AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Insomnia._ Itziar Cortés de Aguilar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Paulo, apparemment !
STATUT : J'aime les cerveaux humains.
MÉTIER : Je débute mon clinicat en Neurochirurgie.
LOGEMENT : Toowong, avec Nathan et Itziar
Arrache-moi le coeur, Hadès, j't'en prie, prends-le avec toi. Il sera bien plus heureux qu'ici, seul avec moi.
POSTS : 179 POINTS : 2415

UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Itziar
Phoebe
Tobias
Sybille
Chadna
Sohan
Allan
Clément #2
Hadès #3
Carter
Andrew
RPs EN ATTENTE : •Gabriel
•Myrddin
•Ambroise

RPs TERMINÉS : Clément
Hadès
Hadès #2
Lucy (Abandonné)
PSEUDO : Aleksie
AVATAR : Bradley James
DC : Je suis autiste, pas schizophrène...
INSCRIT LE : 29/08/2018

MessageSujet: Insomnia._ Itziar Cortés de Aguilar    Sam 1 Sep - 14:02




Insomnia.
FT. Itziar Cortés de Aguilar.

There's no place I'd rather Be.

C'est vrai, il n'y a nulle part où je sois mieux qu'à l'hôpital, à me sentir utile, et à sauver des vies. Alors quand, comme aujourd'hui, je suis en congés, c'est difficile. J'ai déjà essayé de demander à l'hôpital s'ils ne pouvaient pas faire une exception avec moi et me laisser travailler chaque jour... Mais bon, bien que je le savais déjà avant de demander, ils m'ont répondu que la loi ne le permets pas.
Alors me voilà à la maison, pour deux longs jours dont je compte les heures.
Je m'étais réveillé aux alentours de 6h00 du matin, j'avais pris un chocolat chaud -parce que le café c'est trop fort-, et j'avais passé une bonne partie de la matinée à demi allongé sur mon lit, plongé dans mon livre. Il fallait avouer que lors de mes journées de repos, bien que je m'ennuyais de l'hôpital, j'étais plus souple avec mes propres règles et horaires fixés.

Aussi, c'est seulement sur le coup de midi, après une bonne demi-heure passée à choisir les vêtements que je porterais aujourd'hui, et à les plier soigneusement sous mon bras,  que je me rendis à la salle de bain, dans le but d'y prendre une douche. Cette opération ne dura que quelques minutes, c'était amplement suffisant pour être propre, et je n'aimais pas rester trop longtemps sous l'eau. Néanmoins il y avait un ordre précis dans mon rituel de douche. D'abord le bras gauche, puis le droit, ensuite le torse, puis le ventre -et le nombril-, puis le dos, le visage, les jambes, d'abord la gauche et ensuite la droite. Pour finir, les parties intimes.

Une fois chose faite, je sortis de la douche, et ne m'essuya que brièvement. Je n'avais jamais été de ceux qui s'essuient à la perfection. Moi j'étais plutôt le genre je suis encore trempé mais c'est pas grave.
Bref, je m'habillai donc, puis me brossais les dents, pendant 3 minutes -mon téléphone m'aidait à y veiller avec un réveil-, puis je passais au rituel le plus important... Mes cheveux. Cela me prit encore une fois une bonne demi-heure, les coiffant dans un sens, puis dans l'autre, pour finir par encore une fois comme à l'accoutumée, les coiffer légèrement vers l'arrière. Une fois chose faite, je remis la brosse à sa place, en prenant soin de la positionner conformément à mes prérequis moraux.

Enfin, je sortis de la salle de bain, veillant à laisser la porte entrouverte pour éviter la condensation et donc à long terme la moisissure, et me rendis dans le salon. J'entendis mon estomac gargouiller, et sachant qu'Itziar que je ne connaissais que depuis quelques semaines était là aujourd'hui, j'eut la sainte -ou pas- idée de me dire que j'allais être serviable et "sociable" aujourd'hui. Quitte à cuisiner, autant le faire pour deux, non ?
Aussi, je me rendis devant la porte de sa porte d'une démarche lente, le coeur battant à tout rompre dans la poitrine, d'angoisse. Après deux-trois minutes d'hésitation, je levai un poing tremblant pour toquer tout doucement à la porte de sa chambre. Puis je pris une profonde inspiration.

«C'est Paul.»
Dis-je de la voix le plus assurée possible. «Je vais cuisiner des spaghettis, t'en veux ?»

Faire ce pas vers elle n'avait rien de simple pour moi, mais Clément et Sara m'avaient toujours dis que je devais m'ouvrir aux autres. Alors j'essayais de le faire, même si ça devait m'arracher les tripes. Et puis, nous vivions ensemble après tout, si j'avais pris la difficile décision de ne pas vivre seul, c'était aussi pour apprendre à partager, à vivre en communauté. Il faut avouer néanmoins qu'Itziar me faisait peur. Du peu que j'en avais vu, elle était toujours si... Active ? Enjouée ?
Mon parfait opposé, en somme. Donc j'avais presque peur de la voir ouvrir la porte et débouler pour venir me tenir compagnie dans la cuisine.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 24 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Serveuse dans un bar
LOGEMENT : #732 Toowong avec Nathan, Wesley et Paul

POSTS : 3343 POINTS : 2220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis un peu plus d'un an - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Blaze - Nathan - Easy²#2 (Zombie) - Archie - Elora - Marianditziar - Wendy - Paul - Sasha - Carter - Penny
RPs EN ATTENTE : Sage#2 - Clara #3 - Levi
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : FRiENDS
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

MessageSujet: Re: Insomnia._ Itziar Cortés de Aguilar    Sam 8 Sep - 22:05


Itziar n'était rentrée chez elle qu'au petit matin. Elle était de fermeture au bar et donc elle avait eu le droit au ménage et au comptage de caisse avant de pouvoir rentrer chez elle se coucher. Comme elle n'avait pas cours aujourd'hui elle n'avait pas mis de réveil histoire de profiter un peu de son jour off. Ce n'était pas quelque chose qu'elle s'accordait très souvent, mais ça faisait du bien de relâcher un peu du leste une fois de temps en temps. Ca n'avait jamais tué personne et ça ne l'empêcherait certainement pas d'avoir son diplôme. Elle n'était pas aussi nulle que ce qu'elle avait pu se l'imaginer et même si les cours n'étaient pas toujours simples ni même une partie de plaisir pour elle, elle devait bien avouer qu'elle arrivait à s'en sortir malgré tout. Ce qui expliquait qu'elle n'avait pas prévu d'ouvrir un seul bouquin de la journée. Les maitres mot étaient détente et glande. Elle n'avait rien prévu de particulier, se disant que de toute façon, elle trouverait bien quelque chose à faire le moment venu. Pour commencer, elle avait des épisodes de série à rattraper et c'est ce qu'elle avait décidé de faire pour débuter sa journée en se levant sur les coups de midi. Visiblement, dans la maison il n'y avait qu'elle et Paul, le nouveau colocataire qui avait débarqué récemment. Wesley et Nathan avaient quant à eux dû se lever peu de temps après qu'elle se soit couchée.

Après avoir checké toutes ses notifications sur son téléphone et fait son petit tour matinal sur Instagram, elle était allée se prendre une tasse de café dans la cuisine puis était retournée se mettre sur son lit, ordinateur sur les genoux. Petit déjeuner en tête-à-tête avec le seul et unique Netflix. Une matinée (ou en réalité un début d'après midi) qui commençait plutôt bien. La jeune espagnole devait en être à son deuxième ou troisième épisode d'affilée, elle avait arrêté de compter et se contenter de passer machinalement d'un épisode à l'autre, quand quelqu'un vint toquer à sa porte. Elle n'eut pas besoin que la personne en question s'annonce pour savoir de qui il s'agissait. Elle n'était pas du genre à fermer sa porte complètement, mis à part pour dormir ou quand elle ne voulait vraiment pas être dérangée et ses autres colocataires savaient très bien qu'ils pouvaient entrer à leur gré tant que la porte était entrouverte. Il n'y avait que Paul qui soit n'était pas au courant, soit n'était pas encore assez à l'aise pour oser faire ça. "Vas-y, entre !" Lui lance t-elle de son lit avant d'ajouter. "T'as besoin de quelque chose ?" Elle en profite pour se lever et aller lui ouvrir la porte en grand, signe qu'il ne la dérange pas du tout. "¡Holà guapo! Tu t'es fait beau dis donc !" Ne peut elle s'empêcher de commenter. Il a l'air plutôt timide comme mec et elle se dit que s'il vient toquer à sa porte, c'est sûrement qu'il a besoin de quelque chose. Ou du moins c'est ce qu'elle se dit, elle ne s'attend pas à ce qu'il lui propose des spaghettis, mais c'est une belle surprise. "Haaan mais carrément ! C'est super gentil de proposer." lui répond-elle. Elle n'est pas du genre à refuser quand on lui offre de la nourriture. Tant qu'elle n'a pas à cuisiner, elle peut se contenter de n'importe quoi, surtout quand c'est proposé si gentiment. "Tu veux que je t'aide à cuisiner ? Et par t'aider, je veux dire, tu veux que je vienne te tenir compagnie pendant que tu cuisines et que moi, je ne fais rien ?" Oué c'était son jour off et elle le prenait le plus littéralement du monde. S'il n'était pas venu lui proposer à manger, elle aurait sûrement ouvert une boite de raviolis en conserve ou quelque chose du genre qui prend trois minutes chrono à réchauffer.


so i’m a dreamer, a gazer
a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose -- but in the end, don’t we all?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Paulo, apparemment !
STATUT : J'aime les cerveaux humains.
MÉTIER : Je débute mon clinicat en Neurochirurgie.
LOGEMENT : Toowong, avec Nathan et Itziar
Arrache-moi le coeur, Hadès, j't'en prie, prends-le avec toi. Il sera bien plus heureux qu'ici, seul avec moi.
POSTS : 179 POINTS : 2415

UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Itziar
Phoebe
Tobias
Sybille
Chadna
Sohan
Allan
Clément #2
Hadès #3
Carter
Andrew
RPs EN ATTENTE : •Gabriel
•Myrddin
•Ambroise

RPs TERMINÉS : Clément
Hadès
Hadès #2
Lucy (Abandonné)
PSEUDO : Aleksie
AVATAR : Bradley James
DC : Je suis autiste, pas schizophrène...
INSCRIT LE : 29/08/2018

MessageSujet: Re: Insomnia._ Itziar Cortés de Aguilar    Sam 8 Sep - 22:39


Insomnia.
Franchement cette fille me mettait vraiment mal à l'aise. Elle était trop... Trop. Mais je m'étais aussi rendu compte que derrière son excitation permanente, elle était gentille. Aussi, bien que sa tendance à sauter partout et être aussi expressive me faisait peur par moments, je savais que ce n'était pas méchant, elle était juste une pile électrique.
Quand elle me proposa de rentrer dans sa chambre, je ne pus m'y résoudre. Je n'étais pas assez sociable ni familier pour faire ce genre de choses, même avec ma famille, du moins pas si ils ne m'y ont pas invité.
Enfin, quand elle vint se mettre à la porte, et me dit que je m'étais fais beau, j'haussai un sourcil -seul langage corporel que j'avais obtenu de façon innée- et levai le regard vers son visage toujours aussi souriant.
« Non. Je me suis coiffé exactement comme d'habitude.»
Ensuite, elle me proposa de venir avec moi pour me tenir compagnie pendant que je cuisinais, c'était gentil faut le dire. J'avais l'habitude d'être seul puisqu'au final je ne l'étais jamais vraiment dans ma tête avec toutes ces pensées qui me taraudaient l'esprit partout et n'importe quand. Je me dis qu'il était plus prudent d'accepter sa proposition, parce que 1. Elle veillerait au moins à ce que rien ne brûle, ce qui était tout à fait possible pour peu que j'ai un de mes beugs et que je parte loin dans mes pensées en en oubliant tout ce que je faisais. et 2. J'avais décidé de me sociabiliser lorsque j'ai toqué à cette porte.
«D'accord, tu peux venir. Mais ça risque de prendre un peu de temps, je vais faire une carbonara.»
J'aurais bien voulu faire une bolognaise mais il aurait fallu que je m'y prenne beaucoup plus tôt étant donné les 3 heures qu'il fallait pour ça ai suffisamment mijoté.
Sur ces mots, je me retournai et partit en direction de la cuisine. Une fois sur place je sortis une casserole que je remplis d'eau et que je mis sur le gaz pour porter l'eau à ébullition. Pendant ce temps, je sortis le jambon -je détestais les lardons, donc je faisais ça avec du jambon-, la crème fraîche et deux oeufs.
Voyant qu'elle m'avait suivit comme convenu, je me retournai vers elle, décidé à essayer de mieux la connaître, toujours pour mon projet socialisation.
« Tu fais quoi comme métier ?»
Et oui, on s'était si peu adressé la parole depuis mon arrivée que je ne savais même pas ce qu'elle faisait dans la vie, triste, non?
Quand l'eau fût bouillante, je laissais tomber les spaghettis que j'avais préparés tout à l'heure dans celle-ci et attendit un peu qu'elle ramolissent pour les faire entièrement rentrer dans l'eau avec une cuillère en bois.
Je sortis ensuite une poêle et y fit fondre un peu de beurre, pendant que je coupais consciencieusement le jambon en morceaux aussi petits que possible, avant de le mettre dans la poêle pour le laisser griller.
Je me retournai vers elle une nouvelle fois.
« Désolé, je ne suis pas très doué pour discuter...» et mon ton était toujours d'une neutralité effrayante, ça elle avait dû le remarquer je n'en doutais pas. Mais ça n'avait pas semblé la gêner jusque là et c'était tant mieux. C'était d'ailleurs ce qui me faisait penser qu'elle n'était pas méchante. Elle ne me prenait pas de haut et ne se moquait pas de moi... Enfin ça je n'en savais rien au final, parce qu'il m'était très difficile de reconnaître toute forme de second-degrés.
Je me reconcentrai sur mon plat, et rajouta la crème dans la poêle lorsque le jambon me parût assez grillé, y ajoutant par la suite du sel et du poivre. Je remuai les pâtes qui n'allaient pas tarder à être prête d'ailleurs. C'est pourquoi je sortis un égouttoir que je déposai dans l'évier.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 24 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Serveuse dans un bar
LOGEMENT : #732 Toowong avec Nathan, Wesley et Paul

POSTS : 3343 POINTS : 2220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis un peu plus d'un an - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Blaze - Nathan - Easy²#2 (Zombie) - Archie - Elora - Marianditziar - Wendy - Paul - Sasha - Carter - Penny
RPs EN ATTENTE : Sage#2 - Clara #3 - Levi
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : FRiENDS
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

MessageSujet: Re: Insomnia._ Itziar Cortés de Aguilar    Jeu 13 Sep - 21:49


Visiblement, sa remarque sur son apparence du jour fait chou blanc. Elle ne sait pas trop si c'est parce qu'il n'a pas compris le sens ou si c'est qu'il n'a pas trouvé ça drôle. En tout cas, il lui répond que non, il ne s'est pas fait beau et s'est coiffé comme d'habitude. D'accord. "Ca veut pas dire que t'es pas beau." lui répond-elle. Coiffé comme d'habitue ou pas, il est impeccable, à croire qu'il passe plus de temps qu'elle à soigner son apparence et pourtant elle, c'est une fille. "Tu te coiffes tous les jours pareil ?" lui demande t-elle. Oué elle n'a pas vraiment de raison de demander ça, mais elle a du mal à le cerner, alors toute question est bonne pour lui donner des pistes. Il est gentil comme mec, il y a pas à dire. D'ailleurs, s'il ne l'était pas, ils ne l'auraient pas accepté dans la colocation, mais il est tout de même un peu étrange. Cependant, elle ne saurait pas dire ce qui cloche réellement. Elle n'arrive pas à savoir si c'est de la timidité, ou plus que ça. Le temps le dira sûrement de toute façon. Elle propose de le regarder faire pendant qu'il cuisine. Un moyen d'en savoir plus sur lui et de passer un peu de temps en sa compagnie. C'est bien plus sympa que d'attendre dans sa chambre pendant que lui prépare le repas dans la cuisine. "T'inquiètes, j'ai rien d'important à faire de toute façon et super pour la carbonara, j'adore ça." Bon de base elle appréciait tout ce qu'on pouvait lui cuisiner. Ne pas avoir à préparer son repas rendait n'importe quel plat un peu plus appétissant, mais elle aimait tout particulièrement les pâtes carbonara. Sans le vouloir il avait donc très bien choisi.

Elle avait attrapé son ordinateur portable et avait donc suivi le jeune homme jusque dans la cuisine. Elle déposa son ordinateur sur la table avant de s'installer sur une chaise. "Je travaille dans un bar." répond-elle à Pau quand il lui pose la question. "Tu sors de temps en temps ? Je pourrai te servir des verres gratuits si tu viens dans le bar où je travaille." Ajoute t-elle. C'était le petit plus qu'elle pouvait offrir à ses amis et aux personnes qu'elle aimait bien en général. Bon ce n'était pas verre sur verre qu'elle pouvait offrir comme ça. Elle tenait tout de même à son travail. Sans ça, il lui serait impossible de subvenir à ses besoins, mais un verre par-ci par là n'avait jamais posé de problème. Tous les serveurs du bar le faisaient. Le boss était au courant. Tant que ça restait raisonnable, il n'y avait pas de problème. "Et toi ? J'ai cru voir d'énormes bouquins en passant devant ta chambre." commence t-elle avant de se rattraper rapidement "Je fouillais pas hein, je passais juste et j'ai vu." Oui elle ne voulait pas le faire flipper dès le début. Elle n'était pas du genre à aller fouiner dans la chambre de ses colocataires. Elle était curieuse, oui, mais elle préférait poser des questions que mener ses propres enquêtes. "Tu fais encore des études ou c'est juste que t'as gardé tout ça ?" demande t-elle. Dans son cas, le jour où elle aura son diplôme en main, elle s'empressera de se débarrasser de tous ses livres. Un moyen de tourner la page complètement.

Pour l'heure elle le regardait faire et elle ne pouvait que remarquer la façon dont il coupait le jambon avec une précision impressionnante. Elle était plutôt du genre à émietter autant que possible avec les mains et c'était plié. Lui il n'y avait pas un morceau plus gros que l'autre. Elle garda une quelconque remarque ironique pour elle, elle ne voulait pas le blesser et puis il lui faisait à manger, ce n'était donc pas très opportun. Comme on dit, la critique est aisée, mais l'art est difficile. Il reprend finalement la parole, s'excusant de ne pas être doué pour discuter. "Oh t'en fais pas, c'est pas bien grave." Lui dit-elle en ouvrant son ordinateur qui était posé devant elle. Tout le monde ne peut pas être un moulin à paroles comme elle. "On va mettre de la musique, t'écoute quoi en général ?" lui demande t-elle en allumant Spotify. "A moins que t'écoutes pas de musique ?" La probabilité est sûrement faible, mais on ne sait jamais.


so i’m a dreamer, a gazer
a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose -- but in the end, don’t we all?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Paulo, apparemment !
STATUT : J'aime les cerveaux humains.
MÉTIER : Je débute mon clinicat en Neurochirurgie.
LOGEMENT : Toowong, avec Nathan et Itziar
Arrache-moi le coeur, Hadès, j't'en prie, prends-le avec toi. Il sera bien plus heureux qu'ici, seul avec moi.
POSTS : 179 POINTS : 2415

UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Itziar
Phoebe
Tobias
Sybille
Chadna
Sohan
Allan
Clément #2
Hadès #3
Carter
Andrew
RPs EN ATTENTE : •Gabriel
•Myrddin
•Ambroise

RPs TERMINÉS : Clément
Hadès
Hadès #2
Lucy (Abandonné)
PSEUDO : Aleksie
AVATAR : Bradley James
DC : Je suis autiste, pas schizophrène...
INSCRIT LE : 29/08/2018

MessageSujet: Re: Insomnia._ Itziar Cortés de Aguilar    Ven 14 Sep - 17:35


Insomnia.


« Oui, tous les jours.» répondis-je simplement lorsqu'elle m'interrogea sur ma coiffure. C'était plus fort que moi, et surtout ça m'aidait à garder un contrôle inconscient sur ma vie. Être impeccable était pour moi une évidence. Tout comme le fait problèmatique qu'avant une opération je passais un temps exagéré à me laver les mains. C'était gênant, surtout quand le patient sur la table était en mauvaise posture, mais ne l'aurait-il pas plus été encore si je lui inoculais des bactéries par manque d'hygiène ? Toujours concentré sur la poêle dans laquelle je rajoutais consciencieusement la crème fraîche -veillant à ne pas en faire éclabousser ne serait-ce qu'une goutte à côté-, je l'écoutais me parler de son métier.
« Je ne sors jamais. Mais je pourrais le faire, si tu m'offrais un verre de coca.» Bien évidemment je ne consommais pas d'alcool. Pourquoi ? 1. Parce que j'avais peur de perdre le contrôle de moi-même dont je tenais fermement la bride, 2. Parce que j'étais plus ou moins toujours d'astreinte et que mon biper pouvait sonner n'importe quand, n'importe où, à n'importe quelle heure, c'est pourquoi il était toujours glissé dans l'un des passant de mon pantalon, d'ailleurs. Et il n'aurait pas été bienvenu d'être ivre si une urgence se présentait. J'éteignis le gaz qui chauffait l'eau des pâtes et pris la casserole pour en vider le contenu dans l'égouttoir, non sans grimacer à cause de la vapeur d'eau chaude. Une grimace bizarre, il fallait en convenir, comme chacune de mes rares expressions faciales.
« Tu fais des études, aussi, non?» l'interrogeais-je, en prenant un instant pour lui lancer un regard, avant de me reconcentrer sur le fait de mélanger la sauce, dans laquelle j'ajoutais du sel, du poivre et quelques gouttes de viandox. Cette sauce au soja était purement et simplement un délice et rendait délicieux n'importe quel plat. Du moins était-ce mon avis.
Je baissai ensuite la puissance du gaz pour pouvoir venir me poster à côté d'elle, et discuter, bien que je ne pouvais retenir mes quelques coups d'oeil anxieux vers la poêle.
« Je suis en clinicat de neurochirurgie. Je suis diplômé mais j'ai une dernière année avec un mentor, pour ne pas être laissé seul tout de suite. J'opère seul, cependant. Et mon chef est loin d'être toujours sur mon dos.»
Me mettre à penser à mon métier me provoqua une certaine vague d'excitation. Il ne devait exister que très peu de personnes sur cette terre qui soient aussi passionnées par leur travail que moi.
« Je les garde pour ne pas oublier combien ça a été difficile, de devenir chirurgien.» Et parce que j'aimais les lire et les relire, mais ça j'allais peut-être éviter de lui dire et passer pour un taré. J'étais très méfiant avec les gens, parce que j'avais bien trop subis de méchanceté et de discrimination. Et de coups. Alors j'essayais au maximum d'éviter de passer pour ce que j'étais : Un Autiste. Ce fait ne m'avait rien apporté d'autre que des ennuis, depuis toujours.
Mais j'aimais bien Itziar, elle était plus ou moins mon parfait opposé et les instants comme celui-ci passés avec elle m'apportaient une espèce de fraîcheur nouvelle à laquelle je ne pouvais accéder par moi-même. Un grain de folie qui me manquait cruellement. Parfois, elle me donnait presque envie de rire, mais je préférais m'en abstenir, parce qu'il était bizarre, mon rire. Cette pensée me rappela qu'il était d'ailleurs plus que temps que je me trouve un psy, ici à Brisbane. C'était un luxe dont je ne pouvais pas me priver. Rester trop longtemps sans soutient psychologique aurait sans doute des conséquences désastreuses sur mes relations sociales. Et sur mes progrès en matière de communication non-verbale.
« J'aime tout sauf le rap, alors choisis.» Je n'étais pas très difficile en terme de musique, il n'y avait vraiment que le rap qui me déplaisait. C'était le fait qu'ils parlaient plutôt que chanter, qui me dérangeait en réalité.
Remarquant que la sauce était presque prête, je récupérai l'égouttoir afin de verser les pâtes dans la poêle et mélangeai un instant. Enfin, j'ouvris le frigo pour récupérer deux oeufs, après avoir coupé le gaz, et me tournais vers Itziar, un oeuf dans chaque main.
« Tu as un stylo ? J'ai oublié le mien.»
Et j'avais oublié ce foutu stylo-lampe torche à l'hôpital, c'était bien dérangeant d'ailleurs pour moi qui ne m'en séparait jamais. Puisqu'il me servait autant dans la vie de tous les jours que dans mon travail.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 24 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Serveuse dans un bar
LOGEMENT : #732 Toowong avec Nathan, Wesley et Paul

POSTS : 3343 POINTS : 2220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis un peu plus d'un an - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Blaze - Nathan - Easy²#2 (Zombie) - Archie - Elora - Marianditziar - Wendy - Paul - Sasha - Carter - Penny
RPs EN ATTENTE : Sage#2 - Clara #3 - Levi
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : FRiENDS
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

MessageSujet: Re: Insomnia._ Itziar Cortés de Aguilar    Hier à 22:22


Elle lui propose de lui offrir des verres s'il passe la voir au bar un de ses quatre. Ca ne lui a même pas traversé l'esprit que peut-être il n'était pas du genre à sortir et trainer dans les bars. Elle n'a pas forcément l'habitude de côtoyer des personnes qui ne sortent pas. En même temps quand on bosse dans un bars, on est inévitablement entouré de fêtards, plus ou moins réguliers, mais fêtards quand même. "Un verre de coca ?" demande t-elle avec un sourcil interrogateur dans sa direction avant d'ajouter. "Tu ne bois pas d'alcool non plus ? Même pas une petite bière de temps en temps ?" oui, une bière, ça n'avait jamais tué personne non ? Enfin, si vraiment il ne buvait pas, elle n'allait pas le forcer. Elle aurait bien trop peur de le rendre malade. Elle lui offrirait donc volontiers un verre de coca si c'était ce qui lui faisait le plus plaisir. Un verre restait un verre, qu'il contienne de l'alcool, ou non. Cela pouvait sembler étrange, mais il y avait quelques habitués du bar qui ne consommaient pas une seule goutte d'alcool, pourtant ils étaient là toutes les semaines et parfois même plusieurs fois par semaines.

Elle le questionne sur ses études, ou du moins sur s'il est encore étudiant ou pas. Il lui retourne la question avant de répondre. "Oui j'étudie la communication et le management. Rien de bien fou." Lui répond-elle. Elle n'est pas forcément emballée par ses études, c'est un fait. En revanche, elle n'a pas du tout la foi de changer de voie. Selon elle, elle a déjà perdu bien trop de temps et elle n'a plus le luxe d'hésiter. Changer pour faire quoi ? Elle ne saurait même pas. Alors, elle se contente de sa routine. Ce n'est pas le top, mais ça pourrait être pire. Les perspectives de carrière ne lui paraissent pas trop mal, alors elle se dit que c'est seulement quelques années avant de pouvoir être tranquille. Quelques années avant de pouvoir souffler et arrêter de galèrer à allier études et travail. Un mal pour un bien en soi. "Oh t'es médecin ?" lui demande t-elle. Elle avait bien compris qu'il avait un lien plus ou moins étroit avec le monde de la médecine, mais jusqu'à maintenant, elle n'avait pas assez discuté avec lui pour en savoir plus. "Et ça te plait ?" lui demande t-elle avant d'ajouter "C'est pas trop dur ?" Oui elle avait toujours eu cette image de la médecine comme ce domaine réservé aux meilleurs et aux plus assidus. Clairement, ça n'aurait jamais été fait pour elle. Bon déjà parce qu'elle est un peu précieuse sur les bords et le sang et tous les trucs un peu sale, ce n'est pas son truc, mais aussi parce que faire des années d'études aussi pointues, c'était bien plus que ce qu'elle était capable de faire. Même en se donnant du mal, il y aurait forcément un moment où elle pèterait un plomb. "T'aurai pas plutôt envie de les jeter justement ? Pour oublier ? Je sais que c'est ce que je ferai avec mes cours et tous mes bouquins une fois que je serai diplômée." Elle avait justement très hâte du moment où elle allait pouvoir tout mettre à la poubelle. Ce serait le signe qu'elle en a enfin fini avec la fac et qu'elle peut passer à autre chose. A ce stade, ce sera très certainement un des meilleurs jours de sa vie. Visiblement ils n'avaient pas la même vision, ni le même amour pour leur domaine d'études respectif et ce n'était sans doute pas plus mal. Un neurochirurgien pas passionné, ce n'est pas la chose la plus rassurante du monde. "En tout cas je retiens que si j'ai un soucis de santé, je viendrai toquer à ta porte, ça m'évitera de me déplacer jusqu'à l'hôpital." Itziar, toujours à voir l'avantage dans toutes situations.

Elle lui propose de mettre de la musique, un moyen aussi de ne pas rendre le silence pesant. Ce n'est pas du genre à mettre la jeune espagnole mal à l'aise, mais elle ne sait pas trop pour lui alors autant la jouer plutôt safe. "Ok pas de rap." Dit elle en cherchant dans sa bibliothèque Spotify. "Tu t'y connais un peu en musique latino ? Reggaeton ?" Lui demande t-elle avant de lancer une playlist en aléatoire. Elle était du genre à écouter de tout, mais elle avait un amour tout particulier pour la musique latino, surtout depuis qu'elle avait quitté son Espagne natale. C'est à ce moment-là qu'il lui demande un stylo et elle est surprise par la question. Elle affiche une mine surprise, ne voyant pas vraiment ce qu'il va bien pouvoir faire avec un tel objet à ce moment précis. Cependant, elle se contente de lui tendre un des crayons qui traînaient au centre de la table avant de demander. "C'est pour faire quoi ?" Elle allait surement le découvrir très vite, mais poser des questions était bien plus fort qu'elle.


so i’m a dreamer, a gazer
a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose -- but in the end, don’t we all?


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Insomnia._ Itziar Cortés de Aguilar    


Revenir en haut Aller en bas
 

Insomnia._ Itziar Cortés de Aguilar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-