AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Hit me with your best shot! - Easy²

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 edward street à spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
Hit me with your best shot! - Easy² Original
POSTS : 8429 POINTS : 1555

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Easy²#3 - Abel - John#2 - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Auden&Andy - Clara#3 - Noa&Andy - Lukà#2 - Levi#2 - Lara - Archie#3

RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà - Archie#2 - Freya
PSEUDO : Sockie.
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Freya ♥ (Cristalline).
DC : Sohan.
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyJeu 3 Jan - 23:44




Hit me with your best shot!
Easy²



AVENGEDINCHAINS
Itziar était le genre de personne qui ne tient pas en place. Elle a besoin de changement, de nouveautés, ou alors, elle finit par s'ennuyer et tourner en rond. Elle a toujours eu une sainte horreur tout ce qui pouvait être routinier. Ce qui l'avait, entre autre poussé a arrêter les études du jour au lendemain quand elle sortait à peine du lycée. Le métro, boulot, dodo ce n'était pas pour elle et à l'époque, elle avait le luxe de pouvoir faire ça et de partir à l'aventure où et quand elle le désirait. Elle avait pris ça pour acquis et depuis son arrivée à Brisbane, elle avait dû se rendre à l'évidence que la vie n'était pas si simple que ça. Le métro, boulot, dodo c'était maintenant presque son quotidien. Entre les cours, les révisions et son travail au bar, elle s'était malgré elle installée dans une certaine routine. Même si son emploi du temps changeait d'une semaine à l'autre, les activités principales, elles, restent les mêmes. La seule chose qui la sortait un peu de cette routine c'était de sortir. Sortir faire du sport, sortir pour simplement se dorer la pilule sur la plage, sortir pour se balader sans réel but. Tant qu'elle pouvait sortir de chez elle, elle était aux anges. Sortir était vital pour elle et elle aimait profiter de ses sorties pour découvrir de nouvelles choses. Que ce soit visiter un lieu qu'elle ne connaissait pas ou simplement aller boire un verre dans un nouveau bar, tout lui convenait. Sur ce point-là, il ne lui en fallait pas beaucoup.

Aujourd'hui, elle s'était dit que tester une nouvelle activité pouvait être une bonne idée. Elle avait toute la journée de libre et donc de la marge pour faire quelque chose sans se soucier de l'heure. Elle avait profité de sa matinée pour rattraper les cours qu'elle avait en retard à cause de sa semaine chargée au bar qui l'avait fatiguée bien plus que d'habitude. Cela fait, elle avait le reste de sa journée pour se détendre et faire ce qu'elle avait envie. Restait encore à décider ce qu'elle allait bien pouvoir faire. Là où certains se posaient juste devant leur télévision avec Netflix, elle cherchait les activités proposées dans la ville. Netflix était pour elle, en général réservé à ses lendemains de soirée, quand elle n'a pas le courage de se tirer hors de son lit parce qu'un mal de crâne lui tambourine la tête en lui rappelant qu'elle aurait sans doute dû boire un peu moins la veille. Le reste du temps, elle a généralement besoin de rester active, dans la mesure du possible. En général, elle ne manque jamais d'idées. Si elle ne sait pas trop quoi faire, elle sort de chez elle avec son vélo et décide au fur et à mesure. Tant qu'elle est hors de chez elle, ça lui suffit amplement et elle n'a pas l'impression de gâcher sa journée. Pour l'heure, elle avait tout de suite pensé à Isaac, qu'elle n'avait pas vu depuis un moment et elle avait repensé à leur discussion au bar, quant au football australien. Elle avait eu l'occasion de voir plusieurs matchs au bar depuis la dernière fois. En revanche, elle n'avait toujours pas eu l'occasion d'essayer. Ca lui semblait être l'occasion parfaite et elle n'avait donc pas tardé à envoyer un sms au jeune homme pour lui proposer de lui apprendre les bases, s'il était libre.

C'était comme ça qu'elle s'était retrouvée au parc en tenue de sport, sur le terrain qui avait été aménagé tout particulièrement pour la pratique de ce sport national. Un sport qui, il y a un an lui était encore totalement inconnu. Elle ne connaissait du football, que le football que l'on peut voir en Espagne et ce savant mélange entre le football tel qu'elle le connaissait et le rugby avait encore énormément de secrets pour elle, même si depuis qu'elle travaillait au bar, elle avait pu voir des dizaines de match. Elle savait donc à quoi ça ressemblait, connaissait quelques règles qu'elle avait déduites en regardant, mais ça s'arrêtait là. Le professionnel à ce sujet, c'était Isaac qu'elle pouvait apercevoir sur le terrain. Elle s'approcha donc de lui, sourire aux lèvres. "Hey !" lui lance t-elle pour attirer son attention. "T'es prêt à me faire changer d'avis sur le football australien ?" Lui demande t-elle en plaisantant. Lui faire changer d'avis, c'est-à-dire la faire reconnaitre que leur football est supérieur à celui des européens. "En tout cas je promets que je suis venue motivée ! Donc à toi de me faire apprécier le truc." Elle venait réellement avec l'envie d'en apprendre plus. Qui sait, peut-être qu'elle allait se découvrir une passion pour ce sport et qu'elle n'allait plus lâcher, comme pour le surf.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


Hit me with your best shot! - Easy² JuG1aRB


Dernière édition par Itziar Cortés de Aguilar le Dim 17 Mar - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Amoureux d'une étoile
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, assistant-coach bénévole de football australien
LOGEMENT : Une maison en relooking intensif située au #17 toowong
Hit me with your best shot! - Easy² 0d44ab0e764c8147e0395e49ed26e78b
POSTS : 7167 POINTS : 875

PETIT PLUS : Est à Brisbane depuis ses 18 ans ∆ à 21 ans, il est diplômé infirmier et commence à travailler sur le pool de remplacement de St Vincent ∆ joueur de football australien de haut niveau, une suite de blessures met terme à sa carrière à ses 25 ans. Il se réoriente et travaille en tant qu'ambulancier ∆ à 28 ans, il est positionné sur un poste d'infirmier au service des urgences de St Vincent ∆ à 32 ans il se fiance à sa copine de plusieurs années mais ils se séparent quelques mois plus tard ∆ en mars 2018, il attente à ses jours ∆ il reprend son poste en septembre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : fresque participativecalebquinn

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
i can feel your heart beat when i'm all alone
mcjen #7

Hit me with your best shot! - Easy² Pim4
the big bang crew
nicolas #2janenoa #4

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_mc3u035Vdq1rdutw3o1_500
family
jackellieoakley #2

Hit me with your best shot! - Easy² E4jx
this pub
easy² #3elora #2

Hit me with your best shot! - Easy² Tenor
caring is our essence
justine

RPs TERMINÉS : mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminusgrisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1noa #3stephenmcjen #8
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : chevalisse, loonywaltz (ub)
DC : Levi McGrath & Allie Oakheart
INSCRIT LE : 08/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection http://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook http://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen http://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyLun 7 Jan - 1:06




Janvier 2019. A toi la fille qui me rend si dur et si tendre, qui sait m'parler quand j'suis barré, qu'j'veux rien entendre.
Mais tant qu'on a le cœur qui bat, qui bat, ça va, ça va.


Une nouvelle année s'élance, le goût du renouveau teint indéniablement les lèvres de chacun. Les meilleurs vœux pour 2019 fusent, si bien que j'ignore totalement à qui je les ai souhaités, gage de bienséance devenu véritable amalgame routinier germant dans ma mémoire. Instagram déborde de paroles motivantes comme quoi l'on dispose désormais de 365 nouvelles pages à écrire, qu'il est l'heure de prendre de nouvelles résolutions. Les sites Internet invitent à une ardoise claire : combien de kilos voulez-vous perdre cette année ? Combien de livres voulez-vous lire ? Comme si le fait de changer d'année nous procurait tous les droits de modifier notre comportement habituel. Comme si elle détenait ce pouvoir sur nous alors qu'en réalité, à mon sens, nous étions les seuls capables de changer le cours de notre vie. Le premier jour de janvier pouvait composer une belle excuse, un point de départ précis, mais si le cœur ne bat pas la mesure du changement, toutes les résolutions tombent irrévocablement à l'eau.

J'ignore si Itziar est du genre à se saisir d'objectifs en début d'année et si c'est le cas, si se risquer au football australien apparaît sur cette éventuelle liste de buts. A son invitation via message texte, j'avais hésité quelques secondes. Non pas parce que je ne désirais pas passer la journée avec l'espagnole, mais surtout parce que je n'étais pas des plus enthousiastes à l'idée de sortir de chez moi, aujourd'hui. Il y avait des journées avec et des jours sans, des jours où la motivation m'était prodigieusement étrangère tout comme le goût de commettre la moindre action. J'avais beau me sommer de me secouer, au final, il n'en demeurait que je ne constituais pas une bouteille d'Orangina. Je pouvais me le répéter des milliers de fois, la pulpe persistait au fond de mon être, inerte.

Cependant, armé de bonne volonté, j'avais tout de même répondu affirmativement à l'étudiante. Cela faisait des semaines que je ne l'avais pas vue et sa personnalité pétillante était franchement réjouissante. Sans même essayer, Itziar disposait de ce pouvoir de me rendre de bonne humeur. C'était dans sa nature, elle me paraissait rejeter indéniablement de bonnes ondes et une sacrée énergie. Je l'invitais à ce que l'on se rejoigne au Oates Park pour disposer plus ou moins des conditions d'un réel match de football australien et m'efforçais de me préparer en vue de cet après-midi sportif.

"Hey !" me salua-t-elle tandis que je posais mon sac de sport sur l'herbe du parc. "Hello stranger! Comment tu vas ? Meilleurs vœux !" je lui répliquais, faisant référence à mes derniers sms où je regrettais de ne plus l'avoir croisée au bar à mes précédents passages. Il fallait dire qu'entre ses examens et la reprise de mes fonctions, il était devenu plus ardu de nous rencontrer sur le lieu de travail de l'étudiante. "T'es prêt à me faire changer d'avis sur le football australien ?" "Je suis prêt à te rendre encore plus australienne, ouais!" "En tout cas je promets que je suis venue motivée ! Donc à toi de me faire apprécier le truc." J'attrapais le ballon ovale que je lui lançais en riant. "Le footy saura faire en sorte que tu l'apprécies. Il a ce pouvoir là." Je hochais la tête, appuyant mes propos d'un air grave et pieux. Puis, un sourire apparut sur mon visage avant que je n'indique : "Tu connais déjà le terrain, qui est plus grand que celui de ton foot, d'ailleurs. Ça montre déjà quelque chose, non ?" Je charrie puis débute mes explications : "Tu as dû le voir, chaque match commence par un rebond central, proche d'un entre-deux au basket." Je fronce les sourcils, avant d'interroger : "Tu aimes le basket? Vous y jouez beaucoup en Espagne ou c'est surtout le football ?" Après cet interlude curieux, je reprends : "Ensuite, le base du jeu est de faire avancer le ballon et de marquer. Rien de choquant là-dedans." Je souris, entrant davantage dans le vif de la discipline : "Il y a trois possibilités pour faire avancer le ballon" Je lève un doigt : "Courir à condition de le faire rebondir tous les 15 mètres" Je montre deux doigts : "Utiliser son poing pour passer le ballon : ça s'appelle le hand pass et ça existe que pour nous." Je fais signe à Itziar de me lancer le ballon et lui démontre l'action en le tenant dans ma paume et le cognant avec le poing de mon autre main doucement pour qu'il retourne dans les bras de l'espagnole. : "Et la manière qu'on voit le plus : frapper au pied. Un peu comme les quaterbacks au football américain mais sans la main et en gardant ta jambe bien droite. D'ailleurs, quand tu vois les joueurs sauter pour attraper le ballon, ça s'appelle un mark. Et oui, je t'assure que tu as le droit d'utiliser tes adversaires comme tremplin," je précise en riant, me rappelant d'une anecdote où Itziar s'en était étonnée au bar et plusieurs clients n'avaient pas vraiment saisi le sens de sa surprise. "Quand tu fais un mark, tu peux essayer de marquer en frappant le ballon entre les deux grands poteaux. Si tu réussis, tu gagnes 6 points". Je montre les dits poteaux aménagés dans le parc. "Si tu touches le poteau ou fait passer le ballon entre un gros poteau et un des deux petits poteaux à gauche et à droite, tu marques 1 point et ça s'appelle un behind." J'attire de nouveau mon attention sur la jeune femme avant de lui proposer : "Tu veux essayer de marquer ?"




We still hear these heartbeats clear
We left under moonlight. We went with the breeze. I bet on your hazel eyes. You set for my green.

Hit me with your best shot! - Easy² LPbofSO
Hit me with your best shot! - Easy² EeR0psT
Hit me with your best shot! - Easy² 577022hopital
Hit me with your best shot! - Easy² 2M7U0pV
Hit me with your best shot! - Easy² IcdDGTz

Hit me with your best shot! - Easy² OPSD7XP
Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 edward street à spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
Hit me with your best shot! - Easy² Original
POSTS : 8429 POINTS : 1555

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Easy²#3 - Abel - John#2 - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Auden&Andy - Clara#3 - Noa&Andy - Lukà#2 - Levi#2 - Lara - Archie#3

RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà - Archie#2 - Freya
PSEUDO : Sockie.
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Freya ♥ (Cristalline).
DC : Sohan.
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyMer 9 Jan - 1:03



Elle était motivée aujourd'hui. Une motivation confirmée quand elle arrive au parc. La météo est au beau fixe, il fait bon être dehors et profiter de sa journée. Elle vient ici pour faire du sport et elle a l'impression d'être une de ces filles qui décident de commencer l'année sur le bon pied en prenant tout un tas de bonnes résolutions qu'elles finiront par laisser inévitablement tomber trois semaines plus tard. Elle n'est pas du genre à faire ça. Elle ne prend pas de bonnes résolutions, car elle n'en voit pas spécialement l'intérêt. Non pas qu'elle se trouve parfaite ou qu'elle n'ait pas à améliorer quoi que ce soi dans son mode de vie, mais tout bonnement car elle sait pertinemment qu'elle ne réussirait pas à les suivre ce qui n'avait donc absolument à rien. C'est sourire aux lèvres qu'elle aperçoit Isaac qui se trouve déjà sur le terrain de football. "Meilleurs voeux à toi aussi, j'espère que 2019 t'apportera que du bonheur." Lui répond elle avant d'ajouter "Ca va bien et toi ?" Cela faisait des semaines qu'elle ne l'avait pas croisé au bar et qu'elle ne l'avait simplement pas croisé de manière générale. Ils avaient échangé quelques sms durant ce laps de temps, mais elle ne savait pas plus de ce qui avait bien pu se passer dans sa vie depuis. En revanche, il semble prêt à lui apprendre les rudiments de ce sport tant apprécié par les australiens. D'ailleurs, il se dit prêt à la rendre encore plus australienne. Ca la fait sourire comme remarque. "Tu vas faire de moi la plus australienne des espagnoles ? Ou la plus espagnole des australiennes ?" Lui demande t-elle en riant. Elle n'avait pas de doute quant au fait qu'il était parfaitement capable de la briefer sur le football. Après tout, il lui avait expliqué avoir joué à haut niveau à une époque et il était à présent assistant-coach pour une équipe locale. Il s'y connaissait. Elle avait donc droit à un cours particulier. Toutes les variables étaient réunies pour que d'ici la fin de la journée, elle reparte chez elle bien moins nulle qu'elle ne l'était à l'arrivée. Ce n'était pas gagné. Pour la théorie, à la limite, il suffisait de bien écouter ce qu'il allait lui dire. Pour la pratique, il allait sans doute falloir un peu de talent, il restait encore à savoir si elle était pourvue de cette aptitude. Elle ne s'y était jamais essayée, elle ne pouvait pas savoir, mais vu le niveau qu'elle avait en football quand elle était à l'école et se retrouvait contrainte et forcée de jouer durant les cours de sport, ce n'était pas très rassurant. Elle n'était certainement pas la relève. "J'fais confiance au footy alors !" lui lance t-elle quand il lui dit qu'il fera en sorte qu'elle apprécie le sport. Peut-être qu'elle allait apprécier ça bien plus que le football qu'elle connaissait, mais ça, elle ne comptait pas lui dire

Commence ensuite le briefing quant à la théorie. Passage obligé pour bien cerner le jeu et comprendre le fonctionnement du sport en lui-même. Elle hoche la tête pour acquiescer quand il lui qu'elle connait déjà le terrain. Effectivement, pour l'avoir vu des dizaines de fois, à la télévision ou en vrai, elle savait déjà à quoi il ressemblait. Il n'y avait donc pas de surprise sur ce point. "Hm ça veut dire que vous aimez vous fatiguer pour rien ?" demande t-elle d'un air faussement innocent quand il tacle de manière subtile le football qu'elle connait et qui jusqu'à ce qu'elle arrive en Australie, était le seul football, avec le football américain, à exister. Plaisanterie faite, la jeune espagnole écoute avec attention les explications du jeune homme et essaye d'emmagasiner aux mieux les informations. Elle n'est vraiment pas venue ici aujourd'hui pour se moquer ou le taquiner en cherchant à savoir qui a le meilleur sport, mais elle est réellement là pour apprendre et découvrir quelque chose de nouveau, en toute bonne foi. Elle ne l'aurait pas dérangé comme ça si ce n'était pas son intention. "J'aime bien le basket. Même si je préfère juste tirer des paniers que faire un vrai match. Je garde un mauvais souvenir d'un match à l'école en cours de sport où une copine m'a mal renvoyé la balle et je me suis pété le doigt." Un moment de pur bonheur pour elle qui n'était déjà pas très friande de sports de ballon, ayant toujours peur de se faire mal en se prenant la balle violemment dans la figure. Comme quoi, c'était réellement dangereux. "Mais par contre on est vraiment plus foot quoi. C'est presque une religion." Finit elle en ne plaisantant qu'à moitié. Nombreux étaient ses amis de là-bas qui ne jurait que par le football et supportait avidement leur équipe fétiche n'hésitant pas à faire la queue pendant des heures devant les magasins de sports pour espérer acheter un maillot floqué au nom de leur joueur favoris. Les explications s'avèrent bien plus compliquées qu'elle ne l'aurait imaginé. En regardant à la télévision, ça lui avait paru bien plus simple que ça. Quand Isaac lui envoie le ballon qu'elle vient de lui lancer pour lui montrer une des techniques dont il était en train de lui parler, elle le rattrape de justesse, ne pouvant que constater qu'il est bien plus aisé de rattraper un ballon rond qu'un ballon ovale. "Te moque pas de moi !" lui dit elle, faussement menaçante quand il lui explique que oui, se servir d'un adversaire pour faire tremplin est autorisé. Elle avait presque halluciné la première fois qu'elle avait vu ça lors d'un match diffusé au bar. C'était plutôt singulier. Elle hoche la tête de nouveau quand il lui explique les marks. Clairement, c'est sans doute une des parties les plus simples du sport. En théorie. "Attend, j'ai deux trois questions avant de t'épater avec mon talent." lui dit elle en riant quand il lui propose de tenter de marquer. C'est bien plus compliqué que ce qu'elle se l'imaginait. Finalement, c'est sans doute bien plus recherché que le football qu'elle connait. "Comment tu te débrouilles pour taper avec le poing ? Enfin surtout pour diriger ton tir comme le ballon est ovale ça change tout." Lui demande t-elle. Quand il lui a montré c'était avec une telle facilité pourtant. "Pour tirer avec le pied, comme ça, ça va ?" demande t-elle en mimant le geste sans le ballon, avant d'ensuite se décider et de tenter son coup. Elle lance le ballon, le touche avec son pied, mais le fait atterrir à peine quelques mètres plus loin, bien loin des poteaux. "Euh c'est combien de points ça ? T'as toute la nuit devant toi j'espère ? Car je crois que t'as du travail avec moi." Lui dit elle en riant avant d'aller rechercher le ballon en trottinant. C'était confirmé, elle n'avait pas de talent tombé du ciel pour ce sport.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


Hit me with your best shot! - Easy² JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Amoureux d'une étoile
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, assistant-coach bénévole de football australien
LOGEMENT : Une maison en relooking intensif située au #17 toowong
Hit me with your best shot! - Easy² 0d44ab0e764c8147e0395e49ed26e78b
POSTS : 7167 POINTS : 875

PETIT PLUS : Est à Brisbane depuis ses 18 ans ∆ à 21 ans, il est diplômé infirmier et commence à travailler sur le pool de remplacement de St Vincent ∆ joueur de football australien de haut niveau, une suite de blessures met terme à sa carrière à ses 25 ans. Il se réoriente et travaille en tant qu'ambulancier ∆ à 28 ans, il est positionné sur un poste d'infirmier au service des urgences de St Vincent ∆ à 32 ans il se fiance à sa copine de plusieurs années mais ils se séparent quelques mois plus tard ∆ en mars 2018, il attente à ses jours ∆ il reprend son poste en septembre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : fresque participativecalebquinn

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
i can feel your heart beat when i'm all alone
mcjen #7

Hit me with your best shot! - Easy² Pim4
the big bang crew
nicolas #2janenoa #4

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_mc3u035Vdq1rdutw3o1_500
family
jackellieoakley #2

Hit me with your best shot! - Easy² E4jx
this pub
easy² #3elora #2

Hit me with your best shot! - Easy² Tenor
caring is our essence
justine

RPs TERMINÉS : mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminusgrisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1noa #3stephenmcjen #8
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : chevalisse, loonywaltz (ub)
DC : Levi McGrath & Allie Oakheart
INSCRIT LE : 08/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection http://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook http://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen http://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptySam 23 Fév - 3:37




Janvier 2019. A toi la fille qui me rend si dur et si tendre, qui sait m'parler quand j'suis barré, qu'j'veux rien entendre.
Mais tant qu'on a le cœur qui bat, qui bat, ça va, ça va.


Les traditionnels meilleurs vœux pour la prochaine année échangés, il était désormais temps d'aborder une discipline que je prenais très au sérieux et qui me tenait à cœur : le football australien. Après tout, j'avais consacré la majorité de mon existence à ce sport et si le destin en avait voulu autrement, j'aurais pu devenir un joueur professionnel. L'histoire ne se refaisait pas et bien qu'il pourrait être logique de conserver une certaine amertume de voir son plan A déjoué par le destin, il n'en demeurait que je continuais de pratiquer ce sport et l'appréciais tout particulièrement.

Ainsi, quand l'espagnole accepta que je lui inculque les bases et règles du jeu australien, il m'était impossible de refuser. J'aimais beaucoup enseigner les fondements de cette activité et éventuellement parvenir à communiquer ma passion. C'est notamment pour cette raison que j'étais assistant-coach pour quelques équipes juniors d'un club de Brisbane. Je hochais la tête à l'affirmative lorsqu'elle me demandait si j'allais bien et entrais dans le vif du sujet en la questionnant si elle était prête à devenir un peu plus australienne. Un rire fila entre mes lippes lorsqu'elle me demanda si je comptais faire d'elle la plus australienne des espagnoles ou la plus espagnole des australiennes. Après une seconde de réflexion, je tentais : "La plus australienne des espagnoles, j'imagine." J'adressais un clin d’œil complice à la barmaid et soulignait le pouvoir du football australien à se faire aimer.

J'expliquais la théorie de ce sport à Itziar et souris doucement lorsqu'elle me renvoyait, à juste titre, la monnaie de la pièce de ma boutade quant au football. "Hm ça veut dire que vous aimez vous fatiguer pour rien ?" "J'dirais plutôt qu'on dit pas non à un challenge supplémentaire et qu'on aime bien l'espace." Je répliquais avec humour et jeu. Quand je présentais le début du match par un rebond central et le comparais au basket, je ne pus m'empêcher d'interroger la Cortés sur son avis sur cette discipline et si elle était beaucoup pratiquée dans son pays natal. Je grimaçais en écoutant l'anecdote de mon interlocutrice et hochais la tête devant l'importance que l'Espagne accordait au football, qu'elle comparait presque élevé au rang de religion. "Le danger des sports à ballon. Ma frangine a reçu un ballon en pleine figure quand on était gamin. On aurait dit une scène de crime, vu comme ça saigne facilement quand on reçoit un impact au nez." Je me remémorais, avant de demander : "Vous êtes beaucoup de catholiques en Espagne, c'est ça ?"

Je démontrais l'une des techniques à Itziar en lui envoyant le ballon qu'elle attrapa de justesse. Je ne pus réprimer un petit sourire en coin. "Te moque pas de moi !" "J'oserais pas, voyons !" Je charriais avec un petit air malicieux puis recevais le ballon qu'elle me renvoyait. "Faut juste apprivoiser la bête, ça vient vite," que je rassurais en désignant le ballon. Je pensais avoir fait le tour de mes explications et proposais à Itziar de mettre en pratique ces techniques pour marquer des points quand elle m'annonça avoir quelques questions avant de s'élancer dans l'action. "Comment tu te débrouilles pour taper avec le poing ? Enfin surtout pour diriger ton tir comme le ballon est ovale ça change tout." Motivée, l'étudiante s'essayait déjà au mark. Je suivais le ballon du regard s'envoler à quelques mètres et riais quand la blonde me demanda combien de points elle venait de marquer et prévint que j'aurais du travail avec elle. "Pour une première fois, honnêtement, c'était bien," je certifiais en allant chercher le ballon. "Pour le handpass - utiliser son poing pour passer le ballon - le conseil que je te donnerais c'est de faire comme si tu voulais recevoir ton poing dans la main qui tient le ballon." J'accompagnais mes paroles d'un geste lent pour que la jeune femme puisse vraiment comprendre le mouvement puis lui tendais le ballon. "Comme ça. Tu veux essayer ?" Je me distançais un peu afin de réceptionner son envoi.




We still hear these heartbeats clear
We left under moonlight. We went with the breeze. I bet on your hazel eyes. You set for my green.

Hit me with your best shot! - Easy² LPbofSO
Hit me with your best shot! - Easy² EeR0psT
Hit me with your best shot! - Easy² 577022hopital
Hit me with your best shot! - Easy² 2M7U0pV
Hit me with your best shot! - Easy² IcdDGTz

Hit me with your best shot! - Easy² OPSD7XP
Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 edward street à spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
Hit me with your best shot! - Easy² Original
POSTS : 8429 POINTS : 1555

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Easy²#3 - Abel - John#2 - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Auden&Andy - Clara#3 - Noa&Andy - Lukà#2 - Levi#2 - Lara - Archie#3

RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà - Archie#2 - Freya
PSEUDO : Sockie.
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Freya ♥ (Cristalline).
DC : Sohan.
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptySam 9 Mar - 23:31



Etre la plus australienne des espagnoles, ça lui convenait plutôt bien. Surtout si pour atteindre ce titre il lui fallait simplement apprendre les rudiments du sport national qu'était le football australien. Ca ne devait pas être bien compliqué. Après tout, il y avait des gamins d'à peine quatre ans qui pratiquaient ce spot de manière hebdomadaire. Elle tenait quand même bien mieux sur ses jambes et était un peu plus coordonnée dans ses mouvements qu'un enfant de cet âge là et puis surtout, elle n'avait pas n'importe qui comme coach. Il n'y avait donc aucune raison qu'elle ne parvienne pas à apprendre quelque chose. Alors certes, elle n'est pas encore la plus australienne des espagnoles, mais c'est probablement un bon début.

Elle se moque gentiment quand il lui parle du terrain. Elle le taquine, prête une fois de plus à défendre bec et ongle le football comme elle le connait elle. Un terrain très grand pourrait dire qu'ils n'ont pas peur de l'effort, qu'ils se dépensent beaucoup pendant un match puisqu'ils doivent très certainement parcourir plusieurs kilomètres en faisant des allers retours. Elle préfère en déduire qu'ils aiment se fatiguer pour rien du tout. Qu'ils auraient donc pu faire bien plus petit et se faciliter un peu la tâche. "Effectivement, c'est une vision de voir les choses." continue t-elle sur le même ton quand Isaac lui dit que ça démontre plutôt qu'ils aiment le challenge et l'espace. "Quoi que pour l'espace quand on voit un peu l'espace vide que vous avez en plein milieu du pays, ça colle plutôt bien. Tu dois donc avoir raison." Dit elle en riant. Bien sûr, la taille du terrain de football n'avait rien de comparable avec l'outback australien, mais niveau grand espace vide et peu peuplé, on était en plein dans le mil' sur ce coup-là. Elle se demandait d'ailleurs comment des gamins de quatre ans pouvaient tenir un match entier à courir sur un terrain de cette taille. Pour des adultes, ça devait déjà demander un certain effort, mais pour les enfants, ça devait surement ressembler à une ascension de l'Everest ... Quoi que, certains gamins étaient particulièrement infatigables et donc vu comme ça, c'était tout bon pour les parents qui récupéraient leurs terreurs prêtes à aller se coucher. Elle hoche la tête de haut en bas pour acquiescer quand il lui parle des dangers des sports de ballons. Il y avait toujours une chance que le ballon arrive au mauvais endroit au mauvais moment, même la personne la plus expérimentée pouvait se râter une fois de temps en temps, ce qui finissait en général avec une bonne douleur et du sang. Pas vraiment la tasse de thé de la jeune espagnole. "C'est ça ! Il y a beaucoup de catholiques, moins qu'avant, mais ça reste quand même quelque chose de très prédominant en Espagne. Franchement si on doit prendre trois choses pour représenter le pays j'imagine que ça pourrait facilement être la religion, le foot et la paella." Lui répond-elle. Elle aurait aussi pu citer la sangria à la place de la paella, mais tout le monde ne boit pas d'alcool, en revanche, tout le monde mange, la paella était donc bien plus parlant.

Quand il lui lance le ballon une première fois, elle a l'occasion de se rendre compte de deux choses : ça ne va pas être aussi simple qu'elle le pensait et surtout, il a clairement un niveau bien plus élevé qu'elle dans ce sport. Il lui a lancé ça comme s'il lancé une boulette de papier, mais qu'en plus de ça, il maîtrisait parfaitement la trajectoire. Elle, elle a rattrapé le ballon tant bien que mal, en grande partie parce qu'il lui avait envoyé directement dans les mains. S'il lui avait envoyé de manière un peu courbée ou avec un effet, elle ne l'aurait probablement pas eu. Cependant, elle débutait, donc c'était tout à fait normal. Rien n'était facile quand on se lançait. Elle était bien placée pour le savoir puisque lorsqu'elle s'était mise au surf à son arrivée en Australie, elle avait dû faire preuve de persévérance avant de réussir à réellement profiter. Ca n'avait pas été facile, mais ça n'avait pas été impossible pour autant. "Par ça vient vite tu veux dire quoi ? Genre une petite dizaine d'années ? Ou en quelques heures ?" lui demande t-elle en riant. En théorie en quelques heures elle devrait être capable d'au moins réussir à rattraper le ballon sans problème, de même que le renvoyer. En une petite dizaine d'années, elle devrait quand même avoir un niveau plutôt bon. A moins d'être vraiment gauche et dans ce cas, ça ne vaudrait pas la peine de s'acharner. Elle est curieuse d'avoir l'avis du jeune homme sur sa performance quand elle tente de marquer en suivant ses conseils "Tu dis ça pour pas me vexer ou c'est vrai ? Car si c'était nul, je peux l'entendre, je retournerai juste chez moi en boudant c'pas grave." lui répond elle en plaisantant. Elle reprend cependant son sérieux quand il lui explique comment faire une passe. Le geste est fluide et ça semble tellement facile qu'elle est certaine de pouvoir réussir. Oubliant l'espace d'un instant que le jeune australien a pratiqué ce sport quasiment toute sa vie et que ce geste était donc comme un automatisme pour lui. Quand elle s'y essaye en revanche, c'est une autre histoire. Ce n'est pas aussi facile qu'elle se l'imaginait. Son premier essai étant infructueux, elle se loupe en beauté. "Oulah attend, mais c'est super dur. Comment tu fais pour rendre ça super fluide ? Genre si je tente de mettre un gros coup de poing ça va pas être contrôlé du tout comme tir et si j'y vais plus doucement, je sens que le ballon va juste tomber à mes pieds." lui explique t-elle en ramassant la balle pour s'y essayer une seconde fois, en tentant de contrôler à la fois sa force et sa technique. Pas plus de succès qu'au premier essai. "Vous vous passez jamais la balle comme au rugby en la lançant de côté ? Ou comme au football américain là, comme s'ils lançaient un javelot ?" lui explique t-elle en mimant. Elle avait l'impression que ces techniques étaient plus simples à mettre en pratique, même si elle n'avait jamais eu l'occasion de tester.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


Hit me with your best shot! - Easy² JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Amoureux d'une étoile
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, assistant-coach bénévole de football australien
LOGEMENT : Une maison en relooking intensif située au #17 toowong
Hit me with your best shot! - Easy² 0d44ab0e764c8147e0395e49ed26e78b
POSTS : 7167 POINTS : 875

PETIT PLUS : Est à Brisbane depuis ses 18 ans ∆ à 21 ans, il est diplômé infirmier et commence à travailler sur le pool de remplacement de St Vincent ∆ joueur de football australien de haut niveau, une suite de blessures met terme à sa carrière à ses 25 ans. Il se réoriente et travaille en tant qu'ambulancier ∆ à 28 ans, il est positionné sur un poste d'infirmier au service des urgences de St Vincent ∆ à 32 ans il se fiance à sa copine de plusieurs années mais ils se séparent quelques mois plus tard ∆ en mars 2018, il attente à ses jours ∆ il reprend son poste en septembre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : fresque participativecalebquinn

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
i can feel your heart beat when i'm all alone
mcjen #7

Hit me with your best shot! - Easy² Pim4
the big bang crew
nicolas #2janenoa #4

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_mc3u035Vdq1rdutw3o1_500
family
jackellieoakley #2

Hit me with your best shot! - Easy² E4jx
this pub
easy² #3elora #2

Hit me with your best shot! - Easy² Tenor
caring is our essence
justine

RPs TERMINÉS : mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminusgrisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1noa #3stephenmcjen #8
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : chevalisse, loonywaltz (ub)
DC : Levi McGrath & Allie Oakheart
INSCRIT LE : 08/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection http://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook http://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen http://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyDim 21 Avr - 1:49




Janvier 2019. A toi la fille qui me rend si dur et si tendre, qui sait m'parler quand j'suis barré, qu'j'veux rien entendre.
Mais tant qu'on a le cœur qui bat, qui bat, ça va, ça va.


Se taquiner mutuellement sur nos origines et leurs différences culturelles ou sportives était coutumier entre Itziar et moi. J'apprenais énormément sur l'Espagne par son intermédiaire et en étais reconnaissant, trouvant la vie dans son pays réellement intéressante. De plus, je n'avais jamais eu l'occasion de quitter mon pays natal, ainsi, être proche de l'hispanique me permettait en quelque sorte de voyager. Un échange narquois s'immisça quant à la taille du terrain de football australien et je ne pus m'empêcher de rire de bon cœur lorsqu'elle compara celui-ci à la géographie australienne. Certains patriotes auraient pu s'en vexer, cependant, nos propos étaient de bonne guerre. "C'est une autre vision des choses", j'approuvais, valorisant la répartie de mon interlocutrice sans gêne. "On aime ne pas être à l'étroit et avoir des terres peu fréquentées à explorer,"j'ajoutais, joueur.

La dangerosité des sports de ballon fut évoquée. J'estimais extrêmement chanceux ceux qui pratiquaient de tels sports et n'avait jamais été blessé. Parmi mes coéquipiers, chacun avait reçu un ballon à la tête au moins une fois dans le cadre de la mise en action de la discipline, heureusement majoritairement d'une force assez moindre pour ne pas subir de graves blessures. Néanmoins, je connaissais aussi des joueurs qui avaient dû essuyer de périlleuses commotions, ce qui avait de quoi glacer le sang. Malgré tout, la passion ramenait la plupart des joueurs sur le terrain. Pour ma part, bien que mes rêves de carrière professionnelle avaient annihilés des suites de blessures, il n'en demeurait que je n'avais jamais cessé de jouer au football australien au niveau amateur ou même d'entraîner des enfants à ce sport. Il m'était impossible de concevoir ma vie sans cette activité.

Curieux, je questionnais de nouveau Itziar sur son pays. Elle me résumait l'Espagne à trois éléments clefs : la religion, le football et la paella. Je souris en songeant au met abordé. Je n'avais jamais eu l'opportunité de goûter une paella mais je devinais que ce devait être exquis. "Ça doit être trop bon la paella." Je faisais tourner le ballon machinalement entre mes mains et proposais, motivé par mon estomac : "Tu sais, j'me dis que ce serait trop cool si un jour vous organisiez une soirée Espagne au bar. Paella, sangria, tapas..." Le bar où travaillait la Cortés de Aguilar me semblait détenir sa clientèle habituelle toutefois, une soirée sous cette thématique aguicherait peut-être de nouveaux clients. Et personnellement, je serais intéressé pour participer à un tel événement, s'il n'avait pas déjà lieu.

La jeune femme peine à maîtriser le ballon, ce qui ne me surprend guère et est tout à fait normal. Le ballon ovale diffère énormément du ballon rond et dispose d'une dynamique totalement divergente. On aurait tendance à le manier comme une balle alors que cela rime à aucunement contrôler sa trajectoire. Je rassure toutefois mon amie en lui précisant qu'il s'agit d'une technique à obtenir et qu'au bout de quelques essais, on commence à s'habituer au maniement du ballon ovale. Je ris avec complicité devant son incrédulité face au temps nécessaire pour mieux appréhender le ballon et l'observe réaliser un mark pour la première fois. Je commence son action en conséquence, trouvant le geste d'Itziar tout à fait satisfaisant. "Je te promets, je l'ai trouvé pas trop mal pour une première fois. J'ai vu bien pire, même pour des gens qui en étaient à leur trentième essai." Je réalisais après coup que cette comparaison pouvait motiver comme désabuser la blonde mais elle avait le mérite d'être honnête.

J'écoutais Itziar me préciser les difficultés qu'elle rencontrait tout en s'étonnant de ma manière de laisser paraître le mouvement fluide. "On m'a appris à jouer au footie avant de lire, fallait bien que j'en obtienne quelques avantages", je décris avec humour avant d'ajouter sérieusement : "En vrai il n'y a pas vraiment de secret, la clef est de pratiquer pour que tu puisses apprivoiser la dynamique du ballon en fonction de sa forme et des trajectoires que tu envisages. Avec les essais, tu mesures la force que tu mets en fonction des résultats que tu obtiens. Il y a bien quelques astuces comme où tu tapes et comment tu tapes, celles que je t'ai montrées avant, mais c'est vraiment la pratique qui est payante. Tu verras, à force de le manier, il te sera comme une deuxième nature." Je réfléchis quelques instants avant de conseiller : "Ha oui, et aussi, un conseil que je pourrais te donner, c'est de pas trop te prendre la tête. Ce genre de choses devient naturel à force de pratiquer. Si tu te mets à trop réfléchir à comment tu tapes, tu t'emmêles les pinceaux et tu te plantes. Ou en tout cas, c'est ce que j'ai pu constater. Après, chaque personne est différente aussi. Faut trouver ce qui fonctionne pour toi," je concluais avec un sourire.

Je rendais le ballon à la jeune femme qui me demandait s'il était possible de se lancer le ballon à l'identique que les techniques utilisées dans les autres variantes du football et rugby. "Non, t'as vraiment que le mark et le handpass si tu comptes jouer selon les règles. Après, il y a des joueurs qui sont pas à l'aise avec ces deux manières de donner le ballon et qui optent plutôt pour parcourir le terrain en courant en le faisant rebondir pour aider leur équipe ainsi à progresser pour faire des points. C'est très avantageux surtout quand la personne est rapide. Tu veux t'y essayer ?" Courir en s'assurant de faire rebondir le ballon contre le sol tous les 15 mètres minimum requérait une certaine coordination et dextérité. "On n'est pas obligé de jouer 100% selon les règles non plus," j'assurais. Il était vrai que l'objectif premier était d'expliquer la discipline à Itziar telle qu'elle l'était mais pour se distraire, on pouvait toujours faire des entorses aux règles. Nous étions là pour le plaisir et passer un bon moment entre amis.




We still hear these heartbeats clear
We left under moonlight. We went with the breeze. I bet on your hazel eyes. You set for my green.

Hit me with your best shot! - Easy² LPbofSO
Hit me with your best shot! - Easy² EeR0psT
Hit me with your best shot! - Easy² 577022hopital
Hit me with your best shot! - Easy² 2M7U0pV
Hit me with your best shot! - Easy² IcdDGTz

Hit me with your best shot! - Easy² OPSD7XP
Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 edward street à spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
Hit me with your best shot! - Easy² Original
POSTS : 8429 POINTS : 1555

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Easy²#3 - Abel - John#2 - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Auden&Andy - Clara#3 - Noa&Andy - Lukà#2 - Levi#2 - Lara - Archie#3

RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà - Archie#2 - Freya
PSEUDO : Sockie.
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Freya ♥ (Cristalline).
DC : Sohan.
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyLun 27 Mai - 21:14



"Nous aussi on a des terres peu fréquentées ! Puis on a les montagnes aussi. Niveau terres peu fréquentées à explorer, c'est pas mal aussi les montagnes. Faut aimer la randonnée cela dit." Lui répond elle en plaisantant. Il en fallait peut pour quelle transforme cette conversation en concours de celui qui avait la plus grosse et honnêtement, ça la faisait rire. Elle ne manquait pas de répartie et même si elle n'était pas particulièrement patriotique comme fille, ça ne l'empêchait pas de trouver des arguments pour vanter les mérites de son pays. S'il le fallait, elle serait même prête à inventer des choses, mais ça c'était encore un autre niveau. Pour l'heure, elle se contentait de faits connus de tout le monde ayant été un minimum à l'école dans sa vie. Bon bien sûr l'Espagne n'avait rien de comparable à l'Outback australien, mais il y avait quand même de quoi faire si on voulait explorer et se sentir complètement isolé. Sûrement comme dans tous les pays d'ailleurs. Chaque pays avait forcément des lieux peu fréquentés ou peu peuplés, que ce soit à cause du climat ou d'une faune et une flore un peu trop présente. Même les pays qui à première vue semblaient extrêmement urbanisés avaient leurs petits coins calmes sans âme qui vivent. Il suffisait juste de les connaitre ou de savoir les dénicher. C'était sans doute ça le plus compliqué. Elle n'hésite même pas une seule seconde quand il lui demande de lui résumer l'Espagne en trois mots. Ca lui vient naturellement. Elle aurait pu en rajouter quelques autres de plus, mais clairement les mots qu'elle a choisit sont très parlant et représentent son pays à merveille. La religion, le sport et la bouffe. Trois choses qui sont capables de réunir les espagnols, même si la religion est un peu moins populaire auprès de la jeune génération. Elle compris d'ailleurs. "T'as jamais goûté la paella ?" lui demande t-elle étonnée. Oubliant bien souvent que l'Espagne est bien loin d'être proche de l'Australie et donc bien loin d'être la destination de vacances numéro une des australiens. De plus, il n'y avait pas une énorme communauté espagnole à Brisbane. Ce n'est donc pas si étonnant que ça qu'il n'ait jamais eu l'occasion de gouter ce plat pourtant très connu en Europe. "Laisse moi te dire qu'il faut remédier à ça ! Il faut à tout prix que tu goûtes, ça respire le soleil ce plat." Lui dit elle, ne faisant pas dans la modestie pour vanter les mérites d'un plat même pas typique de sa région natale. Pour ce qui est de l'idée d'organiser une soirée à thème au bar, elle hoche la tête en guise d'acquiescement. "J'y avais jamais pensé ! Mais c'est vrai que ça pourrait être sympa. Il y a de quoi faire en plus avec ce thème et c'est pas si compliqué que ça à mettre en place. Par contre, je te préviens direct que je te réquisitionne pour la préparation de la paella et des tapas !" lui répond-elle en souriant. Elle était loin d'être un cordon bleu, cependant elle se débrouillait un minimum.

Il trouve son lancer pas si mal que ça pour une première, lui disant même qu'il a vu certaines personnes se débrouiller bien moins que ça après une bonne dizaine de tentatives. "C'est la chance du débutant je crois. J'ai tenté un truc, ça a fonctionné." Lui répond-elle en souriant. Elle était persuadée que c'était de la chance. Elle n'avait pas réfléchi avant de tenter de marquer ne se souciant pas vraiment de la technique. Bien sûr, elle ne pouvait pas être aussi douée que Isaac, comme il le soulignait, il avait eu un ballon dans les pieds avant même de savoir marcher. Ca avait sûrement été comme inné pour lui, en plus de la pratique intensive du sport pendant de longues années. Elle, elle en était à une première fois. Ca n'avait absolument rien d'inné pour elle, elle ne pouvait pas devenir une championne en un claquement de doigts. Ce serait bien trop facile. Ce n'était pas comme ça que ce genre de choses marchaient. Elle écoute donc avec attention ce qu'il est en train de lui expliquer, hochant la tête de temps en temps. "Je pense qu'il va falloir pas mal de pratique quand même !" lui dit elle en riant. "Car là pour le coup je t'avoue qu'avec la forme du ballon, j'ai l'impression de pas savoir comment l'appréhender. Un ballon c'est beaucoup plus simple, peu importe comment tu vas pas taper dedans, il roule plus ou moins toujours pareil." C'est ça le plus compliqué en fait. Ca serait la même chose si elle s'essayait au rugby, la forme ovale demande un apprentissage particulier qui nécessite un peu de persévérance. Il lui conseille cependant de ne pas trop se prendre la tête sur la technique et ça la fait rire. Elle se voit bien s'emmêler les pinceaux en réfléchissant un peu trop avant de taper dans le ballon et finir par tout bonnement se casser la figure. "Donc en gros si je comprends bien, il suffit d'essayer encore et encore, sans se prendre la tête jusqu'à ce que ça devienne un automatisme ?" C'était sans doute un petit peu réducteur, mais si elle devait retenir les grandes lignes, c'est ce qu'elle retiendrait.

Elle réceptionne le ballon quand il le lui renvoie. Le questionne aussi sur les différentes techniques permettant de faire des passes. Visiblement, malgré le fait que le ballon soit à première vue identique à un ballon de rugby pour des yeux non avertis, il n'est pas possible d'utiliser les mêmes techniques. Il lui parle en plus des deux méthodes qu'il lui a montrées un peu plus tôt, d'une troisième façon de faire consistant à courir tout en faisant rebondir le ballon. "Attend le faire rebondir ? Mais comment tu peux le faire rebondir devant toi sans qu'il aille dix mètres plus loin de façon complètement random ?" lui demande t-elle pas sûre de réellement comprendre comment tout cela est censé fonctionner. "Je veux bien tester du coup, car je t'avoue que j'imagine pas bien, même si vu que t'en parle, c'est surement bien plus logique que ça n'y parait." Ajoute t-elle en riant. Elle n'aurait jamais pensé que se lancer dans un sport comme ça pouvait être si déstabilisant. Après réflexion, même si elle ne l'avouera jamais, à côté de ça, le football comme elle le connait elle parait vraiment plus simple. "Oh bah tu sais comme je connais pas franchement les règles, ça va pas être compliqué pour moi de pas trop m'y conformer !" dit elle en plaisantant avant d'ajouter. "Du coup tu veux que je parte d'où ? et tu essayes de me prendre le ballon où tu fais mon coéquipier là ?" demande t-elle avant de se mettre en place selon ses instructions.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


Hit me with your best shot! - Easy² JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Amoureux d'une étoile
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, assistant-coach bénévole de football australien
LOGEMENT : Une maison en relooking intensif située au #17 toowong
Hit me with your best shot! - Easy² 0d44ab0e764c8147e0395e49ed26e78b
POSTS : 7167 POINTS : 875

PETIT PLUS : Est à Brisbane depuis ses 18 ans ∆ à 21 ans, il est diplômé infirmier et commence à travailler sur le pool de remplacement de St Vincent ∆ joueur de football australien de haut niveau, une suite de blessures met terme à sa carrière à ses 25 ans. Il se réoriente et travaille en tant qu'ambulancier ∆ à 28 ans, il est positionné sur un poste d'infirmier au service des urgences de St Vincent ∆ à 32 ans il se fiance à sa copine de plusieurs années mais ils se séparent quelques mois plus tard ∆ en mars 2018, il attente à ses jours ∆ il reprend son poste en septembre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : fresque participativecalebquinn

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
i can feel your heart beat when i'm all alone
mcjen #7

Hit me with your best shot! - Easy² Pim4
the big bang crew
nicolas #2janenoa #4

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_mc3u035Vdq1rdutw3o1_500
family
jackellieoakley #2

Hit me with your best shot! - Easy² E4jx
this pub
easy² #3elora #2

Hit me with your best shot! - Easy² Tenor
caring is our essence
justine

RPs TERMINÉS : mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminusgrisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1noa #3stephenmcjen #8
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : chevalisse, loonywaltz (ub)
DC : Levi McGrath & Allie Oakheart
INSCRIT LE : 08/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection http://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook http://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen http://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyLun 10 Juin - 23:20




Janvier 2019. A toi la fille qui me rend si dur et si tendre, qui sait m'parler quand j'suis barré, qu'j'veux rien entendre.
Mais tant qu'on a le cœur qui bat, qui bat, ça va, ça va.


J'avais l'impression que notre conversation tournait en un concours de débat, tant Itziar et moi arrivions à dégainer des arguments pour contrer ou répliquer aux propos de l'autre. Le but ultime ? Déterminer quel pays de l'Espagne et de l'Australie était le meilleur, alors qu'en vérité, les deux étaient au moins tout aussi bien l'un que l'autre et présentaient leurs avantages et inconvénients propres. Je ris de bon cœur lorsque la barmaid m'indiqua que sa terre natale était aussi dotée de terres peu fréquentées et notamment de montagnes. "Y'a plein de montagnes ici aussi ! Tu veux qu'on s'organise une randonnée, un de ces quatre ?" Je proposais. J'aimais énormément les activités en pleine nature et entretenais une affection toute particulière pour le VTT en pleine montagne. "On pourrait même la faire à vélo si ça te botte. Je connais un endroit sympa qui loue tout le matos nécessaire !" 2019 serait-elle l'année où j'entraînais Itziar dans diverses activités sportives ?

Curieux, je demandais à mon amie quels trois mots représentaient pour elle le mieux l'Espagne. Lorsqu'elle évoqua la paella, derechef, j'en eus l'eau à la bouche. Je n'avais jamais eu le plaisir d'en goûter une, mais à ce que j'en avais entendu, ce plat typique constituait un réel délice. Je ris doucement devant l'air étonné d'Itziar quand je lui confiais en hochant la tête à la négative que je n'avais jamais eu le plaisir de manger de ce célèbre plat. J'appuyais sans aucune peine ses propos comme quoi je devais un jour tester cette spécialité et suggérais la mise en place d'une soirée hispanique au bar où elle travaillait. Ce projet présentait, à mon sens, des atouts intéressants - nouveaux clients, événement singulier qui motiverait les habitués une fois de plus - et promettait une soirée joviale et culturellement riche. Je souris largement en entendant l'étudiante approuver mon idée et acceptais spontanément le rôle de commis de cuisine bien que je n'eus aucune expérience en gastronomie européenne. "Ce serait génial ! Et je t'aiderais sans aucun souci, bien que ce sera à tes risques et périls. Je suis loin d'être un chef ! Mais j'ai de la bonne volonté." Ça pouvait compter pour quelque chose, non ?

Je jugeais le premier lancer d'Itziar prometteur. Il y a des individus qui forcément entrent sur le terrain avec des prédispositions car ils sont plus actifs, sportifs, coordonnés ou disposent simplement d'un peu plus de talent que la moyenne ; ce pouvait très bien être le cas de la blonde. "C'est la chance du débutant je crois. J'ai tenté un truc, ça a fonctionné." "Ça prouve que t'as un bon instinct !" Je constate en lui tendant le ballon de football australien. Itziar me confiait ensuite les difficultés qu'elle rencontrait à manier le ballon par sa forme différente ovale. Compréhensif de cette problématique, je lui conseillais de simplement ne pas se prendre la tête et lui signifiait qu'en pratiquant, la technique lui viendrait naturellement. Un peu comme on apprend à comment tenir un crayon, comment contrôler sa force, à quelle puissance frapper une balle de tennis ou un volant de badminton... "Donc en gros si je comprends bien, il suffit d'essayer encore et encore, sans se prendre la tête jusqu'à ce que ça devienne un automatisme ?" Je ris et affirmais : "C'est ça ouais. Jusqu'à ce que ça te vienne naturellement. Practice makes perfect!" Je marquais une pause et développais ma pensée : "Par exemple, c'est à force de frapper plusieurs fois dans un ballon rond que tu arrives à jauger ta force et préciser ta trajectoire. Avec ce ballon-ci, c'est la même chose, sauf que tu reprends un peu l'éducation de zéro car il n'a pas grand-chose à voir avec un ballon rond, ce qui peut être déstabilisant au début. Il faut oublier les habitudes qu'on a prises pour en acquérir de nouvelles adaptées à ce ballon. Mais tu te débrouilles bien."

Itziar m'interrogeait sur les manières de marquer ou d'évoluer sur le terrain avec le ballon et je la renseignais avec passion. Puis, je lui proposais de courir quelques mètres en faisant rebondir le ballon, comme la réglementation l'obligeait aux joueurs professionnels. Je précisais néanmoins qu'on était aussi dans un cadre de plaisir donc que l'on avait pas à suivre à 100% les règles du football australien. Je souris devant l'air incrédule de l'espagnole quant à courir en faisant rebondir le ballon sans que ce dernier ne parte à l'autre bout du terrain. "Encore une fois, tu vas dire que j'ai toujours la même réponse, mais faut juste essayer et recommencer jusqu'à ce que tu attrapes le coup." J'avais peut-être l'air optimiste et peu pédagogue, mais je croyais réellement qu'à force de travail, on pouvait accomplir ce que l'on souhaitait. J'invitais la Cortés de Aguilar à s'essayer à cette pratique. "Commence à partir de cette ligne. Je vais courir à côté de toi en faisant rebondir le ballon contre le sol puis te l'envoyer pour que tu essaies. Ça te montrera comment je fais en même temps et tu pourras essayer. Ça te va ?" Je me positionnais sur la même ligne que mon amie, prêt à démarrer si ou quand elle l'était.




We still hear these heartbeats clear
We left under moonlight. We went with the breeze. I bet on your hazel eyes. You set for my green.

Hit me with your best shot! - Easy² LPbofSO
Hit me with your best shot! - Easy² EeR0psT
Hit me with your best shot! - Easy² 577022hopital
Hit me with your best shot! - Easy² 2M7U0pV
Hit me with your best shot! - Easy² IcdDGTz

Hit me with your best shot! - Easy² OPSD7XP
Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 edward street à spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
Hit me with your best shot! - Easy² Original
POSTS : 8429 POINTS : 1555

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Easy²#3 - Abel - John#2 - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Auden&Andy - Clara#3 - Noa&Andy - Lukà#2 - Levi#2 - Lara - Archie#3

RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà - Archie#2 - Freya
PSEUDO : Sockie.
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Freya ♥ (Cristalline).
DC : Sohan.
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyMar 18 Juin - 22:11



Isaac renchérit en lui disant qu'en Australie aussi il y a des montagnes. La jeune espagnole ne peut s'empêcher de rire. Elle pourrait en rajouter elle aussi concernant l'Espagne. Elle pourrait même s'évertuer à dire que son pays natal est mieux que l'Australie, mais ce serait mentir. Elle ne pense pas que l'Espagne soit mieux, ni moins bien d'ailleurs. Elle aime ces deux pays et leur culture respective. Ils ont tous les deux une place bien particulière dans son coeur. L'Espagne, son pays natal qu'elle chérira toujours pour des raisons évidentes et puis l'Australie, le pays qui lui a permis de se reconstruire, de laisser ses problèmes derrière elle et qu'elle ne voit vraiment pas quitter. Elle n'a pas besoin d'argument pour apprécier l'Australie puisqu'elle en est tombée amoureuse au moment même où elle avait posé les pieds sur le tarmac de l'aéroport en mai 2017. D'ailleurs, comme pour appuyer son argument, il lui propose une randonnée, mentionnant qu'ils pourraient même faire ça à vélo et honnêtement, elle pense que c'est une idée géniale. "Oh mais carrément ! J'ai toujours voulu faire du vélo en montagne en plus, mais j'ai toujours eu peur de faire ça seule au cas où il m'arrive un truc." Lui répond-elle, n'étant pas du genre à refuser l'opportunité de faire quelque chose de nouveau et de se dépasser. Elle n'avait jamais osé le vélo en montagne se disant que ce n'était pas forcément très raisonnable de faire ça seule quand on n'y connaissait pas grand-chose autant au terrain qu'à la façon de faire du vélo en montagne. Cependant, avec Isaac qui est infirmier et qui doit connaitre le coin bien mieux qu'elle, il n'y a pas vraiment de raison que ça se passe mal. "Mais en tout cas je suis partante, faudra que tu me parles un peu plus de ça !" ajoute t-elle tout sourire.

Elle est complètement emballée par l'idée d'organiser une soirée espagnole au bar et en même temps elle se dit que si un jour Isaac en a marre d'être infirmier et veut changer d'air, il pourrait probablement se reconvertir en organisateur d'évènements puisqu'en même pas cinq minutes il lui a déjà balancé deux idées dont elle est fan. Soit il est bon, soit elle est un peu trop facile à satisfaire et un brin impulsive. Au choix. Le fait est qu'une soirée comme celle-là pourrait extrêmement bien fonctionner et d'ailleurs, elle pense que ça pourrait être intéressant de la faire à un moment ou l'Espagne serait en train de jouer un match de football, histoire de vraiment se dépayser totalement. Une soirée espagnole devant un match de football australien, ce n'était pas vraiment cohérent. "J'suis loin d'être une cheffe aussi, alors j'ai envie de dire : ce sera aux risques et périls des gens qui viendront." Dit elle en riant. Elle avait appris à cuisiner sur le tas. Sa mère ne cuisinait pas, son père non plus. Ils avaient une gouvernante qui se chargeait de faire ça pour eux et c'est en la regardant quand elle était plus jeune qu'Itziar avait appris à préparer quelques plats plutôt basiques, mais qui finalement l'avaient bien aidés quand elle était arrivée à Brisbane. Maintenant, elle se débrouillait bien mieux, elle osait plus surtout et ne restait pas cantonnée aux trois ou quatre plats qu'elle maîtrisait parfaitement. Elle avait investi dans quelques livres de cuisine et finalement elle y prenait gout. "J'en parlerai au boss lors de mon prochain shift. Je pense qu'il pourrait être emballé aussi, après faudra décider d'une date et se laisser le temps d'organiser le tout." Car oui, d'un il fallait l'avis du patron tout de même et puis ce n'était pas le genre de soirée qui se préparait la veille pour le lendemain, sauf pour ce qui était nourriture et boisson bien entendu.

Parce qu'ils étaient là pour jouer au football australien, la discussion se porta un peu plus sur le sujet en question et en particulier la chance du débutant d'Itziar pour son premier essai avec un ballon ovale. Il lui dit qu'elle a un bon instinct, elle hausse les épaules. Elle est persuadée que c'était seulement le coup de chance et que si elle recommençait là, tout de suite elle ne réussirait pas à refaire la même chose. Ce n'était pas grave pour autant. Comme il lui avait dit un peu plus tôt, avec de la pratique, toutes ces choses devenaient des automatismes. Elle savait qu'il avait raison, même si elle avait bien du mal à imaginer Isaac à un moment où il ne se débrouillait pas à merveille dans ce sport. Practice makes perfect comme il lui dit. "Et tu penses que faut s'entrainer pendant combien de temps avant d'atteindre un bon niveau ? Genre histoire de voir si c'est pas un peu tard pour moi." Répond-elle en plaisantant. Elle ne prétendait bien sûr pas à une carrière dans ce domaine, même si ce serait sans doute un peu plus fun que la communication et le management. "Oui c'est vrai que finalement un ballon rond on a l'impression que c'est inné de le manier, mais quand on y pense on a appris quand on était gamin. Là c'est juste repartir de zéro avec une bonne vingtaine d'années de plus. Je crois que c'est ça le plus étrange." Effectivement il y avait bien une époque où elle ne savait pas non plus lancer un ballon rond correctement. C'est en jouant qu'elle avait appris à maitriser les trajectoires et la force. Vu comme ça, se débrouiller avec un ballon de football australien devenait tout de suite un peu moins insurmontable. "Bon je reste quand même persuadée que tu me dis que je me débrouille bien juste pour me faire plaisir." Ajoute t-elle en riant.

Une fois de plus il lui dit que pour faire rebondir le ballon correctement, il suffit de s'entrainer. Elle sourit. Elle pensait qu'il y avait une technique particulière à adopter, visiblement pas. Il suffisait une fois de plus de pratiquer et de prendre le coup de main. Pas de formule magique ou de recette miracle. "En fait ce sport est dominé par ceux qui s'entrainent le plus c'est ça ? Il y a pas de technique particulière ?" demande t-elle en plaisantant avant de s'avancer à l'endroit qu'il venait de lui indiquer. Il lui explique ce qu'il va faire et elle hoche la tête pour acquiescer. Se mettant à courir à côté de lui, regardant attentivement comment il se débrouillait tout en attendant qu'il lui envoie le ballon. Le premier lancé est un échec. Elle jauge mal la trajectoire de la balle et la touche des mains avant de la lâcher. Devant donc courir après pour aller la chercher deux mètres plus loin. Elle n'est cependant pas du genre à se démonter et tente donc de reproduire tant bien que mal ce qu'Isaac faisait quelques secondes plus tôt. Le premier rebond est difficile lui aussi et elle rattrape le coup de justesse avant de refaire la passe à l'australien. "Et une fois qu'on arrive près des poteaux on a une limite à pas franchir avant de marquer ? Ou c'est comme au rugby et on peut se jeter entre les deux poteaux pour marquer le point ?" Lui lance t-elle quand elle voit les poteaux se rapprocher un peu plus d'eux à mesures qu'ils courent sur le terrain en faisant rebondir le ballon, se le passant tous les quelques rebonds.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


Hit me with your best shot! - Easy² JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Amoureux d'une étoile
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, assistant-coach bénévole de football australien
LOGEMENT : Une maison en relooking intensif située au #17 toowong
Hit me with your best shot! - Easy² 0d44ab0e764c8147e0395e49ed26e78b
POSTS : 7167 POINTS : 875

PETIT PLUS : Est à Brisbane depuis ses 18 ans ∆ à 21 ans, il est diplômé infirmier et commence à travailler sur le pool de remplacement de St Vincent ∆ joueur de football australien de haut niveau, une suite de blessures met terme à sa carrière à ses 25 ans. Il se réoriente et travaille en tant qu'ambulancier ∆ à 28 ans, il est positionné sur un poste d'infirmier au service des urgences de St Vincent ∆ à 32 ans il se fiance à sa copine de plusieurs années mais ils se séparent quelques mois plus tard ∆ en mars 2018, il attente à ses jours ∆ il reprend son poste en septembre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : fresque participativecalebquinn

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
i can feel your heart beat when i'm all alone
mcjen #7

Hit me with your best shot! - Easy² Pim4
the big bang crew
nicolas #2janenoa #4

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_mc3u035Vdq1rdutw3o1_500
family
jackellieoakley #2

Hit me with your best shot! - Easy² E4jx
this pub
easy² #3elora #2

Hit me with your best shot! - Easy² Tenor
caring is our essence
justine

RPs TERMINÉS : mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminusgrisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1noa #3stephenmcjen #8
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : chevalisse, loonywaltz (ub)
DC : Levi McGrath & Allie Oakheart
INSCRIT LE : 08/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection http://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook http://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen http://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyLun 29 Juil - 14:05




Janvier 2019. A toi la fille qui me rend si dur et si tendre, qui sait m'parler quand j'suis barré, qu'j'veux rien entendre.
Mais tant qu'on a le cœur qui bat, qui bat, ça va, ça va.


Le fait qu'Itziar accepte spontanément mon invitation d'organiser une virée à vélo en montagne me réjouit derechef. J'avais bien quelques collègues sportifs avec qui il m'arrivait d'en faire, cependant, vus nos plannings de soignants souvent désordonnés, j'étais plus souvent contraint de m'y rendre seul. De plus, comme le signifiait très bien l'espagnole, pour ce genre d'activité, il était conseillé d'être à deux en cas de pépin. "On s'organisera ça alors ! Et puis, en plus, l'avantage d'y aller avec moi c'est que je saurais bien te soigner si jamais !" J'argumente sur un ton plaisantin comme pour convaincre une amie à l'allure déjà bien partante. "Je connais pas mal de pistes sympas où ils proposent plusieurs niveaux. On pourra essayer celles pour débutants et selon comment tu te sens, évoluer." Je propose avec entrain.

Deux projets étant encore mieux qu'un seul, nous discutions de la possibilité de créer une soirée à thème espagnol au bar où travaillait depuis plusieurs mois maintenant Itziar. Je mettais ma bonne volonté à contribution sans hésitation aucune et acquiesçais les propos de la jeune femme qui s'engageait à soumettre cette idée à son patron et exposait la notion du temps qu'il faudrait pour mettre en place une telle animation. "Tiens-moi au courant," je sollicitais avec un sourire, emballé et prêt à mettre la main à la pâte dès que possible. Le bar qui employait mon amie m'avait longtemps été salutaire et bien que j'y étais entré la première fois lors d'une sombre période de ma vie, j'y avais fait la rencontre de la Cortés que j'estimais comme quelqu'un d'important à ma vie. Ce bar était un peu comme un refuge pour moi et j'y appréciais l'ambiance sans prise de tête qui y régnait, si bien que j'en étais devenu un client régulier. En plus, Elora, de qui j'étais aussi proche, était une collègue de la blonde en ce lieu.

Je souris en entendant l'interrogation d'Itziar quant à combien de temps de pratique serait nécessaire pour atteindre un bon niveau. "Dois-je en déduire que j'ai su te donner la piqûre de notre noble sport australien ?" Je conjecture en arborant une fausse fierté relevant de l'humour. "En vrai, je pense que ça dépend de chacun. C'est nul comme réponse mais ça dépend vraiment de ses aptitudes selon le sport qu'on pratique. C'est comme ça que certains sont plus doués dans un sport que dans un autre, je pense." J'approuvais les paroles de mon interlocutrice qui soulignait le fait que l'on apprenait à maîtriser le ballon rond depuis notre enfance, si bien que ceci nous semblait inné. Quant au ballon ovale, on le maniait beaucoup moins typiquement, ce qui impliquait de devoir réapprendre à manier un ballon d'une autre forme. "Oui, je suis d'accord avec toi" j'adressais avec un sourire, avant de rire devant l'aveu d'Itziar comme quoi elle soupçonnait que je désirais surtout lui faire plaisir en affirmant qu'elle se débrouillait bien. "Mais non, je le pense ! Après, c'est juste que j'suis peut-être pas objectif..." Je taquinais. "Puis généralement je montre comment jouer à des enfants qui sont bien moins coordonnés que toi." L'avantage d'être adulte était que l'on posait des gestes plus raisonnés et calculés qu'un enfant qui a tendance à se lancer au feeling. Aussi, on contrôle bien mieux son corps à 25 ans qu'à 5 ans.

Je hochais la tête et haussais les épaules, la mine désolée, lorsque mon élève du jour conclut que la pratique était la clef pour réussir en football australien. "Ça l'a été pour moi, en tout cas. Il y a bien quelques petites astuces comme celles que je t'ai données tout à l'heure, mais vraiment, à mon niveau, ça s'arrête là." Est-ce que cela faisait de moins un bon ou un mauvais professeur ? Peut-être que l'on pouvait valoriser mon appel à la persévérance mais moins apprécier ma pédagogie un peu limitée sur le coup.

Je proposais un exercice pratique et dès le second essai, j'observais l'espagnol déjà mieux gérer le fait de courir en faisant rebondir devant soi le ballon. Les poteaux s'approchant de nous rapidement, je lui répondis : "Non, tu n'as pas de limite. Généralement, on le lance pour éviter des mètres en plus mais tu peux faire comme tu veux." Quelques mètres plus tard, je renvoyais le ballon ovale à Itziar et suivais du regard sa performance. "Après, si tu veux, j'te paie une bière ou un fast food pour fêter tes performances et souligner ton baptême de football australien !" J'invitais avec enthousiasme.




We still hear these heartbeats clear
We left under moonlight. We went with the breeze. I bet on your hazel eyes. You set for my green.

Hit me with your best shot! - Easy² LPbofSO
Hit me with your best shot! - Easy² EeR0psT
Hit me with your best shot! - Easy² 577022hopital
Hit me with your best shot! - Easy² 2M7U0pV
Hit me with your best shot! - Easy² IcdDGTz

Hit me with your best shot! - Easy² OPSD7XP
Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 edward street à spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
Hit me with your best shot! - Easy² Original
POSTS : 8429 POINTS : 1555

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Easy²#3 - Abel - John#2 - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Auden&Andy - Clara#3 - Noa&Andy - Lukà#2 - Levi#2 - Lara - Archie#3

RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà - Archie#2 - Freya
PSEUDO : Sockie.
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Freya ♥ (Cristalline).
DC : Sohan.
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyJeu 8 Aoû - 17:35



C'est sûr que faire quoi que ce soit avec Isaac permettait de mettre de côté tout danger de se blesser. Il n'y avait pas à s'inquiéter de savoir ce qui se passerait si elle venait à se faire mal. Il était infirmier, il saurait forcément quoi faire dans quasiment toutes les situations. "C'est justement pour ça que j'ai pas besoin d'y réfléchir plus longtemps. J'sais que si je me déboîte un truc tu sauras tout remettre en place sans soucis." Elle n'était pas non plus du genre casse-cou de l'extrême, vous ne la verrez probablement jamais s'amuser à sauter de toit en toit comme certain font ou bien se tenir tout en haut d'une grue juste pour une photo Instagram. Elle aimait l'aventure, mais sa vie comptait encore plus pour elle. Elle se limitait à des activités communes et sans grand danger dans la plupart des cas. "Ce serait un bon début oui, car franchement j'ai jamais fait ça, ça me fait pas peur, mais j'imagine qu'il faut quand même un peu de technique pour réussir à garder son équilibre sur un chemin escarpé, avec des cailloux et tout ce qui va avec. Puis si ça va rien n'empêche de refaire une sortie à un autre moment en relevant un peu la difficulté." Elle savait ce dont elle était capable, elle n'était pas du genre à vouloir faire sa belle et impressionner. Elle n'avait jamais fait ce genre de choses. Sa pratique du vélo ses dernières années se limitait à se déplacer dans Brisbane qui avait donc son lot de pistes adaptées parfaitement lisses avec très peu de reliefs. Rien à voir avec les pistes naturelles en montagne. Ca ne servait à rien de commencer par les chemins les plus difficiles. A moins peut-être de vouloir finir aux urgences avec un bras dans le plâtre. Ce dont elle n'avait vraiment pas envie.

Elle était plus qu'emballée par l'idée d'une soirée espagnole au bar comme il l'avait suggéré et elle ne manquerait pas d'en parler à son patron dès son prochain service. Pour pouvoir mettre ça en place, il fallait que lui aussi soit d'accord, il fallait convenir d'une date qui permettrait de tout préparer sans trop de pression et puis il fallait aussi faire une liste de tout ce dont ils auraient besoin. C'était une organisation, la soirée ne s'organiserait pas en trois jours, mais elle avait déjà des idées et des arguments pour convaincre son patron. "Bien sûr ! Tu seras le premier informé, c'est ton idée après tout ! J'en parlerai à Elo aussi, je pense que ça pourrait l'intéresser tout autant." Lui répond-elle. Elle se disait que c'était aussi le genre de choses qui pourrait plaire à Elora et si Isaac était de la partie il n'y avait pas de doute quant au fait qu'elle voudrait en être aussi.

Elle pourrait le faire mariner encore un peu, prétendre une énième fois que le football australien n'arrivera jamais à la cheville du football à l'européenne, mais en réalité, elle ne peut cacher le fait qu'elle s'amuse énormément et que c'est un sport plutôt fun. Difficile, technique, mais fun tout de même. "Hmmm peut-être bien !" lui répond-elle donc en riant, s'avouant vaincu sur ce coup-là. Même avec toute la mauvaise foi du monde, elle ne serait pas capable de le contredire sur ce point. "Oui ça parait logique. Il y a la technique, la pratique puis il y a forcément une part de talent, sinon avec un peu d'entraînement, on serait tous des athlètes professionnels dans n'importe quel sport." Ce qui n'était pas du tout possible. Il y avait des gens naturellement doués. Des gens avec des aptitudes particulières et d'autres qui même s'ils étaient animés par une passion sans faille pour leur sport n'arriverait jamais au niveau d'un champion olympique. Ca pouvait probablement être dur à accepter dans certains cas, mais c'était comme ça. Il fallait voir la vérité en face. "Bien sûr que t'es pas objectif. Non seulement t'es pas objectif, mais comme tu le dis toi-même t'as plus l'habitude d'entrainer des enfants. J'ose espérer que j'ai quand même une meilleure coordination de mes mouvements que des enfants, sinon il y a sûrement un soucis quelque part." Finit elle riant. Si elle avait de sérieux problèmes de coordination à son âge, elle ferait peut-être bien d'aller consulter, rapidement.

"Dommage alors, je crois que je vais devoir m'entraîner, je sens que ça va être un supplice, j'aurai dû m'en tenir au vrai football." Lui répond-elle pleine de malice. Elle ne comptait pas faire carrière dans le sport et s'entrainer n'allait pas non plus être un supplice, mais tout était bon pour remettre un peu en avant le football comme elle le connaissait elle, elle lui avait accordé un point un peu plus tôt, il fallait quand même qu'elle réitère son allégeance à ses racines. Cependant, elle prend au sérieux ce qu'il essaye de lui enseigner et s'applique pour répéter les gestes qu'il lui a montrsé un peu plus tôt. Ce n'est pas facile, elle en est encore à apprivoiser la forme du ballon et comment cela influe sur la trajectoire, mais elle fait de son mieux. Le premier essai n'est pas très concluant, mais le deuxième est déjà mieux, elle arrive à ajuster sa façon de faire en fonction de ce qui n'avait pas fonctionné au premier coup. Plus elle court en faisant rebondir ce ballon ovale, plus ça devient automatique. Bien entendu, elle doit se concentrer et ne pas quitter la balle des yeux, mais de cette manière, elle n'a pas trop de difficultés à avancer tout en maintenant le rythme et quand elle relève la tête, elle remarque que les poteaux sont extrêmement proches d'elle. Elle renvoie la balle à Isaac et le questionne sur la marche à suivre à ce stade. Il lui indique qu'en général, à ce stade, les joueurs lancent le ballon pour éviter d'avoir à effectuer plus de distance. Ce qui fait totalement sens quand on imagine qu'il faut réussir à tenir tout un match en faisant des allers-retours. Autant se ménager. "J'vais tenter ma chance alors !" lui dit elle quand il lui renvoie le ballon. Elle s'arrête brièvement avant de taper dans le ballon avec son pied. Ballon qui finit sa course entre un gros poteau et une des deux petits. "Je visais plutôt le milieu, mais c'est mieux que rien non ?" Demande t-elle à Isaac, pas peu fière de sa performance sur ce coup-là. Elle hoche la tête pour acquiescer quand il lui propose de lui payer une bière ou un fast-food après pour compléter son baptême de football australien. "Le fast-food me tente bien, faut récupérer les calories perdues et puis la bière avec tout ce que tu m'as fait courir, si je mange rien, je vais finir pompette et à cette heure-ci, c'est pas très glam'." finit elle en riant avant d'aller chercher le ballon derrière les poteaux. Elle l'envoie à Isaac une fois de plus. "T'es encore d'attaque ?" Lui demande t-elle commençant à courir dans la direction inverse de tout à l'heure.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


Hit me with your best shot! - Easy² JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Amoureux d'une étoile
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, assistant-coach bénévole de football australien
LOGEMENT : Une maison en relooking intensif située au #17 toowong
Hit me with your best shot! - Easy² 0d44ab0e764c8147e0395e49ed26e78b
POSTS : 7167 POINTS : 875

PETIT PLUS : Est à Brisbane depuis ses 18 ans ∆ à 21 ans, il est diplômé infirmier et commence à travailler sur le pool de remplacement de St Vincent ∆ joueur de football australien de haut niveau, une suite de blessures met terme à sa carrière à ses 25 ans. Il se réoriente et travaille en tant qu'ambulancier ∆ à 28 ans, il est positionné sur un poste d'infirmier au service des urgences de St Vincent ∆ à 32 ans il se fiance à sa copine de plusieurs années mais ils se séparent quelques mois plus tard ∆ en mars 2018, il attente à ses jours ∆ il reprend son poste en septembre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : fresque participativecalebquinn

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
i can feel your heart beat when i'm all alone
mcjen #7

Hit me with your best shot! - Easy² Pim4
the big bang crew
nicolas #2janenoa #4

Hit me with your best shot! - Easy² Tumblr_mc3u035Vdq1rdutw3o1_500
family
jackellieoakley #2

Hit me with your best shot! - Easy² E4jx
this pub
easy² #3elora #2

Hit me with your best shot! - Easy² Tenor
caring is our essence
justine

RPs TERMINÉS : mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminusgrisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1noa #3stephenmcjen #8
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : chevalisse, loonywaltz (ub)
DC : Levi McGrath & Allie Oakheart
INSCRIT LE : 08/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection http://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook http://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen http://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyJeu 5 Sep - 3:57




Janvier 2019. A toi la fille qui me rend si dur et si tendre, qui sait m'parler quand j'suis barré, qu'j'veux rien entendre.
Mais tant qu'on a le cœur qui bat, qui bat, ça va, ça va.


J'use avec humour d'arguments en vue de convaincre Itziar de faire du vélo en montagne à notre prochain rendez-vous sportif. L'espagnole souligne l'avantage de concrétiser ce genre de projet auprès d'un soignant qui pourrait pallier aux éventuelles blessures dès leur survenue et approuve la présence de pistes aménagées selon plusieurs niveaux. Je hoche la tête à l'affirmative, un large sourire naissant sur mes lippes en dénotant le fait que la Cortés se projette même à réitérer l'expérience si cette discipline lui plait. "Oui, c'est un peu impressionnant au début. Mais une fois qu'on s'adapte aux changements de terrains, je trouve que c'est vraiment génial. Enfin, je n'ai plus qu'à t'y emmener en espérant que tu aies la piqûre du vélo en montagne !" J'étais personnellement amoureux des paysages que ce sport offrait et la sensation de parcourir les différents sentiers en demeurant relativement proche de la nature. J'aimais l'adrénaline que je ressentais au moment des descentes, sachant que les chemins empruntés pouvaient être semés d'embûches comme de surprises. Faire du vélo en montagne rimait à rester constamment alerte et être interpellé par plusieurs de ses sens, tout en profitant d'un paysage extérieur souvent gratifiant. De plus, l'on pouvait rapidement développer ses compétences dans ce domaine et se risquer ensuite aux sauts et figures. J'avais vu sur Youtube plusieurs vidéos d'amateurs du vélo en montagne qui réalisaient des parcours de manière épatante.

L'idée d'organiser une soirée spécialement aux couleurs de l'Espagne dans le bar où travaille Itziar plait à cette dernière, si bien qu'elle s'engage à en parler à son patron. Toutefois, mettre en place une telle animation requiert beaucoup de temps et d'investissement, en plus de l'accord du propriétaire de l'affaire. J'étais personnellement convaincu que la tenue d'une telle soirée ne nuirait aucunement à l'activité du lieu de distraction, toutefois, j'étais conscient que ce n'était pas forcément aisé d'instaurer un tel événement. Je sollicitais mon amie afin qu'elle me mette au courant de l'avancée de ce projet et souris sincèrement lorsqu'elle me promit de le faire et qu'elle m'avoua qu'elle en toucherait également un mot à sa collègue Elora. Cela faisait quelques temps que je n'avais pas croisé la Dawson et pour être tout à fait honnête, même si l'on communiquait par texto, elle me manquait assez. "Il faut vraiment que je repasse au bar bientôt. J'ai l'impression que ça fait une éternité que j'ai pas vu Elo et que j'ai pas passé une soirée avec vous deux." Il fut une période où j'avais l'habitude de passer tous les soirs au bar, ce qui n'était pas forcément une bonne chose vu qu'à l'époque, je m'y rendais pour me soûler incognito. Après ça, ma santé mentale avait prodigieusement basculé mais désormais que j'allais mieux et luttais pour tenir bon, je me promettais de trouver du temps pour revoir mes deux barmaids favorites qui m’avaient été d'un soutien inestimable dans le passé et composaient encore aujourd'hui de véritables amies à mes yeux. Avec la reprise du travail et les efforts que je consacrais pour m'extirper de ma dépression comme de mes angoisses, j'avais peiné à saisir un rythme assez stable pour retourner au lieu où travaillaient les deux jeunes femmes ; toutefois, maintenant que je parvenais de mieux en mieux à gérer, je m'y remettrai.

Je taquine Itziar afin de découvrir si elle s'affectionne davantage du football australien. La joie comme la fierté s'affichent sur mon visage en percevant que l'espagnole apprécie la discipline et elle me rejoint sur le fait qu'il demeure une part de talent pour réellement être doué dans un sport. L'on pouvait être athlétique et se débrouiller à un bon niveau, il n'en demeurait que seule une fine portion d'individus pouvaient se hisser réellement aux rangs des meilleurs. Je ris de bon cœur lorsque la blonde espérait être plus coordonnée que les enfants auxquels je donnais des cours de football australien. "Je te rassure, t'es plus coordonnée. Bien que..." Je taquinais, espiègle. "Mais je maintiens que tu as des pré-dispositions à être bonne à ce sport." Je n'en démordais pas. Je percevais les compétences d'Itziar et j'étais persuadé qu'elle pourrait jouer à un bon niveau si elle aimait assez la discipline pour s'y consacrer davantage. D'autre part, comme je le répétais, je n'avais pas vraiment de recette magique pour exceller dans cette activité, si ce n'est que l'investissement à pratiquer encore et encore. La Cortés tacla de nouveau sur les divergences entre le football australien et européen et revanchard, je provoquais avec humour : "Si notre football est plus compliqué, c'est qu'il est plus élaboré, non ?"

Nous mettions en application les techniques. Je suivais, en parallèle, Itziar tandis qu'elle me faisait des passes ou courait en faisant rebondir le ballon devant elle. Elle s'améliorait à mesure des mètres parcourus et une fois à distance respectable des poteaux, je l'invitais à tirer pour essayer de marquer des points. Je suivais du regard la trajectoire du ballon et ris avec complicité lorsque l'espagnole se félicita de sa première performance. "C'est plutôt pas mal, ouais. J'en ai vus qui envoyaient le ballon complètement à l'opposé les premières fois." J'invite Itziar à casser la croûte ou prendre une bière pour souligner en beauté ce baptême de football australien. L'étudiante opte pour la nourriture plutôt que l'alcool avec des arguments judicieux, à savoir que boire sans avoir beaucoup dans l'estomac au préalable risque de la placer dans un léger état d'ébriété à une heure peu coutumière pour cela. Je plissais les yeux, cherchant dans mes souvenirs si j'avais déjà vu la vingtenaire pompette. "Maintenant que j'y pense, je me rappelle pas t'avoir déjà vue un peu soûle." L'hispanique court chercher le ballon puis me l'envoie. Je le réceptionne, qualifiant le lancer : "Joli". Puis, avec entrain, j'assure : "Je suis toujours d'attaque !" Le football australien demeurait ma passion et si le destin en avait décidé autrement, j'aurais pu en faire ma carrière. Je débutais la course à l'opposé du terrain, vers les autres poteaux, et après avoir fait rebondir le ballon devant moi sur quelques mètres, le lançais à l'attention de mon interlocutrice.




We still hear these heartbeats clear
We left under moonlight. We went with the breeze. I bet on your hazel eyes. You set for my green.

Hit me with your best shot! - Easy² LPbofSO
Hit me with your best shot! - Easy² EeR0psT
Hit me with your best shot! - Easy² 577022hopital
Hit me with your best shot! - Easy² 2M7U0pV
Hit me with your best shot! - Easy² IcdDGTz

Hit me with your best shot! - Easy² OPSD7XP
Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
la princesse déchue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans. (13.03.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Serveuse dans un bar.
LOGEMENT : #148 edward street à spring hill avec Auden parce que ça lui coûte quasi rien, à part son sang-froid.
Hit me with your best shot! - Easy² Original
POSTS : 8429 POINTS : 1555

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Etudiante en communication et management - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Easy²#3 - Abel - John#2 - Elias - Eliott (fantômes) - Artémis - Auden&Andy - Clara#3 - Noa&Andy - Lukà#2 - Levi#2 - Lara - Archie#3

RPs TERMINÉS : Clara - Andy - Easy² - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie - Paul - Andy#3 - Elora - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John - Auden - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà - Archie#2 - Freya
PSEUDO : Sockie.
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Freya ♥ (Cristalline).
DC : Sohan.
INSCRIT LE : 12/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends http://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar http://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² EmptyJeu 12 Sep - 23:59


Itziar n'était pas le genre de fille qui rechigne quand il faut se dépasser ou donner de sa personne. Elle n'aime pas la routine, elle n'aime pas avoir à rester en place et quand on lui propose de tester de nouvelles activités, elle ne réfléchit jamais bien longtemps avant d'accepter. Toute expérience est intéressante selon elle et elle ne peut pas se faire un avis sur telle ou telle chose si elle n'a pas pris la peine de tester au moins une fois. Que ce soit le football australien (même si elle avait pris soin de juger très fort ce sport devant Isaac à plusieurs reprises, juste comme ça) ou le vélo en montagne. Sur le papier ça semblait fun. Le grand air, les beaux paysages et le sport. Un condensé de plusieurs choses qu'elle appréciait. Alors, à moins qu'elle ne se casse méchamment la figure à peine deux minutes après être montée sur son vélo et que de ce fait, son ego en prenne un coup, il n'y avait pas de raison qu'elle n'apprécie pas. "Manque plus qu'à trouver un moment pour caser ça dans nos emplois du temps de ministres." Parce que oui, ça c'était aussi un peu plus qu'un détail. Qu'Isaac et elle n'avaient pas toutes leurs journées de libres et qu'il pouvait être compliqué de trouver un moment pour se voir entre leur travail et les cours de la jeune espagnole. Ce n'était pas quelque chose qu'ils pouvaient décider au dernier moment. Cependant, rien n'était impossible et ils trouveraient forcément le temps de s'organiser ça.

Tout comme elle trouverait le temps de parler de cette fameuse soirée à thème à son patron avant d'entrainer Elora avec elle et de lancer les préparatifs. Quand la jeune espagnole avait une idée derrière la tête elle avait généralement au bout, à moins qu'on ne vienne perturber son chemin de pensées. Cependant, pour ce qui était d'organiser quelques choses au bar, en parler au boss était plus une formalité qu'autre chose. Parce qu'après tout, c'était son bar et qu'il était important qu'il soit au courant de ce qui s'y passait, mais aussi afin qu'il puisse commander ce dont ils auraient besoin en conséquence. Pour l'idée, elle était certaine qu'il serait emballé, surtout qu'elle ne manquait pas d'argument pour lui démontrer que ça ne pouvait être que bénéfique pour son établissement. Si elle commençait à sous-entendre qu'il pouvait gagner de l'argent et peut-être même fidéliser certains clients occasionnels, le tour était joué. "C'est pas qu'une impression mon cher !" qu'elle lui lance avec un clin d'oeil. Ce n'était pas un reproche. Elle savait qu'il avait une vie à côté du bar, il n'y travaillait pas, il n'avait pas de raison de s'y trouver cinq à six soirs par semaine comme elle. "Tu nous manques au bar en tout cas !" ajoute t-elle. Elle parle pour Elora, mais elle est certaine que son amie était du même avis qu'elle. Isaac faisait partie du bar, qu'il le veuille ou non, elles s'étaient habituées à le voir assis au comptoir. Il faisait presque partie des murs. Cependant, Itziar ne souhaitait pas forcément le revoir comme à une certaine période, enchaînant les verres et les breuvages toujours plus corsés. Elle s'était inquiétée pour lui à plusieurs reprises quand il était comme ça, se demandant s'il parviendrait à rentrer chez lui sans encombre. En revanche, elle serait plus qu'heureuse de le revoir à sa place, discuter de tout et de rien avec tout le monde, sans prise de tête, en passant une bonne soirée. C'était le Isaac qu'elle préférait voir au bar, le Isaac pour qui elle ne se faisait pas un sang d'encre quand elle le voyait se lever et sortir en titubant.

Il l'a taquine et ça la fait sourire parce qu'avec tout ce qu'elle a pu lui dire à propos du football à l'européenne et tous les mérites qu'elle a su si bien vanter, elle n'en attendait pas moins de lui. Elle en aurait fait de même si les rôles avaient été inversés. "Bien que quoi ? Qu'est-ce que tu sous-entend par là ?" qu'elle lui demande faisant mine d'être vexée. Avant qu'un sourire narquois ne se dessine sur son visage. "Je dis ça comme ça, mais je te rappelle que c'est moi qui prépare tes verres quand tu viens au bar. Si t'es pas gentil avec moi, qui sait ce que je pourrai mettre dedans. Fais attention à ce que tu dis." ajoute t-elle innocent, il ne manquerait plus que l'auréole au-dessus de sa tête et c'était la totale. C'était à son tour de le taquiner, parce qu'il était bien sûr évident qu'elle ne se permettrait jamais de mettre quelque chose d'étrange dans un verre au bar, si ce n'est corser un peu la boisson de manière volontaire, rien de bien méchant, mais ça la faisait tout de même sourire. Un peu comme si elle avait un avantage qu'elle pouvait facilement mettre en avant. Et quel avantage. Surtout quand Isaac ajoute qu'il pense qu'elle a des prédispositions pour le football australien. "Là je sais pas si tu dis ça pour me flatter ou si c'est un moyen de me rallier à ta cause ... Dans tous les cas, ça fonctionne." Finit elle en riant. Il n'en fallait pas beaucoup à Isaac pour lui faire apprécier le football australien et oublier le football tel qu'elle le connaissait puisqu'elle n'avait pas de réel intérêt pour le sport et que c'était plus une question d'ego qu'autre chose. D'ailleurs elle était persuadée qu'il allait finir par le comprendre à un moment ou un autre. Après tout, qu'est-ce qu'elle connaissait du football à l'européenne à part quelques clubs et quelques joueurs (et pas forcément pour leurs compétences sportives)? Puis elle le tâcle et lui il en rajoute une couche. Ca pourrait durer des heures ce débat, parce qu'elle est imaginative malgré tout et que même si elle n'y connait rien, elle ne manque pas d'arguments, aussi improbables soient ils. "C'est une façon de voir les choses. Ca peut aussi vouloir dire que ceux qui ont inventé ça se sont emmêlé les pinceaux et ont pas osé le reconnaitre alors ils ont laissé ça comme ça." Répond-elle, haussant les épaules à la fin de sa phrase.

Quand elle tire et réussi à marquer, elle est fière d'elle parce qu'elle ne pensait pas y arriver. Elle ne parvient pas à mettre le ballon entre les deux poteaux centraux, mais c'est toujours mieux que de tirer complètement à côté. "Tu veux me sponsoriser ? Peut-être que d'ici quelques années je vaudrai des millions !" qu'elle lui lance en plaisantant. Dans quelques années elle serait probablement déjà trop vieille pour évoluer en professionnelle dans ce domaine, ce n'était donc clairement pas l'investissement de l'année. Surtout si elle finissait chaque entrainement par un fast food. "T'es sûr que tu m'as jamais vue même un tout petit peu soule ?" C'était probable. Ils avaient plutôt l'habitude de se voir au bar et elle était derrière le comptoir, bien évidemment totalement sobre et la dernière soirée à laquelle elle se rappelle avoir croiser l'australien, elle n'avait pas énormément bu, pas assez pour engendrer un état d'ébriété. Avec Itziar, c'était tout ou rien, elle ne connaissait pas la modération. Soit elle ne buvait pas du tout, soit elle finissait complètement torchée. Pas de juste milieu. "Faudrait probablement remédier à ça du coup ?" propose t-elle. Qu'ils soient quittes dans un sens. Puis elle lui lance la balle qu'il réceptionne avec une aisance dont elle ne peut pas se vanter. Il complimente son lancer une fois de plus. Ca lui fait plaisir parce que quand elle fait quelque chose elle y met du sien. "On refait un aller-retour encore alors ?" lui lance t-elle quand il se dit d'attaque, s'étant remise à courir et attendant qu'il lui renvoie le ballon, une fois de plus.


so i’m a dreamer
a gazer, a lover of stars filled with hope, aspiration and glowing applause. so i’m a wanderer, a traveler, a lover of arts. i dream of galaxies, of constellations and celestial beings. i live just to lose •• but in the end, don’t we all?


Hit me with your best shot! - Easy² JuG1aRB
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Hit me with your best shot! - Easy² Empty
Message(#) Sujet: Re: Hit me with your best shot! - Easy² Hit me with your best shot! - Easy² Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Hit me with your best shot! - Easy²

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: oates park
-