AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 JORALYN #2 ► Fire meet gasoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 F4QZySLk_o
POSTS : 9677 POINTS : 7470

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

18/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynLeah #2Seth (FB 2013)Théodore (FB 2016)Soheila (FB 2005)Alec (FB 2008)Joseph #3Alec&Lou
Univers alternatif (Apocalypse zombie)MitchellLeahTad

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&AudenPrimrose #3CharlieGinny&Auden
FlashbackAuden #1 (FB 2005)Leah (FB 2012) Manthas (FB 2014)Auden #2 (FB 2016)

JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz + code signature by bat'phanie
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: JORALYN #2 ► Fire meet gasoline JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 EmptyMar 16 Juil - 11:01


 
Fire meet gasoline
Raelyn Backwell & @Joseph Keegan & @Deborah Brody

Elle ne répond pas à mes provocations, et c’est certainement mieux comme ça. Parce que je ne suis pas du genre à me laisser marcher dessus, je ne suis pas du genre à ne pas répondre lorsqu’on m’attaque, certainement pas quand les stupéfiants me font tourner la tête, et s’il y a bien une règle avec moi : c’est qu’il me faut toujours le dernier mot. Je suis prête à m’épuiser, à épuiser tout mon entourage pour le plaisir que me procure le fait de gagner une joute verbale, ou en tout cas de réduire au silence mon adversaire. Alors son silence me va, d’une part parce qu’il offre la victoire mais aussi parce qu’il donne un peu de repos à mes tympans et me permet de profiter un peu des effets de la drogue que j’ai prise plus tôt. Je bascule la tête en arrière – bien heureuse de trouver un appui tête vu l’épave dans laquelle nous roulons – ferme mes yeux quelques secondes et dépose même mécaniquement une main dans les cheveux de Jo pour les caresser, autant pour le rassurer que parce que ce contact humain m’est agréable. L’ecstasy coule dans mes veines, et si l’épisode de Jo m’a clairement fait redescendre et permit de conserver une certaine lucidité, un simple contact, comme celui de ma main sur ses cheveux suffit à faire décoller les poils de mon bras. Fichue drogue.

La voiture se gare devant un immeuble dans lequel je ne vivrais même pas même si j’étais payée pour, mais je ne suis pas là pour faire du tourisme et je reporte vite mon attention sur la brune, qui fait descendre Jo de la voiture, me menaçant de me le laisser sur les bras si je les laisse ici. Elle est mignonne, mais très mauvaise menteuse en tout cas, et de toute façon la menace ne prend pas puisque j’accueillerai de mon côté son départ comme une bénédiction tant elle me tape sur le système depuis notre altercation quelques minutes auparavant. Pour l’aide qu’elle a l’air capable d’apporter de toute façon… « Parce qu’il est pas envisageable que j’abandonne un ami qui m’a appelé, que je sois en capacité ou non de l’aider, il est hors de question de bêtement le laisser dans sa merde. » Un rire mauvais soulève ma poitrine en entendant sa réponse. Tu te contredis ma belle, puis qu’il y a encore deux secondes tu menaçais de nous laisser en plan. Il suffit de pas grand-chose finalement pour exposer ses menaces vides de sens et de conséquences. Pianotant sur mon téléphone, je ne prends pas la peine de lui répondre mais relève tout de même les yeux vers elle lorsqu’elle s’immobilise pour s’adresser à moi, un air las sur le visage. « Je suis désolée, ok ? Je te présente mes excuses de te faire porter le chapeau quand c’est complètement sa faute. Je n’aurais pas dû et j’ai aucune envie de me pseudo battre avec toi. » Des excuses ? Ok, c’est inattendu. Maintenant que nos regards se sont captés et qu’elle s’adresse à moi avec un peu moins d’animosité, mes doigts se figent sur mon téléphone, alors que je m’apprêtais à appuyer sur le numéro de la compagnie de taxi que j’avais réussi à afficher à l’écran. Ses excuses m’apaisent, un peu malgré moi finalement mais ne réussissent pas à gommer la rancœur que je suis en train de développer à son égard, et qui prends racine dans notre première rencontre. Une part de moi sait qu’elle m’a épargnée une expérience douloureuse et dégradante, une expérience à laquelle j’ignore comment j’aurais réussi à faire face, mais j’ai toujours été aussi incapable de remercier quelqu’un qui me tend la main que de présenter des excuses sincères, et de la soirée ou elle m’a sauvé ne reste finalement dans mon esprit que le désagréable souvenir de m’être réveillée dans une chambre d’hôpital et d’avoir été questionnée. Un air sévère sur le visage je la détaille, me réjouissant malgré tout de la faiblesse qu’elle m’offre à mes yeux en s’excusant. Mais ces excuses malgré tout j’y ai droit, parce que la brune ne fait pas partie des personnes envers lesquelles j’ai quoi que ce soit à me reprocher, pas ce soir. Par contre, inutile de préciser que si elle pense que je vais lui renvoyer l’ascenseur elle se fourre le doigt dans l’œil, je ne suis pas de celles qui demandent pardon, et encore moins lorsque j’estime avoir été gratuitement attaquée. « N’appelles pas de taxi. S’il s’accroche à toi mais qu’il m’a appelé malgré tout, j’imagine qu’il a besoin de nous deux. » Je lui répondrais volontiers que la concernant les doigts de Jo ont certainement dû riper sur son numéro par erreur, mais je me retiens, me contentant de lui adresser un sourire insolent. « J’ai pas entendu la formule magique. » Oui, je viens clairement de pousser le vice jusqu’à soulever le fait qu’elle n’ait pas dit s’il te plait Sale gosse que je suis. Je la suis du regard lorsqu’elle entraîne Jo jusqu’à la porte du hall de l’immeuble et secoue finalement la tête avant de verrouiller mon téléphone, le ranger dans mon sac à main et me relever, remettant mon short en place. Ma bonté me perdra. Et l’affection étrange et inqualifiable que je développe pour les hommes dont je m’autorise à devenir régulière. Je repositionne la bandoulière de mon sac sur mon épaule, et emboîte le pas de la jeune femme, me glissant à travers la porte de l’immeuble avant qu’elle ne se ferme, pestant encore une fois intérieurement contre moi. Mon regard croise celui de la brune un instant. « C’est bon Candy, je te suis. Tu vas nous le tuer si je le laisse entre tes mains. » Je tente de garde une contenance, mais je sais que demain je me détesterai pour ce geste parfaitement désintéressé. J’attrape un bras de Jo pour le passer au-dessus de mes épaules, replaçant ma main contre son torse pour lui faire garder l’équilibre, et ses yeux s’accrochent à nouveau naturellement aux miens. « Qu’est-ce qu’on va faire de toi… » Même si je tente de teinter mes paroles d’ironie je ne trompe personne, ça me fais un léger pincement au cœur de le voir dans cet état-là.

Lorsque Deborah pousse la porte de l’appartement mes yeux balayent rapidement la pièce, et je ne serais pas moi si je retenais une pique mesquine concernant la surface de l’appartement. « L’avantage, c’est qu’on risque pas de se perdre. » Finalement nos pas nous portent vers le canapé, où nous laissons glisser Jo pour l’instant, les muscles ankylosés par le poids mort qu’il représente. Je m’accroupis devant lui et attrape doucement ses mains dans les miennes, cherchant à capter son regard hagard. « Jo ? C’est Raelyn, comment tu te sens ? » Je prends sur moi, je fais preuve d’une patience que je ne possède pourtant pas, parce qu’il est bien inutile de brusquer quelqu’un dans son état. Finalement je tourne le yeux quelques secondes vers la brune, tentant d’adoucir mon ton cette fois ci. « Il faudrait vraiment lui apporter un peu d’eau. » La MD fait partie des drogues déshydratant le plus le corps, mais ça elle doit pas être au courant. J’ai presque l’impression d’arriver à lui parler gentiment en tout cas, on progresse. Mes yeux se focalisent à nouveau sur Jo, tentant de deviner ce qu’il peut se passer à cet instant dans sa tête.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Deborah Brody
la touche à tout
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Elle est née le 26 février, il y a trente-et-un ans de cela mais elle n'en a pas l'âge mental. Ne lui demandez pas d'être responsable, ça ne lui va pas au teint.
SURNOM : Debra. Deb. Debbie. Parfois Brody.
STATUT : Célibataire. Volage. Elle ne se pose pas de question, elle fait sa vie sans chercher à se caser. Ce n'est clairement pas sa priorité.
MÉTIER : Elle change souvent de métier. En ce moment elle travaille comme community manager à la Mairie de la ville mais elle a déjà été serveuse, distributrice de flyers, modèle pour les cours d'art et de science à l'université, sondages rémunérés, webdesigneuse, cliente mystère, cobaye médical et marketing, téléphone rose, femme de ménage, travail en usine, inventaire de magasin, caissière... tout ce qui paye aisément et/ou peut se quitter facilement y passe.
LOGEMENT : appartement #151 à Fortitude Valley avec Austin Williamson.
JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 190309062322508915
POSTS : 3163 POINTS : 690

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis l'été 2016. Avant ça, elle a toujours vécu à Dublin en Irlande. • Elle a un frère (Benjamin) et une sœur (Rebecca) tous les deux plus âgés qu'elle. • Elle vient d'une famille très catholique mais elle est athée. • C'est une touche à tout. • Elle a donné naissance à un petit garçon le 20 avril 2017 qu'elle a mis à l'adoption. Ses parents n'ont jamais été mis au courant. • Elle fuit les responsabilités. • Elle cache sa sensibilité derrière une attitude de je m'en foutiste et du cynisme. • Elle n'a jamais eu de relation longue bien qu'elle soit un véritable cœur d'artichaut.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
2018 –
Vitto#1Kane #1
2019 – Ben#2Elwyn#1Mitchell#1Raelyn#1Keedy#1 (fb lettres)Jolyn#1Camil#2Seth#1Austin#2Keedy#3

RPs EN ATTENTE : Austin#2 • Wren (et Freya) #UA
RPs TERMINÉS :
2018 –
Ben#1
2019 – Austin#1Camil#1Keedy#2One shot

JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 Zcr5
AVATAR : Daisy Lowe.
CRÉDITS : PSYCHOTIC KID (ava) • BAT'PHANIE (code sign) • HOLLOW ART (gifs)
DC : /
INSCRIT LE : 28/11/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22389-acid-candy-d-brody http://www.30yearsstillyoung.com/t22455-notebook-d-brody http://www.30yearsstillyoung.com/t22582-deborah-brody#918039 http://www.30yearsstillyoung.com/t22593-deborah-brody

JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: JORALYN #2 ► Fire meet gasoline JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 EmptyLun 5 Aoû - 18:57




fire meet gasoline

Lassée. C’est tout ce qu’elle était. Lassée des conneries de Joseph, lassée du ton hautain que Raelyn empruntait, lassée de cette soirée qui virait au cauchemar quand, au contraire, elle s’était couchée tôt pour éteindre toutes les émotions bancales et un peu de traviole qui la traversaient ces temps-ci. Et elle était lassée d’elle-même surtout. Il était l’auteur de tous ses maux ces temps-ci et elle était incapable de foutre la faute sur lui, lui trouvant toujours des excuses ou rejetant la faute sur d’autres, sur elle-même notamment mais aussi sur son accompagnatrice de soirée. Elle était lassée de ne pas savoir lui en vouloir, lassée de l’aimer. Parce que c’était ça. Elle l’aimait cet idiot, d’une amitié trop sincère et authentique pour que cela ne se retourne pas contre elle. C’était exactement ce qui était en train de se passer ce soir et ce qui s’était passé pendant les dernières altercations entre Jo et elle. Cette amitié qui lui faisait tant de bien, qu’elle chérissait au plus profond de son être était en train de retourner sa veste et de lui faire foutrement mal. Et elle en avait marre d’avoir mal. Alors elle s’était excusée auprès de Raelyn. Excusée pour mieux expédier l’affaire. Elle était fatiguée et elle voulait juste que tout s’arrête, que tout rentre dans l’ordre et que chacun reparte de son côté quand l’autre abruti irait mieux. Les excuses présentées, elle s’était échappée avec Joseph dans le hall de l’entrée, laissant la jeune femme dans la rue pour faire son choix. Une part de soulagement venait se glisser dans les reins douloureux de Deborah – à porter seule le brun depuis quelques minutes – quand la demoiselle finissait par entrer et faire son apparition pour l’aider à maintenir le plus déglingué des trois. Ouf parce que les escaliers à grimper seule n’aurait pas été une mince affaire…

Et même à deux, ça ne l’avait pas été. Les trois comparses épuisés par la montée finissaient leur course dans le petit appartement de Debra, les deux femmes visiblement soulagées de se débarrasser du poids mort que représentait le bonhomme. « Voyons le bon côté des choses, on a pas besoin de le traîner sur des kilomètres de couloirs. » disait-elle sans animosité en dépit de la réflexion de Raelyn qui avait voulu être piquante. La réalité voulait que Debra n’en avait rien à foutre qu’elle se moque de la taille de son appartement ou d’autres choses d’ailleurs. Au moins, cet appartement, elle l’assumait comme une grande et c’était sûrement le principal là-dedans. De toute façon, elle n’avait pas besoin d’avoir un palace, elle ne passait que peu de temps chez elle, principalement pour manger et dormir. Clairement pas besoin d’un appartement digne des magazines ou d’une Raelyn visiblement. A sa demande, la brune se dirigeait vers la cuisine ouverte sur le salon, elle attrapait une bouteille d’eau et deux verres. De là où elle était, elle pouvait voir qu’il s’était redressé, assis, sûrement sous l’impulsion de la jeune femme qui avait compris que Deborah était partie chercher le précieux liquide. Elle ne tardait pas à revenir avec les verres en question, la bouteille coincée sous le bras. « Jo, il faut que tu boives un peu. » qu’elle lui disait en lui tendant son verre qu’elle avait à demi rempli – parce qu’il serait capable de le renverser et d’en foutre partout s’il était plein vu l’état de tremblement dans lequel il était – tandis que l’autre, elle l’avait posé sur la table basse avec la bouteille. « Si tu en veux, libre à toi de te servir. » Ce second verre, elle l’avait aussi ramené pour la blonde. Si la drogue était en train de déshydrater Joseph, ça devait être son cas aussi.

« Quand il arrêtera de trembler, je serais d’avis à le mettre dans la chambre, il sera sûrement mieux installé là-bas qu’ici. » Ce n’était pas que son canapé n’était pas confortable mais le cocon d’une chambre – d’une chambre qu’il connait en plus – serait sûrement plus réconfortant que le canapé, un environnement plus à même de le calmer et de l’aider. Ça serait sûrement plus simple aussi pour elle de garder un œil sur lui dans un espace confiné que dans cette pièce. « Ca va durer longtemps tu penses ? » Raelyn semblait plutôt forte calée sur les drogues, avec un peu de chance elle avait une petite idée du temps d’incubation d’un badtrip et de le redescente de Joseph. Parce qu’elle continuait à s’inquiéter malgré tout. Même si elle n’était pas capable de grand-chose pour l’aider et qu’elle était lassée et énervée de la situation, elle n’en restait pas moins sensible à l’état de nervosité et de détresse de Joseph. Deborah était coincée entre deux eaux, entre deux envies : celle de le frapper pour sa connerie et celle de le prendre dans ses bras pour le rassurer. Elle était mal, elle se sentait mal parce que totalement inutile face à ça. « Quand le principal de la tempête sera passée, tu pourras dormir dans la chambre d’ami si tu veux. » Enfin d’amis… la chambre d’Austin mais vu qu’il était pas là, ça sera la chambre d’amis pour ce soir et puis c’était tout. Loin de Debra l’idée que Raelyn veuille se tirer d’ici quand Joseph trouvera le sommeil.



this is about love
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 F4QZySLk_o
POSTS : 9677 POINTS : 7470

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

18/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynLeah #2Seth (FB 2013)Théodore (FB 2016)Soheila (FB 2005)Alec (FB 2008)Joseph #3Alec&Lou
Univers alternatif (Apocalypse zombie)MitchellLeahTad

RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&AudenPrimrose #3CharlieGinny&Auden
FlashbackAuden #1 (FB 2005)Leah (FB 2012) Manthas (FB 2014)Auden #2 (FB 2016)

JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz + code signature by bat'phanie
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: JORALYN #2 ► Fire meet gasoline JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 EmptyLun 5 Aoû - 20:11


 
Fire meet gasoline
Raelyn Backwell & @Joseph Keegan & @Deborah Brody

On est loin de mes  goûts en terme d’ameublement et de décoration, mais je ne suis pas là pour acheter, alors rapidement je focalise mon attention sur l’état de Jo plutôt que sur le rangement approximatif des lieux. Le canapé devient mon objectif et lorsqu’aidée de la brune j’y laisse tomber le jeune homme je me permets un soupir, mes muscles endoloris. Il pèse son poids et si la jeune femme est d’allure moins frêle que moi, on est quand même toutes les deux loin d’être bâties pour la tâche. J’ai du mal à y croire, qu’une poignée d’heures plus tôt j’étais en train de profiter de l’effet de la musique sur moi, de mes sens exacerbés par le stupéfiant présent dans mon sens alors que je profitais des caresses de Jo. Et je me retrouve ici, dans un appartement où je n’avais aucune envie de mettre les pieds, à devoir m’occuper d’un cocaïnoman pas capable supporte une pilule d’ecstasy avec une jeune femme que je ne porte pas dans mon cœur depuis notre première rencontre. J’aurais mieux fait d’appeler quelqu’un d’autre ce soir, je pensais qu’il avait les reins pour supporter mon rythme, mais vraisemblablement ce n’était pas le cas. « Voyons le bon côté des choses, on a pas besoin de le traîner sur des kilomètres de couloirs. » Je laisse un sourire se poser au coin de ma lèvre avant de me concentrer sur Jo, m’accroupissant devant lui et prenant ses mains dans les miennes. Je continue de tenter de l’apaiser, tantôt réussissant à lui extraire quelques phrases – phrases était un bien grand mots – tantôt l’observant enfermé dans son mutisme. Je passe une main sur son front, brûlant et trempé de sueur, avant d’observer la jeune femme qui revient vers nous une bouteille d’eau et deux verres à la main, avant d’en tendre un au brun. « Jo, il faut que tu boives un peu. » Je l’observe boire doucement, avant de tourner mon visage quelques secondes vers Deborah. « Il faut absolument qu’il reste hydraté, c’est important. » Je persiste à croire qu’il n’a pas assez consommé pour que la dose soit létale, mais je préfère prévenir, lui prodiguant des conseils comme si j’allais la laisser gérer. Et bien… C’était un peu ça en fait, je comptais bien m’assurer qu’il passe la nuit et commence à redescendre, mais après ça je n’avais pas prévu une soirée pyjama. Elle pose finalement ses yeux vers la bouteille d’eau avant de s’adresser à moi. « Si tu en veux, libre à toi de te servir. » J’hésite, parce que malgré ses excuse et l’apaisement apparent de la discussion, je n’ai rien envie d’avoir à lui devoir. Mais sentant un nœud dans ma gorge je hoche la tête avant d’attraper la bouteille pour me servir un verre, le bois rapidement et le resserre, avant de m’asseoir sur le canapé à mon tour, les jambes meurtries d’être restée debout toute la soirée et surtout d’avoir transporté Jo jusqu’à l’appartement. La tête du jeune homme vient à nouveau reposer sur mes cuisses et je le laisse faire, j’abandonne les armes avec lui ce soir, parce qu’il n’est capable d’opposer aucune résistance et qu’au fond je suis peinée de le voir ainsi. Je ferme les yeux quelques secondes, buvant une nouvelle gorgée d’eau, quand la jeune femme me tire de mes pensées. « Quand il arrêtera de trembler, je serais d’avis à le mettre dans la chambre, il sera sûrement mieux installé là-bas qu’ici. » Je hoche la tête, de toute façon elle peut aussi bien le mettre dans la baignoire que ça ne changera pas ma soirée, et pour être honnête pas la sienne non plus. C’est dans sa tête que ça se passe, et le couvrir de draps de soies ne changerait rien du tout. Il ira mal tant que les drogues contrôleront son cerveau, et il n’y a pas grand-chose que nous puissions faire. « Tu fais bien ce que tu veux. » Me rendant compte que la sécheresse de mon ton, je rajoute. « Le lit c’est très bien. » Elle continue, et je me prête à l’interrogatoire bon gré mal gré. Mais je suis ici pour ça après tout, m’assurer qu’il passe la nuit, et surtout m’en assurer vite, pour pouvoir aller me glisser dans mes draps à moi. « Ça va durer longtemps tu penses ? » J’observe le visage de Jo, posé sur mes cuisses en laissant échapper un soupir. « C’est très variable. Les effets d’une prise de MD c’est généralement six à dix heures, dans son cas à lui puisqu’il a déjà une certaine…  » Je cherche mes mots, mais décide de retirer le pansement d’un coup sec. « … Résistance aux substances stimulantes, ça peut être plus court, mais je peux pas te l’affirmer non plus. » Je laisse mon regard vaquer sur le jeune homme, avant de relever les yeux vers elle. « La bonne nouvelle c’est qu’il a pris de la came de qualité, il devrait pas avoir d’effets secondaires sur le long terme. » Les bad trips à l’ecstasy peuvent être particulièrement destructeurs, provoquer dépressions et autres désordre psychologiques, particulière si les pilules sont coupées avec tout est n’importe quoi. Pour le coup je sais qu’elles ne le sont pas puisque j’approvisionne moi-même la marchandise, mais ça elle n’a pas besoin de le savoir. « Il risque de … De connaître une descente un peu difficile dans les jours à venir. Se sentir mal, angoissé, particulièrement fatigué ou déprimé peut être. Mais ça passera. » Ah les effets de bord. Je ne suis pas sure qu’elle ait envie d’entendre tout ça, mais au moins j’aurais fait pas B.A. de la semaine. En quelques sortes. Je parle de drogue comme j’aurais parlé d’un sujet futile, mais au moins je suis un peu moins sur la défensive que quelques minutes auparavant. « Quand le principal de la tempête sera passée, tu pourras dormir dans la chambre d’ami si tu veux. » Je plante mes yeux dans les siens, avant de laisser échapper une sourire. « Je compte pas m’éterniser. Quand il ira mieux et qu’il sera endormi, je rentrerai chez moi. » Et je n’ai pas l’intention d’accepter le moindre compromis à ce sujet. Je ne sais pas quelle relation toxique et nocive ils entretiennent, mais je suis sure d’une chose, je n’ai pas envie d’être dans les parages demain matin.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: JORALYN #2 ► Fire meet gasoline JORALYN #2 ► Fire meet gasoline - Page 3 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

JORALYN #2 ► Fire meet gasoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-