AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Un vent de liberté - Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-quatre ans
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Enchaîne les petits boulots qui ne lui conviennent pas, n'arrive pas à décrocher le casting parfait.
POSTS : 28 POINTS : 110

AVATAR : Selena Gomez
CRÉDITS : @BALACLAVA
DC : Nope.
INSCRIT LE : 20/10/2018

MessageSujet: Un vent de liberté - Riley   Mer 7 Nov 2018 - 11:19


Ca lui faisait vraiment étrange à Mia d'avoir quitté Sydney. A vrai dire, ce qui lui faisait surtout étrange, c'était le fait de retrouver un semblant de liberté. Après avoir passé six mois dans une clinique spécialisée, elle a l'impression d'avoir raté un tas d'événement. Pourtant, six mois, ce n'est pas si long que cela quand on y regarde bien de plus près. Mais, pour Mia ça a été six mois de torture entre son subconscient et ses envies. Elle était malade comme disait ses parents, elle n'allait pas bien. Et aujourd'hui, c'était une nouvelle femme. Du moins, en apparence. Parce qu'au fond, elle était détruite. Elle était juste différente. Et pour être totalement certaine que ses démons ne la suivent pas de nouveau, Mia avait décidé de quitter sa ville natale. C'était un peu à contre coeur, mais elle savait pertinemment que si elle voulait avancée, il fallait qu'elle parte. Une façon de laisser son passé derrière elle. Et surtout, de laisser Janice derrière elle. L'avantage avec cette nouvelle vie, c'est que personne ne la connait, personne ne sait ce qu'elle a été, ce qu'elle a enduré. Donc ça lui permet de porter plus facilement ce masque de confiance en soi, ce masque de bonheur. Oui, parfois il lui arrive de sombrer dans le désespoir, mais elle se relève toujours. Parce qu'au fond, elle sait qu'elle vaux mieux que ça. Surtout, qu'elle n'est plus seule maintenant, elle sait qu'elle a Priam et qu'elle peut compter sur lui à n'importe quel instant. Qu'au moins, lui, il ne fait pas semblant de l'apprécier. Priam la protégera toujours elle en est certaine. C'est aussi et certainement pour la surveiller qu'il lui a "offert" un appartement. Bien évidement, il se trouve de l'autre côté de la rue de celui de son ainé, mais c'est mieux que rien. A vrai dire, ça lui permet même de se sentir indépendante. Certes, pas financièrement, mais de cette façon, elle n'a pas besoin de marcher sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller un certain colocataire. Elle se sent bien entre ces murs même si cet appartement est vraiment trop vide à son goût. Pour autant, elle n'a pas voulu demander de nouveau de l'argent à son frère pour l'aider à s'installer convenablement, elle sait qu'il n'aurait pas refuser mais c'était hors de question. Si elle était à Brisbane, c'est aussi parce qu'elle souhaitait montrer qu'elle peut réussir seule. Qu'entre autre, elle n'a pas besoin d'aide ou de chaperon. Alors, elle a travaillé dûrement, pendant des semaines elle a enchainé les petits boulots pour pouvoir se permettre de meubler son appartement à sa convenance. Ses parents ont voulu participer à leur manière aussi, ils lui ont fait livrés les meubles de sa chambre d'enfance et les derniers des cartons qu'elle n'avait pas pu emmener avant. Devant la porte d'entrée de l'immeuble, Mia se retrouve avec un camion chargé de meubles neufs ou anciens, soufflant sur une mèche rebelle qui s'échappe de son chignon. A cet instant précis, elle n'a aucune idée, de comment elle va pouvoir se débrouiller pour monter tout cela. Elle n'a définitivement pas eu conscience de la difficulté de la chose, et surtout de la densité d'éléments. Bien évidement, elle n'avait pas non plus pensé à faire appel à qui que ce soit pour l'aider. Elle haussa les épaules et commença à attraper les choses faciles et qui n'étaient pas trop lourdes. Pour le reste, elle attendrait, tant pis.

Revenir en haut Aller en bas
 

Un vent de liberté - Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-