AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Le temps des rancunes feat Victoire Valentini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mikhail Mikhaïlov
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Mik
STATUT : Celibataire
MÉTIER : Homme d'affaire
LOGEMENT : Villa à Spring Hill au numéro 455
POSTS : 38 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Fait partie de la Pègre Russe
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Victoire

AVATAR : Milos Bikovic
CRÉDITS : tumblr
DC : Pas pour l'instant
INSCRIT LE : 24/01/2019

MessageSujet: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Dim 27 Jan - 21:00


Voilà maintenant plusieurs temps que je suis installé en Australie, mes affaires marche plutôt bien, et j'arrive à travailler sans avoir trop de soucis avec les autorités locale, mais même si tous allaient sous le meilleur angle, une chose me tracasser, quelques semaines avant j'avais eu un différent avec une jeune femme, qui a eu des soucis à cause d'un père qu'elle ne connaît même pas, il faut dire que notre dernière c'est donc finis de manière peut élégante et raffiné, pour la peine j'avais décider d'essayer de me racheter. Je me préparer longuement en me mettant sur mon trente et un, un jolie costume Italien fait sur mesure, gris souris, maintenant que j'étais fin prêt je prie la route, direction l'hôtel où elle travaille, j'avais l'habitude de travailler avec des tueurs en tous genre, des mecs pas clean mais là, je ne sais pour quel raison je ne me sentais pas tellement à l'aise, comme si quelque chose m’oppressais et qui était plus fort que moi. Me voilà enfin devant l'hôtel en question, depuis ma dernière visite rien n'as pas trop changé, hormis les décorations florales à entrer. Je me garer donc à l'emplacement prévu, j'entrais dans l'hôtel en me dirigeant vers la réception, là était assise une jeune femme brune, qui travailler sur son ordinateur, quand elle me vu arriver, elle leva les yeux vers moi et me sourit, là avec un joli sourire, je lui demandais si je pouvais voir Victoire, sans préciser qui j'étais et que je voulais lui faire une surprise. AU début la jeune femme semblait hésitante mais à force de dialogue et persévérance elle accéda à ma requête. En attendant qu'elle arrive, je m'étais assis dans le petit bar louange, où j'ai commandé un cocktail. À peine dix minutes plus tard la jeune femme arriva elle était en tenue de travail et semblait intriguer par ma présence, sourcilles froncé, je m'avançais vers elle, avec un petit sourire caché, alors qu'elle au contraire me regarder telle une furie enrager.

- Salut, je sais que ce n'est pas conventionnel ce genre de chose, surtout après ce qui s'est passé, mais croit le ou non, après tant d'année pour la première fois je me suis sentis un poil coupable, je sais que ce n'est pas facile d'avoir un père absent et qui en plus t'attire des ennuis aussi tôt le matin. Du coup pour essayer de me rattraper, je suis venu à toi ici, et te proposer après de faire un tour. Je sais que ça peut paraître bizarres.

Voilà j'ai fais le grand saut, mille et une sensation traversé mon corps, c'est vrais qu'il n'est pas commun qu'un de tes ravisseurs revienne te voir, et puis te fasse un telle discours, je ne sais pas comment j'aurais réagis à sa place, je la regardais timidement, elle semblait étonné de ma proposition et de ma venu aussi je pense.

- Je sais que c'est un peu tordu comme situation, mais voilà fallait que je te le dise et que sa sorte, sinon sa m'aurait tracassé un certain temps, je suis un homme honnête, et droit même avec les activités que je fais, je n'ai qu'une parole croit moi.

J'étais là en fasse d'elle, à attendre une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Valentini
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Vingt huit ans, une renaissance après avoir passé trois ans en prison.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Femme de chambre au Brisbane Marriott Hotel
LOGEMENT : #602, Spring Hill, hébergée chez Michael pour une durée indéterminée

POSTS : 101 POINTS : 300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A passé trois ans en prison pour braquage et blessures volontaires
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Michael - Mik - Kendall - Jae
RPs EN ATTENTE : Joseph - Max
PSEUDO : smoking cat
AVATAR : Gizele Oliveira
CRÉDITS : Kaotika (avatar) old money (sign)
DC : aucun
INSCRIT LE : 02/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t22827-victoire-evadee-dalcatraz-ou-presque http://www.30yearsstillyoung.com/t22898-victoire-reinsertion-sociale http://www.30yearsstillyoung.com/t22900-victoire-valentini#928955 http://www.30yearsstillyoung.com/t22899-victoire-valentini

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Jeu 31 Jan - 22:34


Mik
&
Vic

Le temps des rancunes.
La journée qui commence plutôt mal. Réveil qui ne sonne pas, en retard au boulot et lynchage de la responsable. Tu adores. Des fois, c’est à se demander s’il n’aurait pas fallu rester en taule. Au moins là bas, tu n’avais pas trop de problèmes, personne ne venait t’emmerder et de temps à autre, tu répondais à des lettres. Alors quand tu te retrouves face à la pimbêche qui te sert de responsable, oui, tu te dis que la taule, c’était mieux. C’est donc après une bonne engueulade que tu récupères ton chariot de femme de chambre pour aller hanter les couloirs de l’hôtel. Comme d’habitude, toujours aussi difficile, aussi compliqué mais bon il n’y a qu’ici que tu as trouvé du taf. Aucune aptitude requise pour faire femme de chambre.
Cependant, toi qui pensais que ta journée allait être monotone, la sonnerie de ton téléphone de service décide de modifier le cours des choses. Tu râles déjà avant même d’avoir décroché, légèrement agacée par le fait qu’on te gêne dans ton travail. Te voilà donc au téléphone en plein milieu du couloir et tant pis si ça gêne certains clients qui sont encore dans leur chambre. La voix de la réceptionniste retentit, et un long soupire s’échappe de tes lèvres. On veut te voir. Un homme plutôt classe d’après ce qu’elle raconte. Le seul homme classe que tu connais c’est ton meilleur pote alors tu ne comprends pas trop quand la dame à l’autre bout du fil te dit ça. Parce que ton meilleur ami et colocataire ne viendrait en aucun cas te déranger pendant tes heures de travail. Tu signales que tu descends mais avant cela tu prends le temps d’aller ranger ton chariot dans le local prévu à cet effet. Puis tu prends l’ascenseur pour te retrouver au rez-de-chaussée et découvrir qui l’inconnu.  
Il est bien trop habillé dans son joli costard, tu fais tache avec ta tenue de femme de chambre. Saleté de tablier blanc, saleté d’uniforme noir. Pas du tout à l’aise, ni même à ton avantage. Tu ne fais pas peur avec cette tenue, tu n’as rien pour te défendre, et le jeune homme pourrait clairement profiter de la situation pour se venger. Et puis qu’est ce qu’il vient foutre sur ton lieu de travail ? C’est lui qui t’empêche de bosser. Il a du charmer la réceptionniste pour qu’elle accepte qu’il te dérange dans ton taf. Alors ce n’est pas vraiment de gaieté de cœur que tu avances vers lui. Tu lui jettes même un regard noir, quand tu lui arrives à sa hauteur, pour bien lui faire comprendre qu’il n’a rien à faire là et qu’il devait encore moins te déranger. Si la responsable du service te croise, c’est foutu, elle va prendre ça pour une pause et te mettre des heures supplémentaires. Petit sourire qui s’affiche sur son visage tu n’aimes pas trop ça. "J’ai pas intérêt à avoir des heures supp’ à cause de vous." Marmonnes-tu avant qu’il ne se lance dans un discours qui t’étonnes. Tu es même clairement surprise. Tu gardes les sourcils froncés, ne comprenant pas vraiment sa démarche. Qu’est ce qu’il cherche en venant te prouver que c’est un type bien ? C’est à ce moment là que tu dois le croire et l’excuser ? Surement pas. Il a beau dire qu’il souhaite se rattraper, qu’il s’en veut et comprend tout à fait ce que tu as pu ressentir l’autre fois, tu es encore trop en colère pour laisser passer ça. "Eh beh… Et donc là comme dans les films, je vous pardonne et on repart sur de bonnes bases ?" que tu lui assènes. Ca ne fonctionne pas comme ça. Tu le défis du regard. "Et puis aller faire un tour pour quoi faire ? Pour qu’on se raconte nos vies comme si on était pote ?" Le ton monte légèrement, agacée par ce comportement de prince charmant. Tu devrais pourtant te calmer, les clients venant à te regarder. Tu soupires "Et puis franchement ? Qu’est ce que vous en avez à faire de moi ? J’suis qu’un dommage collatéral, vous ne devriez pas chercher à reprendre contact avec moi. Rentrez chez vous, ça vaut mieux." Qu’il te laisse tranquille, qu’il te laisse mener ta petite vie de pacotille.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR pandora.a



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhail Mikhaïlov
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Mik
STATUT : Celibataire
MÉTIER : Homme d'affaire
LOGEMENT : Villa à Spring Hill au numéro 455
POSTS : 38 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Fait partie de la Pègre Russe
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Victoire

AVATAR : Milos Bikovic
CRÉDITS : tumblr
DC : Pas pour l'instant
INSCRIT LE : 24/01/2019

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Sam 2 Fév - 14:20


Voilà que j'avais décidé de faire mon mea-culpa, je m'étais rendu à l'hôtel où la jeune femme travaillait, alors que la réceptionniste a eu la gentillesse de l'appeler pour qu'elle puisse descendre. Un certain temps était passé, avant que je la vois arrivée dans sa tenue de travail, une robe noire avec un tablier blanc, je dois avouer que sur le coup un petit sourire, c'était dessiner sur mon visage, car je dois avouer que plus cliché que ça, tu meurs. La jeune femme de chambre s'avancer vers moi, d'un pas déterminé et le regard noir comme si le démon était en elle, je savais qu'en faisant une telle action, je prenais un risque inné mais il faut dire que le jeu pourrait en vouloir la chandelle, alors qu'elle était là fasse à moi, je me levais doucement de mon fauteuil ou j'étais installé telle un Pacha. Alors que moi j'étais dans une posture tout à fait décontracté, Vic c'était tout le contraire, elle était là sur sa défensive à montrer des dents, et surtout en rouspétant qu'elle n'avait pas intérêt à avoir des heures supplémentaire à cause de moi. Mais la chance semblait me sourire et elle prie le temps de m'écoutais ce que je voulais lui dire, à mes mots j'eu une réponse tous aussi sanglante, elle me rétorqua que cela devait se passer comme dans un de ses films, qu'avec mes belles paroles elle me pardonne et que nous tirons un trait à toutes cette vilaine histoires ? Je savais que la chose n'était pas aussi facile et aisée, mais comme je l'ai souvent entendu dire "A Coeur vaillant rien d'impossible."

J'essuyais une nouvelle déception quand cet derrière me dit que nous allions nous retrouver pour quel raison, pour discuter comme si nous étions amis depuis une éternité, alors que je commençais à perdre tous espoirs, une lueur surgit des ténèbres qui m'entourer, elle me fît comprendre qu'elle n'était pas tellement utile et que pour moi elle ne serait qu'un dommage collatérale de plus, et qu'il valait mieux que je m'en aille avant qu'elle ne cause des dégâts dans ma vie, à ces mots quelque chose me forcés à croire tous le contraire, puis dans ma vie j'ai connus pire que sa, mon père est un chef d'une des familles les plus respectes et crainte, mon enfance à était plus que turbulente entre les craintes de représailles, les arrestations et perquisition à domicile alors je ne pense pas qu'une fille puisse me causer plus de tords que cela dans ma vie de mafieux déjà bien rempli.

- Écoutes je peux t'arranger auprès de ton patron, mon père et moi-même avons pas mal de relation, et figure toi que le gérant de cet hôtel nous en doit quelques services pour des services que nous lui avons rendu par le passé, donc je peux t'assurer une chose, tu ne feras sûrement pas d'heure supplémentaire de par ma faute, je pourrais même t'aider à en avoir moins.

Je regardais la jeune femme dans les yeux, son visage avait l'air de montrais que cette dernière avait un certain passif et de l'expérience, et que malheureusement elle ne connaissait que trop bien le mot souffrir, et derrière cette carapace de femme forte et indépendante, je suis sûr que se cache une femme qui ne cherche qu'à trouver un bon équilibre de vie, pour ensuite lui permettre de relâcher la pression, alors que nous étions en train de nous regarder comme chien et chat, l'adrénaline monter en moi, et me força à faire une chose inattendue, je m'avançais légèrement vers elle avant de la prendre par la main, à ce moment précis j'avais le cœur qui battait à mille à l'heure, j'avais l'impression d'être un jeune ado.

- Tu sais, dans ma vie j'ai rencontré plusieurs difficultés et d'épreuves, avec des choix qui n'on pas toujours était facile, mais je peux te dire une chose jamais je n'ai regretté les choix que j'ai faits, et je pense que si j'apprends à te connaître d'avantage je ne serais pas surprise, je pense que je serais même heureux et content, maintenant c'est à toi de faire un choix, te sens tu capables de côtoyais, un homme avec un certain vécu et certaine branche de sa vie qui ne son pas bien légale et toujours droit.

Voilà le ballon était maintenant dans son camps.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Valentini
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Vingt huit ans, une renaissance après avoir passé trois ans en prison.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Femme de chambre au Brisbane Marriott Hotel
LOGEMENT : #602, Spring Hill, hébergée chez Michael pour une durée indéterminée

POSTS : 101 POINTS : 300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A passé trois ans en prison pour braquage et blessures volontaires
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Michael - Mik - Kendall - Jae
RPs EN ATTENTE : Joseph - Max
PSEUDO : smoking cat
AVATAR : Gizele Oliveira
CRÉDITS : Kaotika (avatar) old money (sign)
DC : aucun
INSCRIT LE : 02/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t22827-victoire-evadee-dalcatraz-ou-presque http://www.30yearsstillyoung.com/t22898-victoire-reinsertion-sociale http://www.30yearsstillyoung.com/t22900-victoire-valentini#928955 http://www.30yearsstillyoung.com/t22899-victoire-valentini

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Dim 3 Fév - 0:41


Mik
&
Vic

Le temps des rancunes.
L’envoyer balader, c’est ça que tu te dis quand tu l’as aperçu en arrivant dans le hall. Trouver de quoi  le renvoyer chez lui et lui interdire de revenir ici. Cependant malgré tous tes efforts pour lui faire comprendre que tu n’as pas besoin de lui, qu’il te fout dans la merde plus qu’autre chose, il n’en démord pas. Tu écarquilles les yeux quand il te parle de t’aider encore une fois à propos de ton travail. "Vous n’avez pas à faire ça…" marmonnes-tu. "J’ai besoin de personne pour résoudre mes problèmes… J’suis sûre que vous faites ça par pitié." Et maintenant tu pries pour qu’il se casse, pour qu’il laisse tomber. Mais il en a décidé autrement, il continue son discours et là, tout se chamboule dans ta tête. Tu cherches les raisons de ce qu’il te raconte. Comment peut-il passer d’un mec froid, distant et sûr de lui à un mec rempli de charmes ?
Le cœur et la raison qui ne s’accordent pas. Les épaules qui s’affaissent un peu, le regard s’éclaircissant un peu. Tout ton corps se détend comme si ses mots étaient apaisants, réconfortants. Ca tourne en boucle dans ta tête, ça résonne. Envie d’apprendre à te connaitre. Il précise même qu’il en serait heureux. Il est complètement taré. Franchement qui s’intéresserait à une ancienne taularde ? A une Aborigène sans le sou qui galère totalement dans sa vie ? Personne. Et encore moins un riche de sa trempe. Tu ne comprends pas ce retournement de situation. Tu as l’impression d’avoir un autre homme devant toi. Comme s’il avait plusieurs masques et qu’il cherchait à te montrer le meilleur aujourd’hui. Mais ce qui te surprend le plus, c’est ta main qu’il vient de prendre dans la sienne. Première douceur que tu connais depuis ta sortie de prison. Non ça n’a rien avoir avec le câlin que ton meilleur pote te fait ou encore celui de ta mère. Non, ce contact humain est différent peut-être même un peu électrisant. Une chose que tu ne devrais pas ressentir, après tout c’est tout de même un petit enfoiré cet homme. Alors quoi répondre à cela ? Tu soupires, encore, ça en deviendrait presque une habitude. "Franchement… J’en ai déjà côtoyé des gars comme vous, c’est pas ça qui me fait peur… Mais je comprends pas… Pourquoi moi ? J’suis inintéressante comme femme. J’ai rien à vous raconté, rien qui pourra vous surprendre… En trois phrases, je vous aurais raconté toute ma vie… Enfin deux puisque la phase paternité vous la connaissez déjà…" Tes yeux se plongent dans les siens, te mordant la lèvre inférieure sans vraiment t’en rendre compte comme si le jeune homme avait réussi à t’ensorceler. "Ok… Vous avez gagné… A une condition, que je sache votre prénom." Petit air de défis dans la voix avant de rajouter "Je finis dans une heure, vous allez être capable d’attendre ?" Et si c’est le cas, s’il ne fuit pas pendant ton absence alors peut être que tu le reconsidèreras.
A croire que ce Russe a clairement chamboulé quelque chose chez toi, tu as trouvé cette dernière heure de travail encore plus longue que les précédentes. Comme si tu étais pressée de retrouver celui qui t’énerve un maximum. Et puis y’a ce stress énorme qui monte. Tu as beau te dire que ce n’est qu’un petit tour, qu’il veut juste parler un peu, tu stresses. Dans le vestiaire, tu renfiles rapidement tes fringues de citadine, mettant un short en jean, un top blanc ainsi qu’une veste marron clair. Puis tu retournes dans le hall, un peu plus détendue qu’il y a une heure. Tu t’approches de lui et lui lances "Je pensais vraiment que vous auriez fuit… Vous êtes tenace… Et dingue…" Et pour la première fois, tu lui lances un sourire. Un autre visage de Victoire apparait. "On y va ?" demandes-tu aussitôt pour éviter tout malaise. Et puis rester là, sur ton lieu de travail, ce n’est pas vraiment ce que tu préfères. Tu as plutôt tendance à le fuir une fois que tu as terminé tes heures.
Enfin vous sortez et alors que tu pensais que la gêne se dissiperait, ce n’est absolument pas le cas. Un silence s’est installé entre vous et tu ne sais pas du tout. Tu te racles la gorge, évitant d’un coup tout contact oculaire et puis tu finis par dire "Ok… Qui commence à parler ? Parce que ça devient gênant là…" Petit rire nerveux qui s’échappe de tes lèvres. P’tain, c’est à lui de vous sortir de ce pétrin, c’est lui qui a décidé de faire ce petit tour, c’est à lui de commencer.  
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR pandora.a


Tenue de Victoire:
 



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhail Mikhaïlov
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Mik
STATUT : Celibataire
MÉTIER : Homme d'affaire
LOGEMENT : Villa à Spring Hill au numéro 455
POSTS : 38 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Fait partie de la Pègre Russe
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Victoire

AVATAR : Milos Bikovic
CRÉDITS : tumblr
DC : Pas pour l'instant
INSCRIT LE : 24/01/2019

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Dim 3 Fév - 2:08


Alors que nous étions là tous les deux fasse à fasse, la situation avait bien change depuis la dernière fois, nous étions dans un autre contexte, j'étais là fasse à elle, nous discutions elle me précisa qu'elle n'avait pas grand chose à dire est que cela pourrais ce résumer en trois mots, maintenant deux vu que je savais déjà une partie de sa vie, elle pensait qu'elle n'avait rien d'intéressant mais je pensais tous le contraire car une telle fille devait bien cacher son jeu, j'en sûr et puis de fil en aiguille, elle m'accorda ma requête à une seul et unique condition que je lui divulguée mon prénom, avec un petit sourire béa je lui répondit, elle me dit que je devais attendre une bonne heures avant qu'elle ne finisse son service, elle m'invita donc à rester ici à attendre le temps que la jeune femme finisse son service. Cette heure d'attente me paraissant interminable, voir sans fin, chaque minute qui s'écoulait semblait être une éternité à mes yeux, mais une autre chose m'interpeller c'était mon stress, j'étais stressé comme jamais auparavant, même si mon niveau de gestion de stress et plutôt pas mal, il faut dire qu'entre les activités du paternel et les oraux pour la réussite des tests à Harvard j'étais plutôt bien servie, mais j'arrivais quand même à stressé. Alors que je tournais telle un lion en cage, je pouvais voir que l'heure d'attente c'était écroule, Vic était là ravissante habillé d'une magnifique tenue de ville, elle descendait les escaliers d'une façon si élégante, elle s'approchait de moi, en me disant que j'étais fou de l'avoir attendu, et pour la première fois j'ai pu voir un sourire se dessiner sur son visage, j'étais donc sur le bon chemin, pour me racheter ? Alors qu'elle m'invita à y aller, nous marchions sans trop dire de mot un lourd silence c'était installé entre nous, une sorte de malaise, mais rapidement Vic brisa le silence, en m'invitant à prendre les devants.

- Tu sais tout à l'heure tu as dit que tu as dit que tu avais rien d'intéressant, mais moi je suis pas tellement d'accord avec toi, même si nous avions pas beaucoup discuté tu as l'air d'être une fille avec pas mal d'idée et de jugeote, ce qui me plaît, après toi tu estimes peut-être le contraire mais je t'assure que c'est la première chose que tu dégages quand on te voit. Ah est au passage tu n'es pas obligé de me vous-voyez nous sommes tous les deux des égaux, avec sûrement quasiment le même âge donc passons de côté les formalités.

Alors que nous marchions sans réel but, je lui proposais de se rendre dans un bar de la ville sur le bord de mer, alors que nous nous dirigeons vers la voiture, je lui ouvris la portière pour qu'elle puisse s'installer confortablement dans la voiture, alors que je m'installer dans la voiture, je conduisais vers notre destination, durant le trajet nous parlions de tous et de rien comme si nous nous connaissons depuis longtemps, nous voilà arrive, je sortais de la voiture et nous marchions côté à côte un œil extérieur pourrait croire que nous sommes un jeune couple, qui sort profite du soleil en buvant un petit cocktail mais pour l'instant il n'était rien, qui sait le temps nous en dira peut-être un peu plus. Alors que le barman nous à installé à une table avec une magnifique vue, je commandais un cocktail et invité Vic à faire de même.

- Tu sais que cela fait longtemps que je n'ai pas eu une telle activité à m'asseoir et profité de la vie, en si bonne compagnie, je sais ce que tu pourrais penser comment un homme de ma trempe pourrait profiter de la vie, et avoir une vie normale mais tu sais c'est tout à fait possible il faut juste tomber sur la bonne personne.

Alors que je lui souriais, le barman nous avait apporté nos commandes, nous dégustions tous deux nos boissons, le temps était plus qu'agréable, et de plus j'étais en bonne compagnie, même si en repensant notre première rencontre ne c'est pas fait sous le meilleur auspice, maintenant je vais devoir me rattraper.

- Bon est sinon pourquoi une si jolie femme comme toi et qui semble intelligente qui plus est, travail dans cet hôtel, tu mérite tellement mieux. Mais je dois te dire une chose, comme je te l'ai dit mon père n'est pas un tendre et trempe dans des affaires pas toujours très claire, mais je dois t'avouer une chose, cela ma appris pas mal de chose et toi je peux te dire que dernière, ce joli visage doit ce cacher une fille vraiment extraordinaire.

Je m'appuyais un peu plus sur mon siège en attendant qu'elle me réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Valentini
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Vingt huit ans, une renaissance après avoir passé trois ans en prison.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Femme de chambre au Brisbane Marriott Hotel
LOGEMENT : #602, Spring Hill, hébergée chez Michael pour une durée indéterminée

POSTS : 101 POINTS : 300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A passé trois ans en prison pour braquage et blessures volontaires
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Michael - Mik - Kendall - Jae
RPs EN ATTENTE : Joseph - Max
PSEUDO : smoking cat
AVATAR : Gizele Oliveira
CRÉDITS : Kaotika (avatar) old money (sign)
DC : aucun
INSCRIT LE : 02/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t22827-victoire-evadee-dalcatraz-ou-presque http://www.30yearsstillyoung.com/t22898-victoire-reinsertion-sociale http://www.30yearsstillyoung.com/t22900-victoire-valentini#928955 http://www.30yearsstillyoung.com/t22899-victoire-valentini

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Dim 3 Fév - 15:15


Mik
&
Vic

Le temps des rancunes.
Ce petit tour se transforme petit à petit en rencart et clairement, ça te rend fébrile, gênée et stressée. Tu n’as pas eu beaucoup de rendez vous de ce genre avant que tu ne te retrouves en prison. Quand on y réfléchit bien, tu en as eu qu’un, avec ton premier copain. Alors quand tu te retrouves face à Mikhail, tu es totalement perdue. Tu ne sais pas quoi ni même quoi dire et c’est pour cette raison que tu l’incites à commencer à parler en premier, tu trouveras sans doute de quoi répondre sauf s’il ose encore une fois te balancer des mots qui te touchent en plein cœur. Tu as beau faire la fière, faire la femme forte, depuis le début de cette conversation que tu as avec lui, tout ce qu’il peut te dire te touche. Il arrive à lire en toi alors que tu cherches à tout pris rester derrière cette carapace que tu t’es forgée. Et ça t’énerve beaucoup que le Russe puisse ainsi découvrir la femme remplie de tendresses. Il a intérêt à se sentir chanceux, puisque c’est la première fois que tu laisses apparaitre devant un inconnu la femme fragile, blessée et brisée que tu es. Tu fronces légèrement les sourcils, tentant de retrouver ce visage impassible mais impossible. Le jeune homme a réussi à te détendre. Tu lui jettes un coup d’œil, essayant tout de même de savoir s’il ne te moque pas de toi. Mais apparemment non. Il a l’air très sérieux quand il te sort ces mots. Tu te pinces les lèvres avant de lui répondre avec une voix plus posée, plus calme. "Si vous… Euh si tu le dis… Je pense que si j’avais eu plus d’idées, je n’en serais pas où j’en suis aujourd’hui. Ma vie aurait surement été différente… Mais bon…" Tu ris légèrement, nerveusement. "Désolée… Je suis tout le temps dans la négativité, j’ai plus tellement l’habitude d’entendre ce genre de choses et encore plus venant d’un homme." Tu déglutis et repenses un instant aux derniers mots de ton ancien conjoint. Tu me déçois. Ouais d’habitude, tu déçois les hommes.
Après une proposition de cet homme que certaines qualifieraient de gentleman, tu te retrouves dans sa voiture pour prendre la direction d’un bar. Le bel homme ne le sait pas mais il est en train de te faire redécouvrir les joies de la vie, les petits plaisirs que l’on peut s’octroyer quand on est en weekend ou bien un soir en pleine semaine. Et tu prends plaisir à discuter avec cet homme mystérieux. Quand on pense que tu cherchais à le fuir ou alors le planter. Voiture garée sur le parking, vous rentrez maintenant dans le bar dont tu ne soupçonnais même pas l’existence et rapidement, on vous installe à une table où tu peux admirer la mer et le sable blanc de la plage. Tu commandes une boisson puisque Mik t’invite à le faire et le serveur disparait aussi les commandes prises.
Tu plonges ton regard dans le sien, l’écoutant attentivement, découvrant un homme qui cherche une vie simple malgré ses activités. Cela le rend presque touchant. "Tu n’es pas le seul… Ca fait bien longtemps que je n’avais pas connu ça…" Plus de trois de ans mais tu te retiens de dire cela. Il n’a pas besoin de savoir que tu n’y connais plus grand choses aux têtes à tête de ce genre. "On m’aurait dit que j’allais me retrouver à boire un verre avec toi, je ne l’aurais pas cru… J’avais vraiment l’intention de ne plus te revoir… Estimes-toi chanceux…" murmures-tu tout en lui souriant. Encore un sourire. A ce même instant, le barman vient vous servir. Tu le remercies rapidement puis Mikhail reprend la parole. Cette fois, il cherche davantage dans ton passé, souhaite comprendre pourquoi tu t’es retrouvée à changer les draps des autres. Tu soupires alors qu’il continue de te parler, tu tentes de trouver les mots pour lui expliquer mais sa dernière phrase te laisse surprise. Tes joues te trahissent, rougissent face à ce compliment. Toi, extraordinaire ? Il exagère. Tu bois aussitôt une gorgée pour calmer les battements de ton cœur, et surtout retrouver tes esprits. Puis quand tu reposes ton verre, tu finis par dire "Je ne sais pas si j’suis extraordinaire… Et… Je vais t’expliquer pourquoi…" Te sens-tu vraiment prête à te dévoiler ? Tu ne sais pas trop. Est-ce que tu aurais peur qu’il te voit différemment ? Peut-être bien. Mais tu ne peux pas continuer de lui cacher cela. Alors tu prends ton courage à deux mains et lui annonce "J’ai fait trois ans de taule pour braquage et blessure à l’arme blanche… Voilà pourquoi je suis pas extraordinaire et femme de chambre. Parce que je viens de sortir de taule et j’ai pas de diplôme… Même si tu caches ce moment de ta vie, ça se remarque que tu n’es pas comme tout le monde. Quand tu sors de taule, tu dois tout recommencer…" Tu as dit peu de mots et pourtant, ta gorge se noue, tu ne te sens plus bien. Tu as honte, tu te déçois. Victoire, tu méritais mieux que ça.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR pandora.a



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhail Mikhaïlov
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Mik
STATUT : Celibataire
MÉTIER : Homme d'affaire
LOGEMENT : Villa à Spring Hill au numéro 455
POSTS : 38 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Fait partie de la Pègre Russe
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Victoire

AVATAR : Milos Bikovic
CRÉDITS : tumblr
DC : Pas pour l'instant
INSCRIT LE : 24/01/2019

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Dim 3 Fév - 16:01


Voilà que les choses prennent une tournure tout à fait imprévisible au début, nous étions parties sur un rapt pour faire souffrir son père, puis nous nous sommes quitté sur une menace, avant que je prenne mon courage à deux mains et que j'aille la voir, et maintenant nous voilà tous les deux, là dans un bar à boire et discuté de tous et de rien. Alors que nous dégustions tranquillement nos verres, Victoria s’ouvrit peu à peu à moi, elle le faisait certes timidement mais elle le faisait, mes paroles semblait la toucher la jeune femme semblait avoir oublié les joies simples de la vie et chacun de mes mots semblait lui faire l'effet d'une bombe, mais la chose qui me donnais le plus du baume au coeur c'était son sourire, un sourire simple et sincère, empli de légèreté je pourrais la regardais sourire éternellement sans m'ennuyer une seule seconde, puis il faut dire qu'elle était beaucoup plus jolie ainsi qu'en faisant la tête ou même en menaçant de me poignarder. Alors que nous parlions, elle me souligne que j'étais vraiment chanceux car elle n'avait pas l'intention au départ de me revoir et pas le moindre du monde, et que si on lui avait dit quelque temps avant que cela allât se produire jamais elle n'y aurait cru. C'est vrai que niveau chance je suis pas trop mal, servis car le nombre de fois où j'aurais pu finir en prison ou pire est à chaque fois j'y ai échappé haut la main, comme si je provoquer mon propre destin.

Mais une autre chose me frappa, quand je la complimentais, elle me répondait qu'elle y avait perdu l'habitude surtout venant d'un homme, et quel avait plus l'habitude de voir le négatif que le positif, à ses mots mille choses traversais mon esprit pourquoi Victoria était si renfermer sur elle-même pourquoi était elle constamment sur ses gardes, comme si elle avait peur de décevoir le monde entier? Alors que moi je voyais fasse à moi une jeune femme sensible si délicate qui ne cherche qu'une personne qui l'apprécie à sa juste valeur, je sais que j'ai l'habitude de me fourrer dans des histoires pas toujours faciles et souvent délicates, mais c'est beaucoup plus fort que moi, cette femme ne mérite pas un tel sort, elle ne mérite pas que nous lui tournions le dos peu importe ce qu'elle aurait pu faire dans sa vie, car personne n'est irréprochable et blanc comme neige, nous commettons tous des erreurs, que nous payons tôt ou tard selon la gravité mais nous pouvons porter un tel fardeau tous une vie.

- Tu sais Victoria, les hommes peuvent parfois être cruelle et dégueulasse, je ne comprends pas que les hommes qui t'ai côtoyais n'on pas vu la personne que tu étais vraiment, s'ils n'ont pas pu voir la perle rare que tu étais alors, ils ne te méritaient pas vraiment, oublie toutes les paroles blessantes qu'ils auraient pu te dire ,n'y pense même plus, car parfois certain on le besoin cruel et viscéral de rabaisser les autres qui les entourent pour se sentir plus fort, plus important alors qu'ils ne sont rien, insignifiant croit en mon expérience.

Alors que je continuais à lui parler, elle me regardait, ses joues rougissait un peu plus à chacune de mes paroles sincére, un sourire pouvait s'afficher sur mon visage, alors que je la regardais je passer tranquillement mes mains dans mes cheveux, mais à un moment cette dernière me dit sur un ton sérieux qu'elle allait m'expliquer pourquoi ce n'était pas une fille parfaite et extraordinaire, j'attendais donc avec beaucoup d'impatience son explication, alors que je l'écoutais ses paroles, elle m'expliqua clairement pourquoi elle était dans cette situation, un braquage avec une blessure à l'arme blanche, trois ans de prison sans diplômes, rien à la poche presque à la rue, et que du coup elle était un peu obliger de prendre ceux que la vie lui donnait car en réalité elle n'avait pas réellement le choix de la tournure de sa vie, ses paroles me toucher au plus profond de moi, et je poser instinctivement ma main sur la sienne en plongeant mon regard dans le siens, mon regard était remplie tant d'amour et de compassion, mon coeur battait à cent à l'heure la jeune femme c'était complètement mit à nu devant moi, en m'expliquant la situation dans la quelque elle c'était mise, alors qu'elle était triste après ses aveux, je serrais un peu plus ma main contre la sienne.

- Tu sais dans la vie parfois nous faisons tous des erreurs, et puis il faut voir le bon côté de la chose, tu ne seras pas la premier ou la dernière dans cette situation, moi aussi il m'est arriver à faire des erreurs, mais nous avons tous le droit à une seconde chance toi y compris, c'est pour cela que je vais te faire une offre que tu n'auras pas le droit de refuser, je vais te proposer une chose inédite, je veux et je vais t'aider à réaliser ton rêve avant d'avoir commis ton délit, je ne peux pas laisser que tu paye toute ta vie pour un crime que tu as déjà rembourser pour cela, je vais t'aider si tu souhaites reprendre une formation ou alors des études, ne te soucis pas du prix ou autre, sa seras entièrement à ma charges, voit dans cela ma façon de me racheter et me faire pardonner de t'avoir causer quelque tord.

Je regardais la jeune femme avec un sourire au visage, je voulais l'aider et la rendre heureuse, comme si j'en avais le devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Valentini
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Vingt huit ans, une renaissance après avoir passé trois ans en prison.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Femme de chambre au Brisbane Marriott Hotel
LOGEMENT : #602, Spring Hill, hébergée chez Michael pour une durée indéterminée

POSTS : 101 POINTS : 300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A passé trois ans en prison pour braquage et blessures volontaires
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Michael - Mik - Kendall - Jae
RPs EN ATTENTE : Joseph - Max
PSEUDO : smoking cat
AVATAR : Gizele Oliveira
CRÉDITS : Kaotika (avatar) old money (sign)
DC : aucun
INSCRIT LE : 02/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t22827-victoire-evadee-dalcatraz-ou-presque http://www.30yearsstillyoung.com/t22898-victoire-reinsertion-sociale http://www.30yearsstillyoung.com/t22900-victoire-valentini#928955 http://www.30yearsstillyoung.com/t22899-victoire-valentini

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Dim 3 Fév - 17:37


Mik
&
Vic

Le temps des rancunes.
Cet homme est surprenant, mystérieux et intriguant. Quand tu lui racontes ce que tu ressens, ce que tu vis, tu tentes de lire dans son regard ce qu’il peut bien penser de toi, mais aussi de comprendre son histoire, de le connaitre un peu plus. Lui aussi connaitra sa série de questions, parce qu’il n’est pas le seul à vouloir en savoir davantage. Cependant, tu lui as laissé la parole en premier alors tu te dois de lui répondre, et tu le fais avec plus de facilité que tu ne l’aurais pensé. Tu as laissé sous entendre que tu ne connaissais plus ce genre de situation et Mikhail tente de te mettre à l’aise avec ses petits sourires et ses phrases de gentleman et tu finis par totalement te dévoiler.
"C’est plus facile à dire qu’à faire…" souffles-tu. Comment oublier l’homme avait qui tu pensais te marier ? Comment oublier cet homme qui a été ton premier dans tous les domaines. C’est impossible. Et la fin de votre histoire est encore plus délicate à oublier. Tu lui en veux de t’avoir lâchée, abandonnée alors que tu arrivais dans la partie la plus difficile de ta vie. Celle de ton procès, de ta mise en prison. Même pas une lettre durant ces trois longues années qui aurait expliqué son choix, il aurait être pardonné mais non. Rien n’est venu jusqu’à toi, faisant de ton ex ton ennemi juré. Tu passes ta main dans tes cheveux légèrement emmêlés par le vent et rajoutes "Ouais c’est compliqué Mikhail… Surtout quand il s’agit de l’homme avec qui tu pensais te marier… Le mal est fait maintenant, je dois vivre avec ça et le temps me permettra peut-être de tirer un trait sur tout ça mais pour l’instant, c’est bien trop difficile…" Tu te confies trop à cet homme qui ne le mérite pas au final. Car rappelons quand même que ce gars a décidé de te kidnapper juste pour atteindre ton père que tu ne connais même pas. Mais malgré cela, tu as ce besoin de vider ton sac pour tenter de ne plus souffrir, de te changer les idées et surtout de passer à autre chose. Toutefois même si tu lui racontes tout ça, tu n’es pas encore capable de faire totalement confiance à un homme, ni même à celui avec qui tu discutes depuis maintenant une bonne heure. Il y a toujours cette petite appréhension, cette petite peur qu’il cherche à nouveau se venger de ton père. Parce qu’après tout, il joue peut-être au gentil juste pour gagner ta confiance. Tu te méfies toujours un peu de ces gens comme le Russe, leur part d’ombre est toujours bien plus sombre qu’on ne le pense.
Toutefois, il a l’air sincère quand il essaie de comprendre tous tes maux, toutes les blessures que tu as connues. Et tu ne peux t’empêcher de lui raconter les dernières années de ta vie, de lui expliquer pourquoi tu galères autant aujourd’hui et surtout pour quoi tu te retrouves femme de chambre. Tu as le sentiment que ça le touche, que ça lui fait un peu de peine de savoir que tu t’es retrouvée dans cette position pour une histoire de braquage qui a mal tourné, de procès et de prison. Tu le vois dans ses yeux que ça le rend encore plus doux qu’il ne l’est depuis le début de cette deuxième rencontre. Sa main se pose sur la tienne, et tu sursautes. Te voilà totalement impressionnée par cet homme qui ne te regarde plus du tout comme un simple dommage collatéral mais comme une femme qu’il aimerait sauver. Qu’est ce qui peut bien lui passer par la tête ? A quoi penses-t-il ? Ton cœur s’accélère un peu, à la fois gênée et fébrile. Envie de fuir mais aussi de rester. Et quand les mots tombent, tu te figes. Non il ne peut pas te proposer cela. Tu as vas encore avoir une dette envers quelqu’un, tu vas devoir payer encore et tu ne peux pas te permettre ça. Tu secoues la tête et retires aussitôt ta main. "Non, je peux pas accepter. C’est impossible. Je suis capable de me débrouiller. Je ne veux pas que tu fasses ça. Surtout qu’après ce verre rien ne dit qu’on se reverra. Alors non, gardes ton fric. Je ne veux pas de ton aide. Je ne mérite rien venant de ta part. Tu t’es déjà racheté pour ce que tu as fait, ce verre est bien suffisant." Après cela, tu baisses les yeux, préférant regarder ton verre plutôt que de l’affronter à nouveau, te plongeant à nouveau dans le silence.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR pandora.a



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhail Mikhaïlov
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Mik
STATUT : Celibataire
MÉTIER : Homme d'affaire
LOGEMENT : Villa à Spring Hill au numéro 455
POSTS : 38 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Fait partie de la Pègre Russe
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Victoire

AVATAR : Milos Bikovic
CRÉDITS : tumblr
DC : Pas pour l'instant
INSCRIT LE : 24/01/2019

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Dim 3 Fév - 18:58


Voilà nous parlions à cœur ouvert, comme si nous étions deux vieux amis, nous parlions de nos craintes, de nos peurs. Mais ce qui m'avait le plus touché, c'est que Victoire me parler de son passé, et surtout de son passé en prison, comment elle est arrivée jusque à cet événement tragique, mon Coeur voulait en savoir d'avantage pourquoi c'est arrive pour quelle raison avoir commis cet acte, mais ma raison me rattrapa rapidement, et comme disait souvent mon père, chaque homme à besoin d'avoir son jardin secret qu'il cultive seul, et de temps en temps si besoin, il partagera avec toi un bout de ce qu'il a semé. Alors que Vic me parler, mes yeux briller de mille feu, j'avais cette sensation d'être comme un ado qui à les papillons dans le ventre, qui stresse pour son premier rendez-vous, c'est vrais que j'avais un peu de mal à me reconnaître, je n'avais pas l'habitude de faiblir devant une telle situation mais là c'était différent, à croire que j'avais des sentiments qui se développe envers la jeune femme, un sourire s'afficha sur mes lèvres à cette pensée, surtout que normalement le syndrome de Stockholm et dans le sens inverse, mais bon ce n'était peut-être qu'une légère impression que j'avais, c'est vrais qu'il y a longtemps que je n'ai pas eu un telle rendez-vous, et puis j'ai envie de dire quand ? Avant entre ma vie d'étudiant pour réussir mes études, puis maintenant entre mes activités licites et illicites je n'avais pas tellement de temps à batifoler avec des filles, et quand j'en avais l’occasion il fallait vraiment que je la saisie, mais ce qui n'était pas singulier, c'était que là avec Victoire j'avais l'impression que nous nous connaissons depuis des lustres et que je pouvais lui parler sans tabou.

Puis nous venions à parler de son ancien compagnon, elle me raconta que c'est compliquer d'oublier tous cela surtout que l'homme en question devait devenir son époux, à ce moment précis une pression était en moi, une légère larme au coin de l’œil, je savais que trop bien ce que pouvais ressentir Victoire, moi aussi j'ai connus cela sauf que moi malheureusement elle n'est pas partie autre part sur terre mais dans l'haut delà, c'était un soir d’automne nous nous promenions près de la rivière Moskova, quand soudain une voiture s'arrêta à notre hauteur, des mes yeux une lueur de terreur un canon d'arme de poing pointé sur nous, alors que j'allais sauter devant elle pour la défendre, la première balle là toucha, elle tomba au sol inerte, dans son dernière souffle elle me demanda de ne jamais l'oublier et de ne pas essayer de la venger. Mais j'essayais d'effacer rapidement ce mauvais souvenir de ma tête et profité du moment présent.

- Tu sais, je te comprends bien dans cette situation, moi aussi du jour au lendemain j'ai perdu une personne cher à mes yeux sans aucune explication sans même pouvoir lui dire au revoir un dernier adieu, ou baiser mais il ne faut pas essayer de se faire abattre et d'avancer de l'avant.

Mais lors que nous continuons à discuter, cette dernière refusa gentiment mon offre, en me disant qu'elle ne pouvait accepter et qu'elle n'était même pas sûr de me revoir, mais moi j'avais une autre idée en tête, je n'allais pas la laisser ce défiler aussi facilement, je levais la main pour appeler le serveur, et ainsi régler l'addition, chose faite je me levais d'un bond Vic me regarder d'un air assez étonner, je me dirigeais vers elle, avant de la saisir par la main et l'entraîner avec moi, je marcher d'un pas vif et rapide, je ne lui laisser par le temps de réfléchir, nous dévalions les escaliers qui mener vers la plage, le cadre était idyllique, un couché de soleil avec une mer turquoise, là je demander à Vic de s'asseoir, et je fît de même, mon coeur battait à mille à l'heure j'avais l'impression que plus le temps passer, plus ce dernier voulait sortir de ma poitrine, alors que nous étions tous deux assis, avec mes deux mains je pris les deux autres main de Vic, avant de plonger mon regard dans le sien.

- Écoute moi Victoire, accepte donc mon offre, je ne demande rien en échange, je ne fais pas cela par piété ou autre, mais je veux réellement t'aider, tu me rappelles beaucoup une personne que j'ai connue dans le temps, et sache que cela serait un honneur pour moi que tu veuilles accepter, tu es née pour être une Princesse et ne pas être là jusque à la fin de ta vie à faire un métier qui ne te correspond pas et qui ne te plaît pas, met de côte cinq minutes, ton orgueilleux et ta fierté, pour accepter mon offre, si tu refuses, je serais obligé de racheter l'hôtel et te payer une formation interne.


Ma dernière phrase me fît rire au éclat, je riais tellement que j'ai du m'allonger dans le sable tellement que j'en ai mal au abdo.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Valentini
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Vingt huit ans, une renaissance après avoir passé trois ans en prison.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Femme de chambre au Brisbane Marriott Hotel
LOGEMENT : #602, Spring Hill, hébergée chez Michael pour une durée indéterminée

POSTS : 101 POINTS : 300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A passé trois ans en prison pour braquage et blessures volontaires
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Michael - Mik - Kendall - Jae
RPs EN ATTENTE : Joseph - Max
PSEUDO : smoking cat
AVATAR : Gizele Oliveira
CRÉDITS : Kaotika (avatar) old money (sign)
DC : aucun
INSCRIT LE : 02/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t22827-victoire-evadee-dalcatraz-ou-presque http://www.30yearsstillyoung.com/t22898-victoire-reinsertion-sociale http://www.30yearsstillyoung.com/t22900-victoire-valentini#928955 http://www.30yearsstillyoung.com/t22899-victoire-valentini

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Dim 3 Fév - 21:40


Mik
&
Vic

Le temps des rancunes.
Tu sens qu’il en a vécu lui aussi, qu’il a été un peu abimé par les événements de la vie parce que tu le vois rempli de compassion quand tu lui racontes les moments les plus difficiles pour toi. Il te laisse parler, ne te juge pas, il prend juste ton mal-être et tente de le transformer. Et quand tu lui parles de ton ex, tu sens que c’est encore prenant pour lui, comme s’il lui aussi avait connu quelque chose de fort aussi. Et puis ça te tombe de dessus, tu comprends pourquoi il est aussi touché quand tu lui parles de ton ex, de cet abandon que tu as vécu. "Je suis désolée… Pour toi…" Tu le regardes, touchée en plein cœur par ce qu’il vient de dévoiler. C’est toujours difficile de perdre un être cher, c’est comme perdre une partie de soi. Alors tu le regardes, pleine de compassion, à côté ta rupture n’a rien d’égal avec ce qu’il a vécu. Cela a du être compliqué pour lui de se reconstruire, de toujours penser à cette personne tout en tentant d’avancer, de ne pas sombrer en dépression. Tu le respectes pour ça.
Tu ne pensais pas que ton explication aurait l’effet d’une boule de neige. Le jeune homme semble totalement touché par ton histoire et souhaite changer les choses, t’offrir une vie meilleure en te payant des études ou une formation. Cet homme est littéralement fou ou alors c’est l’alcool qui lui a monté à la tête… Peut-être les deux au final. Tu ne le comprends plus du tout. Pourquoi cette envie soudaine de te faire cette offre ? Alors que vous vous connaissez à peine, que votre première rencontre s’est horriblement mal passée. Tu es complètement surprise par ce qu’il raconte, prenant peur. Peur qu’il t’arrive la même chose qu’avec le mec qui a payé l’avocat pour effacer ton casier, peur que tu te retrouves à nouveau avec des dettes. Tu refuses poliment, ne préférant pas accepter cette offre pour te protéger, pour éviter de découvrir un nouveau visage du Russe qui te réclamerait de le rembourser. Cependant ce dernier ne souhaite pas en démordre et te prend court. A peine eu le temps de terminer ta phrase qu’il demande l’addition pour régler et une fois cela fait, il t’attrape la main et vous vous retrouvez dehors à dévaler des escaliers. "Mais Mik ?!" Quelle est cette fougue qui le prend soudainement ? Que cherche-t-il à faire en t’emmenant sur la plage ?
Tu le regardes, surprise, intriguée, tu veux des explications. Tu arques un sourcil alors qu’il te demande de t’asseoir sur le sable. Tu obéis et regardes autour de toi un instant. Si le premier cadre donnait déjà une impression de rencart amoureux, la plage l’est encore plus. Il fait encore doux et pendant quelques secondes, tu te vois aller mettre les pieds dans l’eau. Toutefois, tu reviens rapidement à la réalité quand le beau blond te prend à nouveau les mains et t’obligeant à le regarder dans les yeux. On dirait qu’il va te faire une déclaration, ça te fait un peu peur. Et le voilà qui recommence. Il veut vraiment que tu acceptes son offre. Il n’a vraiment pas compris que tu pouvais te débrouiller toute seule. Apparemment non. Tu fronces les sourcils en l’écoutant, te demandant s’il ne va pas un peu trop loin. Vivre comme une princesse, ce n’est absolument pas toi et vivre aux crochets d’un homme, encore moins. Enfin il ose même dire qu’il rachètera l’hôtel si tu n’acceptes pas, juste pour pouvoir te faire monter en grade, pour te permettre de réaliser une formation. Ca le fait rire d’ailleurs mais pas toi, parce que tu sais qu’il en serait capable. Il faut qu’il se ressaisisse, qu’il capte que c’est impossible ce qu’il te propose. "Mik ?! Bordel ! Non, je peux pas accepter ça ! Je ne veux pas ! J’ai pas envie de faire de formation, ni même de faire d’études ! Mon métier n’est peut-être pas le meilleur qu’il soit mais il me convient, j’arrive à payer mes factures avec et c’est suffisant !" Tu le regardes, espérant ainsi qu’il va se calmer. Vraiment, il faut que tu te retires cette idée de la tête. "Je me débrouille très bien sans avoir besoin de beaucoup d’argent… Je t’assure… Laisses tomber…" D’un coup, tu as besoin de retrouver tes esprits alors tu te lèves, retires tes chaussures et vas mettre les pieds dans l’eau. Tu tournes la tête pour le regarder de loin, et tu te surprends à le trouver beau. Tu ne sais vraiment plus quoi penser de cet homme, ni même de votre relation.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR pandora.a




--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhail Mikhaïlov
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Mik
STATUT : Celibataire
MÉTIER : Homme d'affaire
LOGEMENT : Villa à Spring Hill au numéro 455
POSTS : 38 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Fait partie de la Pègre Russe
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Victoire

AVATAR : Milos Bikovic
CRÉDITS : tumblr
DC : Pas pour l'instant
INSCRIT LE : 24/01/2019

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Dim 3 Fév - 22:46


Alors que nous étions sur la plage, je voulais qu'elle accepte mon offre, je sais que ce n'était pas chose aisé car Vic avait du caractère, je me demande bien si elle ne serait pas bélier en signe Astrologique, alors que j'avais pris mon sérieux pour lui annoncer qu'en cas de refus encore, j'allais être dans l'obligation de reprendre l'hôtel où elle bosse pour lui faire prendre du galon, et bingo j'ai gagné le gros lot, Vic qui commence à paniquer et s'énerve en même temps, en rouspétant, elle me disait qu'elle n'avait envie de rien, pas de formation ni de reprise d'étude, et que surtout son boulot actuelle le permettais de gagner sa vie et qu'elle peut payer les factures qu'elle doit avec. Elle est vraiment difficile en affaire la petite Victoire, elle camper sur ses positions sans vouloir perdre un seul centimètre de terre, mais ceux qu'elle ne savait pas encore la jeune donzelle était que j'étais un adversaire de taille, qui n'allais pas baiser les bras aussi facilement, et puis lors des mes études, tous mes enseignants m'ont appris une chose, pour faire passer une chose ou gagner quelque chose c'était toujours une guerre d'usure et qu'il fallait attendre le moment le plus opportun pour frapper et ainsi gagner la clause du contrat, mais ceux que mes enseignants on oublier de me dire, était comment gagner contre une belle et jeune demoiselle remplis d'intelligence et de ténacité, car là pour l'instant la bataille s'annonce mal engager pour l'instant.

Alors qu'elle me regardait, d'un air inquisiteur, vous savez ce genre de tête qui veule te dire, non-mec faut arrêter les conneries car là ça va vraiment plus, puis tu risques de nous attirer des emmerdes, puis pour clore vraiment le sujet, elle rajoute une couche, elle me dit qu'elle n'avait pas besoin d'argent de plus et qu'elle se débrouiller très bien ainsi. Je savais très bien que Vic avait raison, mais cette idée qu'elle fasse un boulot pas terrible et qu'elle ce résigne à cella m'horripile au plus haut point, mais bon pour l'instant je devais laisser filer, je reviendrais à la charge un peu plus tard, alors que Vic c'était levé pour aller tremper ses pieds, moi j'étais toujours allonger dans mon sables à la regarder, mon Dieu que cette fille était magnifique ses cheveux volait au gré du vent, elle était si naturelle si innocente si belle, alors qu'elle faisait tremper ses pieds, une idée me surgit dans dans ma petite tête de Russe, je me levais délicatement et profité qu'elle regarde le large, alors qu'elle semblait absorber par ses idées, je me mit à courir dans sa direction, et au moins de dix seconde je m'étais rapprocher d'elle dangereusement, je la saisie par la taille en la soulevant, je sentais qu'elle ce crispé surprise par ceux qui venait d'arriver, avec un léger sourire je la regardais.

- Du coup je suppose que tu restes camper sur tes positions concernant mon offre, sache que pour cela je vais devoir comme je t'avais prévenue sévir, et pour cela rien de mieux qu'un peu d'eau fraîche pour te faire changer les idées n'est-ce pas ? Donc je te lance une dernière fois un ultimatum mon chère et belle Vic, acceptes tu mon offre pour la formation ou les études? Non j'en étais sur, est bien la compagnie Mikhaïlov vous souhaite alors une bonne douche.

Voilà elle à fini dans l'eau, à la seconde même où son corps fut mouiller, un rire s'échappa de mon gosiers, je ne pouvais m’empêcher de rire de cette situation au temps comique, mais comme je me doutais la jeune femme allait cherche à ce venger, alors que je rigolais au éclat, Vic ce releva telle une furie, elle cherchais à ce venger contre moi, alors que je m'étais redresse de tous mon corps, pour lui faire fasse, elle fonça sur moi telle un taureau en furie, sa première charge fut un échec des plus totale, mais je ne m'attendais clairement pas à son retour si rapide, d'un geste assez rapide, elle arriva à m'assigner un petit croche patte, qui me fit étaler lamentablement telle une étoile dans l'eau, elle ce mit à rigoler, contente de savoir venger contre son petit farceur, comme le dit le dicton l'arroseur arroser, très bien que les hostilités commence entre nous, alors que je me relevé doucement, elle voyait la deuxième salve arriver, et elle ce mit à courir vers la plage comme si elle pensait que la plage allait la sauver du supplice, je bondis sur elle, avant de l'entraîner avec moi dans ma chute, alors qu'elle était sur le dos et moi sur elle, je la regardais dans les yeux avec un petit sourire, elle ne pensait quand même pas gagner aussi facilement non ?

- Alors tu ne pensais pas gagner aussi facilement quand même, je t'apprécie beaucoup, mais je n'allais quand même pas me laisser faire aussi facilement.

Sourire aux lèvres, je la regardais droit dans les yeux, toujours étant au-dessus d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Valentini
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Vingt huit ans, une renaissance après avoir passé trois ans en prison.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Femme de chambre au Brisbane Marriott Hotel
LOGEMENT : #602, Spring Hill, hébergée chez Michael pour une durée indéterminée

POSTS : 101 POINTS : 300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A passé trois ans en prison pour braquage et blessures volontaires
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Michael - Mik - Kendall - Jae
RPs EN ATTENTE : Joseph - Max
PSEUDO : smoking cat
AVATAR : Gizele Oliveira
CRÉDITS : Kaotika (avatar) old money (sign)
DC : aucun
INSCRIT LE : 02/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t22827-victoire-evadee-dalcatraz-ou-presque http://www.30yearsstillyoung.com/t22898-victoire-reinsertion-sociale http://www.30yearsstillyoung.com/t22900-victoire-valentini#928955 http://www.30yearsstillyoung.com/t22899-victoire-valentini

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Lun 4 Fév - 14:56


Mik
&
Vic

Le temps des rancunes.
Tu penses pouvoir reprendre tes esprits en venant mettre tes pieds dans l’eau, en t’éloignant un peu de cet homme. Tu espères aussi qu’il a enfin compris que tu n’avais besoin de l’aide de personne, que tu es capable de t’en sortir. Pendant un instant, tu regardes l’horizon, ne penses plus à la proposition de Mikhail. De toute façon, il finira par se lasser quand il captera vraiment que tu n’es pas la bonne personne, que tu es juste une petite Aborigène qui tente de refaire sa vie. Totalement perdue dans tes pensées, tu ne remarques pas venir le loup. Il s’approche en silence et te chopes par la taille. Cri qui s’échappe de tes lèvres, surprise parce qu’il vient de se passer. Tu t’accroches aussitôt à lui pour t’éviter de tomber et le regardes, incrédule. A cet instant, tu ne le comprends pas encore mais votre relation prend un tout autre tournant. Ton cœur bat fort, trop fort et tu as peur qu’il ne l’entende. Malgré cette soudaine fébrilité, tu fronces encore une fois les sourcils quand il ose te relancer sur la proposition. Cependant il ne te laisse pas répliquer, parce qu’il donne aussi la réponse que tu lui aurais dite si tu en avais eu le temps. Et la fin te surprend totalement, il te jette à l’eau. Voilà ce qu’il a décidé de faire, à la fois peut-être un peu par vengeance mais aussi pour détendre l’atmosphère. Tu te retrouves complètement trempée et il te faut un petit instant avant de te relever. Oh pas parce que tu t’es fait mal dans ta chute mais parce que tu réfléchis deux minutes à comment lui faire subir le même sort. Il n’est pas question qu’il sorte : lui aussi sera tremper dans les minutes qui suivent. "Espèce de fou !" cries-tu, alors que tu tentes de le faire tomber. Il ne te connait pas le jeune homme et tu n’as pas l’intention de te laisser faire. Même si la première tentative de vengeance est un échec, la seconde en est tout autre. Croche patte et il tombe. Tu le regardes se vautrer dans l’eau, avec une once de fierté. Ca lui apprendra de jeter une femme à l’eau.
Cependant la suite n’est pas à ton avantage. L’homme sexy se relève presque aussitôt et tu peux lire dans son regard qu’il a bien l’intention de ne pas te laisser gagner. Deux caractères bien trempés qui s’affrontent, ça peut très mal se terminer. Tu éclates de rire une nouvelle fois. Rire sincère, rire qui montre que pour la première fois depuis longtemps, tu ne t’es pas amusée comme ça. Tout en riant, tu te mets à courir pour remonter la plage pour tenter de fuir Mik. Mais ce dernier te rattrape avec aisance et cette fois, lui comme toi, vous tombez sur le sable encore tiède. L’atmosphère change encore, il y a quelque chose d’électrisant. Tu te mords la lèvre alors que le jeune homme te regarde. Son regard aussi a changé, et ça te fait rougir. Tu baisses un instant les yeux pour éviter d’être encore plus fébrile que tu ne l’es et constates ainsi que ton tee-shirt blanc est clairement devenu transparent. Aussitôt tu ressers ta veste contre toi alors que le Russe te fait remarquer qu’il était impossible pour toi de gagner même s’il t’apprécie beaucoup. Puis tu lui pinces la joue "Ca c’est pour m’avoir mise à l’eau. Et arrêtes de me regarder comme ça ! J’ai l’impression que tu vas me manger !" Tu te dois de le pousser pour pouvoir te relever mais tu ne le fais pas, le regardant encore un peu.
Vous étiez un peu dans votre bulle, dans votre petit monde mais la réalité reprend le dessus quand un frisson te parcourt l’échine. Qui dit vêtements trempés, dit rafraichissement immédiat. Et c’est le cas pour toi. "Faut que je rentre chez moi... Faut que je me change…" Et surtout retrouver ton sang froid, calmer ce cœur qui bat trop vite et oublier ce regard un peu trop charmeur.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR pandora.a



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhail Mikhaïlov
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Mik
STATUT : Celibataire
MÉTIER : Homme d'affaire
LOGEMENT : Villa à Spring Hill au numéro 455
POSTS : 38 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Fait partie de la Pègre Russe
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Victoire

AVATAR : Milos Bikovic
CRÉDITS : tumblr
DC : Pas pour l'instant
INSCRIT LE : 24/01/2019

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Lun 4 Fév - 19:20


Nous étions comme deux gamins à jouer sur cette plage, alors que je l'avais trempé, la jeune femme ne tarda pas à vouloir ce venger, et il faut dire que cette dernière à du talent, en deux coup elle réussit à me jeter dans l'eau, mais elle n'allait pas s'en tirer aussi facilement, alors que je me relevé doucement, Vic compris très vite ceux qui aller lui arrivé, elle ce mit à courir assez rapidement sur la plage, mais je n'allais surement pas la laisser s'en tirer aussi facilement, alors qu'elle courrait je me mit à lui courir derrière aussi, assez rapidement je la plaquer au sol, nos corps s'entremêler dans le sables fin, j'avais le dessus sur elle, je la regardais droit des les yeux, longtemps je n'avais pas vécus une telle chose, longtemps qu'un tellement sentiment de bonheurs ne m'avait pas envahis, j'avais les yeux rivé sur elle, je ne voulait perdre aucune seconde, nous étions là tous les deux seul, sans que personne puisse nous gêner à profiter du moment présent, alors que je la regardais elle rabattis rapidement sa veste sur son t-shirt blanc, qui avec l'eau était devenus légèrement transparent, alors que je scrutais chaque centimètre de sa peau, elle fît une chose qui m'étonna au début, elle me pinça légèrement la joue, depuis le début c'était moi qui avait entrepris les premiers contactes physique mais là à mon grand étonnement, c'est elle qui faisait le premier contacte, je souriais, cette dernière semblait apprécier le moment tous comme moi, on ce regardais, immobile, mais le froid ce fît vite ressentir, elle me demanda que je la raccompagne chez elle. Alors que je la relevais délicatement, je m'approchais d'elle délicatement en posant ma veste sur ses épaules.

- Bien sur Princesse, je vais vous déposez dans votre château, et je vais même vous amenez après dans un endroit que j'en garder de vous dire le lieu.

Alors que nous remontions tranquillement la pente, je regardais la jeune femme, sa présence m'éblouissais, son regard charmant, et surtout son sourire, alors que nous avions prit la voiture direction les apparentements de son Altesse royale, la circulation était plutôt fluide à cette heure ci, et je pouvais circuler sans trop de difficulté, alors que nous étions arrivé, je lui disais que je l'attendais dans la voiture, le temps qu'elle ce prépare, alors que Vic monta ce changer, je rester dans la voiture à patienter je peaufiner quelque détaille rapidement, comme remettre mes habilles d'aplomb et ma coiffure, après près d'un quart d'heure d'attente, elle était enfin là, son look était simple mais avec tant de finesse, avec un sourire je la regardais monter dans la voiture, alors qu'elle me demanda où nous allions, je lui disais que c'était une petite surprise, alors que je conduisais nous voilà arriver, un petit resto qui sers des repas typiquement Maghrébin. Avec Vic, nous nous dirigeons vers l'entrer, là le serveur nous installer à un salon privé un loin des regards et de tout le monde, nous nous installation, et le serveur prit nos commandes, j'étais confortablement installé dans mon siège, et je regardais avec tant de tendresse.

- J'espère que l'endroit te plaira grandement, j'aime beaucoup la cuisine de ce pays, j'ai visité pas mal de pays, mais ce coin de la région et l'un que j'affectionne le plus, par sa cuisine ou encore sa culture et mode de vie, donc voilà, tu découvres une de mes facettes, je suis un grand amateur de cuisine et de culture des autres pays, mais tu apprendras très vite à m'apprendre à me connaître d'avantage.

Il faut dire que l'ambiance était parfaite, un salon tamisé, une ambiance chaleureuse, à croire que ce rendez-vous se transformer peu à peu en rendez-vous galant, et je dois avouer que cette idée ne me déplaisez pas des moindres bien au contraire, maintenant, il fallait y aller doucement sans prendre trop de risque, car je ne savais pas si les sentiments seraient réciproque ou pas.

- J'espère que la soirée te plaît et que tu en profites pleinement.

Le serveur amena nos commandes, et je levais nos verres en notre honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Valentini
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Vingt huit ans, une renaissance après avoir passé trois ans en prison.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Femme de chambre au Brisbane Marriott Hotel
LOGEMENT : #602, Spring Hill, hébergée chez Michael pour une durée indéterminée

POSTS : 101 POINTS : 300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A passé trois ans en prison pour braquage et blessures volontaires
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Michael - Mik - Kendall - Jae
RPs EN ATTENTE : Joseph - Max
PSEUDO : smoking cat
AVATAR : Gizele Oliveira
CRÉDITS : Kaotika (avatar) old money (sign)
DC : aucun
INSCRIT LE : 02/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t22827-victoire-evadee-dalcatraz-ou-presque http://www.30yearsstillyoung.com/t22898-victoire-reinsertion-sociale http://www.30yearsstillyoung.com/t22900-victoire-valentini#928955 http://www.30yearsstillyoung.com/t22899-victoire-valentini

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Mer 6 Fév - 1:35


Mik
&
Vic

Le temps des rancunes.
Tu tentes de trouver des réponses à cette évolution étrange de votre relation mais en vain. Tu ne sais pas où tout cela vous mènera. Qu’est ce que cet homme cherche à te faire en étant aussi adorable, aussi gentleman – si on oublie le passage où il t’a mis à l’eau ? A te charmer ? Peut-être. Allongés sur le sable, vous vous regardez un peu trop longuement, un peu trop intensément. Encore une fois, tu ne sais pas contrôler tes émotions, ton corps parle avant toi et montres une femme fébrile et quelque peu timide. Ca doit lui plaire en vue du sourire qu’il t’offre. Son regard divague, te découvre et pour la première fois depuis longtemps, tu as cette impression de plaire à quelqu’un. Pourtant, tu n’es absolument pas faite pour lui et il devrait arrêter de t’admirer comme il le fait. Alors tu lui pinces la joue avec l’espoir de le lui faire retrouver les esprits. Mais au final, tu le surprends, cela peut se lire dans ses yeux. Léger ricanement, un peu fière de toi de l’avoir intrigué. En fait, tu aimes bien ce petit jeu qui s’installe entre vous. Un jeu de séduction sans doute. Doucement, à cause de la fraicheur qui se fait ressentir, tu lui fais comprendre que tu dois rentrer chez toi pour te changer. Il esquisse encore un sourire qui te fait fondre plus que tu ne le voudrais et t’aide à te relever. Il dépose délicatement sa veste sèche sur les épaules, geste que tu trouves plus qu’adorable puis tu jettes un regard vers lui quand il te surnomme princesse. Encore ce surnom bien trop niais, bien trop agaçant. Faudra quand même que tu lui dises que ça ne te va pas mais tu passes outres pour l’instant. Ce qui t’interpelle davantage c’est le fait qu’il n’a pas l’intention de seulement te déposer chez toi. Il veut t’emmener ailleurs, voulant continuer cette soirée avec toi. "Mikhail… Tu n’es pas obligé…" souffles-tu. Mais tu sens bien qu’il ne te laisse pas vraiment le choix. Tu vas devoir le suivre. Alors tu te retrouves à nouveau en voiture, lui indiquant l’adresse de la maison de ton meilleur ami et rapidement, vous arrivez à destination.
En sortant de la voiture, tu lui lances que tu n’en as pas pour très longtemps et une fois dans la maison, un nouveau coup de stress se fait ressentir. Tu te demandes si c’est vraiment une bonne idée de ressortir, de le suivre dans cette destination inconnue. Tu regardes par la fenêtre, voyant la voiture. Il ne bougera pas. Tu soupires et finis par aller prendre une douche rapide pour retirer tout ce sable et ce sel. Puis quand vient le choix de la tenue, cela est un tout petit peu plus compliqué que prévu. Tu finis par opter pour une jupe en jean et un top noir et des converses noires. Il est donc temps maintenant de rejoindre à nouveau le Russe. Tu respires un bon coup et vas le retrouver dans la voiture. Une fois à l’intérieur de l’habitacle, tu ne peux t’empêcher de lui demander la destination finale de la soirée mais encore une fois, Mikhail s’abstient de te répondre. Tu n’aimes pas trop les surprises et ce dernier ose jouer avec tes nerfs. Il te faudra donc attendre que la voiture se garde devant un restaurant à la cuisine maghrébine pour constater du lieu. Tu n’as vraiment pas mérité toutes ces petites attentions mais l’homme en a décidé autrement.
Tu rentres dans le restaurant où un serveur vous installe à l’écart de tout le monde comme si ce dernier connaissait les petites habitudes de Mikhail. Puis il réapparait peu de temps après pour prendre vos commandes. Tu mets un peu de temps pour choisir ton plat, tu veux être certaine d’aimer ce qu’il y aura dans ton plat. Tu demandes même l’avis du serveur avant de donner ton choix définitif. Puis toute ton attention revient vers celui qui a décidé de t’inviter à manger. "J’apprécie beaucoup… C’est vraiment joli…"  dis-tu alors que ton regard s’attarde sur certains éléments de déco. Tu esquisses un sourire "Tu en as de la chance… Tu as pu découvrir beaucoup de choses comme ça… Et je comprends pourquoi tu aimes cette région, rien que ce petit resto est magnifique… Merci de m’avoir amené ici en tout cas… Ca me fait voyager un peu aussi…"  Car il est vrai que tu n’as jamais mis les pieds dans un restaurant tel que celui-ci. "Oui… Ca me plait."  finis-tu par dire, sincère, au même moment que le serveur vous sert enfin. Tu trinques avec le beau blond puis après avoir bu une gorgée de ton apéro sans alcool, tu goutes enfin ce tajine au poulet.
"Pourquoi moi ?"  demandes-tu d’un coup. Il est clair que tu voulais véritablement comprendre ce changement radical. "Pourquoi toutes ces petites attentions ? Je ne mérite vraiment pas tout ça… Tu devrais les garder pour une autre femme bien plus parfaite que moi."  Et une nouvelle fois, ton manque de confiance en toi réapparait, te sous estimant comme si tu ne savais faire que ça.  
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR pandora.a



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhail Mikhaïlov
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30
SURNOM : Mik
STATUT : Celibataire
MÉTIER : Homme d'affaire
LOGEMENT : Villa à Spring Hill au numéro 455
POSTS : 38 POINTS : 230

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Fait partie de la Pègre Russe
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Victoire

AVATAR : Milos Bikovic
CRÉDITS : tumblr
DC : Pas pour l'instant
INSCRIT LE : 24/01/2019

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   Mer 6 Fév - 19:08


Je profité du moment présent, pour une soirée il n'y avait que Vic et moi, je ne me préoccupais de rien d'autre, ni de mes affaires, ni des potentielles tueurs qui m'en vaudrait non, tous ceci était rangé de côté le temps d'une soirée. Je regardais Victoire avec tant d'attention, tant d'appétit cette fille m'intrigue tellement, même avec son passif de prisonnière, le fait qu'elle est fait de la prison pour un braquage et attaque à l'arme blanche, non rien de cela ne me faisait peur ou aller me faire reculer bien au contraire. J'étais encore plus déterminé à vouloir la connaître, et surtout son côté doux et sensible, je voulais connaître plus sur cette fille, et puis surtout ce que j'ai un peu de mal à avouer, c'est que le fait que depuis le décès d'Ekatarina, je profite des plaisirs simple de la vie, le fait de rire, de passer du temps avec une autre fille sans y éprouver des remords ou de culpabilité, pendant l'ombre d'un instant je n'éprouvais rien de cela, et j'en étais bien content, car durant une certaine période j'ai cru sincèrement que plus jamais je ne pourrais goûter au plaisir d'aimer ou apprécier une autre fille sans m'en vouloir ou avoir l'impression de trahir l'esprit d'Ekatarina. Nous étions là tous les deux, dans ce restaurant dans un petit coin reculer de tous, et tout le monde nous étions que nous deux dans notre petite bulle. Alors que nous avons commandé à manger, je la regarder, sans cesse mes yeux brillé de mille feux, et mon Coeur s'emballait à chacun de ses regards, moi qui d'habitude était si fort si imposant à l'instant présent, je n'étais qu'un petit être fébrile et inquiet, oui j'avais peur qu'elle ne m'apprécie pas, qu'elle me claque et rie au nez, mais mes craintes ce sont vite dissipé à force de parler et d'avoir appris à la connaître.

Alors que je lui parler, en lui disant que j'ai pas mal voyager, que j'ai découvert d'autre contrer, elle me disait que j'avais bien de la chance, alors que le serveur avait apporté nos plats, nous pouvions enfin commencer la dégustation, je trinquer en notre santé et Vic fît de même, alors qu'elle semblait apprécier la soirée tous autant que moi, voilà que vient une question un peu délicate, elle me regarder, avant de me demander pourquoi elle ? Et pas une autre fille qui serait beaucoup mieux qu'elle à ses yeux, je la regarder longuement que vous voulez répondre à ce genre de question, il n'y a que deux options être honnête ou alors mentir pour essayer de s'en sortir, alors que je la regarder longuement, nos regards ne se quitter pas, puis je me souvenais d'un proverbe japonais qui dit : " D'un frôlement de manche née l'amour". Je n'ai jamais connu de proverbe aussi juste et réaliste, je ne la connais pas depuis si longtemps mais j'avais déjà des sentiments que je n'avais pas éprouvé depuis longtemps, elle me faisait redécouvrir des plaisirs simple de la vie, avec gaîter et sourire, alors que notre premier rencontrer n'augurer rien de bon, pour elle, Vic à su rapidement mettre cette rancune de côté pour essayer de comprendre le vrai garçon que j'étais.

- Dis-moi, Vic, tu poses toujours autant de questions? Sinon pour te répondre pourquoi toi et pas un autre, c'est parce que c'est ainsi, je suis là avec toi car j'apprécie fortement ta compagnie, tu as réussis un exploit que des filles on échouer plus d'une fois, je vais être honnête complètement avec toi, je ne me suis pas autant amusé et détendu depuis longtemps, à chaque fois j'étais aspiré par le boulot ou encore des problèmes liée à mes activités annexes, et quand je sortais avec d'autre fille ce n'était pas comme avec toi, les autres était intéressé, sortir avec un homme qui à de l'argent et qui pourraient les couvris de cadeaux ou encore savoir que je suis un criminelle pour vivre une vie de rêve et de luxe, oui elles étaient toutes intéressé par des futilités, elles ne cherchaient pas à savoir la personne que moi j'étais non, de sa elles en fichaient. Alors que avec toi c'est complètement différent tu m'apprécies pour ce que je suis, ni mon argent ni mon prestige t"intéressé, tous ceux que tu souhaites c'est d'apprendre à me connaître sans arrière-pensée, je sais qu'avec toi je peux être naturelle et moi-même c'est donc pour sa que ce soir c'est toi qui et avec moi est non une autre.

Voilà j'ai vidé entièrement mon sac, elle sait maintenant le pourquoi du comment, et pour appuyer encore plus mes paroles et prouver ma sincérité je posais ma main sur la sienne et je plongeais mon regard dans le sien, j'en avais marre de faire semblant avec les autres, et jouer à un jeu d'acteur, là j'étais réellement moi sans aucun tabou, ou filtre c'était le vrai Mikhaïl, celui que peux de gens connaisse réellement, au fond Vic pouvait être fière d'elle, car en si peux de temps, j'ai réussi à lui montrais mon vrai visage, et pas celui de la scène que tout le monde connais, maintenant elle connaît le Mik des coulisses.

- J'espère que je ne t'ai pas fait peur avec ce que j'aurais pu dire avant, mais tu sais, je suis un homme de nature honnête, et quand quelque chose va ou ne va pas, je le dis dans les quatre yeux.

Un léger sourire s'afficha sur mon visage, et je regardais Vic avec tant d'ardeur.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le temps des rancunes feat Victoire Valentini   


Revenir en haut Aller en bas
 

Le temps des rancunes feat Victoire Valentini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-