AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 cambodian vibes | lehen #13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stephen Holloway
le coeur à reconstruire
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-neuf ans (16.8)
STATUT : accueille l'inconnu à bras ouverts (ou pas)
MÉTIER : kiné. pédiatrique implanté depuis deux ans à spring hill, un cabinet qu'il partage avec nephtys depuis novembre 2018. assisté par phoebe pour l'administratif. une permanence bénévole au st vincent deux fois par mois.
LOGEMENT : #107 Redcliffe

POSTS : 1940 POINTS : 1140

PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › passionné par l'astronomie depuis l'enfance › a été marié, puis un cancer qui fait voler sa famille en éclats en lui retirant sa femme Rachel › tente de récupérer la garde de sa fille adoptive confiée à ses grands parents biologiques
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
I've reached that age where my brain goes from "you probably shouldn't say/do that" to "what the hell, let's see what happens".
cambodge › lehen 13lehen #14


•••

nephtysnephtys 02nadia 02isaacalexloganalfie › gaia › jules

RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendall anciens membres IdaJoshuaIndiaAshleyellie #3telulahsophiacaitlynpop+phoebesagehadès #2kaecykahlanhannahlennon (fb)stormway 02samialogan starter 13nellmaxinepaul


AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : avengedinchains (ava) > tumblr (gifs) > loonywaltz (ub) > rogers (signa)
DC : -
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

MessageSujet: cambodian vibes | lehen #13   Mer 6 Mar - 12:42


Leah & Stephen travel doesn't become and adventure until you leave yourself behind.

Ce voyage jusque Phnom Penh avait été une épreuve dont Leah et Stephen se seraient volontiers passés. Un aéroport bondé, des vols surchargés de voyageurs qui quittaient l'Australie pour leurs congés estivaux, des turbulences et une arrivée désastreuse ponctuée d'une attente interminable des sacs à dos... leur périple ne fut pas de tout repos, mais déjouant l'horloge de quelques heures, le duo était finalement arrivé sain et sauf au Cambodge en tout début de soirée. C'était une première pour eux, mais l'un comme l'autre accueillaient cet inconnu à bras ouverts. Ce voyage était une énième bouffée d'air frais, une escapade à leur quotidien compliqué ; ils l'avaient attendu de pied ferme. Programmant des visites de la vieille ville, des balades en tuktuk et un test de tous les restaurants locaux, les deux s'étaient tout de suite plongés dans une ambiance semblable à celle qui les avaient animés en Tasmanie, oubliant presque la raison de ce voyage. Officiellement ici pour le travail, Stephen avait pourtant immédiatement décidé d'amener Leah dans ses valises, comme si c'était l'évidence. Il n'avait pas hésité une seconde à lui prendre un billet d'avion, prenant le prétexte de son anniversaire pour l'embarquer avec lui dans cette aventure. Elle avait d'abord refusé en bloc, avant de se raviser. Ce voyage tombait à point nommé pour la brunette qui avait (littéralement) jeté son tablier sur le comptoir du MacTavish quelques jours plus tôt. Après de longues protestations, Stephen et sa ténacité avaient gagnés et les voilà quelques semaines plus tard en plein coeur de la capitale cambodgienne à jeter (enfin) leur sac dans le hall de leur chambre d'hôtel, prêts à prendre part à une aventure d'un mois dans l'inconnu le plus total. "J'ai envie de commencer par une énorme sieste.." qu'il soufflait en se jetant dans le gigantesque lit qui trônait dans leur chambre. Cette fois ci, le brun ne s'était pas encombré à demander des lits séparés. La configuration de leur appartement avait beau être restée identique, les choses étaient pourtant devenues foncièrement différentes depuis la Tasmanie. La nature de leur relation n'avait rien d'officiel, mais pour eux, ce flou artistique était suffisant. Ils se testaient l'un l'autre, et pour le moment, ils étaient plutôt bien ensemble. ".... mais je meurs de faim. Et j'ai envie de voir la ville à la nuit tombée." D'une voix plus douce, presque enjouée à l'idée de partir à la découverte de Phnom Penh, Stephen tournait le visage vers Leah qui, elle aussi, s'était jetée dans le moelleux de leur couchage. Nul doute que ce mois de coupure avec Brisbane serait un nouveau souffle. Cette ville avait un charme fou, mêlant l'historique au moderne avec équilibre. Il avait si hâte de s'y promener, de s'y échapper avec elle.  "Je compte sur toi pour jouer au secouriste si jamais je fais une réaction allergique et que tu doives m'emmener à l'hôpital" un sourire amusé lui naissant au coin des lèvres, Stephen n'avait pas hésité à rompre la sérénité de ce moment en faisant allusion au pire moment de leur escapade en Tasmanie. Ici pas de risque de croiser de scorpion au saut du lit : leur chambre était au soixantième étage, mais sa confiance envers la cuisine locale était somme toute assez proche du néant. Ayant embarqué le minimum légal d'anti histaminiques sous couvert d'ordonnances bidons données par un confrère de l'hôpital, le brun et sa névrose étaient parés à toutes les éventualités, du moins, jusqu'à ce que la malchance de Leah ne le gagne et ne lui fasse preuve du contraire.  
 

Spoiler:
 



I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright, but I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat but no one sees me when I crawl back underneath.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Elle est prête à refaire confiance, même si l'inconnu lui fait peur.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen.

POSTS : 3500 POINTS : 5150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
The strong bond of friendship is not always a balanced equation; friendship is not always about giving and taking in equal shares. Instead, friendship is grounded in a feeling that you know exactly who will be there for you when you need something, no matter what or when. Besides, Walking with a friend in the dark is better than walking alone in the light. Lehen#13Lehen#14


You just call on me when you need a hand,
we all need somebody to lean on. If there is a load you have to bear that you can't carry, I'm right up the road and I'll share your load. Savannah #1


When you're down and troubled and you need some love and care. And nothing, nothing is going right. Close your eyes and think of me and soon I will be there to brighten up even your darkest night Matteo #1


Sisters and brothers are the truest, purest forms of love, family and friendship, knowing when to hold you and when to challenge you, but always being a part of you. Logan #1 •••
LonnieNepthysDylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
RPs EN ATTENTE : Gaby


RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Lun 11 Mar - 12:01



CAMBODIAN VIBES

Pour son anniversaire, Leah ne s’était pas attendu à grand-chose de particulier. Elle avait même insisté auprès de Stephen pour qu’il ne lui offre rien, bien trop mal à l’aise de déjà lui devoir une somme astronomique pour les années à venir. Alors, lorsqu’il lui avait demandé de partir avec lui pour le Cambodge, toujours dans le cadre de son activité humanitaire, la brunette n’avait pas très bien réagit. Enfin, les premières minutes… Le kiné avait su trouver les arguments pour la faire céder, à croire qu’il s’était déjà préparer à débattre là-dessus. Il fallait avouer que le timing tombait plutôt bien… Effectivement, Leah avait commencé l’année en beauté. Lors d’un de ses services au MacTavish, la jeune femme s’était retrouvée dans une situation délicate avec un client. Celui-ci avait eu les mains un peu trop baladeuses, en dépit des remarques à répétition de la brunette. Son taux de patience étant déjà proche de zéro, il ne lui en avait pas fallu plus pour lui balancer un des verres au visage, agrémenté d’un « Ca va vous refroidir j’espère » cinglant. Malheureusement pour elle, ce client était un des plus gros habitué du bar, et son patron lui avait gentiment demandé de s’excuser. Mais ç’en était trop pour la jeune femme déjà bien trop frustrée et angoissée par ces derniers mois à faire un travail qu’elle n’aimait plus. Elle avait donc jeté l’éponge et démissionné sur le tas. Elle avait alors ressenti un savoureux sentiment de liberté. Son premier réflexe aurait été de rejoindre  Stephen pour lui annoncer la nouvelle, malheureusement ils étaient encore en froid à ce moment là. Ce n'est que le lendemain, après avoir su éclaircir la situation, qu'elle lui avait appris sa démission. Quelques jours plus tard, l’adrénaline de ce nouveau tournant était retombée, et Leah passait son temps à éplucher les annonces, cherchant désespérément une nouvelle carrière vers laquelle se tourner qui ne nécessiterait plus de servir des bières en pleine nuit. Elle se sentait extrêmement mal vis-à-vis de Stephen qui n’avait pourtant fait que la rassurer à ce sujet. « Tu me rembourseras quand tu pourras Bau, arrête de stresser. » Mouais. Alors ce nouveau voyage, bien qu’extrêmement excitant, la rendait plutôt dubitative. N’oublions pas qu’il lui avait déjà permis de retrouver ses parents lors des fêtes de fin d’année, et maintenant ça. Mais le brun ne comptait pas accepter le moindre signe négatif, d’ailleurs il avait déjà pris leurs billets… Lui annoncer qu’il désirait qu'elle l'accompagne n’était plus qu’une simple formalité à ses yeux. Leah avait fini par céder, ses rêves de voyages prenant le dessus sur tout le reste. Elle se sentait chanceuse de pouvoir l’accompagner dans de tels endroits, et une fois le sentiment de culpabilité dépassé, Leah s’était immédiatement investie dans les préparatifs de ce voyage qui durerait tout de même bien plus longtemps que celui de la Tasmanie. Plus les jours avançaient, et plus leur périple se dessinait et très vite, les deux se retrouvèrent dans un état d’excitation indescriptible à l’idée de pouvoir enfin arriver à destination. Comme d’habitude, le voyage en lui-même fut loin d’être idyllique… Des heures de transport, beaucoup trop de monde, beaucoup trop d’attente… Ils arrivèrent enfin à leur hôtel en début de soirée, éreintés au possible mais toujours guidés par cette curiosité, ce besoin de découvrir cette ville qu’était Phnom Penh. Dans un même mouvement, ils s’étaient laissé tomber à plat ventre sur l’énorme lit qui prenait les trois quart de la pièce, la tête enfoncée dans les coussins. "J'ai envie de commencer par une énorme sieste... mais je meurs de faim. Et j'ai envie de voir la ville à la nuit tombée." Un sourire sur les lèvres, déjà cernée au possible, Leah hocha brièvement la tête. « Pareil, j’en peux plus. Mais mon estomac me laissera pas m’endormir dans cet état. » Comme pour appuyer ses paroles et montrer qu’effectivement il n’était pas content, son estomac se mit à gargouiller avec force. La brunette fut secouée d’un petit rire avant de soupirer doucement en observant le brun. "Je compte sur toi pour jouer au secouriste si jamais je fais une réaction allergique et que tu doives m'emmener à l'hôpital" La jeune femme secoua la tête avant de lui rendre son sourire. « Il me semble que tu t’es un peu trop habitué à te faire secourir. Oublie pas que c’est moi qui ai le coefficient de malchance le plus élevé entre nous deux. » Elle roula à moitié pour se retrouver sur le dos et pouvoir s’étirer de tout son long. « Puis hors de question de finir à l’hôpital cette fois ci, ni toi ni moi ! » Elle fronça les sourcils en repensant encore une fois à la Tasmanie, à ce triste épisode d’un combat avec un bébé scorpion contre lequel Stephen avait savamment perdu. S’ils en plaisantaient aujourd’hui, Leah n’en gardait toutefois pas un bon souvenir. Il lui avait flanqué la frousse de sa vie. Un juste retour des choses si l’on repensait à tout ce qu’elle lui avait fait subir à lui. Tournant le visage vers celui du brun, elle laissa un nouveau sourire en coin étirer ses lèvres. « Je dois vite me changer et on pourra y aller. Et je te préviens… Je prévois pas de manger d’insectes ou une connerie du genre. » Une grimace de dégoût apparu sur son visage, tandis qu’elle se remémorait ce qu’elle avait pu lire sur les quelques spécialités de ce pays. Son envie de découvrir d’autres cultures était immense, mais ne comprenait pas la découverte en profondeur de certains plats typiques de la région. Fallait pas déconner… Le jour où elle dégusterait des criquets à la pelle n’était pas encore arrivé !



AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Holloway
le coeur à reconstruire
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-neuf ans (16.8)
STATUT : accueille l'inconnu à bras ouverts (ou pas)
MÉTIER : kiné. pédiatrique implanté depuis deux ans à spring hill, un cabinet qu'il partage avec nephtys depuis novembre 2018. assisté par phoebe pour l'administratif. une permanence bénévole au st vincent deux fois par mois.
LOGEMENT : #107 Redcliffe

POSTS : 1940 POINTS : 1140

PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › passionné par l'astronomie depuis l'enfance › a été marié, puis un cancer qui fait voler sa famille en éclats en lui retirant sa femme Rachel › tente de récupérer la garde de sa fille adoptive confiée à ses grands parents biologiques
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
I've reached that age where my brain goes from "you probably shouldn't say/do that" to "what the hell, let's see what happens".
cambodge › lehen 13lehen #14


•••

nephtysnephtys 02nadia 02isaacalexloganalfie › gaia › jules

RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendall anciens membres IdaJoshuaIndiaAshleyellie #3telulahsophiacaitlynpop+phoebesagehadès #2kaecykahlanhannahlennon (fb)stormway 02samialogan starter 13nellmaxinepaul


AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : avengedinchains (ava) > tumblr (gifs) > loonywaltz (ub) > rogers (signa)
DC : -
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Jeu 14 Mar - 0:21


Dans le moelleux de leur lit, et alors même que derrière les fenêtres de cette chambre filtraient les lumières d'une grande ville en pleine ébullition, Leah et Stephen profitaient du calme ambiant, se ressourçant un moment avant de se plonger dans l'immensité urbaine de cette inconnue qu'était Phnom Penh, entre moderne et traditionnel. « Pareil, j’en peux plus. Mais mon estomac me laissera pas m’endormir dans cet état. » un sourire aux lèvres malgré ses cernes immenses, la brunette approuvait le programme suggéré, et lui bêtement, lui répondait par un air assez similaire. D'ailleurs, comme en appui à ses paroles, le bruit significatif d'un ventre criant famine fit écho, rejoint par un rire rapidement partagé par le duo. "Ouais... on va y aller" que concluait Stephen en esquissant un sourire en coin. Ce n'était pas la pire partie du programme de toute façon. Malgré la fatigue, lorsqu'il était question de grignoter, les deux trouvaient toujours suffisamment de motivation pour se bouger, même si rapidement, le sujet déviait pour arriver à un point bien moins entraînant que celui de leur repas du soir. « Il me semble que tu t’es un peu trop habitué à te faire secourir. Oublie pas que c’est moi qui ai le coefficient de malchance le plus élevé entre nous deux. Puis hors de question de finir à l’hôpital cette fois ci, ni toi ni moi ! » Relevant les paumes comme pour se dédouaner des potentiels psychodrames qui pourraient avoir lieu, le brun ne pouvait toutefois pas s'empêcher d'éclater de rire. "Incroyable mais vrai, Leah Baumann est enfin devenue une personne pleine de responsabilités." et elle donnait rapidement confirmation à ses paroles en lui confiant ne pas vouloir manger quoique ce soit pouvant contenir du venin. Un seul passage aux urgences pour une raison si stupide leur avait été amplement suffisant. « Je dois vite me changer et on pourra y aller. Et je te préviens… Je prévois pas de manger d’insectes ou une connerie du genre. » Comme parcouru par un élan de fierté, son regard balaya de façon fugace la silhouette de la brune avant de s'en approcher... pour quitter le lit, l'écrasant à moitié au passage de façon totalement volontaire, puérile, et sûrement un brin provocante. "Moi d'abord Baumann" qu'il lâchait avant de prendre le chemin de la salle de bain, lui grillant allègrement la priorité. Se passer un peu d'eau sur le visage et changer de vêtements ne serait pas du luxe. "Rebecca a fixé une date au fait, pour le baptême de Thomas" La porte entrouverte, comme à leur habitude, Stephen poursuivait sa conversation en troquant sa tenue de voyage pour un jean et un t-shirt propre. "... et je pense qu'elle ne nous a pas laissé le choix de venir ensemble." La rouquine était devenue encore plus terrifiante maintenant que son fils ne lui laissait que deux heures de sommeil par jour et une tonne de questions qu'elle n'avait de cesse de lui soumettre. Stephen en était presque venu à regretter d'avoir choisi la pédiatrie. "Je pense qu'elle a besoin de vivre dans un monde ou les gens sont heureux et ... je t'assure qu'elle m'a fait peur Leah. Les crises de larmes à répétition.. sa façon de se remettre en question toutes les cinq minutes, j'ai pas eu envie de lui dire que t'étais libre de ne pas être tentée de renouveler l'expérience Holloway... et honnêtement j'ai pas envie de supporter ça seul." Autrement dit : on est invités et on va partager la même galère. C'était rare que Stephen n'en fasse pas qu'à sa tête, et ça Leah le savait mieux que personne. Malgré tout, sa mine désolée lorsqu'il quittait enfin la salle de bain ne laissait pas l'ombre d'un doute : Rebecca avait gagné sur ce coup.





I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright, but I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat but no one sees me when I crawl back underneath.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Elle est prête à refaire confiance, même si l'inconnu lui fait peur.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen.

POSTS : 3500 POINTS : 5150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
The strong bond of friendship is not always a balanced equation; friendship is not always about giving and taking in equal shares. Instead, friendship is grounded in a feeling that you know exactly who will be there for you when you need something, no matter what or when. Besides, Walking with a friend in the dark is better than walking alone in the light. Lehen#13Lehen#14


You just call on me when you need a hand,
we all need somebody to lean on. If there is a load you have to bear that you can't carry, I'm right up the road and I'll share your load. Savannah #1


When you're down and troubled and you need some love and care. And nothing, nothing is going right. Close your eyes and think of me and soon I will be there to brighten up even your darkest night Matteo #1


Sisters and brothers are the truest, purest forms of love, family and friendship, knowing when to hold you and when to challenge you, but always being a part of you. Logan #1 •••
LonnieNepthysDylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
RPs EN ATTENTE : Gaby


RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Jeu 14 Mar - 12:49



CAMBODIAN VIBES

Ils avaient beau être au courant qu'ils resteraient dans cette ville assez longtemps pour en découvrir tous les coins et recoins, ils n'avaient pourtant aucune envie de perdre la moindre seconde. En dépit de leur état de fatigue avancé, la curiosité et surtout la faim les poussa à déjà à envisager l'idée de ressortir de cette chambre alors qu'ils venaient à peine d'y mettre les pieds. Leah se sentait extrêmement chanceuse de pouvoir voyager de la sorte aux côtés du brun. Cela faisait des années qu'elle rêvait de quitter Brisbane, de partir à la découverte d'autres contrées, à l'image de ces touristes qui venaient parfois s'échouer à son bar. Et grâce à Stephen, elle avait déjà découvert la Tasmanie et maintenant le Cambodge, et ce en l'espace de quelques mois. Elle ignorait ce qui le poussait à l'emmener à chaque fois dans ses valises comme le kiné le disait si bien, mais elle ne comptait plus s'en plaindre. Elle mettrait ses remords et sa culpabilité de côté, au moins pendant la durée de ce voyage. Elle trouverait bien un moyen de lui rendre la pareille un jour, d'une manière ou d'une autre. "Ouais... on va y aller" Lança-t-il en entendant les supplications sonores de l'estomac de la brunette avant de partir dans un rire franc. Cette année commençait de la meilleure manière qui soit. Leah n'aurait su dire la dernière fois où elle s'était sentie aussi bien. Mais comme d'habitude, il sembla nécessaire de discuter des éventuelles possibilités de terminer aux urgences. Car il fallait se rendre à l'évidence... Pas une fois ils n'avaient réussi à partir quelque part sans qu'il n'arrive quelque chose. A l'un comme à l'autre d'ailleurs. Mais cette fois ci, la jeune femme se refusait à l'idée qu'il en soit encore une fois ainsi. La frayeur qu'il lui avait faite en Tasmanie semblait avoir eu raison de toute once de témérité en elle, et la brune ne comptait absolument pas renouveler l'expérience. "Incroyable mais vrai, Leah Baumann est enfin devenue une personne pleine de responsabilités." Leah haussa un sourcil, prenant un air volontairement vexé avant de le pousser légèrement. "Alors, je te signale que j'ai toujours été une personne responsable Holloway!" Ou pas. Elle lui tira d'ailleurs la langue avant d'éclater de rire. "Mais ton dernier... Combat avec la faune tasmanienne m'a calmée, je l'avoue." Continua-t-elle en levant les yeux au ciel, toujours aussi affectée par le souvenir de cette journée là. Afin de dissiper cette image, elle se prépara à se lever pour joindre le geste à la parole, lui ayant annoncé par la suite qu'elle comptait tout de même se changer afin d'affronter cette ville méconnue. Mais c'était sans compter l'énorme corps qui lui passa dessus tel un rouleau compresseur d'un mètre quatre vingt cinq.  "Moi d'abord Baumann" Le ton moqueur et provocant, Stephen n'avait pas hésité à lui rouler dessus pour avoir l'accès à la salle de bain avant elle. Physiquement incapable de lutter, la brune se leva d'un bond dès qu'elle en eu la possibilité. "Tu commences mal ce séjour Holloway, compte sur moi pour me venger. J'ai tout mon temps. Toi et moi à Phnom Penh pendant un mois... J'ai de quoi comploter tranquillement." Lança-t-elle à travers la porte en prenant un ton faussement menaçant. Les yeux rieurs, elle entreprit d'ouvrir ses bagages et de commencer à ranger, puisque la salle d'eau était inaccessible pour l'instant. Elle avait eu beaucoup de difficulté à savoir quoi embarquer... Elle n'était jamais partie aussi longtemps et il était clair qu'elle n'avait pas pu emporter des vêtements pour une aussi longue période. Stephen avait d'ailleurs veillé au grain à ce qu'elle n'exagère pas et ne s'embarrasse pas de choses inutiles - à ses yeux à lui. "Rebecca a fixé une date au fait, pour le baptême de Thomas... et je pense qu'elle ne nous a pas laissé le choix de venir ensemble." Le regard de Leah s'éclaira tandis qu'elle sélectionnait ce qu'elle allait porter pour cette première soirée en ville. Rebecca. Elle ne l'avait pas revue depuis l'accouchement et pensait sincèrement que cette invitation avait été lancée sur un coup de tête dirigé par les hormones en folie de la future maman. Mais apparemment ça n'était pas le cas. La blonde semblait bien décidée à les voir apparaitre ensemble à cet évènement. La brune ne commenta pas directement, attendant la suite. Elle voulait savoir ce que Stephen pensait de tout ça, un peu frileuse d'être son +1 si lui était mal à l'aise à cette idée. Après tout, elle avait débarqué dans sa famille un peu par la force des choses et ne désirait absolument pas s'imposer davantage si ce n'était pas ce qu'il désirait. D'abord à Noël, alors qu'elle comptait simplement déposer Anabel et s'en aller. Et puis par pur hasard le soir de l'accouchement, alors que le duo venait tout juste de parvenir à mettre des mots sur la relation qui les liait. Une officialisation donc, qui n'en était pas vraiment une. Ce n'était pas parce qu'une partie de la famille les avait vu ensemble, comprenant qu'ils avaient passé une nouvelle étape de leur histoire, que Leah se devait impérativement d'être présente à tous les évènements familiaux à venir. "Je pense qu'elle a besoin de vivre dans un monde ou les gens sont heureux et ... je t'assure qu'elle m'a fait peur Leah. Les crises de larmes à répétition.. sa façon de se remettre en question toutes les cinq minutes, j'ai pas eu envie de lui dire que t'étais libre de ne pas être tentée de renouveler l'expérience Holloway... et honnêtement j'ai pas envie de supporter ça seul."  Leah haussa un sourcil en écoutant tout ça. Waouw, ça donnait carrément pas envie de se lancer dans la procréation tout ça. Elle s'imaginait sans peine la tornade qu'était Rebecca faire face à un flot d'émotions incontrôlable, supplantées par des heures de sommeil de retard à la pelle. Elle tourna la tête vers lui avec un sourire en coin tandis qu'il lui sortait un regard de chien battu. Stephen n'était pas homme à se laisser imposer quoique ce soit, mais force était de constater que cette fois, sa cousine avait eu le dernier mot. "Même si l'idée de te laisser te débattre tout seul avec elle me séduit particulièrement... Je serais ravie de t'accompagner. J'veux pas ta mort sur la conscience." Elle rit doucement avant d'embarquer sa tenue et de se diriger vers la salle de bain, bousculant le brun au passage avec ses fesses. "Allez, j'ai une tête à faire peur, faut que j'arrange ça. J'ai pas envie d'effrayer la population dès mon premier jour ici." Plaisanta-t-elle avant de s'installer devant l'énorme miroir de la pièce, grimaçant en constatant à quel point elle avait raison. Depuis la perte de son travail, la brune se faisait beaucoup de soucis et avait le sommeil particulièrement léger. Ces cernes n'étaient pas seulement dues à ce voyage particulièrement éreintant, malheureusement. La jeune femme se passa un peu d'eau sur le visage avant d'appliquer de quoi se rendre une tête potable. "C'est prévu pour quand exactement? T'es le parrain en plus... Ca veut dire que je vais être avec une des stars de la journée." Toujours en discutant au travers de cette porte à moitié ouverte, Leah enfila à son tour un jean et un simple débardeur. Pas question d'en faire plus pour aujourd'hui, elle n'avait plus le courage de rien. D'ailleurs, elle pencha la tête en avant afin d'attacher ses cheveux, trop blasée à l'idée de démêler sa tête de folle ce soir. Fin prête, elle sortit de la salle de bain en se plantant devant Stephen avec un large sourire. "Moi et mon estomac sommes prêts." Elle mourrait littéralement de faim, il était d'ailleurs difficile d'imaginer la quantité de nourriture qu'un si petit corps pouvait ingurgiter. Elle mangeait presque autant que le kiné parfois.



AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Holloway
le coeur à reconstruire
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-neuf ans (16.8)
STATUT : accueille l'inconnu à bras ouverts (ou pas)
MÉTIER : kiné. pédiatrique implanté depuis deux ans à spring hill, un cabinet qu'il partage avec nephtys depuis novembre 2018. assisté par phoebe pour l'administratif. une permanence bénévole au st vincent deux fois par mois.
LOGEMENT : #107 Redcliffe

POSTS : 1940 POINTS : 1140

PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › passionné par l'astronomie depuis l'enfance › a été marié, puis un cancer qui fait voler sa famille en éclats en lui retirant sa femme Rachel › tente de récupérer la garde de sa fille adoptive confiée à ses grands parents biologiques
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
I've reached that age where my brain goes from "you probably shouldn't say/do that" to "what the hell, let's see what happens".
cambodge › lehen 13lehen #14


•••

nephtysnephtys 02nadia 02isaacalexloganalfie › gaia › jules

RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendall anciens membres IdaJoshuaIndiaAshleyellie #3telulahsophiacaitlynpop+phoebesagehadès #2kaecykahlanhannahlennon (fb)stormway 02samialogan starter 13nellmaxinepaul


AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : avengedinchains (ava) > tumblr (gifs) > loonywaltz (ub) > rogers (signa)
DC : -
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Jeu 14 Mar - 16:16


Leah le repoussait doucement en signe de mécontentement : "Alors je te signale que j'ai toujours été une personne responsable Holloway. Mais ton dernier... combat avec la faune tasmanienne m'a calmée, je l'avoue." poursuivait-elle en riant. Heureusement pour eux, cet épisode chaotique appartenait au passé et ils pouvaient désormais en plaisanter... ou presque. Levant les yeux au ciel pour la forme, Stephen ne répondait pas, son ego pas tout à fait enclin à se laisser moquer de la sorte. Pour se venger, il s'était d'ailleurs empressé de rejoindre la salle d'eau en lui grillant la priorité ; il fallait au moins ça. "Tu commences mal ce séjour Holloway, compte sur moi pour me venger, j'ai tout mon temps. Toi et moi, à Phnom Penh pendant un mois ... j'ai de quoi comploter tranquillement." un ricanement s'échappait d'entre ses lèvres tandis qu'il entendait la brune railler derrière la porte. "Essaie voir" la défiait-il avant de se débarrasser de ses vêtements de voyage pour en enfiler d'autres. Leur périple avait beau avoir été court, se rafraîchir pour contrer le décalage horaire lui semblait être une bonne alternative pour ne pas sombrer sitôt arrivé, d'autant plus que ce passage express sous un jet d'eau fraîche lui permettait aussi de se remettre les idées en place en abordant sereinement le sujet du baptême de son filleul. Il avait conscience qu'y venir avec Leah signifierait sans doute quelque chose auprès de ses proches, et que si de son côté il gérerait, mettre la jeune femme dans une situation pareille était assez délicat. Que cette porte soit entre eux n'était pas une mauvaise chose au final, au moins la brunette aurait le choix sans que sa présence ne l'influence. "Même si l'idée de te laisser te débattre tout seul avec elle me séduit particulièrement, Je serais ravie de t'accompagner. J'veux pas ta mort sur la conscience." soulagement. Immédiatement, le brun se dérida même si la jeune femme devait sans doute apprécier cette position de force. Si elle avait refusé, il aurait été dans de beaux draps auprès de sa cousine. "Allez faut que j'arrange ça, j'ai une tête à faire peur et aucune envie d'effrayer la population locale dès mon premier jour." Le repoussant d'un coup de hanche au passage, Leah s'engouffrait dans la salle de bain à son tour, le laissant seul dans le vide de leur chambre. En profitant pour installer ses vêtements dans la penderie, Stephen tendait l'oreille pour l'entendre poursuivre : "C'est prévu pour quand exactement ? T'es le parrain en plus... ça veut dire que je vais être avec une des stars de la journée." Un sourire étirait le coin de ses lèvres. C'était une question de point de vue ... Ce baptême serait tout sauf reposant. Il voyait sa tyrannique de cousine venir à des kilomètres à la ronde. "Le 16 mars. Prépare toi plutôt à être avec l'un des prisonniers de cette journée. Rebecca va nous mitrailler sous tous les angles sa sœur et moi, j'aurais Thomas dans les bras à chaque fois qu'on passera devant un spot photo potable." ..et il détestait ça. Cette journée serait bonne puisqu'il serait en famille, mais le côté haut en couleur de Rebecca supplanterait de loin cette belle entente, il serait à son paroxysme à n'en pas douter. Qu'importe, Leah avait accepté et c'était le principal. En la voyant sortir, il fit d'ailleurs quelques pas pour embrasser le sommet de sa chevelure, et lui glisser un "Merci" dont elle n'imaginait pas à quel point ça le délestait d'un poids. Tout était rentré en ordre, et ce problème réglé, la brune terminait d'attacher ses cheveux avant de lancer d'un ton jovial : "Moi et mon estomac sommes prêts". Stephen attrapait alors la carte magnétique de leur chambre, l'entraînant par la taille dans le couloir de leur étage. "Maintenant que t'es au en pleine recherche active d'une nouvelle carrière... tu devrais penser à te reconvertir comme critique culinaire. Ou en client mystère pour les hôtels." qu'il lançait en appelant l’ascenseur, sans avoir la moindre idée de ce qui avait pu le pousser à évoquer ce sujet à cet instant. Sûrement la fatigue, où son côté terre à terre qui profitait de son absence de filtre pour le pousser à questionner la brunette sur son après MacTavish. "J'aime bien ... voyager avec toi." qu'il ajoutait en pénétrant dans la cabine chromée dont la musique d'ambiance rendait le silence qui suivait un poil trop pesant.




I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright, but I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat but no one sees me when I crawl back underneath.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Elle est prête à refaire confiance, même si l'inconnu lui fait peur.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen.

POSTS : 3500 POINTS : 5150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
The strong bond of friendship is not always a balanced equation; friendship is not always about giving and taking in equal shares. Instead, friendship is grounded in a feeling that you know exactly who will be there for you when you need something, no matter what or when. Besides, Walking with a friend in the dark is better than walking alone in the light. Lehen#13Lehen#14


You just call on me when you need a hand,
we all need somebody to lean on. If there is a load you have to bear that you can't carry, I'm right up the road and I'll share your load. Savannah #1


When you're down and troubled and you need some love and care. And nothing, nothing is going right. Close your eyes and think of me and soon I will be there to brighten up even your darkest night Matteo #1


Sisters and brothers are the truest, purest forms of love, family and friendship, knowing when to hold you and when to challenge you, but always being a part of you. Logan #1 •••
LonnieNepthysDylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
RPs EN ATTENTE : Gaby


RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Jeu 14 Mar - 21:46



CAMBODIAN VIBES

Commencer ce voyage en discutant de ce qui avait mal tourné dans le dernier, était-ce réellement une bonne idée ? La brune n’avait aucune envie de réitérer l’expérience, ni de découvrir à quel point les hôpitaux du Cambodge pouvaient se révéler moderne, ou non d’ailleurs. Mais après avoir confié à Stephen à quel point elle comptait survivre à ce mois sans le moindre incident, il décida de d’ironiser sur son éclair de lucidité en se moquant de sa soudaine responsabilité. Répondant à cette attaque par une autre, évoquant au passage cette mésaventure avec un scorpion, Leah se fit à moitié écraser par un kiné bien décidé à la faire enrager. Il prit possession de la salle de bain avant elle, déclenchant par la même occasion un flot de menaces – à peine pensées. "Essaie voir" qu’il la défiait sur un ton narquois au travers de cette porte jamais complètement fermée. Une petite manie qui s’était installée entre eux avec le temps. Leah releva la tête de sa valise en haussant un sourcil, s’adressant à lui en haussant la voix pour qu’il l’entende au travers de filet d’eau qui coulait dans le lavabo. « Je crois que tu me sous-estimes Holloway… Tu sais pas à quoi tu t’exposes en me défiant comme ça. » Elle secoua la tête en riant pour elle-même, imaginant déjà les différentes façons de mener à bien sa petite vendetta dans cette ville. Les possibilités étaient nombreuses, et un nouveau sourire apparu sur ses lèvres. Cela ne faisait que quelques heures qu’ils avaient mis les pieds au Cambodge, et déjà elle ressentait ce sentiment de liberté qu’elle avait à chaque fois qu’ils quittaient Brisbane. Cet effet salvateur que leurs périples avaient sur son inconscient était toujours le bienvenu… Surtout depuis qu’elle avait perdu son boulot. Enfin, c’est elle qui était partie… mais le résultat restait le même. Ce mois à éviter les problèmes allait lui faire à nouveau le plus grand bien, comme à chaque fois qu’elle s’en allait en la compagnie du brun.  Le sujet du futur baptême arriva sur le tapis, au plus grand étonnement de Leah qui ne s’attendait pas à ce que cette invitation aboutisse réellement à du concret. Stephen semblait sincèrement vouloir d’elle à cet évènement, en dépit du fait que toute sa famille serait présente… Bien plus de monde que le petit comité qu’elle avait rencontré à Noël, ou encore à l'hôpital lorsque Rebecca avait accouché. Mais si lui s’en fichait, alors elle aussi. Puis elle avait bien accroché avec Rebecca malgré son côté un peu trop inquisiteur et elle ne voulait pas faire faux bond. Elle profita tout de même de sa position de force pour l’embêter un peu, mais accepta rapidement sa proposition. Se faisant, elle prit à son tour place dans la salle de bain pour se rafraîchir et se préparer à passer une soirée à l’extérieur pour découvrir les environs et surtout, pour manger.  Elle en profita pour lui demander plus de détails sur ce fameux baptême, histoire de visualiser quand ça se passerait et de pouvoir se préparer psychologiquement à faire face aux nombreuses interrogations des Holloway.  "Le 16 mars. Prépare toi plutôt à être avec l'un des prisonniers de cette journée. Rebecca va nous mitrailler sous tous les angles sa sœur et moi, j'aurais Thomas dans les bras à chaque fois qu'on passera devant un spot photo potable." Entrain d’enfiler un jean propre, Leah éclata de rire à cette vision. Un Stephen dépité tenant le bébé entrain de brailler et se faisant mitrailler de tous les côtés par une Rebecca au summum de l’excitation et du stress. Ouais… Ce portrait avait quelque chose d’à la fois hilarant et déprimant. « Tant qu’elle me demande pas de tenir une toile pour régler la lumière tu sais, moi ça me va. » Lâcha-t-elle en haussant les épaules avec un petit sourire tout en s’observant dans le miroir avant de se décider à quitter la pièce. « Puis  te voir ainsi torturé par ta cousine… Je me rejouis déjà d’y être. » Lança-t-elle en laissant un petit rire lui échapper. Elle sorti de la salle de bain et ferma les yeux tandis qu’il lui déposait un baiser sur le sommet du crâne avec douceur, murmurant un « merci » sur un ton qui laissait entendre qu’un non de sa part l’aurait sans doute achevé. Maintenant que leurs plans pour le 16 mars furent décidés et que le changement de tenue fut terminé, ils sortirent ensemble de la chambre d’hôtel pour se diriger tout droit vers l’ascenseur. Leah n’avait jamais été une grande fan, et cela était bien pire depuis qu’elle s’était retrouvée coincée un jour pendant quelques heures. Un frisson lui parcouru l’échine tandis qu’ils attendaient que celui-ci arrive. En temps normal, elle aurait pris les escaliers. Mais ils se trouvaient malheureusement au soixantième étage de cet hôtel qui en comptait beaucoup plus. Un des aspects modernes de l’architecture typique de cette ville que Leah n’appréciait que moyennement pour le coup. "Maintenant que t'es au en pleine recherche active d'une nouvelle carrière... tu devrais penser à te reconvertir comme critique culinaire. Ou en client mystère pour les hôtels." Les paroles du brun la tirèrent de ses pensées et elle releva la tête vers lui en haussant un sourcil, l’air amusé. « Donc t’es entrain de me dire que parmi toutes les possibilités de carrières qui s’ouvrent à moi… Tu me vois moi, Leah Baumann, adepte des plats préparés et incapable de cuire quoique ce soit sans risque d’incendie, comme critique culinaire ? » N’y tenant plus elle éclata de rire en secouant la tête tellement cette idée lui paraissait insensée. « Par contre ton idée de client mystère me plaît assez. Être payée pour tester des hôtels de luxe, j’pense qu’il y a pire dans la vie. Mais tu devras fermer ton cabinet parce que j’t’embarquerai avec moi. » Elle avait toujours son petit sourire au coin des lèvres, mais celui-ci disparu de manière instantanée à l’ouverture des portes. Allez Leah, t’as réussi à arriver jusqu’à ta chambre et tu vas passer un mois ici… Reprends toi. "J'aime bien t'avoir avec moi... pour voyager, tu sais." Qu’il lui dit alors qu’ils entraient tous les deux dans la cabine. Leah prit une longue inspiration et s’adossa contre la paroi de l’ascenseur en croisant les bras, observant Stephen qui la regardait lui aussi. « Seulement pour voyager alors ? » La meilleure manière de détourner une petite phobie ? Se changer les idées. Et jouer avec les nerfs du brun était pour ainsi dire devenu son activité favorite ces dernières semaines. Le regard enjôleur, elle soutenait son regard avec ce petit sourire qui était réapparu comme par magie. La tension entre ces deux là ne retombait jamais.



AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Holloway
le coeur à reconstruire
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-neuf ans (16.8)
STATUT : accueille l'inconnu à bras ouverts (ou pas)
MÉTIER : kiné. pédiatrique implanté depuis deux ans à spring hill, un cabinet qu'il partage avec nephtys depuis novembre 2018. assisté par phoebe pour l'administratif. une permanence bénévole au st vincent deux fois par mois.
LOGEMENT : #107 Redcliffe

POSTS : 1940 POINTS : 1140

PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › passionné par l'astronomie depuis l'enfance › a été marié, puis un cancer qui fait voler sa famille en éclats en lui retirant sa femme Rachel › tente de récupérer la garde de sa fille adoptive confiée à ses grands parents biologiques
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
I've reached that age where my brain goes from "you probably shouldn't say/do that" to "what the hell, let's see what happens".
cambodge › lehen 13lehen #14


•••

nephtysnephtys 02nadia 02isaacalexloganalfie › gaia › jules

RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendall anciens membres IdaJoshuaIndiaAshleyellie #3telulahsophiacaitlynpop+phoebesagehadès #2kaecykahlanhannahlennon (fb)stormway 02samialogan starter 13nellmaxinepaul


AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : avengedinchains (ava) > tumblr (gifs) > loonywaltz (ub) > rogers (signa)
DC : -
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Ven 15 Mar - 8:30


Ils commençaient bien ce voyage, lui semblait il. Se défiant l'un l'autre dans la légereté la plus totale, un sentiment de liberté commençait à doucement les envelopper. C'était sûrement un signe que leur second voyage ensemble se déroulerait aussi bien que le premier. « Je crois que tu me sous-estimes Holloway… Tu sais pas à quoi tu t’exposes en me défiant comme ça. »  Au travers de la porte de la salle de bain, Stephen pouvait entendre Leah protester, mais sans prendre l'ampleur de cette menace, il laissait filer la conversation jusqu'à en arriver à un sujet un peu plus sérieux : le baptême. Rebecca avait expressément demandé à son cousin d'y inviter la petite dernière des Baumann, et même si ç'avait été dans ses plans de le faire, cette injonction ne lui laissait pas d'autre choix que de s'y coller rapidement pour ne pas faire tourner la jeune maman et ses plans de table en furie. Lui aurait aimé prendre son temps pour amener cette invitation, y mettre un peu moins les formes pour que cette venue n'interprète pas mal ses plans, au lieu de quoi il se retrouvait là à inviter Leah de but en blanc pour calmer les nerfs de sa cousine, même s'il avait attendu qu'ils soient fatigués au possible pour aborder le sujet. Heureusement pour lui, la brunette avait accepté sans trop poser de question. Elle en plaisantait même comme en témoignait son grand éclat de rire : « Tant qu’elle me demande pas de tenir une toile pour régler la lumière tu sais, moi ça me va. » Oh ça .. rien n'était moins sûr, même s'il était persuadé que sa cousine trouverait bien une autre façon de mettre Leah à contribution ce jour là. « Puis  te voir ainsi torturé par ta cousine… Je me rejouis déjà d’y être. » Levant doucement les yeux au ciel, Stephen poursuivait en balayant sa remarque du revers de la main. "Tu sais ... elle prend pour prétexte que mon bouloit soit justement de calmer les nerfs en pelotte des nouveaux nés pour me refourguer Thomas à tout va. En fait, je pense juste que la prétendue grande et indépendante Rebecca est terrorisée par un bébé de deux mois. Elle m'appelle tous les jours ou presque pour me demander si tel ou tel truc est normal ... en oubliant que je suis kiné et non pédiatre." qu'il soufflait en esquissant l'ombre d'un sourire. Loin de se moquer, Stephen trouvait ça plutôt attachant de voir la jeune maman se remettre en question, et au delà de ça, c'était aussi grisant d'être la clé presque assumée de tous les problèmes de la blondinette. L'histoire du baptême enfin bouclée, Stephen remercia Leah en embrassant le sommet de son crâne d'un geste naturel avant de l'entraîner à sa suite à l'extérieur de leur chambre. Une fois dans le couloir, il avait appelé l'ascenceur, soumettant au passage l'idée d'une reconversion professionnelle somme toute assez utopique. « Donc t’es entrain de me dire que parmi toutes les possibilités de carrières qui s’ouvrent à moi… Tu me vois moi,Leah Baumann, adepte des plats préparés et incapable de cuire quoique ce soit sans risque d’incendie, comme critique culinaire ? » D'un ton amusé, elle haussait le sourcil en le regardant tandis qu'ils pénetraient dans la cabine. "J'ai pas dit cuisiner Bau.. juste te faire nourir gratuitement en prenant un air pompeux en rédigeant des articles." qu'il lâchait pour palier à son éclat de rire. En le formulant verbalement ce n'était pourtant toujours pas plus logique. Qu'importe. Le ding significatif de l'ascenceur leur indiquait qu'ils allaient descendre, tandis que devant eux se fermaient les portes, les enfermant tous deux dans une prison chromée. « Par contre ton idée de client mystère me plaît assez. Être payée pour tester des hôtels de luxe, j’pense qu’il y a pire dans la vie. Mais tu devras fermer ton cabinet parce que j’t’embarquerai avec moi. » fronçant les sourcils, Stephen observait la brune se fermer instantanément lorsque leur descente s'amorçait. A bien y réfléchir .... elle avait l'air de donner le change depuis que l'ascenceur avait été appelé .... "Tu sais, si tu veux prendre les escaliers tout le mois ça me va. C'est efficace pour te muscler. Tu peux devenir aussi une de ces stars du fitness sur instagram" qu'il soufflait pour détendre l'atmosphère, tendant le bras pour attraper sa main du bout des doigts. Elle s'était adossée face à lui, les bras croisés dans une posture faussement désinvolte qui ne prenait plus trop. « Seulement pour voyager alors ? » son regard enjoleur doublé du contact de sa peau contre la sienne avaient eu pour effet immédiat de lui flanquer un air perdu sur ses traits fatigués. Des bribes de souvenirs de la Tasmanie lui revenaient tandis qu'il reprenait doucement contenance pour arborer désormais un fin sourire. "J'en sais rien. " qu'il soufflait avant de murmurer presque : "Pour prévoir des randonnées qu'on ne fera jamais, et s'embarquer dans un taxi pour parcourir la ville" comme si ses paroles avaient un goût d'interdit.





I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright, but I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat but no one sees me when I crawl back underneath.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Elle est prête à refaire confiance, même si l'inconnu lui fait peur.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen.

POSTS : 3500 POINTS : 5150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
The strong bond of friendship is not always a balanced equation; friendship is not always about giving and taking in equal shares. Instead, friendship is grounded in a feeling that you know exactly who will be there for you when you need something, no matter what or when. Besides, Walking with a friend in the dark is better than walking alone in the light. Lehen#13Lehen#14


You just call on me when you need a hand,
we all need somebody to lean on. If there is a load you have to bear that you can't carry, I'm right up the road and I'll share your load. Savannah #1


When you're down and troubled and you need some love and care. And nothing, nothing is going right. Close your eyes and think of me and soon I will be there to brighten up even your darkest night Matteo #1


Sisters and brothers are the truest, purest forms of love, family and friendship, knowing when to hold you and when to challenge you, but always being a part of you. Logan #1 •••
LonnieNepthysDylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
RPs EN ATTENTE : Gaby


RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Dim 17 Mar - 0:21



CAMBODIAN VIBES

Ce n’était pas dans les habitudes de Leah de partir ainsi à l’étranger pour une aussi longue période. En fait, sortir du pays tout court n’était pas dans ses habitudes puisqu’elle n’avait jamais eu les moyens ni le temps de le faire. Mais Stephen en avait décidé autrement, l’embarquant à ses côtés pour la deuxième fois consécutive à l’un de ses périples humanitaires. Elle avait eu tellement de raisons de refuser… Mais le brun avait su se montrer convaincant. La jeune femme ignorait encore pourquoi il s’obstinait à lui demander de l’accompagner, et en vérité, elle n’osait même pas vraiment lui demander. En Tasmanie, il lui avait dit qu’elle l’apaisait. Cette réponse était presque aussi floue que leur relation toute entière, elle commençait à s’y faire. Mais tout semblait tellement facile et naturel avec lui, quand bien même ils se retrouvaient à nouveau seuls dans une chambre d’hôtel. On était bien loin de la Tasmanie et de sa mini plage privative, ici dans un immeuble qui frôlait presque les nuages. Le pied à peine posé sur le sol cambodgien, Leah avait immédiatement ressenti ce sentiment de liberté et ce besoin de découverte l’envahir.  Et apparemment, il en était de même pour le kiné qui avait lui aussi envie de visiter un peu dès ce soir, en dépit de leur état de fatigue à tous les deux. Et après quelques minutes à se taquiner et à se disputer la salle de bain, le brun amena sur le tapis l’invitation au baptême de son filleul Thomas. Après un bref moment de surprise, Leah accepta celle-ci avec enthousiasme. Déjà parce qu’elle était contente que Rebecca ait fait suite à leur conversation lors du Noël chez les Holloway, prouvant ainsi qu’elle appréciait la brunette. La blonde n’était pas le genre de femme qu’on aimait à se mettre à dos. Ensuite, le fait que Stephen n’hésite même pas à la vouloir à ses côtés pour ce genre d’évènement lui faisait réellement plaisir. Le brun semblait déjà exaspéré sur le déroulement de cette future journée, persuadé qu’il allait faire les frais du stress de sa cousine. Cela amusait beaucoup Leah, qui avait déjà hâte d’y être pour assister à cette hécatombe en bonne et due forme. Mais dans le fond, elle était aussi persuadée qu’il exagérait. Elle l’espérait en tout cas. "Tu sais ... elle prend pour prétexte que mon boulot soit justement de calmer les nerfs en pelotte des nouveaux nés pour me refourguer Thomas à tout va. En fait, je pense juste que la prétendue grande et indépendante Rebecca est terrorisée par un bébé de deux mois. Elle m'appelle tous les jours ou presque pour me demander si tel ou tel truc est normal ... en oubliant que je suis kiné et non pédiatre." La brunette hocha la tête en souriant. Il était entrain de se plaindre, mais elle était sûre que dans le fond ça devait lui faire plaisir que sa cousine se tourne ainsi vers lui. Elle se tourna vers Stephen en haussant les sourcils. « Qui ne le serait pas en même temps ? Un bébé c’est complètement flippant. T’as peur de les casser dès que tu les touches… D’ailleurs je sais pas comment tu fais pour bosser avec eux. » Lâcha-t-elle avec une pointe d’admiration dans la voix. Elle comprenait parfaitement ce que la cousine du brun devait vivre en cet instant et ne s’imaginait même pas dans une telle situation. Elle serait probablement tout aussi paniquée, si pas plus. Elle termina rapidement de se préparer, signalant au brun qu’elle était fin prête à affronter l’inconnu que leur réservait cette ville qu’était Phnom Penh. Il lui colla un baiser de remerciement sur le crâne avant de l’accompagner vers le couloir où se trouvait l’ascenseur. Le fameux ascenseur. Une pointe d’effroi traversa la jeune femme qui fit de son mieux pour masquer son mal-être. Heureusement pour elle, Stephen embraya sur des idées loufoques pour sa future carrière, ce qui lui permit de penser à autre chose l’espace d’un instant, le temps de se moquer de ce qu’il avait pu dire. Critique culinaire, vraiment ? "J'ai pas dit cuisiner Bau.. juste te faire nourir gratuitement en prenant un air pompeux en rédigeant des articles." Mouais. Elle fit un pas dans l’espace confiné et observa les portes se refermer sur eux avec un air sceptique. « Pour ça, il faudrait quand même que j’y connaisse déjà quelque chose ! Et je suis loin du compte si tu vois ce que je veux dire… » Continua-t-elle en levant les yeux au ciel. Evidemment qu’il voyait où elle voulait en venir. Ils vivaient ensemble maintenant. Et même si elle était particulièrement au taquet en ce qui concernait l’ordre et la propreté, ses compétences de femme d’intérieur s’arrêtaient là. Son seul moyen de survie était les traiteurs des environs. Elle continua sur la deuxième proposition du brun qui la tentait déjà plus, mais termina à peine sa phrase tandis que l’ascenseur commençait à descendre les étages les uns après les autres. "Tu sais, si tu veux prendre les escaliers tout le mois ça me va. C'est efficace pour te muscler. Tu peux devenir aussi une de ces stars du fitness sur instagram" Leah leva un œil vers lui tandis qu’il lui attrapait doucement la main. Ses épaules se relâchèrent un peu et la brunette se rapprocha lentement de lui en serrant un peu celle-ci, tentant un vague sourire. « T’es toujours aussi perspicace Holloway ? » Elle secoua la tête, laissant un petit rire s’échapper de ses lèvres. « J’me suis retrouvée coincée dans un ascenseur pendant des heures il y a quelques années d’ici. Je t’avoue que depuis, je suis pas vraiment rassurée. Et y avait personne pour me tenir compagnie dans mon supplice. » Si elle était restée coincée à l’époque avec lui, elle était plus ou moins sure que l’expérience aurait été moins difficile à vivre. Cette pensée fugace la fit légèrement rougir et elle haussa les épaules pour se donner contenance en reportant son attention sur lui. « Mais je vais prendre sur moi, je tiens pas à descendre et monter soixante étages tous les jours pendant un mois entier. Je vais me transformer en mini musclor. » Elle éclata franchement de rire. « Mais j’vais songer à cette reconversion sur instagram… » Ou pas. Encore un moyen d’attirer l’attention sur elle, et au passage l’attention de son ex. Son regard se voilà à nouveau tandis que son visage se fermait malgré elle. Elle s’en voulait encore de ne pas pouvoir contrôler ce réflexe stupide, de continuellement repenser à lui et à où il se trouvait en ce moment. Ne pas savoir était sans doute la pire chose… Est-ce qu’il pensait encore revenir pour elle, ou l’avait-il totalement oubliée ? Elle priait pour la deuxième solution. Instinctivement elle referma à nouveau sa main contre celle de Stephen avant de changer de sujet pour se libérer de toutes ces idées noires.  Est-ce qu’il aimait l’avoir avec lui seulement pour ces voyages comme il l’affirmait, voilà ce qu’elle voulait savoir. "J'en sais rien. " Leah leva les yeux vers lui, sentant l’atmosphère changer à nouveau entre eux. "Pour prévoir des randonnées qu'on ne fera jamais, et s'embarquer dans un taxi pour parcourir la ville" Un nouveau sourire se posa sur les lèvres de la brune, toujours ses yeux plongés dans le bleu de ceux du brun. Il avait toujours le don d’éluder le sujet lorsqu’il dérapait. « Ah oui ? Pas de randonnée ce mois ci alors ? » Lança-t-elle sur un ton faussement déçu. On ne pouvait pas vraiment dire que la capitale se prêtait à ce genre d’activité, mais ça elle le savait déjà. Une légère secousse de l’ascenseur la fit directement quitter son air assuré pour se transformer en réelle appréhension et en une seule seconde, elle se retrouva collée contre le kiné, la tête contre son torse et les yeux fermés. Comme si ne pas regarder allait changer quelque chose, sérieusement. « Je retire ce que j’ai dis. Les escaliers c’est très bien. » Marmonna-t-elle presque pour elle-même. Au final, leur hôtel était très moderne et cet ascenseur devait probablement être aux normes de sécurité standard, mais elle n’était plus du tout rassurée. 




AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Holloway
le coeur à reconstruire
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-neuf ans (16.8)
STATUT : accueille l'inconnu à bras ouverts (ou pas)
MÉTIER : kiné. pédiatrique implanté depuis deux ans à spring hill, un cabinet qu'il partage avec nephtys depuis novembre 2018. assisté par phoebe pour l'administratif. une permanence bénévole au st vincent deux fois par mois.
LOGEMENT : #107 Redcliffe

POSTS : 1940 POINTS : 1140

PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › passionné par l'astronomie depuis l'enfance › a été marié, puis un cancer qui fait voler sa famille en éclats en lui retirant sa femme Rachel › tente de récupérer la garde de sa fille adoptive confiée à ses grands parents biologiques
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
I've reached that age where my brain goes from "you probably shouldn't say/do that" to "what the hell, let's see what happens".
cambodge › lehen 13lehen #14


•••

nephtysnephtys 02nadia 02isaacalexloganalfie › gaia › jules

RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendall anciens membres IdaJoshuaIndiaAshleyellie #3telulahsophiacaitlynpop+phoebesagehadès #2kaecykahlanhannahlennon (fb)stormway 02samialogan starter 13nellmaxinepaul


AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : avengedinchains (ava) > tumblr (gifs) > loonywaltz (ub) > rogers (signa)
DC : -
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Dim 17 Mar - 0:50


Se retrouver avec un nouveau né dans les bras avait toujours semblé être un exercice délicat, du moins, pour ceux qui n'avaient pas encore eu l'opportunité d'être parents, comme la brunette. Il devinait une pointe d'admiration, ou d'incompréhension lorsqu'elle lui répondait par un : « Qui ne le serait pas en même temps ? Un bébé c’est complètement flippant. T’as peur de les casser dès que tu les touches… D’ailleurs je sais pas comment tu fais pour bosser avec eux. » qui le fit sourire. "C'est un bébé par une poupée en porcelaine" Levant les yeux au ciel, Stephen tenait à rétablir un semblant de vérité dans le maniement de ces minis humains. Dans le fond, leur fonctionnement était assez sommaire à l'âge de son filleul : manger, dormir. Les pleurs n'étaient pas un signe de malheur constant.. mais ça Rebecca avait du mal à se l'encrer dans le cerveau. Stephen s'était donc retrouvé à superviser les premiers bains, à se faire appeler en facetime chaque soir pour être certain 'que sa position pour dormir était correcte" et lui avait fini par demander de l'aide à la sage femme du Saint Vincent tant il était certain que sa caractérielle de cousine ne ferait confiance à personne d'autre qu'à lui pour ce genre de choses, se collant au passage l'image d'un futur papa dont il peinait à se défaire. La blondinette avait d'ailleurs mal pris le fait qu'il s'expatrie durant un mois, mais son cousin, dont le caractère était d'égale intensité, n'en avait eu que faire. Il lui avait confié que tout irait bien et jusqu'à maintenant, le monde ne s'était pas écroulé en son absence. Son monde à lui tournait plutôt autour d'une autre personne en cet instant. Dans cet ascenseur, avec Leah ils étaient seuls au monde, et si lui accueillait la nouvelle de bon cœur ce n'était visiblement pas le cas de la brunette. Le regard fermé, elle semblait absorbée par un mal être qu'il ne lui connaissait pas, si tant est que ses boutades concernant son changement de carrière ne prenaient pas totalement pour lui faire reprendre contenance. « Pour ça, il faudrait quand même que j’y connaisse déjà quelque chose ! Et je suis loin du compte si tu vois ce que je veux dire… » Ce fut à son tour de lever les yeux au ciel. Critique culinaire n'était pas franchement une carrière qu'il la voyait embrasser, mais n'en demeurait pas moins que la jeune femme semblait sous estimer ses capacités à s'épanouir dans un domaine professionnel différent. Une fois encore, elle semblait manquer de confiance, et de patience aussi sûrement. "Bon ok... c'est pas le bon exemple. Mais t'as tellement de possibilités. Ce sera compliqué au départ. Change de boulot tant que t'es encore potable." qu'il lui avait glissé sous le ton de l'amusement, même s'il avait rapidement vu que ça ne la détendait pas forcément.. au contraire. Sa main dans la sienne, Leah était une boule de nerfs, si bien que le vague sourire qu'elle avait tenté ne prenait pas. « T’es toujours aussi perspicace Holloway ? J’me suis retrouvée coincée dans un ascenseur pendant des heures il y a quelques années d’ici. Je t’avoue que depuis, je suis pas vraiment rassurée. Et y avait personne pour me tenir compagnie dans mon supplice. Mais je vais prendre sur moi, je tiens pas à descendre et monter soixante étages tous les jours pendant un mois entier. Je vais me transformer en mini musclor. Mais j’vais songer à cette reconversion sur instagram… » éclatant de rire, Leah s'était pourtant refermée en un quart de seconde à l'évocation de cette hypothétique carrière. Fronçant les sourcils, il répondit à peine : "Je note.." son inquiétude prenant le pas pour ce qui pouvait sortir de ses lèvres. La brunette était toute en facettes. Tantôt joyeuse, triste, enjôleuse puis électrique.. il n'avait jamais su bien comment la cerner, même si c'était sûrement ce qu'il lui plaisait le plus. En l’occurrence, ici c'était plutôt son air fermé qui le préoccupait. "Tu penses à quoi ?" qu'il demandait doucement, serrant sa main un peu plus dans la sienne en dessinant des cercles sur le dos de cette dernière à l'aide de son pouce. Quitte à être dans un espace si confiné, autant ne pas lui laisser l'opportunité de se dérober comme lui le faisait en éludant ce sous entendu à peine voilé. « Ah oui ? Pas de randonnée ce mois ci alors ? » qu'elle lui avait rétorqué, une mine faussement déçue au coin des lèvres. Immédiatement, Stephen se fendit d'un air égal au sien. "J'en ai assez de ma..." une secousse l'interrompit, immédiatement suivie par une Leah qui frondait contre son torse, les paupières closes et visiblement apeurée. « Je retire ce que j’ai dis. Les escaliers c’est très bien. » Un sourire étirait ses lèvres tandis qu'il glissait une main derrière son dos pour l'enlacer. Ils n'étaient plus très loin du sol maintenant. "Pour soixante étages ?" qu'il demandait avec une pointe d'amusement. ".. peut être qu'à force de le prendre ça ira mieux." que soufflait le brun en laissant reposer son menton sur le sommet de sa chevelure. Cette proximité ne le gênait plus désormais. Il s'y faisait, il cherchait à être à son contact, et ce même si c'était pour une durée si courte comme cette descente dans la cabine d’ascenseur d'un hôtel.





I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright, but I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat but no one sees me when I crawl back underneath.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Elle est prête à refaire confiance, même si l'inconnu lui fait peur.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen.

POSTS : 3500 POINTS : 5150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
The strong bond of friendship is not always a balanced equation; friendship is not always about giving and taking in equal shares. Instead, friendship is grounded in a feeling that you know exactly who will be there for you when you need something, no matter what or when. Besides, Walking with a friend in the dark is better than walking alone in the light. Lehen#13Lehen#14


You just call on me when you need a hand,
we all need somebody to lean on. If there is a load you have to bear that you can't carry, I'm right up the road and I'll share your load. Savannah #1


When you're down and troubled and you need some love and care. And nothing, nothing is going right. Close your eyes and think of me and soon I will be there to brighten up even your darkest night Matteo #1


Sisters and brothers are the truest, purest forms of love, family and friendship, knowing when to hold you and when to challenge you, but always being a part of you. Logan #1 •••
LonnieNepthysDylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
RPs EN ATTENTE : Gaby


RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Lun 18 Mar - 11:58



CAMBODIAN VIBES

Alors que Leah comprenait totalement la panique qui devait habiter Rebecca en ce moment, Stephen lui semblait prendre les choses avec légèreté. Et il y avait de quoi… après tout, être kiné pédiatrique consistait justement à manipuler ces petites choses fragiles qu’étaient les bébés. "C'est un bébé pas une poupée en porcelaine" Le brun n’était apparemment d’accord avec elle sur le sujet, levant les yeux au ciel comme si elle avait dit une ineptie. Les sourcils froncés elle pencha la tête en l’observant. « C’est facile à dire pour toi ! Mets-toi un peu à sa place… Moi aussi j’serais en panique totale. » Lança-t-elle en haussant les épaules. Venait-elle de se ranger du côté de sa cousine ? En même temps, elle le pensait. Si l’idée d’être maman ne l’avait pas encore effleurée, elle ne pouvait que s’imaginer l’état dans lequel elle serait le jour où ça arriverait. Si ça arrivait un jour évidemment, ça n’était pas du tout une priorité à ses yeux. Un sourire vint étirer ses lèvres. « D’ailleurs tu m’as jamais dis pourquoi tu t’étais dirigé vers la pédiatrie ? » Cette question venait de parvenir à son esprit… Cela faisait des mois qu’ils se côtoyaient, et pourtant elle ne l’avait jamais réellement interrogé là-dessus. A l’époque de sa rééducation, elle s’en fichait un peu de ce qu’il faisait ou non. Evidemment depuis les choses avaient bien changé et elle se surprenait à s’intéresser de plus en plus à lui. « Elle a du frôlé la crise cardiaque quand tu lui as annoncé ton départ pour un mois entier ? » Elle rit doucement à cette idée, imaginant sans peine la cousine du brun écarquiller les yeux en apprenant la nouvelle, frôlant pratiquement l’hystérie au passage. Ces discussions parvenaient à peine à détourner l’attention de Leah alors qu’elle sentait la tension monter au fur et à mesure qu’elle sentait cet espace confiné l’étouffer de plus en plus. Même si le sujet de sa reconversion professionnelle semblait beaucoup inspirer Stephen, qui la voyait aussi bien critique culinaire, qu’instagrameuse fitness. Autant de métiers qui étaient, à ses yeux, hors de portée, pour un tas de raisons qu’elle trouverait sans peine. "Bon ok... c'est pas le bon exemple. Mais t'as tellement de possibilités. Ce sera compliqué au départ. Change de boulot tant que t'es encore potable." Ah mais… Elle tourna d’un coup la tête vers lui en faisant les gros yeux, oubliant momentanément la peur qui la tenaillait. «Tant que je suis encore potable ? Tu cherches les embrouilles Holloway… » Lança-t-elle en lui donnant un mini coup de poing sur l’épaule. Le sujet de son âge était pratiquement tabou, d’autant que sa situation à maintenant 28 ans n’était pas vraiment à envier. Au chômage, sans diplôme, ayant envoyé valser sa magnifique carrière de barmaid. On avait connu mieux pour parader. Cette parenthèse refermée, la brune ferma doucement les yeux en serrant malgré elle la main du brun. Il n’en fallu pas plus pour qu’il comprenne que quelque chose clochait, et elle prit sur elle de lui expliquer la raison de son angoisse, enchaînant ensuite sur cette idée absurde de carrière sur instagram qui, même si cela la faisait rire, n’était clairement pas un bon plan. "Je note.." Le regard inquisiteur, Stephen l’observait, cherchant sans doute à comprendre pourquoi l’évocation de se mettre ainsi en avant sur les réseaux pouvait bien l’avoir fait se refermer comme une huître. "Tu penses à quoi ?" Avec un léger soupir, la brune releva les yeux sur lui, toujours dans une tentative désespérée de conserver un sourire qui se voulait convaincant. Elle détestait parler de ça. Mais elle lui devait bien ça. Il s’était toujours ouvert à elle, ne lui avait jamais rien dissimulé de ses sentiments lorsqu’elle lui posait des questions, n’hésitant pas à lui livrer le fond de sa pensée. Et il lui avait déjà reproché ne pas lui avoir parlé des choses importantes, notamment lorsqu’il avait découvert le merdier dans lequel elle se débattait tous les jours depuis qu’elle s’était réveillée de son coma. « C’est rien… Mais tu sais, j’viens juste de m’imaginer entrain de m’exposer sur les réseaux comme ça et… j’peux pas m’empêcher de penser à Camden. » Elle fronça les sourcils malgré elle en continuant son explication. « J’ai plus eu aucune nouvelle depuis… tu sais. Et depuis le temps, j’ai même plus l’impression que les flics soient vraiment entrain de le chercher. Alors parfois je me demande si je risque de le voir redébarquer, des fois qu’il aurait envie de finir ce qu’il a commencé… » Sa voix se brisa à mesure qu'elle parlait de cette espèce d'épée de damoclès qu'elle avait l'impression d'avoir en permanence au dessus de la tête. Elle seule savait vraiment ce qu'il s'était passé ce soir là, la lueur de folie qui dansait dans ses yeux alors qu'il la rouait de coups de pieds tandis qu'elle était déjà au sol, incapable de se défendre. Ressasser ces souvenirs était compliqué, c'est pourquoi elle changea de sujet en continuant de jouer avec les nerfs de Stephen en le provoquant quelque peu. "J'en ai assez de ma..." Une secousse de la cabine d'ascenseur interrompit le fil de ses paroles et projeta immédiatement contre lui une Leah au summum de la panique. La tête enfouie sur son torse, les yeux fermés, la brunette tremblait comme une feuille, marmonnant qu'elle prendrait les escaliers les prochaines fois. "Pour soixante étages ?" La serrant doucement contre lui, le kiné semblait amusé de la situation. Elle hocha la tête sans prononcer un mot, se servant de l'étreinte du brun comme d'une protection le temps que l'ascenseur arrive enfin à destination. ".. peut être qu'à force de le prendre ça ira mieux." Il posa sa tête au dessus de la sienne, et Leah se laissa un peu plus aller, laissant un sourire se poser à nouveau sur ses lèvres. Stephen avait cette capacité toute particulière de réussir à l'apaiser en toute circonstance. Une nouvelle secousse - plus légère cette fois - survint, indiquant que la cabine avait atteint le rez de chaussée. Soulagée, Leah se détacha des bras du brun, non sans poser un baiser sur ses lèvres comme dans un remerciement silencieux. Lui attrapant la main, elle l'attira rapidement en dehors de cet espace confiné qu'elle détestait plus que tout. Ensemble, ils traversèrent le lobby de l'hôtel, passant au travers des touristes agglutinés auprès de la réception. Cet hôtel était très bien coté et relativement prisé au sein de la capitale. La brune se sentait chanceuse de pouvoir être aux côtés de Stephen et débordait d'excitation à l'idée d'enfin découvrir cette ville dont elle ne connaissait absolument rien. Mettant un pied dehors, ses yeux se promenèrent dans tous les sens, appréciant les jeux de lumières présents autour d'elle. Un large sourire aux lèvres, elle se tourna vers Stephen avec un air interrogateur. "On prend un taxi pour aller directement dans le centre ou tu préfères qu'on marche et on voit sur quoi on tombe?" Leah avait toujours été un peu aventurière pour tout ça, mais elle savait que le brun était plus prudent et avait tendance à toujours tout organiser. En l'occurence, c'est lui qui avait planifié le plus gros du voyage et elle était ravie de s'en remettre à lui si ça lui faisait plaisir. Si les rôles avaient été inversés, il n'aurait pas été capable de lui faire totalement confiance et aurait lui-même révérifié quelques informations, telles que leur itinéraire ou les horaires de vol. Il était comme ça, et même s'il l'énervait à certains moments, c'est aussi ce qu'elle aimait chez lui.




AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Holloway
le coeur à reconstruire
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-neuf ans (16.8)
STATUT : accueille l'inconnu à bras ouverts (ou pas)
MÉTIER : kiné. pédiatrique implanté depuis deux ans à spring hill, un cabinet qu'il partage avec nephtys depuis novembre 2018. assisté par phoebe pour l'administratif. une permanence bénévole au st vincent deux fois par mois.
LOGEMENT : #107 Redcliffe

POSTS : 1940 POINTS : 1140

PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › passionné par l'astronomie depuis l'enfance › a été marié, puis un cancer qui fait voler sa famille en éclats en lui retirant sa femme Rachel › tente de récupérer la garde de sa fille adoptive confiée à ses grands parents biologiques
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
I've reached that age where my brain goes from "you probably shouldn't say/do that" to "what the hell, let's see what happens".
cambodge › lehen 13lehen #14


•••

nephtysnephtys 02nadia 02isaacalexloganalfie › gaia › jules

RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendall anciens membres IdaJoshuaIndiaAshleyellie #3telulahsophiacaitlynpop+phoebesagehadès #2kaecykahlanhannahlennon (fb)stormway 02samialogan starter 13nellmaxinepaul


AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : avengedinchains (ava) > tumblr (gifs) > loonywaltz (ub) > rogers (signa)
DC : -
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Mer 20 Mar - 23:41


« C’est facile à dire pour toi ! Mets-toi un peu à sa place… Moi aussi j’serais en panique totale. » Et Stephen mettrait sa main à couper que si Leah venait à attendre un enfant un jour, sa maternité se déroulerait exactement de cette façon. Ce n'était pas quelque chose auquel il s'était déjà attendu de sa part, si bien qu'il eut un vague moment d'absence avant d'entendre la brunette poursuivre : « D’ailleurs tu m’as jamais dis pourquoi tu t’étais dirigé vers la pédiatrie ? » un rictus étirait ses lèvres, facile. On lui avait souvent posé la question au fil des années.. mais si pour lui ça coulait de source, ce n'était pas évident pour ses proches. "Parce que j'aime les enfants." qu'il répondait avec une simplicité quasi évidente, comme deux et deux font quatre. "J'ai jamais vraiment su pourquoi. J'avais fait un stage en pédiatrie pendant ma dernière année et on a toujours eu un bon feeling, j'ai jamais su l'expliquer." haussant doucement les épaules, il se laissait retomber sur une paroi de l’ascenseur tandis que le sujet revenait à Rebecca. Ces dernières semaines, la petite blonde était un peu au centre de beaucoup de leurs conversations. Entre son entrée en matière rocambolesque à Noël, son accouchement digne du dernier Bridget Jones et ses débuts de maman façon tragédie grecque, elle mettait les nerfs de son cousin à rude épreuve, qui de son côté laissait retomber la pression sur Leah. « Elle a du frôlé la crise cardiaque quand tu lui as annoncé ton départ pour un mois entier ? » qu'elle demandait d'ailleurs dans un éclat de rire : "J'avais le petit dans les bras pour éviter de me faire prendre pour cible par je ne sais quel projectile...." répondait-il sur le même ton, même si la situation n'avait rien eu d'amusant. Si Rebecca avait pu le tuer, elle l'aurait fait. "... mais c'est bon maintenant, puis peut être que cette césure lui fera comprendre qu'elle peut gérer toute seule avec William." Haussant les épaules, Stephen se délectait par avance de ces quelques semaines seul avec Leah, sans rien ni personne pour venir les déranger ou porter un quelconque jugement sur la nature de leur relation aux bords flous. Pas de Carter à l'horizon, ni même de journée de travail à rallonge ... ce périple s'annonçait sous les meilleurs auspices, du moins, si l'on faisait abstraction de la mine déconfite de Leah alors que la cabine amorçait sa descente. Il avait essayé de détendre l'atmosphère en plaisantant sur son âge, et  ça avait presque fonctionné. «Tant que je suis encore potable ? Tu cherches les embrouilles Holloway… » son poing était venu s'abattre sur son épaule, mais c'était davantage drôle que douloureux. "T'es pas crédible Bau" qu'il lui avait répondu dans un sourire, sans se douter une seconde de l'effet qu'aurait sa boutade sur une éventuelle carrière de fitgirl aurait pu provoquer chez son interlocutrice. Le regard fermé, on aurait presque pu sentir sa carapace se refermer sur elle en l'espace de quelques secondes à peine, mais pas enclin à se laisser mettre à l'écart des états d'âme de la brune, Stephen lui avait demandé ce qui obscurcissait ses pensées. « C’est rien… Mais tu sais, j’viens juste de m’imaginer entrain de m’exposer sur les réseaux comme ça et… j’peux pas m’empêcher de penser à Camden. J’ai plus eu aucune nouvelle depuis… tu sais. Et depuis le temps, j’ai même plus l’impression que les flics soient vraiment entrain de le chercher. Alors parfois je me demande si je risque de le voir redébarquer, des fois qu’il aurait envie de finir ce qu’il a commencé… » Sa voix se brisait à mesure qu'elle poursuivait son discours, tandis que lui ne savait pas exactement comment réagir, comment il avait le droit de réagir. Sa machoire se serrait, ses neurones fonctionnaient à  plein tube, conscient que les révélations de la brunette n'étaient pas infondées.  "... et c'est pour cette raison que c'est une bonne chose que t'ai changé de travail, que je sois là pour vivre avec toi, et aussi que ton frère passe à l'improviste aussi souvent que possible." qu'il soufflait en encadrant son visage de ses mains pour que son regard croise le sien. Il ne lui disait pas qu'il était terrifié à l'idée qu'un évènement de la sorte ne se reproduise, qu'il avait bien du mal à prendre la mesure de tout ce qu'elle avait pu traverser et de toute cette pression morale avec laquelle elle devait composer chaque jour ; ce n'était pas ce qu'elle avait besoin d'entendre même si faire comme si tout irait bien n'était pas quelque chose d'évident. Il préférait être un refuge, être une façon pour elle de se changer les idées, de se reconstruire sans avoir à parler de tout ça. Pour le moment, il y réussissait plutôt bien, y compris dans cet ascenseur où la brunette terminait dans ses bras à la suite d'une secousse de leur cabine. Leah avait beau marmonner, il la voyait mal gravir soixante étages chaque jour pour une crainte aussi déraisonnée. ".. peut être qu'à force de le prendre ça ira mieux." esquissant un sourire, Stephen n'eut même pas le temps de répondre quelque chose de concluant que déjà, ils avaient atteint le hall. Se laissant entraîner par la jeune femme, il tentait de se frayer un chemin au milieu des nombreux clients de l'hôtel qui étaient sans doute arrivés en même temps qu'eux, et qui étaient bien moins pressés de découvrir le centre ville. "On prend un taxi pour aller directement dans le centre ou tu préfères qu'on marche et on voit sur quoi on tombe?" "J'aime prendre des taxis avec toi." qu'il répondait sans l'hombre d'une hésitation. Il avait voulu faire un trait d'humour, mais dont le sens caché n'éclipsait pas totalement ce qu'il voulait dire en réalité. Les deux étaient suffisamment fatigués et risquaient de se perdre à la moindre indication brumeuse de l'application GPS de son portable, si bien qu'une fois à l'extérieur, Stephen prit les devants et fonça dans l'un des nombreux taxis qui attendaient devant l'hôtel. Il indiqua au chauffeur le nom d'une rue qu'il avait relevée dans un guide pendant le vol avant de se laisser retomber sur le dossier, observant par la fenêtre leur voiture s'enfoncer dès qu'ils furent installés dans une nuée de scooters et autres moyens de locomotion locaux. "On va au Quai Sisowath" qu'il commençait en sortant son téléphone portable de sa poche pour passer rapidement en revue les messages qu'il avait en absence."Entre le Palais Royal et les berges du Mékong. Merci internet pour les spots sympas" Un fin sourire étirait ses lèvres tandis qu'il rangeait l'appareil à sa place initiale. Au vue de la conduite sportive de leur chauffeur, ils y seraient rapidement, mais pour le moment, Stephen profitait de cette accalmie pour reposer son crâne contre l'appui tête et profiter de ces dernières minutes de silence avant de replonger dans l'animation urbaine.  





I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright, but I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat but no one sees me when I crawl back underneath.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Elle est prête à refaire confiance, même si l'inconnu lui fait peur.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen.

POSTS : 3500 POINTS : 5150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
The strong bond of friendship is not always a balanced equation; friendship is not always about giving and taking in equal shares. Instead, friendship is grounded in a feeling that you know exactly who will be there for you when you need something, no matter what or when. Besides, Walking with a friend in the dark is better than walking alone in the light. Lehen#13Lehen#14


You just call on me when you need a hand,
we all need somebody to lean on. If there is a load you have to bear that you can't carry, I'm right up the road and I'll share your load. Savannah #1


When you're down and troubled and you need some love and care. And nothing, nothing is going right. Close your eyes and think of me and soon I will be there to brighten up even your darkest night Matteo #1


Sisters and brothers are the truest, purest forms of love, family and friendship, knowing when to hold you and when to challenge you, but always being a part of you. Logan #1 •••
LonnieNepthysDylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
RPs EN ATTENTE : Gaby


RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Jeu 21 Mar - 14:31



CAMBODIAN VIBES

Aborder la maternité, même de façon purement hypothétique, semblait avoir provoqué une absence chez le kiné, ce qui fit sourire la brunette mais elle décida de ne pas relever ce manque de réaction de la part du kiné. Déjà qu’il semblait encore batailler pour ne plus la considérer simplement comme la petite sœur de son meilleur ami, elle allait éviter de lui implanter des images d’elle-même enceinte au milieu de tous ces neurones en folie. Leah glissa subtilement sur un autre sujet, lui demandant avec curiosité pourquoi il s’était ainsi spécialisé vers la pédiatrie. Question idiote…"Parce que j'aime les enfants." La brune haussa un sourcil, amusée par la simplicité de cette réponse. "J'ai jamais vraiment su pourquoi. J'avais fait un stage en pédiatrie pendant ma dernière année et on a toujours eu un bon feeling, j'ai jamais su l'expliquer." Ca tombait un peu sous le sens finalement. « T’as de la chance d’avoir directement su ce que tu voulais faire de ta vie. » Lança-t-elle avec philosophie, sachant pertinemment ce que cela faisait d’être complètement paumé d’un point de vue professionnel. Elle n’avait jamais annoncé s’être dirigée vers une carrière de barmaid car elle aimait l’alcool. Cette pensée la fit sourire intérieurement. Elle espérait mettre à profit ce temps loin de Brisbane pour faire le point et réfléchir sérieusement à ce qu’elle comptait faire maintenant que le champs des possibles s’ouvrait à elle. « Faudra qu’un soir on se prenne une bouteille, et on fera un énorme tableau où on écrira mes points forts, mes points faibles et toutes ces conneries pour m’aider à trouver quoi faire en rentrant. » Son ton était décidé, bien que son air lui soit plutôt amusé à cette idée. Elle se disait qu’avec Stephen, elle parviendrait peut-être à trouver LA bonne idée. Et l’alcool aidant, les idées fuseraient très probablement dans tous les sens. Ce voyage était décidément plein de belles perspectives, même si pour se faire, le kiné avait du faire face aux foudres de sa cousine qui devait sans doute se sentir laissée à l’abandon."J'avais le petit dans les bras pour éviter de me faire prendre pour cible par je ne sais quel projectile...." Le ton empreint d’humour, le brun lui racontait comment s’était passée l’annonce de son voyage de plusieurs semaines. "... mais c'est bon maintenant, puis peut être que cette césure lui fera comprendre qu'elle peut gérer toute seule avec William." Leah hocha la tête en souriant. Elle finirait bien par se rendre compte qu’elle était une maman formidable et qu’elle n’avait besoin de l’aide de personne en dehors de son mari. Il était facile de se reposer sur quelqu’un comme Stephen qui était tellement à l’aise avec les bébés, la brunette comprenait bien pourquoi Rebecca agissait de la sorte. Mais elle savait aussi que tout se passerait bien pour le petit Thomas. « Mais oui, moi aussi je suis sure que ça ira. Puis de toute façon elle te le fera payer au baptême du petit sinon. » Elle éclata de rire, ravie d’avoir été invitée à cette journée qui promettait d’être mémorable. La brune se sentait déjà plus détendue, comme à chaque fois qu’elle mettait les pieds en dehors de Brisbane en compagnie du kiné. Cette détente s’était cependant envolée sur la durée de leur trajet en ascenseur, à la fois hapée par le stress de cette phobie qu’elle n’arrivait pas vraiment à contrôler, et par les souvenirs de son passé qui revenaient constamment la hanter à des moments pas toujours opportuns. Stephen avait remarqué sa frayeur et tentait tant bien que mal de lui changer les idées, plaisantant maladroitement sur sa date de péremption physique pour trouver du boulot. "T'es pas crédible Bau" Seule réponse à ce petit coup de poing envoyé contre son épaule sans grande conviction. Elle leva les yeux au ciel sans prendre la peine de réagir, tandis que son sourire s'effaçait à mesure que leur conversation prenait une tournure plus délicate. Le brun semblait maintenant pouvoir déceler la moindre de ses micro expressions, à tel point qu'elle ne parvenait plus à cacher le moindre moment de turpitude. Et il ne laissait rien passer, bien décidé à savoir ce qui se tramait dans sa jolie tête lorsque son visage se fermait de la sorte. Elle avait appris la leçon, Stephen n'appréciait pas qu'elle lui cache ses états d'âme alors qu'il prenait sur lui d'être le plus transparent possible à son égard. Elle lui expliqua donc, pour la première fois, ces doutes qui la rongeaient concernant une tentative future de Camden de revenir à Brisbane lui payer une petite visite. Le dire à haute voix rendait sa voix tremblante, mais elle tentait de garder autant d'aplomb que possible.  "... et c'est pour cette raison que c'est une bonne chose que t'ai changé de travail, que je sois là pour vivre avec toi, et aussi que ton frère passe à l'improviste aussi souvent que possible." Le brun attrapa délicatement son visage entre ses mains, forçant ainsi leurs regards à se croiser, ajoutant ainsi de la force à ses paroles. Elle attrapa une de ses mains en penchant légèrement la tête sur le côté, lui lançant un petit sourire. "C'est vrai que le MacTavish, c'est là où on s'est rencontré... Mais je me sens mieux depuis que t'es avec moi. Plus en sécurité... je fais presque plus de cauchemars." Ajouta-t-elle en dévoilant ses dents blanches, lui apprenant sans doute par la même occasion qu'elle faisait des cauchemars. Au début c'était même des terreurs nocturnes, alors dans un sens, il y avait une amélioration. La plupart du temps elle revivait la scène de ce fameux soir, à d'autres moments elle rêvait qu'il revenait ici, à Brisbane pour la retrouver. Elle secoua la tête pour chasser ces pensées qui lui plombaient le moral, tentant de retrouver ses esprits. Mais l'ascenseur commença à faire des siennes, la propulsant vers le kiné comme s'il était un aimant afin de se réfugier dans ses bras. Elle avait passé tellement de temps à se forger une carapace pour se montrer plus dure qu'elle ne l'était, Stephen était l'une des rares personnes à qui elle daignait montrer cette fragilité qui la caractérisait. Il ne fallu heureusement pas très longtemps avant qu'ils n'atteignent le hall d'entrée de l'hôtel dans lequel Leah se précipita à toute vitesse, bien décidée à sortir de cette cage de malheur. Il allait vraiment falloir qu'elle réussisse à prendre sur elle, car cet hôtel était sa maison pour tout le mois qui suivait, et cet ascenseur était malheureusement inévitable. Elle décida d'oublier cet inconvénient pour le moment, attirant le brun vers l'extérieur en attrapant sa main, pressée de découvrir ce que cette ville avait à leur offrir. Une fois dans la rue, Leah s'interrogea sur ce que Stephen avait prévu, lui qui avait tendance à s'occuper de tout dans les moindres détails. Elle proposa l'option du taxi pour se rendre dans le centre et la réponse du brun ne manqua pas de la faire sourire. "J'aime prendre des taxis avec toi." Elle éclata doucement de rire avant de le suivre vers les voitures stationnées en attente de clients à emmener à leur destination. "Je me demande bien pourquoi." Répondit-elle simplement avec un air amusé tout en s'installant sur la banquette arrière à ses côtés. "On va au Quai Sisowath. Entre le Palais Royal et les berges du Mékong. Merci internet pour les spots sympas" Il aurait aussi bien pu lui parler en chinois qu'elle aurait été au même point. La brune étouffa un nouveau rire tandis qu'elle observait avec attention le paysage qui défilait sous ses yeux par la fenêtre du véhicule. L'environnement était bien plus urbain que la Tasmanie, et un peu de changement n'était pas pour lui déplaire. "De toute façon je te fais confiance Holloway, je suis sure que ça sera parfait." Lança-t-elle en laissant sa tête tomber contre l'épaule du kiné. Elle était morte de fatigue et seule la faim et l'envie d'en voir plus gardaient ses yeux ouverts. Le taxi se faufilait avec aisance dans le trafic et il ne fallu que quelques minutes pour qu'ils arrivent enfin à destination. Leah fit un petit signe au chauffeur avant de jeter de grands yeux ébahis aux alentours. C'était magnifique. L'endroit était plutôt animé et le quai regorgeait aussi bien de touristes que d'artistes de rue qui proposaient des toiles qu'ils avaient peintes, ainsi que d'autres créations artisanales de tout genre. Quelques échoppes s'éparpillaient ici et là, ainsi qu'une tonne de restaurants. Au moins ils ne risquaient pas de mourir de faim. Grisée, Leah en oublia complètement le moindre signe de fatigue et se tourna vers Stephen avec un large sourire. "On a le choix. T'es déjà prêt à te lancer dans les découvertes culinaires ou tu préfères la jouer safe ce soir?" Lui demanda-t-elle avec un air amusé. Effectivement, la ville était cosmopolite et cela se reflétait dans les établissements qui s'érigeaient le long du quai. La nourriture variait aussi bien de l'italien au mexicain, en passant par l'indien. La brune avait commencé à avancer sans même s'en rendre compte, le regard curieux se posant sur les moindres détails qu'offraient ce lieu étonnant.





AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Holloway
le coeur à reconstruire
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-neuf ans (16.8)
STATUT : accueille l'inconnu à bras ouverts (ou pas)
MÉTIER : kiné. pédiatrique implanté depuis deux ans à spring hill, un cabinet qu'il partage avec nephtys depuis novembre 2018. assisté par phoebe pour l'administratif. une permanence bénévole au st vincent deux fois par mois.
LOGEMENT : #107 Redcliffe

POSTS : 1940 POINTS : 1140

PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › passionné par l'astronomie depuis l'enfance › a été marié, puis un cancer qui fait voler sa famille en éclats en lui retirant sa femme Rachel › tente de récupérer la garde de sa fille adoptive confiée à ses grands parents biologiques
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
I've reached that age where my brain goes from "you probably shouldn't say/do that" to "what the hell, let's see what happens".
cambodge › lehen 13lehen #14


•••

nephtysnephtys 02nadia 02isaacalexloganalfie › gaia › jules

RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendall anciens membres IdaJoshuaIndiaAshleyellie #3telulahsophiacaitlynpop+phoebesagehadès #2kaecykahlanhannahlennon (fb)stormway 02samialogan starter 13nellmaxinepaul


AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : avengedinchains (ava) > tumblr (gifs) > loonywaltz (ub) > rogers (signa)
DC : -
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   Jeu 21 Mar - 15:49


Le sujet de son choix de carrière s'évanouissait presque de lui même, comme soufflé par une évidence qui n'était propre qu'à lui. Pourquoi la kinésithérapie avait été une question qui était longtemps restée en suspens dans son entourage empli de mordus de yoga. En soi, ces deux disciplines n'étaient pourtant pas tant que ça éloignées l'une de l'autre. « T’as de la chance d’avoir directement su ce que tu voulais faire de ta vie. » un fin sourire étirait ses lèvres. De la chance peut être pas ; une envie puis une mère un tantinet trop impliquée dans la réussite scolaire de son fils en revanche... Même si Wanda avait toujours renvoyé l'image d'un parent souple et presque un peu trop laxiste, Stephen n'avait pourtant pas coupé aux heures de devoir à rallonge et au contrôle strict des notes, même à l'université. « Faudra qu’un soir on se prenne une bouteille, et on fera un énorme tableau où on écrira mes points forts, mes points faibles et toutes ces conneries pour m’aider à trouver quoi faire en rentrant. » le sourcil relevé, le brun prit grand soin de ne pas trop montrer sa mine amusée devant l'air presque décidé de Leah. "Donc.. résumons. Tu veux qu'on discute de ton avenir professionnel en picolant ?" Au fil des mois passés en présence de la petite dernière des Baumann, Stephen avait presque fini par se persuader à son tour que l'alcool était une espèce de moyen suffisant de se désinhiber pour laisser sortir un quelconque génie. En l'état, il se laissait convaincre pour quelques occasions, mais dans le cas présent.. il préférait revenir aux bons vieux classiques. "On fera un bilan de compétences à Brisbane." haussant doucement les épaules, il prit le parti de clore le sujet de cette façon avant d'en arriver à évoquer Rebecca qu'il soupçonnait de le maudire depuis qu'il l'avait laissée seule sur le sol australien.  « Mais oui, moi aussi je suis sure que ça ira. Puis de toute façon elle te le fera payer au baptême du petit sinon. » l'ombre d'un sourire lui naissait au coin des lèvres, même si ce n'était que pour une courte durée. Cette réponse fut la seule note positive livrée par la brune lors de leur passage éclair dans la cabine de l'ascenseur. Rapidement, Leah avait été submergée par des pensées sombres que le brun tentait vainement de chasser en l'encerclant de ses bras. "C'est vrai que le MacTavish, c'est là où on s'est rencontré... Mais je me sens mieux depuis que t'es avec moi. Plus en sécurité... je fais presque plus de cauchemars." Ignorant jusqu'alors l'existence de ces fameux cauchemars, le trentenaire penchait la tête sur le côté en fronçant les sourcils. Leah contre lui, ses lèvres s'entrouvraient sans qu'elle ne puisse voir quoi que ce soit, mais avant même qu'il n'ait le temps de demander plus de précisions, un tintement annonçait leur arrivée au rez de chaussée. Les portes métalliques s'ouvraient sur le hall, laissant le sujet s'évanouir à nouveau de lui même ; à regrets cette fois ci.

Prêts à partir à la découverte nocturne de Phnom Penh, Stephen optait pour une course en taxi plutôt qu'à un moyen de locomotion local et sûrement moins onéreux. Cette décision purement arbitraire avait fait sourire la brunette, qui complice, lui rétorquait un "Je me demande bien pourquoi." lorsqu'il lui avait annoncé les -fausses- raisons qui fondaient son choix. S'installant sur la banquette arrière, il donnait une adresse au chauffeur avant de se laisser retomber près de Leah en lui indiquant brièvement là où ils se rendaient. "De toute façon je te fais confiance Holloway, je suis sure que ça sera parfait." Laissant sa tête reposer contre son épaule, la jeune femme peinait à donner le change. Tombants littéralement de fatigue après ce périple d'une dizaine d'heures, les deux n'étaient plus que l'ombre d'eux mêmes. Stephen finissait par pencher le menton pour embrasser le sommet du crâne de la brunette d'un geste tendre. Cette première sortie donnait le départ de leur escapade au Cambodge, et bien que les deux ne feraient pas long feu ce soir, ils avaient jugé bon de sortir, au moins pour fêter dignement cette arrivée. Quelques minutes de route furent nécessaires avant d'arriver au Quai Sisowath, mais l'attente en valait largement le coup. Réglant le taxi d'un geste expéditif une fois à bon port, Stephen suivait une Leah qui s'était presque envolée de la voiture dès que cette dernière s'était arrêtée, comme gagnée par une soudaine énergie. "On a le choix. T'es déjà prêt à te lancer dans les découvertes culinaires ou tu préfères la jouer safe ce soir?" "Safe !" Du tac au tac, avant même d'avoir jeté un coup d'oeil aux alentours, le brun laissait son côté control freak reprendre le dessus. Pour lui, il était hors de question de se la jouer aventurier des temps modernes dès le premier soir. "... mais choisis. Je suis pas compliqué. Tant que ça reste assez proche de ce qu'on connaît." haussant doucement les épaules, il finissait par lui emboîter le pas, longeant les berges tandis que le soleil commençait à décliner avec lenteur. Sa main glissait naturellement dans la sienne pour quelques secondes, puis il l'attirait un peu plus près du fleuve avec douceur, reprenant brièvement le contrôle de leur destination. "J'me sens obligé de faire enrager Reb.." S'arrêtant, Stephen fit pivoter la brunette pour l'avoir dos à lui, et sortant son téléphone portable de sa poche, il tendit son bras à une distance raisonnable pour prendre un cliché de cette première virée qu'ils faisaient ensemble. Des cernes immenses et un cadrage un brin loupé, ce n'était sans doute pas le cliché de l'année, mais il ne faisait aucun doute qu'en le recevant, la tout jeune maman en aurait les méninges en ébullition. Déjà car elle paniquait totalement à l'idée de devoir faire appel à un autre praticien que son cousin si son fils venait à avoir un quelconque problème (et qu'elle le maudirait sur dix générations pour la narguer de la sorte) mais aussi et surtout car elle ne savait pas dans quelle mesure les deux colocataires étaient liés. Stephen était toujours volontairement resté vague lorsqu'il était question de Leah. Depuis son apparition au réveillon de Noël, et sa présence lors de la venue au monde de Thomas, la jeune femme était pourtant devenue un sujet de discussion prisé des réunions de famille chez les Holloway, mais têtu, Stephen balayait toutes les remarques avec une aisance presque insolente. " .... et puis j'avais aucune photo de toi normale. Sérieusement Bau, mon téléphone regorge de dossiers. Je pourrais ruiner toute ton existence d'un claquement de doigts." Un sourire en coin, provocant, étirait ses lèvres tandis qu'il rangeait dans la poche arrière de son jean l'objet du crime A vrai dire, ce n'était pas plus que ça la faute de Leah que la sienne si tant de clichés de ce genre là logeaient dans la mémoire de son téléphone. Stephen avait tendance à user de la fonction appareil photo de son cellulaire pour tout et n'importe quoi, et bien souvent, la petite dernière des Baumann et sa poisse légendaire en faisaient les frais.





I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright, but I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat but no one sees me when I crawl back underneath.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: cambodian vibes | lehen #13   


Revenir en haut Aller en bas
 

cambodian vibes | lehen #13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-