AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1842 POINTS : 580

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyVen 8 Fév - 19:18



couverture

This is Halloween, everybody scream.

« Boooon si tu insistes. Merci de m'avoir sauvé la vie, t'es vraiment la meilleure flippette du monde. » Tu relèves les mains vers ton visage, en les secouant de contentement. Tes lèvres s’étirent dans un sourire, alors que tu continues de jouer à la diva. « Je m’en contenterais ! » brailles-tu, avant de joindre ton rire au sien. Ça t’amusait, de te comporter comme un idiot. Ça t’amusait, de surjouer un peu tout, juste pour la forcer à te complimenter un peu. Qu’est-ce que tu pouvais être stupide, parfois.

Tu lui proposes de venir chez toi. Tu lui proposes de venir avec toi, pour prendre un verre. Autre chose que de se perdre dans des manèges. Autre chose que d’être coincé dans un espace trop sombre pour être correctement appréhendé.
Tu as fini par garer ta voiture dans l’allée, et constater que ton colocataire n’était pas là. « Ton colocataire ? Tu m'avais pas dit que t'avais une coloc' la dernière fois ? Elle a changé de sexe depuis ou c'est quelqu'un d'autre ? » Tu as laissé échapper un léger rire, sans vraiment savoir comment prendre en compte l’affaire. Sans savoir comment gérer ton cœur qui manque un battement, qui se serre. « Non, non. Elle est … elle est partie. » que tu souffles, en venant te frotter l’arrière de ton crâne. « Mais du coup … Ouais, y’a un nouveau .. ‘fin j’ai un nouveau coloc. C’plus pratique pour le loyer. » Puis la baraque était cool, au fond. Emplie de souvenirs que tu ne voulais pas quitter. Emplie de souvenirs que tu ne parvenais pas à oublier.
Tu finis par hausser les épaules. Tu essaies de chasser tout ça, alors que tu files prendre des bières et des gâteaux à la cuisine. Tu souffles. Tu souffles, oublies. Tu viens trinquer ta bière contre la sienne, à votre survie. « A notre survie et en espérant qu'on n'ait plus à revivre ça. » Tu lèves les yeux au ciel, complètement d’accord avec l’idée. « Oh mon dieu, plus jamais, ouais. J’ai eu ma dose pour au moins mille ans. » Après ça, tu éviterais sans aucun doute les trucs indépendants de ta personne pour quelque temps – comme les ascenseurs ou les montagnes russes, ou d’autres trucs que tu n’arrivais pas encore à lister sur l’instant.

« Ton coloc' est sorti faire la fête ? » Tu as eu un sourire amusé, en hochant négativement la tête, alors que tu avalais une gorgée de ta bière. Si Douglas était parti faire la fête, tu aurais probablement été au courant. « Il est pas du genre … festif. » lâches-tu, en souriant. Est-ce que tu lui en voulais ? Honnêtement, peut-être un peu, parfois. Tu lui en voulais de ne pas toujours être très dégourdi. De ne pas toujours être très enclin à sortir un peu, à se changer les idées, à être plus sûr de lui. Tu aimerais le secouer, parfois. Tu aimerais bien, si tu n’avais pas déjà tes propres démons à gérer. « Mais j’sais pas où il est allé, en vrai. Je me demande, hein. Genre … J’sais pas, c’comme s’il évitait d’être là le soir quand j’suis là. Mais heu … Voilà. ‘fin, c’est un peu bizarre. » laisses-tu échapper, alors que tu viens te caler un peu plus dans le canapé. « Est-ce que … les tiens sont comme ça aussi ? Ou genre non ? Quand j’étais avec Neptune, c’était tellement différent. Mais comme c’est ma meilleure pote, j’me dis que … j’sais pas, ça doit jouer. » Peut-être qu’il y avait un truc que tu ne comprenais pas. Peut-être que c’était normal, aussi, de vivre juste avec quelqu’un, sous le même toit, comme si vous n’étiez que deux étrangers. Peut-être que c’était aussi comme ça avec certains de ses colocataires, que c’était un schéma acceptable. Tu n’en avais aucune idée. Tu ne savais pas tellement comment gérer la chose, en réalité. Mais bon, c’était toujours mieux que rien. Tes doigts sont venus attraper quelques biscuits, à nouveau. Tu grignotes, gamin. Tu grignotes, pour essayer d’oublier que tu crèves presque de faim.




couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Ab958a25bdbb85802b5d21c7ff3aef6b
POSTS : 7043 POINTS : 1390

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Archie#2 - Easy²#3 - Abel - John#2 - Lukà - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Serinda - Freya - Auden&Andy - Clara#3
RPs EN ATTENTE : Andy#6 - Levi#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies)
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : Badlands
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyDim 24 Fév - 0:47


Elle n'était pas folle. Il lui avait bien parlé d'une et non d'un colocataire la dernière fois. Il lui apprend par la même occasion que cette dernière est partie. Elle ne saurait pas dire pourquoi, mais elle a comme l'impression que ça lui fait un peu de peine d'y penser. Elle s'en veut un peu d'avoir laissé sa curiosité prendre le dessus. Après tout, qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire à elle de savoir avec qui il vivait ? Il faut dire qu'elle n'en savait pas énormément sur cette ancienne colocataire. Elle avait retenu son prénom, c'était tout. "Désolée, c'est jamais cool quand des gens qu'on apprécie s'en vont." Même si c'est surement un des aléas de la vie en colocation, aurait elle pu ajouter. Ca lui a fait tout drôle à elle aussi quand Bryn est partie l'an dernier. C'était un peu comme si elle avait perdu un repère dans la maison et même si Bryn était simplement partie explorer le monde et qu'il ne lui était absolument rien arrivé. Son départ l'avait rendue un peu triste au début, mais c'était la vie et surtout, c'était ça la colocation, des gens qui vont et qui viennent. Bryn avait quitté la colocation, Paul l'avait intégrée, les anciennes rencontres font place aux nouvelles et ça a tout de même son charme malgré le fait qu'on aimerait bien pouvoir garder tout le monde quand même. C'était sans doute pareil dans un sens pour Archie, lui aussi avait donc accueilli un nouvel arrivant. C'était plus simple pour le loyer. Elle ne pouvait que comprendre. "Tu m'étonnes ! Clairement j'aurai jamais cru vivre en colocation, mais vu le prix des loyers, je crois que c'est ce qui m'a empêché de vivre dans une chambre de bonne, coincée entre quatre murs avec les toilettes sur le palier." Lui répond-elle. A choisir, elle aurait presque préféré vivre dans la rue. Le climat de Brisbane étant plutôt clément, elle aurait sans doute trouvé le moyen d'acheter une tente et de la planter sur la plage la nuit venue. Elle était persuadée que si elle avait dû se retrouver dans un tout petit espace pour vivre, elle se serait fait à sa vie australienne beaucoup plus difficilement. Elle attend ensuite qu'il revienne avec les bières et les gâteaux apéros. Ils trinquent à leur survie. C'est presque ironique. Il lui dit qu'il a eu sa dose pour au moins mille ans et elle est plutôt d'accord avec ça. "J'suis sûre que je suis capable d'en faire des cauchemars." Lui lance t-elle ensuite et le pire dans tout ça c'est qu'elle est sérieuse. Elle ne peut pas le nier, elle est un peu chochotte sur les bords. Le genre courageuse, mais pas téméraire. Elle est encore traumatisée de cette fois où elle a regardé la Coline à des yeux toute seule, elle a fini par en faire des cauchemars pendant deux semaines. Elle ne doutait pas que ça puisse être la même chose cette fois-ci.

Itziar le questionne sur son nouveau colocataire. C'est le début du weekend, en soirée, elle en déduit donc naturellement qu'il est sorti faire la fête puisqu'il ne se trouve pas dans la maison. Pourtant, elle se trompe comme l'indique le signe de tête d'Archie qui ne tarde pas à lui répondre. Elle prend un air choqué, comme si elle ne pouvait pas imaginer qu'on ne puisse pas être festif. Elle est espagnole, elle a la fête dans le sang, c'est culturel pour elle. Chez elle, on dine tard, on sort dehors que ce soit dans les bars ou simplement dans la rue, jeunes comme vieux. Elle a tendance à oublier que tout le monde n'a pas été élevé comme ça. "C'est dommage ! Faut sortir, la fête c'est la vie non ?" qu'elle demande en riant. A croire qu'elle ne faisait que ça de sa vie et pourtant, depuis qu'elle était à Brisbane, elle sortait bien moins qu'avant. Principalement à cause du fait qu'elle passe la majeure partie de ses soirées à bosser au bar, ça limite donc grandement son temps libre pour faire la fête à son plus grand dam. "Mais hm tu fais des trucs bizarres le soir ? Ou alors, il est juste un peu étrange ? Enfin, j'sais pas, s'il cherche à t'éviter, il y a un truc, tu lui as fait peur ?" lui demande t-elle. Elle ne sais pas trop. Elle n'est pas une professionnelle de la colocation, mais elle ne se voyait pas esquiver ses colocataires et donc faire en sorte de ne pas être chez elle en même temps qu'eux. Ca ne lui semblait pas normal à moins que ce ne soit pas un intentionnel, ce qui était possible, elle n'en savait rien. "Et non non, les miens sont pas comme ça, au contraire on s'entend super bien. Après ça doit forcément jouer un peu que Neptune soit ta meilleure pote, mais là de ce que tu me dis, c'est le jour et la nuit. T'as essayé de lui en parler ? Peut-être qu'il sait pas trop comment se comporter, comme t'étais dans la maison avant lui, s'il est un peu timide, il ose peut-être pas et cherche encore ses marques ?" C'est une supposition, mais elle se dit que ça peut se tenir dans une certaine mesure. Si le type est du genre réservé, il ose peut-être pas chambouler la routine d'Archie ou alors, il ne sait pas forcément comment trouver sa place. "Vous avez des centres d'intérêts en commun ? Ca pourrait sûrement vous aider à crever l'abcès." Propose t-elle en haussant les épaules. Elle ne pouvait pas l'affirmer à 100%, mais ça lui semblait être un bon début ou tout du moins un bon moyen de tisser des liens.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1842 POINTS : 580

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyVen 8 Mar - 23:39



couverture

This is Halloween, everybody scream.

Tu parles de Neptune. Tu expliques que la demoiselle est partie. « Désolée, c'est jamais cool quand des gens qu'on apprécie s'en vont. » Tu hausses les épaules. Tu hausses les épaules, doucement. « T’inquiète. On … s’habitue. » On s’habitue à l’absence. On s’habitue à sa non-présence, à rester roulé en boule, sans savoir comment s’en tirer.

« Tu m'étonnes ! Clairement j'aurai jamais cru vivre en colocation, mais vu le prix des loyers, je crois que c'est ce qui m'a empêché de vivre dans une chambre de bonne, coincée entre quatre murs avec les toilettes sur le palier. » Tu souris, après avoir laissé échapper un bref éclat de rire. C’est vrai que sans personne avec toi, ça aurait été compliqué. « J’avoue que je préfère être ici avec Douglas que seul dans un placard à balais. » souris-tu, doucement. Même si c’était difficile. Même si ce n’était pas comme vivre avec Neptune.
Tu pouvais t’y faire. Tu pouvais faire un effort, non ?
Tu trinques. Tu trinques à votre survie presque hasardeuse. « J'suis sûre que je suis capable d'en faire des cauchemars. » Tu hoches la tête. Toi aussi. Ce ne seraient que des cauchemars de plus. Une nouvelle histoire pour te tenir éveillé. Une nouvelle histoire pour t’empêcher de convenablement te reposer.

Izzie t’interroge sur Douglas. Sur ce qu’il est sorti faire. L’idée de le voir s’amuser avec des autres et de se prendre une jolie cuite te dépassait. Si ça lui arrivait, il pouvait même t’appeler pour que tu viennes le chercher, plutôt que de rentrer bourré. Tu le ferais. Tu irais, juste pour qu’il ne sente pas inquiet. « C'est dommage ! Faut sortir, la fête c'est la vie non ? » Tu hoches la tête. « Tellement. Puis ça permet de penser à autre chose aussi. » Autre chose que le boulot. Autre chose que le train-train quotidien. La vie d’adulte. Sans sortir, tu broies du noir. Quand tu ne sors pas, c’est généralement parce que tu es roulé en roule chez toi.
« Mais hm tu fais des trucs bizarres le soir ? Ou alors, il est juste un peu étrange ? Enfin, j'sais pas, s'il cherche à t'éviter, il y a un truc, tu lui as fait peur ? » Tu pouffes. Tu ris doucement, en essayant de retracer le cours de tes soirées. « Non, en vrai … En vrai j’fais pas de trucs louches. Mais … » Tu te passes la main dans les cheveux. « Y’a une fois où j’ai pété un câble genre … genre vraiment. J’lui ai dit des trucs pas cools et … ouais, c’était pas terrible. » Tu baisses la tête, plutôt gêné. « J’crois que je .. ouais, il a eu peur cette fois-là. Mais .. J’ai essayé de me rattraper, hein. » Tu bois un peu de ta bière, avant de remonter tes jambes en tailleur contre toi. « Tu vas me prendre pour une horrible personne. » lâches-tu doucement, avec un rire pas trop assuré. Mais est-ce que tu avais tellement foiré qu’il n’était plus capable de te faire confiance ? Est-ce qu’il te voyait toujours de la même manière que la fois où tu t’étais énervé ? Est-ce qu’il y avait quelque chose à faire ?
« Et non non, les miens sont pas comme ça, au contraire on s'entend super bien. Après ça doit forcément jouer un peu que Neptune soit ta meilleure pote, mais là de ce que tu me dis, c'est le jour et la nuit. T'as essayé de lui en parler ? Peut-être qu'il sait pas trop comment se comporter, comme t'étais dans la maison avant lui, s'il est un peu timide, il ose peut-être pas et cherche encore ses marques ? » Tu soupires un peu, rassuré, quand même. Rassuré qu’elle te dise que ses colocs étaient .. normaux. « Peut-être … ‘fin si je lui avais pas crié dessus quand il a essayé de ranger ses affaires … de Nept’ … Ce serait peut-être différent. » Tu grimaces un peu. Tu grimaces, alors que tu essaies de trouver une solution pour arranger votre situation. « Mais il a eu une … enfance genre .. compliqué puis … des fois, j’ai l’art de ramener le sujet sur la table sans le faire exprès. J’dois pas l’aider. »
Putain.
Mais t’es con, en fait, non ?
« Vous avez des centres d'intérêts en commun ? Ca pourrait sûrement vous aider à crever l'abcès. » Tu te mords la lèvre inférieure, alors que tu réfléchis à la question. Tu peinais à trouver des centres d’intérêts communs. Des centres de désintérêts, peut-être. Des centres communs de non intérêt. C’était déjà quelque chose. C’était probablement l’une des seules choses. « Comment … genre comment tu fais ? ‘fin, dans ce cas-là. Quand t’essaies de tout faire pour que ça fonctionne mais que … au final, … au final, j’le connais pas vraiment. Genre … J’sais surtout ce qu’il faut que j’évite et pas vraiment ce que je peux aborder. » C’est triste.



couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Ab958a25bdbb85802b5d21c7ff3aef6b
POSTS : 7043 POINTS : 1390

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Archie#2 - Easy²#3 - Abel - John#2 - Lukà - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Serinda - Freya - Auden&Andy - Clara#3
RPs EN ATTENTE : Andy#6 - Levi#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies)
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : Badlands
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyDim 28 Avr - 21:38



On s'habitue à l'absence. Elle ne pouvait que hausser les épaules elle aussi. C'était sans doute scientifiquement prouvé. L'absence en soi, ça faisait partie de la vie. Les gens vont et viennent qu'on le veuille ou non et donc il faut forcément s'adapter, s'habituer à un moment ou un autre. On ne peut pas passer son temps à broyer du noir pour une seule personne. Ce ne serait pas sain du tout. Cependant, on a beau finir par s'habituer, ça ne veut pas dire que c'est facile, ni même qu'on se réveille un matin l'air de rien. C'est tout un processus, ça demande du temps et de la patience. Ce n'est donc pas anodin malgré tout.

Elle rit quand il affirme que lui aussi préfère vivre avec son colocataire, même si l'ambiance n'est pas des plus festives plutôt que vivre dans un placard à balais. "Franchement je suis surement un peu intransigeante sur certaines choses, mais je suis prête à faire des sacrifices pour avoir quand même un peu plus de confort." Lui répond-elle. Quoi que maintenant, elle s'était plutôt bien adaptée à la vie en colocation. Elle avait toujours été du genre sociable comme fille donc devoir partager son espace de vie avec des gens qu'elle ne connaissait pas il y avait un an de ça, ce n'était pas ce qui l'avait dérangée. C'était plutôt tous les codes et tout ce que la vie en communauté impliquait qui avait été dur pour elle. Comme un violent retour à la réalité. Pas de femme de ménage pour passer derrière elle et nettoyer ce qu'elle pouvait laisser en plan. Pas de gouvernante pour lui préparer à manger quand elle le désirait. Elle était passée de n'avoir rien à faire à devoir tout faire parce que dans la vie réelle, il faut se débrouiller soi-même. C'était ce qui avait été le plus compliqué pour elle et elle devait bien avouer que parfois il lui arrivait de regretter l'époque où elle n'avait pas à faire le ménage. Cependant, elle avait bien intégré que c'était comme ça et qu'elle ne pouvait pas y faire grand-chose.

Elle le questionne sur son colocataire. Ce n'est pas comme si ça la concernait, mais elle est tellement curieuse comme fille que c'est plus fort qu'elle. S'en serait presque maladif. Après tout, qu'est-ce que ça peut bien lui faire de savoir ce qu'il est parti faire de sa soirée. Elle ne le connait ni d'Eve ni d'Adam, elle ne l'a jamais vu, franchement, ça ne va absolument rien changer à sa vie qu'il soit sorti s'enfiler quinze verres de bière ou qu'il soit à l'Eglise en train de prier. Ca ne va rien changer à sa soirée, ni même à sa vie. Cependant, elle peut s'empêcher de penser que ne pas sortir faire la fête équivaut à passer à côté de très bon moment. Elle hoche d'ailleurs la tête avec Archie quand il lui dit que sortir permet aussi de penser à autre chose. "L'alcool ça aide bien pour ça aussi. Après, sortir pour boire et penser à autre chose c'est socialement acceptable. Rester chez soi pour boire, ça fait de toi un alcoolique donc clairement ... Faut sortir !" lance t-elle en plaisantant, même si elle est certaine qu'il y a une part de vrai dans ce qu'elle dit. Personne ne questionnera réellement vos habitudes si vous sortez un soir sur deux pour aller vous enfiler verre sur verre dans un bar. En revanche, s'enfiler verre sur verre seul chez soi, ça passe beaucoup moins. Le jeune homme lui explique, après lui avoir assuré ne pas faire de choses étranges, qu'un soir il s'est un peu emporté, a balancé des choses pas très agréables à la figure de son colocataire et qu'il lui a sûrement fait peur à ce moment-là. Elle ne peut s'empêcher de lever un sourcil interrogateur dans sa direction à ce moment-là. "T'as pourtant pas l'air si flippant que ça comme mec, mais si t'as réussi à faire peur à ton coloc' qui j'imagine est majeur et vacciné, je vais éviter de te provoquer plus que ça." Lui lance t-elle sur le ton de la plaisanterie avant de reprendre son sérieux quelques instants plus tard. "Bon en vrai, je suis sûre que même s'il a eu peur ou à la limite si tu l'as un peu bousculé, il va s'en remettre. Il faut juste qu'il trouve ses marques je pense. T'étais là avant lui, c'est un peu comme s'il emménageait chez toi d'un côté. Faut qu'il s'habitue. Surtout s'il est un peu coincé." Ajoute t-elle. Chacun a ses raisons d'agir d'une manière ou d'une autre. Il faut laisser le temps à la personne de se dévoiler sans la brusquer. Il n'y a pas de remède miracle.

"Ah ..." Est la seule chose qu'elle trouve à répondre quand il lui dit avoir crié sur son colocataire quand il a tenté de ranger les affaires de Neptune. "Oué bon là j'avoue que t'as merdé quand même." Ajoute t-elle. Niveau accueil, il y avait sans doute mieux que ça. Après elle ne savait pas grand-chose de la relation que Archie avait pu entretenir avec Neptune. Il y avait donc surement une énorme part de charge émotionnelle dans tout ça, ce qui pouvait expliquer la réaction un peu démesurée du jeune homme. Son colocataire c'était donc trouvé au mauvais endroit au mauvais moment et par-dessus le marché, il avait sans doute cru bien faire en rangeant un peu. C'était un peu fâcheux. "Non mais attends !" Lui lance t-elle en riant légèrement. "Tu serais pas un peu le plus gros boulet de Brisbane ?" Lui demande t-elle, le taquinant légèrement. "T'as entendu parler de tact ou pas du tout ?" Elle plaisante bien sûr. Une gaffe en entraînait bien souvent une autre et on n'a pas le temps de dire ouf qu'on touche le fond sans pour autant arrêter de creuser. "Je crois qu'il va juste avoir à s'habituer à toi en fait. J'imagine que tu le fais pas exprès. Il va bien finir par s'en rendre compte." Ajoute t-elle en haussant les épaules. Elle propose de trouver des centres d'intérêts communs entre eux. Ou au moins un. Le jeune homme n'a pas l'air de trouver, ça s'annonce compliqué sur ce point là. Ou alors, il ne connait vraiment pas son colocataire, ou tout du moins, il connait de lui les échanges un peu foireux qu'ils ont pu avoir. "Beeeen j'sais pas trop hein, j'avais jamais vécu en coloc' avant, mais j'imagine que ça marche comme avec n'importe quelle rencontre." Commence t-elle à lui expliquer. "Déjà vois le bon côté des choses t'as déjà bien bien foiré donc ça c'est un soucis de moins. C'est un bon point de savoir quels sujets éviter. Car franchement, imagine tu t'entends super bien avec le mec, vous partagez plein de trucs, mais au final, tu le connais pas plus que ça et un jour tu dis LE truc qu'il ne faut pas dire. T'imagines comment ça peut casser le mood ? Là vous partez de rien donc c'est plutôt safe. Maintenant tu peux éviter de parler de choses trop personnelles. Vous avez qu'à parler, je sais pas moi, de bouffe, de films, de trucs complètement randoms. Il y aura bien un truc que vous apprécierez tous les deux." Finit elle en haussant les épaules comme si c'était la chose la plus banale qui soit. "Après voilà, j'suis pas une pro, c'est encore un mystère pour moi la raison pour laquelle mes colocs' m'ont pas mise dehors au début." Soit ils avaient pitié d'elle. Soit ils se disaient qu'ils prenaient le risque de trouver pire. Elle ne voyait pas d'autre option.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1842 POINTS : 580

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyMer 1 Mai - 22:32



couverture

This is Halloween, everybody scream.

Vous sembliez tous les deux prêts à faire quelques sacrifices pour un peu plus de confort. Tu hoches la tête. Tu comprenais absolument ce qu’elle te disait. Au fond, la colocation avec Douglas n’était pas si terrible – si on omettait toutes les bourdes que tu avais commises.
Douglas. Izzie te pose quelques questions à son sujet, d’ailleurs. Tu essaies d’y répondre, du mieux que tu peux. « L'alcool ça aide bien pour ça aussi. Après, sortir pour boire et penser à autre chose c'est socialement acceptable. Rester chez soi pour boire, ça fait de toi un alcoolique donc clairement ... Faut sortir ! » Tu ris. Tu ris doucement, alors que tu hoches la tête. « J’avoue que boire seul et chez soi … c’est triste. » C’était dommage, au fond. Dommage de n’avoir personne avec qui partager un verre. Dommage d’être sans personne pour s’enfiler verre sur verre.
Est-ce que ça t’était déjà arrivé, de te foutre une mine tout seul ? Tu essaies de te souvenir. Probablement pas. Pas tout seul chez toi. Dans un bar, ok. Mais pas seul chez toi.
Après tout, à la base, c’était un peu comme ça qu’elle t’avait trouvé. Alors que tu t’étais foutu une mine tout seul, tandis qu’on t’avait juste posé un lapin.

Et puis, tu finis par avouer. Tu finis par raconter ce qu’il s’était passé avec Douglas. Ce qu’il vous était arrivé.
« T'as pourtant pas l'air si flippant que ça comme mec, mais si t'as réussi à faire peur à ton coloc' qui j'imagine est majeur et vacciné, je vais éviter de te provoquer plus que ça. » Tu lui offres une grimace un peu forcée, en essayant, toi aussi, de plaisanter. Est-ce que tu étais si effrayant ? Est-ce que tu étais si mauvais ? Peut-être. « Bon en vrai, je suis sûre que même s'il a eu peur ou à la limite si tu l'as un peu bousculé, il va s'en remettre. Il faut juste qu'il trouve ses marques je pense. T'étais là avant lui, c'est un peu comme s'il emménageait chez toi d'un côté. Faut qu'il s'habitue. Surtout s'il est un peu coincé. » Tu hausses les épaules, doucement. Peut-être qu’elle avait raison. Tu espérais. Tu espérais qu’il allait s’en remettre.
Même si tu lui avais gueulé dessus comme un abruti.
Tu as bien merdé, ouais.
Tu avais bien merdé, incapable de gérer tes émotions. Incapable de gérer tes sentiments, ni la manière dont le monde tournait – avec ou sans toi.
« Non mais attends ! Tu serais pas un peu le plus gros boulet de Brisbane ? T'as entendu parler de tact ou pas du tout ? » Tu as laissé échapper un gloussement embêté, alors que tes doigts venaient tripoter la base de tes cheveux. « On a bien tenté de m’expliquer, mais … J’ai pas trop compris en quoi ça consistait … » lâches-tu, te prenant tout de même au jeu. « Mais j’crois que t’as raison, quand même. Genre … J’suis doué pour faire de la merde. » Terriblement, au fond. Tu avais tellement enchaîné les bourdes qu’on pouvait aisément t’offrir le titre de plus gros boulet de la ville. Mais tu ne le faisais pas vraiment exprès, en réalité. C’était juste … plus fort que toi ? C’était juste que ça te dépassait. Tu enchaînais souvent les boulettes, tellement que tu te retrouvais au fond du trou, sans savoir comment te débrouiller avec la situation.

Comment s’excuser, alors ? Comment faire fonctionner les choses durablement ? Tu n’en avais quasiment aucune idée – si ce n’est celle, trop générale, de bien de comporter. Tu écoutes Itziar, attentivement, alors qu’elle essaie de te conseiller. C’est vrai que vous partiez de rien. C’était vrai aussi que tu ne risquais pas vraiment de le décevoir, vu votre état d’amitié. Tu hoches la tête, doucement. « C’est vrai que je peux pas vraiment empirer le truc. » Moins que si c’était toujours Neptune, au final. Peut-être ? Tu ne le sais pas vraiment, en fond. (Surtout parce que tu peinais à t’imaginer une amitié tumultueuse avec ta blonde). « J’devrais tenter la bouffe. Genre … J’pourrais bouffer tellement de trucs, y’en a bien un qui doit lui plaire. » lâches-tu, en tapotant sur ton ventre dans un léger éclat de rire. T’es con, un peu. Mais bon. Tu comprenais tout de même ce qu’elle voulait dire. Il fallait que tu tentes des trucs. Il fallait que tu essaies de trouver quelques sujets durables de discussion.
« Après voilà, j'suis pas une pro, c'est encore un mystère pour moi la raison pour laquelle mes colocs' m'ont pas mise dehors au début. » Tu l’observes, l’espace de deux secondes, avec un léger sourire aux lèvres. « Genre … ? » demandes-tu, cherchant à savoir à quel occasion est-ce que ses colocataires pourraient avoir envie de se débarrasser d’elle. « Si j’ai pas l’air flippant, t’as pas l’air impossible à vivre non plus. » souffles-tu, avant de boire une nouvelle gorgée de ta bière. « Ou alors, tu caches vraiment bien ton jeu. » Tu essayais de te souvenir de la fois où tu étais venu chez elle. Tu essayais de trouver un détail qui aurait pu fortement t’agacer, mais tu peinais à trouver. Itziar ne te semblait pas si difficile à vivre. Vivante, mais pas compliquée à accepter. « T’en as trop dit, de toute façon. J’veux savoir ce qui ferait de toi quelqu’un d’insupportable. » avances-tu, un sourire accroché aux lèvres. Peut-être qu’elle te surprendrait. Peut-être que ce serait l’occasion de te taper une bonne barre, et de gentiment te moquer. C’était agréable, quelque part, de jouir d’un peu plus de légèreté. C’était agréable, de ne pas forcément être trop sérieux, tout le temps.



couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Ab958a25bdbb85802b5d21c7ff3aef6b
POSTS : 7043 POINTS : 1390

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Archie#2 - Easy²#3 - Abel - John#2 - Lukà - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Serinda - Freya - Auden&Andy - Clara#3
RPs EN ATTENTE : Andy#6 - Levi#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies)
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : Badlands
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyLun 27 Mai - 21:22



Elle plaisante quand elle lui parle de tact, elle n'est pas là pour juger. Surtout qu'elle est loin d'être la personne la mieux placée pour ça. Elle est plutôt du genre sans filtre comme nana donc le tact, ce n'est pas forcément son fort à elle non plus. Elle n'a d'ailleurs pas vraiment réfléchi quand elle lui a lancé ça et elle espère qu'il ne va pas mal le prendre, ce serait un peu paradoxal comme situation. Elle est soulagée quand il se met à glousser. Il n'a pas l'air d'avoir mal pris la chose. Cependant, elle aussi elle devrait penser à réfléchir avant de parler par moment, tout le monde n'a pas forcément la capacité de ne pas tout prendre au premier degré. Par chance, Archie a bien comprit que ce n'était en rien un reproche et qu'au contraire, elle se contentait de le taquiner gentiment. "Je t'avoue que moi non plus. J'ai un peu de mal à faire la différence entre l'honnêteté et le manque de tact parfois. J'suis pas la mieux placée pour t'aider, mais je te comprends, tu peux en être sûr !" lui répond-elle en riant. Finalement, on en revenait un peu toujours à la même question : valait il mieux préserver la sensibilité des gens en les prenant avec des pincettes, quitte à leur mentir, ou valait il mieux y aller franchement avec peut-être un peu trop de franchise et dire la vérité, même si elle pouvait parfois blesser ? Pour Itziar, c'était vite vu. Elle était une très mauvaise menteuse et les mots quittaient bien souvent sa bouche avant même qu'elle n'ait le temps d'y penser réellement. Mentir n'était pas dans ses habitudes et elle préférait la franchise, quitte à se faire des ennemis. Pour sa conscience personnelle, c'était selon elle, la marche à suivre. Que ça plaise ou non. "Oué ... bon, c'pas si grave en soi, c'est bien les boulets aussi, j'aime bien les boulets moi ça rend la vie un peu plus pimentée." lui dit-elle en souriant. Les gens qui avaient cette faculté d'enchainer boulette sur boulette avaient l'avantage de faire rire leurs interlocuteurs en général, ce n'était pas forcément voulu, certes et c'était plutôt à leur insu, mais ça restait drôle et ça permettait de pouvoir se créer de bons souvenirs malgré tout. "En soi c'est à toi que ça cause le plus de torts d'être un boulet, tu fais de mal à personne, ou tout du moins, pas volontairement." Et c'est tout ce qui compte, aurait elle pu ajouter.

La jeune espagnole plaisante, mais elle sait aussi se montrer sérieuse quand la situation ou la conversation le demande. C'est donc dans le plus grand des sérieux qu'elle lui propose de tenter de trouver un terrain d'entente avec son colocataire. Il y a forcément une chose, aussi minime soit elle qu'ils doivent bien avoir en commun tous les deux. Le contraire serait plutôt étonnant. Elle tente de le conseiller du mieux possible, mais surtout, elle va au plus simple. Parfois, rien ne sert de se prendre trop la tête en partant dans des choses élaborées. Le but est simplement de déclencher un feeling qui pourrait apaiser la situation et faciliter le dialogue. La bouffe était sans doute le sujet de discussion le plus facile à aborder. A moins que ce ne soit pour faire une critique de la cuisine de son colocataire, il n'y avait pas de raison que ça tourne au vinaigre. D'ailleurs, si tel était le cas, il n'y avait probablement pas d'espoir de voir une quelconque amélioration, il fallait l'avouer. "AH ! Tu vois que la bouffe il y a moyen que ça marche ! Par contre, je le préfère le dire, même si j'imagine que tu le sais : évite de critiquer sa bouffe. Même si c'est le pire cuisinier du monde, faut pas le dire, ça ça arrangerait rien ! Par contre, tu peux lui proposer de faire un repas chill ensemble. Précise lui que c'est pas un rencard, au cas où, on sait jamais s'il est précieux, faudrait pas qu'il le prenne de la mauvaise façon." Finit elle, ne pouvant s'empêcher d'ajouter un peu de plaisanterie dans ses propos. Il a l'air étonné quand elle lui dit ne pas savoir comment ses colocataires ne l'ont pas mise dehors au début et elle le regarde l'air de dire 'Tu m'as vu ?' En même temps, elle le comprend, il ne connait rien de sa vie d'avant ni de la personne qu'elle était il y a deux ans de ça et puis surtout, il n'a jamais vécu avec elle. "J'cache vraiment bien mon jeu !" lui lance t-elle avec un sérieux à toute épreuve. Sérieux qu'elle parvient même à garder quand il lui dit qu'elle en a déjà trop dit et que de ce fait, il faut qu'elle élabore. C'est ce qui lui fait perdre son sérieux et elle ne peut s'empêcher de rire. "Disons que quand j'ai débarqué ici, j'avais une vision de la vie et surtout du monde bien différente d'aujourd'hui. J'ai grandi avec des gens prêts à répondre à mes moindres désirs H24 et des gens pour nettoyer derrière moi." Lui explique t-elle simplement avant d'ajouter "Je te laisse donc imaginer le choc quand j'ai débarqué dans ma coloc' et que j'ai dû participer à la vie de la maison comme tout le monde." Plutôt explicite comme explication selon elle. Ca lui laissait l'occasion de bien imaginer la catastrophe que ça avait pu être au début. Ca n'avait été fun pour personne c'était certain. "C'est pour ça que quand je dis que je sais pas comment ils ont fait pour me supporter, c'est vraiment pas une blague." Finit elle en riant. Ils avaient été des saints sur ce coup-là, pas de doute.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1842 POINTS : 580

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyDim 2 Juin - 10:28



couverture

This is Halloween, everybody scream.

« Je t'avoue que moi non plus. J'ai un peu de mal à faire la différence entre l'honnêteté et le manque de tact parfois. J'suis pas la mieux placée pour t'aider, mais je te comprends, tu peux en être sûr ! » Tu ris avec elle. Tu ris, idiot. Il était vrai que la différence était mince à tes yeux. Que tu ne savais pas toujours comment faire, pour ne pas heurter la sensibilité de ceux qui étaient à tes côtés. Tu préférais en rire, aujourd’hui. Tu préférais en rire qu’en pleurer – ça t’arriverait un jour, probablement bien assez vite. Qu’est-ce qu’il fallait mieux faire, en réalité ? Être honnête, ou ne pas oser ? Tu misais sur un entre-deux, quand bien même tu ne savais pas correctement doser : les regards tristes de Douglas en étaient souvent les témoins.
« Oué ... bon, c'pas si grave en soi, c'est bien les boulets aussi, j'aime bien les boulets moi ça rend la vie un peu plus pimentée. » Tu t’esclaffes, un peu, alors que tu viens poser une main sur ta poitrine. « Ça veut dire que tu m’aimes bien, ça ? » lâches-tu, grand idiot s’illustrant parfaitement. « J’suis tellement flatté. Appelle-moi quand tu veux pour te ramener dans un train fantôme. » ajoutes-tu, en agitant les doigts pour te faire un peu d’air.
Diva.

« En soi c'est à toi que ça cause le plus de torts d'être un boulet, tu fais de mal à personne, ou tout du moins, pas volontairement. » Ce n’était pas forcément faux. Tu hausses les épaules, sans savoir, pour autant, si c’était entièrement vrai. Quand tu voyais Douglas, c’était difficile de te dire que tu ne lui faisais pas de mal. Cela dit, est-ce qu’il n’était pas déjà en peine avant que tu ne mettes les pieds dans le plat ? Est-ce que tu ne faisais pas que simplement remuer le couteau dans une plaie déjà formée ? Mais dans l’ensemble, ça rejoignait ce qu’elle disait : la souffrance que tu infligeais aux autres n’était pas volontaire. (L’idée te rassurerait presque.)

Izzie est de bon conseil, cela dit. Voilà qu’elle cherche à t’aider pour trouver un terrain d’entente avec ton colocataire. Rapidement, le sujet de la bouffe arrive sur le tapis, et tu souris face à l’idée. Mais il ne fallait pas critiquer, bien entendu. Même si c’était complètement raté. Sur ce point-là, tu te sentais capable de faire un effort. Tu te sentais plus ou moins capable de te maîtriser, et de retenir une connerie.
Tu hoches la tête quand la jeune femme te propose d’organiser un repas chill, t’esclaffant légèrement lorsqu’elle te conseille de préciser qu’il ne s’agissait pas d’un rencard. « Est-ce que tu sous-entends que de relier l’interrupteur à un mécanisme qui allume la lumière, ôte le couvercle de tous les plats, avec des bougies, des pétales de rose et moi qui attends en costard dans un coin, ce serait too much ? » demandes-tu, sans être réellement sérieux. « Je pensais tenir une bonne idée … » Tu imaginais, sans mal, la tête horrifiée de ton colocataire. Tu l’imagines perdre ses moyens, devenir tout rouge, alors qu’il contemple la scène. « J’oserais jamais essayer de le draguer, en vrai. » Et ce, pour diverses raisons. Parce que tu craignais sa réaction. Parce que Douglas n’était pas ton genre. Parce que tu ne voulais pas foutre plus de malaise qu’il n’y en avait déjà entre vous deux. Parce que tu l’imaginais très fortement partir à la suite d’une telle chose, et que la perspective de devoir trouver quelqu’un qui te supporte durablement te semblait toujours aussi compliquée.

En quoi est-ce que la blonde pouvait être difficile à vivre ? « J'cache vraiment bien mon jeu ! » lâche-t-elle avec sérieux. Tu plisses les paupières, intrigué. Tu as ce regard du dis-m’en plus, et tu ne tardes pas à y joindre la parole, pour l’encourager à expliciter un peu plus cette pensée. « Disons que quand j'ai débarqué ici, j'avais une vision de la vie et surtout du monde bien différente d'aujourd'hui. J'ai grandi avec des gens prêts à répondre à mes moindres désirs H24 et des gens pour nettoyer derrière moi. Je te laisse donc imaginer le choc quand j'ai débarqué dans ma coloc' et que j'ai dû participer à la vie de la maison comme tout le monde. » Tu la fixes pendant quelques longues secondes, interloqué, avant de glousser doucement. Comment est-ce que c’était possible ? « C'est pour ça que quand je dis que je sais pas comment ils ont fait pour me supporter, c'est vraiment pas une blague. » Pas une blague. Elle rit, alors que tu essaies de l’imaginer avec des domestiques. Ok, tu étais peut-être un peu bordélique par moment, mais tu te souvenais très clairement de ta mère t’engueulant pour que tu ranges tes affaires quand tu étais plus jeune – tout comme tu te souviens d’avoir rechigné, sans pour autant refuser de t’exécuter.
« Genre … T’es une fille de star espagnole ou quoi ? Ou une princesse ! Vous avez des princesses en Espagne, non ? Genre, comme en Angleterre ! » Peut-être que tu venais d’illustrer que tu n’étais qu’un boulet. Pourquoi est-ce qu’elle vivait en colocation, si elle avait eu les moyens d’employer des gens pour s’occuper d’elle. « J’ai peut-être dit une boulette … ? » demandes-tu, un peu penaud, avant d’aller piquer des chips sur la table-basse. Tu tentes de cacher le malaise avant qu’il ne soit trop grand, en profitant pour tendre le paquet à la jeune femme. Tu essaies d’afficher un sourire.
Si ça avait été Douglas, il aurait probablement été au bord des larmes.
Si elle avait été comme Douglas, tu aurais très certainement été dans la merde – mais tu comptais sur le côté habituellement joyeux de la jeune femme pour vous sortir de cette éventuellement dangereuse situation. « Si t’as faim, on peut commander des pizzas, d’ailleurs. J’sais pas si t’as mangé avant d’aller au parc tout à l’heure … » Personnellement, même si tu avais grignoté un peu, tu crevais la dalle. « Ou autre chose, hein. J’sais pas ce qu’il reste d’ouvert. » Parce que l’heure commençait tout de même à être avancée. Tu te tortilles, pour attraper ton téléphone dans la poche de ton pantalon puis lancer ton application favorite. Tu as tendu l’appareil à la demoiselle, pour qu’elle puisse vous proposer un truc qui lui plaisait. « Y’a pas grand-chose qui me plait pas alors … J’te laisse choisir. »




couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Ab958a25bdbb85802b5d21c7ff3aef6b
POSTS : 7043 POINTS : 1390

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Archie#2 - Easy²#3 - Abel - John#2 - Lukà - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Serinda - Freya - Auden&Andy - Clara#3
RPs EN ATTENTE : Andy#6 - Levi#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies)
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : Badlands
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyMar 4 Juin - 23:36



Elle rit quand il demande si elle l'aime bien. "Bah oui bien sûr que je t'aime bien, j'serai pas là sinon." Lui répond-elle. Pour elle sa coule de source. Elle ne sait pas faire semblant. Elle n'a jamais su. L'hypocrisie ne faisait pas partie de ses nombreux talents. En général quand elle n'apprécie pas quelqu'un elle ne prend pas des heures de son temps libre pour passer du temps avec et si par malheur, elle se trouve dans l'obligation, pour une raison ou une autre de devoir faire ça, elle ne peut pas s'empêcher de faire savoir, de façon plus ou moins explicite que ça ne l'enchante pas. Elle maitrise d'ailleurs à merveille les soupirs d'agacement et la mine complètement désabusée. Il aurait donc pu deviner depuis bien longtemps qu'elle l'appréciait et qu'elle ne traînait pas avec lui par pitié ou autre. Loin de là. "Je t'aime bien ... Mais pas assez pour remonter dans un train fantôme avec toi. A moins que t'arrive à te métamorphoser et avoir la carrure de The Rock. Là, peut-être que je reconsidérerai la chose. Et encore je garantis rien." Ajoute t-elle ensuite en plaisantant. Elle n'était pas traumatisée à ce point-là, mais presque. Si son amour pour les trains fantômes était un bon 2/10 avant leur mésaventure. Il était maintenant descendu à un solide -5/10 et il allait lui falloir du temps avant de pouvoir remonter dans ce genre de manège l'esprit à peu près serein. A peu près, car elle était persuadée de ne jamais pouvoir effacer complètement ce souvenir de sa mémoire.

Quand il lui demande ce qu'elle sous-entend en disant qu'il peut préciser que ce n'est pas un rencard auquel il aurait invité son colocataire, elle fait mine de réfléchir très sérieusement face aux exemples qu'il lui donne. Elle va même jusqu'à hocher la tête de haut en bas. Il ne manquerait plus qu'elle se tienne le menton et elle tenait probablement la prochaine palme d'or pour le prix de la meilleure actrice. Au moins ça. "C'est exactement ce que je sous-entend !" lui lance t-elle ensuite en riant. "C'était probablement une bonne idée pour un rencard super romantique il y a quoi, dix, vingt ans ?" Finit elle, ne manquant pas de sauter sur l'occasion pour le taquiner un peu. Même pour un rencard aujourd'hui, ça paraissait peut-être too much à ses yeux alors pour un repas avec un colocataire, c'était effectivement bien plus qu'il n'en fallait et ce n'était pas ce qui aiderait à apaiser les tensions ou détendre l'ambiance. "Il est pas beau en plus d'être un peu étrange ? Ou juste pas ton genre ?" lui demande t-elle quand il lui dit qu'il n'oserait pas le draguer de toute façon. "Ou alors il est beaucoup trop beau ?" Oui ça pouvait aussi être une possibilité. D'ailleurs il y avait sans doute des dizaines de raisons pour lesquelles ils pourraient ne pas oser ou ne pas vouloir draguer son colocataire. D'ailleurs rien que le fait que ce soit son colocataire pouvait être une des premières raisons de la liste.

Elle n'en revient presque pas de lui avoir balancé des informations aussi personnelles à son sujet. Certes, elle ne lui a pas balancé toute son histoire non plus. Ce n'est pas vraiment ce qu'elle apprécie raconter. Mais rien que le fait de mentionner qui elle était par le passé est quelque chose qu'elle se garde bien de raconter. Ce n'est pas parce qu'elle a honte, mais selon elle, ça n'intéresse personne et elle a toujours peur qu'en mentionnant cette partie de son histoire les gens pensent qu'elle veut qu'on la plaigne. Ce qui n'est absolument pas le cas, au contraire. Elle ne veut absolument pas de la pitié des gens. Elle n'est pas morte, elle n'est pas atteinte d'une maladie grave. Elle a un toit au-dessus de sa tête, un job qui lui permet de manger à sa faim et s'amuser aussi alors même si ça avait pu lui paraitre atroce et dégradant comme situation au début, elle était bien vite passée au-dessus de tout ça. Ca la fait rire quand il tente de deviner qui elle peut bien être. Elle n'était ni une fille de star, ni une princesse, si ça avait été le cas, elle serait peut-être toujours en Espagne. "Noooon rien de tout ça. Mon père était propriétaire de casinos dans toute l'Espagne, qu'il tenait de son père qui tenait ça de son père. Enfin voilà, l'histoire s'est pas très bien terminée, si on peut dire ça comme ça." Lui explique t-elle en haussant les épaules avant de venir attraper une chips dans le paquet qu'il lui tendait. Elle ne lui avait pas donné plus de détails et elle lui avait encore moins dit que l'histoire s'était terminée avec son père derrière les barreaux. Ce genre de révélation avait le don de plomber même la plus chill des ambiances. Quand il propose de commander des pizzas elle ne sait pas trop si c'est un moyen pour lui de passer à autre chose sans que ça paraisse trop suspect, mais elle sans moque, elle hoche la tête pour acquiescer n'ayant avalé qu'un sandwich qu'elle s'était rapidement préparé avant de partir de chez elle. "Ca me dit bien une pizza, j'ai quasiment rien mangé en fait avant de sortir. En plus ça va avec les bières !" lance t-elle en pointant leurs bières déjà entamées. Il lui dit de choisir. "Visiblement il n'est pas difficile quand il s'agit de manger et ça la fait sourire. "Si j'te dis que ma pizza préférée c'est l'hawaienne tu me laisses toujours choisir ?" lui demande t-elle en plaisantant avant de prendre le téléphone qu'il lui tend afin de regarder ce qu'ils pourraient bien commander. "Apparemment certains pensent que c'est une abomination, mais clairement l'ananas sur la pizza pour moi c'est la vie. Donc si t'aime pas je choisis un truc un peu plus 'soft'" ajoute t-elle.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1842 POINTS : 580

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyVen 14 Juin - 23:06



couverture

This is Halloween, everybody scream.

Si elle ne t’aimait, elle ne serait pas là. Tu rigoles, alors qu’elle enchaîne. « Je t'aime bien ... Mais pas assez pour remonter dans un train fantôme avec toi. A moins que t'arrive à te métamorphoser et avoir la carrure de The Rock. Là, peut-être que je reconsidérerai la chose. Et encore je garantis rien. » A nouveau, tu lui offres un regard outré. « Quoi ? » lâches-tu, comme pour t’illustrer, alors que tu portes une main à ta poitrine. « Je serais pas mignon avec la musculature de The Rock, en vrai. » concèdes-tu, alors que tu t’enfonces dans le canapé. Parce que c’était probablement trop pour ton petit corps. Parce que tu n’étais pas vraiment certain qu’une tonne de muscles te convienne véritablement. Tant pis : tu le vivais tout de même assez bien.

Elle te propose d’essayer d’intéresser ton colocataire avec de la bouffe. D’essayer de trouver un terrain d’entente. Toi, ton idée la plus lumineuse, c’est de lui demander si un rencard allait convenir, ou si c’était de trop. « C'est exactement ce que je sous-entend ! C'était probablement une bonne idée pour un rencard super romantique il y a quoi, dix, vingt ans ? » Tu te marres. « T’es en train de dire que je suis ringard ? » demandes-tu, faussement innocent.
Est-ce que tu tenterais un tel truc, cela dit ?
Probablement pas. A qui est-ce que tu pourrais le faire, de toute façon ? Genre, tu les organises comment, tes rencards ? » demandes-tu pourtant, comme si tu avais besoin d’une sérieuse remise à niveau.
« Il est pas beau en plus d'être un peu étrange ? Ou juste pas ton genre ? » te demande Itziar à propos de Douglas. Tu souris un peu, en secouant négativement la tête. « Ou alors il est beaucoup trop beau ? » Tu laisses échapper un gloussement, avant de placer une main devant tes lèvres. Ça allait être mal interprété, tu le savais. Ça risquait d’être mal interprété. « Non, c’est pas son physique, le problème c’est que … ‘fin c’est mon colocataire, quoi. » lâches-tu en riant, alors que tu ramènes tes jambes contre toi. « Genre … Imagine le malaise s’il se passe un truc entre lui et moi. Déjà qu’on n’arrive pas à parler ensemble alors … » Tu n’osais même pas imaginer ce qu’il se passait si tu décidais de coucher avec lui, ou même de simplement le draguer. « Mais après … Il a son charme, hein. Mais c’est pas mon genre, je pense. Puis … Ouais. J’aurais trop peur de le casser en deux à chaque instant pour que ce soit vraiment sain. » avoues-tu. Tu n’as pas envie de vivre dans la crainte. Tu voulais bien vivre avec Douglas, mais éprouver des sentiments à son égard te semblait un peu trop compliqué.

Vous aviez abordé le sujet de son passé. De ses débuts difficiles en colocation. Tu avances quelques théories, et même si ça la fait rire, tu as l’impression d’avoir mis les pieds dans quelque chose d’un peu trop compliqué. « Noooon rien de tout ça. Mon père était propriétaire de casinos dans toute l'Espagne, qu'il tenait de son père qui tenait ça de son père. Enfin voilà, l'histoire s'est pas très bien terminée, si on peut dire ça comme ça. » explique-t-elle, en haussant les épaules. Tu hoches la tête, décidant de ne pas trop insister : tu pouvais, parfois, te contenter d’imaginer. « Désolé pour ça, alors … » que tu souffles, alors que tu enchaînes rapidement pour lui proposer de vous remplir l’estomac. Peut-être que ça ferait taire le sentiment d’avoir si une bêtise. « Ca me dit bien une pizza, j'ai quasiment rien mangé en fait avant de sortir. En plus ça va avec les bières ! » Tu ris alors qu’elle pointe vos boissons. « C’est pas faux. » avoues-tu, alors que tu te penches pour boire encore un peu de ta boisson. Tu lui laisses ton téléphone pour qu’elle choisisse, alors qu’elle te propose une pizza. « Si j'te dis que ma pizza préférée c'est l'hawaienne tu me laisses toujours choisir ? Apparemment certains pensent que c'est une abomination, mais clairement l'ananas sur la pizza pour moi c'est la vie. Donc si t'aime pas je choisis un truc un peu plus 'soft'. » Tu as un léger sourire, alors que tu l’observes, doucement. « Non, je supporte cette vision. » lâches-tu, alors que tu t’enfonces un peu plus dans le canapé. « Neptune prend tout le temps ça aussi. » avoues-tu alors. C’était probablement sa favorite. Toi ? Tu t’en foutais. « Puis comme on partage souvent des bouts, ‘fin, on partageait … ‘fin voilà. Mais … Ça m’va.  Puis … En vrai … J’trouve pas que ce soit une hérésie. » ajoutes-tu. Ce n’était que des fruits, après tout. Même s’il y avait des trucs salés, de la viande, et l’ananas, sucré. C’était tout un mélange qui s’offrait au palet, et en réalité, ce n’était pas si déplaisant. « J’comprends pas pourquoi les gens pensent que c’est une abomination, en vrai. » ajoutes-tu en riant, alors que tu continues de boire un peu. « J’commande ça, alors ? » demandes-tu, avant de reprendre le téléphone pour appeler la pizzeria. Tu souris, alors que tu discutes pendant un instant avec le mec au téléphone. Puis, tu as raccroché. « D’ici trente minutes, à priori ! » lâches-tu, alors que tu glisses à nouveau ton téléphone au fond de ta poche.  



couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Ab958a25bdbb85802b5d21c7ff3aef6b
POSTS : 7043 POINTS : 1390

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Archie#2 - Easy²#3 - Abel - John#2 - Lukà - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Serinda - Freya - Auden&Andy - Clara#3
RPs EN ATTENTE : Andy#6 - Levi#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies)
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : Badlands
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyMer 19 Juin - 23:40



Elle rit de plus belle quand il s'offusque de sa remarque concernant la carrure de The Rock et le fait qu'il dise qu'il ne serait pas mignon avec une carrure pareille en rajoute encore une couche. "C'est pas une question d'être mignon. C'est bien d'être mignon, mais ça nous sauvera pas la vie s'il y a un danger. La carrure de The Rock en revanche, ça peut être bénéfique." Lui répond-elle en plaisantant. Elle ne savait pas pourquoi il y aurait un danger dans un train fantôme. On entendait souvent parler de faits divers, elle n'avait cependant jamais entendu parler de meurtre en plein train fantôme. Soit personne n'avait été aussi tordu pour faire ça, soit c'était une idée absolument impossible à réaliser. Ca ne la rassurait cependant pas plus que ça.

Bien sûr que non, elle n'était pas en train de dire qu'il était ringard. Elle ne se permettrait pas de le juger de la sorte, elle disait juste que ce qu'il venait de proposer était ringard et il y avait une énorme différence pour elle. "Non non pas ringard, t'es juste peut-être un peu en retard sur le romantisme c'est tout. Mais c'pas grave, il en faut des mecs comme ça aussi, ça change des gros lourds qui t'envoient des dick pics dès le troisième message." Répond-elle en haussant les épaules. Après tout, est-ce qu'il y avait vraiment quelque chose de ringard dans le fait de prendre le temps d'organiser quelque chose de romantique et d'en faire un peu trop ? Ca montrait probablement que la personne s'était donné du mal pour faire les choses bien et impressionner son partenaire, alors quand on y pensait, c'était plutôt pas mal du tout. Quant à ses rencards à elle et la façon dont elle les organisait, elle est presque surprise par la question. "Baah j'suis célibataire hein !" lui répond-elle comme si ça voulait absolument tout dire et que ça suffisait largement comme réponse. "Non mais sérieusement je sais pas trop, j'suis pas une habituée des rencards méga romantiques et en soi c'est un peu triste quand t'y penses. Ces deux dernières années, mes rencards se sont limités à aller boire un verre ou manger un truc avant de finir au lit et de ne plus se recontacter après ça. Je sais pas si c'est mieux que quelque chose de ringard." ajoute t-elle. Ce n'était probablement pas mieux et elle n'était pas franchement la mieux placée pour donner des conseils. Son seul vrai conseil serait peut-être de ne pas se prendre la tête. Elle hoche la tête quand il lui explique que le problème n'est pas le physique de son colocataire, mais simplement le fait que c'est son colocataire. Effectivement c'est probablement une bonne raison de ne rien tenter de plus qu'amical. Si tout se passe bien, il n'y a pas de soucis et elle se dit que ça peut même être une bonne chose, mais si un jour la relation vient à se détériorer, ça peut devenir très compliqué, voir un peu gênant pour l'ambiance générale de la colocation. "Oué oué t'as raison ! J'avais pas pensé à ce détail-là. Du coup on reste sur de l'amitié ou tout du moins on tente de créer une relation platonique sans tension, quelle quelle soit, ce serait un bon début." Commencer par le commencement avant de faire des plans sur la comète et de prévoir leur vacances ensemble en tant que meilleurs amis du monde. Il lui dit cependant qu'il a son charme comme garçon et un sourire intéressé se dessine sur les lèvres de la jeune espagnole. "Tu devrais peut-être me le présenter alors, j'suis pas sa coloc' moi." Lance t-elle en plaisantant avant de prendre un air choqué "Par contre, t'as peur de le casser en deux ? C'est pas que j'ai l'esprit mal placé, mais c'est une drôle d'idée non ?" Demande t-elle pas bien sûre de ce qu'il voulait dire par là.

Il est désolé pour elle et honnêtement, elle n'a pas du tout envie qu'il le soit. C'est la vie. Ca craint c'est sûr, mais c'est comme ça. Elle a accepté l'idée, elle est passée à autre chose, maintenant c'est du passé et même si c'est gentil d'être désolé pour elle, c'est pas forcément le genre de réaction qu'elle attend quand elle raconte brièvement son histoire. "Soit pas désolé, c'est pas grave." Bon si c'était grave, mais elle ne pouvait rien n'y faire et rien changer, alors elle n'était pas du genre à s'apitoyer sur son sort. La déprime ça avait duré une petite semaine pour elle puis finalement elle s'était dit que ça ne la mènerait à rien, qu'il y avait pire qu'elle et qu'il fallait qu'elle se bouge. Elle était comme ça comme fille, un peu extrême. Elle n'épilogue pas sur le sujet parce que ce n'est jamais bon de plomber l'ambiance comme ça et que ce n'est pas le moment de tout raconter en détails. Archie l'a bien compris lui aussi puisqu'il commence à parler de nourriture. Quoi de mieux pour changer l'ambiance que parler de nourriture. Elle est partante pour une pizza et elle va même jusqu'à tenter le diable avec la pizza hawaïenne. Puis il lui dit qu'il n'est pas contre il lui dit même que Neptune mange tout le temps ça aussi et qu'il ne trouve pas que ce soit un hérésie. "Ah bah voilà ! Toi t'es un vrai ! J'vois pas pourquoi on aurait pas le droit de mélanger l'ananas et la pizza. Le sucré salé, c'est la vie et ça je le maintiendrai jusqu'à ma mort." Lui répond-elle de façon un peu trop dramatique. Il ne comprend pas pourquoi les gens trouvent que c'est une abomination et elle non plus d'ailleurs. "Je sais pas pourquoi, j'ai jamais entendu d'argument pour appuyer ces propos à part que c'est soi disant dégueulasse. C'pas plus dégueulasse qu'autre chose." Ajoute t-elle en haussant les épaules avant de faire oui de la tête quand il demande s'il commande cette pizza qui visiblement devrait arriver d'ici une trentaine de minutes. "Ca nous laisse du temps à tuer. J'te proposerai bien une partie de Just Dance, mais j'suis pas assez bourrée donc je te ridiculiserai bien plus que la dernière fois." Lui lance t-elle avec un clin d'oeil.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1842 POINTS : 580

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptySam 6 Juil - 0:07



couverture

This is Halloween, everybody scream.

Entre The Rock et toi, il y avait probablement un précipice. « C'est pas une question d'être mignon. C'est bien d'être mignon, mais ça nous sauvera pas la vie s'il y a un danger. La carrure de The Rock en revanche, ça peut être bénéfique. » explique-elle. Elle avait probablement raison : tes muscles ne serviraient à rien au moindre danger. Les siens, s’ils étaient véritables, vous seraient probablement d’une plus grande utilité. Cela dit, tu ne peux t’empêcher de répliquer, ne serait-ce que pour sauver ton image – putain de fierté. « Certes, mais au moins, j’peux me faufiler dans de petits espaces. Imagine genre … On s’fait attaquer par des monstres. Si faut s’planquer dans un tronc d’arbre, ou dans un petit wagonnet, The Rock, il passera jamais. » exposes-tu.
Mais bon, est-ce que ça suffirait ? Rester coincé derrière un buisson ne te sauverait probablement que dans un mauvais film de science-fiction.

Elle te soumet l’idée que t’es un peu en retard sur le romantisme, et ça te fait marrer. Tu fais semblant, pendant trois secondes, d’être offusqué. Mais clairement, les dick pics au troisième message, ça ne te correspondait pas. « Damn, ouais. Encore, quand c’est quelqu’un que tu connais genre … genre bien, puis que c’est établi que c’est le délire, j’veux bien. Mais sans contexte, quand tu connais pas, ça fait genre … Genre t’as besoin de recevoir un compliment dessus, j’sais pas. » Les gens se foutaient trop la pression. Les gens s’angoissaient, et ça en devenait complètement con.
Alors, qu’est-ce qu’il fallait faire ? Qu’est-ce qu’il fallait faire, pour paraître bien ? « Baah j'suis célibataire hein ! » Tu t’es marré face à la révélation. Ok. Est-ce que tu devais comprendre par là qu’elle ne détenait pas la solution ? « Non mais sérieusement je sais pas trop, j'suis pas une habituée des rencards méga romantiques et en soi c'est un peu triste quand t'y penses. Ces deux dernières années, mes rencards se sont limités à aller boire un verre ou manger un truc avant de finir au lit et de ne plus se recontacter après ça. Je sais pas si c'est mieux que quelque chose de ringard. » En effet. Et toi ? Tu essaies de faire un point, l’espace d’un instant. Tu essaies de faire un point sur tes rencarts. Ta dernière relation amoureuse, aussi désastreuse soit-elle, remontait déjà à quasiment quatre ans. Alors, qu’est-ce que tu devais en conclure ? Que tu n’étais qu’un looser ? « Les plans cul … ça compte pas comme du romantisme, hein ? » demandes-tu tout de même. Sait-on jamais. « ‘fin, j’dis pas qu’ils le sont pas mais … ‘fin, en général, on se retrouve pas pour enfiler des perles non plus, quoi. Mais … Au moins, on peut discuter un peu. C’est loin d’être du romantisme, mais j’sais pas. C’est plus sympa que des rencards qui n’ont en rien à foutre de comment tu vas. » A défaut d’avoir quelqu’un qui ferait tout pour vous serrer dans ses bras. « On est pas les mieux placés pour le romantisme, alors ! Tant pis. » lâches-tu finalement, sur un ton qui se voulait un peu plus léger.

Tu lui expliques que le problème, ce n’est pas le physique de Douglas. C’était surtout l’ambiance qu’il risquait dans ressortir, si tu essayais de te le taper. Après tout, le brun restait ton colocataire. Izzie propose alors de rester sur une amitié toute simple, ou tout du moins quelque chose de platonique. Tu acquisses. Ce serait bien plus aisé comme ça. « Tu devrais peut-être me le présenter alors, j'suis pas sa coloc' moi. » Tu ris. Tu te marres comme un con, alors que tu t’enfonces un peu plus dans le canapé. « J’peux toujours t’arranger un truc, si tu tiens à le rencontrer. » proposes-tu tout de même, alors qu’elle te demande pourquoi est-ce que tu as peur de le casser en deux. Tu hausses les épaules. « Baaah … Il est fragile, quoi. Puis bon, tu sais déjà que je suis un boulet, alors … Voilà, quoi. Il doit bien avoir des limites en termes de tolérance à mes conneries. » Tu l’avais déjà effrayé suffisamment pour qu’il veuille s’en aller. Peut-être que tu n’avais pas besoin d’en rajouter.

Il ne fallait pas être désolé. Il ne fallait pas s’en vouloir d’avoir demandé des trucs qui ne se demandaient pas. Alors, après un hochement de tête, tu tentes de faire glisser la conversation. Tu tentes de la faire dériver, en abordant le sujet de la bouffe. « Ah bah voilà ! Toi t'es un vrai ! J'vois pas pourquoi on aurait pas le droit de mélanger l'ananas et la pizza. Le sucré salé, c'est la vie et ça je le maintiendrai jusqu'à ma mort. » T’es un vrai. L’expression te fait pouffer, alors que tu hoches la tête. Au fond, l’ananas sur une pizza, ce n’était pas tant un carnage. Ça se mangeait, c’était même bon. Alors, pourquoi donc s’en priver ? Il fallait juste accepter que d’autres puissent s’en délecter. « Ouais, c’est nul, en vrai. Surtout si les gens ont pas d’arguments fondés pour l’interdire, quoi. » Même si ce n’était pas italien, ou tu ne sais quoi. On s’en foutait. « Tu veux un truc qu’est vraiment dégueulasse ? Les Pringles goût cocktail de crevettes. Genre, un pote a ramené ça, une fois. J’sais pas où il les a trouvés mais … Genre le mélange chips chimique et arrière-goût de cocktail avec des crevettes, genre aigre et tout, c’est hardcore. J’préfère être obligé de bouffer un plateau entier de fruits de mer, plutôt que d’en remanger encore. Et pourtant, c’est pas spécialement mon trip. » Parce que même si tu aimais bien à petites doses, ça pouvait très vite devenir l’enfer. Parce que ça te rappelait Noël. Et la famille. Et les restes que tout le monde se tapait pendant trois jours. Et cette odeur de crustacés qui vous accueille dès le petit déjeuner, c’est toujours difficile à supporter.

« Ca nous laisse du temps à tuer. J'te proposerai bien une partie de Just Dance, mais j'suis pas assez bourrée donc je te ridiculiserai bien plus que la dernière fois. » dit-elle, alors que tu lui annonces que vous aviez une petite trentaine de minutes à patienter. Tu laisses échapper un sourire, alors que tu te lèves, pour venir allumer la télé. « On peut faire ça, ouais. Cela dit, j’suis pas bourré non plus, là. » dis-tu, alors que tu choppes deux manettes de Xbox, pour les ramener sur la table basse. Tu as lancé le jeu, avant de revenir vers la jeune femme. « J’ai l’2018 sur la Xbox. Avec la Kinect et tout t’sais. Genre on va pas se galérer avec l’appli. » ris-tu, alors que tu te penches vers le canapé. « Attends, on va créer un peu d’espace, par contre. » expliques-tu, alors que tu commences à pousser le siège. Tu en as profité pour tirer la table basse, avant d’évoluer un peu sur le tapis. « Là, on sera genre .. Mieux. Puis on se tapera pas dessus. » C’était un possibilité non nulle, quand on jouait à Just Dance. Avec le temps, on finissait tout de même par l’anticiper. « Je t’autorise à choisir Despacito, histoire de prendre une revanche, même si j’crois qu’on avait quasiment failli crever la dernière fois. » Parce qu’elle était épuisante. Parce qu’elle était dynamique.
Mais ça te faisait marrer. Tu t’en foutais de te retrouver complètement en sueur, tant que tu pouvais danser.




couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Ab958a25bdbb85802b5d21c7ff3aef6b
POSTS : 7043 POINTS : 1390

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Archie#2 - Easy²#3 - Abel - John#2 - Lukà - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Serinda - Freya - Auden&Andy - Clara#3
RPs EN ATTENTE : Andy#6 - Levi#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies)
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : Badlands
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyMar 9 Juil - 0:40



Il marque un point sur ce coup-là. C'est sûr que la carrure de The Rock, pour se faufiler dans des endroits étriqués, ce n'est pas ce qu'il y a de plus pratique. Il faut donc croire qu'il y a des bons et des mauvais côtés dans tous les cas. Soit elle aura un mec avec elle qui sera capable de la protéger physiquement en cas de danger, soit elle sera avec un mec qui ne pourra pas vraiment la protéger, mais qui pourra se faufiler avec elle dans des coins étroits. Comme dans beaucoup de situations, on ne pouvait pas tout avoir. "Bon ok, je t'accorde ce point-là et d'ailleurs comme j'suis d'humeur sympa, je te dis direct que tu gagnes aussi le point pour la sympathie. J'connais pas The Rock personnellement, mais j'suis sûre qu'il a rien à t'envier." Et oui, car même si rester coincée dans un train fantôme était un supplice, Archie avait rendu ça un peu plus supportable à sa façon.

Elle rit par rapport aux dick pics parce que très clairement, il ne pourrait pas être plus juste. Il y a des contextes où ça pourrait être justifié, voire même fun. Limite un délire entre deux personnes. Cependant, quand un type complètement random que vous ne connaissez ni d'Eve ni d'Adam se décide à vous envoyer une photo de son engin, comme ça, sans prévenir, sortie de nulle part, il n'y a franchement pas grand intérêt. D'ailleurs à quel moment le type se dit que quelqu'un pourrait trouver ça cool. Des photos comme celles-là n'importe qui peut en trouver avec une rapide recherche internet. "Ah bah justement je me demande. Qu'est-ce que t'es réellement censée dire dans ce cas-là. Le mec en face il attend quoi ? Que tu sois choquée ? Surprise ? Excitée ? Genre quel est le but recherché ?" Lui demande t-elle presque sérieusement. Elle se fichait pas mal de savoir ce que le mec attendait en retour. Ce genre de truc d'un mec complètement lambda ça lui faisait ni chaud ni froid et en général elle se contentait de le supprimer et de passer à autre chose. Elle lui explique qu'elle n'est pas une professionnelle des rendez-vous romantiques et elle fait semblant de réfléchir quand il demande si les plans culs ça compte comme romantique. "Hum ça dépend, genre j'imagine que si on va au resto' avant ou qu'on prend le temps de boire un verre, ça devient presque romantique ? Genre un peu comme si on faisait semblant de pas savoir comment ça allait finir tu vois ?" répond elle en riant. Elle était certaine de tenir un truc à ce sujet. Il faudrait sans doute qu'elle y réfléchisse un peu plus un autre jour. "Les plans culs ont le mérite d'être honnête j'ai envie de dire. Il y a pas d'ambiguïté, comme tu dis on n'est pas là pour enfiler des perles et on le sait. Puis franchement il y a rien de plus chiant que de tenter de faire la conversation avec un date qui semble pas savoir ce qu'il fou là. Genre j'sais pas, si tu fais pas d'effort pour trouver un quelconque point commun, pourquoi t'es là ?" Ajoute t-elle ensuite. Finalement, ce n'était pas si facile que ça.

Elle rit quand il lui dit qu'il pourra lui arranger un truc avec son colocataire si elle veut. Pourquoi pas après tout. Quoi que, avant de décider de quelque chose, elle devrait plutôt voir de quoi il a l'air. Après tout, il n'est peut-être pas à son gout non plus et dans ce cas, ce ne serait même pas la peine de perdre son temps. "Je prends note, même s'il est fragile et que je voudrai pas le traumatiser non plus quoi." Répond-elle en riant. Pauvre colocataire, il devait avoir les oreilles qui sifflaient à ce moment précis. Lui qui n'avait rien demandé à personne.

S'il y a bien un sujet sur lequel il est toujours possible de trouver un terrain d'entente, c'est bien évidemment la nourriture. La jeune espagnole aime manger et elle ne fait pas spécialement attention à ce qu'elle mange. Elle fait attention à sa ligne, elle fait du sport, oui, mais elle n'est pas du genre obsédée par son poids à ne manger que des salades et des légumes. Elle aime le gras, elle aime le sucre, elle aime la crème et par-dessus tout, elle aime les pizzas à l'ananas malgré ce que certains peuvent en penser. En revanche, pour ce qui est des Pringles goût cocktail de crevettes elle n'est pas très sûre. Elle n'avait jamais entendu parler de ça et à première vue, ces deux choses associées lui paraissaient plus que questionnable. "Mais genre cocktail de crevettes ? C'est-à-dire ? Ca a le gout des chips qu'ils te servent dans les restaurants chinois ? J'crois pas avoir testé les cocktails de crevettes et honnêtement, ça me donne pas du tout envie." Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas les fruits de mer, mais elle les préférait dans son assiette que dans son verre. Ca lui semblait plus dégueulasse qu'autre chose, mais il en fallait plus pour lui couper l'envie de manger. En attendant les pizzas, elle propose de jouer à Just Dance pour rire, comme un souvenir de leur première soirée passée ensemble. Elle ne s'attend pas à ce qu'il semble emballé par l'idée, lui disant même qu'il avait le jeu sur la Xbox, ce qui serait bien plus facile à manier que sur le téléphone. Elle n'avait pas supprimé l'application, mais il était vrai que ce n'était pas le plus simple. "J'disais ça pour plaisanter, mais genre si tu l'as sur la Xbox, ça change la donne et ça devient super tentant." Lui répond-elle. Elle l'aide ensuite à pousser les meubles quand il lui dit qu'il faut faire un peu de place. Les conditions sont tout de même bien meilleures que la dernière fois. Son salon est bien plus grand que sa chambre à elle et surtout, ils sont bien plus frais, ce qui était un avantage certain. "J'crois que les conditions sont optimales là. Despacito m'a limite traumatisée la dernière fois, mais je crois que c'est parce qu'on était vraiment des déchets. J'suis sûre qu'en réalité c'est pas si terrible. Après tout ce jeu doit quand même être abordable pour des enfants non ?" lui demande t-elle. Les souvenirs de leur dernière partie étaient un peu flous dans sa mémoire, mais elle se rappelait bien avoir l'impression de presque y laisser sa vie, l'alcool y était sûrement pour quelque chose, mais elle voulait quand même en avoir le coeur net. "Du coup on part sur Despacito, juste pour déconner et pour la revanche surtout, puis la prochaine tu choisis. Deal ?" lui demande t-elle, sourire aux lèvres, prête à en découdre sur leur piste de danse improvisée.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1842 POINTS : 580

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyMer 24 Juil - 22:01



couverture

This is Halloween, everybody scream.

« Bon ok, je t'accorde ce point-là et d'ailleurs comme j'suis d'humeur sympa, je te dis direct que tu gagnes aussi le point pour la sympathie. J'connais pas The Rock personnellement, mais j'suis sûre qu'il a rien à t'envier. » Tu te trémousses, alors que ton visage affiche un large sourire. « Ok, ça me flatte, alors ! » t’exclames-tu, dans un éclat de rire. Est-ce que The Rock n’avait rien à t’envier ? Est-ce que toi, tu avais quelque chose à lui envier ? Tout comme elle, tu ne le connaissais pas spécialement – et encore moins personnellement – alors, tu n’en avais aucune idée.

Et puis vient la conversation des dick pics. « Ah bah justement je me demande. Qu'est-ce que t'es réellement censée dire dans ce cas-là. Le mec en face il attend quoi ? Que tu sois choquée ? Surprise ? Excitée ? Genre quel est le but recherché ? » Tu te tords un peu les lèvres, alors que tu réfléchis presque intensément. « Tu m’demandes parce que j’suis un mec … ? » soumets-tu pourtant. Est-ce que ça voulait dire que tu comprenais mieux l’idée ? « En vrai … J’pense que c’est des mecs complexés, hein. Genre … Ils ont besoin d’un compliment, ou d’entendre que ça donne envie. T’sais, c’est un peu la pression de qui a la plus grosse. » Tu étais sérieux, en réalité. Tu imaginais qu’une partie de la réponse se trouvait là. « Mais en vrai. C’est chaud. Genre, tu prends la photo, c’est synchronisé avec ton Google Photo, c’est dispo dès que tu cherches dedans, c’est … damn, non. Genre dès que tu vas dessus, même sur le pc, tu peux tomber dessus, je … Bof, quoi. » réfléchis-tu, alors que tu essaies d’énumérer, au fond de ton crâne, les raisons pour lesquelles tu n’envoies pas ta queue en photo à tous ceux que tu dragues.
Alors, au fond, le romantisme, c’est quoi ? Est-ce que les plans-culs comptaient ? Est-ce que ça aidait, ou est-ce que le romantisme était définitivement mort, ou est-ce qu’il y avait encore quelque chose à faire ?
« Hum ça dépend, genre j'imagine que si on va au resto' avant ou qu'on prend le temps de boire un verre, ça devient presque romantique ? Genre un peu comme si on faisait semblant de pas savoir comment ça allait finir tu vois ? » Tu hausses les épaules. Peut-être que, vu sous cet angle, ce n’était pas si terrible. Prendre son temps, essayer de discuter, de s’inquiéter … C’était mieux que juste coucher. Pendant un instant, les boucles de Léo et vos discussions d’après sexe te reviennent en tête. Définitivement, c’était ce que tu préférais. Cette impression d’être bien comme tu étais, sans avoir à te prendre la tête avec des sentiments, avant de discuter calmement. Et le plan cul en lui-même ? C’est vrai qu’il y avait une forme d’honnêteté. Une clarté au niveau des sentiments que vous deviez éprouver – ou pas, justement. « Y’a des dates nuls, ouais. Genre, ceux qui savent pas pourquoi ils sont là, ceux qui te dégoisent pas un mot en checkant leur portable. Ceux qui viennent pas, aussi, genre … Comme celui de la fois où j’t’ai rencontré. Puis … Y’a les dates tristes. Genre … J’suis tombé sur quelqu’un, une fois, elle m’a juste causé de ses ex pendant trois heures, d’à quel point ils étaient bien et … de me dire comment elle comptait récupérer le dernier, en grillant un paquet de clopes entiers, et … J’me sens affreux, mais j’savais tellement pas quoi faire pour elle, quoi. Mais au fond … j’ose espérer qu’elle se soit sentie mieux après ça … » confesses-tu. Peut-être que c’était la manière dont les choses avaient tourné qui t’avaient déplu. Peut-être qu’elle t’avait reflété ta propre solitude, et que tu t’étais senti mal à l’aise.

Et Douglas, dans tout ça ? Douglas, c’était quel type de date ? Un peu fragile, probablement - sorry, bro. Tu l’aimais bien, au fond. Tu l’appréciais à ta manière, même si tu craignais toujours de le blesser avec tes idées.

« Mais genre cocktail de crevettes ? C'est-à-dire ? Ça a le gout des chips qu'ils te servent dans les restaurants chinois ? J'crois pas avoir testé les cocktails de crevettes et honnêtement, ça me donne pas du tout envie. » demande la blonde, alors que tu lui parles de tes expériences gustatives ratées. Tu secoues la tête, négativement. « Non, parce que … genre les chips crevettes, y’a un goût différent, puis un côté plastique-polystyrène quand tu les manges. Là … C’est un goût encore … différent. Genre les chips à la crevette, à côté, c’est bon, quoi. » Alors au fond, une bonne pizza mêlant tomate et ananas, c’était le paradis. C’était meilleur que tous les trucs chimiques que des multinationales pouvaient inventer, et toi, ça te convenait.

Elle plaisantait pour Just Dance. Tu n’étais pas très doué pour les blagues, visiblement. Tu lui adresses simplement ton sourire de mec un peu con, fasciné par ta propre connerie. Tant pis, tu admettais l’échec. Cela dit, la demoiselle reste tout de même tentée pour le faire sur la Xbox, alors tu te décides à pousser un peu les meubles, histoire de vous faire de la place. « J'crois que les conditions sont optimales là. Despacito m'a limite traumatisée la dernière fois, mais je crois que c'est parce qu'on était vraiment des déchets. J'suis sûre qu'en réalité c'est pas si terrible. Après tout ce jeu doit quand même être abordable pour des enfants non ? » Tu ris doucement. « J’sais pas, ils ont fait des chansons catégorisées Just Dance Kids quand même. Genre … Plus faciles. » Alors, est-ce que le jeu était vraiment pour les enfants ? Est-ce qu’il n’était pas plutôt destiné aux adultes et adolescents ? « Mais c’est vrai qu’on est v’là moins bourré, quand même. » Tu te souviens que le lendemain avait été un peu compliqué, la dernière fois. Tu étais rentré chez toi, avec l’impression d’avoir la tête prisonnière dans un étau, et de t’être fait rouler dessus par trois TGV. Mais au fond, tu l’avais probablement bien cherché. « Du coup on part sur Despacito, juste pour déconner et pour la revanche surtout, puis la prochaine tu choisis. Deal ? » Tu hoches la tête, alors que tu te prépares mentalement. Tu étends tes bras, alors que tes doigts entremêlés craquent. Tu t’offres le droit de faire quelques petits sauts sur place, idiot, avant d’adresser un large sourire à la princesse espagnole. « Vas-y, j’suis chaud ! » brailles-tu. Danser comme un con restait, après l’ultimate, ta plus grande passion. Alors, agiter les bras et les jambes d’une manière tantôt désespérée, tantôt concentrée, en essayant d’aligner des perfects … ça te convenait. « J’prends le mec, si tu veux. Histoire de faire semblant d’être bien viril. Tu me pardonneras de pas avoir le style d’un latino ? » pouffes-tu, alors que tu sélectionnes ton personnage. Tu le vivais bien, en réalité. Tu vivais à peu près bien ton absence d’abos et de barbe stylée – tu n’étais pas vraiment sur du résultat, si tu te laissais tenter, cela dit. Tu souffles, avant de lancer la musique. Et tu danses. Tu essaies de capter le tempo, tu essaies de capter à quel moment il faut bouger, pour essayer de décrocher un max de points. Tu te déhanches, comme un idiot. Petit mouvement des bras vers le haut, dans un petit saut. Quelques pas sur le côté, alors que tu secoues tes épaules. Et il y a ces mouvements de hanches, pour lesquels tu t’appliques fortement.
S’il fallait s’impliquer, tu le ferais – au fond, le premier qui s’attarderait à vous regarder jouer se taperait probablement une belle barre de rire. « Despacito … Vamo’ a hacerlo en una playa en Puerto Rico … Tudituditooo … » commences-tu, chantonnant, alors que la musique continue. Massacre en fromage. Au fond, tu ne la connaissais pas bien – pas assez pour avoir scrupuleusement étudié la totalité des paroles. « Qu’est-ce que ça raconte, en fait ? » demandes-tu à la fin de la chanson, alors que, essoufflé, tu attends l’affichage des scores. Tu ne savais pas si la demoiselle allait t’aider – était-ce de l’espagnol, ou bien du portugais ? « Gooosh. T'es v'là devant, en fait ! » lâches-tu, alors que tu remarques que la jeune femme t'a quasiment foutu un palier dans la vue. « Tu t'es entraînée, avoues. » poursuis-tu en riant, alors que tu commences à farfouiller dans la liste des chansons. Tu t'arrêtes sur Another Bites The Dust, laissant échapper un petit sourire : « Tu voudras faire … celle-ci, après ? »




couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Ab958a25bdbb85802b5d21c7ff3aef6b
POSTS : 7043 POINTS : 1390

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Archie#2 - Easy²#3 - Abel - John#2 - Lukà - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Serinda - Freya - Auden&Andy - Clara#3
RPs EN ATTENTE : Andy#6 - Levi#2
RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies)
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Perrie Edwards
CRÉDITS : Badlands
DC : Sohan
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyMer 7 Aoû - 1:23



Bien sûr qu'elle lui pose la question parce qu'il est un mec. Ca va de soi. Elle estime qu'il est sûrement à même de répondre ou tout du moins de comprendre l'idée qui peut pousser un mec à envoyer une photo de son engin à quelqu'un qu'il ne connait absolument pas. "Ca se pourrait !" Lui répond-elle en riant. C'est peut-être réducteur, mais elle se dit qu'il n'y a pas mieux placé qu'un mec pour pouvoir savoir le pourquoi du comment. Ou tout du moins, c'est ce qu'elle imagine. De son point de vue à lui, la plupart serait des mecs avec des complexes qui auraient besoin d'être rassurés. Ca se tient totalement comme raisonnement à ses yeux et elle se dit qu'il a probablement raison. Il ne doit pas y avoir d'explication bien recherchée de toute façon. Comme il le dit si bien après, la photo est enregistrée partout où le téléphone du type est connecté, il y a moyen d'y accéder en un claquement de doigt. Il n'y a pas eu grande réflexion derrière tout ça. S'il y en avait eu, ils se seraient probablement rendu compte que ce genre de choses pouvait se retourner contre eux très facilement. "J'crois pas que ça leur passe par la tête ce détail honnêtement. Enfin j'sais pas, moi ça me fait réfléchir à deux fois avant d'envoyer une photo un peu osée. J'ai pas forcément envie de la retrouver partout sur internet à la vue de tous." Lui répond-elle très sérieusement. Après, elle imagine que certains s'en fiche. De toute façon, des photos comme ça, il y en a des dizaines de milliers sur internet, ça se perdrait probablement dans la masse, mais tout de même, il y a toujours cette probabilité que ça tombe sous les yeux de quelqu'un qui ne devrait pas voir ça et c'était juste inenvisageable. "Du coup toi tu fais pas ça, j'dois en déduire que t'en as une grosse et donc t'as pas de complexe ?" lui demande t-elle "Ca m'étonne pas du tout." Ajoute t-elle le plus sérieusement du monde. Itziar où comment mettre les gens mal à l'aise en une fraction de seconde.

Elle ne peut pas s'empêcher de rire quand il parle des dates nuls. C'est un véritable fléau selon elle et elle pense réellement que les gens incapables de sociabiliser ne serait-ce que l'espace de quelques heures en face à face ne devraient même pas s'inscrire sur les applications de rencontre. Après tout, si c'est pour parler de ses exs pendant tout le rencard, ça ne sert à rien à par installer un malaise et faire perdre son temps. "Je suis tombée sur un mec une fois, il a fait que me parler de sa mère, pendant qu'on buvait un verre, il m'a même montré des photos d'elle et lui. Autant te dire que ça m'a coupé toute envie de coucher avec lui. Je sais pas ce que c'est leur problème à certains, mais ça fait peur." Lui dit elle avant d'ajouter. "Puis les filles c'est pas mieux non plus. J'en ai rencontré une, je te jure, première fois que je la vois, on avait dû échanger dix sms à tout casser elle me demande au bout de combien de temps je compte me marier. Genre doucement, on se connait pas, on se reverra probablement pas non plus, t'accroches pas trop." Elle ne savait pas trop si elle n'avait pas de chance avec ses dates ou si c'était la même chose pour tout le monde, mais bon, ça lui faisait des histoires à raconter, c'était déjà ça.

Pour ce qui est des cocktails de crevettes, elle se demande sincèrement ce qui peut pousser des gens à commander ce genre de choses. D'un, elle doutait que le goût soit appréciable, mais en plus de ça, elle aurait réellement peur d'être malade. Des fruits de mer dans un cocktail, ça ne semblait vraiment pas aller ensemble et ça lui paraissait bien plus aberrant que quelques morceaux d'ananas sur une malheureuse pizza. "Présenté comme ça, ça parait clairement ignoble. J'ai jamais goûté et je pense honnêtement que je goûterai pour rien au monde." Bon peut-être que pour une somme d'argent conséquente, elle pourrait faire un effort, mais il fallait que le prix soit plutôt généreux.

Elle n'avait pas pensé jouer à Just Dance ce soir, pourtant c'était bien ce qu'ils s'apprêtaient à faire. Un remake de leur première rencontre, avec un taux d'alcool quasi nul comparé à la dernière fois. Elle l'aide à pousser les meubles pour faire un peu plus de place et leur permettre de ne pas se taper dessus en tentant de reproduire les mouvements de danse. "Ah oué ? T'es quand même plus informé que moi." Lui dit elle quand il lui explique qu'il y a bien une catégorie regroupant des chansons plus simples que les autres, ou tout du moins des chorégraphies plus à la portée de jeunes enfants qui ne seraient pas forcément très bon avec la coordination. Elle propose une petite revanche sur Despacito et elle ne peut s'empêcher de rire quand il lui demande si elle le pardonnera de ne pas avoir le style d'un latino. "Ca dépendra de ta performance !" lui répond-elle en plaisantant. Elle se fichait bien qu'il ait l'air d'un latino ou pas du tout. Elle comptait lui mettre la pâtée dans tous les cas de toute façon. Elle sélectionne son personnage et attend qu'il lance la partie. Quand la musique commence, c'est le début de la compétition, elle ne compte pas le laisser gagner et s'applique à reproduire les pas du mieux qu'elle peut. Elle a beau avoir le rythme dans la peau, elle n'a jamais pris un seul cours de danse et pour Just Dance, avoir du rythme ne suffit pas forcément puisqu'il faut aussi reproduire ce que l'on voit à l'écran. Elle fait de son mieux, elle rit quand il tente de chanter. Les paroles sont approximatives, mais elle ne peut pas lui en tenir rigueur. "En gros c'est un mec qui a un crush sur une nana et puis ben c'est bourré de sous-entendus sexuels. C'est pas très profond comme chanson." Lui répond elle en riant une fois que la musique se termine. Ce n'était finalement pas aussi compliqué que ce qu'elle se rappelait de la dernière fois. L'alcool n'avait vraiment pas dû aider. "C'est le talent c'est tout ! Sois pas jaloux, je me suis pas entraînée, j'ai pas besoin de ça moi !" lui répond-elle sans aucune humilité. La compétitrice elle ne laissait rien passer. "La preuve, choisit n'importe quelle chanson, je suis sûre que je gagne quand même." Lui dit elle, un peu trop sûre d'elle pour le coup. Il propose Another One Bites The Dust et elle hoche la tête pour acquiescer. Après tout, elle lui avait dit de mettre ce qu'il voulait. Elle le laisse lancer, bien décidée à prendre une longueur d'avance une fois de plus. Cependant, cette chorégraphie est bien moins dans sa zone de confort et donc beaucoup plus dure pour elle que Despacito. A son plus grand regret, elle galère et quand la musique prend fin, le verdict est sans appel, c'est Archie qui gagne cette fois-ci. "Oups j'ai peut-être parlé trop vite en fait !" lui lance t-elle en riant. "On fait la belle pour départager ? J'aime pas rester sur un échec." ajoute t-elle.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1842 POINTS : 580

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 EmptyHier à 22:30



couverture

This is Halloween, everybody scream.

Des complexes. Un problème de supériorité mal assumé. Le besoin d’entendre des compliments. Si certains préféraient entendre qu’ils avaient une jolie figure, d’autres préféraient avoir quelques retours sur l’essence même de leur masculinité.
Tu te dis que c’est dommage, d’en arriver là. D’avoir besoin d’entendre, ou plutôt, de lire quelque chose de positif là-dessus pour se sentir bien.
Surtout maintenant. Surtout avec cet univers hyperconnecté. Un monde où il suffisait d’un clic pour dévoiler une boulette au monde entier. « J'crois pas que ça leur passe par la tête ce détail honnêtement. Enfin j'sais pas, moi ça me fait réfléchir à deux fois avant d'envoyer une photo un peu osée. J'ai pas forcément envie de la retrouver partout sur internet à la vue de tous. » Toi non plus. Peut-être que c’était pour ça. Peut-être que c’était la raison pour laquelle tu n’envoyais jamais ta queue à tes contacts. Tu n’avais pas envie de la voir partout. Tu n’avais pas envie que des neveux qui jouent avec ton téléphone tombent dessus. Tu n’avais pas envie qu’elle soit montrée par erreur dans une soirée cool entre potes. Tu étais déjà du genre à coucher avec n’importe qui, tu pouvais peut-être te brider un petit peu.
« Du coup toi tu fais pas ça, j'dois en déduire que t'en as une grosse et donc t'as pas de complexe ? » La réplique te fait sursauter. Quoi ? « Ca m'étonne pas du tout. » Tu fronces les sourcils, un instant, cherchant à comprendre si elle déconnait ou si elle était sérieuse. Finalement, tu décides de lui offrir ton regard le plus lubrique possible, avant d’ajouter : « Si tu savais. Il parait que l’expérience est incomparable. » Tu t’es penché un peu vers elle, histoire d’être bien lourd jusqu’au bout. « Mais si tu préfères l’essayer pour juger, je suis ton homme. » Tu pousses la beauferie jusqu’à un petit haussement de sourcils significatif, avant de te reculer en riant. Tu venais d’exploser ton quota de lourdeur pour au moins un mois entier. Tu réalises un peu ce que tu venais de balancer, et tes joues se sont légèrement tintées de rouge, malgré tout. « Enfin … J’crois que ça va. Personne ne s’est jamais trop plaint. » essaies-tu de te justifier, un peu connement. Tu marchais dans les théories que tu avançais : vous aviez un problème de taille. « Mais. Ah ! » ajoutes-tu, guère constructif, alors que tu t’offres le droit de lui donner un léger coup de poing dans l’épaule, juste pour venger ton embarras. Comment est-ce que vous en étiez arrivés là, exactement ? A quel moment est-ce que la conversation avait dérapé à ce point ?

Vous vous retrouvez à parler de vos rendez-vous ratés. Quand elle mentionne le mec qui lui a uniquement parlé de sa mère, tu ne peux t’empêcher de pouffer. Toi aussi, ça t’aurait probablement coupé un peu l’appétit. « Si c’est pour découvrir qu’elle dort dans son lit, en plus, non merci ! » Tu étais certain que des gens louches comme ça, il y en avait. Des gens qui dormaient avec leur mère, juste parce qu’ils étaient incapables de s’en séparer. Tu n’avais rien contre ta mère – ou pas grand-chose – mais tu ne te sentais pas vraiment prêt à partager tes nuits avec elle. Ni à en parler pendant des heures entières.
« Puis les filles c'est pas mieux non plus. J'en ai rencontré une, je te jure, première fois que je la vois, on avait dû échanger dix sms à tout casser elle me demande au bout de combien de temps je compte me marier. Genre doucement, on se connait pas, on se reverra probablement pas non plus, t'accroches pas trop. » Tu hoches doucement la tête. Certains étaient trop pressés. Certains étaient trop paniqués à l’idée de ne pas s’engager. « Des fois .. j’sais pas si les gens veulent juste pas faire fuir l’autre en courant. » Tu grimaces, un peu. Les temps avaient changé, non ? Le mariage n’était plus si important. Les gosses avant vingt ans non plus – ou peut-être que tu te disais ça simplement parce que tu n’étais toujours pas casé. « Si ça se trouve, y’a une app. Genre : en combien de temps as-tu réussi à faire fuir ton date. Et tu as des classements, genre si t’es le plus rapide, puis t’as des likes quand ta méthode est originale, et tout. » Et s’il n’y en avait pas ? Il fallait la faire. Il fallait tenter, ne serait-ce que pour voir où ça pouvait vous mener.

Tu ne peux que hocher la tête lorsqu’elle te prévient qu’elle ne goûterait jamais aux Pringles Cocktail de crevettes. Elle faisait bien. Pour toi, la pizza à l’ananas à côté, ce n’était rien. C’était même admirable.
Mais il y a mieux à faire que de désespérer sur les créations culinaires. Il y avait Just Dance. Just Dance sans alcool, mais tu misais sur votre bêtise respective pour que ça reste sympathique. Alors que vous déplacez les meubles, tu lui expliques qu’il existe des catégories pour les enfants, malgré tout, et que, quelque part, vous aviez une chance d’être simplement mauvais. « Ah oué ? T'es quand même plus informé que moi. » lâche-t-elle, alors que tu lèves les yeux au ciel, essayant de te donner un petit air prétentieux. « Bien sûr. C’est le seul mode où j’arrive à atteindre le max de points sans être en sueur. » ris-tu finalement : il fallait admettre la vérité.
Tu essaies de la chambrer sur Despacito, tu lui demandes de ne pas trop te juger sur ton style. Sa réplique te fait rire, alors que tu prends un air faussement outré. Tant pis : tu ferais de ton mieux pour essayer de combler ton manque de physique. Tu essaies de chanter, de manière approximative, et elle se moque de toi. La technique de déstabilisation n’est cependant pas suffisamment concluante, puisque la blonde t’écrase littéralement. « En gros c'est un mec qui a un crush sur une nana et puis ben c'est bourré de sous-entendus sexuels. C'est pas très profond comme chanson. » explique alors la jeune femme, alors que tu lui demandes l’explication des paroles. Tu glisses une main sur ton menton, pensif. « C’est peut-être parce que c’est pas très profond que ça marche, après … » conclues-tu, après une légère réflexion sur les clips de ces dernières années.
« "C'est le talent c'est tout ! Sois pas jaloux, je me suis pas entraînée, j'ai pas besoin de ça moi ! » lâche Itziar alors que, presque dépité, tu réalises l’état de ton score. « La preuve, choisis n'importe quelle chanson, je suis sûre que je gagne quand même. » Tu la fixes en haussant les sourcils, alors que ton visage se déchire d’un léger sourire. « Ah ouais ? » demandes-tu, visiblement intrigué. Tu avais bien envie de voir ça – même si ta fierté en était probablement un peu piquée. Tu proposes une musique de Queen, et cette fois-ci, tu réussis à mener la partie : à croire que tu t’étais entrainé à donner de faux coups de poings toute ta vie. « Oups j'ai peut-être parlé trop vite en fait ! » lance-t-elle en riant, alors que tu fanfaronnes dans le salon, plutôt heureux de ta petite victoire. « On fait la belle pour départager ? J'aime pas rester sur un échec. » « T’es sûre de toi ? » réponds-tu en riant, alors que tu lui tires la langue. Tu commences à parcourir la liste des musiques qui vous étaient proposées. « Alors … Beep beep, I’m a Sheep ? C’est pas ultra profond, mais j’crois pas que ça parle de cul … Mmh … John Wayne ? Uuh … Baby let’s get high .. John Waaaayne ! » marmonnes-tu dans ta – non – barbe, en te remuant doucement. « Sauf si tu veux pas m’écouter chanter. Y’a … Rockabye, aussi puis … Waka Waka, la musique de Shakira quand y’avait la coupe du monde de foot, y’a … longtemps. Tu sais, genre … Waka Waka, this time for Africa .. » lances-tu, en mimant ton plus beau déhanché. C’était assez approximatif, mais tu faisais tout de même de ton mieux pour t’appliquer. « Je te laisse choisir, j’t’ai presque imposée les autres puis … J’voudrais pas que tu m’en veuilles si je gagne, quoi. » la provoques-tu, volontairement.




couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

This is Halloween, everybody make a scene. ft. Archie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: dreamworld
-