça me dépasse. "Tu doutes de mes talents d'actrice?" Demandais-je en haussant les sourcils. "C'est en partie grâce à moi que tu retournes cette chambre là." fis-je remarquer avec une pointe d’exagération. Je n'y serais sûrement pas parvenue si facilement s'il n'avait pas à son tour apporter la pierre à l’édifice, quoiqu'il en soit, j'étais prête à lui prouver que je pouvais alerter tout le monde par de belles vocalises, ou pas. Heureusement, la question n’eut pas à se poser puisqu'il m'accordait enfin une réponse. Hé oui, tu as passé la nuit avec un agent fédéral des États-Unis. Tu m'excuseras, je n'ai pas mon insigne sur moi mais, si tu veux vraiment le voir, ça peut s'arranger... Je le regarde, tentant de ne pas laisser une touche d'admiration que je ressens au fond de moi paraître sur mon visage. Il faut dire que ca me rassure, vraiment. C'est gratifiant. Je le préfère de loin dans ce rôle que dans celui du voleur, et je prends conscience que je ne cesse de ménager un agent du FBI depuis le début, c'est presque déstabilisant. Il est chez moi. Très certainement posé quelque part...dans ma chambre. Je hausse les sourcils, parvenant à lui adresser un sourire amusé. "Je demande à voir ça...L'excuse du faux officier, on y pense quand on a 12 ans...Mais je ne vois que ce que je crois alors." Je hausse les épaules, parvenant à me détendre l'ombre d'un instant. Je fais pourtant une révélation sur ma personne, enfin, qui laisse entrevoir qu'il pourrait s'être trompé sur moi, comme moi pour lui après tout. " Je sais que tu n'as pas l'habitude de te laisser aller le premier soir et aussi facilement avec un quasi-inconnu." Je viens prendre appui sur cette commode derrière moi, prête à écouter ces théories, alors qu'il semble enclin à m'accorder un petit peu de son temps. "D'une part, parce que tu as bien trop de caractère."Je laisse échapper une sorte de rictus par un souffle qui se veut discret alors que je détourne un instant le regard avant de le reposer à nouveau sur ce dernier. Et D'autre part, parce que tu m'as reproché d'avoir prit la fuite en te laissant seule.C'est pourtant une chose assez commune dans un coup d'un soir ! Son sérieux est impressionnant, mais c'est plaisant. "Ca l'est sûrement pour quelqu'un qui enchaîne ce genre de rencontre oui." Je ne m'étais pas faite d'idée à l'époque, après tout, à quoi pouvais-je m'attendre avec un homme avec qui je couchais dès le premier soir? En tout cas, j'appréciais sa sincérité passagère, d'autant qu'il ne me devait rien. Je lui fais savoir à travers un bref hochement de la tête, accompagné d'un léger sourire alors que je viens dégager une mèche de cheveux derrière mon oreille, tâchant de le remercier, de façon un peu maladroite, certainement.

J'acceptais finalement de lui proposer mon aide. J'imagine que ce qu'il cherchait pourrait lui prendre un temps fou quand on voit la taille de cette maison, peut être pourrais-je lui être utile dans sa mission."Non, je suis du genre à bosser solo. J'ai pas mal à faire ce soir et je crois pas que c'était dans tes plans. D'ici quelques minutes, tu seras enfin libre d'aller dépouiller le buffet de quelques petits fours..." Mon visage marque une certaine incompréhension alors que je réalise qu'il est sur le point de m'abandonner. "Quoi? mais non...Je..." Je l'observe se diriger vers la porte alors que la situation semble m'échapper. Je suis presque vexée qu'il veuille me laisser ainsi seule dans ces lieux. Bon d'accord, nos retrouvailles n'étaient pas prévues, et je ne m'étais pas toujours montré très avenante et bienveillante avec lui. Il n'empêche que ce moment ensemble avait permis de me distraire réellement, contrairement à ce qui se passait de l'autre côté de cette porte. Je me rapproche rapidement de lui, l'empêchant de sortir si tel était son souhait. "Hors de question que tu me laisses là toute seule. Tu l'as dis toi même, je suis plus en sécurité avec toi...Et puis qu'est ce qu'ils vont penser en me voyant repartir sans toi?T'y as pensé?" J'argumente, voyant très bien que je l'agace plutôt qu'autre chose, mais il l'avait avoué quelques minutes auparavant, j'avais du caractère et je ne comptais pas abandonner si facilement. " Je viens avec toi!" proclamais-je sans vraiment lui demander son avis. J'allais peut être être un fardeau pour lui, en attendant, il ne pouvait pas me relancer ainsi dans la foule en espérant que j'y retrouve ma place.


No happy ever after, just disaster
And it turned into whatever, now we're saying never. Feel the fire cuz it's all around and it's burning, For forever and always
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 1719 POINTS : 280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : LOAN - SHERIDYN - LEONARDO - LEENA - ROBIN-HOPE - LEAH - SAVANNAH

RPs EN ATTENTE : ∆ Bélial Osborne
∆ Chadna Lakshmi
∆ Sam Livigstone
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Jeu 28 Juin - 14:26


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Cade ne doutait absolument pas des talents d'actrice de Savannah puisqu'elle venait tout juste de lui montrer qu'elle était digne de Romy Schneider. Devant trois hommes susceptibles de rire de la situation, elle n'avait pas hésité à se mettre dans la peau d'une jeune femme prête à tout pour passer un petit moment torride et l'avouer sans pudeur. Ce n'était pas donné à toutes les filles de rentrer dans ce rôle et de l'assumer. Il était clair qu'elle était désormais cataloguée au rang de "chaudasse" dans la probable conversation des agents de sécurité. Ils étaient d'ailleurs sortis de la chambre avec le sourire aux lèvres et il y avait fort à parier qu'ils en avaient parlés pendant plusieurs minutes avant de s'en remettre, si c'était possible. Peut être même qu'ils s'étaient imaginé quelques scènes... Quelle belle bande de pervers. Eux aussi se souviendront de cette soirée, et pas uniquement parce qu'il y avait du fric sous les robes de toutes les femmes présentes dans la grande salle. - Pas faux, tu as apporté ta contribution à mes recherches, sois en remerciée. Fit-il en poursuivant justement ses petites investigations pouvant paraitre fort douteuses aux yeux de Savannah, il en était conscient. Cependant, il n'était pas certain de l'aider en lui dévoilant son statut d'agent fédéral, ni l'objet de son enquête personnelle.

Cade en vint tout de même à être honnête avec la jolie blonde. Il lui confiait, non sans sa touche habituelle d'ironie, qu'il était du côté des gentils. Ceux qui traquent les voleurs ou plutôt, les grands méchants. Car il n'était pas de la Police mais bel et bien du FBI. "Agent Grimes" se faisait-il appelé lorsqu'il était en service et bien sûr, il était loin de s’intéresser à de simples affaires de drogues ou de vol. Si Savannah savait à quel type de meurtrier multi-récidiviste il avait à faire, et quelles horreur il avait pu croiser au fil de ses dossiers... elle saurait alors qu'il était préparé à tout éventuel danger qui pouvait se profiler ce soir. Bien qu'il n'était pas armé, Cade était formé pour réagir, intervenir si besoin, et surtout il savait rester discret. La jeune femme lui tira un sourire en répondant favorablement à son semblant de proposition. Dans l'hypothèse qu'elle l'accompagne vraiment chez lui pour voir cet insigne de ses propres yeux, serait-elle déçue de s'apercevoir, une fois sur place, qu'il n'y avait que du vent... et les mots d'un homme qui en faisait des tonnes pour passer une autre nuit avec une fille superbe ?

Il était même certains que Cade ne connaissait pas tout de la vie sans doute tumultueuse de Savannah. Après tout, ils n'avaient passé que quelques heures ensemble, et quand ils étaient passés aux choses sérieuses, les échanges s'étaient limités. Ils n'en étaient certes pas moins expressifs quant à leurs désirs et leurs plaisirs mutuels, mais on ne pouvait pas dire qu'ils avaient fait plus amples connaissances. Il s'imaginait que cette fille, jolie comme elle était, devait avoir eu une vie amoureuse active. Peut être même qu'elle avait été casée plusieurs années. Cela expliquerait la théorie qu'il exposait clairement et sincèrement: Elle s'était laissé embarquer par cette "petite folie" passagère, peut être l'envie de connaitre d'autres sensations, dans les bras d'un autre l'espace d'une nuit... Cade n'avait cependant pas très envie, à l'époque du moins, de comprendre pourquoi elle se retrouverait dans le même lit que lui. Quand il s'adonnait à ce genre de coups d'un soir, seul le moment comptait. Savannah avait eut l'esprit libre, c'était tout ce qui importait. L'agent fédéral avait prit une voix plus posé, moins poussée par le sarcasme. La perspective de poursuivre son enquête l'avait fait revenir quelque peu sur Terre. Et mine de rien, les derniers mots de la jeune femme l'intriguaient. Elle devenait presque aussi mystérieuse que lui...Il lui adresse alors un mince sourire, comme pour la mettre en confiance. Oui, il pouvait être aussi blagueur qu'attentif et raisonnable. - J'ai donc eu beaucoup de chance de croiser ta route ce soir là..! Ca aussi, c'était lancé de façon posée et complètement pensé. Si ça avait été son seul et unique coup d'un soir... Cade était donc un petit veinard. Il avait su en profiter.

Bosser solo, c'était totalement son genre. Lorsque son patron avait voulu lui imposer des binômes, Cade avait toujours fait en sorte de les esquiver. Il pensait qu'il s'en sortait mieux seul et que, peu importait ses décisions, il prendrait tout en charge, compliments et reproches compris. La seule idée d'embarquer Savannah dans ses recherches n'était donc pas pensable. Il ne savait même pas ce que ça allait donner et il n'avait pas du tout envie de lui causer le moindre problème. D'autant plus qu'il ne lui avait pas révélé le caractère clandestin de cette mission. S'il lui arrivait quoi que ce soit, il ne pourrait pas la couvrir en invoquant son statut et s'apporterait aussi un lot de soucis supplémentaire, puisqu'il n'était pas sensé bosser. Sachant bien que ces retrouvailles étaient très surprenantes et exceptionnelles, Grimes se doutait que leurs routes se sépareraient et qu'il était possible qu'ils ne se recroisent pas après ça. Il en venait à trouver ça dommage mais qui sait... Brisbane n'est pas si grande que ça... Il se dirigea vers la porte mais Savannah le retint, bredouillant quelques excuses pour rester avec lui.  La main sur la poignée, il fronçait les sourcils en l'écoutant - Je me fous de ce qu'il vont penser Savannah. Je sais pas si tu as vu la taille de cette baraque, j'ai pas mal de boulot... et tu m'as convaincu que tu pouvais rivaliser avec Julia Roberts. Tu n'auras pas de mal à te faufiler dans la foule. Elle en vint à prendre une décision qu'il n'était pas supposer contester. Il soupira en levant les yeux au ciel. S'il avait pu, il aurait volontiers troqué tout ce qu'il avait à faire avec encore quelques minutes à discuter avec Savannah. - Je crois pas que ce soit une très bonne idée... Il ouvrit la porte et se contenta alors de regarder dans l’entrebâillement afin de s'assurer que la voix était libre. Il regarda la jeune femme et puis ouvrit en plus grand. Le couloir semblait désert, les brouhaha de la grande salle remontait plus intensivement, il mit un pied, puis deux à l'extérieur de la chambre en faisant mine de remettre sa veste correctement sur ses épaules.






--------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 413 POINTS : 310

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

James (#2)MatteoColinCadeCarterLukas
RPs EN ATTENTE : Liviana
RPs TERMINÉS : James (#1)
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Jeu 28 Juin - 23:10


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Cade restait un mystère à mes yeux, il se trouvait près de moi, et malgré les informations que je pouvais découvrir au fur et à mesure sur lui, j'étais tout bonnement incapable de pouvoir le cerner. Il n'avait pas fallu que cela soit le cas pour que je craque lors de cette nuit passée ensemble à Los Angeles, ce qu'il laissait paraître m'avait satisfaite, je n'avais pas eu besoin d'en savoir plus, peut être n'avais-je pas envie non plus. J'ai fais quelques conneries depuis mon départ de l'Australie, et ces dernières ont toujours eu des conséquences non négligeable. Je ne voulais pas revivre ça une fois de plus. J'étais donc juste devenue une femme lambda, prête à se laisser guider par son instinct et son besoin de liberté, et ce dernier m'avait rapidement poussé dans les bras de ce cher Grimes. Il était drôle, parfois imbus de sa personne, mystérieux, sarcastique à souhait... Et il était en plus de ça clairement séduisant. En plus d'être le stéréotype parfait du mal qui n'attend rien de la vie, il avait une sacré belle gueule. J'avais finalement réalisé que je n'avais pas du être la première femme avec laquelle il rentrait de soirée. Le hasard fait pourtant bien les choses alors que je le retrouve, mais c'est un homme différent que je vois ce soir, il semble être un homme plus profond que ce qu'il avait pu dégagé lors de notre première rencontre, moins superficiel. Il s'adonne dans ce qu'il entreprend, désireux d'obtenir ce qu'il veut. Je suis tellement préoccupée par l'idée qu'il puisse être le méchant de l'histoire que je ne cherche même pas à savoir ce qu'il compte trouver ici. Son identité révélait au grand jour, je reste un peu méfiante sur cela, tâchant de croiser son regard qui lui pourrait peut être le trahir s'il venait à me mentir sur le sujet. Mais il n'en démord pas, me proposant presque de venir voir son insigne. Au delà de cette proposition finement perverse, j'accepte, déjà parce que je pourrais dissiper ces quelques doutes restant, mais aussi parce que ca serait valorisant d'en voir une pour une fois dans ma vie. "Pas faux, tu as apporté ta contribution à mes recherches, sois en remerciée." Je hausse les sourcils, affirmant ce compliment que je n'ai finalement pas volé. Rappelons que mes talents de comédienne pourraient m'apporter une réputation de renom dans cette ville dans laquelle je tente de me reconstruire et me racheter une image. Si j'ai cependant pu aider les services fédéraux dans une affaire, j'estime que ca en valait la peine. Une reconversion professionnelle pourrait être un jour s'y profiler...ou pas.

Malgré ses recherches intenses qui se poursuivent, il parvient à m'accorder un instant, rien que ça. Nous échangeons brièvement, bien que cela se résume surtout à des demi-confidences. La confiance est parfois compliquée à accorder, surtout de mon côté, j'imagine qu'il faudra que je sois un peu plus à l'aise pour lui raconter ma réelle histoire, et encore... La véritable histoire, celle qui me fait réveiller en sursaut la nuit ne sera probablement jamais évoqué. C'est mon secret, et je ne suis pas sûr pouvoir un jour l'assumer réellement. Son sourire parvient à faire naître le mien alors que je viens à lui confier que je n'étais pas le genre de fille à succomber si facilement face à un homme, peu importe le degré de l'attirance physique présent. "J'ai donc eu beaucoup de chance de croiser ta route ce soir là..!" Mon sourire s'affirme d'avantage alors que j'en deviendrais presque gênée. Il faut dire que c'est gratifiant, surtout venant d'un homme qui a eu ce qu'il voulait de moi moi et qui n'attend sûrement plus. "Je ne sais pas si on peut appeler ça de la chance" dis-je en toute sincérité. Rappelons que je n'avais pas toujours été agréable avec lui depuis son arrivée surprise dans cette chambre. Il reprend ses recherches, me laissant un peu sur le banc des remplaçants alors que je me dévoue pour lui prêter main forte, ne sachant toujours pas ce qu'il compte trouver ici. Il va décliner, me faisant savoir que j'allais d'ailleurs pouvoir retrouver les hôtes de cette maison dans les minutes qui suivent. Je me sens presque offusquée qu'il pense pouvoir m'abandonner une nouvelle fois ici, et puis bon...J'ai surtout peur de griller sa couverture si je venais à croiser les trois types qui me demanderont probablement des comptes. Je m'approche donc de ce dernier, qui jette un coup d'oeil dans l’entrebâillement de la porte. Je me montre insistante, ne sachant pas ce qui pourrait le faire flancher, me montrer fragile ou bien déterminée alors que ma main vient agripper son poignet comme pour le retenir de s'échapper. "Je me fous de ce qu'il vont penser Savannah. Je sais pas si tu as vu la taille de cette baraque, j'ai pas mal de boulot... et tu m'as convaincu que tu pouvais rivaliser avec Julia Roberts. Tu n'auras pas de mal à te faufiler dans la foule."
Je hoche négativement de la tête, n'acceptant pas que les choses se déroulent ainsi. "Non tu te trompes! Je vais sûrement être suivi de près et ils chercheront ensuite ta trace, tu ne peux pas prendre ce risque." Je m'impose avec force, sachant très bien que s'il voulait poursuivre cette mission il ne pourrait pas lui faire une scène là tout de suite. "Je crois pas que ce soit une très bonne idée..." Trop tard, dans mon esprit, ma décision est déjà prise. Il sort le premier, alors que je ferme la marche, regardant nerveusement derrière mes pas au cas où les hommes de sécurité viendraient à nous apercevoir. Mais je traîne peut être un peu trop, alors que je manque de percuter un homme assigné à la restauration. Cade est parvenu à se cacher derrière un recoin, je n'ai malheureusement pas cette chance. Je me gratte le front avant de sourire bêtement. "Excusez-moi, je pense m'être perdue. Je cherche désespérément les toilettes pour dame" avouais-je en feignant un sourire surjoué face à cet homme qui semblait montrer plus de leste comparé aux gorilles du coin. "Venez, je vais vous y conduire." Je jette un coup d’œil désemparé en direction de ce cher Grimes qui n'est malheureusement plus dans mon champ de vision avant de faire demi-tour, suivant l'homme au plateau. Je passe une main doucement sur mon visage, tentant de le dissimuler alors que je passe à hauteur des trois hommes qui semblent en plein échange et qui heureusement ne déporteront pas leur regard sur moi...

J'ai regagné l'endroit où se déroule la fête, mais j'ai l'air encore plus perdu que lorsque je l'ai délaissé la première fois. Je n'ai pas l'esprit tranquille pour Cade, je ne sais pas trop en quoi consiste sa mission mais je me suis retrouvée quelque peu impliqué dans cette histoire, et je n'ai pas envie que tout cela échoue. Je reste donc planté dans le salon, une coupe à la main, l'estomac vide, observant l'entrée de ce couloir, comme si j'allais soudainement le voir en sortir, probablement soulevé par le tas de muscles rencontré plus tôt. Une voix masculine va parvenir à me faire sursauter alors que je sors de cette espèce de bulle dans laquelle je me suis enfermée depuis que j'ai rejoins les nombreux invités. "Vous désirez un autre verre?" Me lance t-il en souriant alors qu'il ne porte pas le costume de la plupart des serveurs ici. Je souris par simple politesse. "Hmm, non c'est gentil. Je finissais juste celui-ci avant de partir." Je relève cette coupe de champagne, en vidant le contenu rapidement afin de pouvoir me libérer de cette présence passagère. Les bulles ont toujours eu tendance à me faire perdre la tête, et si je poursuivais ainsi, je risquais vite par me faire rattraper par un état d'ivresse. "Bonne soirée" dis-je à l'attention de cet homme qui devait avoir probablement une bonne dizaine d'années de plus que moi et qui avait des faux airs d'Al Palicino, en un peu moins frais malheureusement. Je tente de trouver du regard ma tante tout en m'enfonçant dans la pièce, elle est en grande conversation avec un homme qui la dévore du regard. Elle s'arrête en m'apercevant. "Chérie mais où était tu passé?" Je souris faussement à l'homme qui l'accompagne. "Je me suis un peu perdue" avouais-je, tentant de me laisser habiter par la Julia Roberts qui jusqu'à présent somnolé en moi. "Je vais y aller, je pense avoir un peu trop abusé du champagne ce soir". Elle sourit, satisfaite de cette issue, comme si j'étais parvenue à me détendre. "Je vais t'appeler un taxi" Je hoche doucement de la tête, les saluant avant de me diriger vers la porte d'entrée. Cette immense porte d'entrée. Je soupire après l'avoir passé, bien rassurée de ne plus avoir à faire semblant devant cette bande d'hypocrite soudoyé. La brise de vent vient caresser ma peau, me faisant finalement frissonner alors que je dois attendre l'arrivée de mon taxi. Je croise les bras contre moi, jetant un bref coup d’œil vers la façade de la maison, ayant une pensée pour Cade qui se trouve probablement encore à l'intérieur."Vous voulez que je vous raccompagne?" Mon regard se baisse sur Al Pachino qui est sorti prendre l'air. Si son approche à l'intérieur m'avait semblait anodine, je ne me sens pas à l'aise de me retrouver seule dehors avec lui, à l'abri des regards. "Non, j'attends un ami...Qui devrait arriver d'une minute à l'autre d'ailleurs" dis-je en observant autour de nous comme si je le cherchais. Je priais intérieurement pour qu'il m'abandonne et regagne cette soirée. Il me sourit, doutant probablement de mes dires. "Ne vous en faites pas, je ne suis pas à craindre". Mon sourire crispé s'intensifie. C'est souvent le genre de réplique des mecs lourds qui veulent se faire passer pour un mec cool. "Je n'en doute pas" répliquais-je sans grande certitude. "Quel est votre prénom?" Pourquoi cette question? Faisait t-il parti des employés de cette demeure qui avait repéré mon jeu avec cet agent du FBI et qui cherchait à avoir des réponses?


No happy ever after, just disaster
And it turned into whatever, now we're saying never. Feel the fire cuz it's all around and it's burning, For forever and always
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   


Revenir en haut Aller en bas
 

I can swear I feel the beating of a cold cold heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-