AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 I can swear I feel the beating of a cold cold heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1537 POINTS : 200

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolas
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 31 Juil - 23:37


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Notre rencontre à Los Angeles aurait normalement dû nous pousser à partager ce genre de moment avant tout, la logique veut que ca se passe ainsi, c'est ce qui est ancré dans les mœurs. Nous avions pourtant préféré passer directement à l'étape supérieure, céder à cette attraction physique qui semblait être à son comble entre nous. Je me souviens encore parfaitement de cette soirée, de cette ambiance générale autour de nous, des verres qui claquent l'un contre l'autre, de cette musique du moment, qui est à l'heure d'aujourd'hui passée de mode, je ne sais pas si c'est cette atmosphère chaleureuse ou cet alcool que j'ai ingurgité, mais il capte toute mon attention durant cette soirée, j'ai le teint rosé et ce regard charmeur malgré moi....Et nous voilà à nouveau dans un bar, certainement moins branché que celui de l'époque, à passer un moment de détente autour de cette table de billard. Qu'est ce j'attends de soirée? Je ne sais pas, ce que je sais, c'est qu'aussi imprévisible elle puisse être, elle me permet d'en découvrir d'avantage sur lui...Et quel en est le but? Il semble indéniable que cette entente passagère sera rapidement balayé par la vie différente que nous menons. Il m'est difficile de pouvoir imaginer une quelconque relation avec lui, et c'est ce qui est frustrant. C'est sûrement ce qui m'a poussé à vouloir prolonger ce moment en sa présence, ça me donne l'occasion de pouvoir l'avoir un peu pour moi avant qu'il aille de l'avant à nouveau. Il émet pourtant le désir de vouloir prolonger ce moment avec moi, me laissant perplexe sur ses attentes. Mon regard se perd dans le sien un instant, tentant de déceler un quelconque indice. Est ce qu'une fois de plus j'ai ce privilège d'être une bonne compagnie pour cette soirée et qu'il veuille profiter un peu avant que nos chemins ne se séparent à nouveau, ou est ce que ces informations qu'il a pu recueillir sur ma personne le poussent à vouloir en savoir d'avantage? Je ne sais pas ce qu'il attend de moi, et je suppose que ce mystère relève une fois de plus d'une volonté de sa part.

Le jeu se poursuit, et si je suis parvenue à briller par quelques coups réussis en ce début de partie, il semble profiter de ma défaite pour rattraper son retard. La question qu'il me pose parvient à m'amuser. Je me la suis posée plusieurs fois après cette nuit torride. Moi, qui suis de nature raisonnable, comment ai-je fais pour me retrouver à partager un moment torride avec cet homme que je ne connaissais pas? Les réponses... Il m'avait fallu un peu de temps pour les trouver, il avait fallu que je prenne assez de recul pour savoir qu'il y avait un bon nombre de circonstances pour me pousser à lâcher prise, et c'est ce qui m'avait permis de me libérer de cette prison dans laquelle je m'étais enfermée, suite à cette rupture que j'ai provoqué prématurément dans ma vie personnelle. Il n'empêche que je ne l'aurai pas fais avec n'importe qui, et Cade me plaisait assez pour que je vienne à m'adonner sans retenue. Je reste cependant assez vague quand à l'effet qu'il a eu sur moi à ce moment là, n'oubliant pas la fin chaotique vers laquelle ça m'a amené. Et puis, il n'avait sûrement pas besoin de moi pour savoir qu'il débordait de charisme et qu'il était un de ces hommes auxquels il était difficile de résister. Je m'emploie une fois de plus à évoquer la fin de ce passage, non pas pour la lui reprocher - je pense l’avoir bien assez fais- mais plutôt pour lui montrer du doigt cette attirance qui s'était probablement résumée à quelque chose de physique, n'avait pas été suffisante pour déboucher sur autre chose qu'une fin anticipé de ce binôme. " Le charme était puissant, autrement je ne me serai pas du tout souvenu de toi en te voyant ce soir ! " Je retrousse mes lèvres, jouant un instant avec mes doigts sur le bâton de bois."J'en ai de la chance alors" m'amusais-je. Je ne voulais pas partir dans ce débat, je ne cherchais pas d'explication de sa part puisque j'en avais déjà eu, et j'acceptais clairement les raisons qui l'avaient poussé à prendre la fuite. Il ne me devait rien, bien au contraire. Je parvenais à me faire à l'idée que j'avais été suffisamment un bon coup pour qu'il parvienne à retenir mon prénom. "Tu sais maintenant que ça n'a rien à voir avec toi, ou avec la nuit qu'on a passé. " Je ne peux empêcher ce sourire de s'élargir, c'était extrêmement étrange d'aborder ce sujet près de deux ans après. " C'est ma façon à moi de... "me sentir vivant et libre" Je hoche de la tête doucement, enviant un instant ce côté insensé qui lui permettait de ne pas se prendre la tête avec des histoires de coeur. "Si ca te rend heureux, c'est le principal". J'aurais - avant mon histoire avec James- eu un raisonnement complètement différent, j'aurai eu du mal à cautionner cette perspective des choses, mais il a fallu que je passe par la case "coeur brisé" pour en comprendre ses motivations.

La seconde question fût un peu plus compliquée pour moi. Si je parviendrais probablement avec le temps à réparer l'abandon auprès de mon fils, la relation que j'avais avec James a été quand à elle définitivement détruite lorsque j'ai décidé de ne pas rentrer avec lui à Brisbane. Je n'avais pas mesuré l'intensité de la haine et la colère qu'il pouvait éprouver à mon égard jusqu'à ce que je le retrouve ici, et c'était assez difficile de penser à lui de façon positive et nostalgique alors que nous nous livrons ensemble dans une guerre sans précédent. Je ne rentre pas dans les détails, ils ne sont pas nécessaires pour comprendre que cette histoire d'amour s'est achevée il y a bien longtemps. " Les problèmes de couple..." Je croise son regard, curieuse de savoir ce que ça pouvait lui inspirer. Lui n'avait probablement pas été confronté à ce genre de chose en tentant de les fuir."... tu vois, c'est pour ça qu'il faut prendre ses jambes à son cou au petit matin ! " Il parvient à me soutirer un large sourire, qu'il méritait amplement pour avoir fait oublier le sérieux de cette discussion. "C'est donc ça la clé du bonheur....Pas le mariage. Je tâcherai de m'en souvenir" fis-je en faisant mine d'y réfléchir un court instant, avant qu'un sourire ne vienne illuminer mon visage à nouveau pendant que je me positionne pour le coup qui me revient. Je loupe ce dernier, maudissant un instant cette malchance ou cette maladresse qui m'habite. Je me dois donc de me mettre en retrait, observant tout de même un peu plus loin la frappe qu'engage Cade, et qui va lui donner droit à une nouvelle question.  Je m'approche doucement de lui alors qu'il prend la parole." Et qui est-ce que j'ai devant moi ce soir ? La fille un peu paumée qui a besoin de se sentir vivante ? Ou bien la jeune femme qui a reprit sa vie en main, une bonne fois pour toute ?" Je hausse les sourcils, ma bouche s’entrouvrant légèrement face à cette question à laquelle j'ai cependant une réponse bien précise. La réelle question, c'est surtout à laquelle des deux il aimerait faire face. La femme qui a décidé de l'avant et qui est semble t-il plus heureuse par ce choix de vie, ou alors cette femme éteinte et vulnérable qu'il pourrait probablement réveiller à nouveau à travers un échange plus osé? Peut être souhaite t-il simplement que je m'en sois sorti, ou alors espère t-il pouvoir profiter de mes faiblesses passagères à nouveau pour en tirer quelque bénéfices personnels. "J'imagine que je peux prétendre être cette seconde femme, ma présence dans cette ville est loin d'être facile, mais je me surprends à avoir assez de force pour la confronter chaque jour. J'ai fais le choix d'être heureuse"dis-je simplement.

Il manque un coup, et je ne peux cacher un léger sourire de satisfaction. Il en sait probablement déjà bien assez, d'autant qu'il ne reste que quatre malheureuse boules sur ce tapis vert et que ça nous amène forcement vers les dernières révélations possibles. J’hésite un instant entre deux boules qu'il m'est possible d'atteindre, et bien qu'il m'est difficile d’accéder avec aisance à l'une d'elle, je me décide à la jouer. Je me mordille la langue entre les dents durant ce coup qui demande une certaine agilité. Et bien qu'elle hésite un instant, elle finit enfin par se réfugier dans l'un des trous. Je prends cependant quelques secondes pour songer à la question que je pourrais lui poser. "Hmm...Malgré tes relations plutôt brèves et sans attachement, as tu déjà été infidèle? Un moment d'égarement...? Ou une sorte de double vie passagère? " Il m'avait fait savoir que mon statut - à l'époque où nous nous étions rencontrés - l'importait peu, est ce qu'il avait ce vice caché en lui? En plus d'être un fuyard? Trois boules, trois malheureuse restantes qui pourraient me permettre de terminer cette partie en beauté. Mon coup précédent a permis d'écarter l'une d'elle et de la rendre plus accessible. Je tire, parvenant à oublier tout ce qui m'entoure l'ombre d'un instant, et celle-ci tombe, me soutirant un léger cri de joie alors que je lève les mains en l'air. J'observe Cade avec un air provoquant, montrant du doigt la table,"Qu'est ce qu'on fait? Je te pose les deux dernières questions tout de suite ou tu prends le risque de te faire laminer par une femme en public?" J'en rajoutais des tonnes, disons que c'est l'euphorie du moment qui me une certaine confiance, bien que dans le fond, je savais que c'était peu probable. J'ai cependant le droit à cette question,  alors autant en profiter. J'ai ce sourire malicieux sur les lèvres, celui qui annonce déjà un peu la couleur. "Quelle était ta mission qui t'a forcé à te retrouver dans cette soirée? Je veux dire...Je sais que c'était pour le boulot, mais qu'est ce que tu y cherchais?" C'était clairement injuste de lui demander, il y avait sûrement derrière tout ça un enjeu professionnel qui le poussait à devoir garder ça secret, mais j'étais de nature curieuse, et l'occasion était parfaite pour cela. Je hausse les épaules, tentant de prendre un faux air innocent. Espérons qu'il était prêt à passer outre ces valeurs d'agent fédéraux pour respecter sa parole qu'il a donné en se lançant dans cette partie de billard avec moi. Je fais une légère moue alors que je prends place pour mettre au tapis les dernières boules présentes, hormis cette boule blanche bien évidemment. Mais je ne fais que les entrechoquer l'une contre l'autre.



Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 2996 POINTS : 210

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mer 1 Aoû - 15:23


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Est-ce que Cade se faisait une autre image de Savannah après toutes les révélations qu'elle avait pu lui faire ce soir, lors d'une banale mais intéressante partie de billard ? Bien entendu ! Comment pouvait-il en être autrement ?! Elle n'était plus simplement une jeune femme physiquement attirante, au sourire et au regard ravageurs, qu'il avait su entraîner dans son lit. Peu à peu sa personnalité s'était dessinée. D'abord lors de ce gala où leurs routes s'étaient de nouveau croisés et où elle lui avait démontré que, malgré une certaines réticences, elle savait s'adapter à toutes les situations. Et puis, dans ce bar, en répondant à quelques questions, Cade en avait apprit plus sur sa vie. Il n'avait pas fait dans les petits détails, il ne connaissait toujours pas son nom de famille, l'âge où elle avait eu sa première relation sexuelle ou bien l'histoire la plus gênante qu'elle ait vécut. Il avait préféré faire plus général et cela l'avait amené à apprendre des choses bien plus importantes que, certainement, la jolie blonde ne lui aurait révélé que plus tardivement s'ils étaient amenés à se revoir après ce soir. Grimes en avait fait de même de son côté et il saluait d'ailleurs la prouesse de Savannah: Lui tirer ce genre de confessions n'était vraiment pas une chose aisée. Exposer sa psychanalyse et écorner le personnage si séducteur et si mystérieux qu'il avait jusque là révélé à la jeune femme, ça n'arrivait pas tous les jours. Savannah pouvait se considérer comme chanceuse, une brèche s'était ouverte et elle s'était gentiment engouffrée dedans, avec une intelligence, une grâce et un charme que Cade ne pouvait pas nier. Elle était douée.

Non ce n'était pas de la souffrance que de séduire, d'embarquer des jeunes et jolies femmes dans sur un chemin déjà défini. A vrai dire, l'agent fédéral y était habitué. Il possédait ce talent depuis pas mal d'années maintenant et en usait chaque fois qu'il le pouvait ou qu'il sentait que quelque chose était possible. Ne souhaitant pas s'attarder sur une relation durable jusque là, les ouvertures qu'il avait pu sentir arriver, il ne les avait pas laisser tomber et petit à petit il en était presque devenu un professionnel. C'était presque le même schéma, la même histoire, le même désir physiquement irrévocable. Mais ce n'était jamais le même visage, et toujours une personnalité différente qu'il ne prenait pas le temps de connaitre. Quoi qu'il en soit, Cade le choisissait et il n'en souffrait pas. Du moins, il ne souffrait pas de ne pas avoir été plus loin avec les filles qu'il avait eu sur sa route. Seules quelques rares personnes avaient su l'émouvoir, et là oui... il avait souffert. Heureusement, les chagrins d'amour n'étaient pas venus s'interposer dans les questions de Savannah. Voilà encore un sujet bien délicat dont Grimes ne parlait jamais, à qui que ce soit.

Alors qu'il lui révélait à demi-mot le motif de sa mission du jour, il sentait un brin de déception ou de désintéressement dans les yeux de Savannah. Elle préférait largement s'étendre sur sa performance d'actrice lui ayant "sauver la mise" en le lui rappelant bien volontiers. Elle avait été parfaite et lui avait permit de ne pas se chercher d'autres excuses à sa présence dans cette chambre. Il lui accordait ça. Cependant, Cade était agent fédéral depuis plusieurs années et il restait persuadé que les deux gorilles n'auraient pas été un trop gros problème à résoudre autrement. - Ne dis pas ça, je pourrais t'embarquer dans bien des missions, et certainement moins amusantes que celle-ci, au risque de me faire tuer par mes supérieurs ! Non parce que, inclure un civil dans des opérations dangereuses seulement parce qu'ils pourraient être utiles et obtempérer pour un rapprochement physique obligatoire en cas de danger... c'était pas tellement autorisé ! Dans sa situation, c'était encore moins conseillé.

La chance, ou plutôt le talent de Cade lui offrit l'opportunité de poser la dernière question de la partie. Celle a laquelle Savannah se devait de répondre franchement, c'était en quelque sorte la règle qu'ils s'étaient fixés sans se le dire pour cette partie. Il saisit donc l'occasion de savoir si elle serait contre le fait de le revoir, si le côté Dom Juan qu'elle n'ignorait pas l'avait rebutée ou si elle préférait laisser le côté sensible encore bien enfouit dans son coin. La jolie blonde s'était rapproché de lui. Réduisant peu à peu la distance qui les séparait, elle n'hésitait pas à provoquer et ça marchait très bien. Si elle avait été la Savannah qu'il ne connaissait qu'à peine, la Savannah un peu paumée, nul doute qu'il aurait profité de cet instant pour l'embrasser et s'assurer le reste de la soirée. Mais il n'en était rien. Elle n'était plus cette femme et il ne demandait pas à finir la nuit avec elle, mais belle et bien à la revoir, un autre jour et peut être dans un tout autre endroit. Cade joua lui aussi sur ce moment et soutint son regard près, tout près d'elle. Si près qu'il pouvait discerner la sublime couleurs de ses iris malgré la pénombre du bar. Et il conclut par un sourire - Ça ne fait décidément plus rêver le chemise blanche. Gardant ce sourire au bord des lèvres, il se recula un peu. Il en avait presque oublié sa tenue dans laquelle, habituellement, il se sentait comme une sardine dans sa boite. Vivement qu'il retrouve son jean et un bon vieux tee-shirt, certes moins classe et moins attrayant mais bien plus confortable.

"En tout bien tout honneur" donc. C'était la condition. La règle. Comme si elle doutait du fait que Cade pouvait partager des moments avec une femme sans forcément vouloir lui sauter dessus ! Bon, okay. Il était particulièrement attiré par Savannah, il ne l'avait pas nier la première fois et il ne le faisait toujours pas. Cependant, à trente-sept ans, il n'était plus un ado boutonneux en pleine poussée de testostérone et savait calmer ses pulsions...quand on ne les lui suscitait pas. Jugeant que trop de révélations allaient forcément l'épuiser, et surtout parce qu'il tenait à en garder pour la suite, Cade proposa de raccompagner la demoiselle. - J'ai bien compris la règle... et je ne ferai QUE te raccompagner. Il lui adressa un grand sourire en sortant ses billets de sa poche. Qu'elle évoque autant cette restriction lui mettait la puce à l'oreille: elle cherchait à se convaincre elle-même. Peut être même qu'elle réfutait l'idée qu'elle pourrait céder avant qu'il n'ait pu faire quelque chose de son côté. Se défiait-elle elle même en lui imposant cela ?! Grimes déposa deux ou trois billets sur un coin de la table de billard et il salua le serveur, derrière son comptoir, d'un signe de la tête. - Non, c'est juste un signe de galanterie. Mais t'inquiètes pas... ça ne t'obliges à rien. Tout sourire, il termina cette phrase par un clin d'oeil pour qu'elle comprenne la touche d'humour qui se cachait derrière.

N'oubliant pas de récupérer sa veste, déposée sur une chaise, il ouvrit le passage à Savannah d'un signe de la main vers la sortie. - Après toi ! Ce signe de galanterie allait de paire avec le précédent mais qu'à cela ne tienne, ce dernier était un peu calculé. A l'extérieur, l'air s'était bien rafraîchit. On pouvait déjà sentir les temps froids pointer le bout de leur nez. Tous les deux se dirigèrent vers la Chevrolet, garée non loin de là. La galanterie s'arrêta là, et Cade laissa Savannah s'installer côté passager, évitant d'en faire trop. Le moteur vrombit un coup avant de se calmer. - Où est-ce que je vais ? D'une manœuvre, il sortit la voiture de sa place et attendit les indications. Pendant qu'il les suivait à la lettre et que les réverbères des rues éclairaient le visage de la jolie blonde que par moments, un petit silence s'installait doucement.. Cade tourna la tête pour la regarder, il aurait bien aimé tout de même... en savoir plus. Il se contenta de briser le silence avec une seule question, qui n'avait plus rien à voir avec leur attirance mutuelle ou la galanterie surjouée. - Comment il s'appelle.. ? Ton fils.. ? Ses yeux s'étaient reposés ensuite sur la chaussée qui défilaient devant lui. Il craignait d'en demander trop, de réveiller une sorte de mélancolie ou de remonter les problèmes de la jeune femme alors qu'elle venait peut être de s'en défaire le temps de quelques heures. Pourtant, Cade lui montrait par là qu'il s'y intéressait. Qu'il s’intéressait à autre chose qu'à ses jambes parfaitement installés à côté de lui sur lesquelles il aurait pu, oui, poser une main pour faire sortir l'ado plus si boutonneux qu'il y avait en lui...











Dernière édition par Cade Grimes le Mar 7 Aoû - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1537 POINTS : 200

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolas
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Jeu 2 Aoû - 23:23


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Me retrouver là avec lui me semble si improbable. J'ai l'impression que le contexte est semblable, il y a toujours un bar -bien qu'il soit bien moins branché - et de l'amusement pour venir rythmer cette soirée. Et pourtant, malgré un jeu tout à fait banal, nous nous retrouvons à nous livrer sur des choses bien plus personnelles, ce qui n'avait pas été le cas lors de notre première rencontre. Je me trouvais à l'époque dans une phase assez complexe. J'avais quitté James, de façon brusque et égoïste, et j'étais parvenue à le fuir à nouveau lors de son passage en Italie, il n'empêche qu'après un an passé aux États Unis, j'étais toujours l'ombre de moi même. Je m'étais fermée aux autres, je ne me laissais pas approcher par les hommes, de peur que je puisse avoir un échange trop poussé, comme si cela me relayerait au rang d'infidèle envers cet homme qui partageait auparavant ma vie. C'est pourtant Cade qui est parvenu à me le faire oublier, grâce à son sarcasme et sa prestance, je n'avais su rester indifférente, et si il était surtout parvenu à m'amuser dans un premier temps, je m'étais rapidement laissé entraîner par un vent de séduction qui soufflait au dessus de nous. Je n'avais pas cherché à savoir qui il était, ce qu'il avait pu faire ou vivre, nous savourions uniquement l'instant présent au travers de discussions légères et sans importance. Il en avait été de même pour lui, ca semblait avoir été suffisant pour l'un comme pour l'autre. Cette complicité et ces regards séducteurs ne nécessitaient pas de grandes explications de toute façon. Nous nous étions plu, et bien que je n'étais pas une adepte du "couchons le premier soir", je m'étais laissée entraîner par ce contexte hors du commun et son charme indubitable. Cade était le genre d'homme qui ne manquait pas d'assurance, et qui savait parfaitement comment s'y prendre auprès d ela gente féminine. Je savais aujourd'hui qu'il avait probablement du vécu pour être parvenu à attirer certaines proies dans ses filets, et j'avais finis sur le tableau des conquêtes, au même titre que les autres. Je ne cherche pas à le lui reprocher, je ne suis pas vraiment du genre rancunière, je m'amuse simplement à lui exposer les faits pour connaître ses motivations à agir ainsi. Je ne suis pas psy, je ne suis pas là pour le juger, mais nul doute qu'il y a du se passer des choses dans sa vie pour qu'il prenne la fuite chaque fois qu'il croise une femme sur son chemin. Je lui ai plu, et je n'ai jamais émis aucun doute là dessus, il n'empêche que je n'avais pas été suffisamment intéressante à l'époque pour qu'il daigne me recontacter ou en savoir plus. Les choses étaient désormais claires, et nous avions repris rapidement notre quotidien, faisant de cette nuit passée ensemble une sorte de rêve éphémère à jamais gravé dans nos mémoires. J'écrivais mon livre, et il n'avait fait qu'une brève apparition au travers d'un chapitre qui s'était clôturé il y a maintenant deux ans, et ca m'allait très bien ainsi. Et voilà que le destin le remet sur mon chemin. Devais-je y voir un message? Une mise en garde? Peut être, il n'empêche que j'ai fais le choix de prolonger le moment, comme si c'était insuffisant ,et dans cette lumière tamisée et cette odeur de renfermée, je ne parvenais pas à le regretter.

Ses questions me mettent pourtant régulièrement dans une posture assez délicate. J'aimerais être une femme sans histoire, mais ce n'est pas le cas, et je n'ai pas envie qu'il découvre réellement qui je suis. Il est probablement le seul à me voir de façon positive à l'heure actuelle à Brisbane, et bien qu'il ne soit pas un homme irréprochable, j'ai envie qu'il garde cette vision me concernant. Je lui dévoile cependant mon présent, mon fils, cette relation compliquée que je vis avec James... Son humour parvient à alléger ces aveux, et cela colle parfaitement à l'image de l'homme détaché qu'il souhaite rester. Peut être qu'il avait raison, c'était sûrement plus facile de décider de ne pas s'impliquer et de mettre les voiles. Je lui avoue finalement les raisons qui m'ont poussé à me laisser aller avec lui, allégeant le passage où il me plaisait - inutile de rentrer dans les détails - et lui avoue que je suis aujourd'hui une femme différente. Je ne vais pas dire une femme heureuse, ma vie est loin d'être un long fleuve tranquille, mais je fais de mon mieux pour qu'elle le devienne, affrontant mes vieux démons et assumant mes choix passés."- Très bonne résolution !"Je hausse les sourcils, pas peu fiere de ce choix que j'ai décidé de faire ." - Dommage ! Moi qui pensais profiter de tes déboires personnels encore une fois...!" Je souris,amusée alors que je viens à glisser une mèche de cheveux derrière mon oreille. Je passe finalement à sa hauteur, profitant de la proximité pour lui accorder une réponse. "T'es un homme plein de ressource, j'imagine que t'as pas besoin de ça pour avoir ce que tu veux d'une femme" avouais-je non sans une pointe de sarcasme alors que je le suis du regard, tout en avançant vers le positionnement idéal pour tirer la prochaine boule.

Ma concentration est à son maximum, je me dois de réussir ce coup pour mettre des réponses sur certaines questions qui trottent encore dans mon esprit. La question que je choisis peut paraître indiscrète - bien qu'elles le soient plus ou moins toutes jusqu'à présent - , il n'empêche que j'étais curieuse de connaître ses points faibles. "- Bien sûr que non. " Je hausse les sourcils en l'observant s'approcher, gardant un fin sourire sur les lèvres face à cette remarque. Ce qui pouvait paraître insensé pour lui était le quotidien de beaucoup de personne aujourd'hui, ca aurait très bien pu appuyer son besoin de plaire aux femmes , quitte à se perdre parfois en chemin. "- Je ne me transforme pas en Prince Charmant quand je suis avec quelqu'un mais je ne suis pas un salaud non plus." Je hoche de la tête, acceptant cette réponse sans la contester. "C'est tout à ton honneur." me contentais-je de lâcher alors que mes doigts tapent doucement sur le rebord en bois sur lequel il est appuyé. "- J'ai toujours eu de la bienveillance et beaucoup de respect pour celles qui ont réussi à partager ma vie. Et je vais sans doute regretter d'avoir balancé ça... mais je suis plutôt faible quand c'est une histoire de sentiments !" Mon sourire s'intensifie à ses propos. "C'est assez difficile à imaginer pour dire vrai" avouais-je. Je ne connaissais que l'homme fuyard, c'était complexe de l'imaginer autrement que cela. "Mais je suppose que c'est ce qui te pousse à limiter ce genre de relation...."dis-je en mettant la bouche en coin, prenant finalement un air plus sérieux pour poursuivre " Mais ne t'en fais pas, tout le monde à peur de quelque chose dans la vie....Certains ont peur des araignées, et d'autres ...d'ouvrir leur petit coeur." Mon sourire moqueur illumine mon visage alors que je suis au premier rang pour guetter sa réaction. Ce qui était ironique, c'est que je partageais à l'heure d'aujourd'hui probablement cette même peur, à la seule différence c'est ce qu'elle n'était pas détectable. Je le délaisse pour venir me positionner à un autre endroit, gardant dans l'optique de sortir vainqueur de ce jeu. Je le nargue de façon exubérante, tentant de le déstabiliser afin de me réserver les victoires suivantes. D'autant que l'alcool consommé tout au long de cette soirée parvient à me détendre amplement.
"- Ne sois pas si sure de toi. La partie n'est pas encore terminée !" Je lâche un rire avant de venir poser cette seconde question, qui elle est peut être moins gênante mais qui reste professionnellement incorrect puisqu'elle relève sûrement du secret au sein des bureaux fédéraux. "Des preuves qu'un type allait agir. Ce n'est pas une mission à proprement parlé, je file simplement un coup de main à une victime qui a demandé de l'aide. Je m'assurais qu'il ne cherche pas à se venger..." Je m'attendais à une de ces histoires de film, et je me retrouve un peu déçue face à ce contexte qui restait assez passif quand on sait dans quelle position ca les avait amené. "ah..." lançais-je sans grand enthousiasme. "Je n'étais pas en service, il pouvait arriver n'importe quoi mais j'ai fais une promesse et généralement je m'y tiens. Comme tu l'as vu, je m'en suis pas trop mal sorti." Je ne peux que répondre à ce sourire qu'il m'accorde. "Hey!J'y suis aussi pour beaucoup". J’exagérais sûrement, je m'étais contenté de jouer la fille facile pour parvenir à amadouer trois hommes qu'il serait sûrement parvenu à berner à lui tout seul.

Une boule. Une seule et unique boule à faire disparaître. Je prie intérieurement pour qu'il rate son coup. Avec son esprit d'agent spécial et son bon flaire, il parviendrait à trouver la question qui me forcerait à évoquer ce crime que j'ai connu par le passé. La tension est à son comble. Je déglutis douloureusement face à sa réussite, je n'ai donc plus qu'à attendre la sentence. Les quelques secondes qui s'écroulent jusqu'à ce qu'il daigne ouvrir la bouche me semblent interminables. Je décèle à travers son sourire que je risque de le payer cher. "Les difficultés que tu rencontre en ce moment t'empêcheraient-elles d'avoir envie de me revoir après ce soir ?" Je lâche un rire sans plus attendre, soulagée, je veux dire vraiment. Il n'empêche que cette franchise qui le caractérise si bien va me forcer à l'être tout autant. Et c'est là que ca devient compliqué. Du moins, je préfère prendre cela sur le ton de l'humour. Ce large sourire ne quitte par mon visage, encore moins alors que je croise à nouveau son regard charmeur. "La seule raison qui pourrait m'empêcher de vouloir te revoir, c'est toi"avouais-je alors que dépose la queue sur la table de billard, lui accordant désormais toute mon attention alors que je m'approche d'avantage de lui. Mon regard se plante dans le sien alors qu'il me semble un peu dubitatif face à cette réponse. " Et si je venais à tomber follement et irrévocablement amoureuse de toi...et que tu profiterais du moment pour prendre tes jambes à ton cou à nouveau?"mimais-je avec excès pour qu'il ne me prenne pas au sérieux, mais profitant dans un second temps de cette proximité pour observer chacun de ses traits qui définissent son visage, alors que je garde une mine enjouée. Je plaisantais, et j’espérais réellement qu'il savait que c'était le cas, d'autant qu'effectivement, si le courant passait bien entre nous, il n'en restait pas moins que nous avions des vies tellement différentes qu'il me semblait impossible qu'une quelconque relation puisse en ressortir, que ce soit d'un point de vue amical, ou plus. Et c'est surtout le 'plus' qui pourrait me faire hésiter. Cade avait beau être extrêmement sexy et intéressant sous tout point de vue, il n'en restait pas moins un prédateur. J'en avais fais les frais la premières fois, était-ce vraiment raisonnable de vouloir accepter de poursuivre cet échange en sachant que je risquais de pouvoir m'y attacher, et le voir quitter ma vie à nouveau sans aucune nouvelle du jour au lendemain. Je n'en sais trop rien. Ma main vient attraper la boule blanche que je fais rouler dans le creux de ma main. "Si c'est ta façon de me proposer qu'on se revoit...j'accepte." Dis-je finalement avant de venir amener une petite précision. "En tout bien tout honneur! evidemment" Ca permettait d'alléger les choses et de garder une certaine distance. Je n'étais pas sûr de savoir m'y résoudre, mais peut être qu'en lui laissant croire que c'était le cas, il allait rester sagement dans les rangs, et que ca nous éviterait de nous retrouver dans une situation plus compliquée à gérer.



Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 2996 POINTS : 210

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Ven 3 Aoû - 17:25


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Sûrement que non. Cade n'aurait pas profité de la situation dans laquelle Savannah pouvait se trouver, si celle-ci ne lui était pas très favorable et optimiste. Il n'aurait sans doute pas changé de comportement pour autant, mais maintenant qu'ils avaient échangés des conversations plus personnelles sur leurs vies respectives, il lui était plus difficile d'imaginer mettre la jolie blonde dans son lit, profiter de son physique avantageux et de filer au petit matin sans remords. Du respect, il en avait déjà eu pour elle lors de leur rencontre au Etats-Unis, mais il en avait probablement encore plus désormais. Était-ce son statut de maman qui le faisait réagir de cette façon ? Ou bien la personnalité qui se dévoilait peu à peu face à lui et qui lui plaisait sans qu'il ne puisse le nier ? D'une certaine façon, et même si cela se produisait lors d'une partie de billard improvisée aux règles simplistes, ils faisaient plus amples connaissances. Il y avait eu bien trop de confessions pour que tout se termine ce soir par une partie de jambes en l'air innocente et dénuée de toute réflexion. Cade était bien attiré par Savannah, cela ne faisait aucun doute. Il n'y avait qu'à la regarder... un visage malicieux, un regard provocateur, des courbes charmeuses... il fallait être bien pointilleux pour ne pas se laisser tenter et l'agent fédéral ne lui avait pas mentit là dessus depuis le début: Elle était tout à fait son genre de femme. Néanmoins, il s'imaginait maintenant quelle pouvait être sa vie. Il savait les difficultés qu'elle traversait, il connaissait son état d'esprit de jeune femme qui se donne tous les moyens d'être heureuse. C'était un peu comme si tous les deux avaient dépassé quelque chose. Comme s'ils avaient monté un barreau de plus sur une échelle dont ils ignoraient encore la signification du sommet...Peut être qu'à un moment, il n'y aurait plus de barreau à gravir alors ils sauraient qu'effectivement, au delà de quelques bons moments dans un lit et quelques confessions, il n'y aurait rien à attendre de l'autre.

La réplique de Savannah était digne d'elle. Elle possédait décidément un sens de la répartie que Cade appréciait particulièrement. Ce n'était pas tous les jours qu'on croisait une jeune femme capable de rétorquer de cette façon, et n'hésitant pas un seul instant à faire appel à une provocation complètement assumée. Un sourire s'installa sur son visage, il réprima même un rire pour garder un peu la face et rester dans son rôle. Mine de rien, Savannah avait très bien capté ce côté séducteur invétéré et infatigable qui végétait en lui depuis plusieurs années maintenant. Et elle ne se privait pas de le lui faire remarquer. - Parfois, ça demande un gros travail d'adaptation, tu n'as pas idée. Allez, Grimes surfait encore sur cette vague ironique qui faisait passer la drague pour un boulot en CDD mais à plein temps. Quitte à être LE dragueur type aux yeux de sa compagne du soir, autant assumer jusqu'au bout. D'autant plus que les prochaines révélations qu'il allait lui faire contrastait nettement avec ce personnage. Cade était loin d'être le plus romantique des conjoints dans une relation. Il avait encore pas mal à apprendre là dessus. Cependant, il optait largement pour la fuite et jamais pour la tromperie. D'abord, ça ne lui était jamais venu à l'esprit puisque une fois embarqué dans des sentiments, il avait plutôt tendance à se poser bien d'autres questions que celles qui pourraient le pousser dans les bras d'une autre. Et puis, non, il séduisait, il s'amusait mais il ne voulait pas de mal à qui que ce soit. Encore moins à une femme qui était parvenu à une sorte de miracle: Percer sa carapace, le supporter, et rester avec lui.

"Difficile à imaginer", oui il pensait bien. D'ailleurs, Cade ne pu s'empêcher d'en rire faiblement pour lui même. Savannah mettait en plein dans le mille en évoquant sa réticence à se laisser aller dans une relation longue. Enfin...une relation qui se prolongerait au delà de quelques mois ou d'une année. Il l'avait pourtant voulu avec Joan, avant de commettre ce que la demoiselle avait considéré comme l'irréparable. Non pas la tromperie, mais l'assassinat de son frère jumeau dans le cadre d'une mission. On lui avait pourtant dit de ne pas s'attacher à un témoin ou un membre de la famille d'un présumé coupable.... Alors Savannah semblait commencer à le cerner au delà de son côté séducteur. Il était de ceux qu'on nomme des durs en apparences mais qui, au fond, ne sont pas très résistant aux affaires de sentiments. Parfois il s'était même dit que son attachement à certaines personnes pourraient causer sa perte, et avec Joan ça s'était plutôt confirmé. Grimes approuva les mots de la jeune femme avec un faible hochement de la tête et il baissa le regard, se perdant sur le lino pas très clean du bar l'instant de quelques secondes. Son petit coeur était en effet bien enfouit entre l'appréhension, l'ironie et tout au fond, bien profond se trouvait un petit brin d'envie que l'agent fédéral ne parvenait que rarement à s'avouer.

La mission simple mais quelque peu périlleuse de ce soir était loin d'être officielle et en l'évoquant avec elle, Cade garda précieusement ce détails pour lui. Il n'était certes pas en service mais cela pouvait très bien relever d'un dossier que lui aurait confié son patron et pour lequel il devait faire des heures sup' pour obtenir des résultats... Cade ignorait comment Savannah voyait le métier d'agent fédéral du FBI et il en profita quelque peu. - Ah oui..! J'oubliais ta belle prestation. Ça méritait bien un oscar, c'était du bon boulot ! Se coller contre lui en entrant instantanément dans la peau d'une femme cédant à ses avances avec une impatience soutenue, c'était un rôle qu'il fallait oser accepter. Cade lui adresse un clin d'oeil taquin avant de se placer, contre la table, et se concentrer sur ce dernier coup. Celui qui mettrait fin à la partie et qui lui donnerait une information qu'il attendait depuis plusieurs minutes maintenant.

Ayant fortement hésité entre connaitre la raison de sa rupture et savoir si elle était d'accord pour qu'ils se revoient, Cade lâcha finalement le morceau et opta pour la deuxième question. Dans un sens, s'ils étaient amenés à se revoir, peut être qu'il en viendrait à avoir la réponse à sa première question, et cela sans partie de billard...A moins que Savannah ne donne plus signe de vie après ce soir et là... il ne saurait probablement jamais. Elle sourit et il reconnu dans ses yeux cette petite lueur brillante qui s'apparentait à un air charmeur. Encore une fois, elle l'étonna par sa répartie. Grimes haussa les sourcils et sourit à son tour. Il avait attendu une réponse, et une réponse claire aurait été sa préférence. Mais il ne pouvait nier qu'elle savait comment se faire désirer, en retournant la situation de la sorte. Sans la quitter du regard et se doutant qu'elle n'avait pas finit de s'exprimer, il se tut et la laissa poursuivre. Là, elle en faisait beaucoup. Tomber follement amoureuse de lui... après tout le mystère qu'il avait provoqué autour de sa personne, et le peu de temps qu'ils avaient passé ensemble, en dehors d'un lit, il doutait qu'une femme de caractère comme elle devienne immédiatement raide dingue de lui. Il lui accordait pourtant la véracité de cette réflexion. S'approchant également un peu d'elle pour entrer dans son jeu, il ne tarda pas à lui dire: - J'en déduis que l'idée t'as donc effleuré l'esprit...! Un plus grand sourire malicieux se dessina sur ses lèvres alors que ses yeux restaient plantés dans ceux de Savannah, comme s'il essayait de la faire plier avec cette arme là aussi. La jolie blonde avait pas mal de munitions également de ce côté là et de son regard se dégageait à la fois quelque chose de sexy et un il-ne-savait-quoi d'impénétrable. Cade en attendait plus. Il espérait qu'elle accepte et que malgré ses ennuis personnels, elle tienne parole.

Voilà chose faite, et Savannah émit de suite comme une condition. "En tout bien tout honneur!" Cette réplique amusa Grimes qui détourna son regard sur la boule blanche qu'elle tripotait entre ses doigts, réflétant peut être l'hésitation qui la persécutait intérieurement. Il reposa ses yeux sur elle, continuellement souriant et il haussa les sourcils en se donnant un air évident. -Okay... Je sais faire aussi. Non, il n'était pas un animal qui sautait sur tout ce qui bougeait et il était capable de voir une jeune femme deux fois de suite sans pour autant que ça se termine dans la luxure...Si Savannah lui plaisait beaucoup, il était certains de pouvoir partager d'autres moments avec elle pour la connaitre davantage. Du moins, il tenterait d'esquiver les images d'elle, se dénudant progressivement et terminant dans ses bras, fermant les yeux sous les glissements de ses mains sur sa peau. Si c'était ce qu'elle voulait... Se perdant un instant là dessus et sur son visage faussement angélique, il serra les dents et regarda autour d'eux. Il n'y avait presque plus personne dans le bar. Il devait se faire tard, Cade avait perdu toute notion de l'heure avec tout ça. Il se redressa et fouilla dans la poche de son pantalon à pinces pour y chercher de quoi payer les verres. - "En tout bien tout honneur", je te raccompagne ? Ou bien tu veux essayer de me prouver ta fausse suprématie sur une autre partie ? Il avait trouvé une petite, toute petite liasse de quelques billets froissés les uns contre les autres et il essayait d'en sortir ce qu'il estimait être le compte avant de relever les yeux sur elle et d'esquisser un petit sourire à son attention.  









Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1537 POINTS : 200

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolas
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Dim 5 Aoû - 15:48


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Le mystère qui flotte au dessus de cette partie parvient à me tenir en haleine. Je dois dire que l'image que je m'étais faite de Cade après notre première rencontre n'était pas vraiment juste. Il me surprend au travers certaine de ses déclarations, réellement. Son côté séducteur a souvent été mis à l'honneur. Je ne sais pas si c'est un trait duquel il se joue volontairement ou si cela fait réellement partie de sa personnalité, malgré lui, peut être même qu'il a fini par s'y perdre lui même, en attendant, grâce à ce jeu des plus banals, je viens à découvrir un Cade bien plus attachant et vrai. Pas besoin d'avoir suivi des études en psychologie pour comprendre qu'il cherche d'une certaine façon à se protéger de l'amour et de la souffrance que ça peut provoquer. Mais c'est ce que nous faisons tous pas vrai? Cette séduction qui auparavant était le maître mot de notre relation est relayée au second plan alors que nous sommes forcés de nous montrer bien plus sincère et sérieux. IL n'empêche que j'aime ce que j'entends inconsciemment. Cade Grimes est une belle surprise, et je me félicite d'avoir pris le risque de poursuivre cette soirée, qui avait été plutôt chaotique lors de ce passage dans cette maison aux allures de propriété de luxe. Nous nous employons parfois à prendre un ton plus léger, qui condense un peu le sérieux de cette scène et qui nous plonge dans un échange complice. J'aime le provoquer à travers mon comportement, parfois un peu moqueur, et j'apprécie qu'il prenne les choses de façon amusée. La vie est déjà terriblement déprimante parfois, il faut savoir prendre les choses avec détachement. Nous nous montrons assez sage et raisonnable, peut être parce que nous ne voulons pas nous retrouver dans le même contexte que la dernière fois que nous nous étions laissés guider par cette attraction, qui continue à nous faire de l'oeil discrètement au coin de cette table. Je ne sais pas si je serais parvenue à avoir autant son attention si j'étais venue à me confier autant sur moi à l'époque de Los Angeles, mais je vois bien que cette fois, les détails que je m'autorise à lui livrer semblent avoir son importance. La question, c'est pourquoi?

Je lui avoue être une femme différente de l'autre fois, et sa réplique de ne plus pouvoir abuser de mes faiblesses m'amuse largement. J'aime son humour qui s'apparente d'une certaine façon à celui que je possède. Une part de franchise est peut être cachée derrière tout ça, ce qui rend cette réponse encore plus appréciable. Au delà du fait que ca serait complètement fou de réitérer l’expérience, c'est toujours plaisant de savoir qu'un homme comme lui parvient encore à trouver une femme comme désirable, au delà du fait que je ne suis désormais plus qu'un physique et que mes nombreux avoeux ne témoignent pas toujours d'un comportement exemplaire. "Parfois, ça demande un gros travail d'adaptation, tu n'as pas idée." je plisse les yeux, tentant de prendre sur moi pour garder un air passablement sérieux."Oh ca se voit, tu as l'air d'avoir beaucoup souffert" je hausse les sourcils l'instant d'après avec un fin sourire moqueur. L'image qu'il donne de lui lorsqu'il est épris me laisse un peu perplexe et je ne peux m'empêcher de lui faire savoir. Comment peut t-on décider lorsque nous devons nous attacher à une personne ou non? Et quel était le critère qui lui permettait de faire le choix de prendre le risque? Je suis plutôt du genre à me laisser guider pour ma part, les rencontres amoureuses que j'ai pu faire n'ont pas toujours été de belle surprise, mais j'imagine que ce sentiment est partagé par bon nombre d'entre nous, et je ne regrette pas, même si ca s'est terminé par des larmes et de l'incompréhension dans certains cas.

J'ai envie de connaître la raison de sa présence lors de cette evenement mondain. Je suis bien trop curieuse pour passer à côté de l'occasion alors que j'ai la possibilité d'avoir la réponse puisqu'il lui est impossible de se défiler. La réponse me déçoit, je m'attendais probablement à un suspect en cavale qui était épié, le genre d'homme dangereux qui mérite un sacré dossier pour s'assurer qu'il se retrouve sous les barreaux et qu'il n'en sorte plus. Soit Cade néglige cette mission qu'il lui a été donné, soit il y a des affaires pas toujours intrigantes. Il parvient a oublier un instant mon aide dans cette histoire, que j'exagère probablement un peu trop. "Ah oui..! J'oubliais ta belle prestation. Ça méritait bien un oscar, c'était du bon boulot ! " Je hoche de la tête, acceptant avec entousiasme ce compliment venant tout droit d'un agent du FBI, tout de même, ce n'était pas rien!"N'hesite pas si un jour tu as besoin d'une partenaire digne de ce nom, je sais m'adapter à toutes les situations possibles." C'était tellement faux. Je ne côtoyais pas le danger contrairement à lui, et je pourrais très vite perdre mes moyens par un manque de défense, j'en avais déjà la vague idée en tête. J'étais clairement du côté des gentils, et je m'estimais heureuse que la vie m'est épargnée jusqu'à présent.

La dernière boule clôture en beauté cette partie de billiard, et par la question que m'adresse Cade. Je suis un peu prise au dépourvu, je m'attendais à avoir la question la plus gênante qu'il soit à affronter. Mais celle-ci ne l'est pas un peu finalement? Je sais que je dois lui apporter une réponse, et je ne suis pas sûr de savoir laquelle est parfaite. Je veux dire....J'ai toujours ce combat perpétuel entre la raison et l'envie. L'envie m'a amené jusqu'à ce bar, parce que je m'autorisais quelques heures de plus en sa compagnie avant de reprendre une vie stable et sans encombre. Mais comment parvenir à le fuir si lui ressent l'envie de me revoir, et quelles en sont les raisons? Je parviens à gagner un peu de temps par une de mes répliques cinglantes. Je me montre assez vaste, mais mes quelques mots parviennent à adoucir ses traits, prouvant qu'il était conscient du "danger" qu'il pouvait être pour moi. IL n'était pas néfaste, loin de là, disons plutôt que sa peur de l'engagement pourrait me retrouver dans la même situation quelques années auparavant. Si bien évidemment cette relation ne s’avérait pas platonique. Mais il suffit de nous observer pour comprendre qu'elle ne l'est pas. Cette attraction réapparait parfois, et je ne vais pas nier, je la provoque malgré moi, comme à cet instant précis alors que je viens à me retrouver à sa hauteur, n'ayant pas peur de réduire la distance, ce qu'il fait à son tour alors que j'ai cet air charmeur sur le visage. Mon regard se balade sur son costume, me rappelant à quel point il le mettait en valeur et me pousse à eprouver un certain désir. "- J'en déduis que l'idée t'as donc effleuré l'esprit...!" La proximité me permet de sentir son haleine alcoolisée alors que je ne peux empêcher mon sourire de s'élargir. "Rien est impossible....Bien qu'il me faudra un peu plus que ton sourire charmeur et un costume" Je hausse les sourcils en plongeant mon regard fièrement dans le sien.

La reflexion n'aura duré que quelques secondes. Si il aurait été plus sage de décliner et de me résoudre à le laisser filer une fois de plus, je fais le choix de la folie, pas vraiment consciente des conséquences que cela pourrait m'apporter. Je préfère sous estimer tout ça, et me réserve le droit d'apporter cependant une petite précision qui m'apportera bonne conscience. En tout bien tout honneur. Ca permet de cadrer les choses et d'eviter les débordements, bien que cela pourrait rapidement nous échapper. J'en aurais presque le vieux reflexe de venir coller mon corps contre le sien, alors autant dire que ca pourrait même en devenir frustrant avec le temps. J'imagine que ce genre de remarque va cependant le pousser lui à rester sagement à sa place. Oui, clairement il le faudrait... Je dois garder me convaincre qu'il est une sorte de prédateur sans scrupule - chose que je peux pourtant contester depuis cette partie de billard - et que pour la raison de mon retour ici, je dois m'efforcer à avoir une vie rangée qui ne me pousserait pas dans à commettre des choses qui me mettraient dans une mauvaise posture pour ma relation avec Mathis. -Okay... Je sais faire aussi. Je hoche de la tête, satisfaite - ou presque. "Parfait!"Mon regard qui est loin d'être innocent vient à quitter le sien pour observer cette boule qui glisse toujours dans le creux de ma main.  "En tout bien tout honneur", je te raccompagne ? Ou bien tu veux essayer de me prouver ta fausse suprématie sur une autre partie ?" Je fronçe les sourcils face à cette remarque. "Je pense ne plus rien avoir à prouver sur ce point là"dis-je alors que je viens à lancer la boule en direction d'un trou avant qu'elle n'y tombe. Je dépose mon regard dans le sien, haussant doublement des sourcils avec un sourire mesquin sur les lèvres. " Si tu veux bien que me raccompagner". Je le vois sortir quelques billets de sa poche pour régler la note. Je tente de l'en dissuader d"un geste de main mais il ne m'en tient pas rigueur"Bien...On dira que c'est pour avoir apporté ma contribution dans ta mission du moment alors. Merci" lâchais-je simplement à son égard alors que je m'efforce à mettre entre nous à nouveau une distance de sécurité suffisante pour ne pas créer d'envie, si ce n'est pas déjà trop tard.




Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 2996 POINTS : 210

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 7 Aoû - 19:28


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Est-ce que Cade se faisait une autre image de Savannah après toutes les révélations qu'elle avait pu lui faire ce soir, lors d'une banale mais intéressante partie de billard ? Bien entendu ! Comment pouvait-il en être autrement ?! Elle n'était plus simplement une jeune femme physiquement attirante, au sourire et au regard ravageurs, qu'il avait su entraîner dans son lit. Peu à peu sa personnalité s'était dessinée. D'abord lors de ce gala où leurs routes s'étaient de nouveau croisés et où elle lui avait démontré que, malgré une certaines réticences, elle savait s'adapter à toutes les situations. Et puis, dans ce bar, en répondant à quelques questions, Cade en avait apprit plus sur sa vie. Il n'avait pas fait dans les petits détails, il ne connaissait toujours pas son nom de famille, l'âge où elle avait eu sa première relation sexuelle ou bien l'histoire la plus gênante qu'elle ait vêcut. Il avait préféré faire plus général et cela l'avait amené à apprendre des choses bien plus importantes que, certainement, la jolie blonde ne lui aurait révélé que plus tardivement s'ils étaient amenés à se revoir après ce soir. Grimes en avait fait de même de son côté et il saluait d'ailleurs la prouesse de Savannah: Lui tirer ce genre de confessions n'était vraiment pas une chose aisée. Exposer sa psychanalyse et écorner le personnage si séducteur et si mystérieux qu'il avait jusque là révélé à la jeune femme, ça n'arrivait pas tous les jours. Savannah pouvait se considérer comme chanceuse, une brèche s'était ouverte et elle s'était gentiement engouffrée dedans, avec une intelligence, une grâce et un charme que Cade ne pouvait pas nier. Elle était douée.

Non ce n'était pas de la souffrance que de séduire, d'embarquer des jeunes et jolies femmes dans sur un chemin déjà défini. A vrai dire, l'agent fédéral y était habitué. Il possédait ce talent depuis pas mal d'années maintenant et en usait chaque fois qu'il le pouvait ou qu'il sentait que quelque chose était possible. Ne souhaitant pas s'attarder sur une relation durable jusque là, les ouvertures qu'il avait pu sentir arriver, il ne les avait pas laisser tomber et petit à petit il en était presque devenu un professionnel. C'était presque le même shéma, la même histoire, le même désir physiquement irrévocable. Mais ce n'était jamais le même visage, et toujours une personnalité différente qu'il ne prenait pas le temps de connaitre. Quoi qu'il en soit, Cade le choisissait et il n'en souffrait pas. Du moins, il ne souffrait pas de ne pas avoir été plus loin avec les filles qu'il avait eu sur sa route. Seules quelques rares personnes avaient su l'émouvoir, et là oui... il avait souffert. Heureusement, les chagrins d'amour n'étaient pas venus s'interposer dans les questions de Savannah. Voilà encore un sujet bien délicat dont Grimes ne parlait jamais, à qui que ce soit.

Alors qu'il lui révélait à demi-mot le motif de sa mission du jour, il sentait un brin de déception ou de désintéressement dans les yeux de Savannah. Elle préférait largement s'étendre sur sa performance d'actrice lui ayant "sauver la mise" en le lui rappelant bien volontiers. Elle avait été parfaite et lui avait permit de ne pas se chercher d'autres excuses à sa présence dans cette chambre. Il lui accordait ça. Cependant, Cade était agent fédéral depuis plusieurs années et il restait persuadé que les deux gorilles n'auraient pas été un trop gros problème à résoudre autrement. - Ne dis pas ça, je pourrais t'embarquer dans bien des missions, et certainement moins amusantes que celle-ci, au risque de me faire tuer par mes supérieurs ! Non parce que, inclure un civil dans des opérations dangereuses seulement parce qu'ils pourraient être utiles et obtempérer pour un rapprochement physique obligatoire en cas de danger... c'était pas tellement autorisé ! Dans sa situation, c'était encore moins conseillé.

La chance, ou plutôt le talent de Cade lui offrit l'opportunité de poser la dernière question de la partie. Celle a laquelle Savannah se devait de répondre franchement, c'était en quelque sorte la règle qu'ils s'étaient fixés sans se le dire pour cette partie. Il saisit donc l'occasion de savoir si elle serait contre le fait de le revoir, si le côté Dom Juan qu'elle n'ignorait pas l'avait rebutée ou si elle préférait laisser le côté sensible encore bien enfouit dans son coin. La jolie blonde s'était rapproché de lui. Réduisant peu à peu la distance qui les séparait, elle n'hésitait pas à provoquer et ça marchait très bien. Si elle avait été la Savannah qu'il ne connaissait qu'à peine, la Savannah un peu paumée, nul doute qu'il aurait profité de cet instant pour l'embrasser et s'assurer le reste de la soirée. Mais il n'en était rien. Elle n'était plus cette femme et il ne demandait pas à finir la nuit avec elle, mais belle et bien à la revoir, un autre jour et peut être dans un tout autre endroit. Cade joua lui aussi sur ce moment et soutint son regard près, tout près d'elle. Si près qu'il pouvait discerner la sublime couleurs de ses iris malgré la pénombre du bar. Et il conclut par un sourire - Ça ne fait décidément plus rêver le chemise blanche. Gardant ce sourire au bord des lèvres, il se recula un peu. Il en avait presque oublié sa tenue dans laquelle, habituellement, il se sentait comme une sardine dans sa boite. Vivement qu'il retrouve son jean et un bon vieux tee-shirt, certes moins classe et moins attrayant mais bien plus confortable.

"En tout bien tout honneur" donc. C'était la condition. La règle. Comme si elle doutait du fait que Cade pouvait partager des moments avec une femme sans forcément vouloir lui sauter dessus ! Bon, okay. Il était particulièrement attiré par Savannah, il ne l'avait pas nier la première fois et il ne le faisait toujours pas. Cependant, a trente-sept ans, il n'était plus un ado boutonneux en pleine poussée de testostérone et savait calmer ses pulsions...quand on ne les lui suscitait pas. Jugeant que trop de révélations allaient forcément l'épuiser, et surtout parce qu'il tenait à en garder pour la suite, Cade proposa de raccompagner la demoiselle. - J'ai bien compris la règle... et je ne ferai QUE te raccompagner. Il lui adressa un grand sourire en sortant ses billets de sa poche. Qu'elle évoque autant cette restriction lui mettait la puce à l'oreille: elle cherchait à se convaincre elle-même. Peut être même qu'elle réfutait l'idée qu'elle pourrait céder avant qu'il n'ait pu faire quelque chose de son côté. Se défiait-elle elle même en lui imposant cela ?! Grimes déposa deux ou trois billets sur un coin de la table de billard et il salua le serveur, derrière son comptoir, d'un signe de la tête. - Non, c'est juste un signe de galanterie. Mais t'inquiètes pas... ça ne t'obliges à rien. Tout sourire, il termina cette phrase par un clin d'oeil pour qu'elle comprenne la touche d'humour qui se cachait derrière.

N'oubliant pas de récupérer sa veste, déposée sur une chaise, il ouvrit le passage à Savannah d'un signe de la main vers la sortie. - Après toi ! Ce signe de galanterie allait de paire avec le précédent mais qu'à cela ne tienne, ce dernier était un peu calculé. A l'extérieur, l'air s'était bien rafraîchit. On pouvait déjà sentir les temps froids pointer le bout de leur nez. Tous les deux se dirigèrent vers la Chevrolet, garée non loin de là. La galanterie s'arrêta là, et Cade laissa Savannah s'installer côté passager, évitant d'en faire trop. Le moteur vrombit un coup avant de se calmer. - Où est-ce que je vais ? D'une manœuvre, il sortit la voiture de sa place et attendit les indications. Pendant qu'il les suivait à la lettre et que les réverbères des rues éclairaient le visage de la jolie blonde que par moments, un petit silence s'installait doucement.. Cade tourna la tête pour la regarder, il aurait bien aimé tout de même... en savoir plus. Il se contenta de briser le silence avec une seule question, qui n'avait plus rien à voir avec leur attirance mutuelle ou la galanterie surjouée. - Comment il s'appelle.. ? Ton fils.. ? C'était tout de même LA révélation du soir. Ses yeux s'étaient reposés ensuite sur la chaussée qui défilaient devant lui. Il craignait d'en demander trop, de réveiller une sorte de mélancolie ou de remonter les problèmes de la jeune femme alors qu'elle venait peut être de s'en défaire le temps de quelques heures. Pourtant, Cade lui montrait par là qu'il s'y intéressait. Qu'il s’intéressait à autre chose qu'à ses jambes parfaitement installés à côté de lui sur lesquelles il aurait pu, oui, poser une main pour faire sortir l'ado boutonneux qu'il y avait en lui...









Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1537 POINTS : 200

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolas
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Ven 10 Aoû - 16:18


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !

Cette partie de billiard est pleine de surprise, les aveux vont bon train, pour l'un comme pour l'autre, et il a clairement toute mon attention à chacune des réponses qu'il m'accorde. Une chose est sûre, aucun de nous ne veut ceder la victoire à son adversaire. Nous connaissons trop bien l'enjeu que cela représente, et il est difficile pour ma part de rester mystérieuse alors que chaque question qu'il m'adresse dévoile la partie la moins flatteuse de ma vie, mais la plus importante malgré tout. J'aimerais pouvoir parler de mes plus jeunes années, celles dans lesquelles je n'avais pas de problème à me faire face dans le miroir, mais elles me paraissent si loin.Nous nous sommes rencontrés aux Etats-Unis, combien de chance avions nous pour que le hasard nous serve ces retrouvailles sur un beau plateau alors que nous nous retrouvons à des milliers de kilomètres de là? J'aime ce qu'il dégage, son côté imperturbable malgré mes questions indiscrètes et l'analyse que je dresse de lui. J'ai l'impression d'être la pâle image de ma mère dans ce rôle, celle qui est toujours parvenue à dédramatiser les erreurs des autres en leur donnant une explication, sans jamais les accabler. J'ai bien évidemment eu le droit à ce traitement de faveur, et ce dans le pire moment de ma vie, et je pense lui devoir beaucoup avec le recul. Le cas de Cade semble plus amusant, il n'en souffre pas, bien au contraire, il s'en satisfait. Mais ne va t-il pas finir par se lasser ou ne plus y trouver de l’intérêt avec le temps? J'aimerais parfois avoir la facilité dont il fait preuve dans ces circonstances, ne pas se poser de question, refuser l'attachement. Mais je sais bien que j'en serais incapable. Je suis une personne à part entière, je prends plaisir à découvrir l'autre personne, et la plupart du temps, je parviens à m'y attacher avant même que je ne le réalise, d'un point de vu amicale du moins. En amour, c'est bien plus compliqué, surtout depuis mon histoire avec James.

Si la mission de ce soir m'a beaucoup amusé, j'imagine que c'est en grande partie parce que Cade faisait parti du camp dans lequel j'avais pris part. Je m'étais fondue dans le personnage léger et aguicheur sans encombre, lui vouant une confiance aveugle alors que je n'avais aucune raison de le faire, que je ne le connaissons pas assez pour cela. Le rapprochement physique n'avait été que peu difficile à jouer. Nos antécédents avaient rendu les choses accessibles, me rappelant le doux parfum de l'époque...Et puis, Cade est un homme réellement séduisant, ca rend les choses toujours plus agréables. Sans vraiment peser mes mots, je lui propose même de réitérer l'expérience. Il avait déjà fait naître en moi ce goût du danger et de l'adrénaline lors de notre rencontre, et bien que ca ne me ressemble pas, j'aime ressentir ça, l’excitation incommensurable qui monte en moi, cette impression que tout soit hors de contrôle. Il me pousserait presque à vouloir devenir cette autre personne, celle qui n'a peur de rien et qui repousse ses limites, au point de s'attirer des problèmes. " - Ne dis pas ça, je pourrais t'embarquer dans bien des missions, et certainement moins amusantes que celle-ci, au risque de me faire tuer par mes supérieurs !" Je hausse les sourcils, parvenant presque par être tenté par cette idée complètement farfelue. "Ma présence dans l'une d'elles ne pourrait être qu'un hasard, tu ne serais pas obligé de leur en faire part "proposais-je par un haussement d'épaules. L'idée semble complètement folle, mais si elle me permet de devenir quelqu'un d'autre pendant quelques heures, ca en serait presque intéressant.

Cet échange précédent, qui fût plutôt léger, et probablement la question qui m'a permit de savoir ce qui lui avait plu chez moi me poussent à adopter de nouveau cette attitude provocante. D'autant qu'il émet la question, celle qui me pousse à comprendre que malgré tout ce que j'ai pu lui reveler, il ne semble pas prêt à fuir, mais au contraire à réitérer l'expérience par une nouvelle rencontre, cette fois-ci désirée. Ca me flatte, bien qu'une partie de moins reste persuadée que c'est une mauvaise idée, la partie raisonnable et responsable. Je suis ici dans l'idée de retrouver mon fils, je me dois d'être irréprochable, et Cade est loin d'être l'exemple de l'homme à suivre. Je profite cependant de ce semblant de pouvoir entre mes mains face à la réponse qu'il attend de moi pour m'approcher de façon sensuelle, comme si mon corps trahissait cette envie de me fondre dans la femme que je me dois d'être. Peut être est ce que je cherche à m'assurer que je lui plais toujours, que cette alchimie est toujours bel et bien présente, mais si c'est le cas, est ce que ca parviendra à me convaincre de garder mes distances? Rien est moins sûr. Et contre toute attente, son regard charmeur qui croise le mien par une proximité des plus minces, parvient à me soutirer un délicieux sourire, rien a donc changé. Il est fort, jouant probablement autant que moi pour me pousser à succomber, c'est une sorte de duel qui semble s'installer , comme si nous devions nous prouver que nous pouvions résister. Il s'amuse de mes propos, me poussant à prendre les choses sur le ton de l'amusement à nouveau. "- Ça ne fait décidément plus rêver le chemise blanche." Je souris d'avantage. "Je préfère toujours ce qui s'y cache en dessous" et il faisait parti de ceux qui me pousser à confirmer la règle, bien que cela remontait à deux belles années maintenant et que si silhouette pouvait avoir changé.

L'accord avait été trouvé. J'avais été celle qui une fois de plus avait donné la règle. Elle pouvait paraître complètement stupide, mais elle me permettait de garder le contrôle sur cette "relation". Vouloir plus avec lui pourrait parvenir à me perdre, et je ne suis pas sûre que ce soit le moment idéal. Cade est un homme surprenant et intéressant, mais malgré tous ses secrets avoués, et une image plus profonde que ce qu'il dégage, il reste un prédateur qui n'est pas prêt à s'investir dans autre chose. Et je pourrais être tout aussi dangereuse pour lui. J'ai prouvé par le passé que j'étais capable de faire du mal aux personnes qui comptent pour moi, que je pouvais subitement me résoudre à fuir, bien que cela me fasse souffrir, je serais clairement le genre de femme qu'il doit éviter si il veut pouvoir surmonter sa peur de l’échec et de la souffrance. Finalement, nous ne sommes peut être pas si différents sur ce point. Il accepte, parvenant à m'ôter un poids pour la suite des événements. " - Non, c'est juste un signe de galanterie. Mais t'inquiètes pas... ça ne t'obliges à rien." Je ne peux retenir un rictus. "La galanterie fait donc parti du plan pour récolter certains avantages en temps normal?" demandais-je, amusée par cette remarque. C'était pas forcement le genre de chose qui fonctionnait avec moi, mais c'est son humour qui parvenait une fois de plus à le rendre attirant. " - Après toi !" Je croise un instant son regard qui adoucit mes traits, je mets en doute cette volonté de faire les choses par simple galanterie alors que ca lui permettrait d'avoir une vue imprenable le temps de quelques secondes, mais je la lui accorde. L'air frais vient balayer un instant mes cheveux alors que nous regagnons la Chevrolet assez rapidement. Je m'installe sans me poser de question, comme s'il s'agissait d'une vieille habitude, à ses côtés, bouclant ma ceinture alors que je lui indique mon adresse et apporte quelques précisions sur le chemin à emprunter pour s'y rendre le plus facilement. Mon visage est d'avantage tourné vers ma vitre, observant les différentes façades et le paysage défilaient sous mes yeux, silencieusement. "- Comment il s'appelle.. ? Ton fils.. ?"Il attire mon attention assez rapidement, alors que je laisse apparaître un doux sourire. "Aurais-je manqué une de tes victoires?" en référence à notre partie de billard, et au fait que seule celle-ci nous permettait d'en savoir plus sur l'autre. Il va cependant falloir que j'accepte de me livrer sans ce jeu désormais. " Mathis...Il s'appelle Mathis" avouais-je avec une légère moue réservée. Il faut dire que bien qu'il s'agisse de mon fils, je ne connaissais pas grand chose de lui à l'heure actuelle, et j’espérais qu'il ne me pose pas des questions qui me forcerait à avouer que je ne le ne connais pas. J'ai peur qu'il en vient à me lancer sur le sujet de James, et de la situation en générale, je profite donc de cette question pour lancer une discussion. "Et toi? Tu n'as pas d'enfant?" demandais-je, avant de préciser de façon ironique. "Je veux dire... reconnu?" Je souris d'avantage, trouvant ça amusant. Après tout, avec ce genre de relation qu'il préférait, il pourrait très bien y récolter un jour ou l'autre un gamin sur le pas de sa porte qui revendique être le sien.




Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 2996 POINTS : 210

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Sam 11 Aoû - 18:25


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
C'était dans le caractère de Cade de vouloir maitriser chaque situation, d'en être presque le maitre. C'était comme ça qu'il se sentait vivant et même important aux yeux du reste du monde. Ce n'était pas pour rien qu'il s'était rebellé contre ses parents, qu'il avait repoussé ce monde fait de billets de banque et qu'il était entré dans les forces de l'ordre. Il aimait tout contrôler, jusqu'à la moindre petite rencontre, le moindre jeu de séduction qui pouvait s'installer entre une jeune femme et lui. Alors forcément, quand les sentiments entraient en jeu et le grignotaient peu à peu, lui faisant parfois perdre quelques moyens au passage, il prenait peur. C'était arrivé par deux fois seulement. La première fois, il n'avait pas été de taille à affronter le haut mur qui semblait se dresser face à lui. La deuxième fois, il l'avait bien gravit et arrivé au sommet, la chute n'en avait été que plus difficile. Voilà donc pourquoi, face à Savannah ce soir, comme il y avait deux années auparavant, Cade ne voulait rien lâcher de ce provoquant face à face et surenchérissait chaque fois qu'il le pouvait pour prouver à la jolie blonde qu'il n'était vraiment pas insensible, mais qu'elle serait nécessairement tentée peu importaient les révélation qui seraient faites...

- C'est l'adrénaline qui t'attire à ce point ? Ou bien c'est l'idée de me voir en pleine action face à un criminel menaçant ? Grimes en rajoutait encore, mais il se demandait bien pourquoi Savannah restait fixée sur son métier, sur les missions qu'il pourrait avoir dans le futur... si tant est qu'il en aurait d'autre. Pour l'heure, il était sans boulot et sans idée sur l'avenir de sa carrière au sein du bureau fédéral. Il avait commit une erreur qu'il ne considérait pas comme telle et il était vrai qu'il ignorait complètement ce qui allait lui arriver. Ses supérieurs lui avait dit d’attendre... il attendait, tout en bossant clandestinement pour une jeune femme lui ayant demandé de l'aide. Une façon de se rendre utile, de voir autre chose que les quelques affaires qu'il n'avait pas encore déballé dans son appartement depuis son arrivée. Ou d'éviter de ressasser les conseils et remontrances de Milena, sa petite soeur, au sujet de son retour parmi la fratrie Grimes. - Oublies ça, t'emmener sur une mission est probablement la dernière chose que je ferai. C'était peut être fascinant vu de l'extérieur. Après tout, on ne rencontrait pas des agents fédéraux de Los Angeles partout en Australie. Mais son métier était un tel sujet, vaste et particulièrement compliqué, qu'il préférait évincer Savannah de toute possibilité de l'accompagner.

Lui qui détestait les costumes s'était plutôt trouvé à l'aise dans sa chemise et son pantalon à pinces lors de cette partie de billard. Du moins, cette tenue ne l'avait pas empêché de démontrer son talent, et elle était désormais au coeur de la conversation s'orientant dangereusement vers un commentaire explicite de la part de la jolie blonde. "Je préfère toujours ce qui s'y cache en dessous." Là, elle ne pouvait pas être plus claire et directe. Un grand sourire s'éttira doucement sur les lèvres de Cade alors qu'il la regardait comme si elle venait de se trahir mais qu'il adorait cette façon de faire. C'était aussi une petite référence à la nuit qu'ils avaient passés ensemble où Cade, dans ses souvenir, portait une chemise bien plus décontractée et colorée. Il ne su rien répondre, presque scotché par le fait que Savannah osait, sans vraiment oser. Elle suggérait, elle disait, se révélait mais restait bien au bord du plongeoir. Elle jetait un oeil en bas, se demandant peut être ce qui arriverait si elle venait à faire un pas de plus.

La galanterie ne faisait pas partie des qualité de Grimes. Pour lui, la galanterie, c'était en faire trop, bien trop. Il ne cachait pas avoir des gestes affectueux parfois néanmoins il détestait qu'on le compare à quelqu'un de romantique ou de fleur bleue. Jusqu'à maintenant, cela ne semblait pas avoir joué en sa défaveur et il ne le cachait jamais: il n'était pas un prince charmant. Il s'écoutait et ça suffisait, la plupart du temps, à le voir payer un verre façon gentleman, ou à retirer sa veste pour la déposer sur les épaules de quelqu'un. - J'essaie de ne pas en abuser ! Répondit-il de façon très ironique, puisque oui il en usait parfois de façon amusée mais ce n'était pas lui, ce n'était pas si naturel, et ça se voyait bien rapidement sur son visage. Au volant, Savannah nonchalamment installée côté passager, Cade suivit les indications qu'elle lui donnait pour rejoindre son domicile. Il n'était pas prêt à rouler plusieurs kilomètres dans un silence absolu et c'était la plus importante des confessions de ce soir qui lui revint en tête. Ce n'était pas seulement une jeune femme sexy et intelligente qu'il avait à côté de lui. C'était une mère, ça allait être la femme d'un type dont il ne savait encore rien si ce n'était que le couple ne s'entendaient plus. Cette pensée d'une histoire bien difficile et d'un avenir qui l'était certainement tout autant l'intriguait beaucoup. Grimes se permit donc une question qui se voulait à la fois plus légère que celle qu'il aurait pu poser, et profonde dans ce qu'elle pourrait faire naître dans l'esprit de Savannah. - Disons juste que c'est un petit bonus...! Il jeta regard rapide sur son visage, lui adressant un mince sourire. Il n'y avait plus de partie, plus de gain et pourtant, il tenait à en savoir encore plus sur elle. Espérant que ce n'était pas là une autre règle instaurée à cause d'un jeu qui était désormais terminé, Cade n'en demanderait pas plus s'il voyait que ça la mettait mal à l'aise. Il était vrai qu'il restait certainement encore le type avec qui elle avait couché le premier soir et qui n'était rien d'autre qu'un Dom Juan invétéré. Peut être qu'il voudrait inconsciemment que cette image ne ternisse pas trop le rapprochement de la soirée...

Mathis. Savannah se confia finalement et ne tarda pas à lui renvoyer la question. Les yeux sur la route, Grimes laissa échapper un léger rire en l'entendant ajouter cette petite touche d'humour, mais qui renvoyait indubitablement à l'image qu'elle avait de lui, sans aucun doute. - Non... Le regard toujours vissé devant lui il reprit un air plus sérieux. - Non et heureusement. Ces dernières années, je ne reflétais pas tellement la figure d'un futur père irréprochable. C'était peu de le dire. Son rythme de vie ne laissait pas de place à un enfant, encore moins à une vie de famille bien rangée. Il avait fuit cette idée aussi...Tout en y revenant et en survolant très brièvement la question quand sa relation avec Joan était devenue sérieuse. Son âge lui avait également envoyé un petit Warning  et puis tout s'était éteint quand il avait songé au piètre père qu'il ferait. Suivant une autre indication de Savannah, Cade tourna sur la rue de droite...









Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1537 POINTS : 200

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolas
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Lun 27 Aoû - 21:24


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Je me laisse porter doucement par l'ambiance de cette soirée. Il faut dire que j'ai rarement pour habitude de me retrouver dans un vieux bar, à jouer une partie de billard avec un homme séduisant, surtout ces derniers temps. Mais contre toute attente, ce moment passé avec Cade me permet d'oublier mon quotidien, durant ces quelques heures, je ne suis plus la maman qui tente vainement de retrouver son fils, je suis Savannah, pas celle qui doute perpétuellement de ce qu'elle est, mais celle qui vit sans se poser de question...ou presque! Ce jeu que j'ai moi même inventé me pousse à devoir me livrer d'avantage et avouer un passé qui reste douloureux, même dernièrement, parce qu'il reflète des actes extrêmement égoïstes et inhumains. Si je les ai fais, je peux cependant affirmer ne pas avoir été moi même lorsque j'ai pris toutes ces décisions, et bien que je ne sais pas encore réellement qui je suis à l'heure d'aujourd'hui, je suis sûre de ne plus être cette femme sans cœur et têtue, je l'espère en tout cas. Cade est le partenaire idéal pour cette soirée, et pas uniquement parce qu'il sait jouer au billard... Il parvient à rendre tout ces aveux plus agréables et légers. Il ne cherche pas à me juger, ou à me forcer la main, et il apporte toujours cette touche d'humour qui le caractérise. C'est ce qui rend cet échange plus accessible, et d'autant plus appréciable. Il n'est pas probablement pas parfait, tout comme je ne le suis pas, mais nous ne jugeons pas l'autre, nous tentons juste de le percer à jour. Si l'idée que je m'étais faite de lui s'est quelque peu confirmée, je reste persuadée qu'il a bien plus à offrir qu'une brève histoire d'un soir. C'est quelqu'un de bien plus profond, qui a bien plus à offrir qu'une banale partie de jambes en l'air, il faut seulement qu'il parvient un jour à se faire à l'idée.

"- C'est l'adrénaline qui t'attire à ce point ? Ou bien c'est l'idée de me voir en pleine action face à un criminel menaçant ?" Je hausse les épaules, un brin arrogante. "Peut être un peu des deux." avouais-je en lui adressant un beau sourire. J'aimais effectivement sentir mon coeur s'emballer contre moi poitrine sans que je ne le maitrise, cet effet pourrait très bien être également causé par une rencontre surprenante, mais ça me semble sûrement plus dangereux qu'une mission finalement. Je ne demande pas à me retrouver avec une arme entre les mains, je serrais sûrement encore capable de me tirer une balle dans le pied, mais juste me retrouver dans un cadre qui n'est pas le mien, et dans lequel je devrais me morfondre à un rôle qui n'est pas le mien, et je ne dis pas ça pour profiter de quelques minutes de plus à blottir mon corps contre celui de ce cher Grimes, bien que si ça fait parti du jeu, nul doute que je m'en plaindrais pas. Ou peut être que tout ça est causé par l'abus de série criminelle que j'ai pu regardé à la TV, va savoir. "- Oublies ça, t'emmener sur une mission est probablement la dernière chose que je ferai." Je souris, acceptant la décision, c'est pas comme si le choix m'appartenait. "Bien chef!" dis-je avec une certaine ironie. Il était donc plus sage que moi. Ou pas.

Il me propose la possibilité de nous revoir, me prenant un peu de court alors que je ne peux m'empêcher d'avoir un sourire niais et définitivement amusé à la fois. C'est flatteur, vraiment. Mais est ce vraiment raisonnable? Et où tout ça va nous amener?  Je mesure -probablement plus que lui- les conséquences qui pourraient en découler, mais malgré ça, je ne parviens à refuser de façon ferme et définitive, pire, je lui laisse presque l'occasion de me convaincre à travers quelques répliques, comme si j'avais besoin d'être rassurée pour prendre la décision. Et je tranche. J'estime être assez lucide pour parvenir à garder une certaine distance, une barrière entre nous qui serait préférable d'instaurer pour éviter tout débordement, mais surtout toute déception. C'est d'ailleurs pour ça que la condition du tout bien tout honneur est de mise. Il ne doit rien attendre de moi, et contre toute attente, il en est de même de lui, ce qui doit probablement le satisfaire, puisqu'il n'est pas du genre à se lancer dans quelque chose de sérieux. La discussion dévie sur quelque chose de plus amusant face au fait que je pourrais céder, et je ne peux m'empêcher malgré moi, de faire quelques remarques, qui sont loin d'être innocentes, et qui laissent planer ce vent de séduction autour de nous. J'aime le provoquer, et je décèle à travers son regard son amusement qui me permet d'afficher fièrement un sourire qui reflète un certain mystère. Je ne mens pourtant pas sur ce que j'avance, je l'assume juste. Je sais que ces remarques pourraient rapidement me mettre en danger, que si je me lance dans ce jeu de séduction je pourrais m'y perdre, m'enfoncer d'avantage jusqu'à ne plus pouvoir faire marche arrière mais il m'est difficile de faire autrement. Il est face à moi, avec ce regard charmeur, et je ne peux m'empêcher de rentrer dans le jeu, de jouer avec lui, de repousser les limites, parce qu'il me plaît, bien que je m'efforce à faire taire cette évidence au plus profond de moi. Comme si j'étais presque prête à me laisser tenter à nouveau, insouciante. Je me dis que les quelques verres que j'ai ingurgité me poussent à agir ainsi, que demain il en saura tout autre, et que je parviendrais à me tenir à ce que j'instaure une fois de plus. Mes recommandations sont aussi là pour parvenir à le maintenir à l'écart, assez pour que je ne sois pas rongé à l'idée de succomber à nouveau du moins.

La soirée semble toucher à sa fin, et Cade m'accorde quelques attentions à travers des actes galants, qui ne me semblent pas si innocents malgré tout.Je lui fais remarquer, évoquant une fois de plus sa réputation de charmeur invétéré. Je m'en amuse, parce que c'est facile de le provoquer avec ça, mais au fond de moi, je sais qu'il n'est pas que ça, c'est sûrement la raison pour laquelle j'ai accepté de le revoir, je n'aurais pas pris un tel risque pour observer le Cade Show à nouveau, bien que ce soit très attrayant. "- J'essaie de ne pas en abuser ! " Mon regard croise le sien, plus amusé que jamais. Il ne cherche pas à nier, certains auraient tenté de se voiler la face, pas lui. Nous nous retrouvons à l'intérieur de sa voiture, prenant la route en direction de mon appartement. Je reste quelque peu silencieuse, est ce la fatigue ou les souvenirs qui me taraudent face à tout ce que j'ai pu évoquer en sa présence? Je ne sais pas trop. Le son de sa voix va cependant m'extirper de tout ça et me ramener à la réalité. Je ne peux m'empêcher de sourire, bien que cette question relève du personnel, et que j'estime en avoir pas mal dit ce soir. Je lui livre donc sur un plateau le prénom de mon fils,  ce avec ce sourire timide et une moue touchante à la fois. J'ai beau être la pire mère au monde, il n'empêche que Mathis est de loin la personne qui parvient à avoir autant d'impact sur moi, il est celui qui me pousse à aller de l'avant, à vouloir devenir meilleure. Il pourrait pourtant être ma grande faiblesse si je suis tenu à l'écart de mon fils par James. J'imagine que c'est ce qui se passe lorsque l'on se laisse envahir par ce sentiment maternel. J'ai la curiosité de lui demander s'il est père. Ca ne serait pas impensable après tout. "- Non..." Je l'écoute doucement, les traits de mon visage adoucis alors que mon regard observe son profil avec attention sur lequel les réverbèrent viennent illuminer ses traits. "- Non et heureusement. Ces dernières années, je ne reflétais pas tellement la figure d'un futur père irréprochable." Je hoche brièvement de la tête et marque une petite pause avant de lui répondre. "J'ai passé plus de deux ans à réfuter mon rôle de mère, alors je vois très bien ce que tu veux dire..." Je hausse brièvement les sourcils pour appuyer mes propos.

Ma bouche se met en coin alors que mon regard se père sur un feu tricolore, que je ne regarde finalement pas, je suis simplement perdue dans mes pensées."Il aura suffit d'une discussion, d'une simple discussion avec cette personne pour que je panique complètement.Elle est parvenue à me faire douter de mes capacités à devenir une bonne mère alors que je portais la vie en moi...Et j'y ai cru si fort" avouais-je, dissimulant cette honte qui me hante pourtant. "Et elle n'avait finalement pas tort." dis-je alors que je tourne finalement mon visage vers celui de Cade. "Regarde moi...Je suis la femme que l'on trouve dans un bar, pas dans un parc d'enfant..." Je souris, me moquant de moi même. C'était minable, mais c'était ma vie. Je prends une grande inspiration discrètement, tentant une fois de plus de fuir cette conversation, trop sérieuse et intense à mon goût  "Mais tu en veux? " Je m'humidifie les lèvres tout en me redressant sur le siège. "J'veux dire... Tu espères devenir père un jour?" demandais-je, probablement trop curieuse, une fois de plus. C'était toujours plus facile de parler de moi que de lui, et là, j'estimais peut être en avoir trop dit sur moi.  Je me penche légèrement en lui indiquant une direction par un signe de main alors que nous sommes à un carrefour de la destination désirée.



Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 2996 POINTS : 210

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 28 Aoû - 18:25


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
L'adrénaline. Cette vague qui déferle à l'intérieur de vous et vous anime, vous transcende même parfois. Elle arrive, stagne un moment et vous fait faire des choses incroyables avant de repartir de façon tout à fait innocente, vous laissant comme épuisé. C'était ça qui avait poussé Cade à passer le concours pour entrer dans les forces de l'ordre. Ca et la fierté de pouvoir aider ceux qui ne pouvait pas se défendre seul ou faire justice eux-même. Ce n'était pas gagner pour l'ainé des Grimes de trouver un boulot qui lui correspondrait. Ses petites années de rébellion lui avait forgées le caractère et son impulsivité lui faisait encore défaut aujourd'hui, sur le terrain. Il n'était pas rare de le voir se soulever un peu contre sa hiérarchie et bien qu'il avait une vilaine tendance à ne pas respecter les règlements, il tentait de s'y faire, avec les années. Parfois, c'était plus difficile. Pour preuve, sa mise à pieds du moment, et cet acte qu'on pouvait décrire comme complètement dingue pouvait trouver une excuse parmi d'autres en la personne de cette foutue adrénaline...Durant toutes ces années, Cade en avait vu des choses. Il en avait aussi fait pas mal. Et quoi qu'il arrive, il ferait probablement tout pour épargner ça à d'autres. Sans mentionner le fait qu'il n'était pas pensable d'entrainer une civile dans une mission périlleuse, il ne se voyait pas du tout tenter de mener une embuscade, de poursuivre un criminel avec Savannah à ses côtés, fut-elle très bonne actrice, bonne conductrice, joggeuse ou bien seulement discrète quand il fallait l'être. La jolie blonde semblait comprendre sa réticence et approuva sans en demander plus. Beaucoup de personnes sont attirées par les métiers de l'ordre et de la justice. Ils trouvent ça... excitant. C'est mal les connaitre et bien qu'il en joue certains soirs, Cade n'était pas prêt à en dévoiler les coulisses.

Ce n'était donc certainement pas de façon professionnelle que l'agent fédéral proposait explicitement à Savannah un autre rendez-vous. Ces retrouvailles avaient été surprenantes et bien qu'elles aient débutées par un reproche sur la façon dont Cade avait fuit, elles avaient été loin, bien loin d'être désagréables. Mieux, ils'était prit au jeu de la jolie blonde, apprenant à la cerner à travers un jeu de questions/réponses. Ça n'avait pas été le seul jeu qu'elle avait instaurée ce soir là. Grimes avait largement prit part à l'atmosphère aguicheur et à l'air de séduction qui régnait entre eux. Il avait été certainement aussi provocateur que Savannah avait pu l'être, ne niant aucunement qu'elle lui plaisait beaucoup, tout comme la première fois qu'il l'avait vu dans ce bar à Los Angeles. Sauf que désormais, il lui attachait une personnalité, quelques bribes d'histoire de vie, des manières à la fois audacieuses et tourmentées. Tout ça ne lui avait pas fait faire marche arrière, Cade voulait la revoir. Et comme si ça allait très bien avec le fil des révélations qu'elle lui avait faite, elle émit une condition. Celle de rester à sa place, de ne rien tenter, et surtout de ne pas céder. "En tout bien tout honneur". Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas entendu ça et surtout des lustres qu'il ne s'y était pas plié. Mais soit ! Il donna son accord. Ces quelques touches de galanterie qui rythmaient la fin de la soirée étaient surjouées, Savannah pouvait maintenant le deviner. Ce n'était pas parce que cette règle était mise en place que Grimes allait abandonner son humour et le personnage qui l'habitait parfois quand il se trouvait face à une jolie jeune femme...

Au volant de sa Chevrolet, écoutant avec attention les indications qu'elle lui donnait pour se diriger vers chez elle, Cade ne tarda pas trop à briser le silence. Il osa lui poser une question, sans qu'il n'y ai plus aucune table de billard ni aucune mise en jeu, et au risque de remuer le couteau dans la plaie, il lui demanda le prénom de son fils. Ce détail ne changerait rien à sa soirée ni à sa vie mais c'était une façon de voir si elle souhaitait se livrer encore un peu malgré la fin de la partie. Et peut être de tâter le terrain pour envisager leur prochain rendez-vous. La règle "en tout bien tout honneur" le dispensait-elle d'essayer d'en apprendre plus sur elle ? Et elle ? Voudrait-elle seulement en dire plus ? La question des enfants se retourna bien vite contre lui et Cade y répondit avec, encore une fois, toute la sincérité et cette once de mystère qui le caractérisait bien. Les yeux sur la route, éclairés de temps à autre par les réverbères des deux cotés de celle-ci, il se revoyait quelques années auparavant. Même en couple, et heureux de l'être, il n'avait pas envisager de fonder une famille. Trop de responsabilités...ou bien trop de souvenirs d'un père autoritaire et sans remords, ancrés si profondément en lui qu'il ne voulait pas prendre le risque...

Le pied sur le frein, la voiture ralentit à l'approche d'un feu rouge. Et s'attendant plutôt à une autre question, ou à une remarque sur ce qu'il venait de sortir, Cade fut légèrement surprit d'entendre que les mots de Savannah la concernait, elle. Il tourna la tête vers elle, planta son regard sur son visage, une main sur le volant. Il lui semblait inutile d'ouvrir le bouche et il eut raison puisqu'elle poursuivit sur cette confession qu'il n'avait pas vu venir. Plus besoin de s'interroger, la jolie blonde était prête à parler sans qu'il ne l'y pousse. Cade l'écouta et ne souhaitait pas l'interrompre avant qu'elle n'ait décidé de terminer. Elle ne le regardait pas et semblait comme prise dans ses propres paroles, revivant la situation tout en l'exposant. Le puzzle gagnait encore des pièces et l'agent fédéral, le visage neutre de toute expression, comprit que "retrouver son fils" signifiait qu'elle l'avait alors abandonné aux bras de son père, sous l'influence d'une personne qui paraissait tyrannique. Comment pouvait-on tenter de persuader une femme qu'elle ne ferait pas une bonne mère pour son enfant ? Le pire, c'était que Savannah semblait être convaincue de ça, encore aujourd'hui alors que Grimes croisa enfin son regard. Le sérieux de cette conversation était inédit entre eux et Cade ne voulait pas jeter quelques mots qui seraient maladroits. Peu à l'aise généralement quand les choses devenaient trop profondes, il essayait alors de soutenir son regard pour lui signifier qu'il entendait. Il n'approuvait pas tout, mais il l'écoutait attentivement et ne la laissait pas seule dans ce moment où elle avait eut le courage de révéler tout ça... Le feu passa au vert et le tira quelque peu de cet échange où il avait réalisé que la fille avec qui il avait passé une nuit à Los Angeles, et qu'il avait quitté sans même se retourner, avait elle-aussi une histoire bien particulière.

Savannah estimait peut être que c'était à lui de s'exprimer maintenant. Elle avait raison. Rien de ce qu'il avait pu lui dire ce soit ne pouvait rivaliser avec tant de sincérité venant de la jolie blonde. Suivant toujours les directions qu'elle lui montrait, Cade tourna le volant d'une main et ne décrocha pas les yeux de la route. - C'est la question que j'évite soigneusement de me poser et qui me revient toujours à la figure... Son âge y était aussi pour quelque chose. Les années avançaient, et l'idée d'être père à plus de cinquante ans façon Hollywood ne l'emballait pas des masses. - J'imagine que oui, avec la condition difficile de faire un gros travail sur moi même... et de trouver la personne qui saura me supporter assez longtemps. Il se tourna brièvement vers elle et esquissa un léger sourire avant de se reconcentrer sur le boulevard qui s'étendait devant lui. Un nouveau petit silence voulu s'installer confortablement, mais n'y parvint pas vraiment puisque Cade reprit la parole. - Et savoir jouer au billard ne fait pas de toi une femme que l'on trouve dans un bar ! fit-il en référence à cette allusion qu'elle lui avait faite plus tôt. Certes, il ne l'aurait pas imaginé dans un parc d'enfants puisque c'est le genre de lieu qu'il ne fréquente pas, mais il restait encore persuadé que Savannah n'était pas une collectionneuse d'aventures et encore moins une mauvaise mère. La dernière indication qu'elle lui donna le menait à se garer devant son domicile. Une fois devant, Grimes n'éteignit ni le moteur, ni les feux. Ses yeux se posèrent d'abord sur le bâtiment à travers la vitre côté passager, et puis ils finirent sur elle...









Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
https://media.giphy.com/media/drHJ5BpNzgqdy/giphy.gif
POSTS : 1537 POINTS : 200

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :

Cade(#2)CarlisleThomasJames (#4)GabrielNicolas
RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColin
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mar 28 Aoû - 22:55


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
Bien que ce jeu puéril nous ai probablement amusé autant l'un que l'autre, ce dernier nous a poussé à nous révéler auprès de l'autre, à fournir ces détails qui nous caractérisent ou témoignent d'un passé compliqué. Et ça, ce n'est pas toujours facile. Nous ne savions pas grand chose de l'autre auparavant, et nous voilà à déballer une partie de notre vie comme deux vieux amis peuvent le faire autour d'un café. Il n'empêche que nous avions fait un pacte, celui de ne pas se défiler ou de mentir. C'est donc face au vrai Cade Grimes que j'ai affaire ce soir, et c'est plaisant. Le jeu de séduction ou de provocation n'est de mise que lorsqu'il est de circonstance, nous savons nous montrer  sérieux, bien que nous nous efforçons de garder une certaine part de mystère. Si nous sommes loin d'être deux êtres semblables, nous avons pourtant quelques points communs malgré tout, c'est certainement la raison pour laquelle les choses paraissent parfois plus simples en sa compagnie, il a un passé -voire même présent- qui n'est pas à envier au mien, et je pense ne pas détenir toutes les clés pour pouvoir avancer ça, mais j'en semble déjà convaincue. Cette ambiance festive et entraînante va cependant s'évaporer alors que nous passons le pas de la porte. Je me retrouve même à me muter dans un mutisme alors que je me retrouve sur le siège passager de la voiture. Des pensées s'imposent à moi alors que Cade va me permettre d'y échapper au détour d'une conversation sérieuse. Je profite de l'occasion pour lui retourner la question, récoltant des remarques plutôt négatives, le même genre de propos qui pourraient provenir de ma bouche. Être parent n'est pas donné à tout le monde, du moins, ce n'est pas si simple pour tout le monde. Je cherche peut être à le rassurer en évoquant mon propre parcours, qui est plutôt chaotique. Contrairement à lui, bien que je ne sois pas l'exemple idéal, cet enfant qui est le mien existe, malgré mes erreurs, et je n'ai pas su m'en occuper jusqu'à présent. Comme si ce n'était pas suffisant, je viens à poursuivre mon monologue, replongeant quelques années auparavant, à cet instant où tout semble m'avoir échappé, que j'ai perdu le contrôle, tentant de me rappeler ce qui s'est passé dans mon esprit à ce moment là. Mon regard perdu sur le paysage qu'offre la ville, j'ai un moment de lucidité qui me rappelle que j'ai osé dire tout ça sans en comprendre réellement la motivation. Est ce le fait d'avoir remuer tout ces souvenirs à la surface ce soir qui me poussent à y faire face et l'assumer encore quelques minutes supplémentaires, ou est ce le silence du jeune homme -toujours présent lorsque les aveux sont peu glorieux- qui me donne ce sentiment de confiance pour pouvoir évoquer ce sujet là tout de suite? Je ne sais pas trop, mais de toute façon il est trop tard pour se poser ce genre de question. Mon visage vient à se tourner vers le sien, croisant son regard un instant pour me faire savoir qu'il a entendu, bien qu'il n'y apportera pas de suite. Un échange calme et sincère qui sera interrompu par la signalisation de la ville qui pousse à avancer de nouveau la Chevrolet sur le bitume. Je n'attends pas de sa pitié, et encore moins qu'il me comprenne, je pense que pendant un instant, il m'était juste agréable de pouvoir dire tout ça sans que ça n'est d'impact réel. Je suis également rassurée de voir qu'il se contente de mes mots, ne cherchant pas à avoir la version intégrale de mon histoire. Je ne suis pas prête à assumer à haute voix certains événements de ma vie.

Et pour m'assurer que je n'aurais pas à le faire, je lui pose une question à mon tour, cherchant à savoir si le désir d'être parent un jour l'animait. "- C'est la question que j'évite soigneusement de me poser et qui me revient toujours à la figure... " Je souris doucement,parvenant à oublier l'instant précédent qui était mélancolique alors que  mon coude trouve un instant refuge sur l'habitacle en plastique , ma main venant se glisser dans ma chevelure blonde. "C'est que d'une certaine façon la possibilité reste présente j'imagine, bien que le moment ne soit pas opportun". Ceux qui ne veulent pas d'enfant sont catégoriques et n'ont aucun problème à l'assumer et passer outre pour le reste de leur vie. "- J'imagine que oui, avec la condition difficile de faire un gros travail sur moi même... et de trouver la personne qui saura me supporter assez longtemps." Je grimace légèrement. "Ouh...Ca ça sera pas facile" commentais-je avant de préciser " Pour le travail sur toi même je veux dire". Un sourire mesquin se glisse sur mes lèvres. C'est loin d'être un monstre, nul doute qu'il parviendra à trouver la personne qui saura en mesure d'apprécier ce qu'il est, mais pour ça il faudra qu'il soit prêt à lui donner une chance. J'observe la route défilait sous mes yeux, entendant la voix de Cade à nouveau. "- Et savoir jouer au billard ne fait pas de toi une femme que l'on trouve dans un bar !" Je l’observe en haussant les sourcils, ne pouvant retenir ce souffle qui  s'apparente à un rire . "Lors de nos deux rencontres on s'est retrouvé dans un bar je te rappelle. Avec ou sans billard, je suis la nana qu'on retrouve toujours un verre à la main. Encore heureux que je finisse pas ivre, à me trémousser sur le comptoir devant le regard pervers d'un prénommé Roger, divorcé/quatre enfants" dis-je non sans une pointe d'humour. Je ne voulais pas gâcher cette fin de soirée avec la reprise de mes propos, qui restent à mes yeux malheureusement bien trop vrai. J'imagine que je n'aurais pas eu ce genre de vie si j'étais parvenue à me battre pour cette famille que j'avais commencé à construire. Mais c'était ainsi, et je trouvais des occupations à ma vie de trentenaire, qui n'était pas toujours trépidante. Nous arrivons finalement devant chez moi, alors que j'observe un bref instant la porte qui mène à cet endroit qui est le mien. Je me pince les lèvres avant de tourner le visage et croiser le regard de Cade. Un sourire se dresse sur mon visage malgré moi. Il a donc ce pouvoir là? Après m'avoir extirpé toutes ces choses négatives, m'avoir laissé en plan après une nuit torride à Los Angeles,... je parviens à lui être redevable de cette soirée? Il est fort! "Eh bien...J'aurais jamais pensé dire ça, mais ce fût une bonne fin de soirée." Le commencement dans cette maison de luxe avait été tellement médiocre, il avait su relever le niveau. Je lui demande son téléphone, tapant l'instant d'après mon numéro sur le clavier de son écran pour qu'il l'ait en mémoire. "Voilà, t'auras pas vraiment d'excuse cette fois." En référence à d’éventuelles retrouvailles, il a mon adresse, et mon numéro de téléphone,et puis il était l'auteur initiale de cette idée, je venais juste de respecter mes engagements. Les clés étaient entre ses mains, à quelques détails près. Mon corps vient à se rapprocher du sien, ma main se déposant avec douceur sur sa joue alors que mes lèvres viennent à s'attarder sur l'autre. Assez longtemps pour que je parvienne à fermer les paupières, savourer le moment, et me laisser envahir par cette envie de détourner un instant la trajectoire pour quelque chose de plus sensuel. Je me détache finalement, un sourire évocateur sur les lèvres, peut être celui d'être parvenue à résister, non sans mal. "Bonne nuit monsieur l'agent." dis-je sans quitter son regard alors que ma vient à tirer sur la poignée. Je m'apprête à refermer la portière alors que je suis l'extérieur du véhicule, mais je m'arrête dans mon élan, rappelée par une pensée.  "Oh! Tu passeras le bonjour à ta grand mère". En référence à ce début de conversation qui avait commencé dans cette chambre quelques plus tôt. J’espérais vraiment qu'elle soit encore en vie, mais puisqu'il n'avait pas surenchéri, ce n'était pas impossible. Je lui lance un dernier sourire avant de claquer la portière dans un bruit sourd. Mes pas raisonnent alors que je monte les quelques marches qui mènent à la porte de mon appartement. Un dernier regard vers la Chevrolet et je disparais derrière celle-ci, avec ce sourire satisfait sur les lèvres.




Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-sept ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête... (né le 21/03/1981)
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE

POSTS : 2996 POINTS : 210

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : LEENA - ROBIN-HOPE - MAZE #2 - SAVANNAH #2 - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA

RPs EN ATTENTE : ∆ Chadna Lakshmi
∆ Sage Daniels
∆ Zelda Tran
∆ Lucy Rice
∆ Liam Weiss

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   Mer 29 Aoû - 18:41


I can swear I feel the beating
of a cold cold heart !
La soirée de Cade aurait du être ponctuée de danger, de flûtes de champagne avalées bien trop rapidement et certainement de beaucoup moins d'amusement que ce qu'il avait finalement vécu avec Savannah. La découvrant petit à petit, il s'était laissé prendre au jeu des questions, oubliant presque parfois sa réticence à évoquer sa vie privée. Ca avait sans doute été plus simple de le faire de cette manière là, sans compter que la jolie blonde ne rechignait pas à évoquer son passé elle aussi et qu'elle n'avait pas porter de jugement sur tout ce qui s'était dit.Grimes ignorait bien la façon dont elle le percevait à présent. Peut être comme un coureur de jupons sans scrupules, un tantinet égoïste et refusant de se remettre en question ? Ou bien voyait-elle déjà qu'il y avait en lui quelqu'un dont le passé compliqué et l'avenir indécis freinait toute opportunité de se ranger ? Il n'en saurait probablement pas plus ce soir là mais dans les deux cas, Savannah n'avait pas refusé de le revoir. Elle n'y avait mit qu'une condition et l'agent fédéral était prêt à la respecter du mieux qu'il le pouvait, si cela signifiait qu'ils passeraient d'autres petits moments tout aussi agréables.

Conduire, il adorait ça. Même seul, ça ne le dérangeait absolument pas et il en avait fait.. de longs trajets qui n'en finissaient plus. Des kilomètres sur les routes américaines quasiment désertes et parfois dignes de films d'épouvante-catastrophe ne méritant aucune récompense. Et c'était bien souvent la musique qui l'accompagnait. Sauf que ce soir, Savannah assise à côté de lui, il ne pu se résigner à allumer le vieux poste de la voiture ou à rester silencieux. A l'évocation de son fils, la jeune femme dévoilait sans s'en rendre compte une part bien plus sensible. Ça se ressentait, c'était particulier. Et d'ailleurs, elle ne tarda pas à en dire plus sur son passé sans même que Cade ne l'y entraîne. Quelque part, c'était ce qu'il cherchait. Savannah levait petit à petit le voile qui cachait les raisons de sa venue à Brisbane et qui faisaient qu'elle était séparée de son enfant aujourd'hui. Il ne cru pas bon de lui répondre quoi que ce soit. Il n'était personne pour juger ses actes, ni même des faits qui ne le concernaient pas le moins du monde. Il constatait seulement qu'elle avait été manipulée et qu'elle croyait désormais vivement à tout ce qu'on avait pu lui dire. Cela lui semblait prématuré de tenter de la convaincre du contraire, et pourtant il était clair qu'elle devrait un jour ou l'autre être secouée pour voir les choses autrement.

A son tour, Grimes tenta de répondre à cette question qui revenait à lui bien souvent depuis quelques années. La sincérité de la jeune femme l'avait poussé à être également honnête. Il n'aurait pas d'enfants s'il ne travaillait pas sur sa façon de voir un père. Et le seul modèle qu'il avait eut n'en avait pas forcément été un justement. Avec un peu d'humour, Savannah rendit sa réponse un peu moins dramatique et il en sourit, finalement amusé de la situation. - Pour le reste aussi probablement...! La femme qui allait faire sa vie avec lui, si par hasard elle existait, devrait se montrer fort patiente, et dotée d'une envie à toute épreuve ! Le message qu'il voulu lui faire passer en revenant sur cette histoire de "femme de bar", c'était qu'il savait qu'elle n'en était pas une. La preuve était qu'il demeurait certainement le seul à qui elle s'était offerte l'espace d'une nuit et dés le premier soir, après quelques brèves paroles échangées devant un verre d'alcool. Si bien qu'elle lui avait même reproché d'être parti comme un voleur. - Ce genre de femme là ne se pose pas de questions quand elle se retrouve seule au petit matin...C'était un fait des plus... normaux pour une fille qui en avait l'habitude. - Je n'essaierai pas de te convaincre plus que ça... pas pour l'instant. Ses yeux se focalisèrent sur la route et bien vite, ils se retrouvèrent devant son chez elle.


Comme il s'imaginait que la fameuse règle de "en tout bien tout honneur" prenait effet dés ce soir, Cade ne comptait pas raccompagner Savannah jusqu'au perron. C'était généralement là que tout flanchait dans les films non ?! Alors, il attendit qu'elle se prononce ou non sur son ressenti. Les yeux figés sur elle, l'agent fédéral esquissa un fin sourire. - Je suis assez d'accord. Amenuisant ses pensées par ces mots, il chercha ensuite son téléphone dans la poche de son pantalon et lui tendit pour qu'elle y  note son numéro. - Est-ce que j'en avais la première fois ? Avec toujours ce sourire sur le visage, Cade était bien conscient que son comportement n'avait pas été adéquate et qu'il aurait au moins pu la réveiller avant de s'éclipser... Elle n'aurait pas à lui faire de reproches la prochaine fois qu'ils se verraient. Savannah s'approcha lentement et ils n'avaient jamais été aussi proches ce soir là. Cade ne bougeait pas, profitant un instant de la sensualité timide et presque frustrante du baiser qu'elle voulu bien lui accorder sur la joue. Son parfum parvint jusqu'à lui comme si elle n'en avait déposé que quelques touches derrière ses oreilles et il lui rappelait bien des choses. Il croisa son regard, munit d'un mince sourire. - Bonne nuit Savannah. Elle était déjà en train de quitter le siège passager et Cade s'efforça de se remettre face au volant pour s'apprêter à démarrer. La voix de la jolie blonde raisonna une dernière fois dans l'habitacle de la Chevrolet et sa réplique laissa passer un léger rire entre les lèvres de Grimes. Il l'observa se retourner pour rejoindre la porte de chez elle. Hochant de la tête négativement pour lui même, il n'en revenait toujours pas d'être tombé sur elle, d'avoir passé cette soirée avec elle et surtout de s’apercevoir que définitivement, elle lui plaisait beaucoup. Le moteur vrombit et la voiture s'éloigna..









Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I can swear I feel the beating of a cold cold heart   


Revenir en haut Aller en bas
 

I can swear I feel the beating of a cold cold heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-