AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Toujours vivant, toujours debout ! » Chadna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyte Savard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 58 ans.
SURNOM : Le grand type louche, ou hippie hargneux. Par un certain boxeur/plongeur. Oh, et puis grand oncle. Celui-là pour le coup ça me vient d'un rongeur australien.
STATUT : Veuf, divorcé & célibataire.
MÉTIER : Militant écologiste et cause animale… ou écoterroriste et dangereux criminel selon les points de vue. Membre fondateur de l'ALF, s'il faut s'identifier à une association.
LOGEMENT : Sans domicile fixe.

POSTS : 491 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Ancien militaire, souffre de PTSD. Découvre le véganisme et le militantisme écologique à travers son club de motards en Norvège. Accusé du meurtre de sa femme, séparé de sa fille en 1996. Ne pas l’avoir vue grandir est son plus grand regret. Idéaliste insatiable, Kyte est prêt à tuer et mourir pour la cause animale. Marginal et impulsif, ne respecte pas les lois et suit son propre code de l’honneur et de la justice. Ces années d’activisme sanglant et hors la loi l’ont rendu paranoïaque. Pour calmer son délire de persécution, il a des médocs qu’il n’aime pas trop prendre.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Alex » Chadna » Ambroise [2]


» WANTED DEAD OR ALIVE ft. Bloody Gaby & Deputy Winchester [1868]
» LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND ft. Bosie & Robin [1868]

▼ ▼ ▼


BLY » A marcher sous la pluie cinq minutes avec toi et regarder la vie tant qu'y en a. Te raconter la terre en te bouffant des yeux, te parler de ta mère un p'tit peu. Et sauter dans les flaques pour la faire râler, bousiller nos godasses et s'marrer.


JAIMIE » A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, regarder le soleil qui s'en va. Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fous, te dire que les méchants c'est pas nous. Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie et l'aimer même si le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants.


ROBIN » A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi et regarder les gens tant qu'il en a. Te parler du bon temps qu'est mort ou qui reviendra en serrant dans ma main tes petits doigts. Et entendre ton rire qui lézarde les murs et qui sait surtout guérir mes blessures.

RPs EN ATTENTE : Jaimie [5] & Gabriel » Bosie & Robin [1868] » Robin [70's] » Phoenix

Je ne prends que 5 RPs à la fois
PSEUDO : Whitefalls
AVATAR : Kim Coates
CRÉDITS : Avatar: schizophrenic » Sign: Okinnel » Gifs: tumblr
DC : Jaimie la louve et Aisling la paumée
INSCRIT LE : 05/06/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t9554-we-all-die-alone-he-shouted-as-he-passed-with-no-sense-of-regret-he-never-looked-back http://www.30yearsstillyoung.com/t9749-kyte-savard-if-you-don-t-live-for-something-you-ll-die-for-nothing

MessageSujet: Toujours vivant, toujours debout ! » Chadna   Dim 7 Oct - 21:39


Toujours vivant, rassurez-vous
Kyte & Chadna
Ce traître de vent souffle comme un beau diable ce soir-là et Kyte sent de loin l’averse qui va lui tomber sur la gueule. L’idée de passer la nuit sous son carton avec ses vieux os qui craquent et la flotte qui glisse sur sa nuque est loin de le faire bander. Il jette un dernier coup d’œil au skate Park où il crèche depuis quelques jours et taille la route, sa sacoche en bandoulière. Il est temps de se trouver une nouvelle piaule pour ce soir et peut-être même les jours à venir. En chemin il hésite. L’idée de traîner sa carcasse jusqu’à l’université le tente pas mal parce qu’il peut utiliser les vestiaires pour se décrasser un peu, mais Bonnie a l’air de trouver ça glauque de le voir hanter un lieu ainsi peuplé de jeunes gens bien proprets. Ranafout’, j’trouverai bien ailleurs moué ! Il s’encourage mentalement. Il saute dans un bus au hasard, essaie de se souvenir s’il lui reste pas un ou deux vieux frères dans la région qu’aimeraient bien revoir sa gueule. Mais tout se mélange dans sa tête et les sourires de ses frangins s’accrochent à tout plein de paysages mais pas celui-là. Puis après y’a sa Blondie, et foutre Dieu il donnerait tout plein de trucs pour se réchauffer encore un soir contre son corps mais la belle elle a disparu et à sa place elle a laissé un grand vide qu’il comprend pas trop d’ailleurs. Ce serait pas loin de l’énerver même ! Pour qui elle s’prend c’te gamine ? Il grommelle et descend, parce qu’il en a marre d’être assis et que la vieille bique d’à côté lui gêne le cul avec son gros sac. Il lui gueule une insanité, elle s’offusque, il lui sourit comme un connard et s’éloigne avec un signe de la main. La routine. La vie. Son paquet d'emmerdes rigolotes.  

Puis la lumière se fait et y’a un visage qui ressort des méandres de son esprit. Mais oui ! C’est qu’il lui reste bien un bon pote en ville et bon sang comme ça lui ferait plaisir de revoir sa trogne de vieux chacal ! Le cœur en fête, un sourire sur sa face, Kyte accélère le pas et se dirige vers Fortitude Valley. Il ne lui faut pas longtemps pour retrouver le quartier et l’immeuble qu’il recherche. Quand on vit à la rue comme lui, garder une carte mentale des piaules de ses connaissances est une question de survie. Il attend tranquillement près de la porte jusqu’à ce qu’un type sorte avec des gamins surexcités, ses bras chargés des affaires de sport des marmots. Kyte décide de se la jouer bon citoyen et se précipite pour lui tenir la porte, un sourire bien poli sur sa gueule froissée. Le type s’éloigne en le remerciant et Kyte en profite pour se faufiler dans l’entrée. Il pourrait prendre les escaliers mais opte pour l’ascenseur où il dépose son odeur moisie du type qui s’est pas douché depuis deux semaines. Bah, ça finira bien par s’aérer. Une fois sur le palier, il soulève le paillasson mais sa moustache frémit de frustration lorsqu’il constate que l’habituelle clef ne s’y trouve plus. Bah marde alors, ce serait-y pas fait cambrioler l’polisson ? Voilà qui est embêtant. Cela dit, Kyte n’est pas à bout d'idées. Et comme frapper à la porte ne lui vient pas à l’esprit, le voilà qui file jusqu’à l’escalier de secours et contourne l’immeuble par l’extérieur jusqu’à une fenêtre qui donne, s’il se souvient bien, directement dans l’appartement. Bah voilà, suffisait de demander ! il constate et entreprend d’ouvrir la fenêtre pour se faufiler à l’intérieur. Dans son esprit, il était plus discret, plus classe, plus adroit. Dans la réalité, il se prend les pieds sur un bout de meuble et attaque le sol sans préambules. « Tabernak ! » Il grogne, méchamment en colère. Il se redresse pour retrouver un brin de dignité, mais heureusement il n’y a personne dans la pièce. Bah, le pauvre bougre est peut-être en train de se faire un casse-croute. D’ailleurs il est sur d’entendre de la vie au-delà de ces chambres. Kyte rigole comme une fouine dans sa barbe, tout content de sa petite surprise, et se dirige tout naturellement vers le salon, souriant à tout vas aux meubles ordonnés, scandinaves bien comme il faut, avec lesquels il taquinait déjà son vieil ami à l’époque. Enfin, il débarque dans la grande pièce à vivre et la lumière le frappe comme un être divin. Inspiré, il écarte les bras et décide de pousser la chansonnette pour annoncer correctement sa venue. « Toujours vivant, rassurez-vous ! Toujours la banane toujours debout ! »    

☾ anesidora


Et évidemment la bande son de ce sujet :
 



there are no more barriers to cross

All I have in common with the uncontrollable and the insane, the vicious and the evil, all the mayhem I've caused and my utter indifference toward it. But even after admitting this there is no catharsis, my punishment continues to elude me and I gain no deeper knowledge of myself; no new knowledge can be extracted from my telling. This confession has meant nothing. » okinnel.

:creepy::
 
Revenir en haut Aller en bas
Chadna Lakshmi
le feu au lac
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-cinq ans (17/09), l'approche de la quarantaine est effrayante.
SURNOM : chad pour le monde, nana pour sa mère et bima pour son oncle, comme son père dans le temps.
STATUT : des aventures éphémères satisfaisantes.
MÉTIER : détective privée qui se la joue également chasseuse de serpents, ça des points positifs d'avoir grandi dans l'outback australien.
LOGEMENT : fortitude valley, appartement #54, merci tonton.

POSTS : 6080 POINTS : 150

PETIT PLUS : Dyslexique et complexée par ce fait ≈ accro aux fastfood et aux tim tam ≈ incapable de rester au même endroit longtemps, elle voyage régulièrement ≈ elle a fait toute sorte de jobs, surtout les plus saugrenus ≈ chad parle anglais, hindi, bengali, maori, pitjantjara, le kala Lagaw est en cours d'apprentissage ≈ elle a à coeur les intérêts de la communauté aborigène et LGBT ≈ phobique de l'eau, elle ne sait pas nager ≈ accro des réseaux sociaux, elle a créé un compte insta à son chien qui a plus de followers que le sien
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

nicolasleahdean#2gaby (df)andyyasminekytejadynowenelwynsohan#2marco

RPs EN ATTENTE :
tess + paul#2 + isaac + carlisle + cleo + marco + nino#2 + seymour + noa.

RPs TERMINÉS : dean#1sagephoebe (fb)paul(fb)sohan#1carterstephennino#1
PSEUDO : animals.
AVATAR : miss chopra.
CRÉDITS : kidd ; lilie ; papa noel.
DC : aucun.
INSCRIT LE : 07/06/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20277-chadna http://www.30yearsstillyoung.com/t20373-chadna-beauty-fades-dumb-is-forever http://www.30yearsstillyoung.com/t20445-chadna-lakshmi http://www.30yearsstillyoung.com/t20797-chadna-lakshmi

MessageSujet: Re: Toujours vivant, toujours debout ! » Chadna   Mer 5 Déc - 8:01



Chad braque l’objectif de ton téléphone pour un snap mémorable de Silas prostré sur ses pattes arrières, un air goguenard sur sa jolie gueule -du moins c’est ainsi que l’indienne le considère à la manière d’un parent persuadé que son nouveau-né venait de lui sourire. Le flash déclenché accidentellement met fin au spectacle de sa majesté, peu enclin à partager ses prouesses gratuitement avec des inconnus, il abandonne sa position pour le sol  frais du balcon. Pour le plus grand malheur de Chadna qui aurait voulu prouver à Alban que sa boule de poil est bonne à autre chose qu’à manger et à détruire les propriétés d’autrui, l’épisode pipi dans les dernières Jordan n’était visiblement pas encore oublié. Confrontée par son ami prêt à faire du BBQ de Golden Retriever, l’indienne s’était montrée dangereusement nonchalante, rappelant qu’il est nécessaire de sortir la bête en matinée au risque de subir sa colère. Autant dire que la plaisanterie n’avait pas été bien reçue et elle avait même manqué de peu de s’en prendre une, ce qui arrivait un peu trop souvent avec Alban. Elle espère que cela reste ainsi car elle a déjà vu le monstre sur le ring et elle doute survivre à une droite de sa part. D’ailleurs,  elle envoie un message audio à Alban pour partager la fierté qu’elle ressent pour son canidé, sachant pertinemment qu’il n’en a rien à faire, la comparant de nouveau à une femme nouvellement parent qui montrait des photos de son enfant à toute personne croisant son chemin afin qu’ils s’extasient ensemble. Et elle n’en a pas honte Chad, un chien est beaucoup plus intéressant qu’un demi être humain (un bébé) après tout. Bien sûr la réponse du maori ne se fait pas attendre, un bref va dormir lui confirme qu’il n’a pas écouté son message et qu’elle ne doit pas l’importuner plus longtemps. « Tonton Allie est méchant avec moi » lance-t-elle à un Silas indifférent, décidément les hommes de sa vie n’avaient que faire d’elle. Elle se laisse aller à un soupir dramatique digne d’une héroïne des pires télénovelas puis récupère le bong posé sur la petite table face à elle et précipiter ses poumons dans une tornade de mauvaise marijuana –c’est fini les dealeurs intérimaires. Soudain, un vacarme assourdissant venant de l’intérieur de l’appartement l’arrache à son état de semi somnolence, à ses côtés, Silas relève la tête, les sens en alerte. Un coup d’œil à son téléphone lui confirme qu’il est bien trop tard pour recevoir de telles visites. Elle se glisse lentement à l’intérieur, guettant chaque bruit venant du côté des chambres. L’intrus manque cruellement de discrétion, il doit probablement en être à son premier coup, si le cambriolage est son but premier s’entend. Ou s’agit-il de celui qui s’était introduit dans ses quartiers quelques semaines plus tôt ? Chad en doute, celui-là n’avait laissé aucune trace de sa présence si ce n’était quelques objets rangés d’une manière légèrement différente, une personne lambda n’en aurait rien remarqué. Elle récupère la batte de baseball dissimulée derrière le meuble télé, prête à en découdre et à peine est-il brandit que l’invité surprise fait irruption dans la pièce. Elle retient son geste de justesse lorsque ses prunelles se posent sur le visage émacié de son intrus. « Toujours vivant, rassurez-vous ! Toujours la banane toujours debout ! » Elle lève les yeux au ciel en baissant doucement son arme, le cœur battant tellement fort encore qu’on aurait cru qu’il allait bondir de sa cage thoracique. « Putain mais t’es complètement cinglé ! » s’exclame l’indienne afin de capter l’attention de son visiteur nocturne. Cinglé, un terme qui sied si bien à cet être complètement à côté de la plaque des conventions sociales. « La porte tu connais ? Et frapper ça te dit quelque chose ? » Elle est passablement agacée maintenant que l’adrénaline se dissout peu à peu. « J’ai failli te fracasser le crâne t’sais ? J’ai pas encore appris à faire disparaitre un cadavre » même si elle n’a aucun doute qu’un petit tour sur internet pourrait lui offrir toutes les réponses dont elle a besoin. « Par où t’es entré ? Pitié me dis pas que t’as cassé une fenêtre, ça coûte une blinde » son visage se déforme en une grimace alors qu’elle imagine le prix des dégâts superposé à son compte en banque. C’est à ce moment que choisit sa boule de poils pour manifester sa présence, il vient de faire preuve de courage –à sa manière- et mériterait qu’on s’intéresse à lui. « Silas, j’te présente Kyte, Kyte voici Silas »


LAKE OF FIRE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
Kyte Savard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 58 ans.
SURNOM : Le grand type louche, ou hippie hargneux. Par un certain boxeur/plongeur. Oh, et puis grand oncle. Celui-là pour le coup ça me vient d'un rongeur australien.
STATUT : Veuf, divorcé & célibataire.
MÉTIER : Militant écologiste et cause animale… ou écoterroriste et dangereux criminel selon les points de vue. Membre fondateur de l'ALF, s'il faut s'identifier à une association.
LOGEMENT : Sans domicile fixe.

POSTS : 491 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Ancien militaire, souffre de PTSD. Découvre le véganisme et le militantisme écologique à travers son club de motards en Norvège. Accusé du meurtre de sa femme, séparé de sa fille en 1996. Ne pas l’avoir vue grandir est son plus grand regret. Idéaliste insatiable, Kyte est prêt à tuer et mourir pour la cause animale. Marginal et impulsif, ne respecte pas les lois et suit son propre code de l’honneur et de la justice. Ces années d’activisme sanglant et hors la loi l’ont rendu paranoïaque. Pour calmer son délire de persécution, il a des médocs qu’il n’aime pas trop prendre.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Alex » Chadna » Ambroise [2]


» WANTED DEAD OR ALIVE ft. Bloody Gaby & Deputy Winchester [1868]
» LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND ft. Bosie & Robin [1868]

▼ ▼ ▼


BLY » A marcher sous la pluie cinq minutes avec toi et regarder la vie tant qu'y en a. Te raconter la terre en te bouffant des yeux, te parler de ta mère un p'tit peu. Et sauter dans les flaques pour la faire râler, bousiller nos godasses et s'marrer.


JAIMIE » A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, regarder le soleil qui s'en va. Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fous, te dire que les méchants c'est pas nous. Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie et l'aimer même si le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants.


ROBIN » A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi et regarder les gens tant qu'il en a. Te parler du bon temps qu'est mort ou qui reviendra en serrant dans ma main tes petits doigts. Et entendre ton rire qui lézarde les murs et qui sait surtout guérir mes blessures.

RPs EN ATTENTE : Jaimie [5] & Gabriel » Bosie & Robin [1868] » Robin [70's] » Phoenix

Je ne prends que 5 RPs à la fois
PSEUDO : Whitefalls
AVATAR : Kim Coates
CRÉDITS : Avatar: schizophrenic » Sign: Okinnel » Gifs: tumblr
DC : Jaimie la louve et Aisling la paumée
INSCRIT LE : 05/06/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t9554-we-all-die-alone-he-shouted-as-he-passed-with-no-sense-of-regret-he-never-looked-back http://www.30yearsstillyoung.com/t9749-kyte-savard-if-you-don-t-live-for-something-you-ll-die-for-nothing

MessageSujet: Re: Toujours vivant, toujours debout ! » Chadna   Ven 25 Jan - 18:35


Toujours vivant, rassurez-vous
Kyte & Chadna
Le torse tout bombé d’une joie simple, Kyte s’amuse de sa petite blague qu’il trouve drôlement bien. Ce n’est que lorsque ses pupilles de rapace croisent de grands yeux de biche qu’il se laisse gagner par la surprise. Les paupières clignant de stupéfaction et ses bras toujours à mi-chemin vers le plafond dans sa position Christique, il dévisage l’intruse d’un air vide. Puis les indices se rassemblent et sa mémoire aussi, alors un grand sourire vient friper sa gueule émaciée. « Bah ça alors ! » Il s’exclame avec ravissement. « Ce serait-y pas la p’tite Chadna ? Approche donc que j’te vois… c’est qu’ta crissement grandit depuis la dernière fois ! » Il badine, tout content de ce retournement de situation qu’il partagerait bien avec son vieux pote. Mais comme le propriétaire des lieux est introuvable, Kyte se dit qu’il est surement trop occupé à parfumer les latrines. Dommage pour lui. L’aurait aimé mon entrée j’suis sûr ! A défaut de pouvoir lui foutre une claque dans le dos pour se remémorer la bonne époque, Kyte reporte son attention sur la brune qui a bien changé et dont les prunelles lancent des éclairs. C’est qu’elle a l’air sacrément en colère, et il sait pas trop pourquoi d’ailleurs. Rapport à une porte qu’il aurait pas utilisé convenablement – en frappant par exemple. « Tiens ? C’est vrai, pas pensé. » Il admet en abaissant enfin les bras, quoi que dans le seul but de se frotter pensivement le menton. Loin d’être amadouée par cet aveu, la furie resserre ses petits poings autour de la batte et voilà qu’elle lui peint à retardement le drame qui aurait pu se jouer sur le tapis trop propre. S’il était moins con, il aurait pris deux secondes pour se mettre à sa place. Mais Kyte, il est pas homme à s’embarrasser du mal de binette qu’occasionne une vision à plusieurs spectres. Alors les poings sur les hanches, il s’offusque à son tour : « Ben voyons donc ! C’pas des manières d’accueillir un vieux pote ! Tu m’prends pour un ostie d’colon ? Pour sûr qu’j’lui ai pas pété sa vitre là. Trois ans qu’j’lui dit comme c’est d’la marde sa fenêtre et qu'on peut l’ouvrir d’l’extérieur ! » Il secoue la tête, grogne un bon coup pour le plaisir de gueuler. Et puis ses yeux repèrent enfin la grosse boule de poils qui le dévisage avec une sorte de surprise un peu craintive, alors Kyte sent son vieux cœur tout sec fondre de partout à l’intérieur. « Awww naaaw ! » Il beugle en tombant à genoux pour inciter le toutou à lui rendre visite. La belle bête, il apprend, s’appelle Silas. Alors il s'empresse de lui montrer le respect dû à son rang : « Viens donc vouère tonton Kyte mon p’tit gars. Allons, allons Silas. J’vais pas t’mander t’sais, viens donc là ! » Comme il approche enfin, Kyte lui flatte l’encolure pour faire connaissance et enfouit ses doigts craquelés dans les longs poils soyeux, à la cherche de chaleur, et de douceur peut-être aussi un peu. « Aw, v’la un bon chien. C’est qui l’bon chien ? Bah c’toué, c’toué l’bon chien. » Il radote comme un crétin, l’âme en fête et le cœur pareil. Un ricanement joyeux s’échappe de ses lèvres gercées comme le golden répond enfin à ses caresses avec excitation et bonne humeur. Une fois sa face recouverte d’un doux filet de bave, le baroudeur se relève enfin pour écraser Chadna dans ses bras sans se soucier de son odeur de moisi qu’il lui impose ainsi. C’est qu’il vient de se découvrir un tout plein d’affection et alors dans ces moments là y’a plus qu’à partager ça avec toute sa générosité. « Ah, j’m’attendais pas à vouère ta trogne ! Comment c'est qu'tu vas ? » Il brame de plaisir à son oreille. Puis, sans lui laisser le temps de répondre à sa question il s’écarte enfin, prend une inspiration, et balayant encore une fois la pièce du regard, beugle de tout son soul : « BON ALORS, OU C'EST QU'IL EST L’PATRON ? » C’est qu’il faut bien être entendu dans tous les recoins de l’appartement et ce jusqu’aux dites latrines, justement.

☾ anesidora



there are no more barriers to cross

All I have in common with the uncontrollable and the insane, the vicious and the evil, all the mayhem I've caused and my utter indifference toward it. But even after admitting this there is no catharsis, my punishment continues to elude me and I gain no deeper knowledge of myself; no new knowledge can be extracted from my telling. This confession has meant nothing. » okinnel.

:creepy::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Toujours vivant, toujours debout ! » Chadna   


Revenir en haut Aller en bas
 

Toujours vivant, toujours debout ! » Chadna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: logements
-