AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 getting along on the merry-go-round - Leena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andreï Tedevski
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (20.11.86)
SURNOM : Andrioucha, mais seul son frère opte pour cette alternative
STATUT : célibataire
MÉTIER : scénographe pour la northlight company
LOGEMENT : numéro 25, Redcliffe, avec son frère

POSTS : 674 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : passionné de théâtre et de littérature et baigné par une culture russo-britannique, la tête sur les épaules, peu enclin à se morfondre et entier dans tout ce qu'il entreprend
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
And we played the Russian Roulette. Just a game. One gun. One shot. One bullet. Knowing the risks, further than a kiss. The rush of adrenalin, softly running. And we spinned the wheel. Can't be cured, can't be healed. - Leovski#3

Andy & LeenaNathan#2LeonardoLeena

dimension fantôme : Leovski


RPs TERMINÉS :
PSEUDO : nocta
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : nocta (signa), loonywaltz (userbar)
DC : que nenni
INSCRIT LE : 04/01/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18020-il-a-sur-la-langue-ce-qu-il-avait-sur-le-coeur-andrei http://www.30yearsstillyoung.com/t18048-il-y-a-des-gens-dont-la-voix-et-le-rire-permettent-de-les-comprendre-sans-erreur-andrei http://www.30yearsstillyoung.com/t18049-andrei-tedevski http://www.30yearsstillyoung.com/t20597-andrei-tedevski

MessageSujet: getting along on the merry-go-round - Leena   Lun 15 Oct - 3:56



C’est Vassili qui avait choisi la date, l’heure et donné l’idée du lieu de rendez-vous. Bien plus impatient qu’à son habitude, me rappelant tous les jours à quel point il était heureux d’enfin pouvoir rencontrer Leena puisque “pour qu’elle soit depuis tout ce temps restée ton amie et que tu m’en parles de cette façon je dois lui remettre la seconde médaille du mérite.” Impatient et infernal, ce à quoi je finissais par lui répondre qu’être mon frère ne faisait pas de lui quelqu’un de méritant et ne lui accordait encore moins une médaille. Il n’a pourtant pas attendu mon avis pour se la fabriquer. Profitant de son temps libre pour investir dans un fer à souder : en plus d’avoir laissé un beau trou dans la table, la brûlure de ses doigts ne fut que le début d’une longue liste de malencontreux événements. Ne jouant que plus encore de malchance entre portefeuille subtilisé, suppression de documents de son ordinateur non sauvegardés et un presque accident de la route en moto. Ca n’a pas loupé. c’est le jour J qu’il s’est décidé à nous faire une poussée de fièvre. Et bien que cloué au lit, c’est tout de même moi qui ai été obligé de l’empêcher de se lever pour se préparer. Me saisissant déjà de mon portable pour annuler avec Leena, il aura tout de même insisté pour que l’on profite du programme choisi à deux. Car si ne sont pas les occasions qui manquent de se trouver un nouveau jour pour se rendre au parc d’attraction tous les trois, il est vrai que cela fait déjà un bon moment que nous ne nous sommes pas revus que tous les deux. La dernière fois que nous nous sommes vus remontant à notre soirée en boîte avec son coloc’ dont le nom ne m’a pas échappé. Similaire au mien bien que le caractère foncièrement différent. Ce sera aussi l’occasion de demander de ses nouvelles à Leena alors qu’Andy s’était éclipsé en coup de vent nous laissant finir son verre. Et bien que le prétexte de la journée était celui de pouvoir faire rencontrer Leena à mon frère et vice-versa, c’est au final comme à notre habitude que nous resterons seulement à deux. Un détail cependant pas des moindres : c’est au parc d’attraction que Vassili avait insisté pour qu’on y aille et c’est d’un commun accord que nous nous sommes décidés à tout de même y aller.
Bien qu’en règle générale peu à l’aise au milieu des attractions et peu amateur de la foule accompagnant celle-ci, certains arguments de poids ont su faire pencher ma balance de son côté. Il faut dire des rares fois où je me suis rendu en parc d’attraction, se sont les auto-tamponneuses que je monopolisais le plus et que j’en suis resté grand amateur. Leena la première informée puisque c’est à Londres que nous étions allés pour la première fois en fête foraine à l’étranger. Découvrant au passage mon amateurisme pour ce jeu, l’esprit de compétition allant avec attisé. Il n’y a pas raison pour que celles de Brisbane échappent à la règle.

Un dernier mot à mon frère avant de partir, sans remarque ironique ou cinglante cette fois. La maladie à cela d’amusant qu’elle constitue entre nous la seule période de trêve dans nos joutes incessantes. Et c’est un sms que j’envoie à Leena, confirmant une dernière fois mon arrivée dans les temps au lieu du rendez-vous : l’entrée du parc nous semblant le meilleur compromis. Mon avance me permettant de finir de rejoindre le quartier de Redcliffe à pied, c’est bien plus avant l’arrêt de bus correspondant que je choisis de descendre. Animé par cette envie de quelque peu parcourir un quartier dans lequel je n’ai pas souvent loisir de passer. Le traverser ravivant certains souvenirs dans ma mémoire fort à propos : l’aéroport, mon attente dans son enceinte, la surprise faite à Leena de venir la chercher alors qu’elle posait enfin pied à Brisbane après des années. Son arrivée se superposant avec celle de Vassili, presque surréaliste de le voir lui aussi emménager à mes côtés. Amenant avec lui une part de ma Russie natale comme Leena débarquait avec une part de ce passé Londonien. Une dernière pensée me traversant l’esprit avant d’enfin apercevoir le bout de l’entrée du parc : à défaut de ne pouvoir aujourd’hui, il n’y a pas à dire que j’ai très forte envie de les faire se rencontrer tous les deux. Ayant pour l’instant qu’une hâte : de la voir arriver elle.



A vouloir embrasser le soleil il s'est brûlé les lèvres.

-
:sing::
 
Revenir en haut Aller en bas
Leena Scofield
les doigts de fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (02/07/86)
SURNOM : Baby, le surnom que son père lui donnait et que ses amis d'enfance ont adopté
STATUT : célibataire (lucky i'm in love with my best friend)
MÉTIER : créatrice de bijoux qu'elle vend sur Internet/vendeuse à mi-temps dans une boutique d'antiquités
LOGEMENT : #16 Toowong, coloc avec Andy #bestcolocever, Summer (pnj) et Colson (pnj)

POSTS : 1761 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Un coeur en or ; un rire ultra communicatif ; une volonté de fer ; un secret bien gardé ; des troubles du comportement alimentaire depuis l'adolescence ; un talent inné pour le karaoké après avoir bu quelques verres
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

i keep you with me in my heart, you make it easier when life gets hard
Rhett#3


when i'm with you, i'm standing with an army



DIMENSION FANTÔME
123

RPs EN ATTENTE : Joanne ☆ Soren ☆ Greta ☆ Lonnie ☆ Andreï ☆ Casey


RPs TERMINÉS : Andy#1Célia#1 Owen#1Thea#1 Heller#1Tess#1Irene#1 Lisbeth#1 Clara#1Lonnie#1 Gaïa#1Noa#1Kelly#1Matteo#1Andreï#1Tess#3Maze#1Clara#2Lisbeth#2Hassan#1

(Abandonnés : Katrina, Eda, Elisabeth, Lola, Sophia, Rhett, Nikki, Jillian#1, Rhett#2, Tess&Charlotte#1, Tess#2, Lola#2, Telulah, Laz)
AVATAR : Emilia Clarke
CRÉDITS : av : aïrel / signa : wiise
DC : Mavis Strange
INSCRIT LE : 23/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17255-leena-into-the-light-of-the-dark-black-night-en-cours http://www.30yearsstillyoung.com/t17302-leena-here-comes-the-sun http://www.30yearsstillyoung.com/t17303-leena-scofield#668676 http://www.30yearsstillyoung.com/t17332-leena-scofield#669484

MessageSujet: Re: getting along on the merry-go-round - Leena   Dim 11 Nov - 19:45



Il y avait parfois des journées qui décidaient que rien, absolument rien, ne se passerait comme prévu. En se levant ce matin-là, tôt pour pouvoir profiter de la journée avec Andreï et Vassili, la première chose que Leena avait accomplie avait été de renverser sa bouteille d'eau, non fermée évidemment, sur l'ensemble de son oreiller - et donc de sa tête - à cause d'un geste malencontreux qu'elle fit en éteignant son réveil. La douche froide, littéralement, la tira de son sommeil bien trop brusquement et elle se leva en pestant, les cheveux trempés. Elle avait travaillé jusqu'à tard la veille, et avait décidé de ne pas tout ranger sur son atelier. Bien mal lui en avait pris : une perle carrée avait roulé jusque vers son lit, et elle mit le pied exactement dessus, ce qui lui valut un second cri de surprise et de protestation, puis une danse à cloche-pied dans toute sa chambre, tandis qu'elle attendait que la douleur passe. Elle décida ensuite de filer sans plus attendre dans la salle de bain histoire de se doucher et de se laver de tout ce qui s'apparentait à un réveil désastreux, mais quelqu'un occupait déjà la douche — maugréant entre ses dents, elle descendit dans la cuisine se faire un café en attendant. D'ordinaire, elle buvait essentiellement du thé, mais elle avait justement ce matin envie de caféine : en ouvrant le placard, elle se rendit compte qu'ils étaient à court du café. Agitant désespérément la boîte vide comme si cela allait faire apparaître le café à l'intérieur, elle médita sur ce qu'elle avait accompli ces derniers jours qui auraient pu justifier un si mauvais retour de karma — mais rien de précis ne lui venait à l'esprit. C'était Rhett qui aurait dû passer un réveil de la sorte, après le sale coup qu'il avait fait, et elle jeta la boîte de café vide avec dédain dans la poubelle, comme si cette pauvre boîte avait quoi que ce soit à voir avec Rhett. Remontant dans la salle de bain enfin vide, elle se doucha et se lava les cheveux. L'eau chaude lui fit du bien et elle se sentit déjà un peu mieux ; prenant tout son temps pour se sécher, appliquer de la crème, se coiffer, se sécher les cheveux, se maquiller légèrement. Un peu revigorée, elle tenta d'ouvrir la porte : en vain. Le verrou refusait de tourner. Ce n'était pas la première fois que cela arrivait — il était capricieux, mais choisissait toujours les pires moments pour se bloquer. Elle dut secouer la porte comme une brute pendant deux à trois minutes avant de réussir à en ressortir, de nouveau de mauvaise humeur. Pourquoi le sort s'acharnait-il parfois de la sorte ?! Dans sa chambre elle enfila un short, un haut, des baskets, fourra des affaires dans son sac à dos, et jaillit de la maison comme un diable de sa boîte. Elle avait hâte de se retrouver dehors, de voir Andreï, et de ne plus penser à tout cela. C'est là que le texto de son ami lui signifia que Vassili était malade et ne viendrait pas — si il annulait, Leena se sentait prête à hurler sur la première personne venue, juste pour se faire les nerfs. Mais heureusement Andreï confirmait tout de même leur rendez-vous, elle mit son casque et enfourcha son scooter. Arrivée au bout de la rue, elle se rappela qu'elle avait oublié de faire le plein d'essence : le moteur commença à tousser, elle eut juste le temps de faire demi-tour pour revenir le garer. Cette fois, la situation était si cocasse qu'elle commençait à trouver cela drôle ; elle appela un taxi en se demandant bien quelle prochaine guigne l'attendait. Le trajet se passa sans encombres, et elle n'eut plus qu'à se rendre devant les ports du parc pour retrouver Andreï. C'était son frère qui avait choisi Dreamworld comme lieu de rencontre, ce qui avait valu un fou rire à Leena : elle était peu courageuse en matière d'attractions, et Andreï était probablement la personne la plus décalée dans ce genre d'univers, mais en même cela lui rappelait de bons souvenirs londoniens. Il était là : elle se dressa sur la pointe des pieds pour le serrer dans ses bras comme à son habitude, tout sourire de le voir. Même si la journée ne semblait pas se montrer sous son meilleur jour, elle était enchantée de la passer avec lui. « Tu ne me croiras jamais si je te raconte ce qui m'arrive depuis ce moment. Je crois que j'ai une poisse monstre aujourd'hui, est-ce que tu es bien sûr de vouloir aller dans un parc d'attractions avec moi ? Je pense que les nacelles vont se détacher sur mon passage, je te préviens » pouffa-t-elle. « Et avec tout ça je n'ai même pas eu le temps de boire et de manger, ça te dérange pas si on commencer par s'acheter un petit truc ? Et après je serais de meilleure humeur, promis ! » Elle lui lança son sourire le plus adorable et se pendit à son bras, tandis qu'ils rentraient dans le parc. « Vassili, ça va quand même ? Je suis dégoûtée de ne pas le voir ! Mais bon, ce n'est que partie remise. Ça va toi, mon chat ? Tu veux quelque chose ? C'est moi qui t'invite ! » Elle choisit un café frappé et un cinammon roll, qu'elle se mit à grignoter sans plus attendre. Non pas que sa faim soit importante, mais elle se connaissait assez pour savoir que ne pas manger quand elle allait en plus marcher toute la journée n'était pas une bonne idée.



Nobody has ever measured, not even poets,
how much the heart can hold




Revenir en haut Aller en bas
Andreï Tedevski
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (20.11.86)
SURNOM : Andrioucha, mais seul son frère opte pour cette alternative
STATUT : célibataire
MÉTIER : scénographe pour la northlight company
LOGEMENT : numéro 25, Redcliffe, avec son frère

POSTS : 674 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : passionné de théâtre et de littérature et baigné par une culture russo-britannique, la tête sur les épaules, peu enclin à se morfondre et entier dans tout ce qu'il entreprend
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
And we played the Russian Roulette. Just a game. One gun. One shot. One bullet. Knowing the risks, further than a kiss. The rush of adrenalin, softly running. And we spinned the wheel. Can't be cured, can't be healed. - Leovski#3

Andy & LeenaNathan#2LeonardoLeena

dimension fantôme : Leovski


RPs TERMINÉS :
PSEUDO : nocta
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : nocta (signa), loonywaltz (userbar)
DC : que nenni
INSCRIT LE : 04/01/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18020-il-a-sur-la-langue-ce-qu-il-avait-sur-le-coeur-andrei http://www.30yearsstillyoung.com/t18048-il-y-a-des-gens-dont-la-voix-et-le-rire-permettent-de-les-comprendre-sans-erreur-andrei http://www.30yearsstillyoung.com/t18049-andrei-tedevski http://www.30yearsstillyoung.com/t20597-andrei-tedevski

MessageSujet: Re: getting along on the merry-go-round - Leena   Dim 9 Déc - 0:06



Sept séries de messages à la suite : même malade il ne va décidément pas me lâcher celui-là.
"Tu me dis quand elle est là hein.” “Non mais vraiment, je sais que tu vas oublier.” “Ne mets pas ton téléphone en silencieux tu risques de ne pas voir mon message.” “Parce que je veux lui dire bonjour moi.” “Tu savais que boire des trucs chauds quand on a de la fièvre ça fait suer ?” “Je vais me préparer un thé.” “Ca y est elle est arrivée ?”
J'ai mis mon téléphone en silencieux. Plutôt agacé par le vibreur incessant de celui-ci que par la volonté de mon frère de me tenir compagnie malgré moi en attendant l'arrivée de Leena. Il faut le comprendre : être obligé de rester cloué au lit au lieu de rencontrer celle dont je lui ai si souvent parlé à travers nos échanges téléphoniques Brisbane-Moscou, qui plus est dans un parc d'attraction relève pour lui de la torture. Et c'est encore un euphémisme. Et j'ai beau lui avoir certifié que les occasions de voir Leena seront multiples à son rétablissement, il n'en reste pas moins frustré. Au contraire de moi qui me retrouve au final plutôt soulagé de ne pas à avoir à suivre Vassili dans chacune des attractions sous le coup de son empressement à tester ses propres limites. Je connais déjà bien assez les miennes, merci. Et bien qu'il ne sera pas des nôtres pour cette journée, je sais qu'il saura de toutes manières bien nous signaler son existence tout au long de la journee d'une facon ou d'une autre.
Relevant la tête de mon téléphone que pour mieux percevoir au travers de la foule une tête immanquable : Leena essayant de se frayer un chemin. Un signe de bras de ma part pour lui notifier ma présence et un dernier message à Vassili : "Je te laisse elle est là. Non je ne t'oublie pas, oui je lui passe le bonjour." Ayant juste le temps de remettre le téléphone dans le creux de ma poche de veste avant d'accueillir l'étreinte de Leena. Rien n'a changé, a commencer par la différence de taille.

Elle parlerait pour deux, je me souviens bien avoir dû penser ça au début de nos rencontres alors que nous ne nous connaissions pas encore de trop. Amusant de penser qu'à ses côtés je passerai presque pour bavard. Et à en croire ses dire, il n'y aurait pas que Vassili qui serait frappé de séries de malchance pour une journée qui s'annonçait déjà prometteuse. Interrogeant du regard à propos de cette poisse s'étant abattue sur elle, c'est pour toute réponse qu'elle m'offre la proposition de combler son ventre vide qui ne fera pas long feu s'il ne vient pas vite à être rempli. Mon rire sonore venant ponctuer celle-ci : il en faut beaucoup pour abattre Leena et toujours peu pour lui redonner son entrain et son sourire. Et si son sourire ne s'est pas terni malgré son début de journée apparemment chaotique, il n'y a pas hésiter pour récupérer la totalité de sa motivation : notre première destination dans ce parc sera donc la cafétéria. Impossible de résister à une telle demande. "Si tu m'avais demandé de débuter par les "fusées de l'enfer" j'aurais sûrement émis une réticence mais la mission recherche de nourriture me convient tout à fait ! D'autant plus que maintenant je suis dans le suspens, il va falloir que tu me racontes tout ça."

Rapide à commander, rapide à servir : un cinnamon roll et café frappé pour Leena, un latte glacé pour ma part. Il ne reste plus qu'à nous trouver une place, chose aisée en matinée. Remerciant une fois encore Leena pour le latte, c'est bien vite que le message de Vassili me revient en tête. "Je pense que Vassili va un peu mieux que ce matin mais dans tous les cas c'était du repos qu'il lui fallait... Il ne s'en remet surtout pas de ne pas pouvoir être là aujourd'hui : il n'arrête pas de me bombarder de messages!" Sortant mon téléphone pour apporter la confirmation de mes dire à Leena "D'ailleurs avant que j'oublie tu as le bonjour de sa part !" Une gorgée de mon latte avant de reposer mon regard sur une Leena tout sourire : décidément bien heureux de ne pas avoir annulé la journée malgré l'absence de Vassili au parc. C'est alors un plan de dreamworld que je sors de mon autre poche récupéré à l'entrée de celui-ci. "Bon, c'est pas tout mais je crois qu'une journée d'attractions nous attend si on ne veut pad avoir 2 heures d'attente partout ! Tu voudrais commencer par quoi ?" Mon regard passant de la carte à Leena, un dernier sourire en coin. "En prenant en compte le fait que la malchance qui s'est abattue sur toi et Vassili n'est peut-être pas à négliger."



A vouloir embrasser le soleil il s'est brûlé les lèvres.

-
:sing::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: getting along on the merry-go-round - Leena   


Revenir en haut Aller en bas
 

getting along on the merry-go-round - Leena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: dreamworld
-