AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Warriors don't show their heart until their axe reveals it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : célibataire
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
Warriors don't show their heart until their axe reveals it Tenor
POSTS : 7341 POINTS : 220

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 23/∞
Jessalyn #1Bailey #1Wolvy #2Caleb #1Yoko #4 ○○ Wonnie #12Oliver #1 (fb)Nea #1Giulia #1Rhett #1 (fb)Charlie & Léo & IsaacWren #1Garrett #1Anya #1Wolvy #6Kari #1

- Dimension fantôme/FB/Vie alternative
FinnleyGaby & KytePriment #5


RPs EN ATTENTE : ErinHenri #1
RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1CharlieAmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3Primrose #4Wolvy #5HeïanaDemo de BreakdanceCian#1
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @valtersen, UB @Loonywaltz, Gif @Tumblr
DC : Thomas
INSCRIT LE : 06/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester http://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

Warriors don't show their heart until their axe reveals it Empty
MessageSujet: Warriors don't show their heart until their axe reveals it   Warriors don't show their heart until their axe reveals it EmptyLun 25 Mar - 22:42



Je crois que je n'ai jamais eu aussi peur de toute ma vie lorsque ces hommes, ces barbares, ont défoncées les portes, tués tous les habitants, hommes, femmes, enfants ou religieux, ils n'ont fait aucunes exceptions. Pillant nos plus cher trésors, cassant et profanant nos églises, ils n'ont rien laissé passé et ont tout détruit. Nos maisons on été brûlés, ma mère violée et égorgée mon père décapité et ma petite sœur jetée dans la mer. Et moi ? Je ne dois la vie qu'à une fille. Les cheveux flamboyant, les yeux d'un bleu aussi profond que la mer du nord qui nous entour, elle a aisément arrêtée la hache qui était destiné à me fendre le crâne en deux. Les mots qu'elle a échangés avec l'homme étaient dur, violent et ne voulaient rien dire. Je n'ai pas compris ce qui m'arrivait, j'ai seulement vu le regard mauvais de l'homme puis la main de la jeune fille qui s'est refermée sur mon bras. L'instant d'après mes mains étaient liées fermement l'une contre l'autre et j'étais poussé sans ménagement vers la plage en compagnie d'une dizaine d'autre anglais de mon église. Je n'ai pas eu le temps de dire ni de faire quoique ce soit, qu'on m'a soulevé comme on soulèverait un cochon qui vient d'être abbatu et qu'on m'a littéralement balancé sur un des bateaux amarrés sur la côte.

Je ne sais pas combien de jours nous avons navigué, j'ai très rapidement perdu la notion de temps tant la peur de ces gens étaient présente en moi. Peu importe si la rousse venait me voir régulièrement, m'apportant eau et nourriture, je n'avais absolument aucune idée de ce qui m'attend et j'essayais de prendre le moins de place possible. Je ne dormais que par intermittence, la mer déchaînée ne me permettant pas de trouver un sommeil complet et paisible. Mais au final, nous sommes arrivée à la terre ferme. Affaiblit, ne tenant presque plus sur mes jambes, je me fais tout de même violence pour avancer, suivant les autres prisonniers. Je reconnais sans mal Edward, l'enfant de cœur de l'église qui marche devant moi. Le suivant de regard, mon cœur rate un battement en le voyant s'écrouler au sol.

 «EDWARD ! » sans plus de cérémonies et sans aucune hésitations, je sors du rang et m'élance vers mon ami. Me laissant tomber à ses cotés, je le secoue, hurle son nom, le redresse et regarde autour de moi  « Aidez le !» criais-je, comme s'ils me comprenaient, comme s'ils parlaient ma langue. Comme si je pensais qu'ils allaient savoir quoi faire et surtout vouloir aider un gamin qui ne doit avoir aucune valeur à leur yeux de barbares.


With great power comes great responsibility
Don’t do anything I would do, and definitely don’t do anything I wouldn’t do. There’s a little grey area there, and that’s where you operate.


Warriors don't show their heart until their axe reveals it 1542980520 :
 











Revenir en haut Aller en bas
Erín Adasdóttir
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (08/04)
SURNOM : Rín pour le raccourci, Foxy pour la tignasse rousse, Petit Dragon pour le tempérament.
STATUT : Le cœur vagabond et l'âme libre.
MÉTIER : Photographe et vidéaste freelance. Artiste touche à tout. Mannequin, modèle photo et dessin à l'occasion. Globe-trotteuse partageant ses expériences et voyages en ligne.
LOGEMENT : Logée par son frère Aaron dans un petit appartement situé au-dessus du garage de celui-ci.
Warriors don't show their heart until their axe reveals it 6zoeIrw
POSTS : 28 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : VincentYoko

Clément
PSEUDO : Loo
AVATAR : Ebba Zingmark
DC : Sweet Gaby ©
INSCRIT LE : 08/12/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22507-erin-adasdottir-a-song-of-ice-and-fire

Warriors don't show their heart until their axe reveals it Empty
MessageSujet: Re: Warriors don't show their heart until their axe reveals it   Warriors don't show their heart until their axe reveals it EmptySam 30 Mar - 19:21




Warriors don't show their heart until their axe reveals it
UA ~ Scandinavie ~ 793

L’air est imprégné d’une odeur âcre, mélange de cendres chaudes et de sang. Le sol, teinté d’écarlate, est parsemé de corps sans vie. Ce sol qu’une jeune femme foule de ses bottes de cuir épais. Ses yeux d’un bleu profond ne s’attardent pas une seconde sur les cadavres, des yeux cernés de noir, bien trop habitués à contempler la mort, à la toiser, sans jamais se détourner. Son pas est aussi souple que celui d’un lynx dans la neige des montagnes, sa démarche farouchement déterminée. Une cotte de maille et de cuir enserre sa taille élancée, protégeant son buste tout en lui offrant la liberté de mouvement nécessaire au combat. Son corps svelte, ferme et musclé, trahit les heures passées à l’entraîner, à le forger, à le transformer en arme à l’efficacité redoutable. Les cicatrices qui courent sur sa peau pâle, elles, témoignent de la violence des combats déjà menés. Sa poigne, sur la garde de son épée dont la lame est encore souillée de sang, est assurée. Son visage, encadré de longues mèches rousses rassemblées en tresses serrées, arbore un air grave, ne laissant transparaître aucune émotion. Des cris, de victoire et de peur, parviennent à ses oreilles sans qu’elle n’y prête réelle attention. Elle se dirige vers la plage où les hommes ont entassé tout ce qui a de la valeur avant de charger ce précieux butin sur leurs navires de guerre. Ils ne laisseront rien derrière eux, rien que ruine et mort. Cette campagne de raids d’été dans les contrées de l’Ouest prend ici fin. Il est grand temps pour Erín, fille du puissant jarl Thorbjörn, de regagner les terres du Nord qui l’ont vu naître et de retrouver les siens. Son impatience est grande tant ils ont de choses à rapporter chez eux, des connaissances sur ces nouvelles terres découvertes mais aussi et surtout de nombreuses richesses. Or, argent, objets précieux de tous genres, d’une qualité et en des quantités qu’aucun d’entre eux ne peut se vanter d’avoir déjà vu auparavant. Des esclaves également, capturés sur place, quelques survivants de leurs pillages. En ce jour ceux qui ont pu en réchapper sont regroupés, assis à même le sable, fermement ligotés, une petite dizaine tout au plus, parmi lesquels quelques religieux. La viking aux cheveux couleur de feu a entendu bien des histoires à propos d’un dieu unique vénéré dans ces contrées occidentales. Il ne leur a visiblement pas été d’une grande aide.

Les guerriers s’activent à leur besogne, les navires s’alourdissent un peu plus à mesure que les trésors amassés sont chargés à leur bord. Le départ sera bientôt sonné. Erín s’apprête à dépasser les dernières demeures du village pour gagner à son tour la plage située légèrement en contrebas, quand des cris attirent son attention. Se détournant de son chemin, elle contourne une des rares bâtisses tenant encore à peu près debout. Elle reconnait sans mal celui qui se prépare à abattre sa hache sur un jeune homme. Ottar. Ce n’est rien de dire qu’elle ne le porte pas dans son cœur. Loin de là d’ailleurs. Et la réciproque est tout aussi vraie. La rousse ignore si c’est cela, l’allure de ce garçon aux boucles brunes, ou bien les dieux eux-mêmes, qui l’ont poussé à opposer avec fermeté la lame de son épée au fer de la hache dans un bruit sourd. « Celui-là vient avec nous. » Elle lâche sévèrement dans sa langue natale. Le guerrier lui oppose un regard plein de ressentiment. Ils se détestent et nul ne saurait l’ignorer au sein de leur clan. Pourtant elle ne faiblit pas, bien campée sur ses jambes, toujours interposée entre lui et le brun qu’il semble bien décidé à expédier dans l’au-delà. « Il ne vaut rien ! On n’en tirera rien ! » Il crache sur un ton aussi sec que celui de la rousse. Mais elle soutient son regard avec toute la détermination qui la caractérise. Non elle ne cédera pas. Jamais ! « J’ai dit qu’il venait avec nous. »

Ottar avait renoncé, non sans arborer un air mauvais avant de prendre la direction de la plage. Sans plus de cérémonie le jeune chrétien avait été emmené sur la plage puis chargé avec ses semblables. Les navires avaient repris le large pour une traversée des plus agitées, pourtant tous arrivèrent à bon port au bout de plusieurs semaines de navigation.

Qu’il fait bon rentrer chez soi. Le vent salé et froid de Scandinavie accompagné de cris de joie accueillent les victorieux vikings de retour des terres de l’Ouest. Les navires sont rapidement déchargés de leurs merveilles, autour desquelles on s’amasse pour voir de plus près ces trésors venus d’Occident. C’est au tour des prisonniers d’être déchargés. Certains ont les jambes chancelantes et le teint pâle, non habitués aux longues traversées et aux rudesses des éléments marins. Mais peu importe. Les plus robustes survivront. Sur ces terres peu clémentes la moindre faiblesse est souvent synonyme de mort. Eux aussi font des émules parmi la population massée sur le débarcadère, curieuse de voir ces chrétiens de plus près. On rit de leurs accoutrements, de leur allure. Tandis qu’eux jettent des regards effrayés à ceux qu’ils considèrent comme des barbares, des démons. Pendant ce temps Erín donne quelques indications concernant le déchargement, demande ce qu’il s’est passé durant leur absence, lorsque soudain un cri attire son attention sur les prisonniers. L’un d’entre eux semble s’être écroulé. C’est avec un intérêt certain qu’elle observe celui qu’elle a sauvé filer au secours du gamin tombé à terre. Plusieurs combattants se tournent vers la fille du jarl. Cet esclave c’est elle qui l’a tiré des griffes de la mort. Ils semblent attendre sa réaction. Ottar la dévisage avec un air de défi. Le visage de la rousse s’assombrit, tout comme ses yeux qui semblent prendre la teinte d’une mer courroucée. Très bien. S’avançant vers les deux jeunes gens, elle attrape le couteau qu’elle porte à la ceinture. Ses gestes sont sûrs. Arrivée à leur hauteur elle saisit le brun par les cheveux, redressant vivement son visage afin de visser ses prunelles d’un bleu profond dans les siennes. La lame du couteau vient courir sur la gorge du jeune prisonnier accroupi à coté de son compagnon d’infortune. « Tu veux l’aider ? Alors tu devras le porter. S’il tombe, je le tue. Si vous tombez, je vous tue tous les deux. » Prononce t’elle dans un anglais approximatif et fortement teinté de son accent nordique, se remémorant du mieux possible ce qu’elle avait appris d’un esclave anglais capturé quelques années plus tôt, lors des premiers raids à l’Ouest commandés par son père, sur ce qui deviendrait l’île de Portland. Elle a beaucoup observé le jeune captif durant la traversée, il semble intéressant. Elle veut maintenant voir de quel bois il est fait et si son instinct ne l’a pas trompé en lui intimant de s’opposer à Ottar. Elle veut savoir ce que les dieux avaient en tête en mettant ce chrétien sur sa route. C’est une mise à l’épreuve. Et au fond d’elle, Erín espère qu’il la relèvera, prouvant qu’elle a eu raison.

Les coffres et richesses sont chargés sur des charrettes de bois afin d’être emmenés jusqu’au grand skali du jarl Thorbjörn. Les esclaves les suivent de près. Guerriers, vieillards, femmes et enfants se pressent autour. Tous savent que le retour victorieux des raids annonce de grandes festivités. C’est donc dans l’effervescence générale que le convoi prend la direction de la vaste demeure seigneuriale. Ce faisant la guerrière rousse garde un œil sur le jeune anglais, couteau à portée de main. Sa menace elle la mettra à exécution si besoin. La pitié n’a guère de place dans ces contrées qui l’ont vu naître et qui l’ont façonné. En attendant elle savoure la joie d'enfin  rentrer chez elle, fière d'apporter honneur et victoire à son père et à son peuple.

© 2981 12289 0 & Loo
Revenir en haut Aller en bas
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : célibataire
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
Warriors don't show their heart until their axe reveals it Tenor
POSTS : 7341 POINTS : 220

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 23/∞
Jessalyn #1Bailey #1Wolvy #2Caleb #1Yoko #4 ○○ Wonnie #12Oliver #1 (fb)Nea #1Giulia #1Rhett #1 (fb)Charlie & Léo & IsaacWren #1Garrett #1Anya #1Wolvy #6Kari #1

- Dimension fantôme/FB/Vie alternative
FinnleyGaby & KytePriment #5


RPs EN ATTENTE : ErinHenri #1
RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1CharlieAmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3Primrose #4Wolvy #5HeïanaDemo de BreakdanceCian#1
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @valtersen, UB @Loonywaltz, Gif @Tumblr
DC : Thomas
INSCRIT LE : 06/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester http://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

Warriors don't show their heart until their axe reveals it Empty
MessageSujet: Re: Warriors don't show their heart until their axe reveals it   Warriors don't show their heart until their axe reveals it EmptyDim 14 Avr - 7:54



En voyant Edward tomber au sol devant moi, c'est la peur qui s'empare de moi et qui me fait réagir sans préavis et de manière totalement irrationnel. Rapidement je m'échappe de l'emprise de ceux qui me guident sans ménagement sur la jeté et me hâte aux côtés de mon jeune ami. Mal en point, les lèvres gercées et le teint blafard, je remarque sans mal que sa respiration est laborieuse. Je l'observe, le secoue, lui demande, paniqué, de se réveiller puis supplie qu'on m'aide. Évidement la seule réaction des gens autour de moi est de rigoler et se moquer de nous. Je ne comprends rien, je suis perdu et je suis persuadé qu'ils ne comprennent même pas ce que je veux d'eux.

Mais au final, c'est une pression sur mes cheveux, tirant ma tête en arrière et le métal froid d'une lame d'épée sur ma gorge qui me font revenir à la réalité. Mon regard paniqué se pose sur la rousse qui, dans un anglais approximatif, me dit que seul moi puisse aider Edward en le portant. Mais s'il tombe, il meurt. Et si nous tombons tous les deux, alors elle nous tue ensemble. Fronçant les sourcils, mon regard s'assombrit brusquement.  «Alors autant me tuer tout le suite » grognais-je, repoussant la main de la rousse avant de me lever avec vivacité  «Mais tu ne m'as pas sauvé pour me tuer ici, hein, pas vrai ?! » je lui parle directement, la fixe dans les yeux sans ciller.  «Tu as une autre fonction pour moi et tu as besoin de moi en vie, pas vrai ? » mon regard est plongé dans l'océan des iris de cette jeune fille.

Mais un hurlement d'horreur et de douleur me fait prendre conscience que je suis sans doute aller trop loin. Me retournant, c'est avec effroi que je vois Edward, tenu par deux hommes, se tenant le bras dont la main vient d'être coupée. Je retiens un haut le cœur alors que le plus vieux des deux aggripe soudainement les cheveux de mon ami, tirant sa tête en arrière. Attrapant son visage entre sa main, il fourre ses doigts dans sa bouche et attrape la langue qu'il tient fermement. « Encore un mot et je lui coupe la langue !» qu'il hurle sur un ton vicieux et sardonique. Effaré, mon regard glisse entre Les deux hommes et la rousse, espérant un peu d'aide de sa part. Mais, voyant son regard neutre et égal, je ne réfléchis pas plus et me précipite en avant, me jetant sur le plus grand des viking avec un cris de rage. Tout ce dont je me rappel ensuite est à quel point la boue est glissante et douce avant qu'un violent coup en m'assomme directement.


With great power comes great responsibility
Don’t do anything I would do, and definitely don’t do anything I wouldn’t do. There’s a little grey area there, and that’s where you operate.


Warriors don't show their heart until their axe reveals it 1542980520 :
 











Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Warriors don't show their heart until their axe reveals it Empty
MessageSujet: Re: Warriors don't show their heart until their axe reveals it   Warriors don't show their heart until their axe reveals it Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Warriors don't show their heart until their axe reveals it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-