AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 In sadness we need friend, nothing else (Isy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas Rollins
le gendre idéal
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-six bougies (12/11)
SURNOM : Nico, rien de bien original, mais il s'agit du diminutif de son prénom.
STATUT : Il est en couple avec Clara Davis, une relation qui lui parait parfaite, bien qu'il soit cocu. Pour lui il n'y a aucun doute, c'est la femme de sa vie.
MÉTIER : Il est pilote de ligne pour British Airways
LOGEMENT : Un appartement à Spring Hill
In sadness we need friend, nothing else (Isy) Tumblr_pqtvp7HuxY1vpz65ho9_400
POSTS : 725 POINTS : 70

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Clara#3 + Marco + Mina + Noa#2 + Isaac#2

In sadness we need friend, nothing else (Isy) CaLynnIP_o
➸ ➸ ➸ ➸ ➸ ➸
Nicara ♡
Tell me something, I need to know
Then take my breath and never let it go,If you just let me invade your space,I'll take the pleasure, take it with the pain

In sadness we need friend, nothing else (Isy) OojTeITt_o
➸ ➸ ➸ ➸ ➸ ➸
Rollins bro'
Quod si rectum statuerimus vel concedere amicis, quidquid velint, vel impetrare ab iis, quidquid velimus, perfecta quidem sapientia si simus, nihil habeat res vitii; sed loquimur de iis amicis qui ante oculos sunt, quos vidimus aut de quibus memoriam accepimus, quos novit vita communis. Ex hoc numero nobis exempla sumenda sunt, et eorum quidem maxime qui ad sapientiam proxime accedunt.


In sadness we need friend, nothing else (Isy) Tumblr_p873laAmX31x360qqo1_250
➸ ➸ ➸ ➸ ➸ ➸
The big bang crew

RPs EN ATTENTE : Yasmine
RPs TERMINÉS : Marco + Noa + Savannah + Chadna + Clara + Arthur + Isaac + Clara 2
AVATAR : Jamie Dornan
CRÉDITS : midwinters(avatar)
DC : Mitchell le grand méchant loup
INSCRIT LE : 22/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20687-sometimes-it-s-hard-to-face-reality-nicolas http://www.30yearsstillyoung.com/t20737-love-is-in-the-air-nicolas http://www.30yearsstillyoung.com/t20743-nicolas-rollins#817819 http://www.30yearsstillyoung.com/t21190-nicolas-rollins

In sadness we need friend, nothing else (Isy) Empty
MessageSujet: In sadness we need friend, nothing else (Isy)   In sadness we need friend, nothing else (Isy) EmptyDim 17 Mar - 22:11



In sadness we need friend, nothing else - 2015
Isaac & Nicolas #2

La vie à New-York devenait bien trop difficile pour le pilote, l’appartement qu’il partageait avec son ex petite amie Amélia, lui paraissait bien trop grand, lui paraissait bien trop vide. Il se tenait au milieu du séjour, observait les cartons au sol, se remémorant les souvenirs qu’il avait ici, loin de Brisbane. New-York avait été comme une délivrance pour Nicolas, un moyen de se prouver à lui-même, mais aussi à sa famille qu’il pouvait faire un chemin de vie loin d’eux, loin de la carrière qui lui avait été destiné à la base dans le domaine médical. Il ne regrettait pas d’avoir abandonné l’école de médecine pour entrer à celle d’aviation à New-York, non, il ne le regrettait pas, bien qu’il s’était retrouvé seul après le départ de celle qu’il pensait être la bonne. Après des semaines à broyer du noir, il avait pris la décision de retourner dans son pays natal, l’Australie. Il en avait fini avec New-York et était prêt à essayer d’avancer.

Des jours plus tard, il était arrivé à Brisbane comme convenu, le moral dans les chaussettes. Il avait déballé ses affaires dans son nouvel appartement, avait passé des heures devant la télévision et n’y était pas allé en douceur avec le vin présent dans son frigo. Installé sur le canapé avec une bière en main, il observait les nombreuses bouteilles présentes sur la table basse et dans un élan de grande motivation, il s’était décidé à sortir un peu pour se changer les idées. Il avait marché plusieurs minutes avant de finalement s’arrêter au bas de l’immeuble d’Isy. Hésitant un instant à sonner, par peur de le déranger lui et Chloé, il prit son courage à deux mains, ressentant le besoin de parler à quelqu’un. Depuis son arrivée à Brisbane, il s’était lamenté sur son sort, n’avait pas prit le temps de passer voir ses amis comme il l’aurait fait en temps normal. Il était mal, pensait sans cesse à Amélia qui ne lui avait pas donné de nouvelles et l’alcool qu’il descendait le rendait d’avantage triste. Appuyant sur le bouton de la sonnette, il resta appuyer dessus un peu trop longtemps, mais ne s’en rendait pas compte. Entendant une voix, il leva la tête à la recherche de cette voix avant de se rappeler que ça venait de l’interphone. « Isy ? C’est Nicolas, tu peux m’ouvrir ? » Il parlait lentement, ne voulant pas paraître saoul. Il respirait un bon coup lorsqu’il entendit la porte s’ouvrir. Il mit un peu plus de cinq minutes à monter, arrivant aux abords de la porte d’entrée, il n’avait pas tardé à posé son regard sur son meilleur ami. Il lui faisait un grand sourire, ne manquant pas de le serrer dans ses bras. « Tu m’as manqué mon pote ! » Nicolas était en vacances spécialement pour son déménagement et avait eu beaucoup de laisser aller. Il avait laissé sa barbe pousser et l’odeur qu’il dégageait n’était pas des meilleurs. Il entrait dans l’appartement et s’affala sur le canapé sans attendre d’y être invité. « Chloé n’est pas là ? » Qu’il demandait en regardant son ami avec un sourire et un air dépité à la fois.
(c) DΛNDELION


love is in the air

≈ sur la musique, on va on vient. corps contre corps, main dans la main. plus rien existe, plus rien de rien, quand je te tiens du bout des doigts pour te ramener contre moi

Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Amoureux d'une étoile
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, assistant-coach bénévole de football australien
LOGEMENT : Une maison en relooking intensif située au #17 toowong
In sadness we need friend, nothing else (Isy) Tumblr_inline_npnduc9u5I1rfmocr_250
POSTS : 6181 POINTS : 810

PETIT PLUS : Est à Brisbane depuis ses 18 ans ∆ à 21 ans, il est diplômé infirmier et commence à travailler sur le pool de remplacement de St Vincent ∆ joueur de football australien de haut niveau, une suite de blessures met terme à sa carrière à ses 25 ans. Il se réoriente et travaille en tant qu'ambulancier ∆ à 28 ans, il est positionné sur un poste d'infirmier au service des urgences de St Vincent ∆ à 32 ans il se fiance à sa copine de plusieurs années mais ils se séparent quelques mois plus tard ∆ en mars 2018, il attente à ses jours ∆ il reprend son poste en septembre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : fresque participative

In sadness we need friend, nothing else (Isy) Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
i can feel your heart beat when i'm all alone
mcjen #5

In sadness we need friend, nothing else (Isy) Tumblr_p873laAmX31x360qqo1_250
the big bang crew
nicolas #2

In sadness we need friend, nothing else (Isy) Tenor
caring is our essence
stephennoamjustine

In sadness we need friend, nothing else (Isy) Qzpslg
this pub
easy² #3elora #2

RPs TERMINÉS : mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminusgrisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #6
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : chevalisse, loonywaltz (ub)
DC : Levi McGrath
INSCRIT LE : 08/04/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19429p45-isy-strive-for-progress-not-perfection http://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook http://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen http://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen

In sadness we need friend, nothing else (Isy) Empty
MessageSujet: Re: In sadness we need friend, nothing else (Isy)   In sadness we need friend, nothing else (Isy) EmptySam 4 Mai - 21:45




J'avais toujours soutenu la décision de Nicolas de partir s'installer pour New York dès que ce dernier m'avait présenté ses motifs. J'avais conscience que mon meilleur ami nécessitait de prouver à sa famille à quel point il avait toutes les raisons et tous les droits d'être maître de son avenir et qu'être pilote figurait sa vocation, contrairement au domaine médical. Je pouvais saisir la pression qu'il ressentait par rapport à ses géniteurs qui lui avaient tracé une voie sans prendre l'intégralité des désirs de leur enfant en compte. J'assimilais que changer de pays, traverser les océans, étaient salutaires pour mon ami proche et même si sa proximité me manquait terriblement, en aucun cas je n'aurais dénigré son choix. J'appréciais le Collins et ne demandais que son bien-être ainsi que son bonheur. De plus, avec le progrès des réseaux sociaux, nous avions toujours l'opportunité de nous contacter et d'obtenir une réponse de l'autre dans les prochaines heures selon nos emplois du temps - bien que ceux-ci puissent être relativement chargés.

Après avoir essuyé des cas difficiles à son travail, Chloe avait opté avec certaines de ses collègues de partie en virée entre filles bien méritée. Ainsi, j'avais le loisir d'occuper l'appartement en solitaire et éventuellement éplucher les annonces de propriétés en vente afin de laisser notre relation évoluer à l'étape supérieure. J'avais bien un terrain à mon nom mais je me voyais mal y bâtir une maison vu sa localisation en campagne. En réalité, parfois, je me demandais même ce qui m'avait pris d'investir dans cette parcelle, même si je l'avais obtenu à très bon prix et je me disais qu'elle pourrait un jour se montrer utile. Puis, elle détenait une valeur sentimentale, n'étant localisée qu'à quelques kilomètres de chez mes parents. Cependant, en attendant, j'alimentais mon compte de mes nombreuses heures supplémentaires ou d'astreintes pour mettre toutes les chances de mon côté lorsque j'aurais à solliciter un prêt pour l'acquisition de notre futur domicile. J'aimais Chloe éperdument, je désirais ardemment vivre ma vie avec elle. De plus, nous avions déjà des projets de fonder une famille et si nous avions la chance d'accueillir un petit être prochainement, je préférais que nous soyons installés dans notre maison plutôt que dans l'appartement que nous occupions actuellement - même si c'était tout à fait possible.

J'étais en congé demain et venais de terminer ma garde. Une fois rentré, je me faufilais sous la douche en essayant de tirer un trait sur tous les patients que j'avais rencontrés ces dernières heures. Il n'était pas toujours évident de faire la coupure entre le monde professionnel et personnel et bien que nous œuvrions au maximum pour l'éviter, il nous arrivait à Chloe et moi d'immiscer nos problématiques du travail à la maison. En quelque sorte, l'un ou l'autre payait pour les pots cassés des mauvais sentiments accumulés dans le cadre de nos professions et même si je ne l'avais pas signifié à voix haute, je considérais que cette sortie pour Chloe ferait aussi du bien à notre relation. Elle avait vraiment passé une sale semaine et les esprits déjà échauffés auraient le temps de se tempérer avec cette petite pause.

J'allais me servir une bière dans le frigidaire quand l'interphone attira mon attention. Incrédule, je reconnaissais la voix de mon meilleur ami et enclenchais derechef le mécanisme afin qu'il puisse pénétrer le bâtiment résidentiel. Quelques minutes plus tard, Nicolas se tenait devant ma porte et initiait une embrassade. « Tu m’as manqué mon pote ! » « Tu m’as manqué aussi, mate. » Je lui assurais, sincèrement heureux de le voir mais aussi étonné des circonstances. Nicolas sentait l'alcool et ses derniers verres ne semblaient pas remonter à très longtemps. Par ailleurs, il paraissait plus négligé que d'habitude et muni d'un équilibre pas totalement stable. Je me passais bien de lui offrir de tels commentaires mais son état m'inquiétait. Nicolas aimait faire la fête mais ça n'avait jamais été jusque là. Je dressais déjà une multitude de scénarios dans mon esprit afin d'expliciter la tenue du pilote, la distance qu'il y avait entre New York et Brisbane facilitant l'imaginaire. D'une tape amicale dans le dos, je laissais mon ami entrer chez moi et l'aperçus s'affaler dans le canapé, avant de m'interroger sur la présence de ma petite amie. « Non, elle est en virée entre copines. On se fait une soirée entre mecs ? » Je proposais, avant d'enchaîner : « Tu veux boire un truc ? » Je remplissais un bol de chips et de cacahuètes puis les déposais sur la table basse devant Nicolas avant de le rejoindre sur le canapé. « Ça m'fait super plaisir de te voir ! Qu'est-ce que tu racontes de beau ? » Mon ton était jovial, mon enthousiasme de retrouver mon meilleur pote parvenait à surpasser mes tracas provoqués par son allure.




Isn't it beautiful
How we find people who can make us happy, even at times when we don't believe in happiness at all.

In sadness we need friend, nothing else (Isy) LPbofSO
In sadness we need friend, nothing else (Isy) EeR0psT
In sadness we need friend, nothing else (Isy) 577022hopital
In sadness we need friend, nothing else (Isy) 2M7U0pV
In sadness we need friend, nothing else (Isy) IcdDGTz

In sadness we need friend, nothing else (Isy) OPSD7XP
Revenir en haut Aller en bas
 

In sadness we need friend, nothing else (Isy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-