AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 i would get beat to smithereens (eros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans. (01/12)
STATUT : célibataire.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas.

POSTS : 798 POINTS : 660

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel, Maximilien
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : black.pineapple
DC : Kendall
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

MessageSujet: i would get beat to smithereens (eros)   Sam 20 Oct - 22:05


couverture

I would get beat to smithereens

Tu ne savais pas ce que tu étais en train de foutre. Tu ne savais pas pourquoi tu l’avais contacté, lui. Tu n’étais même pas certain que ce soit une bonne idée. Tu devais très certainement être en train de déconner.
Dix minutes. Il t’avait laissé dix minutes pour venir. Il était complètement con. Ce n’était même plus être abruti, à son stade. C’était être complètement malade. Tu étais à peu près sûr qu’il ne faisait chier personne comme toi. Surtout pour de la weed.
Et puis il t’avait dit que la prochaine fois, faudrait que t’ailles chercher ailleurs. Quel commercial. Franchement. Comment est-ce qu’il faisait pour avoir encore des clients ? Comment est-ce qu’il faisait pour ne pas avoir fini en taule, sur l’élan de frustration de l’un d’eux ?
Le pire, c’est que tu essaies vraiment de te bouger le cul. Tu ne cours pas, mais tu marches vite. Vraiment vite. Tu souffles. Tu n’es pas échauffé, tu es énervé. Tu respires mal. Tu marches vite, tu respires mal, et tu as un putain de point de côté. « T’es vraiment qu’un con. » marmonnes-tu à toi-même. Tu te faisais pitié. Tu te faisais de la peine. Tu t’agaçais.
Tout ça pour pouvoir te rouler un joint. Putain.
Tu avais déjà de la chance de pas être posé dans ton lit. Tu avais déjà de la chance d’avoir eu l’envie d’aller te chercher un truc à bouffer en ville, plutôt que de croiser Douglas. Tu imaginais déjà son regard de jugement, s’il t’avait vu te lever en plein milieu de la soirée, pour courir en pestant jusqu’au centre-ville. Peut-être qu’il se serait douté. Peut-être que tu le lui aurais craché à la gueule, si jamais. Comme si ça allait solutionner tes problèmes. Comme si ça allait résoudre quelque chose. Tu soupires.

Tu étais en retard. C’était à prévoir. Mais quelque part, tu ne pouvais pas non plus faire des miracles. Tu ne pouvais pas te téléporter. Tu ne pouvais pas aller plus vite que le temps te le permettait.
Tu sues. Tu es essoufflé. Clairement, tu te doutes que tu as une sale gueule. Peut-être que ta mine frustrée n’arrange en rien. Tu as poussé la porte. Sans grand ménagement. Tu te foutais de faire du bruit.
Tu ne savais même plus ce que tu voulais. Tu ne savais même plus pourquoi est-ce que tes doigts te démangeaient. Est-ce que c’était l’envie de lui foutre une tarte magistrale, ou bien celle de sentir le contact du papier à cigarette contre ta peau ? Tu grinces des dents. Tu grimaces, alors que tu essaies de grimper les escaliers. Putain de point de côté. Tu essaies. Tu essaies de détendre tes bras. Tu essaies de prendre de grandes inspirations. De vider complètement l’air de tes poumons.
Et finalement, tu ralentis. Tu ralentis, alors que tes pieds t’amènent devant la porte de son studio. Tu inspires. Tu expires. Ton poing fermé vient cogner la porte – à défaut de le cogner lui, tout de suite – et voilà que tu te retrouves à attendre. « Fais pas chier, Eros. J’ai jamais traversé la ville aussi vite. » grognes-tu à la porte fermée. Treize minutes. Treize minutes au lieu de dix. Ce n’était pas la mort. Ce n’était pas la fin du monde. Et tu frappes, encore. Tu cognes contre le battant, comme si tu n'étais pas patient. Comme si tu avais envie d'attiser vos colères. Comme si tu souhaitais attiser un peu plus encore les rancœurs qui vous animaient.



couverture

shallow

Tell me something boy. Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm fallin’, in all the good times, I find myself longing for change and in the bad times I fear myself.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : J’ai 40 ans, pas besoin d’enfoncer le couteau dans la plaie. Mais dans ma tête, j’ai 30 ans. On dirait un gosse dans le corps d’un vieux.
SURNOM : J’ai aucun surnom, alors commencez pas à me dire chat, ou bien des surnoms de merde. C’est pas mon style. J’ai un prénom, c’est pas pour faire beau.
STATUT : Célibataire. J’ai déjà eu des relations, faut pas croire. Mais rien de sérieux. Je suis pas trop pour ça, me mettre dans une relation, une routine. Non, j’aime pas.
MÉTIER : Je peux être un serveur, réparer ta voiture. Des boulots de merdes donc.
LOGEMENT : fortitude valley - dans un studio assez cool, le numéro c'est 478. Vous pouvez venir me braquer, il y aura rien d'intéressant.

POSTS : 55 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Je suis pas pauvre, c'est juste que si vous me prêter de l'argent, je vais pas le redonner.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : • Archie
• Carter

2/5



RPs EN ATTENTE : ⁂ Liam.
⁂ Lewis.
⁂ Tess.

PSEUDO : #Sanie.
AVATAR : Ryan Gosling
CRÉDITS : .emy.
DC : Aucun
INSCRIT LE : 14/10/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21808-tu-peux-me-preter-de-l-argents-non-je-vais-pas-te-le-rendre-eros#881607 http://www.30yearsstillyoung.com/t21875-je-suis-a-vous-mais-jamais-entierement#885818 http://www.30yearsstillyoung.com/t21876-eros-cox#885817

MessageSujet: Re: i would get beat to smithereens (eros)   Sam 20 Oct - 22:41


désastre des astres
Archie & Eros

« I WOULD GET BEAT TO SMITHEREENS  »
Je l’aime pas ce type. Sérieusement. J’ai que ça à foutre d’être présent chez moi juste pour lui donner une dose ? Je serre des dents quand je regarde mon téléphone, je vais même pas prendre le temps de lui répondre parce que clairement, j’ai la flemme, et j’ai pas envie de débattre sur le fait que je fais chier ou non. Je devais sortir, je devais aller vendre quelques doses à des passants qui étaient bien présents à l’heure actuelle. Mais je devais annuler, je décidais de tout planquer dans un coin de ma chambre à l’abri des regards, et surtout pour éviter que mes invités puissent fouiller sans que je l’accorde. Ouais, je le visais. Ce gars, j’ai pas confiance en lui. Il était bien trop bizarre quand j’étais avec Nept, je veux dire, je sais qu’ils étaient proches, mais moi et elle, il y avait un truc, un truc bien plus puissant. Il était jaloux, ou j’en sais rien, mais dès qu’il était présent dans la même pièce, il me sortait par les yeux.
Aller, courage mon vieux. Il va venir, il va te payer et ensuite il va dégager comme il le fait sans arrêt, comme il a toujours fait, parce qu’il me supporte pas non plus. Ironique de la chose, puisqu’il vient chercher sa merde auprès de moi. Je fais les cents pas, je me roule un joint pour me détendre en laissant mes pupilles dilatées s’aventurer sur les alentours. Mon studio est tellement simple. J’ai pas besoin de plus, et d’ailleurs, je peux pas me payer le plus. Alors à quoi bon penser au meilleur ? Je fourre ma main dans ma poche pour retirer mon portable et de regarder l’heure. Ca faisait déjà dix minutes, et il devait déjà avoir un pied dans mon studio. Mais rien, aucune nouvelle. Si il était pas là, je risquerais clairement de m’énerver, parce que ça vaudrait dire qu’il m’a fait faux-plan, et je tolère pas, surtout pas à cause de la weed. C’est pas pour rire ça, je m’en contre fou s’il a quelque chose à faire, je veux juste qu’il me paye et qu’il se barre au plus vite. Je m’approche de ma cuisine, me préparant juste une bière de quoi boire pendant que je fume. Jonglant entre les deux, surtout que j’allais pas sortir, fallait bien que je m’occupe un coup. J’étais torse nu, mes tatouages couvraient presque la totalité de mon corps, mon visage lui aussi tatoué, sans oublier mes mains. J’ai toujours aimé les tatouages, je me donne à qui le voulait. Je me donne les yeux fermés, même si c’est pour me pondre une merde, bien qu’heureusement, ils étaient tous parfaits.
Et c’est là qu’il arrive. J’entends ces coups à la porte et ça m’énerve encore plus. C’est lui qui est pressé alors qu’il est en retard, c’est une blague ? Je m’approche de la porte, je l’ouvre sans ménagement en plongeant mes iris clairs dans les siennes. « La prochaine fois que tu cognes autant fort, utilise ta tête, tu pourrais remettre tes idées. » J’étais pas quelqu’un de sympathique, surtout pas avec Archie. Il y a un truc, un truc mauvais entre nous, et j’arrive même pas à comprendre pourquoi je peux pas le voir. En me décalant, pour le faire pénétrer. Je lui dis sèchement de fermer la porte et dès que c’est fait, je sors de ma poche un petit sachet, assez pour rouler trois joints. Le mien que j’écrase, terminé. Ma bière sur la table basse. « T’as combien sur toi ? » Je veux juste savoir s’il a déjà assez pour la dose. Sinon, je ferais en sorte de lui donner que le minimum. Je suis pas le père noël.
Alors que je le regarde, je m’installe sur l’accoudoir du canapé, laissant mon regard se faufiler sur son corps, remontant sur sa mâchoire, puis descendant sur les gestes qu’il faisait pour me payer. « Tu te débrouilles Archie. Tu peux pas me contacter à la dernière minute. » Secouant la tête de gauche à droite, soupirant faiblement.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans. (01/12)
STATUT : célibataire.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas.

POSTS : 798 POINTS : 660

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel, Maximilien
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : black.pineapple
DC : Kendall
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

MessageSujet: Re: i would get beat to smithereens (eros)   Dim 21 Oct - 0:05


couverture

I would get beat to smithereens

Une odeur de beuh. Des effluves qui viennent te chatouiller les narines, alors qu’il t’ouvre la porte. Des iris clairs qui se plantent dans les tiens. Icebergs. Tu frémirais presque. « La prochaine fois que tu cognes autant fort, utilise ta tête, tu pourrais remettre tes idées. » Tes lèvres laissent échapper un son de mécontentement. Ça y est, il t’emmerde. Il t’emmerde, et tu n’as même pas passé la porte. « T’as testé avant ? J’ai peur de devenir aussi con. » Prétentieux et exigeant. Tu souffles. Tu souffles bruyamment.
Peut-être que tu as juste envie qu’il t’en foute une. Peut-être que tu avais juste envie de le faire chier. Il t’aboie presque dessus pour que tu fermes la porte. Tes yeux ont roulé dans leurs orbites. Tu espérais que ce soit rapide. Tu espérais qu’il ne te fasse pas trop chier longtemps. Que tu puisses te barrer sans demander ton reste.
Peut-être que tu avais peur de déraper. Peut-être que tu avais peur de déconner. De tout foutre en l’air comme tu l’avais fait avec Ahren, la première fois que vous vous étiez rencontrés. Perdre les pédales. « T’as combien sur toi ? » Nouveau bruit d’exaspération qui s’échappe d’entre tes lèvres. Pourquoi est-ce que tu étais là ? Pourquoi est-ce que tu ne t’étais pas perdu dans une soirée, pour essayer de trouver quelqu’un qui saurait un peu mieux te conseiller pour trouver un vendeur bien plus agréable ?
« Quarante dollars. Ça te va, c’est bon ? Ou t’as fait monter les prix, ça te suffit pas, tu fais payer les intérêts, et j’aurais besoin de sortir ma carte bleue pour me payer à bouffer tout à l’heure ? J’ai pas l’intention de tout dépenser pour toi tout de suite, là. » Tu répliques. Tu n’essaies même pas d’être sympa. Tu n’essaies même pas de calmer les tensions.
A quoi bon ?
Tu l’observes évoluer. Tu l’observes évoluer dans son appartement, torse nu. Peut-être que ton regard glisse, un peu. Agacement. Tu le regardes pavaner. Est-ce qu’il essayait de faire quelque chose ? Est-ce qu’il essayait de t’impressionner ?
Tes doigts ont farfouillé dans tes poches. Tu récupères ton portefeuille, tu sors tes dollars amassés. « Tu te débrouilles Archie. Tu peux pas me contacter à la dernière minute. » Tu l’as fixé, un instant. « C’est toi qui me demande de venir en dix minutes. » commences-tu, alors que tu croises les bras.
Peut-être que tu ferais mieux de ne pas te brouiller avec lui. Peut-être que tu ferais mieux de ne pas te disputer. « Genre j’sais pas. T’aurais pu me dire d’aller me faire foutre. Ou me filer un créneau demain. Mais non, faut que ce soit tout de suite. J’sais pas qui c’est qui se plie le plus aux désirs de l’autre, là. » Tu te serais démerdé.
Après réflexion, peut-être que tu n’aurais pas réussi à te calmer. Peut-être que tu n’aurais pas réussi à t’apaiser autant qu’avec un joint. Peut-être que tu n’aurais pas réussi à devenir aussi léger.

Tu souffles. Tu râles. Tu es chiant. Tu veux bien le concevoir. Et maintenant que la récompense était à portée de mains, tu voulais quoi ? Est-ce que tu te sentais capable de reculer ? Est-ce que tu te sentais capable de rebrousser chemin sans être frustré ?
Tu as juste besoin de te sentir bien, putain.
Tu as juste besoin de te sentir un peu mieux. L’odeur de la weed qui s’invite dans tes narines ne t’aide en rien. Le sachet qui traine non plus. Tu grinces des dents. Tu grinces des dents, alors que tu viens déposer sur la table ton argent. Son argent. Tu fais quelques pas, avant de revenir t’appuyer sur le dossier du canapé. Tu n’arrives pas à concevoir l’idée de t’asseoir. Pas là, pas avec lui. « Me fais juste pas mariner comme si j’étais un putain de drogué, s’il te plait. J’suis pas dans l’mood. »




couverture

shallow

Tell me something boy. Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm fallin’, in all the good times, I find myself longing for change and in the bad times I fear myself.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : J’ai 40 ans, pas besoin d’enfoncer le couteau dans la plaie. Mais dans ma tête, j’ai 30 ans. On dirait un gosse dans le corps d’un vieux.
SURNOM : J’ai aucun surnom, alors commencez pas à me dire chat, ou bien des surnoms de merde. C’est pas mon style. J’ai un prénom, c’est pas pour faire beau.
STATUT : Célibataire. J’ai déjà eu des relations, faut pas croire. Mais rien de sérieux. Je suis pas trop pour ça, me mettre dans une relation, une routine. Non, j’aime pas.
MÉTIER : Je peux être un serveur, réparer ta voiture. Des boulots de merdes donc.
LOGEMENT : fortitude valley - dans un studio assez cool, le numéro c'est 478. Vous pouvez venir me braquer, il y aura rien d'intéressant.

POSTS : 55 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Je suis pas pauvre, c'est juste que si vous me prêter de l'argent, je vais pas le redonner.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : • Archie
• Carter

2/5



RPs EN ATTENTE : ⁂ Liam.
⁂ Lewis.
⁂ Tess.

PSEUDO : #Sanie.
AVATAR : Ryan Gosling
CRÉDITS : .emy.
DC : Aucun
INSCRIT LE : 14/10/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21808-tu-peux-me-preter-de-l-argents-non-je-vais-pas-te-le-rendre-eros#881607 http://www.30yearsstillyoung.com/t21875-je-suis-a-vous-mais-jamais-entierement#885818 http://www.30yearsstillyoung.com/t21876-eros-cox#885817

MessageSujet: Re: i would get beat to smithereens (eros)   Dim 21 Oct - 1:31


désastre des astres
Archie & Eros

« I WOULD GET BEAT TO SMITHEREENS  »
J’ai levé les yeux au ciel, tellement c’était à chier sa première réponse. Mais ça me fait rire, il peut même voir un sourire fantôme se dessiner sur mes lippes. Je secoue la tête de gauche à droite en plissant des yeux, fronçant même les sourcils en soupirant. « C’est à cause des types comme toi que je suis devenu aussi con. » s’il pensait que j’étais un demeuré, que je le connaissais pas un peu, quand même. Quand je traînais avec Nept, il y avait tellement de chances qu’il soit avec nous. Limite, il pouvait tenir la chandelle entre nous. Mais, est-ce qu’il savait ? Je pense pas, j’ai juste envie de hurler à quel point il a été idiot de laisser partir cette fille. Putain, c’était la seule femme avec qui s’était génial. Je lui lance un faible regard, arquant un sourcil. Je lui demandais de payer, c’était une chose parfaitement banal, mais il change ça dans quelque chose de difficile.
Tu n’as pas changé Archie.
Et tu ne changeras jamais.

Prenant sur moi, je regarde les billets sur la table, me disant que c’était clairement pas assez en vu de la dose que j’allais lui donner. Quand même, ça me paye quoi ça ? Même pas de a bouffe pour tenir pour deux semaines. « Pourquoi tu parles ? T’es là, non ? C’est bien parce que tu veux fumer ce putain de joint, parce que tu as ramené tes couilles, parce que tu n’as trouvé rien d’autre, qu’aller demander ailleurs c’était compliqué. Pas vrai ? T’es là, parce que c’est ta dernière solution, parce que je suis, ta dernière solution. » Quand j’articule ces paroles. Je ne manque pas d’afficher un sourire. Pas un sourire honnête, mais un sourire qui voulait simplement dire que je savais, que je savais que j’étais ta putain de dernière solution, mais que ça m’allais, que je m’en foutais, qu’il me fallait juste mon argent. Quand je me lève, je le laisse s’approcher de moi, on est assez proche, je le regarde à peine. Je hausse les épaules en enfonçant le paquet dans l’une de mes poches. « T’as raison, peut-être que je devrais vraiment t’envoyer chier. Et prévenir les autres vendeurs qu’un merdeux dans ton genre veut payer 40 dollar pour ça. » J’en étais capable, et c’est peut-être pour ça, que je veux me calmer.
Il y a cette tension, cette tension qui est présente depuis quelques temps, à chaque fois qu’on est dans la même pièce, et c’est insupportable. Je ne sais pas si j’ai envie qu’il m’en foute une, ou si j’ai envie de lui en coller une pour lui faire comprendre que c’est un petit con ? Je détourne le regard, passe le bout de ma muqueuse sur mes lèvres quand je l’entends se plaindre, à ce dire qu’il n’était pas un drogué. Un quoi ? Je lâche un rire, croisant mes bras contre mon torse. « Un drogué ? Je ne savais pas qu’on était considéré comme des drogués parce qu’on fume des joints. » C’est nouveau ça, non ? J’ai jamais réellement entendu ce terme, et c’était surprenant venant de lui. Je me lève, je le bouscule un peu pour passer et venir prendre un joint dans une petite boite à l’intérieur d’un meuble. Je me retourne pour le faire face.
Regarde-moi, maintenant. Je sais que t’as envie de ça.
Je l’allume entre mes chaires masculines, je tire dessus. Avant de laisser la fumée valser devant nos yeux. « Et si t’as pas ta dose, tu vas aller chialer vers qui du coup, comme Nept n’est plus là ? » Je presse sur le bouton rouge, et c’est bien la première fois que ça me pince le cœur de dire son prénom, puisque depuis qu’elle est partie, je n’ai plus osé parler d’elle. Je soupire, posant le joint dans le cendrier en levant mes yeux vers toi. « Je sais que t’as un nouveau colocataire. Les choses vont vite tu sais. Je savais pas que tu pouvais aussi vite remplacer Nept. » Parce qu’elle était irremplaçable. Je venais me saisir de la bière que j’avais précédemment commencé. J’y bois quelques gorgées, avant de m’installe une nouvelle fois sur l’accoudoir du canapé. T’observant du coin de l’œil. « Tu me frappes, je te frappe Archie, et tu sais bien qu’entre nous deux, celui qui va être à terre, c’est toi. » Même en étant calme, il y avait ce truc, alors j’évite simplement de le regarder. Merde.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans. (01/12)
STATUT : célibataire.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas.

POSTS : 798 POINTS : 660

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel, Maximilien
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : black.pineapple
DC : Kendall
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

MessageSujet: Re: i would get beat to smithereens (eros)   Dim 21 Oct - 14:26


couverture

I would get beat to smithereens

Pourquoi tu parles ? Parce qu’il te pose des questions. Putain. Comment est-ce qu’il faisait pour être aussi imbuvable ? Comment est-ce qu’il faisait pour être aussi abruti ? Tu souffles. Quelque part, il a raison. Quelque part, c’était compliqué pour toi de demander ailleurs. Parce que tu ne savais pas vraiment où aller. Parce que tu n’avais pas sur toi une liste longue comme le bras de mecs à contacter. Peut-être que tu devrais. Peut-être que tu pourrais commencer, juste pour ne plus avoir à supporter la gueule du blond. Juste pour ne pas avoir à croiser son sourire vicieux.
Putain.
Tu étais sûr qu’il jubilait. Tu étais certain qu’il jubilait de la situation. « T’as raison, peut-être que je devrais vraiment t’envoyer chier. Et prévenir les autres vendeurs qu’un merdeux dans ton genre veut payer 40 dollars pour ça. » Tes yeux se sont arrondis, alors que tu croissais un quoi surpris. « Mec, va falloir que tu m’expliques tes tarifs, là. » articules-tu. Il la vendait à combien, sa weed ? Il te la vendait à combien, sa came ? « Dans quel monde tu vends de la weed à plus que quarante balles ? Ça fait cher le joint. » Tu es presque outré. Tu n’essaies même pas de le cacher. Qu’est-ce qu’il croyait ? « Tu veux pas que j’te suce, en plus, si ? » grognes-tu.
Et putain, tu te sens mal. Et putain, tu détestes qu’il te fasse sentir aussi pathétique. Tu as l’impression d’être une dramaqueen. Tu as l’impression de surréagir. Mais tu n’avais pas envie d’être pris pour un parfait abruti.
Et lui, ça le fait marrer. Et lui, ça le fait rire. « Un drogué ? Je ne savais pas qu’on était considéré comme des drogués parce qu’on fume des joints. » Toi non plus. Toi non plus, mais ça ne semblait pas être l’avis de ton colocataire. Et ça semblait amuser Eros. Ça semblait l’amuser, de te voir tourner en bourrique. De te voir presque à ses pieds, juste pour qu’il te vende un truc.
Il te fait tourner chèvre.
Tu le sens. Tu sens que ça l’amuse. Un nouveau joint vient se glisser entre ses lèvres. La fumée blanchâtre danse entre vous deux.

« Et si t’as pas ta dose, tu vas aller chialer vers qui du coup, comme Nept n’est plus là ? » Tu t’es raidi, interdit. Tes doigts se sont crispés sur le dossier du canapé. Droit en plein cœur. Droit là où ça fait mal.
Tu serres les dents.
Tu serres les dents, alors que tes lèvres émettent leur habituel son d’avertissement. « Je sais que t’as un nouveau colocataire. Les choses vont vite tu sais. Je savais pas que tu pouvais aussi vite remplacer Nept. » Tu sens que tu souffles plus fort. Tu sens que tu es en train de déraper. Tu peux le dire, à la vue de tes jointures qui deviennent blanchâtres. A quoi il joue, putain ? C’est quoi le but, dans tout ça ? De jubiler ? De te pousser à tes limites, juste pour te voir déconner ?
Il te frôle presque – il passe à moins de dix mètres.
La remplacer.
Remplacer Neptune.
« Tu me frappes, je te frappe Archie, et tu sais bien qu’entre nous deux, celui qui va être à terre, c’est toi. » Tu n’es pas vraiment certain que ton cerveau analyse correctement ce qu’il te balance. Tu n’es pas certain qu’il comprenne clairement ce qu’il entend.
Et ça se passe trop vite dans ton esprit.
Ça se passe trop vite pour toi, pour ton corps entier. Tu ne sais plus qui contrôle qui, mais tu as senti ton poing partir. Tu l’as vu s’écraser sur la joue d’Eros.
Tu as senti la douleur t’irradier jusque dans le poignet.
Tu n’étais pas meilleur que depuis ton altercation avec Ahren.
Peut-être que tu t’étais fait mal tout seul. Peut-être que tu devrais prendre des cours. Pour frapper mieux. Pour frapper plus fort. « Pauvre con. » as-tu craché.
Peut-être que tu venais de signer ton arrêt de mort. Peut-être que cette fois-ci, c’était la bonne. Peut-être qu’il n’attendait que ça. De pouvoir se laisser aller sur toi. « Tu voulais que j’fasse quoi ? Tu crois quoi ? Que j’peux payer ce putain de loyer tout seul ? Tu crois que j’avais envie qu’elle se barre, ou quoi ? Tu crois que ça me fait plaisir ? Que j’avais envie de la remplacer ? Que je l’ai remplacée ? » Douglas avait beau être gentil, ce n’était pas Neptune. Ce ne serait jamais Neptune. « Sérieux ? T’as quoi comme solution à me proposer, avec ta grosse intelligence ? Tout plaquer et partir à travers le monde à sa recherche ? »



couverture

shallow

Tell me something boy. Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm fallin’, in all the good times, I find myself longing for change and in the bad times I fear myself.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : J’ai 40 ans, pas besoin d’enfoncer le couteau dans la plaie. Mais dans ma tête, j’ai 30 ans. On dirait un gosse dans le corps d’un vieux.
SURNOM : J’ai aucun surnom, alors commencez pas à me dire chat, ou bien des surnoms de merde. C’est pas mon style. J’ai un prénom, c’est pas pour faire beau.
STATUT : Célibataire. J’ai déjà eu des relations, faut pas croire. Mais rien de sérieux. Je suis pas trop pour ça, me mettre dans une relation, une routine. Non, j’aime pas.
MÉTIER : Je peux être un serveur, réparer ta voiture. Des boulots de merdes donc.
LOGEMENT : fortitude valley - dans un studio assez cool, le numéro c'est 478. Vous pouvez venir me braquer, il y aura rien d'intéressant.

POSTS : 55 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Je suis pas pauvre, c'est juste que si vous me prêter de l'argent, je vais pas le redonner.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : • Archie
• Carter

2/5



RPs EN ATTENTE : ⁂ Liam.
⁂ Lewis.
⁂ Tess.

PSEUDO : #Sanie.
AVATAR : Ryan Gosling
CRÉDITS : .emy.
DC : Aucun
INSCRIT LE : 14/10/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21808-tu-peux-me-preter-de-l-argents-non-je-vais-pas-te-le-rendre-eros#881607 http://www.30yearsstillyoung.com/t21875-je-suis-a-vous-mais-jamais-entierement#885818 http://www.30yearsstillyoung.com/t21876-eros-cox#885817

MessageSujet: Re: i would get beat to smithereens (eros)   Dim 21 Oct - 15:21


désastre des astres
Archie & Eros

« I WOULD GET BEAT TO SMITHEREENS  »
Je savais que j’étais un enfoiré de première, que j’avais une haine immense envers Archie. Mais, ce n’était pas ma faute, plus je le voyais, et plus je voyais Nept, et plus ça me foutait dans le mal de ne pas la voir auprès de moi. J’ai pourtant essayé, j’ai essayé de la retenir, de lui dire que j’allais changer, que j’allais devenir un meilleur type, mais elle s’est barrée, et je suis devenue encore pire.
Je suis devenu le déchet que j’avais peur de devenir en étant jeune. Je suis devenu un connard, un mec instable, un mec qui ne sait pas ce qu’il veut et qui ne cherche pas à le savoir. Je suis devenu le démon, ce démon qui me hantait durant mon enfance. Je serre des dents, en voyant qu’il est étonné du prix que je peux vendre ma weed. Il croit quoi, que c’était un truc de bon marché ? J’ai une gueule à vendre de la merde ? « Tu trouveras jamais meilleur que la mienne, alors ferme-là, et sois plutôt heureux de combien je la vends. » Parce que je savais les tarifs, je savais que c’était cher, mais que je n’ai jamais eu des plaintes concernant le prix, surtout parce qu’elle était bonne, et bien meilleure que celle qu’on achète dans une petite ruelle. Je savais ce que je disais, puisque je consommais. En baissant mon regard vers les mains d’Archie, je remarquais bien qu’il était un stade de non-retour. Qu’il allait exploser, qu’il allait m’en foutre une, ou bien tout bonnement se barrer. Je préfère la dernière solution, qu’il se barre et qu’il ne prenne plus jamais contact avec moi, qu’il m’efface de sa vie, comme il le fait avec n’importe qui. Mais d’un seul coup, je sens son poing contre ma joue, si violemment que mon corps est projeté sur le côté, je viens poser ma phalange sur cette zone, comme si ça pouvait me soulager. Je sens ma lèvre inférieure déchirée, cette douleur qui se propage. Putain de merde.
Je me suis déjà battu, j’ai toujours riposté. Mais là, si je le frappe, il sait que je vais l’envoyer à l’hôpital ou même à la morgue. Alors, je me redresse. En colère, les traits étirés, les yeux noirs. Je viens plaquer mes mains sur ses épaules, le collant contre le premier mur qui était accessible. « Tu l’as fait partir espèce de connard, je m’en branle des raisons, je m’en tape, mais c’est pas moi le fautif, tu comprends ?! Ce n’est pas moi. À chaque fois que tu me vois, c’est ce que je peux lire, que tu penses que c’est moi, alors que non. C’est de ta faute, si Nept s’est barrée. C’est ta faute. » Est-ce que dans le fond c’était vraiment la sienne ? Non, Nept avait pris la décision de simplement partir. Mais je n’arrivais pas à accepter ça, je n’arrivais pas à tolérer le fait que cette femme se soit barrée de ma vie aussi soudainement.
Mais tout part en couille. Mon bas-ventre se tort, je fronce les sourcils en serrant des dents. L’excitation qui me ronge, l’envie. Cette folie. Je le tiens si violemment, que je déplace l’une de mes phalanges autour de ta gorge.
Je pourrais serrer Archie. Je pourrais serrer jusqu’à que tu perdes connaissance, jusqu’à que tu t’en ailles, jusqu’à ne plus voir cette gueule. Mais je serre, mes voix me hurlent dessus, de continuer, de ne pas lâcher. Mes yeux se sont levés en direction de son visage. Et ma voix se perd dans cette sauvagerie. « La prochaine fois que tu me frappes, je te retrouverais dans ton propre cercueil Archie. » Mais ma voix n’est pas la même qu’avant. Je colle mon bassin contre le sien, ma main se relâche doucement. Tandis que l’autre vient se faufiler entre nos deux corps pour soulever son haut et frôler sa peau dénudée. « Si tu n’étais pas si con, tu serais déjà dans mon lit. » Je ne comprends pas, je me perds littéralement dans mes propres propos. Ca en devient gênant. Parce que je n’ai jamais désiré Archie, enfin, je pense pas, j’en sais rien putain de merde. Je me surprends à venir jouer avec le bouton de son pantalon. Et brutalement, je me recule. J’ai la bouche sèche, quel enfoiré.
T’es vraiment un sale con Archie. Je te déteste encore plus à ce jour.
Je te hais. Je secoue la tête de gauche à droite en détournant le regard. Comme si je voulais oublier ce rapprochement, ce rapprochement qui me dégoûte dans le fond, mais qui me remue quand même énormément. « Je te donne de quoi rouler pour ce soir. » C’est à peine si je le regarde, j’étais capable de le déshabiller, de le retourner, et putain, j’étais capable de me lâcher. De le frapper. J’ai encore cette adrénaline en moi. Elle veut pas redescendre, et cette colère. Alors je hurle, je hurle pour lui faire comprendre. « TU TE BARRES OU TU VEUX DE L’AIDE ?! » Je lui jette le paquet à la gueule, et on reste là, comme deux pauvres connards.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans. (01/12)
STATUT : célibataire.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas.

POSTS : 798 POINTS : 660

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel, Maximilien
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : black.pineapple
DC : Kendall
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

MessageSujet: Re: i would get beat to smithereens (eros)   Dim 21 Oct - 16:21


couverture

I would get beat to smithereens

Tu t’en foutais. Tu t’en foutais que sa merde soit meilleure que celles des autres. Tu avais juste l’impression qu’il se foutait de ta gueule. Tu avais l’impression qu’il se moquait de toi avec ses prix exorbitants. Tu n’allais pas te rouler des joints à quarante dollars. Tu n’allais pas hypothéquer ta bagnole pour sa belle gueule. Tu n’étais pas crésus. Point.
Et voilà qu’il allume les voyants rouges de ton esprit. Voilà qu’il te fout hors de toi. Voilà qu’il éveille les démons, les monstres. Les affreuses sensations.
Et tu craques.
Et ton poing vient s’effondrer contre sa joue. Plus fort que tu ne l’aurais souhaité, peut-être. Son corps valse légèrement sur le côté, alors que tu le fixes, interdit. Comme si tu attendais la sentence. Comme si tu attendais ta fin.
Et ça ne tarde pas vraiment.
Les yeux de glace deviennent sombres. La colère s’installe dans le regard. Ton dos vient heurter violemment le mur, en t’arrachant un léger gémissement. « Tu l’as fait partir espèce de connard, je m’en branle des raisons, je m’en tape, mais c’est pas moi le fautif, tu comprends ?! Ce n’est pas moi. À chaque fois que tu me vois, c’est ce que je peux lire, que tu penses que c’est moi, alors que non. C’est de ta faute, si Nept s’est barrée. C’est ta faute. » Tu sens ton corps tout entier s’arquer. Tu le sens essayer de prendre de la place, tu le sens essayer de retrouver un peu d’espace. Tu veux frapper, encore. Tu veux cogner. User de tes poings. Trouver assez de place pour remonter sèchement ton genou au niveau de son entrejambe. Juste mettre un peu de douleur physique sur ses mots. « Pas d’ma faute.. » croisses-tu. Tu as la voix qui se casse. Tu as la voix qui se brise. Ce n’est pas de ta putain de faute. Tu n’as jamais essayé de lui foutre des putains d’idées tordues dans le crâne. « Pourquoi j’l’aurais fait partir ? » Pourquoi est-ce que tu aurais souhaité qu’elle se tire ? Est-ce qu’il t’avait vu ? Est-ce qu’il t’avait croisé, les mois qui avaient suivi ? Est-ce qu’il t’avait simplement aperçu, avant aujourd’hui ?
Et sa phalange bouge. Son doigt se glisse sur ta gorge. Il serre.
Il serre, simplement.
Tu ne sais pas s’il s’arrêtera.
Ses prunelles folles n’aident en rien. Menaces, encore. Menaces qui te parlent de mort. La prochaine fois ? Parce qu’il compte en rester là ? Parce qu’il compte te laisser respirer ? Vraiment ?
Ce serait bien que ce soit maintenant.
Ce serait bien que ce soit tout de suite. Parce que, tu as beau essayer de te foutre sur la pointe des pieds pour te grandir un peu, tu as beau essayer de te redresser un peu pour aller chercher de l’air, tu n’y arrives pas. Tu n’es même pas certains que tes doigts arrivent à chercher ses poignets comme tu le voudrais.
Tu paniques.
C’est con, mais tu paniques.
Et tu sens son bassin qui te maintient. Son bassin qui se colle contre le tien. Sa main qui se relâche, un peu. Tu tousses. Tu penches la tête sur le côté, et tu tousses. L’air est douloureux. L’air s’infiltre en couteaux dans ta gorge. Ton cerveau essaie de fonctionner à nouveau. Ton cerveau essaie d’analyser les signaux.
Son lit.
Son bassin.
Ta connerie.
Sa main se glisse sur ta peau dénudée. Tu essaies de comprendre. Tu essaies de capter ce qu’il est en train de foutre. Tu essaies de comprendre pourquoi ton corps se tortille. Pourquoi est-ce qu’il y a cette alchimie absolument dégueulasse qui est en train de se produire.
Le bouton de ton pantalon.
Il joue, encore. Il s’aventure, lui. Ou bien est-ce que tu as perdu trop de neurones ? Est-ce que c’est une hallucination ?
Et il se recule.
Et tu tombes.
Tes jambes tremblantes cèdent sous ton poids, et tu te retrouves à genoux sur le sol. Tu essaies de comprendre. Tu essaies de capter ce qu’il t’arrive. Ce qu’il lui arrive. « Je te donne de quoi rouler pour ce soir. » entends-tu. Tu as les bras tremblants. Tu as les poumons qui se gonflent et se dégonflent brusquement.
Tu as mal à la gorge, surtout.
Ça passait de quarante balles à gratuit ? « TU TE BARRES OU TU VEUX DE L’AIDE ?! » entends-tu, alors qu’il te balance le paquet à la figure – niveau colère, ça a presque autant d’effet que de jeter rageusement une feuille de sopalin. Tu ris. Tu ricanes, toujours à genoux. Tu ricanes, les bras qui tentent toujours de soutenir ton corps, pour l’empêcher de définitivement s’étaler sur le sol. Tu rigolais pour l’image que tu avais en tête ou bien parce que … « T’as la trique. » que tu lances, le souffle haché. Tu pouffes, encore. Tu ne sais pas où ça va te mener. Tu ne sais même pas si c’était une bonne idée de le souligner. « T’es vraiment malsain. » ajoutes-tu, alors que tu te redresses péniblement.

Les idées viennent s’imprimer dans ton cerveau.
Peut-être que, malsain, tu l’es tout autant.

Tout du moins attardé. Peut-être que tu as perdu un peu trop de neurones dans l’affrontement.
Mais, tu t’avances. Doucement. Lentement, plutôt. Tu brises les distances.
Tu sembles aller à l’échafaud.

Tes doigts glissent sur son jean. Ta paume vient se presser sans grand charme sur son entrejambe. « Tu vas faire quoi, si je m’en vais ? Hein, Eros ? » Tu souffles. Tu joues à quoi ? Tu attends quoi ? « Tu m’as déjà à moitié défroqué. T’espères pouvoir continuer, ou tu vas juste te contenter d’imaginer ? »




couverture

shallow

Tell me something boy. Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm fallin’, in all the good times, I find myself longing for change and in the bad times I fear myself.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : J’ai 40 ans, pas besoin d’enfoncer le couteau dans la plaie. Mais dans ma tête, j’ai 30 ans. On dirait un gosse dans le corps d’un vieux.
SURNOM : J’ai aucun surnom, alors commencez pas à me dire chat, ou bien des surnoms de merde. C’est pas mon style. J’ai un prénom, c’est pas pour faire beau.
STATUT : Célibataire. J’ai déjà eu des relations, faut pas croire. Mais rien de sérieux. Je suis pas trop pour ça, me mettre dans une relation, une routine. Non, j’aime pas.
MÉTIER : Je peux être un serveur, réparer ta voiture. Des boulots de merdes donc.
LOGEMENT : fortitude valley - dans un studio assez cool, le numéro c'est 478. Vous pouvez venir me braquer, il y aura rien d'intéressant.

POSTS : 55 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Je suis pas pauvre, c'est juste que si vous me prêter de l'argent, je vais pas le redonner.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : • Archie
• Carter

2/5



RPs EN ATTENTE : ⁂ Liam.
⁂ Lewis.
⁂ Tess.

PSEUDO : #Sanie.
AVATAR : Ryan Gosling
CRÉDITS : .emy.
DC : Aucun
INSCRIT LE : 14/10/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21808-tu-peux-me-preter-de-l-argents-non-je-vais-pas-te-le-rendre-eros#881607 http://www.30yearsstillyoung.com/t21875-je-suis-a-vous-mais-jamais-entierement#885818 http://www.30yearsstillyoung.com/t21876-eros-cox#885817

MessageSujet: Re: i would get beat to smithereens (eros)   Dim 21 Oct - 17:54


désastre des astres
Archie & Eros

« I WOULD GET BEAT TO SMITHEREENS  »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans. (01/12)
STATUT : célibataire.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas.

POSTS : 798 POINTS : 660

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel, Maximilien
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : black.pineapple
DC : Kendall
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

MessageSujet: Re: i would get beat to smithereens (eros)   Lun 22 Oct - 18:32


couverture

I would get beat to smithereens




couverture

shallow

Tell me something boy. Aren't you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain't it hard keepin' it so hardcore? I'm fallin’, in all the good times, I find myself longing for change and in the bad times I fear myself.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i would get beat to smithereens (eros)   


Revenir en haut Aller en bas
 

i would get beat to smithereens (eros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: logements
-