AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 sadness and comfort (savannah&carlisle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
sadness and comfort (savannah&carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 346 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyMar 5 Mar - 23:02


Il terminait sa deuxième pinte en fixant sa main gauche, désormais dépourvue de tout anneau. Lorsqu’il avait décidé de l’enlever, il s’était imaginé qu’il serait difficile à retirer ; après tout, il le portait depuis plus de trois ans maintenant. Mais étrangement, il avait glissé le long de son annulaire avec une facilité déconcertante. Il avait déposé son alliance dans sa trousse de toilette, ne sachant pas réellement quoi en faire. Devait-il la garder ? La jeter ? La donner ? Quelle était la bonne procédure à adopter, dans ce genre de cas ? Il ne savait pas avec qui aborder le sujet. Nadia, sa nouvelle colocataire, était déjà trop chamboulée par sa présence pour qu’il n’en rajoute une couche avec ses questions improbables. Chaque chose en son temps. « Resservez-moi, s’il vous plait. » Réclama-t-il au serveur, en lui tendant son verre vide. Ce ne serait que le troisième ; il avait encore de la marge. La nuit serait longue, ce soir.

Savannah venait d’entrer dans le bar et, aussitôt, il vit que les regards de quelques hommes converger vers elle. Il n’était pas surpris : Savannah irradiait. Belle à couper le souffle, elle avait en plus un charme indéniable. Et, qualité que Carlisle appréciait plus qu’il ne voulait bien l’admettre, il aimait sa discrétion. Il aimait le fait qu’elle ne joue pas de sa beauté. Qu’elle soit restée simple, accessible et surtout, indifférente aux regards et autres compliments qu’on pouvait lui faire. Il était évident que Savannah ne comptait pas seulement sur son physique pour réussir dans la vie, et c’était là une qualité plutôt rare. Il lui fit un léger signe de la tête lorsqu’elle capta son regard. Entourée de quelques amis, il ne s’attendait pas à la voir prendre le temps de venir vers lui, qui était accoudé au comptoir depuis de trop longues heures. Sa relation avec Amal avait pris fin quelques jours plus tôt et, depuis cela, Carlisle n’avait pas trouvé mieux à faire que se saouler la gueule au bar. Il n’était pas particulièrement fier de ses agissements, mais sa soudaine liberté retrouvée, après plus de dix ans passés aux côtés de la même personne, le laissait particulièrement perplexe. Pour dire les choses plus simplement, il n’avait juste plus l’habitude. Comment était-on supposé se comporter quand on était célibataire ? Toutes les règles qu’il s’était imposé lorsqu’il était en couple – être sérieux, ne pas sortir trop souvent, prévenir lorsque l’on rentrait tard, être prudent – semblaient s’être envolées. Depuis quelques jours, le pilote n’en faisait qu’à sa tête – et le résultat n’était pas toujours brillant. Par chance, on lui avait accordé quelques jours de congés. Il replongea les lèvres dans sa pinte, et oublia la présence de l’ancienne meilleure amie d’Amal. Il avait un célibat fraîchement recouvré à célébrer.

Une heure s’était écoulée lorsque, soudainement, le pilote sursauta. Pourtant, la main qui venait de se poser sur son épaule n’avait rien de menaçant ou de réprobateur. Il se retourna légèrement, et vit que Savannah lui souriait largement. Automatiquement, il se redressa et déposa une bise rapide sur sa joue. « Tu vas bien ? » Demanda-t-il. Il n’y avait pas plus banal comme question. Et puis, Carlisle n’avait jamais été un expert en relations humaines, bien au contraire. Pendant une fraction de seconde, il se demanda si Savannah était au courant des changements qui s’étaient dernièrement opérés dans sa vie. Et puis, il se souvint que son ancienne compagne et son amie s’étaient brouillées, il y a de cela quelques années maintenant. « Tu passes une bonne soirée ? » Demanda-t-il, alors qu’il entendait son groupe d’amis rire de bon cœur. Il n’était pas jaloux ou envieux ; Carlisle avait toujours été un loup solitaire. Ses amis se comptaient sur les doigts d’une main, et ça lui convenait parfaitement. Le pilote n’accordait pas facilement sa confiance. Handicapé des sentiments ? Amal le lui avait souvent fait remarquer. Mais son histoire personnelle expliquait – ou justifiait, au choix – les réticences qu’il pouvait avoir, dès qu’il s’agissait de s’attacher à autrui.  



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
sadness and comfort (savannah&carlisle) 190721115217449615
POSTS : 2982 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : sadness and comfort (savannah&carlisle) 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyMar 12 Mar - 23:05


Je passe la porte de ce bar, sourire aux lèvres, accompagnée de quelques personnes qui partagent tout comme moi la passion pour la danse. Nous nous étions accordés à se faire un restaurant afin de se découvrir d'avantage autrement qu'au travers des vestiaires mis à notre disposition lors des répétitions. L'ambiance était bon enfant, ça me permettait d'évacuer également, et elle ne demandait qu'à être prolongé un peu plus longtemps. Voilà pourquoi cet endroit semblait idéal pour cela. En balayant rapidement du regard les lieux, j'avais remarqué la présence de Carlisle un peu plus loin, installé sur le comptoir. Je lui avais adressé un signe de la main en guise de salutation, ne voulant pas aller à sa rencontre alors qu'il attendait probablement quelqu'un. Peut être même Amal...Je m'étais donc dirigée dans le fond de la salle, ayant la chance de me retrouver sur cette banquette qui nous offrait un espèce plutôt confiné et important au vu du petit groupe que nous formions pour l'occasion. Les rires raisonnaient autour de nous, faisant parfois remarquer notre présence qui pourrait presque gêner les autres clients. C'est d'ailleurs en y pensant que machinalement mon regard se dirige vers le comptoir, comme pour m'assurer que Carlisle ne s'y trouvait plus. Mon sourire s'estompe doucement en constatant que ce n'est pas le cas, mais qu'en plus de cela, personne ne la rejoint. Ca crée en moi une sorte de malaise naissant. Je ne trouve plus ma place au travers de ces personnes joyeuses, je semble juste absente. Je m'efforce cependant d'être toujours de bonne compagnie, sans parvenir à m'ôter de la tête que cet homme que je connais depuis si longtemps semble broyer du noir avec pour seule compagnie un verre d'alcool.

Je prends congés sans plus attendre auprès de mon entourage, leur faisant savoir que j'ai quelqu'un à aller saluer, et quelques secondes plus tard, je me retrouve à m'approcher doucement de cette silhouette que je ne vois que de dos, mais qui évoque malgré tout un état peu festif. Ma main vient doucement se poser sur son épaule, pour lui exprimer ma présence mais peut être aussi pour lui apporter un signe d'affection immédiat. Il m'embrasse, prenant soudainement une attitude moins réfractaire. « Tu vas bien ? » Je souris, cherchant à rendre ce moment plus joyeux que ce qu'il n'est. "A priori mieux que toi" dis-je doucement, réalisant que c'était quelque peu maladroit de ma part. Je m'installe sur le tabouret à côté du sien, m'accoudant sur le comptoir. "Elle t'a fait une crise parce que tu n'as pas pris le temps de sortir les poubelles?" demandais-je pour tenter d'apporter une petite touche d'humour. J’espérais viser juste, je savais que Amal pouvait être parfois un peu excessive, mais derrière ça se cachait une femme toujours plus attachante.

« Tu passes une bonne soirée ? » Je souris doucement, jetant un coup d'oeil au groupe que je viens de délaisser. "Plutôt oui..." avouais-je avant de reporter mon regard sur Carlisle. "On occupe ses soirées de célibat comme on peut" avouais-je avec un once d'ironie. Ca devait être bien en décalage avec la petite vie de couple qu'il menait depuis quelques années. Mais lui avait la chance que quelqu'un l'attende à son retour... "T'as un peu de temps à m'accorder?" demandais-je finalement. Je ne voulais réellement pas le retenir si ce dernier devait rejoindre sa fiancée, je le comprendrais et n'y verrais aucun soucis. J'avais cependant apprécié notre échange de l'autre jour, qui m'avait apporté un sentiment familier de part les années qui avaient marqué notre amitié. J'avais eu cependant l'occasion de le découvrir d'avantage, sortant du contexte 'couple 'qu'infligeait parfois nos retrouvailles, et contre toute attente, j'avais été agréablement surprise de voir quelqu'un qui n'était pas juste le petit ami de Amal.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
sadness and comfort (savannah&carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 346 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptySam 16 Mar - 13:26


« Ça ne va pas aussi mal que la situation peut le laisser faire croire. » Déclara le pilote, alors qu’il réalisait que le tableau qu’il devait renvoyer n’était sans doute pas glorieux. Seul au bar, une pinte et un paquet de cigarettes face à lui, les yeux perdus dans le vague et des cernes violacées sous les yeux : il avait tout de l’habitué, qui ne cherche même plus à comprendre pourquoi il vient ici pour boire. Voyant que Savannah n’était pas convaincue par ses propos, il jugea bon d’ajouter qu’il ne cherchait pas à lui faire avaler des couleuvres. « Je te jure. » L’Australienne chercha donc à comprendre cette apparente lassitude. Sans surprise, elle creusa du côté d’Amal – qui, pour cette fois-ci, n’était pas coupable de grand-chose. Carlisle rit de la plaisanterie de Savannah. Non, Amal ne lui avait pas fait de crise. D’ailleurs, pour être tout à fait franc, il n’avait plus la moindre nouvelle de son ancienne fiancée depuis le soir où il lui avait avoué l’avoir trompée, le soir du nouvel an. S’en était suivi une dispute mémorable, et une séparation fracassante – le temps de se poser pour se parler calmement n’était pas venu, et pour le moment, il était clairement inenvisageable de rétablir le contact. Les faits étaient trop récents ; Amal avait besoin de digérer la nouvelle. « Pas vraiment, non. » Répondit finalement le pilote en secouant la tête. L’Australienne s’installa sur le tabouret à ses côtés, et chercha à comprendre ce qui l’amenait ici. « Pour une fois, c’est plutôt moi qui ai fait une crise. » Ajouta-t-il en haussant les épaules, sans préciser que ladite crise avait eu des conséquences considérables. Il n’était pas fier de son comportement ; mais ce qui était fait ne pouvait pas être effacé, et il n’avait rien de mieux à faire que d’assumer.

« Tant mieux. » Concéda l’Australien en souriant légèrement, en jetant un coup d’œil rapide à la tablée qu’occupait Savannah quelques minutes plus tôt. « Je te le fais pas dire. » Admit le pilote en hochant la tête, alors qu’il portait son verre à ses lèvres. C’était étrange, quand on y pensait : après dix ans de relation, et presque autant de vie commune, il se retrouvait désormais seul. Sans réel repère, sans vraiment savoir que faire ni comment se comporter. Il n’avait plus les codes, et s’attendait presque à devoir se justifier auprès d’autrui quant à sa présence ici. Oui mais voilà, personne ne lui demandait de compte. Maintenant qu’il était célibataire, il pouvait faire ce qu’il voulait, sans jamais devoir s’en expliquer. « Bien sûr. » Répondit le pilote, un peu surpris par sa demande. Carlisle était un homme occupé, c’était une évidence. Quand il n’était pas dans un pays étranger pour un vol avec Cathay Pacific, il passait une bonne partie de son temps auprès de son père, dans la compagnie dont il hériterait tôt ou tard. Le pilote était quelqu’un de dévoué : il faisait toujours passer les besoins de ces proches avant les siens. Il n’hésita pas une seule seconde lorsque son amie lui proposa de passer un peu de temps en sa compagnie. « Est-ce que tout va bien ? » Demanda-t-il, les sourcils légèrement froncés. De ce qu’il avait pu voir, Savannah passait une bonne soirée en compagnie d’amis. Mais peut-être s’était-il trompé. Peut-être avait-il vu ce qu’elle avait voulu qu’il voie. Ou peut-être pas, d’ailleurs. En ce moment, il n’était plus sûr de rien. « Tu veux rester ici, ou tu veux aller te balader ? » Demanda-t-il. Si jamais elle souhaitait lui parler de quelque chose de sérieux, elle voudrait peut-être avoir un peu plus de calme et d’intimité. Quant au pilote, son verre était presque vide, et celui de Savannah était probablement resté sur la table qu’elle partageait avec ses amis.



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
sadness and comfort (savannah&carlisle) 190721115217449615
POSTS : 2982 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : sadness and comfort (savannah&carlisle) 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyMar 26 Mar - 23:27


Étrangement, Carlisle m'offrait une sorte de repère depuis mon arrivée. Il me rappelait mon passé, un passé que j'avais longuement apprécié avant qu'il ne m'échappe. Et bien que nous nous connaissions pas réellement, ces heures passées ensemble par le passé m'offrait un sentiment de me sentir chez moi, c'était terriblement enivrant et c'était définitivement innocent. Les choses avaient pourtant changé. Rien n'était comme avant. James et moi avions du mal à nous entendre à l'heure actuelle, les rires que je partageais avec Amal n'étaient plus non plus. Il ne restait plus que nous, deux âmes en peine, errant sur un terrain saccagé par la vie. Je pensais pourtant que Carlisle s'en sortait mieux que moi. Il suivait le chemin de sa vie, sans vraiment avoir peur de ce que l'engagement peut inclure. Il réussissait, là où moi j'avais définitivement échoué quelques années auparavant, et c'était rassurant de voir que c'était possible. Amal et lui avaient beau être assez différents, ils n'en restaient pas moins un couple harmonieux et ils se complétaient. Mais là ce soir, ce n'est pas cet homme débordant d'optimisme qui est accoudé sur le bar, c'est un homme perdu. Et bien que je ne peux malheureusement pas me ranger au statue d'amie, je ne parviens pas à rester indifférente, à profiter de cette soirée avec mes amies en ignorant cette silhouette un peu plus loin. C'est donc tout naturellement que je le rejoins, mettant les pieds dans le plat face à l'image critique qu'il renvoie. « Ça ne va pas aussi mal que la situation peut le laisser faire croire. » Je hausse les sourcils, peu convaincue par ses paroles, bien que l'intention y était. "Ouais" soufflais-je sans grande conviction. « Je te jure. » Je croise son regard, tentant de déceler à travers ce dernier la vérité le concernant. Je ne parviens pas à m'en faire un avis fixe, mais je manque cruellement d'indice pour m'en faire une idée. A défaut de le rendre bavard, je tente d’émettre une hypothèse, qui pourrait s’avérer réaliste quant au personnage principal, mais je n'imagine pas pour cette raison, évidemment. « Pas vraiment, non. » Le manque de sourire parvient malheureusement à nourrir cette crainte naissante le concernant. Je propose donc de m'asseoir, espérant que ca parviendrait à le rendre d'avantage bavard. « Pour une fois, c’est plutôt moi qui ai fait une crise. » Je hausse les sourcils, ne parvenant pas à me défaire de cet air surpris. "Oh" commençais-je. Je soupire doucement, tentant d'amorcer un peu les choses sans en connaître les détails. "Ca arrive à tout le monde." Et Amal était probablement la mieux placée pour le savoir.
La question m'est retournée, et comparé à lui, je pense m'en sortir plutôt bien. Mes problèmes à moi s'étalaient sur le long terme, je finissais presque par les oublier parfois. Je viens donc à évoquer brièvement ce célibat et les opportunités qu'il m'offre. Sa réponse vient cependant semer un trouble chez moi. « Je te le fais pas dire. » Mon visage se montre un peu plus perplexe. Si je le pensais dans une sorte de crise, il me semblait inenvisageable qu'il puisse venir se ranger dans mon rang, pas lui, pas eux. "Vous vous êtes séparés?" demandais-je, probablement trop curieuse. Je soupire l'instant d'après, déçue par cette nouvelle qui vient me troubler. "Je suis désolée..."annonçais-je alors que la main vient caresser un instant son épaule en guide de soutien. Désolée qu'il fasse parti des âmes esseulées. Peut être aura t-il plus de chance, et que ce ne sera qu'un égarement passager dans le cercle vicieux que représente parfois la vie de couple. Je lui demande finalement s'il a du temps à m'accorder. Si j'étais d'une humeur plutôt joyeuse l'instant d'avant, la nouvelle situation de Carlisle me replongeait dans l’abominable vérité qui finissait par peser : La solitude. Et je refusais qu'il le vive ainsi ce soir. « Est-ce que tout va bien ? » Je croise son regard et lui lance un léger sourire qui se veut rassurant. "Ouais." Je ne comptais pas le déprimer d'avantage, ce n'était pas le but. Au contraire, je me devais de lui changer les idées. « Tu veux rester ici, ou tu veux aller te balader ? » J'hésite un instant, au travers d'une légère moue avant de lever la main pour interpeller le serveur. "Nan, je vais t'offrir un verre avant ça. "Loin de moi l'idée de l’enivrer, nous avions besoin d'un petit remontant pour oublier nos soucis respectifs. "Remettez-nous la même chose" demandais-je au serveur en désignant le verre vide de mon ami. Les verres nous sont servis assez rapidement alors que je décide de porter un toast. "A nous. Au célibat, et à la liberté!" lançais-je, attendant peut être qu'il vienne compléter cette phrase. Je viens tromper mes lèvres dans mon verre, grimaçant doucement. "Tu te souviens de le première fois qu'on s'est vu?" lui demandais-je avec un air un peu amusé. Je me souvenais parfaitement de ce moment." T'avais sonné chez Amal, et je t'avais pris pour le livreur de pizza" riais-je face au malaise que ca avait fait naître dans un premier temps. "Tu paraissais tellement timide que j'arrivais à peine à lancer une discussion avec toi. Et puis t'as fini par t'imposer, avec douceur...J'ai toujours aimé ça chez toi, tu ne fais jamais semblant, tu es comme tu es" confiais-je.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
sadness and comfort (savannah&carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 346 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyLun 1 Avr - 20:24


Plus le temps passait, plus il s’affaissait sur le comptoir du bar. Il enchaînait les pintes, ne s’arrêtant que pendant quelques minutes, le temps de sortir pour fumer une cigarette. Le mélange alcool – tabac lui convenait, et lui permettait d’embrumer suffisamment son esprit pour que ce dernier ne divague pas vers des horizons interdits. La solitude de l’Australien fut de courte durée ; bientôt, Savannah proposa de se joindre à lui. Il ne trouva rien à y redire, bien au contraire : sa compagnie était plaisante. Il tenta vaguement de rassurer son amie, lui assurant qu’il n’allait pas aussi mal que la situation le laissait présager. Non, ce soir, il ne s’effondrerait pas de tristesse et de désespoir. D’ailleurs, pour être tout à fait honnête, il avait cru que se séparer d’Amal ferait de lui quelqu’un de différent, de plus amer, de plus désorienté. Il avait pensé perdre pied, ne plus savoir que faire, être effondré – mais ce n’était tout simplement pas arrivé, ce qui lui faisait se poser de nombreuses questions. Son couple était-il aussi fort qu’il l’avait cru pendant des années ? Amal était-elle la bonne personne ? S’étaient-ils tous deux trompés ? Bercés d’illusions ? Probablement. « Je ne suis pas infaillible. » Commenta simplement Carlisle, plus pour lui-même que pour son interlocutrice. Il s’en voulait d’avoir été faible. D’avoir cédé à la tentation, alors que son couple traversait une crise. De s’être plu dans des bras rassurants. D’avoir éprouvé du plaisir avec une autre. Et, pire encore, d’avoir eu envie de recommencer. Il avait toujours été un homme droit, honnête, et fidèle ; en une nuit, cette réputation avait été réduite à néant. « Non, pas tout le monde. Je ne pense pas. » Déclara-t-il, sans pour autant s’étendre sur ses propos. James, par exemple, n’avait pas flanché devant l’adversité : c’était Savannah qui avait choisi de partir. Lui, il avait craqué. Il s’était laissé envoûter, et il était retourné auprès de sa compagne, comme si de rien était. Mais le mal était fait, et il avait été rongé par la culpabilité.

« C’est pas impossible. » Répondit le pilote en haussant les épaules. Pour être tout à fait franc, il ne savait pas vraiment où Amal et lui en étaient. Lorsqu’il lui avait fait part de son infidélité, il s’était attendu à tout : des cris, des larmes, des insultes, voire même des coups. Mais contrairement aux scènes dramatiques qu’il avait pu imaginer, rien n’était arrivé. Alors oui, le ton était un peu monté. Et puis Carlisle était allé faire une valise, et il était parti. Ni plus, ni moins. Il avait laissé un peu de temps à Amal dans sa villa, lui donnant l’occasion de rassembler toutes ses affaires. Dix ans de souvenirs étaient à remballer – sauf s’ils décidaient de s’accorder une nouvelle chance, ce qui n’était pas à l’ordre du jour. « Pourquoi l’être ? » Demanda l’Australien, alors que Savannah annonçait être désolée. Il était le seul à blâmer dans cette histoire. Amal était une victime, ni plus, ni moins. « Je l’ai bien mérité, après tout. » Avoua-t-il du bout des lèvres. Il eut un pauvre sourire lorsqu’il sentit la main de son amie caresser son épaule. Il ne méritait pas tant d’attention. Conscient que son état suscitait beaucoup d’interrogation, il n’en oublia pas pour autant son amie. Carlisle savait très bien que Savannah avait traversé des périodes compliquées. « Tu veux me saouler ? » Plaisanta le pilote en souriant, alors que le serveur déposait devant eux deux verres remplis. Il eut un petit rire en trinquant au célibat et à la liberté, mais le fit de bon cœur. Il fallait aller de l’avant, et il était déterminé à le faire. « C’est vrai. » Admit l’Australien en secouant légèrement la tête.  « Tu me connais : je n’ai jamais aimé être celui qui était sur le devant de la scène. » Déclara l’Australien en souriant légèrement. Lui était plutôt discret et casanier, contrairement à son ancienne compagne. « Mais ce jour-là, tu m’as vraiment mis mal à l’aise. » Se souvint le pilote. Il baissa les yeux, alors que Savannah lui faisait part d’une qualité qu’elle appréciait chez lui. « Pourquoi, tu te caches derrière des faux-semblants toi ? » Demanda-t-il en relevant les yeux vers son amie.



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
sadness and comfort (savannah&carlisle) 190721115217449615
POSTS : 2982 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : sadness and comfort (savannah&carlisle) 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyMar 23 Avr - 23:31


La place qu'occupait Carlisle avait souvent été la mienne ces dernières années. particulièrement lorsque j'avais quitté l'Italie, que James était venu récupérer Mathis. Je pense que la phase dépressive avait laissé place à quelque chose de plus optimiste. J'avais retrouvé une forme de liberté, de lâcher prise, j'avais décidé de vivre, et bien que je ne l'avis pas fais de la meilleure des façons, de façon saine et censée, j'étais parvenue petit à petit à remonter la pente. Il n'empêche que certains soirs, c'était malheureusement dans le fond d'un verre vide que je délivrais cette souffrance qui se jouait de moi, et me rattrapait de façon furtive et pourtant bien profonde. Je ne connaissais pas Carlisle sous ce jour. Il était l'optimiste, celui qui ne se laissait pas abattre. Il était assez fort pour ne rien laisser présager auprès des autres, assez fort pour combattre seul l'obscurité. Mais ce soir, il avait fait la rencontre de mon vieil ami, et tout comme moi à l'époque, il semblait parvenir à s'en contenter. Impossible pour moi de rester auprès de mes amis. Mon esprit n'était plus à la fête, et je désirais qu'une seule chose désormais, pouvoir lui apporter le réconfort dont j'ai souvent manqué lorsque je me trouvais accoudé sur un bar.  « Je ne suis pas infaillible. » Ma bouche se glisse en coin. "Et heureusement" répliquais-je. Tout le monde avait le droit à des moments de faiblesse, c'est ce qui nous rendait plus humain, ca ne faisait cependant pas de nous des monstres, bien au contraire. « Non, pas tout le monde. Je ne pense pas. » Je l'observe, tâchant de deviner de quoi il pouvait en retourner, mais ca me semble malheureusement un peu trop flou. " Okay, va falloir que tu m'expliques un peu plus si tu veux avoir mon avis." Je ne le forçais pas, mais il devait savoir que s'il voulait un avis objectif ou des paroles réconfortantes, j'allais devoir connaître le fond du problème avant tout. J'en viens à demander si cette "crise"les a amené à prendre une décision sans appel, et sa réponse va rendre cette discussion un peu plus profonde, révélant la gravité de la situation, c'est malheureusement loin d'être encourageant. « C’est pas impossible. » Ca semblait l'être pour moi, Amal et Carlisle avait beau formé un couple parfois assez atypique, il n'empêche qu'ils étaient parvenus à prouver aux yeux de tous, y compris les miens, qu'il n'y avait pas besoin de se ressembler pour vivre un amour riche et sincère. J'en viens à m'excuser, j'aurais espérer que l'issue soit différente pour lui, pour eux.« Pourquoi l’être ? » Je hausse les épaules. "Parce que moi j'y croyais en votre amour. Et que vous le méritiez tous les deux." affirmais-je sans l'ombre d'une hésitation. « Je l’ai bien mérité, après tout. » Je tente de lui apporter du réconfort au travers d'un geste, peut être un maladroit, mais ô combien bienveillant. Et je suis rassurée de voir le semblant de sourire qu'il m'adresse. « Tu veux me saouler ? » me demande t-il après avoir passé la commande. Je souris, lâchant même un rire malgré moi. "Peut être." avouais-je avec un amusement certain avant de porter un toast. Je viens à évoquer notre rencontre, qui n'a pas manqué d'originalité à l'époque.  « Tu me connais : je n’ai jamais aimé être celui qui était sur le devant de la scène. » Je hoche de la tête, mes traits s’adoucissant en croisant son regard. "Je sais, et c'est ce qui te rend attachant" avouais-je. « Mais ce jour-là, tu m’as vraiment mis mal à l’aise. »  Je partage un rire avec lui, parvenant à revivre ce moment au travers de cette discussion. "Je sais...Mais crois moi que j'étais bien gênée moi aussi, bien que je tâchais de ne pas le montrer. Il y a quand même fallu que je vienne à parler sport pour briser la glace". Mes lèvres viennent se poser à nouveau sur mon verre. « Pourquoi, tu te caches derrière des faux-semblants toi ? » Je hausse légèrement les sourcils, tentant de feindre une certaine innocence. "Quels faux semblants?"


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞


Dernière édition par Savannah Williams le Lun 13 Mai - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
sadness and comfort (savannah&carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 346 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyMer 1 Mai - 23:20


Il hésita un bon moment. Devait-il se montrer parfaitement honnête avec son interlocutrice ? Devait-il lui avouer qu’il avait fauté avec une autre, et que cela avait causé sa perte ? Il craignait sa réaction ; après tout, elle était l’amie d’Amal avant tout. Allait-elle lui faire tout un tas de reproches ? Allait-elle l’engueuler, se détourner définitivement de lui, et venger son amie ? Il termina son verre, secoua la tête, et décida de finalement reconnaître ses erreurs. « J’ai eu une aventure avec une autre femme. » Et pas n’importe laquelle : celle qui devrait être sa future patronne. Celle qu’Amal ne supportait pas, et désignait comme une rivale. Elle avait visiblement mieux cerné les choses que lui. « Une nuit seulement. » Avoua le pilote à voix basse, ses yeux balayant le comptoir. Une nuit de trop, aurait dit quelqu’un de raisonnable. Lui, par contre, se souvenait des moindres détails. Chaque détail, chaque soupir, chaque gémissement, chaque mot. Tout semblait être gravé dans son esprit, comme dans du marbre. « Mais ça a suffi à tout foutre en l’air. » Conclue-t-il maladroitement, le cœur gros. Il ne savait pas comment gérer son nouveau célibat. Il ne savait pas comment se comporter, maintenant qu’il était à nouveau seul. C’était comme si tous ses repaires s’étaient envolés. « Tu vois ? Finalement, on ne le méritait peut-être pas tant que ça. » Confia-t-il en haussant les épaules. « En tout cas, Amal ne méritait pas ça. » Souffla-t-il, parfaitement conscient d’avoir fait souffrir une personne qu’il aimait – et qui l’aimait en retour. Que lui restait-il, aujourd’hui, mis à part ses yeux pour pleurer ? De trop nombreux verres d’alcool pour se saouler, voilà la vérité. Il avait pris quelques jours de repos, et profitait de ses moments de libre pour s’aérer l’esprit. Il restait loin de son père, faisait du sport, se vautrait devant des films et séries débiles, et allait boire jusqu’à oublier tout ce qui avait chamboulé son existence jusqu’à maintenant. « Ce sont des méthodes bien singulières. » Commenta le pilote en souriant. Il ne doutait pas une seule seconde des bonnes intentions de son interlocutrice ; jusqu’à maintenant, elle s’était montrée d’un soutien sans faille, malgré les révélations qu’il avait pu lui faire. « Normalement, ce ne sont pas les hommes qui sont supposés profiter du taux d’alcoolémie des femmes ? » Plaisanta-t-il. Il n’y avait là rien de sérieux ; lui-même n’approuvait certainement pas cette attitude triviale et singulière. Profiter de la faiblesse de quelqu’un pour obtenir ses faveurs ? Cela s’apparentait clairement à du viol, selon lui. « Ne te ruine pas trop ; je ne pense pas que tu aies besoin de ça. » Déclara-t-il levant les yeux au ciel. S’il y avait bien une femme qui pouvait être sûre d’elle et de ses atouts, c’était bien Savannah. Sa beauté était naturelle ; elle n’avait besoin d’aucun artifice pour mettre tout le monde d’accord. Ça n’avait pas dû être facile à vivre, parfois. Amal avait d’ailleurs immédiatement remarqué le potentiel de celle qui avait été son amie – au point qu’elle avait été jusqu’à lui offrir du travail. « Désolé. Je sais que je n’aide pas franchement à briser la glace. » Admit le pilote en riant. L’Australien avait toujours eu du mal à se dévoiler, à se révéler aux autres. Et pourtant, Amal avait été une exception. Elle l’avait embobinée avec une facilité déconcertante, et avait fait sauter les barrières les unes après les autres. Il était tombé amoureux d’elle en moins de temps qu’il ne l’aurait cru – et malgré cela, tout était aujourd’hui terminé. Tout, absolument tout. Il devait faire table rase du passé. « Mais tes connaissances en tennis m’ont laissé perplexe, je dois bien l’admettre. » Plaisanta Carlisle. S’il avait été particulièrement mal à l’aise lorsqu’il avait rencontré Savannah, ça n’était aujourd’hui plus le cas. Au contraire, d’ailleurs : il se sentait en confiance. « Par faux-semblants, j’entends jouer un rôle. » Précisa-t-il. L’Australien, même s’il se laissait rarement déchiffrer, ne mentait pas pour autant sur ce qu’il était, ou qui il était. Contrairement à Savannah, qui se cachait peut-être derrière une carapace. « Qui a-t-il derrière cette adorable façade ? » Demanda l’héritier Bishop, en dessinant d’un doigt distant les contours du visage de son interlocutrice.



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
sadness and comfort (savannah&carlisle) 190721115217449615
POSTS : 2982 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : sadness and comfort (savannah&carlisle) 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyLun 13 Mai - 23:13


Voir Carlisle dans cet état me rappelait pourquoi j'étais probablement encore célibataire à l'heure actuelle. Les histoires d'amour étaient parsemées d'embûche et j'en avais malheureusement bien trop côtoyé les méfaits ces dernières années. C'était bien plus simple d'être seule, libre... J'appréciais pourtant particulièrement ce que tout ça pouvait provoquer malgré tout. L'attraction entre deux personnes, les disputes pour des sujets parfois si puéril, la remise en question que ça pouvait demander....Tout était question de compromis, et c'était là tout l'enjeu d'une relation. Au premier abord, j'aurais pourtant juré que Amal avait été la personne a levé l'arme en premier. Son caractère l'a poussait parfois à être assez imprévisible, ce qui ne semblait pas être le cas de Carlisle, qui lui donnait l'impression de rester sagement dans les rangs, et qui poussait sûrement sa fiancée à une sagesse notable. Seulement, les quelques mots de Carlisle m'indiquaient que cette fois le problème ne venait pas d'elle, et je ne pris pas trop de temps à lui demander ce qu'il en était, cherchant à le sortir de ce gouffre dans lequel il semblait se laisser plonger. "« J’ai eu une aventure avec une autre femme. » Mes sourcils se relèvent malgré moi, incapable de cacher cette mine surprise. Je me demande même durant un court instant s'il n'est pas entrain de se jouer de moi. "Oh" parviens-je à amorcer. Ce n'était pas vraiment ce qu'il y avait de plus réconfortant, mais j'étais quelque peu prise au dépourvu. « Une nuit seulement. » Je hoche doucement de la tête, m'accoudant d'avantage sur le comptoir. "Tu sais, je pense que si c'est arrivé, c'est qu'il devait y avoir des raisons non...Peu importe que ce soit pour une nuit ou pour une relation interdite ". Je n'étais pas du genre à cautionner l'infidélité, mais le métier de ma mère me permettait d'avoir assez de recul sur ce genre de situation, et pour moi, rien n'arrive par hasard. Si le pilote avait eu le besoin de s'épanouir dans les bras d'une autre, ca devait forcement signifier bien plus que succomber à une attirance certaine. Surtout venant de Carlisle... Mon corps se penche d'avantage vers le sien, créant une forme de bulle pour cette discussion qui nécessitait une certaine intimité. « Mais ça a suffi à tout foutre en l’air. » Je hausse les épaules. "Elle parviendra peut être à passer outre." Je l’espérais pour lui, malheureusement, l'image que j'avais de cette femme qui avait été mon amie pendant si longtemps ne me permettait pas de croire à cette idée. Cependant, il y avait un détail qui allait peut être la pousser à le faire : elle qui avait elle-même trouver des bras qui n'étaient pas ceux de son propre fiancé. J'aimerais d'ailleurs pouvoir lui en parler, le rassurer sur ce point, il ne devrait pas avoir à se trouver dans cet état alors qu'elle même avait semble t'il fauté. Mais ca ne doit malheureusement pas venir de moi. "Elle a peut être même allumer la brèche "soumis-je , comme s'il s'agissait d'une simple supposition qui pourrait peut être lui ouvrir les yeux et éviter de sombrer dans ce sentiment de culpabilité. « En tout cas, Amal ne méritait pas ça. » Je relève le regard dans le sien. "Toi non plus Carlisle, tu peux pas t'arrêter à une seule petite erreur que tu as commise. Tu restes un être humain, t'es pas infaillible malheureusement..." Les mots apportent un certain réconfort, mais l'alcool sait se montrer bien plus efficace parfois. Je nous commande donc des boissons, m'emparant de mon humour pour tenter d'apaiser ce climat qui est loin d'être très joyeux au vu de la situation. « Ce sont des méthodes bien singulières. » Je lui adresse mon plus beau sourire. "...Mais ce sont les plus efficaces" avouais-je, pas peu fière. « Normalement, ce ne sont pas les hommes qui sont supposés profiter du taux d’alcoolémie des femmes ? » Je ne peux retenir un rire. "Peut être...Mais j'aime innover alors." Je hausse les sourcils, un sourire provocateur sur les lèvres. « Ne te ruine pas trop ; je ne pense pas que tu aies besoin de ça. » Des mots qui parviennent à soulever une sorte d'aveu que je m'empresse de souligner. "Ca voudrait donc dire que mon pouvoir de séduction fonctionne sur toi...?" demandais-je avec un certain regard charmeur, oubliant un instant que je fais pourtant face à l'ex fiancé d'une vieille amie. C'était probablement une pente hardeuse sur laquelle je me lançais, mais je ne mesurais réellement pas la gravité d'une telle question là tout de suite. Les souvenirs de notre rencontre viennent rapidement inonder mon esprit, parvenant à me faire sourire face à cette maladresse dont nous avions été victime. « Mais tes connaissances en tennis m’ont laissé perplexe, je dois bien l’admettre. » Mon rire vient rythmer notre échange, ma main venant se poser sur son bras en repensant à cette discussion qui n'avait sûrement aucun sens, nourrissant ce moment de complicité entre nous avant de me résoudre à m'en détacher. "Tu parles, j'avais jamais regardé un match de ma vie..." Mon sourire disparait timidement face à la question qu'il m'adresse. « Par faux-semblants, j’entends jouer un rôle. » J'étais plutôt étonnée que lui parvienne à déceler une partie de ma vie. La femme heureuse et spontanée, qui n'a peur de rien... Je tente cependant de nier. "Tu trouves que je joue un rôle?" demandais-je d'une voix douce et posée, ma main vient trouver refuge dans mes cheveux, laissant paraître un semblant de sincérité par cet échange. « Qui a-t-il derrière cette adorable façade ? » Je me mordille la lèvre, gardant ce léger sourire pour ne pas rendre cette discussion un peu trop intense et sérieuse. "Je sais...à toi de me le dire?" lui proposais-je. S'il semblait m'avoir cerné, j'étais prête à entendre ses suppositions.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
sadness and comfort (savannah&carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 346 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptySam 18 Mai - 14:57


« C’est sans doute vrai. Sinon, j’aurais ressenti le besoin d’aller voir ailleurs bien plus tôt. Tu ne crois pas ? » Demanda-t-il en relevant les yeux vers son interlocutrice. C’était une vraie question. A vrai dire, il cherchait encore la réponse au fond de lui-même. Pouvait-on être fidèle toute une vie ? Etions-nous capable de vivre avec la même personne pendant des années, tout en s’aimant sans condition ? « Peut-être. Peut-être pas. » Murmura-t-il en haussant les épaules. Amal lui avait demandé de respecter son silence, et de ne pas tenter de revenir vers elle dans l’immédiat. L’Australien avait acquiescé, et avait accepté de mettre de la distance entre eux. Mais en même temps, avait-il eu un autre choix possible ? Il avait fauté avec une autre femme, alors que leur couple traversait une crise sans précédent. Il s’était oublié dans d’autres bras, s’était fait réconforter par une autre étreinte. « Pour être franc avec toi, je n’ai pas de nouvelle depuis que je lui ai demandé de quitter la maison. » Lorsqu’elle lui avait fait part de son envie de se séparer, il n’avait pas cherché à la faire changer d’avis. Il avait simplement accepté, et avait fait sa valise pour aller à l’hôtel. Il lui avait indiqué qu’il lui laisserait le temps nécessaire pour rassembler ses affaires, et se trouver un autre endroit où vivre. Il était revenu deux semaines après leur rupture, le cœur gros de découvrir un lieu de vie dénué de toute trace du passé. En partant, Amal avait emporté avec elle dix ans de vie commune – et le choc avait été rude. « Je n’irais pas jusque-là. » Déclara-t-il. Accuser Amal de leurs maux n’était pas son genre – mais céder à cette envie était parfois tentant. « C’est vrai qu’on traversait une crise, et que c’était devenu compliqué. » Admit-il en haussant les épaules. Il porta son verre à ses lèvres, et but une gorgée de bière. « Mais ce n’est pas une raison pour céder à la première fille qui se montre un peu entreprenante. » En disant cela, Carlisle avait conscience de ne pas être tout à fait honnête. Carmina Farrell n’était pas n’importe quelle fille. Tous deux avaient un passif, et Amal s’était toujours méfiée de l’héritière. Pire encore, elle l’avait mis en garde – mais il n’en avait fait qu’à sa tête. « Désolé, je ne devrais pas te parler de ça. Après tout, t’es l’amie d’Amal, non ? » L’alcool le rendait plus bavard qu’il ne l’était d’ordinaire. Plus lucide, aussi. Il se reprit en main ; mieux valait ne pas trop en dire. « Efficace peut-être, mais guère recommandable. » Déclara le pilote en souriant. Il poursuivit, en affirmant à Savannah qu’elle n’avait pas besoin d’utiliser de pareilles méthodes. Elle valait bien mieux que ça. « Ne fais-tu pas partie de cette catégorie de fille qui parvienne à obtenir tout ce qu’elles désirent en claquant des doigts ? » Peut-être se méprenait-il, mais il avait des doutes. Elle avait suffisamment d’argument pour faire craquer la gent masculine. « Par pitié, ne me tente pas. » Dit-il en souriant, alors que Savannah lui demandait s’il était sensible à son pouvoir de séduction. La vérité, c’est que son interlocutrice avait été l’une des meilleures amies de sa fiancée. Il ne l’avait jamais donc considérée comme pouvant être une femme à part entière, attirante et séductrice. Et là, maintenant qu’il est célibataire et qu’elle l’était aussi… Carlisle découvrait toutes les tentations qu’elle pouvait représenter. « Je suis faible, ces derniers temps. » Ajouta-t-il en riant, plongeant son regard dans les yeux bleus de Savannah. Elle était belle, c’était indéniable. Alors il préférait plaisanter, plutôt que de prendre ce petit jeu au sérieux. Tous deux risquaient de se brûler les ailes. « Pas forcément. A toi de me le dire. » Dit-il en haussant les épaules. Il n’avait pas envie de jouer au chat et à la souris – son taux d’alcoolémie était bien trop élevé pour cela. « Un secret peut-être ? On en cache tous, de toute façon. » Il ne prenait pas trop de risque. « Je dirais aussi que tu prends un malin plaisir à me tester. Vrai ou faux ? » Demanda-t-il en souriant. « Et j’ai l’impression que cette situation inédite, et quelque peu… Interdite, est loin de te déplaire. Je me trompe ? »  



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
sadness and comfort (savannah&carlisle) 190721115217449615
POSTS : 2982 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : sadness and comfort (savannah&carlisle) 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyLun 24 Juin - 0:19



Je parvenais à comprendre ce qui avait pu pousser Carlisle à agir de la sorte. Je ne vais pas dire que je cautionnais pour autant ce genre de chose, mais par de son métier, ma mère m'avait appris à être plus tolérante, tout n'était malheureusement tout noir, ou tout blanc, il y avait quelques nuances. Je ne pouvais peut être pas prétendre connaître réellement cet homme, mais je pouvais parier que ses motivations révélaient probablement un problème bien plus profond. Il avait beau être parvenu à faire perdurer cette histoire à travers les années et m'assurer qu'il était heureux, tout ça n'était peut être qu'un leurre. Ce couple était bien plus fragile qu'il ne voulait laisser le paraître, et peut être que c'était finalement prévisible que Carlisle se mette à son tour à trouver du réconfort dans les bras d'une autre femme. Je lui apportais donc mon soutien, étrange quand on sait que j'étais avant tout l'amie d'Amal, mais mon départ nous avait semble t-il définitivement éloigné, et au vu de nos retrouvailles, nul doute que nous n'étions plus les mêmes que lorsque nous passions du temps ensemble. Le temps passe, et les gens changent, les choses changent...Nous en étions la preuve vivante, tous les deux célibataire, à tenter de garder le seul lien d'actualité de cette bande que nous formions.« C’est sans doute vrai. Sinon, j’aurais ressenti le besoin d’aller voir ailleurs bien plus tôt. Tu ne crois pas ? » Je hoche doucement de la tête. "Sûrement" avouais-je sans être certaine d'en connaître la réponse. "Ne sois pas si dur avec toi même Carlisle" lui demandais-je. Ca ne faisait pas de lui un être immonde, juste un humain qui avait été confronté à la faiblesse humaine. Peut être Amal sera en mesure de lui pardonner ça.« Pour être franc avec toi, je n’ai pas de nouvelle depuis que je lui ai demandé de quitter la maison. »  Mon regard croise le sien alors que je hausse doucement les épaules. "Elle a peut être encore besoin de prendre du recul." Ca faisait beaucoup d'hypothèse, mais c'est tout ce que j'étais possible de formuler malheureusement. Cette femme m'était devenu inconnue, et ce sentiment s'était accentué en la retrouvant dans les bras d'un autre homme, bien avant que Carlisle ne se laisse tenter à son tour par le charme d'une autre femme. "Tu l'aimes vraiment?" osais-je demander. "Je veux dire....Si tu l'aimes tu devais te battre pour la retrouver. Mais la question, c'est en as tu réellement envie?" Il  admet finalement avoir rencontré une crise avec elle, mais que cela ne cautionne pas pour autant son erreur. Je me pince les lèvres. "Les femmes peuvent se montrer redoutable" un sourire vient doucement orner mes lèvres, avec une pointe d'amusement. Il fallait dire ce qu'il en est, le charme féminin parvenait souvent à troubler la gente masculine, il suffisant juste d'un charme débordant et d'une confiance en toute éprouve pour venir les déstabiliser, celle qui avait eu raison de cet homme avait su s'y prendre, et avait sûrement profité de la vulnérabilité de cet homme.  « Désolé, je ne devrais pas te parler de ça. Après tout, t’es l’amie d’Amal, non ? »  Je détourne un instant le regard, forcée de constater que ces faits n'étaient plus réellement avérés. "Ne le sois pas....Et puis, je pense pas pouvoir prétendre encore à ce titre. Tout comme toi, j'ai quelque peu merdé avec elle." dis-je en grimaçant doucement.

Je m'amuse un instant de cette idée de le rendre ivre pour profiter de lui. Je préfère nettement ce ton moins dramatique, dans lequel je m'avère être bien plus à l'aise.  « Efficace peut-être, mais guère recommandable. » Je hausse les épaules, avec un faux air négligent. Heureusement pour moi, tout ca ne faisait pas parti de mes habitudes. Si je voulais quelque chose, je m'assurais de l'avoir par d'autre moyen, bien plus subtile et plus honnête, inutile de piéger un homme en profitant de son ivresse. « Ne fais-tu pas partie de cette catégorie de fille qui parvienne à obtenir tout ce qu’elles désirent en claquant des doigts ? » J'ai ce regard pétillant et ce sourire gigantesque sur les lèvres. "J'aimerais pouvoir te dire que c'est le cas. Ce n'est malheureusement pas toujours vrai pour ma part." Et quand bien même ca serait le cas, je n'avais pas pour habitude d'en profiter. Mon corps se rapproche du sien, cherchant à créer une forme d'intimité parmi cette foule. Et j'ose finalement lancer cette question, celle qui est déplacée au vu du contexte, mais qui me permet d'apprécier notre échange dans sa globalité. Mon regard charmeur tente probablement d'influencer sa réponse, il est surtout là pour le distraire, pour lui faire oublier tout ces problèmes....Et les miens aussi au passage. Et ca fait du bien, de se couper de tout ce qui nous entoure pour un rapprochement qui se veut éphémère et surtout léger. Je penche doucement la tête vers mon épaule, ne pouvant m'empêcher de me défaire de cette attitude de séductrice.  « Je suis faible, ces derniers temps. » Mon regard s'amuse du sien, apportant finalement mon verre à mes lèvres alors que mon épaule vient effleurer la sienne. " C'est bien dommage" avouais-je en souriant, ne prenant pas conscience de la brèche que j'étais entrain d'allumer avec insistance. Voilà qu'il tentait à son tour de me déstabiliser, mais cette fois-ci, en tentant de découvrir ce que l'image de cette femme souriante et sans histoire cachée. Mon sérieux s'efface face à rire qui m'échappe. "Je pense surtout que je suis trop alcoolisée pour t'apporter une réponse logique et lever le voile sur mes intentions." avouais-je. "Je sais juste que j'apprécie ce moment en ta compagnie, et qu'il faudra plus que quelques verres pour lever le voile sur ma personne." Mon sourire s'élargit alors que mon corps vient bousculer le sien avec douceur.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
sadness and comfort (savannah&carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 346 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyMar 2 Juil - 0:27


« Je crois que le temps de l’acceptation est peut-être venu. » Déclara l’Australien en souriant légèrement. Il s’était longuement flagellé, après avoir rompu avec Amal. Il s’était inquiété pour elle, il s’en était voulu, et s’était senti coupable comme jamais. Comment avait-il pu s’abandonner dans une autre étreinte que la sienne ? Comment avait-il pu s’enflammer à ce point auprès d’une autre ? Comment avait-il pu être si perdu, à tel point qu’il avait fini par faire l’amour à une autre femme que la sienne ? Cela le dépassait complètement, mais cette dernière soirée de l’année 2018, il ne s’était pas franchement posé la question. Tout lui avait paru simple, sincère, comme évident. Et voilà comment on finissait célibataire, après dix ans de relation et de vie commune. « Ce n’est pas impossible. » Admit le pilote, conscient que sa tromperie était difficile à avaler. Elle avait dû se sentir trahie – et elle l’avait été, à vrai dire. « Ou peut-être qu’elle va de l’avant, et que c’est bel et bien terminé. » Ajouta-t-il en haussant les épaules. Il n’avait pas eu de nouvelle d’Amal depuis leur séparation, et il n’avait pas cherché à en prendre. Il avait voulu la laisser vivre, la laisser respirer. Et aujourd’hui, voilà que Savannah lui faisait remarquer que ce n’était peut-être pas l’attitude idéale. « Je ne sais pas ce dont j’ai envie. » Maugréa-t-il en nouant ses mains derrière sa nuque. Il soupira, les yeux baissés sur son verre vide. Pourquoi est-ce que tout devait être si compliqué ? « Je ne veux pas la brusquer, ni me montrer oppressant. » Concéda le pilote en secouant la tête. Il avait beaucoup de respect et de tendresse pour Amal, malgré leur séparation. Après tout, on n’effaçait pas dix ans de vie commune et de souvenirs communs d’un simple revers de main. Et puis, surtout, il l’avait aimée. Vraiment aimée, au point où il avait envisagé de fonder une famille avec elle. Malheureusement, le bon moment ne s’était jamais présenté. « Bien trop, si tu veux mon avis. » Admit le pilote en souriant légèrement. Il savait qu’il sous-estimait le pouvoir des femmes en question – Carmina Farrell n’avait fait qu’une bouchée de lui. Il se souvenait encore de ses petits sourires, de sa robe trop moulante, de sa peau collée à la sienne. Il avait été faible, tenté par la pécheresse, et n’avait pas su résister. « Une partie de moi a envie de savoir en quoi tu as merdé. Mais je ne suis pas sûr que ce soit raisonnable. » Confia-t-il. Parfois, les secrets de copines avaient tout intérêt à le rester, n’est-ce pas ?

« Parce que tu n’as pas encore expérimenté ça. » Déclara le pilote en haussant les épaules. L’Australien en était persuadé : Savannah pouvait déplacer des montagnes, si elle décidait de le faire. Il suffisait de jeter un coup d’œil autour d’eux pour voir que la gent masculine était loin d’être indifférente aux charmes de son interlocutrice. Cette dernière s’était rapprochée de lui, facilitant ainsi leur conversation. Le bar était animé, et les gens se pressaient au comptoir pour commander. Eux n’avaient pas ce problème ; ils avaient investi ledit comptoir. « Retourne-toi, et constate. » Déclara le pilote. « Fais gaffe, le mec sur notre gauche est sur le point de se décrocher la mâchoire. » Fit remarquer Carlisle en souriant. Il éclata de rire, et prit une énième gorgée de son breuvage. Les deux compères partagèrent un moment de complicité rare. « Pas besoin de quelques verres supplémentaires. » Murmura l’héritier Bishop. L’alcool coulait sans discontinuer depuis que leurs regards s’étaient croisés, et l’Australien « Je ne suis pas sûr d’avoir envie que tu lèves le voile. » Admit finalement l’Australien, alors que le corps de Savannah frôlait malencontreusement le sien. « Au mystère ? » Suggéra Carlisle en levant son verre, presque vide, au niveau de celui de Savannah. Il savait qu’il jouait à un jeu dangereux, mais il s’en fichait : ce soir, il n’avait pas envie de réfléchir, et encore moins de se prendre la tête.




Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
sadness and comfort (savannah&carlisle) 190721115217449615
POSTS : 2982 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : sadness and comfort (savannah&carlisle) 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyVen 5 Juil - 0:36



Il était difficile pour moi de trouver les bons mots pour tenter de lui apporter du réconfort. j'avais été dans sa situation, je l'avais connu à plusieurs reprises, et je savais que rarement les mots parvenaient à convaincre l'autre que tout allait bien se passer, que les choses allaient s'arranger. Je n'en étais pas sûr, au même titre que lui. Je ne savais pas vraiment quel état l'état de leur relation actuelle, si il y avait des chances de pouvoir la sauver, et si l'un d'entre eux était décidé à ce qu'il en soit ainsi. Alors c'est par ma présence que je tente de le distraire, m'emparant d'un rôle plutôt léger et assez complice pour tenter de lui changer les idées. « Je crois que le temps de l’acceptation est peut-être venu. »Je feigne une légère moue, lui apportant un soutien par ma main qui vient attraper son épaule pour lui montrer que je l'accompagne dans ce douloureux moment.  « Ce n’est pas impossible. ...Ou peut-être qu’elle va de l’avant, et que c’est bel et bien terminé. » Je hausse les épaules. "Eh bien dans ce cas, il faudra te faire une raison et aller de l'avant toi aussi." précisais-je. Une question essentielle devait cependant être posée. L'aimait t-il encore? Est ce que tout ça en valait encore la peine? Il devait être sûr de ça, pour affronter les conséquences que cette tromperie pourrait avoir causé sur leur couple, il allait devoir s'armer d'une patience sans nom, et faire preuve de persévérance. Ca n'allait pas être facile tous les jours, mais s'il y avait toujours cet amour qui les unissait, ils parviendraient peut être à reformer ce couple unis et définitivement attachant des débuts. « Je ne sais pas ce dont j’ai envie. » Ma bouche se met en coin, me rappelant soudainement un comportement que j'aurai pu moi même avoir lorsque je m'étais remise de cette dépression passagère. Ma relation avec James avait subi une vague d'épreuve qu'il nous avait été impossible de ressortir indemne, et l'amour avait laissé place à des sentiments bien plus ravageur. « Je ne veux pas la brusquer, ni me montrer oppressant. » Je hoche doucement de la tête. "Prenez le temps qu'il vous faut, mais n'oubliez pas que ce dernier ne fera que vous éloigner d'avantage, et qu'il faudra finalement trancher, d'un côté ou de l'autre." Je me surprenais à donner des conseils que j'avais été incapable de suivre durant mes relations amoureuses, c'était assez surprenant. Je lui rappelle par ailleurs la complexité des femmes, de façon générale. « Bien trop, si tu veux mon avis. » Je souris doucement, baissant le visage pour encaisser ce coup bien méritée. Je n'étais pas un être à part, j'avais malheureusement prouver que je pouvais être bien plus indomptable que la gente féminine malheureusement. Et comme pour tenter de soulager sa culpabilité, je lui rappelle que cette colère dont Amal doit être animée n'est pas sans rappeler celle qu'elle doit partager à mon égard.  « Une partie de moi a envie de savoir en quoi tu as merdé. Mais je ne suis pas sûr que ce soit raisonnable. » Je détourne le regard en souriant, vidant une fois de plus ce verre qui espérons-le, ne me rendra pas plus bavarde sur le sujet. "Non, crois moi qu'il est préférable que tu ne saches pas." Je parviens à dissimuler ma détresse par ce sourire ironique que je lui adresse. J'avais fauté, les enjeux n'avaient pas été les mêmes que les siens, mais contrairement à lui, il n'y avait pas de rédemption possible. Cela ne rendrait pas la vie à cet homme que j'ai fais disparaître, et ca ne m'empêcherait donc pas de quitter le pays pour tenter d'échapper au poids de la culpabilité de l'époque.

Nous abordons un sujet bien plus léger, qui ne manque pas d'humour pour le coup. J'aimerais disposer de ce pouvoir si appréciable qu'il m'imagine, malheureusement, les choses ne sont pas si simple, et si au premier abord, je donne l'impression d'avoir le monde à mes pieds, il n'en est rien. « Parce que tu n’as pas encore expérimenté ça. »  Je penche doucement la tête vers mon épaule, ne pouvant confirmer ce qu'il avance avec autant d'assurance que lui. « Retourne-toi, et constate. » Je souris finalement à pleine dents, pivotant un instant le visage de façon innocente mais peu naturelle pour confirmer ses dires. « Fais gaffe, le mec sur notre gauche est sur le point de se décrocher la mâchoire. » Je finis par éclater de rire à mon tour, bousculant une fois de plus son corps pour l'empêcher de ce moquer alors que je feigne une moue gênée. "Oui enfin....Ces hommes voient surtout ce qu'ils ont envie de voir." Je hausse les sourcils. "Ce n'est pas réellement moi qui les intéresse, c'est le stéréotype de la femme blonde, avec des formes, qui les interpelle." précisais-je. "Ils se soucient complètement de savoir si j'ai des frères et soeurs, ou encore le cursus scolaire que j'ai suivi." C'était bien vrai. Si beaucoup pensait que mon physique était un avantage, il m'avait pourtant desservi à de nombreuse reprise, faisant de moi une femme superficielle dans les yeux des autres. Si lui voulait découvrir réellement qui j'étais, il allait devoir s'armer de patience, et pour baisser d'avantage mes gardes, l'alcool était l'outil idéal pour y parvenir. « Je ne suis pas sûr d’avoir envie que tu lèves le voile. » Mon regard se perd dans le sien, un semblant de sourire sur les lèvres« Au mystère ? » Je hoche sans plus attendre de la tête, faisant naître un sourire plus mystérieux et séducteur que jamais. "Au mystère" confirmais-je en venant claquer mon verre contre le sien, le finissant d'une seule gorgée en l'observant du coin de l'oeil. "Mon dieu j'vais jamais parvenir à rentrer chez moi à cette allure là" m'amusais-je en collant mon verre sur mon front d'un geste désespéré. Les nombreux verres que j'avais consommé ce soir risquaient d'avoir rapidement raison de moi, et le retour à pied s'annonçait compliqué. C'était j'imagine le prix pour avoir voulu abandonner mon groupe d'amis qui lui se serait probablement chargé de me déposer à bord d'un véhicule/


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
sadness and comfort (savannah&carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 346 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyDim 14 Juil - 17:40


Ils avaient passé un long moment à parler de la relation qu’Amal et Carlisle avaient entretenu. Savannah s’était montrée intéressée sans jamais être curieuse, précise sans jamais être intrusive. Le pilote s’était confié sans réfléchir, libérant les secrets qu’il avait jusqu’à maintenant gardés pour lui. Il ne s’était jamais senti jugé, même après avoir avoué ses fautes. Mais, après tout, peut-être qu’Amal lui avait déjà tout dit. Ou, contre toute attente, peut-être que les deux Australiennes n’étaient plus aussi proches qu’elles n’avaient pu l’être par le passé. Si tel était le cas, Carlisle n’en avait jamais rien su – finalement, peut-être qu’il n’avait pas été le seul à avoir caché quelques secrets à sa compagne. La réciproque était peut-être aussi vraie.

Les deux avaient poursuivi leurs échanges, sur un ton nettement moins sérieux, beaucoup plus badin. L’alcool aidait aussi à délier les langues – et c’était peut-être pour cela qu’ils en étaient venus à parler séduction. « Peut-on franchement leur en vouloir ? » Demanda Carlisle en haussant les épaules. Il ne cherchait pas à justifier les regards lubriques de la gent masculine, mais pouvait comprendre. La première chose que l’on découvrait chez quelqu’un, c’était son physique. « Ils ne se basent que sur ce qu’ils voient, à défaut de te connaître. » Déclara-t-il. « Mais le reste peut arriver dans un second temps. Tout n’est pas à noircir, dans le tableau. » Confia le pilote, cherchant à redorer quelque peu le blason de ses compères. En tout cas, lui n’était pas de ceux qui ne s’intéressaient qu’à la plastique – même si, évidemment, il n’y était pas insensible. « Tu es venue comment ? » Demanda-t-il en fronçant les sourcils. Il jeta un rapide coup d’œil par-dessus l’épaule de l’Australienne, et réalisa que son groupe d’amis n’était plus là. Ils avaient dû s’éclipser au cours de la soirée, les laissant à leur conversation. « Je suis en moto. Je pourrais te ramener. » Dit-il en hochant légèrement la tête, avant de vider son verre. Ils avaient trinqué une ultime fois – au mystère, presque satisfaits d’eux-mêmes de s’être engouffré dans une brèche qu’ils n’avaient pas jusqu’à lors pas identifiée. Il se redressa, et descendit de son tabouret. Le simple fait de se mettre debout lui fit réaliser que son propre taux d’alcoolémie était bien avancé. « Finalement, ce n’est peut-être pas si raisonnable. » Admit-il en faisant la moue. Il avait enchaîné les verres sans discontinuer, et ne souhaitait pas mettre la vie de son amie en danger. Ils se dirigèrent vers la sortie du bar, partageant quelques éclats de rire et autres paroles insensées. « Je te laisse aller commander un taxi ? Je dois récupérer mon casque. » Déclara l’Australien, alors que Savannah hochait la tête. Il n’en avait que pour une petite minute. Il traversa la route, et se dirigea vers un parking, où les taxis avaient l’habitude de se stationner.

Le pilote ne s'était absenté qu'une petite minute, mais cela avait été suffisant pour que Savannah se retrouve courtisée. Il s'approcha discrètement, ne souhaitant pas alerter l'homme qui se trouvait face à l'Australienne ; après tout, peut-être s'était-il fourvoyé sur ses intentions. Mais l'oreille attentive qu'il prêta à leur conversation lui fit comprendre que ce n'était pas le cas. « Est-ce que ça va ma chérie ? » Automatiquement, le pilote se positionna à côté de Savannah et face à son interlocuteur, cherchant à comprendre si la situation était critique ou si elle l’avait elle-même provoquée. Il n’était pas particulièrement partisan du fait de laisser son amie avec un parfait inconnu alors qu’elle était alcoolisée, mais elle était suffisamment grande pour prendre ses propres décisions. Il vit ses épaules se relâcher, et comprit qu’elle était soulagée de voir apparaître un visage familier – sans doute n’avait-elle pas la force de repousser les avances d’un mec particulièrement lourd, et dont le regard l’avait déshabillée toute la soirée. Le pilote tendit légèrement la main vers celle de Savannah, et accrocha ses doigts aux siens pour la rassurer. Machinalement, il se pencha vers elle et fit s’effleurer leurs lèvres. C’était un baiser chaste, timide, incertain. Il n’y avait aucune arrière-pensée ; il voulait juste que l’inconnu du bar comprenne qu’il n’avait aucune chance, et qu’elle n’était pas disposée à le suivre. Pendant une fraction de seconde, il fut tenté. Tenté d’approfondir ce baiser prometteur. Tenté de poser une main sur sa joue, et d’aller goûter à sa langue. Tenté de se rapprocher davantage d’elle, pour faire s’effleurer leurs deux corps. Tenté de passer une main dans ses cheveux, alors que leurs souffles deviendraient erratiques. « Rentrons. » Trancha finalement Carlisle, en se séparant brutalement de Savannah, et avant de se retourner vers l’inconnu du bar. « Tu avais besoin de quelque chose, peut-être ? » Il comprit, à son air noir et ses lèvres pincées, qu’il était passablement énervé. Il n’avait sans doute pas anticipé sur la réapparition du motard. Il secoua la tête, et repartit en direction du bar. « Est-ce que ça va ? » Demanda-t-il, une fois que l’autre homme fut suffisamment loin. Un taxi s’avança à leur hauteur, et Carlisle lui fit signe de s’arrêter. Il ouvrit la porte arrière, et invita d’une main Savannah à y entrer. Il s’y engouffra à sa suite et, un peu mal à l’aise, ouvrit la bouche pour se justifier. « Désolé, sur le coup, je n’ai pas trouvé de méthode plus… Traditionnelle. » Avoua-t-il en faisant la moue.



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
sadness and comfort (savannah&carlisle) 190721115217449615
POSTS : 2982 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : sadness and comfort (savannah&carlisle) 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyMar 16 Juil - 0:14


Cette fin de soirée prend un autre tournant en croisant le chemin de Carlisle. Les langues se délient, notre lien vient à se renforcer au travers de quelques confessions et quelques conseils échangés. Nous apprenons peu à peu à nous connaître au delà de cette image de binome de couple. Si ma présence ici se résumait dans un premier temps à une sorte de compassion qui répondait à cette détresse qu'il laissait paraître, je finis rapidement par apprécier sa présence, bien plus que ces échanges légers dans lesquels je me laissais embarquer avec mes collègues de bureau. Je ne saurais pas l'expliquer, il me rappelle inévitablement mon passé, et fait naître en moi une sensation de sécurité. Tout est pourtant si différent désormais, mais constater qu'il n'a pas changé parvient à me rendre plus proche de lui, sans que je ne puisse en comprendre les raisons. Le sujet Amal, qui a pas mal occupé les dernières minutes entre nous semble toucher à sa fin. Nous nous engageons dans quelque chose de plus personnel, prenant le temps de s’intéresser véritablement à l'autre, chose que nous n'avions pas réellement fait par le passé. Il évoque ma capacité à récolter quelques regards intéressés malgré moi, chose qui ne me surprend plus réellement en soit. Pas parce que j'estime mériter ces derniers, mais parce que j'incarne d'une certaine façon le stéréotype de la femme idéale. Je ne prends pas cela comme une chance, réalisant que ça m'a plutôt desservie jusqu'à présent malheureusement. Les hommes ne s'attardent que sur ma plastique, au détriment de ma personnalité. « Peut-on franchement leur en vouloir ? » Une de mes mains se glisse dans mes cheveux, mon visage prenant appui sur cette dernière, guettée par une hésitation certaine . « Ils ne se basent que sur ce qu’ils voient, à défaut de te connaître. » Je hausse à mon tour les épaules. "Peut être." avouais-je, à moitié convaincue. « Mais le reste peut arriver dans un second temps. Tout n’est pas à noircir, dans le tableau. » Je plisse les yeux avant de laisser échapper un rire en me redressant. "Depuis quand tu te la joues porte parole de la gente masculine toi?" m'amusais-je. Carlisle était loin de ressembler à ces derniers. Il était bien plus sensible, bien plus vrai et attachant. Les verres se sont quelque peu enchaînés, laissant entrevoir une certaine nonchalance dans ma façon de me tenir ou de répondre. Inutile de marcher pour en comprendre les méfaits, l'ivresse s'est emparée de moi avec force ce soir.« Tu es venue comment ? » Je me tourne, prenant la parole dans un même temps "Avec des amis" Ce dernier son s'éternise, constatant malheureusement que cette table ne receuille plus un seul visage connu alors que mon doigt qui pointait l'endroit vient à retomber sans plus attendre. Je repose le regard sur Carlisle, tentant de dissimuler le problème qui s'impose désormais à moi. Dans le meilleur des cas, je parviendrais à mettre la main sur un taxi, et sinon, j'aurais le temps de récupérer après un long moment à arpenter la ville sur mes deux jambes . « Je suis en moto. Je pourrais te ramener. » Je feigne une grimaçe, sachant très bien que son état n'est pas plus conseillé que le mien. " Hmm...J'suis pas sûr que ce soit une bonne idée" lançais-je en le voyant retrouver les pieds sur terre. « Finalement, ce n’est peut-être pas si raisonnable. » Je laisse échapper un rire face au ridicule de la situation. Nous avions sous estimé le pouvoir ravageur de ce breuvage que nous avions commandé à maintes reprises. Et voilà que les minutes à venir s'annonçaient plus compliquées.La sortie fût tout aussi mémorable, mêlée à ce sentiment d'attirer d'avantage les regards, mais cette fois-cin pas pour les mêmes raisons. « Je te laisse aller commander un taxi ? Je dois récupérer mon casque. » Je hoche de la tête. "Bien" Mon assurance du moment n'est plus alors qu'il s'éloigne et que mon regard se tourne de part et d'autre de la rue déserte, constatant qu'aucun taxi n'allait tomber du ciel là tout de suite. Je relève le visage, cherchant à l'horizon des feux qui viendraient finalement éblouir la chaussée. Une voix derrière moi me fait cependant sursauter."Les taxi ici sont hors de prix"Je me tourne vers cet homme, qui me semble t-il se trouvait dans le bar quelques minutes plus tôt. "Désolé, je ne voulais pas vous faire peur" me lance t-il avec un sourire amusé. "Il y a pas de mal", avouais-je en tentant d'ignorer sa présence, lui tournant le dos de façon volontaire. "On pourrait peut être le partager." Cet état d'ivresse m'empêche de répondre de façon docile. Les mots se mélangent dans mon esprit, et je suis incapable de trouver l'excuse qui parviendra à le faire s'éloigner. "Non, je ne pense pas que..."Je fronce les sourcils, troublée. "Je vous ai observé ce soir, vous ne semblez pas être du genre à refuser quoique ce soit pourtant." Etait t-il entrain d'insinuer que j'étais une fille facilement domptable." Ce sourire narquois qu'il m'adresse vient cependant disparaître par l'apparition de Carlisle.« Est-ce que ça va ma chérie ? » Mon regard se tourne vers mon ami, prenant quelques secondes avant de comprendre le jeu dans lequel il s'embarque. Si sa présence ici m'apporte un sentiment de sécurité, j'ai cependant la sensation que la situation pourrait rapidement dégénérée face à cet homme qui ne manque pas de confiance en lui. Il en faudra probablement plus pour l'éloigner. Carlisle l'a bien comprit, et c'est ce qui le pousse à me tendre la main. Mes doigts se mêlent un instant au sien, dans un sentiment assez étrange. Je relève le regard, me retrouvant bien assez vite à réceptionner ses lèvres contre les miennes. Mes paupières se sont brièvement fermées, et semblent avoir un soucis à se ré-ouvrir face à ce geste aussi surprenant que déstabilisant. « Rentrons. » Je déglutis, hausse les sourcils avec un hochement de tête en tentant de me reprendre. Mon regard ose à peine a croiser celui de l'inconnu du bar, comme s'il pourrait comprendre le jeu dans lequel Carlisle venait de m'embarquer dans le seul but de me protéger. Il s'éloigne, me permettant de souffler doucement face à l'adrénaline que tout ça avait provoqué en moi ces dernières minutes « Est-ce que ça va ? » me demande t-il alors que j'attends de ne plus voir la silhouette dans cet intrus pour accorder un bref regard à Carlisle. "Ouais, je pensais qu'il ne partirait jamais..." dis-je en me pinçant les lèvres. Un taxi s'arrête à notre hauteur, je viens prendre place à l'intérieur de ce dernier, m'installant à l'autre bout de la banquette arrière. L'alcool ne sera pas parvenu à me faire oublier ce moment sur ce trottoir. Il se répète en boucle dans mon esprit, défiant cependant le réel à mon interprétation. Mon regard se perd un instant sur la route qui défile, je cherche quel comportement a adopter désormais. « Désolé, sur le coup, je n’ai pas trouvé de méthode plus… Traditionnelle. » Mon regard vient trouver celui de Carlisle, ne parvenant pas à dissimuler ce sourire amusé sur mes lèvres. "Traditionnelle....Mais terriblement efficace" fis-je remarquer en laissant mon regard se perdre dans le sien, ce sourire disparaissant au fil des secondes pour quelque chose de prenant et d'autant plus perturbant."Je ne te connaissais pas si audacieux" soulignais-je avec une pointe d'amusement. Les kilomètres s'enchaînent, et l'arrivée chez moi est d'ailleurs presque imminente. "Tu n'as qu'à dormir à la maison ce soir, ca sera bien plus simple. Je n'aurais qu'à te déposer demain jusqu'au parking pour que tu puisses récupérer ta moto" proposais-je d'un ton qui veut se léger, et qui permettra probablement d'effacer ce trouble qui me guette. C'était en toute amitié. C'était plus simple, et ça permettrait probablement de s'assurer qu'il parvienne lui aussi à rentrer entier pour aller se coucher. Je remarque son hésitation et l'en dissuade tout en payant le chauffeur de taxi, qui nous fait savoir que la destination est atteinte. Je sors du véhicule, laissant échapper un rire puisant face à la catastrophe ambulante que je suis en tentant de m'extirper de la voiture. "Ok, rappelle moi de ne plus jamais boire" dis-je dans un état euphorique. Cette sensation que le sol tangue sous mes pieds semble plus vrai que jamais, et devoir enfoncer la clé dans la serrure se révèle être un réel défi. Mais j'y parviens, non sans mal, et quelques moqueries de mon compère. J'allume la lumière, me tournant vers Carlisle qui pourrait rapidement alerter mes voisins par son manque de discrétion, sourire sur les lèvres, je me tourne vers lui après qu'il ait refermé la porte, me rapprochant en glissant mon doigt devant sa bouche pour tenter de l'empêcher de rire. "Chuuuut" lançais-je en gloussant à mon tour. Notre état était pitoyable. La proximité de mon visage face au sien vient pourtant dissoudre mon amusement peu à peu, laissant place à quelque chose de bien plus sérieux et enivrant. Mon souffle est coupé, et je me laisse peu à peu rattrapée par cette attraction nouvelle. Il n'y avait jamais été question de le voir comme tel, mais là tout de suite, il n'est pas l'homme qui était fiancé à l'une de mes plus proches amies, il était cet homme attirant et capable de m'apporter cette affection dont je manquais inévitablement, surtout ce soir. Mes yeux osent un instant observer cette bouche, mon esprit parvenant à oublier toutes les raisons qui rendraient ce rapprochement complètement fou et insensé. Mes paupières se relèvent dans les siennes, tentant de deviner si cette attirance qui s'empare de moi est bel et bien partagé. Dans un geste irréfléchis et désespéré, mes lèvres viennent s'ouvrir pour attraper les siennes, inspirant dans un même temps pour contenir cet énergie soudaine qui m'anime, et sur laquelle je ne parviens pas à mettre de mot.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-neuf ans.
STATUT : célibataire. papa en devenir.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.
sadness and comfort (savannah&carlisle) Tumblr_pmnsa7SSCO1xcaniyo3_250
POSTS : 346 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ séparé de sa fiancée, il s'apprête à devenir père pour la première fois ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque trente ans ≈ il fume plus que de raison ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : savannah (2) ; mina (2) ; mina (3)
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : la peau bleue ; matthias schoenaerts network.
DC : camil smith.
INSCRIT LE : 05/06/2016

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) EmptyMar 30 Juil - 22:30


« J’en sais rien. » Répondit le pilote en haussant les épaules. Il laissa échapper un petit rire sans joie, et passa une main dans ses cheveux désordonnés. « Ce n’est pas comme si je ne savais pas ce dont on est capable, en plus. » Maugréa l’Australien en faisant la moue. Lui-même le concédait : il n’était pas un saint. Et, derrière le regard insistant de cet homme, il ne devait pas y avoir d’intensions louables. Ils poursuivirent leur conversation sur un ton badin, et le temps fila à la vitesse de l’éclair. Quand ils réalisèrent que l’heure de rentrer était imminente, ils prirent soudainement conscience que leur taux d’alcoolémie était bien trop avancé pour qu’ils ne prennent la route.

S’il y avait bien quelque chose que Carlisle détestait dans la vie, c’était les hommes qui se pensaient supérieurs aux femmes, sans aucune raison apparente. Le sexe fort ? C’était là, selon le pilote, un concept daté et dépassé. Il s’interposa donc sans hésiter entre Savannah, qui semblait particulièrement mal à l’aise, et cet inconnu, visiblement très entreprenant. « Et dire que j’ai essayé de défendre la gent masculine quelques minutes plus tôt… » Plaisanta-t-il, souhaitant détendre l’atmosphère. Il prit ensuite le temps de s’excuser auprès de son amie, conscient qu’il s’était peut-être montré un peu trop entreprenant avec elle. Il ne voulait pas qu’elle se méprenne sur ses intentions, ni qu’elle se sente inquiète ou indécise lorsqu’elle était en sa compagnie. « Je ne suis pas un saint. » Admit le pilote en haussant les épaules, un petit sourire narquois aux lèvres. L’Australienne paya le chauffeur de taxi, et l’entraîna à sa suite. Il n’eut même pas le temps de protester que, déjà, ils marchaient bras dessus bras dessous en direction de la maison de Savannah. Tous deux hilares sans raison valable, l’Australienne mit en garde son invité. Un simple geste, qui mit le feu aux poudres. Un éclair de lucidité lui souffla que tout ceci ne devrait pas être. Comment avaient-ils pu en arriver là, sans qu’aucun d’eux ne réagisse ? Il fallait qu’il trouve la force de mettre un arrêt à tout cela. Il fallait qu’il reprenne le contrôle, et qu’il fasse comprendre à Savannah que tout ce qui se passait dans cette entrée n’avait rien de logique. « On… » Mais déjà, il fut devancé. Les lèvres de la blonde s’emparèrent des siennes, reprenant là où ils s’étaient naturellement arrêtés quelques minutes plus tôt. Sauf que, cette fois-ci, la situation était différente. Il n’y avait plus rien de menaçant, plus rien qui justifiait un tel comportement et, surtout, plus rien qui les retenait. Ils étaient cachés des yeux de tous, et pouvaient laisser libre court à leurs envies – qui, visiblement, convergeaient dans la même direction. Carlisle entrouvrit ses lèvres, laissant volontiers Savannah mener la danse. Ce n’était probablement pas une bonne idée, mais à aucun moment cette pensée ne traversa l’esprit du pilote. Ses mains trouvèrent naturellement les hanches de son amie, et s’y disposèrent avec une aisance qu’il n’avait pas soupçonné. Il fit quelques pas en avant, bloquant le corps de Savannah entre le sien, et le mur de l’entrée. Il quitta momentanément sa bouche, et embrassa son décolleté. Il sourit de satisfaction en sentant le pouls de l’Australienne s’accélérer, et poursuivit ses caresses buccales avec gourmandise. Et puis, bientôt, cela ne lui suffit plus. Ses mains remontèrent le long de la colonne vertébrale de l’Australienne, à la recherche de la fermeture éclair qui maintenait sa robe en place. Il plongea ses yeux dans ceux de Savannah, leur accordant un moment de répit. « Tu vis seule ? » Emportés par la fougue et par le désir, ils avaient entamé les hostilités directement dans l’entrée de l’Australienne. Cependant, à aucun moment le pilote ne s’était inquiété de savoir s’ils pouvaient être surpris. « Je compte sur toi pour me faire visiter les lieux. » Dit-t-il, alors que les doigts de Savannah entouraient toujours fermement les poignets du pilote – réaction automatique, générée par les moments intenses qu’ils venaient de partager. « Mais pas forcément dans l’immédiat. » Déclara-t-il, alors que les assauts de Savannah s’étaient faits plus marqués, plus entreprenants. Il y avait, dans leurs gestes, beaucoup d’envie et d’empressement – mais rien qui n’était déplacé. Et pour cause : tous deux semblaient avoir un besoin irrépressible d’affection et d’attention.  



Tap on my window, knock on my door, I Want to make you feel beautiful I know I tend to get so insecure It doesn't matter anymore It's not always rainbows and butterflies It's compromise that moves us along yeah My heart is full, and my door's always open You can come anytime you want yeah I don't mind spendin' everyday Out on your corner in the pourin' rain Look for the girl with the broken smile Ask her if she wants to stay awhile And she will be loved, and she will be loved.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty
Message(#) Sujet: Re: sadness and comfort (savannah&carlisle) sadness and comfort (savannah&carlisle) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

sadness and comfort (savannah&carlisle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: Logements
-