AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 greze • don't stop me now

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greta Jones
la tête dans les livres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (18.02)
STATUT : i hate love please marry me / am i in love already ?
MÉTIER : auteur à succès en Angleterre, prête à conquérir Brisbane
LOGEMENT : Loft #170 Spring Hill
i'm not gonna write you a love song
POSTS : 2054 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : fille des créateurs Sighbury, utilise le nom de jeune fille de sa mère pour cacher son lien de parenté • en pleine écriture de son roman, si elle vous snobbe, ne le prenez pas personnellement • Londonienne d'origine, Australienne d'adoption
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
JackLevi


Grennie #3
is this love, is this love, is this love that i'm feeling ?

Greze
Winter, spring, summer, or fall, all you got to do is call and I'll be there, yeah, you've got a friend

LDNTEAM

RPs EN ATTENTE : Cora - Hannah - Liam - Wendy

RPs TERMINÉS :
GrezeCharlotteTessLonnie #1SamLDNTEAMIsaacCassandraKaecyNephtysGrennie #2Isaac #2Gabrielteamdegrassi

we gave up

CharlieCelianSheridyn

PSEUDO : Julie
AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : diabadass & tumblr & loonywaltz
DC : nadia banks
INSCRIT LE : 23/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18781-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid

MessageSujet: greze • don't stop me now   Mar 7 Aoû - 11:18


don't stop me now
Greta & Maze

La fin de l’écriture de son roman avait voulu qu’elle passe tout son temps libre avec Tess, à régler les derniers détails et à revoir chacun des croquis pour les intégrer au manuscrit final. Ces derniers jours avaient été stressants et Greta avait été obligée de négliger un peu sa meilleure amie, ce que Maze avait évidemment compris, impliquée dans sa réussite. Les échappatoires qu’avait trouvées Greta dans ce raz-de-marée d’émotions étaient, premièrement, sa toute nouvelle idylle avec Lonnie Hartwell qui, grâce à ses attentions et ses messages la rendait plus heureuse encore qu’à l'habitude, rendant le processus bien plus facile. Deuxièmement, et plus étonnant, c’était dans le sport et plus particulièrement la course à pieds que Greta avait réussi à se défouler et évacuer le stress, quelque chose qu’elle n’aurait jamais cru possible à l’époque où il suffisait d’un chirurgien et d’un compte en banque bien rempli pour effacer les kilos en trop. Evidemment, la jeune femme n’avait jamais succombé à la tentation mais il était vrai que le sport ne l’avait jamais attiré auparavant. C’était le seul rendez-vous que s’accordaient Maze et Greta, le seul moment où elles pouvaient se retrouver et rattraper le temps perdu, normalement habituées à se voir plus souvent et plus longtemps. Il avait bien sûr fallu convaincre la blonde téméraire des bienfaits du sport et de l’importance de l’accompagner afin de pouvoir se voir. Greta avait accepté une fois, puis deux, puis encore quelques autres fois avant de finalement devenir légèrement accro à la course qui lui faisait oublier les moindres détails négatifs de sa vie. D’abord, l’auteure avait été un réel poids pour Maze qui, malgré son diabète, pouvait soulever des montagnes et la battait à plate couture. Au fur et à mesure des entraînements, la brune avait fini par refuser de ralentir, ne laissant d’autre choix à Greta que de la suivre. Cette technique cruelle ressemblait totalement à Maze et elle avait étrangement porté ses fruits. La petite anomalie de son amie aurait pu laisser penser à des capacités physiques amoindries mais quelques discussions et quelques années passées avec elle avaient suffi à faire de Greta une réelle experte en la matière. C’était une maladie mais rien qu’une petite piqûre d’insuline ne pouvait pas arranger, alors la blonde ne culpabilisait aujourd’hui plus lorsqu’elle se goinfrait de donuts devant Maze. Dans tous les cas, l’organisatrice d’événements était bien meilleure en sport, il fallait donc que Greta soit meilleure sur un autre terrain et elle avait choisi la capacité à ingurgiter tout un tas de sucreries pour la narguer. Elle était cruelle, certes, mais elle avait au moins eu le mérite d’accepter cette idée folle : s’inscrire à un marathon avec une Maze déterminée et qui semblait pouvoir courir des jours entiers sans se fatiguer. « Bon eh bien, on y est, c’est le grand jour. Je le sens pas, je le sens pas, je le sens pas… » Maze sautillait déjà aux côtés d’une Greta inquiète, focalisée sur le chiffre impressionnant de 42.195 kilomètres, très précisément. Leurs équipements étaient les meilleurs possibles, Greta avait dépensé une petite fortune dans ses baskets, l’idée de perdre un doigt de pied dans l’effort la terrorisant. Pourtant, prête à partir, se fondant dans la masse et ressemblant à une vraie sportive, tous les entraînements des mois précédents semblaient maintenant s’accumuler sur les épaules de l’auteure. « Je vais pas y arriver Maze, pourquoi je me suis inscrite ?? »  Le temps d’échauffement était passé à une vitesse monstre et les filles avaient démarré bien avant que Greta ne soit prête psychologiquement. Les cinq premiers kilomètres avaient été avalés avec une facilité déconcertante et un petit regard vers Maze avait fait réaliser à Greta que son amie restait une bombe atomique même après un effort sportif pendant qu’elle était rouge écarlate, décoiffée et dans un état pitoyable. « Pour le moment je tiens le coup… change moi les idées, je suis sûre tu peux courir ET parler toi ! » Bientôt Greta manquerait d’air mais c’était sûr, Maze, elle, était capable d’à peu près tout.



Loving can hurt
Loving can hurt sometimes but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Maze Crawley
le labyrinthe
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 2314 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale. Oh, au fait, elle apprend à jouer de la batterie maintenant - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases. Wait for it. - N'a d'yeux que pour Michael Bublé
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again


Degrassi
People come and go; it’s a part of the game but your true friends always gonna stay the same


Mavi - Mavi Christmas
I never found the words to say you're the one I think about each day. And I know no matter where life takes me to, a part of me will always be with you

Wren #2 - Gaïa - Matt - Cade - Anwar - #teamapero

RPs EN ATTENTE : Leena
RPs TERMINÉS : Blaze #1 - Greze #1 - Cade - Greze #2 (univers parallèle) - Greta/Cade - Wren #1 - Kane - Isaac - Nino - Leena - Andreï - Evelyn - Blaze #2 - Degrassi
AVATAR : Summer Bishil
CRÉDITS : avatar by angel dust, UB by loonywaltz
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609 http://www.30yearsstillyoung.com/t19658-maze-crawley

MessageSujet: Re: greze • don't stop me now   Jeu 16 Aoû - 0:31



don't stop me now
Courir sur le sable chaud, les cheveux virevoltant au gré du vent, sentir l'air frais caresser chaque parcelle de son visage de bon matin tout en profitant d'un magnifique lever de soleil. Passe-temps sain et tranquille. Paysage idyllique. Digne de la meilleure des publicités TV.  De son côté, la réalité de Maze était toute autre : sable fouettant ses mollets, cheveux dans les yeux, coureuse frigorifiée avant de finir par avoir trop chaud, lever de soleil fourbe et railleur lui rappelant qu'elle aurait pu faire une grasse matinée. L'Anglaise courait assidûment depuis plusieurs mois maintenant et pourtant il lui arrivait encore parfois de se demander comment certaines personnes pouvaient être assez dingues pour aimer cette activité et y trouver un quelconque plaisir. Pourtant, elle continuait malgré tout, elle persistait et s'époumonait dans la douleur et ce pour plusieurs raisons. D'une part, elle avait beau détester courir, elle n'avait pas encore trouvé d'activité plus efficace que celle-ci pour réguler efficacement sa glycémie -et ça n'était pas négligeable, d'autant plus que cela lui permettait de s'enfiler sans remord un burger les soirs suivant ses entraînements-. Certains couraient pour éliminer leurs excès ; elle avait décidé de courir pour mériter dignement un excès à venir. Chacun son truc. Chacun sa croix. D'autre part, elle avait réussi à convaincre Greta de l'accompagner régulièrement dans cette difficile épreuve. Les deux jeunes femmes ayant du mal à se voir ces derniers temps, Maze était ravie qu'elles aient réussi à s'aménager un créneau sportif pour remédier à ce problème. Et elle avait découvert par la même occasion que courir en compagnie de sa meilleure amie devenait soudainement bien plus agréable ; elle avait bien moins de temps à consacrer à ses vociférations diverses et variées consistant à parler de ce sport à l'aide d'un vocabulaire fleuri.
Malgré ses complaintes permanentes, Maze avait pu voir son niveau s'améliorer au fil des séances. Et si Greta avait d'abord rechigné à essayer de suivre son rythme, elle avait finalement cédé au chantage de son amie qui consistait à la menacer de l'abandonner sur le bord de la route si elle n'accélérait pas le pas. Solution rapide et efficace puisque les deux jeunes femmes arrivaient aujourd'hui à courir à la même vitesse. Mais à quel moment tout cela avait-il dérapé ? Quand, où, comment et pourquoi s'étaient-elles dit que s'inscrire à un marathon pouvait être une bonne idée ? Pourquoi vouloir souffrir pendant plus de 40 kilomètres quand on pouvait plutôt passer des heures à bingewatcher une quelconque série dans son intégralité ? Mais il était trop tard à présent; elles étaient sur la ligne de départ. Et Maze ne pouvait pas s'empêcher de se répéter que ce marathon constituait un challenge du tonnerre. Et elle ne pouvait décemment pas refuser de relever un bon challenge. C'était l'un de ses traits de personnalité qui s'était très nettement accentué après le diagnostic de son diabète afin de clouer le bec à toutes les personnes qui avaient osé lui dire qu'elle ne pourrait plus tout faire comme tout le monde à présent. Vraiment ? Watch me.
Sautillant sur place, bien résolue à avaler ces 42 kilomètres dans leur intégralité, elle ne put s'empêcher de sourire en entendant son amie commencer à paniquer à côté d'elle. Elle lui lança un regard compatissant et rassurant. "On va tout déchirer Jones, tu le sais aussi bien que moi." Et elle n'en doutait presque pas. En tout cas, elle avait bien l'intention de finir cette course avec Greta ; à plat ventre et en se traînant à l'aide de ses bras jusqu'à la ligne d'arrivée s'il le fallait. Les cinq premiers kilomètres vinrent d'ailleurs confirmer ce qu'elle pensait : elles s'étaient toutes deux efficacement entraînées ces derniers mois, et cela portait enfin ses fruits. "Évidemment que je peux parler et courir en même temps...Ça s'appelle l'expérience ! A force de me plaindre en permanence à chaque session d'entraînement, j'ai appris à bien maîtriser mon souffle." True Story. "Bon, parle-moi donc de tout ce qui s'est passé pour toi ces derniers temps. Et je veux pas juste parler de ton livre, je suis sûre que tu me caches des choses." Elle lui jeta un regard en coin. Elle avait un très vague souvenir de sa dernière soirée en compagnie de Greta et Cade où l'alcool avait coulé à flots, mais il lui semblait bien que son amie était alors restée bien mystérieuse concernant un sujet...mais lequel ?! "Et au fait..." Le fait de parler de sa capacité à se plaindre en courant lui avait rappelé son plus fidèle acolyte pour cette activité : Isaac. Il avait toujours été présent pour lui botter les fesses quand elle n'avait pas envie de s'entraîner, pour faire en sorte qu'elle repousse toujours plus ses limites. Et surtout, il avait jusqu'à présent supporté sans broncher l'Anglaise et ses suppliques permanentes. "On est bientôt arrivés ?" "A quoi ça sert de courir ?" "Non sérieux, y a des sports plus intelligents que ça, non ?" "J'en ai maaaaaarrrrree." "Je vais m'arrêter. Si, je te jure. Je vais m'arrêter. Je m'arrête. Bon ok encore 2 kilomètres mais après je m'arrête Isy !" Seulement, la dernière fois qu'elle avait aperçu le jeune homme, celui-ci avait l'air bien mal-en-point. Et s'il ne lui avait pas expliqué clairement les raisons de son état, elle s'était bien assurée qu'il ne doute pas un seul instant du fait qu'elle serait toujours à ses côtés, pour le soutenir et l'aider quoi qu'il advienne. Elle était au courant de la nuit que lui et Greta avaient passé ensemble et avait plutôt évité d'aborder le sujet avec l'un comme l'autre. Mais, malgré cela, elle pensa que son amie aurait peut-être davantage d'informations à lui donner ; et elle risqua le tout pour le tout en espérant ne pas couper le souffle de la blonde avec sa question sortie de nul part. "T'as vu Isy récemment ? Il avait vraiment pas l'air en forme la dernière fois que je l'ai croisé...ça me fait vraiment mal au coeur de le voir comme ça..." Quoi qu'il se soit passé entre eux, Maze savait que son amie ne pouvait pas rester indifférente face au malheur d'Isy.
code by EXORDIUM.





If you’re not scared then you’re not taking a chance. If you’re not taking a chance then what the hell are you doing anyway ?

:
 


Revenir en haut Aller en bas
Greta Jones
la tête dans les livres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (18.02)
STATUT : i hate love please marry me / am i in love already ?
MÉTIER : auteur à succès en Angleterre, prête à conquérir Brisbane
LOGEMENT : Loft #170 Spring Hill
i'm not gonna write you a love song
POSTS : 2054 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : fille des créateurs Sighbury, utilise le nom de jeune fille de sa mère pour cacher son lien de parenté • en pleine écriture de son roman, si elle vous snobbe, ne le prenez pas personnellement • Londonienne d'origine, Australienne d'adoption
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
JackLevi


Grennie #3
is this love, is this love, is this love that i'm feeling ?

Greze
Winter, spring, summer, or fall, all you got to do is call and I'll be there, yeah, you've got a friend

LDNTEAM

RPs EN ATTENTE : Cora - Hannah - Liam - Wendy

RPs TERMINÉS :
GrezeCharlotteTessLonnie #1SamLDNTEAMIsaacCassandraKaecyNephtysGrennie #2Isaac #2Gabrielteamdegrassi

we gave up

CharlieCelianSheridyn

PSEUDO : Julie
AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : diabadass & tumblr & loonywaltz
DC : nadia banks
INSCRIT LE : 23/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18781-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid

MessageSujet: Re: greze • don't stop me now   Lun 20 Aoû - 15:41



C’était sûrement la fierté qui leur donnait le courage d’avancer, les deux amies incapables de se contenter d’un abandon ou d’une défaite, bien trop effrayées de devoir subir les brimades de l’autre. Une technique extrême mais qui fonctionnait, les kilomètres défilaient et elles étaient toujours debout même si elles ne ressemblaient plus vraiment à grand-chose. Si Maze avait permis à Greta d’arriver à un tel niveau, c’était en lui assenant tout un tas de menaces, si bien que la voir l’encourager aujourd’hui la faisait sourire. La voir penser à sa place, en revanche, un peu moins. « Tu me rediras ça dans une vingtaine de kilomètres, hin » Il était en effet légèrement facile de s’estimer gagnante à peine la course commencée, le plus difficile n’apparaissant qu’au dixième kilomètres environ. Et après ça, il en restait encore trente-deux, de quoi  donner envie à la blonde de flancher dès le début. Il était assez risible de voir qu’après des mois d’entraînement, la blonde avait remplacé la Maze râleuse qui se plaignait tout au long de l’exercice et qu’elle excellait finalement dans le domaine. Son amie n’avait pas pu reproduire ce schéma avec elle puisque l’emmener courir avait été son idée et qu’elle se devait d’être un coach et non pas une élève dissipée couinant au moindre point de côté. Les rôles s’étaient inversés et avaient permis à Maze de se surpasser encore plus et d’aller au bout de ses capacités, jusqu’à atterrir ici, au milieu de marathoniens acharnés et impressionnants. En regardant autour d’elle, Greta en était sûre, elle n’avait rien à faire ici. Il y’a peu de temps encore, ses seules courses se déroulaient à l’aéroport lorsqu’elle était à deux doigts de rater son avion pour Londres – Maze Crawley était réellement miraculeuse. Alors que celle-ci avouait ouvertement être très douée pour râler et courir, elle avait également souhaité rattraper le temps perdu, ne considérant pas le fait de courir un marathon comme un obstacle à une grande discussion. Leur performance étonnait grandement l’auteure sur le visage de laquelle s’était affiché un large sourire en pensant aux derniers jours qu’elle avait passé. Un brin de motivation supplémentaire pour améliorer sa condition physique, sûrement lié à la profession de l’homme qu’elle fréquentait actuellement. « Lonnie. Il s’appelle Lonnie. » Parce qu’elle souhaitait économiser son souffle et réussir cet exploit mais aussi parce qu’elle ne pouvait plus garder le secret bien longtemps, Greta était allée droit au but. Il avait organisé une soirée tellement parfaite qu’elle n’avait maintenant plus de crainte à l’évoquer, sachant pertinemment qu’il ne disparaîtrait pas du jour au lendemain. L’auteure avait devancé la foudre de Maze qu’elle retiendrait difficilement en apprenant que son amie fréquentait un homme et ne lui en avait pas encore parlé. « Je voulais pas m’avancer, tu sais que j’y crois pas moi à l’amour. Mais … » Reprenant son souffle, repensant à sa soirée en sa compagnie, perturbée et haletante, Greta avait marqué une pause. « Il est parfait. » Même sans la voir, Greta savait que Maze affichait de gros yeux étonnés face à cette révélation, ressemblant très peu à sa meilleure amie qui vivait avec son cœur brisé depuis des années. Puis le petit nuage sur lequel elle était et qui lui faisait avaler les kilomètres sans vraiment le réaliser s’était évaporé, laissant Greta presque à l’arrêt, rattrapant difficilement Maze. « Non. Je ne l’ai pas vu. » Son ton strict, son air évasif et le fait qu’elle se tienne à distance de son amie allait probablement passer inaperçu grâce au contexte mais il était clair que le sujet laissait la blonde bien mal à l’aise.



Loving can hurt
Loving can hurt sometimes but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Maze Crawley
le labyrinthe
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 2314 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale. Oh, au fait, elle apprend à jouer de la batterie maintenant - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases. Wait for it. - N'a d'yeux que pour Michael Bublé
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again


Degrassi
People come and go; it’s a part of the game but your true friends always gonna stay the same


Mavi - Mavi Christmas
I never found the words to say you're the one I think about each day. And I know no matter where life takes me to, a part of me will always be with you

Wren #2 - Gaïa - Matt - Cade - Anwar - #teamapero

RPs EN ATTENTE : Leena
RPs TERMINÉS : Blaze #1 - Greze #1 - Cade - Greze #2 (univers parallèle) - Greta/Cade - Wren #1 - Kane - Isaac - Nino - Leena - Andreï - Evelyn - Blaze #2 - Degrassi
AVATAR : Summer Bishil
CRÉDITS : avatar by angel dust, UB by loonywaltz
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609 http://www.30yearsstillyoung.com/t19658-maze-crawley

MessageSujet: Re: greze • don't stop me now   Mer 5 Sep - 1:02



don't stop me now
"Je te le redirai à la ligne d'arrivée." Motivée, déterminée, Maze essayait pourtant tant bien que mal de ne pas compter le nombre de kilomètres qu'il leur restait à parcourir mais la tâche s'avérait être particulièrement compliquée. Un peu comme quand elle était prise d'insomnie certains soirs et qu'elle comptait le nombre d'heures qu'il lui restait à dormir avant de devoir se lever pour partir bosser. Existait-il plus malsain que ça comme réflexe ? Évidemment, plus elle comptait, moins elle dormait. Il fallait donc vraiment qu'elle se sorte cette histoire de kilomètres de la tête avant de ne réussir à se décourager toute seule. Pensée positive, pensée positive : think Maze. Fast. Oh ! Son bracelet connecté ; la parfaite porte de sortie. Elle n'avait qu'à songer à tous les pas que son bracelet allait comptabiliser aujourd'hui. Il ne faisait aucun doute qu'elle allait exploser tous ses précédents records. En songeant à cela, un petit sourire satisfait s'afficha rapidement sur le visage de l'Anglaise. Et alors qu'elle était perdue dans ses pensées et songeait qu'elle avait un vrai problème d'addiction aux nouvelles technologies, elle se sentit trébucher suite à la révélation que Greta venait de lui faire sans crier gare. En temps normal, elle aurait stoppé net sa course pour faire volte face et incendier son amie pour ne pas l'avoir mise au courant plus tôt. Mais cette fois-ci, elle ne ralentit pas le rythme et ne se mit pas à hauteur de la blonde pour autant. Elle restait environ deux mètres devant elle, ce qui avait dû permettre à Greta de voir le corps de Maze se crisper sous le coup de la nouvelle. Elle gardait pour l'instant le silence, partagée entre l'envie de l'étrangler pour ne pas lui avoir annoncé tout cela plus tôt, mais aussi désireuse de se réjouir sincèrement pour son bonheur. "Je voulais pas m’avancer, tu sais que j’y crois pas moi à l’amour." Maze soupira ; elle ne le savait en effet que trop bien. Elle avait suivi ses déboires avec Charlie depuis le début de leur histoire jusqu'à sa fin catastrophique. Le jeune homme avait été à l'origine des plus grands maux de Greta pendant longtemps, avant de finalement devenir l'inspiration de ses mots pour son premier livre. En songeant à tout cela, Maze ne put s'empêcher de ressentir une pointe de culpabilité. Greta était sa meilleure amie et pourtant elle lui cachait depuis plusieurs années maintenant un secret de taille : elle était restée en contact et en très bons termes avec Charlie. Elle l'appréciait bien trop à l'époque -et aujourd'hui encore- pour réussir à couper les ponts avec lui, même si elle savait pertinemment que Greta considèrerait cela comme une trahison impardonnable le jour où elle l'apprendrait. Mais ça n'était pas dans ses plans à l'heure actuelle. Pour le moment, il était temps de la féliciter. L'Anglaise jeta un rapide coup d'oeil en arrière vers son amie et constata qu'elle rayonnait en parlant du fameux Lonnie, et ce malgré l'effort considérable qu'elle était en train de fournir. Elle reporta bien vite son attention devant elle et garda le silence encore de longues secondes avant d'enchaîner brusquement les questions : "Où ? Quand ? Comment ? À quoi il ressemble ? Que fait-il comme métier ? Quand est-ce que tu comptes me le présenter ?" Une personne extérieure à la situation aurait pu penser que cet interrogatoire soudain était une vaste blague, mais Maze était on ne peut plus sérieuse. Elle ne comptait pas laisser sa meilleure amie sortir avec un parfait inconnu. Pire qu'une mère poule. Elle était condamnée à lui donner toutes les informations demandées, sous peine de représailles. A commencer par une petite accélération dans ce marathon.
Mais voilà que Greta venait soudainement d'adopter un ton bien froid pour répondre à sa question concernant Isaac. Cela ne l'aurait certainement pas choquée plus que ça dans ce contexte si elle n'avait pas paru si heureuse et amoureuse quelques secondes auparavant. Mais là, il était difficile de passer à côté de sa réaction. Maze fronça les sourcils avant de ralentir juste suffisamment pour se retrouver à la même hauteur que son amie. Elle la fixa un instant avec un air sérieux et impassible avant de lui demander : "Et il y a une raison pour que tu ne l'aies pas vu ? À quand remonte votre dernière discussion ?" Aux dernières nouvelles, Greta et Isy étaient plutôt inséparables...Il était temps pour Maze d'enfiler sa casquette de Sherlock Holmes.
code by EXORDIUM.





If you’re not scared then you’re not taking a chance. If you’re not taking a chance then what the hell are you doing anyway ?

:
 


Revenir en haut Aller en bas
Greta Jones
la tête dans les livres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (18.02)
STATUT : i hate love please marry me / am i in love already ?
MÉTIER : auteur à succès en Angleterre, prête à conquérir Brisbane
LOGEMENT : Loft #170 Spring Hill
i'm not gonna write you a love song
POSTS : 2054 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : fille des créateurs Sighbury, utilise le nom de jeune fille de sa mère pour cacher son lien de parenté • en pleine écriture de son roman, si elle vous snobbe, ne le prenez pas personnellement • Londonienne d'origine, Australienne d'adoption
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
JackLevi


Grennie #3
is this love, is this love, is this love that i'm feeling ?

Greze
Winter, spring, summer, or fall, all you got to do is call and I'll be there, yeah, you've got a friend

LDNTEAM

RPs EN ATTENTE : Cora - Hannah - Liam - Wendy

RPs TERMINÉS :
GrezeCharlotteTessLonnie #1SamLDNTEAMIsaacCassandraKaecyNephtysGrennie #2Isaac #2Gabrielteamdegrassi

we gave up

CharlieCelianSheridyn

PSEUDO : Julie
AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : diabadass & tumblr & loonywaltz
DC : nadia banks
INSCRIT LE : 23/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18781-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid

MessageSujet: Re: greze • don't stop me now   Lun 1 Oct - 15:22



C’était un exemple de courage et de volonté qui se cachait dans cette silhouette fine et gracieuse qui selon toute expertise extérieure n’aurait pas besoin de s’adonner à des séances de sport quotidiennes. Et pourtant, si cela était bénéfique à la santé de chacun, cela l’était d’autant plus pour la meilleure amie de Greta, diabétique et presque obligée de se maintenir en forme. Evidemment, la blonde ne perdait jamais l’occasion de la narguer parce qu’elle n’en avait pas besoin. Heureusement, étant une amie cruelle mais supportive, Greta préférait tout de même l’accompagner quand elle pouvait pour ne pas l’abandonner à son triste sort, finalement pas si triste quand on apprenait à connaître la maladie. Greta appréciait le rôle qu’elle s’était choisie, insulter les passants dont le regard était un peu trop insistant quand Maze s’injectait sa dose d’insuline. « T’es sympa de me permettre de mater ton joli fessier mais j’ai pas prévu de faire ce fichu marathon toute seule moi ! » Maze avait accéléré et Greta n’avait pas tout de suite fait le rapprochement avec ce qu’elle venait de lui dire. Une révélation qui l’avait probablement mise en colère plus qu’elle ne l’avait réjouie, Maze probablement faussement vexée à l’idée de ne pas l’avoir su de suite. Greta la connaissait par coeur et il était devenu assez compliqué pour les deux jeunes femmes de pouvoir se fâcher, comprenant parfaitement les réactions de l’autre. Les accepter, en revanche, était en général bien plus difficile. « Oooooh attends ! » Maze s’était probablement trouvée des origines Kényanes tant sa course ressemblait plus à un sprit qu’à un marathon couru par deux jeunes femmes aux compétences physiques toutes limitées. Et alors que l’anglaise reprenait un rythme normal et qu’elle croisait le regard de son amie, c’est un sourire radieux qu’elle trouvait sur son visage pourtant rouge et transpirant à l’amorce de ce dixième kilomètres. Plus que trente-deux, une affirmation sensée la rassurer. « C’est Leena qui nous a arrangé un rendez-vous et ça s’est plutôt bien passé…» Greta marquait de longues pauses dans son discours, consciente de l’effort qu’elle faisait, essayant tant bien que mal de se concentrer plus fort sur sa conversation que sur le parcours interminable dans lequel elle s’était lancée. Parler de Lonnie allait, elle l’espérait, lui donner des ailes. « Il est … mais je sais pas comment le décrire moi, il est beau, il est parfait, voila » Sentant combien elle s’emballait et réagissant au regard de son amie plutôt rieur, elle avait continué « Je l’ai déjà dit, c’est ça ? » Leurs rires s’étaient rapidement éteint à l’évocation d’Isaac, un ami perdu au milieu d’une vaste tragédie, qu’elle aurait probablement pu arrêter. Maze avait choisi ce moment pour enfin se remettre au niveau de Greta, qui avait maintenant totalement ralenti le rythme, incapable de courir avec aisance avec ce poids qui lui alourdissait l’estomac, la poitrine. Que pouvait-elle répondre ? Les filles se disaient tout, sauf si cela signifiait trahir un ami, Greta n’avait donc pas le coeur à révéler la sombre histoire derrière sa réponse froide. « Je sais pas, ça fait quelques mois que je ne l’ai pas vu. Et toi, t’es au courant de quelque chose ? »  Greta ne savait pas à quel point ils étaient proches, si Isaac s’était confié. Il était difficile de croire que le jeune homme se soit attardé sur le plus sombre passage de sa vie.



Loving can hurt
Loving can hurt sometimes but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Maze Crawley
le labyrinthe
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 2314 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale. Oh, au fait, elle apprend à jouer de la batterie maintenant - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases. Wait for it. - N'a d'yeux que pour Michael Bublé
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again


Degrassi
People come and go; it’s a part of the game but your true friends always gonna stay the same


Mavi - Mavi Christmas
I never found the words to say you're the one I think about each day. And I know no matter where life takes me to, a part of me will always be with you

Wren #2 - Gaïa - Matt - Cade - Anwar - #teamapero

RPs EN ATTENTE : Leena
RPs TERMINÉS : Blaze #1 - Greze #1 - Cade - Greze #2 (univers parallèle) - Greta/Cade - Wren #1 - Kane - Isaac - Nino - Leena - Andreï - Evelyn - Blaze #2 - Degrassi
AVATAR : Summer Bishil
CRÉDITS : avatar by angel dust, UB by loonywaltz
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609 http://www.30yearsstillyoung.com/t19658-maze-crawley

MessageSujet: Re: greze • don't stop me now   Dim 4 Nov - 16:18



don't stop me now
« On est bientôt arrivées ? » était la phrase que Maze rêvait de prononcer depuis de longues minutes maintenant. Voire depuis qu’elles avaient commencé la course à vrai dire. Mais Greta la voyait encore présentement comme une sportive, une bonne coureuse à qui un marathon ne faisait pas peur. Il aurait été dommage de briser cette jolie illusion ; elle allait donc attendre les tout derniers kilomètres pour se révéler exténuée et se montrer sous son vrai jour, littéralement sur les rotules. Elle pouvait remercier son amie de l’avoir accompagnée dans cette aventure car elle ne l’aurait clairement jamais tentée seule. Greta était toujours prête à la suivre dans ses projets les plus fous, voire bien souvent à les initier elle-même, et c’était aussi ça que Maze appréciait tant chez elle. Elle n’avait pas froid aux yeux et elle était toujours prête à la soutenir, même si cela signifiait souffrir et suer sang et eau sur plus de 40 kilomètres.
Et bien qu’elle ait d’abord été vexée de l’annonce tardive que Greta venait de lui faire au sujet de son charmant prétendant, elle lui en était finalement reconnaissante car cela avait totalement détourné son attention de la course, la poussant à parcourir les kilomètres sans même s’en rendre compte pendant qu’elle ruminait seule dans sa tête. Elle daigna finalement ralentir le rythme, officiellement parce qu’elle avait envie d’en savoir plus sur ce fameux Lonnie et officieusement parce qu’elle ne tiendrait de toute manière pas jusqu’à la fin de la course à ce rythme-là. En tournant sa tête vers son amie, elle constata une nouvelle fois que celle-ci était radieuse, malgré l’effort conséquent qu’elle était en train de fournir. Elle ne put s’empêcher de sourire. « Tu devrais voir ta tête. On dirait moi devant un téléfilm de Noël cucul, c’est dire. Ce Lonnie doit être sacrément exceptionnel. » Elle nota dans un coin de sa tête d’aller questionner Leena au sujet de cet homme. Elle voulait résolument en savoir plus sur lui, et Greta ne semblait pas être la personne la plus objective du monde pour lui donner le genre de détails qu’elle attendait. « Beau et parfait, très bien. Tu as d’autres informations capitales à me communiquer sur lui ? » avait-elle lancé avec une pointe d’ironie et un sourire amusé. « En tout cas, sache que s’il te fait le moindre mal, j’irai personnellement lui briser la nuque. » Protectrice et excessive Maze ? Si peu. « Est-ce que cette phrase sonnait suffisamment cliché ? » Elle en riait, mais Greta se doutait sûrement qu’il y avait une part de vérité dans ce qu’elle disait. Maze serait toujours là pour la défendre et elle savait que la réciproque était vraie.
L’ambiance s’était soudainement refroidie à l’évocation d’Isaac, ce qui n’était pas vraiment pour la rassurer. Greta était-elle au courant de quelque chose qu’elle ignorait ? Elle venait de lui affirmer le contraire et Maze ne voyait pas vraiment de raison de douter de sa parole. « Non, rien si ce n’est qu’il traverse visiblement une mauvaise passe et qu’il est évident que ça lui pèse. Mais il ne m’a pas donné plus de détails que ça…Je m’inquiète pour lui, j’espère que ça va aller… » Isaac avait été au moins aussi présent que Greta au sujet de son diabète ; lui aussi toujours prêt à l’encourager et à la pousser à dépasser ses limites. Aujourd’hui les rôles étaient inversés et c’était au tour de Maze de l’aider à aller mieux. Mais comment était-elle censée s’y prendre quand elle ignorait tout des maux qui le rongeaient ?
« Bon, bordel. Il nous reste combien de kilomètres à faire là ?! » Ah, elle n’avait finalement pas attendu la fin du marathon pour montrer son vrai visage.
code by EXORDIUM.





If you’re not scared then you’re not taking a chance. If you’re not taking a chance then what the hell are you doing anyway ?

:
 


Revenir en haut Aller en bas
Greta Jones
la tête dans les livres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (18.02)
STATUT : i hate love please marry me / am i in love already ?
MÉTIER : auteur à succès en Angleterre, prête à conquérir Brisbane
LOGEMENT : Loft #170 Spring Hill
i'm not gonna write you a love song
POSTS : 2054 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : fille des créateurs Sighbury, utilise le nom de jeune fille de sa mère pour cacher son lien de parenté • en pleine écriture de son roman, si elle vous snobbe, ne le prenez pas personnellement • Londonienne d'origine, Australienne d'adoption
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
JackLevi


Grennie #3
is this love, is this love, is this love that i'm feeling ?

Greze
Winter, spring, summer, or fall, all you got to do is call and I'll be there, yeah, you've got a friend

LDNTEAM

RPs EN ATTENTE : Cora - Hannah - Liam - Wendy

RPs TERMINÉS :
GrezeCharlotteTessLonnie #1SamLDNTEAMIsaacCassandraKaecyNephtysGrennie #2Isaac #2Gabrielteamdegrassi

we gave up

CharlieCelianSheridyn

PSEUDO : Julie
AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : diabadass & tumblr & loonywaltz
DC : nadia banks
INSCRIT LE : 23/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18781-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid

MessageSujet: Re: greze • don't stop me now   Mar 20 Nov - 15:41



Le seul point positif était de voir défiler le paysage à toute allure et de savoir qu’on se rapprochait bien plus rapidement du premier café ou restaurant où il serait possible de reprendre un peu de force. Tout ce que faisait un vélo, une voiture ou même une trottinette mais aujourd’hui, elles avaient bêtement choisi leurs jambes. Tout ça pour une fichue médaille que Greta aurait déjà dû décrocher depuis longtemps tant réussir à suivre sa dynamique amie était un challenge. L’auteure n’était pas dupe et son champ de vision restreint – car elle regardait devant elle pour ne pas flancher mais également car tant d’effort réduisant l’ensemble de ses sens – lui permettait tout de même de voir le visage rouge écarlate d’une Maze à bout de souffle. « Je te connais par cœur, tu peux montrer tes faiblesses maintenant on est au moins à mi-chemin, c’est légitime ! »  Parce que Greta ne serait jamais trop fatiguée pour se plaindre, vociférer et vanner Maze, elle lui avait fait réaliser que la discrétion n’était pas son fort. Impossible de toute façon pour quiconque de garder la tête haute après tant de kilomètres parcourus en courant sauf peut-être pour Greta qui s’étonnait d’être toujours debout. Au fur et à mesure du parcours, stimulée par le constat de sa réussite, l’auteure retrouvait le sourire. Ou plutôt était-ce le simple fait d’évoquer Lonnie qui la mettait dans cet état et lui permettait de soulever des montagnes, elle n’était pas vraiment sûre. S’adaptant au rythme de sa meilleure amie sans lui faire remarquer que c’était elle qui avait choisi de ralentir, Greta avait ainsi pu exploser de rire plus facilement à la remarque de celle-ci. « Briser la nuque à un flic c’est tout ce qu’il manque à ton CV… »  Et c’était de la manière la plus subtile qu’il soit que Greta venait d’en dire un peu plus sur celui qu’elle fréquentait et qui piquait la curiosité de Maze. « Ça te suffit ? J’en ai pas beaucoup plus, de toute façon. On apprend à se connaître, je n’ai que de maigres informations comme sa passion pour les westerns, duh. Mais il a lu mon livre, je lui pardonne … »   Tentant une accélération pour dissuader Maze de demander plus d’informations et de se moquer d’elle car elle semblait déjà transie d’amour, Greta avait finalement du ralentir, peinée par le poids de la conversation qui s’annonçait. Il n’y avait qu’elles qui étaient capables de se lancer corps et âme dans une discussion aussi chargée d’émotions au beau milieu du marathon de Brisbane, doublées et bousculées par des sportifs visant à faire un temps record. Clairement, le but des deux femmes n’était pas le même que la plupart des participants et Greta pariait cher qu’elles étaient les rares inscrites à prendre le marathon à la légère. La ligne d’arrivée leur ferait sûrement changer d’avis, une ligne qu’elles n’étaient pas prêtes de franchir si elles se lancaient dans le sujet d’Isaac. « Je dois avouer, en fait, je sais qu’il va pas bien et.. je me suis un peu éloignée. Je peux être une super amie mais dès que ça devient un peu trop sombre je préfère partir, comme une lâche… »  Greta ne pouvait pas lui annoncer que la dernière fois qu’elle l’avait vu, c’était avant sa tentative de suicide puisqu’elle doutait fort qu’Isaac ait raconté cela à ses nouveaux amis. Maintenant attristée par la discussion mais surtout par le fait de ne plus avoir vu Isaac depuis des lustres, Greta avait approuvé la dernière phrase de Maze, ravie de changer de sujet même si elle était consciente de la nécessité de crever l’abcès un jour ou l’autre. « Je crois qu’il en reste … 7 ?! » Les repères ne trompaient pas, les filles avaient bel et bien parcouru 35 kilomètres mais le chemin à parcourir pour arranger les choses avec Isaac était encore long et Maze serait peut-être l’élément déclencheur, sans le savoir, de cette réconciliation.



Loving can hurt
Loving can hurt sometimes but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Maze Crawley
le labyrinthe
le labyrinthe
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (17.07.89)
STATUT : Célibataire à tendance coeur d'artichaut
MÉTIER : Chargée de projet événementiel pour un festival
LOGEMENT : Redcliffe, #18

POSTS : 2314 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Type 1 Diabetic a.k.a Diabadass - Control freak - Anglaise décomplexée manquant parfois de filtre dans ce qu'elle dit - Flûtiste, puis clarinettiste, finalement guitariste, Maze fait dans la diversité (et l'indécision) musicale. Oh, au fait, elle apprend à jouer de la batterie maintenant - A tendance à placer des références pop culture dans chacune de ses phrases. Wait for it. - N'a d'yeux que pour Michael Bublé
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Greze
You just call out my name, and you know wherever I am, I'll come running to see you again


Degrassi
People come and go; it’s a part of the game but your true friends always gonna stay the same


Mavi - Mavi Christmas
I never found the words to say you're the one I think about each day. And I know no matter where life takes me to, a part of me will always be with you

Wren #2 - Gaïa - Matt - Cade - Anwar - #teamapero

RPs EN ATTENTE : Leena
RPs TERMINÉS : Blaze #1 - Greze #1 - Cade - Greze #2 (univers parallèle) - Greta/Cade - Wren #1 - Kane - Isaac - Nino - Leena - Andreï - Evelyn - Blaze #2 - Degrassi
AVATAR : Summer Bishil
CRÉDITS : avatar by angel dust, UB by loonywaltz
DC : Non
INSCRIT LE : 01/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18917-she-is-that-maze-the-one-you-would-love-to-chase http://www.30yearsstillyoung.com/t19017-maze-your-job-s-a-joke-you-re-broke-you-re-love-life-s-doa-but-i-ll-be-there-for-you http://www.30yearsstillyoung.com/t19166-maze-crawley#767609 http://www.30yearsstillyoung.com/t19658-maze-crawley

MessageSujet: Re: greze • don't stop me now   Mer 9 Jan - 18:46



don't stop me now
Pourquoi ? Mais pourquoiiiii avaient-elles décidé de courir un marathon ? Depuis qu’elle était diabétique, Maze s’était appliquée à ne se poser aucune limite et à prouver à son entourage qu’elle était capable de soulever des montagnes. Toutefois, maintenant qu’elle était complètement rouge et à bout de souffle, elle se demandait si cela ne dépendait tout de même pas de la taille et de la nature des montagnes. Ça n’était un secret pour personne, elle aimait relever les défis mais elle détestait courir : alors pourquoi ne pas avoir pioché dans les milliers d’autres défis qu’elle aurait pu relever ? Ses jambes ne lui faisaient pas encore défaut mais elle voyait déjà venir les courbatures qui la tirailleraient dès le lendemain matin et ne la quitteraient probablement pas de la semaine. Remarque, cela lui permettrait de profiter pleinement du marathon plus longtemps et de rentabiliser son inscription. Ce qui était certain, c’est qu’elle y réfléchirait à deux fois avant de se réinscrire l’année suivante. Quoique si Greta la suivait à nouveau dans son délire, cela lui ferait certainement pousser des ailes. Leur amitié était un sacré cercle vicieux : elle lui proposait des idées stupides > Greta acceptait > elles se lançaient corps et âme dans l’aventure > elles regrettaient et se juraient de ne plus jamais remettre ça > retour à la première étape. « Je te connais par cœur, tu peux montrer tes faiblesses maintenant on est au moins à mi-chemin, c’est légitime ! » Maze ne put s’empêcher de pouffer de rire avant de lâcher en hurlant à moitié afin d’extérioriser toute l’exaspération qu’elle ressentait à courir depuis si longtemps : « JE DÉTESTE COURIR. JE VEUX QU’ON ARRIVE ET QU’ON POSE NOS FESSES A UNE TABLE POUR COMMANDER DE L’ALCOOL, NOUS NOYER DEDANS ET OUBLIER CETTE PÉNIBLE ÉPREUVE.  » Elle jeta un coup d’œil à son amie après avoir ainsi évacué ses émotions, l’air de lui dire « Ai-je suffisamment montré mes faiblesses ? C’est bon ? »
Il n’y avait qu’avec Greta qu’elle pouvait craquer ainsi. Elle aurait refusé d’avouer à une quelconque autre personne ses états d’âme et son envie de s’arrêter. Il lui avait déjà fallu plusieurs kilomètres avant qu’elle ne daigne le dire à la blonde. Heureusement pour elle, les histoires de cœur de cette dernière étaient là pour la divertir et lui changer les idées. Maze lui lança de gros yeux en apprenant le métier de son nouveau prétendant. « Un flic ?! Ça serait drôle que ce soit lui qui nous colle en cellule de dégrisement après l’une de nos soirées. » Elle disait ça en rigolant, mais secrètement elle aurait adoré que cette situation se produise. C’était une façon comme une autre de faire connaissance après tout. « Ouuuuuh, monsieur a lu ton livre. Et tu lui as fait une dédicace personnalisée ?  ». Elle fit mine de réfléchir quelques instants puis, prenant sa voix la plus mielleuse possible, ajouta : « A mon policier adoré, qui manie les menottes comme personne. » C’était cliché, c’était facile, Maze avait donc été contrainte et forcée de faire cette plaisanterie. Elle ne regrettait rien vu l’exaspération qu’elle pouvait à présent lire sur le visage de son amie. Son sourire s’effaça le temps de quelques instants lorsque Greta s’étendit un peu plus sur le sujet Isaac. Elle fronça les sourcils : « Un peu trop sombre ?  ». Elle savait que leur ami n’allait pas bien mais ignorait toujours pour quelles raisons et était tout bonnement incapable d’analyser la gravité de la situation. Ses pensées furent cependant rapidement balayées lorsque la blonde lui annonça le nombre de kilomètres restants. « Sept ?! Oh god. La salvation n’a jamais été aussi proche. » Et pour appuyer ses propos, elle tenta du mieux qu’elle put de faire une petite danse de la victoire tout en continuant de courir.
code by EXORDIUM.





If you’re not scared then you’re not taking a chance. If you’re not taking a chance then what the hell are you doing anyway ?

:
 


Revenir en haut Aller en bas
Greta Jones
la tête dans les livres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (18.02)
STATUT : i hate love please marry me / am i in love already ?
MÉTIER : auteur à succès en Angleterre, prête à conquérir Brisbane
LOGEMENT : Loft #170 Spring Hill
i'm not gonna write you a love song
POSTS : 2054 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : fille des créateurs Sighbury, utilise le nom de jeune fille de sa mère pour cacher son lien de parenté • en pleine écriture de son roman, si elle vous snobbe, ne le prenez pas personnellement • Londonienne d'origine, Australienne d'adoption
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
JackLevi


Grennie #3
is this love, is this love, is this love that i'm feeling ?

Greze
Winter, spring, summer, or fall, all you got to do is call and I'll be there, yeah, you've got a friend

LDNTEAM

RPs EN ATTENTE : Cora - Hannah - Liam - Wendy

RPs TERMINÉS :
GrezeCharlotteTessLonnie #1SamLDNTEAMIsaacCassandraKaecyNephtysGrennie #2Isaac #2Gabrielteamdegrassi

we gave up

CharlieCelianSheridyn

PSEUDO : Julie
AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : diabadass & tumblr & loonywaltz
DC : nadia banks
INSCRIT LE : 23/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18781-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid

MessageSujet: Re: greze • don't stop me now   Ven 15 Fév - 15:17



Elle aurait très bien pu la suivre au bout du monde et c’était bien là le début de ses ennuis. La raison pour laquelle elle foulait le bitume à toute allure simplement pour franchir une ligne d’arrivée. Les jeunes femmes y étaient presque et c’était ce moment qu’avait choisi Maze pour hurler son désarroi au milieu des joggeurs effarés. Greta l’avait encouragé et se sentait nettement mieux maintenant que son amie arrêtait de lui faire croire qu’elle était en pleine forme après plus de trente kilomètres. Le sourire radieux de la blonde prouvait combien elle se sentait reboostée maintenant qu’elle se savait – presque – sur un pied d’égalité avec son amie sportive. Son sourire était également dû à la référence à l’alcool de Maze qui même proche de la mort réclamait son gin & tonic. Cette fille était définitivement incroyable. « J’aimerais tellement qu’il me colle en cellule… » Greta avait laissé planer un silence très gênant avant que Maze ne la rattrape et lui crie un « oh » réprobateur. « Oh ça va, j’en peux plus là, n’importe quoi pour que je puisse terminer ton marathon pourri. »  Impossible de continuer à adorer Maze dans un tel scénario, c’était elle qui l’avait embarqué dans cet événement tout comme c’était elle encore qui l’avait embarqué cette nuit là dans la forêt. Greta avait pourtant juré qu’elle ne céderait plus à ses idées diaboliques, mais la blonde était bien plus faible qu’elle ne le laissait croire. Ignorant les répliques peu orthodoxes de son amie à l’encontre de Lonnie, Greta s’était concentrée sur les derniers kilomètres, resserrant sa queue de cheval et accélérant le pas. Du moins, elle était persuadée qu’elle était en train d’accélérer mais le nombre de marathoniens qui la doublait lui prouvait que ce n’était qu’une fâcheuse illusion de son cerveau. Malgré tout, l’arrivée approchait et c’est avec les regards des spectateurs braqués sur eux – merci à la danse de la joie de Maze - que les filles étaient enfin arrivées, à bout de souffle. Naturellement, elle s’était jetée dans les bras l’une de l’autre, presque larmoyantes après un tel parcours achevé ensemble. C’était finalement une belle métaphore de leur amitié et si Greta ne souffrait pas d’un tel poids, elle aurait probablement commencé une déclaration. « J’ai beau avoir terminé cette course, je me sens encore plus mal qu’en plein milieu. J’ai merdé avec Isaac, vraiment. Il avait besoin de moi, et je me suis éloignée, tu sais comment je suis, je sais pas vraiment comment me comporter avec mes amis quand ils sont tristes. Tu penses qu’il me pardonnera un jour ? »  Si seulement elle savait la nuit qu’ils avaient passé, si elle connaissait sa descente aux enfers. Greta se répétait, se sentant obligée de se justifier pour que son amie ne la pense pas coupable du mal être d’Isaac. Maze en savait effectivement quelque chose, ayant reçu pour seul réconfort de son amie lors de ses ruptures amoureuses un énorme pot de Ben&Jerry’s. Pour rappel, son amie était déjà diagnostiquée diabétique à l’époque. Cela en disait long sur sa capacité à réagir convenablement en situation de crise. La moue triste, Greta avait continué à marcher et avaler des quantités immenses d’eau, se refusant à s’asseoir par peur de ne jamais se relever. Le ton de la conversation variait entre le bonheur de sa relation naissante avec Lonnie, l’horreur des derniers kilomètres et la tristesse d’avoir pu faire souffrir un ami. « Allez, on va aller chercher notre médaille, on l’a bien mérité »  Attrapant Maze par les épaules, Greta tentait de rester positive, se concentrant sur le moment présent avec sa meilleure amie.



Loving can hurt
Loving can hurt sometimes but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: greze • don't stop me now   


Revenir en haut Aller en bas
 

greze • don't stop me now

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-