AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Se laisse aller au bonheur avec son petit ami névrosé.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen, mais le déménagement est proche.
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388482-it-can-wait-att-ad-chloe-bennet-40108133-245-135
POSTS : 3910 POINTS : 835

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388469-hgnhif
Take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. Place my head on my beating heart.I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are. Lehen#14Lehen#18

•••

DylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
Juliana
Savannah
Lonnie#2
Julealfen
Leomy#1
Harvey
RPs EN ATTENTE : Gaby - Lene - Tommy








RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12
Lehen#14
Lehen#13
Matteo #1
LonnieLehen#16Lehen#15

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyJeu 14 Mar 2019 - 21:26




THE SHADOWS OF THE PAST

Brisbane - 2012 

Leah s'observa dans le miroir de sa chambre avec une moue dubitative sur le visage. Derrière elle, sur son lit, se dressait une pile de vêtements entassés les uns sur les autres. L'étape obligatoire pour une soirée réussie. Son reflet lui renvoyait l'image d'une petit brune fluette, vêtue d'une robe beaucoup trop courte et maquillée un brin trop fort. Sa dernière rupture avait été la goutte de trop. On ne la trouvait pas assez féminine, pas assez délurée? Les choses allaient changer. Depuis quelques semaines maintenant, la brunette avait raccroché l'université pour se lancer tête baissée dans la vie active. Un choix accueilli avec difficultés par ses parents qui espéraient bien mieux pour la seule fille de la fratrie Baumann. D'ailleurs, ils avaient toujours l'espoir que Leah se ressaisisse, qu'elle se rende compte de son erreur. Ils pouvaient toujours rêver. La brune goûtait à l'indépendance, à la possibilité de sortir à l'heure qu'elle voulait sans n'avoir de compte à rendre à personne. Un petit feu follet qu'on ne pouvait plus arrêter. Elle s'était dégoté un job de serveuse dans un bar minable, mais qui payait suffisamment pour que ses parents lui lâchent un peu la grappe et la laissent vivre comme elle l'entendait. Depuis qu'elle avait arrêté ses études, la jeune femme avait pris goût aux sorties et au monde de la nuit. Un milieu plein de paillettes, où les femmes débordaient d'assurance. Celles qui passaient la file qui allait jusqu'à dehors en claquant la bise au videur et faisaient leur entrée dans la boîte comme si elles y avaient leur place. Des filles comme Raelyn Blackwell. Les deux s'étaient croisées à plusieurs reprises lors de diverses soirées auxquelles Leah s'était rendue avec quelques copines. La brune avait longuement observé la jeune femme blonde, qui se détachait aisément du reste de la foule par son charisme et surtout, par ses connexions. Peu importe l'endroit, on aurait dit qu'elle connaissait tout le monde. Et tout le monde la connaissait. Rae savait faire la fête comme personne et sa réputation la précédait. La brune était admirative, impressionnée et rêvait secrètement de toucher du doigt ce genre de vie. Si elle s'était imaginé que ça arriverait réellement, et pas qu'un peu. Un soir, les deux jeunes femmes tombèrent l'une sur l'autre dans le couloir étroit des toilettes de la boîte de nuit, ou plutôt, elles se rentrèrent pratiquement dedans. Gênée, Leah avait marmonné des excuses en s'excusant et en baissant légèrement les yeux. Une première pour la Baumann qui ne brillait généralement pas pour son calme et sa timidité. Plus maintenant en tout cas. Mais il y avait de quoi être intimidée par le personnage. S'avançant vers la porte, la brune se figea lorsqu'une voix s'éleva derrière elle. Une voix rauque, envoûtante. "Hé toi..." Moi? Leah s'était tournée lentement sur elle-même, se demandant si elle n'était pas entrain d'halluciner. Fallait bien avouer qu'elle avait déjà bien abusé de l'alcool, pour changer. "... C'est pas la première fois qu'on se croise, pas vrai?" Raelyn la dévisageait avec attention, de haut en bas. Sentant le rouge lui monter aux joues, la brunette tenta désespérément de donner le change histoire de ne pas paraître pour une véritable cruche. "Possible." Lâcha-t-elle simplement, avec un manque d'intérêt feint. Au fond d'elle, elle sautillait comme une grosse gamine. Sa réponse eut le mérite de déclencher l'esquisse d'un sourire chez la blonde. Ce soir là, sans comprendre comment, fut le début de nombreuses frasques entre les deux jeunes femmes...

La brune finit par tirer la langue à son reflet avant d'embarquer son sac et d'enfiler une paire de talons aiguilles tandis qu'elle se dirigeait avec un équilibre précaire vers la porte d'entrée qu'elle claqua en lâcha simplement un "J'y vais, m'attendez pas." qui sonnait comme une habitude ces derniers temps. Son taxi l'attendait pour se rendre à l'une des soirées à laquelle Rae l'avait conviée, en lui disant que sa présence était fortement recommandée. Le trajet dura une bonne demie-heure, mais Leah était excitée comme une puce. Les soirées passée avec Rae étaient toujours mémorables, et celle-ci ne ferait sans doute pas exception. Dieu, si elle savait à quel point elle avait raison. Descendant de son taxi avec un sourire assuré sur les lèvres, elle dépassa la file avec une démarche chaloupée et adressa un regard au videur. "Leah Baumann. Rae m'a ajouté à la liste." Sa voix se voulait sûre d'elle, mais celle-ci était légèrement tremblante. Elle avait encore du chemin à parcourir la petite. Une seconde d'hésitation, la peur de se prendre l'humiliation de sa vie... Mais finalement, l'homme se décala légèrement pour la laisser passer. Un petit sourire satisfait apparu au coin de ses lèvres et elle ne put s'empêcher de jeter un regard en direction de la file qu'elle venait de dépasser de façon éhontée. Elle ne tarda pas à repérer Raelyn et les quelques personnes qui l'accompagnaient habituellement. Elle se dirigea vers eux et fut accueillie chaleureusement, de quoi la mettre en confiance. Il ne fallu pas plus de quelques secondes pour que des shots fassent leur apparition à leur table, et cinq d'entre eux terminèrent leur course devant elle. "T'as déjà pris du retard Baumann." Lança un des amis de Rae avec un petit air narquois. Il n'en fallu pas plus pour que la brunette enchaîne les shots, jetant un oeil vers la blonde qui l'observait avec une lueur amusée dans le regard. Sentant une chaleur se propager dans son corps, Leah fit son possible pour ne pas tousser face à la force de l'alcool. La soirée commençait fort...

Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la jamais à sec
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est déjà le prénom qu'elle s'est choisi, puisqu'elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, sans qu’elle n’ait vraiment donné son accord
STATUT : Frivole depuis 10 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) CJ9UNMPJ_o
POSTS : 6605 POINTS : 2410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : AmosJoralyn #2 (Joseph&Deborah)Mitchell #2Lubya #2Leah (Flashback)DeborahCaïnCamilAlec (Flashback)JessalynPrimrose #2
RPs TERMINÉS : Primrose #1Mitchell #1Joseph #1Lubya #1

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyJeu 14 Mar 2019 - 22:59





The shadows of the past
mars 2012

2012. L’année de mon apogée. En tout cas c’est ainsi que je voyais les choses à cet instant. Je venais de fêter mes vingt-cinq ans, j’étais jeune, belle et mes ventes de l’année avaient battu des records, si bien que Mitchell m’avait promue quelques mois auparavant à l’équipe de gestion des commandes, et m’avait introduite auprès de certains de nos fournisseurs. Tranquillement mais surement, j’avais l’impression à cette époque de prendre le contrôle du monde. L’alcool et la drogue aidaient bien sûr, me procurant cette impression d’être invincible, et rien ne déclenchait chez moi plus de jouissance que l’attention que je recevais à chacune de mes sorties. Difficile de ne pas faire partie de ceux à qui le monde de la nuit appartient lorsque je passais la plupart de mes soirées dans des boites branchées, travaillant de nuit et en profitant pour refourguer la marchandise du Club. L’envers du décor étaient de sacrés gueules de bois tous les matins, une certaine difficulté à me lever avant midi, et parfois la désagréable sensation de se réveiller aux côté d’un inconnu sans forcément se souvenir de ce qui s’était passé la veille.

Mais le monde m’appartenait, j’en étais persuadée, j’avais cet arrogance, caractéristique des jeunes femmes de mon milieu et mon âge, mais chez moi c’était quelque chose poussé à l’extrême. Ayant assisté à des soirées avec et vendu à la plupart des gros bonnets de la nuit, j’avais mes entrées dans tout le Brisbane nocturne, et cette sensation d’être quelqu’un d’important était grisante pour la jeune fille sortie de sa cambrousse et sa misère que j’étais.

Rachel-Lynn avait bel et bien disparu. En 2005 lorsque j’étais arrivée à Brisbane et était devenue Raelyn, et teint mes cheveux d’une couleur platine assez remarquable et qui aurait fait frémir les grenouilles de bénitier de Charleville, l’année d’après lorsque j’avais commencé à user et abuser de différents psychotropes. Et si une part de cette jeune fille naïve et tendre avait continué à subsister aux côté d’Aaron, elle était définitivement morte en 2008 avec lui. La blessure était loin d’être refermé et était toujours douloureuse, mais uniquement lorsque j’étais sobre. Ce que m’efforçais de rester le moins possible.

Arpentant le dressing de mon loft à Spring Hill en sous vêtement, j’avais essayé plusieurs tenues, avant de me décider sur une robe rouge courte et moulante avec des épaulettes oversize. Le must de l’époque, le genre de vêtement excentrique, qui, j’en étais persuadée, ne se démoderait jamais. Un rouge à lèvre de la même couleur, mes cheveux blonds passés au fer, et des yeux charbonneux, il était facile de deviner que j'aimais être remarquée. Difficile de passer inaperçue dans ce type de tenue. L’idée seule d’être banale me terrorisait.

Plus tôt dans la journée j’avais reçu un appel du patron d’une boite de nuit située dans le quartier de Fortitude Valley. Le genre d’endroit où la seule façon de ne pas faire deux heures de queues avant d’entrer était d’être invité, ou d’être un habitué des lieux. Ce soir j’étais les deux. Une nouvelle marque de Vodka, qui voulait percer sur le segment du luxe en ajoutant des feuilles d’or comestible au fond de ses bouteilles, organisait une soirée de lancement et offrait deux cents bouteilles à l’établissement. J’avais envoyé un message à six de mes connaissances et fréquentations régulières de soirée, dont Leah Baumann, une petite chose que j’avais rencontrée en soirée et qui pour l’instant m’amusait et de me n’avait pas déçue. Les autres étaient tous plus ou moins des fils et filles de, ayant les moyens financiers de suivre mon rythme. Leah avait détonné au départ dans le groupe, mais je l’avais regardé pousser ses limites et ses scrupules toujours plus loin au fil des soirées, comme brulant de désir d’appartenir à ce monde.

Vers 22h je m’étais dirigée vers la boite où j’avais donné rendez-vous à tout le monde. Passant devant le videur devant lequel s’amassait déjà des dizaines de curieux envieux de passer la meilleure soirée de leur vie, je lui avais fait une rapide accolade, avant d’entrer sans qu’à un seul moment mon nom ne me soit demandé. Il faut dire que je faisais presque partie des meubles pour l’établissement, que j’avais l’habitude de fournir en substances illicites avant de passer le flambeau et quitter la vente. Une bonne heure plus tard, Leah faisait son entrée et se laissait tomber à notre table, accueillie chaleureusement par nos compagnons de soirée. Je la fixai quelques secondes avant de lancer d’un ton légèrement teinté de mesquinerie. « On a failli t’attendre Baumann. » Finalement j’avais éclaté de rire et m’étais levée pour lui donner une accolade avant de me rasseoir. Trois bouteilles de Vodka de luxe étaient déjà posée notre table, et Shawn, mon voisin de droite se mit à remplir une vingtaine de shooter avant d’en poser 5 devant Leah. « T'as déjà pris du retard Baumann. » Il avait posé le mien devant moi, et je l’avais attrapé du bout des doigts, sans le boire tout de suite. J’observai Leah descendre les sien, avec curiosité et un regard amusé et teinté de défi. Elle grimaça au second, mais bu rapidement les cinq verres posés devant elle. Un sourire satisfait, je fis couler le mien dans ma gorge d’une traite, profitant de la brulure provoquée au passage. Shawn présenta rapidement un second round devant nous, que tout à l’exception de Leah et moi-même descendirent dans l’instant. Regardant Leah, je levai légèrement mon verre dans sa direction, et trinquai en lui adressant un clin d’œil. « A cette soirée Baumann. J’espère que t’es en forme. » J’avalai à mon tour mon shooter.

Sentant une main froide dans mon cou, je tournai la tête pour voir Shawn me dévorant du regard. Depuis quelques semaines il n’était pas rare que nous finissions la soirée ensemble, et visiblement dans sa tête j’étais au menu ce soir. L’alcool commençant à monter, il avait esquissé un geste dans ma direction pour m’embrasser, mais j’avais tourné légèrement la tête, lui permettant juste de déposer un baiser dans mon cou. Pour l’instant, j’avais envie de sentir l’ivresse monter et qu’on me laisse passer ma soirée tranquille. Je m’étais donc levée, avait attrapé Leah par la main pour l’entraîner vers le bar. Après avoir salué quelques personnes sur la route, j’avais commandé quatre shooter au barman avant de me tourner vers Leah, que j’avais entrainée sans trop lui demander son avis. « On peut savoir ce qui t’a retenue ? » Impulsive, j’étais aussi avide d’attention dans mes amitié que mes relations charnelles. Je n’aimais pas ne pas être le centre du monde de mes fréquentations. « T’abuses, j’ai dû me coltiner Shawn pendant une heure, et je te parles même pas de ces deux greluches de sœurs Haynes. » Drôle de façon de parler de ceux qui ouvertement, étaient mes amis, surtout que j’étais la personne qui avait invité le petit monde qui était installé au tour de la table à quelques mètres de nous. Mais mes préférences étaient pour le moins… versatiles. « J’espère au moins qu’il en valait le coup. »  Oui, pour moi il était inconcevable que Leah n’ai pas accouru à la seconde ou elle avait reçu mon message pour une autre raison qu’une compagnie masculine. C’était la seule excuse que je pouvais tolérer.


Spoiler:
 




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Mer 15 Mai 2019 - 23:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Se laisse aller au bonheur avec son petit ami névrosé.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen, mais le déménagement est proche.
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388482-it-can-wait-att-ad-chloe-bennet-40108133-245-135
POSTS : 3910 POINTS : 835

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388469-hgnhif
Take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. Place my head on my beating heart.I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are. Lehen#14Lehen#18

•••

DylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
Juliana
Savannah
Lonnie#2
Julealfen
Leomy#1
Harvey
RPs EN ATTENTE : Gaby - Lene - Tommy








RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12
Lehen#14
Lehen#13
Matteo #1
LonnieLehen#16Lehen#15

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptySam 16 Mar 2019 - 23:40




THE SHADOWS OF THE PAST

Brisbane - 2012 

Raelyn lui avait parlé de cette soirée comme de la soirée à ne pas rater. Depuis quelques semaines, c'était l'adjectif utilisé pour qualifier à peu près toutes les soirées auxquelles elle avait été conviée. Mais qu'à cela ne tienne, Rae n'avait pas besoin d'une argumentation calibrée pour convaincre Leah de se bouger le cul en boîte de nuit avec elle. La brunette s'estimait suffisamment chanceuse que pour dire amen à toute invitation de la part de la blonde. Le regard des gens changeait quand on était dans l'environnement immédiat de Rae, ça ne ratait pas. La brune n'avait jamais attiré l'attention, avait toujours été d'un naturel plutôt discret. Les choses changeaient peu à peu. Elle se découvrait une assurance nouvelle, une confiance qu'elle n'avait jamais vraiment développé jusque là. En débarquant dans cette boîte, elle avait observé avec curiosité les personnes présentes dans ce lieu si prisé. Elle ne se sentait pas toujours à sa place, mais Rae et ses amis avaient réussi à lui donner l'impression grisante de faire partie de leur cercle de privilégié. Elle n'avait toujours pas bien compris comment elle en était arrivée là, mais elle n'allait certainement pas s'en plaindre. Ses copines de soirée lui avaient demandé de plaider en leur faveur auprès de Rae, afin d'avoir elles aussi l'opportunité de côtoyer le gratin du Brisbane nocturne. Mais la jeune femme blonde semblait avoir ses têtes, et seule celle de Leah avait trouvé grâce à ses yeux. Une fois arrivée à leur table, elle constate qu'elle était la dernière arrivée. Sans même avoir besoin de croiser le regard de Rae, elle savait que celle-ci l'observait. La brune pinça légèrement les lèvres, s'attendant presque à des remontrances de sa part. Mais il n'en fut rien. Ou en tout cas, le ton se voulait amical et amusé. « On a failli t’attendre Baumann. » Les épaules de la brunette retombèrent légèrement, signe qu'elle s'était immédiatement détendue. Elle s'autorisa un coup d'oeil en biais en direction de la jeune femme et un petit sourire apparu au coin de ses lèvres. "Il paraît qu'on garde toujours le meilleur pour la fin, non?" Elle éclata de rire et attrapa les shots que l'on avait mis à sa disposition, comme une invitation silencieuse à rattraper les verres de retard qu'elle avait déjà. Sans se faire prier, Leah les descendit les uns après les autres, retenant une grimace à peine perceptible. L'alcool, c'était tout un entraînement. Fort heureusement pour elle, elle semblait avoir des prédispositions à une haute tolérance. De quoi assurer en tout cas en présence de Rae et de ses amis. « A cette soirée Baumann. J’espère que t’es en forme. » La brune leva à son tour son verre avec un sourire timide en direction de Raelyn. En forme. C'était une façon de voir les choses. Ce qui était certain, c'est qu'il fallait avoir le coeur bien accroché pour parvenir à suivre la blonde platine pendant ses soirées. C'était une force de la nature, elle avait une espèce d'aura qui attirait tous les regards sur elle. On voyait bien qu'elle adorait ça d'ailleurs. Ses tenues brillaient rarement par leur sobriété. La brune s'apprêtait d'ailleurs à la complimenter sur celle-ci, mais l'apparition de Shawn derrière elle l'en empêcha. Elle observa avec curiosité cet échange, admirant silencieusement la façon que Rae avait de mener les hommes en bateau. En dépit de ses rejets délibérés, ils étaient tous à ses pieds. Elle se promit mentalement de lui demander un jour quel était son secret. Plongeant son regard dans les reflet de cet alcool dont tout le monde parlait aujourd'hui, la brune haussa un sourcil interloqué. Elle venait d'avaler cinq shots de ce breuvage, et ne comprenait pas l'engouement à ce sujet. "Sérieux... Faudra m'expliquer le délire." Lâcha-t-elle en secouant la tête d'un air dépité. Elle avait beau ne pas encore déborder d'assurance parmi ce nouveau cercle, une bouteille hors de prix parce qu'on y ajoutait des feuilles d'or était une raison suffisante pour qu'elle ouvre sa grande gueule et donne son avis. Son tempérament de feu et son franc parlé n'étaient jamais bien loin, et sa remarque fit rire les quelques présentes à la table. Ravie de son petit effet, elle sorti de sa torpeur lorsque Raelyn attrapa sa main pour la traîner vers le bar sans trop de cérémonie. Interloquée, la brune la suivi sans un mot en adressant des sourires aux personnes qu'elles croisaient, qui connaissait la blonde, évidemment. « On peut savoir ce qui t’a retenue ? » Accoudées au bar en attendant la commune de Rae, celle-ci lui lança enfin ce reproche qu'elle gardait pour elle depuis l'arrivée de la brune. Typique. Leah ouvrit la bouche pour répondre, mais son amie ne lui en laissa pas l'occasion, embrayant directement sur la suite. « T’abuses, j’ai dû me coltiner Shawn pendant une heure, et je te parles même pas de ces deux greluches de sœurs Haynes. J’espère au moins qu’il en valait le coup.» Ajouta-t-elle précipitamment sur un ton plaintif. La brune hésita sur la tactique à adopter en de telles circonstances. Depuis toujours, elle était habituée à se taire et à analyser les gens et leurs réactions, ce qui lui apportait aujourd'hui l'avantage de cerner ceux-ci avec facilité. Le besoin d'exclusivité de Raelyn lui avait sauté aux yeux, ainsi que son caractère impétueux. Pas le genre de nana à qui on avait envie de faire défaut. La jeune femme se voyait mal lui dire qu'elle avait prit du retard pour rester faire la vaisselle avec sa mère avant de monter se préparer pour cette soirée. Leah faisait partie du monde réel, d'une réalité trop terre à terre et banale pour une Rae qui évoluait dans le monde à part des paillettes et du luxe. Alors, elle décida d'aller à l'encontre de ses valeur et opta pour le mensonge. Une mauvaise habitude qu'elle n'adoptait qu'en présence de la blonde, afin de satisfaire à l'image que celle-ci avait d'elle, voulait avoir d'elle. "Désolée Rae. J'allais partir, mais il en avait pas encore eu assez, si tu vois ce que je veux dire..." Lança-t-elle avec un regard entendu, espérant intérieurement que cela suffirait à apaiser son amie. Décidée à détourner le sujet d'elle-même, elle désigna du menton la table où les attendaient les autres. "On va essayer d'animer un peu tout ça." Lança-t-elle sur un ton décidé avant d'embarquer les consommations que le barmaid avait disposé devant elles, avec l'aide de Rae. Un autre avantage à la côtoyer, c'est qu'on était toujours servi en priorité. De retour à leur table, la brunette déposa les verres et jeta de nouveau un oeil autour d'elle. Elle tirait sur sa robe - bien trop courte - sans même s'en rendre compte. Depuis toujours la brune était partisane des jeans et des shorts, rejetant en bloc cette féminité que sa mère voulait tant la voir développer. Elle commençait seulement à sortir de son cocon, encore plus au contact de Raelyn qui semblait avoir décidé de la prendre sous son aile pour une raison qui lui était encore inconnue. Elle attrapa à nouveau un shot qu'elle avala avant de secouer la tête avec un petit frisson. La brunette commençait à s'imprégner peu à peu de l'ambiance et à se laisser porter par la chaleur que lui apportait l'alcool qu'elle avalait, verre après verre. Cela la désinhibait complètement et l'aidait à aborder avec plus d'aplomb tout ce que cette soirée promettait. 



Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la jamais à sec
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est déjà le prénom qu'elle s'est choisi, puisqu'elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, sans qu’elle n’ait vraiment donné son accord
STATUT : Frivole depuis 10 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) CJ9UNMPJ_o
POSTS : 6605 POINTS : 2410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : AmosJoralyn #2 (Joseph&Deborah)Mitchell #2Lubya #2Leah (Flashback)DeborahCaïnCamilAlec (Flashback)JessalynPrimrose #2
RPs TERMINÉS : Primrose #1Mitchell #1Joseph #1Lubya #1

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyDim 17 Mar 2019 - 12:41





The shadows of the past
mars 2012

Il était souvent difficile de savoir ce qui me poussait à aller vers un personne et non une autre, à qui j’accordais me faveurs et à sur qui je ne jetais pas un regard. C’était un peu la loterie, c’était une impression, une aura, le ressenti que j’avais après une conversation, qui durait rarement plus de quelques secondes. J’étais impulsive et incontrôlable, et une fois que j’avais décidé de jeter mon dévolu sur quelqu’un, je n’acceptais pas non comme réponse. Chaque soirée que j’organisais où à laquelle je conviais mes compagnons de soirée était plus importante et incontournable que la précédente, chaque sortie était selon mes dires immanquable, je ne supportais simplement pas qu’on me dise non.

Et vice versa, lorsque j’avais décidé que quelqu’un n’était pas digne de mon intérêt, je ne revenais pour ainsi dire jamais dessus. Peu après avoir rencontré Leah elle avait fini par réussir à me trainer à une soirée où ses amies étaient présentes, mais je n’y avais pas réellement mis du mien, et je ne m’en étais pas cachée. Ecoutant d’une oreille distraite ces filles parler pendant une dizaine de minutes, j’avais fini par disparaitre en entrainant Leah avec moi, sans prendre la peine de dire au revoir ou de m’excuser de couper l’une d’elle dans le monologue dans lequel elle s’était lancée depuis quelques trop longues secondes, alors que Leah leur adressait un geste de la main désolé.

Pourquoi Leah ? Même moi je n’aurai pas su le dire. Lorsqu’il s’agissait de choisir mes amitiés, j’avais toujours eu un petit penchant pour les animaux blessés ou autre chenilles luttant pour devenir des papillons. Les mauvaises langues pourraient vous dire que je ne supportais simplement pas l’idée de compétition avec des individus qui auraient autant d’assurance que moi, et qu’ainsi je m’assurais de continuer à attirer la plupart des regards en soirée, et peut être qu’au fond c’était vrai – même si c’était quelque chose que je n’admettrais jamais à qui que ce soit, moi-même incluse. Mais j’aimais aussi porter et faire évoluer ces petites choses adorables que je choisissais. C’était comme un jeu pour moi, finalement je n’avais pas beaucoup évolué depuis le stade de la petite fille jouant à la Barbie, une version très revisitée le poupée Barbie. Qu’on se le dise on était plus sur un "Barbie profite des bonnes choses de la vie" et "Barbie se réveille avec une gueule de bois" que "Barbie à la plage" ou "Barbie chez le coiffeur". Une partie de moi se délectait également du sentiment de m’être redevable que cela provoquait chez la plupart de mes "amis". Finalement, j’étais la caricature de l’enfant qui avait grandi sans grand-chose et à qui une fois jeune femme on donnait finalement tout. J’en profitais avec excès.

« Il paraît qu'on garde toujours le meilleur pour la fin, non ? » Sa réflexion me tira un sourire. Me retenant de mentionner que pourtant j’étais arrivée en première, au diable la modestie, je me contentai de l’observer rattraper son retard. Elle posa ensuite les yeux sur la bouteille de Vodka, regardant les petites feuilles d’or flotter à la surface. « Sérieux... Faudra m'expliquer le délire. » J’éclatai de rire en entendant la remarque de la jeune femme. J’aimais sa franchise et son franc parler, la plupart des gens autour de la table n’auraient jamais oser critiquer ouvertement le produit phare de la soirée à laquelle je les avais invités. Mais c’était mal me connaître, et le lancement de cette nouvelle marque n’était pour moi qu’une excuse de plus pour passer une soirée d’anthologie, et surtout je partageais amplement l’avis de Leah quant au ridicule du produit. Un attrape nigaud de plus pour tous ces adultes-enfants nés avec une cuillère en argent dans la bouche.

Alors que j’allais répondre à Leah Shawn fit une tentative de rapprochement, ce qui eut pour seul effet de m’agacer. J’appréciais les nuits que je passais avec lui, mais j’étais clairement encore beaucoup trop sobre pour choisir de m’afficher avec qui que ce soit, je pensais qu’il en était conscient. Cherchant à m’échapper de son étreinte, j’entrainai donc Leah vers le bar. « Désolée Rae. J'allais partir, mais il en avait pas encore eu assez, si tu vois ce que je veux dire... » Elle me disait ce que je voulais entendre, une part de moi en était consciente. La démarche en elle-même ne me dérangeait pas, puisqu’elle prouvait simplement à quel point Leah cherchait à garder mes faveurs, mais piquait ma curiosité. Qu’est ce qui avait bien pu l’occuper de plus important que cette soirée ? Dubitative, j’allais riposter lorsque mon ami décida d’attraper les verres apportés par le serveur et me fit signe qu’elle retournait à la table. « On va essayer d'animer un peu tout ça. »

Je la regardai s’éloigner, jurant intérieurement, et prenant ça comme une façon de s’échapper. Et inutile de dire que cela me déplaisait. Je me tournai vers le barman. « Je vais te prendre eux verres de Whisky. » Le barman acquiesça, et déposa les deux verres devant moi, et le regardant les remplir une idée traversa mon esprit. La pauvre Leah n’avait certainement pas pensé à mal et avait surement simplement voulu échapper à une conversation désagréable, mais moi, l’alcool aidant, je voyais presque ça comme un défi. Inutile de dire que j’avais encore des progrès à faire en terme de gestion de la contrariété.  Jetant un œil à la table pour vérifier que ni Leah ni personne d’autre ne regardait en ma direction, je tirai une petite pochette en plastique contenant le petit stock de pilules d’Ecstasy que j’avais embarqué pour la soirée. J’en tirait une du sachet, avant de le replacer dans mon sac à main. Attrapant un verre vide posé sur le bar, j’écrasais la pilule de quelques coups de verre, obtenant une poudre assez grossière, mais qui se dissoudrait rapidement. Je la versai dans l’un des deux verres, avant de retourner à la table et de me reposer à ma place, tendant le verre "piégé" à Leah, m’adressant au groupe.

« Leah ne semble pas apprécier la boisson vedette de ce soir, et vous me connaissez, je suis une amie attentionnée. » Et puis je joignait surtout l’utile à l’agréable, étant moi-même beaucoup plus Whisky que Vodka, aucun d’eux ne l’ignorait. « Et elle a raison, rajouter des paillettes d’or dans cette merde l’a pas rendue plus buvable. » Levant un sourcil, je lançai un regard de défi à la jeune femme. « Cul sec ? » Mon piège se refermait sur Leah, et j’adorais ça. Intérieurement, j’étais excitée comme une gamine le matin de noël.

N’attendant pas sa réponse je vidai mon verre d’un trait, grimaçant et toussant une fois arrivée à la fin. J’avais peut-être eu les yeux plus gros que le ventre, mais l’objectif n’était pas d’en profiter, mais bel et bien de voir Leah défoncée, pour une fois. Ce qu’il faut comprendre, c’est que dans ma tête ce que j’étais en train de faire n’était pas mauvais ou méchant, je voulais juste m’amuser et aider Leah à se détendre au passage. Cherchant toujours à repousser les limites plus loin, par moment j’en venais à ne plus distinguer les notions de bien et de mal. Et si je pouvais passer pour une garce, et c’est bien ce que j’étais à cet instant, je ne voyais simplement pas les choses ainsi. « Leah me disait à l’instant qu’elle avait préféré passer du bon temps avec un mec plutôt que de se joindre à nous plus tôt. Alors Baumann, dis-nous tout, qui c’était ce type ? » Une provocation. Une façon peut être de faire comprendre à Leah que je n’étais pas une idiote non plus. Et surtout de jauger sa réaction, je venais après tout d’exposer publiquement quelque chose qu’elle venait de me confier en aparté.




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Mer 15 Mai 2019 - 23:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Se laisse aller au bonheur avec son petit ami névrosé.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen, mais le déménagement est proche.
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388482-it-can-wait-att-ad-chloe-bennet-40108133-245-135
POSTS : 3910 POINTS : 835

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388469-hgnhif
Take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. Place my head on my beating heart.I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are. Lehen#14Lehen#18

•••

DylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
Juliana
Savannah
Lonnie#2
Julealfen
Leomy#1
Harvey
RPs EN ATTENTE : Gaby - Lene - Tommy








RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12
Lehen#14
Lehen#13
Matteo #1
LonnieLehen#16Lehen#15

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyLun 18 Mar 2019 - 13:09




THE SHADOWS OF THE PAST

Brisbane - 2012

Leah se sentait particulièrement chanceuse d’être entrée dans les bonnes grâces de Raelyn. Elle était presque une célébrité locale, en tout cas dans le monde de la nuit qu’elle côtoyait avec une aisance qui lui était propre. Avant même de la rencontrer, la brune avait pu entendre parler d’elle. Des différents scandales qui avaient éclaté, des histoires qu’on pouvait entendre… De près ou de loin, Rae avait toujours quelque chose à voir là dedans. Les rumeurs allaient bon train concernant la drogue et autres abus et la brunette avait fini par constater qu’effectivement, il n’y avait pas de fumée sans feu. Cela dit, même si elle faisait beaucoup de chose pour plaire à Rae et pouvoir rester dans son cercle de privilégiés, ces substances restaient quelque chose auxquelles elle ne voulait pas toucher. La peur de l’inconnu, de ne pas savoir se contrôler… Autant de raisons qui l’avaient poussé à refuser à chaque fois qu’on le lui avait proposé. Une part de curiosité subsistait, mais jusqu’à maintenant, elle avait fait preuve d’assez de force de caractère pour ne pas céder à la tentation. Pourtant, l’effet semblait plutôt agréable. Les amis de Rae, et Raelyn elle-même avaient l’air d’apprécier ce qu’ils ressentaient lorsqu’ils avalaient leurs petites pilules. Mais la brune se persuadait qu’elle parvenait très bien à s’amuser sans, et c’était mieux comme ça. La blonde avait déjà essayé de l’amadouer en lui faisant des petites moues boudeuses, mais Leah avait toujours trouvé une parade pour la sauver. Jusque là. La blonde était très impressionnante, et encore plus quand on apprenait à la connaître de façon plus personnelle. Son caractère fort, son esprit capricieux et son besoin de briller plus que les autres contrebalançaient avec l’espèce de bienveillance et d’humour qu’elle propageait autour d’elle. Un tempérament haut en couleur et riche en nuance… De quoi se perdre et ne jamais savoir sur quel pied danser. En effet, Rae était le genre de personne dont on ignorait parfois si elle plaisantait ou non… Leah en avait déjà fais les frais. Ses amies lui en voulaient un peu de ne pas être parvenue à les intégrer au petit groupe dont elle faisait désormais partie. Pourtant, ça n’était pas faute d’avoir essayé… Mais la blonde avait ses têtes, c’était comme ça. Si la brune avait eu bien du mal à se détendre au début, elle commençait à se sentir de plus en plus à son aise dans ce milieu, réalisant qu’elle y avait peut-être bien sa place après tout. Elle n’hésitait d’ailleurs plus à livrer le fond de sa pensée et à plaisanter ouvertement, comme elle le fit spontanément sur cette fameuse vodka hors de prix qui était le produit phare de la soirée. Sa remarque eut le mérite de faire rire son amie, ce qui décrocha un sourire satisfait à la brunette. Elle n’aurait su expliquer ce besoin qu’elle avait de plaire à Rae, de rentrer dans le moule… C’était contraire à tout ce qui faisait d’elle ce qu’elle était. Après tout, elle avait passé la majorité de ses années de lycée à subir les moqueries de ses congénères justement parce qu’elle refusait de se comporter comme eux, de porter à tout prix une étiquette. Alors pourquoi ce revirement, des années plus tard ? Difficile à dire. Il fallait avouer que Leah n’était plus tout à fait elle-même au contact de la blonde, ce qui était plutôt excitant à ses yeux. Avide de nouvelles expériences, de nouvelles rencontres, la brunette avait gagné le gros lot en tombant sur Raelyn ce fameux soir. Elle ignorait encore à quel point d’ailleurs. Il ne fallu pas plus de quelques minutes pour que la jeune femme blonde n’entraîne Leah vers le bar afin de l’interroger sur les raisons de son retard. Elles étaient somme toute assez banales, mais la brunette ne se voyait pas délivrer la vérité brute à une Rae avide d’explications sensationnelles – seule possibilité pour qu’elle les accepte. Mal à l’aise de se retrouver encore une fois à mentir, la barmaid s’empara de leur commande et se dirigea sans plus de cérémonie vers leur table, histoire d’avoir à éviter une inquisition à la Blackwell. De retour parmi le petit groupe, la jeune femme se détendit un peu et commença à s’imprégner de l’ambiance. Même si cette soirée était due au lancement de ce stupide produit de consommation, ils n’avaient pas fais les choses à moitié. Le décor était magnifique, et la musique très bien choisie. La clientèle, triée sur le volet, regroupait un tas de gosses de riches et autres figures importantes du Brisbane nocturne. Leah n’en revenait toujours pas d’assister à ce genre d’évènement. La présence de Rae à la table sortit la brune de ses pensées, qui lui adressa un large sourire. La pauvre, si elle s’imaginait ce qui allait suivre. « Leah ne semble pas apprécier la boisson vedette de ce soir, et vous me connaissez, je suis une amie attentionnée. » Lui tendant un verre contenant un liquide ambré, Raelyn observait la brune avec un air légèrement provocant. Si ses paroles semblaient attentionnées, son ton, lui, sonnait faux. La jeune femme attrapa le verre sans s’imaginer une seule seconde que l’air de son amie concernait la boisson qu’elle allait ingérer, et non son retard qu’elle semblait mal digérer. « Et elle a raison, rajouter des paillettes d’or dans cette merde l’a pas rendue plus buvable. » Le sourcil levé, elle reprit la remarque de Leah en se positionnant de son côté, ce qui rassura la brunette. Elle devait vraiment arrêter de se méfier de la sorte. Une voix au fond d’elle lui soufflait qu’elle pouvait s’attendre littéralement à tout lorsqu’il s’agissait de Raelyn, mais elle la fit taire en levant son verre en direction de son amie. « Cul-sec. » Répondit-elle en avalant le breuvage d’un seul coup. Elle n’était pas fan du tout de ce goût bien trop prononcé pour elle, mais de l’alcool restait de l’alcool. Et puis, si c’était la blonde qui lui offrait, elle se voyait mal refuser et risquer de se montrer désagréable. Une nouvelle brûlure enflamma sa gorge et elle secoua ses boucles brunes en faisant une grimace. « Finalement, je préfère encore le truc pailleté. » Lâcha-t-elle avant de se mettre à rire. Un rire qui finit par s’éteindre plutôt rapidement lorsque les paroles de Rae arrivèrent à ses oreilles. « Leah me disait à l’instant qu’elle avait préféré passer du bon temps avec un mec plutôt que de se joindre à nous plus tôt. Alors Baumann, dis-nous tout, qui c’était ce type ? » Le rouge lui monta légèrement aux joues et elle remercia intérieurement l’obscurité et les jeux de lumières qui venaient camoufler ce qui la trahissait. Elle n’aimait pas mentir, elle n’était tout simplement pas douée pour ça. Son regard s’arrêta sur Raelyn qui l’observait avec un air narquois, comme si tout ça l’amusait. Comme si elle savait très bien qu’elle lui avait raconté des conneries. Mais maintenant qu’elle était lancée, il était hors de question qu’elle avoue. Un sourire en coin apparu sur les lèvres de la brune qui posa ses coudes sur la table pour se rapprocher d’eux, comme si elle était prête à les inclure dans une espèce de confidence. Foutaises. « Un client plutôt pas mal qui m’a pas lâché de la journée. J’ai pas retenu son nom, j’étais plutôt concentrée sur le reste… » Lança-t-elle avec un air malicieux. Sa boutade entraîna des rires à la table, excepté pour Raelyn qui l’observait avec un léger sourire, comme si elle était dans le secret des dieux et qu’elle savait pertinemment que Leah les menait en bateau. Dans une nouvelle tentative de diversion, la brunette attrapa la main d’une de leurs amies et jeta un regard en biais à Rae. « On va danser ? » Sans attendre le feux vert de la blonde, elle se dirigea vers la piste en se déhanchant, rapidement suivie par les sœurs Haynes qui n’avaient décidément pas la moindre capacité à prendre des initiatives. Des suiveuses, voilà ce qu’elles étaient. Le genre de fille dont les réflexions rejoignaient la majorité et n’avaient jamais appris à réfléchir par elles-mêmes. Dommage que les personnalités n’étaient pas à vendre. Mais Leah s’en fichait bien, elles étaient marrantes. Elle commença à danser, ressentant rapidement une chaleur inhabituelle envahir son corps. Elle mit ça sur le compte de l’alcool et continua sur sa lancée, ressentant les vibrations de la musique d’une manière différente, comme si le son lui parvenait avec plus de clarté. Elle se sentait bien, mieux que jamais même. Elle regarda autour d’elle, un large sourire posé sur ses lèvres et ses yeux se posèrent sur la jeune femme blonde qui venait de les rejoindre. Elle se dirigea vers elle et attrapa sa main pour l’entraîner à danser avec elle. « Encore merci de m’avoir invitée Rae… Cette soirée est une tuerie. » La brune se sentait euphorique, au fur et à mesure que les musiques s’enchaînaient. A un moment, elle eut l’impression que tous les regards étaient tournés vers elle, et elle se dit que sa façon de danser devait attirer l’attention. Après tout, elle avait sorti le grand jeu ce soir. Elle se sentait désirée et désirable… Les hommes commençaient à tourner autour du petit groupe, composé en grande partie de femmes. Leah commença à se frotter contre l’un d’entre eux, ressentant une alchimie quasi soudaine. La pauvre. Si elle savait que tout ceci n’était qu’illusion. La drogue faisait son petit bonhomme de chemin dans son organisme, elle pouvait sentir son cœur battre la chamade tandis que l’impression d’être là où elle devait être ne la quittait plus.


AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la jamais à sec
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est déjà le prénom qu'elle s'est choisi, puisqu'elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, sans qu’elle n’ait vraiment donné son accord
STATUT : Frivole depuis 10 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) CJ9UNMPJ_o
POSTS : 6605 POINTS : 2410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : AmosJoralyn #2 (Joseph&Deborah)Mitchell #2Lubya #2Leah (Flashback)DeborahCaïnCamilAlec (Flashback)JessalynPrimrose #2
RPs TERMINÉS : Primrose #1Mitchell #1Joseph #1Lubya #1

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyLun 18 Mar 2019 - 21:47





The shadows of the past
mars 2012

Ma réaction était certainement démesurée. En tout cas c’est ainsi que la plupart de gens normaux auraient vu les choses. Mais ce n’était simplement pas mon cas. Les règles qui régissaient ma vie n’étaient pas les même que celles de la plupart des individus. Je ne m’arrêtais jamais – du moins pas à cette époque – pour réfléchir à mes actes, savoir s’ils étaient justifiés, mesurés, ce n’était simplement pas le genre de considération dont je m’embarrassais. Les choses étaient finalement plus simples lorsqu’on ne s’oblige pas à vivre avec un carcan autour du cou. J’étais vexée ? Je m’autorisais la réaction qui me passait par la tête. J’avais envie de voir Leah défoncée et de la savoir peu maîtresse de ses actes ? Je ne réfléchissais pas deux secondes avant de verser une drogue dure dans son verre. C’était peut-être mesquin, une partie de moi le savais, je n’étais pas une psychopathe non plus, mais je ne voyais simplement pas ce qu’il y avait de dramatique non plus. Elle se réveillerait simplement avec l’impression qu’un bulldozer lui avait roulé dessus, et rougirait de honte lorsque je lui rappellerai ce qu’elle avait pu dire ou faire ce soir, mais il n’y avait pas mort d’homme non plus. Peut-être même que ça l’aiderait à s’éclater, se décoincer et réellement passer du bon temps, pas simplement essayer de se foutre de ma gueule en me racontant des conneries.

Une fois le verre mélangé, je me sentais excitée comme une puce, comme une gamine, fière de sa connerie, qui se cache dans un coin de la pièce pour observer sa mère ou son frère tomber dans le piège. J’avais hâte de voir l’effet de la drogue sur Leah, souvent les plus réservés étaient les plus drôles lorsqu’ils perdaient le contrôle. Et Leah avait beau commencer à être à l’aise dans notre monde, il était clairement impossible pour elle de me duper : elle avait gardé ce côté un peu coincé qui m’amusait. Je ne côtoyais de toute façon que peu de gens me ressemblant. La nouveauté m’attirait.

Faisant un geste à Shawn pour qu’il se décale, je retrouvai ma place, mettant en place mon piège – bon enfant à mes yeux – à destination de Leah. « Cul-sec. » Un sourire amusé, puis un fou rire s’empara de moi une fois que Leah eu fini de vider son verre, et alors que je reposai également mien, vide évidement, sur la table. Elle grimaça alors que je toussai. Ouais, c’était fort. Mais me bruler la gorge était clairement un prix que j’étais prête à payer. « Finalement, je préfère encore le truc pailleté. » Je secouai la tête, comme d’un air déçu. Le Whisky était ma boisson de prédilection, si bien que si la vodka gratuite n’avait pas coulé à flot ce soir, c’est ce que je j’aurai naturellement consommé. Me tournant vers Liza Haynes, je m’adressai directement à elle. « Liza, tu veux bien commander un verre de Malibu-Ananas pour Leah ? Ce qu’on boit à cette table est un peu fort pour elle. » Je tournai à nouveau la tête pour observer Leah, sa réaction, la défiant d’un regard amusé et joueur. Un peu fort, si seulement elle savait ce qu’elle venait d’avaler. Pour lui faire comprendre que je me moquai gentiment, je lui adressai finalement un clin d’œil.

Mais ne pouvais pas me retenir de la piquer une dernière fois, je laissai échapper la confidence qu’elle m’avait soit disant faite au bar. Elle ne se laissa pas démonter, mais je notai la pointe d’hésitation avant qu’elle ne me réponde. Elle jouait bien la comédie, je lui reconnaissais ça. « Un client plutôt pas mal qui m’a pas lâché de la journée. J’ai pas retenu son nom, j’étais plutôt concentrée sur le reste… » Il m’était difficile d’imaginer la jeune Leah Baumann ramasser le premier venu dans son bar et le ramener chez elle ou rentrer chez lui. Par contre ce soir, avec ce qu’elle venait de prendre, tout était possible. Sa petite blague eu pour effet de faire rire la totalité de nos amis, mais je me contentai de sourire. Alors que j’allais rétorquer, je senti une main se poser sur ma cuisse. Tournant mon visage vers Shawn, je le vis m’inviter du regard à me calmer et à foutre la paix à Leah. Bon il avait peut-être raison, j’y allais potentiellement un peu fort, surtout pour un début de soirée.

« On va danser ? » Leah s’était levée, suivi de près par Liza et sa sœur dont j’oubliais le prénom une fois sur deux. Emmy, Emily, Emma, quelque chose du genre, j’en étais quasi sure. J’en profitai pour me tourner vers Shawn, qui me jetai à nouveau un regard censé me rappeler à l’ordre, mais teinté d’amusement. Il s’approcha de moi, pour me parler à voix basse. « Tu veux pas la laisser respirer deux secondes ? » Ah parce que M. était devenu l’avocat de Baumann maintenant ? Levant les yeux au ciel, je m’étais levée pour la rejoindre, avant qu’il ne me rattrape par la main pour m’attirer vers lui, déposant au passage un nouveau baiser dans mon cou, avant de continuer. « T’as amené ce que je t’ai demandé ? » Ah nous y voilà, le fils à papa camé montrait son vrai visage. Je tirai à nouveau la petite pochette en plastique de mon sac, pour sortir deux pilules, pendant que Shawn servait deux shooter supplémentaires. Déposant l’un des comprimés dans sa main, je plaçai le mien sur ma langue, avant de l’avaler en même temps que le shoot de Vodka. Shawn fit de même de son côté avant de lever le pouce dans ma direction, un sourire d’enfant sur le visage. Il réussit à m’arracher un rire, et je déposai un baiser sur sa joue avant de rejoindre Leah, Liza et – appelons là Emma – quelques mètres plus loin sur la piste de danse, laissant les hommes garder la table.  

Lorsqu’elle m’aperçut, un sourire béat se dessina sur le visage de Leah, qui se précipita vers moi pour m’attraper la main et m’attirer sur la piste de danse. Ah oui, alors soit la drogue faisait un effet plus rapide une fois dissous dans du liquide, ou alors c’était le mélange avec l’alcool, ou alors le fait que Leah n’était clairement pas habitué à ce type de substance, mais l’effet commençait déjà à monter.  « Encore merci de m’avoir invitée Rae… Cette soirée est une tuerie. » J’avais souri et posé une main sur son épaule, m’approchant pour qu’elle puisse m’entendre même avec la musique forte. « Parce que je t’ai déjà invitée à une soirée qui soit pas une tuerie ? » Me reculant j’avais fermé les yeux pour laisser la musique m’entrainer. La musique, l’alcool, les soirées avec de nouvelles tête tous les soirs, voilà pourquoi j’avais quitté ma campagne, pour profiter de cette vie-là. Pour ressentir les choses de façon plus forte, plus intense.  

Observant avec curiosité et amusement Leah, je me rendis compte qu’elle s’approchait maintenant d’un des mecs qui nous observait et qui s’était approché d’elle. Liza explosa de rire en la voyant danser, et pour une fois j’étais assez en phase avec la demoiselle. Nous avions l’une comme l’autre peu l’habitude de voir Baumann se lâcher de la sorte. Je me penchai vers Emma, lui désignant Leah du menton. « Apprêtez à voir Leah passer la meilleure soirée de sa vie. » Les deux sœurs me lancèrent un regard interloqué, auquel je répondis par un innocent levé d’épaule. Une main se referma alors autour de ma taille. Shawn, sur lequel le petit bonbon magique que je lui avais donné commençait visiblement à faire effet aussi. Je dois dire qu’à mon tour je sentais la familière chaleur, et l’euphorie agréable qui venait toujours après la prise de MDMA monter en moi. « On peut savoir ce qui te fait autant rire ? » Collant mon dos contre son torse et ondulant légèrement au son de la musique, je ne lui répondis pas, profitant de son parfum et observant toujours Leah et le mec avec lequel elle dansait, qui semblait heureux et étonné d’avoir tiré le gros lot. Finalement je murmurai à mon partenaire de danse. « Tu vas voir… » Criant presque pour couvrir la musique, je m’adressai cette fois ci à Leah. « Leah ! Dis-moi, comment tu te sens ? »




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Mer 15 Mai 2019 - 23:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Se laisse aller au bonheur avec son petit ami névrosé.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen, mais le déménagement est proche.
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388482-it-can-wait-att-ad-chloe-bennet-40108133-245-135
POSTS : 3910 POINTS : 835

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388469-hgnhif
Take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. Place my head on my beating heart.I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are. Lehen#14Lehen#18

•••

DylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
Juliana
Savannah
Lonnie#2
Julealfen
Leomy#1
Harvey
RPs EN ATTENTE : Gaby - Lene - Tommy








RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12
Lehen#14
Lehen#13
Matteo #1
LonnieLehen#16Lehen#15

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyMer 20 Mar 2019 - 20:49




THE SHADOWS OF THE PAST

Brisbane - 2012 

Leah côtoyait maintenant Raelyn et son petit groupe depuis quelques semaines, et s'il y avait bien une chose qu'elle se devait d'avouer, c'est qu'elle avait de réelles difficultés à cerner son amie. Elle avait compris le plus évident, son besoin de briller et de se sentir légèrement supérieure aux autres, comme si elle avait besoin de constamment avoir une longueur d'avance sur tout le monde. Si on ajoutait à ça son orgueil et les différents caprices qu'elle pouvait mettre en place, on obtenait un sacré tempérament. Mais au moins, on ne risquait pas de s'embêter avec elle. Au delà de ça, la brune avait bien du mal à comprendre la façon dont Rae gérait ses amitiés. Elle pouvait se révèler adorable, comme elle pouvait ne pas hésiter à afficher l'une d'entre elles. Etait-ce pas pur plaisir, par ennui? Encore une fois, elle n'aurait pas su le dire. La blonde était très difficile à suivre. Parfois, Leah se demandait si son entourage n'était pas factice, si au final, elle ne se retrouvait pas seule après toutes ces soirées de folie qu'ils vivaient tous. Mais jamais de la vie elle n'aurait osé aborder le sujet avec elle, c'était bien trop sérieux et intense... Et Rae n'avait pas l'air d'être le genre de femme à jouer aux confidences autour d'une tasse de café. Et surtout pas avec elle. Depuis qu'elles avaient discuté sur le motif de retard de la brunette, elle avait clairement pu sentir une différence dans le comportement de son amie, mais impossible de mettre le doigt dessus. Elle plaisantait toujours autant, mais si ses lèvres riaient, ses yeux eux restaient parfaitement sérieux. La jeune femme préféra se dire qu'elle se faisait des idées, mais ce soir là comme d'autres soirs à venir, elle aurait mieux fait de faire confiance à son intuition. Lorsque Raelyn quitta enfin le bar pour rejoindre la petite table, c'est avec deux verres de whisky qu'elle revint, en tendant un dans sa direction à elle. Interloquée par ce liquide ambré qu'elle n'avait pas l'habitude de boire, Leah répondit cependant à sa demande de cul sec, vidant le verre d'un trait. Cet alcool lui arracha une grimace de dégoût tandis que la brûlure du liquide s'arrêtait sur les parois de sa gorge. Toute en spontanéité, la brunette ne put s'empêcher de remarquer à voix haute qu'elle préférait sans doute revenir à cette fameuse vodka agrémentée de paillettes. Si sa remarque déclencha quelques rires chez ses acolytes de soirée, il n'en fut rien pour Rae qu'il pris un air consterné avant de se tourner vers Liza. « Liza, tu veux bien commander un verre de Malibu-Ananas pour Leah ? Ce qu’on boit à cette table est un peu fort pour elle. » Le consternation laissa la place à l'amusement, et Leah secoua la tête en direction de la pauvre Liza qui ne savait toujours pas quand Raelyn plaisantait ou non. Ca pouvait se comprendre. "Laisse tomber Liza. J'aime pas non plus le Malibu." Ironisa-t-elle, une lueur de défi dans les yeux tandis qu'elle observait Rae sans baisser des yeux. Elle avait beau vouloir entrer dans ses bonnes grâces, elle n'en était tout de même pas arrivée au point de se laisser complètement marcher sur les pieds. Liza observait l'échange avec des yeux ronds, passant de l'une à l'autre avec une bouche légèrement entrouverte qui signifiait qu'elle ne comprenait rien. Comme souvent. Haussant les épaules, elle retourna auprès de sa soeur, chuchotant à son oreille en désignant Leah et Raelyn qui ne cessaient de s'observer. L'atmosphère était spéciale ce soir. Et effectivement, la blonde ne comptait pas en rester là, expliquant à tout le monde l'excuse que lui avait servi la barmaid pour expliquer son retard. Busted. Après une légère hésitation, la brunette répondit avec aplomb et toujours dans l'humour. Se mordant la lèvre, son regard s'arrêta sur le mince sourire que lui lançait Rae, presque déçue. Pressée de se sortir de cette situation déplaisante, Leah s'empressa de rejoindre la piste de danse, entraînant à sa suite une petit partie du groupe et laissant Rae avec Shawn et Tobias  La brune décida de faire abstraction de toute la scène, bien décidée à s'amuser et à profiter. D'ailleurs, ce verre de whisky semblait avoir ouvert les hostilités. Elle se sentait euphorique, avait chaud, et ressentait un besoin non-dissimulé de se déhancher comme jamais, de sentir le regard des autres sur elle. Les musiques s'enchaînaient sans qu'elle ne ressente le moindre signe de fatigue, au contraire, elle était comme électrisée par toute cette ambiance. "T'es en feu ce soir Leah..." Aaron venait de se glisser près d'elle, lui chuchotant à l'oreille, ce qui lui provoqua un frisson et elle l'observa avec un petit sourire en coin. Sans prendre la peine de répondre, elle se jeta presque sur Rae lorsqu'elle se décida enfin à débarquer sur la piste à son tour, la remerciant pour cette soirée. « Parce que je t’ai déjà invitée à une soirée qui soit pas une tuerie ? » La main de la blonde était posée sur son épaule, et en cet instant, Leah avait presque envie de la prendre dans ses bras pour lui montrer son affection. Une dernière once de bon sens l'en empêcha, et elle secoua simplement ses boucles brunes en signe de négation avant d'éclater d'un rire incontrôlé. Elle se repartit ensuite en direction des soeurs Hayes, levant le poing en l'air et criant comme une gamine en entendant la chanson qui venait d'être lancée. Il ne fallu pas plus de quelques minutes pour que plusieurs hommes accourent et ne s'agglutinent autour du petit groupe. Il est vrai que les gens aimaient rester dans le sillage de Rae, qui ne s'entouraient que de personnes au physique avantageux et qui savaient s'amuser. Leah sentit un corps se presser contre le sien, et un rapide coup d'oeil en direction de Liza qui avait levé les pouces en l'air en prononçant avec exagération le mot "Canon" suffit à donner le signal pour un déhanchement un brin plus osé que d'habitude. Le simple fait de sentir les mains de cet homme contre elle suffisait à lui procurer un nouveau souffle. Elle ne savait pas ce qui lui prenait ce soir, mais comme Tobias venait de le souligner, elle était en feu. « Leah ! Dis-moi, comment tu te sens ? » La voix de Raelyn lui parvint au dessus du brouhaha causé par la musique et les discussions et elle haussa un sourcil avant de quitter à contrecoeur l'étreinte procurée par l'inconnu, se dirigeant à nouveau vers eux pour attraper un verre qu'elle sirota en continuant de se déhancher. "C'est exagéré, j'te jure ce whisky m'a mis dedans, je..." Elle s'interrompit avant de froncer les sourcils. Les yeux et les sourires étaient moqueurs, et elle commença à se poser de sérieuses questions. Elle n'était pas novice lorsqu'il s'agissait de se mettre la tête à l'envers en buvant à l'exagération, mais là, c'était différent. Son rythme cardiaque s'était accéléré, sa bouche était sèche, et elle se sentait dans un état euphorique qu'elle ne se connaissait pas. "... T'as foutu un truc dans mon verre Rae?" Son ton était accusateur et menaçant. Sentant comme un début de règlement de compte, Tobias se dirigea vers elle et posa les mains sur ses épaules. "Relax Baumann. On va bien se marrer. Elle voulait juste que tu passes une bonne soirée..." Chuchotant à son oreille, Leah l'écoutait sans quitter Raelyn du regard qui l'observait toujours avec la même lueur amusée dans les yeux. Zéro remords. "Je passais déjà une bonne soirée. Pas besoin de... Putain mais c'est quoi que j'ai pris?" Elle leva les yeux vers lui, pleine de mauvaise foi. Sa conscience lui soufflait de s'offusquer, et de partir en trombe. Mais elle devait bien l'avouer, quoique ce soit, l'effet était loin d'être désagréable. Emma et Liza, se découvrant une âme de médiatrices, s'interposèrent à leur tour entre Leah et Raelyn, interrompant ainsi l'échange silencieux entre les deux jeunes femmes. "Allez Leah, c'est ta chanson..." Elles lui attrapèrent la main pour la tirer de nouveau vers un endroit propice aux pas de danses dont elles avaient le secret, et la brunette se laissa faire de mauvaise grâce en jetant un dernier coup d'oeil en direction de la blonde. Elle pouvait sentir le sang battre contre ses tempes. Elle avait deux solutions. Soit elle refusait en bloc tout ce qui était entrain de se passer et se barrait de la boîte sans demander son reste, soit elle embrassait cette situation et passait la meilleure soirée de sa vie. Bon. La jeune femme ferma les yeux et se concentra sur ce qu'elle ressentait, accueillant avec un peu plus de détente les effets de cette drogue sur son organisme. Son corps recommença naturellement à bouger en rythme et un sourire refit son apparition sur ses lèvres. 


AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la jamais à sec
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est déjà le prénom qu'elle s'est choisi, puisqu'elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, sans qu’elle n’ait vraiment donné son accord
STATUT : Frivole depuis 10 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) CJ9UNMPJ_o
POSTS : 6605 POINTS : 2410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : AmosJoralyn #2 (Joseph&Deborah)Mitchell #2Lubya #2Leah (Flashback)DeborahCaïnCamilAlec (Flashback)JessalynPrimrose #2
RPs TERMINÉS : Primrose #1Mitchell #1Joseph #1Lubya #1

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyVen 22 Mar 2019 - 21:15





The shadows of the past
mars 2012

Une sorte de tension silencieuse s’était installée à la table depuis maintenant quelques minutes. Leah souriait et riait de la situation, mais il me semblait commencer à sentir une pointe d’agacement, qui ne faisait que me stimuler, et toute personne sachant me lire ne serait-ce qu’un minimum pouvait comprendre que sous mes sourires et rires se cachait autre chose. Une amitié avec moi, c’était tout sauf facile. C’était un sport à sensations extrêmes à part entière. Les choses n’étaient jamais simples, que ce soit pour analyser ce qui me vexait et ce qui me passait au-dessus de la tête, pour anticiper mes réactions face à la plus banale des situations, comprendre à quel degré il fallait prendre tout ce qui sortait de ma bouche. Oui, me fréquenter pouvait être réellement épuisant. Mais tout ce qui vaut le coup ne s’obtiens pas sans un peu de sueur non ?

Et étant donné que comprendre mon sens de l’humour un peu particulier et souvent acéré n’était pas toujours à la portée du premier venu, une fille comme Liza ne pouvait, face à Raelyn un peu taquine, qu’ouvrir la bouche bêtement. Comme elle était en train de le faire. « Laisse tomber Liza. J'aime pas non plus le Malibu. » Et l’adorable Leah qui plongeait à son secours, telle un chevalier servant. Ce genre de mièvrerie me donnait envie de vomir. Bon ok, finalement elle n’avait fait qu’aider la jeune femme, qui ne savait pas trop si elle devait rire, aller chercher un verre, ou se mettre en position latérale de sécurité dans un coin de la pièce.

Mais ce n’était pas Liza qui avait mon attention (c’était rarement le cas) alors que Leah soutenait mon regard, une lueur presque amusée dans les yeux. Est-ce qu’elle avait conscience de ce dans quoi elle s’engageait ou sautait-elle dans les emmerdes à pieds joint les yeux bandés ? Etait-elle une vraie tête brulée ou simplement une douce colombe prête à bruler ses ailes ? Elle était certainement un peu des deux, et quand bien même je la connaissais maintenant depuis plusieurs mois, elle arrivait toujours à piquer ma curiosité. Et ça, c’était la vraie façon de conserver une amitié avec Raelyn Blackwell. La seule qui soit durable, même si jusqu’ici je n’avais trouvé personne capable de tenir la distance.

Leah se leva donc pour aller danser et quant à moi, après mon léger moment d’égarement avec Shawn, je ne tardai par à faire de même. Sachant ce que je venais de filer à Leah, il était hors de question que je la perde de vue. Cela aurait été comme glisser une pièce dans un automate et partir avant de profiter de l’animation.

Et pour le coup, j’en avais pour mon argent. Leah semblait effectivement en feu, et je n’étais pas la seule à m’en amuser. Ni à en profiter visiblement, puisqu’un jeune homme – tout à fait charmant, chose non anecdotique – semblait lui aussi vouloir tester cette nouvelle Leah plus libérée que jamais. Et si de mon côté l’effet de l’ecstasy était plus familier et peut être moins puissant avec le temps, je commençai également à sentir une chaleur m’envahir et mon monter aux joues. Et lorsque Shawn s’était approché de moi, visiblement stimulé lui aussi, pour passer sa main autour de ma taille et m’attirer assez fermement dos contre son torse, je n’avais ce coup-ci pas bronché, retrouvant la chaleur familière de son corps contre le mien. Il n’y avait pas de place pour le moindre sentiment entre nous, rien qu’une authentique attraction et un désir brulant les veines. Après Aaron je ne m’étais plus investie dans la moindre relation sérieuse, mais je n’avais pas perdu ce goût du familier. Les joutes verbales et jeux de séduction m’amusait un temps, mais je préférais largement la compagnie d’un corps que je connaissais par cœur. Cela n’empêchait clairement pas les coups d’un soir, mais je leur préférais les amants réguliers. Shawn n’était pas Aaron et ne le serait jamais, mais il faisait partie des hommes que j’appréciai assez pour finalement y revenir souvent. Son souffle dans me cou réussissait même à m’arracher des frissons, comme à cet instant.

Répondant à ma provocation, Leah avait arrêté sa parade nuptiale pour revenir vers nous, l’air clairement désorienté. « C'est exagéré, j'te jure ce whisky m'a mis dedans, je... » Un sourire étira mes lèvres, alors que Leah semblait réfléchir, et se battait surement avec les sensations nouvelles qui montaient en elle. Et finalement, la colère s’empara de son visage angélique. Elle avait compris. C’était maintenant que j’allais le plus m’amuser. « ... T'as foutu un truc dans mon verre Rae ? » Le ton menaçant, elle avait esquissé un pas vers moi, et la réaction de nos compagnons masculins de soirées ne s’était pas faite attendre. Tobias s’était interposé entre la demoiselle et moi, posant ses mains sur ses épaules, alors que Shawn avant resserré la pression de son bras autour de ma taille, m’enserrant le ventre comme s’il avait peur que je saute sur Leah. Ce qui ne risquait pas d’arriver. Si une agressivité évidente était montée de son coté, moi je n’aurais pas pu plus m’amuser.

Tobias murmura à Leah quelques mots, prenant ma défense – le comble – alors qu’elle ne me lâchait pas du regard par-dessus de son épaule. Une lueur agressive et mauvaise dans ses yeux, amusée et provocatrice dans les miens. « Je passais déjà une bonne soirée. Pas besoin de... Putain mais c'est quoi que j'ai pris ? » J’éclatai de rire, aidée par la sensation euphorisante qui montait en moi, en pendant quelque secondes notre petit groupe retint son souffle. L’atmosphère était électrique, et si Leah et moi ne nous étions pas adressé la parole, je serais morte si un regard avait pu tuer. J’entendais ma respiration, la respiration de Shawn dans mon oreille, comme si elle était décuplée et couvrait la musique pourtant forte de la boite de nuit. Finalement, nos convives décidèrent de tenter de détendre l’ambiance en nous détournant l’une de l’autre, Liza et Emma entrainant Leah par la main un peu plus loin, alors que Shawn avait desserré son emprise pour faire le tour et se planter face à moi, les mains sur ma taille, un regard amusé soutenant le mien. « Je t’adore Raelyn, mais t’es vraiment une sacré connasse quand tu t’y mets. » Il me connaissait assez pour savoir qu’il ne risquait pas de me vexer en employant ce type de mots. Au contraire, j’étais assez folle à cette période de ma vie pour prendre ça comme un compliment. Attrapant les pans de sa chemise, je l’attirai contre moi pour poser mes lèvres contre les siennes et partager un baiser, tout sauf innocent. Finalement je me détachai de lui et chuchotai à son oreille. « Au moins avec moi tu risques pas de t'ennuyer. » Toute colère s’était dissipée, je m’étais amusée, j’avais l’impression de passer la meilleure soirée de ma vie, je sentais mon sang bouillonner et les contrariétés qui m’avait traversées tout à l’heure n’était déjà plus qu’histoire ancienne. « Allez, je vais aller voir Blanche Neige, histoire de m’assurer qu’elle ne m’égorge pas dans mon sommeil à la première occasion. » Tobias se tenait à côté de nous, et semblait visiblement vouloir récupérer son pote.

Tirant sur ma robe, je m’étais dirigée vers Leah, qui semblait, surement grâce à mon petit tour de passe-passe, avoir retrouvé sa bonne humeur et se trouver dans un état euphorique. Ne faisant pas attention aux deux autres filles, je m’étais approchée furtivement de Leah, qui me faisait dos, pour passer mes bras autour de ses épaules comme une gamine de dix ans. Inutile de dire que l’ecstasy me rendait beaucoup plus affectueuse qu’en temps normal. « Attends de voir ce que je vais faire à Peter, qui lui n’a même pas répondu à mon texto. » Oui, même affectueuse, la provocation restait mon mode de communication préféré. Mais ma tentative de blague, ajoutée à mon étreinte amicale était un vrai drapeau blanc tendu. Un effort, considérable, pour moi. J’avais finalement lâché Leah, qui s’était retournée vers moi avec un regard consterné, mais il me sembla y détecter une pointe d’amusement qui refaisait surface, même si je pouvais me tromper. « Ça va Leah, t’as rien pris de plus que Shawn ou moi. » J’avais attrapé sa main pour lui faire faire un tour sur elle-même, portée par la musique et la drogue dans mon système, et ce nouvel élan d’affection. « Y’a pas mort d’homme j’te jure. Je t’aurais jamais rien filé qui puisse réellement te mettre mal.  » Et encore une fois je pensais chaque mots. Mes notions de noir et de blancs n’étaient déjà pas les même que celle du commun des mortels, et légèrement floutées et mélangées par mon état d’ébriété. Et finalement j’étais une enfant qui ne connaissait pas les limites. Mais malgré tout, j’appréciai Leah, et n’avait absolument pas agi dans le but de lui nuire. Penchant la tête sur le côté, une mine boudeuse et attachante, ainsi que parfaitement calculée, je lui avais tendu ma main gauche. « On fait la paix ? » Une sourire franc avait illuminé cette fois ci mon visage. Que ce soit avec les hommes ou en amitié, j’avais toujours eu un don pour attirer la sympathie, malgré mon trèèèès léger côté garce finie.




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Mer 15 Mai 2019 - 23:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Se laisse aller au bonheur avec son petit ami névrosé.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen, mais le déménagement est proche.
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388482-it-can-wait-att-ad-chloe-bennet-40108133-245-135
POSTS : 3910 POINTS : 835

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388469-hgnhif
Take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. Place my head on my beating heart.I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are. Lehen#14Lehen#18

•••

DylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
Juliana
Savannah
Lonnie#2
Julealfen
Leomy#1
Harvey
RPs EN ATTENTE : Gaby - Lene - Tommy








RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12
Lehen#14
Lehen#13
Matteo #1
LonnieLehen#16Lehen#15

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyLun 25 Mar 2019 - 20:14




THE SHADOWS OF THE PAST

Brisbane - 2012 

C'était devenu habituel pour Leah de s'interposer sans même s'en rendre compte lorsque Raelyn s'en prenait à l'une ou l'autre de ses copines. Ces attaques déguisées étaient déstabilisantes, tant la jeune femme parvenait à les faire passer sur le ton de l'humour et de l'ironie. Le second degré n'était pas à la porte des filles comme Liza et sa soeur, Dum&Dumber comme s'amusait à les appeler Rae quand elles avaient le dos tourné. Jusqu'à présent, la brunette avait fait abstraction du comportement de Rae, car après tout, elle s'estimait réellement chanceuse de se trouver à cette table avec elle, avec eux. Mais l'adolescente persécutée qu'elle avait été il y a dix ans d'ici la poussait à contrer Rae dès que celle-ci se montrait un peu trop agressive envers les autres. Jusqu'à présent, elle n'avait pas été prise pour cible, semblant profiter d'une immunité inattendue. Mais ce soir, les choses étaient différentes. Etait-ce parce que la blonde se lassait peu à peu d'elle, comme elles semblait le faire avec tout ce qui l'entourait? Ou tout simplement parce que c'était sa vision de l'amusement? Leah débordait de questions à son égard, se disant parfois en elle-même qu'un livre mériterait d'être écrit pour parler du personnage haut en couleur qu'était Raelyn Blackwell. La brune avait rompu le contact visuel avec son amie pour rejoindre la piste de danse, peu désireuse de continuer sur cette lancée de piques à peine dissimulées. Rae débordait de maturité parfois, le genre de sérieux qui laissait entendre qu'elle avait pas vécu une vie facile. Mais à l'inverse, elle pouvait parfois se révéler d'une insouciance sans limite, se comportant comme une vraie gamine. Et ce soir, la tendance semblait pencher vers cette dernière option. Sur la piste de danse, Leah se sentait observée, mais mettait un point d'honneur à ignorer Raelyn. De quoi lui montrer qu'elle pouvait très bien passer une soirée avec elle sans pour autant la coller. Son amie avait un besoin constant d'être challengée, et ça, la brunette l'avait bien compris. De toute façon elle n'aurait pas pu faire autrement, il était hors de question pour elle de subir une quelconque humiliation même si c'était pour se faire accepter. Déjà qu'elle avait laissé tomber ses copines de soirée, qu'elle mentait pour se donner l'air plus intéressante qu'elle ne l'était en réalité... Ca faisait déjà pas mal de choses qui allaient à l'encontre de sa personnalité. En quelques minutes, la brune avait pour ainsi dire oublié Rae et ses conneries. Son attention était entièrement dédiée à ses propres sensations. Les sourcils froncés, elle essayait de comprendre ce qui lui arrivait. L'alcool pouvait la mettre dedans, mais à ce point... Et si déjà, les soupçons étaient bien présents dans son inconscient, il ne fallu pas très longtemps pour qu'ils soient confirmé. Raelyn lui demanda d'un ton rieur comment elle se sentait, et il ne lui en fallu pas plus pour comprendre. L'euphorie restait bien présente, mais ses émotions étaient exacerbées, et elle ne put retenir cette colère qui s'emparait d'elle. Elle se sentait flouée. Elle n'accordait pas facilement sa confiance, mais si elle ne pouvait même plus accepter un verre de son amie... La fusillant du regard, elle lui demanda de but en blanc si elle avait effectivement mis quelque chose dans son verre. La blonde n'eut pas besoin de répondre, son petit sourire narquois était suffisant. Leah s'était dirigée vers elle pour "discuter" plus amplement de ce qu'elle venait de faire, mais Tobias l'en empêcha et l'attira ailleurs, tentant de la convaincre que ça n'était pas la fin du monde. Mais oui. Elle avait l'immunité diplomatique ou...? Se retournant une dernière fois pour observer la jeune femme qui semblait se délecter de la scène, elle finit par hausser les épaules et suivre son ami pour rejoindre les soeurs Hayes qui essayaient elle aussi de lui changer les idées. "J'en reviens pas, c'est tout. J'ai toujours dis que je voulais pas toucher à ça, elle est pas foutue de respecter un simple..." Elle soupira avant de laisser un petit sourire se poser au coin de ses lèvres, tandis que le jeune homme la faisait tourner sur elle-même pour la remettre dans l'ambiance de la soirée. Elle éclata doucement de rire, avant de secouer la tête pour se convaincre qu'effectivement, ce n'était pas grave. Liza se trémoussait à ses côtés, faisant tout et n'importe quoi pour la faire rire et... Elle y parvenait. Leah pouvait sentir ses épaules se détendre au fur et à mesure que le calme reprenait le dessus. Fermant les yeux, elle se déhanchait de nouveau sur le rythme de la musique, ressentant à nouveau pleinement les effets de cette drogue que Rae avait subtilement glissé dans son verre. "C'est pas si mal en fait." Se murmura-t-elle presque à elle même, sans lâcher ce petit sourire dont elle n'arrivait plus à se débarrasser. Au diable Rae et ses actions foireuses. La brune était décidée à passer une bonne soirée. Tobias avait de nouveau déserté, sans doute pour aller voir ce qu'il se passait de l'autre côté. Leah se trémoussait en compagnie des deux autres, quand soudain, deux bras l'entourèrent tandis qu'un parfum bien connu lui montait au nez. Tiens donc. Un mince sourire se profilait à nouveau, mais Rae ne pouvait pas le voir. « Attends de voir ce que je vais faire à Peter, qui lui n’a même pas répondu à mon texto. » La brune leva les yeux au ciel, se retournant pour faire face à son amie et à ce qui ressemblait de loin à une tentative d'excuse. Bien. Son orgueil la forçait à conserver cet air froncé, même si une lueur amusée dansait au fond de ses yeux. Peter. Il était dans la merde. « Ça va Leah, t’as rien pris de plus que Shawn ou moi. » Attrapant sa main, elle la fit tourner sur elle-même comme Tobias quelques minutes plus tôt, ce qui arracha un nouveau sourire à la brune. Evidemment qu'eux aussi avaient pris quelque chose, c'était habituel. « Y’a pas mort d’homme j’te jure. Je t’aurais jamais rien filé qui puisse réellement te mettre mal.  » Ah oui, c'était bon à savoir tiens. Fronçant le nez, Leah observa Rae pencher la tête sur le côté en faisant la moue, telle une enfant. Ce qu'elle se révélait être parfois d'ailleurs.  « On fait la paix ? » La brune croisa les bras en jaugeant la blonde, qui en dépit de ses agissements en toute impunité, semblait vraiment sincère. A sa façon en tout cas. Sachant pertinemment qu'elle n'en obtiendrait de toute façon pas plus, la brunette s'autorisa enfin à lui retourner un sourire de la même ampleur. Elle s'approcha d'elle pour commencer à danser, profitant de leur proximité pour lui répondre. "C'est bon Rae. J'vais pas te mentir, l'effet est plutôt... Intéressant." Pour ne pas dire complètement délirant. Elle ignorait encore comment elle allait se sentir demain, mais en attendant, elle n'y voyait pour l'instant que du positif. Tout semblait exacerbé: ses émotions, les sons, les couleurs... Elle ressentait de l'affection pour tout le monde, avait envie d'aller parler à des gens qu'elle ne connaissait même pas et de prendre Rae dans ses bras. Ce qu'elle fit. "T'es juste pas possible quand même. Allez viens, ton truc me donne super soif." Lança-t-elle avec une grimace amusée. Tirant sur sa main pour qu'elle l'accompagne, elles se dirigèrent ensemble vers la table où Tobias et Shawn les observaient avec un air intrigué. "Vous vous êtes déjà pardonnées?" Demanda Shawn avec un sourcil levé, comme si cette phrase était une aberration à elle seule. "... Et sans vous taper dessus?" Ajouta Tobias avec une pointe d'admiration dans la voix. Les deux semblaient dubitatifs, et Leah eut une réaction pour le moindre inattendue. "Mais oui. Tiens, la preuve." Elle se tourna vers Raelyn avec une lueur de provocation dans les yeux, et sans que celle-ci ne s'y attende, s'approcha et commença à l'embrasser. Si au début ce geste était guidé par l'envie de s'amuser et de délirer, le baiser se prolongea un peu plus que prévu tandis qu'elle se surprit à apprécier. Elle se recula d'un pas avant d'éclater de rire face aux airs ahuris des deux hommes qui leur faisait face. "Putain Leah. On aurait du t'en refiler plus tôt." S'amusa Tobias qui l'observait avec un air nouveau sur le visage. Elle lui fit un clin d'oeil, puis s'empara d'une des bouteilles de vodka pour remplir plusieurs verres à shot présents sur la table. Elle s'en enfila encore deux avant de les désigner du menton en direction de Raelyn. "J'ai l'impression que c'est toi qui a pris du retard pendant que tu jouais aux apprenties chimistes." Lâcha-t-elle avec un sourire en coin. A présent, elle avait atteint un stade où les paroles sortaient plus vite que ses pensées. Plus aucun filtre, d'aucune sorte. La jeune femme était guidée par ses envies et les sensations que lui procurait cette drogue qui parcourait son corps, faisant tomber toutes les barrières inhibitrices qu'elle portait en permanence autour d'elle. 


AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la jamais à sec
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est déjà le prénom qu'elle s'est choisi, puisqu'elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, sans qu’elle n’ait vraiment donné son accord
STATUT : Frivole depuis 10 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) CJ9UNMPJ_o
POSTS : 6605 POINTS : 2410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : AmosJoralyn #2 (Joseph&Deborah)Mitchell #2Lubya #2Leah (Flashback)DeborahCaïnCamilAlec (Flashback)JessalynPrimrose #2
RPs TERMINÉS : Primrose #1Mitchell #1Joseph #1Lubya #1

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyMar 26 Mar 2019 - 0:01





The shadows of the past
mars 2012

Quand bien même je souriais, je narguais Leah et j’assumais en faisant la maligne ce que je venais de faire, je savais aussi intérieurement que la plaisanterie avait assez duré. Ou plutôt, lorsque Leah avait tourné les talons et s’était désintéressée de moi, j’avais ressenti le revers de la médaille. Elle m’avait délaissée, elle était partie de l’autre côté de la boite, et je ressentais déjà la désagréable sensation d’avoir été abandonnée et laissée en arrière. Et autant dire que je n’aimais pas ça du tout. Je gardai la face, m’amusai avec Shawn, mais intérieurement une part de moi bouillonnait. Je n’aimais pas ne pas maîtriser la situation, et Leah l’avait bien compris, je n’aimais pas qu’on ne m’accorde pas d’intérêt. Je n’aimais pas que l’on m’échappe, et Leah, me faisait clairement comprendre que je ne régissais pas sa soirée. Cela m’amusait dans un sens, mais rendait mes pulsions agressives compliqués à contrôler.

Mais ce n’était pas la seule motivation qui me poussait à aller retrouver Leah. J’avais beau être toujours incontrôlable, souvent injuste et parfois agressive, il n’en restait pas moins que j’avais de bon côtés. Je n’étais pas particulièrement la personne la plus démonstrative avec mes amis, et je ne savais pas entretenir de vrai relations amicales fusionnelles et durables, mais j’étais une bonne vivante, agréable quand j’en avais envie, et surtout j’appréciais réellement les moments que je passais avec les gens qui je choisissais. Si j’allai vers Leah, tentant de me faire pardonner, il n’y avait ce coup-ci pas de calcul ou d’arrière-pensée. Je le faisais parce que je n’avais pas envie qu’elle me fasse la gueule, parce que j’avais envie de m’amuser et profiter avec elle. Lorsque je me désintéressais c’était une tout autre histoire.

J’attrapai donc Leah dans les bras, et tentai de la faire rire. J’étais comme ça. Personne ne m’avait jamais entendu me mettre à genoux et demander pardon, il était même peu probable que l’on m’entende un jour dire que j’étais désolée et le penser. Mais au fond, c’était ce que je tentai de faire, maladroitement certes, en faisant l’effort d’aller la trouver. Dans ce genre de situation, j’estimais déjà que je ravalais mon orgueil ma fierté. Mais je le fis, parce que j’estimai que Leah en valait la peine. Elle avait ce don de m’amuser, et surtout de me challenger bien plus que la plupart des gens que je côtoyais n’arrivaient à le faire. Et c’était le secret, pour durer à mes côtés. « C'est bon Rae. J'vais pas te mentir, l'effet est plutôt... Intéressant. » J’avais gagné. Il ne m’en fallait pas plus pour qu’un grand sourire étire mes lèvres. Il était de toute façon assez difficile de rester braquée contre moi, lorsque je m’en donnais la peine. Et Leah devait savoir qu’en terme d’excuse, elle était en train de recevoir la meilleure chose dont je sois capable. Et cela ne voulait pas dire que je regrettais ce que j’avais fait, ce n’était pas le cas, mais plus la situation en elle-même. J’étais décidément compliquée. Un sourire de vainqueur sur le visage, j’avais retoqué. « Tu vois, je te l’avais dit. Ça fait du bien de lâcher prise. » Elle tenta de retenir un sourire, mais il était clair qu’elle ne m’en voulait plus. Ou plus autant. Ou alors l’ecstasy faisait son petit effet. M’attirant contre elle elle avait resserré ses bras autour de mes épaules, dans un élan d’affection. Oui, ça commençait clairement à faire un sacré effet. Et si je n’étais pas particulièrement tactile en temps normal, je l’étais ce soir avec toutes les conneries qui se baladaient dans mon sang. « T'es juste pas possible quand même. Allez viens, ton truc me donne super soif.  » Elle m’avait entrainé pars la main, me tirant à la table que nous avions quitté une quinzaine de minutes auparavant. Me laissant entraîner, je m’étais finalement laissée tomber sur le canapé blanc, prenant place entre Shawn, qui avait dû regagner la table avec Tobias quelques minutes avant nous et qui semblait en grande conversation avec lui, et Leah. Shawn m’avait lancé un regard étonné, puis avait posé les yeux sur Leah, avant d’enchainer.  « Vous vous êtes déjà pardonnées ? » Et Tobias, se sentant d’humeur spirituelle, avait enchaîné. « .. Et sans vous taper dessus ? » J’avais éclaté de rire, bercée par la douce euphorie qui me frappait enfin, quelques minutes après avoir emporté Leah. J’entendais les basses et le rythme de la musique électronique qui animait le club comme si j’avais été la seule personne présente, la tête posée contre une enceinte, et comme si les battements de mon cœur suivaient la même mélodie. Chaque bouffée d’air que je prenais me donnait l’impression de me faire revivre. Le parfum de Shawn titillait mes narines. J’étais accro à ces sensations. Finalement, c’est Leah, qui avait répondu. « Mais oui. Tiens, la preuve. » Elle s’était tourné vers moi et avait plongé ses yeux dans les miens. Je lui avais répondu d’un levé de sourcil, assez interloquée, et finalement très loin de me douter de ce qu’elle allait faire. Avant que j’ai le temps de lui poser la moindre question ou de comprendre ce qui m’arrivait, elle s’était rapproché, avait passé une main derrière ma tête pour m’attirer, et avait posé ses lèvres sur les miennes. Et autant vous dire qu’on était loin d’un innocent smack. Sa langue avait cherché la mienne, qui avait répondu par habitude, et finalement parce qu’un baiser restait un baiser, et que celui-ci n’avait rien de désagréable, et je me surpris à l’apprécier, aidée par mon degré d’alcoolémie et complètement désinhibée par l’effet de la drogue. Leah poussa le vice jusqu’à le prolonger de quelques secondes, avant de finalement rompre le contact et détacher ses lèvres des miennes.

Interdite, je m’étais reculée doucement. Je me serai coupée un bras plutôt que de me l’admettre, mais Leah avait réussi l’exploit de me laisser muette. J’avais beau me donner de grands airs de jeune femme ayant tout vu, tout vécu et tout expérimenter, c’était bien la première fois que je m’aventurais sur ce terrain-là, et quand même bien il s’agissait plus de tremper un orteil dans la piscine que d’y plonger, c’était une première pour moi. Pour une fois, quelqu’un venait de prendre le contrôle et de me clouer le bec. « Putain Leah. On aurait dû t'en refiler plus tôt. » Tobias pris l’initiative de briser le silence, et me permis de retrouver mes idées. « Intéressant… » Ce simple mot avait été le seul commentaire de Shawn.

Finalement, en guise de réaction à tout ça, j’éclatai de rire, portée encore une fois par l’euphorie qui me gagnait. Leah rempli huit des verres à shooter présents sur la table avant d’en descendre deux, et d’en pousser deux vers moi. « J'ai l'impression que c'est toi qui a pris du retard pendant que tu jouais aux apprenties chimistes. » Moi prendre du retard ? « C’est bien mal me connaître ça Baumann. » Je vidai rapidement les deux verres, avant d’enchainer avec les deux qu’elle avait certainement rempli à destination de Shawn. Shawn qui était resté silencieux depuis le baiser que j’avais partagé avec lui, un regard assez difficile à interpréter, mais teinté d’amusement sur le visage. Etait-ce bien une pointe de jalousie que je discernais ? C’était idiot et je me promis d’avoir une discussion avec lui, une fois sobre. D’une part il savait qu’un baiser innocent ne changeait rien à mon amour inconditionnel et exclusif des hommes, et d’autre part, nous n’étions pas ensemble, et il savait que je n’étais pas exclusive. Du moins j’espérais qu’il le savait. Je ne lui avais jamais fait la moindre promesse, et notre relation légère m’allait très bien. Montrant du bout du menton les deux shooter qui auraient dû être les siens et que je venais de boire, j’esquissai un sourire provocateur. « Désolée… » Et je m’étais finalement retournée vers Leah, m’adressant cette fois ci aussi bien à elle qu’à Shawn. « … Tu sais qu’il faut pas me mettre au défi ! »

Shawn avait posé ses yeux clairs amusés sur moi, et j’avais oublié les tracas qui avaient traversé mon esprit. J’avais largement le temps de m’occuper de le décrocher demain. Ce soir, émoustillée par le contact surprise entre mes lèvres et celle de Leah, je n’étais pas d’humeur à le dégager. Si bien que lorsqu’il avait resserré sa main autour de ma taille, m’attirant vers lui dans un geste possessif, je n’avais pas bronché et m’étais même allongée sur lui, le dos contre sa poitrine, mes doigts se promenant sur son bras appuyé contre me ventre. Mes yeux eux, n’avaient pas quitté Leah. Elle venait de me prouver, une bonne fois pour toute, qu’elle avait assez de répondant pour se hisser à mon niveau. Et j’aimais ça. « Alors Leah, qu’est-ce tu penses de cette grande première ? » Je parlais évidement de la drogue, pas du baiser. Pas certaine que ce soit une première pour elle, vu qu’elle n’avait pas marqué la moindre hésitation. J’avais finalement tourné mes yeux vers Tobias. « Du coup il ne manque plus que toi Tobias. Sers-toi, les pilules sont dans mon sac, et c’est la maison qui offre. » Peut être cherchait-il à s’attirer les faveur de Leah, quoi qu’il en soit, lui qui était toujours le premier à chercher une substance pour planer n’avait encore rien pris ce soir. « Comme dirait Leah, je crois que tu as du retard à rattraper. » Je lui avait adressé un clin d’œil, avant de porter mon attention à nouveau sur Leah. « En tout cas on peut pas dire que t’es pas pleine de surprise Baumann. Tu feras attention tu as gardé un peu de moi avec toi ... » Venant de remarquer que Leah avait effectivement une marque assez imposante sur les lèvres, laissée par le rouge à lèvre rouge que je portais ce soir-là, je n'avais pas pu m'empêcher de faire une petite remarque. Appuyée contre le torse de Shawn, j’avais ce coup-ci ressenti la tension dans son corps à l’évocation du baiser. C’était donc bien de la jalousie. Ridicule. Surtout que cela ne me donnait qu’une envie : piquer là où ça faisait mal. Tobias avait dévisagé Leah et éclaté de rire. C’est également le moment qu’avaient choisis Dumb&Dumber pour revenir à la table, dévisageant à leur tour Leah. Liza avait finalement osé prendre la parole. « On a manqué quelque chose ? » Ce coup-ci Shawn avait laissé échapper un rire mi-figue mi-raisin. Voulant calmer les choses avec lui, j’avais simplement posé doucement une main sur ses genoux.

Si j’avais été gênée et surtout surprise dans un second temps, la situation n’aurait pas pu plus m’amuser à présent. « Rien les filles. Simplement… Je marque toujours mes affaires… » J’avais adressé un clin d’œil amusée à Leah, avant de me redresser le temps de me servir à nouveau un verre. Attrapant une serviette en papier au passage, je l’avais finalement tendue à Leah.




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Mer 15 Mai 2019 - 23:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Se laisse aller au bonheur avec son petit ami névrosé.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen, mais le déménagement est proche.
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388482-it-can-wait-att-ad-chloe-bennet-40108133-245-135
POSTS : 3910 POINTS : 835

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388469-hgnhif
Take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. Place my head on my beating heart.I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are. Lehen#14Lehen#18

•••

DylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
Juliana
Savannah
Lonnie#2
Julealfen
Leomy#1
Harvey
RPs EN ATTENTE : Gaby - Lene - Tommy








RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12
Lehen#14
Lehen#13
Matteo #1
LonnieLehen#16Lehen#15

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyMer 27 Mar 2019 - 21:10




THE SHADOWS OF THE PAST

Brisbane - 2012 

Le personnage qu'incarnait Raelyn était tout en complexité, mais dans le fond, elle restait un être humain comme un autre. Et ça, Leah l'avait bien compris. La jeune femme pouvait se donner des airs d'invulnérabilité, donner l'impression que rien ne la touchait, mais c'était loin d'être le cas. Elle était constamment entourée, ce qui prouvait qu'elle devait avoir du mal à composer avec la solitude. La brune se disait parfois qu'elle aurait peut-être dû s'intéresser aux études de psychologie, elle qui adorait observer les autres. Elle le faisait depuis toujours, sans vraiment s'en rendre compte d'ailleurs. La faute à son caractère timide et à sa méfiance naturelle. Elle avait appris à analyser la façon de se comporter des gens pour évaluer si oui ou non ils étaient sincères, ou si leurs actions étaient guidées uniquement par une idée qu'ils avaient derrière la tête. Et on pouvait dire ce qu'on voulait sur Raelyn Blackwell, mais elle faisait partie de ces rares personnes qui n'avaient aucun filtre et qui se fichaient bien de ce qu'on pensait d'eux. C'est pour ça qu'en dépit de ses défauts et de son caractère égocentrique, Leah appréciait tout de même sa compagnie. Dans un monde superficiel, Rae restait tout de même honnête. Même si elle aimait un peu trop s'amuser des personnes qui l'accompagnaient, comme si ils n'étaient que des marionnettes à ses yeux. Le simple fait de droguer le verre de Leah en toute impunité prouvait à quel point elle ne se rendait pas compte des conséquences de ses actes, comme si tout était normal. Cela dit, la brune avait été forcée d'avouer que l'effet était loin d'être déplaisant, même si elle aurait préféré ne jamais le découvrir. Elle ignorait l'effet que cela aurait sur son organisme, ou si elle serait tentée d'en reprendre un jour. Hors de question de devenir accro à ces merdes... Elle se promit d'ailleurs intérieurement de s'amuser ce soir, mais de faire en sorte de ne plus approcher de près ou de loin de ces substances qui la rendait complètement euphorique et désinhibée. Lorsqu'elle annonça à voix haute à Rae que l'effet n'était pas des plus déplaisants, on aurait dit qu'elle venait de lui annoncer la meilleure nouvelle de sa vie. Un large sourire de satisfaction se posa sur les lèvres de la blonde, et Leah aurait pu jurer apercevoir une lueur de fierté dans les yeux de celle-ci. Jamais elle n'aurait imaginé la tournure des évènements depuis qu'elle avait rencontré Raelyn dans les toilettes de cette boîte de nuit... Depuis lors, elle avait eu l'occasion de rencontrer un tas de gens intéressants, de passer des soirées de folie... Et maintenant ça. La brune espérait que les choses ne monteraient pas encore crescendo... Mais si elle savait. « Tu vois, je te l’avais dit. Ça fait du bien de lâcher prise. » Leah leva les yeux au ciel sur ces paroles, comme dans un dernier signe de rébellion face à ce qui s'imposait comme la vérité à l'état brut. C'est vrai que ça faisait du bien de lâcher prise... Ce qu'elle apprenait à faire depuis quelques mois maintenant, depuis qu'elle avait planté ses études pour mener la grande vie dans le Brisbane nocturne. La brunette était comme toutes ces filles qui cherchaient à briller le soir venu, à la recherche d'une quelconque notoriété dans le milieu. A croire que son adolescence de jeune fille timide lui avait donné envie de prendre sa revanche quelques années plus tard. Et c'est ce qu'elle faisait. Toujours jugée trop garçon manqué, trop sportive, pas assez féminine pour plaire aux mecs... Ou en garder un... La brunette se transformait peu à peu, physiquement en tout cas. Au fond d'elle, elle restait toujours la même, dévorée par un manque d'assurance flagrant. Mais elle s'évertuait à donner le change. Et la petite pilule magique de Raelyn l'aidait à agir de la sorte. Tandis qu'elle attirait la blonde avec elle pour retourner à leur table se désaltérer, Shawn et Tobias semblèrent sincèrement étonnés de les voir arriver telles deux grandes amies, comme si Rae n'avait pas drogué Leah derrière son dos. La jeune femme n'était pas quelqu'un de vindicatif, encore moins vu son état actuel. Alors, dans un geste absolument non-calculé, elle s'empara des lèvres de son amie dans l'idée de prouver aux deux hommes qu'elles s'étaient bien rabibochées. Et comment. Si ce baiser était supposé être un pure geste de provocation, celui-ci s'éternisa un peu plus longtemps que prévu tandis que leurs langues se cherchaient presque avec envie. De quoi ravir les spectateurs aux alentours. Rae fut la première à interrompre leur baiser, tandis que Leah se para d'un petit sourire. Elle n'en était pas à son premier coup d'essais, les soirées universitaires étaient déjà pas mal déjantées dans le genre. Elle se serait attendue à une réaction de la part de la jeune femme blonde, mais celle-ci resta interdite, presque comme choquée. La brune haussa un sourcil intrigué et ouvrit la bouche pour intervenir, mais fut devancée par Shawn. « Intéressant… » Elle l'observa avec une lueur amusée dans les yeux et se pencha dans sa direction, prenant appui sur les cuisses de Rae qui se trouvait entre eux deux. "Sois pas jaloux Shawn..." Elle lui adressa un clin d'oeil avant de se redresser et d'éclater de rire avec Rae qui sembla enfin retrouver une contenance. Elle entreprit ensuite de remplir les verres à shot qui se trouvaient devant eux, lança au passage une petit pique innocente à la blonde, faisant écho à celle qu'elle lui avait lancée à son arrivée - tardive - dans la boîte de nuit. « C’est bien mal me connaître ça Baumann. » Lança ensuite Raelyn sur un ton amusé, avalant à la fois ses shots et ceux qui étaient destinés à Shawn. Leah l'imita, sans toutefois voler ceux de Tobias qui se les enfila à son tour avant de poser son bras autour des épaules de la brune. Celle-ci se laissa gentiment aller contre lui, appréciant ce contact. Encore plus grâce à l'effet qu'elle ressentait depuis le verre de whisky piégé. Tobias et elle se cherchaient depuis plusieurs semaines maintenant, mais si en apparence Leah avait l'air bien plus délurée, c'était encore loin d'être le cas. Ses expériences en matière d'hommes étaient encore limitées, en tout cas par rapport à une Raelyn qui semblait tous les mener par le bout du nez. « Désolée … Tu sais qu’il faut pas me mettre au défi ! » Ca, ça n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Un large sourire se posa au coin des lèvres de la jeune femme qui ne cessait d'observer elle aussi la blonde qui semblait encore étonnée de ce qu'il venait de se passer entre elles. "Ah oui? Alors Rae, je te mets au défi... De dire au patron du club que sa vodka pailletée c'est de la vaste blague. Une boisson pour les petites filles." Raelyn aimait jouer, mais elle aussi. Même si la jeune femme ne lui tenait plus rigueur de son expérience chimique, elle comptait tout de même gentiment de venger à sa façon. Nul doute que si Rae acceptait, elle allait en subir les conséquences à son tour et que les défis allaient monter dans les tours. Mais tant pis... Elle se sentait pratiquement surpuissante et avait envie de passer la soirée de sa vie. Elle était dans un état d'euphorie extrêmement avancé... Ca en faisait presque peur. « Alors Leah, qu’est-ce tu penses de cette grande première ? » La brune pencha légèrement la tête sur le côté avant d'éclater de rire. Elle ne parlait sans doute pas du baiser. Quoique. "Ca va, c'est pas trop mal Rae." Lança-t-elle avec nonchalance, même si elle n'en menait pas large avec ses émotions intérieures. Mais pas question de leur montrer, elle se demandait déjà à quoi elle devait ressembler, elle mourrait de chaud. « Du coup il ne manque plus que toi Tobias. Sers-toi, les pilules sont dans mon sac, et c’est la maison qui offre. Comme dirait Leah, je crois que tu as du retard à rattraper. » Leah se retourna légèrement pour croiser le regard de Tobias qui finit par la lâcher afin de se diriger vers le sac de Raelyn. Le sac du père noël semblerait-il. La brune savait qu'ils se droguaient tous plus ou moins régulièrement, mais n'osait pas trop s'aventurer sur ce sujet. Un tas de questions lui avaient déjà brûlé les lèvres, mais elle n'avait jamais osé les poser, estimant qu'elle avait déjà beaucoup de chance de se retrouver dans ce cercle si restreint alors qu'elle était si différente d'eux. Du coin de l'oeil, elle l'observa s'enfiler l'ecta comme si c'était un bonbon et son coeur se serra sans trop savoir pourquoi. « En tout cas on peut pas dire que t’es pas pleine de surprise Baumann. Tu feras attention tu as gardé un peu de moi avec toi ... » La jeune femme haussa des épaules en entendant le début de sa phrase, sans se départir de son air amusé. Et tandis que Rae pointait du doigt sa bouche, elle éclata de rire en passant un index sur ses lèvres avec une lenteur calculée tandis que son regard se portait sur l'arrière des deux soeurs Hayes. Elle les avait oubliées celles-la. « On a manqué quelque chose ? » Lança Liza avec son air guilleret, interrogeant du regard Leah et Rae qui semblaient définitivement partager une connexion ce soir. « Rien les filles. Simplement… Je marque toujours mes affaires… » Leah secoua la tête en riant avant d'attraper avec un sourire la serviette que lui tendait Rae, histoire de terminer d'enlever la marque de rouge à lèvre. Egale à elle-même, elle reprenait le dessus avec cette petite boutade bien placée. "Si jamais t'es tentée pour un second round Rae..." Lança-t-elle sur un ton moqueur, davantage en direction de Shawn que véritablement de la jeune femme. Le jeune homme était une cible facile, se sentant tellement chanceux d'avoir Raelyn Blackwell entre ses bras et ne supportant pas que quiconque la touche. Même une copine qui n'avait pourtant aucun intérêt dans l'histoire, si ce n'est de délirer une bon coup. "Ta gueule Baumann." Lui répondit finalement ce dernier en fronçant les sourcils. Elle perdit immédiatement son sourire et l'observa avec froideur. "Tu peux répéter?" Son corps se tendait tandis qu'elle le fusillait du regard. Fallait-il de nouveau expliquer à quel point le tempérament de Leah était impulsif? Déjà en temps normal, la brune n'était pas du genre à se laisser marcher dessus, mais alors sous influence comme elle l'était, elle était limite persuadée qu'elle pouvait se le faire. Sauf qu'il faisait deux fois sa taille et son poids. Mauvais calcul. "Bon cette soirée commence à me gaver, y a personne d'important ici..." Commença à se plaindre la soeur de Liza... Emma, Hannah... Celle dont on ne parvenait jamais à se rappeler le nom. Dumber pour les intimes. Soit elle n'avait pas remarqué la tension qui venait à nouveau de s'installer, soit elle faisait preuve d'un remarquable don pour la médiation... Au choix. Leah soupira doucement, décidant de lâcher l'affaire en se laissant tomber dans les bras de Tobias qui l'attirait doucement à lui. "On pourrait bouger?" Proposa-t-il dans une tentative de changement de sujet plus ou moins bien réalisée. Tous les regards se tournèrent vers Raelyn, car c'était toujours elle qui avait le dernier mot concernant le déroulement de leurs soirées.

AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la jamais à sec
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est déjà le prénom qu'elle s'est choisi, puisqu'elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, sans qu’elle n’ait vraiment donné son accord
STATUT : Frivole depuis 10 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) CJ9UNMPJ_o
POSTS : 6605 POINTS : 2410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : AmosJoralyn #2 (Joseph&Deborah)Mitchell #2Lubya #2Leah (Flashback)DeborahCaïnCamilAlec (Flashback)JessalynPrimrose #2
RPs TERMINÉS : Primrose #1Mitchell #1Joseph #1Lubya #1

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyJeu 28 Mar 2019 - 14:16





The shadows of the past
mars 2012

Alors que mes lèvres rencontrèrent celles de Leah, je sentis le regard de Shawn peser sur mon dos. Je savais pertinemment que le fait de me voir batifoler sous ses yeux réussissait à chaque fois à le mettre sur les nerfs, mais enfin quand même il s'agissait ici de Leah, il pouvait pas penser une seule seconde qu'il s'agissait de plus qu'un jeu, que de provocation et surtout de l'effet que la drogue qui courrait dans nos veine avait sur nous. Et malheureusement, l'alcool et autres substances avait tendance à rendre le jeune homme plus agressif qu'il ne l'était normalement. En temps normal c'était quelque chose que j'appréciais chez lui, prenant un malin plaisir à la voir sortir de ses gonds et à l'observer grincer des dents lorsque quelqu'un posait ses mains sur moi, et il faut dire que j'appréciai la fougue et l'ardeur que cela ajoutait à nos étreintes plus privées,  mais s'il voulait me voir conserver ma bonne humeur, il savait aussi habituellement qu'il ne fallait pas qu'il montre ouvertement le moindre signe de possessivité.

Le baiser en lui même fut... surprenant. Et quand bien même j'étais sure de n'être intéressée que par la compagnie masculine, maintenant que le premier pas avec été fait par Leah, je comptais tout de même profiter de l'expérience. La drogue et le contact des lèvres de la jeune femme fit pulser mon sang dans mes veines, me faisant presque oublier la compagnie autour de moi. Et reculant me visage, alors que j'observai le sourire satisfait de Leah, je me surpris à penser qu'il y avait peut être des choses que je ne savais pas concernant la jeune femme, un côté provocateur et insolent donc je n'avais pas encore mesuré la pleine ampleur. Et je ne pu empêcher un rire de sortir de ma gorge lorsqu'elle s'adressa à Shawn, exprimant tout faut ce que je pensais tout bas, et se penchant sur moi, allant même jusqu'à poser sa main sur ma cuisse, pour le provoquer. Cette fille était complètement barrée, et j'adorais ça. « Sois pas jaloux Shawn... » Je sentis la main de Shawn se poser dans mon cou et se resserrer, un geste possessif qui ne me plu pas. Je profitai des verres servis par Leah pour me dégager un peu trop brusquement, essayant de retrouver une contenance et mon souffle en descendant rapidement les shot de ce liquide transparent aux reflets dorés. La vodka, parlons en.  «Ah oui? Alors Rae, je te mets au défi... De dire au patron du club que sa vodka pailletée c'est de la vaste blague. Une boisson pour les petites filles.  » Un sourire s'était dessiné sur mon visage. Baumann voulait jouer ? Elle allait se brûler les ailes, que ça soit clair, elle n'était à mes yeux pas prête pour un semblant de Cap ou pas Cap avec moi. Elle était surprenante, j'étais obligée de l'admettre et le faisais même avec plaisir, mais en se lançant là dedans avec moi, elle se butterait à ses limites bien avant que je n'aperçoive les miennes.

Sentant Shawn m'attirer je n'avais ce coup ci pas bronché, restant assez faible lorsqu'il s'agissait de sentir la chaleur d'un corps contre le main. Et malgré tout j'appréciais le jeune homme, et n'avais pas non plus envie de le repousser trop fort. Certains me voyaient peut être comme une pétasse sans coeur, mais je ressentais quand même un minimum d'affection pour un homme qui, comme lui, partageait de façon assez régulière mes nuits, et dont je connaissais le corps par coeur, comme il connaissait le mien. Je m'en lasserait certainement un jour, n'étant pas - ou plus - capable de créer une connexion plus profonde, mais je n'étais pas non plus capable de rester complètement insensible et détachée. Je ne l'avais jamais été, quand bien même je faisais tout pour prétendre et afficher le contraire.

J'observai Tobias passer un bras autour des épaules de Leah, dans une posture beaucoup plus innocente que celle que Shawn m'avait imposée, avec un air amusé. S'il y en a un qui devait être très heureux de ma petite initiative c'était bien lui. J'avais observé silencieusement les jeux de regards entre les deux jeunes gens depuis quelques soirées, mais j'avais aussi compris que Leah était une jeune femme relativement réservée, et ce faisant Tobias n'avait jamais réellement osé le moindre vrai premier pas. C'était le genre d'homme assez orgueilleux pour craindre un rejet. La façade délurée de Leah ne prenait pas avec moi, comme en début de soirée lorsqu'elle avait tenté de me faire avaler que la raison de son retard était une quelconque compagnie masculine. En tout cas Tobias afficha un sourire satisfait et semblait aux anges. Ouais, je lui avais clairement rendu service, en rendant la jeune femme plus... ouverte, disons. « Ca va, c'est pas trop mal Rae. » La phrase sembla lui arracher la langue, tant sa fierté la retenait. Dans mon esprit, je lui avait clairement rendu un grand service. Je ne fis même pas attention à Tobias lorsqu'il attrapa mon sac à main, comme je lui avais proposé, pour glisser la main dans la pochette en plastique rose dans laquelle je trimballais toujours mes friandises. Le geste n'avait rien d'inhabituel pour moi, comme c'était le cas pour Leah, et je ne relevais même plus la prise de substance, cotoyant ce monde là depuis beaucoup trop longtemps. J'avais sniffé de la cocaïne pendant un an, j'avais vu des gens s'injecter directement diverses drogues dans le veines, j'avais été témoin à plusieurs reprises d'overdoses, là dessus, il était clairemement quasiment impossible de me choquer, quand bien même je m'étais moi même calmée et n'avait jamais retouché à la cocaïne une fois sevrée. La mort d'Aaron m'avait fait replonger dans mes vieux travers, mais le souvenir de l'adolescente minable que j'étais pendant l'année où j'avais plongé dans cette merde avait réussit à m'en tenir éloignée, même si j'avais été tentée plus d'une fois.

Elle ne se démonta pas lorsque je lui fis remarquer la trace rouge sur et au coin de ses lèvres. Au contraire, elle décida de lever les yeux vers Shawn, contre qui j'étais lovée, pour continuer à le provoquer. « Si jamais t'es tentée pour un second round Rae... » C'était à moi qu'elle s'adressait, mais il était clair que c'était lui qu'elle tentait de faire réagir. Joueuse ce soir, la petite Leah. Notant la provocation dans sa voix, je ne pu m'empêcher de sourire. Avant que j'en le temps de réagir, je sentis - encore une fois - Shawn se crisper et répondre à Leah d'un ton trop agressif à mon goût. « Ta gueule Baumann. » Alors que mon premier réflexe aurait été de calmer Shawn en le "rassurant", à l'aide d'un petit gestion, comme une carresse sur la cuisse ou un baiser, en répondant de la sorte il m'avait clairement refroidie, si bien que je m'étais redressée, gardant mon corps proche de sien, mais quittant son étreinte. L'interrogeant et le sermonant du regard, je n'avais par contre pas anticipé la réaction vindicative de mon amie. « Tu peux répéter ? » C'était parti. Leah comme Shawn avait tous les deux ce côté impulsif et parfois agressif, et ce tempérament souvent soupe au lait dont j'étais dépourvue, faisant souvent preuve d'un calme au contraire plus déstabilisant. Mon regard croisa celui de Tobias, qui semblait ne pas trop savoir comment réagir, partagé entre un ami dont je savais qu'il était proche et une fille qu'il tentait de conquérir. Et puisqe de mon côté je n'avais rien à foutre de brusquer la sensibilité de l'un ou l'autre, je lui épargnai d'intervenir en le faisant moi même. « C'est bon Shawn, calme toi, tu me saoules.  » Je choisis de me retenir d'en dire plus, préférant prévoir d'avoir une conversation plus sérieuse avec lui seul, ne voulant pas le blesser non plus. Et finalement, je m'étais retournée vers Leah, un sourire sur le visage et lui adressant un clin d'oeil. « Et de toute façon Leah, fais moi confiance, t'as pas le coeur assez accroché pour une fille comme moi. »

Liza comme sa soeur semblaient toutes deux complètement perdues dans la conversation, n'ayant pas assisté au baiser toride entre Leah et moi, et n'étant pas assez fines pour comprendre d'elle même ce qu'il s'était tramé en leur absence. Et pourtant, je fus surprise d'entendre Emma prendre la parole, se transformant tout d'un coup sans réellement en prendre conscience en médiatrice. « Bon cette soirée commence à me gaver, y a personne d'important ici... » Je levai un sourcil, et Tobias enchaîna lui aussi, sautant sur l'occasion offerte par Dumber de changer de sujet.  « On pourrait bouger ? » Le regards se tournèrent vers moi, soucieux de me laisser le dernier moi, sachant parfaitement que mes humeurs étaient versatiles et qu'avec moi ils marchaient tous sur des oeufs. Finalement, j'avais affiché une moue boudeuse, et secoué la tête. « Non. » Je fus tenter de ne rien rajouter, juste pour le plaisir d'observer comment ils réagiraient si je me contentais ce ça. Mais finalement, je poursuivie. «   Personnellement je m'amuse comme une folle. » Lançant un regard amusé à Leah, puis à Shawn, qui était resté silencieux j'avais finalement levé une main pour lui ébouriffer ses cheveux bruns d'un geste presque trop tendre pour moi, finalement aussi désireuse que les autres de détendre un peu l'atmosphère. Mais Leah m'avait lancé un défi, que je n'avais pas encore relevé mais pas oublié non plus... « Mais rentre Emma, si on est pas assez intéressants pour toi. » Le regard que je lui avais lancé, à elle et à sa soeur s'était durçit. Une façon de signifier que je n'avais pas apprécié que mes plans de soirée soient remis en doute. Liza comme Emma en était conscientes, je venais, sans le dire clairement, de leur demander gentiment de disposer. Elles ne m'amusaient pas. Quelques regards furent échangés, et Liza avait attrapé le bras de sa soeur avant de l'entraîner vers la sortie de la boite.

Amusée de l'ego boosté en voyant que mes paroles et regards silencieux avaient eu l'effet escompté, j'avais finalement retrouvé le sourire, ne me formalisant pas de la proposition de Tobias, qui avait appuyé les soeur Haynes (que je mettais effectivement sans aucun remords dans le même panier). Il y a bien longtemps que ces filles m'exaspéraient de toute façon. Et mes amis me connaissaient et l'avaient compris : les deux filles ne recevraient plus la moindre nouvelle ou invitation de ma part. D'une simple phrase et sur un coup de tête, un caprice, je venais de les rayer du petit monde de Raelyn Blackwell sans aucun remords.

« Raelyn, je suis content de voir que t'es venue finalement ! Vous passez une bonne soirée ? » Tournant la tête vers derrière moi, en direction de la voix qui venait de m'interpeller, je découvrir Pat - dont je n'avais jamais connu le vrai nom - le propriétaire de l'établissement. Pat, comme tout le monde l'appelait donc, était un homme d'une quarantaine d'année, aux tempes grisonnantes et au sourire de vendeur de tapis. Il m'avait toujours brossée dans le sens du poil, et donc, je l'avais toujours bien apprécié. Me levant le de temps lui faire une rapide accolade, je l'invitai d'un geste de la main à nous rejoindre. Il fit le tour du canapé, sans s'y installer, mais pour faire face à notre petite assemblée. « Tu nous connais, on passe toujours de bonnes soirée ici. Mais je disais... » Une lueur amusée sur le visage, j'avais croisé le regard de Leah. Un sourire avait étiré mes lèvres. « ...Franchement des petites paillettes dans la Vodka ? T'essayes de trouver un moyen d'attirer tous les flambeurs de la ville ou quoi ? Sans compter qu'il va falloir nous proposer quelque chose d'un peu plus fort, c'est vraiment une boisson de fillette que tu nous as dégotée là ! » L'homme m'avait dévisagée, et je lui avais renvoyé un grand sourire innocent. Il avait fini par éclater de rire, et je m'étais joint à lui. Il me connaissait et avait trop l'habitude de composer avec mon insolence pour le prendre mal, surtout lorsque j'accompagnais mes provocations d'un sourire radieux. Finalement il avait secoué la tête. « Crois moi ça part à une vitesse affolante, donc à partir de là je me fous bien de ce qu'ils foutent dedans. Mais c'est noté, je me rattraperai la prochaine fois, là je dois filer si tu me le permets. » Hochant la tête avec un sourire, je lui avait adressé un clin d'oeil. « Passe une bonne soirée Pat. »

L'homme s'était éloigné de la table et, comme une gosse satisfaite de sa connerie, j'avais tourné la tête vers Leah, un sourire amusé sur le visage. « Je te l'accorde, c'était beaucoup trop facile. » Et baissant d'un ton, j'avais chuchoté. « Je crois qu'il en pince pour moi. » Je plaisantais, Pat n'avait jamais montré le moindre intérêt à mon égard et devait avoir deux fois mon âge, mais toujours comme une adolescente insolente, j'étais fière de ma blague. Faisant mine de réfléchir au défi que j'allais donner à Leah, je plantai finalement mes yeux dans ceux de Tobias. « Je te met au défi d'en avaler une deuxième avant que la première ait fini de monter. » Je désignai du menton mon sac à main. Tobias, comme les deux autres, savait très bien de quoi je parlais. Si ça pouvait l'aider à se lâcher avec Leah, j'avais presque l'impression de faire une bonne action. Ayant finalement déjà oublié l'agacement qui m'avait traversée lorsque Shawn m'avait traité comme sa propriété, je m'étais à nouveau appuyée contre lui, observant Tobias, avant de finalement reposer mes yeux sur Leah, une lueur de défi dans les yeux, et stimulée par ce petit jeu, essayant déjà d'imaginer comment j'allais pouvoir la pousser à bout. La bonne copine. « T'es sure de vouloir jouer avec moi Leah ? »




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Mer 15 Mai 2019 - 23:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Se laisse aller au bonheur avec son petit ami névrosé.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen, mais le déménagement est proche.
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388482-it-can-wait-att-ad-chloe-bennet-40108133-245-135
POSTS : 3910 POINTS : 835

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388469-hgnhif
Take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. Place my head on my beating heart.I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are. Lehen#14Lehen#18

•••

DylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
Juliana
Savannah
Lonnie#2
Julealfen
Leomy#1
Harvey
RPs EN ATTENTE : Gaby - Lene - Tommy








RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12
Lehen#14
Lehen#13
Matteo #1
LonnieLehen#16Lehen#15

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyMer 10 Avr 2019 - 16:22




THE SHADOWS OF THE PAST

Brisbane - 2012

Depuis qu’elle connaissait Raelyn, Leah l’avait toujours aperçue entourée d’hommes différents d’un soir à l’autre. Et ce, même bien avant qu’elles n’apprennent réellement à se connaître en fait. Ceci étant dit, Shawn semblait avoir pris une place de choix dans la vie de la blonde, même si cette dernière mettait un point d’honneur à le refroidir dès qu’il prenait trop de confiance vis-à-vis de cette situation. Elle n’avait pas l’air d’avoir une quelconque intention de se mettre en couple, traitant le jeune homme comme s’il était un espèce d’objet-trophée qu’elle gardait à portée de main quand elle en avait besoin. Dit comme ça, ça avait l’air bien malheureux mais Shawn ne semblait absolument pas se plaindre de la situation, bien au contraire. Et s’il savait où il mettait les pieds avec Rae, il semblerait que le brun ait beaucoup de difficulté à mettre de côté ses instincts possessifs de côté. Observant Leah comme si elle était le diable en personne, son regard noir ne trompait personne. Exactement le genre de comportement qui poussait la brunette à pousser davantage la provocation. Ce baiser était un pur délire, presque un geste anodin à ses yeux. En soirée, elle avait l’habitude de se lâcher et de laisser de côté sa timidité… les fêtes auxquelles elle avait déjà pu assister auparavant étaient déjà un bon début, mais n’avaient encore rien à voir avec ce qu’elle vivait lorsqu’elle sortait en compagnie de Raelyn. La blonde lui faisait découvrir une autre dimension, un autre aspect de ces escapades nocturnes arrosées d’alcool et pimentées par la drogue. Face à la réaction de Shawn, la jeune femme s’était presque sentie obligée d’en rajouter une couche, son mode sale gosse était activé. Une main sur la cuisse de la blonde, elle provoquait ouvertement le jeune homme, même si ses yeux révélaient une lueur d’amusement. Elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi il le prenait ainsi, puisqu’elle était à cent pour cent pour les hommes, elle ne s’en était jamais cachée. Embrasser ses copines, c’était uniquement de l’amusement. Puis c’était surtout les substances qui parcouraient ses veines qui l’avaient poussée à agir de la sorte, car au final, il était peu certain que Leah ait jamais osé s’approcher de Rae à ce point dans un état plus sobre. Tant pis, elle aurait mieux fait de ne pas la droguer derrière son dos si elle n’avait pas voulu être déstabilisée de la sorte.  Un sourire en coin, Leah observait le brun sans bouger d’un pouce, avant de reprendre sa place dans les bras de Tobias avec un air satisfait sur le visage. Elle profita d’une des remarques de Raelyn pour la mettre au défi, bien décidée à s’amuser ce soir. La drogue qui circulait dans son système avait fait tomber ses inhibitions, et la brunette se sentait portée par une vague de confiance qu’elle n’avait jamais ressentie jusque là. Un sentiment extrêmement plaisant d’ailleurs. Le brun resserrait quelque peu son étreinte contre elle, et si d’habitude elle faisait en sorte de garder une distance raisonnable entre eux, ce soir les choses se passaient différemment. Elle n’avait pas envie de se prendre la tête, et elle se sentait bien en sa compagnie. Il était vraiment pas mal, et surtout, il la regardait elle et non Raelyn. Un bon point pour lui puisqu’il était un des rares dans la boîte de nuit à agir de la sorte. La blonde attirait toujours tous les regards sur elle, qu’elle le veuille ou non d’ailleurs… Mais Leah restait persuadée qu’elle le voulait, qu’elle aimait ça. Tandis que Shawn posait ses mains sur Rae comme si celle-ci était sa propriété, la brunette ne pu s’empêcher de lancer une dernière provocation, déclenchant ainsi la fureur du brun qui lui demanda sèchement de fermer sa gueule. Autant dire qu’il n’aurait jamais du dire ça. Se redressant à son tour, une lueur de colère dansant dans ses yeux, Leah fixa avec froideur son interlocuteur. Si un regard pouvait tuer. « C'est bon Shawn, calme toi, tu me saoules. » Un mouvement à peine perceptible apparu à la commissure des lèvres de la jeune femme, ravie de voir que le jeune homme était le premier à se prendre les fureurs de Rae. Elle arqua un sourcil dans sa direction, comme pour lui signifier qu’elle avait gagné, avant de se tourner vers la blonde qui s’adressa à elle juste après. « Et de toute façon Leah, fais moi confiance, t'as pas le coeur assez accroché pour une fille comme moi. » La brune éclata de rire en se laissant retomber en arrière. Elle n’était pas du genre rancunière, et en ce qui la concernait, cette engueulade avec Shawn était déjà terminée avant même d’avoir réellement commencé. Il n’avait juste pas intérêt à venir la chercher plus tard dans la soirée, car elle n’hésiterait pas à démarrer au quart de tour. « Je sais, je sais. J’abandonne la partie. » Lança-t-elle avec humour en levant ses deux mains en l’air, annonçant qu’elle laissait tomber quelque chose qu’elle n’avait jamais voulu pour commencer. Mais le brun sembla instantanément rassuré à cette annonce. Leah pensa intérieurement qu’il faudrait quand même qu’elle lui explique un jour qu’elle n’était absolument pas pour les femmes en vrai, puisque la pièce ne semblait pas tomber. Le regard de la barmaid se porta ensuite sur les sœurs Haynes, qui assistaient à la scène depuis le début sans rien dire. Finalement, Emma se sentit pousser des ailes et lança à voix haute l’idée de partir de la boîte de nuit, puisque cette soirée l’ennuyait. Une phrase qu’elle allait immédiatement regretter, Leah en était persuadée. Passant une main dans ses cheveux, cette dernière se tourna en direction de Rae qui observait les deux sœurs tour à tour, un sourcil levé en signe de surprise. Aïe. Elle finit par secouer la tête, accueillant la proposition avec un air contrit. « Non. Personnellement je m'amuse comme une folle. » Et voilà. Raelyn avait parlé. Si mademoiselle Blackwell désirait rester sur place, alors c’est exactement ce qu’ils allaient faire. Habituée, Leah détourna son regard de la scène pour se resservir à boire, mais leva les yeux en l’air alors que la blonde reprenait la parole. « Mais rentre Emma, si on est pas assez intéressants pour toi. » Cette phrase ne laissait aucunement la place à une erreur d’interprétation : elle venait bel et bien de leur demander de dégager. Leah se mordit la lèvre, tentée de réagir. Elle jugea cependant plus juste de s’abstenir et observa Dumb et Dumber s’en aller vers d’autres horizons, persuadée en son for intérieur qu’elle ne les reverrait plus jamais.
« Raelyn, je suis content de voir que t'es venue finalement ! Vous passez une bonne soirée ? » La brunette leva un sourcil en direction de l’homme qui venait d’investir l’espace VIP dans lequel ils se trouvaient, reconnaissant sans peine le patron du club, Pat. Un sourire en coin se posa sur ses lèvres tandis qu’elle jetait un regard de biais à Raelyn, se rappelant qu’elle lui avait lancé un défi qui impliquait directement cet homme. Elle fut déçue – mais pas très étonnée – de voir que Pat parlait à Rae comme si elle était une vieille copine. Nul doute que son amie n’éprouverait aucune difficulté à relever le challenge. « Tu nous connais, on passe toujours de bonnes soirée ici. Mais je disais... » Les deux jeunes femmes s’observèrent un bref instant, et Leah manqua de s’étouffer avec sa boisson, le temps pour elle d’étouffer le fou rire qu’elle s’apprêtait à avoir. « ...Franchement des petites paillettes dans la Vodka ? T'essayes de trouver un moyen d'attirer tous les flambeurs de la ville ou quoi ? Sans compter qu'il va falloir nous proposer quelque chose d'un peu plus fort, c'est vraiment une boisson de fillette que tu nous as dégotée là ! » Les yeux ronds, Leah laissa son regard passer tour à tour de Rae et son sourire enjôleur à Pat et son air surpris. Ah oui, elle y avait été fort quand même. Il y eu quelques secondes de latence mais finalement, le patron du club éclata d’un rire sonore, immédiatement rejoint par Raelyn qui, comme à son habitude, s'en sortait avec une facilité déconcertante. La brunette secoua la tête avec un petit sourire en coin, réalisant encore une fois que la blonde était un vrai personnage.  « Crois moi ça part à une vitesse affolante, donc à partir de là je me fous bien de ce qu'ils foutent dedans. Mais c'est noté, je me rattraperai la prochaine fois, là je dois filer si tu me le permets. » L’homme s’éloigna non sans leur adresser un dernier clin d’œil amusé, après quoi la jeune femme tourna son visage en direction de son amie, s’attendant à l’entendre parader dans les prochaines secondes. « Je te l'accorde, c'était beaucoup trop facile…  Je crois qu'il en pince pour moi. » La barmaid leva les yeux au ciel, levant à nouveau les mains en l’air comme pour dire qu’elle jetait l’éponge. « C’est bon, t’as vraiment assuré sur ce coup là. Mais je savais pas que tu le connaissais si bien, c’était limite du cheat en fait. » Elle avait pris un petit ton narquois, avouant sans peine la réussite de Rae mais en y ajoutant tout de même un petit bémol. Elle ne pouvait pas s’empêcher de la taquiner, c’est comme si toutes les substances qu’elle avait ingérées ce soir lui donnaient l’impression d’être toute puissante, que rien ne pouvait lui arriver. Et ce, même en provoquant ouvertement Rae. Cela dit, le ton restait bon enfant et Leah voulait surtout s’amuser et passer une bonne soirée. La brune s’attendait maintenant à ce que la sentence tombe sur son propre défi, mais comme à son habitude, la jeune femme décida d’en faire autrement et c’est à Tobias qu’elle s’adressa juste après. « Je te met au défi d'en avaler une deuxième avant que la première ait fini de monter. » La brunette pencha légèrement la tête sur le côté, son regard s’attardant quelques instants sur le sac à friandises de Rae. Elle n’y connaissait absolument rien à tous ces produits, ignorant leurs effets, leur durée et à quel moment leur consommation devenait dangereuse. Dubitative, elle se tourna vers Tobias puis vers Raelyn, l’interrogeant du regard. « C’est pas dangereux ? » La question avait franchit ses lèvres sans qu’elle n’y puisse rien, mais elle ne voulait pas qu’il arrive quoique ce soit à son ami. De toute façon, dangereux ou pas, le brun s’acquitta du défi presque avec flegme, avalant la pilule avant même que Leah n’ait terminé de s’inquiéter de son sort. Bon bha… d’accord. « Trop facile Rae, tu te ramollis. » Lui lança Tobias dans un clin d’œil avant de poser son bras autour des épaules de Leah, l’attirant à lui avant de lui coller un baiser sur les tempes. La brune leva les yeux vers lui avant d’éclater de rire. « T’es sûr que la première n’était pas déjà montée Tob’ ? » Lui demanda-t-elle en levant les yeux au ciel, le ton faussement consterné. « T'es sure de vouloir jouer avec moi Leah ? » Nous y voilà. La barmaid laissa un nouveau sourire en coin apparaître à la commissure de ses lèvres. Son esprit de compétition était activé, et à ce stade ci, il était hors de question de jouer aux petites filles apeurées. « Certaine Rae. Dis moi tout, je t’écoute. » Une lueur amusée dansait dans les iris noisettes de la brune tandis qu’elle soutenait le regard de la blonde qui la défiait ouvertement. La soirée prenait une tournure bien palpitante tout à coup.



AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la jamais à sec
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est déjà le prénom qu'elle s'est choisi, puisqu'elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, sans qu’elle n’ait vraiment donné son accord
STATUT : Frivole depuis 10 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) CJ9UNMPJ_o
POSTS : 6605 POINTS : 2410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : AmosJoralyn #2 (Joseph&Deborah)Mitchell #2Lubya #2Leah (Flashback)DeborahCaïnCamilAlec (Flashback)JessalynPrimrose #2
RPs TERMINÉS : Primrose #1Mitchell #1Joseph #1Lubya #1

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyVen 12 Avr 2019 - 11:35




The shadows of the past
mars 2012

Ce qui m'avait poussé à mettre si rapidement la parole de Leah en doute, concernant son petit mensonge plus tôt sur ce qui avait pu la mettre en retard, c'était bien sa retenue, et le fait que je ne l'ai jamais vu jusqu'ici lâcher prise et rentrer avec un homme après une soirée bien arrosée. Je me doutais qu'elle n'était pas pure et chaste, mais je ne la pensais pas capable de s'autoriser de ramener chez elle un homme à peine rencontré en boite de nuit, après quelques heures de flirt. Ce soir, les choses semblaient différentes, et Tobias avais vraisemblablement décidé de le tourner à son avantage. Il avait toujours eu un faible pour Leah, se faisant volontiers preux chevalier défendeur de la demoiselle lorsque mes attaques se faisaient un peu trop acerbes, même si, il faut l'avouer, il n'avait absolument pas une personnalité le rendant capable de me tenir tête. Il aboyait, mais ne mordait pas. Shawn et lui étaient deux amis de longue date que j'avais tous les deux rencontrés à la même soirée, deux fils à papa fortunés, qui n'avaient pas besoin de bosser et qui cherchaient leurs limites, toujours prêts à tester la marchandise sur laquelle je mettais la main, surement pour oublier qu'au fond leur vie n'était pas si intéressante que ça. Il avaient rapidement été attiré par mon univers, prêts à tout pour appartenir à ce monde, mais à mes yeux au fond bien trop superficiels et fragiles pour y durer. Les deux se doutaient que mes activités n'étaient pas forcément très légales, j'étais une jeune femme de 25 ans vivant dans un loft luxueux à Spring Hill et avec de quoi se défoncer toujours à portée de main, mais aucun n'avait jamais osé poser de question et ils étaient je pense loin de s'imaginer à quel point je trempait jusqu'au cou dans un univers bien répréhensible. Mais leur compagnie ne m'étais pas désagréable, ils étaient toujours partants, loin d'être idiots et jusqu'ici avaient gagné leur place à mes côtés.

Au fond je méprisais ces gens, pour qui tout avait toujours été acquis, qui n'avait jamais eu à lever le petit doigt pour avoir tout ce qui les faisait rêver. Il y avait surement une part de jalousie dans ce ressenti, c'était probablement l'adolescente de Charlevilles qui parlait, ayant grandi en enviant les gens comme eux, sans les connaître et ni même en cotoyer. Nous n'avions jamais manqué de rien, mais n'avions guère plus que le nécessaire, et j'avais grandi avec cette envie dévorante d'appartenir à un autre monde, qui avait bien failli me plonger dans une misère plus douloureuse encore, à laquelle je n'avais échappé que grâce à l'arrivée du Club dans ma vie, et surtout d'Aaron, qui avait pris en pitié la pauvre droguée pitoyable que j'étais après mon arrivée à Brisbane.

Alors que je rembarrai Shawn, j'aperçu le sourire légèrement mesquin de Leah, comme une enfant trop heureuse de voir son grand frère se faire réprimander à sa place pour une bêtise faite à deux. Mais Leah n'avait rien à se repprocher, elle n'était pas celle qui avait attaqué la première et n'avait fait que répondre à une agression verbale, ce que je pouvais difficilement lui repprocher. Est ce que j'avais laissé les choses aller trop loin avec Shawn, pour qu'il se permette aujourd'hui ce type d'attitude d'animal marquant son territoire ? Peut être, je me laissais un peu de temps pour y réfléchir, mais si c'était le cas il fallait que j'arrête tout, quitte à le blesser dans son égo.

« Je sais, je sais. J'abandonne la partie. » J'étais au fond reconnaissante à Leah de tenter de calmer les tensions, j'avais envie de m'amuser pas d'arbitrer un combat de coq entre mes amis. Elle avait parlé avec humour, levant les deux mains, et instantanément j'avais senti Shawn se détendre. Je m'autorisai même à déposer un chaste baiser sur sa joue, ayant toujours réservé les embrassage plus intimes pour quand nous nous trouvions seuls, peu désireuse de donner l'impression de former un couple avec le jeune homme.

Lorsque j'avais congédié les deux jeunes soeurs, un plaisir malsain non dissimulé, personne n'avait pris la parole pour les défendre. Ils savaient tous que c'était inutile, et que si mes humeurs étaient versatiles mes banissements étaient eux définitifs. Shawn et Tobias m'avaient déjà vue à l'oeuvre à plusieurs reprises, je tolérais souvent plus longtemps les hommes à mes côté que les autres femmes, et Leah me connaissait assez pour être restée silencieuse en observant mon petit manège, ma petite démonstration de force made in Blackwell. L'arrivée de Pat à la table avait dissipé toute tension, et j'étais rapidement redevenue la jeune femme divertissante et de bonne compagnie que je savais être, lorsque j'en avais envie. Les autres avaient observé ma rapide "joute verbale" amicale avec le patron en silence, et finalement Leah avait levé les yeux au ciel devant la facilité déconcertante avec laquelle je m'en étais tirée. « C'est bon, t'as vraiment asssuré sur ce coup là. Mais je savais pas que tu le connaissais si bien, c'était limite du cheat en fait. » Eclatant à nouveau de rire, j'avais attrapé la bouteille de Vodka pour me resservir un verre, rajoutant ce coup ci un peu d'energie drink à la boisson, consciente que continuer aux shooter risquait de me faire plus de mal que de bien. « Va falloir t'y habituer Baumann. Pourquoi tu penses que tu peux poser tes fesses sur les canapé VIP où qu'on aille ? » Bon, je me la racontais peut être un peu. Mais j'étais à cette époque une jeune femme sure d'elle, qui en faisait peut être un peu trop, et qui pour ma défense, connaissait réellement la plupart des propriétaire, videur et barman des Clubs de Brisbane. Ce n'était guère compliqué, lorsque comme moi on avait un penchant un peu trop prononcé pour les soirées.

Amusée par le comportement tactile de Tobias envers Leah, je l'avais défié de se faire planer plus encore, sans me soucier des risques, sans penser à la surdose. Il en avait vu d'autre, c'est pas ça qui allait le tuer. Leah par contre, fidèle à elle même, laissa son inquiétude s'exprimer. « C'est pas dangereux ? » Roulant des yeux, je n'avais pas eu le temps de dire quoi que ce soit que Tobias avait déjà avalé la pilule de MD comme s'il s'agissait d'un dragibus. J'en attendais pas moins de lui.  « Trop facile Rae, tu te ramollis. » Un sourire carnassier avait étiré mon visage. Il fallait qu'ils se méfient, piquer la joueuse en moi pouvait parfois se révéler dangereux. Le jeune homme avait ensutie déposé un baiser sur les tempes de Leah, resserant ses bras autour d'elle. « T'es sûr que la première n'était pas déjà montée Tob' ? » Elle n'avait pas l'air contre cela dit, et dans ma grande mansuétude, j'envisageais même de leur filer un coup de pouce pour se jeter à l'eau. « Attention Tob'. Blanche neige ici présente s'inquiète pour toi. » J'avais imité Leah, me moquant gentiment de cette soudaine familiarité entre les deux jeunes gens. Mon petit tour de force ne semblait en tout cas pas avoir enlevé à la jeune femme son envie de jouer, ce qui n'était pas pour me décevoir.

« Certaine Rae. Dis moi tout, je t'écoute. » Faisant mine de réfléchir quelques secondes, j'avais plongé mes lèvres dans mon verre, avant de poser mes yeux sur Tobias, puis sur Leah, puis sur le bras du jeune homme passé autour des épaules de la jeune femme. « J'ai une autre idée... » Jubilant intérieurement, j'avais continué. « Un miroir. Leah, tout ce que je fais, tu le fais aussi. Et tout ce qu'on fait ... » J'avais désigné Shawn d'un geste de la tête. « Vous le faites. » Je voulais voir rougir la jeune femme, voir si ce petit côté angélique que je voyais en elle n'était qu'une façade, ou si au fond elle était effectivement d'une ennuyeuse pudeur. « Deal ? »

N'attendant pas sa réponse, mais ayant clairement décidé que le jeu avait commencé, mes mains s'étaient refermées sur le col de chemise de Shawn, et sans lui laisser le choix je m'étais emparée de ses lèvres, laissant nos langues se rencontrer. Mes mains avaient délaissé son col, et alors que l'une d'elle était passée derrière son cou l'autre était allée se perdre contre son torse, sous son t-shirt. Après de longues secondes, j'avais finalement mis fin à l'étreinte, et m'étais à nouveau retournée, posant mon dos contre son torse, et ma tête dans le creux de son cou, le sentant perturbé et stimulé par ce baiser innatendu, toujours aussi ravie de l'effet que je lui faisais. Sans un mot, j'avais lancé un regard sans équivoque à Leah. Tobias lui, semblait heureux comme un enfant le matin de noël.




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Mer 15 Mai 2019 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leah Baumann
la rescapée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans (08/01)
SURNOM : Bau. Ses frères l'ont toujours appelée comme ça, puis les amis... Même ses parents à la fin.
STATUT : Se laisse aller au bonheur avec son petit ami névrosé.
MÉTIER : Anciennement barmaid au MacTavish, elle a démissionné sur un coup de tête après des mois de frustration à ne plus se plaire à son boulot. Elle est actuellement en pleine réflexion pour se réorienter professionnellement.
LOGEMENT : Redcliffe au N°107. Appart qu'elle partage avec Stephen, mais le déménagement est proche.
Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388482-it-can-wait-att-ad-chloe-bennet-40108133-245-135
POSTS : 3910 POINTS : 835

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Elle a l'alcool joyeux - Elle a peur des clowns - Elle adore se donner en spectacle - Elle garde bien les secrets - Elle déteste cuisiner, vive les plats déjà préparés!
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) 1557388469-hgnhif
Take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. Place my head on my beating heart.I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are. Lehen#14Lehen#18

•••

DylanAlexRaelyn (Fb)
Lubya
Juliana
Savannah
Lonnie#2
Julealfen
Leomy#1
Harvey
RPs EN ATTENTE : Gaby - Lene - Tommy








RPs TERMINÉS : Stephen (FB)MaximilienStephen/DFLehen#4Lehen#5Carter#2Stephen#2AdamLehen#6Lehen#7CarterLehen#8ChadnaLehen#9KaneLehen#10ItziarAsherLehen#11Lehen#12
Lehen#14
Lehen#13
Matteo #1
LonnieLehen#16Lehen#15

RP Abandonnés:
 

AVATAR : Chloé Bennett
CRÉDITS : Me, Myself and I
DC : Non
INSCRIT LE : 07/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21284-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21340-if-you-can-make-me-smile-i-ll-remember-you-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21758-leah-baumann?highlight=leah+baumann http://www.30yearsstillyoung.com/t21900-leah-baumann?highlight=leah+baumann

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) EmptyLun 13 Mai 2019 - 12:45




THE SHADOWS OF THE PAST

Brisbane - 2012

Depuis que Leah côtoyait Raelyn, elle avait déjà vu son entourage changer de manière significative. Au delà des deux sœurs – qui venaient de faire leur dernière apparition d’ailleurs – la brunette avait connu facilement deux ou trois autres filles qui pensaient toutes être l’équivalent de ce qui pouvait se rapprocher le plus de « meilleure amie ». Mais Leah l’avait très vite compris que Raelyn Blackwell n’avait pas de meilleure amie. Des copines, tout au plus, avec lesquelles elle partageait de bons moments et des délires, spécifiquement en soirée. La brune ne s’était jamais aventurée à poser des questions intimes ou indiscrètes à la blonde, mais toutes celles qui avaient tenté d’en savoir plus sur elle avaient fait chou blanc. La jeune femme était une énigme et s’entourait volontairement de mystère. Ses réponses restaient évasives et avaient tendance à soulever encore plus d’interrogations qu’au départ. Leah s’estimait déjà chanceuse de pouvoir graviter autour de Rae en soirée, elle ne ferait jamais rien pour perdre ce privilège. Ce qui était étonnant – ou pas – c’est que Tobias et Shawn semblaient faire partie de l’entourage de la blonde depuis quelque temps maintenant, et cette dernière n’avait pas encore l’air de s’être lassée d’eux. Leah s’était immédiatement sentie intégrée dans ce petit groupe, même si elle avait amené une version légèrement édulcorée de sa vie. Impossible pour elle d’avouer qu’elle vivait encore chez ses parents alors qu’eux étaient indépendants financièrement et faisaient à peu près ce qu’ils voulaient, sans avoir de comptes à rendre à personne. Les parents de la jeune Baumann faisaient confiance à leur fille, et s’ils la voyaient évolué aux côtés de Rae comme elle le faisait, il y avait de fortes chances pour qu’ils fassent tous les deux une syncope. Le deux garçons n’avaient jamais caché le fait qu’ils avaient énormément d’argent à dépenser, et payaient les consommations de tout le monde sans même y regarder à deux fois. Une aubaine pour la brunette qui n’aurait jamais su payer la moindre tournée, à moins d’y laisser tout son salaire en une seule fois. Au fur et à mesure des semaines et de leurs sorties, Leah avait pu constater que Shawn dévorait de plus en plus la blonde du regard, et elle avait assisté à l’évolution de leur relation. Sans jamais se prétendre en couple, Rae avait cependant commencé à montrer des marques d’affection au jeune homme, ce qui était déjà énorme quand on connaissait la froideur dont Raelyn pouvait parfois faire preuve. Ceci étant dit, la brune n’aurait jamais pensé qu’un jour, il lui ferait une crise parce qu’elle déconnait simplement avec la blonde. Un baiser innocent et une main sur la cuisse n’étaient, à ses yeux, pas suffisants que pour se ramasser une insulte en pleine tête. Son tempérament eut vite fait de charger la discussion en électricité, mais l’intervention de Raelyn parvint à calmer un tant soi peu les nerfs de la brunette, qui finit par lâcher l’affaire. Elle était loin d’être rancunière, et elle appréciait énormément Shawn en dehors de ses airs de petit con qu’il se donnait à l’occasion. Elle abandonna le débat avec une pointe d’humour dans la voix, non sans lancer un petit sourire en coin au jeune homme. Il n’en fallu pas plus pour rassurer ce dernier qui se détendit à vue d’œil, accueillant même un baiser de la part de Rae. Tout rentrait dans l’ordre, et la soirée pouvait doucement reprendre son cours. L’arrivée du patron du club au milieu de leur petit salon VIP lança le début des défis, une idée judicieuse de Leah qui avait commencé en défiant la blonde de lui dire la vérité sur ces fameuses boissons phares de la soirée. Une déclaration qui aurait dû vexer Pat, mais qui eut plutôt tendance à le faire rire. Déconcertée mais pas vraiment étonnée, la brune se demanda mentalement à quel moment défier Raelyn lui avait semblé être une bonne idée. Elle lui lança d’ailleurs qu’elle trouvait que tout ça avait été bien trop facile, à la limite de la tricherie puisqu’ils se connaissaient. La brune plaisantait évidemment et Raelyn devait être habituée à son ton taquin depuis le temps. Même si elle était impressionnée par tout ça, Leah conservait toutefois son second degré et son esprit provocateur. Celui-ci semblait d’ailleurs beaucoup plaire à Rae, et elle éclata d’un rire sonore tout en se resservant à boire à son tour. « Va falloir t'y habituer Baumann. Pourquoi tu penses que tu peux poser tes fesses sur les canapé VIP où qu'on aille ? » La jeune femme leva à nouveau les yeux au ciel, amusée par cette réponse. Evidemment qu’il y avait une part de vérité là dedans, mais la petite blonde brillait rarement par sa modestie. Elle s’abstint cependant de répondre, attendant le retour de flamme de ce petit jeu de challenge auquel elles s’adonnaient. Si elle était persuadée que ça allait être son tour, elle se mettait le doigt dans l’œil. Rae ne faisait rien comme les autres, et c’est Tobias qui fut désigné comme la prochaine victime. La petite blonde le défia de prendre une deuxième pilule avant même que la première ne fasse effet, une tâche dont le brun s’acquitta avec facilité alors même que Leah s’inquiétait sur l’éventuel danger de prendre autant de ces substances en un si court laps de temps. Mais après tout, qui était-elle pour s’inquiéter ? Elle ne consommait pas, et son état actuel n’était dû qu’à la fourberie dont Raelyn avait fait preuve un peu plus tôt dans la soirée. Ils savaient tous ce qu’ils faisaient, elle en était persuadée. Le jeune homme avait l’air de gérer, et il n’en était certainement pas à son premier round, elle en était persuadée. L’air joueur, il insinua que Rae se ramollissait, de quoi éveiller son instinct de compétition au cas où celui-ci n’était déjà pas au taquet. Il passa une main autour des épaules de la brunette, ce qui eut le don de la faire rougir. Elle était bien avec lui, mais ne pu s’empêcher de lancer une petite remarque, histoire qu’il comprenne bien qu’il ne l’aurait pas si facilement qu’il voulait bien le penser. « Attention Tob'. Blanche neige ici présente s'inquiète pour toi. » Comme à son habitude, Rae ajouta son petit grain de sel. Blanche Neige ? Leah lui tira la langue avant de se laisser un peu plus aller contre Tobias, annonçant à la petite blonde qu’elle était absolument sûre d’elle : elle comptait bien continuer à jouer. En fait, elle était même impatiente de savoir ce que la jeune femme lui préparait. La brune était complètement électrisée par cette ambiance et par la tournure de la soirée. Les choses devenaient bien plus intéressantes qu’au début, et la drogue qui circulait dans son organisme lui donnait l’impression qu’elle pouvait faire n’importe quoi. Une sensation extrêmement plaisante pour une Leah qui n’avait jamais vraiment eu confiance en elle. « J'ai une autre idée... »La brunette haussa un sourcil face à l’impatience dont Rae semblait faire preuve, attendant la suite de sa phrase avec plus ou moins d’anxiété. « Un miroir. Leah, tout ce que je fais, tu le fais aussi. Et tout ce qu'on fait ... Vous le faites. Deal ? » Et avant même que la jeune Baumann n’ait eu le temps d’accepter ou non le challenge qu’elle venait de lancer, Raelyn s’appliqua à lui démontrer de manière très suggestive ce qu’elle entendait par « l’effet miroir ». Attrapant Shawn par le col, elle l’embrassa d’une manière dont elle s’autorisait très rarement – voire jamais – en public. Les yeux ronds, Leah observait la scène qui se déroulait sous ses yeux, comprenant soudainement qu’elle était supposée faire exactement pareil quelques secondes plus tard. Elle pouvait sentir le corps de Tobias se tendre très légèrement derrière elle, dans l’expectative de savoir si oui ou non elle allait relever ce défi. Mais la brunette n’eut pas à réfléchir très longtemps. Elle était là pour s’amuser, pour jouer… Et puis ce garçon lui plaisait, ça ne servait à rien de prétendre le contraire. Alors, sous l’œil amusé de Raelyn et de Shawn, la brunette s’appliqua à reproduire exactement la même étreinte que la blonde avait partagée avec son compagnon de fortune. Ses mains glissèrent sous la chemise du brun avec une aisance qui n’était que factice, tandis que leurs langues venaient s’entremêler avec plaisir et provocation. Grisée par ce sentiment, la brunette ne tarda toutefois pas à mettre fin à cet échange, laissant un Tobias haletant et clairement en attente de plus. Les yeux brillant, la jeune femme se tourna vers son amie avant de froncer le nez en souriant. « Facile. » Lâcha-t-elle simplement, sans se départir de son petit sourire en coin qu’elle gardait histoire de se donner contenance. Nul doute que Rae avait d’autres tours dans sa poche, et Leah attendait la suite des évènements avec une curiosité à peine masquée. « C’est tout ce que t’as dans le ventre ? » Ajouta-t-elle avec une pincée de provocation dans la voix, s’emparant de son verre pour en prendre quelques gorgées. « Shawn… » Commença-t-elle en reposant son verre, une lueur amusée dans le regard. « Je te défie d’aller trouver cette fille et de lui demander son numéro. » Lança-t-elle tout en désignant une magnifique jeune femme qui se trémoussait non loin d’eux. Ce défi n’avait absolument rien de compliquer, mais elle savait qu’il allait faire rager Raelyn. La raison ? Mais tout simplement parce que la blonde ne pourrait rien dire, sous peine de laisser croire à Shawn qu’elle était capable de jalousie à son égard et que donc, elle était forcément attachée à lui. Et d’un autre côté, le fait que Shawn aille dragouiller une autre fille sous ses yeux alors qu’il était à la soirée avec la fameuse Raelyn Blackwell allait faire jaser les habitués présents dans la boîte. Un gros dilemme dont Leah se délectait à l’avance. C’était clairement une petite vengeance par rapport au coup fourré que Raelyn lui avait fait, mais malgré tout, la brune ne pensait pas vraiment à mal en lâchant ce défi. Cela dit, la petite blonde risquait de voir les choses différemment… Observant Shawn et Rae tour à tour, la jeune femme attendait avec amusement de voir quel serait le dénouement de cette situation.


AVENGEDINCHAINS


it will be alright
 But nothing heals the past like time  And they can't steal the love you're born to find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty
MessageSujet: Re: Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)   Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Throwback - The shadows of the past (Leah&Raelyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-