AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ambroise MacLeod
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans. 19071995 ♋
SURNOM : Bonnie, Bibi, Ambre...
STATUT : Freedom.
MÉTIER : Etudiant ; master en physique, spé. astrophysique.
LOGEMENT : 360 Fortitude Valley ; avec sa soeur depuis 2014. (Et Clément en plus depuis novembre 2017.)
He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 226ba343eac66e7ef5023dc542ce873c
POSTS : 1697 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Astrophile ; "androgyne", ne s'offensera pas du pronom 'elle', et s'amusera si son côté queer vous dérange ; affamé, il est irritable, caféïné, il est insupportable ; déteste les gens qui mangent la bouche ouverte ; nullement du matin, très efficace le soir venu ; chanteur correct, bon danseur, adore la musique des 80s ; la tête dans les étoiles depuis tout petit, un vrai passionné ; fusionnel avec sa jumelle Sybille ; bonbons, pâtisseries, sodas... il fonctionne au sucre ; accent écossais mêlé à l'australien, la faute à son éducation ; séropositif.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 CP1cYWl
Twins are two bodies that dance to each other’s joy. Two minds that drown in each other’s despair. Two spirits that fly with each other’s love. Twins are two separate beings conjoined at the heart.❞

He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 9zSTW12
The universe only makes sense when we have someone to share our feelings with.❞

He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 WN3GJko
My spirit is healthy, yes. But I tell you, my flesh is healthy too. I am enlightened and free, but I am also lustful and carnal.❞

sybbie&clément leovski #4 wonnie #12

DIMENSION FANTÔME : leovski

RPs EN ATTENTE : kyte ;
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : Aslak.
AVATAR : Fionn Whitehead.
CRÉDITS : aslak (avatar + sign)
DC : Myrddin.
INSCRIT LE : 16/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16871-ambroise-hold-fast http://www.30yearsstillyoung.com/t16924-hey-sky-take-off-your-hat-i-m-on-my-way http://www.30yearsstillyoung.com/t22257-ambroise-macleod http://www.30yearsstillyoung.com/t16926-ambroise-macleod

He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément)   He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 EmptySam 25 Mai - 20:03





He, who wants to live forever.
Ambroise & Sybille (& Clément)


Ce doit être un talent de Clément que de perdre les pédales au pire moment qui soit, de dire la première chose qui lui passe par l’esprit sans même réfléchir un seul instant, et ainsi réduire à néant les chances de sérénité dans cette chambre déjà pleine de tension. Et par la même occasion estomaquer Ambroise et l’énerver au plus haut point. Sybille est tout aussi étonnée et déçue par la réaction de leur ami commun, qui se positionne encore au premier plan alors que toute cette histoire ne le concerne pas outre mesure. La situation est d’une absurdité sans nom, Bonnie n’en revient tout simplement pas d’entendre son meilleur ami assurer qu’il n’y est pour rien, comme si cette connaissance lui permettrait de se tirer au plus vite d’ici et de tout oublier. Comme s’il n’attendait qu’un hochement de tête de l’australien pour déguerpir. Comme s’il se tenait devant ce lit comme devant un jury prêt à lui trancher la tête. Alors qu’il n’a jamais été question de cela, Ambroise ne lui a pas déclaré sa maladie pour le mettre au pied du mur et rejeter la faute sur lui. Au grand contraire, il a bien conscience d’être le seul fautif, cependant ce détail sera pour une autre fois. Le premier réflexe ne peut être celui de chercher un coupable. Aussi déstabilisante est cette annonce, on ne peut être à ce point irrationnel avec deux sous de bon sens.

Visiblement Clément a été absent lors de la distribution de savoir-vivre, et Bonnie, avec sa franchise et en son statut de meilleur ami, n’hésite pas un quart de seconde à le recadrer comme il le mérite. Il ne peut laisser passer ça, surtout pas avec le comédien qu’il voyait déjà comme une épaule supplémentaire et un nouvel ancrage, à l’instar de sa jumelle. Finalement, ils se retrouvent encore à deux, contre le monde. Le frère et la sœur. Tout autre personne les laisse toujours tomber à un moment ou à un autre ; et comment prendre ça autrement ? Sybbie fait sa part, s’insurge aussi contre Clément et son insensibilité. Mais Ambroise est bien pire sur le sujet, malgré sa voix plus faible, ses paroles amères et sèches ne laissent aucune place au doute. Blessé et hors de lui, il ne fait pas semblant. Et s’il fait mal, il le fait volontairement. Ayant d’abord jugé la réaction de Clément comme trop égoïste, Sybille se retrouve finalement refroidie par la colère sourde que son frère laisse éclater. Elle prend sur elle pour garder son sang-froid. Néanmoins, prise au piège entre les deux, elle ne sait trop que dire pour empêcher le raz-de-marée MacLeod, et Bonnie ne lui accorde aucune pensée, bien trop remonté. Il se doit de contrôler encore un peu les sentiments qui l’animent, pour ne pas craquer.

Ce qui finit tout de même par arriver. En croisant le regard de sa sœur qui désapprouve ses paroles, il n’en est que plus conforté dans sa position. Pur instinct de contradiction. Il se braque un peu plus dans sa haine et l’espoir de le voir revenir sur ses mots blessants s’évanouit petit à petit. Elle a bien tenté de le calmer, en vain.  A présent elle se retrouve prise dans le feu, dommage collatéral de la rage de son propre frère, qui finit par se calmer seulement parce que ses poumons ne suivent plus tout à fait. Il doit reprendre son souffle, et la brèche s’ouvre un peu plus, lui faisant verser de nouvelles larmes. Les dents serrées. Un sanglot. Un juron murmuré du bout des lèvres. Il n’aime pas être et se sentir aussi faible, au point d’en chialer, mais son corps de lui répond plus. Poussé à bout. Ses mains qui cachent son visage tremblent légèrement. Il souffle un coup, prêt à dire à Clément de partir, tout simplement. Il n’aurait pas le cœur de dire la même chose à Sybbie, mais il sait qu’elle le laisserait un moment en paix avant de lui dire qu’elle n’a pas apprécié sa façon de parler. Elle le connait trop bien, elle sait quand lui faire remarquer ses erreurs, et comment. Elle a la justesse de ne rien dire sur le moment, ainsi Clément a l’opportunité de reprendre la parole.

Délaissant l’égocentrisme de ses premiers mots, il commence par s’excuser platement et s’est rendu compte de son erreur. Il s’est laissé emporté par le choc et ne pensait pas du tout ce qu’il a dit. Ambroise trouve cela un peu facile, mais il se tait tant bien que mal. Reniflant, il se passe une main sur les yeux pour essuyer les dernières larmes tandis qu’il cherche à reprendre le contrôle. Il n’écoute pas tellement le baratin de son meilleur ami. Son regard divague à droite, du côté de la fenêtre, avant de venir se poser dans celui de Clément. L’affrontant. Il arque un sourcil en attendant que ça se développe un peu, parce que ce qu’il entend à présent n’est guère mieux. Le comédien, tout en s’approchant doucement, d’étape en étape, parvient à s’améliorer. Les bras croisés, Bonnie l’observe du coin de l’œil et le laisse s’approcher. Il lève les yeux au ciel à un moment, mais c’est pour cacher qu’une phrase vient de l’amuser un peu trop à son goût. Des envies soudaines... Clément le prendrait-il pour une femme enceinte ? Risible. Finalement, il se tait, et Bonnie le regarde. « T’as fini ? » demande-t-il très calmement. Un peu trop peut-être, de quoi inquiéter sa sœur et son ami à la façon dont on craint le calme avant la tempête. Mais nul orage à l’horizon.

« Juste... Réfléchis avant de parler bon sang, j’vais pas survivre si le moindre truc m’énerve et que t’en rajoutes une couche par-dessus. » Il soupire en se passant une main sur le visage, comme exténué. Ses yeux sont encore brillants de larmes, et un léger tremblement dans sa voix marque encore sa fébrilité. Il se penche pour récupérer la boîte de mouchoirs et extirpe un, se mouchant proprement. « Comme on dit : dans le doute abstiens-toi », marmonne-t-il, avant de jeter un regard à son meilleur ami lourd de sens. Il devine que cela ne sera pas le seul dérapage, et préfère lui rappeler que le silence est tout aussi valable que la parole si elle se fait maladroite. Cependant, il perçoit aussi toute la sincérité du comédien, et leur amitié est bien plus forte que ça. Il n’aurait pas le cœur à lui dire de dégager là, tout de suite, mais un pas de travers aujourd’hui pourrait bien être la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Il reste silencieux un instant, avant de porter son attention sur Sybille. « Désolé si je t’ai blessée au passage... » souffle-t-il en se passant une main dans les cheveux. Qui sait s’il va vraiment échapper au sermon qui lui pend au nez. ‘Non Bonnie, tu ne dois pas t’abaisser au niveau de ceux qui parlent sans réfléchir, sois plus mature, sois plus intelligent aussi.’ Il espère au moins qu’elle sera compatissante. Il dit toujours ce qu’il pense, ce qu’il a sur le cœur, et la colère chez lui, bien que rare, est toujours foudroyante. Cependant, Clément a eu raison un instant. Il n’a pas, non plus, envie de se disputer à nouveau avec lui. L’heure est bien trop grave. Rien que ça le fait frémir.

 
Emi Burton


They danced through the day and into the night; through the snow that swept through the hall.
From winter to summer then winter again; 'til the walls did crumble and fall.


:prof: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Sybille MacLeod
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 y.o (19.07.1995)
SURNOM : Sybbie, la plupart du temps. Quelques fois Syb, aussi. Clyde pour énerver un certain Bonnie.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Etudiante en Master Architecture, à la suite d'un Bachelor en Architecture et Design.
LOGEMENT : 360, Fortitude Valley. Une colocation un peu folle avec Ambroise et Clément.
He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 7f18
POSTS : 464 POINTS : 105

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Ne tient pas ne place, totalement matinale ☾ franche, beaucoup trop sociable, et toujours de bonne humeur ☾ passionnée par le dessin et l'aquarelle, et tout ce qu'elle peut créer de ses dix doigts ☾ a toujours eu des boulots étudiants, elle donne actuellement quelques cours particuliers, et fait du baby-sitting certaines soirées ☾ née à Sydney, arrivée à Brisbane vers ses dix ans ☾ militante invétérée: pour la cause LGBT+, les droits des femmes, les animaux, l'anti-racisme, et plein d'autres - adhérente de plusieurs associations ☾ elle a un frère jumeau, Ambroise, avec qui elle est fusionnelle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 Ezgif_com_gif_maker


~ Good vibes only (Clément, fb)
~ He, who wants to live forever (Bonnie+Clément)
~ As Heaven Is Wide (Merle)


RPs TERMINÉS :
Bonnie #1Clément #1Paul #1Bonnie #2

PSEUDO : Atticus
AVATAR : Maisie bae Williams
CRÉDITS : delreys. (avatar), Jamie / Loonywaltz (userbars) ♥ & Élissan (sign)
DC : Nope
INSCRIT LE : 20/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20684-piece-of-my-heart-sybille http://www.30yearsstillyoung.com/t20848-sybbie-pop-goes-the-world http://www.30yearsstillyoung.com/t20905-sybille-macleod http://www.30yearsstillyoung.com/t20851-sybille-macleod

He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément)   He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 EmptyJeu 13 Juin - 14:38




   
He, who wants to live forever
De son côté, Sybbie esquisse un sourire, le regard tombant sur ses bras croisés. La tête encore dans mille et une pensées, tellement concentrée que certaines paroles ne l’atteignent même pas. Écoutant tout de même Clément se rattraper de son côté, ce qui la rassure au plus haut point. Elle n'en espérait pourtant pas moins. Même si elle ne pouvait pas vraiment prévoir la réaction de Bonnie à l’avance cette fois-ci, pour elle, ses dernières paroles étaient plutôt touchantes, et elle regrettait déjà de l’avoir presque insulté trois fois dans sa tête. Son côté impartial retombait à zéro en tout point lorsqu’il s’agissait d’Ambroise. Elle pouvait même défendre l’indéfendable pour lui, ce qui pouvait en être tout à fait ridicule dans certaines situations. En tout cas si de son côté le discours rassurant ne fonctionnerait peut-être pas, sur Sybbie, c’était le cœur un peu moins lourd qu’elle se tenait près d’eux désormais. Clément avait réussi à se reprendre et ne pas surenchérir sur la colère d’Ambroise, ce dont elle avait un peu craint sur le coup : de les voir sortir de leurs gonds à nouveau, autant l’un que l’autre. Clément ne se savait peut-être pas aussi expressif, mais pour la jeune australienne, un coup d’œil furtif lui suffisait pour apercevoir ses quelques regards ou une quelconque posture qui en disait plus qu’il ne pouvait penser. Après quelques années, elle commençait bien à connaitre ses quelques tocs et habitudes. L’observant de côté, Clément paraissait bien embêté mais pourtant bien bavard. Elle était certaine que Bonnie allait l’arrêter dans son élan ; bien contente qu’il se soit ravisé. Jetant une nouvelle fois un coup œil vers lui, analysant ses expressions également, ils étaient deux à écouter Clément. Ambre avait l’air de l’écouter paisiblement, bien qu’il pouvait encore exploser à tout moment.

Pour autant, Sybbie commençait à être compréhensive. Se calmant également, dans son coin. Tout simplement parce qu’en se mettant à sa place pendant quelques secondes, elle aurait très certainement fuit immédiatement, face aux regards noirs et à la bombe à retardement présent dans cette salle. Il aurait pu partir en courant et les laisser seuls, à leur propre sort. Il aurait pu ne pas essayer, ne pas chercher à comprendre. Se vexer. Baisser les bras ou rester buté sur ses idées. Ou encore tout remettre à demain. Mais elle savait bien qu’il n’était pas comme ça au fond. Qu’il avait été maladroit, surtout. Le plus difficile, c’était de trouver les bons mots ; refléter ses pensées le plus sincèrement possible. Mais elle lui en avait tellement voulu de se mettre en premier plan, à presque en oublier Bonnie, qu’elle serait sortie de ses gonds elle aussi s'il avait campé sur ses positions. Rien d’autre n’avait vraiment d’importance désormais. Tout ce qu’avait frappé Clément en premier plan était vraiment secondaire pour elle. Il n’y avait vraiment que sa santé qui primait et comptait. Le reste, rien n’importait vraiment. Pour le moment, du moins. Elle ne savait pas comment tout aller évoluer, et elle préférait ne même pas y penser. Elle qui pensait avoir toutes les cartes en mains, qui pensait savoir tout gérer, elle se sentait plutôt démunie.

Clément arrive même à la raviser, elle commence à comprendre peu à peu ce qu’Ambroise lui avait dit précédemment. Elle n’arriverait pas à laisser tomber tout le protocole, à oublier de lui faire penser à son traitement, ou tel rendez-vous, sur ça elle serait impassible. Le genre de chose sur laquelle elle n’arriverait jamais à lâcher. Mais elle comprenait ce qu’il voulait lui faire comprendre. Cet état d’esprit de clément lui plaisait bien, et ses paroles positives arrivaient même à lui faire apparaitre un sourire en coin. Un certain rayon de soleil non prévu mais fortement apprécié. Ses quelques mots maladroits en sont encore plus sincères ; elle espère secrètement qu’ils toucheraient Bonnie autant qu’à elle. Elle lui adresse un sourire sincère, espérant de son côté que les voir tous les deux dans cet état d’esprit influerait sur le jeune MacLeod. Mais rien n’était vraiment sûr cette fois-ci. «T’as fini ?» Ses quelques espérances tombent de haut, il n'a pas vraiment l'air de vouloir enterrer la hache de guerre. Ne sachant plus désormais sur quel pied danser, Sybille souffle une nouvelle fois. Elle ne cernait pas s’il était toujours aussi énervé, agacé, ou encore compréhensif, et c'est ce qui la contrariait. Son ton était tellement spécial qu’elle avait vraiment du mal à le cerner cette fois. Elle lâche Clément du regard, son sourire s’estompe, se tourne à nouveau vers Bonnie, qui avait l’air pourtant calme malgré ses quelques mots. Elle le voit retrouver difficilement son souffle, ce qui lui rapporte à nouveau les symptômes en plein visage et ses inquiétudes plein la tête. Elle dégluti, à le voir si mal. Son visage fatigué par ses nuits courtes et cerné par l’inquiétude de ces dernières semaines lui collent au visage. Elle n’écoute pas la suite, il enchaine pourtant rapidement, mais difficilement. Bien qu’il n’hésite tout de même pas à être assez sec une nouvelle fois. Ce n'est seulement lorsqu’il s’adresse à nouveau à Sybbie qu’elle revient parmi eux. « Désolé si je t’ai blessée au passage... » Elle se tourne à nouveau vers lui, un air étonné qui lui décore le visage. Sybbie jette à nouveau un regard vers Clément pour se retourner à nouveau vers son frère. « Non, tu ne m’as pas … » Elle balaye l'idée d'un geste de la main. «Laisse tomber, c'est déjà oublié ...», haussant les épaules. Secrètement touchée par le fait qu’il pense tout de même à elle malgré tout, et ce qu’elle avait bien pu ressentir. Qu’il ait encore la force de s’excuser alors qu’il pourrait en vouloir à la terre entière actuellement et qu'elle le comprendrait tout de même. Mais non loin de tout ça il restait bel et bien compréhensif ; et c'est ce qu’elle aimait tant. Mais ce n'était surement pas Sybille qui serait rancunière, et encore moins maintenant.

Ambroise avait tout de même un peu de rancœur envers Clément, du moins c'est ce qu'elle en jugeait sur le moment. « Mais ... Ne lui en veut pas - » Cette parole valait autant pour Bonnie que pour Clément, dont elle espérait qu’il comprenne également le sous-entendu, jetant un regard discret vers ce dernier. « Clem' était tellement là pour toi, ne remet pas tout en question juste pour ça. » Espérant que ses paroles lui raisonneraient maintenant qu'il était un peu plus calme. « Autant pour toi que pour moi, d’ailleurs. » Sybille savait bien qu'il comprendrait où elle voulait en venir, et qu'elle n'avait pas besoin d'en faire un débat pour le convaincre. « ...l’oublie pas. » Bien qu’elle l’avait trouvé trop dur, elle ne voulait pas remettre de l’huile sur le feu. Peut-être qu’il le savait même déjà bien, au fond de lui. Elle ne pouvait tout de même s’empêcher de lui dire ce qu’elle avait sur le cœur à ce moment précis, sans pour autant lui faire mille reproches. Mais elle ne pouvait pas être dure avec lui en retour, réfléchissant à tout ce qu’elle pouvait ou non lui dire, scrutant ses réactions, les anticipant surtout. Après sa colère, le froisser aurait été la pire façon de lui répondre. « 'Puis il a bien raison ... » Le voir la larme à l’œil l'arrête dans son élan, le pincement au coeur supplémentaire qu'il ne lui fallait pas. « Tu sais très bien que je - », cherchant vers Clément un certain soutient du regard. « - que l'on sera toujours là pour toi. », épaulant Clément sur sa quête de convaincre Ambroise. Elle en profite pour passer la main dans ses cheveux indomptables, de rapporter l'une de ses mèches épaisses perdue derrière son oreille, pour finir par poser sa main sur l'épaule de son frère. « Je sais que c'est chiant comme discours, le genre qui te saoule ... » Sybbie serait elle aussi du genre à le détester. Pourtant ils étaient bien sincères, et elle avait vraiment besoin de lui dire. « Vivement qu'tu rentres, on s'ennuie sans toi. » Elle s’était déjà imaginé une ou plusieurs soirées pour son retour en commité restreint, entre colocataires. Et puis, quand elle s’emballait sur ce genre de chose, il était difficile de l’arrêter, difficile de lui enlever ce genre d'idée de la tête. Mais pour le moment elle gardait cette idée pour elle, elle ne voulait pas le fatiguer rien qu’à en parler ; sachant pertinemment qu’il y utiliserait son véto. Mais elle avait tellement hâte de le revoir gambader chez eux qu’elle en rêvait presque la nuit. Dormir dans sa chambre, sachant que son frère jumeau était dans cette prison qu’est l’hôpital - et elle l’avait bien nommé ainsi en sa présence - était impensable. C’était d’ailleurs la seconde raison pour laquelle elle ne trouvait pratiquement plus sommeil. La première étant le mal être d'Ambre, qui lui avait fait poser tant de questions. Finalement, elle n’était jamais tombée sur le bon raisonnement. C'était surtout qu'elle ne voulait pas penser au pire, et ne se l’autorisait même pas.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


   



☽ All wisdom ends in paradox ☾
"Life gives you lots of chances to screw up, which means you have just as many chances to get it right."


:rainbow: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 24 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : célibataire
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 Giphy
POSTS : 6973 POINTS : 4880

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 18/∞
JessalynDemo de BreakdanceBaileyLéo #2Caleb #1Primrose #4Yoko #4HeïanaCian#1Wonnie #12Oliver #1Nea #1Giulia #1Alexander #1

- Dimension fantôme
FinnleyGaby & Kyte


- Vie Alternative:
Erin
RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1CharlieAmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @valtersen, UB @Loonywaltz, Gif @Tumblr
DC : Thomas
INSCRIT LE : 06/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester http://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément)   He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 EmptySam 15 Juin - 11:18


e réagis mal sous la panique, ce n'est pas nouveau, mais aujourd'hui c'est la fois de trop. Malheureusement, Ambroise n'est pas en mesure de réfléchir correctement : éreinté, à bout de nerf et malade, il ne supporte pas mes paroles et à tôt fait d'exploser, me crachant d'horribles paroles à la gueule. Je laisse sa colère se déverser sur moi, ne réagit pas à l'extérieur alors que dans le fond j'ai beaucoup de mal à accuser le coup. D'autant plus lorsque ma petite voix me dit que c'est bon, c'est fini, mon amitié avec Ambroise est brisé en mille morceau et il sera impossible de les recoller. Je suis persuadé que celui qui a longtemps été mon meilleur ami ne l'est plus.

N'ayant, du coup, rien à perdre, je tente le tout pour le tout. Décidant de ne pas surenchérir, c'est sur un ton calme et une voix tranquille que je m'excuse, mettant le plus de sincérité possible dans mes paroles. Je lui montre ainsi que je suis réellement désolé pour ma réaction primaire et, m'essayant à un trait d'humour, je lui promet d'être là pour lui, qu'il n'est pas seul et que nous traverserons ça ensemble, tous les trois. Un coup d’œil vers Sybbie me rassure un peu : elle semble être contente que je me sois rattraper de la sorte.

Mais le 't'as fini ?' de l'australien me frappe telle une lame de fond. Son ton, son regard, tout son être dégage une aura que je n'ai jamais vu ni sentie auparavant. Je me sens défaillir alors qu'Ambroise me noie à nouveau sous ses dures paroles, concluant avec le fait que, dans le doute, je dois m'abstenir, avant qu'il ne s'excuse auprès de sa sœur. Là, j'hallucine presque. Pourquoi s'excuse-t-il auprès de Sybbie ? Ce n'est pas elle qui a subit le déchaînement de la colère de son frère. Ce n'est pas à elle qu'il adresser ces mots tranchants. Mais c'est à elle qu'il dit être désolé, m'ignorant totalement.

Hochant doucement la tête, je me redresse alors que la jeune australienne commence à prendre ma défense. Elle est adorable, vraiment. Malgré tout ce qui se passe, elle parvient à rester calme et positive. C'est avec douceur qu'elle explique à son frère de ne pas oublier que j'ai toujours été là pour lui, l'ayant soutenu quand il en avait besoin, qu'il ne doit pas laisser mes dernières paroles gâcher tout ça. Fermant les yeux, je secoue doucement la tête  «Laisse tomber Sybbie» dis-je finalement  «Il a clairement fait un choix et ... » je rouvre les yeux en me relevant  « On en parlera ce soir à l'appartement» dis-je avant de poser un furtif regard sur Ambroise  « J'espère que tu trouveras un jour la force de ne pas m'en vouloir» ce sont mes dernières paroles avant que je ne me détourne et que je ne sorte de la chambre.

Tandis que je longe le couloir, je me sens misérable au plus haut point et lorsque j'ouvre la porte qui mène vers les escaliers, je suis persuadé à 100% qu'Ambroise vient de décidé pour nous deux : nous ne sommes plus amis. Et nous ne le seront plus jamais. Il n'y a plus de place pour moi dans sa vie.


I'm still standing
Don't you know I'm still standing better than I ever did. Looking like a true survivor, feeling like a little kid. I'm still standing after all this time picking up the pieces of my life without you on my mind


He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 1542980520 :
 











Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément)   He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément) - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

He, who wants to live forever. ☿ SYBBIE (& Clément)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-