AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Héritage et compagnie ► Hanniam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Weiss
la course à l'héritage
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (12.03.1978)
SURNOM : Rien de vraiment très valorisant du temps ou il était encore dans la mafia alors on s'en tiendra a Liam
STATUT : Peut être que la page commence a se tourner doucement. Il y a dans ce coeur un gel hivernal, peut être prêt a fondre. Et quelque chose d'émotionnellement étrange qui se forme avec une certaine Aubrey
MÉTIER : Ex mafieux, reconverti en chasseur d'héritier
LOGEMENT : Bayside #01 le plus loin possible de Logan city, du Club et de son ancien appartement

POSTS : 801 POINTS : 705

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Come down to the black sea, swimming with me. Go down with me, fall with me, let’s make it worth it. A thousand nights have passed. Change doesn’t happen overnight. Not visible at first, it’s important to hold on.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
You gotta kiss me just to taste a little danger. Can you take it ? I should let you go. But you are mine and my weakness. Forgive me
Gave love 'bout a hundred tries. Just running from the demons in your mind. Then I took yours and made 'em mine. I didn't notice 'cause my love was blind. Hanniam

AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : midnight blues (avatar) ANAËLLE (signa) loonywaltz (UB)
DC : Isaline, l'innocente
INSCRIT LE : 28/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21569-forget-the-past-liam http://www.30yearsstillyoung.com/t21650-i-ve-got-blood-on-my-name http://www.30yearsstillyoung.com/t21669-liam-weiss http://www.30yearsstillyoung.com/t21867-liam-weiss

MessageSujet: Héritage et compagnie ► Hanniam   Dim 23 Déc - 18:33



Héritage et compagnie
Hannah & Liam


Le bruit de l'eau qui coulait emplissait la salle de bain, résonnant a travers les murs, a l'intérieur de ma tête mais pas assez pour couvrir mes pensées. Ce bain que je me préparais allait me faire du bien, me détendre après ces derniers jours de travail intensif que même le sport ne parvenait pas a me faire oublier. J'étais sur un dossier particulièrement compliqué et après 2 mois de recherche, j'avais enfin mis la main sur un héritier. Celui ci se trouvait a Melbourne et maintenant que j'avais pu retrouver sa piste il ne me manquait plus que mes billets d'avion, une chambre d’hôtel pour terminer ce que j'avais a faire. J'aimais ce travail, il captivait mon attention a m'en faire partiellement oublié l'adrénaline de la mafia. Alors, après plusieurs nuits a avancer ce dossier, je m'autorisais un peu de répit au milieu du tumulte. D'autant plus qu'un collègue nous avais fait faut bond et était en arret maladie depuis plusieurs jours, laissant d'autres "chasses" en attente.
Je soupire, me débarrassant de mes vêtements, sentant instantanément la chaleur de l'eau m'envelopper et engourdir mes sens si bien qu'après quelques minutes, le regard dans le vide, je finis par m'endormir, laissant ma tête glisser jusqu'a la surface de l'eau, portée par l’apesanteur. Je ne sais dire pendant combien de temps je suis restée endormis, le temps qu'il fallait pour récupérer de mes nuits d'errance. Quelques rêves viennent troubler ma tranquillité, contractant parfois mes muscles et soudain ma respiration s’accélère, ma tête plongeant lentement sous l'eau, quelques bulles s'échappent de ma bouche avant que je ne me réveille en sursaut tel un diable sortant de sa boite. Il me fallu quelques bonnes minutes pour analyser les lieux et me rappeler que je m'étais simplement assoupi dans mon bain. Je grogne, passant une main sur mon visage, écrasant les gouttes qui glissait dans mes yeux avant de plaquer mes cheveux en arrière, revenant doucement a la réalité. Ce n'est qu'un rêve. J'avais rêvé d'elle. Hannah. Celle qui me poursuivait jusque dans mes pires songes. Et si ma traque acharné liée a mon travail avait pu me faire oublier que j'allais bientôt a nouveau être lié a elle, m'en rappeler me provoquait des frissons de dégoûts. Suite a l'arret maladie de mon collègue, j'avais repris son dernier dossier en date, une cliente qu'il devait rencontré après le décès d'un membre de sa famille éloigné, il ne l'avait pas encore mise au courant et ne se doutait donc de rien. Je me rappelais encore ma réaction, dans le bureau de mon patron, lorsque j'étais tombé sur la photo ainsi que le nom de l'héritière en question qui n'était autre que mon ex. Être lié avec Hannah relevait de signer un pacte avec le diable. Et je n'en étais pas a mon premier avec elle. Le dernier avait d'ailleurs brulé en enfer avec moi même en prime. Et si ce n'était pas question de travail et d'argent, j'aurais refusé catégoriquement de revoir la fille qui avait couché avec mon soit disant meilleur ami. La revoir c'était réveillé d'anciennes blessures que je pensais guérit. J'avais beau la hair du plus profond de mon être, une partie de mon coeur restait toujours enchaîné a elle. Raison pour laquelle j'avais tant de mal a tourner la page, fermer le livre. Pouvait on réellement oublier la femme de notre vie, celle destiné a nous épouser ? Même si ma psychologue m'avait apporté quelques réponses quant a ces questions, je demeurais indécis. Peut être aussi parceque la dernière fois que nous avions eu un tête a tête, Hannah m'avait laissé l'embrasser comme un dernier au revoir... ou était ce une dernière chance que nous nous étions laissés l'un a l'autre en guise de désespoir ? Mais beaucoup trop de choses s'était passées entre elle et moi. Il n'y avait plus rien de bon a tirer de cette relation et elle me l'avait confirmé en couchant avec Boyd. Trahison que je ne pouvais pas pardonner. Je connaissais trop bien Mitchell, il n'aurait jamais pu coucher sans un consentement de sa part et visiblement elle le lui avait donné. Chacun sa part de responsabilité. Chacun sa part de trahison.
Je termine de me sécher, dans mes pensées un peu trop sombre, regardant l'heure d'un coup d'oeil furtif. Début de soirée et l'idée folle d'en finir avec le dossier de mon collègue. En finir avec elle. Un coup de tête plus tard, je conduisais en direction de Fortitude valley, ma rappelant encore très bien ou elle habitait. Cette route que je pensais ne jamais plus emprunter en revenant ici. Putain de destin. Et je me retrouve là, dossier en main, devant cette foutu porte, attendant que l'enfer s'ouvre a moi. Encore une fois. Se jeter la tête la première dans mes démons. Je n'avais aucune idée de la façon dont j'allais présenter la chose et, a vrai dire, je m'en fichais. Ce que je voulais c'était en finir. La porte s'ouvre sur le visage d'Hannah, ma respiration se coupe. J'avais l'habitude des plongées sou marines a l'intérieur de moi même. J'ai ma tête des mauvais jours et je ne fais rien pour changer ça tant l'envie de la revoir était faible. Et malgré tout ça, je pouvais encore constater sa beauté. Beauté empoisonnée. Nous restons chacun dans le silence, nous observants avant que je ne vienne le briser de quelques mots cassants.

- Ouais, je suis vivant. Lachais je en réponse a son air surpris.

Et je me retiens de rajouter quelque chose comme "ça t'emmerde ? C'est sur qu'entre Boyd et toi ce sera nettement plus difficile maintenant." Mais je ne rentre pas dans le vif du sujet de suite même si l'envie me brule la langue. J'avais disparus pendant 6 mois, je lui offrais le luxe d'encaisser ça. Je m'invite a l'intérieur de son appartement, allant directement déposer les dossiers dans le salon, ignorant les feulements de son chat qui semblait ne pas apprécier ma présence, en total coordination avec sa maîtresse. Je lache un profond soupir, la sentant débouler derrière moi. J'essaie de calmer ma haine brûlante.

- Je suis lasse de tout ça Hannah, je ne suis pas venu faire une scène mais pour quelque chose d'important que je n'ai pas pu éviter. Après je ne veux plus avoir affaire avec toi. Je me tourne vers elle, sentant la pression monter et je ne tarde pas a exploser, comme a mes anciennes habitudes. Je laisse passer quelques secondes avant de renchérir, plus brutal. En fait, si, je vais faire une scène ! C'était bien avec Boyd ? T'as pris ton pied ? Drôle de façon d'exprimer ta haine contre lui, je n'ai pas eu cette chance visiblement. Putain Hannah, tu me dégoutes...

Je pose mes deux mains sur la table du salon, fermant les yeux. Contrôler. Contrôler.

AVENGEDINCHAINS


Help me, i'm alive

Guilty bars for innocence. Final breath for final kiss
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Hope
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt et huit petites années que la belle Hannah est en vie. Elle n'aime pas parler de son âge, elle se sent vieillir d'année en année.
SURNOM : Des surnoms, elle en a un nombre incalculable. En général, c'est Ana qui revient le plus régulièrement.
STATUT : Célibataire, elle n'a jamais réussi à tourner la page.
MÉTIER : Après des années d'étude, elle est maintenant infirmière urgentiste.
LOGEMENT : Hannah s'est achetée un petit loft en plein centre-ville de Brisbane, le numéro 345 à Spring Hill.

POSTS : 58 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Hannah est en train de réfléchir pour faire une demande d'adoption.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
Liam Héritage et compagnie.
Nino Ninnah #3.
PSEUDO : PSYCOPATHIC.
AVATAR : Ana de Armas.
CRÉDITS : Schizophrenic
DC : Aucun.
INSCRIT LE : 22/12/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22723-hannah-les-larmes-qui-coulent-sont-ameres-mais-plus-ameres-encore-sont-celles-qui-ne-coulent-pas http://www.30yearsstillyoung.com/t22740-hannah-fleur-de-lys http://www.30yearsstillyoung.com/t22742-hannah-hope http://www.30yearsstillyoung.com/t22743-hannah-hope#923542

MessageSujet: Re: Héritage et compagnie ► Hanniam   Dim 23 Déc - 20:31


Cela faisait plusieurs semaines que tu enchainais les semaines de boulot sans réellement avoir de repos, heureusement pour toi, tu avais réussi à obtenir deux jours consécutifs. Tu allais donc pour en profiter pour te reposer, mais également profiter de ces deux jours pour faire deux ou trois papiers et s’occuper un peu de toi. C’est pourquoi, cette après-midi ton réveil sonna doucement, des difficultés à ouvrir les yeux et surtout à te lever. Tu avais terminé le travail plus tard que prévu, en même temps il y avait un nombre impressionnant de patients dans les urgences en ce moment. Des cas simples et des cas largement plus compliqués et qui demandaient forcément plus d’heures. Tu avais laissé rentrer une de tes collègues qui avec la fatigue ne tenait même plus debout. Tu avais donc pris ses heures et tu avais finalement terminé ta journée à neuf heures du matin au lieu de sept heures. La fatigue se lisait sur ton visage et clairement tu la ressentais de plus en plus. À croire que plus tu approchais la trentaine, et plus tu avais du mal à rester éveillé et surtout à récupérer. Une fois chez toi, tu n’avais pas réfléchi plus longtemps, tu t’étais déshabillé et tu avais juste mis un réveil pour éviter de passer toute ta journée au lit. Puis, tu avais pris place au centre de ton grand lit deux places et tu avais plongé dans un sommeil plus que profond. Des rêves, des cauchemars, tu en faisais en permanence, toujours un peu plus chaque jour. Tu n’arrivais pas à tourner la page et clairement tu avais toujours des doutes, ouvrir la porte de ton appartement et te retrouver face à Boyd ou même Liam. Tu aimerais clairement ne plus penser à eux, ne plus les croiser. Malheureusement, tout pouvait arriver ce n’était pas toi qui dirigeais la vie, l’avenir et le destin. Une fois debout, tu avais ouvert les volets pour laisser la lumière entrer, il n’était pas tard, tu avais le temps d’aller faire un footing et de ranger ton appartement. Tu trainais un peu dans ton appartement, musique à fond, une tenue plus que légère, une pomme dans la main, tu croquas dedans à pleine dent. Il ne faisait pas un temps fabuleux, mais tu t’en foutais, tu allais courir, tant qu’il ne pleuvait pas, tout allait bien. Tu enfilas un leggings noir et un sweat rouge. Le casque sur les oreilles, branché à ton téléphone, tu quittas ton logement pour te défouler et libérer ton esprit. Ça faisait bien trop longtemps que tu n’avais pas pris de temps pour toi, tu te laissais aller et ce n’était pas bon tout ça. Quand tu te regardais dans la glace, tu avais l’impression de voir des bourrelets prendre place sur ton corps. Ce n’était pas réellement le cas tu te faisais toujours des fausses idées. Tu courrais, essayant de toujours faire de ton mieux, toujours plus vite. Tu ne regardais même plus les minutes défilées, tu n’avais pas du mal, tu sentais juste les muscles se crisper au niveau de tes cuisses et de tes mollets. Après un bon tour, tu retournas sur le chemin pour aller chez toi. La sueur coulait le long de ton front ainsi que dans ton dos. Des étirements, une respiration rapide, les battements de ton coeur qui résonnaient dans ta tête. Une bonne douche, tu restas dessous durant plusieurs minutes, assise contre la paroi de la douche, laissant l’eau couler le long de ton visage et de ton corps. Fermant les yeux, reprenant doucement ta respiration, la température de ton corps commençait à retrouver la normale. Tu commençais à perdre la couleur rouge vif sur tes joues, après une bonne demi-heure tu quittas ta douche pour enfiler tes sous sous-vêtements mais également un jean moulant, et un top blanc assez ample.

Alors que tu étais bien décidé à ranger ton appartement, quelqu’un frappa à ta porte. Chose plutôt étrange puisque tu n’attendais absolument personne. Tu ouvrais la porte, loin d’imaginer de te retrouver face à cet homme. Ton coeur s’écrasa d’un seul coup, comme si quelqu’un le serrait dans sa main, de plus en plus fortement. Que faisait-il ici, là, devant ta porte alors qu’il n'était pas revenu pendant des mois, qu’il n’avait pas donné une seule nouvelle. Un peu plus et tu lui aurais fermé la porte au nez, mais tu n’y arrivais pas, tu étais comme bloqué. Finalement, il n’avait pas l’air décidé d’attendre que tu lui proposes de rentrer, il rentre dans ton appartement comme si tout était normal, comme si tout avait changé entre vous, sauf que ce n’était pas du tout le cas. Tu ne disais rien, fermant la porte derrière lui, ne voulant pas lui faire réellement face. Il déposa un dossier sur ta table, tu n’avais plus envie d’avoir des ennuis, tu n’avais plus envie de souffrir et clairement, de l’avoir dans ton salon n’allait pas t’aider, loin de là. Un léger soupire s’échappa de ta bouche, baissant les yeux. « Crois-tu que je suis contente de te voir. Ça faisait six mois, et tu oses te pointer ici. J’aurai clairement préféré ne plus jamais te voir. » des mots blessants, un ton froid, tu ne pouvais pas retenir la haine que tu avais au fond de toi. Des paroles qui coulaient jusqu’à ses oreilles comme le venin d’un serpent coulant dans le sang d’une victime. Il n’était pas là pour faire une scène, du moins il changea vite de discours et tu fis face à un homme qui essayait tant bien que mal de se contrôler, et que cette rencontre ne faisait que remuer le couteau dans la plaie, une plaie qui n’a jamais été refermée correctement. Il était au courant, il savait ce que tu avais fait et tu pouvais le comprendre, du moins tu pouvais te mettre à sa place. Tu t’approchas de lui, seulement quelques mètres te séparaient de lui. « Tu n’aurais jamais eu cette chance, car toutes les chances que tu as eues, tu les as foutu en l’air. » tu ne cherchais pas à remettre la faute sur lui, tu voulais juste lui faire comprendre le mal qu’il avait pu te faire… « Nous n’étions plus ensemble, c’est arrivé et je le regrette suffisamment. » lâchais-tu rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Weiss
la course à l'héritage
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (12.03.1978)
SURNOM : Rien de vraiment très valorisant du temps ou il était encore dans la mafia alors on s'en tiendra a Liam
STATUT : Peut être que la page commence a se tourner doucement. Il y a dans ce coeur un gel hivernal, peut être prêt a fondre. Et quelque chose d'émotionnellement étrange qui se forme avec une certaine Aubrey
MÉTIER : Ex mafieux, reconverti en chasseur d'héritier
LOGEMENT : Bayside #01 le plus loin possible de Logan city, du Club et de son ancien appartement

POSTS : 801 POINTS : 705

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Come down to the black sea, swimming with me. Go down with me, fall with me, let’s make it worth it. A thousand nights have passed. Change doesn’t happen overnight. Not visible at first, it’s important to hold on.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
You gotta kiss me just to taste a little danger. Can you take it ? I should let you go. But you are mine and my weakness. Forgive me
Gave love 'bout a hundred tries. Just running from the demons in your mind. Then I took yours and made 'em mine. I didn't notice 'cause my love was blind. Hanniam

AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : midnight blues (avatar) ANAËLLE (signa) loonywaltz (UB)
DC : Isaline, l'innocente
INSCRIT LE : 28/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21569-forget-the-past-liam http://www.30yearsstillyoung.com/t21650-i-ve-got-blood-on-my-name http://www.30yearsstillyoung.com/t21669-liam-weiss http://www.30yearsstillyoung.com/t21867-liam-weiss

MessageSujet: Re: Héritage et compagnie ► Hanniam   Lun 24 Déc - 10:33



Héritage et compagnie
Hannah & Liam


Une trêve de noël. Un arret sur image sur ma folie, un drapeau blanc hissé devant mes démons, un stop a mes pulsions. Cette drôle d"idée que j'avais mentionné devant ma psychologue la rendant presque euphorique a l'idée de me voir enclin a fêter cette fin d'année dans de bonnes circonstances. En paix avec moi même. Rattraper ces noëls précédent passé dans le flou et toujours cette même rengaine qui ne me différenciait pas tellement de mon père, finalement. Entre le 24 et le 25 donner au mot "sobre" un non sens considérable. Quand au pied d'un sapin inexistant, mon salon prenait des allures de cimetière, des bouteilles d'alcool vide jonchant le sol. Il m'a oublié le père noël. Et moi, j'oubliais d'être heureux. A croire que ça ne faisait pas partie de mes gênes. J'en voulais a Aubrey d'avoir cru en moi. Cru que cette trêve était possible. Cru que cette année ça pouvait être différent. Mais il y avait une chose sur laquelle je lui en voulais encore plus c'était d'avoir réussit a me le faire croire également. Au début ça avait marché, je crois. Motivation encore fraiche. Et puis l'obscurité était venu gâcher la fête. Les habitudes reviennent vite bien que j'étais en mesure d'avouer que j'avais aimé ces moments avec Aubrey. Et maintenant j'étais là. A tenter de contrôler des nerfs déjà usés devant mon enfer personnel. Des nerfs qui aurait probablement lâchés depuis longtemps si je n'avais pas eu ces quelques moments passées en compagnie de ma psychologue.
Je ne prend même pas la peine d'observer sa nouvelle habitation bien que je pouvais facilement remarqué qu'Hannah avait troqué son petit appartement de Fortitude Valley pour un loft un peu plus grand. A la taille de sa trahison, je présume. Et si elle pensait que changer de coin était suffisant pour se débarasser de moi, elle se mettait le doigt dans l'oeil. Si je voulais quelque chose, j'arrivais toujours a mes fins. Hannah réplique sur un ton froid. Au fond, ça me fait mal mais je n'en montre rien. Dingue ce que nous étions devenu elle et moi. Des inconnus qui se déchirait sans cesse. C'était a celui qui ferait le plus mal. Et j'étais lasse de tout ça. Ca avait assez duré. Je ne suis pas venu ici pour une énième dispute mais je sais que j'ai besoin d'explications. J'avais besoin de l'entendre pour avancer. Pour tourner définitivement cette page qui refusait de se tourner depuis trop longtemps déjà.
Je me tourne face a cette femme qui fuit mon regard tandis que le mien s'accroche au sien, j'ai quelques mèches devant les yeux me donnant un air encore un peu plus sauvage. Elle dit avoir préféré ne jamais me revoir. Je sors un portable, puis un deuxième de ma poche, celui ci se révélant être mon ancien. Celui de Liam le mafieux. Celui que je n'utilisais plus. La main presque tremblante de rage je fais défiler sous ses yeux les appels en absence que j'avais reçu a Sydney avant de tomber sur les siens, perdus au milieu de ceux de Boyd, Champagne, Zelda...

- Tu voulais m'oublier ? Ce n'est pas ce que disent les cinq appels ici.

A quoi jouais tu, Hannah ? Que voulais tu réellement de moi ? Un jour elle m'embrasse, un jour elle couche avec mon meilleur ami. Je n'étais moi même pas sur si elle savait ce qu'elle faisait. Ce qu'elle voulait. Et puis je reprend, un peu plus hargneux.

- Ah oui... Liam le grand méchant de l'histoire, Liam le connard. T'en as pas marre de vouloir sans cesse me faire porter le chapeau ? Moi je me suis remis en question, oui ! Je suis pas tout blanc dans cette histoire, j'assume ! Mais je ne peux pas te laisser dire ça, Hannah. Ces chances, ON les a foutues en l'air !

Je passe nerveusement mes deux mains dans mes cheveux, ressentant le besoin de bouger, allant du salon a la table a manger tel un lion en cage hanté par sa violence. Je crois que mon ex m'avait vu bien trop de fois dans ce genre d'état. Accès de faiblesse dissimulée.

- Boyd est marié, tu le sais au moins ça ? Et il en a surtout rien a branler de toi. Je m’arrête avant de reprendre un peu plus calme, dans un souffle. Pourquoi t'as fais ça ?

Pourquoi vous m'avez fait ça ? Tu te souviens la dernière fois qu'on s'est vu chez moi ? On avait une chance d'essayer de se réconcilier, Hannah...

AVENGEDINCHAINS


Help me, i'm alive

Guilty bars for innocence. Final breath for final kiss
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Hope
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt et huit petites années que la belle Hannah est en vie. Elle n'aime pas parler de son âge, elle se sent vieillir d'année en année.
SURNOM : Des surnoms, elle en a un nombre incalculable. En général, c'est Ana qui revient le plus régulièrement.
STATUT : Célibataire, elle n'a jamais réussi à tourner la page.
MÉTIER : Après des années d'étude, elle est maintenant infirmière urgentiste.
LOGEMENT : Hannah s'est achetée un petit loft en plein centre-ville de Brisbane, le numéro 345 à Spring Hill.

POSTS : 58 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Hannah est en train de réfléchir pour faire une demande d'adoption.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
Liam Héritage et compagnie.
Nino Ninnah #3.
PSEUDO : PSYCOPATHIC.
AVATAR : Ana de Armas.
CRÉDITS : Schizophrenic
DC : Aucun.
INSCRIT LE : 22/12/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22723-hannah-les-larmes-qui-coulent-sont-ameres-mais-plus-ameres-encore-sont-celles-qui-ne-coulent-pas http://www.30yearsstillyoung.com/t22740-hannah-fleur-de-lys http://www.30yearsstillyoung.com/t22742-hannah-hope http://www.30yearsstillyoung.com/t22743-hannah-hope#923542

MessageSujet: Re: Héritage et compagnie ► Hanniam   Mar 25 Déc - 10:30


Parce que d’un côté ça te faisait plaisir de le savoir en vie et d’un côté ça t’emmerdait, tu n’avais plus envie de connaitre les emmerdes que tu avais connues à cause de lui. Tu avais été détruite, vivant dans la peur constamment, dès que tu faisais un pas de travers, on te le rappelait très rapidement que ta vie était en jeu. Par chance, tu n’avais pas d’enfant car sinon, ils auraient pris ton enfant pour te faire chanter. Ce sont des choses que tu aimerais oublier, ne plus pouvoir penser à cette période et repartir sur de bonne bases. Un léger soupire sorti de ta bouche, ton regard il se balayait un peu partout, mais ne se posait jamais sur la personne qui se trouvait dans ton appartement. En effet, tu avais changé d’appartement, avant tu vivais dans un autre quartier et d’un petit loft, aujourd’hui tu vivais au centre-ville de Brisbane et tu avais réussi à doublier le nombre de mètres carrés. Ce qui fait que tu avais pu l’agencer comme tu le désirais, de plus, étant propriétaire tu avais fait énormément de travaux à l’intérieur pour que tu te sentes réellement chez toi. La décoration te ressemblait, un style très simple et épuré de quoi pouvoir te détendre. En effet, tu ne voulais pas te retrouver dans un appartement sombre et déprimant, ici, toutes les idées noires ne devaient pas être présentes. Sauf qu’en ce moment même, il n’y avait que des ondes négatives. Il ne comptait pas te laisse t’en tirer ainsi, tu allais devoir t’expliquer, dans les moindres détails. Ton coeur commençait à s’emballer, par le stress mais également par l’énervement. Clairement, tu n’avais qu’une envie c’était de lui mettre une gifle, lui faire comprendre tout ce qu’il t’avait fait endurer, alors qu’au final tu n'avais voulu être qu'avec lui, Juste l’aimer. Mais tu avais finalement terminé dans des beaux draps, quittant la ville pendant plus d’une année, espérant que tout redevienne normal, repartir dès que tu en avais l’opportunité pour essayer de te défaire de cette mafia et te revoilà ici, repartant sur de nouvelles bases, surveillé par Nino. Tu as toujours été forte, tu n’as jamais voulu montrer une seule fois tes faiblesses et pourtant, ce soir tu n’arrivais plus à te contrôler. Une énorme boule s’inséra au niveau de tes intestins, tu ne te sentais pas bien. Ses mots n’avaient jamais été si froids, si violent, jamais il n’avait osé te parler ainsi et toi tu encaissais encore une fois de plus. Ce caractère extraordinaire que tu avais, tu pouvais te permettre d’encaisser encore et encore, jusqu’au jour ou tu ne pourras plus rien entendre et que tu exploseras. Tu essayais tant bien que mal de respirer calmement, une respiration saccadée et finalement une larme monta petit à tes yeux pour glisser le long de ta joue.

« Je pensais qu’on allait pouvoir repartir sur de bonnes bases, qu’on allait pouvoir laisser tout derrière nous. Reprendre ce qu’on avait commencé avant toutes ces histoires. Et finalement tu as décidé de te barrer, comme un lâche, sans prévenir qui que ce soit. Me laissant sans de tes nouvelles, donc normal, je m’inquiétais? Et malgré tout, tu me manquais… Mais ça c'était il y a quelques mois. »

Des mots difficiles à prononcer, qui t’écorchaient la bouche dès que tu les avais prononcés. Tu essayais de te rapprocher de lui, prenant place sur un des tabourets du bar. Le laissant faire les cent pas dans ton appartement. Tu essuyas rapidement la larme qui avait coulé le long de ta joue, tu n’avais pas envie de paraître plus faible que tu ne l’étais déjà. En ce moment, tu n’avais pas la foi de te battre, tu avais besoin de repos, d’être dans un coin de ton canapé avec un plaid, devant un film.

« Tout ça ce n’est pas moi? Ce n’est pas moi qui me trouvais dans une putain de mafia. Ce n’est pas moi qui aie caché tout ça a ma compagne, je n’ai jamais rien demandé de ça. Donc excuse-moi, mais les emmerdes viennent de toi. Même pas tu as bougé ne serait-ce que le petit doigt quand tu as su que ma vie était en jeu si je ne faisais pas ce qu’on me demandait. À croire que finalement, tu t’en foutais. »

Des paroles cinglantes, un ton froid et sans réellement comprendre, sans vraiment savoir pourquoi tu te levas d’un bond, te glissant face à lui. .

« Je m’en fous de lui, c’est arrivé dans un moment de faiblesse. Je n’étais pas bien et il était là, et il y a eu ce moment de doute, et finalement j’ai craqué. Et ça ne te regarde pas, après tout on n'était plus ensemble et on ne le sera plus jamais. Je ne vois pas en quoi tu as besoin de connaitre les détails. Lui il était là, à ce moment-là, et c'est tout. »

Pour une fois, tu disais réellement ce que tu avais sur le coeur. Un moment de faiblesse, une envie subite, comme attiré par le mal. Cette tension sexuelle et finalement tu t’es laissé faire, tu n’as pas refusé. C’est seulement quelques jours plus tard que tu t’es posé les questions, que tu regrettais d’avoir fait ça avec le meilleur ami de ton ex. Mais les choses étaient faites, tu ne pouvais pas revenir en arrière, tu ne pouvais pas changer la situation, c’était ainsi.

« Maintenant dis-moi ce que tu viens faire ici, j'aimerai pouvoir passer une bonne soirée sans t'avoir chez moi. »

Relation destructive, tu essayais tant bien que mal de prendre des distances, de tourner totalement la page. A chaque fois que tu avançais petit à petit, il refaisait surface comme si le destin ne voulait pas que tu te sépare de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Weiss
la course à l'héritage
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (12.03.1978)
SURNOM : Rien de vraiment très valorisant du temps ou il était encore dans la mafia alors on s'en tiendra a Liam
STATUT : Peut être que la page commence a se tourner doucement. Il y a dans ce coeur un gel hivernal, peut être prêt a fondre. Et quelque chose d'émotionnellement étrange qui se forme avec une certaine Aubrey
MÉTIER : Ex mafieux, reconverti en chasseur d'héritier
LOGEMENT : Bayside #01 le plus loin possible de Logan city, du Club et de son ancien appartement

POSTS : 801 POINTS : 705

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Come down to the black sea, swimming with me. Go down with me, fall with me, let’s make it worth it. A thousand nights have passed. Change doesn’t happen overnight. Not visible at first, it’s important to hold on.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
You gotta kiss me just to taste a little danger. Can you take it ? I should let you go. But you are mine and my weakness. Forgive me
Gave love 'bout a hundred tries. Just running from the demons in your mind. Then I took yours and made 'em mine. I didn't notice 'cause my love was blind. Hanniam

AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : midnight blues (avatar) ANAËLLE (signa) loonywaltz (UB)
DC : Isaline, l'innocente
INSCRIT LE : 28/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21569-forget-the-past-liam http://www.30yearsstillyoung.com/t21650-i-ve-got-blood-on-my-name http://www.30yearsstillyoung.com/t21669-liam-weiss http://www.30yearsstillyoung.com/t21867-liam-weiss

MessageSujet: Re: Héritage et compagnie ► Hanniam   Mer 26 Déc - 16:14



Héritage et compagnie
Hannah & Liam


Depuis combien de temps étais je là ? Une minute ? Deux minute peut être ? Et j'étais déjà hors de moi, prêt a déchainer tout ce que je retenais contre elle depuis mon départ. J'avais beau arriver plein de "bonnes" intention, m'occuper de ce satané dossier et mettre de coté cette rancune personnelle dévorante et affligeante, ça ne marchait pas. Ca ne marchait plus. A croire que c'était définitivement devenu impossible de communiquer sans se hurler dessus comme du poisson pourri entre Hannah et moi. Et lorsque nous y arrivions, eh bien, ce n'était qu'une illusion éphémère. Lorsque mon ex avait accepté de me rendre visite avant mon départ, pouvoir discuté avec elle dans un calme olympien sans jamais avoir a élever la voix m'avait presque fait du bien. Je suppose que c'était probablement ce dernier moment passé dans le calme. A croire que nous ne quittions jamais réellement la tempête qui nous animait, nous dévorait. Une tempête que j'avais crée. Et nous l'avions tout deux faite dégénérer. Et je savais que ce n'était pas terminé. Loin de là. Tant que je n'avais pas eu affaire a Boyd, j'allais continuer cette auto flagellation perpétuelle qui m'empêchait d'avancer, qui mettait un terme a l'évolution dans la psychanalyse d'Aubrey. Je me trouvais dans une impasse et la seule solution de sortie c'était ça. Les affronter. Affronter mes démons. Et si d'après ma psychologue je fuyais, je venais de cesser a l'instant.
Hannah réplique, me donnant une réponse quant a ses appels en absence quelle m'avait laissé. Je vois ses mots comme une multitude de petits couteau se glisser dans mes plaies.

- ... Mais ça c'était il y a quelques mois.

Mon coeur qui loupe un battement, mes dents qui se serrent, quelque chose qui commence a disjoncter a l'intérieur de ma tête et je connaissais trop bien ça. Bientôt ce n'était pas que mes neurones qui allait disjoncter. Hannah me fait comprendre quelle ne veut plus de moi dans sa vie, peut être est elle déjà passée a autre chose, peut être un autre homme partage sa vie et j'avais beau ne plus vouloir d'elle également, ça attisait ma jalousie. Comme si Hannah restait toujours a moi malgré tout. Parceque moi j'étais seul, encore et toujours. Seul avec ce livre qui refusait de se fermer. Elle reprend la parole, saute a pied joint sur mes nerfs a vif. Elle est franche, direct. Trop difficile d'assumer quelle avait raison. Je n'ai rien fait pour l'aider ni même la sortir de là si ce n'était que lui rendre la vie encore plus difficile lorsqu'elle était au Club. J'étais coincé entre Boyd a qui je devais tout et que je ne devais pas décevoir et une ex récalcitrante que je haissais autant que j'aimais. Et tout ça avait finit par me rendre dingue. Et puis elle parle de Mitchell, de cette erreur... de sa présence. Bouffée de rage, ascension fulgurante, je craque. Mon poing s’abat sur la table en face de moi de la même manière que je l'avais fais lors de nos retrouvailles au Club. Il n'y avait décidément que cette fille pour me mettre dans tout mes états aussi rapidement. Je l'effrayais, je le savais. Et pourtant je n'avais jamais voulu ça.

- Tu ne sais pas ce que tu dis ! Grognais je.

Mon regard dérive vers mon dossier, quelques pages s'en échappent. Ce calme, je dois le retrouver. Terminer cette histoire d'héritage pouvait potentiellement m'offrir la clé de ma libération. Je me laisse tomber sur la chaise derrière moi, laissant retomber la pression, le regard dans le vide comme si le mal s'échappait soudain de mon corps, que je n'étais plus si vivant, ce qui arrivait souvent après mes accès de rage. Se reconnecter a la réalité. Hannah non plus, ne bronche pas, probablement choquée. Et après de longues minutes, je finis par relever les yeux vers elle, abandonnant ma fierté pour marmonner une sorte d'excuse quant a mon comportement. Je venais de retrouver le Liam d'antan. Celui que j'avais choisis d'abandonner. Encore trop présent, visiblement. J'attrape le dossier, les mains encore tremblante, mes phalanges encore rouges.

- Ce ne sera peut être pas quelque chose de facile a entendre, tu devrais t’asseoir aussi... Et puis, soudain, je réalise. Hannah n'est pas au courant pour mon nouveau travail et pour quelle comprenne je dois lui éclairer la situation alors je lui explique rapidement, omettant les détails. Je ne fais plus partie de la mafia comme tu t'en doutes. J'ai décidé de changer de vie, je suis devenu chasseur d'héritier pour le compte d'une entreprise de notaire.

Et l'étrange impression qu'elle n'allait pas me croire...

AVENGEDINCHAINS


Help me, i'm alive

Guilty bars for innocence. Final breath for final kiss
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Hope
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt et huit petites années que la belle Hannah est en vie. Elle n'aime pas parler de son âge, elle se sent vieillir d'année en année.
SURNOM : Des surnoms, elle en a un nombre incalculable. En général, c'est Ana qui revient le plus régulièrement.
STATUT : Célibataire, elle n'a jamais réussi à tourner la page.
MÉTIER : Après des années d'étude, elle est maintenant infirmière urgentiste.
LOGEMENT : Hannah s'est achetée un petit loft en plein centre-ville de Brisbane, le numéro 345 à Spring Hill.

POSTS : 58 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Hannah est en train de réfléchir pour faire une demande d'adoption.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
Liam Héritage et compagnie.
Nino Ninnah #3.
PSEUDO : PSYCOPATHIC.
AVATAR : Ana de Armas.
CRÉDITS : Schizophrenic
DC : Aucun.
INSCRIT LE : 22/12/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22723-hannah-les-larmes-qui-coulent-sont-ameres-mais-plus-ameres-encore-sont-celles-qui-ne-coulent-pas http://www.30yearsstillyoung.com/t22740-hannah-fleur-de-lys http://www.30yearsstillyoung.com/t22742-hannah-hope http://www.30yearsstillyoung.com/t22743-hannah-hope#923542

MessageSujet: Re: Héritage et compagnie ► Hanniam   Ven 11 Jan - 12:57



Une relation plutôt compliquée, impossible de parler sans que le ton augmente entre lui et toi, c’était devenu ainsi. Toi qui pensais quand tu l’avais rencontré que tout allait aller, que tu avais enfin trouvé l’homme qui allait te rendre heureuse. Qui allait te faire sourire, pleurer de joie, te sentir vivante et belle, finalement ce n’était pas totalement ça qui s’était produit. Malheureusement, c’était bien trop beau pour être vrai, le destin n’avait pas voulu que tu restes avec lui, il s’est passé tellement de choses, que pour toi c’était tout simplement impossible de lui pardonner ou de le voir autre ne ment qu’une personne lambda, que ton ex. Une distance s’était installée entre lui et toi, depuis son départ tu avais décidé de te reprendre en main. Tu avais voyagé pour ta mission humanitaire et tu revenais seulement, décidant de changer beaucoup de choses dans ta vie. Tu avais déménagé, refais entièrement la décoration de cet appartement. Tu avais même repris le sport à haute dose pour t’occuper l’esprit et surtout ça te permettait d’évacuer. Tu avais diminué la cigarette, même si parfois tu avais envie de fumer, tu te mettais des limites. Tu ressortais avec tes amies, d’ailleurs plus d’une personne t’avait fait la remarque comme quoi cela faisait bien trop longtemps. Ce n’était pas faux, mais avec ton départ pour retourner chez tes parents, ton retour qui fut difficile à cause de certaines personnes, ton départ pour les pays défavorisés et dans le besoin. En effet ces derniers temps tu n’avais pas eu quelques secondes pour toi, mais tu avais décidé de changer tout ça. C’est pourquoi, après ton travail de nuit, tu t’autorisais six heures pour dormir et par la suite soit tu faisais du spot, du rangement, des papiers ou tu sortais avec des amis. Cela t’arrivait aussi de rester à ton appartement devant un film enroulé dans ton plaid sur ton canapé.

Clairement, tu lui parlais mal, lui lançant des pics en permanence et tu ne tournais pas plusieurs fois ta langue dans ta bouche avant de répliquer. Tu n’étais plus celle qu’il avait connue, du moins tu ne voulais plus être celle que tu avais été quand tu étais avec lui. Bien trop gentille, bien trop naïve, maintenant tu avais décidé de révolter, de te rebeller et lui montrer qu’il n’est plus grand-chose à tes yeux. Bien évidemment, rien n’avait été simple, tu avais mis du temps à tirer un trait sur lui, mais avec les mois, tu avais réussi à passer au-dessus. Forcément, te retrouver face à lui, t’avait fait quelque chose, un petit pincement au coeur, tu ne t’étais pas préparé à le revoir un jour. Donc forcément le voir ici, t’énervais, mais tu essayais tant bien que mal de ne pas le montrer et de passer au-dessus. Il était froid, et tu en étais de même, tu lui fis rapidement comprendre que tu voulais connaitre les raisons de son passage ici, tu ne comptais pas passer toute ta soirée à le regarder et t’engueuler avec lui. Tu étais debout face à lui, ton regard plongé dans le sien, regardant ses gestes, son regard, ses expressions, tu l’analysais comme tu le faisais en permanence. Finalement, il se détendit, marmonnant quelques mots qui ressemblaient à des excuses, alors tu t’apaisas, ton regard le quitta et balaya la salle . Il s’installa et prit le dossier entre les mains, tu te demandais bien ce qu’il allait pouvoir t’annoncer. Alors tu t’exécutas et pris place sur l’une des chaises en face de lui. Croisant les mains sur la table, le regarde vide, un peu ailleurs, encore dans tes pensées, certainement.

« Il était temps que tu arrives à te séparer de cette mafia. » laissais-tu glisser entre tes lèvres, sur un ton plus calme et moins agressif qu’avant. Pourtant, cette phrase voulait tout dire, d’un côté elle était contente pour lui, si c’était réellement le cas et d’un autre côté, tu n’arrivais pas à le croire. En même temps, il t’avait caché tellement de choses, il t’avait menti sur beaucoup de choses, maintenant tu n’arrivais même plus à discerner le vrai du faux. « Admettons que c’est vrai, pourquoi tu es là? Je n’ai pas d’héritier dans ma famille. » tu ne comprenais pas réellement sa requête, tu connaissais tout de même ta famille et rien ne te venait à l’esprit. En même temps tu ne connaissais pas toute ta famille, ce qui était impossible vu comme elle était grande et éloignée, mais tu n’avais jamais entendu parler de ce genre de chose. « Tu veux peut-être boire quelque chose? » tu te levas de ta chaise, tu avais bien besoin de boire quelque chose pour ta part et autant parler dans des bonnes conditions. Le calme était revenu, mais cela allait-il durer ? Ce n’était pas gagné, mais autant profiter de ces quelques minutes de répit, avant de retrouver la tempête. Tu pris deux verres, attrapant une bouteille de whisky, te servant un petit fond, ton regard posé sur Liam.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Weiss
la course à l'héritage
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (12.03.1978)
SURNOM : Rien de vraiment très valorisant du temps ou il était encore dans la mafia alors on s'en tiendra a Liam
STATUT : Peut être que la page commence a se tourner doucement. Il y a dans ce coeur un gel hivernal, peut être prêt a fondre. Et quelque chose d'émotionnellement étrange qui se forme avec une certaine Aubrey
MÉTIER : Ex mafieux, reconverti en chasseur d'héritier
LOGEMENT : Bayside #01 le plus loin possible de Logan city, du Club et de son ancien appartement

POSTS : 801 POINTS : 705

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Come down to the black sea, swimming with me. Go down with me, fall with me, let’s make it worth it. A thousand nights have passed. Change doesn’t happen overnight. Not visible at first, it’s important to hold on.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
You gotta kiss me just to taste a little danger. Can you take it ? I should let you go. But you are mine and my weakness. Forgive me
Gave love 'bout a hundred tries. Just running from the demons in your mind. Then I took yours and made 'em mine. I didn't notice 'cause my love was blind. Hanniam

AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : midnight blues (avatar) ANAËLLE (signa) loonywaltz (UB)
DC : Isaline, l'innocente
INSCRIT LE : 28/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21569-forget-the-past-liam http://www.30yearsstillyoung.com/t21650-i-ve-got-blood-on-my-name http://www.30yearsstillyoung.com/t21669-liam-weiss http://www.30yearsstillyoung.com/t21867-liam-weiss

MessageSujet: Re: Héritage et compagnie ► Hanniam   Dim 13 Jan - 15:13



Héritage et compagnie
Hannah & Liam


J'ai les yeux rivés sur ce dossier. Ce satané dossier. Lui aussi est lié a mes démons maintenant. Comme beaucoup d'autres choses. Cette ville était un gouffre sans fond. Des kilomètres de chute vertigineuse et j'ai le vertige. Ne jamais cesser d'être attiré par ce vide. Ce même vide qui m'avait poussé a fuir. Je pourrais recommencer, je crois. Mais la vengeance est plus forte que n'importe qu'elle faiblesse. Ma main qui s'accroche a ce dossier, ma conscience qui remonte et je n'arrive pas a la regarder. Parceque lorsque je lève les yeux sur Hannah, c'est bien plus qu'une simple femme que je vois. C'est lui. C'est eux. C'est son orgasme, ses gémissements sous ses coups de reins explosifs que je m'imagine. Leurs lèvres qui se touchent et son intimité contre la sienne qui se frôlent, s'accrochent et se décrochent comme moi j'avais tant de fois pu le faire. Comme si je pouvais encore humer l'odeur de sa peau, parfum d'extase accentué par l'excitation. C'est ça que je vois, ouais. Ca que je subis. Variation de mon imagination. J'aime pas tes rêves. Je n'aime pas ton passé. Rien que des cauchemars entassés. Je me suis vu tant de fois poser les mains sur elle, lui faire regretter ce geste. Je pourrais en faire une réalité, je crois. Encore trop fou pour oser me faire confiance. Je dois garder mes distances. Je dois les garder, oui. Ma respiration qui reprend tout doucement un rythme convenable mais dans mon esprit c'est le mode replay qui s'emballe. Replay. Replay. Replay. Mes lèvres qui se pincent, mon regard beaucoup trop sombre qui revient lentement sur elle, hanté par un fantôme a ses cotés. Mitchell. Ce que tu m'as fais je te le rendrais au centuple.
La voix de mon ex me sort de ma torpeur. On dirait presque quelle est contente de cette évolution. Je m'entend presque ricaner. Si j'ai quitté ce monde c'est grâce a toi. A cause de toi. Mais je reste silencieux, la dévisageant. Peut être m'avait elle ouvert les yeux sur l'homme pour qui j'avais travaillé. Peut être que Lou avait raison. Et l'impression de me noyer sous l'incertitude. La décision de quitter le Club n'avait pas été facile, Hannah. J'avais quitté tout ce que j'avais. Maintenant j'étais seul. Seul avec Aubrey et une foule de démons du passé a nos trousses. Hannah me redemande pourquoi je suis là, semblant croire a moitié mon histoire de chasseur d'héritier. Compréhensif. Je m'apprête a lui répondre mais un verre de whisky sous mes yeux me coupa net. Peut être le pire moment pour me proposer de détruire ma sobriété. Elle n'était pas au courant. Bien sur qu'elle n'était pas au courant. Elle m'avait connu alcoolique. Elle m'avait toujours connu alcoolique. Et la certitude que je ne changerais jamais. Je lance un regard douloureux vers Hannah qui se servait également un verre. Si elle aussi avait commencé a boire de temps a autre c'était aussi ma faute. Mais j'ai changé. L'odeur du whisky vient ronger mes nerfs, je manque de force pour lui avouer que j'avais arrêté la boisson. A cet instant je n'en étais plus vraiment sur. Comme si le verre était bouillant, je le saisis délicatement, hypnotisé par les vaguelettes amers a l'intérieur. Je savais que si je craquais il n'y aurait pas de retour en arrière. Il n'y en aurait plus.

- J'ai...

Arrêté de boire. Mais ça ne vient pas. Ce verre était probablement le seul réconfort de cette journée. De ces derniers mois. Le seul qui pourrait m'aider a affronter nos retrouvailles. Alors, je laisse ma main s'approcher dangereusement de mes lèvres, déjà dans un autre monde. Un monde ou je ne lutte plus. Et puis c'est l'image d'Aubrey qui vient se manifester sous mes paupières fermées.

- Je peux pas. Je m'exclame a voix haute, plus pour moi même que pour Hannah. J'écarte vivement mon verre comme si il venait de me brûler. J'ai arrêté de boire. Je suis sobre depuis plusieurs mois maintenant.

Je déglutis, l'impression de saliver comme je pouvais le faire lors de mes cures. Le drogué en manque. Hannah l'avait crée. Le manque. Et pas que d'alcool...
Je reprend mes esprits, me raclant la gorge, revenant comme je pouvais a notre discussion et la raison de ma présence.

- Je ne me suis pas occupé entièrement de ton dossier. Quelqu'un de ta famille éloigné est décédé il y a peu. Je sors de mon dossier les éléments concernant l'homme en question pour lui montrer. Tu ne le connais probablement pas mais il fait bien parti de ta famille. Et avec lui, un héritage. Nous avons longuement chercher un héritier. Toi.

Je la laisse digérer. En quelques sortes c'était comme lui annoncer qu'elle avait gagné au loto.

AVENGEDINCHAINS


Help me, i'm alive

Guilty bars for innocence. Final breath for final kiss
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Hope
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt et huit petites années que la belle Hannah est en vie. Elle n'aime pas parler de son âge, elle se sent vieillir d'année en année.
SURNOM : Des surnoms, elle en a un nombre incalculable. En général, c'est Ana qui revient le plus régulièrement.
STATUT : Célibataire, elle n'a jamais réussi à tourner la page.
MÉTIER : Après des années d'étude, elle est maintenant infirmière urgentiste.
LOGEMENT : Hannah s'est achetée un petit loft en plein centre-ville de Brisbane, le numéro 345 à Spring Hill.

POSTS : 58 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Hannah est en train de réfléchir pour faire une demande d'adoption.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
Liam Héritage et compagnie.
Nino Ninnah #3.
PSEUDO : PSYCOPATHIC.
AVATAR : Ana de Armas.
CRÉDITS : Schizophrenic
DC : Aucun.
INSCRIT LE : 22/12/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22723-hannah-les-larmes-qui-coulent-sont-ameres-mais-plus-ameres-encore-sont-celles-qui-ne-coulent-pas http://www.30yearsstillyoung.com/t22740-hannah-fleur-de-lys http://www.30yearsstillyoung.com/t22742-hannah-hope http://www.30yearsstillyoung.com/t22743-hannah-hope#923542

MessageSujet: Re: Héritage et compagnie ► Hanniam   Hier à 19:53


Les minutes ne passent pas vite, ton regard dérive régulièrement sur l’horloge qui se trouve en face de toi, au-dessus de ta télévision. Tu avais beau essayer de faire passer le temps, sauf que rien n’y faisait, tu attendais encore et encore. La tension était tellement pesante, tu n’aurais jamais pensé à tout ça, jamais tu n’aurais imaginé le revoir dans ces conditions, pourtant il était là, devant toi. Tu ne faisais que de lui envoyer des pics, tu n’étais pas du tout agréable, montrant ton vrai visage, ton vrai caractère. Pourtant, il te connaissait parfaitement, il savait que tu allais réagir ainsi, alors pourquoi débarquer ici, venir ressasser le passé, il savait parfaitement ce qui s’était passé et il n’avait en aucun cas besoin de l’entendre encore une fois. À part souffrir qu’est-ce que cela lui apporterait? Tu ne cherchais pas à comprendre, tu répondais à ses questions, un ton froid et sec, un regard désespéré. Tu lui proposas un verre, car après tout il n’était normal de lui servir quelque chose à boire, il était ton invité, même si c’était lui qui s’était invité. Tu avais laissé le whisky couler dans chaque verre avant d’arriver à sa hauteur. Alors qu’avant il buvait ça d’une traite, cette fois-ci il repoussa le verre. Chose que tu ne comprenais pas, il était le premier à se servir un verre auparavant, peut-être qu’il avait changé, pour une fois. Un léger soupire sorti de ta bouche, et tu attrapas son verre pour le vider dans le tien, tu n’allais pas gâcher de cette boisson. C’était rare que tu en boives, mais ce soir avec son arrivée inattendue, il te fallait quelque chose de fort. « Félicitations, je suis contente pour toi. » tu le pensais réellement car tu ne savais pas ce que c’était d’être dépendante de quelque chose, tu ne l’avais jamais été. Ça ne devait pas être évident en effet, il avait eu la volonté et à l’écoute il avait également changé de boulot, comme quoi… Il avait finalement décidé de réellement changer, d’aller de l’avant et tirer un trait sur son passé. Tu attrapas alors une bouteille d’eau et deux bouteilles de sirop, nettoyant rapidement son verre pour lui redonner, il pourrait ainsi boire tout de même quelque chose. Tu n’avais rien d’autre, ce n’était pas fameux mais c’était tout de même mieux que rien. « Je n’ai pas grand-chose. » laissais-tu glisser entre tes lèvres, un léger sourire sur tes lèvres.

Tu pris place sur la chaise, en face de lu, le verre entre tes mains. À l’écouter, tu allais être choquée, du moins tu n’étais pas prête à entendre ce qu’il allait t’annoncer. Il était devenue chasseur d’héritier, à vrai dire tu ne savais pas réellement en quoi ça consistait et tu ne comprenais toujours pas pourquoi il venait de voir pour un dossier. Ta famille n’avait aucun héritage, du moins pas à ta connaissance et à vrai dire tu ne voulais pas vraiment le savoir. Tu connaissais seulement ta famille proche, pour ce qui est de la famille éloignée, tu ne connaissais même pas leurs prénoms. Il t’annonça la nouvelle, une personne de ta famille éloignée venait de perdre vie. Il te mit des papiers sous le nez, prenant la page comportant une photo. Tu examinais son visage, il te disait quelque chose, mais tu n’étais pas réellement certaine. Il annonça par la suite que tu allais devenir héritière, ton regard se reposa de nouveau sur cette photo. Une boule au ventre s’installa, tes mains tremblèrent soudainement. Laissant tomber la photo sur la table, serrant les poings. « Je ne le connais pas. Je ne peux pas être son héritière. » ton regard se plongea dans le sien, cherchant une explication, quelque chose qui pouvait te rassurer…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Héritage et compagnie ► Hanniam   


Revenir en haut Aller en bas
 

Héritage et compagnie ► Hanniam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-