AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliana Rhodes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans, bientôt 32 (23/05)
SURNOM : Jules, à force de l'utiliser, j'en oublie presque mon vrai prénom
STATUT : En couple depuis trois ans et bien déterminée à le rester malgré les difficultés
MÉTIER : Bibliothécaire spécialisée dans les romans jeunesses, une passion et une vocation
LOGEMENT : Appartement #95 à Toowong que je partage avec Alfie... Ainsi que des colocataires un peu envahissant, deux rats, une tortue et Joseph qui s'est perdu sur notre canapé depuis un moment déjà
Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey Tumblr_m1n2cgPqSW1r3lc1do1_500
POSTS : 169 POINTS : 1170

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ainée d'une famille de cinq enfants ✿ A perdu son père à l'âge de onze ans ✿ Est passionnée par les livres ✿ Est maniaque et psychorigide mais tente de se soigner ✿ Est amoureuse depuis trois ans de celui qu'elle considère comme l'homme de sa vie ✿ Exerce le métier qu'elle a toujours rêvé de pouvoir faire ✿ Rêve secrètement de vivre les happy ends de contes de fées
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (11/5) Leonardo #1Alfie & Joseph #1Leah #1Stephen #1Alfie #1Justine #1Alfie & Ariane #1Asher #1Tad #1Harvey #1Joseph #1
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Jenna-Louise Coleman
CRÉDITS : Bazzart
DC : Primrose Anderson
INSCRIT LE : 18/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23445-a-room-without-books-is-like-a-body-without-a-soul-juliana-rhodes#950001 http://www.30yearsstillyoung.com/t23470-you-get-in-life-what-you-have-the-courage-to-ask-for-juliana-rhodes#951283 http://www.30yearsstillyoung.com/t23469-juliana-rhodes

Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey Empty
MessageSujet: Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey   Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey EmptyDim 14 Avr - 21:46





Teenagers are treated like children and expected to act like adults

@Harvey Hartwell & Juliana Rhodes



Assise à mon bureau, j’essaie désespérément de mettre un point final au devoir de géographie que je dois rendre à la première heure demain, devoir malheureusement un peu bâclé, sûrement à cause des nombreuses interruptions dont j’ai été victimes durant toute la rédaction. Dans la pièce d’à côté, j’entends Melchior qui joue avec ses voitures, un peu trop bruyamment. Plusieurs fois, je me suis dit que je devrais aller le voir pour lui demander de la mettre en sourdine mais ses exclamations de joie m’agacent autant qu’elles me font plaisir. Pendant de longs mois, il y a quelques années – mais ces années m’ont parues longues et courtes à la fois – les éclats de rires et les jeux s’étaient enfuis de notre maison alors remplie par le deuil et les larmes. Maintenant, outre le fait que je sois devenue une deuxième maman pour mes frères et sœurs, j’ai également appris à faire preuve d’un peu plus de tolérance envers les éventuels débordements de la maison et à être celle qui s’efface pour laisser un peu plus de place aux autres. Je travaille bien, j’ai de bonnes notes, j’ai déjà prévu d’aller à la fac de la ville pour ne pas m’éloigner de ma maman qui a encore besoin de moi. J’ai un avenir tout tracé et je suis le chemin que je dois suivre. Dis comme ça, ça parait évidemment facile, mais parfois, comme aujourd’hui, le bruit des petites voitures est un peu moins supportable que d’habitude, les rires de Melchior n’arrivent pas à me mettre en joie et les bavardages de Mary, au téléphone avec une copine d’école, commencent sérieusement à me taper sur le système. Je me rends compte que c’est la troisième fois que je relis la même phrase de mon devoir alors je craque, j’empoigne le sac en bandoulière dans lequel je range habituellement mes affaires de cours, enfile une paire de baskets et descends quatre à quatre les marches menant au rez-de-chaussée pour demander à ma mère l’autorisation de sortir de la maison. J’eu bien évidemment droit au sempiternel sermon sur l’heure à laquelle je devais rentrer compte tenu du fait que je devais me lever tôt demain matin, précaution inutile puisque la bibliothèque ne faisait pas nocturne et que je voulais juste faire mes devoirs.

Le trajet en bus allant de la maison familiale à la bibliothèque, je le connais par cœur depuis des années maintenant. Après la mort de mon père, c’est l’endroit où je me suis le plus réfugié quand j’avais besoin de solitude. Encore aujourd’hui, je reste persuadée que mon amour pour les livres a été salvateur pour traverser cette épreuve qui reste encore marquante actuellement. Cependant, avec les tâches à effectuer à la maison, je ne peux pas y passer autant de temps que je le voudrais et c’est avec un réel plaisir que je retrouve mon refuge à chaque fois que l’occasion se présente. C’est d’autant plus vrai que, ces dernières semaines, un invité surprise fait régulièrement son apparition à ma table habituelle. Au début, je n’y prêtais pas vraiment attention, je trouvais simplement que c’était un gars bizarre, un peu perdu, qui squattait là parce qu’il ne devait pas avoir envie de rentrer chez papa et maman. Il avait été facile pour moi de l’associer à un de ces adolescents rebelles préférant fumer des joints avec ses potes en critiquant les valeurs familiales. Mes préjugés avaient fini par s’estomper lorsque nous avons réellement commencé à discuter ensemble. Je ne sais pas comment nous en sommes venus-là, je ne sais même pas qui de nous deux en a pris l’initiative. Tout ce que je sais, c’est que nous sont extrêmement différents tous les deux et que, malgré tout, je prends réellement plaisir à avoir son point de vue et nos échanges sont nettement plus constructifs que ce à quoi j’avais pu m’attendre en l’entendant parler. Alors forcément, lorsque je franchis la porte ce soir-là et découvre Harvey, installé à ce que je considère comme ma table, un large sourire apparait sur mon visage. « C’est cool que tu sois là, je vais enfin pouvoir te filer ma version annotée de Roméo et Juliette et tu ne pourras pas nier que c’est indubitablement la plus belle histoire d’amour jamais écrite. Te sens-tu prêt à me donner raison ? » Mon sac vient s’échouer au pied de la table alors que je prends place en face de lui. J’ai bien peur que le devoir de géographie soit obligé d’attendre un peu.


Code by Sleepy




You know you're in love when you can't fall asleep because reality is finally better than your dreams

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Harvey Hartwell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33
SURNOM : H
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Vigile au Confidential Club
LOGEMENT : Fortitude Valley #4
Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey 480d90b859539ea26c7ee45ff4da31e2
POSTS : 92 POINTS : 950

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ♦ Harvey vient tout juste de revenir à Brisbane, il est parti à 23 ans pour faire ses études en Irlande ♦ Son visa d'études lui a été retiré à cause de participation à des combats illégaux ♦ Taciturne et solitaire, c'est un garçon renfermé, plongé dans les cauchemars du passé ♦ Il a peur de l'attachement et n'entretient que des relations légères avec les autres ♦ Il pense tout le temps à son petit-frère, culpabilise énormément de l'avoir abandonné ♦ Il fume beaucoup TROP ♦ Il boit aussi pas mal et a tendance à se réfugier dans l'alcool pour éloigner ses problèmes ♦ Il fait de la moto ♦
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : • Les retrouvailles des frères Hartwell - Lonnie & H
• Someone’s watching - Tad & H
• The past blows - Alfie & H
• Une agréable rencontre - Sid & H
• Teenagers are treated like children - Juliana & H
• Fallen Angel - Primrose & H
PSEUDO : Harvey Hartwell
AVATAR : Garrett Hedlund
CRÉDITS : LipsLikeAMorphine
DC : non
INSCRIT LE : 08/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23678-harvey-hartwell-chains-keep-us-together-running-in-the-shadow http://www.30yearsstillyoung.com/t23630-harvey-hartwell-chained-to-the-past

Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey Empty
MessageSujet: Re: Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey   Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey EmptyLun 15 Avr - 12:03




Teenagers are treated like children and expected to act like adults

@Harvey Hartwell & Juliana Rhodes




Je pénètre dans le vieux bâtiment sécurisé et trace directement vers la table, celle la plus éloignée de l’entrée et proche des fenêtres donnant sur l’un des parcs de la ville. J’y balance mon sac complètement destroy et tire une chaise pour poser mes fesses dessus et enfin m’accorder un peu de répit.

La bibliothèque. Ici au moins pas de cris, pas de blagues débiles, pas de joints qui tournent… Juste, du calme. Et c’est tout ce à quoi j’aspire par moment. Le foyer c’est juste invivable, je n’arrive pas à m’y poser hormis pour dormir alors dès que je le peux je me casse. La bibliothèque municipale est devenue mon refuge privilégié. Ici je peux passer des heures le nez enfoui dans les bouquins, sans subir les moqueries des analphabètes qui me servent de potes la plupart du temps. Pas d’attaches, pas de liens : c’est ce que je me répète jour après jour pour éviter de souffrir inutilement.
Et curieusement, alors que je me persuade que c’est ainsi qu’il faut vivre sa vie : en étant un parfait égoïste opportuniste ; le destin semble en avoir décidé autrement en plaçant sur mon chemin Julianna.

Au début, j’évitais soigneusement son regard craignant y trouver du dédain ou de la pitié. Puis, une sorte de rituel s’est instauré lentement entre nous deux. Je m’asseyais à cette table, chaque mercredi après la pause déjeuner et Julianna faisait de même. Au début, nous ne parlions pas et nous nous contentions de nous observer de temps à autres. Puis, lorsque je l’ai vu buter sur une équation pendant plus d’une heure, je n’ai pas résisté à l’aider pour son problème. De là, un accord silencieux a été décidé entre nous et nos langues se sont déliées. Je suis plutôt doué avec les matières scientifiques, je n’ai pas de mal à me projeter et les explications rationnelles me conviennent parfaitement. Par contre, j’ai du mal avec tout ce qui littérature, langue et philosophie. Ma perception fataliste des choses ne m’aide pas à ouvrir mon esprit aux grandes théories humanistes étudiées en cours.

Malgré ça, je suis un dévoreur de livres. J’aime lire, ça me fait énormément de bien. Je m’évade totalement et m’immerge dans les récits, m’abreuvant des mots et des histoires racontées en rêvassant à une autre vie, un autre moi, un autre temps… Je n’emprunte jamais de livre ceci dit, car en-dehors de ces vieux murs, je ne suis qu’un adolescent désabusé comme des dizaines d’autres, colérique et impulsif.

Il y a une magie qui opère entre ces murs. Une magie qui me permet de contenir la rage et la colère. Une magie qui m’aide à respirer et à envisager autre chose qu’un avenir de merde. Une magie qui me pousse à échanger avec ma seule véritable amie.

La voilà d’ailleurs qui arrive, avec son sempiternel sourire qui éclaire son visage de poupée et illumine la pièce par son éclat. Je ne peux que lui sourire en retour, impossible de résister à un éblouissement pareil ! Je la laisse s’installer en face de moi et arque les sourcils alors qu’elle enchaîne directement sur la lecture du moment. Roméo & Juliette, le livre qui promet une histoire d’amour soporifique et qui étonne par ses nombreux rebondissements et sa fatalité qui me plait énormément !

- C’est cool que tu sois là, je vais enfin pouvoir te filer ma version annotée de Roméo et Juliette et tu ne pourras pas nier que c’est indubitablement la plus belle histoire d’amour jamais écrite. Te sens-tu prêt à me donner raison ?

Je souris, amusé par sa détermination à toujours vouloir avoir raison. C’est génial de débattre avec elle, vraiment ! Je croise alors mes bras sur mon torse, l’observe et rétorque simplement

- Mon esprit de contradiction a hâte d’entendre tes arguments, mais il faut que tu saches avant ça que j’ai adoré le bouquin et que, même si je doute qu’elle soit la plus belle, c’est au moins la plus tortueuse et réaliste que j’ai lu.

J’arque les sourcils, un fin sourire sur les lèvres et attends de voir si l’optimisme démesurée de ma camarade va s’attaquer à mon fatalisme bien ancré.



Code by Sleepy


Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey 0*VPvPwtlACDI2nawF
♫ We're not who we used to be
We're not who we used to be
We're just two ghosts standing in the place of you and me
Trying to remember how it feels to have a heartbeat ♪
Revenir en haut Aller en bas
Juliana Rhodes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans, bientôt 32 (23/05)
SURNOM : Jules, à force de l'utiliser, j'en oublie presque mon vrai prénom
STATUT : En couple depuis trois ans et bien déterminée à le rester malgré les difficultés
MÉTIER : Bibliothécaire spécialisée dans les romans jeunesses, une passion et une vocation
LOGEMENT : Appartement #95 à Toowong que je partage avec Alfie... Ainsi que des colocataires un peu envahissant, deux rats, une tortue et Joseph qui s'est perdu sur notre canapé depuis un moment déjà
Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey Tumblr_m1n2cgPqSW1r3lc1do1_500
POSTS : 169 POINTS : 1170

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ainée d'une famille de cinq enfants ✿ A perdu son père à l'âge de onze ans ✿ Est passionnée par les livres ✿ Est maniaque et psychorigide mais tente de se soigner ✿ Est amoureuse depuis trois ans de celui qu'elle considère comme l'homme de sa vie ✿ Exerce le métier qu'elle a toujours rêvé de pouvoir faire ✿ Rêve secrètement de vivre les happy ends de contes de fées
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (11/5) Leonardo #1Alfie & Joseph #1Leah #1Stephen #1Alfie #1Justine #1Alfie & Ariane #1Asher #1Tad #1Harvey #1Joseph #1
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Jenna-Louise Coleman
CRÉDITS : Bazzart
DC : Primrose Anderson
INSCRIT LE : 18/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23445-a-room-without-books-is-like-a-body-without-a-soul-juliana-rhodes#950001 http://www.30yearsstillyoung.com/t23470-you-get-in-life-what-you-have-the-courage-to-ask-for-juliana-rhodes#951283 http://www.30yearsstillyoung.com/t23469-juliana-rhodes

Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey Empty
MessageSujet: Re: Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey   Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey EmptyMar 16 Avr - 14:42





Teenagers are treated like children and expected to act like adults

@Harvey Hartwell & Juliana Rhodes



J’aime cet endroit, si calme, si paisible. La bibliothèque de Brisbane est devenue mon refuge et je sais ce qu’elle représente également pour Harvey même si nous n’avons jamais réellement abordé le sujet. Tout nous oppose et pourtant, entre ces murs, nous parvenons à échanger alors que ce ne serait pas vraiment possible dans notre vie de tous les jours. Je ne sais pas vraiment comment je suis censée considérer sa place dans ma vie, alors je me contente de ne pas trop y réfléchir et de poursuivre le rituel que nous avons mis en place. Il m’aide, je l’aide et nous échangeons sur des sujets divers et variés, apprenant doucement à nous connaitre alors que je n’aurais pas misé ne serait-ce qu’un centime sur nous. Nos différences donnent lieu à des échanges animés et à la rencontre de nos opinions contraires. Il est le garçon désabusé et fataliste, je suis la rêveuse optimiste, autant dire que nous avons de quoi nous contredire et c’est quelque chose qui est loin de me déplaire. Il me fait voir le monde autrement mais sans pour autant me brusquer et me pousser vers des réalités que je ne suis pas prête à voir, pourtant, je suis certaine qu’il le pourrait, il aurait de quoi me faire redescendre sur terre en un claquement de doigts. Je ne sais plus vraiment depuis combien de temps nous nous retrouvons ici, ni combien de temps ça va durer, mais pour le moment, je continue à m’asseoir en face de lui chaque mercredi, parfois plus lorsque – comme aujourd’hui – nos envies d’évasion guident nos pas au même endroit. J’imagine que tout s’arrêtera simplement lorsque l’un de nous deux décidera de ne plus venir, rompant alors l’engagement tacite que nous avons pris lui et moi. Si jamais Harvey ne revenait pas, je n’aurais aucun moyen de le retrouver, parce que je ne connais rien de lui à part son prénom. Je ne sais pas d’où il vient, ce qu’il fait de sa vie, ce qu’il a vécu, qui l’entoure. L’inverse est tout aussi vrai, nous n’abordons pas vraiment tous ces sujets factuels et ça ne nous empêche pas vraiment d’apprendre à nous connaitre en partageant nos idées et nos points de vue. Depuis que je l’ai rencontré, je m’arrange pour avoir toujours une lecture à lui faire partager, profitant de son attrait pour la lecture pour lui faire découvrir les ouvrages qui marquent mon adolescence.

En abordant Roméo et Juliette, je m’apprêtais à déclencher une avalanche de propos négatifs, propos qui seraient certainement justifiés compte tenu du fil conducteur de ce drame pourtant si cher à mes yeux. « Waw… » Dis-je en me penchant au-dessus de la table pour poser brièvement ma main sur son front, jaugeant de la chaleur de celui-ci. « T’as de la fièvre, non ? » Je me rassois à ma place, non sans poursuivre mes taquineries. « Tu te rends compte que tu viens d’admettre que tu pouvais être d’accord avec moi ? » Une grande première, il est amusant que ce soit un drame romantique qui parvienne à nous mettre d’accord alors que tout nous oppose. Je n’aurais pas imaginé un seul instant qu’Harvey puisse faire preuve d’une once de romantisme, ça me parait tout simplement surréaliste. Toutefois, même si je considère évidemment Roméo et Juliette comme un chef-d’œuvre incontournable, j’ai quand même quelques petites choses à redire sur le sujet. « Bon, par contre, pour le réalisme, je me permets d’émettre quelques doutes… » Quand même, il ne faut pas abuser. « Déjà, ils se rencontrent, ils ont le coup de foudre, ils se marient, le tout dans un espace-temps plutôt réduit, c’est un peu louche. » Complètement louche, même. Je doute fort que ça puisse vraiment avoir lieu aussi rapidement, même entre deux personnes qui s’aiment à la folie. « Mais alors la fin, aussi tragique soit-elle, j’ai vraiment du mal à adhérer… Pourquoi Roméo ne s’est pas assuré de la mort de sa femme avant de boire cette potion ? Et comment ça se fait que dix minutes après sa mort, Juliette se retrouve déjà dans le caveau familial ? Je peux comprendre qu’il soit désespéré d’avoir perdu la femme de sa vie… Mais il aurait pu quand même réfléchir un peu, non ? » C’est peut-être aussi qu’en tant que lectrice amoureuse des happy ends, je n’assume pas du tout avoir consommé deux énormes paquets de mouchoirs en espérant vainement que la fin de soit pas aussi horrible que celle annoncée par le terme de « tragédie » employé en parlant de cette œuvre. « Ça me fait penser à Titanic… Ils vivent leur histoire à fond, c’est trop beau, la fin est super triste mais quand on y réfléchit bien, il y avait de la place pour Jack sur cette fichue planche ! » Mon devoir de géographie a été définitivement relégué au second plan, la littérature a toujours eu bien davantage d’attrait à mes yeux que tous les autres devoirs.


Code by Sleepy




You know you're in love when you can't fall asleep because reality is finally better than your dreams

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Harvey Hartwell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33
SURNOM : H
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Vigile au Confidential Club
LOGEMENT : Fortitude Valley #4
Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey 480d90b859539ea26c7ee45ff4da31e2
POSTS : 92 POINTS : 950

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ♦ Harvey vient tout juste de revenir à Brisbane, il est parti à 23 ans pour faire ses études en Irlande ♦ Son visa d'études lui a été retiré à cause de participation à des combats illégaux ♦ Taciturne et solitaire, c'est un garçon renfermé, plongé dans les cauchemars du passé ♦ Il a peur de l'attachement et n'entretient que des relations légères avec les autres ♦ Il pense tout le temps à son petit-frère, culpabilise énormément de l'avoir abandonné ♦ Il fume beaucoup TROP ♦ Il boit aussi pas mal et a tendance à se réfugier dans l'alcool pour éloigner ses problèmes ♦ Il fait de la moto ♦
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : • Les retrouvailles des frères Hartwell - Lonnie & H
• Someone’s watching - Tad & H
• The past blows - Alfie & H
• Une agréable rencontre - Sid & H
• Teenagers are treated like children - Juliana & H
• Fallen Angel - Primrose & H
PSEUDO : Harvey Hartwell
AVATAR : Garrett Hedlund
CRÉDITS : LipsLikeAMorphine
DC : non
INSCRIT LE : 08/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23678-harvey-hartwell-chains-keep-us-together-running-in-the-shadow http://www.30yearsstillyoung.com/t23630-harvey-hartwell-chained-to-the-past

Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey Empty
MessageSujet: Re: Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey   Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey EmptyMer 17 Avr - 23:13




Teenagers are treated like children and expected to act like adults

@Harvey Hartwell & Juliana Rhodes




Sa réaction ne tarde pas et elle m’arrache un petit rire alors qu’elle appose sa main sur mon front, faisant semblant de prendre ma température. Je lève les yeux au ciel en l’entendant, sa joie de vivre est communicative et ça me fait un bien fou, je ne peux pas le nier. Ici, pas de jugements, on évoque nos études, partage nos opinions sans avoir peur de se déplaire ou se blesser. Je crois que nous sommes assez conscients tous les deux de nos différences. Julianna est l’élève modèle type, celle qui réécrit ses cours au propre pour qu’ils soient parfaitement bien entreposés dans des classeurs aux motifs pré choisis à l’avance suivant les matières. Elle est ordonnée, studieuse et pertinente. Elle se donne clairement les moyens de réussir et c’est fascinant de la voir faire et s’astreindre à cette rigueur qui échappe à la plupart des adolescents de ce lycée.

- Je n’ai rien admis du tout, j’ai simplement dit que j’ai adoré le bouquin et c’est sûrement pour des raisons bien différentes des tiennes !

Je tire la langue alors qu’elle se rassoit face à moi et je m’apprête à écouter ses arguments avec attention. Dès le début, elle me fait sourire en remettant en cause le coup de foudre au premier regard. N’y croit-elle donc pas ? Son éducation catholique doit lui avoir appris à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre avant de s’engager. Ça me fait sourire. Je suis bien plus tête brûlée que ça, et j’ai le goût du risque. Mais le mariage, très peu pour moi, merci. Plutôt crever que de mettre une bague à mon doigt.

- L’amour rend aveugle c’est connu pourtant. Roméo n’a vu que son malheur et son désespoir était trop grand pour permettre à ses neurones de connecter. En fin de compte, il s’est centré sur lui avant tout, sur ses propres ressentis, dévastateurs et il a commis l’irréparable. En soi, il est grave con ouais. Et ça, c’est plutôt réaliste non ?

Jules fait le lien avec Titanic et je roule des yeux avant de soupirer profondément. Cette histoire de bateau coulant tout plein d’amour dégoulinant m’a ennuyé à mourir. En plus de trouver l’héroïne insipide, la seule satisfaction que j’ai eu au visionnage a été de pouvoir admirer Leonardo Dicaprio durant plus d’une heure.

- Oui mais il n’y a plus d’histoire si on sauve Jack. Jack doit mourir pour la postérité tu comprends ? Et puis, si ça se trouve Rose était grosse en vérité et elle prenait toute la place sur la planche, qui sait ?

Oui, c’est assez louche et nulle comme explication mais j’aime bien jouer avec les stéréotypes. Je ne comprends pas pourquoi les histoires d’amour en général doivent mettre en scène des jolies filles de bonne famille avec des vauriens. C’est l’histoire d’Aladdin qui se répète inlassablement alors que dans la réalité Aladdin est gay, Jasmine a un faible pour les mecs plus âgés et Jafar est un enculé – ce qui ne change pas pour le coup. C’est drôle que les seuls que je trouve crédibles soient toujours les méchants.

- Quoi qu’il en soit, c’est cette fin tragique qui rend l’histoire d’amour unique. Si ces deux idiots ne s’étaient pas tués, ils auraient fait tout plein de gosses et ça n’auraient pas du tout été intéressants au final. Non il faut reconnaître que l’auteur fait un carton en les butant. C’est génial quoi. Et puis regarde aussi l’importance de la lettre. Roméo n’a jamais eu les explications qui lui auraient bien servis pour le coup. Il y a un mauvais timing dans tout ça, comme quoi le temps peut jouer en notre défaveur. J’pense que c’est d’autant plus vrai avec la technologie actuelle d’ailleurs. Si tu ne reçois pas de messages qui t’avertit qu’il y a une grève de bus, tu te pointes à l’arrêt et tu poireautes un bon moment, de quoi au minimum te choper un rhume de merde. C’était un visionnaire Shakespeare moi je dis.




Code by Sleepy


Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey 0*VPvPwtlACDI2nawF
♫ We're not who we used to be
We're not who we used to be
We're just two ghosts standing in the place of you and me
Trying to remember how it feels to have a heartbeat ♪
Revenir en haut Aller en bas
Juliana Rhodes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans, bientôt 32 (23/05)
SURNOM : Jules, à force de l'utiliser, j'en oublie presque mon vrai prénom
STATUT : En couple depuis trois ans et bien déterminée à le rester malgré les difficultés
MÉTIER : Bibliothécaire spécialisée dans les romans jeunesses, une passion et une vocation
LOGEMENT : Appartement #95 à Toowong que je partage avec Alfie... Ainsi que des colocataires un peu envahissant, deux rats, une tortue et Joseph qui s'est perdu sur notre canapé depuis un moment déjà
Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey Tumblr_m1n2cgPqSW1r3lc1do1_500
POSTS : 169 POINTS : 1170

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ainée d'une famille de cinq enfants ✿ A perdu son père à l'âge de onze ans ✿ Est passionnée par les livres ✿ Est maniaque et psychorigide mais tente de se soigner ✿ Est amoureuse depuis trois ans de celui qu'elle considère comme l'homme de sa vie ✿ Exerce le métier qu'elle a toujours rêvé de pouvoir faire ✿ Rêve secrètement de vivre les happy ends de contes de fées
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (11/5) Leonardo #1Alfie & Joseph #1Leah #1Stephen #1Alfie #1Justine #1Alfie & Ariane #1Asher #1Tad #1Harvey #1Joseph #1
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Jenna-Louise Coleman
CRÉDITS : Bazzart
DC : Primrose Anderson
INSCRIT LE : 18/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23445-a-room-without-books-is-like-a-body-without-a-soul-juliana-rhodes#950001 http://www.30yearsstillyoung.com/t23470-you-get-in-life-what-you-have-the-courage-to-ask-for-juliana-rhodes#951283 http://www.30yearsstillyoung.com/t23469-juliana-rhodes

Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey Empty
MessageSujet: Re: Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey   Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey EmptyAujourd'hui à 13:19




Teenagers are treated like children and expected to act like adults

@Harvey Hartwell & Juliana Rhodes



Evidemment, parvenir à un accord aurait été trop beau et Harvey se hâte, bien évidemment, de rectifier ses propos ce qui ne manque pas de me faire plaisir. J’aime que l’on puisse défendre notre point de vue, il aurait été presque triste que j’obtienne un simple « oui, tu as raison » en guise de réponse. Je crois que nous sommes évidemment tous les deux d’accord pour dire que Shakespeare est un incontournable mais nous avons, encore une fois, une analyse bien différente de l’ouvrage que j’ai choisi d’aborder aujourd’hui. Il n’est pas étonnant que la vision de l’amour que peut avoir Harvey diffère complètement de la mienne. Je sais que, n’ayant jamais été amoureuse, avoir une opinion sur la question n’est peut-être pas très légitime car je dois sacrément manquer de réalisme mais si on se permettait de s’intéresser seulement à ce que l’on connait, on ne sortirait jamais de sa zone de confort. « Les hommes ne sont pas très futés, je te l’accorde, mais quand il s’agit de mettre fin à ses jours, tu réfléchis quand même un minimum… » Son désespoir, je peux totalement l’entendre, j’ai vu ma mère dépérir lorsque mon père lui a été arraché, j’ai ressenti sa souffrance, j’ai vu ses larmes couler. Malgré tout, je trouve que s’ôter la vie pour mettre fin à cette douleur est un acte purement égoïste et irréfléchi. Je ne crois pas que ma mère ait eu un seul instant l’idée d’agir de la sorte même si, ce jour-là, une partie d’elle-même est partie avec mon père. Après, j’imagine que c’est différent puisque mes parents avaient déjà des enfants, mais même sans en avoir, la douleur, ça se combat, se tuer n’est pas la solution. « Pendant tout le livre, Roméo montre qu’il est un homme droit, intègre, prêt à se battre pour celle qu’il aime et prêt à surmonter tous les obstacles pour qu’au final, dans les dernières pages, il montre enfin qu’il n’est en réalité qu’un gros lâche. » J’admets que j’ai un peu perdu le respect que je pouvais avoir pour lui dans les derniers instants mais Juliette n’a pas forcément été meilleure que lui sur ce coup-là, mais j’estime que Roméo reste l’instigateur de cette fin pourrie qui ne m’a pas permis de profiter d’une happy end bien méritée. J’ai bien conscience que cette issue tragique est sûrement ce qui rend cette histoire d’amour aussi spéciale, mais ce n’est pas pour autant que je l’apprécie. Elle donne une morale relativement douteuse à tout lecteur qui peut être en droit de se demander quel est l’intérêt de s’ouvrir à l’amour si c’est pour passer par autant de difficultés sans que le moindre signe d’amélioration soit visible et ce jusqu’au drame final. J’imagine que si on demandait à Roméo et Juliette s’ils auraient préféré ne jamais se croiser, ils diraient que non mais j’ai un peu de mal à comprendre un tel raisonnement.

La théorie sur le Titanic énoncée par Harvey ne peut que me faire rire ce qui m’attire le regard courroucé de la bibliothécaire à qui je lance un petit signe d’excuse. « Bah justement ! Si elle prenait toute la place, elle aurait été plus vite entrainée vers le fond, il aurait donc été plus logique que ce soit Jack qui s’en sorte et elle qui meurt. » Bon, pour mon happy end, ça aurait été un peu raté, mais j’avoue qu’à choisir, je préfère largement voir Jack s’en sortir plutôt que Rose-la-niaise dont le personnage a si peur de saveur que je n’ai jamais réussi à éprouver la moindre pitié pour elle. « J’aurais été triste de ne pas avoir mon ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants mais s’il fallait vraiment choisir, j’aurais préféré mater Jack à l’écran un peu plus longtemps. » Est-ce que ce film aurait été aussi niais si l’héroïne avait en fait été un héros ? Je n’en suis pas sûre, le point de vue masculin aurait peut-être été sensiblement différent. D’ailleurs, en racontant son histoire, Rose prouve bien qu’en une petite croisière relativement courte, elle a réussi à se faire des films incroyables sur l’avenir de leur histoire d’amour. « Mais j’imagine que s’ils avaient été un peu moins bêtes et qu’ils s’étaient accrochés à deux sur cette planche, j’aurais pu subir une désillusion encore pire lorsque Jack lui aurait dit c’était sympa ces vacances mais toi et moi, c’était que pour le fun, hein ?, donc ce n’est pas si mal… Peut-être qu’en fait c’était tout l’objectif du film ? Montrer comment une femme est capable d’idéaliser une histoire d’amour alors qu’elle vient à peine de commencer. » Ce n’est peut-être pas le cas de toutes les femmes, mais c’est vrai que j’ai tendance à imaginer quelque chose de merveilleux – ce qui n’étonne personne –. Je me suis toujours dit que je rencontrerais directement l’homme de ma vie et j’ai même planifié le déroulé de cette belle histoire d’amour, de la tenue que je mettrais au premier rencard jusqu’à la couleur des murs dans la chambre de notre cinquième enfant. Je sais à quel âge je voudrais me marier, celui auquel j’aurais mon premier enfant, l’endroit où je voudrais partir en voyage de noces… Bref, j’ai une vision de ma vie future déjà toute prête et à laquelle je n’ai pas la moindre envie de déroger. « Tu es donc en train de dire que ce chef-d’œuvre repose tout simplement sur une épidémie de peste ? Il a oublié de préciser que le porteur du message avait vécu pour le restant de ses jours avec la mort de deux personnes sur sa conscience, que ça l’avait rendu alcoolique et que ça l’avait amené à violer une femme dans un bar qui avait donné naissance à un enfant déséquilibré devenu tueur en série à l’âge adulte… C’est ça l’effet papillon ? » Ce serait vraiment triste si la vie se déroulait vraiment de cette façon. « Du coup, Shakespeare serait le véritable précurseur de la théorie du chaos. » Comme quoi, nous sommes évidemment d’accord sur le fait que cet homme était un génie et un visionnaire, j’ai juste un peu de mal avec la fin qu’il a imposé aux deux héros si innocents qui me donnaient une telle confiance en l’avenir et en l’amour. « Le fait que tu parviennes à comparer la mort de deux amoureux à une attente trop longue à un arrêt de bus prouve à quel point tu es sans cœur, Harvey. » Dis-je, incapable de m’empêcher de le taquiner sur sa vision des choses peut-être un poil dénuée de sentiments. Cependant, dire que ça me surprend serait mentir, j’ai bien compris depuis le temps que les démons intérieurs de mon ami étaient nombreux, je n’ai juste jamais insisté sur ce point et je n’ai aucunement l’intention de le faire un jour.


Code by Sleepy




You know you're in love when you can't fall asleep because reality is finally better than your dreams

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey Empty
MessageSujet: Re: Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey   Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Teenagers are treated like children and expected to act like adults ✿ Harvey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-