AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliana Rhodes
l'histoire sans fin
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (23/05)
SURNOM : Jules, à force de l'utiliser, j'en oublie presque mon vrai prénom
STATUT : En couple depuis trois ans et bien déterminée à le rester malgré les difficultés
MÉTIER : Bibliothécaire spécialisée dans les romans jeunesses, une passion et une vocation
LOGEMENT : Appartement #95 à Toowong que je partage avec Alfie... Ainsi que des colocataires un peu envahissant, deux rats et une tortue.
Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Tumblr_nesadpWV6Z1r09qfio3_r1_250
POSTS : 497 POINTS : 715

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ainée d'une famille de cinq enfants ✿ A perdu son père à l'âge de onze ans ✿ Est passionnée par les livres ✿ Est maniaque et psychorigide mais tente de se soigner ✿ Est amoureuse depuis trois ans de celui qu'elle considère comme l'homme de sa vie ✿ Exerce le métier qu'elle a toujours rêvé de pouvoir faire ✿ Rêve secrètement de vivre les happy ends de contes de fées
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14/10) Leonardo #1Alfie & Joseph #1Alfie #1Justine #1Alfie & Ariane #1Joseph #1Caleb #1Stephen, Leah & Alfie #1Alfie #2Asher #2Tad #2Eva #1Alfie #3Ariane #1
RPs TERMINÉS : Harvey #1Stephen #1Tad #1Asher #1Leah #1Harvey #2
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Jenna-Louise Coleman
CRÉDITS : Bazzart
DC : Primrose Anderson
INSCRIT LE : 18/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23445-a-room-without-books-is-like-a-body-without-a-soul-juliana-rhodes#950001 http://www.30yearsstillyoung.com/t23470-you-get-in-life-what-you-have-the-courage-to-ask-for-juliana-rhodes#951283 http://www.30yearsstillyoung.com/t23469-juliana-rhodes

Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Empty
MessageSujet: Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine   Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine EmptyMar 2 Avr - 13:39





Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life

@Justine Shelby & Juliana Rhodes



Un carton de livres sous le bras, je me dirige vers l’accueil de l’hôpital de Brisbane que je connais bien maintenant. J’ai toujours eu du mal avec ce genre de lieu, pourtant, il me rappelle à tout instant le départ précipité de mon père et l’horreur de l’annonce de la maladie jusqu’à ces funérailles tellement difficiles à supporter pour la petite fille que j’étais encore à l’époque. Je crois que, encore maintenant, je n’ai pas vraiment réussi à faire mon deuil. Mon papa me manque toujours autant, je suis triste de ne pas pouvoir partager avec lui les périodes heureuses de ma vie, triste de ne pas pouvoir compter sur lui dans les bons moments et encore plus triste lorsque je vais voir ma mère et que je me rends compte qu’après toutes ces années, elle n’a pas reconstruit sa vie et est pourtant incapable de faire face à l’oppressante solitude de sa vie. Je n’arrive pas à comprendre comment tout peut basculer aussi facilement. Nous étions une famille heureuse, sans problèmes, seuls les quelques conflits existants entre mes frères et sœurs alimentaient le peu d’ondes négatives présentes dans la maison. L’annonce du diagnostic, certes enrobé dans des paroles pseudo rassurantes, avait été un réel tournant dans notre vie et je crois que nous ne nous en sommes pas remis aujourd’hui encore. Alors, en passant la porte de cet hôpital, j’ai toujours le cœur qui s’accélère, les paumes de main qui deviennent moites et les souvenirs qui remontent malgré moi. Je crois que je ne m’y habituerais jamais mais je suis heureuse de réussir à surmonter mon appréhension pour venir apporter un peu de bonheur à tous ces enfants qui ne voient rien d’autre, parfois, que les murs de l’hôpital. En rencontrant Justine, j’ai appris qu’il existait un tout autre monde que celui des jeux, des rires et chants pour nos jolies têtes blondes et que celui de l’hôpital n’était clairement pas celui que les parents comme les enfants aimaient découvrir. Je suis contente de pouvoir apporter mon aide même si cette dernière peut paraitre dérisoire. Je me contente de sélectionner des livres parmi les nouveautés ou les classiques que je reçois et de les amener à l’hôpital pour que Justine puisse les faire découvrir aux enfants. Parfois, je lis moi-même les histoires, j’essaie de les plonger dans un tout autre univers, de les aider à développer leur imagination et leur créativité. Au début, c’était un peu difficile et encore maintenant, j’ai du mal à faire face à la maladie mais Justine est d’une grande aide et malgré mes apparentes difficultés, elle a toujours fait preuve d’une patience infinie lorsqu’il s’agissait de me guider.

« Bonjour madame, Juliana Rhodes, je suis attendue par Justine Shelby, service de pédiatrie. » Un grand sourire ponctue mon introduction et après m’avoir saluée, la secrétaire confirme le rendez-vous en regardant dans son ordinateur et m’invite à prendre l’un des nombreux ascenseurs à ma droite. La première fois que je suis venue ici, je me souviens avoir été complètement perdue dans l’immensité de l’hôpital. Maintenant, c’est comme une seconde maison, je connais l’étage par cœur, les couloirs, l’odeur si particulière, mélange de médicaments et de linge propre qui n’est pas très agréable mais à laquelle on s’habitue. Le carton dans les bras, j’appuie sur le petit bouton lumineux indiquant l’étage. Mes bras commencent doucement à s’engourdir mais le bonheur de pouvoir voir les yeux grands ouverts d’émerveillement des petits enfants qui recevront les livres me suffit pour ne pas me plaindre. Qu’est-ce que le poids d’un carton de livres quand beaucoup d’entre eux sont coincés dans ce lieu depuis des mois et pour encore de nombreuses semaines à venir. Dans le couloir, je croise des parents, certains ont le sourire, d’autres non, des tasses de mauvais café à la main, ils discutent entre eux sans prêter vraiment attention à moi, la plupart du temps. Quand ils m’aperçoivent, j’ai parfois le droit à un sourire ou à un petit signe de mains. Je vois des visages connus et j’essaie d’avoir l’air souriante et enjouée face à toutes ces personnes qui parviennent à faire bonne figure malgré les drames personnels auxquels ils doivent faire face. Arrivée devant la salle de repos des infirmières, je suis soulagée d’y trouver immédiatement Justine. C’est elle qui m’a contactée la première, elle qui gère mes allées et venues et qui m’aide et me conseille lorsque c’est nécessaire. J’ai l’habitude de traiter avec elle et avec personne d’autres et les rares fois où j’ai été confrontée à ses collègues et non à elle, j’admets que j’ai été un peu mal à l’aise. « Salut ! » Mon ton est enjoué, je suis ravie de la voir. « Comment vas-tu ? Tu as l’air fatigué. Tu as travaillé toute la nuit ? » J’admire le corps médical qui n’a pas vraiment d’horaire de travail et un dévouement sans faille. Je ne crois pas que j’aurais été capable d’en faire autant, j’aime mon rythme carré et ma petite vie bien rangée. « Voilà mes trouvailles ! » Je brandis fièrement le carton dans mes bras pour le poser sur la table, prête à lui dévoiler les nouveautés du jour. « J’en ai pris un peu plus que la semaine dernière, j’ai eu l’impression qu’il n’y en avait pas assez. » Comme toutes les semaines, maintenant, je repartirais avec l’ancien carton et je reviendrais la semaine d’après avec de nouveaux livres pour remplacer ceux-ci. Justine et moi avons mis en place une sorte de routine qui semble nous convenir à tous les deux.


Code by Sleepy




All I need is you, come please I'm callin' and oh I scream for you, hurry I'm fallin'

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Justine Shelby
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans
SURNOM : Juju
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Infirmière en Pédiatrie
LOGEMENT : #123 Bayside. Une petite villa proche de la mer qui lui rappelle sa maison d'enfance.
Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Tumblr_mayux68yGN1qejqwno1_500
POSTS : 58 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
AVATAR : Zooey Deschanel
CRÉDITS : waterfall
DC : Pas à ce jour
INSCRIT LE : 13/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23402-justine-on-n-est-pas-a-une-betise-pres#947554 http://www.30yearsstillyoung.com/t23465-justine-mon-p-tit-carnet-rose http://www.30yearsstillyoung.com/t23466-justine-shelby#951114

Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Empty
MessageSujet: Re: Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine   Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine EmptyDim 2 Juin - 23:08


La tristesse, la mort, les enfants malades, la douleur, la souffrance… C’est souvent comme ça qu’on imagine mon monde ! Comme ça qu’on imagine mon quotidien et à ça je réponds que… c’est vrai tout ça est un ensemble peu réjouissant mais bien réel, mais je n’oublie jamais de rajouter le côté réducteur de la description et pour cause : je suis amoureuse de mon métier, une acharnée de travail, une passionnée qui n’arrive jamais à vraiment couper. Quand j’en parle, j’ai tendance à privilégier le côté : sourire, force et leçon de vie sans pour autant nier le côté dramatique que peut avoir le lieu. Je suis toujours ravie de voir une personne changer son point de vue et dépasser ses à-priori ! C’est un peu ce qu’il s’est passé avec Juliana, un début un peu complexe car bourrée de souvenirs pas forcément bons. Il m’aura fallu la rassurer, expliquer les zones d’ombres et lui présenter les choses différemment pour tenter de faire oublier les côtés démoralisants. Alors croyez-moi je suis contente à chaque fois que je réussis à convaincre un nouvel intervenant de venir divertir mes petits protégés. Je n’ai pas la prétention de vouloir diriger le service, mais tout le monde sait ici que je suis trop impliquée et que je ne désire que le bien de ce service avant tout le reste. « Salut ! » C’est avec un grand sourire que je relève la tête à la salutation de Juliana et lui répond de façon toute aussi enjouée. « Comment vas-tu ? Tu as l’air fatiguée. Tu as travaillé toute la nuit ? »

« J’enchaine ma deuxième garde… J’dois avoir dormi quelque chose comme deux heures depuis vingt-quatre heures. »

Je sais que dit comme ça, ça ne vend pas spécialement du rêve plein les yeux, mais franchement ce n’est qu’un petit détail.

« On est un peu à flux tendu, on a deux postes non remplacés actuellement alors on évite de compter les heures. Mais ne t’en fais pas, c’est une question d’habitude. Et toi comment vas-tu ? »

Après je ne cache pas que ça peut parfois peser sur le moral et rendre plus sensible ! « Voilà mes trouvailles ! J’en ai pris un peu plus que la semaine dernière, j’ai eu l’impression qu’il n’y en avait pas assez. »

« Oh super montre-moi ça ! »

Sans plus attendre, je jette un coup d’œil rapide au contenu sans trop me poser de question sur le fait que ça va plaire ou non. J’estime que chacun son métier, je lui fais confiance sur ce genre de chose.

« Tu sais tu étais attendue par certain ! La petite Camille veut connaitre la suite des aventures des orphelins Baudelaire et ça fait trois jours qu’elle me demande quand est-ce que tu viens. »

La petite blondinette était une amoureuse des livres quand d’autre passait des heures sur une tablette ou autre jeu vidéo.

« Tu sais j’vais me répéter, mais j’suis vraiment contente que tu ais pu mettre en place ce partenariat avec le service. Ca fait un bien fou aux enfants de pouvoir s’échapper même dix minutes de leur quotidien ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Juliana Rhodes
l'histoire sans fin
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (23/05)
SURNOM : Jules, à force de l'utiliser, j'en oublie presque mon vrai prénom
STATUT : En couple depuis trois ans et bien déterminée à le rester malgré les difficultés
MÉTIER : Bibliothécaire spécialisée dans les romans jeunesses, une passion et une vocation
LOGEMENT : Appartement #95 à Toowong que je partage avec Alfie... Ainsi que des colocataires un peu envahissant, deux rats et une tortue.
Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Tumblr_nesadpWV6Z1r09qfio3_r1_250
POSTS : 497 POINTS : 715

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ainée d'une famille de cinq enfants ✿ A perdu son père à l'âge de onze ans ✿ Est passionnée par les livres ✿ Est maniaque et psychorigide mais tente de se soigner ✿ Est amoureuse depuis trois ans de celui qu'elle considère comme l'homme de sa vie ✿ Exerce le métier qu'elle a toujours rêvé de pouvoir faire ✿ Rêve secrètement de vivre les happy ends de contes de fées
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14/10) Leonardo #1Alfie & Joseph #1Alfie #1Justine #1Alfie & Ariane #1Joseph #1Caleb #1Stephen, Leah & Alfie #1Alfie #2Asher #2Tad #2Eva #1Alfie #3Ariane #1
RPs TERMINÉS : Harvey #1Stephen #1Tad #1Asher #1Leah #1Harvey #2
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Jenna-Louise Coleman
CRÉDITS : Bazzart
DC : Primrose Anderson
INSCRIT LE : 18/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23445-a-room-without-books-is-like-a-body-without-a-soul-juliana-rhodes#950001 http://www.30yearsstillyoung.com/t23470-you-get-in-life-what-you-have-the-courage-to-ask-for-juliana-rhodes#951283 http://www.30yearsstillyoung.com/t23469-juliana-rhodes

Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Empty
MessageSujet: Re: Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine   Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine EmptyMar 4 Juin - 22:18




Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life

@Justine Shelby & Juliana Rhodes



J’éprouve toujours cette sensation particulière lorsque je pénètre dans un hôpital, comme si tous mes souvenirs me revenaient en tête alors que je n’étais pourtant pas présente lors du décès de mon père, notre mère ayant cherché à nous préserver au maximum de l’image de l’homme à la sante dégradée qu’il allait nécessairement nous renvoyer. A une époque, je crois que je lui en voulu de ne pas m’avoir laissé lui dire au revoir, et puis finalement, j’ai fini par comprendre. Elle a agi comme une mère cherchant à protéger les siens, elle a dû faire un choix compliqué et a fait celui qu’elle imaginait être le meilleur pour nous. Certes, je n’ai pas dit au revoir à mon père sur son lit de mort, mais grâce à sa décision, je me souviens de lui comme d’un homme souriant, plein d’énergie, prêt à accueillir nos voisons et nos amis à n’importe quelle heure du jour et de la nuit et capable de tendre la main à son prochain sans jamais rien demander en retour. Il était le héros de mon enfance et parce que je n’ai pas pu traverser mon adolescence à ses côtés, ce souvenir n’a pas pris une ride. La nostalgie m’envahit, comme à chaque fois que je franchis ces portes, et le passé me submerge, aussi beau que douloureux. Je me concentre sur mon objectif du jour, je suis là pour une bonne chose, je vais essayer de redonner le sourire aux jolies têtes blondes qui sont obligées de connaitre la réalité de la maladie à un âge où ils devraient encore être des petits êtres innocents. Malgré mes croyances, voir toute cette souffrance m’a toujours révoltée. Je ne sais pas quel est le projet de Dieu pour tous ces enfants, mais j’ai du mal à concevoir qu’il puisse être aussi cruel. Souvent, j’ai essayé de lui en parler, de lui faire entendre mes doutes, mais pour le moment, aucune réponse n’est venue combler mes nombreuses interrogations. Faute de savoir ce qui attend ces petits êtres, j’essaie tant bien que mal d’alléger leur quotidien et de contribuer à leur redonner le sourire. Je n’aurais jamais un rôle aussi essentiel que celui des infirmières et des médecins qui œuvrent chaque jour pour que leurs souffrances soient les plus supportables possibles, mais j’apporte ma contribution. Si chacun y mettait un peu du sien, le monde serait quand même bien plus agréable à vivre et je regrette de ne pas avoir pris du temps pour agir pour les autres avant de faire la rencontre de Justine. C’est elle qui m’a ouvert les yeux sur ma capacité à apporter mon aide alors que cette dernière était juste sous mes yeux et que je ne la voyais pas. Les débuts n’ont pas été faciles et aujourd’hui, encore, certaines périodes sont plus compliquées que d’autres, mais elle est là pour me soutenir et m’aider à surmonter les éventuelles difficultés. J’ai beaucoup de chance d’être tombée sur elle et si je vis tout ça aussi bien, à présent, c’est en partie grâce à elle.

Plutôt que d’organiser une session lecture, elle devrait être dans son lit en train de dormir, c’est en tout cas ce que me fait dire son teint pâle et les cernes sous ses yeux, signes d’une fatigue évidente. Elle rayonne malgré tout, il est évident qu’elle est à sa place ici et qu’elle s’y sent bien. Malgré tout, je suis inquiète de voir qu’elle tire sur la corde à ce point, faisant tous les sacrifices possibles sans jamais prendre le temps de se ménager. « J’imagine qu’il est inutile que je te suggère de prendre le temps de te reposer un peu ? » Je suis sûre que même une sieste de vingt minutes lui ferait beaucoup de bien. Il est inquiétant de voir à quel point le personnel médical tire sur la corde. Je n’ai jamais eu de grave problème de santé, mais si ça avait été le cas, ça ne me rassurerait pas de savoir que le personnel médical qui s’occupe de moi n’est pas au maximum de ses capacités parce qu’il souffre d’un épuisement difficile à surmonter. « Je m’en fais un peu, quand même, tu as vraiment l’air exténuée. » J’insiste, malgré tout, parce que c’est mon rôle d’amie et que je ne veux pas qu’elle se mette en danger inutilement. Ses patients ont la chance de l’avoir, elle s’oublie pour ceux qu’elle a à sa charge et c’est vraiment honorable. Cependant, je reste persuadée qu’il faut qu’elle fasse attention, son corps n’est pas infaillible. « Moi ça va, porter ce carton me rappelle toutes les semaines que je ne suis pas assez sportive. » Je plaisante, consciente que j’ai quelques efforts à faire avant de réussir à muscler ces petits bras. Ce n’est absolument pas une priorité pour moi et je doute que ça le devienne un jour, mais je suis toujours étonnée de voir à quel point je suis faible physiquement. Je lui montre l’ensemble de mes trouvailles de la semaine avec fierté, la laissant jeter un coup d’œil aux livres que j’ai choisis avec une certaine fierté. J’adore pouvoir choisir moi-même les ouvrages que j’amène avec moi, je le fais toujours avec soin, me rappelant des goûts des petits habitués de mes séances. « Ne t’inquiètes pas, j’ai évidemment pensé à Camille et j’ai pris le prochain roman, elle les dévore à une vitesse impressionnante, je la soupçonne de réussir à lire en plaisante. » Cette petite me touche, elle partage ma passion et c’est un réel plaisir de lui permettre de l’exercer. J’ai toujours eu la chance de pouvoir me déplacer à la bibliothèque dès que j’en ressentais l’envie alors que ce n’est pas le cas de la petite Camille. Pouvoir faire venir la bibliothèque jusqu’à elle et voir son regard s’illuminer me rappelle pourquoi je fais ça. « Je te remercie, mais c’est grâce à toi tout ça, ils ont de la chance de t’avoir. » Je le pense sincèrement, elle est un peu l’ange gardien de tous ces enfants et je suis ravie de m’être laissée convaincre par son projet.


Code by Sleepy




All I need is you, come please I'm callin' and oh I scream for you, hurry I'm fallin'

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Justine Shelby
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans
SURNOM : Juju
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Infirmière en Pédiatrie
LOGEMENT : #123 Bayside. Une petite villa proche de la mer qui lui rappelle sa maison d'enfance.
Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Tumblr_mayux68yGN1qejqwno1_500
POSTS : 58 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
AVATAR : Zooey Deschanel
CRÉDITS : waterfall
DC : Pas à ce jour
INSCRIT LE : 13/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23402-justine-on-n-est-pas-a-une-betise-pres#947554 http://www.30yearsstillyoung.com/t23465-justine-mon-p-tit-carnet-rose http://www.30yearsstillyoung.com/t23466-justine-shelby#951114

Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Empty
MessageSujet: Re: Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine   Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine EmptyLun 10 Juin - 16:17


Quand on aime, on ne compte pas : voilà une devise qui me colle assez bien à la peau et je sais que certains en profitent allégrement. J’ai tendance à me dire que tant que le plaisir est là, il n’y a pas de raison que je n’en profite pas. Ca me plait de vivre à cent à l’heure, même si ça ne ménage pas vraiment ma santé, ça m’évite peut-être un peu de penser à mon horloge biologique je l’avoue. « J’imagine qu’il est inutile que je te suggère de prendre le temps de te reposer un peu ? »

« Malheureusement je ne peux pas laisser mes collègues sur le carreau. »

Je ne serais pas contre une période de plus de cinq ou six heures je ne vais pas dire le contraire, mais en tant que soignant, j’ai une obligation de me montrer présente pour ne pas mettre les patients en défaut de soin... « Je m’en fais un peu, quand même, tu as vraiment l’air exténuée. »

« J’irai me poser un peu en salle de repos tout à l’heure. J’ai une collègue qui arrive en renfort ça me laissera un peu respirer. Et logiquement je ne travaille pas les deux prochains jours. »

Ma filleule devait débarquer à la maison et je comptais bien la gâter pendant deux jours pour être sûr qu’elle profite à fond, comme à chaque fois que je la voyais ! « Moi ça va, porter ce carton me rappelle toutes les semaines que je ne suis pas assez sportive. »

Ca me fait sourire mais sans la moindre moquerie. Sincèrement, je ne m’estime pas sportive pour un sou, je n’ai honnêtement pas le temps et encore moins la motivation de me mettre au sport, j’estime courir bien assez lorsque je bosse !

« Probable ! Cette môme est assez douée pour retenir toute sorte d’information au passage… J’suis toujours scotchée par ses capacités à me ressortir l’intégralité de ses antécédents. »

Les gens à mémoire eidétique auront toujours ma plus grande admiration, autant être franche ! « Je te remercie, mais c’est grâce à toi tout ça, ils ont de la chance de t’avoir. »

« Moi je ne fais que mon travail, toi tu donnes de ton temps c’est différent ! »

Et je suis réellement ravie de pouvoir compter sur une petite ribambelle de bénévoles au grand cœur ! Car sans eux, le service où je bosse n’aurait clairement pas la même tête.

« Oh d’ailleurs, je change de sujet juste cinq minutes. Tu ne connaitrais pas quelqu’un qui fait du théâtre et qui serait prêt à donner des cours d’impro ici ? Un ami m’a lancé l’idée et j’avoue que je peine un peu à gérer la potentielle mise en place. »

Trouver un intervenant potentiellement bénévole c’est pas toujours la chose la plus aisée, surtout capable de s’investir sur le long terme ! Je me tourne le temps d’aller chercher les ouvrages que j’ai déjà récupérés trainant ici et là dans les chambres.

« J’ai un petit moment à te consacrer, sauf si urgence à gérer. Tiens c’est ce que les enfants m’ont rendu, certains voulaient te les rendre en personne ! Tu me dis si c’est trop compliqué à gérer pour toi. Je sais que c’est pas toujours facile donc n’hésite pas à me dire quand c’est trop pour toi. »

Je sais que les services d’onco-pédiatrie sont particulièrement complexes à digérer, même pour les plus coriaces, alors je ne lui jetterai certainement pas la pierre si elle ne se sentait pas prête à franchir les portes de certains couloirs du service.


@Juliana Rhodes
Revenir en haut Aller en bas
Juliana Rhodes
l'histoire sans fin
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (23/05)
SURNOM : Jules, à force de l'utiliser, j'en oublie presque mon vrai prénom
STATUT : En couple depuis trois ans et bien déterminée à le rester malgré les difficultés
MÉTIER : Bibliothécaire spécialisée dans les romans jeunesses, une passion et une vocation
LOGEMENT : Appartement #95 à Toowong que je partage avec Alfie... Ainsi que des colocataires un peu envahissant, deux rats et une tortue.
Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Tumblr_nesadpWV6Z1r09qfio3_r1_250
POSTS : 497 POINTS : 715

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ainée d'une famille de cinq enfants ✿ A perdu son père à l'âge de onze ans ✿ Est passionnée par les livres ✿ Est maniaque et psychorigide mais tente de se soigner ✿ Est amoureuse depuis trois ans de celui qu'elle considère comme l'homme de sa vie ✿ Exerce le métier qu'elle a toujours rêvé de pouvoir faire ✿ Rêve secrètement de vivre les happy ends de contes de fées
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (14/10) Leonardo #1Alfie & Joseph #1Alfie #1Justine #1Alfie & Ariane #1Joseph #1Caleb #1Stephen, Leah & Alfie #1Alfie #2Asher #2Tad #2Eva #1Alfie #3Ariane #1
RPs TERMINÉS : Harvey #1Stephen #1Tad #1Asher #1Leah #1Harvey #2
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Jenna-Louise Coleman
CRÉDITS : Bazzart
DC : Primrose Anderson
INSCRIT LE : 18/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23445-a-room-without-books-is-like-a-body-without-a-soul-juliana-rhodes#950001 http://www.30yearsstillyoung.com/t23470-you-get-in-life-what-you-have-the-courage-to-ask-for-juliana-rhodes#951283 http://www.30yearsstillyoung.com/t23469-juliana-rhodes

Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Empty
MessageSujet: Re: Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine   Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine EmptyMar 11 Juin - 22:42




Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life

@Justine Shelby & Juliana Rhodes



Justine a beau avoir beaucoup de courage et une certaine force de caractère, elle reste humaine comme les autres et son état de fatigue me parait assez inquiétant pour que je lui en fasse la remarque. Elle a l’air de trouver futile l’idée de se reposer et je suis certaine qu’elle fait partie de ces gens qui considèrent qu’ils dormiront plus quand ils seront morts. Je les admire un peu, en un sens, parce qu’ils arrivent à garder un moral à toute épreuve et une pêche d’enfer alors qu’ils sont au bout du rouleau. Toutefois, je ne suis pas vraiment partie des personnes qui croient en cette devise. Je pense sincèrement que la mort va les rattraper bien avant les personnes qui prennent le temps de faire attention à leur santé et qu’ils auront donc le temps de rattraper leurs années de sommeil en retard à défaut de pouvoir profiter de la vie durant quelques années supplémentaires. Bien entendu, je me garde bien de prononcer à voix haute une constatation aussi dramatique face à la pétillante Justine qui ne veut que bien faire, mais j’insiste un peu sur le fait qu’elle a besoin de faire une pause et je parviens, contre toute attente, à obtenir gain de cause. « Génial, je suis sûre que tes petits patients apprécieront encore davantage de te voir plus reposée. » Les enfants ont cette capacité formidable de percevoir ce que les adultes ne voient pas forcément. Je suis sûre que c’est le cas s’agissant même du corps médical chargé de leur encadrement et qu’ils seraient inquiets de se rendre compte que Justine ne tient debout que parce qu’elle n’a plus vraiment le choix. « Tu as prévu quelque chose pur tes deux jours de repos ? » Au-delà de notre relation professionnelle, c’est un vrai lien d’amitié qui s’est lié avec le temps et prendre de ses nouvelles ainsi que parler de ses projets me parait être quelque chose de parfaitement normal voire presque instinctif à chaque fois que j’ai l’occasion de la croiser, désormais.

Malgré tout, nous nous souvenons toutes les deux que je suis avant tout ici pour le bénévolat qui est ce qui nous a rapproché au départ, parce qu’elle cherchait des personnes motivées pour venir s’occuper des enfants et que je ne pouvais pas lui claquer la porte au nez alors que mon métier avait une chance – même infime – d’apporter un peu de joie au quotidien des petits patients qu’elle avait à sa charge. Pourtant, les débuts n’ont pas été simple et à maintes et maintes reprises, j’ai failli abandonner, jugeant que je n’étais pas capable de faire face à autant de malheur et autant de tristesse. Maintenant, j’ai appris à faire la part des choses, à voir du positif même quand il n’y en a pas forcément, à m’intéresser aux détails qui prouvent que tous ces enfants malgré leurs souffrances, ont des petits instants de joie durant lesquels ils sont parfaitement heureux et retrouvent leur âme d’enfant qu’on leur a enlevé beaucoup trop tôt. Je me suis vite rendu compte que la lecture suscitait un véritable intérêt surtout dans les rangs des plus petits qui ne lisent pas seuls, car c’est une activité qui leur demande forcément un peu moins d’effort. Avec le temps, j’ai réussi aussi à commencer à intéresser certains enfants plus âgés qui avaient laissé tomber la lecture parce que leur fatigue ne leur permettait pas de s’y mettre ou parce qu’ils n’avaient plus envie de rien. C’est en me rendant compte des évolutions mêmes minimes chez les enfants que je côtoyais toutes les semaines et au contact de Justine qui m’encourageait que j’aie trouvé la force de persévérer pour qu’aujourd’hui, cette activité devienne beaucoup moins angoissante qu’elle a pu l’être. Qui plus est, elle m’a permis de découvrir de véritables passionnés comme cette petite fille à la mémoire phénoménale qui m’en demande encore et toujours plus. « Les enfants nous impressionneront toujours. » Ils sont tellement plus forts qu’un adulte, en réalité, parce qu’ils ont cette envie de vivre et cette force sans limite qui les tire inexorablement vers le haut.

Le travail accomplit par Justine est essentiel au bon fonctionnement de ce service dans lequel il doit être si difficile de se rendre quotidiennement. « Ce n’est pas un travail que l’on peut faire par défaut, il faut être passionné, c’est certain. » J’affirme, parce que oui, c’est vrai, je suis là de mon plein gré sans rien attendre en retour mai selle a carrément choisi de suivre cette voie compliquée en sachant qu’il allait lui falloir des épaules possibles pour supporter tout ce qu’elle allait voir. Je suis bien sûr flattée de son compliment, mais pour moi, elle reste l’héroïne dans cette histoire. « Je ne crois pas… Je ne pense pas avoir de comédien ou d’acteur dans mon entourage proche ou moins proche… Peut-être que je me trompe, mais je ne pense pas. En tout cas, tu as raison, ce serait génial pour les enfants, je suis sûre qu’ils adoreraient. » Dans ma tête, le théâtre est ce qui permet de se détacher de son propre corps pour jouer un rôle qui n’est pas le sien. Pour ces petits malades coincés dans un corps diminué, j’imagine que pouvoir prétendre être ce qu’ils ne sont pas doit être salvateur. J’attrape les livres rendus par certains enfants pour les poser à côté du carton qui devrait se vider assez dans les minutes à venir pour que je puisse les poser à l’intérieur. « T’inquiètes, je crois que je commence à gérer. » Elle tente de me préserver et c’est tout à son honneur, il est vrai que mes débuts ont été plus que difficiles. « Je ne prétends pas que je commence à m’y faire, je croire que ça ne sera jamais le cas, mais ça va mieux. » Tout ici me fait penser aux dernières heures de vie de mon père. J’aurais tellement aimé être là pour lui tenir la main et l’aider à surmonter ça. « Mais je n’ai rien contre l’idée que tu m’accompagnes pour ce début de tourée. » Si elle n’a pas prévu de faire cette fameuse sieste que je suis loin d’avoir oubliée, bien sûr.


Code by Sleepy




All I need is you, come please I'm callin' and oh I scream for you, hurry I'm fallin'

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Empty
MessageSujet: Re: Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine   Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life ✿ Justine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-