AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 mcgrath family ▲ youngblood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ginny McGrath
l'étoile presque bleue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : divorcée, a atteint le niveau supérieur dans l'art de s'auto-friendzoner.
MÉTIER : peintre et photographe, monte un projet de local collaboratif pour artistes offrant des ateliers créatifs, une galerie d'exposition et une petite boutique d'arts & crafts sur place.
LOGEMENT : #11 Logan City - une vieille maison entièrement rénovée, qui prend doucement des airs de nid confortable.

POSTS : 5670 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Maman de Noah, un petit ange de 8 ans qui se remet doucement d'une grave maladie l'ayant gardé hospitalisé depuis les trois dernières années. ▲ Ne parle plus à ses parents ni à son frère après avoir appris qu'ils ont manipulé sa vie. ▲ Accro au café. ▲ N’a que quelques bons amis qu’elle compte sur les doigts d’une main. ▲ Née à Brisbane, expatriée à Londres, revenue depuis 3 ans. ▲ Geek dans l’âme, elle adore les BDs et les jeux vidéos. ▲ Végétarienne, yogi aguerrie et adepte de méditation. ▲ A un humour douteux, discret, mais bien sarcastique.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :



MCGRATH FAM (fb)CHRISTMAS EVELEVI
Still too young to fail, too scared to sail away. But one of these days I'll grow old, and I'll grow brave and I'll go. Everybody's wishing for no more mistakes, and all that I can think about is you.


ZOMBENNYBENNY #10BENNY #11
Unconscious mind, wanna feel one last time. Anywhere, whenever. Apart, but still together. I know I'm not alone.


MCJEN #3MCJEN #5MCJEN #6
I can feel your heartbeat like it's my own, I can hear your music from a million miles away. Are you something for me to begin again, again?


EZNNY #9 (fb)
Twenty candles, blow 'em out and open your eyes. We were looking forward to the rest of our lives, but we say we're better now.


BAILEY #1
There's a picture hanging in the outhouse of glory and love, of us and so on. But the colors look like they are cheating, if you stare at our smiles for too long.


TADDY #3
I'll sit out on the front sofa while your hands, they talk to me. All of this fooling around is as fun as it used to be.


HASSANNY #3
Who will lead us when our faith is all but gone? Who will be the light when daylight doesn't come? We've been living on a rainbow, living just for love.

lene #2marconoa


RPs EN ATTENTE :

CONNY #5
If there's no one beside you when your soul embarks, then I'll follow you into the dark. Just our hearts clasped so tight, waiting for the hint of a spark.


andy


PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : shiya
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente et Jack le sensible
INSCRIT LE : 18/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come http://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

MessageSujet: mcgrath family ▲ youngblood   Ven 9 Nov 2018 - 5:28



youngblood
mcgrath fam


Londres était belle, Londres était glacée. Décembre l’avait gratifiée d’une fine neige, les trottoirs immaculés, les arbres givrés à travers. Et l’air était embué, frigorifiait leurs joues à peine ils étaient tous sortis du taxi. Marianne s’assurait que les mèches ébouriffées de Ginny ne dépassent pas de son bonnet, qu’elles soient maîtrisées le moindrement, remontant la laine piquante de son écharpe au-dessus du menton maintenant totalement enfoui de la fillette, le nez rougi. C’était la première fois qu’elle se souvenait des passages empruntés, des visages croisés. Si les visites en Angleterre se faisaient fréquentes au fil des années, la cadette McGrath était pourtant toujours à même d’assimiler ses pas sur des dédales d’un jardin qu’on lui avait raconté, qu’elle avait vu en photos, qu’elle reconnaissait enfin par elle-même, sans qu’on le lui ai décrit dans sa totalité. Les yeux encore endormis du vol où elle s’était assoupie sur l’épaule de son grand frère, la brunette peine à circuler dans la nuit d’ébène, se rattrape à la main de sa mère, éclate de rire lorsqu’elle sent ses talons malhabiles glisser sur la glace camouflée de flocons. Elle est encore une enfant, à peine une adolescente, elle a encore la naïveté de croire que l’air affligé de ses parents n’est dû qu’au décalage horaire, à rien d’autre. Et elle gambade, lorsque sa soeur se détache du lot, que Matt fait pareil. Les escaliers qu’ils gravissent tous ensembles, laissant les parents derrière à traîner les valises, et Gin qui se hisse sur la pointe des pieds pour tenter de toquer sur le gros, sur l’immense loquet de cuivre qui couronne la porte de bois vernis. Personne ne se fait prier pour monter à l’étage, et si Isaïah reste au salon avec sa femme et son frère, le regard braqué sur une bouteille de whisky que Ginny ne pourrait même pas apparenter à autre chose que du jus de pomme bien foncé. Les pas à la volée, le cousin qu’on retrouve, la chambre d’amis aménagée pour le séjour du trio, et les confessions qui s’installent maintenant qu’ils sont tous alignés les uns les autres sur les tapis, les lits, les canapés, leur propre fort de sécurité, cocon isolé.  

« Virginia, tout le monde vous attend. » et elle s’est perdue. Évidemment qu'elle s'est perdue. Entre l’aller simple à la salle de bain qui a été logiquement et sans surprise dérivé vers l’immense librairie maison dont Levi n’arrête pas de lui parler, la fillette s’y est prise à son propre jeu, le nez dans dix livres à la fois, aucune notion du temps autre que ce qui semble presser. La voix de son oncle est accusatrice, comme à son habitude, et Ginny obéit, elle ne sait faire que ça. Messagère, la culpabilité se lit sur tous les traits de son visage lorsqu’elle finit par rejoindre la chambre où sa soeur, son frère, et son cousin étaient installés, sans la moindre intention de descendre, elle suppose. Se languit déjà de s’éclipser du dîner familial pour retourner se cacher derrière les immenses bibliothèques.  « On devrait descendre. Ils vont finir par venir nous chercher par les oreilles. » s’attendant d’elle qu’elle soit sage, le mutisme et la timidité de Ginny étaient des traits qu’on savait comprendre d’elle sans le moindre mot, d’un seul coup d’oeil. « J’ai pas envie. » que tout dans son non-verbal hurle, mais bien sûr, on lui a appris à ravaler, à tout cacher, à tout polir. Les mauvaises impressions, l’instinct qui lui dit qu'il vaudrait mieux feindre une excuse, n’importe quoi, s'enfermer à double-tour et ne jamais quitter l'étage. À tour de rôle, ses prunelles se posent sur chaque visage familier, ses préférés, les seuls qu’elle connaît, qu’elle aime à ce point. Depuis combien de temps avaient-ils été tous ensembles? Une petite voix qui lui souffle d’en profiter, que tout pourrait cesser vite, trop vite. Elle fait fi, secoue la tête, entame la marche. Le regrettera plus tard.



    I wish I had a mango tree in my backyard. With you standin next to me, take the picture. From her lips you heard her say. Can I have you? Caught up on what to say. You said you do. Through my eyes I can see a shooting star. Waving it's way across the sea, somewhere from mars. Down the street we would run to scratch our names in the park. Young and free in the sun. I said you do.






Revenir en haut Aller en bas
Jill McGrath
la tornade
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-et-un printemps, l'heure de jouer à la grande adulte responsable qui emmerde tout le monde. (1987)
SURNOM : Les statistiques montrent les résultats suivants : cinglée, malade mentale, tarée, nympho, schizo.
STATUT : Beaucoup trop branchée plaisirs sexuellement égoïstes que pour se préoccuper de garder une relation plus de deux jours.
MÉTIER : Barmaid au McTavish Pub qui boit avec sa fidèle clientèle, et autres petits jobs pas toujours déclarés, pas toujours légaux.
LOGEMENT : #666 Fortitude Valley.

POSTS : 1777 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Elle est la seconde enfant du couple McGrath, entre Matt et Ginny. • Elle a été diagnostiquée schizophrène à l’âge de 22 ans, ne l'a jamais accepté. • Elle a un côté nymphomane dont elle ne se cache pas. • Vu que ses petits boulots lui rapportent peu, elle a tendance à être kleptomane quand l'occasion se présente. • Elle a toujours une bonne excuse pour ne pas aller à sa séance thérapeutique. • Elle a un diplôme en architecture mais ne compte rien en faire. • Elle ne soigne pas sa maladie et préfère mettre ses médicaments dans les verres des autres en soirée.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : ( 11/09 )


MATTMCGRATH FAM (fb)CHRISTMAS EVE • when the day has come but I've lost my way around and the seasons stop and hide beneath the ground. when the sky turns gray and everything is screaming, I will reach inside just to find my heart is beating. You tell me to hold on, oh you tell me to hold on but innocence is gone and what was right is wrong 'cause I'm bleeding out, said if the last thing that I do is to bring you down, I'll bleed out for you. So I bear my skin, and I count my sins, and I close my eyes, and I take it in, and I'm bleeding out for you.


FINNLEY#2 › and I know you claim that you're alright, but fix your eyes on me. I guess I'm all you have and I swear you'll see the dawn again. well, I know I had it all on the line but don't just sit with folded hands and become blind 'cause even when there is no star in sight, you'll always be my only guiding light.


BAILEY › is it just our bodies ? Are we both losing our minds ? Is the only reason you're holding me tonight 'cause we're scared to be lonely ? Do we need somebody just to feel like we're alright ? Is the only reason you're holding me tonight 'cause we're scared to be lonely ?


PHOENIX › lately our conversations end like it's the last goodbye, one of us gets too drunk and calls about a hundred times. so who you been calling, baby, nobody could take my place, when you're looking at those strangers, hope to god you see my face.




RPs EN ATTENTE :
Andy › Gabriel › Jack › Marius (fb) › Phoenix (fb)

RPs TERMINÉS :
Finnley#1Ginnymcgrath fam (df)topic commun (df)

abandons : liamtheodore

PSEUDO : victoriaz.
AVATAR : Emmy Rossum.
CRÉDITS : eilyam (av). ASTRA (sign). tumblr (pic). loonywaltz (ub)
DC : Robb Evans (anciennement Dean Maguire).
INSCRIT LE : 16/08/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21017-jill-mcgrath-o-system-overload http://www.30yearsstillyoung.com/t21055-jill-mcgrath-if-people-were-rain-she-was-hurricane http://www.30yearsstillyoung.com/t21060-jill-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t21062-jill-mcgrath

MessageSujet: Re: mcgrath family ▲ youngblood   Mar 13 Nov 2018 - 16:12



youngblood
mcgrath fam


Allongée sur le dos, jambes tendues, la tête posée sur les genoux de son cousin, elle tenait en main le téléphone portable qu’elle avait piqué quelques jours auparavant à une fille de sa classe. Cette brique de Nokia 3310 était une merveille, pour contenir un jeu où un serpent courrait après des ronds et grandissait au fur et à mesure qu'il les mangeait. Un jeu très addictif que Jill s’était entrepris de prendre au sérieux tout le long du voyage en avion et avait même fini par continuer à y jouer tout en discutant avec son frère et son cousin. C’était à celui qui se plaignait le plus de ses parents, celui qui trouvait la punition la plus ridicule qu’il avait reçue sur le mois. Et, étrangement, c’était difficile de trouver un gagnant et tout ce que ces trois adolescents trouvaient à faire, c’était d’en rire. Cette sensation de pouvoir en rire entre eux et de se sentir moins seul valait de l’or, c’est ce qui rendait les séjours à Londres moins pénibles, de voir Levi, d’apprendre quelques entourloupes à faire et les réaliser une fois de retour à Brisbane. Concentrée à la fois sur leur discussion et sur son jeu Snake où elle allait battre son record, l’arrivée en trombe de Ginny dans la pièce fit naitre en elle un léger sursaut et le serpent se mordit la queue. Game Over. « On devrait descendre. Ils vont finir par venir nous chercher par les oreilles. » Un long soupir s’échappa de la barrière des lèvres de la seconde McGrath. Elle se redressa alors, un sourire narquois aux lèvres, à deux doigts de se moquer de sa cadette et de l’air apeuré qu’elle prenait. C’était fou à quel point elle pouvait appréhender ses propres parents et ne pas leur dire d’attendre plus de deux minutes. Surtout que cela se voyait à des miles à la ronde sur le visage de la benjamine des McGrath qu’elle n’avait pas envie de rejoindre le rez-de-chaussée pour entendre la voix de cette autre génération McGrath qui se faisait grincheuse et vieille. « Ca va, y’a pas le feu au lac, Ginny ! » lança-t-elle de cet éternel air insolent avant de lever les yeux au ciel. La crise d’adolescence chez Jill McGrath, du haut de ses quinze ans, ce n’était pas beau à voir. Enfin, elle finit tout de même par quitter ce petit coin douillet qu’elle avait trouvé sur les genoux de son cousin et se leva pour faire face à sœur. C’était évident que la peur traversait son regard une fois que les parents lui avaient donné un ordre. Pendant un instant, Jill crut même qu’elle allait pleurer et elle lui ébouriffa les cheveux pour lui décrocher un sourire, ou au moins une grimace. « Allez, on descend. Lançons les paris sur ce qu’ils vont nous lâcher comme conneries, cette fois-ci ! » Ses yeux parcoururent à la fois Matt et Levi, un air complice, avant de reprendre : « Je parie sur le nouveau dentier en porcelaine de la grand-mère ! » A la suite, elle posa une main dans le dos de Ginny pour la pousser à avancer vers la cage d’escalier pour rejoindre le rez-de-chaussée, étant juste derrière elle. Mais comme si Ginny sentait que quelque chose ne tournait pas rond, Jill la vit la contourner pour se mettre derrière elle pour qu’elle avance en premier en bas. Un énième soupir, les yeux levés en ciel, adolescente révoltée, en rébellion contre sa famille, un juron de plus entre les dents, puis elle avança avec toute la dégaine qu’une jeune fille de quinze ans pouvait avoir lorsque quelque chose ne lui convenait pas pour rejoindre la salle à manger ou, plutôt, la salle des festivités. Le bal annuel des faux-culs. God ce qu’elle détestait sa famille.



How do you think I'm going to get along without you when you're gone ? You took me for everything that I had and kicked me out on my own. Are you happy, are you satisfied ? How long can you stand the heat ? Out of the doorway the bullets rip, to the sound of the beat.

.:
 




Dernière édition par Jill McGrath le Ven 11 Jan 2019 - 10:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Levi McGrath
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-trois ans (13/12)
STATUT : Exploration terrestre des sentiments. Bromance avec Kane jusqu'à ce que la mort les sépare. Apprivoise le téléphone.
MÉTIER : Navigateur des mers à temps plein, homme à tout faire lorsque se trouve dans le besoin. Auteur de mots et maux
LOGEMENT : Son bateau, amarré au Manly Boat Harbour

POSTS : 1464 POINTS : 50

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : originaire de Londres ϟ réfugié dans la lecture depuis son enfance ϟ passionné de musique ; bienheureusement pour ses proches, il a l'oreille absolue ϟ amoureux de la mer, il a vécu la majorité de son existence au gré de celle-ci, découvrant le monde à son rythme ϟ enrôlé dans la Royal Navy de 2002 à 2005 ϟ n'a jamais décroché le moindre diplôme scolaire : il joue de la débrouillardise ϟ possède une collection d'instruments de musique, tous prénommés affectueusement ϟ ignare fini en termes de nouvelles technologies ϟ aucun tabou, scrupule - aucune pudeur, limite
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : team apéro ϟ itziar ϟ michael ϟ bailey ϟ andy ϟ asher ϟ alex ϟ greta


bloody family
mcgrath #2 ϟ christmas eve ϟ ginny


nervy karvi
kane's bd ϟ ariane #2 ϟ karvi ϟ kane #3 ϟ ariane #3 ϟ ariane #4


ink to my future
maze #1 ϟ maze #2

RPs EN ATTENTE : jack ϟ sohan ϟ thomas
RPs TERMINÉS : kane #1 ϟ owen ϟ levia ϟ ariane #1 ϟ mcgrath #1 ϟ karvisher ϟ kane #2
AVATAR : Jackson Rathbone
CRÉDITS : shiya (avatar), victoriaz (gif), loonywaltz (ub)
DC : Isy Jensen
INSCRIT LE : 10/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21321-levi-mister-farenheit http://www.30yearsstillyoung.com/t21396-levi-postcardman http://www.30yearsstillyoung.com/t21490-levi-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t21892-levi-mcgrath

MessageSujet: Re: mcgrath family ▲ youngblood   Lun 19 Nov 2018 - 5:42


youngblood
mcgrath fam


« Maze, » Tu susurres doucement, frisant l'inaudible, à l'adresse de ta petite amie que tu soupçonnes assoupie à tes côtés. Traditionnellement, tu avais fait le mur, couvé par la lune et ses étoiles, pour rejoindre cette fille qui faisait battre ton cœur, pour laquelle tu avais découvert que le mièvre coup de foudre explicité dans les romans n'était pas que fabulation. La silhouette adolescente se retourne, te fait fasse les yeux mi-clos. « Maze. J'ai deux choses importantes à te dire. » Tu rapproches ton visage du sien, de manière à ce que ton souffle se mêle au sien, que sa chaleur effleure ton épiderme tremblotant inconsciemment, appréhendant une suite, une fin. « Tu t'en vas ? » qu'elle s'aventure, ses pupilles décryptant l'heure affichée sur son cadran. Tu inspires profondément, son interrogation innocente, censée vu la nuit entamée, s'apprêtant à obtenir néanmoins une innovante sémantique. « La première chose. » Et la plus importante, tu penses furieusement, ton cœur martelant ta poitrine quitte à en interloquer ton interlocutrice. « C'est que je t'aime. Okay, tu seras toujours quelqu'un de spécial pour moi. Unique. Inestimable. » Tu pourrais aisément te lancer dans une ode à la Crawley, mais ce n'est pas le moment. Tu déposes un baiser sur sa joue avant de reprendre plus sérieusement, ajouter cette amertume inexcusable à l'aveu de ton affection. « La deuxième, c'est que je pense sérieusement à partir. » Son sourire se fige, ses yeux s'écarquillent, le sens glaçant son sang. « Je peux plus vivre comme ça, Maze. Je vais fuguer. J'ai déjà préparé mon sac. Il y a plein de jeunes comme moi qui le font. Je vais pas leur survivre si je reste chez eux. Même si je t'ai, je peux plus vivre comme ça. Je veux partir. Être enfin libre. »


Tu veilles inlassablement l'arrivée des cinq McGrath à l'accent australien. Même ton oncle, qui se clame pur britannique et souligne religieusement tous les éléments de l'Angleterre qui manquent cruellement à sa « colonie outre-mer », a adopté à ses dépens les nuances de l'Océanie. Tes muscles se raidissent lorsque tu reconnais tes cousins, chacun ayant pris quelques centimètres facilement depuis votre dernière rencontre. Puis, c'est au-dessus de la cage d'escalier que tu attends le trio, Colton s'étant déjà faufilé dans le salon où discutent sereinement tes parents, le portrait de Gideon n'ayant jamais eu sa place à côté de celui de leurs jumeaux. Tu te demandes toujours pourquoi le tien y réside encore. Probablement pour une histoire de bonne figure, ou parce que tes géniteurs sont toujours incapables de vous différencier et pensent à tort que deux photographies de Colton trônent, encadrées, au-dessus de leur foyer.

Tu étreins affectueusement Matthew, Jillian puis Virgnia et les entraînes dans ta chambre dont seuls tes trophées de voile décorent sous l’impulsion de tes parents, tels des justifications de ton existence. Tu fais une rapide visite des lieux, dérisoire pour Matt et Jill, mais sans doute utile pour leur benjamine, dont le regard s'illumine lorsqu'elle entrevoit la riche bibliothèque. C'est peu surpris que tu constateras son séjour à la salle de bain étonnement lent, devinant aisément qu'elle dévore les ouvrages comme tu l'eus fait des mois ou des années avant elle.

C'est le recueil de la sauce pimentée concoctée par les trois McGrath pour enflammer leurs parents. Tu décris tes frasques et écoutes en riant les commentaires puis anecdotes de Matt et Jill, dont la tête de cette dernière repose sur tes genoux. C'est comme si vous ne vous étiez jamais quittés durant plusieurs semaines, comme si le contact entre vous est naturel, éternel, inaltérable. Tu en oublies presque ton sac que tu as dissimulé sous ton lit, tes plans de liberté que tu comptes mettre en oeuvre dès le départ de tes cousins, ou dès l'obtention de leur bénédiction. Peut-être pourraient-ils faire diversion à ton avantage ? Tu sais déjà que tu en parleras à Jill dès que vous serez seul. Tu considères Matt comme un frère, mais Jill te comprend, Jill saisit naturellement, instinctivement, tous les éléments de ton esprit. De plus, elle se fiche bien de l'opinion de ceux qui vous ont enfanté. Jamais elle ne tenterait de dissuader tes plans et surtout, elle ne te trahirait pas. Tu redoutes que Matt, armé de bonne volonté, glisse un mot de trop à tes parents et les alerte, alors que ton plan est fait. Que ta santé mentale en dépend. Matt ne réalise pas encore que parfois, il protège tant les gens qu'il aime, qu'il leur en brise les ailes.

Ginny annonce l'ouverture du festin aussi impératif que soporifique. C'est sa sœur qui se décide en premier à se lever, peu après lui avoir lancé un peu de sa rébellion, un peu de son insolence. Tu te redresses bien après Matt, traînes facilement la patte contrairement à tes cousins qui ignorent encore une bonne partie des mauvais souvenirs ayant eu lieu entre ces murs et que tu ressasses sans arrêt. Se doutent-ils que tu aperçois encore Gideon à chaque angle, lorsque ce n'est pas les foudres de tes géniteurs ou les trahisons de ton jumeau que tu te remémores ? Tu le rends bien à ces derniers, jamais tu ne t'es senti véritablement victime d'eux. Cependant, depuis peu, tu as conscience que tu n'as pas besoin d'eux pour vivre. Que tu as une vie à bâtir, qu'elle ne ressemblera certainement pas à ces origines et que tu dois t'y mettre prochainement, avant une nouvelle colère dévastatrice dont ton sang a le secret.

Tu tournes autour de la table, tel un chat à la recherche d'une proie, sous l’œil inquisiteur de ta mère. Ton reflet se tient impeccablement à sa droite, bon fils à maman, alors que tu cherches le siège le plus proche de tes cousins et le plus loin des autres. Finalement, tu enlaces Jillian par derrière son siège situé à côté de Ginny et en profite pour glisser discrètement à son oreille : « Il faut que je te parle. Seule à seul. » Puis, agilement, tu prends place à côté d'elle, ton regard en disant long sur l'importance des confidences que tu nécessites de lui divulguer.



How many secrets can you keep?
The nights were mainly made for sayin' things that you can’t say tomorrow day ▬ Are there some aces up your sleeve? Have you got the guts?





!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Matt McGrath
la gueule d'ange
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (15/04)
SURNOM : chaton, ça le fait.
STATUT : joue à girlfriend-boyfriend avec Lene.
MÉTIER : propriétaire de death before decaf, coffee shop le jour, bar le soir.
LOGEMENT : #568, Logan City, avec Baby Warren la coloc "temporaire" ; l'étage au-dessus du dbd, parce que 5 minutes entre le réveil de la loose et le premier café servi aux clients ça n'a pas de prix.

POSTS : 2012 POINTS : 395

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Grand frère typique, trop protecteur. ▲ A bousillé la vie de Ginny en aidant ses parents à la séparer d’Ezra. ▲ N’a jamais été officiellement en couple avant de se mettre avec Lene en décembre 2018. ▲ N’a aucun diplôme. ▲ Champion incontesté de beer pong. ▲ Maîtrise les blagues de beauf, les jeux de mots à la con et l’humour de premier degré. ▲ Ami loyal, il ferait tout pour aider son prochain. ▲ Rancunier, vieux jeu. ▲ Cuisine particulièrement bien – surtout s’il a du fromage ou du bacon à proximité. ▲ Commence tout juste à prendre ses responsabilités d’adulte.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :



JILLMCGRATH FAM (fb)CHRISTMAS EVE
I love you like a brother, used to be rock, but now it's roll. It was so convincing that the ground got cold. She might cry herself to sleep tonight, you might act like everything feels alright. I might bite my lip, make a fist, try to fight. Got ghosts that haunt that home.


LENATT #6 (fb) LENATT #9
Lover, lover why do you push? Did you forget about me? 'Cause I've been standing in the back of your life, back row centre just above the ice. Please don't ask me how I've been getting off. It's a fine line between pleasure and pain. You've done it once, you can do it again, whatever you've done don't try to explain, it's a fine, fine line.

MazeTommy #2#teamaperoFinnley (fb)Coratt #3ScarlettAsher


RPs TERMINÉS : AndersAlexLeneHeidiLenemattersCoraLene #2 Lene #3BenKaneEzra (fb)Lene #4LoanAndenattHeidi #2 Lene #5NYETadEdward (fb) McGeraldHeidi #3AzurLenatt vs les zombiesmatteidi#4 Cora #2Ezra #2HannahLoan #2MickeyTommy Lenatt #7 Dean Andy Isaac (fb) Ezra #3 Lenatt #8mcgrath fam(df)Kane #2 Bemad
PSEUDO : hub
AVATAR : dave franco
CRÉDITS : tears of flight
DC : Gin la p'tite, queen Ariane & Jack le musico
INSCRIT LE : 08/03/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14051-matt-if-only-for-the-story http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come http://www.30yearsstillyoung.com/t14106-matt-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t14170-matt-mcgrath

MessageSujet: Re: mcgrath family ▲ youngblood   Lun 3 Déc 2018 - 2:45



youngblood
mcgrath fam


À peine arrivé qu’il jette un regard vers la salle des grandes personnes, d’où des vapeurs de cigare chevauchent, flirtent avec le bruit des conversations aux voix graves, des rires accentués de chiffres questionnés et d’actions bancaires et de noms qui ont l’air importants, qui sonnent tout comme.  « Colton est au salon? » il s’essaie Matt, il demande tout bonnement si les jeunes de leur âge sont autorisés là-bas à la volée, interrogation faussement désintéressée à son père avant que celui-ci n’entre dans la dite pièce, et ferme la porte derrière lui et son silence de glace. C’était comme ça depuis des mois, pire encore depuis que son dernier bulletin scolaire était tombé. Il se la coulait douce l’adolescent, il avait découvert la bière sur le tard et les fêtes d’étudiants, il avait commencé à fréquenter des filles et à tirer véritablement profit des after partys depuis qu’on avait cousu un C bien reluisant sur son uniforme de rugby collégial. Le parfait gabarit du garçon populaire, le sourire à deux balles, les épaules musclées et les cours qui en pâtissent, alors qu’il n’allait plus trop en classe, passait ses examens quand il y pensait, le reste du temps occupé à traîner sous les estrades avec qui le voulait bien - c’est-à-dire la grande majorité des autres élèves qui aspiraient à ce que Matt McGrath leur donne le moindrement d’attention. Le règne du roi se terminait à la seconde où il garait sa voiture dans l’allée familiale, et sentait le regard désapprobateur d’un père pas du tout satisfait, les yeux accusateurs qui en demandaient plus, toujours plus. Et il fait exprès d’oublier Matt, avachi dans l’un des lits fraîchement faits pour ses soeurs et lui. Il oublie et il fait autre chose, il parle de n’importe quoi, il rigole à rien, il raconte ses anecdotes cocasses, en invente la moitié.  « Ca va, y’a pas le feu au lac, Ginny ! »  « Sois sympa, elle fait juste passer le message. » le naturel revient pourtant bien vite au galop lorsque Jill s’enflamme à la remarque de Ginny qui repasse sur le pas de la porte, annonce qu’ils sont attendus en bas. Personne n’a envie d’y aller, et rien qu’à voir le temps qu’ils mettent tous pour sortir de la chambre et aligner leurs pas traînant au sol vers les escaliers de la demeure, y’a fort à parier que le premier proposant un exit plan solide et passible de passer inaperçu sera célébré durant tout leur séjour à Londres.

« Allez, on descend. Lançons les paris sur ce qu’ils vont nous lâcher comme conneries, cette fois-ci ! Je parie sur le nouveau dentier en porcelaine de la grand-mère ! » un frisson de dégoût se casse le long de la colonne de Matt, alors qu’il associe la mention de leur grand-mère paternelle à un autre souvenir tout aussi traumatisant. « Tant qu’elle accompagne pas ça en nous pinçant les joues, ça va. J’ai encore mal, là. » joignant le geste à ses paroles, le pauvre gamin à la barbe encore trop incertaine pour ne pas en être gênante pointe les endroits stratégiques le long de sa mâchoire où l’index et le pouce de mamie lui avaient laissé des bleus des jours durant. Pourtant, alors qu’il croyait dur comme fer que leur quatuor se tiendrait les coudes coûte que coûte pour survivre à cette soirée, Jill et Levi filent de leur côté à peine viennent-ils tous de poser le pied dans la salle de bal.  « Traînez pas trop. » il averti, sachant que ni son cousin ni sa soeur ne risque d’écouter ses avertissements, en ayant toujours fait à leur tête.

Ginny est déjà perdue dans son coin à lorgner sur les différentes toiles imposantes qui sont accrochées aux murs, et lui, il a des vues sur de toutes autres distractions. Profitant du fait que ni Marianne, ni Isaïah ne sont dans les parages, Matt rejoint d’un pas décidé le bar aménagé pour l’occasion, faisant exprès de grossir son ton, stupidement persuadé que cela lui donnera un an ou deux, l’âge légal pour commander  « Un bourbon glace. » la main s’abattant sur son épaule avec une poigne de fer stop de suite le serveur dans son mouvement, même pas qu’il se fait chier à valider l’âge de l’aîné de la cuvée australienne des McGrath.  « Matthew, ce n’est pas le collège ici. » la voix dure d’un père qui n’en finit plus de juger son fils passe à un autre niveau d’hypocrisie, l’air politically correct qui commande pour lui, vindicatif.  « Il prendra un soda. » Matt laisse échapper un soupir d’entre ses lèvres, un brin terrorisé par le regard qu’Isaïah lui renvoie, pas le moins du monde impressionné par la conduite en général de son héritier. Le breuvage de grandes personnes ne semble pas être l'argument de base, l'utile distraction. « Je pensais qu’il fallait que je me comporte en adulte. J’ai mal compris la demande. » le prochain soupir se casse sur les lèvres du père qui ne manque pas de renchérir.  « Tu l’as également mal comprise à tes examens de classement. » et il le laisse là Matt, il n’a pas envie de ça, pas ce soir, pas encore. Attrapant ses bulles de la honte, il part à la recherche de Levi, de Jill, de Ginny, de n’importe quel visage familier qui ne le fera pas encore se sentir comme une sous-merde à la première occasion.



    I love the colorful clothes she wears And the way the sunlight plays upon her hair. I hear the sound of a gentle word on the wind that lifts her perfume through the air. I'm pickin' up good vibrations, she's giving me excitations. Close my eyes, she's somehow closer now. Softly smile, when I look in her eyes she goes with me to a blossom world.



Revenir en haut Aller en bas
Jill McGrath
la tornade
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-et-un printemps, l'heure de jouer à la grande adulte responsable qui emmerde tout le monde. (1987)
SURNOM : Les statistiques montrent les résultats suivants : cinglée, malade mentale, tarée, nympho, schizo.
STATUT : Beaucoup trop branchée plaisirs sexuellement égoïstes que pour se préoccuper de garder une relation plus de deux jours.
MÉTIER : Barmaid au McTavish Pub qui boit avec sa fidèle clientèle, et autres petits jobs pas toujours déclarés, pas toujours légaux.
LOGEMENT : #666 Fortitude Valley.

POSTS : 1777 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Elle est la seconde enfant du couple McGrath, entre Matt et Ginny. • Elle a été diagnostiquée schizophrène à l’âge de 22 ans, ne l'a jamais accepté. • Elle a un côté nymphomane dont elle ne se cache pas. • Vu que ses petits boulots lui rapportent peu, elle a tendance à être kleptomane quand l'occasion se présente. • Elle a toujours une bonne excuse pour ne pas aller à sa séance thérapeutique. • Elle a un diplôme en architecture mais ne compte rien en faire. • Elle ne soigne pas sa maladie et préfère mettre ses médicaments dans les verres des autres en soirée.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : ( 11/09 )


MATTMCGRATH FAM (fb)CHRISTMAS EVE • when the day has come but I've lost my way around and the seasons stop and hide beneath the ground. when the sky turns gray and everything is screaming, I will reach inside just to find my heart is beating. You tell me to hold on, oh you tell me to hold on but innocence is gone and what was right is wrong 'cause I'm bleeding out, said if the last thing that I do is to bring you down, I'll bleed out for you. So I bear my skin, and I count my sins, and I close my eyes, and I take it in, and I'm bleeding out for you.


FINNLEY#2 › and I know you claim that you're alright, but fix your eyes on me. I guess I'm all you have and I swear you'll see the dawn again. well, I know I had it all on the line but don't just sit with folded hands and become blind 'cause even when there is no star in sight, you'll always be my only guiding light.


BAILEY › is it just our bodies ? Are we both losing our minds ? Is the only reason you're holding me tonight 'cause we're scared to be lonely ? Do we need somebody just to feel like we're alright ? Is the only reason you're holding me tonight 'cause we're scared to be lonely ?


PHOENIX › lately our conversations end like it's the last goodbye, one of us gets too drunk and calls about a hundred times. so who you been calling, baby, nobody could take my place, when you're looking at those strangers, hope to god you see my face.




RPs EN ATTENTE :
Andy › Gabriel › Jack › Marius (fb) › Phoenix (fb)

RPs TERMINÉS :
Finnley#1Ginnymcgrath fam (df)topic commun (df)

abandons : liamtheodore

PSEUDO : victoriaz.
AVATAR : Emmy Rossum.
CRÉDITS : eilyam (av). ASTRA (sign). tumblr (pic). loonywaltz (ub)
DC : Robb Evans (anciennement Dean Maguire).
INSCRIT LE : 16/08/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21017-jill-mcgrath-o-system-overload http://www.30yearsstillyoung.com/t21055-jill-mcgrath-if-people-were-rain-she-was-hurricane http://www.30yearsstillyoung.com/t21060-jill-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t21062-jill-mcgrath

MessageSujet: Re: mcgrath family ▲ youngblood   Ven 11 Jan 2019 - 10:08



youngblood
mcgrath fam


« Tant qu’elle accompagne pas ça en nous pinçant les joues, ça va. J’ai encore mal, là. » Les paroles de Matthew résonnaient dans la tête bien encombrée de voix et murmures en tous genres de la jeune fille. En contraste avec le brouhaha dans ses propres pensées, l'arrivée du quatuor infernal dans la pièce de vie aux décorations typiquement anglaises se fit curieusement sans un bruit. Les ainés étaient bien trop occupés à chantonner à tout bout de champs leurs derniers exploits, ainsi que ceux de leurs enfants, que pour s'écouter mutuellement ou faire attention à leurs propres enfants. De toute évidence, c'était pour eux le genre de bonne ambiance, où c'était à celui marcherait le plus vite sur la tête du voisin pour sortir sa tête hors de l'eau et se sentir supérieur. A table, Jill chercha des yeux une liqueur alcoolisée qu'elle pourrait mélangée avec ce verre de citronade que sa tante lui avait généreusement servi. Jeez, ils auraient dû penser à se faire quelques shots bien purs pour que le temps leur semble passer plus vite. Les yeux levés au ciel, la journée s'annonçant particulièrement longue et ennuyeuse, Jill s'affala sur l'une des chaises en bout de table, pour être certaine de ne pas attirer l'attention sur elle. Pourtant, bien vite Marianne arriva pour ramener sa fille aux bonnes manières. « Jillian ! Allons donc ! » commença-t-elle d’une voix stridente, le reflet d’un agacement grossièrement camouflé. « Les bonnes manières ! Tiens-toi droite ! » Le regard lourd, le forfait de l'air insolent en train d'exploser, Jill avait réussi à tenir trente secondes avant que ses parents ne lui rappelent pour la cinquième édition que mois qu'elle n'était pas capable de se tenir en société. Et le temps passa lentement...

Jusqu'à l'arrivée de Levi à sa hauteur. « Il faut que je te parle. Seule à seul. » Le regard de Jillian s'illumina aussitôt à la suite des paroles de son cousin. C'était le genre de tonalités qu'elle aimait entendre de la part de Levi, cela annonçait quelque chose de farfelu, de sans doute audacieux, bien pensé mais suicidaire à réaliser. Elle s'en frottait déjà les mains d'impatience. Une gorgée de son soda, puis elle rapprocha dans la plus grande des discrétions sa chaise de celle de Levi, pour réduire un maximum l'espace entre eux et casser la distance. Être dans la confidence des petits plans foireux de Levi était une chose pour laquelle elle aspirait avec grande fierté, car ni Matt, encore moins la petite Ginny, n'avait ce privilège-là. C'était comme avoir un second frère, en mieux, en plus déluré, qui la comprenait autant qu'elle pouvait anticiper ce qu'il allait lui dire. Du moins, à l'habitude. « Ma curiosité est toute à toi.. » susurra-t-elle avec impatience, se demandant ce qu'il allait lui annoncer comme plan. Dans sa tête, il était clair que de mettre un peu de laxatif dans la coupe de champagne des pères McGrath était un classique dont ils ne se lasseraient jamais. Pourtant, elle avait dans l'idée de mettre un peu de nourriture pour chiens dans le pain de viande qui allait les attendre en plat principal. De toute manière, à chaque fois qu'ils se trouvaient dans la famille anglaise, ils mangeaient mal. Alors, un peu de nourriture pour animaux ou non... « Dis-moi que cette fois-ci, ce gros douchebag de Colton sera notre cible ! Je me disais qu’on pourrait mettre un peu de blanc dans son soft. Il dit toujours bien trop vite la vérité quand il est saoul… On apprendrait peut-être qu’il est gay… » Puis elle secoua la tête, but nerveusement une énième gorgée de soda comme si cela l'aidait à se détendre, puis reprit très sérieusement : « Bon, dis-moi… rapidement… » finit-elle par dire, en voyant un Matt anéanti arriver dans leur direction. Car, de toute évidence, chez les McGrath, un plan foireux n'arrivait jamais seul.



How do you think I'm going to get along without you when you're gone ? You took me for everything that I had and kicked me out on my own. Are you happy, are you satisfied ? How long can you stand the heat ? Out of the doorway the bullets rip, to the sound of the beat.

.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Levi McGrath
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-trois ans (13/12)
STATUT : Exploration terrestre des sentiments. Bromance avec Kane jusqu'à ce que la mort les sépare. Apprivoise le téléphone.
MÉTIER : Navigateur des mers à temps plein, homme à tout faire lorsque se trouve dans le besoin. Auteur de mots et maux
LOGEMENT : Son bateau, amarré au Manly Boat Harbour

POSTS : 1464 POINTS : 50

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : originaire de Londres ϟ réfugié dans la lecture depuis son enfance ϟ passionné de musique ; bienheureusement pour ses proches, il a l'oreille absolue ϟ amoureux de la mer, il a vécu la majorité de son existence au gré de celle-ci, découvrant le monde à son rythme ϟ enrôlé dans la Royal Navy de 2002 à 2005 ϟ n'a jamais décroché le moindre diplôme scolaire : il joue de la débrouillardise ϟ possède une collection d'instruments de musique, tous prénommés affectueusement ϟ ignare fini en termes de nouvelles technologies ϟ aucun tabou, scrupule - aucune pudeur, limite
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : team apéro ϟ itziar ϟ michael ϟ bailey ϟ andy ϟ asher ϟ alex ϟ greta


bloody family
mcgrath #2 ϟ christmas eve ϟ ginny


nervy karvi
kane's bd ϟ ariane #2 ϟ karvi ϟ kane #3 ϟ ariane #3 ϟ ariane #4


ink to my future
maze #1 ϟ maze #2

RPs EN ATTENTE : jack ϟ sohan ϟ thomas
RPs TERMINÉS : kane #1 ϟ owen ϟ levia ϟ ariane #1 ϟ mcgrath #1 ϟ karvisher ϟ kane #2
AVATAR : Jackson Rathbone
CRÉDITS : shiya (avatar), victoriaz (gif), loonywaltz (ub)
DC : Isy Jensen
INSCRIT LE : 10/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21321-levi-mister-farenheit http://www.30yearsstillyoung.com/t21396-levi-postcardman http://www.30yearsstillyoung.com/t21490-levi-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t21892-levi-mcgrath

MessageSujet: Re: mcgrath family ▲ youngblood   Dim 3 Fév 2019 - 18:26



youngblood
mcgrath fam


« Traînez pas trop. » que ton cousin avertit alors que tu pries les confidences de sa sœur. Tu lui réponds par un regard assuré, crachant cette absence totale de crainte et méfiance que tu voues à l'adresse de tes géniteurs et les éventuelles réprimandes qu'ils pourraient t'adresser. Une partie de ton être persiste dorénavant à estimer qu'ils ne les articulent plus que pour la forme, sachant pertinemment qu'ils ne jouissent plus d'aucun effet sur ton être. Ils t'ont cassé entièrement, atteint le summum des dégâts et tu ne comptes pas te remettre debout alors que tu demeures à leur merci.

Tu te glisses sur la chaise déserte à la gauche de Jillian qui réduit discrètement l'espace entre vous deux, de manière à ce que le bois des sièges s'égratigne. Un fin sourire sans joie étire tes lippes en croisant le regard avide de ton interlocutrice, celle à qui tu accordes ton entière confiance, celle que tu augures te soutiendra coûte que coûte sans émettre le moindre jugement ou tenter d'altérer tes ambitions. « Ma curiosité est toute à toi.. » Tu plisses les yeux, sélectionnant soigneusement les termes que tu prononcerais à Jill pour lui expliciter ton plan qui était à l'heure actuelle imminent et non négociable. Ta cousine s'enflamme, vise ton idiot de jumeau, soupçonne une orientation sexuelle à laquelle il est proscrite dans l'immensité du sectaire de tes parents. Tu ris en imaginant Colton réduire à néant ses chances d'héritage et hoches la tête à l'affirmative quand la brune te presse de cracher le morceau, Matt la queue entre les pattes de s'être fait diminuer par leur père s'approchant dangereusement de votre périmètre à secrets.

« Je vais fuguer. C'est mon cadeau d'anniversaire que j'me fais. Je me casse, je reviens plus. Bientôt. Ce soir idéalement. » Tu souffles au creux de l'oreille de ta confidente, ta voix inaudible pour quiconque d'autre qu'elle, ton regard s'assurant que personne ne puisse lire sur tes lèvres ces propos interdits. « Si je reste ici, je vais finir par les étouffer ou les pendre grâce aux baldaquins de leur pieu en pleine nuit. » Ton ton est si sérieux, si grave, qu'il pourrait procurer d'horribles cauchemars à Ginny qui sirote son soda tranquillement à moins d'un mètre en maltraitant les glaçons de sa paille en plastique. Ton regard hurle l'hypothétique funeste futur à Jillian et implore implicitement son aide. Tu oses espérer qu'elle puisse faire diversion pour assurer ta fuite, ou peut-être même sera-t-elle assez délurée pour t'accompagner dans cette émancipation. A vous deux, le monde serait à vos pieds, tu en es persuadé. Mais seul, tu survivrais aussi. Rester dans cette demeure, toutefois, équivaut à suffoquer, agoniser puis périr. Tu es incapable de persévérer dans le souvenir de ton frère cadet décédé et continuer à supporter pitoyablement la mascarade de ces McGrath que tu abomines sans merci. « Tu m'aides ? » Tu sollicites avant de te redresser et avaler nonchalamment une gorgée de ton rafraîchissement. Tu balayes les invités attablés du regard avant de poser tes deux pupilles vives de salut sur Jillian.



How many secrets can you keep?
The nights were mainly made for sayin' things that you can’t say tomorrow day ▬ Are there some aces up your sleeve? Have you got the guts?





!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath
l'étoile presque bleue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : divorcée, a atteint le niveau supérieur dans l'art de s'auto-friendzoner.
MÉTIER : peintre et photographe, monte un projet de local collaboratif pour artistes offrant des ateliers créatifs, une galerie d'exposition et une petite boutique d'arts & crafts sur place.
LOGEMENT : #11 Logan City - une vieille maison entièrement rénovée, qui prend doucement des airs de nid confortable.

POSTS : 5670 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Maman de Noah, un petit ange de 8 ans qui se remet doucement d'une grave maladie l'ayant gardé hospitalisé depuis les trois dernières années. ▲ Ne parle plus à ses parents ni à son frère après avoir appris qu'ils ont manipulé sa vie. ▲ Accro au café. ▲ N’a que quelques bons amis qu’elle compte sur les doigts d’une main. ▲ Née à Brisbane, expatriée à Londres, revenue depuis 3 ans. ▲ Geek dans l’âme, elle adore les BDs et les jeux vidéos. ▲ Végétarienne, yogi aguerrie et adepte de méditation. ▲ A un humour douteux, discret, mais bien sarcastique.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :



MCGRATH FAM (fb)CHRISTMAS EVELEVI
Still too young to fail, too scared to sail away. But one of these days I'll grow old, and I'll grow brave and I'll go. Everybody's wishing for no more mistakes, and all that I can think about is you.


ZOMBENNYBENNY #10BENNY #11
Unconscious mind, wanna feel one last time. Anywhere, whenever. Apart, but still together. I know I'm not alone.


MCJEN #3MCJEN #5MCJEN #6
I can feel your heartbeat like it's my own, I can hear your music from a million miles away. Are you something for me to begin again, again?


EZNNY #9 (fb)
Twenty candles, blow 'em out and open your eyes. We were looking forward to the rest of our lives, but we say we're better now.


BAILEY #1
There's a picture hanging in the outhouse of glory and love, of us and so on. But the colors look like they are cheating, if you stare at our smiles for too long.


TADDY #3
I'll sit out on the front sofa while your hands, they talk to me. All of this fooling around is as fun as it used to be.


HASSANNY #3
Who will lead us when our faith is all but gone? Who will be the light when daylight doesn't come? We've been living on a rainbow, living just for love.

lene #2marconoa


RPs EN ATTENTE :

CONNY #5
If there's no one beside you when your soul embarks, then I'll follow you into the dark. Just our hearts clasped so tight, waiting for the hint of a spark.


andy


PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : shiya
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente et Jack le sensible
INSCRIT LE : 18/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come http://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

MessageSujet: Re: mcgrath family ▲ youngblood   Sam 9 Fév 2019 - 5:29



youngblood
mcgrath fam


Tant de visages inconnus la perturbait. Elle avait à peine le courage de lever la tête, visser ses prunelles au bout des escarpins cirés que maman avait achetés strictement pour elle lui suffisait amplement. La robe qu’on lui avait fait enfiler un peu plus tôt dans la soirée en vitesse serrait sa taille, elle rêvait de retirer le ruban superflu derrière, de s’en servir pour natter ses cheveux à la va vite, les mèches drôlement trop coiffées pour sa tête brûlée à son sens. Tout le monde parle autour d’elle, et Ginny, elle pense aux tableaux qui sont accrochés sur tous les murs de la salle. Elle tente de se rappeler les titres qu’elle a remarqués dans la bibliothèque de l’étage, les nomme mentalement les uns après les autres, revoie les couleurs des couvertures, les dorures sur les volets. Elle pense aux rainures dans le bois du meuble qui siège devant elle, laisse ses prunelles se perdre dans les vagues et les noeuds, entend à peine son frère et son père dans l’angle avoir une autre de leurs énièmes disputes, l’adulte pris dans son stoïcisme bourré de jugement, l’adolescent qui tente d’une voix suppliante de se faire entendre. Elle espérait tellement Ginny, que sa famille s’aime un peu plus, un peu mieux. Elle savait, qu’ils étaient tous prompts à faire passe le bien-être des uns et des autres avant tout le reste, elle avait une confiance aveugle en tous et chacun ; son coeur se brisant un peu toujours de voir à quel point les tons prenaient en volume, à quel niveau les remarques et l’agressivité dissimulée finissaient par blesser, en profondeur.

Les paumes bien occupées à encercler son verre de coca, elle s’amuse à jouer avec la paille de plastique la gamine, elle vit très bien dans son monde, elle s’isole volontairement, songeant une fois ou deux pas plus pas moins à repérer une sortie libre pour aller errer dans les couloirs lorsqu’elle sentira le bain de foule ayant atteint sa limite d’endurance. Mais on l’interpelle la fillette, on pause une main sur son épaule, elle sursaute, échappe son verre au sol dans sa maladresse, les éclats et la boisson se fracassant, déversés à ses pieds. Au moins, ses ballerines n’ont plus l’air faites de plastique, complètement fausses sans particularités, sans trait unique. « Tu as vu Levi? » elle fronce les sourcils, elle cherche, elle veut être utile, elle tourne sur elle-même. « Il est là, avec Jillian. » et elle pointe de son long doigt fin, elle ignore encore qu’elle vient de donner le signal à un Colton qui interrogeait avec une idée bien précise derrière la tête, que son empressement à trouver son frère n’est gage que de mauvaise augure, de mauvais présage. Et elle regarde son cousin, l'autoritaire, l’impressionnant, le (trop) droit Colton qui s’avance vers son double, qui même si jumeau ne pouvait pas être plus différent, plus à l’opposé de sa copie tirée sur le parfait moule McGrathien anglais de la haute.



    I wish I had a mango tree in my backyard. With you standin next to me, take the picture. From her lips you heard her say. Can I have you? Caught up on what to say. You said you do. Through my eyes I can see a shooting star. Waving it's way across the sea, somewhere from mars. Down the street we would run to scratch our names in the park. Young and free in the sun. I said you do.






Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: mcgrath family ▲ youngblood   


Revenir en haut Aller en bas
 

mcgrath family ▲ youngblood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-