AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
la tête dans les pixels
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (24.05.1983)
SURNOM : So'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Analyste informatique pour la police de Brisbane à temps plein et dépanneur freelance à ses heures perdues
LOGEMENT : #70 à Toowong

POSTS : 1209 POINTS : 265

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Né à Brisbane de parents marocains - Parle Anglais, Amazighe et Arabe standard - Passionné d'informatique et de technologie - Très bon cuisinier - Va courir régulièrement - Très réservé au premier abord - Ne bois pas d'alcool - Homosexuel qui ne s'assume qu'à moitié
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Colin - Paul - Tess - Nadia (Fantôme) - Adam - Tess&Yanis - Chadna#2 - Yasmine#2 - Hassan#2 - Lewis
RPs EN ATTENTE : Nadia - Casey
RPs TERMINÉS : Andy - Chadna - Yasmine - Phoebe - Hassan - Dimension fantôme - Kane
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Rami Malek
CRÉDITS : Moi même (av) & Loonywaltz (UB)
DC : Itziar
INSCRIT LE : 14/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20629-sohan-tu-seras-viril-mon-kid-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t20694-sohan-friends-are-the-family-you-choose http://www.30yearsstillyoung.com/t20695-sohan-khadji http://www.30yearsstillyoung.com/t20698-sohan-khadji

MessageSujet: I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia   Mer 24 Oct - 22:44



I'm a poor lonesome cowboy.
Nadia & Sohan



AVENGEDINCHAINS

Sohan n'était pas du genre à pointer du doigt, il n'était pas non plus du genre à écouter les on dit. Au contraire, il était plutôt du genre à se forger sa propre opinion de chaque situation, il ne croyait que ce qu'il voyait et en général, il était bien trop occupé à se mêler de ses affaires pour pouvoir voir quelque chose. Ca lui permettait de rester en dehors de tout conflit, il n'avait pas de rival et personne ne semblait vouloir sa peau. Ce qui était assez étonnant pour un détective au service du Shérif. Ca sentirait presque le coup fourré pour lui, mais il ne s'en souciait pas plus que ça. Jusqu'à maintenant, il n'avait jamais eu aucun soucis et vivait sa vie tranquillement entre son métier de détective qui lui rapportait de quoi vivre et profiter de son passe-temps favoris : se remplir le ventre de whisky au saloon. Rien de bien fou, même s'il espérait plus. Il espérait trouvé de l'or, apparemment c'était la nouvelle mode maintenant, tout le monde se mettait à chercher de l'or et Sohan avait lui aussi suivi le mouvement. Après tout, pourquoi pas lui ? Il n'avait rien à perdre et tout à gagner. Il faisait ça quand il n'avait pas de mission à effectuer. Pour le moment, ça n'avait pas été très productif. Il était ressorti bredouille de toutes ses tentatives. Visiblement, être né à Brisbane ne permet pas de connaitre les endroits parfaits pour récolter le précieux métal. Pour lui c'était un échec cuisant, mais il ne comptait pas s'arrêter là. Il avait d'autres idées pour essayer de trouver cet or dont tout le monde parle sans cesse. Il fallait juste qu'il trouve le temps de les mettre en pratique. Il ne pouvait pas se permettre de faire ça à temps plein et donc il lui fallait être patient.

Pour l'heure, il avait d'autres chats à fouetté. Il avait été drôlement secoué par sa mésaventure à la banque il y avait déjà une bonne semaine de ça. No Mercy Johnny, revenu des morts pour récupérer son dû. Rien que d'y penser, ça avait le don de lui glacer le sang. Il n'avait jamais vu quelque chose de la sorte. C'était de la sorcellerie, de la pure sorcellerie. Un homme mort ne pouvait pas se relever, ce n'était pas normal et ce n'était pas anodin non plus. Il avait une petite idée de qui pouvait être derrière tout ça. Ou du moins, il avait entendu des rumeurs quand il était allé assouvir sa soif au saloon quelques jours plus tard. La rumeur courait qu'il s'agissait de l'oeuvre des aborigènes. C'était apparemment un de leurs stratagèmes pour faire fuir les habitants de la ville. S'ils pouvaient faire revenir No Mercy Johnny, ils pouvaient faire revenir n'importe qui, c'était un avertissement, un avant gout de ce qui les attendaient s'ils persistaient à rester à Brisbane. Pour Sohan, cette idée semblait plutôt cohérente. Il n'y avait que les aborigènes qui pouvaient faire revenir des gens d'entre les morts. L'australien de base qui passe sa vie entre son travail et le saloon n'a pas ces capacités et n'a surtout aucune raison de terroriser les autres habitants. Ca ne pouvait être que les aborigènes. Sohan s'étaient donc mis en tête d'aller les confronter. Il ne savait pas trop pourquoi d'ailleurs, peut-être avait il trop bu la veille et s'était cogné la tête. Il en oubliait totalement que seul il n'allait certainement pas pouvoir faire grand-chose, mais ça c'était une autre histoire.

Il était arrivé jusqu'au village avec son cheval, l'avait accroché un peu plus à l'extérieur et s'était ensuite aventuré à pied, ne voulant pas qu'il arrive quelque chose à son fidèle destrier. Maintenant qu'il en était là, il se sentait bien démuni. Que pouvait il faire ? Entrer à la vue de tous ? Entrer discrètement et tenter de trouver le chef pour le faire parler ? Il ne savait pas trop et pour le moment il s'était caché derrière des rochers à quelques mètres de l'entrée. Il observait, attendant le moment rêvé pour se faufiler, quand il entendu du bruit derrière lui. En une demie-seconde, sa main droite vient trouver son colt accroché à sa ceinture en même temps qu'il se retourne et braque son arme sur l'intrus. "Je suis armé et j'hésiterai pas à tirer." Lance t-il sans même réfléchir.


running down to the riptide
I was scared of dentists and the dark. I was scared of pretty girls and starting conversations. Oh, all my friends are turning green. You're the magician's assistant in their dreams ▬ they come unstuck



Dernière édition par Sohan Khadji le Jeu 8 Nov - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : twenty-nine
STATUT : desperatly in need of a perfect life
MÉTIER : institutrice
LOGEMENT : #17 fortitude valley

POSTS : 565 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : désastre amoureux à elle seule, ses échecs l'empêchent de vivre la vie bien rangée dont elle rêve - institutrice épanouie à défaut d'avoir un enfant à elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Arthur / Wren / Max / Andy #2

halloween
Sohan


ARIA
you're my everything, everything i wish i could be


TADIA#1
we could have had it all

RPs EN ATTENTE : Sohan - Carlisle


RPs TERMINÉS : Andy / Stephen / Carter / Aria #1 / Tad #2
AVATAR : alicia vikander
CRÉDITS : mckenziestufftumblr&diabadass
DC : greta jones
INSCRIT LE : 19/06/2018

MessageSujet: Re: I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia   Lun 5 Nov - 18:16



Nadia menait une vie tranquille depuis son jeune âge, ne se souciant que de réussir dans la vie pour ne pas finir comme la plupart des jeunes femmes, en courtisanes profitant de l’argent des plus riches. Souvent le nez dans les livres, elle faisait la fierté de ses parents, eux-même respectés dans la ville grâce à leur vie rangée. Il n’avait jamais eu aucun problème et se plaisaient à Brisbane jusqu’à ce que différents événements viennent ternir le paysage. La population continuait à vivre comme si de rien était mais les regards ne trompaient pas, la peur régnait dans toute la ville. Pour oublier, tenter de tromper la terreur, les habitants de Brisbane s’était consolé dans une des richesse de leur ville : l’or. Arpenter les meilleurs endroits pour la recherche de l’or n’était pas bien banal pour quelqu’un lié de près ou de loin à l’autorité. Pourtant, le détective du Shérif était connu pour n’avoir que faire des conventions et, même s’il excellait dans son métier, ne se souciait pas d’avoir une image aussi lisse que celles du Shérif et de ceux qui l’entouraient. Après tout, s’il était à son service, le détective restait un indépendant. Pourtant, si le voir au Saloon - où Nadia sortait quelques fois pour accompagner ses amis bien plus dévergondés qu’elle - était monnaie courante, Nadia avait été surprise la première fois qu’elle l’avait vu s’adonner à l’activité préférée des habitants, chercher de l’or. Mais il n’était pas différent des autres, il était comme tout le monde et cette facette de sa personnalité donnait à la jeune femme l’envie de le connaître. Une envie peut-être décuplée à cause des événements des derniers jours : fantômes, esprits frappeurs, disparitions et autres stratagèmes visant visiblement à terroriser les habitants. Nadia vivait dans la peur quotidienne et ce sentiment l’empêchait de dormir, un allié masculin n’aurait donc pas été de refus. Selon les dires, les aborigènes étaient à l’origine de toutes ces inquiétantes frasques. La jeune femme habitait malheureusement non loin du lieu où se retranchait ce peuple, qui, elle le comprenait, n’avaient jamais vu d’un très bon oeil les nouveaux arrivants dans leur ville, leur pays. Les Banks avaient la chance de vivre sur les lieux depuis des générations, ce qui les mettait probablement à l’abri des diverses attaques des aborigènes visant à retrouver leur tranquillité sur ce qui était autrefois leur terre. Pourtant, plus les jours passaient, plus elle se sentait vulnérable, et ce encore plus alors qu’elle devait passer tout proche des habitations de ce peuple incompris. « Tirer ? Mais je ne fais que rentrer chez moi ! » Le voyant de dos, Nadia s’était imaginée qu’il était un des leurs avant de reconnaître son visage. Il ne s’était jamais aventuré par ici, sinon, elle l’aurait probablement déjà aperçu. « Je suis Nadia, on s’est déjà parlés au Saloon, vous êtes M. Khadji, c’est bien cela ? » Respectueuse et polie, comme ses parents l’avaient élevée, Nadia restait courtoise et ce malgré l’étonnement et la peur, malgré la menace que venait de proférer le détective qui, elle l’espérait, ne l’avait probablement pas reconnue. « Je peux me permettre de vous demander ce que vous faites là ? » Les habitants de Brisbane craignaient les aborigènes, surtout depuis les doutes planant sur eux et les reliant aux phénomènes étranges. Visiblement, le détective du Shérif avait eu le temps de gagner de sa bravoure en le fréquentant.






and it fuels my addictions, hangin' out in this whirlwind. if you cool my ambitions i'm gonna cut you out. that's why i can't hang with the cool gang, everyone's a trigger bang, bang, bang, bang, bang, goodbye bad bones, i've got bigger plans, don't wanna put myself in your hands


Dernière édition par Nadia Banks le Mer 14 Nov - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les pixels
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (24.05.1983)
SURNOM : So'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Analyste informatique pour la police de Brisbane à temps plein et dépanneur freelance à ses heures perdues
LOGEMENT : #70 à Toowong

POSTS : 1209 POINTS : 265

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Né à Brisbane de parents marocains - Parle Anglais, Amazighe et Arabe standard - Passionné d'informatique et de technologie - Très bon cuisinier - Va courir régulièrement - Très réservé au premier abord - Ne bois pas d'alcool - Homosexuel qui ne s'assume qu'à moitié
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Colin - Paul - Tess - Nadia (Fantôme) - Adam - Tess&Yanis - Chadna#2 - Yasmine#2 - Hassan#2 - Lewis
RPs EN ATTENTE : Nadia - Casey
RPs TERMINÉS : Andy - Chadna - Yasmine - Phoebe - Hassan - Dimension fantôme - Kane
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Rami Malek
CRÉDITS : Moi même (av) & Loonywaltz (UB)
DC : Itziar
INSCRIT LE : 14/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20629-sohan-tu-seras-viril-mon-kid-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t20694-sohan-friends-are-the-family-you-choose http://www.30yearsstillyoung.com/t20695-sohan-khadji http://www.30yearsstillyoung.com/t20698-sohan-khadji

MessageSujet: Re: I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia   Jeu 8 Nov - 21:59


Il ne prend même pas la peine de regarder la personne en face de lui avant de dégainer son pistolet et de la mettre en joue. C'était un réflexe pur et simple. Il savait qu'il était en terrain inconnu, qu'il n'avait rien à faire ici et donc qu'il était une cible potentielle. Il ne connaissait pas tous les coins et recoins de l'endroit, il pouvait très bien avoir loupé quelque chose et se retrouver encerclé par des aborigènes prêts à lui régler son compte. Il n'avait donc pas réfléchi. Agir avant de réfléchir. Ce n'était pas vraiment sa façon de faire, mais il avait été surpris. Il avait été surpris et il était d'ailleurs content de ne pas avoir tiré sans même regarder. Il baisse immédiatement son arme quand il reconnait le visage de la jeune femme qui se trouve en face de lui. "Pardon, j ... je pensais que vous étiez quelqu'un d'autre." Quelqu'un d'autre à savoir, un aborigène qui n'aurait pas apprécié sa présence ici aujourd'hui. Il se rendait compte petit à petit de l'erreur qu'il venait sans doute de commettre. Venir ici était tout sauf intelligent de sa part et il était loin d'être serein, trouvant son plan de plus en plus risible. Il avait eu de la chance cette fois-ci, ce n'était que la jeune femme et pas tout un groupe d'aborigènes qui était arrivée derrière lui. Qu'aurait il pu faire avec son pistolet contre une dizaine de personnes ? Probablement pas grand-chose. Il se félicite mentalement de ne pas avoir tiré en se retournant. Il aurait eu l'air fin de tirer sur la jeune femme. Ca lui aurait valu un aller simple pour la prison. Bien loin de ce qu'il recherchait en venant ici aujourd'hui. "Vous habitez dans ce village ?" lui demande t-il surpris. Elle n'a pas l'air d'être une aborigène pourtant, mais elle pourrait peut-être faire tomber son plan à l'eau, il ne voulait pas qu'elle le dissuade de faire quoi que ce soit, mais après tout, il s'apprêtait à aller provoquer les habitants de ce village. "Hm oui c'est ça. Sohan." lui dit il ensuite. Effectivement, il avait déjà discuté avec elle à plusieurs reprises au Saloon. Elle venait avec des amies à elle, mais était bien plus en retrait et réservée que lesdites amies. Sohan l'avait donc tout de suite remarquée, entre deux verres de whisky. "Encore désolé pour ça." Dit il en faisant un signe de tête vers son colt qu'il prend soin de ranger à sa place. Elle n'avait pas l'air d'être là pour l'attaquer ou autre, il pouvait donc le ranger afin de ne blesser personne par mégarde. Il n'était pas là pour ça. D'ailleurs, il ne comptait même pas tirer sur un des aborigènes, il n'était pas bête et savait que cela serait comme signer son propre arrêt de mort.

Quand la jeune femme lui demande ce qu'il vient faire là, il hésite. Il ne sait pas s'il doit lui dire la vérité ou non. Il ne sait pas grand-chose d'elle, pour ne pas dire rien et il ne sait donc pas s'il peut lui faire confiance ou pas. "Je travaille." lui répond-il avant de continuer "C'est le Shérif qui m'envoie." C'était faux, mais il se disait que ça passerait sûrement mieux que la vérité. Ca rendait sa présence un peu plus légitime, un peu plus licite. Libre à elle de le croire ou pas. Après tout, il était quand même en train de se cacher derrière un buisson, ça pouvait donc paraitre plutôt suspect. D'ailleurs, ça l'était totalement. "Vous connaissez un peu les aborigènes ?" Lui demande t-elle ensuite, se disant qu'il pourrait peut-être prendre avantage de sa présence ici. "Vous pourriez me conduire à leur chef ?" Oui s'il se faisait escorter jusque là, ce serait bien plus simple de l'approcher, plutôt que de jouer à un dangereux jeu de cache-cache, jusqu'à tomber sur l'autorité de la ville.


running down to the riptide
I was scared of dentists and the dark. I was scared of pretty girls and starting conversations. Oh, all my friends are turning green. You're the magician's assistant in their dreams ▬ they come unstuck

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : twenty-nine
STATUT : desperatly in need of a perfect life
MÉTIER : institutrice
LOGEMENT : #17 fortitude valley

POSTS : 565 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : désastre amoureux à elle seule, ses échecs l'empêchent de vivre la vie bien rangée dont elle rêve - institutrice épanouie à défaut d'avoir un enfant à elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Arthur / Wren / Max / Andy #2

halloween
Sohan


ARIA
you're my everything, everything i wish i could be


TADIA#1
we could have had it all

RPs EN ATTENTE : Sohan - Carlisle


RPs TERMINÉS : Andy / Stephen / Carter / Aria #1 / Tad #2
AVATAR : alicia vikander
CRÉDITS : mckenziestufftumblr&diabadass
DC : greta jones
INSCRIT LE : 19/06/2018

MessageSujet: Re: I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia   Mer 14 Nov - 16:53



Les rencontres se font parfois dans d’étranges situations et si Nadia avait un jour pensé pouvoir adresser la parole à Sohan, ce n’était absolument pas dans un tel contexte qu’elle s’était imaginée. Personne n’avait de toute façon pu un jour penser que la ville serait hantée au point qu’il ne devienne impossible de dormir la nuit, tout simplement parce que les événements paranormaux n’étaient vécus et évoqués que par un pourcentage très faible de la population. Nadia avait déjà entendu des histoires, un plancher qui craque tous les jours à la même heure dans une maison éloignée de tout, une vieille dame pouvant encore communiquer avec feu son mari. Des petites choses sans importance pour l’ensemble des habitants qui choisissait de croire ou non à ce qui se racontait. L’institutrice se classait du côté de ceux qui n’avaient pas vraiment d’avis, acceptant les avis de chacun sur le thème. Pourtant, ces jours-ci, les événements n’étaient pas simplement liés à une vie après la mort mais bien à des événements inquiétants et menaçants. Menaçants, comme l’avait été le détective qui n’avait visiblement pas reconnu la jeune femme. « Je vous excuse, par les temps qui courent, mieux vaut être prudent… » Une prudence qui se distinguait dans les yeux de chacun des habitants, terrorisés par tous ces événements étranges. Nadia continuait à vivre, comme la plupart des gens, essayant de se convaincre que tout cela passerait, qu’avoir peur et se terrer chez eux ne les mettrait pas le danger qui planait sur eux. Tâtant l’ensemble de sa poitrine comme pour se rassurer, Nadia avait rapidement constaté qu’elle n’avait rien, l’homme n’avait pas tiré. Un réflexe idiot puisqu’aucun bruit n’avait été entendu, qu’aucune douleur n’avait été ressentie. Mais la peur était présente à chaque instant, même chez l’employé du shérif qui en pointant son arme à la seule arrivée d’une jeune femme ne semblait pas plus rassuré qu’elle. « Oui j’habite ici, c’est le trajet que je fais tous les jours…» Son soupir et sa mine apeurée ne trahissaient pas, Nadia ne se sentait pas chanceuse de vivre si proche du repère de ceux qui semblaient être à l’origine de toutes leurs mésaventures et s’étonnait de voir que quelqu’un résidant dans un endroit plus sûr vienne s’y aventurer. Lui souriant timidement pour accepter ses excuses, Nadia avait levé la main pour confirmer qu’elle n’avait rien. La crainte de Sohan était justifiée même si Nadia s’étonnait de le voir toujours aussi tendu même en ayant compris son identité. Vivre près des aborigènes lui apportait décidément bien des soucis. « Personne ne s’aventure ici, sauf les habitants et … les aborigènes, donc. » avait-elle commencé, restant elle aussi méfiante, mimant les réactions de son interlocuteur. « On les soupçonne, alors ? » Les rumeurs se répandaient à une vitesse folle d’ordinaire, mais depuis les récents événements, c’était encore pire et Nadia se devait de saisir l’occasion de se voir confirmer celles-ci par quelqu’un missionné par le shérif. Ses yeux s’étaient écarquillés à la demande du jeune homme, souhaitait-il réellement rencontrer ceux qu’il accusait ? Si ses soupçons s’avéraient vrais, il se jetait dans la gueule du loup. Nadia connaissait quelques uns des aborigènes, qu’elle considérait comme des voisins, mais les relations étaient maintenant trop tendues et ils s’étaient reclus toujours un peu plus loin des nouveaux habitants de Brisbane. « Vous savez, ils ne se mélangent pas beaucoup d’ordinaire et, avec les rumeurs, on ne les voit pratiquement plus jamais… » Elle hésitait, inquiète, ne voulant pas être mêlée à tout ça mais curieuse d’en finir. « Vous êtes sûr de vouloir les rencontrer ? » En empruntant un chemin caché, Nadia pourrait peut-être le mener là où il le souhaitait, si les aborigènes n’avaient pas changé de territoire.






and it fuels my addictions, hangin' out in this whirlwind. if you cool my ambitions i'm gonna cut you out. that's why i can't hang with the cool gang, everyone's a trigger bang, bang, bang, bang, bang, goodbye bad bones, i've got bigger plans, don't wanna put myself in your hands
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les pixels
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (24.05.1983)
SURNOM : So'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Analyste informatique pour la police de Brisbane à temps plein et dépanneur freelance à ses heures perdues
LOGEMENT : #70 à Toowong

POSTS : 1209 POINTS : 265

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Né à Brisbane de parents marocains - Parle Anglais, Amazighe et Arabe standard - Passionné d'informatique et de technologie - Très bon cuisinier - Va courir régulièrement - Très réservé au premier abord - Ne bois pas d'alcool - Homosexuel qui ne s'assume qu'à moitié
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Colin - Paul - Tess - Nadia (Fantôme) - Adam - Tess&Yanis - Chadna#2 - Yasmine#2 - Hassan#2 - Lewis
RPs EN ATTENTE : Nadia - Casey
RPs TERMINÉS : Andy - Chadna - Yasmine - Phoebe - Hassan - Dimension fantôme - Kane
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Rami Malek
CRÉDITS : Moi même (av) & Loonywaltz (UB)
DC : Itziar
INSCRIT LE : 14/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20629-sohan-tu-seras-viril-mon-kid-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t20694-sohan-friends-are-the-family-you-choose http://www.30yearsstillyoung.com/t20695-sohan-khadji http://www.30yearsstillyoung.com/t20698-sohan-khadji

MessageSujet: Re: I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia   Lun 19 Nov - 23:06


La jeune femme ne semble pas lui en vouloir et il lui en est reconnaissant. Malgré tout, il avait bien plus de décence que ça, il n'irait pas jusqu'à dire que les récents évènements se produisant dans la ville le rendaient fou, mais ça lui pesait sans doute bien plus qu'il ne voulait l'admettre. Après tout on ne s'aventure pas seul dans le village des aborigènes sans aucune raison. La situation aurait été différente, à cette heure-ci il serait sûrement en train de boire un coup au saloon ou en train de faire une sieste chez lui avant de voir ce que le Shérif pouvait bien attendre de lui. A la place, il était là, caché derrière un buisson, sur ses gardes, prêt à tirer sur la première personne hostile qu'il pourrait croiser. Ce n'était pas lui ça et pourtant. Il n'en revenait pas de l'aisance qu'il avait eu à attraper son colt à sa ceinture au moment même où il avait entendu du bruit derrière lui avant de pointer son arme sur la jeune femme. Il savait que s'il avait vu un tout autre visage en face de lui en se retournant, il aurait appuyé sur la gâchette. Cette certitude était atroce. Il avait une arme, mais ce n'était que pour se défendre en cas d'attaque, jamais il ne s'en était servi pour faire du mal à quelqu'un sans aucune raison. Il n'aurait cependant pas hésité une seule seconde aujourd'hui. "Et vous n'avez pas trop peur ?" lui demande t-il machinalement quand elle lui dit habiter là et faire le trajet tous les jours. Ce n'est pas commun. Il ne savait pas qu'il y avait des gens autres que les aborigènes qui vivaient si éloignés de Brisbane. Il se rendit compte que sa question était sans doute un peu bête. Si elle habitait ici, les aborigènes devaient sans doute la connaitre elle et sa famille. De ce fait, elle devait avoir comme un passe droit, être acceptée par eux et donc elle ne craignait sûrement rien en venant là. Contrairement à lui qui s'aventurait en terre ennemie, une arme vissée à sa ceinture. Il ne venait pas en paix, même si c'était avec regret. Il se doutait bien que personne ne s'aventurait ici d'ordinaire. Après tout, même avant que ces phénomènes étranges commencent à se produire en ville, il était entendu que les habitants de la ville ne se mélangeaient pas aux aborigènes. Pour la bonne cohabitation, il n'y avait quasiment aucune interaction. Est-ce que les aborigènes étaient soupçonnés d'être à l'origine des faits aussi étranges que surnaturels qui se produisaient à Brisbane ? Ca dépendait à qui vous demandiez. "Oui on peut dire ça comme ça." Répond Sohan à la jeune femme. Il ne sait pas trop en fait, il se base entièrement sur des on dit et sur ce qu'il a bien pu entendre dans les différentes conversations entre habitants de Brisbane. "Enfin, on ne sait pas trop, alors même s'il y a le bénéfice du doute, on voudrait en être sûr." Trouve t-il quand même utile de préciser. Car finalement, la vérité était plutôt là. On ne savait, mais on ne pouvait pas être sûrs à 100% donc il y avait cette envie d'en avoir le coeur net. Une envie sans doute un peu suicidaire, certes. "Vous n'êtes au courant de rien ?" Lui demande t-il. Après tout on ne sait jamais. Elle habite dans le village, peut-être qu'elle en sait plus que lui, l'australien lambda. Ca ne coutait rien de demander. Elle lui explique que les aborigènes ne se mélangent pas aux habitants de la ville d'ordinaire et que c'est encore pire depuis que les rumeurs à leur propos circulent. Ca se comprenait, mais d'un autre côté, Sohan pensait réellement que c'était tout à leur tord. "S'ils sont innocents, ils devraient s'expliquer. En se cachant, ils nourrissent les rumeurs, les gens vont penser que s'ils ne veulent pas parler, c'est qu'ils ont des choses à se reprocher." La peur de l'inconnu y était surement pour quelque chose aussi. Les habitants ne connaissaient que très peu les aborigènes et il était donc facile de les accuser de tous les maux. Sohan le premier d'ailleurs, puisqu'il était là aujourd'hui. "Si ça ne vous dérange pas, oui j'aimerai vraiment les rencontrer, mais si vous ne vous voulez pas m'aider, je me débrouillerai." Il ne voulait pas la mêler à ça et lui créer des ennuis. "Je sais que vous voulez surement rentrer chez vous et rien d'autre et puis je vous ai quand même braquée avec mon pistolet, je comprendrai que vous décidiez de poursuivre votre chemin." ajoute t-il. Son aide lui ferait certainement gagner du temps, mais il ne comptait pas la forcer.


running down to the riptide
I was scared of dentists and the dark. I was scared of pretty girls and starting conversations. Oh, all my friends are turning green. You're the magician's assistant in their dreams ▬ they come unstuck

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : twenty-nine
STATUT : desperatly in need of a perfect life
MÉTIER : institutrice
LOGEMENT : #17 fortitude valley

POSTS : 565 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : désastre amoureux à elle seule, ses échecs l'empêchent de vivre la vie bien rangée dont elle rêve - institutrice épanouie à défaut d'avoir un enfant à elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Arthur / Wren / Max / Andy #2

halloween
Sohan


ARIA
you're my everything, everything i wish i could be


TADIA#1
we could have had it all

RPs EN ATTENTE : Sohan - Carlisle


RPs TERMINÉS : Andy / Stephen / Carter / Aria #1 / Tad #2
AVATAR : alicia vikander
CRÉDITS : mckenziestufftumblr&diabadass
DC : greta jones
INSCRIT LE : 19/06/2018

MessageSujet: Re: I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia   Ven 23 Nov - 18:37



Amusante question que de demander si Nadia avait peur. Elle était en permanence tétanisée, se sentant épiée par des regards inexistants et pourtant étrangement menaçants. L’ambiance était lourde et l’ensemble des habitants savait que quelque chose n’allait pas. La famille Banks était l’une des rares à habiter si proche du village des aborigènes et l’étonnement de Sohan était justifié. Inclinant légèrement la tête comme pour acquiescer, son regard devait suffire à répondre à la question de l’homme, visiblement prêt à tout pour en finir avec ces histoires de fantômes. Pourtant, lui aussi semblait peu assuré et nerveux, en témoignait la violence de sa réaction à l’approche de Nadia. L’institutrice doute sur la sincérité du détective qui tente peut-être des réponses évasives pour éviter de lui révéler la vérité, pour ne pas lui avouer qu’elle se situe bel et bien en terrain ennemi.  « Je peux l’entendre, vous savez. Je vivais déjà là, au début de tous ces problèmes et je suis encore vivante, j’imagine qu’ils auraient déjà attaqué s’ils me voulaient du mal… » Nadia se forçait à paraître assurée, soudain encline à aller jusqu’au bout de ce que Sohan avait commencé. En parlant, elle avait réalisé que ce qu’elle disait était logique, les aborigènes ne s’en prendraient sûrement pas à elle car elle ne constituait pas de menace. Pourtant, personne n’était réellement menaçant pour eux, difficile donc de définir ce qui les mettait dans une telle colère.  « Je ne sais rien, non. » Le sujet était délicat et le fait que Sohan lui demande si elle était au courant de quelque chose ôtait un peu ses soupçons sur sa sincérité, ou, encore une fois, peut-être essayait-il de glaner des informations. Il fallait être vigilant mais Nadia n’avait pas pu s’empêcher de livrer le fond de sa pensée. Elle était d’accord, les aborigènes avaient disparu à une période qui coïncidait avec le début des événements et elle ne pouvait nier combien cela jouait en leur défaveur.  « Oui mais pourquoi eux ? Qu’auraient-ils à nous reprocher ? Regardez, je suis toute proche d’eux et je suis la première cible et pourtant ils ne font rien, alors je ne comprends pas… » Elle voulait justement comprendre et l’occasion était trop belle pour la laisser filer.  « Suivez-moi. » Et avec tout le courage qu’elle avait réussi à réunir, Nadia s’était mise en marche, suivie de prés par le collègue du Shérif armé de son colt, ce qui la rassurait un minimum. « Vous ne me soupçonnez pas, au moins ? » Se faire mettre en joue, se faire questionner… Nadia avait un vilain doute mais continuer à avancer en tournant le dos au Shérif, ne voulant pas que son hypothèse se vérifie.  « Je ne suis pas l’une d’entre eux je suis juste pro… » La jeune femme n’avait pas pu finir sa phrase, le chemin vers les aborigènes plus court qu’elle ne le pensait les avait déjà mené face à eux et ils avaient été repérés. Perdant tout son courage, Nadia s’était réfugiée derrière Sohan, espérant qu’il avait déjà pensé à un plan, lui qui semblait si sûr de vouloir les rencontrer.






and it fuels my addictions, hangin' out in this whirlwind. if you cool my ambitions i'm gonna cut you out. that's why i can't hang with the cool gang, everyone's a trigger bang, bang, bang, bang, bang, goodbye bad bones, i've got bigger plans, don't wanna put myself in your hands
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les pixels
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (24.05.1983)
SURNOM : So'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Analyste informatique pour la police de Brisbane à temps plein et dépanneur freelance à ses heures perdues
LOGEMENT : #70 à Toowong

POSTS : 1209 POINTS : 265

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Né à Brisbane de parents marocains - Parle Anglais, Amazighe et Arabe standard - Passionné d'informatique et de technologie - Très bon cuisinier - Va courir régulièrement - Très réservé au premier abord - Ne bois pas d'alcool - Homosexuel qui ne s'assume qu'à moitié
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Colin - Paul - Tess - Nadia (Fantôme) - Adam - Tess&Yanis - Chadna#2 - Yasmine#2 - Hassan#2 - Lewis
RPs EN ATTENTE : Nadia - Casey
RPs TERMINÉS : Andy - Chadna - Yasmine - Phoebe - Hassan - Dimension fantôme - Kane
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Rami Malek
CRÉDITS : Moi même (av) & Loonywaltz (UB)
DC : Itziar
INSCRIT LE : 14/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20629-sohan-tu-seras-viril-mon-kid-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t20694-sohan-friends-are-the-family-you-choose http://www.30yearsstillyoung.com/t20695-sohan-khadji http://www.30yearsstillyoung.com/t20698-sohan-khadji

MessageSujet: Re: I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia   Jeu 29 Nov - 0:16


La jeune femme ne répond pas directement à sa question. A la place, elle se contente de hocher la tête de haut en bas. C'est subtile, presque timide et si ce n'était pas pour l'expression dessinée sur le visage de la jeune australienne, Sohan aurait presque raté ce semblant de réponse. Cependant, c'est bien de la peur qu'il peut lire sur le visage de Nadia. Ca ne le rassura absolument pas. Elle habitait ici, elle était donc habituée à côtoyer les aborigènes de près. La logique voudrait qu'elle ne soit pas effrayée. Que pour elle ce soit normal, banal. Pourtant, ça n'avait pas l'air d'être le cas et Sohan commençait de plus en plus à se dire qu'il avait sans doute fait une énorme erreur. Malheureusement, il était bien trop tard pour faire demi tour. Il était si proche du but, ce serait idiot de faire demi tour maintenant. Une occasion comme celle-ci ne se représenterai plus jamais. Si ça se trouvait il allait finir fusillé par un revenant en allant boire un Whisky au Saloon le soir même. Alors, quitte à mourir, autant tenter d'avoir des réponses à ses questions. Qui sait, sur un malentendu, peut-être qu'il s'en sortira, découvrira la vérité et sera donc ensuite accueilli comme un héros en ville. Même s'il se passerait franchement de cette dernière partie. La vérité, c'est qu'il ne savait pas spécialement ce qu'il faisait là. Il ne savait pas trop ce qu'il pourrait bien faire s'il s'avérait que les aborigènes étaient à l'origine de tous les évènements étranges qui se passaient en ville. "J'imagine oui. Peut-être qu'ils vous voient un peu comme une des leurs comme vous habitez là depuis toujours." Lui répond-il. Il n'était pas forcément du genre sceptique, mais il ne savait quoi penser. Entre qu'il avait entendu au détour de conversations et ce que la jeune femme lui disait. Il y avait de quoi se poser des questions. Il tente quand même et demande si elle n'est pas au courant de quelque chose. On ne sait jamais, si ça se trouve elle a une information capitale concernant la situation. Information qui permettrait à Sohan de repartir de là vite fait bien fait sans avoir à se confronter aux aborigènes. Cependant, cela aurait été trop beau. La jeune femme n'en sait pas plus que lui. "Ca ne m'étonne pas." Lui répond-il un peu maladroitement avant de se reprendre rapidement comprenant que sa phrase pouvait être mal interprétée "Enfin je veux dire par là que les affaires des aborigènes ont toujours été extrêmement secrètes, pas que vous êtes idiote hein, loin de moi cette idée-là." Oui il fallait préciser tout de même. Il lui avait demandé de le conduire jusqu'aux aborigènes, il ne tenait pas particulièrement à ce qu'elle le livre à eux sur un malentendu qui aurait pu être évité très facilement. Pourquoi eux ? Elle posait une question pertinente. Question à laquelle Sohan n'avait pas de réponse. Même s'il était venu ici aujourd'hui par curiosité et ras-le-bol, il n'était pas plus informé que la jeune femme malgré le fait qu'il travaille pour le Shérif. D'ailleurs le Shérif lui ne semblait pas réellement considérer la piste des aborigènes comme valable, cependant, Nadia n'avait pas à savoir qu'il venait de son propre chef. "J'avoue que je ne sais pas. Je fais que suivre les ordres du Shérif." Il avait le bon dos le Shérif, d'ailleurs il devait sans doute avoir les oreilles qui sifflaient un peu depuis le début de cette conversation. "Pour ce qu'ils nous reprocheraient ... Simplement d'être là ? J'en sais rien. Je ne fais que spéculer." ajoute t-il. Quant au fait qu'ils n'avaient pas l'air de lui reprocher quoi que ce soit ou de vouloir s'en prendre à elle, il n'avait vraiment pas d'explication. Il la suit, l'anticipation se faisant de plus en plus palpable. Est-ce qu'il ne se jetait pas comme un idiot en plein dans la gueule du loup ? De son plein gré en plus ? Il y avait des chances. "Si je vous soupçonnais vous auriez le canon de mon colt braqué sur vous." lui répond-il avant d'ajouter "Je devrai vous soupçonner ?" demande t-il, n'arrêtant pas de la suivre pour autant. Il essayait tant bien que mal de repérer le chemin par lequel elle le faisait passer. S'il devait s'enfuir en courant, c'était toujours mieux de savoir d'où on était arrivé afin de ne pas tourner en rond. Soudain, alors qu'il regarde derrière lui pour voir la distance qu'ils ont pu parcourir, la jeune femme se stoppe dans ses pas et dans ses paroles. Sohan tourne la tête et voit tout un groupe d'aborigènes planté devant eux. Nadia ne perd pas de temps pour venir se cacher derrière lui. "Vous êtes pas censée les connaitre ?" c'était vrai ça. Pourquoi se cachait elle derrière lui si elle habitait là depuis toujours. Enfin, l'heure n'était pas réellement propice à un interrogatoire pour la jeune femme, il fallait plutôt se soucier des aborigènes devant lui. Il leva ses deux bras, les mains en évidence pour montrer qu'elles étaient vides et fit quelques pas en avant très lentement. "Je suis pas armé. Je veux juste vous parler." Certes, il avait son colt accroché à sa ceinture, mais ça, ils n'avaient pas à le savoir. Il ne voulait pas finir ficelé au-dessus d'un feu de camp tel un porcelet.


running down to the riptide
I was scared of dentists and the dark. I was scared of pretty girls and starting conversations. Oh, all my friends are turning green. You're the magician's assistant in their dreams ▬ they come unstuck

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : twenty-nine
STATUT : desperatly in need of a perfect life
MÉTIER : institutrice
LOGEMENT : #17 fortitude valley

POSTS : 565 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : désastre amoureux à elle seule, ses échecs l'empêchent de vivre la vie bien rangée dont elle rêve - institutrice épanouie à défaut d'avoir un enfant à elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Arthur / Wren / Max / Andy #2

halloween
Sohan


ARIA
you're my everything, everything i wish i could be


TADIA#1
we could have had it all

RPs EN ATTENTE : Sohan - Carlisle


RPs TERMINÉS : Andy / Stephen / Carter / Aria #1 / Tad #2
AVATAR : alicia vikander
CRÉDITS : mckenziestufftumblr&diabadass
DC : greta jones
INSCRIT LE : 19/06/2018

MessageSujet: Re: I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia   Mar 8 Jan - 18:54



Difficile de savoir si la peur qu’elle ressentait à ce moment là était motivée par les aborigènes eux-mêmes ou alors par la psychose qui s’était construite peu à peu autour d’eux. Ils étaient ses voisins, l’avaient été depuis toujours et ne lui avaient jamais causé de soucis malgré leurs habitudes un peu rustres. Tout avait changé depuis quelques mois seulement, alors que des événements paranormaux et tragiques avaient commencé à s’abattre sur Brisbane. Finalement, Nadia s’était contenté de se joindre à la panique générale, sans vraiment peser le pour et le contre. A ce moment précis, elle ne pouvait que ressentir de la peur, accompagnée d’un proche du shérif qui soupçonnait ses voisins, et la mettait peut-être dans le même panier. Il venait d’insinuer que les aborigènes la traitaient comme l’une des leurs parce qu’ils l’avaient épargnée et Nadia s’était sentie piquée au vif. « Cela voudrait-il dire que toutes les personnes encore indemnes sont « des leurs » ? »  Lançant un air provocateur à Sohan, Nadia avait finalement regretté ses paroles, ne souhaitant pas réellement voir son seul allié se retourner contre elle. Malgré ce qu’il pensait, la jeune femme n’accordait aucune confiance à ses voisins - à cause des rumeurs, certes, mais tout de même. Arquant un sourcil à la remarque de Sohan et prête à riposter malgré la peur de terminer seule aussi proche du territoire ennemi, Nadia avait finalement lancé un sourire devant le jeune homme qui tentait de se justifier. Il se défendait et cherchait tant bien que mal à éviter de la vexer, c’était adorable. « Je pense qu’il faut une part d’idiotie pour oser s’aventurer dans ce pétrin… »  Elle avait lancé un rire qui reflétait à quel point elle était tendue. Faire de l’humour n’était pas son objectif mais elle se devait de détendre l’atmosphère si elle voulait continuer à avancer aurprès de Sohan plutôt que de rebrousser chemin en courant et en pleurant. Tout devenait concret, les accusations envers les aborigènes et surtout ce périple pour aller les confronter. Le jeune homme semblait être ici à cause du Shérif et une part de Nadia était rassurée en se disant qu’il n’était pas venu se jeter dans la gueule du loup sans réfléchir. Mais encore une fois, comment être sûre qu’il disait vrai ? Et alors que ses propres soupçons commençaient à envahir son esprit, c’est Sohan qui avait mis des mots sur les siens. Il la soupçonnait, elle en était maintenant certaine et allait probablement finir en joue. « Vous n’êtes sûr de rien, vous courrez après de la fumée et vous continuez à accuser une jeune femme qui tente de vous aider en rentrant du travail ? Quel culot… »  De nature calme, Nadia commençait à perdre patience dans ce flot d’émotions contradictoires. Et alors qu’elle avançait d’un pas décidé, elle avait réalisé que son apparente assurance en ce qui concernait le chemin qui les mènerait aux aborigènes pouvait constituer un argument valide sur sa culpabilité. Elle voulait ralentir et s’était finalement totalement arrêtée pour aller se réfugier derrière le détective. Toute trace de soupçon avait probablement été effacée à ce moment - si elle était des leurs, Nadia ne se serait pas cachée, à moins d’être une excellente actrice. Ignorant ses paroles, elle l’avait laissé entamer la discussion avec ceux que tout Brisbane redoutait depuis des mois. Alors que Sohan s’avançait vers eux, Nadia se retrouvait à découvert, obligée de faire face à des personnes qui semblaient bien moins agressives et terrifiantes que prévu… « Qu’est ce que vous voulez ? »  avait commencé celui qui devait être leur chef, d’une voix paisible. « Nos festivités d’Halloween vous dérangent ? » Alors ne serait-ce finalement que ça ? De sombres farces en l’honneur d’Halloween ? « Dis leur, toi, qu’on est pas méchants. On s’amuse, c’est tout ! » « Je vous assure que je ne sais pas de quoi ils parlent… »  Le regard du chef brillait d’une étrange sympathie, comme si il connaissait sa jeune voisine. Hors de question de se dévoiler un quelconque lien avec eux avant d’être sûre qu’ils ne leur voulaient aucun mal, le détective toujours armé et probablement prêt à la livrer au Shérif si besoin.






and it fuels my addictions, hangin' out in this whirlwind. if you cool my ambitions i'm gonna cut you out. that's why i can't hang with the cool gang, everyone's a trigger bang, bang, bang, bang, bang, goodbye bad bones, i've got bigger plans, don't wanna put myself in your hands
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les pixels
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (24.05.1983)
SURNOM : So'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Analyste informatique pour la police de Brisbane à temps plein et dépanneur freelance à ses heures perdues
LOGEMENT : #70 à Toowong

POSTS : 1209 POINTS : 265

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Né à Brisbane de parents marocains - Parle Anglais, Amazighe et Arabe standard - Passionné d'informatique et de technologie - Très bon cuisinier - Va courir régulièrement - Très réservé au premier abord - Ne bois pas d'alcool - Homosexuel qui ne s'assume qu'à moitié
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Colin - Paul - Tess - Nadia (Fantôme) - Adam - Tess&Yanis - Chadna#2 - Yasmine#2 - Hassan#2 - Lewis
RPs EN ATTENTE : Nadia - Casey
RPs TERMINÉS : Andy - Chadna - Yasmine - Phoebe - Hassan - Dimension fantôme - Kane
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Rami Malek
CRÉDITS : Moi même (av) & Loonywaltz (UB)
DC : Itziar
INSCRIT LE : 14/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20629-sohan-tu-seras-viril-mon-kid-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t20694-sohan-friends-are-the-family-you-choose http://www.30yearsstillyoung.com/t20695-sohan-khadji http://www.30yearsstillyoung.com/t20698-sohan-khadji

MessageSujet: Re: I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia   Jeu 10 Jan - 23:55


La jeune femme marque un point sur ce coup-là. Effectivement, supposer qu'elle était des leurs et que c'était donc la raison pour laquelle ils l'avaient épargnée était très réducteur. Il y avait beaucoup de monde à Brisbane qui n'avaient pas été embêtés par les évènements inexpliqués qui survenaient en ville et il était clair que ces gens-là n'avaient pourtant rien à faire avec les aborigènes. Il hausse donc les épaules face à cette remarque. C'est juste. Il ne peut pas vraiment réfuter cette théorie. "Ou alors ce n'était pas encore leur tour d'avoir des ennuis ?" C'était une solution aussi. Il n'y avait pas vraiment de moyen de savoir. Sohan était complètement dépassé par toute cette histoire. Il ne savait plus quoi penser. Il n'en voulait pas à la jeune femme d'avoir dit ça. Au contraire, elle lui ouvre un peu les yeux d'une certaine manière. Peut-être même qu'elle avait raison. Peut-être que tous les gens qui n'avaient encore pas souffert d'événements, qu'on pourrait qualifier de surnaturels, avaient toujours été bienveillants envers les aborigènes, les avaient peut-être même aidés et donc ils étaient donc épargnés, considérés comme leurs égaux ou du moins, méritant de rester chez eux sans encombre. Mais tout ceci n'était que suppositions. Il ne savait pas. Il espérait cependant avoir des réponses aujourd'hui. Il n'avait aucune idée de comment il allait s'y prendre. Il aurait sans doute dû y réfléchir plus tôt ou un peu plus. Quand elle relève qu'il faut une part d'idiotie pour venir se fourrer par là, il ne peut s'empêcher de laisser échapper un petit rire. "Vous n'avez pas tord je crois." Plus ils se rapprochent du village, plus il a l'impression de faire une erreur. Comme s'il venait se jeter dans la gueule du loup de son plein gré. Il avait l'impression de le savoir, mais c'était comme si quelque chose le poussait à continuer. Au lieu de changer d'avis et de faire demi tour tant qu'il en était encore temps. Il était sûrement idiot et pas qu'un peu. Arrêter le whisky lui ferait sans doute du bien. Pour l'heure, il se devait cependant de continuer. Il voulait en apprendre plus. Surtout qu'il avait dit à la jeune femme que c'était le Shérif qui l'envoyait là. Quelle idée encore. Il n'aurait jamais dû dire ça. Quand elle commence à s'énerver. Il est légèrement surpris. Même s'il ne pouvait pas être sûr à 100% qu'elle était complètement innocente dans cette histoire, il ne la craignait pas pour autant. Après tout, il aurait pu lui tirer dessus tout à l'heure si vraiment il ne lui faisait pas confiance. Il n'était donc pas du tout en train de l'accuser. Loin de là. Il voulait simplement savoir s'il devrait se méfier. Rien de plus. "Je ne vous accuse pas. C'était juste une question. Ce n'était absolument pas une accusation. Je ne me permettrai pas." Après tout, elle avait décidé de lui montrer le chemin. Il lui devait au moins un minimum de respect et donc ça passait par la confiance. Il restait aux aguets tout de même, mais c'était parce qu'il était en terrain inconnu et qu'il n'avait rien à faire ici. Il n'avait rien contre elle et il ne doutait pas que si elle représentait un quelconque danger, il pourrait se débrouiller. Elle était loin d'être la fille la plus costaud qu'il avait pu rencontrer. Ils n'ont pas réellement le temps d'argumenter plus que ça, de chercher à savoir qui est coupable ou pas, puisque la jeune femme va soudainement se cacher derrière lui. Sohan ne pouvant pas manquer les quelques aborigènes se tenant devant eux. L'un d'eux prend d'ailleurs la parole. Sohan suppose qu'il s'agit du chef ou alors de quelqu'un haut placé dans la hiérarchie. "Je veux vous parler de ce qui se passe à Brisbane depuis quelques temps." Explique t-il en s'avançant lentement. Laissant la jeune femme derrière lui. Il est surpris par la nonchalance de l'aborigène. Des festivités d'Halloween ? Est-ce qu'il parle réellement de tous les évènements étranges qui se passent en ville. Sohan se retourne vers la jeune femme derrière lui. "Vous êtes au courant de ce genre de traditions ?" lui demande t-il. Brisbane a vécu dans le calme pendant des années et donc pendant des dizaines d'Halloween, pourquoi celle année était différente. "Ce n'est pas ce qu'on pense en ville." Décide t-il de dire. Autant être honnête. "Vos festivités dérangent beaucoup de monde et ne font rire personne." Bien au contraire se garde t-il de dire. "Vous participez à ces festivités ?" demande t-il à la jeune femme cette fois-ci. Il n'y avait que trois possibilités dans cette situation. Soi la jeune femme n'était au courant de rien, soit elle était naïve, soit elle était dans le coup. Il espérait réellement que ce ne soit pas le cas.


running down to the riptide
I was scared of dentists and the dark. I was scared of pretty girls and starting conversations. Oh, all my friends are turning green. You're the magician's assistant in their dreams ▬ they come unstuck

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia   


Revenir en haut Aller en bas
 

I'm a poor lonesome cowboy. ft. Nadia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: Dimension Fantôme
-