AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 sigh on a hurricane ; pv. carter fawkes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : Evla, Lalia, Lalie...
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Ecrivain
LOGEMENT : Appartement n°15, Fortitude Valley

POSTS : 38 POINTS : 425

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 'sigh on a hurricane' + carter fawkes
'jumpsuit, cover me' + maximilien atkins
'you could call me the scorn of satan' + nathan potter
AVATAR : Tatiana Maslany
CRÉDITS : Solosand (signa)
DC : .
INSCRIT LE : 31/08/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21186-eulalia-papadopoulos-fallait-pas-commencer-a-etre-vieux http://www.30yearsstillyoung.com/t21202-eulalia-papadopoulos-to-see-the-land-of-all

MessageSujet: sigh on a hurricane ; pv. carter fawkes   Mer 12 Sep 2018 - 10:09


sigh on a hurricane


eulalia papadopoulos + carter fawkes
musique

Mary Stevens était un véritable requin, doublée d’une sangsue – c’est ce que songea Eulalia en s’extirpant de ses draps pour se saisir de son téléphone, ce matin-là. Cela faisait déjà trois fois qu’il sonnait, et son éditrice ne la laisserait visiblement pas tranquille – selon ses propres mots, elle n’avait pas envoyé la grecque à Brisbane pour qu’elle se touche la nouille. Grognant en saisissant son téléphone, Eulalia soupira – elle était piégée. Où qu’elle aille, Mary ne cesserait jamais de la harceler ; elle décrocha, et porta le mobile à son oreille.

Oui, Mary ?, demanda-t-elle d’un ton las.
Evla, tu es installée depuis presque deux semaines et je n’ai pas de nouvelles. Tu as sans doute terminé de t’installer maintenant, donc je suppose que tu as aussi pu te mettre au travail. N’est-ce pas ?

Elle grimaça – et posa un regard ennuyé sur son ordinateur portable, qui n’avait pas quitté sa sacoche depuis son arrivée. Elle râla alors, tenta de se trouver des excuses – et fut alors assaillie de reproches. Mary lui rappela leur deal une bonne dizaine de fois – « Tu te soignes ou tu te casses. » Et évidemment, par se soigner, sa tyrannique éditrice entendait aussi pondre un nouveau bouquin. Cela faisait déjà plusieurs mois qu’elle bloquait sur le titre – mais à l’évidence, Mary ne le savait pas. Il valait mieux, d’ailleurs, autrement Eulalia n’aurait plus la tête sur les épaules. Littéralement.

Après une bonne demi-heure de sermons, elle réalisa que sa fatigue s’était évanouie et, poussant un long soupir, elle quitta sa chambre. Elle devait écrire. Elle se prépara en vitesse, avala un café et s’alluma une cigarette en passant la porte de son immeuble.

Son regard embrassa les lieux, et elle dut avouer que Brisbane était une ville charmante – elle n’en dirait rien à Mary, celle-ci serait bien trop fière d’elle et lui rabâcherait pendant des années encore que c’était elle qui avait eu cette idée. Et quelle idée !

Un roman, et je me tire, songea Eulalia en s’engageant dans la première rue venue, son sac d’ordinateur sur l’épaule et ses écouteurs dans les oreilles. Le punk irlandais avait le don de la réveiller et de l’inspirer – que du bonheur, en soi. Trouvant un café au charme particulier et des plus agréables – comprenez par là, vide de toute âme –, elle s’installa à une table et commanda un petit-déjeuner avant de poser son ordinateur et de fixer celui-ci avec rage. Je te hais, je te hais, je te hais. Elle tapota ses doigts sur la table, but une gorgée de café en fixant le logiciel de traitement de texte, qui attendait au moins un titre, au moins une idée – n’importe quoi. Foutue inspiration, tu vas venir. Elle but une seconde gorgée de café. Je te hais, se répéta-t-elle en boucle en fixant les lignes qui n’attendaient qu’à être remplies.

Soudain, une idée fusa dans son esprit – suivie d’une autre – elle se précipita pour l’écrire, mais quelqu’un entra dans le café. Attirée par la clochette de la porte, elle tourna la tête, se laissant distraire. Mais quelque chose la frappa – elle connaissait cette personne…

Carter ?, demanda-t-elle, étonnée.

Elle tourna légèrement les yeux vers son ordinateur, voulant noter rapidement son idée – mais réalisa que celle-ci venait de lui sortir de la tête. Elle pesta – Brisbane était le pire endroit du monde. Après Paris, du moins.
lumos maxima


i took a chance to build a world of mine;the one-way ticket for another life;and a beautiful rainbow;such a beautiful rainbow;i came to break the wall that rose around you;to see the land of all ⌂ solosand
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amour dure quatre ans
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-sept ans (14.02)
SURNOM : Généralement on l'appelle Cart'
STATUT : Mère célibataire. Elle n'est pas prête de se mettre en couple avant un moment, comme on dit vaut mieux être seule que mal accompagnée.
MÉTIER : Mère a temps plein et photographe à ses heures perdues. Elle est bénévole dans différentes associations.
LOGEMENT : #28 dans une petite maison à Toowong avec sa fille, Thaïs ainsi que sa soeur adoptive, Nova

POSTS : 3609 POINTS : 4380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Bisexuelle, elle a une préférence pour les hommes. ≈ Elle a une grande passion pour les tatouages, elle en possède sept et compte en refaire. Elle a aussi les oreilles piercés. ≈ Grande gueule, elle dit ce qu'elle pense sans le moindre filtre et peu facilement s'énerver. ≈ Nymphomane sur les bords, mais ne l'assume absolument pas. ≈ Elle est très amie avec l'alcool, surtout pour oublier sa peine et peut fumer comme un pompier. ≈ Garçon manqué sur les bords, elle hait les talons et n'en porte que très peu. ≈ Rancunière, elle ne pardonne jamais à 100%.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Starter #3 (☆) « Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. »

Ellie (☆) « La nuit on n'dort pas, on danse, et quand on n'danse pas on pense. On cherche des réponses à toutes ces questions qu'on ne pose pas. »

Hadès (☆) « Ce ne sont pas des sentiments ; et ce n'est pas une amitié comme les autres, c'est encore plus fort. Tu es comme un frère, en fait. Oui, vraiment. C'est bizarre, mais c'est comme ça. T'es le frère que j'ai jamais eu... »

WendyChadnaNadiaColinHannahWrenDouglasFoxTelulahSophiaAndy #2EulaliaLeahItziar ≈ Paul


(18/∞)

RPs EN ATTENTE : Greta ≈ Katherine
RPs TERMINÉS : Abandonnés : MoiraSavannahHaleyDimitri #2

Terminés : Dimarter #1AndyIsaacDeanStarter #1Starter #2
PSEUDO : FRiENDS
AVATAR : Lucy Hale
CRÉDITS : FRiENDS (av) old money (sign)
DC : Une enfant qui possède une double identité
INSCRIT LE : 07/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19897-call-out-my-name-carter#779818 http://www.30yearsstillyoung.com/t19966-carter-that-s-just-the-way-i-am#783103 http://www.30yearsstillyoung.com/t20030-carter-fawkes#785592 http://www.30yearsstillyoung.com/t20029-carter-fawkes#785591

MessageSujet: Re: sigh on a hurricane ; pv. carter fawkes   Mer 12 Sep 2018 - 16:05



≈ ≈ ≈
{ sigh on a hurricane }
crédit/ tumblr ✰ w/ Eulalia

Malade, elle était malade depuis quelques jours maintenant. Faire une bataille dans de l’eau glacée, ce n’était vraiment pas une bonne idée et c’était entièrement de sa faute. Elle s’était beaucoup trop amusée pour regretter son acte, mais maintenant elle avait le revers de la médaille. Carter n’aimait pas du tout ça, en plus de devoir ranger chez elle, jeter toutes les affaires du père de sa fille, elle devait se moucher sans cesse. Depuis quelques jours, elle se nourrissait principalement de chocolat chaud, sortait uniquement pour aller boire dans une quelconque bar ou pour travailler. Le seul point positif dans tout ça, qui n’en était pas un finalement, c’était que sa fille était chez Hadès pour plusieurs jours et ensuite irait chez son grand-père. Carter n’avait pas la force de s’occuper de sa fille actuellement, elle lui rappelait beaucoup trop de souvenirs, elle ressemblait un peu à son père qui était un vrai drame pour elle. Carter avait besoin de temps pour oublier tout ça, pour avancer sans retomber alors elle repoussait un peu sa fille, sans le vouloir réellement, ça lui faisait du mal d’être loin d’elle, mais il fallait de temps en temps. La photographe enfonça sa tête dans l’oreiller tout en laissant un grognement sortir de sa bouche, elle n’avait pas envie de sortir de sous sa couette, elle était très bien dedans et surtout au chaud. Mais elle travaillait, elle n’avait pas le choix, malheureusement.

La brune était sortie de son lit, certes en retard, mais au moins elle était sortie de chez elle. Elle avait du courir partout chez elle avant de sauter rapidement dans sa voiture pour appuyer sur l’accélérateur. Carter avait peut-être fait quelques égards, mais elle était au moins arrivée vivante pour le shooting photo. Quelques heures plus tard, elle sortait complètement fatiguée de cette séance, le pire était de parlée avec une voix malade, elle avait du mal à se faire comprendre – ce qui n’était pas étonnant. La jeune maman pris la direction d’un café qui n’était pas loin pour avoir sa dose de boisson chocolaté, peut-être que ça allait la réveiller parce qu’elle en avait bien besoin pour le coup. La brune baillait tout en pénétrant dans le café, il n’y avait rien de plus glamour de sa part, mais ce n’était pas de sa faute. Elle rêvait de retourner dans son lit actuellement, elle rêvait juste de son lit et d’être sous sa couette pour être tranquille. Ses sourcils se froncèrent en entendant son prénom dans le café, elle tourna la tête cherchant du regard la personne qui venait de la reconnaître. Elle n’avait sûrement pas fait attention, elle était beaucoup trop fatiguée et était beaucoup moins attentive qu’ordinaire. Ses yeux tombèrent sur Eulalia, elle était plus qu’étonnée de la voir dans cette ville. Carter l’avait rencontré à Londres quand elle y avait été une seule semaine, l’écrivaine était bien la seule chose positive qu’elle gardait de cette semaine. « Heeey, qu’est-ce que tu fais ici ? » Sans attendre une seule seconde, elle s’installa devant elle. La jeune maman irait chercher son chocolat chaud plus tard, elle avait vraiment envie d’avoir des nouvelles de la jeune femme. « Je suis vraiment contente de te voir ici. »



« Et puis t’es là, à dire aux autres que la vie est belle et qu’elle doit continuer, que leurs problèmes ne sont que temporaires et qu’ils doivent se battre. Mais la première à vouloir crever, c’est bien toi quand tu rentres chez toi toute seule le soir. »


:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : Evla, Lalia, Lalie...
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Ecrivain
LOGEMENT : Appartement n°15, Fortitude Valley

POSTS : 38 POINTS : 425

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 'sigh on a hurricane' + carter fawkes
'jumpsuit, cover me' + maximilien atkins
'you could call me the scorn of satan' + nathan potter
AVATAR : Tatiana Maslany
CRÉDITS : Solosand (signa)
DC : .
INSCRIT LE : 31/08/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21186-eulalia-papadopoulos-fallait-pas-commencer-a-etre-vieux http://www.30yearsstillyoung.com/t21202-eulalia-papadopoulos-to-see-the-land-of-all

MessageSujet: Re: sigh on a hurricane ; pv. carter fawkes   Mer 12 Sep 2018 - 16:50


sigh on a hurricane


eulalia papadopoulos + carter fawkes
musique

A peine Carter l’eut-elle reconnue, elle vint s’installer à sa table. Eulalia lui adressa un sourire franc – elles s’étaient un peu perdues de vue. Elles avaient toutes deux une vie bien remplie et leurs lots de problèmes. Le problème actuel de Carter semblait être un vilain rhume. Celui d’Eulalia était, tout simplement, Eulalia – ainsi que son éditrice, qui s’affairait à lui pourrir la vie.

Je vis ici depuis bientôt deux semaines, répondit-elle avec un sourire amer. Temporairement, du moins. Et toi ? Ça fait tellement longtemps, on a plein de choses à se dire !

Réellement contente de revoir Carter après tant de temps, la grecque réalisa toutefois que celle-ci l’avait connue fiancée à Maximilien – son sourire se crispa à cette pensée. N’était-ce pas la belle époque ? Sa trilogie acclamée par la presse, ses vieilles cicatrices refermées, et un époux parfait. Puis la vie lui avait arraché l’avenir radieux qui l’attendait aux côtés de Max, et ses cicatrices s’étaient rouvertes. Dépression aggravée, syndrome post-traumatique, antidépresseurs, anxiolytiques – tous ces mots ne cesseraient jamais de résonner à ses oreilles.

Elle releva soudain la tête vers Carter – elle ne cessait de se perdre dans ses pensées depuis qu’elle était arrivée à Brisbane, et c’en devenait insupportable. Elle referma son ordinateur et fit signe à un serveur pour qu’il vienne prendre la commande de son amie. Lui adressant un sourire, elle reprit la parole d’un ton plus clair.

Je t’invite.

Appuyant ses paroles d’un grand sourire – de ceux qu’elle ne réservait qu’à ses amis – et à son éditrice lorsqu’il s’agissait de la faire taire – elle s’avança un peu sur sa chaise et appuya ses deux coudes sur la table, posant  sa tête au creux de ses mains.

Oh, je suis tellement contente de te revoir !, dit-elle. Alors, tu en es où ? Toujours dans le droit ?, demanda-t-elle avec intérêt.
lumos maxima


i took a chance to build a world of mine;the one-way ticket for another life;and a beautiful rainbow;such a beautiful rainbow;i came to break the wall that rose around you;to see the land of all ⌂ solosand
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amour dure quatre ans
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-sept ans (14.02)
SURNOM : Généralement on l'appelle Cart'
STATUT : Mère célibataire. Elle n'est pas prête de se mettre en couple avant un moment, comme on dit vaut mieux être seule que mal accompagnée.
MÉTIER : Mère a temps plein et photographe à ses heures perdues. Elle est bénévole dans différentes associations.
LOGEMENT : #28 dans une petite maison à Toowong avec sa fille, Thaïs ainsi que sa soeur adoptive, Nova

POSTS : 3609 POINTS : 4380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Bisexuelle, elle a une préférence pour les hommes. ≈ Elle a une grande passion pour les tatouages, elle en possède sept et compte en refaire. Elle a aussi les oreilles piercés. ≈ Grande gueule, elle dit ce qu'elle pense sans le moindre filtre et peu facilement s'énerver. ≈ Nymphomane sur les bords, mais ne l'assume absolument pas. ≈ Elle est très amie avec l'alcool, surtout pour oublier sa peine et peut fumer comme un pompier. ≈ Garçon manqué sur les bords, elle hait les talons et n'en porte que très peu. ≈ Rancunière, elle ne pardonne jamais à 100%.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Starter #3 (☆) « Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. »

Ellie (☆) « La nuit on n'dort pas, on danse, et quand on n'danse pas on pense. On cherche des réponses à toutes ces questions qu'on ne pose pas. »

Hadès (☆) « Ce ne sont pas des sentiments ; et ce n'est pas une amitié comme les autres, c'est encore plus fort. Tu es comme un frère, en fait. Oui, vraiment. C'est bizarre, mais c'est comme ça. T'es le frère que j'ai jamais eu... »

WendyChadnaNadiaColinHannahWrenDouglasFoxTelulahSophiaAndy #2EulaliaLeahItziar ≈ Paul


(18/∞)

RPs EN ATTENTE : Greta ≈ Katherine
RPs TERMINÉS : Abandonnés : MoiraSavannahHaleyDimitri #2

Terminés : Dimarter #1AndyIsaacDeanStarter #1Starter #2
PSEUDO : FRiENDS
AVATAR : Lucy Hale
CRÉDITS : FRiENDS (av) old money (sign)
DC : Une enfant qui possède une double identité
INSCRIT LE : 07/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19897-call-out-my-name-carter#779818 http://www.30yearsstillyoung.com/t19966-carter-that-s-just-the-way-i-am#783103 http://www.30yearsstillyoung.com/t20030-carter-fawkes#785592 http://www.30yearsstillyoung.com/t20029-carter-fawkes#785591

MessageSujet: Re: sigh on a hurricane ; pv. carter fawkes   Dim 16 Sep 2018 - 23:17



≈ ≈ ≈
{ sigh on a hurricane }
crédit/ tumblr ✰ w/ Eulalia

Carter ressemblait plutôt à un zombie qu’une jeune femme en parfaite santé. Elle était malade, qu’elle idée de faire une bataille dans de l’eau glacée et surtout par ce temps, ce n’était pas encore l’été ou même le printemps à Brisbane, il faisait froid. Sans attendre, elle s’installa en face de son amie qu’elle n’a pas vu depuis un petit bout de temps maintenant, elle était vraiment heureuse de la voir. « Temporairement, tu comptes repartir bientôt ? Je vis ici depuis un peu plus d’un an maintenant et je ne compte pas repartir. C’est vrai ! Je suis tellement contente de te retrouver ! » Elle parlait avec une voix très étrange parce qu’elle avait le nez bouché, mais elle n’avait pas le choix. Quand elles s’étaient retrouvés la première fois, tout était différent sûrement pour les deux femmes. Elle était encore étudiante à Boston, elle était venue passer une semaine à Londres pour annuler son idée de déménagement, elle avait fini par se faire violer dans cette ville. Vielle blessure qu’elle n’oubliait pas, elle ne voulait pas non plus informer la jeune femme qui était devant elle. Eulalia était la plus belle chose qui lui était arrivée dans cette ville, elle n’avait pas envie de perdre ça en parlant de cet événement. Carter lui lançait un grand sourire, la remerciant de son geste, ce n’était pas grand-chose, mais quand même. Elle commandait rapidement un chocolat chaud, c’était pour cela qu’elle était présente dans ce café. Elle avait besoin d’une boisson chaude, elle ne buvait que ça depuis qu’elle était rentrée chez elle hier soir. La brune toussa rapidement avant de prendre la parole pour répondre à ses questions, elle allait être étonnée de voir à quel point sa vie avait pu changer, adieu le droit, bonjour la photographie. Elle avait un enfant maintenant. Tant de changement que ça paraissait dingue dans le fond et pourtant c’était sa vie. « Non, j’ai arrêtée le droit quand je suis venue m’installer ici. Je suis devenue photographe maintenant, j’ai toujours adorée prendre des photos alors c’est un grand plaisir pour moi de faire ce métier. J’ai aussi une petite fille, maintenant. » Un léger sourire se dessinait sur ses lèvres, son amour, la prunelle de ses yeux, son tout. « Et toi alors ? Qu’est-ce que tu es venue faire à Brisbane ? »


« Et puis t’es là, à dire aux autres que la vie est belle et qu’elle doit continuer, que leurs problèmes ne sont que temporaires et qu’ils doivent se battre. Mais la première à vouloir crever, c’est bien toi quand tu rentres chez toi toute seule le soir. »


:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : Evla, Lalia, Lalie...
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Ecrivain
LOGEMENT : Appartement n°15, Fortitude Valley

POSTS : 38 POINTS : 425

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 'sigh on a hurricane' + carter fawkes
'jumpsuit, cover me' + maximilien atkins
'you could call me the scorn of satan' + nathan potter
AVATAR : Tatiana Maslany
CRÉDITS : Solosand (signa)
DC : .
INSCRIT LE : 31/08/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21186-eulalia-papadopoulos-fallait-pas-commencer-a-etre-vieux http://www.30yearsstillyoung.com/t21202-eulalia-papadopoulos-to-see-the-land-of-all

MessageSujet: Re: sigh on a hurricane ; pv. carter fawkes   Lun 17 Sep 2018 - 1:56


sigh on a hurricane


eulalia papadopoulos + carter fawkes
musique

Temporairement, tu comptes repartir bientôt ? Je vis ici depuis un peu plus d’un an maintenant et je ne compte pas repartir. C’est vrai ! Je suis tellement contente de te retrouver !

Lalia remarqua un instant la voix étrange de Carter – elle parlait du nez. Sans doute un rhume, ou quelque chose du genre. Pourtant, elle la regarda et sourit simplement.

Je… ne pense pas être à ma place ici. Je n’ai pas vraiment eu le choix à vrai dire, souffla-t-elle avec un air gêné. Mais qui sait de quoi est fait l’avenir.

Elle eut un rire gêné – elle ne voulait pas avouer à Carter qu’elle ne pensait être à sa place nulle part, ni même qu’elle ne voulait qu’une chose, et c’était revenir en arrière. C’était comme si aucune perspective de bonheur ne pouvait apparaître, ni même être envisagée pour elle. Elle préférait donc en dire le moins possible la concernant. Elle préférait parler de ses livres.
Eux étaient écrits. Il y avait un début, une fin. Le reste n’était qu’une blague, une vaste blague qui ne la faisait pas rire. Foutu monde. Foutue vie. Elle pesta en silence.

Carter lui expliqua alors qu’elle avait arrêté le droit pour se consacrer à la photographie – cela étonna Eulalia, qui haussa les sourcils et laissa un sourire amical s’étaler sur ses lèvres.

C’est vrai ?, s’étonna-t-elle. Ça c’était inattendu !, dit-elle dans un rire. Puis une fille… Oh, félicitations ! Comment elle s’appelle ? A quoi elle ressemble ? Je veux tout savoir !

Carter reprit alors pour lui demander ce qu’elle faisait ici – Eulalia soupira, jetant un coup d’œil exaspéré à son ordinateur. Foutu bouquin. Elle releva un regard fatigué, mais éclairé d’une profonde lueur amusée, vers son amie.

Mon éditrice m’a envoyée ici parce que je n’étais plus très… productive en terme d’écriture. Enfin, ni en rien d’ailleurs. J’ai déconné sur plusieurs points, et il fallait bien qu’on fasse quelque chose de moi, rigola-t-elle. Donc… Me voilà ! Jusqu’à ce que j’aie réussi à finir un roman qui convienne à ma bien-aimée éditrice.

Elle eut un sourire en coin, et quelques idées lui vinrent en tête – écrire une nouvelle histoire d’amour ? – non – recommencer une saga fantasy ? – non – peut-être un roman policier ? – l’idée ne l’emballait que moyennement. Elle releva alors un regard désespéré vers son amie, et soupira longuement.

Si tu as une idée de roman, je t’en prie dis-le moi. Je ne trouve rien, absolument rien, et Mary me fout la pression…, dit-elle avait un air faussement suppliant. Elle leva les yeux au ciel et rit franchement.
lumos maxima


i took a chance to build a world of mine;the one-way ticket for another life;and a beautiful rainbow;such a beautiful rainbow;i came to break the wall that rose around you;to see the land of all ⌂ solosand
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amour dure quatre ans
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-sept ans (14.02)
SURNOM : Généralement on l'appelle Cart'
STATUT : Mère célibataire. Elle n'est pas prête de se mettre en couple avant un moment, comme on dit vaut mieux être seule que mal accompagnée.
MÉTIER : Mère a temps plein et photographe à ses heures perdues. Elle est bénévole dans différentes associations.
LOGEMENT : #28 dans une petite maison à Toowong avec sa fille, Thaïs ainsi que sa soeur adoptive, Nova

POSTS : 3609 POINTS : 4380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Bisexuelle, elle a une préférence pour les hommes. ≈ Elle a une grande passion pour les tatouages, elle en possède sept et compte en refaire. Elle a aussi les oreilles piercés. ≈ Grande gueule, elle dit ce qu'elle pense sans le moindre filtre et peu facilement s'énerver. ≈ Nymphomane sur les bords, mais ne l'assume absolument pas. ≈ Elle est très amie avec l'alcool, surtout pour oublier sa peine et peut fumer comme un pompier. ≈ Garçon manqué sur les bords, elle hait les talons et n'en porte que très peu. ≈ Rancunière, elle ne pardonne jamais à 100%.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Starter #3 (☆) « Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'ils font partie d'une routine agréable, comme une chanson. »

Ellie (☆) « La nuit on n'dort pas, on danse, et quand on n'danse pas on pense. On cherche des réponses à toutes ces questions qu'on ne pose pas. »

Hadès (☆) « Ce ne sont pas des sentiments ; et ce n'est pas une amitié comme les autres, c'est encore plus fort. Tu es comme un frère, en fait. Oui, vraiment. C'est bizarre, mais c'est comme ça. T'es le frère que j'ai jamais eu... »

WendyChadnaNadiaColinHannahWrenDouglasFoxTelulahSophiaAndy #2EulaliaLeahItziar ≈ Paul


(18/∞)

RPs EN ATTENTE : Greta ≈ Katherine
RPs TERMINÉS : Abandonnés : MoiraSavannahHaleyDimitri #2

Terminés : Dimarter #1AndyIsaacDeanStarter #1Starter #2
PSEUDO : FRiENDS
AVATAR : Lucy Hale
CRÉDITS : FRiENDS (av) old money (sign)
DC : Une enfant qui possède une double identité
INSCRIT LE : 07/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19897-call-out-my-name-carter#779818 http://www.30yearsstillyoung.com/t19966-carter-that-s-just-the-way-i-am#783103 http://www.30yearsstillyoung.com/t20030-carter-fawkes#785592 http://www.30yearsstillyoung.com/t20029-carter-fawkes#785591

MessageSujet: Re: sigh on a hurricane ; pv. carter fawkes   Lun 17 Sep 2018 - 22:19



≈ ≈ ≈
{ sigh on a hurricane }
crédit/ tumblr ✰ w/ Eulalia

La jeune maman ne préférait pas relever comme quoi la brune en face d’elle n’était pas à sa place. Elle avait un peu l’impression qu’elle irait vers un chemin très compliqué et elle ne voulait pas que la jeune femme se sente mal à l’aise ou quelque chose dans le genre. « Je peux te faire découvrir la ville si t’en as envie. » Après tout, la photographe connaissait très bien la ville maintenant puis peut-être que ça permettra à l’écrivaine de se sentir un peu mieux ici. Carter n’avait pas envie qu’elle déprime ici, il en était hors de question parce que déjà elle haïssait voir ses proches mal puis parce qu’un sourire s’était beaucoup mieux que la dépression. Elle connaissait très bien ça, elle ne voulait pas voir ses proches tomber aussi bas qu’elle. Puis elle parlait d’elle, ce n’était pas son genre, mais la brune avait ratée pas mal d’épisode dans sa vie. La jeune femme avait arrêtée le droit, elle avait fait une croix sur ce domaine pour se lancer dans la photographie, un petit hommage à son cousin qui lui manquait de plus en plus. Ce qui était parfait pour elle, elle avait beaucoup plus de liberté, elle pouvait faire ce qu’elle avait envie, elle n’avait pas de patron sur le dos. « Ouais.. Je ne me voyais pas faire ce métier toute ma vie, je suis libre de faire ce que je veux maintenant, c’est juste… plaisant. » Coinçant son téléphone entre ses mains, elle le déverrouilla pour montrer une photo de sa fille, elles se ressemblaient. Il n’y avait aucun doute, elle était bien sa fille et en était plus que fière. Ce petit bout rendait sa vie plus joyeuse, plus merveilleuse. « Thaïs, elle a un an et demi. Je l’élève toute seule, mais mon père biologique est assez présent pour moi comme il est venu me rejoindre dans la ville. Puis c’est un amour… Je.. Je peux pas expliquer, elle me rend juste heureuse. » Phrase typique d’une maman, elle était le parfait cliché de la maman poule, mais elle assumait. Sans sa fille, sa vie ne serait sûrement pas comme ça, elle ne serait sûrement plus vivante. Il fallait être honnête. « Tu ne penses pas que tu as besoin juste d’une… petite pause ? Juste vivre, t’amuser. Peut-être qu’ensuite tout te viendra naturellement. Je pense pas que te mettre la pression soit la meilleure idée du siècle… »


« Et puis t’es là, à dire aux autres que la vie est belle et qu’elle doit continuer, que leurs problèmes ne sont que temporaires et qu’ils doivent se battre. Mais la première à vouloir crever, c’est bien toi quand tu rentres chez toi toute seule le soir. »


:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: sigh on a hurricane ; pv. carter fawkes   


Revenir en haut Aller en bas
 

sigh on a hurricane ; pv. carter fawkes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: brunswick street mall
-