AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 + sweet as honey (feat. Chadna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans. Les années ont filé vite pour cet ancien militaire.
SURNOM : Ayd'. Son meilleur ami est le seul à l'appeler Adi.
STATUT : Célibataire endurcit, il butine à droite et à gauche.
MÉTIER : Ancien militaire reconverti en chauffeur privé pour personnes fortunées.
LOGEMENT : 9, Fortitude Valley. Un petit studio sans meubles, aux briques apparentes.

POSTS : 359 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Adrian n'est pas du tout à jour avec tout ce qui touche à la technologie. Il a un vieux téléphone portable qu'il oublie généralement chez lui et n'est sur aucun réseau social. Ca ne servira donc à rien d'essayer de le trouver sur Instagram, il n'y est tout simplement pas. Et pour le contacter, vous avez encore meilleur temps d'aller directement chez lui à son adresse ou au Canvas vu que c'est là qu'il est lorsqu'il n'a pas envie d'être seul chez lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
1. Chadna (#1) - sweet as honey


3. Matteo (#3) - not all heroes wear capes
RPs TERMINÉS :
Matteo - ∆ What if I'm far from home? Oh brother, I will hear you call!the crazy speed of always needing more.


Itziar - ∆ Stars don't disappear, they keep blazing


Evelyn - ∆ the other colors of Brisbane


Milena - ∆ We just need someone to lean on
PSEUDO : Thispirit.
AVATAR : Max freaking Riemelt.
CRÉDITS : Amnesis.//bazzart (avatar), intostarlight//tumblr (gif).
DC : Samuel Phan, le psychorigide.
INSCRIT LE : 27/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20137-adrian-some-people-are-like-clouds-when-they-disappear-it-s-a-fcking-brighter-day http://www.30yearsstillyoung.com/t20403-adrian-find-what-you-love-and-let-it-kill-you#800948 http://www.30yearsstillyoung.com/t20468-adrian-thomas

MessageSujet: + sweet as honey (feat. Chadna)   Lun 20 Aoû - 19:17



sweet as honey

Assis au bar du Canvas, Adrian fronçait les sourcils, se triturant distraitement la barbe naissante de son menton. Il était très rare de le voir ainsi concentré et encore plus lorsqu’il était concentré sur un écran d’ordinateur. Il fallait savoir que le blondinet n’était pas un fanatique de l’informatique. Ou plutôt de la technologie de manière générale. Il ne possédait aucun écran chez lui. Ni télévision ou ordinateur. Il n’y comprenait pas grand chose et il n’avait pas assez de patience pour utiliser ce genre d’appareil quotidiennement. Il possédait bien un téléphone portable mais la plupart du temps, il ne savait même pas où il l’avait posé dans son studio et il était très souvent à court de batterie. Néanmoins, il avouait quand même volontiers que l’internet pouvait se montrer utile lorsque les livres de la bibliothèque de la ville lui avaient fourni toutes les informations possibles et que ce n’était pas suffisant. En temps normal, dans ce genre de situation, il pouvait se tourner vers Milena qui lui prêtait son ordinateur mais ce soir là, l’avocate n’était pas chez elle et Adrian avait dû se creuser la tête pour trouver une autre solution. Il s’était rendu au bar dans lequel il trainait quasiment tous les soirs et avait demandé à la nouvelle patronne s’il pouvait utiliser son ordinateur portable. Elle avait longuement hésité avant de finalement céder. L’ancien militaire était probablement l’un de ses meilleurs clients et elle s’était dit que si elle pouvait bien avoir confiance en quelqu’un c’était en un ancien soldat de l’armée australienne. Il avait commandé une bière et s’était installé au bout du bar pour ne gêner personne et pour éviter qu’on vienne l’embêter. Les minutes s’étaient rapidement transformées en heures et sa première bière en une deuxième, une troisième et enfin une quatrième. Pendant ce temps, le bar s’était rempli et même si Adrian avait l’air de faire partie des meubles, il avait vaguement entendu quelques murmures plus loin, suivi de regards en biais. Il était plutôt habitué. Il passait un peu pour un solitaire fou. Le genre de mec qui vit dans la forêt et qui ne sort en ville que pour vendre sa viande chassée au boucher. Les gens le voyaient souvent seul, au bar avec une bière ou si la soirée était bien entamée avec du whisky. Il ne parlait pas et ne cherchait pas à créer de contact. Il avait aussi cette tendance à se renfrogner lorsqu’on venait lui adresser la parole. Un mec un peu à part qui avait été absent de Brisbane pendant très longtemps. Et le fait de le retrouver ce soir devant un écran d’ordinateur devait bien éveiller quelques questions parmi les autres consommateurs du bar. Mais il s’en fichait. Du moins, il était tellement concentré sur ses recherches qu’il ne remarquait peut-être même pas qu’on se posait des questions à son sujet. Dehors, le soleil était définitivement couché et ça non plus, il ne l’avait même pas remarqué. Mais que cherchait-il ? Adrian était le genre d’homme qui était très tenace. Sa mère avait souvent dit que lorsqu’il avait une idée en tête, il ne l’avait pas ailleurs et c’était assez vrai. Ca l’était encore plus depuis qu’il avait commencé à chercher des réponses à ses questions. Pourquoi ? Comment ? Et qui ? Voilà ce qui tournait encore et encore dans son esprit. Pourquoi n’avait-on pas cherché le corps de Matteo après l’attaque à la bombe qui avait décimé toute sa compagnie ? Comment avaient-ils pu cacher cette partie de l’accident ? Et qui l’avait caché ? L’armée ? Avaient-ils tout fait pour masquer ce qu’il s’était passé ? Pourtant, la disparition d’un corps ne leur présageait rien de bon. Et si Matteo était réapparu avec tous ses souvenirs ? Il aurait été une menace assez grande pour l’armée. Il aurait eu des réponses et surtout… Des vérités qui auraient pu les mettre dans de beaux draps. Ils auraient dû tout faire pour s’assurer qu’il était mort. Quelque chose clochait. Quelque chose n’était pas normal et c’était cette faille qu’Adrian cherchait. Il en voulait assez à l’armée pour tout faire pour découvrir la vérité et il remuerait ciel et terre pour y arriver. Mais quelque chose d’autre ne lui semblait tout d’un coup peu normal. Une présence se fit sentir près de lui et il fallu qu’il cligne plusieurs fois des yeux pour qu’ils voient nettement ce qu’il se passait autour de lui. Machinalement, il se frotta les paupières et posa sa main sur sa poche qui contenait les médicaments qui soulageaient ses migraines le temps de quelques heures mais il ne poursuivit pas son geste et fronça les sourcils d’un peu plus belle. Une jeune femme venait de s’installer à côté de lui. Pas seulement sur le tabouret d’à côté, mais elle avait littéralement glissé l’assise à quelques centimètres de lui comme s’ils se connaissaient et comme s’ils partageaient cette soirée ensembles. Par précaution, il baissa un peu l’écran de l’ordinateur portable pour cacher ses recherches et interrogea l’inconnue du regard. « Bonsoir. On se connaît ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le feu au lac
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-cinq ans (17/09), l'approche de la quarantaine est effrayante.
SURNOM : chad pour le monde, nana pour sa mère et bima pour son oncle, comme son père dans le temps.
STATUT : des aventures éphémères satisfaisantes.
MÉTIER : détective privée qui se la joue également chasseuse de serpents, ça des points positifs d'avoir grandi dans l'outback australien.
LOGEMENT : fortitude valley, appartement #54, merci tonton.

POSTS : 6013 POINTS : 70

PETIT PLUS : Dyslexique et complexée par ce fait ≈ accro aux fastfood et aux tim tam ≈ incapable de rester au même endroit longtemps, elle voyage régulièrement ≈ elle a fait toute sorte de jobs, surtout les plus saugrenus ≈ chad parle anglais, hindi, bengali, maori, pitjantjara, le kala Lagaw est en cours d'apprentissage ≈ elle a à coeur les intérêts de la communauté aborigène et LGBT ≈ phobique de l'eau, elle ne sait pas nager ≈ accro des réseaux sociaux, elle a créé un compte insta à son chien qui a plus de followers que le sien
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

nicolasadrianleahdean#2gaby (df)andyyasminekytejadynowenelwynsohan#2marco

RPs EN ATTENTE :
tess + paul#2 + isaac + carlisle + cleo + marco + nino#2 + seymour + noa.

RPs TERMINÉS : dean#1sagephoebe (fb)paul(fb)sohan#1carterstephennino#1
PSEUDO : animals.
AVATAR : miss chopra.
CRÉDITS : kidd ; lilie ; papa noel.
DC : aucun.
INSCRIT LE : 07/06/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20277-chadna http://www.30yearsstillyoung.com/t20373-chadna-beauty-fades-dumb-is-forever http://www.30yearsstillyoung.com/t20445-chadna-lakshmi http://www.30yearsstillyoung.com/t20797-chadna-lakshmi

MessageSujet: Re: + sweet as honey (feat. Chadna)   Dim 16 Sep - 1:50




Tapie dans sa caisse en pleine surveillance et les prunelles accrochées à la silhouette de sa cible, Chad appuie sur le bouton play de son enregistreur. Sa voix lui parvient, résumant les faits des derniers jours, de quoi laisser une grimace déformer son visage, comme à chaque fois qu’elle entend sa propre voix. L’indienne a longtemps cru qu’elle était grave, mais la prise de conscience est encore douloureuse à accepter. Ezechiel Slatter, vingt-cinq ans annonce-t-elle. Etudiant dans la finance promis à un brillant avenir, on remerciera papa pour ça, ça roule tout de suite mieux quand la famille pèse plusieurs millions de dollars. Cliché décevant du gosse riche désabusé d’obtenir tout ce qu’il désire, il lui suffit d’ordonner pour obtenir, le rictus de l’indienne est perceptible dans sa voix. Elle les a en horreur, ces personnes complètement déphasées. Jalousie ? Envie ? Ce à quoi elle répond par la négative, l’herbe du voisin est rarement plus verte que chez soi malgré l’adage et et il lui a fallu commencer à fouiner dans la vie d’inconnus de façon professionnelle pour en prendre conscience. On a tous quelque chose à cacher et les gens friqués plus encore. Ezechiel ou Easy –surnom de sa clique- est un donjuan reprend la voix de Chad dans les écouteurs. Il peut avoir toutes les filles qui croisent sa route et suscitent son intérêt, du moins c’est ce dont il se vante auprès de ses amis. C’est un chasseur. Il y a un silence dans l’enregistrement suivi de bruits de pas, signe que Chad arpente désormais la pièce comme à chaque fois que son esprit est en ébullition. Il aime les défis. Un autre silence. Et surtout qu’on lui résiste. Du moins c’est le témoignage de deux prostituées ayant eu à faire à lui. Elles confirment tous deux que le gars qu’il était plus dans le mood lorsqu’elles ont prétendu se débattre, il a d’ailleurs poussé le jeu de rôle un peu loin dans ce qu’il a appelé une séance de jeu. Moi qui pensais que Fifty Shades of Grey était un bouquin de nanas. J’ai également d’autres échos sur ses habitudes sexuelles, à reconfirmer certes, mais tout semble pointer dans la même direction : l’image qu’il renvoie est bien éloignée de la vérité et ses actes de charité sont une façon de se mettre au-dessus de tout soupçon, à défaut d’échapper aux conséquences de ses actes. Un viol avéré mais que l’argent et le pouvoir ont fait oublié, deux autres passés sous silence par peur de représailles et d’humiliation publique. Je soupçonne qu’il y en ait d’autres. Un silence. Je sais qu’il y a d’autres victimes. Les infos que j’ai pu récolter sur ses années de lycée vont dans ce cas. Le bruit d’un briquet qu’on actionne interrompt les réflexions à voix haute, Chad s’allume une clope probablement près de la baie vitrée du salon. J’ai donc trois tâches reprend sa voix, creuser la partie lycée, retrouver les victimes inconnues et surveilles celles qui en seraient… Chad éteint soudainement son enregistreur lorsque sa cible se met mouvement, une jolie brune à son bras –son type. Enfin. L’indienne a cru un instant que cette soirée allait se terminer d’une manière chiante, les deux tourtereaux se regardant dans le blanc des yeux au-dessus d’un plat à trois chiffres alors qu’elle crevait de faim dans son tas de ferraille. Elle attend quelques instants, Chad, avant de démarrer à son tour, suivant les indications de la petite merveille technologique qu’elle a installé sur le véhicule d’Ezéchiel pour se tenir au courant de tous ses déplacements. Il emprunte des routes qu’elle connait bien pour finalement se garer dans un bar où elle a quelques habitudes. Intéressant, monsieur abandonne les endroits huppés pour ce coin ci de la ville. L’indienne se débarrasse de tout ce qui forme sa panoplie vestimentaire d’espionne pour une tenue convenant beaucoup mieux au bar, quoique rien de très extravaguant pour éviter d’attirer sur elle une attention non désirée –ce serait bien une première tiens. Elle repère rapidement le duo et en quête d’une place stratégique, Chad va s’installer auprès d’un homme qu’elle a très souvent vu par ici et dont elle a plus d’informations qu’elle ne devrait, les cancans et les bars, une folle histoire d’amour. L’indienne a un sourire face à son air interloqué. « Non » elle murmure avec douceur « Enfin, j’te connais mais toi non » elle emprunte rapidement la voie du tutoiement, il parait que ça rend la séduction plus aisée, ça et cet air charmeur qu’elle se donne. « Je me suis dit que ce soir pourrait être le soir pour y remédier » Elle fait un mouvement d’approche imperceptible Chad, la moue faussement inquiète par des entreprises qui ne trouveraient pas forcément preneur. « D’ailleurs, moi c’est Chad, enchantée » Elle lui offre un autre sourire alors que ses prunelles captent un contact physique derrière le militaire. « T’es assez gentleman pour m’offrir un verre de toi-même ou il  faut que je te  montre d'abord mes seins ? » Son ton est à cheval entre la séduction et la taquinerie, une bonne façon de jauger le caractère de l’ancien militaire.



LAKE OF FIRE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans. Les années ont filé vite pour cet ancien militaire.
SURNOM : Ayd'. Son meilleur ami est le seul à l'appeler Adi.
STATUT : Célibataire endurcit, il butine à droite et à gauche.
MÉTIER : Ancien militaire reconverti en chauffeur privé pour personnes fortunées.
LOGEMENT : 9, Fortitude Valley. Un petit studio sans meubles, aux briques apparentes.

POSTS : 359 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Adrian n'est pas du tout à jour avec tout ce qui touche à la technologie. Il a un vieux téléphone portable qu'il oublie généralement chez lui et n'est sur aucun réseau social. Ca ne servira donc à rien d'essayer de le trouver sur Instagram, il n'y est tout simplement pas. Et pour le contacter, vous avez encore meilleur temps d'aller directement chez lui à son adresse ou au Canvas vu que c'est là qu'il est lorsqu'il n'a pas envie d'être seul chez lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
1. Chadna (#1) - sweet as honey


3. Matteo (#3) - not all heroes wear capes
RPs TERMINÉS :
Matteo - ∆ What if I'm far from home? Oh brother, I will hear you call!the crazy speed of always needing more.


Itziar - ∆ Stars don't disappear, they keep blazing


Evelyn - ∆ the other colors of Brisbane


Milena - ∆ We just need someone to lean on
PSEUDO : Thispirit.
AVATAR : Max freaking Riemelt.
CRÉDITS : Amnesis.//bazzart (avatar), intostarlight//tumblr (gif).
DC : Samuel Phan, le psychorigide.
INSCRIT LE : 27/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20137-adrian-some-people-are-like-clouds-when-they-disappear-it-s-a-fcking-brighter-day http://www.30yearsstillyoung.com/t20403-adrian-find-what-you-love-and-let-it-kill-you#800948 http://www.30yearsstillyoung.com/t20468-adrian-thomas

MessageSujet: Re: + sweet as honey (feat. Chadna)   Dim 9 Déc - 11:50



sweet as honey

Adrian fait réellement parti des meubles ici, au Canva. Les gens savent plus où moins qui il est, même s’ils ne se doutent absolument pas de son passé qu’il soigne particulièrement à garder secret. Les gens savent de lui ce qu’il veut bien leur montrer. C’est-à-dire ; un mec qui vient quasiment tous les soirs, qui boit soit de la bière soit du whisky, qui ne parle à personne à part aux jolies filles et qui repart, en général, de ces lieux avec l’une d’entre elle au bras. C’est le mec qui ne vient pas ici pour fêter des promotions au boulot ou l’enterrement de jeune homme d’un ami. C’est le mec qui a plus de cernes que d’avenir et qui ne cherche pas à se noyer dans ses verres mais à carrément y plonger tête la première. Et c’est tout ce dont les gens ont réellement besoin de savoir. Certains ont essayé de venir lui tenir compagnie mais ils se sont très vite retrouvés face à un mur infranchissable. Il est comme ça Adrian. Il l’a toujours été même si avant c’était moins définitif. Il n’aime pas son appartement, il ne s’y sent pas bien. Il n’y va que pour dormir, se doucher et s’envoyer en l’air avec des inconnues. Il préfère largement passer ses soirées ici même si l’endroit finit toujours par lui donner un mal de crâne à se le frapper contre le bar. C’est pour ça qu’il a toujours ses médicaments avec lui. Pour ces moments où le bruit des lieux lui arrache les tympans mais que c’est encore plus douloureux de rentrer chez lui. Ce soir, on le regarde différemment. Probablement parce qu’il n’est pas seul au bar, les yeux dans le vide. Les habitués doivent s’étonner de le voir faire quelque chose ici à proprement parler. Et Adrian s’en fiche. Le regard des autres, les chuchotements. C’est le genre de chose qui lui passe un peu au-dessus. Il a passé quinze années à vivre avec le même groupe d’hommes, à être loin de toute civilisation. Tout ça lui est étranger ; ce besoin de certains d’épier et de démontrer une grosse curiosité. Après avoir fait la guerre, il n’a pas de temps à perdre pour ce genre de détails. Mais lorsqu’une jeune femme vient s’asseoir à côté de lui et lui fait clairement du rentre dedans sans qu’il n’aie eu le temps de le faire lui-même, certains clients friands de ragots doivent se sentir rassurées ; Adrian n’est pas malade, il va quand même passer le reste de sa soirée avec une inconnue. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Il n’est pas habitué à ce qu’une femme l’approche de cette manière. Il a beau être un gros séducteur, il ne se sent pas pour autant menacer par les femmes. Il n’a pas ce besoin de se sentir au-dessus d’elle et de les mener à la baguette. C’est pour ça qu’il ne se renfrogne même pas devant l’attitude de l’inconnue. Néanmoins, en tant qu’ancien militaire, sa curiosité ne peut être que piquée lorsqu’elle lui avoue qu’elle le connaît plus que lui ne la connaît elle. Il fait mine de rien et réponds avec cette lueur de charme dans le regard. Cette lueur qui a cette tendance à toutes les faire craquer. « Enchanté de même. Moi c’est Adrian. » Il ne peut s’empêcher de rire légèrement à la remarque de Chad au sujet de ses seins. « Je n’ai pas besoin de ça pour être poli avec une femme. » Il se tourne vers le bar et commande une bière pour la jeune femme. Il ne la voit pas boire des cocktails raffinés ou du vin de femme comme il le dit. Son rentre dedans, son regard dur et sa manière de se tenir l’informe qu’elle est probablement plus bourrue que certaines femmes qui viennent ici. Le barman lui pose une chope devant lui et il le donne à l’inconnue avant de prendre la sien pour trinquer. Il boit une gorgée de sa bière devenue tiède et observe la jeune femme quelques secondes. « Et pis ? Qui surveilles-tu ? » Il passe lui aussi au tutoiement et, voyant son air légèrement interrogateur, baisse les yeux sur la veste en cuir qu’elle porte. « Tu as un enregistreur dans ta poche et je t’ai vu entrer après le couple là-bas. » Il sourit malicieusement avant de se pencher vers l’oreille de la jeune femme. Il n’est pas prêt à lui dire qu’il a deviné tout ça parce que c’est un ancien militaire et donc qu’il sait reconnaître ce genre de comportement. Il s’amuse un peu de la situation. « Ils viennent de partir aux toilettes, on peut simuler une partie de jambes en l’air imprévue pour que tu puisses les coincer si tu veux. » Il joue le jeu et se réjoui de savoir comment la suite va se passer. Va-t-elle nier et le faire passer pour un idiot ? Va-t-elle, elle aussi, jouer le jeu pour réussir à coincer le couple qu’elle suivait en entrant dans le bar ? « On est pas obligés de la simuler d'ailleurs. » fit-il avec un regard qui en disait long sur ce qu'il pensait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le feu au lac
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-cinq ans (17/09), l'approche de la quarantaine est effrayante.
SURNOM : chad pour le monde, nana pour sa mère et bima pour son oncle, comme son père dans le temps.
STATUT : des aventures éphémères satisfaisantes.
MÉTIER : détective privée qui se la joue également chasseuse de serpents, ça des points positifs d'avoir grandi dans l'outback australien.
LOGEMENT : fortitude valley, appartement #54, merci tonton.

POSTS : 6013 POINTS : 70

PETIT PLUS : Dyslexique et complexée par ce fait ≈ accro aux fastfood et aux tim tam ≈ incapable de rester au même endroit longtemps, elle voyage régulièrement ≈ elle a fait toute sorte de jobs, surtout les plus saugrenus ≈ chad parle anglais, hindi, bengali, maori, pitjantjara, le kala Lagaw est en cours d'apprentissage ≈ elle a à coeur les intérêts de la communauté aborigène et LGBT ≈ phobique de l'eau, elle ne sait pas nager ≈ accro des réseaux sociaux, elle a créé un compte insta à son chien qui a plus de followers que le sien
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

nicolasadrianleahdean#2gaby (df)andyyasminekytejadynowenelwynsohan#2marco

RPs EN ATTENTE :
tess + paul#2 + isaac + carlisle + cleo + marco + nino#2 + seymour + noa.

RPs TERMINÉS : dean#1sagephoebe (fb)paul(fb)sohan#1carterstephennino#1
PSEUDO : animals.
AVATAR : miss chopra.
CRÉDITS : kidd ; lilie ; papa noel.
DC : aucun.
INSCRIT LE : 07/06/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20277-chadna http://www.30yearsstillyoung.com/t20373-chadna-beauty-fades-dumb-is-forever http://www.30yearsstillyoung.com/t20445-chadna-lakshmi http://www.30yearsstillyoung.com/t20797-chadna-lakshmi

MessageSujet: Re: + sweet as honey (feat. Chadna)   Jeu 20 Déc - 15:54


Bien qu’elle se soit lancée dans cette danse séductrice avec l’ancien militaire, Chadna laisse ses prunelles s’égarer plusieurs fois vers Ezechiel et la demoiselle du soir. L’indienne peut remarquer que le charme du jeune homme fait son petit effet sur la jeune femme, elle n’attendait que ça, de ça, Chad en est certaine. Elle a eu le loisir d’observer à quel point l’étudiante dévorait Ezechiel du regard, chaque parole semblait être la plus belle chose qu’elle n’avait jamais entendu, de quoi en faire une cible facile. La détective imagine une dynamique bancale où la jeune femme n’a eu de cesse de l’épier en secret, guettant chaque mouvement qui le mènerait jusqu’à elle, et quand ça été le cas, elle a eu la sensation d’avoir remporté le gros lot. Elle s’offre sur un plateau ne peut s’empêcher de noter Chadna, encore une qui ignore son potentiel et recherche sa valeur dans l’attention d’une tierce personne. Il faudrait qu’elle se souvienne de l’ajouter à toutes les informations qu’elle a pu recueillir sur le dossier en cours, il a un goût certain pour les filles en manque d’amour propre. Néanmoins, pour l’heure, son voisin réclame son attention. « Naturellement gentleman, je vois » Chad a un petit sourire moqueur, Adrian ne semble pas s’offusquer outre mesure de sa plaisanterie, de quoi entrer immédiatement dans ses bonnes grâces. Il lui commande d’ailleurs une bière, elle aurait préféré de la téquila mais il est difficile d’avoir tout bon à la première entrevue. Elle récupère la chope gracieusement payée par son compagnon de la soirée. « Et pis ? Qui surveilles-tu ? Tu as un enregistreur dans ta poche et je t’ai vu entrer après le couple là-bas.» Chad est prise de cours et la sensation est désagréable. Son corps se raidit machinalement, comme s’il se mettait presque en garde quant à une possible attaque. Son regard, posé sur son vis-à-vis, formule des questions silencieuses et Adrian parait s’en amuser. « Ils viennent de partir aux toilettes, on peut simuler une partie de jambes en l’air imprévue pour que tu puisses les coincer si tu veux. »Elle le sait, le mouvement ne lui a pas échappé, peut-être leur avait-elle porté plus d’attention que nécessaire. Les lèvres scellées, Chad reboote la machine qu’est son cerveau avec un décompte de cinq à un. « On est pas obligés de la simuler d'ailleurs. » Soudain, elle a un sourire, Chad. Adrian est visiblement plus intéressant qu’elle ne l’aurait cru et elle n’est pas de celles qui refusent une danse qui s’annonçaient aussi divertissantes. « C’est donc comme ça que tu procèdes ? » Son sourire s’agrandit lorsqu’elle sent que le contrôle faire son retour. Son coude rejoint le comptoir et prenant son temps, elle y pose doucement sa tête, nonchalance étudiée. « J’ai dit que je montrerais mes seins pour un verre, pour les toilettes faudra attendre que je sois complètement ivre » elle part d’un éclat de rire moqueur, s’autorisant même d’avaler une gorgée de la bière gentiment offerte par Adrian le gentleman. « Un militaire reste dangereux même s’il est à la retraite on dirait » dit-elle au bout d’un moment, le ton de sa voix est soudain plus sérieux. Elle sait que son enregistreur n’est visible que pour les yeux aguerris, d’ailleurs il serait assez difficile d’identifier clairement l’objet de si loin, tout comme il serait impossible pour un individu lambda de lier le tout au couple qu’elle surveille. En plus, il est parvenu à déterminer que les deux énergumènes étaient partis alors qu’il leur offrait son dos et Chad occupait son attention. « Alors quelle guerre c’était ? » Comme d’habitude, elle met inutilement les deux pieds dans le plat, peu soucieuse que cela puisse gêner son interlocuteur. « Le temps doit te paraitre bien long depuis que t’es rentré non ? » Elle a côtoyé quelques soldats rentrés au bercail qui avaient du mal à retrouver leurs habitudes ou surtout à occuper leurs soirées, puisque dormir était parfois un luxe. « Oh peut-être que c’est indiscret ? » Chad feint un air désolé qui sert surtout à dissimuler sa volonté de jauger plus encore le caractère d’Adrian.


LAKE OF FIRE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans. Les années ont filé vite pour cet ancien militaire.
SURNOM : Ayd'. Son meilleur ami est le seul à l'appeler Adi.
STATUT : Célibataire endurcit, il butine à droite et à gauche.
MÉTIER : Ancien militaire reconverti en chauffeur privé pour personnes fortunées.
LOGEMENT : 9, Fortitude Valley. Un petit studio sans meubles, aux briques apparentes.

POSTS : 359 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Adrian n'est pas du tout à jour avec tout ce qui touche à la technologie. Il a un vieux téléphone portable qu'il oublie généralement chez lui et n'est sur aucun réseau social. Ca ne servira donc à rien d'essayer de le trouver sur Instagram, il n'y est tout simplement pas. Et pour le contacter, vous avez encore meilleur temps d'aller directement chez lui à son adresse ou au Canvas vu que c'est là qu'il est lorsqu'il n'a pas envie d'être seul chez lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
1. Chadna (#1) - sweet as honey


3. Matteo (#3) - not all heroes wear capes
RPs TERMINÉS :
Matteo - ∆ What if I'm far from home? Oh brother, I will hear you call!the crazy speed of always needing more.


Itziar - ∆ Stars don't disappear, they keep blazing


Evelyn - ∆ the other colors of Brisbane


Milena - ∆ We just need someone to lean on
PSEUDO : Thispirit.
AVATAR : Max freaking Riemelt.
CRÉDITS : Amnesis.//bazzart (avatar), intostarlight//tumblr (gif).
DC : Samuel Phan, le psychorigide.
INSCRIT LE : 27/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20137-adrian-some-people-are-like-clouds-when-they-disappear-it-s-a-fcking-brighter-day http://www.30yearsstillyoung.com/t20403-adrian-find-what-you-love-and-let-it-kill-you#800948 http://www.30yearsstillyoung.com/t20468-adrian-thomas

MessageSujet: Re: + sweet as honey (feat. Chadna)   Mer 9 Jan - 8:09



sweet as honey

Cela faisait plusieurs mois maintenant qu’Adrian était de retour à Brisbane après quinze années d’absence, loin de Brisbane. Lors des rares permissions qu’il avait eues durant sa carrière de militaire, il était rarement resté sur place comme il le faisait depuis son retour. Toujours en mouvement, toujours en train de boire des verres, de profiter de bouger un peu sur la côte pour aller surfer avec son meilleur ami, toujours au bras d’une jeune femme trouvée facilement dans un bar, un parc ou une plage. Il avait toujouts profité de ses permissions pour draguer et rentrer plus léger en Iraq. Les femmes avec qui il avait passé une nuit ou même quelques instants dans un lieu public n’étaient pas des femmes d’affaire ou des femmes de caractère mais il était bien forcé d’avouer que depuis qu’il avait posé définitivement ses bagages à Brisbane, il s’était rendu compte à quel point les femmes avaient pris la place qu’elles méritaient dans la société. Plus affirmées, plus caractérielles, plus à la tête d’entreprises, Adrian se retrouvait pour la deuxième fois depuis son retour face à une jeune femme avec du tempéramment. La première avait été Mademoiselle Peason, une jeune femme qu’il avait rencontré dans le cadre de son travail et qu’il avait brièvement conduit à son lieu de rendez-vous. Trajet durant lequel elle s’était amusée à se moquer de lui et à affirmer son autorité face à un homme. Sur le moment, l’ancien soldat s’était un peu rengrogné parce qu’il n’avait pas l’habitude qu’on se moque de lui et parce que malgré tout, il restait un garçon sensible même s’il n’y paraissait pas mais il avait fini par comprendre pourquoi sa cliente avait agi de la sorte et il avait préféré mettre ce trajet en voiture de côté. Et voilà que quelques semaines plus tard, le blond se retrouvait à nouveau dans une situation similaire même si le cadre n’était pas du tout le même qu’avec Mademoiselle Pearson. Ici, Chad n’était pas sa cliente, il n’avait pas à se laisser marcher dessus par un fort caractère ou des moqueries précisement blessantes. Non, en temps normal ce n’était pas comme ça qu’il procédait mais la flic était sûrement un peu destabilisée par le fait qu’il ait compris son petit manège alors elle se sentait obligée de toucher un point sensible chez Adrian. « Non, en temps normal il s’agit de Tequila et d’une partie de jambes en l’air plus classe que ça mais tu es en service alors… » Il resta sérieux quelques secondes avant de finalement craquer un sourire au coin des lèvres et de porter son verre à sa bouche. Putain merde. Il était temps d’arrêter la picole. Sa tête lui faisait trop mal et maintenant qu’il était avec de la compagnie, il n’était pas assez à l’aise pour sortir sa boîte de médicaments tel le junkie qu’il était et d’avaler deux pilules pour sa migraine. Il posa sa chope de bière plus loin et profita du passage de la patronne des lieux pour lui rendre son ordinateur et plier les feuilles qu’il avait pu imprimer pour les glisser à l’intérieur de son blouson. Il était venu ici pour faire des recherches sur l’armée et même s’il n’avait pas trouvé tout ce qu’il voulait, il y avait déjà quelques pistes à creuser. Et comme il était désormais en présence d’une flic en planque, il préférait garder ses trouvailles pour lui-même. La tenante du bar lui sourit et disparu avec l’appareil trop technologique pour Adrian et ce dernier reporta son attention sur Chad. « Et puis, je n’aime pas profiter des femmes ivres. » Il avait trouvé ça mignon, cette manière qu’elle avait eue de se raidir légèrement lorsqu’elle avait compris que non, Adrian n’était pas aussi bourré et idiot qu’il n’y paraissait et que oui, il avait vu son enregistreur et sa manière de surveiller le couple plus loin du coin de l’œil. C’était le genre de petit jeu auquel il adorait jouer. Mettre à nu une personne, faire comme si de rien était et la voir déstabilisée une fois le tout avoué. Mais son petit jeu se retournait contre lui et Chad usa du même pouvoir pour le déstabiliser lui. Le trentenaire n’avait dit à personne qu’il était militaire. Une fois de retour en Australie, il était juste redevenu ce voisin discret, cet employé modèle dans une entreprise de chauffeurs privés et ce consommateur abusif d’alcool. Il avait laissé le soldat Thomas en Iraq, là où il avait failli vraiment y rester. Il remercia d’un signe de tête le barman qui venait de poser un verre de Coca Cola devant lui et bu une gorgée pour cacher cette petite veine qui s’était mise à pulser plus fort sous la peau de sa jugulaire. Il avait cette tendance à se refermer comme une huître dès qu’on abordait le sujet de l’armée. C’était un sujet hautement délicat pour Adrian. Il était de retour depuis presque six mois et il payait encore ses quatre missions en Iraq. « Quelles guerres, au pluriel. » corrigea-t-il. Il n’aurait pas été en face d’une flic, il aurait posé un billet sur le comptoir et aurait planté l’inconnu ou l’inconnue. C’était exactement le genre de sujet qui le faisait fuir dès qu’ils venaient sur le tapis. Mais Chad dégageait quelque chose de spécial et ça même si elle avait sous-entendu qu’Adrian en était encore au niveau des baises simples et rapides dans les toilettes public ou qu’elle avait mis les deux pieds dans le plat en abordant le sujet qu’il se gardait bien d’aborder. La jeune femme continua de lui poser des questions sur la vie d’ancien militaire et le blond se raidissait à vue d’œil. Il pouvait sentir la forme de la boîte de médicaments dans la poche de son jeans. Un doux mélange d’anti anxiolytiques ne lui ferait pas de mal là. Mais ça, c’était la partie en manque d’Adrian qui parlait. « Tu veux continuer à poser des questions ou tu veux un coup de main pour choper les deux zigotos là-bas ? » Non pas qu’il pense que Chad avait besoin d’un coup de main, il la devinait bien assez douée et expérimentée pour mener sa mission à bout seule, comme une grande fille mais c’était sa manière de détourner l’attention du sujet sensible et de se montrer utile pour la société en même temps.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: + sweet as honey (feat. Chadna)   


Revenir en haut Aller en bas
 

+ sweet as honey (feat. Chadna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: canvas
-