AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 a little party never killed nobody. (phoebe&carlisle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : fiancé depuis trois ans à amal, en couple depuis dix, et cocu depuis deux. commence à penser qu'il y a quelque chose de pas très net qui se trame.
MÉTIER : incertain. pilote de ligne (vols internationaux majoritairement) chez Cathay Pacific, mais est destiné à prendre les rênes de l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.

POSTS : 264 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ il est fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, mais n'a jamais franchi les étapes suivantes ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque vingt-cinq ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : angelina ; hassan ; phoebe
RPs EN ATTENTE : evelyn ; mina
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : .sparkle ; matthias schoenaerts network.
DC : emre erdogan.
INSCRIT LE : 05/06/2016

MessageSujet: a little party never killed nobody. (phoebe&carlisle)   Mer 29 Aoû - 22:00


Assis autour d’une table ronde en compagnie d’investisseurs étrangers, Carlisle attendait patiemment que cette réunion interminable prenne fin. Un calepin entre les mains, il notait les différentes questions et autres remarques qui s’imposaient à son esprit concernant son futur mariage. Le lieu avait-il été décidé ? Amal avait-elle commencé la liste des invités ? Alors qu’il commençait une ébauche de discours – un exercice qu’il trouvait d’ailleurs particulièrement périlleux, et qu’il craignait bien plus qu’il ne voulait bien l’admettre – Carlisle fût sorti de sa concentration par son père, qui claqua des doigts juste sous son nez. Le pilote releva la tête, et son géniteur en profita pour lui lancer un regard noir. Il désapprouvait clairement ce qu’il était en train de faire, et lui reprochait son manque d’implication. Le fils consentit finalement à cesser ses activités annexes, pour mieux se plonger dans des discussions budgétaires qui ne l’intéressaient aucunement. Il pensait que la réunion ne s’éterniserait plus, mais il s’était trompé : les négociations avaient été longues et âpres. Aucun parti ne voulait faire de concessions, et cela s’était logiquement répercuté sur le temps passé assis autour de cette table impeccablement cirée.

Il n’avait pas retenu un soupir de soulagement, lorsque son père avait apposé la dernière signature au contrat. Une minute plus tard, acheteurs et entrepreneurs étaient debout, mélangés les uns aux autres, et trinquaient au succès de cette négociation. Carlisle joua le jeu pendant une bonne demi-heure, puis finit par jeter l’éponge. Il s’excusa auprès de son père, et lui expliqua qu’il était attendu par sa fiancée pour déterminer le menu de son mariage – ce qui n’était pas un mensonge, d’ailleurs. Faussement grand seigneur, l’aîné des Bishop lui donna l’autorisation de s’éclipser, et profita de cette nouvelle pour se faire mousser auprès des acheteurs. Carlisle, une fois le dos tourné, roula des yeux et sortit au plus vite de la salle de réunion. Il ralluma son téléphone portable, qui vibra pendant plusieurs secondes, lui indiquant qu’il avait reçu des notifications et messages. Dont un, qui attira rapidement son regard. « Canvas ce soir, à partir de 20h. T’en es ? » Le pilote avait hésité avant de répondre : ces dernières semaines, il n’avait pas une seconde à lui. C’était bien simple : son emploi du temps se divisait entre son travail de pilote de ligne, son rôle actif d’héritier auprès de son père et de son entreprise, et ses interminables discussions avec Amal pour planifier les détails du mariage. Il s’était coupé du monde, et avait fait une croix sur ses loisirs. Finies, les sorties avec les copains. Finis, les matchs de tennis deux fois par semaine avec ses collègues. Finis, même, les restaurants en amoureux avec Amal. Ses doigts pianotèrent activement sur son écran tactile, commençant une réponse pour s’excuser de son absence. « Désolé, beaucoup de choses prévues ces derniers temps. Serai indisp… » Il n’écrivit jamais la fin de son message. Envoyant valser ses obligations – le temps d’un soir, ça ne pouvait pas faire de mal, n’est-ce pas ? – il choisit de modifier son emploi du temps. En sa faveur, pour une fois. « Ok. Hâte ! » Réponse brève, concise, mais efficace.

Après une franche accolade avec ses amis, Carlisle avait pris place à leur table. Il avait pris une pinte, discuté, ri, pris une deuxième pinte. Il était sorti pour fumer une clope ou deux, s’était amusé de son ami qui louchait sur un groupe de filles, assises à côté de leur table. Il avait commandé une troisième pinte, partagé un sourire avec l’une des filles, avait discuté de son prochain planning avec son collègue et vaguement évoqué son emploi du temps surchargé. « Eh, les filles ! Ça vous dit de venir avec nous ? » Carlisle leva les yeux au ciel, amusé par la remarque d’un de ses collègues. Décidément, il n’en loupait pas une ! Il pensait que les filles déclineraient poliment, mais ça n’était pas arrivé. Loin de se dégonfler, elles s’étaient levées et installées à leur table. Carlisle se décala légèrement, laissant une place libre à sa gauche. « Désolé. Il n’est pas très fin. » Fit remarquer le pilote en secouant la tête, alors qu’une des filles venait s’asseoir à ses côtés. Il termina sa pinte, et fit signe au serveur de lui en amener une autre.



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans, un âge bien trop proche des 30 ans à ses yeux. (12.10)
SURNOM : Be, pas tellement de choix avec son prénom. Bien qu'elle répond beaucoup plus facilement à Jo'
STATUT : Célibataire par choix, par envie et surtout parce que ça s'impose à elle depuis toujours bien que depuis quelque temps, elle se sent seule et aimerait avoir quelqu'un dans sa vie
MÉTIER : secrétaire médicale dans le cabinet de Stephen, elle s'occupe principalement du rangement et de la partie administrative
LOGEMENT : #02 à logan city. Une maison qu'elle partage avec sa cousine, Poppy, avant de pouvoir se trouver un truc à elle

POSTS : 525 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Phobique du noir, elle dort avec une veilleuse △ Très proche avec sa cousine Poppy, elle la considère comme sa soeur △ Est une grande enfant, elle n'arrive pas à accepter que dans deux ans, elle aura trente ans △ Impulsive, toutes ses décisions sont prises sur un coup de tête, elle a pour devise de ne jamais rien regretter △ Maniaque, son bureau est rangé tous les soirs avant de finir sa journée △ Possède une double identité pour fuir une erreur qu'elle a commise quand elle était avocate junior à Adélaïde △ Associable, elle a du mal à se faire des amis depuis son enfance à cause de sa timidité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : SanoebePhoednaCarlislePaulSohan


Stormway #2 △ Je dis toujours la vérité, même quand je mens c'est vrai.



Poppy △ Une amie connaît tout de tes problèmes, alors qu'une meilleure amie les a vécu avec toi

(06/05)

RPs EN ATTENTE : Sohan
RPs TERMINÉS : Stormway
PSEUDO : FRiENDS
AVATAR : Barbara Palvin
CRÉDITS : FRiENDS (av) old money (sign.)
DC : une mère célibataire paumée en amour
INSCRIT LE : 13/08/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20974-phoebe-x-il-faut-toujours-se-mefier-des-apparences#832412 http://www.30yearsstillyoung.com/t21061-ce-qui-est-a-moi-est-a-moi-ce-qui-est-a-toi-est-negociable-phoebe http://www.30yearsstillyoung.com/t21087-phoebe-stormhold#838574 http://www.30yearsstillyoung.com/t21088-phoebe-stormhold#838580

MessageSujet: Re: a little party never killed nobody. (phoebe&carlisle)   Mer 29 Aoû - 23:02



≈ ≈ ≈
{ A little party never killed nobody }
crédit/ tumblr ✰ w/ Carlisle

Aujourd’hui comme souvent, malheureusement, la jeune femme s’ennuyait après sa journée au cabinet de Stephen. Son nouveau métier lui permettait de rester occupée la journée et ne pas penser à tout ce qui se passait dans sa vie. Normalement, elle rentrait dans la petite maison de Poppy et elle retrouvait sa cousine sauf que celle-ci était en road-trip en Asie après son divorce avec son ex qui avait été capable de la tromper. Phoebe était donc rentrée dans cette maison, la curiosité avait pris le dessus et elle avait pris son téléphone pour regarder les informations, comme souvent elle avait tapée son vrai prénom pour voir si des articles récents ressortaient ou dans ses pires cauchemars, un avis de recherche avec sa photo qui tournait dans tout le pays. Est-ce que c’était excessif de sa part ? Ouais. Mais on parlait de millions de dollars, elle n’avait pas fait perdre un peu d’argent à ce client qui avait dû en même temps changer de cabinet, mais une somme astronomique. C’est vrai qu’elle ne risquait qu’un méchant renvoie ainsi que le bonheur d’assumer son erreur. Sauf que jamais. Elle n’était pas prête à faire cela, elle venait de commencer sa carrière, normalement elle aurait dû devenir une grande avocate, les gens auraient dû se battre pour qu’elle puisse les représenter. Aujourd’hui, elle n’était que secrétaire médicale qui avait une double vie, elle cachait qui elle était réellement pour continuer de vivre simplement, mais elle faisait une croix sur beaucoup de choses dans sa vie. Phoebe avait regardée rapidement les articles et les nouveautés sur les réseaux sociaux des personnes qu’elle avait pu côtoyer dans son ancienne vie.

Très vite, elle avait tout fermé et avait disparue de cette maison rapidement. La jeune brune s’était dirigée vers un salon de coiffure ayant eu une idée totalement dingue. Encore une fois, elle agissait sur un coup de tête sachant qu’elle finirait par se faire tuer par sa cousine surtout avec l’idée qu’elle avait en tête. Une nouvelle couleur de cheveux, tant qu’avoir une double identité autant avoir un nouveau look, non ? La meilleure chose serait d’avoir un nouveau caractère et que sa timidité disparaisse pour qu’elle puisse avoir un peu plus d’amie ou qu’elle ne soit pas à ce point paranoïaque. La secrétaire médicale ne sortait jamais sans une paire de lunette de soleil – même quand il ne faisait pas très beau, elle en avait une coincée sur le bout de son nez, ce qui était assez discret en somme. Les risques étaient trop grands pour risquer de sortir sans quelque chose qui cachait son regard. Enfin, elle sortit du salon quelques heures plus tard avec une nouvelle couleur de cheveux, elle avait actuellement les cheveux rose pâle et était absolument fan de son idée. Elle avait un peu plus l’impression de devenir une enfant, les trente était loin maintenant avec cette nouvelle couleur – douce illusion. Reprenant le chemin vers la maison de Poppy sauf que son téléphone sonna avant qu’elle n’atteigne sa voiture, on était en train de l’inviter à une soirée et sans attendre elle accepta. Au moins, elle n’allait pas finir sa soirée toute seule, chose qui était rare en ce moment.

Une fois au bar, elle retrouva son petit groupe d’amie qu’elle avait rencontré durant son cours de danse, ces cours qui n’étaient pas inutiles finalement. Elle salua rapidement tout le monde avant de s’installer à leurs côtés. Cela faisait quelques minutes qu’elles étaient présentes dans ce bar, elles s’amusaient et riaient. Phoebe en avait besoin, bien que parfois elle se mettait à penser aux soirées qu’elle passait avec sa cousine – le manque étant bien trop grand pour elle. Avec une grimace non dissimulée, elle suivait ses amis pour rejoindre un groupe d’homme qui était assis non loin d’elles. Toutes les filles lui ont fait remarqués que cela pouvait être une bonne chose pour elle, elle pourrait trouver l’amour comme cela – mais ‘Be savait que c’était une chose impossible. Elle mentait, elle ne pourrait jamais trouver un homme pour partager sa vie. La jeune Australienne s’installa aux côtés d’un jeune homme, une deuxième grimace se dessina sur son visage en sentant l’odeur de la cigarette. Certaines personnes détestaient un légume ce genre de chose, elle s’était l’odeur de la cigarette et la couleur verte. « T’excuse pas, il arrive quand même à ses fins malgré que ce ne soit pas délicat. Ce n’est pas plus mal pour lui. Puis je suppose que pour toi, c’est plus compliqué comme tu es ami avec. » Un petit rire sortir de sa bouche ne pouvant pas faire autrement. « Sinon moi c’est Phoebe. » Autant faire connaissance, non ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : fiancé depuis trois ans à amal, en couple depuis dix, et cocu depuis deux. commence à penser qu'il y a quelque chose de pas très net qui se trame.
MÉTIER : incertain. pilote de ligne (vols internationaux majoritairement) chez Cathay Pacific, mais est destiné à prendre les rênes de l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.

POSTS : 264 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ il est fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, mais n'a jamais franchi les étapes suivantes ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque vingt-cinq ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : angelina ; hassan ; phoebe
RPs EN ATTENTE : evelyn ; mina
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : .sparkle ; matthias schoenaerts network.
DC : emre erdogan.
INSCRIT LE : 05/06/2016

MessageSujet: Re: a little party never killed nobody. (phoebe&carlisle)   Mar 4 Sep - 23:04


Carlisle ne regrettait pas un seul instant d’avoir accepté la proposition de son ami. Pour être honnête, cela faisait des semaines qu’il n’avait pas eu l’occasion de sortir pour se divertir, et se changer les idées. Ou, plus exactement, cela faisait des semaines qu’il ne s’était pas autorisé un peu de divertissement. Occupé par son travail, les réunions imposées par son père et les préparatifs de son futur mariage, Carlisle n’avait plus le temps pour rien. Assis avec ses amis, il avait désormais l’occasion de penser à autre chose. L’alcool faisait le reste, et l’aidait à se vider la tête. Bientôt, il ne penserait plus à rien. Bientôt, il lâcherait complètement prise. Il serait temps de renouer avec ses responsabilités demain.

Il n’avait jamais imaginé que la soirée se poursuivrait comme ça. Au début, il était parti pour passer une soirée lambda, avec quelques amis et collègues. Et voilà qu’il se retrouvait entouré par deux filles, visiblement plus jeunes, qui avaient été invitées par l’un de ses collègues à les rejoindre. Il ne s’en plaignait pas ; elles étaient une charmante compagnie. Et puis, par chance, elles n’étaient pas inintéressantes. Et plutôt drôles. « C’est vrai. Ton amie n’a pas l’air insensible à ses charmes. » Fit remarquer Carlisle en souriant, amusé par la situation. Il se concentra pendant de longues secondes sur son collègue, observant ses moindres faits et gestes. Il souriait à chacune des paroles prononcées par sa proie, riait à chacune de ses blagues, et se rapprochait petit à petit d’elle. Le pilote arqua un sourcil, presque surpris de constater que ces méthodes de drague – aussi peu discrètes et aussi peu adroites – fonctionnaient toujours. Les filles n’avaient-elles pas compris ? Comment pouvaient-elles encore se laisser berner ? L’héritier Bishop haussa finalement les épaules, et reporta son attention sur la fille qui s’était assise à ses côtés. « Je parie qu’il rentre avec elle ce soir. » Ajouta-t-il, avant de se présenter à son tour à l’inconnue – qui l’était un peu moins que quelques secondes auparavant. Phoebe, avait-elle dit s’appeler. « Carlisle. » Répondit l’Australien, acceptant de se dévoiler auprès de la jolie brune. Il n’était pas mécontent de rencontrer du monde. Lui, qui était plutôt casanier, avait tout de même parfois besoin de se sociabiliser un peu. Il devait penser à autre chose, décompresser, oublier les difficultés auxquelles il faisait face. « Qu’est-ce qui vous a amenées ici, toutes ? » Il but une énième gorgée de sa pinte, attendant d’entendre la réponse que lui fournirait son interlocutrice. Carlisle, qui avait terminé sa pinte depuis de longues minutes, fit à nouveau signe au serveur de s’approcher d’eux. S’arrêter en si bon chemin ? Il n’en était certainement pas question ! Amal n’approuverait probablement pas un tel comportement – et encore moins le fait qu’il rentre en moto, alors qu’il était éméché. Il aurait droit à un savon le lendemain ; il le savait déjà. Pourtant, est-ce que cela allait l’empêcher d’agir tel qu’il l’entendait ? Absolument pas. « Tu veux quelque chose ? » Proposa le pilote, alors que le serveur s’apprêtait à prendre les commandes. « C’est pour moi. » Jugea-t-il bon de préciser. Le serveur repartit, et Carlisle en profita pour reprendre la conversation là où il l’avait laissée. « Tu fais quoi dans la vie ? » Demanda-t-il pour faire la conversation. Il croisa le regard de son collègue, qui lui fit un clin d’œil. Sachant pertinemment où ce dernier voulait en venir, l’Australien leva les yeux au ciel : il était sérieux, lui. Et fidèle – ce qui, contrairement à son ami, lui avait valu une certaine stabilité dans sa relation. « Arrête avec ça. Ça peut mettre les gens mal à l'aise. » Fit remarquer le pilote en s'adressant à son ami. Tout le monde ne partageait pas forcément son humour gras et rentre-dedans.





Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans, un âge bien trop proche des 30 ans à ses yeux. (12.10)
SURNOM : Be, pas tellement de choix avec son prénom. Bien qu'elle répond beaucoup plus facilement à Jo'
STATUT : Célibataire par choix, par envie et surtout parce que ça s'impose à elle depuis toujours bien que depuis quelque temps, elle se sent seule et aimerait avoir quelqu'un dans sa vie
MÉTIER : secrétaire médicale dans le cabinet de Stephen, elle s'occupe principalement du rangement et de la partie administrative
LOGEMENT : #02 à logan city. Une maison qu'elle partage avec sa cousine, Poppy, avant de pouvoir se trouver un truc à elle

POSTS : 525 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Phobique du noir, elle dort avec une veilleuse △ Très proche avec sa cousine Poppy, elle la considère comme sa soeur △ Est une grande enfant, elle n'arrive pas à accepter que dans deux ans, elle aura trente ans △ Impulsive, toutes ses décisions sont prises sur un coup de tête, elle a pour devise de ne jamais rien regretter △ Maniaque, son bureau est rangé tous les soirs avant de finir sa journée △ Possède une double identité pour fuir une erreur qu'elle a commise quand elle était avocate junior à Adélaïde △ Associable, elle a du mal à se faire des amis depuis son enfance à cause de sa timidité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : SanoebePhoednaCarlislePaulSohan


Stormway #2 △ Je dis toujours la vérité, même quand je mens c'est vrai.



Poppy △ Une amie connaît tout de tes problèmes, alors qu'une meilleure amie les a vécu avec toi

(06/05)

RPs EN ATTENTE : Sohan
RPs TERMINÉS : Stormway
PSEUDO : FRiENDS
AVATAR : Barbara Palvin
CRÉDITS : FRiENDS (av) old money (sign.)
DC : une mère célibataire paumée en amour
INSCRIT LE : 13/08/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20974-phoebe-x-il-faut-toujours-se-mefier-des-apparences#832412 http://www.30yearsstillyoung.com/t21061-ce-qui-est-a-moi-est-a-moi-ce-qui-est-a-toi-est-negociable-phoebe http://www.30yearsstillyoung.com/t21087-phoebe-stormhold#838574 http://www.30yearsstillyoung.com/t21088-phoebe-stormhold#838580

MessageSujet: Re: a little party never killed nobody. (phoebe&carlisle)   Jeu 6 Sep - 23:09



≈ ≈ ≈
{ A little party never killed nobody }
crédit/ tumblr ✰ w/ Carlisle

Nouvelle folie pour elle et elle s’imaginait déjà le retour de Poppy, l’engueulade qu’elle allait se prendre face à l’état de ces cheveux. C’était bien pour cela que sa cousine était capable de lui manquer, ils étaient un tout ensemble, elle faisait des folies et Poppy était du genre à l’engueuler, à lui faire comprendre qu’elle devait se mettre un peu plus à réfléchir. Ouais, sans sa cousine c’était beaucoup moins drôle. Elle était plus qu’impatiente de la retrouver, mais ce soir elle avait accepté l’invitation d’une amie – ce qui était rare pour elle – pour aller boire un verre ensemble. Pourquoi pas, après tout elle se sentait bien seule en ce moment c’était le moment de découvrir autre chose. La jeune femme était donc dans un bar avec ses amies, mais très vite elle se retrouvait à une table avec des hommes. Est-ce que c’était étonnant ? Pas vraiment, mais au moins elle pourrait s’amuser à regarder ses amies draguer. Ce qui n’était pas son cas, c’était impossible pour elle de laisser un homme rentrer dans sa vie. Elle avait une vie si compliquée, elle mentait constamment et elle ne se voyait pas mentir à sa moitié, à cette personne avec qui elle vivrait un morceau de vie. La confiance dans un couple, c’était super important du moins à ses yeux. « C’est certain. Il ne devrait pas hésiter une seule seconde à insister un peu plus. » Elle rit doucement en regardant le jeune homme agir sur son amie. C’était assez marrant, elle savait qu’à la place de son amie, elle finirait dingue. La lourdeur ? Très peu pour elle, elle avait besoin d’autre chose, elle n’attendait pas que l’homme en question se mette à genou devant elle, mais un peu plus de douceur. Phoebe avait besoin qu’un petit jeu s’installe avant de céder, c’était beaucoup plus amusant comme cela alors que tomber directement dans les bras du sexe opposé, c’était banal et assez chiant. La jeune secrétaire secoua la tête de gauche à droite avant de laisser un petit rire sortir de sa bouche en voyant la scène après tout chacun avait ses goûts hein. « Il n’y a pas besoin de faire de pari dessus, même un aveugle peut le deviner. » C’est vrai qu’elle exagérait légèrement, mais tout le monde autour d’eux auraient pu affirmer que les deux allaient partir ensemble. Elle finit par se présenter après tout c’était toujours mieux non, elle bougea légèrement la tête montrant qu’elle avait entendu. Cette soirée la changeait totalement, d’habitude elle était plutôt de son côté, seule avec son verre et refoulait tous les hommes qui essayaient de l’approcher. Pour une fois, elle se présentait, se montrait en quelque sorte ouverte à de nouvelles rencontres amicalement parlant bien entendu. « Une simple soirée entre filles. On avait envie de sortir, de s’amuser alors quoi de mieux que d’aller dans un bar. » Elle rit doucement. « Et vous ? Une simple soirée entre testostérones ? » L’ancienne avocate n’était pas dans les stéréotypes, absolument pas. Mais après tout, c’était un groupe d’homme, non ? « Je veux bien une vodka pomme, merci. » Après tout, elle était ici pour boire alors elle n’allait pas prendre un verre d’eau et il était rare qu’elle boive à ce point. C’était la soirée pour s’amuser, pour oublier le manque de sa cousine et sa vie qui était un peu trop complexe, mais hors de question de finir bourrer. Elle bossait demain et avec des enfants alors elle ne devait pas montrer le mauvais exemple, même si elle n’avait pas besoin de ça pour l’être. « Je suis secrétaire médicale dans un cabinet de kiné pour enfant. C’est pas très passionnant dis comme ça, mais j’adore juste le contact avec les enfants… » Mais sa vie ne devait pas être comme ça, elle aurait dire avocate et surtout grande avocate à en devenir. « Et toi ? Un truc plus intéressant que ça j’espère. » Un petit sourire était présent sur ses lèvres, elle ne crachait pas sur son boulot, elle adorait ça réellement. Mais elle finit rapidement par rire en voyant l’attitude de monsieur lourdeur face à ce qu’il se passait entre Carlisle et elle-même, ils faisaient simplement connaissance, il ne fallait pas sauter sur les conclusions. Phoebe posait sa main sur son bras pour l’arrêter tout en prenant la parole. « Laisse-le, il me fait rire. Il ne doit pas savoir ce que c’est de faire connaissance avec une femme dans un bar. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : fiancé depuis trois ans à amal, en couple depuis dix, et cocu depuis deux. commence à penser qu'il y a quelque chose de pas très net qui se trame.
MÉTIER : incertain. pilote de ligne (vols internationaux majoritairement) chez Cathay Pacific, mais est destiné à prendre les rênes de l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.

POSTS : 264 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ il est fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, mais n'a jamais franchi les étapes suivantes ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque vingt-cinq ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : angelina ; hassan ; phoebe
RPs EN ATTENTE : evelyn ; mina
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : .sparkle ; matthias schoenaerts network.
DC : emre erdogan.
INSCRIT LE : 05/06/2016

MessageSujet: Re: a little party never killed nobody. (phoebe&carlisle)   Dim 9 Sep - 23:24


« Insister un peu plus ? » Répéta le pilote en écarquillant les yeux. S’il insistait davantage, comme le sous-entendait son interlocutrice, on pourrait probablement faire une croix sur la décence. « Il l’a presque fait monter sur ses genoux. » Fit remarquer le pilote. Il eut un léger sourire après avoir observé son ami ; est-ce qu’on avait toujours l’air d’avoir quatorze ans, quand on louche sur une fille ? Gardait-on éternellement cet air béat ? « Pas faux. » Admit le pilote. La conversation poursuivit son court, tranquillement. Pas de pression, pas d’obligation, pas d’heure : ce soir, il était libre et profitait pleinement. « Exactement. » Dit-il en hochant la tête. Carlisle était quelqu’un de relativement casanier. Il ne sortait que très rarement – il aimait disposer de son temps libre comme il l’entendait. Cependant, il tâchait de ne jamais louper une soirée entre copains : leurs emplois du temps concordaient rarement, et quand ils avaient enfin l’occasion de se croiser à Brisbane, ils n’hésitaient pas. « Vodka pomme ? Tu attaques déjà les choses sérieuses ? » Plaisanta le pilote, alors que le serveur s’éloignait après avoir pris les commandes. Le pilote lui avait indiqué de mettre le tout sur sa note – ce qu’il fit. « Vu ce que tu viens de dire, j’imagine que tu n’as pas d’enfant. » Supposa le pilote. Phoebe semblait jeune – plus jeune que lui, en tout cas. Et elle n’avait pas fait mention d’un éventuel petit-ami, et encore moins d’un mari. « Tu voudrais en avoir, un jour ? » Demanda-t-il. Quelque soit sa réponse, il ne la jugerait pas. D’abord parce que ce n’était pas son genre ; ensuite, parce qu’il comprenait mieux que quiconque le besoin de se construire une carrière professionnelle, avant de se construire une vie privée. « Je suis pilote de ligne chez Cathay Pacific. » Répondit l’Australien, alors que son interlocutrice lui demandait ce qu’il faisait dans la vie. Comme à chaque fois qu’il énonçait son métier, Carlisle récoltait une réaction perplexe, souvent teintée de stupeur et d’admiration. Avec le temps, il avait fini par mettre cela sur le compte de l’uniforme, et de l’éventuel fantasme d’une visite de cockpit. La réalité était souvent bien plus terre à terre que cela, et se résumait simplement à amener les passagers de la compagnie d’un point A à un point B dans les meilleures conditions possibles. « Nous le sommes tous, en réalité. » Précisa-t-il, jetant un coup d’œil furtif à l’ensemble des garçons qui se trouvait autour de cette table. C’est à ce moment précis que son collègue, un bras autour des épaules d’une des amies de Phoebe, en profita pour lui faire un clin d’œil appuyé. Carlisle savait pertinemment ce que cela signifiait : qu’il devait tenter sa chance, foncer, et essayer de conclure un essai avec Phoebe. Conscient que l’attitude de son ami pouvait être relativement… Lourde, le pilote se permit de lui faire un commentaire. Phoebe préféra plutôt en rire, et rassura son interlocuteur. « Je te trouve particulièrement patiente. » Souffla le pilote en haussant les épaules. Carlisle n’avait jamais aimé les largesses et autres commentaires désobligeants que certains se permettaient, sous prétexte qu’ils étaient le sexe fort. Il avait toujours combattu cette idée reçue, qu’il trouvait misogyne et franchement datée. « Oh, crois-moi, il sait. » Avoua-t-il en souriant. Il se moquait presque de son ami, sans tenir compte de son regard noir. Il se pencha légèrement vers Phoebe et, à voix plus basse, expliqua que la situation maritale de son comparse était plus que… critique. « Depuis que sa femme l’a largué, il en profite dans les grandes largesses. Mais son manque de… Pratique, dirais-je, le rend particulièrement lourd. » Quelques leçons basiques de drague ne lui feraient aucun mal. Peut-être devrait-il songer à se rapprocher d’un adolescent de seize ans – ce dernier serait sans doute plus efficace. « M’enfin, c’est sans importance. » Conclut-il. Ce n’était pas lui, et encore moins son comportement déplacé, qui allait venir gâcher sa soirée. Il l’attendait depuis trop longtemps.



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans, un âge bien trop proche des 30 ans à ses yeux. (12.10)
SURNOM : Be, pas tellement de choix avec son prénom. Bien qu'elle répond beaucoup plus facilement à Jo'
STATUT : Célibataire par choix, par envie et surtout parce que ça s'impose à elle depuis toujours bien que depuis quelque temps, elle se sent seule et aimerait avoir quelqu'un dans sa vie
MÉTIER : secrétaire médicale dans le cabinet de Stephen, elle s'occupe principalement du rangement et de la partie administrative
LOGEMENT : #02 à logan city. Une maison qu'elle partage avec sa cousine, Poppy, avant de pouvoir se trouver un truc à elle

POSTS : 525 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Phobique du noir, elle dort avec une veilleuse △ Très proche avec sa cousine Poppy, elle la considère comme sa soeur △ Est une grande enfant, elle n'arrive pas à accepter que dans deux ans, elle aura trente ans △ Impulsive, toutes ses décisions sont prises sur un coup de tête, elle a pour devise de ne jamais rien regretter △ Maniaque, son bureau est rangé tous les soirs avant de finir sa journée △ Possède une double identité pour fuir une erreur qu'elle a commise quand elle était avocate junior à Adélaïde △ Associable, elle a du mal à se faire des amis depuis son enfance à cause de sa timidité
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : SanoebePhoednaCarlislePaulSohan


Stormway #2 △ Je dis toujours la vérité, même quand je mens c'est vrai.



Poppy △ Une amie connaît tout de tes problèmes, alors qu'une meilleure amie les a vécu avec toi

(06/05)

RPs EN ATTENTE : Sohan
RPs TERMINÉS : Stormway
PSEUDO : FRiENDS
AVATAR : Barbara Palvin
CRÉDITS : FRiENDS (av) old money (sign.)
DC : une mère célibataire paumée en amour
INSCRIT LE : 13/08/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20974-phoebe-x-il-faut-toujours-se-mefier-des-apparences#832412 http://www.30yearsstillyoung.com/t21061-ce-qui-est-a-moi-est-a-moi-ce-qui-est-a-toi-est-negociable-phoebe http://www.30yearsstillyoung.com/t21087-phoebe-stormhold#838574 http://www.30yearsstillyoung.com/t21088-phoebe-stormhold#838580

MessageSujet: Re: a little party never killed nobody. (phoebe&carlisle)   Jeu 13 Sep - 13:32



≈ ≈ ≈
{ A little party never killed nobody }
crédit/ tumblr ✰ w/ Carlisle

« C’est sûrement ce qu’elle attend. » En fait, Be n’en savait trop rien, elle ne connaissait pas les préférences de ses amies en matière de drague, mais apparemment la lourdeur ne gênait pas la jeune femme, elle ne serait pas étonné que cette chose aussi ne la gênerait pas. Elle était bien contente de ne pas être comme ça, elle serait tellement pathétique, non ? Elle bougeait la tête de haut en bas comprenant parfaitement ce genre de chose, parfois les hommes avaient besoin de se rejoindre, sûrement plus que les femmes. Elle n’était pas du genre à accepter normalement, elle était devenue paranoïaque qu’elle ne sortait plus beaucoup de chez sa cousine, sauf quand celle-ci était là ou pour boire un verre avec son patron. « Pourquoi attendre ? On est tous là pour profiter, non ? » Phoebe laissait un petit rire sortir de sa bouche, c’était sûrement le seul et unique verre d’alcool fort qu’elle allait boire durant cette soirée, hors de question qu’elle se tape un mal de tête demain et elle n’était pas très porté sur l’alcool, un bon verre de temps en temps, c’était bien assez à ses yeux. « Tu imagines très bien. » Bien que cette envie était de plus en plus présente, c’était quelque chose de dingue parce qu’elle aimerait bien en avoir un, mais seule tout était plus compliqué. Avant d’avoir un enfant, elle rêvait d’être en couple avec quelqu’un, d’avoir une relation en quelque sorte solide et durable, mais elle avait fait une croix depuis longtemps sur cette idée. Avec son mensonge, ce n’était que très peu possible et bien sûr devoir dire la vérité, ce n’était pas une option dans sa vie. « Ouais, j’aimerais bien. Sauf que… tu vas trouver ça étrange, mais je voudrais adopter mon premier enfant avant de donner naissance à un enfant. » Malgré son âge, elle avait une vision de son avenir bien précis, elle avait déjà ses plans en quelque sorte, c’était assez étrange, mais ça la rassurait. « Maintenant tu dois me trouver super bizarre. » Elle ricana doucement tout en secouant la tête. Phoebe se sentait parfois à part, elle regardait ses amies qui profiter pour draguer les hommes qui étaient venus les rejoindre. De son côté, elle était en train de parler de ce qu’elle aimerait construire dans sa vie future. « C’est pas embêtant pour ta vie privée, je veux dire ? » Il devait souvent être ailleurs qu’à Brisbane, enfin elle ne savait rien, elle se faisait peut-être des idées par rapport à son métier. C’était bien la première fois qu’elle rencontrait un pilote de ligne, elle n’avait pas d’apriori. Chacun faisait ce qu’il avait envie, la preuve elle était bien secrétaire médicale pour cacher son identité, elle avait toujours rêvée d’être une avocate digne de ce nom. Mais sa vie était comme cela maintenant, elle devait faire avec. L’ancienne avocate laissa un petit rire sortir de sa bouche en voyant l’attitude de l’homme qui était en train de draguer une de ses amies, elle préférait en rire que d’agir de manière complètement stupide et de s’énerver. Il ne pouvait pas comprendre que tout le monde n’était pas comme lui, qu’un homme n’était pas obligé de se montrer lourd ou avoir une idée derrière la tête dès qu’il était proche d’une femme. « Pourquoi ? C’est juste que c’est loin d’être la manière de drague que je préfère, je déteste même ça. Je préfère simplement en rire que de me prendre la tête. Ca gâcherait la soirée. » Elle avait envie de passer un bon, ce qui était le cas avec le jeune homme justement, elle laissait presque son côté enfantin loin, pour une fois. Sa têt bougeait de haut en bas face à la révélation sur la vie amoureuse de l’homme en question, elle se tourna vers Carlisle. « En même temps, on peut lui pardonner. C’est pas simple de se retrouver du jour au lendemain célibataire et avoir besoin de draguer une nouvelle fois. Il fait de son mieux… avec ce qu’il a. » De plus, il arrivait parfaitement à avoir une jeune femme, pourquoi arrêterait-il ? « J’imagine que t’es pas comme lui en matière de drague ? » Carlisle était en train de lui prouver les choses. Ils avaient une discussion plutôt poser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : fiancé depuis trois ans à amal, en couple depuis dix, et cocu depuis deux. commence à penser qu'il y a quelque chose de pas très net qui se trame.
MÉTIER : incertain. pilote de ligne (vols internationaux majoritairement) chez Cathay Pacific, mais est destiné à prendre les rênes de l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.

POSTS : 264 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ il est fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, mais n'a jamais franchi les étapes suivantes ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque vingt-cinq ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : angelina ; hassan ; phoebe
RPs EN ATTENTE : evelyn ; mina
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : .sparkle ; matthias schoenaerts network.
DC : emre erdogan.
INSCRIT LE : 05/06/2016

MessageSujet: Re: a little party never killed nobody. (phoebe&carlisle)   Aujourd'hui à 11:11


« C’est vrai. Tu as raison. » Admit Carlisle, alors qu’un rire cristallin s’échappait des lèvres de Phoebe. Comme une douce berceuse. Elle chassait les doutes et les obligations d’un éclat de rire, et Carlisle se surprit à lui envier sa légèreté. Il n’en était pas jaloux, mais réalisait simplement que cette touche d’innocence lui faisait cruellement défaut – alors qu’il aurait aimé pouvoir faire preuve d’autant de détachement. La discussion dévia ensuite sur un sujet beaucoup plus sérieux : les enfants. Le pilote ne fut pas surpris d’apprendre que la jeune Phoebe n’était pas encore mère, mais il resta dans un premier temps silencieux face à son aveu. Adopter, avant de procréer ? C’était un choix original, mais complètement respectable. D’ailleurs, Carlisle n’était lui-même pas réfractaire à cette idée – c’était Amal qui s’y était fermement opposée. « Je trouve ça absolument génial. » Reconnut-il, inclinant légèrement la tête en avant pour lui témoigner son respect. « Pourquoi je devrais te trouver bizarre ? Parce que tu fais preuve de générosité ? » Demanda Carlisle en haussant les épaules. Pour dire une telle chose, Phoebe avait dû essuyer de nombreuses remarques plus ou moins désagréables. Mais le pilote ne faisait pas partie de cette catégorie de personnes, qui jugeaient sans savoir. L’Australien savait mieux que quiconque que personne n’était parfait, et que le monde ne se scindait pas en blanc ou noir. Non, tout n’était qu’une nuance de gris. « Tu t’es déjà renseignée sur les démarches ? Ou pour le moment, ce n’est qu’une idée ? » Demanda-t-il, curieux d’en apprendre davantage sur cette facette de sa vie. C’était suffisamment rare pour qu’on s’y intéresse de près, non ? Carlisle haussa les épaules lorsque son interlocutrice lui demanda si son métier ne l’empêchait pas d’avoir une vie privée digne de ce nom. Pas vraiment, non. Ou alors, peut-être que si. Il ne savait plus très bien, en fait. Lui avait toujours eu l’impression d’être en mesure de conjuguer les deux, mais… Aujourd’hui, il avait des doutes. Il fallait se rendre à l’évidence : la plupart de ses collègues étaient célibataires, ou en instance de divorce. Comme le lourdaud qui s’adressait désormais à eux, et qui faisaient des sous-entendus... Peu sous-entendus, à vrai dire. Mais Phoebe eut une réaction à laquelle le pilote ne s’était pas attendu ; elle fit à la fois preuve de maturité, mais aussi de finesse d’esprit. « Respect, je m’incline. » Plaisanta l’Australien en souriant. « Vous aviez prévu quoi pour votre soirée ? » Demanda le pilote. Nul doute que croiser un groupe de pilotes, et s’installer à la même table qu’eux ne faisait pas partie de leur projet initial. Pour sa part, c’était évident : il ne quitterait pas le bar de la soirée. Cette dernière était déjà bien trop entamée pour qu’il n’envisage de bouger. « Tu es donc une femme très conciliante. »  Fit remarquer l’Australien, amusé. « Et réaliste. » Ajouta-t-il en souriant. « Pas vraiment, non. » S’empressa de dire Carlisle, en secouant la tête. Être associé à son collègue en matière de drague ? Plutôt mourir. Il ne prit pourtant pas la peine de préciser qu’il n’avait pas dragué depuis des lustres ; il avait une vie privée rangée, et cela lui convenait parfaitement. Bien sûr, rien n’était aussi peu évident : il ne portait pas de signe distinctif de son engagement à Amal. Il n’avait jamais eu besoin de fioriture pour se sentir lié à elle : leur couple lui suffisait, comme il lui avait toujours suffi.



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: a little party never killed nobody. (phoebe&carlisle)   


Revenir en haut Aller en bas
 

a little party never killed nobody. (phoebe&carlisle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: canvas
-