AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 I can swear I feel the beating of a cold cold heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 3096 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Sam 30 Juin - 11:36


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Il arrivait aussià Cade de se montrer sincère face à une jolie fille. Bien qu'il usait très souvent d'ironie et de sarcasme pour s'avancer et se montrer un peu, il savait tout autant s'asseoir et prendre le temps de discuter plus sérieusement. Cela dépendait de la situation et de son intention du moment et en l'occurrence, il avait bien comprit que ce soir il ne finirait probablement pas la nuit dans les draps de Savannah. Bien que les images du passé avaient refais surface un peu plus tôt, les circonstances étaient tout autre. Le cadre était bien différent. Ils avaient échangés un bar plutôt cool et décontracté avec une sorte de palace luxueuse, huppée et dans laquelle Cade ne se sentait pas à son aise. Sans parler du fait qu'il avait mit les pieds ici dans l'unique but d'enquête personnellement sur un type au passé plus que malsain. Il n'avait, à aucun moment, envisagé pouvoir tomber sur une charmante connaissance et se détourner de sa mission principale... Alors, passé ce petit jeu pour échapper à la surveillance plus ou moins accrue des agents de sécurité, Cade avait reprit ses recherches et s'était montré plus intègre face à la jeune femme. Il maintenait qu'il avait été chanceux de tomber sur elle, pile le jour où elle avait décidé de se lâcher et de tester les plaisirs et l'adrénaline d'une rencontre et d'une nuit rapide mais intense. Il avait touché dans le mille en évoquant la probable jeune femme rangée et sérieuse qu'elle devait être d'ordinaire...Fallait dire qu'elle ne lui avait pas fait le même effet qu'une fille qui a l'habitude de finir dans le lit d'un inconnu le premier soir. Quelque chose avait été...singulier.

Alors que Cade pensait reprendre le cours de ses investigations, laissant à regret Savannah et leurs conversations pourtant fort intéressantes derrière lui, la jolie blonde insistait pour l'accompagner. Comme il le lui avait dit, il préférait bosser en solitaire et les risques de la mettre, et de se mettre dans le pétrin était bien réels. - Ce ne sera pas le premier et pas le dernier risque que je prendrai dans ma vie. Sois-en sure. Lui répondit-il quand elle évoqua les possibles gorilles qui partiront sur sa trace une fois qu'ils auraient croisé Savannah seule. Non, il ne prendrait certainement pas autant de risques que lors de missions précédentes. Dans le pire des cas, s'il se faisait prendre, il n'aura qu'à dire qu'il s'était paumé dans les méandres de cette baraque immense. Ou bien... il trouverait une autre bonne excuse, Grimes ne s'en faisait pas du tout. Son but était d'atteindre une autre pièce et de la fouiller rapidement . Il avait donc déjà mit les deux pieds dans le couloir, refusant une dernière fois la compagnie pourtant très plaisante de sa surprise de la soirée. Il ne s'en faisait pas là encore... il la reverrait ! Sans jeter un oeil derrière lui, il s'enfonça plus loin dans le couloir aux multiples portes.

Avant de se coller dans le renfoncement d'une d'entre elles, il avait regardé devant et derrière lui. Plus personne. Seuls le bruit assourdissant des convives de la grande salle qui ne se préoccupaient certainement de rien d'autre que de leurs coupes de champagne et du compte en banque de leurs interlocuteurs. Une petite musique classique s'élevait aussi derrière tout ça. Cade ouvrit la porte et attérit dans ce qui semblait être une autre chambre. Plongée dans le noir, cette fois il n'eut pas la surprise ni le plaisir d'y découvrir une Savannah à moitié nue. D'un certains côté, cela pourrait s'apparenter à un drôle de rêve si ça avait été le cas...Alors qu'il chercha la lumière en tâtonnant le mur de droite, il sentit son portable vibrer dans la poche de sa veste. La chambre s'éclaira devant lui pendant qu'il décrochait. - Grimes. Chuchota t-il. Il savait bien qui était à l'autre bout du fil. Son contact pribilégié et lui aussi clandestin. Immobile, les yeux perdus dans le vague, il écoutait attentivement. - Comment ça tout est clean ?! Fronçant les sourcils, Cade demandait à en savoir plus. Il ne pouvait pas abandonner sans une bonne raison. - Tu veux dire que je me coltine cette soirée pour que dal Mills ?! Il s'est tiré ?! L'agent fédéral leva la tête, ferma les yeux et soupira. - C'est bon, on se tient au courant. Il raccrocha sans attendre et jeta un dernier regard à la pièce. Hm... encore une jolie chambre, les proprios ne s’emmerdaient décidément pas. Il éteignit la lumière et sortit le plus discrètement possible.

Manque de bol, après quelques pas nonchalant, il tomba nez à nez avec un des trois hommes de tout à l'heure... Il sourit immédiatement, replaçant encore une fois sa veste, il en ferma le bouton. - Ah.. vous tombez bien ! Je suis à la recherche des toilettes. Son sourire grandit encore. - La dernière demie-heure a été... mouvementée. J'ai clairement besoin de me rafraîchir et de...reprendre un peu mes esprits. En réalité, il était loin d'être aussi bouleversé mais fallait bien rester dans son rôle. L'autre le regarda, la mine d'abord indécise, il lui montra une porte un peu plus haut. Par chance, c'était dans la direction du grand escalier qui menait à la grande salle...l'opportunité pour Cade de s'échapper de ce calvaire. - Merci mon brave ! Se fichant un peu de lui au passage, il le quitta avec un autre sourire forcé. Le gorille l'observa quelques secondes avant de hocher de la tête négativement et de continuer son chemin dans le couloir, sens inverse de celui de Grimes. Ayant lui aussi jeté un dernier coup d'oeil derrière lui pour s'assurer qu'il ne devrait pas faire un détour obligé par les sanitaires, il descendit ensuite les escaliers et au milieu de ceux-ci, il regarda ce monde toujours faussement enjoué qui s'agglutinait par groupe allant de deux personnes à cinq ou six hypocrites. Quand ses yeux verts tombèrent sur Savannah, elle allait emprunter la porte menant à la sortie.

La seule pensée d'être retombé sur elle de façon si surprenante lui fit dévalé rapidement les dernière marches. Et si finalement l'objet de ce soir n'avait pas été la traque de ce suspect mais belle et bien les retrouvailles avec Svannah. Cade n'était pas du genre à croire au destin, préférant largement se dire qu'on cherchait tous ce qui arrivait dans nos vies. Il traversa la grande salle en se faufilant entre les riches dames et messieurs qui ne faisaient plus guère attention à lui. Il manqua au passage de renverser plusieurs coupes et de percuter un plateau de petits fours. Quelqu'un attrapa sa main...il s'arrêta, se tourna et fit face à une vieille dame, ridée mais coquette, dont les diamants accrochés aux oreilles brillaient comme ce n'était pas permit. - Roger !!! Oh, comme c'est une surprise !!! Cade fronca d'abord les sourcils et finit lâcher un souffle amusé. - Navré Madame, je ne pense pas être celui que vous pensez. Woaw, voilà bien une phrase qu'il aurait pu sortir à pas mal de monde ! Elle finit par avoir une moue déçue et le lâcha finalement. Cade continua sa route vers la libération.

Quand il pu enfin respirer l'air frais du milieu de soirée, il déboutonna de nouveau sa veste et fit quelques pas, en projetant son regard de droite à gauche pour, peut être, tombé sur une Savannah fuyante mais à qui il pourrait certainement demander son numéro pour pouvoir la revoir... C'était sûr, ils n'avaient pas terminé leur discussion et inconsciemment, Cade appréiciait sa compagnie. La jolie blonde n'était pas loin, mais elle n'était pas seule. A en croire l'expression sur son visage, totalement différente de celle qu'elle avait eut face à lui, il en déduit qu'elle n'appréciait pas trop sa compagnie du moment. Sans réfléchir plus que ça, et fonçant peut être tête baissée, Grimes se dirigea d'un pas décidé vers elle. - Désolé chérie, j'ai été retenu quelques instants par Mr. Clooney. Tu sais comment il est...! Il arborait un sourire. Mr Clooney, la belle référence ! La seule qui était venue à son esprit là, tout de suite. Il regard alors cet homme aux intentions un peu douteuses. - Qui est ton ami ? Il me semble qu'on ne se connait pas. Cade, je suis ravi. Il lui tendit une poignée de main à laquelle l'autre répondit, un brin hésitant. - James. L'agent fédéral s'adressa une nouvelle fois à Savannah, la faisant entrer dans son jeu sans même lui en demander l'autorisation. Sa main se posa dans son dos. - Navré James, mais on va devoir vous laisser. On est attendus, tu te souviens chérie ?! Là-dessus, il entraîna la jolie blonde pour traverser la rue. Il était garé de l'autre côté et ne comptait pas la laisser rentrer avec ce Richard puant.









Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1631 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolasAmal
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Sam 30 Juin - 21:41


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Bizarrement, si j'avais un peu d'appréhension en l'ayant découvert dans cette chambre,  je semblais lâcher prise au fur et à mesure de leur échange, parvenant même à avoir une discussion plus sérieuse et censé pour des personnes de notre âge. Une discussion constructive pour deux personnes ayant passer le cap des trente ans, c'était pas mal du tout pour poursuivre cette 'relation' qu'ils avaient entamé à LA. Les répliques taquines et autres du genre n'étaient pas bien loin, mais elles semblaient passer au second plan pour ces retrouvailles. Il fait face à la véritable femme que je suis, avec ses qualités certes, mais aussi ses défauts. Il y avait peut être des choses que j'étais parvenue à cacher lors de notre rencontre, mais pour le coup, le contexte fait que je suis amenée à avoir des réactions probablement trop virulentes. La pression me pousse à montrer un côté plus impulsif, voir même incontrôlable. Je l'ai prouvé lors de l'entrée de nos chers visiteurs voyeuristes dans la pièce, mais aussi lorsque l'idée qu'il soit du côté des bandits m'avait traversé l'esprit. C'est parfois ce qui peut faire fuir les hommes, mais contre toute attente, ce dernier montre un certain amusement face à mes réactions. Il nous est cependant difficile d'avoir une discussion plus poussée, le moment étant mal choisi mal choisi. Certes, trente minutes nous ont été accordé, mais ce temps devait être surtout être utilisé pour sa mission, et non pour se lancer dans une rencontre qui donne parfois des allures de speed dating. Mon aide n'est cependant pas la bienvenue. Pire, il cherche à m'abandonner dans cette pièce sans se soucier de ce que je peux advenir. Cette suite me semble clairement inenvisageable, je n'arrive pas encore à déterminer pourquoi ça me met dans un tel état mais je refuse de devoir retourner à cette fête, comme s'il ne s'était rien passé. Je vais pourtant y être forcée alors qu'il montre un certain détachement face à ce qui pourrait suivre, comme si je n'avais été qu'un divertissement durant ses fouilles, la solution pour repousser les doutes des autres pendant un laps de temps bien  défini. Je ressens une once de frustration, mais je suis contrainte de remettre les choses dans leur contexte, il reste cet homme sans attache et sans coeur que j'ai rencontré la première fois, devais-je m'attendre à plus?

Le hasard aura voulu que je croise cet homme de service  qui arrêtera directement mon instinct de folie pour me remettre dans les rangs, laissant Grimes poursuivre sa mission en solo, comme il le désirait. L'ambiance est bonne en bas - surtout pour ce type de réception- il n'empêche que je n'ai pas le coeur à la fête. Je culpabilise. Je me lamente sur ce que j’ai pu dire, ou faire, retournant dans tous les sens le problème. Ca m’énerve surtout de prendre les choses tant à coeur, il serait sûrement bien plus sage de faire comme si ce moment n'avait pas eu lieu, que je n'avais pas croisé cet homme à nouveau...Je grimace, furieuse contre moi-même d'être si naïve. Ce moment face à moi-même va cependant être interrompu par un homme, qui se montre un peu trop sociable à mon goût. Le fait que je participe à cette soirée ne voulait pas pour autant dire que je voulais parler....Pas vrai? Je parviens à m'en débarrasser, prétextant une sortie imminente. C'est ce qu'il y a de mieux à faire finalement. Je veux sortir de tout ça et retrouver ma zone de confort. Je m'empresse d'en tenir informer ma tante, qui semble quant à elle bien dans son élément, et je m'efface sans encombre, ne prenant même plus le temps de sourire aux personnes qui déportent leur regard sur moi. Retrouver l'air frais me donne un sentiment des plus agréables. Je sais que d'ici quelques minutes ce calvaire sera terminé. Je dois cependant attendre que mon taxi arrive pour cela. Je profite de l'attente pour relever -malgré moi- le regard vers les fenêtres visibles depuis l'extérieur qui donnent sur l'étage supérieur de la propriété. Elles ne sont pas éclairées pour la plupart, mais j'imagine que Cade se trouve peut être dans l'une d'elles. C'est quand même dingue, il aura fallu que je quitte cette chambre pour réaliser que j’appréciais sa compagnie, ça me dépasse. Et ce qui me dépasse encore plus, c'est qu'il soit probablement sorti de ma vie exactement comme il y était entré pour la deuxième fois. Peu de chance que je le croise à nouveau, j'imagine que c'est pourtant ce qu'il y a de mieux pour moi, Cade mène une vie bien plus différente que la mienne.

Je soupire doucement en détournant le regard lorsque mon élément perturbateur de cette fin de soirée va faire à nouveau son entrée, me prenant une fois de plus au dépourvu. Si ses propos pourraient être interprété par une sorte de bienveillance, je n'en reste pas moins une fille, et je sens très bien que le regard qu'il a envers moi est tout sauf innocent. Je joue donc à nouveau la carte de la femme insaisissable, allant même jusqu'à prétexter l'arrivée imminente d'un ami. Mais cela ne le rebute pas, et je fais un pas en arrière alors qu'il s'approche doucement, me laissant penser quelle pensée impure il pouvait avoir à mon sujet. Je reste sur la réserve malgré ses propos, tentant de cacher une partie de mon corps qui pourrait s’avérer être un peu apparente et qui lui donnerait donc l'impression d'une ouverture. Il me demande mon prénom, et je ne parviens pas à sortir un son, observant autour de moi comme si on allait soudainement me crier que je me suis faite piégée, et qu'il s'agissait d'une camera cachée. Mais non, et alors que je déglutie un instant pour chercher mes mots, une voix plus familière -et qui m'apporte soudainement un sentiment de sécurité- va se faire entendre derrière moi. Va savoir si c'est le côté FBI qui veut ça..." Désolé chérie, j'ai été retenu quelques instants par Mr. Clooney. Tu sais comment il est...!" Mon sourire ne ment pas alors que je me montre rapidement plus à l'aise en sa compagnie. Son humour parvient une fois de plus à dédramatiser les choses, à les rendre bien plus facile. "Qui est ton ami ? Il me semble qu'on ne se connait pas. Cade, je suis ravi. " Je parviens à glisser quelques mots durant cette question. "...j'aimerais pouvoir te le dire mais je ne sais pas" dis-je en ayant une pointe de méfiance envers cet homme qui ne semble pas avoir froid aux yeux. Cette remarque sera probablement passé au travers grâce à la prestance de Cade. Il faut dire qu'il sait s'imposer, faisant preuve d'une assurance que je lui envie l'ombre d'un instant. Je sens sa main se glisser derrière moi, c'est que ca deviendrait presque une habitude. " Navré James, mais on va devoir vous laisser. On est attendus, tu te souviens chérie ?!" Je croise son regard, hochant doucement de la tête avec un doux sourire. "Oui c'est ça...Les Hopckins....De brave gens" dis-je en souriant d'avantage, en faisant probablement trop pour le coup. "Eh bien James....Bonne soirée...pour la seconde fois." ajoutais-je alors que je sens la pression dans le bas de mon dos, alors que Cade cherche sûrement à m'inciter à mettre les voiles sans m'attarder sur ce cher Jean-Claude Dusse, qui commandera probablement un lit simple dans une chambre d'hôtel.

Mes talons résonnent alors que nous remontons l'allée privée qui débouche sur la rue. Je viens, après un instant d'hésitation, briser le silence "Alors..."dis-je en prenant le temps de déporter mon regard sur lui. "Les recherches n'ont pas été fructueuses?" demandais-je, sûrement trop curieuse. "Je m'attendais pas à te revoir" fis-je remarquer alors qu'un sourire s'installe malgré moi sur mes lèvres pendant que je me frotte doucement les bras pour dissiper ces frissons passagers. Un sourire qui soulève quelque non-dit, mais c'est sûrement mieux qu'il en reste ainsi.  Je voulais juste qu'il sache que ca me faisait plaisir qu'il soit là, même si cela n'est peut être pas de son ressort et que c'est certainement la fin de sa mission qui l'aura mit à nouveau sur mon chemin. J'avance à ses côtés, sans vraiment savoir vers quoi je me dirige. La rue éclairée donne un large choix sur le véhicule dans lequel je vais prendre place d'une minute à l'autre. "Laisse moi deviner, c'est celle-ci?" demandais-je en désignant d'un signe de tête le pick up dernier cri de l'industrie automobile. C'est ce qu'on voyait souvent dans les films.



    « Tu m'dis stop » On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux. Il y a long à dire sur l'histoire du verre à moitié plein, sur le fait de savoir quand dire « stop ». Parfois on veut juste une petite gorgée, d'autres fois on en a jamais assez. Le verre n'a pas de fond, et on en veut toujours plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 3096 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Lun 2 Juil - 18:37


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Il était sûr que Cade détestait ce genre de soirée et que, plus vite il était dehors, mieux il se sentirait. En traversant la grande salle pour regagner la porte d'entrée, qui représentait dorénavant le Saint Graal, son regard ne s'était pas posé sur un seul des visages qu'il avait croisé. Il connaissait bien trop ce monde. C'était celui que ses parents avaient voulu lui faire adopter, en vain. Peu de gens autour de Grimes savaient qu'il venait d'une famille Londonnienne très bourgeoise et que, s'il n'avait pas emprunté un chemin radicalement différent, il aurait sans doute terminé comme l'un de ces pingouins coincés, smoking, air hautain sur la face et dont chacun des mots qui sortaient de sa bouche puaient les billets de banque. Il se félicitait toujours de ne pas leur appartenir ni leur ressembler. Bien qu'aujourd'hui, sa situation professionnelle et personnelle étaient des plus complexes, il n'avait jamais regretté son choix. Il avait fuit tout ça à grandes enjambées, sous les yeux méprisants et complètement déçus de son paternel qui misait beaucoup sur son fils ainé. En sortant, l'agent fédéral déchu se sentit immédiatement mieux, il respirait enfin ! Destitué de sa mission du soir, il s'en était pourtant trouvé une autre...bien plus réjouissante.

Cade ne s'était pas encore demandé ce que Savannah faisait là, parmi une foule sortie tout droit d'un feuilleton à l'eau de rose mêlant deux familles riches rivales depuis toujours... Il lui avait bien posé la question, mais elle ne lui avait pas donné de réponse bien concrète, ou plutôt pas de détails sérieux. Mais peu importait le but de sa présence ici, il comptait bien la rattraper à l'extérieur. Pourquoi ? Pour lui poser cette fameuse question et pour...lui demander son numéro de téléphone. Le petit moment qu'ils avaient partagés dans cette chambre... le premier oui, mais parlons plutôt du plus récent, lui avait donné comme l'envie de la revoir. Et cette fois sans être prit par la surprise. Cette fille avait du répondant, cette petite touche spéciale que toutes ne possédaient pas et qui attirait beaucoup Cade. Alors dans sa tête, c'était clair: il voulait au moins la raccompagner chez elle et discuter encore un peu... Leurs deux rencontres s'étant terminés rapidement, ils avaient certainement encore pas mal à se dire.

Avec son aisance légendaire et son bagout inné, Grimes s'imisca dans ce qu'il pensait être une conversation à sens unique entre Savannah et ce type friqué jusqu'aux os qui sentait encore une soirée en solitaire se profiler devant lui. Cade n'avait jamais été quelqu'un de réservé, à moins qu'on le force à parler de lui. Et de cette façon, il était capable de se faire bon nombre d'amis et pas mal d'ennemis aussi. Fallait dire que cette qualité l'aidait pas mal dans sa quête séductrice et ça, il l'avait bien comprit. Il en usait parfois de trop d'ailleurs... Mixant donc un humour que la jolie blonde notera forcément à ce côté confiant, Grimes vint compléter ce trio et pousser un peu l'autre à faire marche arrière s'il avait des intentions envers Savannah. James regardait la jeune femme et puis il le regardait lui avec un air à la fois agacé et dégoûté. Cade venait de foutre son plan en l'air et intérieurement, il en gloussait de plaisir. D'autant plus que Savannah ne semblait pas s'en plaindre et entrait, une fois de plus, dans son jeu. - Les Hopckins ! Tout à fait ! Ils détestent les retardataires... enchérit-il avec un sourire hypocrite en incitant la jeune femme à prendre congés en appuyant doucement sa main dans le bas de son dos. Il adressa un signe de tête au fameux James-je-vais-me-la-mettre-derrière-l'oreille et instantanément, alors qu'il traversait la rue, son sourire disparu, sa main avait quitté le dos de Savannah et il cherchait déjà ses clés de voiture dans la poche interieure de sa veste.

- Infructueuses et inutiles. Heureusement, je n'ai pas tout perdu ce soir. Une phrase pleine de sous entendus qu'il ne cachait pas, surfant encore sur cette vague de provocation. Il ésperait au fond que Savannah ne serait pas plus curieuse que ça, au sujet de cette mission. D'une part parce qu'il ne tenait pas à en parler et d'autre part, parce qu'il lui faudrait certainement en venir au fait qu'il s'était incrusté à cette soirée et bossait clandestinement, sans insigne, sans arme, totalement nu devant le danger et face à de possibles représailles de la part de son service. Ce n'était pas là qu'il voulait en venir. - Et moi, je ne m'attendais pas à ce que tu retrouve de la compagnie aussi vite. J'avoue être un peu déçu. Un petit sourire amusé se dessina faiblement sur ses lèvres alors qu'il marchait toujours et que les voitures défilaient devant eux. Quand Savannah pointa un pick-up, Cade se mit à rire. Ils ne se connaissaient décidément pas et là encore, il était sûr de la surprendre. - Raté ! Je suis bien plus raffiné que ça. Raffiné ? Ce n'était pas le mot. Mais il considérait quand même avoir un certain goût en matière d'automobiles. Il s'arrêta devant sa Chevrolet noire et lustrée comme un diamant et en ouvrit la portière coté conducteur avant de regarder la jolie blonde. - N'est ce pas un carrosse digne de ce nom ?! Ah sa voiture, il en était fier. Il y tenait réellement. Il la laissa grimper à l'intérieur et il en fit de même. C'est à ce moment qu'il desserra complètement sa cravate, la laissant pendre tel quelle à son cou. Là... maintenant il se sentait bien ! - Tu vas finalement me dire ce que tu faisais là ou tu vas me laisser avec des images d'orgies féminines en tête ?! demanda t-il en entamant sa manœuvre pour quitter sa place. Après avoir regardé une dernière fois derrière lui et prit la rue en ligne droite qui s'étalait devant eux, il tourna un regard vers Savannah. - Tu as fais faux-bonds à un de ces friqués qui pensait que c'était ton genre de soirée ? Il reposa ses yeux face à lui, les lampadaires éclairaient à peine la chaussée et il réalisa qu'il s'enfonçait dans le quartier sans même savoir où il devait déposer sa charmante compagnie.










Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1631 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolasAmal
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Lun 2 Juil - 22:09


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
J'avais imaginé cette soirée ennuyeuse à souhait, ce qu'elle était avant que je ne croise à nouveau le chemin de Cade. Soit c'était volontaire de la part du jeune homme, soit le destin aimait se jouer de nous, vraiment. Je regagne cette soirée, mais je suis tout bonnement aux abonnés absents. C'est peut être fou à dire, mais je pense que je préférais de loin le plan foireux dans lequel je m'étais embarquée en ayant rejoins cette chambre. Je guette ce fichu couloir avec une telle insistance que ça me dépasse moi même. Peut être que comme l'avait si bien suggéré Cade, j'avais ce goût de l'aventure, du danger, celui de ne pas savoir où je vais, mais d'y aller quand même. Ou peut être simplement que la compagnie de l'agent me plaisait bien plus que ce que je ne l'imaginais. Il n'empêche que j'avais été relayé au second plan alors qu'il devait poursuivre sa mission. C'était compréhensif, il faisait son job, mais cette séparation soudaine s’apparentait de nouveau à un au revoir banal, comme si j'avais été une fois de plus la distraction du moment, ca en devenait une habitude.

J'imagine que la soirée devait s'arrêter là pour moi. Ce qui n'était pas du goût de James. Je parviens à m'en débarrasser sans encombre dans un premier temps, mais je n'ai pas été suffisamment persuasive puisqu'il remet ça, à l'abri des regards indiscrets. Mon imagination me pousse même à croire qu'il a des suspicions me concernant, comme si le petit manège avec Cade était parvenu à le remontrer à moi. Je n'aurais pas à songer à plus que le principal concerné débarque de nulle part, parvenant à attirer mon attention par son entrée remarquable. Le sourire que j'esquisse n'est pas surjouée, je suis satisfaite de le voir là, d'autant qu'il me vient en aide d'une manière infaillible. A force de jouer la comédie, nous allons finir par y prendre goût. Après avoir pris congé tous les deux, nous nous apprêtons à regagner la vraie vie, du moins, celle qui caractérise d'avantage la mienne. Pas de côté bling-bling, pas de rire simulé... Je pouvais désormais profiter de ce moment tous les deux pour lui demander ce qu'il en était de la mission. J'imagine que s'il était venu à mon encontre, ce n'était pas parce qu'il avait réalisé soudainement que j'étais la femme de sa vie, mais plutôt parce que sa mission s'était achevée, ou demeurerait inachevée pour ce soir du moins. Je suis probablement trop curieuse, je sais bien que ce genre de chose doit rester confidentielle, mais d'une certaine façon, j'avais contribué au bon fonctionnement...non? "Infructueuses et inutiles. Heureusement, je n'ai pas tout perdu ce soir." Mon regard croise le sien avant que je ne hausse les sourcils, lâchant un rictus. "Quoi, tu comptes encore traîner un bar pour trouver de quoi de mettre sous la dent?" demandais-je avec un sourire mesquin. Cette remarque pouvait probablement me concerner, mais je n'étais pas du genre à tirer des conclusions hâtives. D'autant que j'avais déjà fait parti de sa liste "done", je ne vois pas trop ce qu'il pourrait à avoir à gagner en vouloir réitérer l'expérience, si ce n'est un bon lot de problème à venir. Je ne peux m'empêcher de prendre goût à ce jeu qui perdure entre nous, il faut dire que j'ai face à moi un adversaire de taille, et que ca rend le jeu tellement plus agréable. Je lui fais savoir ma surprise en le retrouvant finalement. "Et moi, je ne m'attendais pas à ce que tu retrouve de la compagnie aussi vite. J'avoue être un peu déçu". Ma bouche se glisse en coin malicieusement. "Il fallait bien que je me trouve un remplaçant, tu m'as abandonné si lâchement...encore!" Je souris doucement, voulant m'amuser de notre relation qui est tout sauf ordinaire. Je voulais peut être aussi lui faire savoir par là que je ne lui en voulais pas, même si tout ça tournait rarement à mon avantage. Je tentais de deviner sa voiture, ayant probablement l'esprit un peu étriqué pour le convertir à des généralités. "Raté ! Je suis bien plus raffiné que ça."Je souris en me contentant de hausser les épaules. Il met fin au suspens, ouvrant la portière d'une voiture qui ressemble effectivement à tout, sauf à ce qu'elle avait imaginé pour lui. "N'est ce pas un carrosse digne de ce nom ?!" Je n'étais pas passionnée de voiture, mais mon père l'était, ce qui m'avait forcé à avoir une certaine sensibilité parfois. Je hoche la tête. "Pas mal...."dis-je sans grande enthousiasme afin de le provoquer.

Je viens à m'installer sur le siège passager, observant avec attention l'environnement dans lequel je me trouvais. L'odeur du cuir...c’était clairement une odeur agréable et familière à mes yeux."Tu vas finalement me dire ce que tu faisais là ou tu vas me laisser avec des images d'orgies féminines en tête ?! " Je souris en observant un instant à travers la vitre. "Je pense que tu préfèrerais d'avantage cette version." avouais-je. Pour le coup, je ne pouvais pas me tromper. "Tu as fais faux-bonds à un de ces friqués qui pensait que c'était ton genre de soirée ?" Mon regard croise le sien et je souris doucement à cette question. "Parce que tu sais ce qu'est mon genre de soirée toi?" demandais-je un brin piqué par la curiosité. Il était parvenu à cerner quelques traits de ma personnalité, peut être me cernait t-il mieux que ce que je pouvais imaginer. "Ma tante..."dis-je avant de croiser son regard et d’émettre un rire sincère et spontanée en voyant son visage surpris. "Tu vois. Je t'avais dis que l'histoire des copines serait plus à ton goût." Je l'observe en souriant. "Une partie de ma famille est plutôt aisée, enfin, ca s'apparente surtout à ma tante. Mon oncle est mort l'année dernière, alors j'ai accepté de l'accompagné pour pas qu'elle s'y rende seule." Mon sourire se transforme en quelque chose de plus sensible à cet instant. C'était triste de le dire ainsi, mais il fallait dire ce qu'il en était, malgré le compte bancaire de ma tante bien rempli et un sourire omniprésent, je pense qu'elle devait se sentir bien plus seule que ce qu'elle ne laissait paraître. Je tourne finalement la tête, voyant le décor défilé sans que je n'y ai réellement prêté attention jusqu'à présent, sûrement trop distraite. "Où est ce que tu m’emmènes?" Jusqu'à présent elle s'était contenté de le suivre sans trop poser de question.



    « Tu m'dis stop » On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux. Il y a long à dire sur l'histoire du verre à moitié plein, sur le fait de savoir quand dire « stop ». Parfois on veut juste une petite gorgée, d'autres fois on en a jamais assez. Le verre n'a pas de fond, et on en veut toujours plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 3096 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 3 Juil - 18:11


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Cade devait se forcer à ne plus penser à l'inutilité de sa présence à cette soirée ce soir, et au plan foireux que lui avait imposé son contact. Il ne devait pas y penser puisque autrement, il serait capable de se mettre en boule et de tirer la tronche en insultant d'incapable celui qui l'a aidé à maintes reprises depuis qu'il était mis à pieds. Il ne méritait pas ça et Grimes en était aussi conscient. Dans un autre sens, avoir été là ce soir lui avait permit de tomber sur une Savannah qu'il pensait appartenir à son passé et qu'il n'imaginait pas revoir de si tôt, si ce n'était jamais. Le hasard, ou l'échec d'une mission, faisait parfois bien les choses. Cade avait ainsi apprit que la jolie blonde avait été fort agacée par sa fuite et qu'elle avait une personnalité qui gagnait à être connue. Ça, il l'avait déjà préssentit lors de leur rencontre. Mais à ce moment là, il n'avait pensé qu'à une chose: La mettre dans son lit. Ce n'était pas du tout le comportement d'un gentleman, c'était pourtant ce qui s'était passé. Aujourd'hui qu'il la revoyait dans un tout autre contexte et avec tout autre chose en tête, il avait pu la regarder d'une manière différente. Il n'en démordait pas sur le fait qu'elle était très charmante, ces retrouvailles lui avaient permit de confirmer ça sans aucun doute et ce petit moment passé dans cette chambre, en tout bien tout honneur, lui avait donner l'envie de la rattraper avant qu'elle ne se fasse embarquer par un Leonardo DiCaprio façon Loup de Wall Street. James était loin de ressembler à a ça cela dit... mais il avait quand même préféré l'arracher à ce prédateur en or massif.

Le regard espiègle de Cade se tourna vers Savannah. Cette question n'avait pas de sens, elle avait très bien comprit qu'il parlait d'elle. Loin de lui l'envie d'aller se trouver une autre compagnie pour l'instant. Il semblait...comblé par la présence de la jolie blonde pour penser à ça. - Oh non, je n'en aurais pas besoin. Faisant mine de rien, il se dirigea vers sa voiture, garée non loin de là. C'était presque de la provocation et il était certain que Savannah aimait glisser sur ces petites notes là. Il n'en révéla pas plus là dessus, la laissant penser ce qu'elle préférait penser au sujet de ses intentions pour la fin de soirée. Dans tous les cas, elle lui rabâcherait encore longtemps qu'il l'avait "lâchement abandonné" par deux fois désormais. La première fois, elle était endormie, dénudée et uniquement recouverte de façon très sexy d'un drap blanc. La deuxième fois, elle était tout de même habillée et capable de répliquer à sa fuite. Il y avait eu du progrès ! Cade leva les yeux au ciel, prenant un air faussement exaspéré. - Et comme la première fois, tu t'en remettra très vite, j'en suis sûr ! Il était à ses côtés pour y veiller. D'ailleurs, ne l'avait-il pas sauvé des griffes de ce James pour se faire pardonner ?!

"Pas mal" ?! C'était tout ?! L'agent fédéral ne répliqua pas mais il n'en pensait pas moins. Sa voiture était un bijou de collection et il y avait fort à parier que Savannah n'en croisait pas tous les jours. S'il pensait lui en mettre plein la vue avec son bébé, peut être n'était-elle pas si sensible à ce goût très masculin pour les belles caisses. Tant pis, il avait d'autres atouts.... Alors qu'il prenait la route vers il ne savait où encore, Cade amorça une conversation tout à fait sérieuse. Enfin... sans renoncer tout de même à quelques touches d'ironie Made In Cade Grimes. - Non mais tu montrais plus d'enthousiasme pour le genre "Un bar-un inconnu-une partie de jambes en l'air" ! C'était lancé sur le ton de l'humour et d'ailleurs, il ne manqua pas de lui jeter un petit regard de biais et un grand sourire malicieux. Il ne pensait pas non plus que ça la définissait, mais étant donné qu'elle avait vite quitté le château à la manière de Cendrillon avant que ne sonne minuit, il en avait déduit qu'elle ne s'était pas sentit très à l'aise à ce gala de charité... voilà qui leur faisait un point commun.

Sur un ton plus sincère, Savannah lui dévoila finalement la raison de sa présence à cette petite fête. Loin de mettre en scène un moment de total luxure, il s'agissait d'une tante aux moyens aisés et de sa solitude qui embarquait la jolie blonde dans des sorties pas très entrainantes. L'écoutant attentivement, Cade gardait les yeux sur la route. A la fois concentré sur le chemin encore inconnu et l'histoire de Savannah, il lui lança finalement un bref regard. - C'est un bon plan si tu veux profiter du champagne et des petits fours de caviar à volonté...Pour l'ambiance, faudra trouver mieux ! Il avait reposé ses yeux devant lui. - Je suis admiratif du sacrifice... Personnellement, je n'avais pas ce courage. Etant enfant, et même adolescent, il avait été traîné de force dans certains galas avant de se rebeller et de "sécher" les bonnes convenances, faisant de ce fait honte à ses parents.

Grimes appuya légèrement sur la pédale de frein alors que Savannah lui posait cette dernière question. La voiture s'immobilisa devant un feu rouge, le premier qu'ils croisaient depuis qu'ils étaient partis. Il eut alors tout le temps de croiser son regard. - Je pensais te raccompagner chez toi, mais si tu veux aller autre part... Il ignorait même si elle habitait Brisbane ou les environs. Si elle vivait seule, avec sa tante ou qui sait, en colocation. C'était aussi un bon moyen de le savoir et à défaut de pouvoir la recontacter par téléphone, il saurait où elle résidait...










Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1631 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolasAmal
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mer 4 Juil - 21:53


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Je ne sais pas trop ce que j'attends de cette soirée finalement. Je sais que ce n'est pas mon milieu mais je tente de m'y confondre. Je ne me sens pas moi même, et c'est ce moment passé avec Cade qui aura fait surgir la véritable femme que je suis. Les artifices sont toujours présents. Cette robe, ces bijoux, cette chambre à la décoration flamboyantes...il n'empêche que je suis plus vrai que nature face à lui. Il découvre probablement une femme différente comparée à celle qu'il a connu autrefois, il faut dire que j'étais probablement plus sensuelle et drôle dans ce bar, mais là, le contexte est différent. Je devais lui faire savoir que je n'avais pas apprécié son départ précipité, juste pour l'histoire. Dans le fond, j'avais tout autant profité de lui de la situation et de lui, ca m'avait sûrement bien arrangé qu'à l’époque il ne cherche rien de sérieux et dans le temps.  Le fait que nous ayons déjà passé la grande étape nous permettait une certaine liberté. La provocation est de mise dans nos échanges et ca me plait malgré moi. Il attire mon attention malgré lui, c'est assez rare dernièrement.

Nous quittons finalement cette soirée, je ne réalise même pas ce qui peut advenir ensuite, je me contente de rejoindre la rue, marchant à ses côtés alors que la discussion reprend finalement entre nous. La remarque qu'il a pu émettre est parvenue à m'amuser, bien que je ne fonde absolument rien. Peut être cherche t-il simplement à passer un bon moment, et j'entends par là un moment purement anodin qui ne terminera pas dans un lit cette fois. Ou alors j'imagine que monsieur a envie de se mettre quelque chose sous la dent, et que sa détermination lui permet d'être aussi confiant à ce sujet. C'est peut être la raison pour laquelle je lui parle de ces bars et d'une fille qu'il pourrait y trouver. C'est assez inconvenant sachant que j'ai été l'une d'entre elles une fois, c'est vrai, mais comme il l'a si bien fait remarquer, ce n'est pas moi, ce n'est pas ce que je suis. "Oh non, je n'en aurais pas besoin. " Je hausse les sourcils, laissant naître un sourire amusé malgré moi. Non, il ne devait pas y voir une quelconque ouverture avec moi, il n'empêche que son assurance parvenait à me faire rire. "Ton optimisme me fait rêver" répliquais-je sur le ton de l'ironie. En attendant, j'étais quand même la nana qui lui suivait jusque dans sa voiture alors qu'il ne m'avait rien proposé de concret, et ca ne semblait pas m'effrayer plus que ça. Il évoque cette fameuse rencontre que j'aurais eu le temps de faire pendant que lui fouillait de fond en comble cette propriété luxueuse. "Et comme la première fois, tu t'en remettra très vite, j'en suis sûr !" Je hoche de la tête pour confirmer. "C'est déjà fait. J'ai un véritable coeur de pierre maintenant grâce à toi." Les déceptions amoureuses auraient été plus facile à vivre si elles étaient toutes réalisées par Cade. Malheureusement, les dernières en dates me concernant sont loin d'être si agréable à évoquer. Je finis enfin par découvrir le fameux carrosse, qui est loin de ressembler à une vieille citrouille, c'est vrai. Je ne vais cependant pas lui donner le plaisir de jouer la nana excitée à l'idée de pouvoir embarquer à bord, ca lui ferait trop plaisir. Il n'empêche que j'aime le modèle, bien que je me contente de le contempler discrètement.

Il effectue une manœuvre, ne tardant pas à réitérer la question qu'il avait déjà posé lors de nos retrouvailles dans cette chambre. Est ce que ça a réellement de l'importance? Savoir que je suis une de ces filles pleine aux as le pousserait t-il à me jeter hors de sa voiture? Sa remarque parvient cependant à me soutirer un rictus. "Non mais tu montrais plus d'enthousiasme pour le genre "Un bar-un inconnu-une partie de jambes en l'air" ! Mon regard reste posé sur ce dernier qui me provoque sûrement, et cela se confirme par ce sourire mesquin qu'il m'accorde. "Pour un mec qui semble avoir enchaîné les aventures de ce genre , je semble avoir marqué ton petit coeur!" fis-je remarquer sur le même ton ironique qu'il employait à l'instant. "Il t'a fallu si peu pour que tu tombes amoureux?" Je penche la tête par dessus mon épaule, faussement attendrie avant de sourire en hochant négativement de la tête. Je m'accorde un petit instant avant de me lancer dans l'explication de ma présence à cette fête. C'était pas glorieux, c'était encore moins sexy, mais c'était ma véritable histoire pour le coup. Mon regard se perd un instant sur la route avant de croiser celui de Cade. Je ne voulais vraiment pas plomber l'ambiance avec ce genre de détails et je lui fis comprendre par un sourire en coin. "C'est un bon plan si tu veux profiter du champagne et des petits fours de caviar à volonté...Pour l'ambiance, faudra trouver mieux !" Je hausse les sourcils, ne pouvant qu'approuver. "Je suis admiratif du sacrifice... Personnellement, je n'avais pas ce courage." Je plisse doucement les yeux en sa direction, ayant pour ma part le loisir de l'observer sans interruption. "Tu n'avais...?" Ca sous entend par là une petite de son histoire. C'est assez intriguant, lui qui semble montrer un tel mépris pour ce genre de gens ou de fête devait alors y être confronté. Mais j'imagine que les langues vont être difficile à délier, il faut dire que nous sommes plutôt doué pour les démonstrations affectives et les duels de réplique, mais lorsqu'il s'agissait de devoir se livrer, ça semblait soudainement plus compliqué.

J'ai finalement, après tout de même quelques minutes, la présence d'esprit de demander où il m'amène. Non pas que je doute de lui et de ce statut professionnel qu'il a fièrement avoué, mais il est peut être plus sage de savoir ce qui m'attend. "Je pensais te raccompagner chez toi, mais si tu veux aller autre part..." . La lutte s'installe dans mon esprit. Il serait effectivement plus raisonnable de rentrer, d'autant que je porte toujours cette robe dans laquelle je me sens ridicule, mais une partie de moi est prête à contourner les codes pour passer un moment détente qui réserve peut être bien des surprises. Et puis clairement, je n'ai pas envie que ce moment avec Cade s'arrête ainsi alors...Le destin s'est arrangé pour nous mettre à nouveau sur le chemin l'un de l'autre, autant voir ce qu'il attend de nous. "J'ai bien envie d'un verre pour me désaltérer" avouais-je avec une certaine prestance. Avant que cela ne soit interprété par une envie de finir chez lui, je m'empresse de préciser "Il y a un bar au coin de cette rue....Si tu veux bien m’accompagner, evidemment?" demandais-je en jouant la carte du charisme pour tenter d'arriver à mes fins. Je ne me voyais pas entrer dans un bar habillée ainsi, et attirer de ce fait des personnes un peu trop intéressé. "Promis, je tâcherais de garder mes vêtements correctement en place cette fois" dis-je tout en sortant du véhicule. Ca lui laissait entendre que c'était en tout bien tout honneur, que je n'allais pas réitérer l'expérience de la première fois, au risque de le décevoir.

Nous passons la porte de ce bar, nous retrouvant plongé dans l'odeur du vieux et du bois. Sans plus attendre, deux hommes attablés au comptoir tournent leur regard vers nous. Il faut dire que j'ai l'air d'une poule de luxe dans cette tenue, et lui un homme d'affaire venu ici pour profiter des services que je pouvais proposer. Je me pince les lèvres avant d'avancer dans la pièce, venant à rejoindre l'arrière salle, suivie de près par Cade. Au beau milieu de la pièce, quelques tables de billard pour les amateurs de jeu. Je contourne l'une d'elle, inoccupée, jetant un coup d’œil par dessus mon épaule vers Cade. "On se fait une partie?" Il pouvait y avoir plein d'autres moyens de se divertir autre que les caresses et baisers langoureux, pas vrai? "Celui qui fait rentrer une boule a le droit de poser une question à l'autre?" proposais-je afin de rythmer le jeu. Mes mains viennent se poser doucement sur le rebord en bois. "A moins que tu es peur de te faire mettre au tapis par une fille?" le provoquais-je pour m'assurer qu'il me suive.



    « Tu m'dis stop » On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux. Il y a long à dire sur l'histoire du verre à moitié plein, sur le fait de savoir quand dire « stop ». Parfois on veut juste une petite gorgée, d'autres fois on en a jamais assez. Le verre n'a pas de fond, et on en veut toujours plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 3096 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Ven 6 Juil - 15:23


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Cade ne se souviendrait certainement pas de cette soirée comme étant la plus fructueuse en terme d'esprit professionnel. De bout en bout, cela n'avait vraiment pas été une réussite malgré toute la bonne volonté qu'il y avait mit. Hormis à l'entrée de la petite fête, il n'avait pas vu son suspect, il s'était retrouvé bien vite entouré de personnes qui sentaient bien trop les billets de banque à son goût et pour finir ses recherches avaient été périlleuses, fragmentées, troublantes parfois et surtout il n'avait rien trouvé puisqu'il n'y avait rien eu à trouver ! Le seul point positif du soir, ce n'était certainement pas le fait qu'il était incognito et qu'il ne s'était pas fait repéré...c'était plutôt cette rencontre avec Savannah. La jeune femme lui avait réservé un accueil un peu froid bien qu'elle n'était que légèrement vêtue, et pourtant, très vite, l'ambiance avait été toute autre. Sans doute grâce aux trois agents de sécurité qui avaient débarqués et qui avaient donné une toute autre atmosphères à ces retrouvailles. Tout ça avait été clairement aidé par le sarcasme indubitable de Grimes et la répartie de Savannah...Alors s'il devait finir la soirée, autant le faire en compagnie de cette seule "note positive" et dans une atmosphère où il se sentait bien plus à l'aise.

L'agent fédéral ne comptait partir en quête d'une compagne pour la nuit, il ne chercherait pas à combler le manque de bol de cette soirée pour la rendre un peu plus enivrante. Il se trouvait que la petit jeu instauré entre Savannah et lui suffirait à le contenter, même s'ils en venaient à se séparer sur un perron en émettant la possibilité de se revoir que plus tard. La jolie blonde répliqua, elle savait bien que Cade voulait parler d'elle quand il lui assura qu'il n'aurait pas besoin de regarder ailleurs pour bien finir la journée. Son sourire trônait toujours en plein milieu de son visage bien qu'il tentait de le dissimuler pour rester un brin crédible. - Je fais cet effet là parfois. Tu ne m'en veux pas au moins ?! Un coeur de pierre ? Cade doutait véritablement que cette jeune femme était fermée à toute émotions et à tout sentiment. Et il doutait encore plus que cela puisse être de sa faute a moins qu'elle soit tombée amoureuse de lui à la minute où ils s'étaient aperçu dans ce bar et qu'il ait brisé tous ces rêves les plus fous en fuyant leur chambre.

Sur ce coup là, Savannah n'avait pas tord. Bien sûr qu'il n'était pas tombé en amour devant elle et aussi soudainement, ce n'était pas son genre. Mais il ne niait pas, intérieurement, qu'elle l'avait marqué. Par son physique évidemment, mais aussi par plusieurs autres choses: Son charisme, son sens de la répartie, son regard plutôt déconcertant par moment et surtout par l'originalité qu'elle présentait en elle: celle de ne pas être une habituée des "relations" d'un soir. Elle avait fait preuve d'une différence notable dont Cade se souvenait avec un réel et un malin plaisir. Un rictus le prit de court pendant que ses yeux ne quittèrent pas la route. Devait-il lui avouer, là, qu'il n'avait pas oublié cette nuit avec elle, même des mois après ? Elle ne l'ignorait certainement pas. - Je vais peut être te décevoir mais je ne crois pas aux coups de foudre... Ceux-ci étant bien trop romantique pour lui. Si physiquement il ne mentait jamais quand il croisait une jolie fille, il lui avait toujours fallu du temps pour s'attacher à l'une d'entre elles. Il lui fallait du temps pour accorder sa confiance et surtout pour se dévoiler auprès de quelqu'un. Autant dire que ça ne facilitait pas les choses et que ça expliquait le fait qu'il n'ait eu que très peu d'histoires sérieuses.

En parlant de confessions, Grimes en disais trop, ou pas assez. Et Savannah en profita pour creuser sur la question. Il lui jeta un bref regard un peu plus sérieux et regarda la chaussée en osant évoquer un peu plus cette période dont il se passerait volontiers. - Mes parents m'ont trainé dans toutes sortes de dîners mondains, de galas ridicules où tout le monde se lance des compliments hypocrites à la figure avant de te descendre par derrière. Jusqu'au jour où j'en ai eu ras-le-bol... J'ai passé mon tour à leur grand désespoir. Woaw. Quelques mots sur ses parents et sur le monde dans lequel il avait vécu, c'était déjà énorme. Savannah pouvait s'en sentir satisfaite. Il s'arrêta cependant là, ne s'étendant guère plus sur Londres, sur la bourgeoisie de sa famille et sur sa rébellion d'ainé. Le contexte n'était pas encore favorable à tous ces détails...

Stoppés par un feu rouge, l'éventualité que Savannah voulait poursuivre la soirée avec lui lui traversa l'esprit alors qu'il pensait la raccompagner. Il l'imaginait comme ça: peut être secouée par tout ce qui était arrivé et avec l'envie de se reposer et de faire le point. Il s'avérait que Cade faisait fausse route et que, quitte à lui faire imaginer encore bon nombre de choses, elle proposa d'aller prendre un dernier verre. Grimes ne pu s'empêcher de sourire, ses yeux étaient restés bloqué sur son visage fin et agréable, dont la lumière rouge-rosée du feu éclairait une partie. - Je ne dis jamais non à une telle proposition et je pense avoir mérité un petit remontant, en bonne compagnie ! Souriant plus grandement, il reposa ses yeux devant lui. La lumière rouge passa au vert. Il passa la première et la Chevrolet repartait. - Si jamais... je serai toujours là pour remonter cette fermeture éclair. Ou la descendre, au choix... Un petit regard vers elle et puis la trajectoire de la voiture effectua un virage pour aller se garer près du bar indiqué.

L'ambiance du bar différait clairement du palace qu'ils avaient quittés et Cade se sentit, sans surprise, bien plus à l'aise. C'était le cadre qu'il connaissait et qu'il avait apprivoisé durant plusieurs années avant de se fondre dans le décor à la perfection. Enfin... fringué autrement. Bien qu'il avait retiré sa cravate et que sa chemise n'était plus aussi nickel qu'en début de soirée, il restait habillé comme s'il sortait d'un mariage ! Ses yeux parcouraient la salle pendant qu'il suivait Savannah jusqu'à une table de billard. Ce qu'elle lui proposa alors sonna comme un défi et Dieu savait qu'il adorait les relever, ceci même si ça impliquait qu'il devrait se montrer d'une honnêteté implacable auprès d'elle. Cela faisait partie du jeu d'après ce qu'il comprenait. Tout sourire, il se débarrassa de sa veste de costume qu'il déposa sur le dossier d'une chaise en bois près d'eux. Il ouvrit encore un bouton de sa chemise blanche, histoire de se mettre à l'aise. - Je relève le défi mais pas que pour la gagne ! Non, Savannah l'intriguait bien trop. La victoire ne serait qu'un plus malgré son côté mauvais joueur. Il attrapa le triangle, rassembla les boules en bout de tapis. - Pas de joker qui tiennent. On ne se défile pas ! Et je vais faire preuve de galanterie en te laissant commencer ! Il avait retiré le triangle et attrapé une queue de billard. Une serveuse passa par là et s'arrêta auprès de lui. - Qu'est ce que je vous sers ? Sans la regarder, préférant rester concentré sur la jolie blonde et sur le coup qu'elle allait faire, Cade répondit. - Un scotch pour moi. Cette partie endiablée promettait d'être vraiment intéressante...si on omettait les révélations qu'il pourrait possiblement faire également de son côté...










Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1631 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolasAmal
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Lun 9 Juil - 23:22


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
C'est assez étrange, je n'avais pas pour habitude de montrer qui je suis réellement si facilement, surtout auprès des hommes. J'ai beau avoir du caractère, je reste une femme assez réservée et mystérieuse dans un premier temps. J'aime donner la meilleure opinion de moi. Peut être parce que je ne veux pas faire fuir celui qui me fait face. Mais là avec Cade...Je ne parviens pas à rentrer dans la case de la femme parfaite, celle qu'on attend que je sois, celle qui se doit d'être raisonnable et qui a des valeurs. Il faut dire que notre relation a déjà démarré de façon improbable, et démesurée, du moins, à mon sens. Et même si cela s'est résumé à quelques heures de rires, de séduction, et de découverte de l'autre, d'un point de vue plutôt -surtout- "physique", j'ai cette sensation étrange de sécurité en sa présence. Je sens que je peux lui faire confiance, malgré une attitude qui laisse parfois à désirer, des blagues sarcastiques, et un côté 'je m'en foutiste'. Je le lui ai prouvé au travers de cette nuit passée ensemble, mais aussi ce soir alors que j'étais parvenue à me fondre dans ce rôle afin de lui sauver la peau. Peut être que j'avais sentis au loin ce statut qui témoigne de l’intégrité dont il fait preuve envers la nation, ou peut être que malgré tous les aléas que nous avons pu rencontrer depuis le premier regard que nous avions échangé, j'étais parvenue à comprendre que j'appréciais sa présence et qu'il ne chercherait pas à me faire de mal, du moins, pas de façon intentionnelle. On ne peut pas dire que mon retour ici faisait plaisir à tout le monde, bien au contraire, et c'était mérité, je ne pouvais pas le reprocher, ca faisait partie du deal avec le retour. Mais c'était agréable de sentir que pour une fois on ne me jugeait pas sur les erreurs que j'avais pu commettre mais plutôt sur la femme que j'étais là tout de suite. Ce cher Grimes avait les bons mots pour parvenir à me satisfaire en plus de cela. Il n'empêche que la plupart du temps, c'était ce flux de provocation qui parvenait à me faire apprécier notre échange. "Je fais cet effet là parfois. Tu ne m'en veux pas au moins ?!" Mon regard croise le sien, et je peux parvenir à retenir un sourire face à celui qui trône sur son visage. Il a gagné ce round, je ne parviens pas à répliquer sans avoir l'être crédible cette fois. Je me contente donc de hocher négativement de la tête tout en souriant. Du rêve, il en vendait avec sa voiture. J'étais plus pour l'originalité que le luxe, et pour le coup, il avait un beau bijou entre les mains qui pourrait sûrement rivaliser avec la mienne, si celle-ci n'avait pas décidé de me lâcher subitement.

Assise sur le siège, je suis soudainement curieuse face aux hypothèses qu'il semble émettre me concernant, comme s'il parvenait à me cerner. Cela m'amuse, et ce sujet va d'ailleurs rapidement prendre une tournure assez particulière alors que nous venons de nouveau à évoquer le rapprochement que nous avions vécu. Il semble avoir été marqué par cette nuit qui a pourtant été classé sans suite malgré une complicité naissante. Est ce que j'ai droit à un traitement de faveur? " Je vais peut être te décevoir mais je ne crois pas aux coups de foudre..." Je pose la main sur mon cœur, faussement blessée. "Oh mais quelle déception. Je pensais que tu avais craqué tout de suite sur moi, et que tu m'imaginais être la mère de tes enfants, celle qui laverait ton linge et préparait ton repas tous les soirs en attendant que tu rentres sagement à la maison." Je souris avant de me pincer les lèvres, comme pour me punir d'avoir de telle pensée. Cette femme parfaite, j'aurais dû l'être, j'avais une famille qui m'attendait à la maison, et pourtant...J'avais fuis. Ce genre de remarque venant de moi était mal venue. C'était immorale. Je parviens cependant à cacher se trouble, me concentrant sur un sujet plus sérieux : la raison de ma présence ici. Et pendant plusieurs secondes, comme deux adultes responsables, nous parvenons à faire des aveux plutôt personnel. Ces moments sont assez déconcertant. Nous sommes tellement habitués à être sur le ton de l'humour que nous en oublions presque que l'autre a probablement une vie tout a fait banale qui mérite d'être raconté. Nous sommes moins à l'aise, mais il n'empêche que nous accordons tout autant notre attention à ce que l'autre peut vouloir nous donner. Et j'apprends par là qu'il vient d'une famille qui a fréquenté le beau monde, exactement le même genre de personne que l'on venait de quitter. Mon regard se perd silencieusement sur son profil, accordant une attention particulière mais aussi une réflexion à ce qu'il me livre. Il ne faut pas se fier aux apparences, Cade en était bien la preuve. J'imagine que j'ai encore beaucoup à apprendre sur lui, et cela attise encore plus ma curiosité sur ce personnage qui est tout sauf ordinaire. "L'adolescent rebelle..." Un doux sourire se dessine sur mes lèvres, c'est probablement la chose qui me paraissait la plus censée dans son histoire. Ca reste touchant.

Malheureusement, cette soirée pourrait finalement s'achever dans les minutes à venir puisqu'il nous faut prendre une direction. Mon esprit me torture l'espace de quelques secondes alors qu'un choix s'offre à moi. Je ne veux pas qu'il se fasse de fausses idées, en attendant, je n'ai pas plus envie que la soirée se termine finalement. Si j'ai passé la dernière heure à rêver du moment où je passerais la porte de chez moi, maintenant que je suis dans cette voiture avec cet homme, je ne parviens pas à m'y résoudre. Et je joue la carte du pécher. Je sais que ca pourrait m'attirer des problèmes, je ne suis pas à Los Angeles, beaucoup me connaissent ici, et les rumeurs pourraient rapidement me mettre dans une situation des plus compliquées. Je parviens à dédramatiser la situation, je ne vois pas ce qu'il y a de mal à boire un verre en tout bien tout honneur avec un ami - hormis cette tenue qui me donne un air aguicheuse, et le fait que je me suis envoyée en l'air avec l'homme en question après seulement quelques heures passées ensemble. Son sourire parvient à me faire rouler doucement des yeux, comme s'il semblait déjà s'enjouer d'une bataille une fois de plus remportée.  "Je ne dis jamais non à une telle proposition et je pense avoir mérité un petit remontant, en bonne compagnie !" Je souris malgré moi et hoche de la tête pour confirmer. "NOUS l'avons mérité. C'est pas facile tous les jours de jouer la comédie pour la bonne cause" répliquais-je." Si jamais... je serai toujours là pour remonter cette fermeture éclair." Je le regarde fixement, ne parvenant pas à retenir un rire face à cette remarque. "Je tâcherais de m'en souvenir si je viens à renouveler la partie 'Un bar-un inconnu-une partie de jambes en l'air', et que j'ai besoin d'aide" m'amusais-je. Je ne comptais absolument pas réitérer l’expérience, surtout dans cette ville. Et désormais, il me connaissait assez pour savoir que je plaisantais sur le sujet.

Nous nous retrouvons dans ce bar, qui heureusement pour nous, ne fait pas salle comble. Cela nous laisse un peu d'intimité, et réduit mes chances pour que je sois aperçue. Il faut dire que le cadre donne le goût d'une légende, comme s'il était resté bloqué dans le temps. Il manque juste les têtes d'animaux empaillées accrochées au mur. Je suis rapidement attirée malgré moi vers une table de billard. Il faut dire que je suis une adepte de ce jeu, j'ai eu la chance d'avoir pu en avoir une dans la maison familiale lorsque j'étais plus jeune. Et pour détendre d'avantage l’atmosphère, je propose à Cade une petite partie. Mais pour rendre cette dernière plus attrayante, je propose un jeu qui pourrait rapidement devenir gênant si l'un de nous venait à perdre. Je l'observe, haussant les sourcils avec ce sourire provocateur à souhait que j'aime utiliser pour troubler celui qui me fait face.  " Je relève le défi mais pas que pour la gagne !" Je penche la tête, voyant qu'il semblait y trouver un intérêt particulier lui aussi. Je l'observe du coin de l'oeil, attrapant l'autre queue de billard alors que je contourne la table doucement, faisant glisser doucement mes doigts sur celle-ci. "Ca me va" avouais-je. Je tire sur le bas de ma robe, ne voulant pas attirer d'avantage l'attention, bien que cela pourrait m'aider à vaincre mon adversaire. Je me mets en position, observant avec attention le tas de boule regroupées au centre de la table. Une voix féminine vient cependant troubler ce moment de concentration ultime pour prendre les commandes. "Un dry martini pour moi"dis-je sans détourner le regard alors que mon premier coup vient à casser le tas, balançant les boules un peu dans tous les sens, avant que trois viennent à se diriger vers les trous. Je me pince la langue entre les dents, pas peu fière de moi. Je tourne le regard vers Cade pour m'assurer qu'il n'a pas prit la fuite et souris de façon mesquine. "Okay, on va commencer doucement... Le nom de ton premier animal de compagnie?...T'as des frères et sœurs?...et...le surnom que te donnait tes parents quand t'étais plus jeune?" J'étais pour le moment avenante, mais si ca pouvait permettre qu'il m'épargne lui aussi ensuite... Je fais quelques pas avant de me placer à nouveau devant une boule, me pinçant la langue avant de donner le deuxième coup et de parvenir à mes fins pour la deuxième fois en envoyant celle-ci au 'tapis'. Mon corps est toujours penché au dessus de la table alors que Cade me fait face de l'autre côté. "Je t'avais dis que j'étais douée au billard?" demandais-je en fronçant les sourcils, avant de laisser échapper un rire. "Hum....Ta plus longue relation sérieuse?" Ah, voilà qui allait devenir plus intéressant, et le coup réussi suivant me permit de pouvoir amorcer la suite de ce question. "Et quelle était la raison de la rupture?". Je semble briller ce soir, je sais pourtant en observant la table que les choses risquent d'être désormais plus compliquées. Et malheureusement, je ne ferais que déplacer l'une d'elles. Je souris cependant, fière d'avoir pu lui soutirer quelques informations par mon expérience d'antan. La serveuse revient d'ailleurs avec nos verres, semblant vouer une attention toute particulière à notre cher pingouin en chef. Je détourne le regard vers ce dernier pour le réaliser et ne peux m'empêcher de sourire face à cette constatation. Il faut dire qu'il envoie du lourd en smoking, on ne peut pas lui en vouloir.



    « Tu m'dis stop » On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux. Il y a long à dire sur l'histoire du verre à moitié plein, sur le fait de savoir quand dire « stop ». Parfois on veut juste une petite gorgée, d'autres fois on en a jamais assez. Le verre n'a pas de fond, et on en veut toujours plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 3096 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 10 Juil - 18:25


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
D'ordinaire, après de telles péripéties et surtout après un résultat aussi décevant, Cade aurait prit le chemin seul vers le premier bar potable du coin avec dans l'esprit de boire un verre et de quitter les lieux, encore partiellement tendu et soûlé d'avoir gâché sa soirée. Ou bien, il se serait dirigé rapidement vers son petit appartement à la décoration un peu bordélique pour s'affaler directement sur son lit et se refaire l'inutilité de ses actes et les raisons de sa présence en Australie, les yeux rivés sur le plafond. En aucun cas, en entrant dans cette grande maison il aurait pensé en ressortir avec une fille à ses côtés, et il aurait encore moins songé à Savannah. Les soirées mondaines, ce n'était pas là où on faisait les meilleures rencontres. Sauf si on tient à repartir avec un bon parti, là oui, y'avait du choix. Et comme l'argent n'était pas du tout la motivation de Grimes en ce qui concerne les possibles rencontres, aucunes chances ou presque qu'il sorte au bras d'une jolie jeune femme. Pourtant... Il se retrouvait bien dans sa voiture, avec une blonde très sexy qu'il connaissait déjà physiquement mais dont il appréciait sincèrement la compagnie et la répartie. Il s'amusait d'ailleurs à y répondre avec sa fidèle amie l'ironie, de façon à avoir le dernier mot et lui montrer, sans le vouloir, qu'il n'était pas du genre à laisser son interlocutrice prendre totalement la main sur leur conversation et sur la suite des événements. Cade était comme ça: il aimait maîtriser les choses que ce soit par la force physique ou par la force des mots, face à un yéti de trois mètres aux allures menaçantes ou devant une fine et charmante demoiselle au regard aguicheur. La deuxième possibilité étant bien plus amusante et débouchait bien plus souvent sur un bon moment.

Le personnage blessé et déçu d'apprendre que Cade n'était pas le type fleur bleue qui se met à genoux avec des fleurs au premier regard était bien tenté. Parce qu'ils avaient déjà vécu la première rencontre, les premiers regards et les tous premiers échanges, Savannah et Grimes savaient bien quoi attendre l'un de l'autre. Il n'était pas du genre à fondre comme une glace au soleil devant une fille, et elle ne semblait pas être l'une de ces femmes à observer son téléphone en attendant qu'on la rappelle après un bon restaurant et quelques compliments. Du moins, il ne la pensait pas comme ça et elle, elle avait pu constaté d'elle même qu'il se contentait parfois à tord d'un bon verre et d'une nuit torride avant de disparaître façon Invisible Man. - Non j'ai vite compris que tu n'étais pas ce genre de femme. C'est peut être pour ça que j'ai préféré prendre mes jambes à mon cou, vas savoir...! Oh non, Cade était loin d'être macho. Certaines fois, son comportement et ses répliques pouvaient être interprétés comme tel mais il n'en était rien. Du respect, il en avait et même pour les femmes qu'il mettait dans son lit que pour une heure ou deux. La question ne s'était jamais véritablement posée, néanmoins, il doutait fortement qu'il agirait comme un mari insensible et complètement ignorant des libertés et des envies de son épouse. Les quelques rares jeunes femmes avec qui il avait passé plus de trois mois ne s'étaient pas plains de ses agissements, bien au contraire. C'était bien surprenant de le voir se comporter en couple... Comme c'était bien étonnant de le voir changer d'attitude quand il évoquait son passé. Cade n'était jamais à l'aise quand il s'agissait de parler de lui, que ce soit au passé ou au présent. Ses yeux ne reflétait plus de sarcasme et un voile de sérieux était tombé sur son visage à la moindre évocation de Londres, de ses parents ou du monde qu'il avait quitté sans regret. Il existait tellement d'autres sujets  capable de lui faire le même effet ! Cette carapace, quasi-inexistante quand il plaisantait devenait aussi dure que la roc quand les confessions étaient de mises. Voilà pourquoi il se contenta d'esquisser un faible sourire aux deux seuls mots de Savannah qui résumaient très bien la situation en soit. "Adolescent rebelle", elle n'imaginait pas à quel point ça correspondait à ce qui s'était passé !

Savannah disait vrai. Tous les deux avaient formés un bon duo devant les agents de sécurité, de vrais acteurs professionnels et ils avaient largement mérité un petit remontant dans un espace un peu moins guindé. Le genre de lieu que Cade affectionnait parce qu'il n'y avait pas à se prendre la tête avec une quelconque tenue et parce qu'il y avait toujours moyen d'oublier un peu le monde extérieur, le temps de quelques heures. Grimes laissa échapper un léger rire quand elle reprit sa formule un bar-un inconnu-une partie de jambes en l'air. C'était une formule qu'il avait expérimenté plusieurs fois contrairement à la jolie blonde. Il émettait un gros doute sur le fait qu'elle remette ça et il haussa les sourcils. -  Permets moi d'en douter... Il lui lança un petit regard plein de défi et bien qu'elle pourrait tout à fait avouer le contraire, Cade restait persuadé qu'elle n'était pas la fille de plusieurs coups d'un soir.

Bien vite, leurs intérêts s'était portés sur cette table de billard. Comme si elle se dressait là juste pour eux, elle les attendait, eux et toutes les révélations qui émaneraient de cette partie endiablée qui commençait selon une belle idée de Savannah. Grimes avait suivit. S'il adorait gagner, il ressentait bien plus l'envie d'en savoir plus sur elle. Peut être était-ce l'occasion de confirmer ou non toutes les suppositions qu'il s'était faite à son sujet depuis ces retrouvailles. Les commandes étaient passés auprès de la serveuse qui s'éloigna, non sans lancer un bref sourire à l'agent fédéral qui se voyait déjà bien concentré sur le début de partie. Le triangle fut bien vite, et parfaitement cassé. Les questions ne tardèrent pas à s'enchainer. Tenant sa queue de billard, calé sur le sol du bar, Cade ne s'attendait probablement pas à ce type de curiosités. Les yeux rivés sur Savannah, il rit brièvement sans même savoir pourquoi. Il s'agissait de questions comme tant d'autres cependant il en attendait de plus... recherchées. Elles viendraient, c'était bien le but de cette partie et il en était tout à fait conscient. Avec une certaine nonchalance, il s'éxécuta face au bon premier coup de Savannah. - Mon premier animal de compagnie était un petit beagle et il s'appelait Elvis. Je lui trouvais un petit déhanché assez drôle quand il marchait ! Ce qu'il omettait volontairement de raconter, c'était qu'il avait recueillit ce chiot contre l'avis de ses parents et que sa garde lui avait retiré bien rapidement... - J'ai une soeur et deux frangins. J'ai la chance d'être l'ainé de cette joyeuse fratrie ! Encore une fois, il gardait les détails pour une autre fois. - Et... mes parents ne m'ont jamais donné de surnom. J'étais juste... Cade. Cade Grimes où le fils attendu et sur lequel reposait beaucoup d'espoirs. Certains amis cependant se plaisent à l'appeler Superman pour son envie de toujours venir au secours des autres. D'autres le surnomment Cadoudou. Moins avantageux, il se passa de cette information. Après tout, la question portait sur ses parents, pas ses amis.

La partie continuait, et la jeune femme le surprenait avec un autre coup réussi. Non, il ne connaissait pas son niveau mais il le découvrait petit à petit, réalisant qu'il devrait se révéler bien plus tôt que ce qu'il n'aurait pensé. - Non... mais je vois que tu as pas mal de talents cachés. Celui de le rendre fou le temps d'une nuit en avait été un également. Grimes observa attentivement la position de Savannah, et ce coup qu'il accueillit avec un sourire. Ah ! Voilà donc que les choses sérieuses commençaient. Une question sur sa plus longue relation...c'était bien choisi. Cade baisa les yeux avec un fin sourire de façade sur les lèvres. Il redressa le regard et avant même qu'il ne puisse répondre, le deuxième coup et la question qui allait avec surgissaient. L'agent fédéral fit quelques pas autour de la table, il bu une grande gorgée du verre qui venait de lui être servit et le déposa sur un angle. - Elle a duré près d'un an. Pas plus. Ce ne devait pas être une surprise pour elle qui commençait à comprendre le personnage. - On s'est rencontrés à Denver, on a vécu ce qu'on devait vivre et puis...elle m'a demandé plus. J'étais concentré sur ma carrière et j'ai fais mon choix...Deux jours après, j'étais dans un avion pour Los Angeles. Ce n'était que quelques mots mais cela résumait bien cette histoire. En 2010, il avait la chance de pouvoir partir pour LA et d'entrer au sein du FBI. Il avait préféré devenir cet homme égoïste aux yeux de la jeune femme pour qui il avait des sentiments réels plutôt que d'assumer, d'emménager avec elle et peut être de construire un foyer. Si cela avait été sa plus longue histoire, elle n'avait pourtant pas été la plus intense... Mais encore une fois, la question ne portait pas là dessus.

Enfin, c'était à son tour de briller. Cade prit place sur le côté de la table, se pencha un peu pour examiner le jeu et visa la boule blanche pour que, sans forcer, une boule tombe un peu plus loin. Il se redressa avec un grand sourire. - Que fais-tu à Brisbane ? fit-il en se replaçant pour un second coup. Première question simple, mais à laquelle la jolie bonde n'avait toujours pas répondu. Ce qu'elle cachait pouvait être aussi anodin qu'important, alors autant mettre les pieds dans le plat tout de suite. La tante fortunée, ça fonctionnait pour la soirée, mais il doutait qu'elle ait fait tout ce voyage depuis Los Angeles pour rendre service à Tata. Une autre boule tombait dans le trou du milieu latéral. - Si tu n'es pas une adepte des histoires d'un soir, tu es forcément habituée à des relations bien plus sérieuses. Il s'avançait doucement vers elle, la regardant en finissant sa question. - Tu es fiancée, mariée ou peut être...divorcée ? Trois solutions pour une seule question. Il voulait savoir où elle se situait afin de mieux la cerner. Le troisième coup de Cade ressembla à celui de Savannah... la boule qu'il visait heurta le côté de la table et s'arrêta au milieu des autres. Serrant les dents, il alla reprendre son verre en main...










Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1631 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolasAmal
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mer 11 Juil - 22:14


Cette soirée prenait une tournure assez particulière. Je me retrouve dans cette voiture, à ses côtés, et je finis par me convaincre que j'ai bien fais de me laisser convaincre de venir à cette soirée. Si les choses ne se sont pas passées exactement comme je l'aurais espéré, il n'empêche que la présence de Cade venait rattraper un peu le tout. Je n'aurais jamais pensé que l'on puisse un jour se croiser à nouveau, surtout dans un tel contexte, et je me surprends à voir que nous avons toujours ce petit feeling qui rend nos échanges attrayant. Il n'est pas le genre d'homme que je fréquente en général, sûrement trop imprévisible, c'est pourtant ce qui m'avait poussé dans ses bras la première fois, et d'une certaine façon, j'ai l'impression de réitérer l’expérience en me trouvant à ses côtés alors que je ne sais absolument pas dans quoi je m'embarque. Je reste juste persuadée que je peux lui faire confiance et qu'il restera respectueux, c'est donc suffisant. Les remarques vont bon train alors que je le taquine sur un éventuel coup de coeur qu'il aurait pu avoir à mon égard, sans y fonder clairement grand espoir. S'il appréciait ma présence ce soir, je reste la femme qu'il aura oublié le lendemain, il me l'avait bien fait comprendre la première fois, et je n'attendais aucune suite de ce contact que nous avions à présent. "Non j'ai vite compris que tu n'étais pas ce genre de femme. C'est peut être pour ça que j'ai préféré prendre mes jambes à mon cou, vas savoir...!" J'ouvre la bouche, stupéfaite avant de répondre, énumérant les faits sur les doigts de ma main. " Alors...Je ne suis pas celle qui traîne les bars pour un coup d'un soir...Je ne suis pas non plus l'épouse et mère parfaite...Mais qui suis-je?" Il semblait être plus au courant sur le sujet que moi. Mais il n'avait pas totalement faux, c'est ce qui était le plus pathétique au final.

Si notre conversation est prenante, il n'empêche qu'il faut peut être que je sache où il m'amène. Une proposition est faite, et je ne prends pas longtemps avant de décider de l'issue de cette soirée. D'ici demain, nous aurons sûrement repris le cours de notre vie comme si nous nous étions jamais revus, c'était inévitable et sûrement plus sage pour l'un comme pour l'autre, il n'empêche que je n'avais pas envie que ce moment se termine maintenant, au moment où la soirée m'apporte amusement et légèreté. Les personnes comme Cade, un peu insouciante sont rares, j'aimerais en profiter encore un peu. Je lui soumets donc l'idée de prendre un verre. En tout bien tout honneur évidemment, disons que ça permettra de clôturer  en beauté cette mission que nous avons mené ensemble dans cette luxueuse demeure et qui s'est soldée par un échec selon les dires de ce cher Grimes. Nous arrivons devant le bar alors qu'il fait une référence à la fermeture de ma robe, me proposant à nouveau ses services si je venais à en avoir besoin à nouveau, et je ne peux m'empêcher de rétorquer sur le ton de l'ironie, sachant qu'il n'en croirait pas un mot, pas plus qu'elle. " Permets moi d'en douter..." Je penche la tête par dessus mon épaule, souriant avec retenue. Chacune de ses remarque pourrait se transformer en défi, il me poussait au vice, et ce n'est pas tant pour les faits mais pour lui prouver qu'il a tord que je serais presque prête à y songer. Je me reprends bien assez vite, chassant toutes ces idées de mon esprit.

Nous entrons dans le bar, nous dirigeant sans trop réfléchir vers l'endroit le plus "intime" de ce bar, celui qui nous empêchera d'être observé de façon constante face à nos tenues bien trop sophistiquées pour ce genre d'endroit. Une table de billard attire sans plus attendre mon attention. Je n'aurai probablement pas proposé cette partie si je n'avais pas d’expérience pour ce jeu, qui reste malgré tout une activité plutôt masculine dans d'une façon générale, mais j'estime pouvoir avoir beaucoup à y gagner. beaucoup à perdre également...Je ne sais pas trop ce que vaut le jeune homme, mais je sais que je pourrais moi aussi payer très cher le prix de la défaite, et je ne parle pas là de fierté. Quoiqu'il en soit, je me montre particulièrement joueuse, comme à chaque fois lorsque je suis en sa compagnie. Je fais preuve d'une grande concentration alors que je me positionne pour donner le premier coup qui pourrait me donner un avantage considérable. Autant mettre à profit cette galanterie après tout. Et je suis fière de voir que je n'ai pas perdu la main puisque plusieurs boules viennent à disparaitre de mon champ de vision, me donnant un sentiment de satisfaction naissant. Les premières questions que je lance restent abordables. Je ne veux pas entrer dans des sujets sérieux qui pourraient compromettre la bonne humeur que nous étions parvenues à instaurer depuis déjà un bon moment. J'accorde une belle attention tout de même à chacune de ses réponses, appréciant les efforts qu'il fournit avec quelques détails bien choisis. Ces quelques informations parviennent à me permettre de mieux le connaître malgré tout et enlever ce côté mystérieux qu'il persiste à mettre en avant. Je contourne la table, amusé par sa réponse concernant un éventuel surnom que ses parents auraient pu lui donner. " Et... mes parents ne m'ont jamais donné de surnom. J'étais juste... Cade" Je me penche à nouveau par dessus la table. " C'est original" répliquais-je avant que je ne vienne à nouveau à frapper la boule blanche qui viendra cogner contre une autre, me permettant ainsi de récolter le droit à une autre question."Non... mais je vois que tu as pas mal de talents cachés." Je souris, amusée par cette réplique. "Tu as encore tout à apprendre de moi" avouais-je. J'imagine que - heureusement- le billard n'était pas la seule chose que j'étais capable de mener à bien. Cette victoire va donc me permettre de renouveler une question. Cette fois-ci, je décide de la jouer plus personnelle. Je sais que ca pourrait vite le gêner. Vouloir ce genre de relation d'un soir était clairement un signe qu'il n'assumait pas les relations amoureuses en soit, j'avais donc envie de savoir comment il en était arrivé là, et j'imagine que la dernière relation sérieuse y était pour quelque chose, comme c'est souvent le cas. Je parviens à lui soutirer un sourire, devinant probablement que c'était parfaitement le genre de chose qu'il redoutait récolter. Le petite silence qu'il laisse planer - probablement pour réfléchir à la façon d'avouer la chose- me donna le temps d'enchainer avec un autre coup, faisant une fois de plus un sans faute, et pouvoir poursuivre la question dans le même sens. Je l'observe, laissant un vent de provocation flotter dans l'air alors que je passe devant lui, un air mesquin sur le visage pour attraper mon verre alors qu'il m'accorde enfin une réponse. "Elle a duré près d'un an" Jusque là, ça semblait cohérent, j'en attendais pas forcement plus de lui. Il avait l'air si indépendant, si solitaire..."On s'est rencontrés à Denver, on a vécu ce qu'on devait vivre et puis...elle m'a demandé plus. J'étais concentré sur ma carrière et j'ai fais mon choix...Deux jours après, j'étais dans un avion pour Los Angeles." Mon regard est figé sur son visage, comme si j'allais pouvoir lire sur son visage une once de déception, un regret, mais rien. Soit il était imperturbable, soit il était réellement passé à autre chose et restait persuadé que c'était le meilleur choix à faire.

Il va se placer consciencieusement à hauteur de la table, me laissant le temps de tremper mes lèvres dans mon verre. Et j'assiste impuissante à ce coup réussi, ne pouvant m'empêcher de sourire en voyant la satisfaction que ça lui procure d'avoir un tel pouvoir là tout de suite.  J'attends donc la sentence avec une pointe d'amusement et d'appréhension.La question anodine qu'il me pose va s’avérer être une véritable mise à nue. Mon retour ici est loin d'être une envie de voyage, et j'ai bien peur que ma réponse vient à le troubler, et le pousser à me poser d'autres questions tout aussi personnelles. Ma langue vient à claquer sur mon palet, consciente des conséquences que ma réponse va engendrer. "Je..." Mes sourcils se froncent, et je marque un arrêt avant de poursuivre sur un ton plutôt sérieux. "Je suis venue retrouver mon fils de trois ans qui vit ici, la dernières fois que je l'ai vu, il avait à peine un mois." avouais-je avant de boire une autre gorgée pour donner le change. J'étais habituée à être jugée sur mes actes, surtout depuis mon retour ici, mais Cade ignorait jusqu'à présent ces détails, ce qui me donnait l'occasion d'être une autre femme, une femme bien est respectée, et là, j'imagine que je devais entacher l'image de la femme irréprochable et sans histoire qu'il avait de moi. Dommage. Mais c'était le jeu, et tout comme lui, je respectais mes engagements sur les règles que l'on avait précédemment énoncé. Je lui passe cependant le détail concernant cet abandon volontaire de ma part, d'avoir prit les voiles subitement, et d'avoir refusé de rentrer auprès des miens lorsque le père était venu me convaincre de rentrer. Je croise son regard, un quart de seconde peut être, ayant peur d'y voir une réaction, ou même de la pitié. Ce n'était clairement pas le but. Heureusement, il s'affaire à nouveau à notre jeu, parvenant une fois de plus à faire tomber une boule. "Décidément...j'ai un adversaire de taille on dirait!" fis-je remarquer, un air malicieux sur le visage alors que je tiens toujours ce bâton de bois entre les mains, dont le bout repose sur le sol. "Si tu n'es pas une adepte des histoires d'un soir, tu es forcément habituée à des relations bien plus sérieuses." Je l'observe s'avancer, haussant les sourcils alors qu'un sourire parvient à se hisser et adoucir à nouveau mes traits. "Tu es fiancée, mariée ou peut être...divorcée ?" Je laisse échapper un semblant de rire. "C'est pas le genre de question que tu aurais du me poser avant de venir te glisser dans mon lit la première fois ça?" m'amusais-je. Il est vrai que le sujet à l'époque n'avait pas été lancé. Nous nous étions probablement laissé convaincre que nous étions deux pauvres âmes esseulées en recherche d'affection, deux célibataires. "Je n'ai pas eu tant de relation sérieuse que ça" précisais-je avec une pointe d'ironie. "J'ai cependant été fiancée, avant que je ne te rencontre à Los Angeles, mais je suis bel et bien célibataire aujourd'hui ". Inutile de préciser qu'il s'agissait du père de mon fils que j'avais quitté du jour au lendemain sans un mot.

Je me racle la gorge alors que la défaite de Cade m'offre la possibilité de me montrer curieuse à mon tour. J'observe la table, ayant deux possibilités qui pourraient concrétiser ma victoire, et tente l'une d'entre elle qui va, après hésitation, se réfugier dans sa réserve, entrainant en plus de ça sa voisine. Je lève la main en lâchant un cri jouissif avant de me mettre à rire, soulagée. "Est-ce de la peur ou une réelle volonté que de fuir les relations amoureuses et de leur préférer les aventures sans lendemain?". Je n'avais pas vraiment, dans mon entourage, des personnes qui agissaient ainsi, j'étais curieuse d'en comprendre les motivations, d'autant que même s'il avait choisi sa carrière, cela ne l'empêchait pas de pouvoir vivre une histoire désormais. Je mets ma bouche en coin, cherchant au plus profond de mon esprit une question. "Quel a été ton plus grand regret?" Les hommes sont tellement fiers que c'est clairement le genre de question qu'ils s'empressent de fuir, et j'ai la possibilité de connaître la réponse de Cade, alors j'en profite. Je viens à contourner la table, passant devant lui avec un sourire un brin séducteur. Et je m'encourage à voix basse pour mon prochain coup,laissant la queue glisser dans le creux de ma main avant de venir taper à nouveau une boule. C'est un coup réussi. Mon corps reste penché au dessus de la table alors que mon regard se relève vers Cade. "Qu'est ce qui t'a fait craquer chez moi la première fois que tu m'as vu?". demandais-je avec un large sourire sur le visage. Ca ne fait jamais de mal de savoir ce genre de chose après tout.



    « Tu m'dis stop » On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux. Il y a long à dire sur l'histoire du verre à moitié plein, sur le fait de savoir quand dire « stop ». Parfois on veut juste une petite gorgée, d'autres fois on en a jamais assez. Le verre n'a pas de fond, et on en veut toujours plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 3096 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Ven 13 Juil - 14:08


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Qui était Savannah ? La question trottait encore dans la tête de Cade. Car même s'il avait deviné qu'elle n'était pas le genre de femme à se laisser aller dans les bras du premier venu, il ignorait encore ce qui l'y avait conduit avec lui. Et surtout, il ne savait pratiquement rien d'elle... d'où elle venait, ce qu'elle faisait dans la vie, si elle avait de la famille aux Etats-Unis où ils s'étaient rencontrés, ou bien si elle était d'origine Australienne, ce qui expliquerait sa présence ici. Ils avaient pourtant pas mal discuté à Los Angeles avant de finir sous les draps, mais un peu sur le modèle de leur conversation d'aujourd'hui, ils s'étaient rapidement échangés des petites remarques les poussant au défi et finalement, les questions de bases n'avaient pas eu le temps d'arriver sur la table. Cade ne connaissait même pas l'âge de la jolie blonde. Il lui donnait la trentaine, et de ce fait, elle devait forcément avoir un passé derrière elle qui l'avait fait arriver là où elle était maintenant. Ce passé l'avait peut être même conduit jusqu'à lui, ce soir-là, dans ce bar qui ne payait pas de mine et qu'ils avaient quittés ensemble. Près de deux ans après, les voilà qu'ils sortaient de nouveau l'un en compagnie de l'autre. Néanmoins, le lieu des retrouvailles avait été bien différent de celui de la rencontre. La fin de la soirée le serait probablement tout autant.

Les voilà donc tous les deux dans un autre bar et Cade retrouva immédiatement les odeurs connues de la bière qui coulait à flots et de la chaleur physique qui émanait sans doute des quelques personnes qui étaient là, du barman qui allait et venait pour servir ses commandes et cette petite musique qui flottait dans l'air, note après note, rythmant leurs pas qui se dirigeaient vers la table de billard. L'agent fédéral n'aurait pas forcément songé à jouer au billard avec sa compagne de la soirée mais après tout, ça ne pourrait qu'effacer les recherches infructueuses et lui faire oublier son accoutrement. Ça n'allait surement pas être simple cependant de jouer en pantalon à pince et en chemise blanche ! Il ferait de son mieux car au bout du compte, il avait pas mal à y gagner. Même s'il allait passer par des phases où il devrait se montrer un peu, faire quelques confessions qui la ferait voir Cade Grimes sous un autre angle, il se languissait de la découvrir, elle et sa petite vie. Soulever le masque, voir et comprendre ce qu'elle cachait sous une personnalité bien affirmée.

Les premières questions furent plutôt simples pour Cade. Il ne voyait rien de compliqué à révéler le nom de son premier chien, ou le surnom de son enfance. D'autant plus qu'il n'en avait pas eu. Ses parents, bien trop ancrés dans leurs habitudes bourgeoises et quelque peu strictes avec lui, n'avaient pas tellement eu ce genre de réflexes affectifs. La question suivante s'avérait être plus complexe, plus... personnelle. Sachant que l'ainé des Grimes ne parlait jamais de lui, de ses relations encore moins, alors évoquer tout ça, là, devant Savannah c'était plutôt quelque chose de troublant. En quelques mots, il revint brièvement sur sa plus longue relation. Il ne s'attarda pas sur les détails et son visage resta neutre de tout sentiments, de toute expression. S'il regrettait d'avoir laissé cette jeune femme derrière lui au profit de sa carrière ? Non. C'était un choix qu'il avait très vite assumer et qui pouvait paraitre déconcertant pour certaines personnes. D'ailleurs, il évita de se demander comment Savannah voyait ça. Elle pouvait le prendre pour le pire des connards, il lui avait aussi fait le coup à une moindre échelle. Se tirer sans donner de nouvelles, ça le caractérisait plutôt bien mais cela cachait en réalité pas mal de choses. Est-ce qu'il avait réellement aimé cette fille de son passé ? Bien sûr, les sentiments même inavoués étaient capables de le saisir au plus profond de lui. La fierté parlait ensuite pour lui...

Son tour de jouer arriva et enfin, c'était à lui d'en savoir plus. Cade n'y alla pas par quatre chemins, comme à son habitude, touchant immédiatement un point sensible chez la jolie blonde. Il le voyait dans ses yeux, dans ce ton si sérieux qui avait habillé son visage d'habitude si malicieux. Autant dire que la réponse le surprit. Il haussa les sourcils en la regardant, un peu décontenancé. Il s'attendait peut être à tout, sauf à ce qu'elle lui révèle qu'elle était maman d'un garçon de trois ans qu'elle ne connaissait pas. - Hm. Fit-il comme si cette nouvelle lui avait coupé la chique. Jamais il n'aurait pensé que la fille si sexy qu'il avait devant lui et avec qui il avait passé une nuit plus que torride était maman. L'équation se tenait, elle n'était pas impossible du tout. Mais dans l'esprit de Cade, les enfants étaient toujours très loin. Il reprit son verre en main. - Voilà qui m'ouvre le champs de tout un tas d'autres questions ! Pas plus de commentaires, pas de jugement, il bu une gorgée de scotch. Il n'en savait pas assez et de toute façon, ce n'était pas son rôle de donner son avis. Son autre bon coup l'amenait à avoir d'avantage de détails sur la situation de Savannah. Un enfant... ça allait avec un père. Cade imaginait donc qu'elle avait pu vivre une très grande histoire, voire même être encore engagée avec quelqu'un... Un léger sourire se glissa enfin quand elle évoqua leur "petite" nuit ensemble. - Quand tu as accepté de m'accompagner, c'était en toute connaissance de cause. A partir de là... je ne me pose pas plus de questions. Et... être engagé ne signifie pas être heureux ! Elle avait pu être mariée, si elle avait accepté de passer ce moment avec lui, c'était bien qu'elle le voulait. Et lui, il n'allait pas reculer sous prétexte qu'un époux en colère pouvait venir frapper à sa porte pour lui en coller une en pleine face. Généralement, ce n'était pas ce qui l'arrêtait. Face au corps parfait de Savannah, il n'avait pas pu faire autrement que de succomber de toute façon. Cade hocha de la tête à sa réponse. Fiancée. Ça prouvait bien qu'elle avait été enrôlée dans une histoire très sérieuse... - Quel suspense... Fit-il de façon ironique juste avant de manquer son coup suivant.

Un petit sourire sur les lèvres, Grimes s'appuya de nouveau sur sa queue de billard et attrapa de nouveau son scotch en la regardant faire. Maintenant qu'il avait eu des détails aussi poussés sur sa vie, il se doutait bien qu'il y aurait le droit aussi. Et ça ne tarda pas. Voilà bien une question qui relevait d'une analyse psychologique détaillée. Cependant, Cade avait en tête un semblant de réponse. Sa gorgée glissa dans sa gorge, lentement, comme s'il tentait de réfléchir en même temps à la bonne réponse à donner, mais aussi à la plus sincère. Car honnête, il se devait de l'être devant les confessions importantes de Savannah. - Les deux vont bien ensemble je suppose. Il regarda son verre et puis il redressa les yeux sur la jeune femme. - J'aime être avec quelqu'un et vivre toutes ces choses bien niaises qu'on voit dans les séries tv. C'est juste que je ne suis pas sûr de la personne que je pourrais devenir au fil du temps. Jusque là j'ai préféré ne pas m'y risquer. Fallait dire qu'il n'avait pas eu un bon modèle avec ses parents. Et sa principal angoisse était de finir comme son paternel. Insouciant du ressenti des autres, à mettre la pression sur toute une famille pour maintenir son image. - Mon plus grand regret... Il sourit, amusé face à cette question pourtant très sérieuse à laquelle il savait répondre. C'était qu'il tentait actuellement de réparer ce qu'il considérait être comme sa plus grande erreur. Et elle n'avait rien à voir avec sa plus longue relation. - D'avoir fuit ma famille, d'avoir laissé mes frangins derrière moi. Il ne regrettait pas d'avoir abandonné ses parents. Pour sa fratrie, c'était autre chose. Son égoisme de l'époque avait été tellement prononcée qu'elle justifiait sa présence ici à Brisbane.

La dernière question se voulait plus légère et l'embarquait de nouveau sur le chemin de la séduction espiègle avec une note de sincérité qui le mettait bien plus à l'aise que précedemment. Cade esquissa un large sourire en ne quittant pas les yeux de Savannah. Il appréciait vraiment de revenir là dessus et surtout il prenait un malin plaisir à voir qu'elle s'y intéressait encore. Posant une fesse sur le rebord de la table, il finit par mettre fin à ce faux silence. - Tes yeux. Ta mine à la fois ouverte et complètement mystérieuse. Cette façon que tu avais de me regarder. Comme si tu étais réticente mais que tu voulais quand même finir la soirée avec moi. Il reprit un air un peu plus naturel et poursuivit. - Je dois avouer que physiquement, j'ai pas pu passer à côté de toi. Tu es plutôt mon genre de femme. Un petit ton ironique qui planquait de l'honnêteté. Savannah était ravissante, inutile de dire le contraire. Et ce soir là, il avait pu discerner son petit caractère aussi. Le tout avait bien accentué son envie du moment et il n'avait pas du tout regretté de l'avoir abordé. Un autre silence s'installa alors que Cade ne lâchait pas la jolie blonde du regard. Finalement, il désigna la table d'un signe de la tête. - Restes concentrée, c'est encore à toi !











Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1631 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolasAmal
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mer 18 Juil - 22:41


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Je suis à ses côtés, et je ne parviens pas à savoir si mon comportement est naturel, si je ne cherche pas à être une autre personne face à lui, quelqu'un de meilleur, mais surtout une femme bien différente que celle que je peux être en général. C'est un jeu dans lequel je me perds, je n'ai pourtant pas l'impression de tricher. Ce que je sais, c'est que j'aime ce moment, j'aime pouvoir être si légère avec un homme, ne pas avoir à me justifier, et foncer sans avoir peur de ce qui peut m'arriver. C'est le choix que je fais en décidant de prolonger nos retrouvailles. C'est peut être complètement fou, déraisonnable, mais j'ai juste besoin d'un moment comme celui-ci. Ca ne finira probablement pas par une amitié, encore moins par une aventure, mais il sera parvenu à me faire sentir bien l'espace de quelques heures, et rien que ca c'est un grand pas en soit, on ne peut pas dire que je parvienne à me détendre autant depuis mon retour en ville, mais là, je parviens à oublier tout ce qui fait mon quotidien. Enfin....C'est ce que j'imaginais.

Je me retrouve dans ce bar, une queue de billard à la main alors que je le lance au défi d'une partie hors norme pour pimenter cette soirée. Je sais que j'ai face à un moi un grand joueur, et j'entends par là quelqu'un prêt à repousser les limites, peu importe ce qu'il pourrait y perdre. Et je dois dire que ce côté joueur me contamine presque chaque fois que je suis en sa compagnie, comme si il savait m'ouvrir à d'horizon que je ne m'autorise pas à exploiter dans ma vie de tous les jours. C'est donc la raison pour laquelle il ne tarde pas à accepter, m'apportant un grand sentiment de satisfaction. Et ce sentiment va perdurer alors que je parviens à faire tomber les boules les unes après les autres, me donnant donc l'occasion de pouvoir poser les premières questions. Des questions qui en soient ne demandant pas une grande implication personnelle, mais qui permettent tout de même de connaître certains détails de sa vie. Le moment est cependant bien moins réjouissant lorsque je viens à manquer mon coup, et que l'instant d'après il triomphe, faisant tomber les premières questions pour moi. Ses questions me forcent à m'ouvrir et révéler des informations me concernant qui sont on ne peut plus personnel. Je marque d'ailleurs un petit temps avant de prendre le temps d'y répondre. Je sais que mes aveux risquent de tout changer, qu'il aura probablement un jugement sur ce je m'autorise à lui livrer. Je m'efforce d'ailleurs de répondre à cette question sans y apporter de grande précision. Rares sont les fois où j'ai pu évoquer mon fils ces deux dernières années. Non pas que ca ne m'importait pas, bien au contraire, mais c'était une sorte de jardin secret qu'il m'était impossible de révéler tant la blessure était profonde. Elle l'est toujours, et je pense que tant que je n'aurais pas ce rôle de maman accomplie dans ma vie, je resterais insatisfaite de la tournure de celle-ci. Mon regard hésite avant de venir croiser le sien, voyant très bien qu'il est prit de court, déstabilisé par une telle nouvelle. Je souris pour dissimuler cette tristesse qui est pourtant bien présente au fond de moi, je ne veux clairement pas perdre la face maintenant. Je ne veux pas qu'il se sente obligé de répondre à ça, je ne veux pas connaître son avis qui serait si peu objectif face au peu d'élément qu'il a en sa possession. "- Voilà qui m'ouvre le champs de tout un tas d'autres questions !" Je penche la tête par dessus mon épaule, un fin sourire naissant sur mon visage, tentant de cacher mes craintes s'il venait à me poser des questions encore plus précises sur le sujet. Je n'ai pas envie qu'il découvre ce côté peu glorieux de mon passé et que cela vienne à changer définitivement l'image qu'il a de moi. Mais ce jeu stupide est à mon initiative, je devrais de toute façon en assumer les conséquences. "Je pense que tu n'auras jamais assez de boule pour parvenir à avoir toutes tes réponses" dis-je pour tenter de l'en dissuader. La question suivante est tout aussi sérieuse, mais elle me permet de prendre du recul grâce à une remarque concernant nos antécédents. "Quand tu as accepté de m'accompagner, c'était en toute connaissance de cause. A partir de là... je ne me pose pas plus de questions. Et... être engagé ne signifie pas être heureux !" Je hausse les sourcils, ne pouvant qu'aller dans son sens sur ce point de vue. "C'est pas faux! Mais si ce n'est pas le cas, pourquoi accepter l'engagement dans ce cas?". J'avais été pour ma part très heureuse à l'époque où moi je l'avais été, et réellement. Je n'aurais fauté auprès de personne lorsque j'étais en couple avec James. Mais les choses m'avaient rapidement échappé. Je viens d'ailleurs à lui avouer jusqu'où j'ai pu aller en terme d'engagement, sans évoquer les raisons de la rupture.

Le coup suivant me libéra d'un poids. L'occasion de pouvoir rétablir équilibre et aller plus loin dans ma réflexion pour de futurs détails que je pourrais lui soutirer. Il marque une pause, se retrouvant sûrement dans le même état de gêne que moi auparavant, et je me mordille la lèvre pour cacher mon amusement, contente d'avoir pu troubler cet homme si mystérieux et imperturbable jusqu'à présent." Les deux vont bien ensemble je suppose." Je contourne la table pour me préparer pour mon prochain coup, lui accordant tout de même un regard dévoué. "J'aime être avec quelqu'un et vivre toutes ces choses bien niaises qu'on voit dans les séries tv. C'est juste que je ne suis pas sûr de la personne que je pourrais devenir au fil du temps. Jusque là j'ai préféré ne pas m'y risquer." Je pourrais trouver un réel amusement à cette réponse, mais je parviens à comprendre ce point de vue. Je ne veux pas l'enfoncer d'avantage avec mon expérience personnelle, je m'y étais moi même confrontée, et j'ai finalement eu ce sentiment de ne pas être à la hauteur. Je suis loin d'être un bon exemple, peut être que j'ai choisi la facilité en décidant de tout lâcher et de partir loin. "Tu n'es donc pas un adepte du 'Vaut mieux des remords que des regrets'?" demandais-je, non sans une petite touche d'ironie. Je m'attendais probablement à ce qu'il évoque une relation douloureuse qui l'aurait poussé à vouloir ces aventures, mais j'avais fais fausse route. Il me confie ensuite son plus grand regret, suscitant rapidement ma curiosité avec des paroles qui veulent tout dire, et pas grand chose à la fois. J'imagine que je resterais dans le trouble, tout comme lui concernant ma situation, jusqu'à ce qu'une autre victoire nous permette de creuser le sujet plus en profondeur. Et contre toute attente, je vais nous libérer de ce sérieux pour évoquer une sujet plus léger et surtout qui nous est commun à tous les deux. Cette question pourrait en mettre mal à l'aise plus d'un, ce n'est pas toujours facile de s'exprimer, les hommes sont de façon plus générale, plus doué en démonstration, mais je suis curieuse de voir s'il va oser apporter des précisions ou s'il va se contenter d'avouer que j'étais probablement pour lui un bon parti.

Il vient s'installer sur la table, m'adressant un sourire auquel il est difficile de rester insensible et auquel je réponds sans plus attendre. Mes doigts glissent sur le rebord en bois alors que je me retrouve à proximité lui, gardant tout de même une certaine distance entre nous pour ne pas créer de trouble. J'ai ce regard charmeur malgré moi, tentant de lui rappeler d'une certaine façon le comportement que j'avais à l'époque. "Tes yeux. Ta mine à la fois ouverte et complètement mystérieuse. Cette façon que tu avais de me regarder. Comme si tu étais réticente mais que tu voulais quand même finir la soirée avec moi." Je ne peux retenir un rire alors que je tente de le dissimuler un instant derrière ma main. Ses paroles étaient sans filtre, mais pourtant si vrai. Mon corps et mon esprit avaient eu du mal à s'accorder lors de cette soirée, avant que je ne me laisse définitivement tenter. Je relève le regard vers lui, un sourire malicieux et pourtant sincère sur les lèvres." Je dois avouer que physiquement, j'ai pas pu passer à côté de toi. Tu es plutôt mon genre de femme." Je hoche négativement de la tête face à cet élan de sincérité, amusée avant tout. "Je suppose qu'un merci s'impose". Mon sourire s'élargit alors que je viens à perdre mon regard dans le sien, me rappelant justement un moment de l'époque où le reste semblait avoir disparu autour de nous, comme si l'attraction qu'il y avait entre nous était de nouveau bien présente. Il est cependant là pour me rappeler à l'ordre. "Restes concentrée, c'est encore à toi !" Je hoche de la tête, me passant une main sur le visage alors que je regagne ma place. Il avait raison, je me devais de rester concentrée sur cette partie, mais aussi de ne pas rentrer dans ce jeu de séduction, ce dernier m'ayant entrainé à l'époque dans une relation dénué sens et surtout sans suite. Je savais qui il était désormais, et il était clairement préférable que je garde mes distances. Je fais preuve une fois de plus d'une concentration exemplaire pour effectuer un nouveau coup, mais ca ne parviendra pas à me faire gagner. "A toi!"dis-je tout en me relevant, alors que je me dirige vers mon verre pour y tremper mes lèvres.



    « Tu m'dis stop » On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux. Il y a long à dire sur l'histoire du verre à moitié plein, sur le fait de savoir quand dire « stop ». Parfois on veut juste une petite gorgée, d'autres fois on en a jamais assez. Le verre n'a pas de fond, et on en veut toujours plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 3096 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Lun 30 Juil - 14:17


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Plus la soirée passait et plus elle ressemblait au type de moments auxquels Cade était habitué. Bien que plusieurs éléments pouvaient relever nettement d'une originalité certaine, l'environnement lui était bien plus familier. Un bar à la lumière un peu tamisée, une musique de fond pour nuancer quelques regards, un verre de whisky, une partie de billard et une jolie jeune femme pour l'accompagner... Oui, c'était un schéma qu'il appréciait et qui n'était pas inédit à sa vie. Ce qui l'était moins en revanche, c'était son accoutrement: Un pantalon à pince noir et une chemise blanche dont les quelques premiers boutons étaient ouverts n'était pas vraiment la tenue qu'il arborait quand il entrait dans un pub. Autre chose, sa compagnie n'était pas une inconnue qu'il venait d'aborder et à qui il ferait les yeux doux pour la faire succomber. Elle n'avait pas non plus le QI d'une huitre, bien loin de là. Savannah avait eu l'idée très intelligente d'entrainer l'agent fédéral dans une partie de billard afin de mieux se connaitre. Hé oui, ce n'était décidément pas en passant une nuit ensemble qu'on connait une personne. Pour preuve: Jamais il n'aurait pensé la retrouver ici à Brisbane, et encore moins apprendre qu'elle était maman d'un garçon.

Surprenant ? Pas tant que ça, Savannah était une jeune femme proche ou ayant passé la trentaine et très séduisante. Pas étonnant qu'un homme se soit laissé tenté par des projets avec elle. Pourtant, Cade n'avait pas imaginé cette situation. Le sujet "enfant" était certainement l'un des derniers qui lui venait à l'esprit quand il rencontrait une jeune femme, qui plus est, une jeune femme qui lui plaisait. Étrangement, ce n'était pas la première fois que ça lui arrivait.. de croiser la route d'une jeune maman en proie à des soucis avec son bambin. Instinctivement Cade eut une pensée pour Loan et puis, en regardant Savannah, il s'était dit que son histoire avait forgé la femme qui était devant lui, et cette femme là était plus qu'intéressante. Il se languissait d'en savoir plus tout en sachant qu'il lui faudrait faire preuve de tact et de discrétion. Ses coups suivants lui permettraient peut être d'avancer sur ce chemin sombre et embué. La jolie blonde paraissait partager avec lui ce goût pour le mystère. - Peut être pas assez de boules, mais assez de temps... Là-dessous se cachait presque inutilement son désir de poursuivre les festivités encore un peu. Ou du moins, revoir la jolie blonde si elle voulait écourter la soirée pour se reposer. Quant à cette conversation sur l'engagement, elle était pratiquement vouée à l'échec. La seule fois où Grimes aurait pu céder à un semblant d'engagement, cela avait capoté par sa faute. Alors la tendance ne lui était pas favorable du tout. Ses yeux restaient posés sur Savannah et un mince sourire, peu certain, était la seule réponse qu'il pouvait donné à sa question. Une gorgée de whisky vint balayer tout ça avant qu'il ne se lance dans d'autres confessions.

Woaw, Savannah avait un talent fou. Faire parler un Grimes, l'ainé d'entre eux qui plus est était une prouesse indiscutable. S'il détestait évoquer son passé et ce qui le caractérisait, Cade avait à coeur de rendre la pareille et la jolie blonde lui avait quand même avoué un grand secret. Il ne rentrait pas tout à fait dans les détails notamment sur l'origine possible de ses craintes. Parce que Cade avait déjà fait sa propre psychanalyse et qu'il n'était plus un enfant, il savait que son père et l'environnement familial dans lequel il avait vécu tout petit avait grandement façonné ce côté de sa personnalité.Il ne voulait pas lui ressembler ! Il adressa un haussement de sourcils à Savannah, suivit d'un sourire et d'un - Ça c'est une question de plus ! qui montrait qu'il suivait encore le cours de la partie, et qu'il garderait encore un peu de suspense pour les prochaines fois.

Quand cette question plus légère, plus amusante aussi, arriva sur le tapis, Cade esquissa un petit sourire mais un plus grand encore avait prit place à l'intérieur de lui. Leur rencontre devait être évoquée par l'un ou l'autre et il ne pouvait pas cacher sa satisfaction en voyant que Savannah restait curieuse sur la façon dont ça s'était passé et ce qu'il en avait pensé. Il en déduisait qu'elle y prêtait une certaine attention. Ajouté au fait qu'elle lui avait presque passé un savon pour l'avoir quitté au petit matin... Grimes était sans doute capable de s'imaginer qu'elle avait beaucoup aimé leur rencontre. Sans attendre et sans aucune hésitation, il lui répondit tel qu'il le ressentait. Il ne contournait pas le sujet, il ne faisait pas semblant. La séduction, les femmes en générales ne lui faisaient pas peur. Il n'était pas de ces types timide qui ne peuvent décocher un mot à une fille et le regrette en rentrant chez eux. Cependant, il émettait bien plus de réserve quand les sentiments naissaient, quand il fallait entrer dans une relation avec plus de profondeur et la rendre...véritable. Posant une fesse sur la table, il en ajoutait même en soutenant le regard de la jolie blonde et en finissant par lui avouer que physiquement, il la trouvait carrément à son goût. Omettant ouvertement de lui préciser que sa personnalité lui plaisait bien aussi, il sourit à son remerciement en continuant de la regarder. Était-ce là une autre tentative de séduction ? Ou juste la vérité rien que la vérité, seule règle d'or qui avait été instaurée au début de la partie ? Ce petit moment de flottement passé, c'était encore à elle de jouer. Et dire qu'il était plus que confiant en débutant la partie... Savannah allait en savoir plus sur lui que ses propres frangins si elle continuait. Cela laissait le temps à Cade de préparer quelques questions, bien que des tonnes et des bien différentes pouvaient germer dans sa tête à tout moment. Sans descendre de la table, il observa ce coup.

Le verre de whisky déjà bien entamé fut déposé sur le coin en bois teinté et l'agent fédéral prit position après avoir contourné la table. Ses yeux verts ne quittèrent pas sa cible, cette boule verte qu'il visait avec précision comme si sa vie en dépendait. Non, juste son honneur et le pouvoir de soutirer quelques infos croustillantes à la jolie blonde. Les boules s'entrechoquèrent dans un bruit bien reconnaissable, et la verte tomba, suivit de la jaune. Un coup de chance qu'il accueillit avec un petit sourire en se redressant. - Pourquoi t'être laissé aller avec moi ce soir là ? Une question, une seule petite question mais tellement pouvait se cacher derrière. Cade avait envie de savoir si c'était l'attirance physique qui l'avait poussé dans ses bras, ou bien s'il s'agissait du moment qu'elle avait estimé parfait pour penser à autre chose, laisser ses problèmes derrière elle, son fils, peut être ses problèmes de couple. En d'autres termes, Cade ou quelqu'un d'autres ? Cette question avait-elle eu son importance ? En se remettant en position pour tirer, il enchaina avec sa deuxième question. - Et son père... le père de ton fils... ? La suite coulait de source. Il attendait de voir ce qu'elle voulait bien lui en dire. Où était-il ? Parti ? Décédé ? Qui était-il et quelle était la nature de leur relation à présent ? Sans doute Cade en attendait-il beaucoup. Loupé, la boule qu'il visait cogna le rebord à quelques millimètres d'un trou. Grimes regarda Savannah avec un air un peu plus sérieux. Les réponses qu'elle lui donnerait pourraient bien changer un certains nombre de ses pensées. Il retrouva son verre...











Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1631 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolasAmal
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 31 Juil - 0:06


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Cette partie de billard s’avère être la meilleure à laquelle j'ai joué jusqu'à présent. Peut être parce que je suis parvenue à faire tomber bon nombre de boules et que cela m'a permis de soutirer pas mal d'informations à Cade. Bon d'accord, il y avait sûrement eu des questions auxquelles il aurait probablement répondu sans avoir à les inclure dans ce défi, mais j'appréciais de pouvoir connaître certaines choses sur lui, même les choses les plus banales. Je côtoyais rarement ce genre d'homme - le genre qui traîne les bars - ,j'avais donc un peu de mal à imaginer leur environnement en dehors de cet endroit, ou encore le genre de vie qu'ils pouvaient mener. Et ce mystère persiste d'avantage avec Cade, qui s'avère être un personnage hors du commun. Peut être que le métier de ma mère est parvenu à me rendre plus à l'écoute de la psychologie humaine, il n'empêche que ca ne parvient pas à me donner une idée précise de qui il est vraiment, et ca en devient presque frustrant. Ce jeu devient d'avantage compliqué lorsque je dois fournir les réponses à mon tour, comme l'invoque la règle. Si j'assume clairement le fait d'être maman à l'heure d'aujourd'hui, les étapes que j'ai traversé pour en arriver là sont clairement moins glorieuses, et ce cher Grimes a posé le doigt dessus sans le vouloir, au travers de questions pourtant primaires. Cela a, sans grande surprise, attiré sa curiosité, et je sais que si je veux ressortir d'ici la tête haute, il va falloir que je brille à travers les coups à venir. Je tente cependant de disperser ses idées au travers d'une remarque, le but n'étant pas qu'il se focalise sur ces trois dernières années qui reflètent malheureusement la pire partie de moi. "- Peut être pas assez de boules, mais assez de temps..." Un sourire se dessine sur mes lèvres, devinant qu'il risque de ne pas vouloir se contenter uniquement de cette partie de billard. Le temps passé en ma compagnie était une chose, mais cela ne lui assurera probablement pas l'histoire de ce passé que je tente de dissimiler. Je ne suis cependant réticente à cette idée...Qui le serait?

Une victoire m'offre une question de plus à pouvoir lui poser, et bien que sa réponse semble suffisante et précise, elle me pousse à vouloir échanger sur le sujet, me perdant dans un besoin de converser. Il hausse les sourcils, laissant planer le suspense alors qu'il me faudra cela pour réaliser que je tentais de forcer le passage. " Ça c'est une question de plus !" Je souris largement avant de me mordiller la lèvre. "J'aurai essayé" dis-je simplement en faisant le tour de la table afin d'avoir le meilleur placement possible pour pouvoir atteindre la boule la plus enclin à disparaître. Je gagne. J'aurais pu profiter de l'occasion pour réitérer la question précédente, le faisant désormais dans les règles que nous nous étions fixés, mais je trouve d'avantage d'amusement à partir sur quelque chose de plus léger. Il faut dire que si cette attirance entre nous avait suffit à nous rapprocher à l'époque, nous en restions tout de même deux personnes complètement à l'opposé l'une de l'autre. J'imaginais que je ne ressemblais pas forcement au stéréotype qu'il avait pour habitude de rencontrer, bien que comme toutes les autres j'avais probablement - et faiblement- atterri dans le même lit que lui. Je voulais savoir en quoi, une femme si superficielle que moi était parvenue à de se démarquer des autres. La réponse est sans appel, mon physique et mon charme sont donc les éléments majeurs de ce rapprochement occasionné. Est ce vraiment une surprise? J'apprécie son honnêteté, et le remercie pour ses compliments, qui n'étaient sûrement pas censés en être mais qui sont toujours agréables à entendre. Je suis rappelée à l'ordre concernant ce jeu qui est resté en suspend, et auquel je me dois de jouer à nouveau. Je lui offre à travers un coup manqué le droit de jouer, déstabilisée par la présence de cet homme autour de cette table. Je me relève, soupirant doucement en l'observant et hausse les épaules, acceptant la défaite bien qu'elle pourrait avoir un goût amer. Je contourne la table, au même rythme que lui, préférant me retrouver dans sa ligne de mire, comme si ma présence pourrait le rendre à son tour moins attentif. Il reste malheureusement imperturbable. Mes mains viennent prendre appuis sur le rebord de la table, et je deviens spectatrice de ce coup réussi. Mon regard se relève, croisant le sien qui laisse apparaître une certaine fierté. "Pourquoi t'être laissé aller avec moi ce soir là ? " Sa question parvient à me soutirer un large sourire alors que je détourne un instant le regard. Je prends un bref instant avant de me lancer dans l'explication en question. "Tu t'es déjà retrouvé, à un moment de ta vie,  complètement perdu? Je veux dire...Avec ce sentiment que tout t'échappe, que peu importe les décisions que tu prends, ca ne suffit pas à te rendre heureux et rendre ta vie moins monotone?" Je marque un arrêt, et hausse finalement les épaules. "Tu m'as rencontré précisément à ce moment là de ma vie. Ca faisait longtemps que je n'avais pas ressenti ce sentiment d'être vivante et libre de faire ce que je veux,et c'est grace a toi" Je fronce les sourcils, réalisant que mes propos pourraient rapidement lui laisser entendre des choses. "Détrompe toi, c'est loin d'être une déclaration d'amour!" précisais-je non sans un rire étouffé. "C'est juste que je me suis longtemps renfermée sur moi même, et que j'ai compris que si je voulais que les choses changent, c'était à moi de les prendre en main. Tu étais assez drôle, charmeur,pas mal séduisant aussi..." précisais-je comme s'il s'agissait d'un petit détail, mon regard tente de croiser le sien alors que j'ai ce sourire mesquin sur les lèvres. "C'était agréable de voir que je te plaisais vraiment...Même si le charme n'a pas opéré plus de trois heures." m'amusais-je en référence à son besoin de fuir les lieux après ce rapprochement. Si son physique avait été l’élément déclencheur lors de la première prise de parole, c'est son assurance et son humour qui sont finalement parvenus à me faire définitivement baisser la garde. " Ce fût très agréable" avouais-je avec sincérité. Il a beau être un fidèle habitué par ce genre de relation furtive, il s'était montré assez avenant pour que j'en garde un -très- bon souvenir.

Le sujet suivant estompe rapidement ce sourire que j'arbore. " Et son père... le père de ton fils... ?" Si je parvenais à parler de Mathis avec facilité, ce sujet là était bien plus complexe. Il faut dire que mes rapports avec James sont clairement austères, et que j'en suis l'unique responsable. "Il est en ville...C'est lui qui a la garde de Mathis." J'imagine bien que cette réponse semble incomplète à ses yeux. "Nous sommes séparés depuis presque trois ans maintenant. Et aujourd'hui, il nous est difficile de nous retrouver dans la même pièce. " C'était pas glorieux, surtout quand on pense qu'un enfant se retrouve piégé dans ce climat hostile, mais je tentais de faire au mieux pour que mon fils n'ait pas à en souffrir. Son silence parvient à me déstabiliser, j'aimerais probablement qu'il ne se laisse pas influencer par ce que je peux dire, bien qu'il doit forcement se faire un avis sur ma personne. Je souris avant de me pincer les lèvres, profitant de sa défaite pour tenter de faire tomber la boule qu'il venait de prendre en grippe. Je me penche, fixant avec attention cette boule qui pourrait me permettre de poser une autre question. Celle-ci manque de peu l’orifice. Je me maudis, réalisant que le coup n'était pas assez précis. "Dommage..." dis-je avant de reprendre dans une seule main le bâton en bois et de me diriger vers la table, vidant le reste de mon verre d'une traite.




    « Tu m'dis stop » On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux. Il y a long à dire sur l'histoire du verre à moitié plein, sur le fait de savoir quand dire « stop ». Parfois on veut juste une petite gorgée, d'autres fois on en a jamais assez. Le verre n'a pas de fond, et on en veut toujours plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 3096 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 31 Juil - 18:32


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Peut être que la partie de billard prendrait fin bien avant que Cade puisse poser les bonnes questions à Savannah. Ca allait même forcément arriver car depuis qu'elle lui avait avoué être maman d'un petit garçon, tout s'accumulait dans l'esprit de l'agent fédéral. Avant cela, il était persuadé qu'il y avait tant à savoir sur la vie et les exploits, glorieux ou non, de cette jolie blonde. Alors maintenant qu'il était sur le chemin, il ne ferait pas marche arrière. Il lui fit même comprendre qu'il n'était pas contre le fait de passer encore un peu de temps avec elle, que ce soit après cette partie, ou un autre jour. Loin de lui l'envie qu'elle se sente épiée, mais désormais il avait à coeur de mieux la cerner. Physiquement oui il la connaissait et même si ça avait été des plus agréables, c'était la personnalité de la demoiselle qui l'intriguait à présent. S'ils ne s'étaient pas retrouvés dans la même chambre, par hasard, ce soir là, sans doute n'aurait-il jamais eu l'occasion d'en savoir plus sur elle... a croire que le destin fait bien les choses, car Savannah gagnait forcément à être connue. C'était ce qu'il pensait depuis que son petit caractère, son air mystérieux, son esprit taquin et cette histoire compliquée s'étaient révélés à lui. Les personnes interessantes attiraient toujours son attention, et une fois que c'était fait, Cade avait tendance à ne pas lâcher le morceau comme ça.

Alors aussi malicieuse et futée soit-elle, elle n'aurait pas Cade aussi facilement. Il ne répondrait pas à une question de plus que ce qu'il devrait. S'il aimait en apprendre sur les autres, il avait toujours une sainte horreur de se dévoiler et les choses pouvant facilement glisser vers des sujets sensibles, il ne savonnerait pas la piste plus que ça. Non, garder un peu de suspense pour la suite, c'était bien ! Si ça pouvait amener son lot de problèmes et de doutes dans une relation amoureuse ou amicale, c'était encore mieux ! Garder beaucoup pour soi quitte à ce que tout resurgisse plus tard pour creer des embrouilles. Une spécialité. Une fois que son coup fut réussi, que la boule disparut dans un des trous noirs de la table, Cade surfa sur le soir de leur rencontre. Cela dit, la question qui semblait peut être anodine comme ça, dissimulait en fait pas mal de choses. Savannah n'étant décidément pas la fille d'un soir, pourquoi cette nuit là, elle avait cédé ? Lui avait-il vraiment plu ou bien c'était justement parce que Cade avait été le premier à l'aborder qu'elle avait saisit l'occasion de penser à autre chose ? Les premiers mots de la jeune femme, ou plutôt ses questions ne firent pas beaucoup réfléchir Cade. Il plissa les yeux en l'écoutant comme pour se concentrer sur le récit qu'elle allait lui conter. Bien sûr. Bien sûr qu'il avait connu ce moment où on se trouve dans un désert aride dénué de toute vie, de toute chose pouvant relever le niveau de sa vie, que l'on juge pitoyable à cet instant là. Il voyait très bien de quoi elle voulait parler. Ce qu'il retenait jusque là, c'était qu'il avait réussi à lui faire passer un bon moment malgré toutes les pensées néfastes qu'elle avait eut. Elle le reconnaissait avec un brin d'ironie cependant, mais elle le fit sourire. Ne la quittant pas des yeux avant de reprendre le cours de la partie, Cade comprenait par ces quelques phrases qu'elle devait à l'époque passer par une phase difficile, comme il l'avait déjà un peu deviné. Ce qui le rassurait, c'était qu'elle avait profité tout comme lui avait pu le faire. Et que ce qu'elle vivait ne l'avait pas empêché d'apprécier cette rencontre, aussi courte fut-elle. D'ailleurs, un autre rictus se faufila sur les lèvres de l'agent fédéral. Voilà que sa fuite venait encore une fois saler ce petit discours. - Le charme était puissant, autrement je ne me serai pas du tout souvenu de toi en te voyant ce soir ! C'était vrai, son prénom et quelques images de leur nuit sulfureuse étaient tout de suite remontés à la surface, dés la seconde où il avait vu son visage dans la pénombre de la chambre luxueuse. Le ton de sa voix redevint plus sérieux quand il reprit. - Tu sais maintenant que ça n'a rien à voir avec toi, ou avec la nuit qu'on a passé. Il regardait la table, le verre à la main. - C'est ma façon à moi de... "me sentir vivant et libre". Libre de ce choix qui consistait à ne pas s'attacher...

La deuxième question qu'il posa à Savannah semblait bien plus dramatique. A en juger par la mine que la jolie blonde faisait, Cade avait visé le centre de la cible et sa fléchette lui rapportait le maximum de points. Loin de lui l'envie de faire remonter de mauvaises choses en elle, c'était assouvir sa propre curiosité qui lui plaisait. Et aussi... comprendre la présence de Savannah à Brisbane. Une nouvelle fois, elle se montra sincère, elle jouait le jeu malgré tout ce que ça pouvait induire. L'agent fédéral imageait bien mieux la situation dans laquelle elle se trouvait... une histoire de couple séparé, un enfant au milieu de ça. Ces révélations ne lui disaient pas encore ce qui avait déchiré les parents. Une chose était sure, Savannah avait un passé et il n'était pas tout rose. - Les problèmes de couple... commença t-il en sentant qu'il ne pourrait pas rester bien longtemps sur une note si sérieuse et tendue. - ... tu vois, c'est pour ça qu'il faut prendre ses jambes à son cou au petit matin ! Sourire fier et sarcastique planté sur le visage, Cade regardait finalement ce coup manqué par la jeune femme. Etait-ce cette dernière question qui l'avait déstabilisée ? Le jeu allait-il trop loin ? Quoi qu'il en soit, Grimes saisit sa queue de billard et se plaça pour viser.

Il ne restait pas beaucoup de boules sur la table au tapis verdâtre quelque peu usé. Cade se félicitait intérieurement de la partie qu'il menait jusque là. Il n'avait finalement rien perdu du talent qu'il avait fait germé durant de longues années, en fréquentant les bars plus que de raison. Le bruit des boules qui s'entrechoquaient retentit et l'une d'entre elle tomba miraculeusement. Le jeune homme se redressa on ne peut plus fier. Les occasions se feraient de plus en plus rares. Il haussa les sourcils en regardant Savannah. - Et qui est-ce que j'ai devant moi ce soir ? La fille un peu paumée qui a besoin de se sentir vivante ? Ou bien la jeune femme qui a reprit sa vie en main, une bonne fois pour toute ? Il aurait pu lui demander son âge, le métier qu'elle pratiquait ou bien si elle avait des amis dans le coin qu'elle pourrait lui présenter en sortant un de ces soirs...mais il préférait définitivement savoir qui il avait face à lui. Le coup suivant qu'il joua bien rapidement fut un total échec. Il attrapa son verre et d'une gorgée, il le vida, sentant passer le liquide fort le long de sa gorge.











Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   


Revenir en haut Aller en bas
 

I can swear I feel the beating of a cold cold heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-