AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 nocturnes (stephen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (28/02)
STATUT : abonnée aux visites nocturnes d'un compatriote
MÉTIER : Journaliste d’investigation, actuellement en train de s'interroger sur son avenir professionnel
LOGEMENT : #179 Spring Hill
nocturnes (stephen) B3eF7zJ
POSTS : 1024 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Italienne pure souche ☆ Deuxième d’une fratrie de 4 enfants ☆ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☆ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☆ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☆ Véritable séductrice, on a parfois l’impression qu’il lui suffit de claquer des doigts pour qu’un homme tombe à ses pieds… Assurément, elle charme, elle envoute. ☆ Elle ne fait pas confiance aux hommes. Après tout, une femme n’est-elle pas capable de faire le même travail, en mieux? C’est son point de vue. ☆ Passionnée par son métier
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 4/5
❊ vittaïariane
❊ stephen
❊ vitto #3
❊ maze (2014)
RPs EN ATTENTE : ❊ ariane #2 ❊ noa#2 ❊ nino#4


RPs TERMINÉS : ❊ nino ❊ vitto ❊ dean ❊ nino#2 ❊ leena
❊ nino#3 ❊ liviana ❊ noa ❊ vitto(2015)❊ ariane❊ vitto#2
PSEUDO : Nahimana, Gaïapagos
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : vava par bangtan (bazzart) /signa by beylin (bazzart) / gifs by © Puckessa, tumblr / MOONLIGHT, celticaddiction, lolitaes, class whore, angie, rosewins
DC : X
INSCRIT LE : 19/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole http://www.30yearsstillyoung.com/t17207-gaia-piu-in-alto-del-sole http://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

nocturnes (stephen) Empty
Message(#) Sujet: nocturnes (stephen) nocturnes (stephen) EmptyVen 5 Avr - 13:54



It's Midnight, I don't know where to go
Everywhere is closed, I should just go home.
Quand je relève la tête de mes notes, il est presque minuit. Un peu déboussolée, je couve des yeux mon appartement plongé dans l’obscurité, la vue uniquement accordée par la petite lampe qui trône sur la table où je travaille depuis quelques heures déjà, stylo à l’encre presque épuisée, perdue entre des papiers éparpillés. Cherchant désespérément à mettre un peu d’ordre dans les diverses informations que j’ai pu récolter ces derniers temps, cherchant à attendre un article de perfection. Comme toujours. Ce qui se trouve être assez compliqué, étant donné que certaines de mes sources se contredisent. Et que donc je vais devoir recommencer. Quelle journée de merde… Je l’ai passée au téléphone, à essayer de joindre telle ou telle personne, pour mon travail, tout en cherchant à éviter les appels de mon petit frère, probablement en train d’essayer de me faire revenir « pour les vacances ». Tout ce travail abattu, c’est peut-être assez pour ce soir, et ça mon estomac me le fait comprendre sans perdre de temps, lui que j’avais presque oublié ces dernières heures. En soupirant, je me lève, et abandonnant mon joyeux bazar sur la table, et n’ayant pas assez de motivation pour tenter de cuisiner quoique ce soit, je décide d’aller chercher quelque chose chez le traiteur à quelques rues de là, et sûrement la seule boutique encore ouverte à presque minuit. Sans attendre, j’éteins la lampe, attrape mon sac à main et referme derrière moi.
Dehors il ne fait pas froid, comme je l’espérais. Le temps est encore doux en ce moment, assez pour pouvoir se balader sans veste à une heure tardive de la nuit. J’ai bien l’intention d’en profiter autant que je pourrais, puisque ça ne durera plus très longtemps maintenant. Dans quelques mois à peine, un manteau de neige immaculé aura peut-être habillé le paysage. Winter is coming… Mais en attendant… Je ne marche pas très longtemps avant d’arriver dans la rue qui abrite le traiteur. Je pourrais presque faire le chemin les yeux fermés, pour le nombre de fois où je l’ai déjà fait. J’ai découvert cet endroit un jour, et depuis je suis une des habituées, y allant dès que j’ai la faiblesse de renoncer à cuisiner. Ce qui arrive très souvent, surtout en ce moment, je l’avoue. Je commence à m’inquiéter lorsque je me rend compte que les seules lumières qui illuminent la rue sont celles provenant des lampadaires. Aucune trace de la lumière, un peu plus blafarde, qui émane d’habitude de chez le traiteur. Et quand j’arrive finalement devant, le petit sourire que j’avais réussi à retrouver, à l’idée de manger quelque chose de chaud et de bien cuisiné, s’envole. Le rideau est baissé, c’est fermé. Et merde. Et moi qui pensait que la journée ne pouvait pas être plus pourrie que ça. Je reste un instant devant, immobile, et j’entends des pas dans mon dos. Par réflexe, je me retourne, pour voir qui arrive dans mon dos. Sa silhouette m’est familière. Je l’ai déjà vu un nombre incalculable de fois, ici-même, généralement à peut près à cette heure d’ailleurs. Il est plutôt bel homme avec ses cheveux sombres, et il a assurément du charisme. Je ne réfléchis pas bien longtemps avant de me souvenir de son prénom, si souvent prononcé par le gérant du traiteur. Stephen. Je sais que je ne me trompe pas, je n’oublie jamais un visage, et bien heureusement, souvent le nom revient avec. Je le dévisage un instant,  sans un mot. Il est certainement assez intelligent pour ne pas avoir besoin que je lui dise que c’est fermé. De toute façon, ce n'est pas comme si on s'était déjà vraiment parlé, si exclue un bonjour ou un bonsoir quand nos chemins se croisent. Un peu dépitée et prête à rentrer chez moi, car à part peut-être un restaurant rien d’autre ne sera ouvert, je commence à m’éloigner.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




señorita
I wish I could pretend I didn't need ya, but every touch is ooo lalala... It's true lalala... Oh I should be running but you keep me coming for ya.
camila cabello

nocturnes (stephen) PdRMuyW
nocturnes (stephen) R6qLR4s
nocturnes (stephen) AI5OLuC
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Holloway
Stephen Holloway
le psychopapa
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : crise de la trentaine imminente (16.08.89)
STATUT : futur papa paniqué, épris d'une catastrophe
MÉTIER : kinésithérapeute (pédiatrique) implanté depuis deux ans à spring hill, partage ses locaux avec une consoeur fan de mario kart et une secrétaire tyrannique qui gère l'administratif mieux que personne
LOGEMENT : #78 third avenue, logan city, une maison encore en cartons
nocturnes (stephen) Tumblr_p0eg8fw6ta1wt4ruso1_540
POSTS : 2458 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › une fâcheuse tendance à tout compliquer › passe son temps à prioriser › une petite fille de six ans chez lui un weekend sur deux › éternel assisté ; hors de son champ de compétences, mieux vaut ne pas trop lui en demander
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : nocturnes (stephen) Tumblr_inline_nuxc8hPFbP1qlt39u_250
It took us a while, with every breath a new day, with love on the line. We've had our share of mistakes, but all your flaws and scars are mine. Still falling for you.
babymoon › lehen 27


RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendalllehen #14loganalexcambodge › lehen 13matteojuleslehen #16lehen 15nealehen #18alfiecambodge › lehen 14norahlehen 19lehen 20lehen 21cambodge #2lehen 24charliecalebalex 02cambodge #3lehen 26

anciens membres:
 


nocturnes (stephen) Tumblr_p0eg8fw6ta1wt4ruso2_500
AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : Battery Fox (ava) › tumblr (gifs) › loonywaltz (ub) › rogers (signa) › LDS
DC : mini ashby & jasper
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

nocturnes (stephen) Empty
Message(#) Sujet: Re: nocturnes (stephen) nocturnes (stephen) EmptyVen 12 Avr - 19:08


Gaïa & Stephen it's 4AM, I don't know where to go. Everywhere is closed, I should just go home. My feet are takin' me to your front door. I know I shouldn't though, heaven only knows

Il y avait des journées qui étaient plus compliquées que d'autres ; comme celle d'aujourd'hui, par exemple. Des rendez vous qui s'étaient enchaînés, un téléphone qui n'avait pas cessé de sonner... Stephen avait été happé par le tourbillon d'un quotidien chaotique du moment même où ses pieds avaient foulés le sol de l'appartement ce matin. Entre l'alarme du cabinet qui s'était déclenchée aux aurores pour une raison encore inconnue -probablement le système informatique- et des nourrissons qui s'étaient donné le mot pour hurler la mort à chaque pression que ses doigts exerçaient sur leur petit corps, la journée avait été longue et difficile pour ses pauvres nerfs. Le calme n'était revenu qu'aux alentours de vingt heures trente. Le dernier rendez vous expédié, Phoebe l'avait laissé comme elle le faisait souvent chaque soir : derrière une pile de dossiers, à proximité d'une bouteille d'eau, un peu comme on le ferait avec un adolescent qui refusait de quitter son ordinateur des yeux. Ce qui était un peu le cas. Le brun n'avait pas délaissé son sacro saint écran bleuté durant de longues (très longues) heures. Au delà des dossiers de sécurité sociale à boucler, il y avait toute une autre dimension qui entourait le travail de Stephen. Il se documentait, échangeait avec d'autres praticiens, commandait des accessoires de kinésithérapie pour s'adapter à ses patients miniatures ... le brun avait une sorte de passion qui l'animait lorsqu'il était question de son métier, sans trop qu'il n'ait jamais vraiment su d’où cet engouement lui venait.  Aux environs de minuit, un rapide coup d’œil à son téléphone portable lui fit prendre conscience qu'il avait peut être un poil abusé sur son temps de présence au bureau. Leah l'informait de sa capitulation face au sommeil, et c'est là qu'il se rendit compte que... minuit, il était déjà minuit. Soudain, c'était comme si le monde entier se remettait à tourner. Les yeux hors de l'écran, c'est l'obscurité qui le frappait en premier. La pièce d'ordinaire baignée de soleil se retrouvait assombrie, à peine distinguée par l'éclairage aux néons de l'extérieur. "Merde" Refermant le clapet de son ordinateur portable avec une précaution toute relative, il se releva de son assise, comme poussé par le bon sens à regagner son quartier. Ses clés attrapées à la va vite, l'alarme maudite réenclenchée au cas où, c'est d'un pas décidé que Stephen quittait le bâtiment. Il ne lui avait pas fallu plus de cinq minutes pour empaqueter toutes ses affaires, comme si l'heure avancée lui avait servi d'électrochoc. D'ordinaire, l'irlandais ne restait que rarement si tard au cabinet. Paradoxalement, c'était lorsque les journées se faisaient bien trop rudes qu'il y trouvait du réconfort en soirée, à croire qu'il cherchait à combler l'animation qui y avait régné par le calme de la nuit, dans une quête d'équilibre. Alors qu'il était arrivé à quelques mètres de sa voiture, ce fut une autre sorte de réalité qui se mit à lui revenir sans préavis. Son estomac lui rappelait qu'il ne s'était pas nourri de quelque chose plus consistant qu'un café depuis le déjeuner. Se faisant brièvement l'inventaire des quelques commerces qui étaient encore ouverts à cette heure tardive, ses pieds avaient déjà pris le chemin d'une épicerie de quartier qu'il avait l'habitude de fréquenter, comme sur pilote automatique. Lorsqu'il était question de nourriture, Stephen était un homme d'habitudes. En dehors des épisodes où Leah lui avait imposé un restaurant qui -je cite- ne coûtait pas un bras, il se rendait toujours aux mêmes endroits pour se dénicher des plats qui apporteraient une touche d'équilibre et de réconfort à ses journées bien remplies.
Tandis qu'il parcourait les quelques dizaines de mètres qui le séparaient de son but, il distinguait au fur et à mesure de ses pas, une silhouette féminine dont les courbes et la chevelure brune lui étaient familières. De dos, face à un rideau fermé, la jeune femme semblait se trouver dans la même situation que lui ; résignée. Le commerce était clôt, et c'était inhabituel, si bien que les sourcils froncés, Stephen s'était autorisé à quelques mots. "Je crois que c'est la première fois que je vois cet endroit fermé." qu'il annonçait en arrivant à ses côtés. Sans doute que l'heure tardive rendait l'atmosphère un brin plus intimiste. Il n'aurait pas décoché le moindre mot à la brunette si la rue avait été baignée de lumière et que la foule habituelle de Spring Hill les pressaient de toute part. Le silence omniprésent semblait rendre l'atmosphère suspendue entre deux temps, propice au dialogue. Ou alors c'était la fatigue. Dans un tout autre contexte, il n'aurait sûrement jamais reconnue Gaïa. Un nom qui lui revenait avec autant de flashs des nombreuses fois où ils s'étaient croisés dans la petite échoppe à une heure toujours semblable à celle ci. ".. sûrement que d'autres ont une vie à quasi minuit trente." qu'il poursuivait dans un haussement d'épaules, presque dans un souffle, un constat d'un rythme de vie propre à ceux qui étaient moteurs de leur activité professionnelle.




You need someone you can believe in, this I do declare, trust me I'll be there. The road that leads to heaven can be so steep, I will help you climb, change your state of mind. Listen baby, your wish is my command.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (28/02)
STATUT : abonnée aux visites nocturnes d'un compatriote
MÉTIER : Journaliste d’investigation, actuellement en train de s'interroger sur son avenir professionnel
LOGEMENT : #179 Spring Hill
nocturnes (stephen) B3eF7zJ
POSTS : 1024 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Italienne pure souche ☆ Deuxième d’une fratrie de 4 enfants ☆ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☆ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☆ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☆ Véritable séductrice, on a parfois l’impression qu’il lui suffit de claquer des doigts pour qu’un homme tombe à ses pieds… Assurément, elle charme, elle envoute. ☆ Elle ne fait pas confiance aux hommes. Après tout, une femme n’est-elle pas capable de faire le même travail, en mieux? C’est son point de vue. ☆ Passionnée par son métier
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 4/5
❊ vittaïariane
❊ stephen
❊ vitto #3
❊ maze (2014)
RPs EN ATTENTE : ❊ ariane #2 ❊ noa#2 ❊ nino#4


RPs TERMINÉS : ❊ nino ❊ vitto ❊ dean ❊ nino#2 ❊ leena
❊ nino#3 ❊ liviana ❊ noa ❊ vitto(2015)❊ ariane❊ vitto#2
PSEUDO : Nahimana, Gaïapagos
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : vava par bangtan (bazzart) /signa by beylin (bazzart) / gifs by © Puckessa, tumblr / MOONLIGHT, celticaddiction, lolitaes, class whore, angie, rosewins
DC : X
INSCRIT LE : 19/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole http://www.30yearsstillyoung.com/t17207-gaia-piu-in-alto-del-sole http://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

nocturnes (stephen) Empty
Message(#) Sujet: Re: nocturnes (stephen) nocturnes (stephen) EmptyVen 12 Avr - 22:32



It's Midnight, I don't know where to go
Je prends le temps de l’observer, sans la moindre gêne, et vois qu’il est contrarié, lui-aussi. Nous voilà dans une situation semblable à celles dans lesquelles nous nous sommes tant de fois retrouvés, un même script répété. À un détail près, et de taille: le théâtre est vide de tout décor, ce soir.
"Je crois que c'est la première fois que je vois cet endroit fermé."
Je n’ajoute rien à cela et me contente de hocher la tête. Je n’ai jamais vu ce lieu rideau baissé avant aujourd’hui. Non, d’habitude il est toujours ouvert, dardant la rue obscure d’un rayon de lumière blafarde, répandant des odeurs délicieuses, pouvant mettre l’eau à la bouche de tout le monde, et particulièrement à ceux dont les estomacs sont vides. Et quand j’entends l’estomac de Stephen gronder, je comprends qu’il est aussi affamé que moi. Peut-être est-ce cela qui l’a poussé à me décrocher un mot. Ça ou autre chose. S’il n’avait rien dit, peut-être que ça aurait été moi qui aurait décidé de marmonner quelque chose, sans forcément attendre de réponse. Je soupire, lasse. Une autre nuit, peut-être que j’aurais simplement tourné les talons, que je serais simplement rentrée chez moi, retrouver mon lit, ou la table où j’ai laissé en vrac tous ces papiers noircis d’encre. Mais ce soir, j’hésite. Peut-être parce que justement, cet homme que je croise souvent au milieu de la nuit, et qui semble aussi fatigué que moi, m’a décroché un mot.
".. sûrement que d'autres ont une vie à quasi minuit trente."
Il hausse les épaules, résigné. Mais il ne bouge pas. Je n’ai absolument aucune idée de ce qu’il peut bien faire comme métier, ce qui l’a tenu éveillé aussi tard. J’ai beau réfléchir, je ne me souviens pas l’avoir croisé ailleurs qu’ici. Il travaille donc sûrement dans le coin. Ou il y habite, ou les deux. Qui sait.
« Eux peut-être, mais pas nous, apparement. »
Sinon, nous ne serions pas là. Dans nos lits sûrement, ou ailleurs, mais certainement pas debout devant une devanture fermée. Le fait est qu’à cette heure, la plupart des gens qui sont dehors retrouvent des amis, vont danser, flirter avec des inconnus, boire un verre… Et au milieu de tous ça, deux âmes perdues qui voulaient seulement manger quelque chose, un plat chaud acheté dans un boui-boui. Après un dernier regard pour Stephen, je reporte mon attention sur le rideau de fer, comme s’il allait se lever soudainement et dévoiler le gérant nous hurlant dans les oreilles « SURPRISE! ». Pathétique.
« Je suppose qu’on ne peut pas taper jusqu’à ce qu’on nous serve quelque chose. »
Plus une affirmation qu’une question. J’avoue que le temps d’une seconde, j’ai envisagé la chose, presque sérieusement. Un silence plane, et je regarde à nouveau Stephen, me rendant soudain compte de ce que je viens de dire à un parfait inconnu. Il ne manquerait plus qu’il soit flic, et qu’il croit que je prépare un mauvais coup, ou pire, qu’il décide de m’arrêter pour avoir ne serait-ce qu’envisagé un tapage nocturne.
« Je plaisante. C’est la fatigue qui parle. Quoique. »
Je hausse les épaules, lui adresse un demi-sourire. De toute façon, s’acharner sur le rideau ne servirait pas à grand chose, étant donné que notre ami gérant est généralement un peu dur de la feuille et probablement profondément endormi à cet instant précis. Aucune chance de le réveiller donc, et ce même si on s’y mettait à deux. Il faut donc définitivement abandonner notre idée première pour un plan de secours.
« Y a plus qu’à rentrer. Ou à chercher un autre endroit ouvert en ville, si c’est possible d’en trouver un autre à cette heure. S'il existe, je le trouverais. »
Je penche plutôt pour la deuxième option, contre toute attente. L’idée même d’apercevoir à nouveau ce qu’il me reste à faire chez moi me donnerait presque la nausée. J'ai besoin de dormir. Et de manger, par pitié... N'ayant plus rien à ajouter, je souris une dernière fois à Stephen  avant de tourner les talons. Je suis bien décidée à contenter mon estomac, même si je dois parcourir toute la ville en escarpins. Je fais quelques pas… Et je m’arrête. Une idée m’a traversé l’esprit, fugace. Mais pourquoi pas après tout. Et s’il me dit non, tant pis, je n’ai vraiment rien à perdre après tout. Je me retourne, croise son regard.
« Est-ce que ça te dit de m’accompagner? »
Un tutoiement, venu tout naturellement. Au point où nous en sommes... Une lueur d'espoir s'allume, toute prête à s'éteindre, en attendant sa réponse. Après tout, ce serait sûrement plus divertissant de faire le trajet à deux.



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




señorita
I wish I could pretend I didn't need ya, but every touch is ooo lalala... It's true lalala... Oh I should be running but you keep me coming for ya.
camila cabello

nocturnes (stephen) PdRMuyW
nocturnes (stephen) R6qLR4s
nocturnes (stephen) AI5OLuC
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Holloway
Stephen Holloway
le psychopapa
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : crise de la trentaine imminente (16.08.89)
STATUT : futur papa paniqué, épris d'une catastrophe
MÉTIER : kinésithérapeute (pédiatrique) implanté depuis deux ans à spring hill, partage ses locaux avec une consoeur fan de mario kart et une secrétaire tyrannique qui gère l'administratif mieux que personne
LOGEMENT : #78 third avenue, logan city, une maison encore en cartons
nocturnes (stephen) Tumblr_p0eg8fw6ta1wt4ruso1_540
POSTS : 2458 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › une fâcheuse tendance à tout compliquer › passe son temps à prioriser › une petite fille de six ans chez lui un weekend sur deux › éternel assisté ; hors de son champ de compétences, mieux vaut ne pas trop lui en demander
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : nocturnes (stephen) Tumblr_inline_nuxc8hPFbP1qlt39u_250
It took us a while, with every breath a new day, with love on the line. We've had our share of mistakes, but all your flaws and scars are mine. Still falling for you.
babymoon › lehen 27


RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendalllehen #14loganalexcambodge › lehen 13matteojuleslehen #16lehen 15nealehen #18alfiecambodge › lehen 14norahlehen 19lehen 20lehen 21cambodge #2lehen 24charliecalebalex 02cambodge #3lehen 26

anciens membres:
 


nocturnes (stephen) Tumblr_p0eg8fw6ta1wt4ruso2_500
AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : Battery Fox (ava) › tumblr (gifs) › loonywaltz (ub) › rogers (signa) › LDS
DC : mini ashby & jasper
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

nocturnes (stephen) Empty
Message(#) Sujet: Re: nocturnes (stephen) nocturnes (stephen) EmptyMer 17 Avr - 22:58


Gaïa & Stephen it's 4AM, I don't know where to go. Everywhere is closed, I should just go home. My feet are takin' me to your front door. I know I shouldn't though, heaven only knows

Stephen avait déjà croisé cette femme des dizaines de fois, ici même. Ils se rencontraient dans cette petite épicerie sans prétention sans jamais se parler vraiment. Bonjour, au revoir, des banalités vaguement échangées dans l'embrasure d'une porte. Ce soir, c'était la première fois qu'ils s'échangeaient plus de huit mots d'affilé, et ce pour une raison qui ne ravissait pas tout à fait le brun. D'aussi longtemps qu'il s'en souvienne, la petite échoppe avait toujours été son sauve-soirées-tardives, ce qui était visiblement le cas de la petite brune aussi. « Eux peut-être, mais pas nous, apparemment. » qu'elle lui répondait comme si c'était une évidence. Minuit trente. Le beau milieu de la nuit pour le commun des mortels. « Je suppose qu’on ne peut pas taper jusqu’à ce qu’on nous serve quelque chose. » un rapide coup d’œil en sa direction, puis c'était de nouveau le rideau de fer qui avait son attention. Stephen esquissait un sourire en retour, approuvant d'un haussement d'épaules. "Sauf si finir en prison pour tapage nocturne est envisageable." Et il ne lui faisait pas l'ombre d'un doute que ce serait le cas. Spring Hill était un quartier si bobo que le moindre excès était réglé manu militari. « Je plaisante. C’est la fatigue qui parle. Quoique. » Drôle de fatigue, qu'il songeait en haussant l'un de ses sourcils. Compréhensible cela dit. La jeune femme avait l'air d'avoir un job au moins aussi sérieux que sa tenue ne l'était. Des escarpins, une élégance naturelle.. il ne pouvait s'empêcher de se demander dans quel milieu elle pouvait travailler, sans pour autant poser la question. Ce n'était pas son genre d'être curieux, encore moins avec une femme au beau milieu de la nuit. Malgré son manque de sommeil cuisant, un soupçon de rationalisme demeurait dans ses quelques neurones encore éveillés. « Y a plus qu’à rentrer. Ou à chercher un autre endroit ouvert en ville, si c’est possible d’en trouver un autre à cette heure. S'il existe, je le trouverais. » Sa réaction immédiate fut de sourire avec amusement. Déterminée. Tandis que la petite brune tournait les talons, il s'apprêtait à en faire de même, bien moins enclin à se mettre en quête de trouver quoi que ce soit d'ouvert à cette heure qu'il avait imaginé moins tardive. Il entendait ses escarpins résonner dans le silence de la nuit l'espace de quelques pas, puis d'instinct, se tournait au moment ou elle fit machine arrière. « Est-ce que ça te dit de m’accompagner? » A ce moment, le brun ne savait pas bien si cette soudaine promiscuité était due à cette atmosphère assez spéciale que causait la nuit. Qu'importe. Jetant un rapide coup d'oeil à son téléphone pour en vérifier les derniers messages. Aucun. Il acceptait d'un hochement de tête, la rejoignant en quelques enjambées. Pourquoi pas, après tout. "Par acquis de conscience. Je m'en voudrais si tu finissais par mourir de faim." qu'il précisait d'un air faussement soucieux. Il n'en pensait pas le moindre mot, et la jeune femme semblait de toute façon bien plus soucieuse que lui de mener à bien cette quête, ce qui n'était pas étonnant. Stephen était doté d'un flegme qui semblait n'appartenir qu'à lui. "Gaia, c'est ça ?" L'amorce d'un début de conversation lancée d'un ton neutre. Stephen connaissait déjà la réponse, mais il lui semblait que d'avoir retenu cette information aussi nettement le ferait passer dans une catégorie différente que celle à laquelle il aspirait.       




You need someone you can believe in, this I do declare, trust me I'll be there. The road that leads to heaven can be so steep, I will help you climb, change your state of mind. Listen baby, your wish is my command.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (28/02)
STATUT : abonnée aux visites nocturnes d'un compatriote
MÉTIER : Journaliste d’investigation, actuellement en train de s'interroger sur son avenir professionnel
LOGEMENT : #179 Spring Hill
nocturnes (stephen) B3eF7zJ
POSTS : 1024 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Italienne pure souche ☆ Deuxième d’une fratrie de 4 enfants ☆ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☆ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☆ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☆ Véritable séductrice, on a parfois l’impression qu’il lui suffit de claquer des doigts pour qu’un homme tombe à ses pieds… Assurément, elle charme, elle envoute. ☆ Elle ne fait pas confiance aux hommes. Après tout, une femme n’est-elle pas capable de faire le même travail, en mieux? C’est son point de vue. ☆ Passionnée par son métier
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 4/5
❊ vittaïariane
❊ stephen
❊ vitto #3
❊ maze (2014)
RPs EN ATTENTE : ❊ ariane #2 ❊ noa#2 ❊ nino#4


RPs TERMINÉS : ❊ nino ❊ vitto ❊ dean ❊ nino#2 ❊ leena
❊ nino#3 ❊ liviana ❊ noa ❊ vitto(2015)❊ ariane❊ vitto#2
PSEUDO : Nahimana, Gaïapagos
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : vava par bangtan (bazzart) /signa by beylin (bazzart) / gifs by © Puckessa, tumblr / MOONLIGHT, celticaddiction, lolitaes, class whore, angie, rosewins
DC : X
INSCRIT LE : 19/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole http://www.30yearsstillyoung.com/t17207-gaia-piu-in-alto-del-sole http://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

nocturnes (stephen) Empty
Message(#) Sujet: Re: nocturnes (stephen) nocturnes (stephen) EmptyMer 24 Avr - 17:05



It's Midnight, I don't know where to go
C’est peut-être le sourire amusé qu’il m’a lancé un peu plus tôt qui m’a poussée à lui poser la question. Dans l’obscurité de la ruelle aux multiples devantures fermées pour la nuit, j’attends une quelconque réponse, enfermée dans le silence, tout en l’observant réfléchir. Sûrement en train de se demander si ça vaut le coup, s’il a envie de passer un peu plus de temps avec une quasi parfaite inconnue. Je n’ai pas l’intention de rajouter quelque chose, et s’il ne répond pas rapidement à mon interrogation, je n’hésiterais pas à le planter là pour partir de mon côté. Ce ne serait pas une grande perte après tout, même si l’idée de passer un peu de temps avec de la compagnie ne m’est pas désagréable. Il farfouille dans sa poche, en sors son téléphone pour le consulter. S’il a mieux à faire, s’il doit voir quelqu’un ou autre, qu’il le dise tout de suite et basta! Je commence à me sentir un peu stupide de lui avoir posé la question… Un peu vexée aussi, malgré moi. Quand finalement il hoche la tête pour donner son accord, et me rejoins rapidement. Je ne peux m’empêcher d’approuver sa décision d’un sourire, même si d’après son comportement je sais très bien qu’il n’hésitera pas à me planter au moindre coup de fil ou sms intéressant. Mais au moins il m’accompagnera au début de ma quête de nourriture.
"Par acquis de conscience. Je m'en voudrais si tu finissais par mourir de faim. "
Pour le coup, je lâche un petit rire. Un sourcil levé, je le toise une seconde avant de partir devant faire quelques pas.
" Comme si tu t’en souciais réellement. "
Et honnêtement, je ne lui en veux pas le moins du monde pour sa remarque, car après tout, on ne se connaît toujours pas. Et puis, le ton de l’humour ne m’a pas échappé. Je ne marche pas trop vite, pour lui laisser le temps de revenir à ma hauteur. Et si ce n’est pas ce qu’il veut, il peut très bien rester derrière, ça m’est bien égal.
"Gaia, c'est ça ?"
Je me retourne à demi pour lui répondre, tout en m’arrêtant.
" Est-ce que je dois m’inquiéter? À part les psychopathes, peu de personnes connaissent le nom de quelqu’un qui ne le leur a jamais dit. Ou alors tu es simplement doué pour retenir des détails, Stephen. "
J’appuis sur son prénom, sûre de moi. Et en y réfléchissant, il se pourrait que ce soit la seule personne venant manger ici dont le prénom me revient aussi facilement. Va savoir pourquoi. Le sourire que j’ai gardé sur les lèvres se fane un peu lorsque je remarque un homme quelque peu échevelé, accoudé à son balcon, qui nous toise d’un air revêche. J’attrape le brun par le bras, et l’entraîne à ma suite, après lui avoir désigné notre observateur d’un signe du menton.
" Allons-y, sinon on va vraiment finir en cellule pour tapage nocturne. "
Ce n’est pas comme si on parlait fort ou quoi que ce soit, mais dans ce quartier, les gens sont assez… Susceptibles. Et qu’est-ce que j’en sais, peut-être que les murs sont assez fins pour que quelques phrases simples échangées ne dérangent. Alors autant ne pas leur donner la moindre raison de faire venir les flics, surtout pour si peu. Après quelques mètres, je relâche Stephen, en douceur. Je cale mon pas sur le sien, jetant des regards à droite, à gauche, cherchant des lumières, quelque chose qui pourrait indiquer une enseigne ouverte. Il est peu probable que quelque chose d’autre que notre épicerie habituelle soit ouvert dans le quartier à cette heure, mais sait-on jamais. Sinon, il faudra probablement pousser jusqu’à Toowong. Avec ou sans Stephen. Je jette un coup d’oeil dans sa direction.
" Tu termines tard. "
Ou alors tu es juste un noctambule qui apprécie se balader seul, dans l’obscurité, dans ce quartier de Brisbane qui n’est pas le plus animé de tous, du moins la nuit. Ce n’est pas vraiment une question que je lui pose, alors je n’attends pas de réponse précise. Nous continuons notre bout de chemin à deux. Si je regarde souvent ce qui nous entoure, cherchant le moindre indice, Stephen, lui, n’est pas dans le même mood. Je ne suis même pas sûre qu’il ait réellement faim, au final.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




señorita
I wish I could pretend I didn't need ya, but every touch is ooo lalala... It's true lalala... Oh I should be running but you keep me coming for ya.
camila cabello

nocturnes (stephen) PdRMuyW
nocturnes (stephen) R6qLR4s
nocturnes (stephen) AI5OLuC
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Holloway
Stephen Holloway
le psychopapa
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : crise de la trentaine imminente (16.08.89)
STATUT : futur papa paniqué, épris d'une catastrophe
MÉTIER : kinésithérapeute (pédiatrique) implanté depuis deux ans à spring hill, partage ses locaux avec une consoeur fan de mario kart et une secrétaire tyrannique qui gère l'administratif mieux que personne
LOGEMENT : #78 third avenue, logan city, une maison encore en cartons
nocturnes (stephen) Tumblr_p0eg8fw6ta1wt4ruso1_540
POSTS : 2458 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › une fâcheuse tendance à tout compliquer › passe son temps à prioriser › une petite fille de six ans chez lui un weekend sur deux › éternel assisté ; hors de son champ de compétences, mieux vaut ne pas trop lui en demander
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : nocturnes (stephen) Tumblr_inline_nuxc8hPFbP1qlt39u_250
It took us a while, with every breath a new day, with love on the line. We've had our share of mistakes, but all your flaws and scars are mine. Still falling for you.
babymoon › lehen 27


RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendalllehen #14loganalexcambodge › lehen 13matteojuleslehen #16lehen 15nealehen #18alfiecambodge › lehen 14norahlehen 19lehen 20lehen 21cambodge #2lehen 24charliecalebalex 02cambodge #3lehen 26

anciens membres:
 


nocturnes (stephen) Tumblr_p0eg8fw6ta1wt4ruso2_500
AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : Battery Fox (ava) › tumblr (gifs) › loonywaltz (ub) › rogers (signa) › LDS
DC : mini ashby & jasper
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

nocturnes (stephen) Empty
Message(#) Sujet: Re: nocturnes (stephen) nocturnes (stephen) EmptyVen 26 Avr - 17:53


Stephen se demandait bien ce qui avait pu le pousser à accepter cette virée nocturne avec une femme qu'il avait jusque la à peine entendue, et ce alors même qu'il avait passé sa soirée à écrire à Leah qu'il ne tarderait plus - visiblement c'était faux. C'était cette pseudo culpabilité qui l'avait poussé à consulter son téléphone avant de rejoindre l'italienne, mais dans la mesure où la nuit était déjà bien avancée et que la dernière des Baumann dormait déjà ; il avait accepté, sans vraiment savoir où cette histoire pouvait le mener. Gaia aurait très bien pu être une sociopathe, ou pire encore, d'un ennui mortel (Stephen en était à un degré de fatigue déjà bien avancé pour le supporter) mais tandis qu'elle lui lançait un "Comme si tu t’en souciais réellement " sur le même ton que lui, il savait que ce ne serait pas le cas. Son rire était léger, son allure déterminée. Elle avait sans doute du caractère, et il l'espérait. Une fille dont le prénom était aussi marqué ne pouvait être quelqu'un de creux. "Est-ce que je dois m’inquiéter? À part les psychopathes, peu de personnes connaissent le nom de quelqu’un qui ne le leur a jamais dit. Ou alors tu es simplement doué pour retenir des détails, Stephen." C'est un rire franc qui s'échappait d'entre les lèvres du brun, et peut être un brin trop audible. Arrivé à sa hauteur, il vit son sourire s'éteindre, et un rapide coup d’œil en la direction de ce qui avait attrapé son regard suffit à lui faire comprendre qu'ils n'étaient pas les bienvenus sous ces balcons. " Allons-y, sinon on va vraiment finir en cellule pour tapage nocturne. " Gaia exerçait une pression sur son bras, l'entraînait un peu plus loin, puis après quelques pas le relâcha. Stephen savait bien à quel point le quartier pouvait regorger de personnes un brin trop habituées à exiger le calme sitôt la nuit tombée ; il s'en rendait compte souvent le soir. La différence entre la fourmilière des artères principales de journée tranchait de façon très nette avec l'absence de bruit hors des horaires de bureau."Tu termines tard. " Tandis qu'elle jetait des regards à la ronde en quête d'un établissement d'ouvert -Stephen se contentant de suivre gentiment, mieux valait ne pas attendre d'aide de sa part- la brunette relevait le menton vers lui, lançant une affirmation qu'il interprétait comme étant une question déguisée. Ou alors elle s'en foutait, mais qu'importe, cet échange nourrirait la conversation en attendant de déceler quelque chose d'ouvert. "Je suis kinésithérapeute, pédiatrique" Une précision qui avait son importance, du moins à ses yeux. "En tant que psychopathe, travailler de nuit, c'est la base du métier, évidemment." qu'il rétorquait finalement d'un ton étonnamment sérieux pour une plaisanterie. Il était fatigué, et aurait volontiers aimé qu'une pointe d'amusement soit plus facilement détectable dans le timbre de sa voix, mais fort heureusement pour lui l'italienne semblait avoir assez de jugeote pour déceler le vrai du faux. "J'ai droit d'essayer de deviner en ce qui te concerne ?" qu'il demandait sans toutefois lui laisser l'opportunité de répondre. "Je te vois bien avocate. Ou dans la finance. Et c'est purement subjectif comme interprétation." Il assumait presque. Une paire d'escarpins, une blouse dont il ne connaissait pas la marque mais qu'il devinait comme étant de bonne manufacture ; Gaia était une femme élégante, et la détermination dont elle faisait preuve en cherchant avec résolution lui glissaient l'idée qu'elle devait exercer un métier de ce type la.           




You need someone you can believe in, this I do declare, trust me I'll be there. The road that leads to heaven can be so steep, I will help you climb, change your state of mind. Listen baby, your wish is my command.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (28/02)
STATUT : abonnée aux visites nocturnes d'un compatriote
MÉTIER : Journaliste d’investigation, actuellement en train de s'interroger sur son avenir professionnel
LOGEMENT : #179 Spring Hill
nocturnes (stephen) B3eF7zJ
POSTS : 1024 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Italienne pure souche ☆ Deuxième d’une fratrie de 4 enfants ☆ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☆ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☆ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☆ Véritable séductrice, on a parfois l’impression qu’il lui suffit de claquer des doigts pour qu’un homme tombe à ses pieds… Assurément, elle charme, elle envoute. ☆ Elle ne fait pas confiance aux hommes. Après tout, une femme n’est-elle pas capable de faire le même travail, en mieux? C’est son point de vue. ☆ Passionnée par son métier
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 4/5
❊ vittaïariane
❊ stephen
❊ vitto #3
❊ maze (2014)
RPs EN ATTENTE : ❊ ariane #2 ❊ noa#2 ❊ nino#4


RPs TERMINÉS : ❊ nino ❊ vitto ❊ dean ❊ nino#2 ❊ leena
❊ nino#3 ❊ liviana ❊ noa ❊ vitto(2015)❊ ariane❊ vitto#2
PSEUDO : Nahimana, Gaïapagos
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : vava par bangtan (bazzart) /signa by beylin (bazzart) / gifs by © Puckessa, tumblr / MOONLIGHT, celticaddiction, lolitaes, class whore, angie, rosewins
DC : X
INSCRIT LE : 19/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole http://www.30yearsstillyoung.com/t17207-gaia-piu-in-alto-del-sole http://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

nocturnes (stephen) Empty
Message(#) Sujet: Re: nocturnes (stephen) nocturnes (stephen) EmptyMer 15 Mai - 21:39



It's Midnight, I don't know where to go
De temps en temps, je jette un oeil dans sa direction, un peu curieuse. Bien plus curieuse  qu’avant à son sujet depuis qu’il a accepté de m’accompagner, en réalité. J’ai bien l’impression qu’il ne va pas m’aider du tout à trouver un endroit ouvert, puisqu’il ne regarde pas vraiment autour de nous. De temps en temps, il lève les yeux, et nos regards se croisent le temps d’une seconde, mais c’est tout. Et cela doit uniquement être dû au fait qu’il se sente observé, ce qui est normal vu que je ne cherche pas à être discrète quand je l’observe. Je finis par lui faire remarquer qu’il termine tard, sans vraiment attendre de réponse. Mais il décide de répliquer sans trop attendre.
"Je suis kinésithérapeute, pédiatrique"
J’aurais pu parier qu’il pratiquait un métier où il faut se servir de ses mains. En observant plus longtemps, ses attitudes m’auraient sûrement mise sur la voie. J’aurais certainement pu deviner, j’en suis certaine. Mais peut-être pas avec tous les détails, soit.
« Libre à toi de me croire ou non, mais j’aurais pu le deviner, à la longue. »
Encore quelques pas, et il revient sur une question que je lui ai posé, il n’y a pas si longtemps.
"En tant que psychopathe, travailler de nuit, c'est la base du métier, évidemment."
Quand on y réfléchit, c’est vrai. Et pendant un très court instant, je cherche une note d’amusement dans sa voix, une mimique sur son visage. Un tressaillement. Et sa remarque finit par m’arracher un sourire. Non, si c’est homme a un côté psychopathe, ce qui me semble peu probable, il est admirablement bien caché.
"J'ai le droit d'essayer de deviner en ce qui te concerne ?"
Suite de conversation logique. Je suis sur le point de dire quelque chose, pour le défier gentiment de trouver, mais je n’en ai pas le temps puisqu’il enchaîne directement.
"Je te vois bien avocate. Ou dans la finance. Et c'est purement subjectif comme interprétation."
Avocate, pourquoi pas. Ça aurait pu, après tout, suivre les traces de mon grand frère, le fils idéal avec sa situation plus que stable et son statut de préféré du père de famille. Oui ça aurait pu, si je m’étais laissée influencer. Mais ce n’est pas mon genre. Quant à la finance, ça jamais. Mais il ne peut pas le savoir, après tout, surtout si il ne se base sur ce qu’il peut voir.
« En tant que psychopathe, tu as raté une partie de ton travail. Tu n’en sais pas assez sur ta victime. »
Je le lui dit en plaisantant, bien sûr. Autour de nous, les rues défilent les unes après les autres, se ressemblant dans la pénombre. On a déjà parcouru une bonne distance depuis qu’on a décidé de bouger, et je brûle de trouver un endroit où acheter quelque chose à manger, n’importe quoi.
« Raté, même si je respecte l’effort. Continue, tu finiras peut-être par viser juste. »
Et c’est là que je l’aperçois, cette lumière blafarde qui clignote, juste au dessus d’une minuscule boutique dont la spécialité semble être de la cuisine asiatique. Ça fera l’affaire.
« Meno male. »
Je me précipite presque, plantant là Stephen le temps d’aller demander un pad thaï à la personne gérant le bouiboui, souriante, toute contente d’avoir des clients à cette heure. Le kiné s’est rapproché, et quand je me retourne, boîte en carton contenant le repas tant convoité dans les mains, il est juste derrière moi. Je lui souris, avant de plonger les baguettes en plastique fournies dans le plat fumant. Enfin. Cependant, je m’arrête avant de commencer à manger. Morte de faim, oui, mais pas au point de manger debout. Il ne faut pas exagérer non plus. Deux options se présentent donc… Je regarde autour de nous, rien de bien intéressant, mais en tendant l’oreille, on peut entendre un fond de musique, quelque chose d’assez entraînant, provenant sûrement d’un bar pas très loin. Je regarde Stephen.
« Deux choix. On se sépare ici, je te remercie gentiment de m’avoir accompagnée, chacun chez soi e basta. Ou alors… Je t’offre un verre. Ou tu te l’offres tout seul, si ça te met mal à l’aise. »
L’un comme l’autre me convient, de toute façon je recroiserai sûrement Stephen un de ces jours. Mais il m’a déjà accompagnée jusqu’ici, peut-être qu’un verre et une autre chance de deviner mon boulot lui ferait plaisir. Quant à moi, je ne sais toujours pas ce qui me pousse à lui faire proposition sur proposition. L’air de la nuit, peut-être.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




señorita
I wish I could pretend I didn't need ya, but every touch is ooo lalala... It's true lalala... Oh I should be running but you keep me coming for ya.
camila cabello

nocturnes (stephen) PdRMuyW
nocturnes (stephen) R6qLR4s
nocturnes (stephen) AI5OLuC
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Holloway
Stephen Holloway
le psychopapa
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : crise de la trentaine imminente (16.08.89)
STATUT : futur papa paniqué, épris d'une catastrophe
MÉTIER : kinésithérapeute (pédiatrique) implanté depuis deux ans à spring hill, partage ses locaux avec une consoeur fan de mario kart et une secrétaire tyrannique qui gère l'administratif mieux que personne
LOGEMENT : #78 third avenue, logan city, une maison encore en cartons
nocturnes (stephen) Tumblr_p0eg8fw6ta1wt4ruso1_540
POSTS : 2458 POINTS : 495

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né en irlande, élevé à Brisbane › une fâcheuse tendance à tout compliquer › passe son temps à prioriser › une petite fille de six ans chez lui un weekend sur deux › éternel assisté ; hors de son champ de compétences, mieux vaut ne pas trop lui en demander
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : nocturnes (stephen) Tumblr_inline_nuxc8hPFbP1qlt39u_250
It took us a while, with every breath a new day, with love on the line. We've had our share of mistakes, but all your flaws and scars are mine. Still falling for you.
babymoon › lehen 27


RPs TERMINÉS : ellie 01starter 01joanneellie 02starter 02stormway starter 03leah (fb)starter 04nadiahadèsstarter 05starter 06starter 07lehen [dimension fantôme]thomasstarter 08starter 09lehen 04lehen #5starter 10starter 11lehen 02chadna Lehen 06tasmanie #1 › lehen #7starter 12tasmanie #2 › lehen #8tasmanie #3 › lehen #9wendy lehen #10 › Christmastasmanie #4 lehen 11nouvel an › lehen 12kendalllehen #14loganalexcambodge › lehen 13matteojuleslehen #16lehen 15nealehen #18alfiecambodge › lehen 14norahlehen 19lehen 20lehen 21cambodge #2lehen 24charliecalebalex 02cambodge #3lehen 26

anciens membres:
 


nocturnes (stephen) Tumblr_p0eg8fw6ta1wt4ruso2_500
AVATAR : Aaron Taylor Johnson
CRÉDITS : Battery Fox (ava) › tumblr (gifs) › loonywaltz (ub) › rogers (signa) › LDS
DC : mini ashby & jasper
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20111-stephen-h-we-are-only-a-moment http://www.30yearsstillyoung.com/t20290-stephen-i-d-rather-be-a-lover-than-a-fighter http://www.30yearsstillyoung.com/t20719-stephen-holloway http://www.30yearsstillyoung.com/t20920-stephen-holloway

nocturnes (stephen) Empty
Message(#) Sujet: Re: nocturnes (stephen) nocturnes (stephen) EmptyJeu 23 Mai - 11:16


C'était une sensation étrange, bien que pas forcément dérangeante, de se retrouver à arpenter les rues désertes de la ville au beau milieu de la nuit avec une inconnue. Le calme plat reposait ses nerfs mis à rude épreuve par la dizaine de bambins dont il s'était occupé aujourd'hui ; pas une voiture n'agressait le silence avec un vrombissement inopportun, et la fatigue naissante empêchait le kinésithérapeute de trop réfléchir. Il avait l'impression de s'être laissé glissé dans un autre espace, dans un moment de flottement qui l'apaisait. Gaia était sans doute une personne intéressante. Elle dégageait quelque chose qui intriguait Stephen, qui occupait ses pensées à autre chose qu'à son sempiternel trio kiné/famille/copine. Sa démarche était assurée, féminine, et puis elle l'amusait à sa manière de ne pas passer par quatre chemins pour lui livrer le fond de sa pensée. « Libre à toi de me croire ou non, mais j’aurais pu le deviner, à la longue. » Sa profession était elle donc si reconnaissable ? Haussant le sourcil avec amusement, Stephen ne relevait pas ce point. Parfois, mieux valait garder une part de mystère, et il n'avait pas forcément envie de connaître cet élément chez lui qui le trahissait quelques fois qu'il lui déplaisait. Ce qui ne l'empêchait pas d'essayer de deviner à son tour l'emploi occupé par son interlocutrice. D'instinct il avait opté pour un métier où le caractère était de rigueur ; avocate où gourou des finances. « En tant que psychopathe, tu as raté une partie de ton travail. Tu n’en sais pas assez sur ta victime. » qu'elle rétorquait sur le ton de l'humour tandis que les deux poursuivaient leur marche nocture, et Stephen haussait vaguement les épaules avant que Gaia n'enfonce le clou sur cette erreur : « Raté, même si je respecte l’effort. Continue, tu finiras peut-être par viser juste. » mais rien ne lui vînt à l'esprit. Sur le moment, du moins. Au détour d'une rue, le duo était tombé sur une petite échoppe vaguement éclairée par un néon défectueux. « Meno male. » Meno quoi ? Stephen suivait cette tornade brune du regard, avant de la suivre tout court alors qu'elle s'était précipitée devant la tenancière du bouiboui à qui elle commandait un Padthaï qui lui fut servi en express. Derrière elle, Stephen observait la scène, détaché, tandis que la petite dame aux traits asiatiques l'interrogeait du regard sitôt Gaia servie. "La même chose." Bien qu'habituellement il aurait plutôt opté pour un Côm. Il ne se sentait pas de lui faire cuisiner autre chose, et peut être même qu'elle n'avait pas préparé d'autres plats. Alors que venait son tour de recevoir sa commande après l'avoir réglée, la voix de sa compagne de virée nocturne impromptue s'éleva à ses côtés : « Deux choix. On se sépare ici, je te remercie gentiment de m’avoir accompagnée, chacun chez soi e basta. Ou alors… Je t’offre un verre. Ou tu te l’offres tout seul, si ça te met mal à l’aise. » Dans un demi sourire, le brun avança de quelques pas afin de se poster sur l'une des tables en fer forgé installés près de l'échoppe, invitant tacitement Gaia à le suivre, puis après avoir attrapé une bouchée de nouilles avec ses baguettes, répondit : "Tu me l'offres si je réussis à deviner ton job, je te l'offre si j'échoue honteusement avant qu'on arrive au bar." Et de la localisation de cet endroit, Stephen n'en avait aucune idée, même si un pub serait plus facile à dénicher qu'un food store à cette heure ci, puis à en juger par l'agitation sonore qu'il percevait, l'un d'entre eux ne devait pas être bien loin. "Meno Male, c'est de l'italien hein ?" demandait-il alors que ses baguettes se plantaient à nouveau plus ou moins adroitement dans son plat. "Styliste peut être. Une expatriée venue imposer le bon goût milanais dans une Brisbane ou porter des crocs n'est pas encore considéré comme un crime d'état." Il plaisantait à peine, bien qu'il aurait trouvé cela dommage qu'une fille avec autant de répondant évolue dans un milieu si superficiel. Stephen avait un stock de préjugés conséquent, un défaut comme un autre.




You need someone you can believe in, this I do declare, trust me I'll be there. The road that leads to heaven can be so steep, I will help you climb, change your state of mind. Listen baby, your wish is my command.
.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (28/02)
STATUT : abonnée aux visites nocturnes d'un compatriote
MÉTIER : Journaliste d’investigation, actuellement en train de s'interroger sur son avenir professionnel
LOGEMENT : #179 Spring Hill
nocturnes (stephen) B3eF7zJ
POSTS : 1024 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Italienne pure souche ☆ Deuxième d’une fratrie de 4 enfants ☆ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☆ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☆ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☆ Véritable séductrice, on a parfois l’impression qu’il lui suffit de claquer des doigts pour qu’un homme tombe à ses pieds… Assurément, elle charme, elle envoute. ☆ Elle ne fait pas confiance aux hommes. Après tout, une femme n’est-elle pas capable de faire le même travail, en mieux? C’est son point de vue. ☆ Passionnée par son métier
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 4/5
❊ vittaïariane
❊ stephen
❊ vitto #3
❊ maze (2014)
RPs EN ATTENTE : ❊ ariane #2 ❊ noa#2 ❊ nino#4


RPs TERMINÉS : ❊ nino ❊ vitto ❊ dean ❊ nino#2 ❊ leena
❊ nino#3 ❊ liviana ❊ noa ❊ vitto(2015)❊ ariane❊ vitto#2
PSEUDO : Nahimana, Gaïapagos
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : vava par bangtan (bazzart) /signa by beylin (bazzart) / gifs by © Puckessa, tumblr / MOONLIGHT, celticaddiction, lolitaes, class whore, angie, rosewins
DC : X
INSCRIT LE : 19/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole http://www.30yearsstillyoung.com/t17207-gaia-piu-in-alto-del-sole http://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

nocturnes (stephen) Empty
Message(#) Sujet: Re: nocturnes (stephen) nocturnes (stephen) EmptyMer 3 Juil - 20:52



It's Midnight, I don't know where to go
Il sourit à demi face à ma proposition, qui doit lui paraître assez tentante si j’en crois sa mimique. Il s’éloigne de quelques pas sans me répondre, et choisit d’aller se poser à une table, installée là par la petite boutique si on en croit son emplacement. Je n’attends pas longtemps avant de le suivre, prenant place en face de lui, mon pad toujours entre les mains.
« Tu me l'offres si je réussis à deviner ton job, je te l'offre si j'échoue honteusement avant qu'on arrive au bar. »
J’ai un sourire en coin. Il a accepté le défi, et ne semble pas trop inquiet à l’idée de perdre. Surtout sachant qu’il aura peut-être peu de temps pour trouver, étant donné qu’il y a très probablement un bar au coin de la rue. Mais bon, je suis prête à le laisser choisir l’endroit, après tout cela le consolera d’avoir perdu. Lâchant mon plat un instant, je tends une main vers lui, toujours souriante.
« Marché conclu. »
Après une brève poignée de main, scellant ainsi notre accord, nous retournons chacun à nos boîtes en carton fumantes, murés dans un silence confortable pendant un moment.
« Meno Male, c'est de l'italien hein ? »
Bien joué Sherlock. Je prends le temps de reprendre une bouchée avant de lui répondre.
« Exact. Tu t’y connais un peu en Italien ou c’est juste la consonance qui t’as fait deviner? »
La dernière option est possible, après tout cette langue reste très harmonieuse, et pas seulement de mon avis, et assez reconnaissable. Je me sens plutôt bien à cet instant, plongée dans une demi pénombre, une musique lointaine en fond sonore, et ce malgré la présence d’un presque inconnu en face de moi. Il y a quelques mois encore, une proximité avec quelqu’un que je ne connais pas bien m’aurait un peu angoissée. Mais plus aujourd’hui. Je suis presque arrivée à la fin de mon repas lorsqu’il émet une nouvelle hypothèse à mon sujet.
"Styliste peut être. Une expatriée venue imposer le bon goût milanais dans une Brisbane ou porter des crocs n'est pas encore considéré comme un crime d'état."
Je perçois le léger humour, mais je ne compte pas le relever. J’ai beau ne pas être styliste, je ne plaisante pas avec le port des crocs, et encore plus lorsqu’il y a une paire de chaussettes en plus.
« Une expatriée oui, mais pas de Milan. Et je ne suis pas styliste, même si j’aime à penser que j’ai bon goût. »
S’il continue comme ça il finira par en savoir plus sur moi que j’en sais sur lui, et ce avant même d’avoir trouvé dans quoi je bosse. Il pourrait encore chercher longtemps, puisque je n’ai rien sur moi qui pourrait lui mettre la puce à l’oreille. Ni ordinateur, ni bloc-notes, ni traces d’encre sur mes doigts. S’il finit par trouver, il aura largement mérité son verre. Je finis tranquillement mon plat, prêtant attention à ce qui se passe autour de nous. La tenante de la petite échoppe asiatique s’est lancée dans une conversation animée en thaï avec quelqu’un dont la silhouette nous est dissimulée.  Un peu plus loin le vague son d’une télé allumée, quelque part dans un appartement au dessus de nous, et encore plus loin, des bribes de rire et d’une musique entraînante. Je parierais sur un pub irlandais, ce qui de mon point de vue serait parfait. Je repose la boîte vide devant moi, et commence à détailler le visage de l’homme en face de moi. Il est plutôt bel homme, mais ce qui attire le pulsion regard ce sont les cernes qu’il aborde. Ça ne doit pas être la première fois qu’il veille tard, pour son boulot sûrement. Ce qui implique souvent la même chose, je sais de quoi je parle.
« Ton métier te passionne pas vrai? »
Ça expliquerait en partie la fatigue peinte sur ses traits. C'était plus une affirmation qu’une question, mais s’il me signale que je me trompe, je ne le prendrais pas mal. Et si ce n’est pas ça, je pourrais continuer à chercher à deviner dans mon coin.




code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



:l::
 


señorita
I wish I could pretend I didn't need ya, but every touch is ooo lalala... It's true lalala... Oh I should be running but you keep me coming for ya.
camila cabello

nocturnes (stephen) PdRMuyW
nocturnes (stephen) R6qLR4s
nocturnes (stephen) AI5OLuC
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

nocturnes (stephen) Empty
Message(#) Sujet: Re: nocturnes (stephen) nocturnes (stephen) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

nocturnes (stephen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: queen street mall
-