AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (tadassan) mess around, made up silly tunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hassan Jaafari
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : divorcé, vacciné, et les habitudes de célibataire qui reviennent au galop
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-12 ans @ logan city rugby club
LOGEMENT : #25 logan city, avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes

POSTS : 11913 POINTS : 435

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : traité pour une leucémie entre fin 2013 et mai 2015, en rémission ☆ 5 tatouages ☆ bénévole à l'hôpital (pédiatrie) et au lycée (cours de soutien) ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ une tentative de suicide en avril 2016, tente de soigner sa dépression ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ joueur de rugby depuis ses 6 ans, champion universitaire (2005) ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman peu pratiquant ☆ amateur de plantes vertes et de tapis anciens
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : kelly #3yasmine #14ginny #3 ☆ jamie #6 ☆ amalsohan #3sophiatad #2joanne #15chadkhadjaafaviscarlisle(12/12)

FLASHBACKS & ALTERNATIFS : ariane (2014)joanne (2004)jamie (au)

همیشه ببخشید

RPs EN ATTENTE : evelyn ☆ asher ☆ owen #2
RPs TERMINÉS :

2018sohan #2yasmine #13owen #1kelly #2yasmine #12jamie #5tadassanny #1joanne #14blaze #1mariannaleena #1

2017tad #1clara #1kelly #1ginny #2mia #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannahyasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2sauljoanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzokennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@carson & sign@margotskarsgard & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: (tadassan) mess around, made up silly tunes   Jeu 22 Nov - 1:49



tad & hassan
mess around, made up silly tunes

Remember a time when the summer'd never end, the whole world was waiting for me and my best friend. We'd sneak out, and mess around, made up silly tunes, we sat by the bonfire staring at the moon. Where are the days of summer ? On top of the world unstoppable. Where are the days of wonders ? When nothing's impossible. ☆☆☆



L’année scolaire filait lentement mais sûrement vers sa fin, et Hassan profitait sans vergogne de ce qui serait ses derniers jours de tranquillité avant l’habituel marathon du mois de décembre, placé pour certains sous le signe des préparatifs de Noël mais pour lui surtout placé sous le signe de la montagne de partiels à organiser, d’examens à surveiller et de copies à corriger. Un marathon annuel durant lequel il n’était pas rare que l’enseignant fonctionne presque exclusivement à la théine et aux boissons énergisantes, rogne sur son sommeil et ne se rappelle de mettre le nez dehors que par l’existence de ses deux colocataires canins, qui eux n’avaient que faire des obligations professorales pourvu qu’ils aient le droit à leurs deux promenades journalières. Pour l’heure il était encore temps de profiter du soleil de printemps, et faute d’être comme la majorité des australiens qui ne perdaient jamais une occasion d’aller à la plage, Tad et Hassan avaient préféré la fraîcheur relative qui circulait dans le jardin ombragé du brun aux agressions frontales des rayons solaires sur le sable de la toute proche Street Beach. Les restes d’un barbecue aux allures de festin trônant dans leurs assiettes et une bière sans alcool tiédissant dans leur main à tous les deux, les deux hommes laissaient leurs estomacs digérer tranquillement, Tad et sa peau de rouquin sagement installés à l’ombre dans le hamac pendant qu’Hassan lézardait au soleil allongé dans l’herbe, lunettes de soleil sur le nez et bras calé derrière la tête avec paresse. Spike et Bandit s’adonnaient quant à eux à leur activité favorite – la sieste – l’un couché sous la table de la terrasse et l’autre au pied du hamac ; À eux quatre, et avec la météo comme complice officieux, ils auraient pu faire la couverture d’un prospectus visant à promouvoir les bienfaits du dimanche après-midi. Bâillant à s’en décrocher la mâchoire, revint alors à Hassan la mission d’empêcher que tout cela ne termine véritablement en atelier roupillon général, et étirant un bras au-dessus de lui un instant le brun s’était redressé pour s’appuyer sur un coude et observer Tad depuis le dessus de ses lunettes « Tu remercieras ta mère pour la recette de lasagnes aux champignons, au fait. C’est presque devenu ma nouvelle obsession, je crois que je pourrais ne me nourrir que de ça si je n’avais pas peur de finir par me transformer en cèpe. » Et difficile dans ces conditions de pouvoir ensuite espérer continuer à vivre une vie normale. Finissant par se redresser totalement pour s’asseoir en tailleur, il s’était autorisé une nouvelle gorgée de bière avant de reprendre sur le ton de la conversation « Elle en dit quoi, de la possibilité que son fiston rejoigne les rangs de la police ? Tu m’as bien dit que c’était jeudi que tu passais l’oral ? » Rarement depuis qu’il le connaissait le brun n’avait vu Tad entreprendre quelque chose avec autant de sérieux, apportant ainsi la preuve de l’importance que revêtait pour lui cet examen supposé offrir un nouveau virage à sa carrière. Tiré de son sommeil par une mouche venue bourdonner autour de ses oreilles, Bandit avait étiré ses trois pattes et bâillé toutes babines dehors avant de quitter l’ombre projetée par le hamac pour venir poser sa tête sur l’un des deux genoux d’Hassan, dont les doigts avaient aussitôt glissé avec habitude sur le sommet de son crâne. « Et Ariane. Tu lui en as parlé ? » La question, posée avec précaution, contenait la juste dose de crainte à l’idée d’avoir appuyé sur le mauvais bouton. Mais le brun n’était pas sans savoir que les choix de carrière de Tad avaient été un argument de dispute au sein du couple qu’il formait fut un temps avec l’ardente rousse, et s’il ne s’était jamais permis le moindre commentaire quant à ce qui semblait de nouveau se tramer entre les deux anciens amants, Hassan admettait une pointe de curiosité quant à savoir si le légiste avait tenu la jeune femme au courant de ses nouveaux projets professionnels.



 :
 

Revenir en haut Aller en bas
Tad Cooper
le Q.I. négatif
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans,le coup de vieux même si sa mama le fait se sentir jeune en lui pinçant les joues dès qu'il rapplique. (18/01)
SURNOM : tad est déjà un surnom, le diminutif de taddeus. bien sûr, il ne répond pas à ce prénom.
STATUT : célibataire, bootycall d'ariane à l'occasion.
MÉTIER : assistant légiste à l'hôpital. il joue aussi de la guitare dans le groupe street cats.

POSTS : 1182 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Très grand fan de Céline Dion.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :




Tadriane#5 + Street Cat#2 +Jill#1 + Max + Hassan#2 + Yasmine#1 (6/6)
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : AUSSEANE
AVATAR : richard madden
CRÉDITS : (ava) tearsflight (UB) loonywaltz (sign) alaska
DC : corapuce, lenoulove & clarabelle
INSCRIT LE : 06/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13214-glorious-tad http://www.30yearsstillyoung.com/t19116-cora-lene-tad-clara-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t14151-tad-cooper#534992

MessageSujet: Re: (tadassan) mess around, made up silly tunes   Mer 5 Déc - 22:47


mess around, made up silly tunes
Tad & Hassan


Des après-midi, il faudrait en passer plus des comme ça parce que Tad est comme un petit poisson dans son élément. Une bedaine pleine. Une bière dans une main. Son corps entier dans un hamac qu’il berce en remuant de temps à autre sa jambe gauche. Et son autre main qui effleure à l’occasion le poil du canidé qui est venu taper sa sieste au pied de son lit de fortune. A l’ombre, le soleil n’est pas trop cuisant et le petit chant des oiseaux couronne le tout, berçant sa digestion et l’amenant presque à s’endormir si ce n’est pour Hassan qui finit par couper le silence. « Tu remercieras ta mère pour la recette de lasagnes aux champignons, au fait. C’est presque devenu ma nouvelle obsession, je crois que je pourrais ne me nourrir que de ça si je n’avais pas peur de finir par me transformer en cèpe. » Un coup d’œil aux restes de barbecue et Tad se prend à penser que d’ailleurs, il lui resterait bien un peu de place pour des lasagnes mais sa paresse contre rapidement la gourmandise dès qu’il saisit qu’il va devoir se lever pour ça. « Quand tu te seras lassé, je te filerais sa recette de risotto. C’est à s’en taper le cul par terre. » Et c’est dit avec fierté, parce que même lui qui connait ça depuis tout petit a toujours l’impression dès que c’est Noël dès que maman en fait. « J’ai presque envie de dire qu’après ça, faudra que je t’appelle beau-papa, mais si on pouvait éviter quand même. » Pour la blague. Tad finit par se redresser un p’tit peu afin de poursuivre la conversation qui s’installe en eux. « Elle en dit quoi, de la possibilité que son fiston rejoigne les rangs de la police ? Tu m’as bien dit que c’était jeudi que tu passais l’oral ? » Gros moment de solitude. Certes, une décision comme ça, il en avait parlé avec elle afin de recueillir sa sagesse mais Roselyn n’est pas mère à encourager son fils pour aller n’importe où et en apprenant cette nouvelle orientation, elle avait du faire une croix définitive sur ses derniers espoirs que la morgue était une lubie et qu’il retournerait en chirurgie. « Mitigée. » Qu’il répond, avant de reprendre en anticipant qu’Hassan demande des précisions. « En fait, je pense qu’elle est pas fâchée que je quitte la morgue, que j’arrête de disséquer des vieux. T’sais, plonger ses doigts dans des corps morts, c’est contre sa religion. » Il explique, avant de nuancer. « Mais, je lui ai expliqué que là, même si le boulot est similaire, ça sert plus qu’un but d’assurance et au final, elle préfère quand même l’idée que je sois de la police, même si bon, j’ai « gâché ses aspirations » » Tout en citant, il imite sa mère, avec les mêmes gestes qu’elle ferait, ce qui en équilibre dans le hamac lui vaudrait presque de finir par terre. « Et Ariane. Tu lui en as parlé ? » Là, il ne savait pas quoi lui répondre. La question qu’il se posait là, c’est si lui en avait causé à Ariane parce que l’italien n’avait pas partagé ses ambitions à beaucoup de monde et la rousse n’avait pas fait partie du lot. « Non, j’y ai pensé mais j’ai estimé que ça ne la regardait pas. » Une réponse peu logique, vu que le brun semble avoir eu la puce à l’oreille concernant les relations qu’il entretient avec son ex. « Je lui dirais quand ce sera fait, on suit nos chemins séparément et de lui en avoir parler, j’aurais eu l’impression de rendre ça difficile. »




I can see a love restrained
But darlin' when I hold you
Don't you know I feel the same
Nothin' lasts forever
And we both know hearts can change
And it's hard to hold a candle
In the cold November rain






Revenir en haut Aller en bas
Hassan Jaafari
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : divorcé, vacciné, et les habitudes de célibataire qui reviennent au galop
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-12 ans @ logan city rugby club
LOGEMENT : #25 logan city, avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes

POSTS : 11913 POINTS : 435

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : traité pour une leucémie entre fin 2013 et mai 2015, en rémission ☆ 5 tatouages ☆ bénévole à l'hôpital (pédiatrie) et au lycée (cours de soutien) ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ une tentative de suicide en avril 2016, tente de soigner sa dépression ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ joueur de rugby depuis ses 6 ans, champion universitaire (2005) ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman peu pratiquant ☆ amateur de plantes vertes et de tapis anciens
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : kelly #3yasmine #14ginny #3 ☆ jamie #6 ☆ amalsohan #3sophiatad #2joanne #15chadkhadjaafaviscarlisle(12/12)

FLASHBACKS & ALTERNATIFS : ariane (2014)joanne (2004)jamie (au)

همیشه ببخشید

RPs EN ATTENTE : evelyn ☆ asher ☆ owen #2
RPs TERMINÉS :

2018sohan #2yasmine #13owen #1kelly #2yasmine #12jamie #5tadassanny #1joanne #14blaze #1mariannaleena #1

2017tad #1clara #1kelly #1ginny #2mia #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannahyasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2sauljoanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzokennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@carson & sign@margotskarsgard & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: (tadassan) mess around, made up silly tunes   Dim 6 Jan - 21:30


Ce goût prononcé pour le fait de lézarder en plein soleil représentait sans doute l’un des plus gros vices dont était pourvu Hassan. Pourtant loin d’être paresseux dans n’importe quelle autre configuration, il se sentait ramollir comme un chamallow au-dessus d’un feu de camp dès lors que le soleil venait glisser contre sa peau de bonhomme à l’estomac bien rempli. Loin de s’en plaindre, Tad semblait au contraire s’en accommoder avec satisfaction lui aussi, la jambe gauche dépassant du hamac avec une aise évidente tandis que le brun rompait le silence un moment installé. Pas que les lasagnes de Maman Cooper soient un sujet particulièrement brûlant à cet instant, mais Hassan se connaissait assez pour savoir que s’il ne transmettait pas son message à Tad dès à présent il était bien capable d’oublier de le faire plus tard. « Quand tu te seras lassé, je te filerais sa recette de risotto. C’est à s’en taper le cul par terre. » Le professeur le croyait sur parole, Cooper était peut-être du genre à poser sa génitrice sur un piédestal mais pour ce qui était de vanter les mérites de sa cuisine force était de constater qu’il n’avait pas besoin d’exagérer. Qui sait, grâce à cela viendrait peut-être le jour où Fatima cesserait de le trouver « encore un peu maigre » au moment de lui resservir une nouvelle louche de couscous. « J’ai presque envie de dire qu’après ça, faudra que je t’appelle beau-papa, mais si on pouvait éviter quand même. » Y allant d’un rire gentiment moqueur, Hassan s’était appuyé avec un peu plus de force sur le coude qu’il avait enfoncé dans l’herbe, et avait fait glisser ses lunettes de soleil sur le bout de son nez le temps de lancer à Tad « Oh allez, on ferait une si belle famille, fiston. Recomposée et mixte, totalement dans l’air du temps. » Reprenant néanmoins un brin de sérieux, il s’était autorisé une nouvelle gorgée de bière avant de s’installer en tailleur, reléguant définitivement à plus tard les velléités de sieste qui ne demandaient qu’à lui tomber dessus. Puisqu’ils en étaient à parler de la mère de Tad Hassan était un peu curieux de savoir comment la concernée avait accueilli les projets professionnels à venir de son fils unique. « Mitigée. » L’air tout aussi mitigé par cet aveu, le rouquin n’avait pas attendu pour reprendre « En fait, je pense qu’elle est pas fâchée que je quitte la morgue, que j’arrête de disséquer des vieux. T’sais, plonger ses doigts dans des corps morts, c’est contre sa religion. Mais, je lui ai expliqué que là, même si le boulot est similaire, ça sert plus qu’un but d’assurance et au final, elle préfère quand même l’idée que je sois de la police, même si bon, j’ai « gâché ses aspirations ». » Toujours très inspiré lorsqu’il était question de retranscrire avec précision les réactions de sa mère, Tad s’était lancé dans un périlleux exercice de mime et d’équilibrisme sur le bord du hamac afin de planter le décor. « Je vois. » qu’avait alors simplement commenté Hassan, n’ayant pas d’autre point de comparaison à ce sujet que l’incompatibilité des aspirations de Yasmine avec celle que ses parents avaient pour elle – faire de beaux enfants, donc. « Non, j’y ai pensé mais j’ai estimé que ça ne la regardait pas. » qu’avait en tout cas repris le légiste lorsqu’il avait été question d’Ariane. « Je lui dirais quand ce sera fait, on suit nos chemins séparément et de lui en avoir parlé, j’aurais eu l’impression de rendre ça difficile. » Acquiesçant d’un signe de tête, le brun s’était laissé le temps de terminer ce qu’il lui restait de bière au fond de sa bouteille, et Tad s’en était finalement tiré avec un sifflement admiratif et un « Monsieur Cooper, il se pourrait que je me trompe mais j’ai comme l’impression que vous devenez un homme raisonnable et plein de bon sens. » au fond de bienveillance. L’approche de la trentaine y était peut-être pour quelque chose, allez savoir. « Et je suis sûr que ta mère chipote en partie pour la forme. Elle te couve du regard comme son précieux, ça doit être un truc de mamma italienne. » S’amusant de sa propre boutade, l’australien s’était finalement remis debout non pas dans le but de mettre un terme à cette après-midi de fainéantise absolue, mais dans celui d’aller chercher une nouvelle bière – fraîche. « Bière ? Ou autre chose. » Histoire de conserver l’hydratation du rouquin par la même occasion, et puisque la bière était sans alcool il n’avait même pas besoin de jouer le raisonnable. Spike toujours dans son sillage – Hassan remarquait qu’il était beaucoup plus collant depuis l’arrivée de Bandit, comme si perdre l’exclusivité lui avait aussi fait perdre quelques certitudes – il avait fait l’aller-retour jusqu’à la cuisine et ramené de quoi les empêcher de se dessécher. Retrouvant sa place dans l’herbe, et le berger allemand profitant de l’opportunité pour venir poser sa tête contre l’un de ses genoux, Hassan avait réajusté à nouveau ses lunettes de soleil « Tant que j’y pense, puisqu’on en est à parler boulot. » La main glissant dans le pelage de Spike, il n’avait marqué qu’une courte pause avant de poursuivre « ABC m’a proposé de participer à un spot télévisé pour la rentrée. Enfin c’est plutôt un genre de campagne de prévention, tu vois le genre. C’est pour sensibiliser aux symptômes de la dépression et prévenir les risques de suicide – je sais, c’est une manière super joyeuse d’entamer une nouvelle année scolaire. » Le timing n’avait probablement pas été choisi au hasard néanmoins, Hassan en était à peu près certain, mais ce n’était pas ce qui venait de le pousser à mettre le sujet sur le tapis. « Bref, tout ça pour dire que, comme tu sais additionner deux et deux je préfère prendre les devants : mon accident de voiture y’a deux ans ? Ce n’était pas vraiment un accident. D’où le fait que participer à cette campagne me tienne un peu à cœur. Et je préférais te le dire moi-même plutôt que de te laisser le déduire si tu zappes dessus par hasard dans deux ou trois mois. » Contre toute attente, et à sa plus grande surprise, Hassan ne s’était pas défait un seul instant de son air serein et du ton posé avec lequel il avait commencé ses explications. L’année précédente encore, il n’en aurait probablement pas été capable, mais désormais il pensait avoir fait la paix avec cette « mésaventure » et veillait simplement à ce que Tad l’apprenne de sa bouche plutôt que par ses propres moyens. « Et maintenant je te conseille de ranger cette tête que tu me tires, sinon tu vas te creuser des rides avant l’âge et personne ne porte les pattes d’oie aussi bien que moi. » Même pas George Clooney, si l’on en croyait l’objectivité absolue d’une certaine Khadji.



 :
 

Revenir en haut Aller en bas
Tad Cooper
le Q.I. négatif
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans,le coup de vieux même si sa mama le fait se sentir jeune en lui pinçant les joues dès qu'il rapplique. (18/01)
SURNOM : tad est déjà un surnom, le diminutif de taddeus. bien sûr, il ne répond pas à ce prénom.
STATUT : célibataire, bootycall d'ariane à l'occasion.
MÉTIER : assistant légiste à l'hôpital. il joue aussi de la guitare dans le groupe street cats.

POSTS : 1182 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Très grand fan de Céline Dion.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :




Tadriane#5 + Street Cat#2 +Jill#1 + Max + Hassan#2 + Yasmine#1 (6/6)
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : AUSSEANE
AVATAR : richard madden
CRÉDITS : (ava) tearsflight (UB) loonywaltz (sign) alaska
DC : corapuce, lenoulove & clarabelle
INSCRIT LE : 06/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13214-glorious-tad http://www.30yearsstillyoung.com/t19116-cora-lene-tad-clara-fiche-commune http://www.30yearsstillyoung.com/t14151-tad-cooper#534992

MessageSujet: Re: (tadassan) mess around, made up silly tunes   Dim 20 Jan - 18:55


mess around, made up silly tunes
Tad & Hassan


Il ignore comment ils sont passés des lasagnes de maman à la façon dont elle avait pris l’annonce de son changement de corps professionnel mais une chose est certaine, Tad aurait préféré s’aventurer un peu plus longtemps dans le récit dont Hassan serait devenu son nouveau papa après avoir goûté la cuisine ultime de maman. Aussi dérangeante que soit cette vision, il en reste beaucoup moins traumatisé que celle où maman lui avait répété trente fois en l’espace de dix minutes qu’il sera la raison de son décès à force de ne jamais rien faire comme elle le lui demande et que quitte à avoir enchainé les mauvaises idées depuis qu’il avait atteint l’âge adulte, il pourrait au – maintenant qu’il allait atteindre la trentaine – s’attarder à en prendre une bonne. Maman n’était pas toujours aussi sévère mais le sujet avait réveillé sa vive déception quant au fait que son fils unique n’avait souhaité devenir ni avocat, ni médecin et de l’avoir tenu au courant de ses derniers projets n’avait que remettre de l’huile sur un feu que Tad aurait voulu voir s’éteindre. Néanmoins, il garde le côté positif que d’une certaine façon, elle a réussi à admettre que ce changement reste moins pire que le précèdent, même si le voir quitter le monde du médical pour les forces de l’ordre enterre à tout jamais son espoir qu’il ne change d’avis. Hassan lui avait donc répondu un « Je vois. » ramenant Tad à la réalité et l’amenant à penser qu’il serait un peu trop vieux pour jouer les ados qui râlent après maman et que dans le fond, ce n’est pas le plus important. De maman, Hassan passe à Ariane, l’autre personne qui avait eu du mal à accepter son précèdent choix de reconversion mais dans le cas présent, cela allait faire deux ans que le couple est séparé et malgré le fin fil de relation qu’ils entretiennent, il estime que ces décisions-là ne la regardent plus. « Monsieur Cooper, il se pourrait que je me trompe mais j’ai comme l’impression que vous devenez un homme raisonnable et plein de bon sens. » ajoute Hassan, à sa grande surprise parce qu’il ne sait pas trop à quel moment où cacher des choses à Ariane est signe de sagesse, mais à y penser trente secondes, il se dit juste que ça montre qu’il commence à faire son deuil et en effet, ça, c’est une décision sage. « Et je suis sûr que ta mère chipote en partie pour la forme. Elle te couve du regard comme son précieux, ça doit être un truc de mamma italienne. » Qu’il avait poursuit, laissant Tad pensif, parce que même si c’était certain que ses origines méditerranéennes la poussait à exagérer, sa déception était réelle. Il faudrait juste qu’elle s’en remettre un jour. . « Bière ? Ou autre chose. » D’un geste de la tête, Tad accepte l’offre de recevoir une bière avant de tenter de se remettre bien droit sur son siège alors qu’Hassan retourne à l’intérieur de la maison pour récupérer la commande. « Tant que j’y pense, puisqu’on en est à parler boulot. » Qu’il reprend en revenant, réveillant Tad de sa somnolence à l’occasion. « ABC m’a proposé de participer à un spot télévisé pour la rentrée. Enfin c’est plutôt un genre de campagne de prévention, tu vois le genre. C’est pour sensibiliser aux symptômes de la dépression et prévenir les risques de suicide – je sais, c’est une manière super joyeuse d’entamer une nouvelle année scolaire. » L’italien fronce les sourcils, cherchant à comprendre le sens de ses paroles, ce que son ami essaie de lui dire mais il semblerait que pour parvenir à ce but, il faut qu’il explique en détail. « Bref, tout ça pour dire que, comme tu sais additionner deux et deux je préfère prendre les devants : mon accident de voiture y’a deux ans ? Ce n’était pas vraiment un accident. D’où le fait que participer à cette campagne me tienne un peu à cœur. Et je préférais te le dire moi-même plutôt que de te laisser le déduire si tu zappes dessus par hasard dans deux ou trois mois. » Bon, visiblement, Hassan semble surestimer la capacité de Tad à faire des additions, mais la précision faite, le garçon commence à percuter ce qu’il essaie de lui dire et le moins que l’on puisse dire c’est que sa réaction parait un peu bloquée. A vrai dire, la question qu’il se pose à ce moment précis serait : Pourquoi n’a-t-il rien remarqué ? « Et maintenant je te conseille de ranger cette tête que tu me tires, sinon tu vas te creuser des rides avant l’âge et personne ne porte les pattes d’oie aussi bien que moi. » ajoute Hassan, pour détendre l’atmosphère mais ça parait toujours légèrement compromis maintenant que Tad apprend que son grand pote a tenté de mettre fin à ses jours sans qu’il ne le sache, sans qu’il ne le remarque surtout. C’est peut-être ça le pire. « Et tu vas mieux maintenant ? » Qu’il se risque à demande sincèrement, même si aucun signe du contraire ne pointe là, dans leur après-midi, il semblerait que la perspicacité ne soit pas assez de son côté pour lui éviter de poser cette question. « Qu’est ce qu’il s’est passé ?» Qu’il demande en second, même si ça ne devrait pas être une très bonne idée que de remuer ça mais là, Tad a besoin de comprendre et ça, c’est pas une mince affairequi se présente.




I can see a love restrained
But darlin' when I hold you
Don't you know I feel the same
Nothin' lasts forever
And we both know hearts can change
And it's hard to hold a candle
In the cold November rain






Revenir en haut Aller en bas
Hassan Jaafari
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : divorcé, vacciné, et les habitudes de célibataire qui reviennent au galop
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-12 ans @ logan city rugby club
LOGEMENT : #25 logan city, avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes

POSTS : 11913 POINTS : 435

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : traité pour une leucémie entre fin 2013 et mai 2015, en rémission ☆ 5 tatouages ☆ bénévole à l'hôpital (pédiatrie) et au lycée (cours de soutien) ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ une tentative de suicide en avril 2016, tente de soigner sa dépression ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ joueur de rugby depuis ses 6 ans, champion universitaire (2005) ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman peu pratiquant ☆ amateur de plantes vertes et de tapis anciens
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : kelly #3yasmine #14ginny #3 ☆ jamie #6 ☆ amalsohan #3sophiatad #2joanne #15chadkhadjaafaviscarlisle(12/12)

FLASHBACKS & ALTERNATIFS : ariane (2014)joanne (2004)jamie (au)

همیشه ببخشید

RPs EN ATTENTE : evelyn ☆ asher ☆ owen #2
RPs TERMINÉS :

2018sohan #2yasmine #13owen #1kelly #2yasmine #12jamie #5tadassanny #1joanne #14blaze #1mariannaleena #1

2017tad #1clara #1kelly #1ginny #2mia #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannahyasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2sauljoanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzokennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@carson & sign@margotskarsgard & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: (tadassan) mess around, made up silly tunes   Aujourd'hui à 13:04


Tad ne semblait pas convaincu par l’optimisme d’Hassan concernant la réaction de sa mère, et par crainte d’être en train de faire fausse route le brun avait préféré ne pas insister à ce sujet. Ayant avec le temps pris conscience de sa propre tendance à arrondir les angles concernant les parents d’autrui – habitude qui trouvait probablement sa source dans le fait qu’avoir lui-même perdu ses deux parents tendait à mystifier la relation que ses amis entretenaient avec les leurs – il ne voulait pas avoir l’air de se mêler de ce qui ne le regardait pas, et espérait donc simplement que la mère de Tad parviendrait entre les lignes à réaliser que le parcours professionnel de son fils restait honorable, quand bien même il ne correspondait pas à ce qu’elle avait initialement imaginé pour lui. Laissant donc là la discussion, le professeur avait profité de l’ouverture pour s’occuper du ravitaillement, l’excès de viande grillée autant que le soleil qui tapait avec force ayant suffi à étancher sa soif autant que celle de son acolyte, pour qui une nouvelle bière était apparue comme la bienvenue. Le palais désormais rafraichi et les doigts enchevêtrés dans la fourrure de Spike, Hassan avait pesé un instant ses options et finalement décidé que le moment était peut-être venu d’aborder le sujet pour lequel il tentait de trouver le meilleur angle et le meilleur moment depuis plusieurs jours. Conscient qu’il allait jeter un pavé dans la mare, mais n’ayant pour autant pas envie de plomber le reste de l’après-midi, il espérait parvenir à garder le recul qu’il cultivait désormais à propos de ses déboires des années précédentes. Pas pour les minimiser mais pour leur laisser la place qu’ils méritaient dans sa vie : une mauvaise passe dont il était – du moins il l’espérait – définitivement sorti. Scrutant la réaction de Tad avec une pointe d’appréhension, il avait donc tenté de faire son possible pour désamorcer la situation avant qu’elle ne prenne un tournant dramatique qu’il estimait superflu. Demi-succès, à en juger par le ton sur lequel le légiste avait questionné « Et tu vas mieux maintenant ? » avec l’air de marcher tel un équilibriste sur le bord d’un précipice. Les doigts s’enroulant autour des poils du berger allemand comme un enfant s’accrocherait à son doudou au moment d’aller au lit, Hassan avait acquiescé d’un signe de tête « Ça va mieux, oui. J'y travaille. Sans ça je ne pense pas que je réussirais à envisager d’aborder le sujet comme ça, face à une caméra. » Quoi que s’il était totalement honnête la chose l’angoissait encore un peu – il appréhendait. Mais quelque part il avait le sentiment que ce serait peut-être la dernière étape qu’il lui manquait pour laisser définitivement tout cela derrière lui et refermer la parenthèse. Une sorte de thérapie par la parole à son stade ultime. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » qu’avait alors questionné Tad, dont l’expression lui rappelait un peu – dans une moindre mesure, néanmoins – l’incompréhension dans laquelle s’était retrouvée Yasmine dix-huit mois auparavant. Le souvenir douloureux de sa confrontation avec la jeune femme et le sentiment de honte s’étant emparé de lui à ce moment-là lui revenant en mémoire, le brun avait senti la chair de poule glisser sur ses bras et avait secoué la tête pour chasser tout cela de ses pensées. « Il m’a fallu des mois de discussion avec un psy pour trouver un début de réponse à cette question, alors … » Il avait haussé les épaules, désolé de ne pas pouvoir apporter de réponse à Tad de la même manière qu’il n’avait jamais été capable d’en fournir une qui semble satisfaisante à son frère ou à Yasmine. « Disons que, quand tu t’es fait à l’idée que tu allais passer l’arme à gauche, c’est un peu difficile de retrouver un sens à ta vie ensuite … C’est comme si t’avais plus vraiment de raison d’être encore là, tu vois ? Ton boulot a avancé sans toi, ta femme est passée à autre chose, ton corps te rappelle sans cesse qu’il a pris cher … tu finis par te demander, à quoi bon ? » Ou peut-être ne voyait-il pas, non … mais Hassan ne lui en demandait pas tant. Il y avait beaucoup de cela néanmoins, du fait d’avoir en quelques sortes mis sa vie et ses affaires en ordre face au pessimisme de ses médecins quant à sa santé, et de ne pas avoir envisagé que le point final qu’il pensait mettre à sa vie puisse n’être qu’un point-virgule. Et puis la difficulté d’encaisser les « estime-toi heureux d’être en vie » balancés pourtant parfois avec bienveillance et la certitude de bien faire, sans se rendre compte du tranchant de cette simple phrase. « Je sais que t’es en train de te demander comment tu as fait pour ne rien voir, et ce que tu aurais pu faire pour que ça n’arrive pas, mais ça ne sert à rien, et je ne veux pas que tu culpabilises. » Visiblement lassé du rôle de peluche qu’il s’était donné pendant quelques minutes, Spike était retourné s’installer à l’ombre sous l’arbre et la cabane qui habillaient le jardin. Tad était une bonne personne, il avait ce fond de réelle gentillesse qui en faisait un ami cher aux yeux d’Hassan, et pour cette raison le brun refusait de le laisser prendre le blâme ou se reprocher quoi que ce soit comme avaient déjà pu le faire Qasim, ou les Khadji. « Personne n’a rien vu, pas mon frère, pas mes cousins … Même moi, je me suis pas rendu compte tout de suite que les choses m’échappaient. Et quand je l’ai réalisé c’est moi qui ai refusé d’en parler ou de demander de l’aide, je me suis mis dans cette situation tout seul. » La fierté, sans doute, et toujours la crainte latente du « estime-toi heureux d’être en vie » pour lequel il se culpabilisait déjà très bien sans l’aide de personne.



 :
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (tadassan) mess around, made up silly tunes   


Revenir en haut Aller en bas
 

(tadassan) mess around, made up silly tunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-