AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le coeur meurtri
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (26.07.1989)
SURNOM : Nath, Nathou
STATUT : célibataire
MÉTIER : A commencé les études d'architecte à la rentré et adore ça
LOGEMENT : A toowong, en colocation avec Itziar et Paul

POSTS : 5167 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Originaire de Cambridge (U.K) il a débarqué à Brisbane il y a 1 ans exactement • Paraplégique depuis 3 ans, mais totalement indépendant, il a quitté sa ville natale pour se prouver à lui-même qu'il était capable de se débrouiller seul • Son père est mort dans l'incendie qui est à l'origine de son handicap, il a fait une tentative de suicide l'année dernière • Naïf mais adorable, un peu trop gentil, Nathan a beaucoup de mal à faire confiance à quelqu'un. La seule personne a qui il fait aveuglement confiance c'est Myrddin • sa plsu grande peur: l'abandon. Ce qui est à l'origine de bien de problè
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Hartter #3
Wren
Andreï
Itziar #2




PSEUDO : sundae
AVATAR : Logan Lerman
CRÉDITS : Avatar @heart attack ; Gif trouvé sur rebloggy ; Sign @Lizzou
DC : Thomas & Clément
INSCRIT LE : 29/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2409-nathan-you-have-the-emotional-range-of-a-teaspoon http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t4202-nathan-potter

MessageSujet: You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar   Jeu 4 Oct 2018 - 11:33


Allongé sur le canapé, dos calé avec un coussin et tête reposant sur un oreiller, les yeux fermés j'essaie de me concentrer sur ma respiration ou autre chose que ma jambe gauche qui me fait horriblement mal depuis quelques jours. C'est arrivé la nuit qui a suivi la soirée un peu trop alcoolisée pendant laquelle je me suis retrouvé à essayer de draguer l'homme le plus hétérosexuel de la terre. Je ne sais pas si mon corps se rebelle contre le taux d'alcoolémie qui était un peu trop élevé ou contre le stress morale auquel je l'ai exposé en parlant à Wren, mais dans tous les cas ça fait cinq ou six jours que je souffre réellement. Les douleurs articulaires et musculaires se sont assez rapidement propagées dans mon dos, crispant les muscles qui réveille les vielles paralysies. Et évidement, ce sont mes jambes qui on en prit un coup. Autant la droite reste assez mobile et relativement forte, autant la gauche a nettement perdue en sensibilité et force. A tel point que je n'ai pas seulement été obligé de ressortir mon attelle mais aussi une canne. Et c'est sans doute la honte de me montrer dans cet état qui me fait rester chez moi depuis presque une semaine, refusant toute proposition de sortie que ce soit d'Itziar ou Paul. D'ailleurs, face à eux, j'essaie de garder une humeur égale, marrante. Je ne montre pas le mal qui m'abrite actuellement. D'ailleurs je me débrouille comme je peux pour ne pas montrer mon handicap quand nous sommes tous ensemble.

Mais aujourd'hui c'est pire que tout. Peut-être est-ce mon corps qui me dit qu'il faut que j'arrête de jouer au con et que j'assume le fait que ça ne va pas. Si je reste allongé toute la journée c'est clair que ça ne va pas aller, la fonte musculaire étant bien plus élevée et rapide chez moi que chez quelqu'un d'autre. Et je ne me suis pas battu pendant presque 2 ans pour tout perdre en une semaine ! Alors, prenant une profonde inspiration, je me redresse tant bien que mal et m'assoie au bord du canapé. Posant mes pieds au sol, je souffle doucement, laissant passer une crampe qui tord mon pied gauche dans tous les sens puis me lève. J'attrape la canne posée à mes côtés et, m'appuyant dessus, me dirige vers la cuisine où je décide de me faire un café.

C'est en retournant vers le salon que je me rends compte de ma bêtise : celle d'avoir eu le flemme de remettre mon atèle. Pensant que ces quelques mètres ne seront pas grave, je me suis dit que je n'aurais pas besoin d'avoir un genou et une cheville stable. Grand mal m'en a prit lorsque ma pointe de pied se bloque dans le parquet, me faisant trébucher. Alors que la tasse s'éclate sur le sol, répandant tout son contenu sur le bois, je tombe lourdement à genoux, ayant tout juste le temps de me rattraper avec mes mains. Mais, comme un malheur n'arrive jamais seul, c'est par reflex que ma main se pose dans le verre éclater, me coupant bien comme il faut la paume de main. Grimaçant, jurant et m'énervant, je me redresse et remarque que le sang est déjà entrain de couler sur le sol. Fermant les yeux, je ramène mes jambes vers l'avant et attrape ma main blessée avec l'autre, y exerçant une pression, espérant ainsi réguler l'hémorragie. Et tout en faisant cela, j'essaie de garder mon esprit assez rationnel pour ne pas partir en panique et trouver une solution.


It's just another downpour
Sadness is my enemy, I fear time will age him gently. Walking by my side for all these years, seems that we've grown friendly. Happiness is beautiful to see. Won't you box it up for me?


:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Serveuse dans un bar
LOGEMENT : #732 Toowong avec Nathan, Wesley et Paul

POSTS : 4214 POINTS : 1320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis un peu plus d'un an - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Blaze - Easy²#2 (Zombie) - Wendy - Carter - Levi - Nathan#2 - Leah - Michael (Ghosts) - Dimension fantôme - Archie#2 - Paul#2
RPs EN ATTENTE : Clara#3 - Andy#4 - Elora#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : moi même
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

MessageSujet: Re: You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar   Dim 7 Oct 2018 - 23:25


Itziar s'était enfermée dans sa chambre ce soir en rentrant des cours. Ce n'était pas son habitude. Au contraire, elle était plutôt du genre à laisser sa porte grande ouverte la plupart du temps. Elle trouvait ça plus convivial. D'ailleurs quand elle y réfléchissait un peu, ça la surprenait d'apprécier la convivialité qui allait de pair avec la vie en colocation. Elle qui était fille unique et n'avait jamais eu à partager son espace de vie avec qui que ce soit. C'était peut-être pour ça aussi qu'elle ne fermait jamais sa porte. Vivre seule avec ses parents, ça voulait dire ne pas avoir à fermer sa porte. Personne ne venait l'embêter et donc elle n'avait pas de raison de vouloir se cloitrer entre quatre murs. Ici, à la coloc' elle avait vite pris la même habitude. Elle ne fermait sa porte que pour dormir en général ou quand elle voulait vraiment être seule. En l'occurence, ce soir elle était rentrée avec une tonne de travail à faire pour les prochains jours et elle comme c'était son seul jour de repos de la semaine au bar, il fallait qu'elle s'avance un maximum. Elle n'aurait pas été contre le fait que quelqu'un vienne la déranger, mais elle savait que ce n'était pas raisonnable, que quand elle se retrouvait avec autant de travail, il fallait qu'elle s'avance. Qu'elle en ait envie ou pas. C'était donc ce qu'elle avait fait ce soir, dès qu'elle était rentrée des cours, elle s'était préparée un repas qu'elle avait avalé en moins de deux et elle était allée s'enfermer dans sa chambre pour travailler. Il n'y avait que Nathan à la maison ce soir, Itziar l'avait vu en rentrant, tranquillement installé dans le salon. Il lui avait fallu toute la volonté du monde pour ne pas laisser tomber ses cours et aller passer du temps dans avec lui dans le canapé. Ils auraient pu se regarder un film comme la dernière fois en discutant de tout et de rien. Ce n'était pas grand-chose, mais c'était toujours plus passionnant pour elle que ce qu'elle était en train de faire.

Elle était en train de plancher sur son cours de fiscalité quand elle entendit un bruit sourd venir du salon. Ou du moins, elle ne savait pas trop si ça venait du salon ou de la cuisine, mais elle avait en revanche, bien entendu le bruit de verre se brisant sur le sol. "NATHAAANN ?!!!" Crie t-elle en se levant de sa chaise pour se diriger vers le salon. Elle sait que Nathan est un adulte et qu'il sait très certainement se débrouiller quand il casse quelque-chose, mais c'est plus fort qu'elle. Elle ne peut pas s'empêcher d'aller voir si tout va bien pour le jeune homme. "Nathan ? Ca va ?" lance t-elle du couloir, se dirigeant en direction du salon attendant une quelconque réponse du jeune homme. Ce qu'elle voit en arrivant dans le salon cependant, n'est pas vraiment ce qu'elle aurait voulu voir. Elle aurait aimé voir Nathan en train de ramasser ce qu'il avait fait tombé, chose tout à fait normal que tout le monde fait quand il a cassé quelque chose. A la place, elle se retrouve confronté à ce qui se rapproche d'un cauchemar pour elle. Le sang. Le sang, c'est la première chose qu'elle remarque quand elle rentre dans le salon et elle respire profondément pour garder son calme et ne pas tourner de l'oeil. Elle ne se considère pas spécialement comme une chochotte, mais le sang fait vraiment partie des choses qu'elle a extrêmement de mal à supporter. Cependant, ce n'est pas le moment de faire un malaise puisque Nathan est assis par terre, la main en sang et étant la seule présente dans la maison avec lui, elle va devoir l'aider. "Je reviens." Dit elle sans donner plus d'explications au jeune homme avant de courir vers la salle de bain. Elle ouvre l'armoire à pharmacie avant de la refermer, ne trouvant pas ce qu'elle recherche. En soi, elle ne sait pas ce qu'elle cherche et se décide donc d'attraper une serviette de bain propre avant de retourner dans le salon. "Ok montre moi." dit elle au jeune homme, s'installant à côté de lui en faisant attention de ne pas se couper avec les morceaux de verres. Elle prend la main du jeune homme et vient poser la serviette d'une main tremblante sur sa coupure avant de faire pression. "Tu crois que ça va suffire ou faut appeler une ambulance ?" Elle ne sait pas et là, elle donnerait tout pour que Paul soit dans sa chambre. "Tu sais quand Paul doit rentrer ?" C'est lui le médecin après tout. C'est son domaine.


so i’m a dreamer, a gazer
a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose -- but in the end, don’t we all?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
le coeur meurtri
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (26.07.1989)
SURNOM : Nath, Nathou
STATUT : célibataire
MÉTIER : A commencé les études d'architecte à la rentré et adore ça
LOGEMENT : A toowong, en colocation avec Itziar et Paul

POSTS : 5167 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Originaire de Cambridge (U.K) il a débarqué à Brisbane il y a 1 ans exactement • Paraplégique depuis 3 ans, mais totalement indépendant, il a quitté sa ville natale pour se prouver à lui-même qu'il était capable de se débrouiller seul • Son père est mort dans l'incendie qui est à l'origine de son handicap, il a fait une tentative de suicide l'année dernière • Naïf mais adorable, un peu trop gentil, Nathan a beaucoup de mal à faire confiance à quelqu'un. La seule personne a qui il fait aveuglement confiance c'est Myrddin • sa plsu grande peur: l'abandon. Ce qui est à l'origine de bien de problè
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Hartter #3
Wren
Andreï
Itziar #2




PSEUDO : sundae
AVATAR : Logan Lerman
CRÉDITS : Avatar @heart attack ; Gif trouvé sur rebloggy ; Sign @Lizzou
DC : Thomas & Clément
INSCRIT LE : 29/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2409-nathan-you-have-the-emotional-range-of-a-teaspoon http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t4202-nathan-potter

MessageSujet: Re: You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar   Lun 8 Oct 2018 - 13:06


La panique, voilà ce qui est sur entrain de me prendre aux tripes alors que je vois ma main ensanglantée et qu'une drôle de douleur se propage dans ma cheville gauche. Elle n'est pas vive, assez sourde même, mais c'est normal vu le manque de sensibilité de cette jambe. Toutefois, elle est assez présente pour ne pas être normale. Cependant, je n'ai pas le loisir de paniquer plus que j'entends des pas dans le couloir. Itziar. J'avais complètement oublié que ma colocataire était revenu il y a quelques minutes de ça. Grimaçant, je me redresse et suis sur le point de lui crier que tout va bien, lorsqu'elle débarque dans la cuisine. On se regarde quelques instants et je soupire doucement en voyant son air atterré, avant qu'elle ne fasse demi tour disant qu'elle revient. En attendant, je me redresse et essaie de ramener mes jambes comme je peux devant moi.

Très rapidement, la jeune femme revient avec une serviette et, s'agenouillant à côté de moi, attrape ma main et fait pression sur l'entaille. Je grimace, les traits de mon visage se tirant tout à coup et gémis légèrement entre mes dents serrés. S'efforçant de restée calme, elle me demande si je pense que ça va suffire où s'il ne faudrait pas plutôt appeler une ambulance. J'avoue que je n'ai aucune idée mais, bien que je déteste l'hôpital, j'ai l'impression qu'il va falloir qu'on n'aura pas le choix. Elle fini par demandé si je sais à quelle heure Paul reviendra et je secoue simplement la tête  «Au..aucune idée » parvenais-je à souffler  «Je crois qu'il est de garde ce soir et qu'il ne reviendra pas avant demain matin ... » continuais-je après avoir reprit un peu plus contenance. En gros il ne faut pas trop compter sur le médecin de la maison pour savoir si oui on non on devra appeler les urgences.  « Quel con ...quel idiot» m'insultais-je en détournant le regard, alors que les larmes commencent à couler sur mes joues sans que je ne puisse les retenir. Je les essuies avec une certaine rage, mais ça ne fait que les accentuer d'avantage.  « J'en ai marre putain» m'exclamais-je, la voix tremblotante.

Je prends plusieurs profondes inspirations, espérant ainsi contrôler mes états d'âme, avant de poser mon regard sur la serviette qui est déjà bien imbibé de sang  « Je ...je crois qu'on n'a pas le choix ...» soufflais-je faiblement. Alors qu'Itziar se lève pour aller chercher le téléphone, j'attrape ma jambe gauche pour la plier manuellement, de manière à pouvoir me lever plus facilement. Ma main saine se posant sur la chaise non loin de moi, je rassemble mes forces et , dans un effort qui me semble surhumain, je me met debout avant de me laisser tomber sur la chaise, remarquant que je n'ai clairement plus la force dans mes bras pour soulever mon corps.  « Désolé» dis-je à ma colocataire, alors que je me demande comment j'ai réussi à me débrouiller pendant tant d'années à me soulever rien qu'avec mes bras.  « Je vais me débrouiller maintenant» assurais-je d'une petite voix alors que la jeune femme revient après s'être assurée que les urgences allaient arriver rapidement.


It's just another downpour
Sadness is my enemy, I fear time will age him gently. Walking by my side for all these years, seems that we've grown friendly. Happiness is beautiful to see. Won't you box it up for me?


:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Serveuse dans un bar
LOGEMENT : #732 Toowong avec Nathan, Wesley et Paul

POSTS : 4214 POINTS : 1320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis un peu plus d'un an - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Blaze - Easy²#2 (Zombie) - Wendy - Carter - Levi - Nathan#2 - Leah - Michael (Ghosts) - Dimension fantôme - Archie#2 - Paul#2
RPs EN ATTENTE : Clara#3 - Andy#4 - Elora#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : moi même
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

MessageSujet: Re: You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar   Ven 12 Oct 2018 - 23:09



Elle fait de son mieux. Elle n'a aucune compétence, que ce soit en médecine ou en premiers secours, donc elle fait de son mieux. Elle ne sait pas trop sur le moment s'il faut appeler une ambulance. Si la coupure n'est pas trop profonde, ça devrait pouvoir se soigner sans faire un tour aux urgences, en revanche, si elle nécessite des points de sutures, il va falloir appeler quelqu'un pour venir les chercher. Si seulement Paul était là, il aurait pu jeter un oeil à la blessure et aurait tout de suite su quoi faire. Malheureusement, comme l'informait Nathan, il était de garde et donc n'était pas près de rentrer à la maison. "C'est bien ce qu'il me semblait." lui répond-elle. Elle avait croisé le jeune homme rapidement ce matin et il lui avait effectivement parlé d'une garde. Itziar, dans sa course pour arriver à l'heure en cours, n'avait pas tellement compris quand était cette fameuse garde, mais tout s'expliquait. C'était pour aujourd'hui. Les accidents de ce genre arrivaient toujours quand le médecin n'était pas là, c'était sûrement scientifiquement prouvé.

Un pincement au coeur, voilà ce qu'elle ressent quand Nathan se traite lui-même d'idiot et de con. "Dis pas ça." Lui dit elle immédiatement. "Ca arrive à tout le monde de se faire mal." Et elle le pensait sincèrement. Lui ou un autre, ça arrivait de se casser la figure alors qu'on a quelque chose en verre dans la main. Dans une chute, on ne peut pas vraiment choisir comment on tombe, ni où. A moins d'être un chat ou un cascadeur professionnel. En l'occurence, Nathan n'était ni l'un, ni l'autre. Il n'aurait donc pas pu y faire grand-chose et s'en vouloir ne servait absolument à rien. Ca lui faisait clairement mal au coeur de le voir dans cet état. "Ca va aller, t'en fais pas." Lui dit elle pour le rassurer d'une manière ou d'une autre, venant en même lui déposer un baiser sur le haut du crâne, lui massant doucement la nuque avec sa main libre. Elle ne sait pas trop si ça va aller, mais elle sait qu'il ne va pas non plus se vider de son sang sur le sol du salon et que donc, finalement, une fois que sa main ne saignera plus, il y aura déjà un soucis en moins. Enfin, si sa main veut bien arrêter de saigner, car en jetant un oeil à la serviette, Itziar est bien obligée de se rendre à l'évidence. D'ailleurs Nathan aussi s'en rend compte. Ils ne vont pas pouvoir régler ce soucis ici tous les deux, Nathan a sûrement besoin de quelques points pour refermer sa plaie. "J'crois qu'on a pas le choix non plus." acquiesce t-elle avant de continuer. "Fais pression à ma place, faut que j'aille chercher mon téléphone dans ma chambre." Elle attend qu'il vienne mettre sa main à la place de la sienne. "Appuis bien." Prend-elle la peine d'ajouter avant de se lever et de se diriger d'un pas rapide vers sa chambre et de composer le numéro d'urgence une fois son téléphone en main. Ayant récupéré une serviette propre dans la salle de bain, elle retourne ensuite rapidement dans le salon, où Nathan a réussi à se hisser sur une des chaises. "Désolé pour ?" lui demande t-elle, pas vraiment sûre de savoir pourquoi il a besoin de s'excuser. Ce n'était pas comme s'il s'était consciemment blessé pour la faire chier. "Et tu vas pas te débrouiller, je viens avec toi à l'hôpital, tu crois quoi ?" qu'elle allait le laisser tout seul ? Certainement pas. Elle tenait beaucoup trop à lui pour le laisser seul comme ça à ce moment-là. "L'ambulance devrait arriver d'ici une dizaine de minutes." L'informe t-elle en faisant la moue, avant de prendre son bras pour regarder sa main. "C'pas très joli." lance t-elle avant de poser la serviette propre sur la blessure et de continuer de comprimer. "Comment t'as fait ton compte ?" lui demande t-elle, ayant un peu de mal à comprendre sur quoi il aurait bien pu trébucher.


so i’m a dreamer, a gazer
a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose -- but in the end, don’t we all?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
le coeur meurtri
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (26.07.1989)
SURNOM : Nath, Nathou
STATUT : célibataire
MÉTIER : A commencé les études d'architecte à la rentré et adore ça
LOGEMENT : A toowong, en colocation avec Itziar et Paul

POSTS : 5167 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Originaire de Cambridge (U.K) il a débarqué à Brisbane il y a 1 ans exactement • Paraplégique depuis 3 ans, mais totalement indépendant, il a quitté sa ville natale pour se prouver à lui-même qu'il était capable de se débrouiller seul • Son père est mort dans l'incendie qui est à l'origine de son handicap, il a fait une tentative de suicide l'année dernière • Naïf mais adorable, un peu trop gentil, Nathan a beaucoup de mal à faire confiance à quelqu'un. La seule personne a qui il fait aveuglement confiance c'est Myrddin • sa plsu grande peur: l'abandon. Ce qui est à l'origine de bien de problè
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Hartter #3
Wren
Andreï
Itziar #2




PSEUDO : sundae
AVATAR : Logan Lerman
CRÉDITS : Avatar @heart attack ; Gif trouvé sur rebloggy ; Sign @Lizzou
DC : Thomas & Clément
INSCRIT LE : 29/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2409-nathan-you-have-the-emotional-range-of-a-teaspoon http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t4202-nathan-potter

MessageSujet: Re: You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar   Lun 15 Oct 2018 - 21:01


Oui, bien sur que tomber arrive à tout le monde. Et en vrai je ne m’énerve pas parce que je suis tombé et que le destin a voulut que je me rattrape dans les morceaux de verres, mais bel et bien parce que j’ai rien fait pour ne pas tomber. Si déjà j’avais écouté mon corps je ne serais sans doute pas retourné dans le salon et aurait bu mon café dans la cuisine. Ou alors j’aurais mit mon attelle, ça m’aurait sans doute évité cette gamelle. Mais voilà, je suis là, assis devant Itziar et je n’ai rien d’autre à faire que de m’engueuler et m’insulter copieusement. Me caressant les cheveux, elle fini tout de même par me rassurer puis se lève pour aller chercher son portable dans sa chambre, m’intimant de rester là à appliquer la serviette sur ma main. J’attends qu’elle soit parti avant de me hisser tant bien que mal sur la chaise la plus proche de moi et regrette sincèrement que Paul n’ait pas sa journée de libre aujourd’hui.

Ma colocataire revient assez rapidement avec son portable et une autre serviette et m’informe que l’ambulance ne devrait pas tarder à arriver. Balançant la serviette gorgée de sang, elle place l’autre sur ma main et m’interroge du regard lorsque je m’excuse. Pourquoi m’excusais-je ? Pour lui causer des emmerdes alors qu’elle a clairement mieux à faire que moi ? Je soupire et secoue doucement la tête en haussant les épaules, assurant que je vais m’en sortir. Mais encore une fois, Itziar me dit qu’elle ne va pas m’abandonner à mon propre sort et qu’elle m’accompagnera à l’hôpital. Je lève mon regard sur elle et lui adresse un faible sourire qui disparaît lorsqu’elle me demande ce que j’ai fait.

«J’ai trébuché sur mes pieds. Littéralement » expliquais-je en baissant le regard sur mes jambes « je …ce …ça fait quelques jours que ma jambe gauche se rappelle à moi» dis-je en me passant ma main non blessée sur la cuisse. « J’ai plus de force, elle me soutient à peine et la droite n’est pas en meilleure forme non plus » je déglutis doucement en détournant mon regard de ma canne qui est toujours à l’endroit où je l’ai lâchée avant «J’tiens plus debout Itziar et ça me fait flipper » avouais-je finalement dans un souffle, ravalant avec difficulté la panique étouffante qui m’enserre la gorge. Bien sûr que ma colocataire ne pourra pas rester avec ces quelques minces informations, bien sûr que j’en ais trop dit et bien sûr qu’elle saura la vérité ce soir. Mais pour l’instant c’est tout ce que je parviens à lui dire sans partir en crise de larmes ou d’angoisse.


It's just another downpour
Sadness is my enemy, I fear time will age him gently. Walking by my side for all these years, seems that we've grown friendly. Happiness is beautiful to see. Won't you box it up for me?


:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Serveuse dans un bar
LOGEMENT : #732 Toowong avec Nathan, Wesley et Paul

POSTS : 4214 POINTS : 1320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis un peu plus d'un an - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Blaze - Easy²#2 (Zombie) - Wendy - Carter - Levi - Nathan#2 - Leah - Michael (Ghosts) - Dimension fantôme - Archie#2 - Paul#2
RPs EN ATTENTE : Clara#3 - Andy#4 - Elora#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : moi même
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

MessageSujet: Re: You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar   Ven 19 Oct 2018 - 22:46


Elle a appelé les secours et elle est revenue directement voir Nathan. Hors de question qu'elle le laisse se débrouiller tout seul. C'était impensable pour elle. Ca ne lui avait même pas traversé l'esprit qu'une fois l'ambulance en chemin, il allait bientôt être entre de bonnes mains et il n'aurait donc plus besoin d'elle. Non pas qu'il ait réellement eu besoin d'elle jusqu'à présent. Elle était là au bon endroit au bon moment. Si elle n'avait pas été là, il se serait sans doute débrouillé seul comme un grand. Ce n'était pas pour autant qu'elle allait le laisser seul. Ce n'était pas n'importe qui, c'était Nathan et c'était le minimum qu'elle puisse faire pour lui. Elle lui demande comment il s'est débrouillé. Elle sait qu'il a eu des soucis de santé par le passé, qu'il était en fauteuil pendant un long moment, mais qu'il avait fini par retrouver l'usage de ses jambes. Elle ne l'avait jamais vu en difficulté jusqu'à maintenant et donc cette chute lui semblait réellement sortie de nulle part. Il lui explique que sa jambe lui fait défaut. Qu'il n'a plus de force dans les jambes et surtout que ça le fait flipper. Ca, à la limite, il n'avait même pas besoin de le préciser, Itziar pouvait parfaitement entendre la détresse dans sa voix et elle se trouvait mine de rien bien démunie face à tout ça. Elle n'était pas médecin. Elle n'avait jamais ressenti de sensation comme celles-ci. Elle ne pouvait pas réellement le comprendre. Elle ne savait donc pas vraiment quoi dire pour l'aider. Le pauvre, se disait elle, il aurait vraiment mieux fait de se retrouver seul avec Paul, plutôt qu'avec elle. Paul aurait su quoi faire, quoi dire, il aurait eu une explication scientifique pour tenter de rassurer le jeune homme. Elle, elle n'en avait tout simplement pas. "C'est la première fois que ça te fait ça ?" lui demande t-elle ensuite. Elle ne sait pas trop quoi dire d'autre. Elle se dit qu'elle n'a qu'à dire la première chose qui lui passe par la tête et qu'elle tachera d'aviser par la suite. "Du moins depuis que tu remarches ?" Oui elle préfère préciser histoire d'éviter un petit quiproquo. Elle se doute bien que quand il était encore en fauteuil roulant, il ne devait pas avoir énormément de force dans les jambes. Après tout, il n'aurait pas été en fauteuil si la situation avait été différente. "T'en a parlé à quelqu'un ?" oui, encore une question, parce que ça l'inquiète malgré tout et quand elle s'inquiète, elle a besoin de bien comprendre ce qu'il se passe et donc, elle pose des questions. L'un ne va pas sans l'autre avec la jeune espagnole. "J'veux pas te sermonner, car c'est clairement pas à moi de le faire, mais faut pas prendre ça à la légère, hein." lui dit elle ensuite. Ce qu'elle veut dire par là c'est qu'il ne faut pas qu'il se dise que ça va passer comme c'est venu. Pas avec son passé. Il vaut mieux prévenir que guérir et ça n'a jamais été aussi vrai qu'à ce moment-là. "Vaut mieux enquiquiner son médecin, ou Paul, pour pas grand-chose, plutôt que d'attendre que la situation empire trop." On n'était jamais trop prudent avec sa santé et elle savait aussi qu'elle n'était pas forcément un exemple dans ce domaine, puisqu'elle était effectivement du genre à attendre que ça passe. Il y avait cependant des situations qui nécessitaient de ne pas laisser trainer.

Ils n'habitaient vraiment pas loin de l'hôpital Saint Vincent. De ce fait, il ne fallu qu'une dizaine de minutes à l'ambulance pour arriver devant chez eux. Quand la sonnette se fait entendre, Itziar s'empresse d'aller ouvrir la porte avant de conduire les quelques ambulanciers présents jusqu'au salon, afin qu'ils puissent faire une rapide auscultation du jeune homme avant de décider si oui ou non ils devaient le conduire à l'hôpital ou s'ils pouvaient lui apporter des soins sur place. "Minimise pas la situation hein." Lance t-elle au jeune homme. Ne voulant pas le voir dire qu'il va bien, pour faire bonne figure, quand clairement, ce n'est pas vraiment le cas.


so i’m a dreamer, a gazer
a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose -- but in the end, don’t we all?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
le coeur meurtri
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (26.07.1989)
SURNOM : Nath, Nathou
STATUT : célibataire
MÉTIER : A commencé les études d'architecte à la rentré et adore ça
LOGEMENT : A toowong, en colocation avec Itziar et Paul

POSTS : 5167 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Originaire de Cambridge (U.K) il a débarqué à Brisbane il y a 1 ans exactement • Paraplégique depuis 3 ans, mais totalement indépendant, il a quitté sa ville natale pour se prouver à lui-même qu'il était capable de se débrouiller seul • Son père est mort dans l'incendie qui est à l'origine de son handicap, il a fait une tentative de suicide l'année dernière • Naïf mais adorable, un peu trop gentil, Nathan a beaucoup de mal à faire confiance à quelqu'un. La seule personne a qui il fait aveuglement confiance c'est Myrddin • sa plsu grande peur: l'abandon. Ce qui est à l'origine de bien de problè
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Hartter #3
Wren
Andreï
Itziar #2




PSEUDO : sundae
AVATAR : Logan Lerman
CRÉDITS : Avatar @heart attack ; Gif trouvé sur rebloggy ; Sign @Lizzou
DC : Thomas & Clément
INSCRIT LE : 29/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2409-nathan-you-have-the-emotional-range-of-a-teaspoon http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t4202-nathan-potter

MessageSujet: Re: You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar   Dim 21 Oct 2018 - 16:55


Si c'est la première fois que ça m'arrive ? Malheureusement, non. Ces dernières années ont été rythmées par des hauts et des bas et à chaque fois j'ai flippé de ne jamais revenir à la forme physique que j'avais quitté. Mais ça fait plusieurs mois que ça ne m'était plus arrivé, à tel point que j'avais réellement pensé que tout ça c'était fini, que tout irais mieux et que je ne serais plus jamais obligé de vivre l'enfer de ces coups bas. Mais il faut croire que non. Il aura suffit d'une exagération, de pousser mon corps une fois un peu trop loin pour finir par retomber dans un trou où la forme physique n'est plus là. Et quelque chose me dit que c'est fini, que cette fois-ci je ne m'en sortirais plus. Même les mots rassurant d'Itziar ne m'aident pas à me calmer, pourtant elle devrait avoir raison, non ?

Je soupire doucement et déglutis en secouant la tête  «Non c'est pas la première fois. Mais ça fait longtemps que ça ne m'était plus arrivé ... » soufflais-je  «Et je n'en ai parlé à personne, du moins pas cette fois-ci » je pince les lèvres et hausse les épaules alors que je baisse le regard lorsqu'Itziar me dit de ne pas prendre ça à la légère et que de plutôt en parler à un médecin, ou à Paul. Fermant les yeux, je secoue la tête  « Je veux pas en parler à Paul» murmurrais-je  « Enfin je … c'est pas que je veux pas, je...je me sens juste pas de le lui dire» je déglutis, alors que ma main non blessée se referme sur mon pantalon  « Pas tout de suite en tout cas...» reprenais-je, ne voulant sans doute pas qu'Itziar ne pense que je ne fasse pas confiance à notre colocataire.

Je laisse ensuite la jeune espagnole partir vers la porte et revenir avec les secours. Lorsque ma colocataire m'intime ne me pas minimiser la situation, je laisse un mince sourire s'afficher furtivement sur mon visage, alors que je laisse le médecin examiner ma blessure à la main. Lorsqu'il décide de me faire un bandage de fortune histoire de stopper hémorragie mais qu'ils ne pourront contrôler le tout qu'avec trois ou quatre points de sutures et qu'ils me demandent de les suivre jusqu'à l'ambulance, je décide de tout avouer. Sans pour autant rentrer trop dans les détails, je leur explique pourquoi je ne peux pas marcher correctement. Avec un sourire bienveillant, un des ambulanciers, donne son sac à dos à son collègues puis s'avance vers moi et sans donner l'impression de faire un effort particulier, me soulève pour tout simplement me porter. M'accrochant à son cou je me dis que de toute manière quitte à perdre le peu d'amour propre qui me reste, autant le faire dans les bras d'un bel homme. Une fois installé sur la civière, je remarque que mon amie n'a pas quitter mes côtés et se retrouve avec moi dans la camionnette. Je lui offre un sourire reconnaissant et silencieux, avant de fermer les yeux et essayer de me détendre un peu.

Arrivé à l'hôpital je suis parqué un box et me laisse faire tout simplement. Je garde les yeux fermés et le visage détourné lorsque le médecin s'occupe de ma coupure, serrant les dents lorsqu'il désinfecte et essaie de ne pas défaillir lorsque l'aiguille transperce la peau de ma main. Je ne les rouvre que lorsque je l'entend parler d'un transfert en neurochirurgie et ne peux même pas protester que mon lit est déplacé. Je lance un coup d'oeil paniqué à Itziar qui n'a toujours pas décidé de quitter mes côtés jusqu'à ce que je rejoigne une chambre où je suis laissé sans aucune explications de plus.  « Tu … t'as compris ce qui se passe là ? Je rêve pas, ils n'ont rien dit, pas vrai ?»


It's just another downpour
Sadness is my enemy, I fear time will age him gently. Walking by my side for all these years, seems that we've grown friendly. Happiness is beautiful to see. Won't you box it up for me?


:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Paulo, apparemment !
STATUT : Au fond du gouffre.
MÉTIER : Je débute mon clinicat en Neurochirurgie.
LOGEMENT : Toowong, avec Nathan et Itziar

POSTS : 471 POINTS : 655

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Je suis asperger.- J'aime les cerveaux humains de façon déraisonnable, j'en ai des photos accrochées aux murs de ma chambre.-J'ai un cheval.-Je suis neurochirurgien.-Je suis accro aux jeux vidéos.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
Phoebe
Sybille
Sohan
Andrew
Aiden (ghost)
TC Dimension Fantôme
Tess #2
Carter #3
Stephen
Nathan & Itziar
Allan#2
Itziar#2
Elyos
[15/10]

RPs EN ATTENTE : •Gabriel
•Myrddin
•Ambroise
•Elwyn
•Seymour
•Chadna #2

RPs TERMINÉS : Clément
Hadès
Hadès #2
Hadès #3
Carter
Hadès #4
Chadna
Clément #2
Tess
Carter #2(abandonné)
Clément #3
Clément #4
Allan
Clément #5
Itziar
PSEUDO : Aleksie
AVATAR : Bradley James
DC : Michael Zorander
INSCRIT LE : 29/08/2018

MessageSujet: Re: You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar   Lun 22 Oct 2018 - 19:14



Voilà déjà cinq heures que j'avais pris ma garde à l'hôpital, et celle-ci durerait toute la nuit. Les yeux plongés dans ce que je faisais, à savoir suturer proprement le sommet du crâne d'un patient que je venais de finir d'opérer, du sang plein la blouse, j'entendis mon biper sonner. Il était comme toujours accroché à mon pantalon bleu marine, cette tenu de chirurgien que je chérissais tant. Je levai les yeux vers Lucas, mon inter,e qui se tenait à ma droite.
« Tu peux regarder s'il-te-plait?» Le jeune homme attrapa le biper, ce qui me fit frissonner désagréablement parce qu'évidemment au passage, il m'avait touché.
« Un patient pour un scan crâne et peut-être ECG suite à une chute dans sa cuisine.» Je ne répondis qu'en soulevant légèrement le menton pour acquiescer, ce n'était pas d'une urgence vitale, je pouvais donc finir ça. Quelques minutes après, je tendis mes instruments à l'infirmière de bloc et m'écartai du patient en donnant mes instructions.
« Vous l'installez en soins intensifs, et vous me bipez s'il engage à nouveau.» Je retirai mes gants et les jetai à la poubelle, suivi de près par mon interne, tandis que j'allai me laver consciencieusement les mains. Une fois chose faite, je me dirigeai au service de neurochir', où j'étais le seul titulaire présent pour la soirée/nuit. Une infirmière me confia donc le dossier du patient, et mon regard loucha rapidement sur le nom : Nathan Potter, à savoir l'un de mes deux colocataires pour lesquels j'avais une réelle affection. Je pris donc le temps de parcourir son dossier médical, et découvrit alors qu'il avait été invalide suite à un fracture lombaire qui s'était soldée par trois interventions. J'avais déjà constaté une faiblesse au niveau de sa jambe droite, mais toutes ces interventions me donnèrent l'impression qu'un camion venait littéralement de me rouler dessus. Je jetai un oeil à la partie psychiatrique de son dossier, et je pus y découvrir également une TS il y a deux ans résultant d'une dépression chronique. Je passai une main sur mon visage et refermai le dossier l'air subitement blême.
« Tout va bien?» m'interrogea Lucas. « Oui, mais j'ai besoin que tu ailles faire mes post-op.» L'interne fit la moue. « A cette heure-ci?» Je lui lançai un regard qui lui fit clairement comprendre que l'heure en question était tout sauf aux négociations. L'interne s'éloigna donc pour aller récupérer les dossiers des patients, et je me rendis donc jusqu'à la chambre où mes collègues des urgences avaient mit Nathan. Une fois à l'intérieur je refermai la porte derrière-moi, l'air impassible comme toujours, et je remarquai qu'Itziar était là elle aussi. Aussi, je leur adressai l'un de mes sourires timides et m'approchai du lit de Nathan, me saisissant en silence de sa main bandée pour soulever le tissu et observer la plaie.
Je grognai légèrement. « Ces urgentistes sont toujours trop pressés pour faire leurs points correctement.» Je déposai ensuite le dossier sur la petite table qui trônait à côté du lit et je me permis de m'asseoir au bord du lit, à côté de la jambe gauche de Nathan. Evidemment je ne m'étais permis une telle familiarité que parce qu'il s'agissait là de mes amis. « Comment tu es tombé?» Je plongeais mon regard dans celui de Nathan, dans le fond j'avais ma petite idée sur la question, mais s'il coopérait ça m'aiderait sans doute à approfondir mes recherches.
Je tournai ensuite mon regard vers Itziar, pour lui poser la même question de manière silencieuse, sait-on jamais qu'elle ait vu quelque chose.
J'aurais bien voulu faire une touche d'humour pour détendre l'atmosphère mais j'en étais bien incapable, alors je préférai me taire, et dans le fond je comptais sans doute sur Itziar avec son humour perpétuel pour détendre la situation et surtout la dédramatiser.




Aspie Boy, pour les intimes.Je suis la normalité et la différence. Je suis le silence interminable et le fou rire hystérique. Je suis le sang froid et les crises d'angoisse. Je suis l'atypique. Je suis la lune dans ce monde de soleils.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Serveuse dans un bar
LOGEMENT : #732 Toowong avec Nathan, Wesley et Paul

POSTS : 4214 POINTS : 1320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis un peu plus d'un an - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Blaze - Easy²#2 (Zombie) - Wendy - Carter - Levi - Nathan#2 - Leah - Michael (Ghosts) - Dimension fantôme - Archie#2 - Paul#2
RPs EN ATTENTE : Clara#3 - Andy#4 - Elora#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : moi même
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

MessageSujet: Re: You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar   Ven 26 Oct 2018 - 22:46



Ce n'était pas la première fois et il n'en avait parlé à personne cette fois-ci, mais que pouvait elle bien lui dire ? Après tout, c'était lui qui se gérait comme il l'entendait. Il était majeur et vacciné, c'était un homme pas un enfant et il faisait donc ce que bon lui semblait. Ce n'était pas à elle, sa colocataire de lui dire quoi faire. "Nathaaan ..." C'est la seule chose qui lui vient à l'esprit sur le moment. Son ton en dit long, mais c'est tout ce qu'elle s'accorde pour cette fois-ci. Surtout que vu la situation actuelle, ce n'est surement pas le moment de lui faire la morale. Il doit bien savoir qu'il a certainement un peu merdé pour le coup et elle n'allait pas en rajouter ne couche. Elle préférait plutôt elle la fille qui était là pour le soutenir. C'était un rôle qu'elle préférait à celui de la moralisatrice. Moralisatrice qui en plus, aurait parlé sans savoir, donc pas très crédible dans ce rôle-là. Elle ne pouvait pas non plus lui en vouloir de ne pas avoir parlé de ça avec Paul. Après tout, Paul n'était pas là depuis si longtemps et même s'il faisait bel et bien partie de la colocation à part entière, il était tout à fait compréhensible que Nathan ne veuille pas lui en parler tout de suite et sur ce coup-là, elle ne pouvait vraiment rien dire. "J'comprend." Lui dit elle. Ce n'était pas facile de parler de ses faiblesses, surtout quand elles rappelaient des souvenirs douloureux, même quand la personne en face était un médecin.

Lorsqu'elle étend la sonnette de la porte, elle est immédiatement soulagée d'un poids qu'elle n'avait même pas remarqué. Les secours sont là, tout va aller mieux. Nathan va vite se retrouver entre de bonnes mains et non entre les mains complètement novices de la jeune espagnole. Elle ne compte cependant pas le laisser seule, comme elle lui avait dit un peu plus tôt et c'est donc comme ça qu'elle se retrouve assise à l'arrière de l'ambulance. La blessure de Nathan bien que relativement superficielle nécessite quelques points de sutures qu'ils ne peuvent donc pas faire sur place. Elle est rassurée que Nathan ait eu le courage de parler de l'entièreté du problème. Après tout, quitte à faire un tour à l'hôpital, autant tout régler en même temps, histoire de ne pas se retrouver dans une situation comme celle-ci une fois de plus. Itziar avait donné une fois, elle n'était pas sûre qu'elle pourrait supporter la vue du sang une deuxième fois. Ca lui avait demandé bien trop d'efforts pour prendre sur elle. Ils les emmènent dans un box en attendant qu'un médecin vienne s'occuper du jeune homme. Itziar préfère ne pas regarder quand il se fait recoudre, même si elle a pu voir la coupure un peu plus tôt, maintenant que l'adrénaline due au stress est retombée, elle sait pertinemment que si elle jette ne serait-ce qu'un regard, elle va tourner de l'oeil. Elle estime que les médecins ont assez de travail pour ne pas en rajouter encore. Tout va ensuite très vite. Nathan n'a besoin que de trois ou quatre points de suture c'est donc très rapide, cependant le médecin mentionne ensuite un transfert en neurochirurgie, sans donner plus de détails. "Tu rêves pas. T'as déjà eu affaire à un neurochirurgien ? C'est peut-être pour ta jambe ?" C'est qui lui semblait le plus logique, mais elle ne savait pas réellement. Elle n'y connaissait rien et le médecin ne s'était pas montré très loquace ou rassurant. Ils se retrouvent donc là tous les deux à attendre de voir ce qu'il se passe. Pour Itziar, l'attente est certainement moins stressante que pour Nathan. Après tout, ce n'est pas son cas qui va être étudié, mais bien celui du jeune homme, pour elle, tout va bien, pourtant elle ne peut pas chasser ce petit sentiment d'inquiétude qui apparait très doucement.

Itziar ne savait pas si c'était le cas pour Nathan ou pas, mais elle, elle était soulagée de voir Paul passer la porte. Elle savait que c'était un bon médecin et qu'avec lui Nathan était entre de bonnes mains. Lui, il allait savoir quoi faire pour le jeune homme. "Tu peux pas mieux tomber." Ne peut elle s'empêcher de dire à Paul qui s'approche d'eux pour aller s'installer sur le lit juste à côté de la jambe de Nathan. "Ils font ce qu'ils peuvent, ils ont été sympas avec nous c'est déjà pas mal." Oui, ils avaient été on ne peut plus professionnels et même s'ils avaient des tonnes d'autres choses à faire, ils avaient pris le temps de bien s'occuper de Nathan et pour la jeune espagnole, c'était le plus important. Son regard croise d'ailleurs celui de Paul quand il questionne Nathan sur sa chute. Elle se contente de hausser les épaules. Elle ne peut pas expliquer mieux que Nathan, après tout c'est de lui qu'il s'agit, à par répéter ce qu'il lui avait dit, elle ne pourrait rien faire de plus. C'était à lui de raconter.


so i’m a dreamer, a gazer
a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose -- but in the end, don’t we all?


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar   


Revenir en haut Aller en bas
 

You can't understand what lays ahead if you don't understand the past • Itziar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-