AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 on the edge of everything we know (benjamin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezra Beauregard
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : trente-quatre étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : recolle doucement les morceaux comme il peut.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley.
on the edge of everything we know (benjamin) Tumblr_inline_nzdii2YRXZ1rifr4k_500
POSTS : 27624 POINTS : 3295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils; coup de foudre au premier regard, comme on dit › après trois longues années de lutte pour le petit et pour Ginny, et quelques mois pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : benjamincora #3ginny #11katherinematt #4sophia › violetginny #9 (fb)
RPs EN ATTENTE : evelyn › lonnie › nino
RPs TERMINÉS : cora #1cora #2ginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (réalité alternative)ginny #5ginny #6 (dimension zombie)ginny #7ginny #8ginny #10jamesonjamiejoanne › matt #1 (fb)matt #2matt #3thomas #1thomas #2broregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
the ghosts from the past:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : Rivendell. (avatar)
DC : when we all fall asleep, where do we go ?
INSCRIT LE : 07/04/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

on the edge of everything we know (benjamin) Empty
MessageSujet: on the edge of everything we know (benjamin)   on the edge of everything we know (benjamin) EmptyLun 4 Fév - 18:37


on the edge of
everything we know
benjamin & ezra

C’était Dean qui lui avait appris la nouvelle. Alors que les deux jeunes hommes avaient doucement renoué au fil des mois, depuis qu’Ezra avait appris le retour de son vieil ami en ville, il s’était un jour pointé chez lui, le regard noir et l’air grave. Quelque-chose d’important s’était passé, et Ezra ne savait trop sur quel pied danser quand il l’avait invité à entrer. Rapidement, il était venu au vif du sujet - il avait beau être un brin idiot sur les bords, Ezra avait compris que les banalités ne seraient pas de mises ce jour là. Il s’agissait de Benjamin. Accident de moto - hôpital - il s’en est sorti - convalescence - paralysé. Dean avait tenté d’apporter la nouvelle en douceur, d’expliquer au mieux et avec des mots simples pour que le choc soit encaissé comme il fallait. Mais tout de même - ça restait un choc. Benjamin Brody, qu’Ezra connaissait désormais depuis des années, qui allait se retrouver le reste de sa vie le cul collé à une chaise roulante. C’était le genre d’histoire qu’on voyait à la télévision, qu’on suivait avec attention dans les séries - mais qui ne semblait plus autant intéressant une fois que ça arrivait à quelqu’un que vous connaissez. Merde, la seule pensée qui accaparait sans soucis l’esprit du jeune homme. Dean avait fini par partir, une fois les questions d’Ezra épuisées et répondues, du mieux qu’il pouvait. Mais le choc avait du mal à être absorbé. Et Ezra s’était laissé quelques jours avant de savoir trop quoi faire de cette nouvelle. De toutes façons, comme Dean le lui avait précisé, Benjamin se trouvait toujours à l’hôpital lors de leur discussion mais ne tarderait pas à en sortir. La convalescence était ce qu’il y avait de plus compliqué. Lui-même s’était retrouvé attaché à son appartement après un accident à l’épaule, quelques années plus tôt, et il se rappelait à quel point ça n’avait pas été une expérience merveilleuse à vivre - il avait relativisé rapidement cependant à la suite, se rappelant que son bras fonctionnait presque parfaitement de nouveau désormais, alors que les jambes de Ben ne pourraient jamais plus le porter, lui. Ce fut finalement un soir, après le travail, qu’Ezra se décida à enfin prendre la route qui menait à l’appartement de Benjamin. Il n’était pas encore tout à fait à l’aise avec les nouvelles que lui avait apporté Dean, mais il savait que Benjamin serait dans un état toujours pire face à ce qui lui arrivait. Et qu’il aurait forcément besoin, à un moment où à un autre, de soutien - qu’importe ce qu’il pouvait en dire. Il était resté un instant dans sa voiture, à observer depuis l’autre côté de la rue l’appartement illuminé. A prendre son courage à deux mains, et à se faire des dialogues imaginaires dans sa tête. Et surtout, à tenter de mettre sa maladresse de côté pour ne pas dire de phrase déplacée. Ca apporterait aucune touche de légèreté à tout ça, c’était sur. Trois coups finirent pas être portés sur le pan de bois, Ezra se balançant d’avant en arrière sur ses pieds. Il aurait du appeler, il aurait du demander si Benjamin était d’accord pour le voir, pour le recevoir. S’il ne préférait pas être seul. Surtout que désormais, il lui était bien plus compliqué d’échapper à quelqu’un qu’il ne voulait pas voir - et voilà le genre de phrase qui fit lever les yeux au ciel à Ezra, le genre de pensée qu’il n’était pas utile d’avoir en ce moment; surtout s’il se retrouvait à formuler la moindre pensée en parole pour tenter de ne pas laisser de malaise entre eux. A coup sûr, ça allait sortir déformé. Et puis, après un temps d’attente, la porte finit par s’ouvrir lentement. « Salut, Ben. » Un petit sourire mal à l’aise vint s’étirer sur les lèvres d’Ezra alors que son regard s’arrêtait sur Benjamin, un mètre plus bas que lui désormais. A ce moment là, il réalisa aussi à quel point ils ne s’étaient pas retrouvés que tous les deux depuis longtemps - trop longtemps. Parce-qu’il s’était laissé emporté par les occupations de sa propre vie de son côté, par les aventures que Noah lui avait fait vivre ces dernières années, et qu’il n’avait pas pris plus le temps que ça de prendre des nouvelles des gens de qui il avait eu pour habitude d’être proche. Il s’en voulait, il s’en voulait terriblement maintenant qu’il voyait à quoi était réduit Benjamin - le grand et fameux Ben Brody. « Je… J’espère que je dérange pas ? » Il finit par sortir sa seconde main de derrière son dos, celle qui portait le pack de bières depuis qu’il avait quitté sa voiture. « Je sais pas si t’es autorisé à en boire, mais si c’est le cas je me suis dit que ça ferait pas de mal. »

Made by Neon Demon




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Brody
l’irrattrapable
l’irrattrapable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (22/11)
SURNOM : Ben
STATUT : célibataire, la capacité sentimentale d'une petite cuillère
MÉTIER : avocat dans son propre cabinet, Brody & Associates (mars 2018) avec une fausse secrétaire mais un vrai stagiaire, ex avocat commis d'office
LOGEMENT : un petit appart' au #17 redcliffe
on the edge of everything we know (benjamin) Tumblr_plsq1zQE1r1rb326eo4_400
POSTS : 915 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vient d'une famille modeste de la banlieue de Dublin. A deux petites soeurs. ≈ Papa célibataire d'un fils de 9 ans, Adam, né qu'un coup d'un soir alors qu'il était étudiant. ≈ Grand gosse, il n'a jamais vraiment quitté l'adolescence. Il aime faire le clown, et est un expert lorsqu'il s'agit de prendre de mauvaises décisions. ≈ Fait de nombreuses allergies qui lui pourrissent la vie. ≈ Paraplégique depuis un accident de moto en octobre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Benny #11 - Debra - Ezra - 3/3
RPs EN ATTENTE : Cora #3 - Vitto #2
RPs TERMINÉS : Debra - Ginny #1 - Cora (FB) - Heidi #1 - Ginny #3 - Ginny #4 - Matt - Benny #5 - Heidi #2 - Benny #7 - Dean - Loan - Edward - Benny #9 - Cora #2 - Heidi #3 - Matt+Tad - Vitto
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : ben barnes
DC : jamie keynes & lou aberline & kelly ward
INSCRIT LE : 13/11/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t11864-ben-wild-heart-reboot http://www.30yearsstillyoung.com/t11382p15-love-who-loves-you-back http://www.30yearsstillyoung.com/t7688-benjamin-brody#275751 http://www.30yearsstillyoung.com/t12542-benjamin-brody

on the edge of everything we know (benjamin) Empty
MessageSujet: Re: on the edge of everything we know (benjamin)   on the edge of everything we know (benjamin) EmptyMar 14 Mai - 20:22


on the edge of
everything we know
benjamin & ezra

Même diminué de moitié, le Brody n’avait pas l’impression d’avoir changé. Le moral n’était pas au beau fixe, certes, mais il demeurait cet éternel adolescent dopé aux hormones et à l’humour lourd, comme son entourage l’avait toujours connu. C’était le regard des autres qui commençaient à le persuader du contraire, comme si l’accident ne lui avait pas seulement fait perdre ses jambes. Etait-il moins drôle qu’avant ? Etait-il plus mature, plus responsable, plus barbant, ou avait-il perdu en neurones ou en bon sens sur le bitume ce soir-là pour qu’il se sente à ce point traité différemment ? C’était peut-être dans sa tête, une paranoïa basée sur ses propres craintes alimentées par l’hécatombe au sein de son groupe d’amis. Mais ne le pensait pas, non ; il était convaincu qu’on ne le regardait plus de la même façon. Ce grand nigaud de Ben à qui on laissait tout passer parce qu’il était bout-en-train, joli garçon, armé d’un regard enjôleur et d’un sourire bêta. Il semblait se résumer désormais à une paire de fesses vissées sur un fauteuil roulant, voire au fauteuil lui-même, à l’accident et toute sa sottise derrière, déshumanisé au possible. L’irlandais avait déjà conscience, bien avant tout ceci, que l’apparence était son atout principal au quotidien. Quelqu’un de beau selon les canons collectifs ou de charismatique faute d’atouts évidents avait plus de portes ouvertes dans la vie, point c’est tout, et il mettait toutes les chances de son côté en redoublant d’efforts pour faire partie de cette élite instagrammable. Son minois et sa conversation n’étaient pas assez pour faire oublier le reste désormais. Et pour cela, il se sentait seul. Au delà de la mise à l’écart par ses propres prétendus amis, c’était la considération des inconnus qui le marquait. Avant, le jeune homme n’avait guère besoin de fournir beaucoup d’efforts pour obtenir ce qu’il souhaitait, la carrure faisant le travail avant qu’il n’ouvre la bouche. Son dernier flirt se comptait en mois. Bizarrement, le fauteuil n’était pas une arme de séduction massive. Il aurait pourtant bien eu besoin de réconfort après l’ouragan Ginny. Ironiquement, tomber amoureux faisait à peu près aussi mal que de tomber de moto. Dans un cas comme dans l’autre, remonter en selle était compromis pour le Brody. Heureusement, il reste le travail. Une reprise qu’il appréhendait. Il ne savait pas encore quel serait l’effet fauteuil dans le cadre professionnel, et il n’était pas pressé de le découvrir. Au moins autant que la pile de dossiers en retard, la liste d’appels manqués, et le nombre de clients perdus entre temps. Rien ne l’angoissait plus que la perspective de devoir mettre la clé sous la porte ; dans ce cas, il aurait définitivement perdu gros dans cette histoire. Les bonnes nouvelles ne faisant pas la queue devant chez lui, le jeune homme était paré à toutes les possibilités, quitte à s’imaginer une nouvelle fois le pire en allant ouvrir à la personne qui venait de frapper.

Il leva les yeux vers Ezra et sa tête de six pieds de longs. Devinant sans mal la raison de cette mine patibulaire, Benjamin n’en fut que plus conforté dans ses hypothèses, et il se dit que si son corps devenait transparent pour ne laisser voir que le fauteuil, les choses n’en seraient pas autrement ; il était le fauteuil, désormais. “Hé.” souffla-t-il sans forcer un sourire, les sourcils se rejoignant tant il dévisageait son camarade venu sans s’annoncer. Non pas qu’il en tienne rigueur, mais ne s’attendant pas à la moindre visite, il était particulièrement surpris par celle-ci. “Du tout, assura-t-il à l’australien soucieux de son éruption sur le pas de la porte. Tu me sauves du cent-douzième virage à droite que j’allais faire au milieu du salon.” Ou était-ce le cent-treizième ? Quoi qu’il en fût, Benjamin n’avait pas mieux à faire que de subir une nouvelle fois une regard de pitié et de répéter à nouveau que son sort n’était de la faute de personne d’autre que la sienne. Néanmoins, le plan parut moins sombre et laborieux à la vue du pack de bières qu’Ezra lui présenta. Il n’eut pas besoin d’y songer pour que, cette fois, ses lèvres s’étirent naturellement avec ravissement. “Cool. Je me demandais justement si je pouvais tomber plus bas, c’est le moment d'expérimenter.” Lui trouvait ses blagues de circonstances très drôles. Comme souvent, et ce depuis bien avant l’accident, il était le seul à trouver matière à rire dans les situations s’y prêtant le moins. Pourtant il ne pouvait pas s’empêcher de se demander ce que cela donnerait, un infirme bourré, et tous les scénarios qu’il se faisait étaient tordants. Maintenant qu’il était définitivement assis, il pouvait boire autant qu’il le voulait sans tituber, mais quel moyen imaginatif trouverait-il pour se couvrir de ridicule malgré tout ? Il restait Ben Brody, quoi qu’on dise. Il prit les bières des mains d’Ezra et les déposa sur ses genoux, là où leur poids n’encombrerait plus personne, et il effectue un demi-tour dans l’étroit couloir de l’entrée. “Adam est chez un ami. On a la Switch pour nous tous seuls si ça te dit.” lança-t-il en chemin vers la cuisine où les bouteilles prirent place dans le bac à légumes du frigo -qui accueillait rarement ce que son intitulé laissait comprendre comme fonction. Il en garda deux qu’il décapsula à l’aide du garde-boue de ses roues. Un coup de main qu’il avait rapidement adopté. “Je sais, ça fait bizarre.” il reprit en tendant une blonde au Beauregard. Ben ne souhaitait pas tourner autour du pot, et encore moins deviner des non-dits tout au long d’une soirée qui avait tout le potentiel pour être agréable tant que l’abcès était rapidement percé. Et il avait bien besoin d’un bon moment avec un visage familier. “Si tu veux dire quelque chose à ce sujet, arrache le pansement tout de suite. J'ai pas envie que tu me zieutes comme ça toute la soirée.”

Made by Neon Demon




Maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies



Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : trente-quatre étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : recolle doucement les morceaux comme il peut.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley.
on the edge of everything we know (benjamin) Tumblr_inline_nzdii2YRXZ1rifr4k_500
POSTS : 27624 POINTS : 3295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils; coup de foudre au premier regard, comme on dit › après trois longues années de lutte pour le petit et pour Ginny, et quelques mois pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : benjamincora #3ginny #11katherinematt #4sophia › violetginny #9 (fb)
RPs EN ATTENTE : evelyn › lonnie › nino
RPs TERMINÉS : cora #1cora #2ginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (réalité alternative)ginny #5ginny #6 (dimension zombie)ginny #7ginny #8ginny #10jamesonjamiejoanne › matt #1 (fb)matt #2matt #3thomas #1thomas #2broregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
the ghosts from the past:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : Rivendell. (avatar)
DC : when we all fall asleep, where do we go ?
INSCRIT LE : 07/04/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

on the edge of everything we know (benjamin) Empty
MessageSujet: Re: on the edge of everything we know (benjamin)   on the edge of everything we know (benjamin) EmptyVen 31 Mai - 11:16


on the edge of
everything we know
benjamin & ezra

« Hé. » La première expression faciale qui s’accorda aux paroles de Benjamin n’était pas très rassurante quant au fait qu’il ne vienne pas le déranger. Ou était-ce la surprise de le voir sur son pallier ? Ezra devait miser la dessus. « Du tout. Tu me sauves du cent-douzième virage à droite que j’allais faire au milieu du salon. » Un vent de soulagement se fit ressentir chez Ezra, mais pas assez encore pour qu’il réussisse à sortir un sourire vraiment naturel. Bordel, il ne pouvait s’empêcher de laisser ses iris naviguer sur le fauteuil de Ben, s’imaginant la galère dans laquelle le jeune homme se trouvait désormais. Et il s’en voulait de réagir de la sorte - il devait se sentir telle une bête de foire, rien qu’en temps normal, Ezra n’avait pas besoin d’en rajouter une couche. Il finit donc par sortir le pack de bière de derrière son dos, tentant d’alléger l’atmosphère - ou juste sa conscience, à déterminer - en tentant une approche plus légère. « Cool. Je me demandais justement si je pouvais tomber plus bas, c’est le moment d’expérimenter. » Le sourire de Benjamin fut si spontané qu’Ezra vint l’imiter, sans s’en rendre vraiment comptes, avant que les paroles du jeune homme ne vinrent lui faire sens au sein de sa cervelle. Heureusement qu’il était déjà parti dans l’autre direction, sinon il aurait été offensé de l’expression qui vint s’agripper un instant au visage d’Ezra. Avait-il bien entendu la blague qu’avait lancé Ben quant il lui avait tendu les bières ? Il s’attendait à le voir un brin plus défait que ça, il devait avouer. Bien sûr, s’il se sentait de danser sur les tables - ou quelque-chose d’y apparentant désormais -, il était tout à fait en droit; mais si tôt… Il restait déstabilisé. Il vint se racler discrètement la gorge, suivant le jeune homme à travers l’appartement. « Adam est chez un ami. On a la Switch pour nous tous seuls si ça te dit. » Un petit rire étranglé se fit entendre chez le blond. « Si ça te dérange pas de me mettre la misère à chaque partie… Disons que même mon gamin est plus fort que moi à ça quoi. » Pour avoir déjà tenté de faire le grand devant Noah et de s’être pris une tôle mémorable juste après, il savait que Benjamin gagnerait haut la main. Il avait toujours fait partie de ceux qui étaient plus à l’aise au volant d’une vraie voiture qu’à la conduire derrière une manette de playstation. Le bruit des bières décapsulées tira Ezra de ses pensées, et pendant un instant, le bruit émis par les bières l’avait ramené quelques années en arrière - là où il devait lever les yeux pour regarder Benjamin. Et il se maudit d’en être revenu au point de départ. « Je sais, ça fait bizarre. » Damn. Tirant une moue désolée, Ezra attrapa la bière que Ben lui tentait. « Si tu veux dire quelque chose à ce sujet, arrache le pansement tout de suite. J'ai pas envie que tu me zieutes comme ça toute la soirée. » Se frottant la nuque un peu mal à l’aise un instant, Ezra finit par avoir un petit soupire. C’était toujours Ben qu’il avait en face de lui, après tout. Deux gambettes fonctionnant en moins, mais c’était toujours Ben. Et il pourrait lui demander comment il se sentait, comment ça faisait de vivre tout ça - mais il n’avait pas forcément envie de le faire revivre à distance des événements ce qu’il s’était passé. Il n’avait surement pas besoin de ça. « Désolé. Ca fait bizarre… Va falloir que je m’habitue à baisser les yeux maintenant pour te regarder. » Il eut un instant d’hésitation, et se dit que s’il appréciait pas la blague, Ben n’aurait qu’à lui rouler dessus pour se venger. « Les gens vont enfin admettre que je suis plus grand que toi, des années de moqueries qui prennent fin, hallélujah ! » Il conclut ses paroles par un petit sourire. Ben resterait plus grand que lui - seulement, plus personne ne pourrait s’en apercevoir. Il en profita pour venir faire trinquer sa bière contre celle de Benjamin. Il ne savait pas trop qu’est-ce qu’ils célébraient exactement, mais rien le fait d’être en vie semblait être pas mal, un bon début. Les pas d’Ezra prirent ensuite la direction du salon, endroit où devait logiquement se tenir la console de l’enfer. « Va falloir que je te cède une place sur le canapé en plus ou comment ça se passe ? » Il vint se laisser tomber doucement dans un coin du sofa, haussant un sourcil, regardant Ben venir vers lui. Boy, que la vie devait être tellement plus longue quand on devait se déplacer en fauteuil. « Blague à part, y’aurait moyen de t’en faire un super bolide de ton truc je pense. » Parce-que venir tirer sur les roues pour faire avancer son carrosse n’avait rien de bien original, ni de très moderne. Et puis, ça allait finir par lui irriter les mains - et les nerfs - sur le long terme. Il ne voyait pas vraiment Ben avec des mains calleuses comme les siennes.

Made by Neon Demon




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

on the edge of everything we know (benjamin) Empty
MessageSujet: Re: on the edge of everything we know (benjamin)   on the edge of everything we know (benjamin) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

on the edge of everything we know (benjamin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: logements
-