AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Christmas Time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
Christmas Time - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyMer 20 Mar - 15:17


CHRISTMAS TIME

Cade était désormais sûr d'une chose: Savannah et son physique parfait pouvait rendre un pyjama rayé presque sexy. Ce petit côté faussement négligé lui donnait justement un petit il-ne-savait-quoi d'innocence plutôt charmant. Mais bien évidemment, il se garderait bien d'avouer cela et préférait rester sur le ton de l'humour en la comparant à cet anglais aux mimiques laides et parfois détestables. Oui, celui qui parle à son ours en peluche et s'envoie des cartes postales de noël à lui même... Cade se souvenait parfaitement de ce sketch où la dinde géante finissait sur la tête du comédien.. Heureusement pour lui, rien de tout ça n'était arrivé ce soir. Mieux, il se trouvait au lit avec une jolie jeune femme ! La vie n'était-elle pas belle ? Sauf que... Il y avait comme une limite. Et cette limite, c'était bien le "En tout bien tout honneur" que la belle blonde avait érigé lors de leurs retrouvailles. Ils avaient déjà partagé le même lit auparavant et il était quasiment impossible de ne pas y songer. Ce n'était pas leurs accoutrements qui allaient effacer l'attirance de Grimes... Et si Savannah se mettait à lui grimper dessus pour éteindre la lumière, ça n'allait rien arranger ! Heureusement, elle lui posa une question qui avait forcément le don de refroidir les choses.

Une question qui ramenait Cade à sa vie passé. A ces 25 décembre chez les Grimes alors que la fratrie recevait de nombreux cadeaux tous plus chers les uns que les autres, mais qui mettaient Cade bien mal à l'aise par la suite. Lui qui ne demandait jamais rien était sans arrêt sous les menaces et les obligeances de son paternel qui n'admettait pas une autre carrière que celle prévue pour son ainé. Avec la plus grande et la plus surprenante des honnêtetés, il expliqua tout ça à Savannah en quelques mots. Pourquoi lui livrait-il ses souvenirs alors que peu de personnes sont parvenues jusqu'ici à  déverrouiller le coffre ? Il n'en savait rien. Peut être parce qu'il sentait que tous les deux se ressemblaient. Qu'ils avaient un passé familial tendu et des choses à faire sortir pour essayer d'avancer.  "Je vois" souffla la jeune femme après l'avoir écouté avec une attention certaine et louable. Cade esquissa un petit sourire, comme pour tenter d'effacer l'homme un peu fragile et vulnérable qui aurait pointé le bout de son nez à l'instant. Ce n'était pas du tout l'image qu'il aimait montrer de lui, alors il exigeait a présent la même chose d'elle tout en ayant très envie de connaitre la réponse à sa question.

- Pourquoi m'avoir appelé moi, ce soir ? Je suis bien loin du type que tu as dépeins à ton amie alors... pourquoi moi ? Cade n'était pas dupe. Il n'était pas né de la dernière pluie et il savait que l'attirance physique était réciproque. Cependant, ils ne se connaissait pas plus que ça et il voulait connaitre les raisons qui avait poussé Savannah à miser sur lui et son caractère compliqué pour jouer ce rôle de petit-ami bien sous tout rapports. Un costume qui, à première vue, n'était pas taillé pour lui. "Je sais pas...T'étais peut être le seul homme de mon entourage assez fou pour accepter un truc pareil" Cade leva un peu la tête, prêt à acquiescer mais ça se voyait sur son visage, même dans cette pénombre.. cette réponse le décevait un peu. Lui qui pensait que ça avait été une évidence et non un choix par défaut redescendait de quelques étages d'un coup. Elle reprit cependant... "Peut-être tout simplement parce que j'aime passer du temps en ta compagnie.". Ah Voilà qui le flattait un peu plus. Sans la quitter des yeux, l'expression précédente s'envola du visage de Grimes. Cette sincérité le conforta dans son idée que tous les deux ressentait la même chose quand ils étaient ensemble. La suite confirmait aussi... "Je me pose pas vraiment de question quand je suis à tes côtés, je prends le moment comme il vient, et ça fait du bien.". C'était bien ce qu'il pensait aussi. Pas de prises de tête, pas de "mais qu'est ce qu'elle va penser ?". Tous les deux avaient des choses à se reprocher, ce n'était pas pour blâmer l'autre quand ils se voyaient. Mieux, Cade préférait profiter de cette légèreté pour se confier un peu et vivre l'instant présent. "Et étrangement, je parvenais à savoir que je pourrais compter sur toi. Les autres n'auraient sûrement pas pris la peine de se déplacer, mais toi, t'es là, prêt à quelques sacrifices, à te bruler un peu au passage...Et je constate que tu l'as souvent été dernièrement ...." De mieux en mieux. Elle l'avait bien cerné. Et ses aveux plaisaient beaucoup à l'agent fédéral, tout autant qu'à l'homme. "Ca fait du bien de savoir que je peux compter sur quelqu'un, de constater que quelqu'un se soucie de moi."  Ca, ça sentait la confession. Dans un petit silence de plusieurs secondes, Cade garda ses yeux sur les contours du visage de Savannah, il devinait ses yeux mais n'en voyait pas la couleur. Un sourire s'imisca sur ses lèvres. - Ca fait plaisir de voir que tu vas au delà du type qui t'as dragué lourdement dans ce bar y'a quelques années ! Il l'admettait. Il n'avait pas été des plus fins. Mais quand il n'avait pas envie de se prendre la tête et que d'autres envies prenaient le dessus alors, Cade n'était pas du genre à passer par quatre chemins. Aujourd'hui, ça le rassurait presque que Savannah le perçoive autrement. Il y en avait qui ne prenait pas la peine et d'ailleurs, il laissa peu de place à tout ça d'habitude.  Il se rallongea sur le dos et laissa tomber sa tête sur l'oreiller, yeux dans le vague sur la plafond. - Tu peux compter sur moi. Je ne te jugerai pas. Il n'était pas bien placé pour le faire de toute façon... Mais au delà de ça, il voulait qu'elle puisse avoir confiance en lui. Cade ferma les yeux, - Mais n'en profites pas trop quand même. Surtout cette nuit. Une dernière touche d'humour qui ne voulait pas dire grand chose. La nuit réserve toujours beaucoup de surprises et il n'était pas du genre à anticiper ça.

Quand il ouvrit les yeux, il était déjà persuadé de ne pas avoir dormi plus de deux heures. Il mit plusieurs secondes à reconnaitre l'endroit, à se remémorer pourquoi il était là et...avec qui. Allongé sur le ventre, les paupières encore lourdes, il tourna la tête de l'autre côté pour s'apercevoir... que Savannah avait déserté les lieux ! Non ! Elle n'avait pas osé le laisser là, en plan ?! Elle n'avait quand même pas fait ça ?! Il fronça les sourcils, tourna de nouveau la tête pour essayer d'entendre un quelconque bruit provenant de la salle de bain mais...rien. Tendant le bras, il attrapa son téléphone posé sur la table de chevet et n'y constata aucun message de la belle. Il regarda l'heure... c'était bien ça, on était encore en plein milieu de la nuit. Cade s'assit, poussa la couverture pour constater que, malheureusement, il avait bien revêtu ce pyjama immonde. Cela n'avait pas fait partie de son mauvais rêve. Il regarda dans les recoins de la pièce et pu voir que les affaires de Savannah étaient encore là... elle n'avait pas donc pas quitté la maison, ou alors... ou alors elle était somnambule et ne se rendait pas compte qu'elle se baladait en pyjama ! Discrètement, Grimes ouvrit la porte de la chambre, jeta un oeil à gauche, un oeil à droite et se risqua à faire quelques pas dans le couloir. Un silence de mort régnait dans la baraque et de la lumière venant du bas éclairait les escaliers. Cade les descendit lentement jusqu'à atteindre la cuisine, d'où provenait quelques bruits...






Christmas Time - Page 2 763986grimes
Christmas Time - Page 2 OrLErGE
Christmas Time - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
Christmas Time - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Christmas Time - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyMar 26 Mar - 22:39


CHRISTMAS TIME

L'idée de pouvoir le revoir un jour s'était dissipée dès lorsque je m'étais réveillée seule dans mon lit alors que nous avions passé un bon moment au sein de ce dernier , alors autant dire que la possibilité de partager à nouveau avec lui un lit me semblait complètement insensée à l'heure d'aujourd'hui. Nous en étions pourtant là, à jouer au vieux couple avec le pyjama qui s'y accommode à la perfection. J'ai toujours eu ce besoin de donner une bonne image, autant dire que s'il avait gardé une image plutôt flatteuse et sexy de moi lors de notre rapprochement, je tuais sans plus attendre le mythe. C'est probablement la raison pour laquelle je me montre quelque peu grognon en le retrouvant dans le lit, lui faisant savoir d'avance que son humour -que j'apprécie pourtant en temps normal- n'est pas le bienvenue dans ces circonstances. Je me moquerais pourtant l'instant d'après et sans aucune gêne lorsque son tour viendra. Il faut dire que cet accoutrement parviendra probablement à calmer toute pulsion soudaine s'il venait à y en avoir durant la nuit qui s'offre à nous.
L'obscurité a gagné la pièce, me frustrant presque de ne plus pouvoir entrevoir son visage clairement alors qu'il se livre à quelques confessions. J'apprécie. Au delà de toute ironie, nous parvenions toujours à être franc l'un envers l'autre. Cela ne signifie pas pour autant que nous chercherons à plaindre l'autre, non, juste pouvoir le connaître au travers de souvenirs passés ou de caractéristiques qui le concernent. Je finis peu à peu par comprendre les raisons pour lesquelles il peut se montrer parfois si distant et solitaire, mais je ne partage pas avec lui cette pensée, préférant lui épargner mon analyse, du moins, pour cette fois. Il en vient à me poser cette question, qui parvient presque à me mettre mal à l'aise. Si dans un premier temps, je préfère prétendre à une évidence face à la folie qu'inclut cette situation et un Cade téméraire, je finis finalement par lui avouer ce que j'en pense réellement, ayant presque peur que de tels aveux sonnent comme une sorte de faiblesse. J'en avais envie. Et je lui dois bien cette réponse, d'autant que malgré toutes les raisons qui s'offrent à lui pour quitter les yeux, il se trouve toujours à mes côtés, prêt à aller à l'encontre de ses principes que doit inclure un lit et une femme dans un même temps. Je le sens à l'écoute, appréciant probablement ses mots qui m'échappent, sans que je n'en ai réellement le contrôle. Au delà de tous les points qui m'ont poussé à le contacter, je lui fais savoir qu'il est appréciable de savoir qu'il répond présent, bien que je ne lui donne pas toujours les raisons de le faire. Mon regard cherche à trouver le sien durant ce silence qui s'offre à nous. J'attends probablement une réplique bien à lui pour nous ôter de ce contexte un peu trop sincère et personnel." - Ca fait plaisir de voir que tu vas au delà du type qui t'as dragué lourdement dans ce bar y'a quelques années !" . Je suis surprise de constater qu'il n'en ai pas profité pour se moquer, et sans plus attendre, je ne peux retenir un délicieux sourire. Je l'aurais peut être fais avant à l'époque s'il m'avait donné l'occasion de pouvoir le revoir après cette fameuse nuit."Et toi de t’intéresser à autre chose que la blonde pulpeuse et superficielle que l'on découvre au premier regard." avouais-je en haussant un instant les sourcils. Je n'étais donc pas qu'un physique. Je venais à me demander parfois pourquoi il acceptait de me revoir en sachant que j'avais clairement dressé une barrière entre nous. Voulait t'il se racheter? Ou était t'il prêt à faire de moi son amie?


" Tu peux compter sur moi. Je ne te jugerai pas. "
. Mon visage se tourne vers ce dernier, qui a regagné sa place initiale. "Je sais...Et merci pour ça..."avouais-je. C'est ce que j'appréciais dans nos confidences, je savais qu'il n'avait pas le recul nécessaire pour me juger, et c'est ce qui rendait tout plus facile. Je parvenais à évoquer mes erreurs, sans avoir peur d'y recueillir de la pitié, et c'est tout naturellement que je lui avais donné ma confiance, et étrangement, je me félicitais presque d'y être parvenue, bien que les conditions premières n'étaient pas réunies pour que je le fasse si facilement. "- Mais n'en profites pas trop quand même. Surtout cette nuit." Je ne peux empêcher un rire , et m'empare de l'ironie du moment pour lui répondre. "J'pense pas avoir assez bu pour ça." Une réplique qui sonnait bien faux, je savais pertinemment que je n'avais pas besoin d'alcool pour me montrer bavarde ou déraisonnable. Je soupire doucement, cherchant à présent à trouver le sommeil dans ce lit qui n'est pas le mien.

Mes paupières s'ouvrent doucement, m'attendant presque à voir la lumière du jour tenter de s'infiltrer à travers la chambre, mais ce n'est pas le cas. C'est un silence de plomb qui s'est imposé alors que je prends conscience que Cade se trouve toujours à mes côtés, détendu comme jamais. Pour ma part,je me retrouve dans la même position que j'avais prise avant de rejoindre les bras de Morphée. Je me félicite presque de cet exploit, comme si mon cerveau avait conditionné mon corps a rester sagement en place malgré ce besoin d'affection qui se montre parfois bien tenace, et encore plus lorsque l'homme qui pourrait s'y prêtait est particulièrement attirant. Je tente de retrouver le sommeil, mais la soirée m'a clairement replongé dans le désordre qu'est ma vie depuis mon arrivée en Australie. Je sais pertinemment que je ne dois pas me mettre à y penser, j'ai connu bien trop d'insomnie pour savoir que ca va m'attirer d'avantage dans le gouffre, mais c'est malheureusement plus fort que moi. J'aurais du normalement avoir la vie de Karen, une parfaite vie de famille qui inclut une certaine stabilité, mais au lieu de ça, je suis la nana qui ose prétendre à ce genre de vie en forçant un homme à participer à cette comédie, c'est minable. Je suis minable. Je soupire, lassée de ce jugement que je m'inflige à moi même avant de me redresser sur le lit. Je jette un coup d'oeil à Cade qui ne semble pas remarquer mon trouble du moment et finis par me lever pour tenter de me changer les idées. Je quitte donc la chambre, me confrontant à une maison déserte. Il faut dire que mon téléphone affiche 3h35 alors forcément... Je me retrouve dans la cuisine, parfaitement rangée. Ce besoin de ranger pour me défouler va donc devoir laisser place à la deuxième solution remède : La cuisine. Mes doigts viennent claquer doucement sur le plan de travail, cherchant à chasser cette idée de ma tête, mais finalement, c'est plutôt la recette qui s'impose à moi comme une évidence. J'ouvre quelques placards, recueillant les éléments nécessaires à la préparation. Heureusement que l'hôte m'a donné l'autorisation de faire comme chez moi. Les manches relevées, j'ouvre le frigo, cherchant le beurre qui servira à la confection de mes petits sablés. Je referme la porte, l'esprit assez évasif alors que j'ai cette silhouette qui s'y cachait derrière et qui me fait sursauter. Je parviens à étouffer un cri de terreur face à un Cade plutôt fier. "Tu m'as fais peur!" avouais-je en tentant de me remettre de mes émotions. Et je ne disais pas ça pour ce pyjama qu'il portait toujours. Je contourne le plan de travail, lui lançant un regard provocateur pour accompagner ma réplique. "Je te manquais déjà?" demandais-je, sachant pertinemment que la question du 'pourquoi se lever au beau milieu de la nuit' allait m'être retournée. "Insomnie..." soufflais-je doucement. "Et puis tes ronflements m'empêchaient de dormir alors...." C'était une bonne excuse aussi, bien que ce n'était pas fondé, et ce sourire qui se dressait sur mes lèvres allait lui livrer la vérité. Je mélange quelques ingrédients, jetant un coup d'oeil à l'agent qui semble observer mes gestes. "Tu veux m'aider?"


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
Christmas Time - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyJeu 4 Avr - 14:28


CHRISTMAS TIME

"Et toi de t’intéresser à autre chose que la blonde pulpeuse et superficielle que l'on découvre au premier regard." Blonde et pulpeuse, Cade était d'accord sur ce point. Superficielle, effectivement elle ne l'était pas et il apprenait à la découvrir au fur et à mesure. Elle n'avait certes pas grand chose à voir avec une barbie à la vie idyllique, possédant depuis ses 25 ans une villa avec grand jardin, piscine olympique et s'installant dans un quotidien merveilleux avec l'homme de sa vie. Qui plus est, cet homme ressemblerait trait pour trait à celui qu'elle avait vanté auprès de son amie ce soir là... Grimes se souvenait bien des quelques détails qu'elle avait voulu lui livrer sur sa vie personnelle. Une ancienne relation, un fils, un départ, et sans aucun doute des remords depuis... Savannah était bien loin d'être une poupée gonflable inintéressante. Elle avait un vécu, des choses à raconter et aussi...un bon petit caractère qu'il adorait tester. Elle n'avait pas besoin de le remercier, il ne faisait pas trop d'efforts pour apprécier sa compagnie. Pour tout avouer, il en venait même à la réclamer. Parce que ça lui faisait passer de bons moments malgré les séances confessions qui rythmaient leurs rendez-vous et qui auraient pu le rebuter un peu. Ce n'était pas courant que Cade s'attarde ainsi sur une jeune femme et sur son passé et daignant partager le sien.

L'agent fédéral trouva finalement vite le sommeil. Fallait dire que ce pyjama était certes très moche, mais il était pourtant bien confortable. Et quand il ouvrit les yeux, il eut beaucoup de mal à resituer les choses. Où se trouvait-il ? Ah oui... cette soirée de Noël, ces mini lutins qui chantaient faux et ce sapin immense. Il fit le lien avec Savannah qui, quand il se tourna de son côté, était étonnamment absente. Seul son oreiller portait l'emprunte de sa jolie tête blonde et tout ce qui rassura Cade fut le tas de vêtements féminin qui était encore là. Elle ne l'avait pas laissé en galère ici, c'était une bonne chose. Comment aurait-elle pu quand il lui avait sauvé la mise, pour la deuxième fois ce soir là ?! Ou alors, elle était sans scrupules et s'était bien joué de lui ? Quoi qu'il en soit, il n'allait pas se rendormir avant de savoir ce qui avait poussé Savannah à se lever. Loin de lui l'envie que quelqu'un le voit dans cet accoutrement, il fit attention avant de mettre un pied en dehors de la chambre et se retrouva à descendre l'escalier principal lentement, marche après marche. La lumière en bas ne pouvait qu'être liée à la disparition de la jolie blonde. Quand il arriva dans la cuisine, il remarqua que Savannah avait prit ses aises. Quelques éléments étaient sortis sur le plan de travail et la demoiselle avait la tête dans le frigo. Cade haussa les sourcils. Décidément, elle ne cessait de le surprendre. Cinq ou six pas les séparaient et il se planta derrière elle dans un silence presque volontaire. "Tu m'as fais peur!" Fit-elle après un sursaut de terreur. Grimes se contenta d'esquisser un sourire sans bouger. "Je te manquais déjà?" Il baissa les yeux pour regarder ce qu'elle avait sortit du frigidaire et la suivit du regard quand elle retourna derrière son plan de travail. - D'habitude, c'est moi me sauve le premier ! Cela lui rappelait forcément quelque chose puisqu'elle avait expérimenté cela. Se retrouver seul dans un lit n'était pas super agréable, il en convenait bien. Mais depuis, Savannah avait probablement analysé ce comportement et relativiser sur ce matin où elle s'était réveillée seule dans ses draps. "Insomnie..." Haussement de sourcils, fausse mine surprise. Il aurait pu s'en douter... les raisons, il ne les connaissait pas encore. "Et puis tes ronflements m'empêchaient de dormir alors...." Ah oui, forcément. Il retint un rire. - Hm ! Je suppose que pour toi, l'homme idéal ne ronfle pas...! Il fit quelques pas dans sa direction, juste assez pour lui faire face de l'autre côté de l’ilot central. La question lui brûlait les lèvres mais...

"Tu veux m'aider?" demanda t-elle alors qu'il l'observait faire sa mixture d'il ne savait trop quoi. Il leva les yeux sur elle. - Tu aimes prendre des risques. C'était peu dire. Cade avait toujours été un piètre cuisinier. Pourtant, il contournait déjà le plan de travail pour prendre place à ses côtés et peut être jouer son commis de la nuit. - Dis moi ce que j'peux faire. Il regarda les ingrédients posés là, et les ustensiles qui ne l'inspirait pas tellement. Il commença par mettre la main sur un rouleau à pâtisserie juste parce que ça l'amuserait bien de se servir de ça. En regardant cette arme plus précisément, il poursuivit... - Tu peux aussi me dire ce qui te tracasse au point de squatter la cuisine de ton amie à 4 heures du mat'... Un bref regard sur elle, un sourire furtif et il regarda dans ce saladier avec la tentation ultime de vouloir y tremper un doigt. - Ne m'dis pas que c'est une habitude, je serai tenté de te fuir jusqu'à la fin de ma vie. Voilà, son index se dirigeait dangereusement vers la préparation. - Et je ne te croirais pas de toute façon..






Christmas Time - Page 2 763986grimes
Christmas Time - Page 2 OrLErGE
Christmas Time - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
Christmas Time - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Christmas Time - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyMar 9 Avr - 0:24


CHRISTMAS TIME

Notre rencontre s'était avant tout basée sur une attirance physique bien présente. Nous étions parvenus à nous apprivoiser avec cette simple attraction qui reposait probablement sur des idéaux bien ancrés. Il était charismatique, drôle, et terriblement confiant, et j'étais probablement assez vulnérable à l'époque pour me laisser embarquer dans cette mésaventure sans nom. Et nous voilà aujourd'hui à passer du temps ensemble, à prendre le temps d'écouter l'autre, à se découvrir. C'est déroutant, déstabilisant, et pourtant, ça fait naître en moi un sentiment de confort. Ce n'est plus cet homme aux allures de séducteur invétéré que je perçois, c'est un homme attachant, avec une vie bien plus complexe qu'il ne veut bien le laisser paraître, un homme bien plus désirable à mes yeux. Et contre toute attente, cela se dresse justement comme un problème alors que nous devons désormais partager la literie mise à disposition. Comment parvenir à m'endormir à ses côtés sans songer à la simple idée que les choses puissent dégénérer? Je dois m'y atteler, veillant à me conditionner pour qu'il en soit ainsi. Je sens pourtant sa présence à mes côtés, et ce souffle lourd alors qu'il ne tarde pas à trouver le sommeil, et je ne parviens pas à rester de marbre, malgré ma bonne volonté et la raison dont je cherche absolument à faire preuve...

Le réveil s'annonce pourtant plus douloureux. Au delà du confort que procure ce matelas et du calme qui règle désormais entre les murs, je me retrouve à ouvrir les paupières au beau milieu de la nuit, soupirant face à l'agacement que cela procure. Ce n'est pas une première chez moi, j'aurais cependant préféré que cela survienne lorsque je me retrouve dans mon propre appartement, et non dans une maison qui n'est pas la mienne, à côté d'un homme qui semble avoir un sommeil de plomb. Les événements de la veille y sont évidemment pour quelque chose, et ce n'est finalement pas si étonnant que j'en vienne à y penser, me refaisant inlassablement le douloureux portrait de famille que je n'aurais jamais. J'ai cependant assez d'expérience pour écourter ces pensées négatives, inutile de tourner en rond, si ce n'est broyer du noir et me réveiller avec une humeur de chien le lendemain matin. Je décide de faire le tour de la maison, espérant peut être y retrouver une âme éveillée, ou pas...Mon côté solitaire me pousse à apprécier ce genre de moment, celui dans lequel je n'aurais pas à jouer les faux semblants une fois de plus. Et tout naturellement, je viens à prendre mes aises, me laissant même à confectionner quelques gâteaux pour passer le temps. L'esprit de noël me guette, et comme chaque année, j'ai besoin de l'exprimer au travers toutes ces traditions légères que ma mère a souhaité m'apprendre. Je me sens bien, comme chaque fois dans une cuisine, je trouve ma place sans trop d'effort. J'en oublie presque qu'il ne s'agit pas de ma maison, et que je pourrais croiser quelqu'un d'un moment à l'autre. C'est donc la panique qui s'empare de moi en découvrant ce visage familier se dresser devant moi. Le coeur battant, je tente de retrouver mes esprits, partiellement convaincue de cette volonté qu'il a eu de me prendre au dépourvu, et son sourire confirmera rapidement l'hypothèse. Je ne peux empêcher une remarque concernant sa présence ici, assimilant cela à un manque. "- D'habitude, c'est moi me sauve le premier ! " Si cette réplique n'aurait clairement pas trouvé sa place lors de nos retrouvailles à Brisbane, elle parvient pourtant à me soutirer un sourire amusé à l'heure d'aujourd'hui. "Je voulais que tu saches ce que ça fait" répliquais-je en haussant les sourcils, ne pouvant m'empêcher de lui lancer ce regard provocateur mais pourtant bien enfantin. Voilà que je me retrouve à justifier ma présence ici en cuisine. J'aurais très bien pu feindre une crise de somnambulisme, mais ça me paraissait un peu trop tiré par les cheveux. Je préfère lui faire remarquer qu'il fait parti des raisons qui m'ont poussé à quitter la chambre. Je suis de l'autre côté de l’îlot, poursuivant de façon bien moins impliqué ela recette que j'avais jusqu'à présent entreprise. "- Hm ! Je suppose que pour toi, l'homme idéal ne ronfle pas...! "Je hausse les épaules. "Eh non....Pas plus qu'il ne porte ce pyjama" me moquais-je en jetant un coup d'oeil sur son accoutrement. Je suis d'ailleurs surprise qu'il ait osé faire une apparition public sous ce jour, prenant le risque de se faire surprendre par l'un des invités ou les hôtes de la maison. Il lui allait pourtant pas si mal, mais je lui préférais la dégaine de pingouin tout de même... Je relève le regard de mon saladier, constatant l'attention qu'il voue à ce que j'ai sous les yeux et lui propose de se joindre à moi. "- Tu aimes prendre des risques." Je souris à cette remarque, ne pouvant le contredire sur ce point, fallait t-il rappeler que je m'étais retrouvée à une distance plutôt limitée de lui sans pouvoir le toucher quelques minutes plus tôt? Je rajoute les derniers ingrédients, tentant de me souvenir de cette recette que perpétue ma famille depuis plusieurs années. Cade en profite pour s'amuser avec le premier ustensile qu'il trouve. "- Tu peux aussi me dire ce qui te tracasse au point de squatter la cuisine de ton amie à 4 heures du mat'... " Je relève le regard vers lui, laissant échapper un faux soupire, comme si c'était drôle qu'il puisse penser que je sois tourmentée au point de vouloir me mettre derrière les fourneaux. "Absolument rien." lâchais-je avec une assurance plutôt maitrisée "- Ne m'dis pas que c'est une habitude, je serai tenté de te fuir jusqu'à la fin de ma vie. " Je plisse les yeux, croisant son regard alors que je tente en vain de mélanger la pâtre à l'aide d'une cuillère en bois. Il fût un temps où je me retrouvais pourtant régulièrement debout au beau milieu de la nuit, seulement à l'époque, ces moments étaient plus obscures et terrifiants, ils étaient aussi rythmé par une bonne dose d'antidépresseur. "Je n'sais pas trop, c'est cette soirée sûrement..." avouais-je haussant les épaules avant de remarquer la main de Cade se rapprocher dangereusement du plat. "Hmm, hmm...si tu veux y participer va falloir relever les manches." annonçais-je en me tournant vers lui. Il mourrait d'envie de goûter la pâte? Il allait devoir se salir les mains avant ça. Je l'observe en souriant, le lançant presque au défi, j'attends probablement vainement le moment où il décidera d'abandonner la partie. Mais il ne le fait pas, ne voulant pas me donner raison. Je souris, observant ses gestes un peu maladroit pour tenter de malaxer la pâte qui est toujours indomptable dans un premier temps. "Allez plus d’énergie Grimes! C'est un peu comme les femmes, faut les travailler au corps" Un sujet qu'il maitrisait probablement d'avantage alors que je lui offre un regard de coin bien malicieux. Je l'observe travailler, lui livrant finalement cette confession qu'il attendait précédemment. "C'est comme ça qu'aurait du être ma vie. Je veux dire, la maison, les enfants qui chahutent à travers le salon, les portraits de famille dans tous les coins..." Ca ne devait pas réellement lui parler, lui ne cherchait probablement pas cette stabilité, c'était la voie qui m'avait été destinée, et je constatais avec une certaine amertume que je ne la retrouverais jamais. Je hoche doucement de la tête pour me chasser ces idées de la tête. Je ne pouvais clairement pas me plaindre, ce que je vivais, je l'avais provoqué. C'est moi qui avait tout foutu en l'air, j'étais la seule coupable dans l'histoire, je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même, et Cade ne devait pas éprouver une seule once de pitié pour moi. J'étais celle qui avait blessé les autres, je méritais de subir les conséquences de mes actes, même si ces derniers pouvaient être excusés d'une certaine façon, par les raisons de mon départ... Mon dos vient s'appuyer contre le rebord de la table, mes bras se croisant contre ma poitrine alors que je l'observe à la tâche. "Et toi?" demandais-je avec un fin sourire sur les lèvres. Est-ce l'espace vide que j'avais laissé dans notre lit qui l'avait finalement amené jusqu'à moi. Je profite de l'aboutissement de son travail pour venir déposer les morceaux de beurre préalablement coupé dans le plat, laissant naître une certaine proximité forcée. C'était le moment le moins agréable, sentir cette matière grasse difficilement malléable sous les doigts, et ça parvient à me soutirer un rire face à la réaction de Cade. "T'imagines que t'es entrain de faire des sablés de Noël à 3h30 du mat"fis-je remarquer. "C'est que tu vas finir par apprécier Noël..."m'amusais-je en levant mon regard pétillant dans le sien.



★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
Christmas Time - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyLun 15 Avr - 14:25


CHRISTMAS TIME

"Je voulais que tu saches ce que ça fait" Aïe, ça c'était bien lancé et bien mérité ! Cette habitude n'avait décidément pas trouvé grâce aux yeux de la jolie blonde qui ne tardait jamais à tenter de lui donner des remords. Il n'en aurait pas, car à l'époque, Cade s'efforçait de ne profiter que de la partie physique de ses rencontres. Il ne s'attardait pas, ne s'attachait pas ou que rarement et, à moins de recroiser l'une de ces demoiselles des années après, il ne voyait pas trop où se situait le problème. Après tout, tout avait semblé si clair dés la première minute non ? Savannah lui avait montré qu'elle était intéressée par la même chose que lui et il n'était pas question qu'ils se fasse un petit dej' au lit en amoureux au petit matin. Okay, cela ne l'empêchait pas de rester poli et d'attendre le réveil de la Belle au bois dormant plutôt que de prendre la poudre d'escampette comme un voleur récidiviste... Il l'admettait désormais avec un petit pincement de lèvres et un haussement de sourcils. La jeune femme en rajouta même une petite couche en lui rappelant qu'il portait un costume de papi mougeot qui n'allait pas du tout avec celui du Prince charmant. "Eh non....Pas plus qu'il ne porte ce pyjama" Oui, il ne se sentait définitivement pas à son avantage. Les rayures ont toujours tendance à grossir ! Il resta silencieux fasse à cette pique et se contenta de sourire malicieusement. Il adorait vraiment son sens de la répartie !...

.. Et ses idées un peu farfelues ! Parce que mettre Cade derrière les fourneaux en était vraiment une ! Lui, le spécialiste de la malbouffe, des sandwichs à plusieurs étages et des plats de nouilles préparés à la va vite pour se remplir rapidement, ne se sentait pas du tout capable de passer des heures à faire de bons petits plats. Néanmoins, et sans doute dans l'euphorie douce et calme de cette nuit là, il s'approcha et mit la main à la pâte tout en essayant de savoir pourquoi Savannah se retrouvait dans une cuisine qui n'était pas la sienne, à faire des petits gâteaux, et surtout en plein milieu de la nuit. Ce n'était pas là le comportement dit "normal" d'une jeune trentenaire qui ne rencontrait aucun soucis dans sa vie personnelle... "Je n'sais pas trop, c'est cette soirée sûrement..." Voilà qui amorçait la discussion. Après une petite réprimande, il se vit obligé de malaxer la pâte entre ses mains et contre le plan de travail. Il ignorait totalement ce qu'ils allaient faire de cette boule sans forme pour l'instant, mais il joua l'élève modèle. C'était une première.  "Allez plus d’énergie Grimes! C'est un peu comme les femmes, faut les travailler au corps" Les yeux sur ce qu'il était en train de faire, il se mit à retenir un grand sourire qui s'imisca tout de même un peu sur ses lèvres. - J'admire ton côté pédagogue. Tu sais trouver les bons mots ! Il mettait du coeur à l'ouvrage malgré quelques gestes un peu maladroit. La pâte devenait de plus en plus malléable au fur et à mesure. "C'est comme ça qu'aurait du être ma vie. Je veux dire, la maison, les enfants qui chahutent à travers le salon, les portraits de famille dans tous les coins..." Cade aurait pu se douter que cette image de vie idyllique travaillait l'esprit quelque peu torturé de Savannah. Il se souvenait de tout ce qu'elle avait bien voulu lui raconter; Son ex, son fils, la vie qu'elle avait abandonné volontairement. Visiblement, elle s'en mordait les doigts en étant témoin du parfait tableau familial que ses anciennes camarades plantaient devant ses yeux. Et puis, ce n'était pas pour rien qu'elle lui avait demandé de jouer au petit ami parfait ce soir là. Si elle ne regrettait pas, elle n'aurait pas eu à inventer tout ça et aurait assumé sa situation face à ce joli gratin. Grimes la regarda, compatissant et reposa les yeux sur la pâtes qu'il continuait de faire rouler. - C'est pas forcément le meilleur schéma de vie pour tout le monde... Il parlait en connaissance de cause. Depuis longtemps, il s'était fait à l'idée qu'il n'était pas fait pour une vie familiale et professionnelle bien rangée. De force, ce panorama s'était éloigné de lui. Ses choix aussi l'en avait éloigné. Et il s'imaginait que c'était pareil pour Savannah. - Et ça vaut pas trop le coup de se demander pourquoi d'après moi. Ressasser n'était jamais bon, bien que Cade s'y adonnait très souvent dans son coin. Il leva un regard apaisant sur elle et s'attelait désormais à appuyer la paume de sa main sur la pâte, contre le plan de travail.

"Et toi? T'imagines que t'es entrain de faire des sablés de Noël à 3h30 du mat" Un sourire s'empara de lui. Il était probablement devenu fou. Ou bien il appréciait bien trop la compagnie de Savannah pour retourner se coucher seul dans cette chambre à l'atmosphère un peu glacial. "C'est que tu vas finir par apprécier Noël..." Ce serait là une belle performance mais il ne doutait absolument plus de ce pouvoir. - Pour l'instant j'apprécie juste le temps que je passe avec toi. Ca, c'était dit et c'était pensé. Dans cette cuisine avec elle et dans ce pyjama, il était loin de l'agent du FBI déchu, aux problèmes de famille récurrents et à la vie sentimentale déplorable. Grimes lâcha sa pâte, attrapa un torchon pour s'essuyer un peu les mains et se tourna vers elle. - C'est pas toujours facile de te suivre et ça m'oblige à finir en vieux pyjama rayé mais... ça me fait un peu oublier que moi aussi je suis loin de la vie que je m'étais imaginé étant gosse... Il s'arrêta là, laissa planer une sorte de silence en ne la quittant pas des yeux. Cet instant lui confirma que non, il ne regrettait pas d'être dans cet accoutrement, dans la cuisine d'une baraque dont il ne connaissait pas le propriétaire. Et cette fille lui plaisait beaucoup. Il se racla finalement la gorge et se tourna vers son oeuvre. - C'est quoi l'étape d'après ? J'imagine que je vais devoir me servir de ça.. Fit-il en saisissant le rouleau à pâtisserie. Dans sa logique, et avec le peu de connaissance qu'il avait, il se voyait bien aplatir la pâte pour encastrer les moules le plus de fois possible. Y'avait-il une certaine épaisseur à respecter ? Il n'en savait fichtrement rien et s'attendait à recevoir quelques instructions auxquelles il répondrait peut être par un "Oui Chef !".






Christmas Time - Page 2 763986grimes
Christmas Time - Page 2 OrLErGE
Christmas Time - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
Christmas Time - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Christmas Time - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyLun 15 Avr - 23:40


CHRISTMAS TIME

"Je voulais que tu saches ce que ça fait" Cette remarque concernant ce réveil difficile à l'époque de LA n'avait plus du tout le même sens que lorsque nous nous étions retrouvés. Certes, j'avais eu la rancune tenace, et je n'avais pas manqué de lui faire savoir au travers de pique bien présente dès lorsque nous nous étions retrouvé dans cette charmante demeure qui célébrait ce gala de charité. Mais les choses avaient changé depuis. Nous avions passé assez de temps ensemble pour savoir que notre relation ne se limitait plus à une simple partie de jambe en l'air, les confessions avaient été bien trop nombreuses pour découvrir qu'il ne s'agissait pas d'une rencontre furtive, et qu'il n'était pas le profiteur égoïste que je pensais à l'époque . Au contraire, plus le temps passait et plus je découvrais un homme bienveillant, qui parvenait à  s'ouvrir malgré les efforts que ça pouvait lui demander. C'était cependant assez drôle de constater que cette réplique parvenait à faire son petit effet sur sa personne. Il était en quelque sorte l’arroseur arrosé, sauf qu'il n'y avait pas laissé sa petite fleur lui, uniquement l'image d'un tombeur maintenant qu'il se balade avec ce pyjama pour le plus grand bonheur de mes yeux.

Je vais pouvoir profiter de deux mains supplémentaires pour venir à bout de ces gâteaux de noël. Pour dire vrai, j'en viens même à lui laisser les rennes, apportant quelques indications pour l'aiguiller, jetant un coup d'oeil sur sa façon d'opérer. Et il se débrouille bien. Bon, ca ne fera pas de lui le futur Cédric Grolet , mais il est assez assidu pour que le résultat soit appréciable....ou comestible. Il profite du moment pour tenter de me soutirer la raison de ma présence ici. Je me montre évasive sur le sujet, avec cette envie pourtant présente de lâcher le morceau, comme si je ressentais le besoin de me libérer de cette pensée, comme si c'était...normal. Il a donc ce pouvoir, celui de me faire avouer mes échecs à 4h du mat' dans une cuisine alors qu'il a encore beaucoup à apprendre de moi? C'est troublant. Je tente de me recentrer sur notre tâche commune, espérant que je parviendrais à en oublier ce qui m'a poussé à rejoindre la cuisine. Ca manque cruellement d'énergie, je m'efforce donc de trouver les mots qui parviendront à être assimilés mais qui parviendront probablement à attirer son attention. "- J'admire ton côté pédagogue. Tu sais trouver les bons mots !" Je ne peux retenir un large sourire, empêchant un rictus de se faire entendre. "Je m'adapte à toute situation...ou plutôt à chaque motivation d'élève" avouais-je sur un ton ironique. C'était pourtant bel et bien la première fois que je donnais un cours de cuisine à un homme. Le silence reprend un instant sa place alors que mon regard se perd sur le sol, luttant contre ce besoin d'exprimer une certaine frustration, mais j'y parviens pas. J'ai besoin de le dire, si réaliste et douloureux que ca puisse être, j'ai envie de lui parler. Je ne m'attends pas à ce qu'il me rassure ou qu'il comprenne, j'ai juste besoin de savoir que ces mots que je laisse échapper et qui rythment une vie parfois misérable soient entendus. C'est pas vraiment ce que j'avais imaginé pour moi il y a dix ans. Je n'exprimais pas des remords, cette vie, j'aurais pu l'avoir avec James, réellement. Mais après tout ce qui s'était passé, et malgré tout l'attachement que j'avais pour lui, j'avais fini par comprendre pourquoi cette relation n'avait pas fonctionné, malgré tout les aspects idéalistes qu'elle présentait. J'aurais aimé pouvoir m'épanouir dans un foyer, au lieu de ça, je me battais tous les jours pour rattraper le temps perdu avec Mathis. Était-ce liée à une certaine malchance ou mon insatisfaction perpétuelle? " - C'est pas forcément le meilleur schéma de vie pour tout le monde..." Mon regard vient se poser sur le jeune homme, sachant pertinemment que sa vie était loin d'être idyllique à lui aussi. Mais contrairement à lui, je rêvais pouvoir un jour y parvenir, comme mes parents l'avaient fait. "- Et ça vaut pas trop le coup de se demander pourquoi d'après moi." Mon regard se perd sur lui, réalisant qu'il avait raison pour le coup. Ca ne servait à rien de se lamenter sur ce que j'aurais pu être, mais me concentrer sur l'instant présent. Je hoche doucement de la tête, croisant son regard apaisant. "Ouais, t'as raison." soufflais-je en tâchant de me montrer plus optimiste et moins dur avec moi-même.

Je délaisse cette conversation pour une bien plus légère. Il faut dire que l'image était assez drôle. Nous deux, dans une cuisine, au beau milieu de la nuit, vêtus de notre plus belle tenue, moi racontant les problèmes fondamentaux de ma vie alors que Cade se la joue oreille attentive en nous préparant des petits gâteaux....Et ca paraissait diantrement naturel! Je ne peux m'empêcher de lui faire remarquer l'énergie qu'il met en oeuvre, pour une tradition associée à une fête qu'il est loin de porter dans son coeur. " - Pour l'instant j'apprécie juste le temps que je passe avec toi." Mon visage se penche légèrement vers l'une de mes épaules alors que je ne peux empêcher ce sourire satisfait et attendrissant venir se glisser sur mes lèvres. J'apprécie ses mots, certainement beaucoup plus que de raison, et je m’efforce de garder les lèvres scellées. Il se tourne vers moi, m'accordant son attention au détriment de la boule qu'il vient de former."- C'est pas toujours facile de te suivre et ça m'oblige à finir en vieux pyjama rayé mais... ça me fait un peu oublier que moi aussi je suis loin de la vie que je m'étais imaginé étant gosse..." Quelle surprise. Si je ne parviens pas à me défaire de ce doux sourire, je tente surtout de ne pas me laisser affaiblir par ce regard qu'il m'adresse, et qui parvient à me faire oublier l'ombre d'un instant le contexte dans lequel nous nous trouvons. Le charme à la Grimes...Il n'avait pas besoin de se la jouer éternel séducteur pour parvenir à mettre à mal les barrières que je tente de dresser entre nous. Il se remet au travail, me poussant à reprendre un grand souffle et à en faire de même. "C'est quoi l'étape d'après ? J'imagine que je vais devoir me servir de ça.." Je laisse échapper un léger rire, ayant l'impression de faire face à un enfant de dix ans qui ne parvient pas à en oublier ce nouveau jouet qu'on lui balance sous les yeux, soit...le rouleau à pâtisserie. "Oui m'sieur" annonçais-je en prenant une poignée de farine pour recouvrir le plan de travail , qui permettra d'éviter que la pâte ne colle sur ce dernier. "Vas-y, c'est à toi de jouer". Je me frotte les mains doucement en l'observant. "Faut que ca fasse à peu près 3 à 4mm d'épaisseur" précisais-je ,penchant mon corps sur le côté afin de m'assurer qu'il s'y tiendra. Je le laisse finir, tentant de retrouver les différents emportes pièces que j'avais précédemment découvert dans un tiroir et qui m'avaient poussé à me lancer dans cette recette. En revenant auprès de Cade, je constate que nous sommes prêt pour la prochaine étape. Je lui tends l'un des accessoires en aluminium. "Sapin" annonçais-je comme si nous nous trouvions en pleine opération dans un bloc médical.  Je souris en croisant son regard, lui donnant un léger coup de bassin pour m'accorder un peu de place. Je dois me résoudre une fois de plus à certaine proximité, mais c'est loin de me poser problème.

J'ai l'attitude d'une gamine de 6ans en enfonçant l'emporte pièce dans la pâte, fière d'y voir apparaître le premier dessin alors que je pince ma langue entre mes dents, signe d'une attention toute particulière. "Et dire qu'on leur prépare le petit dej'". Je m'accorde un instant avant de reprendre "Après, rien ne nous empêche de tous les embarquer dans la chambre ni vu ni connu" proposais-je, un peu honteuse. Je lâche un rictus, sachant pertinemment que je serais capable de me la jouer égoïste s'il le fallait. Après tout... les chants de noël à supporter, ce pyjama qu'on nous impose, la tentation qu'ils ont voulu faire naître en réunissant nos deux corps dans un même lit,... c'était de bonne guerre non? "Bien! Il nous reste plus qu'à mettre tout ça au four" Je viens déposer les différentes formes rappelant l'esprit de noël sur la plaque du four que j'ai auparavant recouverte de papier sulfurisé. Le tout se retrouve au four pour une durée de quelques minutes. Je tape du poing doucement sur le plan de travail en me retrouvant à sa hauteur, comme si je cherchais à tuer le temps...."Alors... c'est quoi l'image de la vie que tu avais en étant plus jeune?" Après tout, nous avions du temps à perdre. Bien que nous allions probablement devoir le passer à débarrasser le bazar que nous créé avec cette recette.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
Christmas Time - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyMar 16 Avr - 15:14


CHRISTMAS TIME

"Je m'adapte à toute situation...ou plutôt à chaque motivation d'élève" Ca, il avait bien remarqué. Elle aussi avait un petit don pour porter différentes casquettes. Elle était même plutôt bonne comme actrice. Tantôt mère célibataire qui n'a peur de rien et qui ose affronter des types louches lors d'une partie de Poker, plus tard, une femme épanouie au bras de l'homme parfait, ou excellente joueuse de billard. Et maintenant, elle lui montrait son talent de chef pâtissière. Pour s'être levé à une heure si tardive et squatter la cuisine d'une de ses amie de fac, cela devait forcément être un rôle qu'elle maitrisait parfaitement. D'ailleurs, la jolie blonde ne tarda pas à prendre Cade sous son aile et le motiver pour qu'il y mette du sien et travaille cette pâte convenablement. Il fallait qu'il évite d'y penser... à cette image de lui en train de cuisiner, en pyjama à 4h du matin. Il devait paraitre bien ridicule et se fouterait bien de lui même et pourtant, peu lui importait sa dégaine et l'heure qu'il était. Comme il venait de l'avouer admirablement et de façon plutôt surprenante à Savannah, il se contentait d'apprécier ce moment en sa compagnie. Encore un qui l'emmenait au delà de tous les soucis qu'il rencontrait depuis quelques temps et dont elle n'avait probablement aucune idée. Imaginait-elle seulement qu'il luttait avec sa hiérarchie pour garder son poste après avoir abattu un homme presque de sang froid ? Voudrait-elle juste se tenir si près de lui si elle le savait ? Mesurait-elle l'angoisse qu'il portait en lui de retrouver ses frères et sa soeur après des années sans leur donner de nouvelles ? Cade ne le montrait pas. Sa carapace était encore bien épaisse malgré les quelques aveux  qu'il voulait bien lui révéler à propos de leur rapprochement.

"Oui m'sieur. Vas-y, c'est à toi de jouer" Cool ! C'était enfin le moment de se servir du rouleau à pâtisserie. Certainement la chose la plus drôle dans le fait de cuisiner des sablés de noël. Car oui, il avait finalement comprit ce qui se tramait en voyant les petits moules de sortie. "Faut que ça fasse à peu près 3 à 4mm d'épaisseur" Tel un élève attentif, Cade s’exécutait. La pâte restait un peu collée sur le rouleau, mais il faisait son possible pour arriver au but. - Bien chef ! lança t-il alors que la farine s'étalait peu à peu sur le plan de travail et que la pâte s'étirait encore plus à chaque passage. - Ça te va ? Demanda t-il à Savannah une fois qu'il pensait avoir trouvé la bonne épaisseur. Apparemment, il ne s'était pas mal débrouillé et le sourire de la joli blonde était une bien belle récompense qui lui suffisait pour continuer. Si sa soeur le voyait, elle n'hésiterait pas à prendre quelques clichés de ce moment inédit...! "Sapin" Comme deux amis qui se connaissaient depuis des lustres, ils façonnèrent les sablés. Sapins, bonhomme de neige, étoiles, rien ne manquait à l'appel. Cade  s'appliquait tout en s'arrêtant un instant pour regarder Savannah faire. C'était incroyable comme il se laissait embarquer dans ces trucs bourrés de niaiseries lorsque c'était elle qui en avait l'idée. "Et dire qu'on leur prépare le petit dej'" Il haussa les sourcils. Il préparait des gâteaux à de parfait inconnus, dans une maison qui n'était même pas la sienne. Il ne fallait définitivement pas qu'il se pose de questions.  "Après, rien ne nous empêche de tous les embarquer dans la chambre ni vu ni connu". Pour les manger, il répondrait présent avec un entrain tout particulier ! - J'opte pour cette idée ! répondit-il en la pointant avec son index. - Je me suis pas donné à ce point pour nourrir toute la galerie ! Et il omettait de lui dire que l'homme parfait était aussi très égoïste, surtout en ce qui concernait la nourriture. Cade détestait cuisiner mais par contre, il adorait manger et ne sautait jamais un repas même si celui-ci devait être très très tardif.

"Bien! Il nous reste plus qu'à mettre tout ça au four" Là encore, il laisserait Savannah gérer. Il n'avait aucune idée du temps qu'il faudrait aux sablés pour cuir au four, ni même de la consistance que ça devait avoir une fois en dehors. Tout ça, il n'avait pas eu la chance de l'apprendre étant môme. Leur mère était plus occupée à courir les gala de charité Londoniens qu'à monter un atelier cuisine pour ses enfants. Quant à leur père, c'était à peine s'il se préoccupait de ce qu'ils voulaient recevoir sous le sapin... Grimes se lava rapidement les mains et, attrapant un torchon pour se les essuyer, il fut soumis à une question plus qu'évidente au regard de ce qu'il avait affirmé un peu plus tôt. "Alors... c'est quoi l'image de la vie que tu avais en étant plus jeune?" Il remonta ses yeux sur elle et esquissa un faible sourire qui annonçait le retour d'une certaine mélancolie. - Comme tout le monde je suppose. Il lança le torchon sur le plan de travail et appuya son dos contre en croisant les bras. - Je me suis imaginé joueur de baseball professionnel, passant de belles journées dans un super appart' bien meublé, avec peut être quelques potes autour d'une table et... mes frères et soeur pas très loin. Un sourire avait tenté, encore une fois de s'imiscer sur son visage pendant cette confession. Mais à la place il baissa la tête. - Je pensais que j'aurais une bonne situation et... une vie sentimentale différente. Il avait redressé la tête, faisant face aussi à cette dure réalité qu'il s'était aussi imposé à lui même. Cade s'était trop vite rendu compte que cette vie là ne lui était pas destinée. Son père ne lui avait pas laissé d'autre choix que de se rebeller et de fuir toute tentative de la vivre. - Autant dire que la réalité m'a vite rattrapé. Certes, Grimes ne faisait rien pour améliorer les choses, hormis le fait qu'il veuille renouer avec une partie de sa famille. Il était trop tard et bien trop de choses étaient arrivées pour qu'il puisse encore y croire. Alors il passait une journée comme la précédente sans se poser trop de questions... - Toi et moi on se ressemble pas mal. Une fois encore, son regard se perdit sur elle... - On a des choses à se faire pardonner, et d'autres qui nous sont encore inconnues... Des sous-entendus ?



Christmas Time - Page 2 763986grimes
Christmas Time - Page 2 OrLErGE
Christmas Time - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
Christmas Time - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Christmas Time - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyMar 23 Avr - 22:53



CHRISTMAS TIME

L'ambiance est bon enfant dans cette cuisine. Il faut dire que l'atelier pâtisserie mis en place y est pour beaucoup, surtout maintenant que Cade a pris le relais sur la préparation. Nous parvenons cependant à avoir une discussion plutôt sérieuse en évoquant cette insomnie qui m'a emmené jusqu'ici. Je ne sais pas pourquoi je lui raconte tout ça,il s'en moque probablement, mais, je me sens particulièrement à l'aise pour le faire. Je ressens le besoin de le faire. Je sais qu'il ne cherchera pas à inventer des répliques toutes faites pour me rassurer, et je sais aussi qu'il ne m'en tiendra pas rigueur. La confiance s'est installée dès lorsque nous nous sommes retrouvés dans cette chambre, à tenter de nous épargner des problèmes à l'arrivée soudaine des agents de sécurité, et depuis ce temps, elle ne fait que se confirmer. Je n'aurais pourtant pas imaginé qu'il en soit ainsi, mais Cade sait se montrer particulièrement surprenant, la preuve en est alors qu'il se trouve à mes côtés à 4h du mat', vêtu de sa plus belle tenue, à préparer des sablés de noël. Le ridicule est a son maximum, et pourtant, je me sens particulièrement bien, parvenant à en oublier ce qui m'a poussé à quitter le lit subitement. C'est d'autant plus plaisant que d'entendre qu'il en est de même pour lui, et cette sincérité parvient à faire flotter un moment d'égarement chez moi, révélateur du trouble qu'il fait naître en moi doucement, mais sûrement. Nous reprenons rapidement la suite de la recette, lui laissant le loisir de s'amuser avec ce rouleau qu'il a cherché à manipuler depuis son arrivée à mes côtés, et je m'assure qu'il fasse les choses comme elles doivent être, constatant qu'il sait se montrer conciliant quand il le veut. "- Bien chef !" Quel bonheur que d'entendre ses mots au travers sa bouche, je regrette presque de ne pas avoir pu immortaliser le moment. En l'observant un instant, je pourrais presque penser qu'il prend du plaisir lui aussi."- Ça te va ? " Je hoche d'une seule fois la tête, témoignant d'une réponse qui est loin d'être hésitante. "Parfait". Nous pouvons donc entamer la suite, qui est pour moi le meilleur moment de la recette. Il faut dire que j'ai toujours cet esprit créatif pas loin, et que même si ca n'a rien d'innovant que d'enfoncer des morceaux d'inox dans une pâte, j'apprécie le résultat. Je suis peut être même un peu trop impliqué dans la chose, donnant à mon tour l'impression d'avoir vingt cinq ans de moins... La bonne entente et le travail parfaitement réussi me confortent dans cette idée que nous formons une bonne équipe lui et moi. Nous avions quelques peu enchaîné les jeux de rôle dernièrement, tantôt amants incapable de se résister, ennemi pour la gagne autour d'une table de poker, amoureux niais...Et là nous étions simplement nous. Pas d'artifice, pas de faux semblants, hormis ce pyjama qui nous met finalement sur un pied d'égalité. Une pensée vient à perturber mon travail, l'obligation que de devoir finalement les partager. J'émets une hypothèse qui traduit clairement mon égoïsme naturel mais qui ne semble pas choquer mon fidèle acolyte. " J'opte pour cette idée !" Je relève un instant le regard avec un air amusé et quelque peu espiègle." - Je me suis pas donné à ce point pour nourrir toute la galerie !" Je laisse échapper un rire en haussant les épaules, comme si je devais me résoudre à sa demande. "Bien, si on se fait prendre je dirais que c'était ton idée." répliquais-je avec un sourire en coin.

Il est temps de mettre le tout au four, et cette attente me permettra de faire place neuve. Je profite cependant de la tâche qui m'est imposée pour combler le silence par une autre question destinée à ce cher Grimes. J'étais plutôt curieuse de savoir quelle vision de la vie il avait plus jeune, sachant probablement que les similitudes avec les miennes seraient plutôt à exclure. Je m'éloigne un instant vers l'évier, lavant le plat et les différents ustensiles que nous avions utilisé quelques minutes plus tôt , ne voulant pas lui donner toute mon attention au risque d'être un peu intrusive dans ses souvenirs, et pourtant, je n'en perds pas une miette. "- Je me suis imaginé joueur de baseball professionnel, passant de belles journées dans un super appart' bien meublé, avec peut être quelques potes autour d'une table et... mes frères et soeur pas très loin." Je hoche doucement de la tête, remarquant l'importance qu'il accorde à sa famille, enfin, surtout à ses frères et sœurs. Je trouve ça assez mignon. Si j'ai une relation particulièrement intense avec mes parents, les liens que j'entretiens avec mes frères et soeurs sont loin d'être aussi simple malheureusement. Chacun vit sa vie, les kilomètres nous séparent, et chaque fois qu'il est question de se retrouver en famille, les chamailleries ne sont jamais bien loin...Il n'empêche que je ferais n'importe quoi pour eux, et que je suis persuadée que cela fonctionne dans l'autre sens également." - Je pensais que j'aurais une bonne situation et... une vie sentimentale différente." Je reviens à sa hauteur, passant un coup d'éponge sur le plan de travail que nous avions  saccagé par la fine poudre blanche. Une sorte de rictus sort de ma bouche. "Différente....Du genre deux femmes en même temps?" Demandais-je sur un ton plus léger afin de sortir du contexte un peu dur dans lequel je le plonge à son tour. N'était-ce pas là le rêve de tous les garçons? Cette idée s'épanouissant probablement avec les années en découvrant les problèmes qu'une seule femme pouvait apporter à elle seule. "Et puis j'en connais beaucoup qui aimerait avoir ta situation" rebondis-je rapidement alors que je viens passer mes mains sous l'eau avant de revenir vers lui. "Tu sers ton pays en protégeant des innocents, tout le monde doit t'être reconnaissant, et j'ai eu en plus de ça l'occasion de constater que tu faisais ça avec une implication certaine" dis-je alors que je me retrouve à sa hauteur, un sourire angélique sur le visage. Je le pensais pourtant, de ce que j'avais vu, Cade n'était pas du genre à faire les choses à moitié, il était bienveillant à souhait, et avait d'ailleurs privilégié sa carrière au détriment de sa vie sentimentale par le passé, ce n'était pas rien. Un semblant de silence s'installe entre nous, l'occasion pour Cade d'exprimer une pensée qui ne fait que se confirmer. "- Toi et moi on se ressemble pas mal. " Je hoche doucement la tête en plongeant mon regard dans le sien "Ouais.."soufflais-je finalement sans m'en défaire. Cette vérité semblait s'imposer à nous, bien que certains points nous opposaient malgré tout. "- On a des choses à se faire pardonner, et d'autres qui nous sont encore inconnues..." Mon visage se fige un instant, comme s'il était parvenu à déceler ce secret que je parviens si souvent à cacher. Mon côté névrosé me pousse même pas à penser qu'il s'est peut être renseigné, qu'il connait désormais la raison de cette vie chaotique que j'ai pu mener. Ca m'effraie, et je tente de déceler au travers de son regard un quelconque signe, un battement de cils qui confirmerait ou non cette hypothèse, mais je n'y parviens pas, et ça ne suffira pas à me rassurer malgré tout.  "Probablement", dis-je en baissant un instant le regard, me mordillant discrètement l'intérieur de la bouche. C'était sûrement un aveu en soi, c'est pour cette raison que je relève le visage, désireuse de ne pas laisser entrevoir l'ombre d'une faiblesse. Sauvée par le four! Son bip soudain annonce la fin de la cuisson et me pousse à tourner les talons. J'attrape le torchon pour en ressortir la plaque brulante que je viens presque jeter sur la table, évitant de peu une catastrophe. "Aoutch" grimaçais-je, réalisant que niveau discrétion on pouvait faire mieux.

L'odeur qui inonde la cuisine est un délice. On ne peut pas dire que la patience fasse parti de mes qualités malheureusement. Je me dirige vers le frigo avec un naturel déconcertant, comme si cet endroit était le mien. Un coup d'oeil pour finalement venir en sortir une bouteille de lait. "Bon, ça ne sera pas du lait de poule, mais ça fera l'affaire." dis-je, alors que je nous prends deux verres, dans lesquels je viens desservir le liquide. "Tiens il y a des choses que tu n'aimes pas?" demandais-je en relevant le regard vers lui quelques secondes. "Hormis les chats je veux dire" repris-je avec un sourire mesquin sur les lèvres. Il est finalement temps de pouvoir déguster notre chef d’œuvre. J'attrape l'un des biscuits encore chaud pour venir en croquer un morceau. "Hmm...c'est un délice. Bon boulot!" dis-je en savourant le goût de ce dernier. J'attrape mon verre, m'éloignant doucement de la cuisine pour rejoindre le salon, fredonnant cet air qui me revient si souvent en période de fête. Mon corps s'arrête entre les deux pièces, me laissant le loisir de profiter de la présence de Cade tout en observant le sapin s'illuminer de façon régulière. Je profite de la venue de l'agent à mes côtés pour lui livrer une petite anecdote me concernant, après avoir englouti le sablé. "Quand j'étais plus jeune, j'étais parvenue à convaincre mon père de nous acheter le plus grand sapin qu'on puisse avoir dans notre maison. On s'est rendu sur l'un de ces marchés, je ne savais plus où donner de la tête, vraiment...et j'en ai vu un, magnifique. A l'époque, j'avais déjà la faculté de savoir ce que je voulais ou non" avouais-je non sans une certaine grimaçe. "...et j'ai réussi à le convaincre. Il était bien trop grand, mais j'imagine qu'il voulait me faire plaisir. On est rentré, on s'est tous lancé dans les décorations. Je me souviens, il y en avait partout...,Mon père se chargeait de placer les guirlandes au sommet du sapin depuis une échelle. Et à un moment, il a perdu l'équilibre. C'était pas la chute du siècle, mais ça lui a valu quand même deux semaine dans le plâtre" avouais-je en souriant. "Je m'en suis tellement voulu que j'ai passé ces deux semaines à m'occuper de lui, à lui confectionner des gâteaux, à lui apporter le journal..." Ces souvenirs me semblent si récents. "Bon t'imagines bien que l'année d'après je n'ai plus eu mon mot à dire sur la question" repris-je au travers d'un doux rictus avant de venir tremper mes lèvres dans le verre pour boire une gorgée, guettant des yeux le jeune homme à mes côtés.

Mon visage se relève un instant sur l'arcade qui sépare les deux pièces. Je dépose mon verre sur le meuble juste derrière moi tout en prenant la parole. " Il y a parfois du bon dans les traditions tu sais!" Mon sourire s'élargit, témoignant d'un amusement certain alors que je lève le regard vers le gui qui se trouve accroché au dessus de nous. Mon corps se rapproche du sien, n'osant pas croiser son regard. Je me glisse sur la pointe des pieds, trouvant l'équilibre en déposant une main sur son torse, mes lèvres venant finalement se presser contre les siennes. Peut être suis-je un peu trop ancrée dans toutes ces traditions, ou peut être s'agit t-il simplement d'une excuse pour mettre à exécution cette envie qui me traverse l'esprit lorsque nous sommes ensemble. Je m'efforce a rester raisonnable, mais ce baiser est sûrement trop long pour être jugé furtif, mais bien trop court pour en apprécier les bienfaits, son odeur, sa douceur... Il suffit cependant à faire naître une sensation de bien être inexplicable et une frustration de devoir y mettre un terme, bien trop grande pour sa signification. Je me détache légèrement, mais pas assez pour briser le contact et c'est un véritable chaos dans mon esprit. Mes paupières se relèvent pour trouver son regard après un court instant d'hésitation,ayant besoin de trouver au travers de ce dernier des réponses ou une réciprocité face à cette attraction qui m'anime et qui m'empêche à reprendre mes distances, de me montrer réaliste et juste. Je lutte, me pinçant les lèvres pour tenter de me raisonner, mais ça ne suffit plus, clairement, et la seule chose qui puisse m'empêcher de me lancer là dedans, c'est lui. Mon inspiration se fait lourde, incertaine, alors que les centimètres qui séparent mon visage du sien ne sont plus, tout comme cette volonté de me tenir à distance de lui. Je déglutis, ayant le malheur de poser le regard sur sa bouche parfaitement dessinée. "Cade..." murmurais-je difficilement, le suppliant de m'arrêter dans mon élan, de trouver cette force que moi je n'ai plus. La tentation est bien trop forte, je marque un arrêt, guidée par les battements de mon coeur qui résonnent dans tout mon corps. Mais c'est trop tard...Ma bouche s’entrouvre légèrement, s'apprêtant à venir caresser ses lèvres... Une lumière soudaine va cependant me prendre au dépourvu, je me tourne subitement, découvrant Karen en jolie robe de chambre qui fait irruption dans le salon. Sauvés par Karen...?


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
Christmas Time - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyJeu 25 Avr - 12:34



CHRISTMAS TIME

Faire des petits sablés de Noël n'était pas une tradition habituelle pour Cade. Du moins, ça ne l'était plus depuis au moins trente ans. Il avait tout de même quelques souvenirs de sa mère préparant les paquets cadeaux, laissant à la toute jeune Milena, le soin de faire les jolis noeuds qui entouraient les boites. Il se rappelait aussi l'odeur de la dinde qui cuisait délicatement au four durant toute une après-midi, signe annonciateur du repas copieux et admiré de la famille Grimes. Mais à partir du moment où l'ainé avait atteint l'âge de la pré-adolescence, se rendant bien compte des volontés de son père et confirmant son caractère bien trempé, plus rien n'avait fonctionné. Cade refusait de s'adonner aux niaiseries familiales, tout comme au chantage de son paternel. Et puis, il avait quitté le foyer et les festivités étaient passés en arrière-plan. Oubliées. Comme si ça ne pouvait plus rien lui apporter puisque ses frères et soeurs étaient loin de lui et qu'il ne gardait pas de très bons souvenirs de cette période de l'année. Quoi qu'il en soit, il se surprenait lui même à passer du temps devant ce plan de travail et à mettre du coeur à l'ouvrage. D'après Savannah, il ne s'en sortait pas trop mal et elle le gratifia même d'un "Parfait" qu'il prit avec un immense sourire mais qui était sans doute un peu exagéré au vu de ses gestes peu confiants. La véritable question était; Si cela avait été quelqu'un d'autre que la jolie blonde qui s'était mit en tête de pâtisser au beau milieu de la nuit, l'aurait-il suivit ? Il lui avait avoué, il appréciait passer du temps avec elle même si cela lui coutait parfois sa crédibilité. Grimes avait presque oublié qu'il était en vieux pyjama rayé, nu pieds dans une cuisine bien trop ordonnée.  "Bien, si on se fait prendre je dirais que c'était ton idée." Haussement de sourcils, petit sourire. Cade se soumettait à cela, si ça lui promettait de récolter le fruit de son travail sans partager avec une dizaine d'adultes et le double d'enfants...

En attendant que les petits gâteaux cuisent, ils s'adonnèrent à d'autres confessions. Savannah devait avoir un certain don pour que Cade se livre avec autant de sincérité. Certes, il n'évoquait pas tout dans les détails. Cela prendrait bien plus de temps avant qu'il n'ose révéler certaines choses... Son choix de quitter les siens, sa sortie de chemin professionnelle et la mise à pieds qui le forçait aujourd'hui à se poser des questions sur son avenir... tout ça demanderait encore quelques nuits pour sortir. Néanmoins, Savannah parvenait doucement à fissurer cette carapace et, étrangement, il n'en voyait pas d'inconvénients. Elle se livrait à lui, il en faisait de même naturellement. Quand il évoqua l'image qu'il avait de sa vie sentimentale, étant plus jeune, il se retint de penser à toutes ces occasions qui s'étaient présentées à lui et qu'il avait repoussé comme si ça lui faisait peur. Et il se força également à chasser le visage de Joan de son esprit. La jeune femme avait été l'une des rares avec qui il avait peut être eut l'envie d'avancer. La vie en avait voulu autrement. Elle avait voulu que Cade commette l'irréparable en voulant faire le bien... "Différente....Du genre deux femmes en même temps?" Savannah avait aussi ce sens de l'humour qui rendait les conversations plus légères. Et ça, Grimes adorait ! Il en usait lui même très souvent pour éviter les sujets fâcheux ou les révélations trop dérangeantes. Il retint un rire, la regardant passer l'éponge sur un plan de travail qui reprenait sa couleur d'origine. - Non, a l'époque je n'étais pas si ambitieux ! Aujourd'hui non plus bien évidemment. Et même si c'était étonnant, il s’avérait que Cade n'avait jamais été avec deux femmes à la fois ! Séducteur, Dom Juan oui. Irrespectueux, non.  "Et puis j'en connais beaucoup qui aimerait avoir ta situation. Tu sers ton pays en protégeant des innocents, tout le monde doit t'être reconnaissant, et j'ai eu en plus de ça l'occasion de constater que tu faisais ça avec une implication certaine" Là, elle mettait le doigt sur un point noir. C'était une vérité en soi. Il avait toujours été très impliqué dans son boulot et ne se verrait pas faire autre chose. Cependant, les derniers évènements l'avaient amenés à se convaincre que sa personnalité n'allait pas de paire avec le métier d'agent fédéral. Il n'y avait qu'à compter le nombre de fois où il s'était mit son chef de service à dos et manquer une sanction pour un fait complètement ridicule. Grimes baissa les yeux au sol, un sourire figé sur ses lèvres, il en hochait doucement la tête pour éviter tout soupçons de la part de la jeune femme. Il espérait être convaincant. - A défaut de me lancer à corps perdu dans autre chose... j'essaie de faire mon boulot correctement. Le "J'essaie" voulait tout dire. Parfois, la réussite n'était pas avec lui, et pire, ça impactait sa vie personnelle...

Leurs regards se rencontrèrent une nouvelle fois alors que Cade tira une conclusion qui les rapprochait sans aucun doute. Ces quelques secondes lui confirmèrent une nouvelle fois qu'il aimait beaucoup cette fille, au delà de l'attirance physique qui n'avait jamais faiblit depuis leur toute première rencontre. Malgré le passé qui la tourmentait elle aussi, elle lui semblait pleine de vie, naturelle, spontanée et au fur et à mesure, il avait apprit à lui donner sa confiance. Ce qui n'était pas du tout négligeable. La sonnerie du four indiquant la fin de la cuisson les réveilla et Savannah sortit les sablés, manquant de se brûler au passage. L'agent fédéral se précipita un peu tard pour pouvoir éviter ça et se rattrapa en lançant, souriant:  - Évites nous une catastrophe tu veux...! J'ai pas tellement envie de finir la  nuit aux urgences dans cet accoutrement ! Cela aurait pourtant un avantage, celui de leur donner un bon alibi pour fuir cette maison ! La voilà qui se dirigeait vers le frigo pour en sortir une bouteille de lait. "Bon, ça ne sera pas du lait de poule, mais ça fera l'affaire." Cade sourit. Le lait de poule. Ca il en avait quelques souvenirs. C'était peut être la seule chose qu'il respectait à la veille de noël. Parfois partagé avec un pote, ou seul dans son appart', c'était un peu le verre de whisky spécial du 24....Il saisit avec entrain le verre qu'elle lui tendait. "Tiens il y a des choses que tu n'aimes pas? Hormis les chats je veux dire". Il y en avait des tas mais au risque de l'effrayer, il se contenta de répondre - Faire la cuisine ! Non sans déconner ?! Il décolla délicatement un sablé de la plaque et le regarda avec précision. - J'ai toujours l'impression de perdre mon temps à faire un truc qui mettra moins de dix minutes pour atterrir dans mon estomac. Il mordit alors, décapitant un bonhomme aux bords bronzés qui n'avait rien demandé. "Hmm...c'est un délice. Bon boulot!" Il hocha de la tête, totalement d'accord avec elle. Il n'était pas peu fier de lui même s'il savait très bien que Savannah était à l'origine de 90% de la recette. Elle s'éloigna un peu alors qu'il terminait son gâteau et bu une bonne et longue gorgée de son verre de lait et s'adonna à une anecdote d'enfance pour le moins...adorable. Cade posa son verre et s'approcha un peu en l'écoutant. Sa voix, douce et féminine, brisait le silence qui régnait en maitre dans la maison et elle se perdit dans ce souvenir. Apparemment, elle avait une petite jeunesse heureuse bien qu'il remarqua une chose: Elle ne parlait jamais de sa mère. C'était une question qu'il lui réservait pour une prochaine fois, ne souhaitant pas voir s'évaporer ce sourire de son visage angélique. "Je m'en suis tellement voulu que j'ai passé ces deux semaines à m'occuper de lui, à lui confectionner des gâteaux, à lui apporter le journal..." Ce n'était pas lui qui aurait fait ça, et de toute façon, leur père avait autre chose à faire que de chercher le plus grand des arbres de noël pour faire plaisir à ses enfants. Un léger sourire s'imisca sur les lèvres de Cade. "Bon t'imagines bien que l'année d'après je n'ai plus eu mon mot à dire sur la question" Il imaginait la scènes et les noëls qui avait suivit. Il était curieux de savoir à quoi la petite Savannah ressemblait étant gamine, persuadé qu'elle avait déjà une frimousse malicieuse et des yeux à se faire pardonner n'importe quelle bêtise. - Un vrai papa poule ! Tout le contraire du mien en somme ! S'il cherchait le plus grand sapin de Londres, c'était seulement pour épater son petit monde... Et oui ! Il fallait être à la hauteur de sa réputation.

Les pas de Cade l'avaient amené à se trouver presque sous l'arcade qui séparait la cuisine du salon, près de Savannah qui s'approchait encore un peu de lui. "Il y a parfois du bon dans les traditions tu sais!" Il ne la lâcha des yeux que pour suivre les siens. Là haut, au dessus de leurs têtes était accrochée une branche de gui, témoin du respect total des traditions de Noël. Bien que peu habitué, Grimes en connaissait bien sûr la signification. C'est en reposant son regard sur elle qu'il s'aperçu qu'elle tenait elle aussi à respecter cette coutume qui exige que deux personnes s'embrassent sous le gui, malgré tout ce que ça impliquait en sous-entendus. Sans bouger, les pieds comme ancrés dans le sol, il ferma les yeux au contact des lèvres de la jolie blonde. Cela aurait pu être un baiser furtif et innocent. Mais tous les deux savaient que ça ne l'était pas. Qui plus est, la douce intensité que Savannah y mettait ne relevait plus, à ce qu'il lui semblait, d'un acte naïf et anodin. Ses lèvres le ramenèrent quelques secondes à cette nuit qu'ils avaient partagés, avec un petit quelque chose en plus... en arrière-plan, leurs personnalités dévoilées peu à peu l'une à l'autre. Cade se perdit un instant dans la saveur de ce contact qu'il aurait voulu plus long et, toujours immobile, il rouvrit les yeux pour voir son charmant visage s'éloigner de quelques centimètres seulement. La tentation prenait de l'ampleur au milieu de ce silence. Il regardait ses lèvres, remonta ses yeux dans les siens et à l'intérieur se déroulait un combat acharné. Céder à son envie de gouter à nouveau à cette bouche VS obéir à cet ultimatum qu'elle avait imposé et qu'elle avait pourtant déjà brisé. Non pas par un baiser, mais pas ce regard, ce rapprochement et ce désir qu'ils partageaient. "Cade..." Murmura t-elle faiblement. Oh non non non ! Il ne fallait pas qu'elle prononce son prénom comme ça ! C'était autant une invitation qu'une torture ! La main de Grimes vint se poser doucement sur le bras de Savannah. Il se sentait faiblir à chacune de ses inspirations. La mi-temps n'allait pas tarder mais pour l'heure, il avait trop envie de l'embrasser pour maintenir une quelconque promesse. Ses lèvres s’apprêtèrent à rencontrer les siennes quand la lumière éclaira le salon, d'un coup, les prenant en flagrant délit d'un rapprochement qui semblerait tout à fait normal à n'importe qui dans cette maison. L'agent fédéral tourna la tête vers une Karen au top de son look. Cette robe de chambre façon Tati Danièle  allait pourtant parfaitement bien avec leurs pyjamas rayés à la Mister Bean.

"Est-ce que tout va bien vous deux ?" A les voir ainsi, debout à 4h30 du mat', on aurait pu croire, effectivement, qu'ils s'étaient prit le bec tel un couple en pleine crise ne parvenant pas à résoudre le conflit dans leur chambre. Le regard de Karen se posa sur la plaque de biscuits dont l'odeur envahissait à présent jusqu'au salon. "Vous avez fait des gâteaux ?" Elle fronçait les sourcils, ne semblant plus rien comprendre à ce qui se passait devant elle. S'armant de son sourire le plus hypocrite, Cade revêtit son costume de petit-ami parfait, pestant à l'intérieur contre celle qui avait interrompu ce moment idyllique. - Savannah est une pâtissière hors paire ! Il alla attraper la plaque déjà tiédit et l'apporta à son hôtesse. - C'était sensé être une surprise pour le p'tit déjeuner mais... allez-y, on ne dira rien ! Il lui envoya un clin d'oeil tout aussi faux jeton et reposa la plaque sur le plan de travail. - Chérie... maintenant que ta petite folie sucrée est passée... on peut peut être retourner se coucher non ? Cet air faussement idéal qu'il prenait ne lui ressemblait pas du tout mais il fallait bien se débarrasser au plus vite des questions de Karen. Plus vite ils seraient seuls, mieux ce serait.








Christmas Time - Page 2 763986grimes
Christmas Time - Page 2 OrLErGE
Christmas Time - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
Christmas Time - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Christmas Time - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyVen 26 Avr - 1:03


CHRISTMAS TIME

Le déroulement de cette soirée est incontestablement tout sauf prévisible. J'étais parvenue pourtant à me faire une petite idée sur la chose lorsque je l'avais contacté. J'avais imaginé quelques heures passées ensemble, à jouer au parfait petit couple devant un public avare d'anecdote et de détail croustillant. Jamais il ne me serait venu à l'esprit que nous puissions nous retrouver à passer la nuit ici, dans un lit commun, et encore moins qu'un réveil nocturne parviendrait à nous faire passer un bon moment, oubliant ce contexte étrange qui nous efforçait à rentrer dans des personnages que nous n'étions définitivement pas. Au sein de cette cuisine, il n'y a pas l'ombre d'un jeu, si ce n'est celui de la distraction qu'évoque cette recette dans laquelle nous nous sommes plongés. Tout semble si naturel. Comme toujours, nous parvenons à nous engager dans des sujets plus profonds, laissant une fois de plus le loisir de livrer quelques confidences. Nous n'évoquons pourtant pas nos grandes réussites ou nos ambitions, plutôt des désillusions et des souvenirs parfois marqués par une pointe de mélancolie. Il n'y a dans l'air aucun jugement, et c'est probablement la raison pour laquelle nous y trouvons tous les deux une aisance particulière à en faire part. Il m'est difficile de regretter la tournure des événements finalement. Si je n'avais pas été obligé de dresser une vie sentimentale parfaite auprès des hôtes, Cade ne se trouverait probablement pas à côté de moi à cet instant précis, je n'aurais pas eu la chance de profiter de lui de cette façon. Il faut dire que la règle que j'ai installé entre nous m'efforce à devoir garder une certaine distance, et l’ambiguïté qui persiste entre nous ne nous aurait jamais amené à partager le même lit ou à confectionner des gâteaux ensemble sans se soucier de l'heure et de ce qu'il peut advenir par la suite. Et j'aime un peu trop ce moment, bien que j'ai du mal à me l'avouer. Le faire impliquerait forcement une remise en question, et je ne suis pas prête à le faire. Je préfère savourer l'instant, parvenant à me convaincre qu'il pourrait très bien s'assimiler à un échange amical.

J'ai un peu de mal à dresser le portrait du garçon qu'il a pu être par le passé, il semble si sûr de lui et confiant à l'heure actuelle, je parviens à croire qu'il a eu tout ce qu'il désirait finalement, mais je me trompe. Sa vision des choses était tout aussi optimiste que la mienne, je dois pourtant reconnaître qu'il s'en sort probablement mieux que moi sur la finalité. Il me tend une belle perche sur sa vie sentimentale. Sa solitude, il l'a désiré, nul doute qu'il serait en couple à l'heure d'aujourd'hui si ça n'avait pas été le cas. J'émets donc une autre possibilité, qui pourrait se révéler être un fantasme pour la gente masculine. "- Non, a l'époque je n'étais pas si ambitieux ! " Je ne peux retenir un rire face à cette réponse spontanée qui a cependant le mérite d'être honnête. Si je ne l'imaginais pas mener une double vie, la vision d'un réveil à côté de deux magnifique mannequins à ses côtés restait accessible, bien que peu réaliste. Quoique. C'était un tombeur, il devait parfois être parvenu à en tirer profit j'imagine. Je me dois cependant de rectifier les choses, s'il vient à pâlir le portrait de sa vie, je ne peux que contester sa réussite professionnelle. Je ne sais finalement pas grand chose, mais de ce que j'ai pu entendre jusqu'à présent, il fait preuve de dévouement et d'efficacité dans ce qu'il entreprend, bien que je ne connaisse pas la raison qui l'aura amené à débarquer en Australie, j'imagine qu'il s'agisse d'une mission avant tout. "- A défaut de me lancer à corps perdu dans autre chose... j'essaie de faire mon boulot correctement." Je hoche de la tête, comme si je me contentais de cette réponse, qui me semble un peu modeste pour son envergure. "Et tu parviens à le faire ici?" demandais-je sous un air innocent. Ce sujet n'avait pas été évoqué, et la possibilité qu'il puisse quitter l'Australie pour retrouver le continent américain n'était pas à exclure. La réponse qu'il allait me donner risquait pourtant de créer en moi une certaine déception, mais j'étais probablement trop curieuse pour la laisser sans réponse. Ce temps passé ensemble pouvait soudainement s'évaporer et se relayer à son tour au statut de souvenirs. J'avais peut être un peu trop pris l'habitude de le voir dernièrement pour en rester de marbre...

Notre moment confidence prend fin face au son qu'émet le four. Je me précipite, ne voulant pas prendre le risque de réveiller toute la maison. C'est pourtant ce que je manque de faire en tentant d'en sortir le plat. Je me pince les lèvres face au bruit assourdissant que je viens de provoquer en ayant voulu le déposer. "- Évites nous une catastrophe tu veux...! J'ai pas tellement envie de finir la nuit aux urgences dans cet accoutrement !" Je fronce les sourcils en l'observant. "C'est donc tout ce qui t'importe?!" Qu'en est t-il de la douleur que j'aurai pu ressentir face à la brûlure que j'aurai pu m'infliger. Mon bassin vient pousser le sien, tentant de répliquer au travers ce geste quelque peu puéril. Je me charge de nous servir deux verres de lait, et observe un instant le premier gâteau qui serait susceptible d'être meilleur que les autres après lui avoir posé une question. Choix cornélien, je préfère m'emparer d'une miette égarée avant de le faire.. "- Faire la cuisine ! "Je hausse les sourcils, le doigt au bord de mes lèvres en lui lançant un regard médusé. S'il m'avait fait part de sa réticence avant de mettre la main à la patte, il n'avait pas émit le fait qu'il n'aimait pas ça. Je suis agréablement surprise, il faut dire que pour la deuxième fois, je parviens à l'amener sur un terrain qu'il semble éviter, ce soir dans cette cuisine, et l'autre soir sur une piste de danse. J'en suis flattée, ca témoigne d'un effort non négligeable. "- J'ai toujours l'impression de perdre mon temps à faire un truc qui mettra moins de dix minutes pour atterrir dans mon estomac.ça...sympa." Mon sourire s'élargit en l'observant, témoignant d'un amusement certain. Il n'avait pas tort sur la forme. "C'est dommage...Moi qui m'imaginer déjà préparer la dinde avec toi pour demain". Je lâche un rictus, ne parvenant pas à garder mon sérieux bien longtemps. J'attrape un des sablés pour finalement m'éloigner, observant le sapin un peu plus loin. Combien d'heures ai-je pu passer à observer ces simples guirlandes s'illuminer... Ca réveille en moi bon nombre de souvenir, et je ne tarde pas à en partager un avec Cade, et non des moindres. Je n'avais cependant pas songé à l'éventualité que ce souvenir puisse le mettre face à une réalité bien moins attrayante. "- Un vrai papa poule ! Tout le contraire du mien en somme ! S'il cherchait le plus grand sapin de Londres, c'était seulement pour épater son petit monde... " Ma bouche se glisse en coin, révélant une moue de désolation face à cette vérité bien moins glorieuse. "Ca n'a pas fonctionné sur son propre fils à priori..."dis-je en soupirant, reposant mon regard sur ce sapin qui n'avait sûrement pas la même signification à ses yeux. Les détails que Cade parvenaient à me livrer sur ses parents témoignaient d'une relation compliquée, conflictuelle, elle était sans doute la raison de certains de ses agissements à l'heure actuelle...J'étais pourtant bien placé pour savoir qu'il n'était pas si inflexible qu'il le laissait paraître et que lui aussi parvenait à savourer des moments insignifiants comme celui que nous venions de passer.  

Un simple regard aura suffit à me laisser découvrir cette branche de gui sous laquelle nous nous trouvons. Fruit du hasard ou pas, je ne me pose pas vraiment de question et me débarrasse de ce verre sans plus attendre. Inutile de créer un moment de surprise, je partage cette découverte avec Cade, l'avertissant d'une certaine façon de la suite des événements. Ca ne sera qu'un baiser après tout, pas vrai? Mon sourire s'efface doucement en m'approchant, laissant apparaître une once d’hésitation quand à la façon dont je dois vivre la chose. Dans les faits, je devrais parvenir à plaquer timidement mes lèvres sur les siennes sans que ce ne soit une affaire d'état. Mais son contact de sa bouche sur la mienne....J'en avais oublié l'attraction qu'il pouvait avoir sur moi, me laissant l'ombre d'un instant oublier cette tradition pour quelque chose de plus réel. Nous étions parvenus à nous tenir pourtant, même ce lit n'avait pas suffit à faire tomber les barrières, mais là...Là ca s'annonce bien plus dangereux que ce que j'avais prévu. La fin de ce baiser ne signe pas la fin d'une tentation, elle la réveille, me faisant ressentir au plus profond de moi toutes ces choses enivrantes que je n'ai pas ressenti depuis bien trop longtemps. Et comme si je n'avais pas assez tenté le diable, la proximité que je laisse entre nous ne fait que laisser en suspend ce moment de flottement que nous seuls pouvons ressentir. Mon regard se ballade à travers le sien, à la recherche d'un simple signe qui indiquerait que je suis la seule à ressentir tout ça, mais ce n'est pas le cas. Il semble aussi perdu que moi, me laissant entrevoir la possibilité que je puisse réitérer l’expérience, cette fois non pas parce qu'une stupide branche de gui se trouve au dessus de nos têtes, mais parce que j'en meurs d'envie. Je murmure son prénom, comme une sorte d'appel à l'aide, celui de parvenir à me repousser avant que je ne vienne à ne plus répondre de moi, la raison me guettant une dernière fois avant qu'elle ne soit définitivement plus. Mon coeur bat à tout rompre à travers ma poitrine, me donnant l'impression de n'avoir plus aucun contrôle, mais je m'en fous diantrement. Mon visage frôle le sien, mes paupières se ferment doucement, je sens son souffle claquer sur mes lèvres lorsque Karen fait irruption dans la pièce, me poussant à remettre de la distance entre le corps de Cade et le mien immédiatement, comme si je venais d'être prise en flagrant délit. Ce qui va un peu à l'encontre de la pseudo relation que nous avions au yeux de tous. La chaleur que je ressens sur les joues me semble soudainement visible aux yeux de tous, bien que je tente de reprendre mes esprits. "Est-ce que tout va bien vous deux ?" Je hausse les sourcils, parvenant à feindre un sourire un peu figé pour répondre à cette question. Elle ne semble pas remarquer le malaise qu'elle vient de provoquer par sa présence. "Vous avez fait des gâteaux ?" Les gâteaux! Ah oui, nous avons confectionné des gâteaux!J'avais fini par les oublier, c'est pourtant ces derniers qui allaient nous sauver la mise là tout de suite. "Eh oui" dis-je m'enfonçant un peu plus dans la cuisine. Cade se trouve derrière moi, et je n'ai pas encore eu l'occasion de croiser son regard depuis ce moment d'égarement qui nous a été offert, fait qui était peut être une volonté de ma part. Comment parvenir à faire comme si de rien était alors que je venais de m'apprêter à aller à l'encontre de tout ce que je lui avais demandé? Il allait probablement me détester pour ça. Moi qui lui imposait une règle pour finalement la pousser à ce qu'il veuille l'enfreindre. C'était contradictoire, et puérile. "- Savannah est une pâtissière hors paire !" Cette réplique parvient à soulager brièvement ma conscience alors que je me tourne un instant pour constater que ce baratin n'était pas uniquement là dans le but de sauver notre peau, mais qu'il ne me tient pas rigueur pour ce qui vient de passer, ou plutôt de ne pas se passer. "C'est Cade qui a presque tout fait à vrai dire." Wow, première réplique pour Karen qui n'était pas un mensonge ce soir, quel progrès. "- C'était sensé être une surprise pour le p'tit déjeuner mais... allez-y, on ne dira rien ! " Je venais de passer à côté d'un moment magique et voilà que je disais adieu à la fournée de gâteau qui risquait probablement d'avoir disparu avant même notre retour dans cette cuisine le lendemain matin, quelle cruauté. "- Chérie... maintenant que ta petite folie sucrée est passée... on peut peut être retourner se coucher non ?" Je tourne mon visage vers Cade, me pinçant les lèvres, malgré ce sourire, présent pour la forme. "Oui, c'est une bonne idée" dis-je, tentant de faire oublier mon attitude étrange ces dernières secondes auprès de Karen. "Eh bien...A demain". dis-je en me frottant les mains, suivi de près par Cade qui emboîte le pas. Mes mains continuent de se frotter nerveusement lorsque nous prenons la direction de la chambre. Je pense à ce baiser manquer, tâchant de me convaincre que c'était ce qu'il y a de mieux pour nous. J’essaie surtout de le comprendre, de le justifier. Est ce la fatigue qui m'a fait baisser les armes, ces gâteaux, ou encore tous ces souvenirs évoqués qui m'ont poussé à ce rapprochement? Je tente de m'en persuader, de relier ce moment à une pulsion hormonale, mais je n'y parviens pas. Ce que je sais, c'est qu'en plus de devoir supporter cette frustration de ne pas avoir pu en profiter, je vais devoir faire face aux complications que ce rapprochement peut entrainer. Comment me comporter avec lui et faire comme si de rien était alors que je faisais en sorte encore il y a quelques minutes qu'il me désire et qu'il veuille en vouloir bien plus?

L'entrée dans la chambre se fait dans un silence malaisant, je cherche une façon de briser ce dernier après m'être allongée sur le matelas."On aura à peine eu le droit à un gâteau" tentais-je de me lamenter, me nourrissant de toute cette déception qui s'accumule sur nos derniers moments, et qui n'inclut pas uniquement la perte de nos sablés de Noël. Je soupire, agrippant le couverture contre mon corps. Il aurait sûrement été préférable que je supporte le silence à nouveau plutôt que de vouloir le briser. "J'suis désolée pour ce qui s'est passé en bas... sous le gui..."précisais-je, comme si lui avait pu oublier à quoi je faisais référence "J'sais pas ce qui m'a pris, c'était complètement fou...." Etais-je entrain de mesurer que je dilapidais la magie du moment, et que ce sourire qui était censé briser la glace n'était qu'un faux semblant nécessaire à y parvenir. Peut être que je ne veux simplement pas prendre le risque de le perdre en me comportant comme une gamine de cinq ans qui ne sait pas ce qu'elle veut? "On s'est un peu laissé emporté, mais ca ne signifiait rien...pas vrai?" demandais-je en trouvant son regard à travers la prénombre.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
Christmas Time - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyVen 26 Avr - 13:00



CHRISTMAS TIME

La présence de Cade à Brisbane était une chose surprenante quand on se rappelait qu'il était agent fédéral des Etats-Unis, sensé servir son pays d'adoption. Que faisait-il loin de sa juridiction ? Avait-il décidé de débarquer en Australie uniquement pour prendre du bon temps et s'éloigner un peu de toutes ces scènes difficiles que son métier lui imposait ? Savannah devait forcément s'être posé ces questions et bien qu'ils aient abordés toutes sortes de sujets personnels, ils n'étaient pas encore entrés dans ces détails. Elle avait pu voir qu'il était impliqué dans son travail et que rien ni personne ne pouvait le détourner de sa mission quand il en avait une, mais elle ignorait qu'il ne possédait plus ni insigne, ni arme de fonction. Pas plus que les droits de mener ses propres enquêtes. "Et tu parviens à le faire ici?" Voilà qui amenait tout ça sur le tapis et qui forçait Grimes à en dire un peu plus malgré lui. - Mon chef a pensé que j'avais besoin d'un peu de vacances... On pouvait dire ça comme ça, si on voulait éviter le sujet, oui. Il s'avérait qu'il avait été mit en congés obligatoires et sans limite de temps après avoir tiré sur un suspect. On était loin des simples RTTs pour changer d'air... - Je n'suis pas sensé bosser ici mais tu sais... chaque ville a besoin de son super-héros ! Effectivement, ils s'étaient retrouvés alors qu'il enquêtait clandestinement sur un type louche, lors de ce gala. Super-héros c'était beaucoup dire. Il tentait juste d'aider une jeune femme à redevenir sereine. Il esquissa un sourire qui cherchait à dissimuler la dure vérité. Il considérait qu'il ne lui mentait pas. Il mettait juste de côté les véritables raisons de son repos forcé. Quelle serait la réaction de Savannah si elle apprenait qu'elle avait devant elle un homme aux pulsions pouvant être dévastatrices au point de pratiquement perdre son boulot ? Aurait-elle peur ? Le fuirait-elle ? Pour l'instant, il aimait trop cette petite relation qui s'installait pour la voir prendre ses jambes à son cou du jour au lendemain... Cette réalité attendrait encore un peu.

Ayant bien constaté qu'elle ne s'était pas fait mal en sortant la plaque du four, Cade se contenta d'un peu d'humour à sa sauce. "C'est donc tout ce qui t'importe?!" Bien sûr que non, mais elle ne semblait pas souffrir plus que ça finalement et elle avait vite reprit le dessus malgré le boucan qui avait pu réveiller la baraque entière. - On ne sait jamais, si on tombe sur une infirmière sexy... Il aurait l'air fin dans son pyjama si une opportunité se présentait à l'hôpital ! Cette scène était complètement irréaliste. Jamais il ne sortirait de cette maison comme ça néanmoins il s'amusait à l'imaginer maintenant qu'il était sûr que Savannah était saine et sauve. Lui aussi l'était malgré les quelques minutes qu'il avait passé à cuisiner. Comme il le confessait à la jolie blonde, confectionner des petits plats n'était pas son truc, bien au contraire. Rester des heures dans une cuisine pour que le fruit de son travail disparaisse en cinq minutes, très peu pour lui. Et le plus dingue là dedans, c'était qu'il adorait manger ! Bien souvent, cette histoire se terminait en casse-dalle bourré de matières grasses, ou dans le premier resto qu'il croisait. Savannah devait alors bien comprendre qu'elle réussissait un exploit en l'ayant gardé près d'elle cette nuit là pour pétrir une pâte à sablés... Il ne s'était pas donné tout ce mal pour avoir le loisir de s'en mettre plein la panse au petit matin. C'était surtout pour être avec elle qu'il était resté. "C'est dommage...Moi qui m'imaginer déjà préparer la dinde avec toi pour demain" Il esquissa un rictus amusé. - Il va falloir te passer de mes talents sur ce coup là... Fourrer une dinde ! Impensable ! Pas plus que de voir son paternel se démener pour leur faire passer le plus beau de Noël quand ils étaient gosses. Monsieur avait plus à coeur de faire les choses en grand pour se vanter de sa fortune plutôt que pour faire plaisir à ses enfants. Et sa mère qui le suivait sans broncher... Ses pensées étaient exaspérantes mais elles étaient pourtant bien réelles. On aurait pu croire que le petit Cade avait tout ce qu'il voulait, ainé d'une famille bourgeoise très aisée, il lui manquait cependant l'essentiel. L'amour et la reconnaissance d'un père. "Ca n'a pas fonctionné sur son propre fils à priori..." Cade releva un regard mélancolique sur Savannah et il resta silencieux. Il n'aimait pas le montrer, mais ça le touchait quand même. Quand il parlait de son passé et de sa famille, il le faisait avec un mélange de colère et de tristesse bien homogène. Ils avaient déjà été loin dans cette conversation et Grimes ne se voyait pas la poursuivre encore. Une fissure dans sa carapace, mais celle-ci était toujours bien en place !

C'était qu'il commençait à prendre goût à certaines traditions de Noël. Surtout quand il s'agissait de les respecter avec une Savannah qui se laissait prendre à son propre jeu. Ce baiser sous le gui avait été court et doté d'une excuse qui avait grandement perdu en puissance au moment où il avait prit fin. Le goût sucré des lèvres de la jolie blonde était encore sur les siennes quand il rouvrit les yeux pour la regarder. Si proche encore que la tentation ne pouvait s'évanouir. Son prénom en murmure lui indiquait bien qu'elle était, elle aussi, dans ce combat contre le désir. Et comment ne pas céder face à cet appel si sexy et délicat à la fois ? Ces quelques centimètres qui le séparait de sa bouche, il allait les franchir. Parce que son envie était trop forte, et que plus aucun ultimatum n'était assez valable pour l'en empêcher. Rien à faire de ce "en tout bien tout honneur", tout en lui réclamait ses lèvres ! Il ne fut arrêté que par la lumière du salon et qui poussa Savannah à prendre du recul pendant que lui demeura immobile. Seule sa tête s'était spontanément tournée vers Karen, plantée là, qui se demandait sûrement à quoi ils jouaient, sans savoir qu'il y avait eut bien plus que du jeu avant qu'elle ne débarque. Cade ne laissa pas le temps à l'hôtesse de maison de poser d'autres questions. D'autant plus que Savannah ne semblait pas très loquace à ce moment, se remettant peut être les idées en place après avoir faillit céder à une envie finalement peu surprenante. "C'est Cade qui a presque tout fait à vrai dire." Se contenta t-elle de dire. Une phrase que l'agent ne releva pas, préférant retenir l'attention de Karen pour pouvoir esquiver au plus vite et sans encombres. La trentenaire attrapa un sablé, avec un air interrogateur figé sur le visage, et elle finit par sourire quand ils prirent tous les deux la direction de l'escalier... "Oui ou plutôt, à tout à l'heure les tourtereaux !". Se sentait-elle obligée de lancer comme un cliché presque ridicule.

Le silence règne en maitre alors qu'ils montent les escaliers et rejoignent leur "nid d'amour". Le malaise s'installe. Typiquement ce que déteste Cade et traditionnellement ce qu'il tend à fuir. Il ferme la porte de la chambre et passa par le coin salle de bain pour se passer un coup d'eau sur la figure. ."On aura à peine eu le droit à un gâteau" l'entendit-il dire pendant qu'il approchait du lit et qu'il tira la couverture pour se glisser dessous. Elle lui ressemblait vraiment...user de l'ironie pour fuir le sujet principal. - C'est sûr qu'avec les mioches, on risque pas d'en voir la couleur demain matin ! Grimes se laissa tomber sur le matelas. Sur le dos, le visage rivé sur le plafond, il eut un grand soupir. La couette remonté jusqu'à son bassin, et bien qu'il fasse bonne figure, il gardait la sensation de ce baiser trop furtif sur ses lèvres. Ne pas la regarder, c'était peut être avoir une chance de s'endormir et de ne pas en discuter. Car sa réaction depuis qu'ils étaient de nouveau seuls lui montrait bien qu'ils n'allaient pas se sauter dessus dans l'instant. Alors... elle regrettait sûrement. "J'suis désolée pour ce qui s'est passé en bas... sous le gui..." Le regard toujours perdu face à lui, Grimes visualisait cette branche de gui et le ravissant visage de Savannah s'approcher du sien. "J'sais pas ce qui m'a pris, c'était complètement fou...." Définitivement, ils n'allaient pas aller plus loin cette nuit et une pointe d'amertume titilla l'esprit de Cade. Il tourna finalement la tête de son côté. - Oui... sans doute. Il sourit pour mettre son discours et sa réaction à égalité avec ceux de sa voisine. "On s'est un peu laissé emporté, mais ça ne signifiait rien...pas vrai?" Dans la pénombre, il parvenait tout de même a discerner ses yeux et c'était un peu comme s'il cherchait en eux la bonne réponse. Se voiler la face ? Ou assumer ? Visiblement, elle avait fait son choix. Il lâcha un léger rire et reposa son regard sur la plafond en lançant - Non bien sûr ! Juste que tu es trop attachée aux traditions de Noël ! Il croisa les bras sur son torse et tâcha de fermer les yeux. Il était désormais inutile de lui avouer qu'il avait aimé ce baiser, qu'il en aurait volontiers redemandé, puisqu'elle voulait déjà passer l'éponge dessus. Quoi qu'il en soit, elle ne pourrait plus nier l'attraction qu'elle ressentait. Elle ne pourrait pas effacer les échanges qu'il y avait eut, silencieux mais terriblement parlants. - Pitié, trouves nous une excuse pour qu'on puisse se tirer rapidement demain matin... Il ne se voyait pas supporter Karen, son mari et la horde de gosses qui, surexcitée, ne manquerait pas d'être insupportable. Après ça, il se tourna  dos à Savannah pour plaquer l'oreiller trop plat à son goût contre son profil et finit par trouver le sommeil en se vidant l'esprit de toute l'envie provocatrice qu'elle avait suscité chez lui...








Christmas Time - Page 2 763986grimes
Christmas Time - Page 2 OrLErGE
Christmas Time - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
Christmas Time - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Christmas Time - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyLun 29 Avr - 0:53


CHRISTMAS TIME

Les révélations sont nombreuses ce soir, et bien que nous parvenions à rester parfois évasif selon certains sujets qui demandaient à l'être, j'avais l'impression de pouvoir tous les évoquer. Est ce la douceur de la nuit qui nous rend soudainement si bavard alors que nous n'avions pas pris cette peine lorsque nous nous étions rencontrés la première fois? Debout dans cette cuisine, j'apprends à le découvrir, charmée par ce personnage qui n'est pas monsieur tout le monde, qui est loin d'être irréprochable, mais qui me ressemble sur de nombreux points. C'est peut être cela qui facilite nos échanges d'ailleurs. Il me reste encore beaucoup de chemin avant de pouvoir prétendre le connaître, mais je ne demande qu'à le parcourir. Son travail vient d'ailleurs se mettre au milieu de notre discussion. Je n'avais pas encore pris la peine de m'y intéresser réellement, mais je profite de l'instant pour le faire. Je n'y connais pas grand chose dans son milieu, mais je m'interroge sur le fait qu'il puisse l'exercer à dans un autre pays que celui qui l'emploi actuellement. "- Mon chef a pensé que j'avais besoin d'un peu de vacances... " Mon regard cherche le sien, tentant de déceler cette phrase qui soulevait finalement pas mal de possibilité. "Oh." Une réplique typiquement légère concernant son teint blafard me vient à l'esprit, je me retiens cependant de la partager, sachant très bien qu'il profiterait de celle-ci pour trouver une échappatoire à ce sujet un peu trop sérieux sur lequel il se montre une fois de plus mystérieux. Le manque d'expression sur son visage me pousse à croire que ca ressemble plus à un arrêt forcé qu'à une proposition de partir sur une plage à l'autre bout du monde pour siroter un cocktail. Mais je reste silencieuse, comprenant qu'il ne veuille pas s'étendre sur le sujet."- Je n'suis pas censé bosser ici mais tu sais... chaque ville a besoin de son super-héros ! " Je hoche doucement de la tête, souriant doucement."C'est donc pour cette fille que t'as décidé de prolonger tes vacances ici pour le moment?"Okay, la curiosité était clairement un défaut sur lequel je ne parviendrais jamais à travailler. Mais il est vrai que cette histoire dans laquelle nous nous étions retrouvés impliqué tous les deux avait quelque peu marqué mon esprit,bien que je n'avais été qu'un personnage éphémère dans ce chapitre. Je prends une grande inspiration, tâchant de ne pas m'étaler et reprendre la direction qu'il avait donné par sa réponse."Eh bien, j'imagine que Brisbane peut se sentir flatté d'avoir un super-héros comme toi alors." Il n'était peut être pas doué pour gérer sa vie amoureuse, mais je restais persuadé qu'il était le genre d'homme à se dévouer corps et âme dans son métier.

Il est l'heure de faire honneur à ce travail acharné que nous avions "durement" mené ensemble. Je mets notre accord passé en péril face à ma maladresse du moment, me pinçant les lèvres en espérant que ça ne parvienne pas à faire lever toute la maison."- On ne sait jamais, si on tombe sur une infirmière sexy..." Je fronce les sourcils, un air faussement moqueur sur le visage."T'es trop naïf, les infirmières sexy, c'est uniquement à la TV". Je n'en savais pas grand chose, mais si je pouvais casser le mythe tout de suite, pourquoi pas, c'était de bonne guerre. Après, rien est impossible. Cade en est bien la preuve, a me servir de commis dans son magnifique pyjama au beau milieu de la nuit. Ce moment est des plus appréciables, sachant qu'en plus de ça, la cuisine ne faisait pas partie des ces loisirs, quel dommage, j'aurais donné beaucoup pour passer à nouveau un moment comme celui-ci. Mais dès le lendemain, le quotidien refera surface, nous laissant ce magnifique souvenir en guise de réconfort. Ca valait probablement bien la peine d'avoir jouer la menteuse toute la soirée auprès de mon amie. "- Il va falloir te passer de mes talents sur ce coup là..." Je penche légèrement la tête par dessus mon épaule avec un sourire évocateur. J'étais parvenue à l'amener sur une piste de danse et le faire cuisiner, plus rien ne semblait impossible, et s'il fallait utiliser de mes charmes pour ça, je ne manquerais pas de le faire. Mais non, je ne comptais pas plus que lui préparer le repas pour tout le monde, d'autant que s'il avait déceler en moi un talent de pâtissière, il ne savait pas encore que c'était surtout dans ce domaine que j’excellais, pour le reste, c'était à revoir... Ce qui n'était pas le cas de ma mère, qui elle trouvait rapidement ses marques dans une cuisine, peu importe ce qu'elle devait concocter. Le souvenir que je partage avec lui sur ce noël désastreux nous amène à évoquer une fois de plus son père, qui ne sonne malheureusement pas comme le portrait idéal. Bien que cela doit lui paraître bien loin, je parviens à déceler cette rancœur certaine lorsqu'il vient à parler de son enfance, et je me sens presque gênée pour ça. Je suis déçue qu'il n'ait pas eu cette chance de pouvoir vivre des moments comme celui-ci.

Je tente cependant de les lui faire oublier, au travers de toute cette liste de traditions que cette fête de fin d'année évoque, et il y en a une particulière qui peut effectivement venir balayer d'un geste de la main cette discussion. Le  fameux baiser sous la branche de gui. Si je me lance dans un premier temps, sans vraiment réfléchir à ce que cela pourrait provoquer, cette proximité va cependant réveiller bon nombre de souvenir, et ô combien appréciable et définitivement enivrant. Le parfum de ses lèvres, son corps pressé contre le mien. Je ne parviens pas à aller à l'encontre de tout ça, et je me retrouve à flirter avec la tentation de céder à nouveau, défiant tout mon raisonnement précédent. J'en ressens le besoin, réellement, et je ne parviens pas à l'expliquer. La façon dont il me regarde me paralyse soudainement, et je m'approche doucement mais sûrement de lui, prête à mettre fin à ce supplice que d'avoir voulu résister jusqu'à présent. C'est le moment, celui qui sera probablement bien plus intense que cette partie de jambe en l'air à laquelle nous nous étions adonné par le passé. Les faits ne sont plus les mêmes, nous ne sommes plus uniquement deux êtres avares d'une bonne partie de plaisir, nous avions dépassé ce stade, livré assez de détails pour pourvoir prétendre nous connaître d'avantage désormais. Ce n'est plus uniquement ce sourire charmeur et ce regard ténébreux qui m'appelle à le désirer, c'est bien plus, et c'est ce qui rend ma retenue presque impossible. Karen débarque dans la pièce, maintenant fin à tout suspense, à toute possibilité. J'ai du mal à reprendre mes esprits, et ça se ressent rapidement à travers mon attitude, heureusement, Cade est là pour sauver les meubles, à défaut de sauver les gâteaux que nous nous étions promis de garder pour nous.

Le retour à la chambre se fait silencieusement, et c'est une torture en soit. Je profite du moment pour tenter de mettre des mots sur ce moment qui nous a finalement échapper. J'allège probablement la signification qu'aurait pu avoir ce baiser, parce qu'il est plus facile de me mentir à moi-même que d'assumer réellement, guettée par une peur certaine. Cade n'est pas plus bavard, et si il m'arrive de déceler des émotions chez lui, j'en suis tout bonnement incapable maintenant que je suis concernée. Je ne veux pas briser cette bonne entente, je tente donc de la reprendre au détour d'une conversation qui n'est pas celle qui me tracasse. Je montre une grande frustration, mais ce n'est clairement pas pour une fournée de gâteau manquée. "- C'est sûr qu'avec les mioches, on risque pas d'en voir la couleur demain matin !" Je soupire, observant un instant le plafond, pensive. Une attitude presque imitée par l'homme à mes côtés. Je ne veux pas en arriver là, clairement. Tout se passait à merveille entre nous, pourquoi vouloir risquer de perdre ça, et surtout pour quoi? Je prends la parole, osant l'observer, comme si mes mots parviendraient à me laisser entrevoir un avis sur son visage. "- Oui... sans doute." Je hoche doucement de la tête, comme si j'avais besoin de l'affirmer, encore et encore. Le sourire qu'il m'adresse aurait du me satisfaire, il ne semblait pas m'en vouloir, et pourtant, il fait ressurgir l'image de lui que j'avais auparavant, celle du séducteur invétéré qui cherche avant tout à prendre du bon temps. Je m'assure à travers une question si ce n'est qu'une illusion, gardant probablement l'espoir qu'il ne s'agisse pas là que d'un moment où l'attirance physique s'était présentée. " - Non bien sûr ! Juste que tu es trop attachée aux traditions de Noël !" Je tente de garder la face, mais c'est une déception qui m'habite soudainement, celle d'avoir peut être aspiré à autre chose malgré un esprit contradictoire. Bravo à moi, je l'avais bien cherché. Mon sourire figé s'estompe finalement. "Sûrement" dis-je en détournant le regard. Qu'est ce qui était le pire : Le baiser manqué ou cette discussion qui me rappelait que l'homme que j'avais à mes côtés restait un homme qui aimait prendre du bon temps et ne voulait pas s'engager sentimentalement parlant? " - Pitié, trouves nous une excuse pour qu'on puisse se tirer rapidement demain matin..." Mon visage se tourne vers Cade qui profite du moment pour me tourner le dos. C'était donc si insupportable que de passer un peu plus de temps avec moi? Au delà du contexte peu agréable dans lequel nous avions été obligé de jouer le jeu, j'avais apprécié chaque moment que ca avait déclenché avec l'agent, mais il semblerait que ca n'était plus réellement partagé maintenant. J'observe sa silhouette de dos, la mâchoire quelque peu crispée, avant de me tourner à mon tour dans le lit pour tenter de trouver le sommeil.

"Non c'était moi qui l'avait avaaaant"
hurle la plus jeune des filles à travers le couloir, ses pas résonnant comme ceux d'un éléphant en chargement alors que je lutte pour tenter d'ouvrir les paupières. Les rayons du soleil qui éclairent la pièce semblent me bruler la rétine, limitant mes efforts malgré moi. Ce n'est pourtant pas eux qui font naître cette vision de moi collée contre Cade. Mon corps est tourné vers le sien, et je remarque également que mon bras est venu trouvé refuge autour de sa taille, comme s'il s'agissait d'une vieille habitude. Je sens son ventre se gonfler à chacune de ses respirations, et son odeur singulière. Je me pince les lèvres, réalisant le malaise que cela pourrait ajouter après ce qui s'était passé quelques heures auparavant, et je parviens à me détacher, le plus discrètement possible afin de ne pas le réveiller. La salle d'eau mise à disposition va me permettre de me doucher avant de retrouver les autres. J'en ressors, ayant ré-enfilé cette tenue qui sonnerait presque comme ridicule à cette heure de la journée, et je retrouve dans la chambre, un Cade éveillé. Je souris, brisant le silence par une voix douce. "Salut". J’essaie de chasser les derniers événements nous concernant de mon esprit. "Bien dormi?" demandais-je en enfilant ma paire de bouche d'oreille, sans chercher à réellement engager une discussion avec lui. "Je vais prétendre auprès des autres que nous avons un repas de famille ce midi" avouais-je, ayant eu le temps de songer à l'idée de respecter sa demande "Je te rends ta liberté" avouais-je en levant les mains vers lui, m’imprégnant d'un sourire qui se veut poli. Je n'attends pas sa réponse pour reprendre. "Je vais rejoindre les autres, je t'attends en bas."Si notre relation devait s'apparenter à une pâtisserie, nul doute qu'il s'agirait d'un soufflé. Nous avions brisé des barrières pour en relever d'autre, laissant flotter un air plutôt frais entre nous. J'attrape mon téléphone sur la table de chevet, avant de me diriger vers la porte, m'efforçant de ne pas lui prêter attention.

Je suis appuyée sur l'ilot lorsque Cade fait son apparition dans la cuisine, interrompant sans le vouloir la discussion que j'ai engagé avec Karen sur la vie qu'elle mène. Je me redresse, regardant successivement Cade puis Karen. "Bien, il est temps pour nous de filer. Merci beaucoup pour ton accueil" avouais-je. Si tout n'avait pas été à mon goût, on ne pouvait pas lui reprocher de vouloir faire les choses bien. Après avoir salué le restant des convives, je me dirige vers le hall d'entrée, suivant Cade de près lorsque Karen vient agripper mon bras. "Je vous ai mis quelques gâteaux de côté" m'avoue t-elle en souriant, tendant un sac contenant quelques uns de nos biscuits "C'était la moindre des choses" m'avoue t'elle après que je l'ai remercié. Je passe la porte, descendant les quelques marches qui nous amènent à nos voitures respectives, incapable de savoir quelle attitude adopter désormais.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
Christmas Time - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyLun 29 Avr - 15:41



CHRISTMAS TIME

"C'est donc pour cette fille que t'as décidé de prolonger tes vacances ici pour le moment?" Dit comme ça, on aurait pu penser que Cade avait débarqué ici pour les beaux yeux d'une femme. Il n'en était rien. Aucune pour le moment n'avait réussi à lui faire faire un si long voyage en le tenant par les sentiments. Il était au contraire plus probable de le voir mettre de la distance entre une prétendante et lui même, fuyant les quelques perspectives d'avenir qu'on pouvait lui exposer dangereusement... Un léger rire devança la réponse de l'agent fédéral. - Je lui ai fait une promesse. Et je tiens toujours parole. En réalité, ce qui le retenait ici, c'était sa soeur Milena, et ses deux frères qu'il souhaitait mieux connaitre. Il voulait rattraper le temps perdu et cette mise à pieds était l'occasion idéale pour le faire. Aucune contrainte professionnelle si ce n'était le flou total dans lequel il était plongé quant à son futur au sein du FBI américain. C'était un fait, il pouvait repartir du jour au lendemain si le grand boss l'exigeait. Ou rester indéfiniment et décider de s'installer ici si on le virait suite à la faute commise durant sa dernière mission. Quoi qu'il en soit, l'attente était insoutenable et il passait le temps en aidant quelques victimes à sortir la tête de l'eau. Tout ça, il le taisait encore à Savannah, préférant sans doute voir comment elle réagissait face à un type qui avait, certes, un passé familial et sentimental complexes, mais qui était professionnellement clean. Enfin... vu son regard, elle devait forcément se poser quelques questions. La jolie blonde était loin d'avoir le QI d'un mollusque et à force de se parler, elle arrivait peut être à discerner les réactions hésitantes sur le visage de Grimes... "Eh bien, j'imagine que Brisbane peut se sentir flatté d'avoir un super-héros comme toi alors." A cela, Cade répondit par un petit sourire un peu forcé, et ses yeux se dirigèrent vers le sol carrelé de la cuisine. Un super-héros... ce n'était pas ce que tout le monde pensait !

Okay. D'accord. Il n'y avait effectivement que dans les séries que les infirmières valaient le coup d'oeil, trimballant leurs perfusions avec un immense sourire comme s'il s'agissait d'un plat de pâtes tout à fait appétissant ! C'était quand même une idée rassurante qui pouvaient convaincre Cade de mettre les pieds dans un hôpital... Sinon, ce n'était qu'un enchevêtrement de couloirs malodorants jonchés de personnes en détresse physique ou psychologique. Rien de bien agréable en soi, tout comme l'idée de passer des heures à préparer une dinde de Noël, farcie et accompagnée de ses pommes de terre et champignons. Non... Grimes ne s'en remettrait définitivement pas. Il passait son tour, malgré le chouette moment que ça pouvait encore donner aux côtés de Savannah. Il les appréciait sincèrement, ces moments. Et encore plus quand, prétextant répondre à une tradition semble t-il ancrée dans la vie de la jeune femme, elle lui donna un baiser bien trop appuyé et bien trop plaisant pour qu'ils en reste là. Il n'allait pas mentir. Cade avait pensé à ça depuis qu'ils s'étaient revus et cette envie avait étrangement dépassé le simple stade de l'attrait physique. Si bien que, lancé et vraisemblablement en accord avec Savannah, leurs visages se frôlèrent de nouveau dans une atmosphère fébrile. Il n'était pas question de se demander ce qui allait arriver ensuite. Juste de répondre à ce désir irrépressible qui le saisissait là, tout entier. Il le poussait à vouloir posséder ses lèvres et s'enivrer encore de la douceur envoutante de la jolie blonde. Bien sûr, on l'en empêcha. Karen fit irruption dans la pièce, un peu surprise de les trouver là. Savannah, elle, fut prise de court et pour une fois elle ne parvint pas à se détacher aussi facilement. Réagissant comme si sa vie était en jeu, Cade les sauva tous les deux de l'emprise de leur hôtesse, avec une mine hypocrite, et il purent regagner la chambre qui leur avait été attribuée pour la nuit.

Là, l'ambiance fut tout autre. C'était quand même fou qu'un baiser change la donne à ce point entre deux adultes... Ou bien étaient-ce les intentions qui avaient suivit qui étaient les plus gênantes en réalité... ? Ce qui était sûr, c'était que Savannah lui fit bien vite comprendre qu'elle considérait ça comme une erreur. Campant, avec un peu de retard, sur cet ultimatum qu'elle avait imposé quelques semaines auparavant. Piqué dans son intérieur, Cade ne fit qu'approuver et alla dans le sens qu'elle voulait. Ou qu'il pensait qu'elle voulait. La réaction de la jeune femme lui confirmait qu'il ne fallait peut être pas se laisser embarquer dans une histoire d'attachement. Dos à elle, il trouva le sommeil peu de temps après, se forçant à ne pas trop cogiter sur cette nuit. Une nuit qui e résuma à trois autres petites heures puisque le bruit dans le couloir tira Grimes de sa rêverie. La baraque s'éveillait doucement. De la lumière dessinait le contour régulier de la porte de la chambre. Une fois les paupières relevées, Cade constata qu'il n'avait pas changé de position, mais que le corps de Savannah était collé contre le sien. Il resta immobile, seule sa tête se baissa légèrement pour voir que son bras entourait sa taille comme si elle s'était agrippé à lui pendant son sommeil. Un fin sourire vint orner ses lèvres et quand il la sentit bouger, commençant certainement à se réveiller, il referma les yeux. Forcé de constater que ce rapprochement lui plaisait et qu'il mettrait Savannah dans un doute plus profond que celui de la veille, il fit mine de dormir. Ce ne fut que lorsqu'il entendit l'eau couler dans la douche qu'il daigna ouvrir les yeux. Après quelques secondes sans bouger, il se décida à s’étirer, cherchant ses vêtements du regard. "Salut" La voix féminine de sa camarade de pâtisserie raisonna près d'un Cade assit sur le lit, se frottant les yeux d'une main. "Bien dormi?"  Il la regardait sans cesser de se frictionner l'oeil. - J'ai comme un doute... dis moi... on a fait des gâteaux cette nuit ? Fronçant les sourcils, il joua sur un ton ironique qui ne semblait pas vraiment être de la partie ce matin là. Bien sûr qu'ils avaient pâtisser. Et bien sûr qu'ils s'étaient embrassés ! Néanmoins, il ne fallait probablement pas l'évoquer. "Je vais prétendre auprès des autres que nous avons un repas de famille ce midi. Je te rends ta liberté" Le regard bloqué sur elle, Cade eut un hochement de tête. Savannah semblait comme... désabusée. "Je vais rejoindre les autres, je t'attends en bas." L'index levé, la bouche entrouverte, l'agent fédéral allait pour répliquer mais il n'en eut pas le temps. La porte se referma derrière la silhouette de la jeune femme, le laissant pantois. Ceci donnait le ton et Grimes haussa les sourcils.


Tellement heureux de quitter ce pyjama rayé, Cade avait enfilé sa tenue de la veille après avoir prit une douche plutôt brève. Les discussions venant de la cuisine et connaissant déjà le chemin, il manqua de se prendre un coup de coude de la part d'un mioche qui ne le calcula même pas avant d'apparaitre, tout sourire et hésitant sur l'avancée de la mission du jour: Partir au plus vite ! "Bonjour Cade!" Karen l'accueillit avec la joie même exprimée sur son visage. - Bonjour Karen. Il pouvait se permettre cette familiarité désormais... "Bien, il est temps pour nous de filer. Merci beaucoup pour ton accueil" Presque mal à l'aise, et regrettant surtout de ne pas pouvoir prendre ne serait-ce qu'une tasse de café, Cade prit congés de son hôtesse avec un sourire poli mais belle et bien forcé. "Je vous ai mis quelques gâteaux de côté. C'était la moindre des choses" Il suivit le sac des yeux  remarquant qu'il y avait, à l'intérieur, pas plus de quatre ou cinq sablés sur tout ce qu'ils avaient confectionnées. Mais il n'en dit rien juste par peur de rester encore quelques minutes de plus... - Merci c'est trop gentil. Ca sonnait faux et un peu comme un reproche mais heureusement, ils furent dehors bien vite après. Reprenant une attitude naturelle, Cade redevenait lui même à chaque marche qu'il descendait et à chaque pas qui le menait jusqu'à la Chevrolet. Elle l'avait attendu là toute la nuit, près de la voiture de Savannah. A son approche, il ralentit, tripotant ses clés de caisse dans ses mains et se demandant ce qu'il devait sortir pour briser ce silence pesant. - Tu m'enverras la date et l'heure du prochain cours de cuisine. Avec une très bonne raison pour que je m'y pointe ! L'humour. Ça servait dans de nombreuses situations ! Le sérieux reprit la main petit à petit, le sourire de Grimes s'évanouit. Il la regardait.  - J'ai pas changé d'avis sur Noël. Je trouve tout ça tellement... Il ne trouvait pas de mots assez modéré pour ne pas la blesser. - ... Enfin, c'est pas mon truc. Non, mais peut être qu'en y étant plus habitué il pourrait s'y faire. Un petit silence et il reprit. - Mais cette nuit, ça valait le coup ! Il ne parlait pas du champagne ou des sablés mais bien de ce qui s'était passé entre eux. Ils ne s'étaient pas adonnés à une partie de jambes en l'air et pourtant... il le pensait. Il avait encore en tête ce baiser et cette envie partagée. Elle interprèterait cette vérité comme elle le voulait, il se contenta de lui adresser un petit sourire fier et il ouvrit la porte de sa voiture pour s'installer au volant. Ce sourire significatif, il l'avait toujours quand il mit le contact et lui envoya un dernier regard avant que la Chevrolet noire ne s'éloigne dans un vrombissement.









Christmas Time - Page 2 763986grimes
Christmas Time - Page 2 OrLErGE
Christmas Time - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
Christmas Time - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : Christmas Time - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 EmptyVen 3 Mai - 0:02



CHRISTMAS TIME

Si nous parvenions à faire preuve d'une franchise inébranlable depuis nos retrouvailles, il y a cependant certains points sur lesquels nous nous montrons sur la réserve. Et c'est tout naturellement que j'accepte parfois le mystère qu'il laisse trainer autour de lui. Je lui pose les questions, mais je ne chercherais jamais à me montrer insistante s'il n'est pas en mesure de m'apporter la réponse. Sa présence ici en ville suscite cependant quelques interrogations chez moi, et je tente d'en comprendre la raison, comprenant rapidement que le sujet que j'engage n'est pas celui qui le poussera à se montrer bavard. Je cherche à savoir si sa présence ici n'est qu’éphémère, s'il prévoit dans les semaines à venir de quitter l'Australie pour rejoindre le pays qui fait de lui l'agent idéal à mes yeux. J'ai cependant pour rappel cette femme qu'il tient à aider ici, et je lui demande de façon maladroite si c'est grâce à elle que je peux profiter de moment agréable en sa compagnie. Son rire parviendra à me faire sourire, soit je déborde d'imagination, soit mon flaire m'aura fait taper dans le mille. Je remarque sa gêne, bien qu'il tente de l'étouffer, de la fuir, c'est la raison pour laquelle je mets fin à cette discussion, m'assurant une dernière fois qu'il se souvienne de l'image qu'il dégage, même si celle-ci ne semble pas avoir séduite ses supérieurs dernièrement.

Ce moment que nous vivons sous le gui dépasse clairement tout ce que j'avais imaginé en voulant respecter cette simple tradition. Je me retrouve piégée par cette envie de goûter à nouveau ses lèvres, et plutôt que de profiter de l'instant pour me défaire de l'emprise qu'il a sur moi tant qu'il en est encore temps, je joue avec le feu, approchant ma bouche dangereusement de la sienne, prête à laisser libre envie à ce besoin qui ne fait qu'accroître, mettant au carreaux mes bonnes paroles. Nul doute que Karen vient d'interrompre un rapprochement inévitable, faisant naître des émotions contradictoires au plus profond de moi. Je n'ai pas le sang froid de Cade, et je réalise à travers mon comportement que je suis loin de vivre ca avec calme et détachement. Je m'en voudrais presque de prendre les choses tant à coeur, et que Cade puisse y parvenir avec une telle facilité fait naître en moi certains doutes, comme celui d'avoir fait face à ce séducteur de l'époque, qui était déjà parvenu à me faire succomber. Il n'y a plus rien à prouver sur notre compatibilité physique, mais nous ne sommes plus de inconnus à la recherche d'un peu d'affection maintenant, et c'est ce qui rend la situation encore plus incertaine. Je ne parviens pas à déceler ce qu'il pense, ni même ce qu'il attend de moi. Et plutôt que de faire perdurer un silence jugé trop pesant, je me décide à le briser, tâchant de lui exposer, maladroitement, les faits, attend qu'il me donne son avis sans vraiment prendre de risque. Et contre toute attente, il confirme mes paroles, faisant naître une certaine déception chez moi, celle d'avoir pu croire que notre relation ne se résumait pas uniquement à deux corps qui s’appellent l'un à l'autre.

Le réveil sera particulièrement difficile, d'autant que si cette nuit je peinais à trouver ma place, je me sens particulièrement bien à cet instant précis. Ce contact involontaire que j'ai installé avec Cade y est certainement pour quelque chose, mon corps est venu naturellement se réfugier contre le sien, me mettant dans une position inconfortable au vu de nos derniers échanges. Je me détache doucement, préférant m'assurer que cela sera passé inaperçu auprès de ce dernier, et m’octroie une petite douche qui me permettra peut être de me remettre les idées en place. Mon retour dans la chambre me permettra de découvrir un Cade éveillé, ou du moins qui tente de garder les paupières ouvertes, non sans mal. Je me montre courtoise, je reste cependant quelque peu distante, ce qui ne reflète clairement pas l'image qu'il a déjà eu de moi. Peut être cette douche est t-elle parvenue à m'amener à une réalité bien moins agréable, celle de cette relation qui ne débouchera probablement à rien, à part me faire réaliser qu'une fois de plus j'ai le chic pour m'approcher des hommes peu fréquentable sentimentalement. "- J'ai comme un doute... dis moi... on a fait des gâteaux cette nuit ?" Cet humour qui m'aurait probablement soutiré un rire en temps normal parvient uniquement à faire retrousser mes lèvres, un peu timidement. "Il semblerait". Inutile de lui rappeler ce baiser, qu'il avait probablement oublié. Cette simple pensée me pousse dans mes retranchements, dans une réserve absolue, et c'est ce qui me poussera à évoquer cette idée de départ précipité, sachant que ça lui permettra de quitter au plus les lieux, comme il le souhaitait. Plus de gosse qui court partout, plus de Karen oppressante, ni de tentation passagère.  Je n'attends pas de réponse de sa part, il avait ce qu'il voulait, et plus vite je m'effaçais de la chambre, plus vite il pourrait reprendre la route. C'est donc offusquée que je déserte cette chambre, rejoignant une Karen un peu trop bavarde à mon goût. J'acquiesce à chacune de ses paroles, n'en écoutant que la moitié. Le regard de Karen se relève , laissant deviner l'arrivée soudaine de Cade derrière moi. Un sourire aimable sur les lèvres pour souligner leur échange, je finis par évoquer notre retrait soudain. Inutile d'y passer des heures, d'autant que la distance qui s'est créé entre Cade et moi risque d'être vite mise à nu. Nous parvenons cependant à ressortir de là avec quelques cadeaux, pas grand chose à côté de tout ce que nous avions confectionné quelques heures plus tôt, mais c'était mieux que rien, bien que ces derniers faisaient naître en moi une nostalgie certaine, celle de voir ce "weekend" prendre fin, et que chacun de nous reprenne sa vie, chacun de son côté, comme s'il ne s'était passé.

Je descends les quelques marches, me rapprochant doucement de mon véhicule récemment acheté, consciente que le silence, c'est probablement moi qui l'est mis en place. Et je ne veux pas ça. Je ne veux pas le laisser dans l'incompréhension, je n'ai pas le droit de lui reprocher ce qu'il m'a si souvent exposé concernant sa vie sentimentale. C'était probablement injuste, mais c'était ce qu'il y avait de mieux, pour lui comme pour moi. Mon corps se tourne finalement, acceptant de lui faire face alors que je ne peux retenir un sourire qui parviendra probablement à lui faire oublier mon attitude quelque peu distante des minutes précédentes. "- Tu m'enverras la date et l'heure du prochain cours de cuisine. Avec une très bonne raison pour que je m'y pointe !" Je m'apprête à me proposer d'être cette raison, non sans une touche d'ironie, mais cet argument ne semble plus vraiment tenir au vu du souhait qui nous pousse actuellement à anticiper nos au revoir au lever du soleil. Je me pince les lèvres. "Ca ne sera pas nécessaire, je tâcherais de me débrouiller seule la prochaine fois." Ce n'était pas une remarque, et le sourire que je lui adresse me pousse à ce qu'il le prenne ainsi, vraiment. Mes lèvres se pincent pour tenter de passer outre ce malaise qui persiste entre nous, à travers des répliques plutôt timide et bien loin des échanges profonds et enjoués de d'habitude. "Tiens, ils te reviennent de droit...." je lui confie les quelques gâteaux que nous a remis précédemment Karen "- J'ai pas changé d'avis sur Noël. Je trouve tout ça tellement..." Je hausse les sourcils, m'apprêtant à récolter une remarque qui sera à même de briser une fois de plus tout nos échanges nocturnes, mais consciente de ce que ca évoque, et que ça ne m'implique pas. "- ... Enfin, c'est pas mon truc. " Je hoche doucement de la tête, comprenant ce message, ce n'était plus un secret. Il n'avait pas besoin de se justifier sur ce point. "Je sais" avouais-je  avec toujours ce même sourire innocent sur les lèvres. "- Mais cette nuit, ça valait le coup !" Mon corps se redresse doucement à ses mots, ne m'attendant pas à ce qu'il me fasse part de ça, surtout pas maintenant. Mes yeux se perdent dans les siens, me ramenant à cette complicité, ce petit truc que nous avions toujours eu. Je m'efforce cependant de garder le silence, préférant me satisfaire de ce résumé que de l'approfondir. Je le suis du regard, reprendre place au volant de sa chevrolet avec ce sourire évocateur, et qui me ramène sans plus attendre à ce baiser malgré moi. Tant de mystère, ca devrait être interdis...



★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Christmas Time - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Christmas Time Christmas Time - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Christmas Time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-