AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myrddin Owens-Beauregard
le syndrome de Dory
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans. (26.07.89)
SURNOM : Myr. (-tille, pour les plus suicidaires.)
STATUT : Amoureux, marié et papa.
MÉTIER : Ancien acteur de retour sur les planches... (Nothlight Theater Company)
LOGEMENT : Vit désormais avec Thomas-l'amour-de-sa-vie et Arthur-son-petit-dragon à Toowong.
LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Tumblr_ojz70iJ9Wd1qemjzlo4_250
POSTS : 1376 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ancien comédien très prometteur, connu au Royaume-Uni ; Cherche à reprendre sa carrière ; Son fils, Arthur, est à sa garde depuis le début d'année ; Vit enfin avec Thomas Beauregard, après moults complications.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby 4qkJaI6

PSEUDO : Aslak
AVATAR : Colin Morgan
CRÉDITS : lemon tart (avatar) nîniel (sign')
DC : Ambroise.
INSCRIT LE : 02/12/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t5840-myrddin-the-after-life http://www.30yearsstillyoung.com/t5925-myrddin-hello-darkness-my-old-friend http://www.30yearsstillyoung.com/t5927-myrddin-owens http://www.30yearsstillyoung.com/t19875-myrddin-owens

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Empty
MessageSujet: LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby   LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby EmptySam 13 Oct - 12:07




LIVING AND DEAD. —
— MYRDDIN & GABRIEL
La nuit enfin tombée, Myrddin se décidait à sortir de son discret camp aux abords de la ville. Sur ses gardes comme jamais, sa démarche était pourtant naturelle afin de ne pas attirer le regard sur lui. Fort heureusement, il n’avait jamais été de ceux qu’on remarque. Sa discrétion, malgré ses yeux bleus éclatant, était une marque de fabrique. Calme et dévoué, travailleur, on n’avait rarement un reproche à lui faire, et sa vie tranquille sous le soleil d’Australie lui plaisait énormément. Tranquille, cependant, elle ne l’était plus. A plusieurs bonnes lieues de Brisbane qui vivait des heures plus ou moins sombres, le jeune Anglais avait il y a de cela quelques années trouvé un travail dans un ranch, auprès des chevaux. Il avait avec ses animaux un don certain qui le rendait apprécié de son patron. Néanmoins cette douceur de vivre tourna court lorsqu’un homme d’église émit des doutes. Myrddin avait la capacité de voir les fantômes, de leur parler, de les entendre, de les ressentir, sans que ceux-ci n’aient besoin de le hanter spécialement ou d’apparaître aux vivants. Se rendant pourtant à la messe chaque dimanche matin comme tout bon croyant, le fameux prêtre l’avait accusé de sorcellerie à mots couverts. Des questions piégeuses, des sous-entendus. Durant un mois. Personne n’y avait prêté attention, son patron se portait garant ; Myrddin était trop gentil, et sûrement pas assez malin pour être retord à la façon de Satan. Le penser trop stupide. Un coup porté à son estime qui valait la chandelle.

Seul un chasseur de fantômes, dénommé Joseph Malloy, porta crédit à ses histoires. Fort proche de cet homme d’église avide de sainteté, il s’empara de toutes informations possibles avant de profiter d’une mission dans une propriété voisine. Il passa une nuit au ranch, soi-disant sur la route. Pourtant habitué à la cruauté des spectres, à la terreur qu’ils sont capables d’engendrer, Myrddin eût la peur de sa vie en tombant nez à nez sur l’homme balafré. Comprenant qu’il n’en réchapperait pas à moins de se plier aux désirs de l’homme d’utiliser son don pour ses affaires, il se résolu à fuir. Avec une idée un peu folle mais précise en tête. Le mot avait traversé le territoire qu’un homme était revenu d’entre les morts. Mais en chair et en os. Bloody Gaby, qui, Myrddin l’espérait, ne pouvait être une autre personne que son beau-frère. La mort de sa sœur l’avait tellement affecté qu’il avait disparu dans le bush, et tout le monde l’avait cru crever pour de bon. L’anglais lui-même l’aurait parié. Mais après de longues journées de marche et de fuite, sillonnant le canyon, les plaines désolées, un peu de territoire indigène afin de semer son poursuivant, il était enfin arrivé à Brisbane.

Son but à présent, retrouver la trace précise de Gabriel. En priant pour qu’un travail ne l’ai pas emmené au loin. Il était sa seule chance de salut, de protection ; sous aucun prétexte il ne se mettrait au service du chasseur qui lui courrait après. En sa qualité de médium, il était entre deux eaux. Comprenant les vivants comme les esprits. Et ces derniers ne méritaient pas cette traque violente pour leur âme, tout bonnement prisonnière dans ce plan qui n’était pas le leur. Il avait une méthode plus à lui pour aider les fantômes, les détourner de leurs vengeances. Soit. Que dire à présent si ce n’est qu’il longeait les murs. Ou presque. Il aurait sans doute plus de chance en se rendant directement au saloon, mais rien n’était aussi efficace pour attirer l’attention sur lui. Aussi préférait-il encore rester dehors, observant tout, des cachettes potentielles aux personnes, les mains profondément enfoncées dans ses poches. Un vieux revolver à la ceinture, comme tout le monde. Mais avec sûrement bien moins de talent pour s’en servir. Et le jeune homme croisait les doigts pour tomber sur son beau-frère avant d’atteindre la gare maudite, où il serait sans aucun doute assailli de toute part. Evidemment, toute prière était aussi orientée sur le chasseur, l’espérant le plus loin possible.

code by lizzou



“You must come with me, loving me, to death; or else hate me, and still come with me.”

:rainbow: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Carnahan
l'entre-deux chapitres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans ❀ Né le 13 octobre 78
SURNOM : Généralement Gaby, parfois Gab'. ❀ Gaby la Tendresse à la fac. ❀ Pretty Little Galway Boy par une jolie petite fée. ❀ Winnie, référence à l'ourson, mais c'est un droit réservé.
STATUT : Veuf depuis 2014, depuis qu'un accident de voiture lui a enlevé Moïra, l'amour de sa vie. ❀ Réapprend doucement à vivre.
MÉTIER : Libraire passionné avant tout ❀ Gérant de la State Liberty à Toowong (librairie~salon de thé) ❀ Occasionnellement écrivain et dessinateur~illustrateur.
LOGEMENT : #152 Toowong ❀ Petit appartement juste au-dessus de la librairie. ❀ Avec Aodh le chat roux et Sirius le petit chien de berger.
LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Tumblr_mso62n7d7W1r7lfr2o5_250
POSTS : 4434 POINTS : 0

UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
FLASHBACK
Jameson fb#1Robin fb#1Jack fb#1

PRESENT
SavannahWrenJameson

UNIVERS ALTERNATIFS
Viniel 50's #1Deviniel #1

DIMENSION FANTÔME
RobinClément & KyteJamesonMyrddinJack

RPs EN ATTENTE : Archie ≈ Leah ≈ Vincent
RPs TERMINÉS : Terminés : Clément #1Maximilien #1Greta #1#teamaperoClément #2Owen

Archivés : Charlotte L.JunVictoriaLeahRosalynTeliaJoshuaBélialTessEllieSheridynOwen & MariusCole#teamcitrouillesJosephJadynLiamCoraMaximilien fb#1CleoChadna

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby PmooeKf

PSEUDO : Loo
AVATAR : Hugh Dancy
CRÉDITS : loonywaltz (UB) ≈ Loo
DC : Erín le petit dragon
INSCRIT LE : 08/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19426-gabriel-carnahan-open-a-book-and-forget-the-rest http://www.30yearsstillyoung.com/t19695-gabriel-carnahan-il-est-des-rencontres-dont-la-chaleur-suffit-a-emplir-toute-une-vie-et-dont-le-deuil-vous-laisse-estropie-a-jamais http://www.30yearsstillyoung.com/t19770-gabriel-carnahan http://www.30yearsstillyoung.com/t20550-gabriel-carnahan

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Empty
MessageSujet: Re: LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby   LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby EmptyMar 6 Nov - 17:26



Living and Dead

@Myrddin Owens-Beauregard & Gabriel
"It's been a long time"
La nuit avait déposé son épais voile sombre sur Brisbane, étirant les ombres, rendant le moindre recoin plus inquiétant encore que d’ordinaire, portant dans son sillage d’étranges cris et complaintes qu’on ne pouvait attribuer aux animaux sauvages vivant dans le bush. Un crépuscule inquiétant, baigné d’un vent froid qui faisait frissonner jusqu’au plus profond des entrailles, tel un souffle de mort. A cette heure la plupart des voyageurs et habitants de la ville se terraient dans des bâtisses bien éclairées, espérant ainsi se tenir éloignés de cette atmosphère sinistre qui régnait à l’extérieur. Gabriel n’était pas de ceux-là, les vantaux de la porte du saloon claquèrent derrière lui tandis qu’il quittait l’endroit. La soirée avait été plutôt fructueuse, l’irlandais avait pu pêcher quelques informations concernant un type qu’il recherchait. Il se remettrait bientôt en chasse. Mais pour l’heure il marqua une pause sur le perron du saloon, coinça une cigarette au coin de ses lèvres et sortit de sa poche un vieux briquet. La flamme éclaira étrangement son visage dans l’obscurité nocturne. Expirant une volute de fumée, le chasseur observa un instant le petit objet argenté, rayé, passablement usé, et le fit tourner entre ses doigts, pensif. Qui aurait pu croire qu’il s’agissait là du dernier vestige de son ancienne vie, l’une des rares choses que les flammes n’avaient pas consumées le jour où elles lui avaient arraché femme et foyer. Une longue expiration lui échappa et si quelqu’un l’avait approché en cet instant il aurait sans doute été saisi par la profonde mélancolie qui dansait au fond de ses prunelles pâles. Un bruit, un léger craquement dans l’obscurité coupa soudain court à ses pensées. Gabriel scruta avec attention les ténèbres qui l’entouraient, immobile mais prêt à dégainer au besoin. Rien ne bougea, rien ne perturba le voile nocturne. Le chasseur attendit encore un instant, et puis se mit en route. Comme souvent il y avait fort à parier qu’il ne fermerait pas l’œil de la nuit, il ne dormait plus vraiment depuis l’incendie et son sommeil était généralement hanté de cauchemars, rien de bien reposant en somme. L’irlandais s’apprêtait donc à prendre la direction de l’écurie du vieux Dan, sans le moindre doute le meilleur maréchal-ferrant de la région, où il avait laissé sa monture. Thowra, un brumby vaillant, fiable et au pied sûr, avec lequel il arpentait le bush australien. Il avait dans l’idée de nettoyer sa veille selle fatiguée, profitant de la chaleur et du calme de l’écurie, seulement perturbé pas le son paisible des chevaux mâchant leur foin. Gaby appréciait la solitude, et le silence. Ce n’était définitivement pas un type causant, ni franchement commode à bien y penser. Il allait donc tracer sa route lorsqu’il sentit dans son dos un souffle glacial qui ne lui tirait plus aucun frisson depuis déjà bien longtemps. Le chasseur laissa échapper un profond soupir. Merde… Visiblement le calme auquel il aspirait tant risquait d’être fortement perturbé. « Dis donc Jack, tu ne voudrais pas aller hanter quelqu’un d’autre ce soir ? » Hanter oui, car le Jack en question n’était ni plus ni moins qu’un esprit. Un fantôme qui collait régulièrement aux basques du cavalier solitaire depuis ses errances dans l’outback, sans qu’il ne sache bien pourquoi au demeurant. Il se plaisait à apparaître et disparaître à sa guise sans prévenir, mais cela ne défrisait plus Gaby depuis un sacré bout de temps maintenant. Il faut croire qu’il s’était fait une raison à force. Il avait bien essayé de s’en débarrasser cela dit, sans succès. Mettre une balle à un fantôme n’était pas franchement efficace, mais ça détendait quand l’esprit en question commençait à vous courir sur le haricot. Il faut dire que Jack avait déjà pris une balle, entre les deux yeux pour des dettes de jeux. « Eh bin cowboy, tu devrais être content de me voir, je trouve qu’on fait une bonne équipe toi et moi. » Une bonne équipe… V’là autre chose tiens… Gabriel ne releva pas, se contentant de lever légèrement les yeux au ciel tout en expirant une nouvelle volute de fumée pâle dans la nuit noire. Il fit quelques pas mais la voix éthérée de Jack résonna de nouveau à ses tympans. « Qu’est-ce qu’il a à nous dévisager comme ça celui-là ? » Gaby ne prit même pas la peine de se retourner. « Nous ? Allons bon Jack, je suis sûr que ce pauvre bougre ne te voit pas, comme tous les autres. » « Détrompe-toi cowboy, celui-ci me voit aussi bien que toi. » Sans réellement savoir pourquoi, ces mots stoppèrent net l’irlandais dans son élan. Rares étaient ceux qui pouvaient réellement voir les spectres. Mais ce n’était pas tant cela que son instinct qui le titillait qui incita Gabriel à se retourner et poser ses yeux céruléens sur l’homme que Jack lui désignait. Malgré la pénombre son regard perçant détailla avec attention cette silhouette qu’il crut reconnaître de l’autre coté de la rue. Son cœur sembla cesser de battre dans sa poitrine. Bon sang ! Les ténèbres environnantes lui jouaient sûrement un mauvais tour. Son esprit lui criait que ce qu'il voyait été impossible mais son instinct lui susurrait qu’il ne rêvait pas, et il le trompait rarement, très rarement. Le passé venait de resurgir, en l'espace d'une seconde et Gabriel resta planté là, debout, immobile, sa cigarette plantée à la commissure des lèvres se consumant, lentement.



Pluie de roses sur Brisbane

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby 2954228499:
 
Revenir en haut Aller en bas
Myrddin Owens-Beauregard
le syndrome de Dory
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans. (26.07.89)
SURNOM : Myr. (-tille, pour les plus suicidaires.)
STATUT : Amoureux, marié et papa.
MÉTIER : Ancien acteur de retour sur les planches... (Nothlight Theater Company)
LOGEMENT : Vit désormais avec Thomas-l'amour-de-sa-vie et Arthur-son-petit-dragon à Toowong.
LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Tumblr_ojz70iJ9Wd1qemjzlo4_250
POSTS : 1376 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ancien comédien très prometteur, connu au Royaume-Uni ; Cherche à reprendre sa carrière ; Son fils, Arthur, est à sa garde depuis le début d'année ; Vit enfin avec Thomas Beauregard, après moults complications.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby 4qkJaI6

PSEUDO : Aslak
AVATAR : Colin Morgan
CRÉDITS : lemon tart (avatar) nîniel (sign')
DC : Ambroise.
INSCRIT LE : 02/12/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t5840-myrddin-the-after-life http://www.30yearsstillyoung.com/t5925-myrddin-hello-darkness-my-old-friend http://www.30yearsstillyoung.com/t5927-myrddin-owens http://www.30yearsstillyoung.com/t19875-myrddin-owens

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Empty
MessageSujet: Re: LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby   LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby EmptyDim 11 Nov - 15:24




LIVING AND DEAD. —
— MYRDDIN & GABRIEL
La nuit tombée rendait les choses plus difficiles en termes de sécurité. Aussi en termes de recherche de personne. Il suffisait que Gabriel soit déjà dans le bâtiment où se trouvait sa couchette pour la nuit, et Myrddin voyait ses chances de le trouver ce soir se réduire à néant. C’était sa seule préoccupation. Les sons étranges qui hantaient littéralement toute la ville à celui qui tendait assez l’oreille – c’est-à-dire, sans effort dans ce silence de cathédrale – ne le faisaient même pas trembler. Les ombres ne lui faisaient pas davantage peur car, si ces ténèbres cachaient en spectre il le verrait, il le sentirait, aisément. Il n’était plus si loin de la trentaine, à quelques années près, aussi il avait eu bien le temps de cerner et d’apprendre à vivre avec ce don qui en aurait rendu plus d’un complètement fou. Il cachait pourtant en lui une grande force de caractère, une volonté et un optimisme qui en désarçonnerait plus d’un. C’était la raison de sa présence encore dans les rues, jouant avec les ombres même qui en font reculer d’autres, pour surveiller les rares passages d’êtres vivants. Cela devenait vital de trouver son beau-frère ; le doute que ce ne fût point lui n’était même pas permis, même pas envisagé. Il le fallait.

Au loin la porte du saloon claqua, mais il ne pût savoir si on entrait ou sortait. L’anglais lâcha un soupire, puis tourna les talons pour revenir sur la rue principale. Au cas où. Son pas était silencieux, presque à la manière des spectres. Il était surtout très discret et cela pouvait être bien utile. Il approcha du saloon, mais s’arrêta au coin d’une maison à la scène sous ses yeux. Plus loin sur la rue, il voyait nettement son beau-frère à la lueur d’une faiblarde lampe à huile. Et à la lueur éthérée du fantôme à ses côtés. Lui aussi avait subit cette vague, il était hanté par un homme, plus proche et Myrddin pourrait deviner la cause de sa mort mais vu son allure, il pencha pour la mort par balle peu importe la raison. Deux cowboys, un mort, un vivant. Il discernait les deux aussi bien et, rapidement, le fantôme le remarqua. Se sentir observer est un sentiment vite oublié des spectres, ainsi il en faut peu. Gabriel se tourna ensuite, après s’être figé sur place, et le plus infime doute encore présent dans l’esprit de l’anglais s’envola immédiatement. Une émotion envahit Myrddin qui le fit prendre un souffle entier, gonflant son torse d’un mélange de soulagement et de joie. Comme retrouver une appartenance. Il n’était plus seul sur le territoire australien, il considérait Gaby comme un frère depuis le moment où il avait vu le regard que sa grande-sœur posait sur lui. Et il venait aussi de trouver son sauveur.

Il quitta un instant des yeux les deux êtres pour jeter un coup d’œil sur la rue, et derrière lui. Puis il s’avança, ou se précipita plutôt, vers le fameux Bloody Gaby. Physiquement il avait changé, ils avaient tous les deux changés avec le temps, mais l’aîné avait bien pris une vingtaine d’année en travers de la face. Nul doute que rien n’était plus calme et reposant dans sa vie, alors que Myrddin avait eu le luxe d’un travail stable et plaisant.

— Merci mon dieu je pensais ne jamais te retrouver ! lança le jeune anglais d’une voix pourtant feutrée, afin de ne pas énervé de spectres ou de réveiller et d’attirer l’attention des vivants. Il avait eu l’impulsion d’aller le prendre dans ses bras pour s’assurer qu’il respirait bien et qu’il était bien réel, mais c’était surtout un besoin primaire. Il arrêta son élan rapidement. Tu t’es trouvé un ami au moins, changea-t-il immédiatement de sujet en observant le fantôme de plus près, un sourire franc sur les lèvres. Spectre ou vivant, c’était pareil pour lui, il ne jugeait personne. Enchanté, je m’appelle Myrddin.

Après un certain choc sur ses traits translucides, Jack se présenta à son tour, aussi avare de mots que Gabriel l’était visiblement devenu. La plupart des spectres n’ont pas conscience de l’existence des médiums à moins dans croiser un et, perdu loin de la ville dans un ranch, Myrddin avait peu l’occasion d’en rencontrer, on venait souvent à lui en toute connaissance de cause. Gabriel au contraire avait appris pour son don assez rapidement, une fois que l’anglais accorda sa confiance à l’homme le plus important dans la vie de sa sœur ; autant dire que ce fût vite fait, car il l’avait apprécié immédiatement. Perdant son sourire en reportant son attention sur son beau-frère, Myrddin baissa ses yeux bleus sur le sol un instant.

— J’ai besoin de.. j’ai besoin de ton aide... commença-t-il, relevant lentement les yeux sur lui pour jauger de sa réaction. Enfin de ta protection plutôt... Il eût soudain un frisson et regarda vivement derrière lui. Mais nulle ombre ne dénotait et aucun son ne sortait de ‘’l’ordinaire’’. Je t’expliquerais tout, mais.. pas en pleine rue là... T’as un endroit pour.. je sais pas, la nuit ? demanda-t-il doucement, peu sûr de lui à présent.

code by lizzou



“You must come with me, loving me, to death; or else hate me, and still come with me.”

:rainbow: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Carnahan
l'entre-deux chapitres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans ❀ Né le 13 octobre 78
SURNOM : Généralement Gaby, parfois Gab'. ❀ Gaby la Tendresse à la fac. ❀ Pretty Little Galway Boy par une jolie petite fée. ❀ Winnie, référence à l'ourson, mais c'est un droit réservé.
STATUT : Veuf depuis 2014, depuis qu'un accident de voiture lui a enlevé Moïra, l'amour de sa vie. ❀ Réapprend doucement à vivre.
MÉTIER : Libraire passionné avant tout ❀ Gérant de la State Liberty à Toowong (librairie~salon de thé) ❀ Occasionnellement écrivain et dessinateur~illustrateur.
LOGEMENT : #152 Toowong ❀ Petit appartement juste au-dessus de la librairie. ❀ Avec Aodh le chat roux et Sirius le petit chien de berger.
LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Tumblr_mso62n7d7W1r7lfr2o5_250
POSTS : 4434 POINTS : 0

UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
FLASHBACK
Jameson fb#1Robin fb#1Jack fb#1

PRESENT
SavannahWrenJameson

UNIVERS ALTERNATIFS
Viniel 50's #1Deviniel #1

DIMENSION FANTÔME
RobinClément & KyteJamesonMyrddinJack

RPs EN ATTENTE : Archie ≈ Leah ≈ Vincent
RPs TERMINÉS : Terminés : Clément #1Maximilien #1Greta #1#teamaperoClément #2Owen

Archivés : Charlotte L.JunVictoriaLeahRosalynTeliaJoshuaBélialTessEllieSheridynOwen & MariusCole#teamcitrouillesJosephJadynLiamCoraMaximilien fb#1CleoChadna

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby PmooeKf

PSEUDO : Loo
AVATAR : Hugh Dancy
CRÉDITS : loonywaltz (UB) ≈ Loo
DC : Erín le petit dragon
INSCRIT LE : 08/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19426-gabriel-carnahan-open-a-book-and-forget-the-rest http://www.30yearsstillyoung.com/t19695-gabriel-carnahan-il-est-des-rencontres-dont-la-chaleur-suffit-a-emplir-toute-une-vie-et-dont-le-deuil-vous-laisse-estropie-a-jamais http://www.30yearsstillyoung.com/t19770-gabriel-carnahan http://www.30yearsstillyoung.com/t20550-gabriel-carnahan

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Empty
MessageSujet: Re: LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby   LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby EmptyJeu 14 Mar - 19:00



Living and Dead

@Myrddin Owens-Beauregard & Gabriel
"It's been a long time"
Ses yeux ne l’avaient pas trompé, son instinct lui avait dit vrai. Une longue silhouette élancée se détacha des ombres, silencieusement, précautionneusement. Une silhouette que Gabriel connaissait bien. Impossible… Pas tant que ça visiblement. Pourtant il était surpris de revoir ce visage tout droit sorti d’un passé qui lui semblait désormais une autre vie. Il fallut tout de même un instant au chasseur de primes pour retrouver toute sa contenance tant il était surpris de se retrouver face à ce visage familier qu’il n’avait pas revu depuis de longues lunes. « Myrddin ? » Avait-il soufflé, encore quelque peu sonné par ces retrouvailles tout à fait improbables. Il nota tout de même que son jeune beau-frère semblait inquiet, regardant régulièrement derrière lui comme pour vérifier qu’il n’était pas suivi. Rien d’anormal dans pareille ville hantée me direz-vous. Cependant Myrddin était de ces rares personnes venues au monde avec un don étrange, celui de pouvoir voir et communiquer avec des esprits. L’ancien dresseur de chevaux le savait. Aussi fut-il surpris de le voir si préoccupé, ses sourcils se fronçant légèrement à son approche. Le jeune homme semblait par ailleurs fort enthousiaste de le trouver, ce qui était chose rare il fallait le reconnaître. Désormais rebaptisé Bloody Gaby, l’irlandais avait davantage l’habitude qu’on crache dans son dos ou qu’on se signe à son passage. Les bonnes gens l’évitait avec soin, de peu d’être touché par le mauvais œil ou quelque maléfice dont on le disait capable. Des sornettes. Ils n’avaient pas la moindre idée de ce qu’était la réalité et ils se comptaient sur les doigts d’une seule main ceux qui connaissaient la vérité à son sujet. Le trentenaire, qui s’était élancé vers lui, stoppa net son mouvement, comme réprimant un geste d’affection. Mais à vrai dire Gabriel était encore si retourné qu’il ne lui en aurait sans doute pas tenu rigueur. Et puis il ne s’agissait pas de n’importe qui. Ce grand brun avait fait partie de sa famille. Il en faisait toujours partie. Même si cela remontait à bien des années, si cela lui semblait être une autre vie, bien qu’il ait profondément changé, quelque chose au fond de lui était toujours attaché à cette idée. Parce qu’il avait apprécié ce garçon, l’avait aimé comme un frère et sans doute parce qu’il retrouvait dans ces grands yeux clairs emplis de joie et d’espoir le même éclat que celui qui faisait briller les yeux de sa femme. Gabriel ferma un instant les paupières, tandis que Myrddin se tournait vers Jack, comme cherchant à retrouver un peu de contenance, à remettre de l’ordre dans ses souvenirs, à se rappeler qu’il n’était plus cet homme-là, il n’était plus qu’une moitié d’âme, que tout cela appartenait à présent à un passé révolu et lointain. Plus rien ne serait comme avant désormais. Il prit une profonde inspiration avant de saisir le mégot qui se consumait seul au coin de ses lèvres. Le laissant choir sur le sol il l’écrasa du pied afin de l’éteindre complètement. « Ce n’est pas mon ami. » Finit-il par lâcher d’un ton un peu plus grave qu’à la normale, trahissant, tout comme la contraction légère au coin de sa mâchoire, ce que cette rencontre impromptue avait secoué au fond de lui. « Qu’est-ce-qui t’amène ici Myrddin ? » Il n’y avait pas beaucoup de chaleur dans sa voix. Non pas qu’il ne se souvint pas de ce qu’ils avaient partagé tout deux, simplement Gaby avait appris à maintenir une farouche distance entre lui et le reste du monde. Parce qu’il n’avait rien de bon à apporter aux autres désormais. Rien de bon. Et il espérait sans doute que Myrddin rebrousserait ainsi chemin, qu’il se tiendrait loin de lui, où il le pensait plus en sécurité. Mais ce n’était visiblement pas le cas. Si son beau-frère s’était aventuré ici, s’il semblait si préoccupé, s’il surveillait ses arrières avec inquiétude, c’était parce qu’il recherchait de l’aide, une protection. Une tension s’installa entre les sourcils froncés du chasseur de primes. Il était évident que quelque chose n’allait pas, que quelque chose – ou quelqu’un – tourmentait le jeune homme qui lui faisait face. Assez pour qu’il se mette en tête de le retrouver, lui, Bloody Gaby, celui dont personne ne voulait croiser le chemin à moins de n’avoir d’autre recours. Gabriel opina lentement du chef. « Entendu. » Il jeta un regard circulaire autour d’eux, afin de s’assurer que personne ne se dissimulait dans les parages, et tourna les talons. « Suis-moi. » Il ouvrit la route, menant Myrddin jusqu’à l’écurie du vieux Dan, où se trouvait sa monture et où il avait l’intention de passer la nuit. Ils y seraient au calme, et personne ne viendrait les y déranger. Du moins personne ayant des intentions louables. La douce chaleur qui régnait dans la bâtisse contrastait agréablement la froideur nocturne. Gabriel s’avança jusqu’au box où Thowra mâchait tranquillement son foin, il flatta l’encolure de son désormais plus fidèle compagnon - c'était sans doute de son ancienne vie qu'il avait conservé un certain respect et attachement pour les bêtes - avant de faire quelques pas de plus vers le fond du vaste barn où était stocké une partie du fourrage. Ôtant son chapeau à large bord il passa une main dans ses épaisses boucles brunes avant de faire signe à Myrddin de s’installer. Jack les avait suivis en silence, visiblement sa curiosité avait été piquée par ce garçon aux talents de medium. Cependant l’irlandais ne prêta pas attention à sa présence, sortant une petite flasque de whisky des fontes de sa selle posée non loin. Flasque qu’il tendit à son beau-frère. « Dis-moi tout je t’écoute. »



Pluie de roses sur Brisbane

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby 2954228499:
 
Revenir en haut Aller en bas
Myrddin Owens-Beauregard
le syndrome de Dory
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans. (26.07.89)
SURNOM : Myr. (-tille, pour les plus suicidaires.)
STATUT : Amoureux, marié et papa.
MÉTIER : Ancien acteur de retour sur les planches... (Nothlight Theater Company)
LOGEMENT : Vit désormais avec Thomas-l'amour-de-sa-vie et Arthur-son-petit-dragon à Toowong.
LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Tumblr_ojz70iJ9Wd1qemjzlo4_250
POSTS : 1376 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ancien comédien très prometteur, connu au Royaume-Uni ; Cherche à reprendre sa carrière ; Son fils, Arthur, est à sa garde depuis le début d'année ; Vit enfin avec Thomas Beauregard, après moults complications.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby 4qkJaI6

PSEUDO : Aslak
AVATAR : Colin Morgan
CRÉDITS : lemon tart (avatar) nîniel (sign')
DC : Ambroise.
INSCRIT LE : 02/12/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t5840-myrddin-the-after-life http://www.30yearsstillyoung.com/t5925-myrddin-hello-darkness-my-old-friend http://www.30yearsstillyoung.com/t5927-myrddin-owens http://www.30yearsstillyoung.com/t19875-myrddin-owens

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Empty
MessageSujet: Re: LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby   LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby EmptyLun 18 Mar - 18:38




LIVING AND DEAD. —
— MYRDDIN & GABRIEL

Gabriel était pour le moins choqué de voir le jeune se présenter à lui, surgissant des ombres comme venu d’entre les âges. Quelques années s’étaient écoulées, peu, même à l’échelle d’une vie humaine, et pourtant on aurait dit qu’ils s’étaient connus dans une autre vie. Presque littéralement pour le solitaire. Bien moins le cas pour Myrddin, chez qui l’heure était au soulagement. Il avait atteint un premier objectif et, s’il s’était écouté, l’aurait serré dans ses bras sous l’émotion. Cependant, de l’eau a passé sous les ponts. Revoir son beau-frère en chair et en os après l’avoir supposé mort ne se passe pas sans mal, bien qu’il ait dû se reprendre rapidement. L’heure n’était pas à la sensiblerie. Pas ici, que ce soit à Brisbane, dans le bush, dans l’Australie toute entière... Cette terre et son climat hargneux n’est pas pour les faibles. Après avoir fait connaissance avec le fantôme tout aussi perplexe que le vivant cow-boy, le jeune anglais esquissa un fin sourire lorsque ce dernier lui affirma que ça n’est pas un ami. Rien qui change de l’ordinaire ; sûrement personne ne considère le fantôme qui les hante comme un ami. Myrddin se détachait encore plus du commun des mortels de ce point de vue-là. Il ne fût pas décontenancé par le ton de Gaby alors qu’il lui demande ce qu’il l’amène. S’il trébucha quelque peu sur les mots, c’était parce que sa demande était inattendue, et qu’il eût la crainte furtive d’être repoussé. Il avait entendu toutes les rumeurs sur son beau-frère, mais il n’était pas ceux à y prêter beaucoup d’importance. Il avait l’espoir que Gabriel était resté le même, au fond, assez pour lui venir en aide en tout cas, au moins par respect pour leur passé commun.

La famille était une chose importante pour Myrddin, il avait suivi sa sœur jusqu’ici, et malgré tout l’en remerciait encore. Il n’avait pas mis longtemps à accepter Gabriel comme son propre frère, dans sa nature joviale et optimiste. Leur entente avait été un bonheur de plus pour la jeune femme qui voyait les deux hommes de sa vie être amis. Tout a été balayé par un incendie. Mais pour l’anglais, ça n’avait pas été aussi destructeur. Il n’avait pas erré dans le bush, il n’en était pas revenu en ayant perdu son âme. Il avait pu faire son deuil dans le calme. Et il espérait ainsi que, quoiqu’il ai pu se passer dans la vie de l’homme désormais connu sous le nom de Bloody Gaby, une once de ce qui fût existât encore en lui. Après un silence, le petit brun ayant demandé à ne pas parler en pleine rue de la raison de sa venue, l’irlandais hocha la tête. Myrddin relâcha un souffle qu’il n’avait pas eu conscience de retenir, et le suivit avec joie. Se ranger aux côtés d’un homme craint et de mauvaise réputation n’était sans aucun doute pas une idée qu’aurait n’importe qui. Mais l’ayant connu avant, lorsqu’il souriait encore en entendant le rire de sa femme, en voyant un poulain faire des bêtises, ou en tournant les pages d’un livre captivant, l’anglais n’avait pas tout ces préjugés. Ceux-ci avaient été tenu en échec par l’espoir vivant dans son cœur. Une foi en l’avenir que beaucoup ont perdu en vivant ici, sans doute, à force de coups du destin tous plus rudes les uns que les autres.

Un dernier coup d’œil par-dessus son épaule, puis son regard se porta sur le bâtiment de bois longiligne dont Gaby ouvrait la porte. Une écurie, à n’en point douter. Il avait trop travaillé auprès des chevaux pour ne pas le reconnaître. Le silence régnait, un silence animal qui permit en un instant de mieux respirer. Myrddin laissa ses yeux se balader sur les chevaux, certains levant la tête de leur box, d’autres n’étant pas le moins du monde dérangé. Il suivit Gaby jusqu’au fond de la grange, là où se trouvaient les réserves de foin, non sans un bonjour et une flatterie à la monture de l’irlandais. Point commun aux deux hommes, une certaine affinité avec les bêtes. Arrivant dans un coin quelque peu aménagé, il n’hésita pas avant de prendre place sur une botte de foin, au pied d’un pilier de bois où était accroché une lanterne. Avec un léger soupire et un merci du bout des lèvres, il accepta la flasque de Gabriel. L’alcool lui brûla agréablement la gorge, et lui fit oublier un instant la tension nouant ses épaules. Il rendit l’objet à son beau-frère, ses yeux n’osant pas le regarder. Il observa un peu les alentours pour s’assurer que tout allait bien. Le calme régnait en maître ici, de même qu’une douce chaleur émanant du vivant. Personne ne devrait venir les déranger ici. Cependant, il ne sût guère par où commencer, et le silence s’étira avant qu’il ne prononce la moindre parole.

— Tu connais un.. Joseph Malloy ? demanda-t-il finalement, en relevant un instant les yeux sur Gabriel. Il n’attendit point une affirmation. C’est un chasseur de fantômes, assez grand, blond foncé, sale balafre sur la joue, qui ne prend pas « non » pour une réponse. Il a de cela plus d’un mois, le curé de la paroisse du ranch où je travaille – tu sais, celui de Jack Brown – s’est mis en tête que j’étais un sorcier. Je ne sais pas comment, mais il a su que j’avais le don de vision, et a extrapolé... Il se redressa vivement, alors que son récit faisait remonter le sentiment d’injustice en lui. Et tu sais que je suis discret ! Personne n’est au courant, et je fais rien de mal. Et d’ailleurs personne l’a vraiment cru, Jeff Brown était de mon côté à chaque fois. Je pensais que ça en resterait là. Il soupire légèrement, perdant de nouveau sa droiture pour se pencher en avant, coudes sur les genoux. Mais il y a environ une semaine, Joseph Malloy s’est pointé au ranch, demandant le gîte sur la route, il avait un business à régler plus loin. J’ai eu la peur de ma vie quand il m’a trouvé. Et il n’est pas passé par quatre chemins pour me dire qu’il était fort intéressé par mon talent, évidemment, un chasseur de fantômes tu parles. J’ai dit non, je veux pas me mêler à ces histoires, et je suis parti. Tôt le lendemain matin je l’ai entendu parler avec mon patron, il avait pas envie de me lâcher. Tu sais ce qu’on raconte sur lui je suppose... Alors j’ai profité de son départ pour m’enfuir avant qu’il ne revienne comme il l’avait dit.

Myrddin eût un frisson, et le pauvre Jack n’y était absolument pour rien pour une fois. Les fantômes avaient perdu la capacité de le terroriser, à l’inverse de certains hommes, surtout ceux comme Joseph Malloy.

— Je me suis rappelé des rumeurs sur Bloody Gaby, ça faisait un moment que je me disais que c’était toi et je suis parti à ta recherche... C’est un miracle que je suis parvenu à Brisbane sans problème, vraiment, tu me connais... ajouta-t-il avec un léger rire en se passant une main sur la nuque. L’anglais n’était pas le plus adroit, mais sa débrouillardise était sans limite. L’instant passa. Le sérieux revint. Tu es sûrement le seul à pouvoir me protéger de ce fou. Il a été très clair, mon refus l’a mis en rogne. Mais jamais je n’accepterai de l’aider à traquer de pauvres âmes errantes, alors je doute pas qu’il préfère encore me voir mort si je ne deviens pas « son associé ». Il a même cru qu’il y a un risque que je devienne un rival, l’imbécile. Il souffla un coup. Puis son attention se porta sur Gabriel. Voilà toute l’histoire... Donc... Je peux rester avec toi ? S’il-te-plaît ?

code by lizzou



“You must come with me, loving me, to death; or else hate me, and still come with me.”

:rainbow: :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Empty
MessageSujet: Re: LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby   LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

LIVING AND DEAD. ~ bloody gaby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: Dimension Fantôme
-