AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine CkDhrGad_o
POSTS : 8983 POINTS : 3590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine Empty
MessageSujet: RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine   RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine EmptyJeu 11 Avr - 0:08




First rule of business : stay out of mine

Le Confidential Club. A chaque fois que mes yeux se posaient sur l'établissement, le souvenirs m'envahissaient sans que je ne puisse les contrôler. La plupart flou, les soirées que j'avais passée dans l'établissement avant que Caïn ne le rachète étaient souvent arrosées, rarement raisonnable, et se terminaient exceptionnellement par un black out le plus total, et un inconnu dans mes draps, occasionnellement Caïn en personne. Après l'acquisition du Club par le jeune homme j'avais cessé de fréquenter l'endroit aussi fréquement, n'étant pas forcément une adepte des club de strip tease, et préférant de toute façon compartimenter et éviter de passer des soirée là où les filles de joies du Club faisaient leur marché.

La boite de nuit avait tout connu, âge d'or, à l'époque où j'avais commencé à fréquenter l'endroit, descente au enfer quelques mois avant le rachat, et décadence et illégalité aujourd'hui. Caïn avait toujours eu pas mal d'ambition, et si l'offre qu'il avait faite au vieux propriétaire avait permis de le sauver de la faillite, il s'agissait bien d'un calcul financier et non de simple pitié ou commisération envers le vieil homme. Une chose est sure, l'affaire de Caïn semblait rouler, et les filles repartaient rarement la queue entre les jambes - façon de parler - lorsqu'elles s'aventuraient du côté du Confidential. La devanture du club était plutôt discrète, en tout cas rien qui ne laisse présager ce qu'il se passait à l'abri des regards, dans la zone réservée aux initités.

Jettant un coup d'oeil à la montre Tudor qui ne quittait jamais mon poignet je m'étais décidée à faire mon entrée, quelques minutes en avance seulement par rapport à l'heure de rendez vous communiquée par le patron de l'établissement. Professionnelle jusqu'au bout des ongles, je n'étais pas de celles qui arrivaient volontairement en retard de quelques minutes, pour se faire désirer. J'avais toujours été efficace en affaire, et en plus de ça soyons sérieux, et terme de désir je n'avais pas besoin de ça. Quand bien même Caïn et moi avions un passé commun, je gardais en tête que le but d'aujourd'hui n'était pas l'amusement, mais bien les affaires, en tout cas dans un premier temps. Nous ne nous voyons plus aussi régulièrement que par le passé, lorsque nous écumions ensembles les soirées où il fallait se montrer de la ville, et à vrai dire nous ne nous étions pas croisés depuis plusieurs mois, mais j'accueillais toujours notre entrevues avec plaisir. Je n'étais pas la personne du Club qui interagissait le plus avec le jeune homme, n'éprouvant aucun intérêt à parler pourcentages sur les ventes et autres activités illégales conduites dans son club, mais il avait tenu à maintenant ces réunions avec moi, sur une fréquence qui variait entre une fois tous les six mois et une fois par an. J'aimais prétendre en sa présence que ce n'était que pour me mater, mais je savais aussi qu'il m'estimait et avait d'une certaine façon confiance en moi, en tout cas lorsqu'il était question de jouer franc jeux avec lui en ce qui concernant le partenariat unissant le Confidential et le Club. Pour l'occasion j'avais passé un short taille haute noir en satin et un t-shirt tout aussi court assorti. Une tenue qui ne pouvait décemment par passer inaperçue, mais qui restait d'une couleur assez sobre. Ma vision de la sobriété, finalement. j'avais rajouté une veste tailleur noire et relevé mes cheveux en une queue de cheval assez haute, et satisfaire, avais décidé de porter cette tenue pour mon entrevue avec Caïn.

Avant d'entrer dans le bar, je pris soin de vérifier une fois de plus que la marchandise que je voulais proposer à Caïn de tester sur le public de Confidential était bien présente au fond de mon sac, et que je n'avais rien oublié. Le diable est dans les détails, et finalement, même la tenue sombre mais légèrement provocatrice que j'avais enfilée était calculée. Caïn n'était pas un jeune premier que je pourrai charmer avec un sourire, mais j'avais des atouts, il aurait été stupide ne pas les mettre en avant.

Pénétrant à l'intérieur du club, j'avais jeté un oeil autour de moi. Les lieux n'avaient pas réellement changés depuis la dernière fois que j'avais mis les pieds ici, mais l'ambiance qui flottait dans la boite de nuit lorsque les portes étaient fermées au public était différente. Peu d'éclairage, pas de lumières articielels ou de néons colorés, et un calme parfait. J'aimais le contraste, et c'est ce à quoi je pensais lorsque mes yeux se posèrent sur le barman, occupé à nettoyer des verres, se préparant certainement à la soirée du jour. L'homme m'adressa un sourire en reconnaissant mon visage, avant de pointer du menton l'escalier. « Si tu cherches Caïn, il est en bas. » En bas, ou autrement la partie du batiment réservée au Club de strip-tease clandestin du Confidential, un secret de polichinelle en ville, mais un accès réservé à quelques élus. Acquiesçant d'un signe de la tête, je me dirigeai vers la porte permettant d'accéder à l'escalier, gardée en soirée par un videur, mais d'accès libre à cette heure ci.

Mes talons claquèrent contre les marches, et arrivant finalement en bas, je jetai un oeil à la salle. Caïn était présent, fidèle à son habitude, perché sur un escabeau visiblement occupé à arranger l'un des néons rose. « Je savais pas que tu t'occupais aussi de la décoration maintenant.  » Marquant une pause pour lui laisser le temps de prendre conscience de ma présence, je lui avais adressé un sourire mutin. « Les affaires sont dures ? » Lui laissant le temps de descendre je m'étais installée sur l'une des banquette qui faisait face à la scène, essayant d'ignorer quel type d'énergumène posait habituellement son postérieur à ma place. Lorsqu'il vint s'asseoir à mes côtés, je le détaillai quelques secondes, notant qu'il n'avait pas tant changé depuis notre dernière rencontre. M'appuyant lascivement contre le dossier du canapé, j'avais repris. « J'ai toujours du mal à croire que tu gères cet endroit. » Fronçant les sourcils, j'avais fini par sourire. « Attends, si je dis pas de bêtise, c'est au Confidential qu'on s'est rencontrés non ? »


Spoiler:
 




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Mar 30 Avr - 21:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caïn Lensherr
le vendeur de charmes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un, beauté.
SURNOM : J'en ai pas. C'est Caïn, ou Mr Lensherr.
STATUT : Célibataire, quelle question...
MÉTIER : Propriétaire et directeur du Confidential Club, un strip club de renon à Brisbane.
LOGEMENT : Redcliff, appartement 28.
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine ZAcilzOO_o
POSTS : 917 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : 2014 : rachat d'une boîte de nuit qui commence à faire faillite, il la transforme en strip club par pure envie. ≈ 2015 : la boutique de sa grand-mère se fait braquer par une petite brune ; hospitalisé, témoin au procès, le jeune homme a une envie de se venger et fera tout pour retrouver cette salope qui lui a planté un couteau. Caïn possède une Toyota RAV4. Caïn mets des lunettes quand il commence à avoir des migraines. Caïn peut fumer jusqu'à un paquet par jour. Caïn possède une bouteille de bourbon dans son bureau.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine LbU2yOms_o
5/5 - envoie moi toujours un mp au cas où, si le contexte me plait, je serais peut-être preneur.

You don't own me, avec Victoire Velentini
First rule of business stay out of mine, avec Raelyn Blackwell
First meeting with my boss, avec Harvey Hartwell
C'est l'effet papillon, avec Heïana Brook
Do crabs think we walk sideways ?, avec Charlie Villanelle
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine TrGlQsVT_o
RPs EN ATTENTE : .
Primrose Anderson - John Williams - Caroline Bauer - Freya Doherty - Cialeen Burdges - Terrance Oliver
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine VotUFCK8_o


PSEUDO : Heluciate
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : amor fati (vava) - VOCIVUS (gifs profil)
DC : x
INSCRIT LE : 03/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23577-tu-veux-quoi-cain#957838 http://www.30yearsstillyoung.com/t23597-cain-lensherr-patron-d-un-strip-club http://www.30yearsstillyoung.com/t23598-cain-lensherr http://www.30yearsstillyoung.com/t23601-cain-lensherr#960110

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine Empty
MessageSujet: Re: RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine   RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine EmptyVen 12 Avr - 12:16



First rule of business : stay out of mine
Raelyn & Caïn

« Ne marche pas devant moi, je ne te suivrai peut-être pas. Ne marche pas derrière moi, je ne te guiderai peut-être pas. Marche à côté de moi et sois simplement mon amie.   »
Depuis l'adolescence, Caïn avait rêvé avoir sa propre entreprise, être son propre patron était une chose plaisante. Aucun compte à rendre à une hiérarchie parfois mesquine ou encore devoir caresser dans le sens du poil pour éviter de quelconque soucis. Le brun avait toujours rêvé d’indépendance, que ce soit sur le plan familial, sentimental ou professionnel. Bien entendu, il était conscient que ce ne serait pas de tout repos, qu’il aurait du chemin à parcourir avant d’avoir ce qu’il voulait, ce qu’il désirait réellement.

Le jeune homme avait passé beaucoup de temps à faire la fête avant de racheter la boîte. Caïn était un homme de la nuit, aimant l’amusement, l’esprit de festivité, et tout ce qui entourait le monde de l’obscurité des fêtes. Il avait eu vent de rumeur de faillite, intéressé par cela, il avait creusé la chose. Découvrant la vérité, tout s'enchaine rapidement, tous un plan commença à germer dans sa tête, des idées plus farfelues les unes que les autres. Mais comme sa grand-mère lui disait souvent, lui répéter sans cesse même, qui ne tentait rien à rien. Caïn avait fait une offre au vieux propriétaire, qui n’avait pu refuser son offre. Personne ne savait ce qui s’était dit lors de la rencontre, tout ce que les personnes savaient c’était que le brun était ressorti avec le titre de propriété.  

Caïn aimait repousser les limites, on le décrivait souvent comme une personne ambitieuse, il aimait réussir ce qu’il entreprenait. L'échec n'existait pas pour lui, ce n’était que pure illusion créer par l’homme, ce n’était encore moins une option. Quand le jeune homme voulait quelque chose, il faisait tout pour l’avoir, et s’il n’arrivait pas à avoir finalement la chose désirée après beaucoup de tentative, il ne le prenait pas comme un échec mais comme une leçon de vie. Le trentenaire ne devait pas son succès et sa vie à ses choix. Il s’était donné trois mois concernant la boîte. Trois mois pour réussir à arborer à nouveau le blason des plus grands du monde de la nuit. Pendant le premier mois, il avait fait tous les travaux nécessaires pour changer l’endroit, pour qu’il soit à l’image qu’il se faisait dans son esprit. Puis les deux autres mois, il avait fait en sorte de se faire connaître, amenant toujours plus de monde.  Et Caïn avait été plutôt satisfait de ses résultats.

Le Lensherr aimait faire les travaux lui-même quand la boîte avait besoin. Pourquoi payer une personne quand on peut le faire soi-même? Et ainsi être sûr que le travail soit bien fait ! Comme dirait sa mamie, on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Perché en haut d’un escabeau, Caïn avait changé un néon qui ne voulait plus s’allumer, il était en train de l’arranger quand Raelyn arriva. Il l’avait entendu arriver, avec ses talons qui claquaient contre le sol de la pièce. Son éternel sourire aux lèvres, le jeune homme finissait de faire ce qu’il faisait tout en répondant amusé.

- Tu ne savais pas que j’étais un homme à tout faire Lyly?

Le trentenaire arrangea une dernière fois le néon avant de se tourner vers un de ses hommes qui était derrière le comptoir qui s'occupait du stock d’alcool. Il lui fit signe que c’était bon, du coup, Caïn descendit de l’escabeau, laissa l’objet en place avant de se tourner vers son amie. Enfin, amie était un grand mot puisqu’il avait lui-même sa propre définition de ce mot. Mais Raelyn faisait partie de ses plus vieilles connaissances. Le jeune homme épousseta son jean noir, élevant les quelques traces de poussière et fit de même pour son t-shirt blanc qui mettait en valeur sa carrure et ses muscles. Caïn faisait rager plus d’un mec dans la vie, car il était le genre de personne à avoir une silhouette de mannequin et une carrure de sportif sans rien faire pour l’avoir. Bon, avec les nombreuses conquêtes qu’il avait, il entretenait tout de même son corps et cela lui arrivait de courir dans la ville pour évacuer tout le stress du quotidien qu’il accumulait.

- Pour répondre à ta question très chère. Non, les affaires ne sont pas dur, mais on est jamais mieux servit que par soit même.

Le patron marcha vers le bar où déjà son barman s'affairait à sortir les verres pour les deux amis, mais Caïn lui fit signe de le laisser faire et de continuer ce qu’il ranger. Le brun passa derrière le bar, récupéra deux verres, la boisson préférée de la jeune femme et une bouteille de bourbon. Il déposa le tout sur la table qui se trouvait devant la jeune femme. Caïn lui servit un verre avant de lui tendre, il en profita pour déposer un baiser contre sa tempe, chose qu’il faisait souvent aux femmes de son entourage qui avait toute sa confiance et son respect. Même si Caïn n’était pas du genre à voir les personnes dans son quotidien, il aimait passer du temps avec ses proches, et même si les deux amis ne connaissaient pas le passé de chacun, ils se connaissaient assez pour avoir du respect et de la confiance entre eux. En tout cas, Caïn considérait l'amitié ainsi. Il avait très peu d’amis, il se comptait sur le bout des doigts, mais il sera toujours présent pour ce qui compte.

Caïn était beau parleur, adorait draguer et mettre les femmes dans son lit, mais quand il était question de ses proches, il était toujours sérieux. Le brun eut un sourire en coin amusé par la remarque de la jeune femme. « Nostalgique à ce que je vois? » Pourtant, cela faisait maintenant cinq ans qu’il avait racheté le bâtiment. Cinq ans où’il faisait tout son possible pour que la boîte reste en haut de la pyramide, les fruits de son dur labeur payent. Les chiffres d’affaires parlaient pour lui. Caïn se servit un verre de bourbon, faisant tourner deux glaçons qui avait mis dans son verre. Et but une gorgée du liquide ambré. Le brun aimait la sensation de l’alcool sur sa traché...

- Non, tu ne dis pas de bêtise. Tu te rappelles le soir où on s’est rencontré? Avec cet homme cuistre qui ne voulait plus te lâcher?
(c) DΛNDELION


La vie nous impose suffisamment de décisions définitives. Nous devrions avoir le bon sens d'éviter autant que possible celles qui ne sont pas nécessaires.
code FRIMELDA - icon MAD SOUNDS

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine 324315736 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine CkDhrGad_o
POSTS : 8983 POINTS : 3590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine Empty
MessageSujet: Re: RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine   RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine EmptySam 13 Avr - 22:44




First rule of business : stay out of mine

Caïn et moi avions un point commun certain : nous n'avions pas peur de nous retrousser les manches et de nous salir les mains. De mon côté je donnais peut être l'impression extérieure d'être une princesse un peu hautaine, une femme sure d'elle et déléguant les tâches les plus ingrates, mais j'étais loin d'avoir grandi avec une cuillère en argent dans la bouche, je n'avais jamais eu pour habitude de rechigner à la tâche, aussi pénible soit elle, lorsque c'était nécessaire. Caïn était taillé dans le même bois, et si je ne savais pas grand chose de son histoire et de son passé - notre relation n'était pas de ce genre - mais je n'avais jamais eu l'impression que tout ne lui était pas tombé tout cuit dans la bouche non plus. Je pouvais me tromper, mais j'étais généralement plutôt douée pour lire les gens qui m'entouraient sans avoir besoin de poser de question, et j'avais fréquenté assez de fils à papa fortunés et qui pensaient que tout leur été dû pour savoir que Caïn ne faisait pas partie du lot. C'est ce que j'appréciais chez le jeune homme, et qui en faisait aujourd'hui l'un de mes plus vieilles connaissance, et un amant occasionnel dont je ne m'étais toujours pas lassée. Ça, et d'autres talents, cela va sans dire. Il avait aussi un physique loin d'être désagréable, c'était toujours un à côté intéressant, et c'est exactement la pensée qui traversa mon esprit alors qu'il se retourna, mes yeux se posant de fugaces secondes sur son t-shirt blanc qui laissait a peut prêt autant de place à l'imagination que la tenue que j'avais choisi d'enfiler.

« Tu ne savais pas que j’étais un homme à tout faire Lyly?  » Ma machoîre se contracta en entendant ce surnom ridicule qu'il laissait parfois échapper. Je n'étais pas le genre de femme à apprécier les diminutif, et si j'avais finis par m'habituer à ce que mon prénom soit diminué en "Rae" je ne pourrait jamais aller plus loin. Poussant un soupir, je levai les yeux au ciel. Raelyn était le prénom que je m'étais choisi en arrivant à Brisbane, assez simplement, puisqu'en quelque sorte contraction du ridicule prénom composé qui m'avait été donné à la naissance, et surnom donné par mon grand frère lorsque nous étions gosses. Rachel-Lynn avait, du jour au lendemain, complètement cessé d'exister. Lorsque j'avais été prise en stop en quittant Charleville, avec un sac à dos comme unique bagage, et que le conducteur m'avait demandé mon prénom, j'avais réfléchis pendant quelques minutes, avant de lui délivrer le nom de Raelyn. Et ce dernier avait aujourd'hui remplacé le prénom choisi par mes parents jusque sur mes papiers d'identité, le jour où j'avais demandé à Mitchell de m'en fournir de nouveaux. « Je croyais t'avoir dit que je t'émasculerais la prochaine fois que tu m'appellerais comme ça ... » Il le savais pertinement, et je soupçonnais même mon agacement d'être la raison de son entêtement. Il avait un côté provocateur indéniable.

« Pour répondre à ta question très chère. Non, les affaires ne sont pas dures, mais on est jamais mieux servi que par soit même. » J'observai le jeune homme se diriger vers le bar pour sortir deux verres, le remplissant tout deux de bourbon. Il me connaissait assez bien pour savoir qu'un verre de Whisky aidait généralement à me mettre dans de bonnes disposition. Je n'avais jamais été le genre de femme à commander un Gin Tonic, une Vodka pomme ou un Kir Royal. Je laissai ce genre de boissons aux débutantes pour leur bal de promo. Caïn revint vers moi, se penchant même pour déposer un baiser sur ma tempe, geste que je savais purement respectueux venant de lui, avant de me tendre le verre et de s'asseoir à mes côtés. « Nostalgique à ce que je vois ? » Ce n'était pas réellement de la nostalgie, la vie que je menais aujourd'hui me convenait mieux que celle que je menais lorsque j'avais rencontré Caïn, qui était bien trop épuisante. Nous étions alors beaucoup plus jeune, même si de mon côté on ne pouvait pas réellement dire que j'étais insouciante. J'avais cessé de l'être beaucoup plus tôt que ça. Mais je repensais toujours généralement à ce que j'appelai ma "grande époque" avant un plaisir non dissimulé. « Un simple constat. Je m'étais jamais fait la réflexion. » Si on m'avait dit à l'époque que Caïn gèrerait un jour l'endroit, je pense que j'aurais eu du mal à y croire. « Non, tu ne dis pas de bêtise. Tu te rappelles le soir où on s’est rencontré? Avec cet homme cuistre qui ne voulait plus te lâcher? » Faisant mine de réfléchir, je lui avais adressé un sourire. « Ça me dit rien, mais tu sais en même temps les hommes qui ne veulent pas me lâcher c'est un peu l'histoire de ma vie. » Je lui adressai un clin, d'oeil, avant de faire tourner mon verre entre mes doigts et de finalement prendre une première gorgée, finissant par reprendre. « Je plaisante. Bien sûr que je me souviens. T'as pensé que j'avais besoin d'un chevalier servant pour me sortir de là ... » Prenant une gorgée supplémentaire, j'avais laissé échapper un léger rire. « ... Et ensuite t'as appris à me connaître ! » Je regardai un instant autour de moi, réalisant que le fait d'être en sous sol me rendait légèrement mal à l'aise, puis je jetai un oeil au barman. Je préférais généralement discuter affaires à l'abri des regards. Le désignant d'un geste de la tête, j'avais rajouté dans un souffle. « Il a pas du boulot en haut celui là ?  » Inutile de dire que je connaissais assez Caïn pour ne pas ressentir le besoin de mettre particulièrement les formes. Je faisais autant confiance à Caïn que je savais faire confiance à quelqu'un, mais ça s'arrêtait là. Je ne connaissais pas son personnel, et le jeune homme savait que j'avais une règle : que nos entrevues restent privées.




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Mar 30 Avr - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caïn Lensherr
le vendeur de charmes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un, beauté.
SURNOM : J'en ai pas. C'est Caïn, ou Mr Lensherr.
STATUT : Célibataire, quelle question...
MÉTIER : Propriétaire et directeur du Confidential Club, un strip club de renon à Brisbane.
LOGEMENT : Redcliff, appartement 28.
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine ZAcilzOO_o
POSTS : 917 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : 2014 : rachat d'une boîte de nuit qui commence à faire faillite, il la transforme en strip club par pure envie. ≈ 2015 : la boutique de sa grand-mère se fait braquer par une petite brune ; hospitalisé, témoin au procès, le jeune homme a une envie de se venger et fera tout pour retrouver cette salope qui lui a planté un couteau. Caïn possède une Toyota RAV4. Caïn mets des lunettes quand il commence à avoir des migraines. Caïn peut fumer jusqu'à un paquet par jour. Caïn possède une bouteille de bourbon dans son bureau.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine LbU2yOms_o
5/5 - envoie moi toujours un mp au cas où, si le contexte me plait, je serais peut-être preneur.

You don't own me, avec Victoire Velentini
First rule of business stay out of mine, avec Raelyn Blackwell
First meeting with my boss, avec Harvey Hartwell
C'est l'effet papillon, avec Heïana Brook
Do crabs think we walk sideways ?, avec Charlie Villanelle
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine TrGlQsVT_o
RPs EN ATTENTE : .
Primrose Anderson - John Williams - Caroline Bauer - Freya Doherty - Cialeen Burdges - Terrance Oliver
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine VotUFCK8_o


PSEUDO : Heluciate
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : amor fati (vava) - VOCIVUS (gifs profil)
DC : x
INSCRIT LE : 03/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23577-tu-veux-quoi-cain#957838 http://www.30yearsstillyoung.com/t23597-cain-lensherr-patron-d-un-strip-club http://www.30yearsstillyoung.com/t23598-cain-lensherr http://www.30yearsstillyoung.com/t23601-cain-lensherr#960110

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine Empty
MessageSujet: Re: RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine   RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine EmptyVen 19 Avr - 17:10



First rule of business : stay out of mine
Raelyn & Caïn

« Ne marche pas devant moi, je ne te suivrai peut-être pas. Ne marche pas derrière moi, je ne te guiderai peut-être pas. Marche à côté de moi et sois simplement mon amie.   »
On avait toujours tendance à ne montrer qu’une image faussé de nous-mêmes dans notre façon d’être. Caïn montrait une personne sûre de lui, et pourtant, il réfléchissait beaucoup avant d’agir, c’était rare qu’il aille, tête baissée, dans la gueule du loup. C’était même souvent qu’il allait voir sa grand-mère, qui avait toujours eu des conseils très sage. Et même si aujourd’hui, il portait une montre de luxe au poignet ou encore des vêtements de marques, il y a encore quelques années en arrière, il n’en était rien. Si maintenant il pouvait se permettre de s’acheter des choses de luxe, c’était simplement parce qu’il gagnait suffisamment avec sa boîte. Et puis, il était plus facile de signer des contrats avec des partenaires riches en étant habillé comme eux, que de venir en jean et T-shirt bon marché. C’était triste, car l’habit ne faisait pas le moine, mais c’était une réalité. La société avait été façonner ainsi, on ne mélangeait pas les torchons avec les serviettes. Le brun n’était pas né avec une cuillère en argent dans la bouche, il connaissait donc la valeur de l’argent. Il ne faisait pas partie de cette bande de bourges qui claquait de l’argent pour avoir toutes les dernières choses à la mode ou qui jetait de l’argent par la fenêtre.

Caïn eut un sourire en coin devant les mâchoires contractées de son amie, il savait très bien qu’elle n’aimait pas quand lui donne des surnoms, si ça n’avait pas été lui, il était certain qu'elle aurait déjà donné un coup bien placé pour cet affront. Mais c’était de Caïn qu’on parlait, il ne l’appelait pas souvent ainsi, parce qu’il savait très bien que la jeune femme n’aimait pas les surnoms. Mais ça lui arrivait quand même de temps en temps, parce qu’il aimait bien la taquiner un peu.

- Ce serait fort dommage si tu faisais ça, Raelyn. Tu ne penses pas? Lui répondit-il au tac au tac amusé par la situation.

Il s’installa au côté de Raelyn, portant le breuvage à ses lèvres, hochant simplement la tête devant les paroles de la blonde. Caïn n’était pas non plus nostalgique de ce temps-là, il en avait parcouru du chemin depuis sa rencontre avec son amie assise à côté de lui. Si le brun devait refaire ce qu’il avait fait, il ne changerait rien, il était plutôt satisfait de sa vie de maintenant. Elle avait, certe, été semé d'embuche surtout avec son enfance, mais chaque chose qu’il a endurée avait fait de lui l’homme qu’il était aujourd'hui.  Caïn leva les yeux en l’air, comme avait fait son amie un peu plus tôt avant d'apporter à nouveau son verre pour boire à nouveau du liquide ambré, son éternelle sourire en coin sur ses lèvres.

- Tu n’as jamais eu besoin d’un chevalier servant, on le sait tous les deux. Mais on m’a toujours appris à venir en aide aux femmes quand un homme les embêter. Surtout que si j’ai bonne mémoire, ce soir-là, était assez… Pétaudière? Une baston avait éclaté juste avant que j’intervienne, affirma le brun. Loin de moi l’idée de penser que tu es une femme faible, tu es loin de l’être. Et effectivement, j’ai appris à te connaître par la suite.

Caïn jeta un regard vers Raelyn, laissant ses yeux coulaient sur le corps de la blonde. Il était vrai que voyait la tenue que porter son amie, même un homme avec peu d'imagination, pourrait tout de même rêver. La tenue lui allait à ravir, mais laisser peu de place à l’imagination et on pouvait clairement savoir ce que cache la jeune femme en dessous de cette tenue relativement courte. Le noir la rendait désirable, et le brun mettrait sa main à couper que Raelynn ne portait même pas de sous vêtement. Il laissa son esprit divaguer quelques instants avant de regarder à nouveau son amie, puis reporta son regard vers son barman. Fidèle à elle-même, elle n’aimait pas quand d’autre personne était présente lors de leurs échanges. Caïn interpella son employé et lui demanda de laisser tout cela et de monter à l’étage aider les autres. Lui demandant par la même occasion que personne ne vienne les déranger tant qu’il n’en donnerait pas l’ordre. Caïn posa son bras sur le dessus du canapé, tournant son visage vers la blonde tout en croisant les jambes.

- Parlons-nous affaire maintenant Mademoiselle?

Il fixa la jeune femme de ses yeux couleur de la mer, faisant tourner en même temps ses glaçons dans le verre. Seuls les bruits de ses blocs froids résonnés dans la pièce à cet instant précis. Cela faisait longtemps que la jeune femme et lui se connaissait, il n’aurait jamais pensé faire affaire avec elle mais Raelyn avait de bons contacts avec le Club, alors autant utiliser cela. Mais la seule condition qu’il avait soumise c’est qu’il puisse parler avec Raelyn pour certaines choses, même si le brun avait rencontré les frères Strange, il n’avait pas entièrement confiance en eux, contrairement à son amie.

(c) DΛNDELION


Oupsi?:
 


La vie nous impose suffisamment de décisions définitives. Nous devrions avoir le bon sens d'éviter autant que possible celles qui ne sont pas nécessaires.
code FRIMELDA - icon MAD SOUNDS

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine 324315736 :
 


Dernière édition par Caïn Lensherr le Sam 20 Avr - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine CkDhrGad_o
POSTS : 8983 POINTS : 3590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine Empty
MessageSujet: Re: RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine   RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine EmptyVen 19 Avr - 20:26




First rule of business : stay out of mine
Raelyn Blackwell & @Caïn Lensherr

J'avais toujours été le genre de femme à refuser d'être traitée comme une petite chose fragile, allant même jusqu'à me montrer dure, et parfois terriblement vexante avec de bons amis à l'adolescence. Je n'étais pas de celle qui jouait des poings ou brisait des nez, mais il m'était arrivé de me montrer réellement blessante avec des amis qui pensaient à bien, ne se rendant pas compte de l'insupportable aspect rabaissant de la situation. Non je n'avais pas besoin qu'on m'ouvre les portes, qu'on termine mes verres parce que j'étais "pompette", ou qu'on estime mieux savoir que moi ce qui était bon pour moi et ce qui ne l'était pas. Caïn l'avait rapidement compris, et n'avait plus cherché à engager des actions chevaleresques pour défendre mon honneur, comprenant rapidement que j'étais capable de mettre en pièce les idiots qui posaient leurs yeux sur moi dans un bar, notaient ma chevelure blonde et ma petite silhouette, et pensaient qu'à force de persuasion et de rustrerie il était plutôt simple de m'avoir dans leur lit. « Ce serait fort dommage si tu faisais ça, Raelyn. Tu ne penses pas? » Effectivement, le priver de ses parties masculines serait dommage dans l'absolu, parce qu'il n'était pas désagréable à regarder et pas mauvais amant, mais il le savait déjà bien assez, et le confirmer ne lui aurait pas rendu service. « Parce que t'es persuadé d'être irremplaçable c'est ça ? » Heureusement que non d'ailleurs, puisqu'aujourd'hui nous ne nous voyions et fréquentions plus du tout aussi souvent qu'à notre grande époque, deux fois par an au maximum, et si maintenant il fallait que j'attendre après lui pour satisfaire mes besoins en contacts charnels, autant me renommer en Sainte Raelyn. « Je sais que t'aimerais le penser, mais désolée, je me réserve pas pour tes beaux yeux. » J'avais secoué la tête avant de lui envoyer un sourire. Notre relation avait toujours plus ou moins fonctionné de la sorte, nous envoyer des gentillesses était un peu notre spécialité, et la tension qui en découlait ne faisait que rendre plus agréables nos étreintes.

« Tu n’as jamais eu besoin d’un chevalier servant, on le sait tous les deux. Mais on m’a toujours appris à venir en aide aux femmes quand un homme les embêtait. Surtout que si j’ai bonne mémoire, ce soir-là, était assez… Pétaudière? Une baston avait éclaté juste avant que j’intervienne.  » Je me souvenais très bien. Seulement j'étais pas responsable de la baston en question, et elle n'avait pas éclaté à cause de moi. « Et si je me souviens bien la baston en question n'avait rien à voir avec moi. » Reprenant un air joueur, je continuai sur ma lancée. « Tu peux le dire aujourd'hui, que tu cherchais seulement une excuse pour m'aborder. » Imaginer Caïn en jeune homme timide n'osant pas approcher une femme était si difficile que ça en devenait drôle. « Je t'imagine m'observer, soirée après soirée, n'osant m'approcher et attendant juste qu'une occasion se présente pour m'aborder. » Généralement quand j'étais lancée il était difficile de m'arrêter, et Caïn avait toujours eu un je ne sais quoi qui me poussait au vice et au jeu.

« Loin de moi l’idée de penser que tu es une femme faible, tu es loin de l’être. Et effectivement, j’ai appris à te connaître par la suite.  » En même temps, il suffisait de me côtoyer quelques minutes pour se rendre compte que je tenais plus de bulldozer dans un gant de velours que du petit oisillon apeuré. Caïn n'avait même pas besoin de me rassurer sur ce point là, je savais parfaitement qu'il m'estimait, même s'il n'était pas le genre à l'avouer à voix haute à tout bout de champs.

Sous mon impulsion il congédia le barman, et demander à ce que nous ne soyons pas dérangés. Bien, je n'aime pas plus parler affaire en public que ressasser de vieux souvenirs devant un parfait inconnu. Prendre le temps de connaître le personnel du Confidential ne m'a jamais intéressée, je laisse ses affaires à Caïn, n'interférant pas dans sa relation avec Mitch, j'ai assez à faire avec les miennes, et je ne suis ici que par courtoisie, parce que Caïn a demandé à continuer à gérer la relation entre sa boite de nuit et le Club avec moi. Ce type de chose ne fait habituellement pas partie des mes attributions, et je me fiche un pue au fond de savoir comment il gère les filles de Mitch. Globalement je préfère prendre la température, m'assurer qu'il est content des arrangement, parler de la marchandise puisque c'est un peu plus mon domaine, puis passer à des choses plus amusantes avec lui. Je relève au passage son regard plus appuyé sur mes courbes, et le connaissant je ne suis même pas étonnée qu'il ne cherche pas à s'en cacher. Et je n'en rougissait pas, il aurait été hypocrite de porter ce type de tenue et de s'offusquer d'être regardée. « Parlons-nous affaire maintenant Mademoiselle ? » Portant mon verre à mes lèvre, je soutins son regard, avant de reposer mon verre sur la table, sans le lâcher des yeux, avant de finalement lui adresser un sourire. « Là je te reconnais, toujours prompt à parler affaires. » Levant un sourcil, je continuai. « Je t'ai connu un peu plus distrayant pourtant. » A une époque où, moins sage et rongé par l'ambition, il savait effectivement s'amuser. J'espérais vivement qu'avec les années il ne disparaisse pas au profit d'un homme d'affaires ennuyeux.


Spoiler:
 




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 


Dernière édition par Raelyn Blackwell le Ven 5 Juil - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caïn Lensherr
le vendeur de charmes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un, beauté.
SURNOM : J'en ai pas. C'est Caïn, ou Mr Lensherr.
STATUT : Célibataire, quelle question...
MÉTIER : Propriétaire et directeur du Confidential Club, un strip club de renon à Brisbane.
LOGEMENT : Redcliff, appartement 28.
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine ZAcilzOO_o
POSTS : 917 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : 2014 : rachat d'une boîte de nuit qui commence à faire faillite, il la transforme en strip club par pure envie. ≈ 2015 : la boutique de sa grand-mère se fait braquer par une petite brune ; hospitalisé, témoin au procès, le jeune homme a une envie de se venger et fera tout pour retrouver cette salope qui lui a planté un couteau. Caïn possède une Toyota RAV4. Caïn mets des lunettes quand il commence à avoir des migraines. Caïn peut fumer jusqu'à un paquet par jour. Caïn possède une bouteille de bourbon dans son bureau.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine LbU2yOms_o
5/5 - envoie moi toujours un mp au cas où, si le contexte me plait, je serais peut-être preneur.

You don't own me, avec Victoire Velentini
First rule of business stay out of mine, avec Raelyn Blackwell
First meeting with my boss, avec Harvey Hartwell
C'est l'effet papillon, avec Heïana Brook
Do crabs think we walk sideways ?, avec Charlie Villanelle
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine TrGlQsVT_o
RPs EN ATTENTE : .
Primrose Anderson - John Williams - Caroline Bauer - Freya Doherty - Cialeen Burdges - Terrance Oliver
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine VotUFCK8_o


PSEUDO : Heluciate
AVATAR : Will Higginson
CRÉDITS : amor fati (vava) - VOCIVUS (gifs profil)
DC : x
INSCRIT LE : 03/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23577-tu-veux-quoi-cain#957838 http://www.30yearsstillyoung.com/t23597-cain-lensherr-patron-d-un-strip-club http://www.30yearsstillyoung.com/t23598-cain-lensherr http://www.30yearsstillyoung.com/t23601-cain-lensherr#960110

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine Empty
MessageSujet: Re: RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine   RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine EmptyVen 5 Juil - 19:47



First rule of business : stay out of mine
Raelyn & Caïn

« Can reverse what will begin    »
Déjà enfant Caïn était une tête à brûler, il est très bagarreur à l’école mais quoi de plus normal pour un enfant qui n'avait appris ni règle ni respect, la seule chose qui l’aidait à ne pas se faire virer de son école était le fait qu’il était dans les premiers de la classe. Le brun avait plutôt une bonne mémoire visuelle, et il savait pertinemment que s’il voulait réussir dans la vie et ne pas finir comme ses parents, il devait travailler. Le petit garçon qui avait été, avait rapidement compris que dans la vie on n'avait rien, sans rien. Caïn ne voulait certainement pas finir sa vie aussi misérable que celle de ses parents. Ennuyeux, assommant, désagréable chaotique. Tant de mots pour qualifier la vie de ses parents. Son père était devenu alcoolique et sa mère malheureuse dans un mariage qui ne lui avait rien apporté. La vie n’avait pas été un cadeau, mais le jeune homme avait appris à se défendre et surtout à devenir blindé avec le temps. Son père lui avait dit un jour qu’il n’avait été qu’un accident, cela ne lui avait fait, ni chaud, ni froid. Du haut de ses sept ans, Caïn avait bien compris qu’il ne devait rien attendre de ses géniteurs. Il avait bien compris qu’il n’était pas désiré au vu du manque d’amour qu’il avait eu depuis qu’il avait vu le jour. Il ne se rappelait même plus si sa mère avait un jour montré un peu d’amour envers lui. Les seules personnes à lui avoir montré de l’affection avaient été ses grands-parents, sa grand-mère a été un grand soutien, et encore aujourd'hui elle l’est toujours.

Ce petit bout de femme avait fait de lui l’homme qu’il était. Le petit garçon qui ne parlait que très peu, voire pas du tout. Un petit garçon qui n’avait pas une once de sentiment sur son visage qui portait un masque constant, un regard froid. Il était devenu un beau jeune homme, comme dirait sa mamie, il avait grandi, se forgeant davantage sa carapace. Mais un caractère un peu plus facile à vivre, des émotions pouvaient se lire dans son regard, chose qui n’aurait pas pu apparaitre s’il n’y avait pas eu sa petite mamie. De nature calme, il peut cependant s’énerver rapidement, mais cela dépend des jours. Mais il a toujours été très compréhensif et ne s'immisce pas dans la vie de ses compagnons de beuverie. Certainement pour cela qui s’était si rapidement entendu avec son amie blonde, ils ne parlaient pas de leurs passées et ne posaient pas de question à l’autre. Caïn ne parle que très peu de son passé, pas parce qu’il en a honte mais simplement parce qu’il n’en voit pas l’utilité, ce qui est passé et passé, il fait partie du présent également, c’est ce qui fait une personne, son caractère et sa personnalité. Caïn se mit à rire face à la réplique de la jeune femme. Irremplaçable? Non il ne pensait pas cela, il n’était pas le seul homme sur terre et il pouvait forcément être remplaçable. Une personne irremplaçable était une personne avec qui ont partagé des sentiments et  de l’amour. On peut trouver ce qui nous a attirés chez une personne, chez une autre personne.

- Je suis forcément remplaçable, mais trouver un amant tel que moi, je ne pense pas que tu trouveras à chaque point de rue, si? Taquina Caïn en jetant son plus beau sourire à Raelyn. J’espère bien que tu te réserves pas pour moi, je te le déconseille même parce que tu serais bien malheureuse dans ce cas-là.

Caïn avait toujours été honnête avec les femmes avec qui il couchait, pas d’attachement, pas de relation “sérieuse”, juste de la baise et encore, c’était souvent un coup d’un soir histoire de dire que. Mais c’était très rare que Caïn couche à nouveau avec la même femme. Ce n’était pas à cause du fait que la nana n’avait pas d’expérience ou non, c’était juste par principe, c’était pour être sûr qu’il n’y est pas de malentendu. La seule exception était Raelyn, mais Raelyn était Raelyn et il savait très bien que la jeune femme pensait comme lui. C’était purement physique entre eux, aucun sentiment n'était présent. Caïn garda son sourire en coin qu’il avait, elle avait bonne mémoire la petite blonde.

- Oui, c’est vrai que la baston n’a pas éclaté à cause de toi.

Face à la remarque de la jeune femme, Caïn grimaça légèrement puis apporta son verre à ses lèvres. Quelle observation elle avait, effectivement, le brun l’avait repéré depuis un moment à l’époque sans savoir comment l’aborder. Mais il était vrai que Raelyn était assez unique comme femme, et à l’époque Caïn ne savait pas trop comment faire pour l’aborder sans se faire passer pour un mec en manque. La blonde avait intrigué Caïn, sa démarche, sa façon de parler, son caractère. Tout avait plu à Caïn qui ne voulait qu’une chose, connaître un peu plus la femme cachait en dessous de tout cela. Et il n’avait rien regretté, au contraire.

- Tu rigoles, mais le pire, c’est que c’était vrai. Tu as intimidé le jeune petit garçon que j’étais à l’époque. Alors que maintenant, ce n’est pas le cas, sourit amusé Caïn avant de changer de sujet. Tu as faim? Je peux te proposer des mignardises en attendant si ça te dit?

Caïn n’attendit dit pas vraiment la réponse de son ami, se leva du canapé où il était installé pour aller chercher quelques trucs à manger derrière le bar. Il revient bien cinq minutes plus tard avec ce qu’il cherchait et le posa sur la table basse devant eux. En passant, il avait récupéré ses lunettes de repos qu’il avait mis sur le bout de son nez. À force d’avoir eu la tête en l’air en essayant de bricoler les néons, Caïn avait une migraine qui pointait le bout de son nez. La seule chose qui permettait de faire passer cette dernière, c'était en mettant ses lunettes ou en baisant.

- Plus distrayant? Mais si tu veux Rae', on peut passer aux choses sérieuses tout en discutant affaires? Mais j’ai peur que tu ne saches plus aligner deux mots par la suite, la charia-t-il.

(c) DΛNDELION


La vie nous impose suffisamment de décisions définitives. Nous devrions avoir le bon sens d'éviter autant que possible celles qui ne sont pas nécessaires.
code FRIMELDA - icon MAD SOUNDS

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine 324315736 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine CkDhrGad_o
POSTS : 8983 POINTS : 3590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

13/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynPrimrose #3CharlieGinny&AudenLeah #2
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&Auden
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine Empty
MessageSujet: Re: RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine   RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine EmptyDim 7 Juil - 21:06




First rule of business : stay out of mine
Raelyn Blackwell & @Caïn Lensherr

Il s’aime bien Caïn, ça a toujours été le cas. Lorsqu’il entre dans une pièce, son orgueil rentre avant lui et prend toute la place disponible. Ça ne m’a jamais dérangée, lorsque nous étions plus jeunes je prenais un malin plaisir à l’observer tenter de charmer des jeunes femmes. C’était un charmeur, ses techniques d’approches consistaient en des mécaniques bien huilées, clichées parfois même, un sourire digne d’une star de cinéma, un t-shirt qui mettait son corps à son avantage. Clichées, mais efficaces. La plupart du temps j’observais de loin, distraite et plus concentrée sur ma soirée que sur ses conquêtes. Lorsque je me sentais d’humeur joueuse, je me levais et mettais fin à la partie. Sans agressivité, sans violence aucune, ma présence suffisait généralement à faire fuir les petites ingénues qu’il chassait, et d’une main posée sur son épaule j’arrivais à canaliser son intérêt. On s’était bien amusés pendant ces années. Aussi incontrôlable l’un que l’autre, j’avais trouvé en Caïn un intéressant homologue masculin. Toujours prêt à arpenter les clubs de la ville lorsque je lui envoyais un message, toujours prêt à se bourrer de stupéfiants avec moi, et toujours prêt à succomber au plaisir de la chair lorsque je l’y invitais. Nous n’étions pas exclusifs, pas un couple et nous n’avions jamais ressenti le moindre attachement l’un envers l’autre – c’est peut-être pour cela que notre duo fonctionne si bien – mais nos corps semblaient parfois s’attirer comme s’ils avaient été aimantés. Aujourd’hui, nous échanges sont plus rares, et s’ils se terminent souvent en étreintes brûlantes nous avons changé, grandi. Ces réunions professionnelles qui se tenaient au Confidential étaient pratiquement les seuls moments où nous nous retrouvions, et dans ces moments, j’avais parfois l’impression d’avoir vingt—cinq ans à nouveau. « Je suis forcément remplaçable, mais trouver un amant tel que moi, je ne pense pas que tu trouveras à chaque coin de rue, si ? » Je lève les yeux au ciel, amusée. « Je constate que tes phrases d’accroches n’ont pas changé en six ans. » Je me moque, je joue l’agacée, mais il me connait assez pour savoir que je ne le suis pas. Que tout ceci n’est rien de plus qu’une nouvelle partie du jeu auquel j’ai toujours joué avec lui. Il est prétentieux le Caïn, mais il me connait assez pour savoir que je n’en ai que faire. « J’espère bien que tu te réserves pas pour moi, je te le déconseille même parce que tu serais bien malheureuse dans ce cas-là.  » Il m’envoie son plus beau sourire, et je penche la tête pour l’observer. Il n’a pas besoin de ça avec moi, je ne suis pas une petite ingénue qui fréquente son bar et qu’il a besoin de séduire. Il devrait le savoir depuis le temps. « T’en fais pas pour moi. » Je me contente de secouer la tête et de balayer sa phrase d’un revers de la main. Bien sûr que je ne me réserve pas pour lui, je n’ai pas attendu qu’il me le conseille pour fonctionner de la sorte. Caïn est un formidable amant, mais rien lui ne m’a jamais donné envie de lui réclamer plus. Et c’est réciproque, j’en suis persuadée. Caïn est simple, facile à lire, et j’ai toujours été attirée par les être compliqués et destructeurs.

La discussion prend des allures de allures de rétrospective et je ne peux m’empêcher de sourire. « Tu rigoles, mais le pire, c’est que c’était vrai. Tu as intimidé le jeune petit garçon que j’étais à l’époque. Alors que maintenant, ce n’est pas le cas. » Je lève un sourcil, assez surprise par la révélation. S’il avait un jour été un jeune garçon rougissant, il l’avait particulièrement bien caché à l’époque. Surtout lorsqu’au bout de quelques heures et beaucoup de verres il m’avait attrapée par la main pour me guider vers un endroit un peu plus à l’abris des regards et me voler un baiser. Le premier d’une longue liste donc. « Qu’est-ce qu’il faut pas entendre. » Lui adressant un sourire insolent, j’avais porté mon verre à mes lèvres. Au moins, il connaissait toujours ma marque de whisky favorite. « Tu as faim? Je peux te proposer des mignardises en attendant si ça te dit ?  » Sans attendre mon avis il se lèvre et disparait quelques minutes derrière le bar, avant de revenir avec un plateau auquel je ne jette qu’un coup d’œil par politesse. Sans vouloir le vexer, je ne suis pas sûre de vouloir toucher à ce qu’il vend comme encas aux clients du Strip Club. Et je ne suis pas venue ici pour un diner aux chandelles de toute façon. Je ne suis pas une grande connaisseuse en terme de cadre romantique, mais je suis presque sure que la banquette d’un club de striptease n’en fait pas partie. « Plus distrayant? Mais si tu veux Rae', on peut passer aux choses sérieuses tout en discutant affaires ? Mais j’ai peur que tu ne saches plus aligner deux mots par la suite. » Le revoilà, le séducteur, le Caïn Lensherr dans toute sa splendeur. On ne va pas se mentir, il a un corps de dieu grec et ce n’est jamais, jamais un calvaire de "passer aux choses sérieuses" avec lui, mais je suis ici pour les affaires et je reste une professionnelle. Une fois ce point réglé, je ne dis pas que je ne cèderais pas à la tentation de le laisser devenir propriétaire de mes courbes le temps d’une étreinte. Je lui adresse un sourire amusé, me mordant légèrement la lèvre et secouant la tête avant de lui répondre. « Dans tes rêves peut être Lensherr. » Je ramène mon sac à moi, attrapant trois sachets en plastique remplis généreusement de différents stupéfiants avant de les jeter sur la table devant lui. « Ces trois fournisseurs veulent bosser avec nous. Tu connais la chanson ? Je pense que t’as une semaine de vente là-dedans, j’aurais besoin de tes retours. » Voir une femme comme moi traiter de sujet comme de trafic de drogue avec autant de détachement, mais Caïn me connaissait à présent, et ne serait pas choqué par ma froideur là où d’autres peuvent l’être. En affaire j’étais efficace, avec moi le job était fait. Lorsqu’il s’agissait de nos rapports charnels, c’était une tout autre histoire et je redevenais une femme joueuse et séductrice.





I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine Empty
MessageSujet: Re: RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine   RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

RAELYN&CAÏN ► first rule of business : stay out of mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley
-