AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 It means nothing, right?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
It means nothing, right? - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyLun 3 Juin 2019 - 11:25



IT MEANS NOTHING, RIGHT?

Jouer les bons samaritains. C'était plutôt chose courante dans le boulot d'agent fédéral. Bien que d'ordinaire, on a plus tendance à voir apparaitre des types comme lui une fois que le mal était fait. Et quel mal ! Cade en avait vu et entendu des choses atroces depuis toutes ces années à bosser pour le gouvernement américain. Heureusement, sa relation avec son paternel et les quelques évènements qui s'étaient déroulés durant sa jeunesse lui avaient permit de se forger ce caractère. Et de ce caractère, une épaisse carapace s'était édifiée, lui permettant de se braquer volontairement et quand il le voulait. Du moins, devant les autres. Beaucoup le voyait comme un grand et solide gaillard, parfois un peut brute, séducteur invétéré ou jeune homme intransigeant aux manières peu subtiles. Très peu savait qu'une fois seul, Grimes avait tendance à cogiter et revenir dramatiquement sur les bonnes et les mauvaises choses qui survenaient dans sa vie. C'était bien souvent à ce moment qu'il prenait les grandes décisions de sa vie et que son côté impulsif prenait tout son sens. Sur un coup de tête, il pouvait faire son sac et prendre l'avions pour partir à l'autre bout du monde, retrouver sa famille délaissée depuis trop longtemps...

"Oui, j'imagine..." souffla Savannah avec un petit sourire d'apparence et un air perplexe quelque peu dissimulé. Cade s'éclaircit la gorge par réflexe et baissa la tête. Son sarcasme débordait parfois et laissait place à une légère maladresse qu'il ne savait reprendre. Comme pour fuir cette conversation qui semblait mal partie, la jolie blonde alla prendre une douche en le laissant œuvrer devant son ordinateur portable. La tension de cette affaire n'était pas retombée et Grimes craignait des représailles. Il envoyait son dossier à son collègue pour que tout soit clarifié au plus vite et que ses conneries n'engendre pas plus de danger. Ca l'emmerdait clairement que tout capote de cette façon, et surtout que Savannah y soit mêlée. Il vacillait redoutablement et s'inquiétait de devoir révéler à la jeune femme qu'il ne pouvait pas résoudre cette histoire de lui même. Ce qui impliquerait forcément de lui avouer sa mise à pieds, ses mensonges récurrents et donc par la suite...les raisons de son renvoi temporaire. L'équation ne lui plaisait pas du tout. Bien qu'il se sente à chaque fois plus proche de Savannah, il ne se sentait pas de revenir sur tout ça. Elle s'appercevrait bien trop rapidement qu'il n'était pas celui qu'elle croyait.

Grimes passait devant la porte de la salle de bain pour se rendre dans sa chambre. " Oui...je...J'en ai plus pour longtemps" entendit-il en guise de réponse. Il ne voulait pas la presser. Juste s'assurer qu'elle n'avait besoin de rien et qu'elle ne croulait pas sous l'angoisse, bien qu'elle n'en donnait pas l'impression. Cette lettre sur la table de chevet rappela à Cade que l'échéance était proche. Il devrait retourner aux États-Unis pour cette commission et serait conforter sur son retour à Brisbane...ou non. S'assurant que Savannah ne l'avait pas vu bloquer sur ce courrier, il le rangea bien vite dans le tiroir. "Est ce que tout va bien?" Cette voix, douce et fine, le surprit un peu. Faut dire que cet appartement n'avait pas l'habitude d'abriter une présence féminine. Il tourna la tête et ne pu s'empêcher de l'observer, de la tête jusqu'au pieds. Ce pyjama...Bien loin du vieux truc rayé qu'elle avait porté la dernière fois, elle était d'une sensualité innocente qui lui plaisait indubitablement. Il feignit un sourire en reposant ses yeux sur son visage et en reprenant une attitude naturelle. - Ouais... très bien. Il reprit après avoir jeté un oeil au tiroir bien refermé. - J'ai... J'ai fais le nécessaire pour notre petite affaire. Ça devrait aller. Il l'espérait en tout cas. Revenir sur les choses concrètes lui permettait d'éviter de penser que cette fille qui le mettait dans un certain état venait de sortir de la douche et s’apprêtait à passer la nuit dans son lit...sans lui ! "Je me suis servie de ton gel douche" Toujours le petit mot amusant et cela lui tira un petit sourire bien qu'il ait remarqué sa tenue légère avant d'avoir sentit l'odeur de son gel douche sur sa peau. - Tu as bien fait. Tant que le "Musk et citrus fresh" ne te dégoutes pas pour la nuit... Question gel douche, Cade n'était pas du genre à passer des heures devant les bouteilles à sentir tous les parfums du rayonnage. La corvée des courses ressemblait généralement à toutes les autres. Il prenait ce qui venait et ne s'apercevait des goûts et des odeurs qu'une fois qu'il était trop tard... "Tu m'excuseras, j'ai pas trouvé le fameux pyjama coloré en pilou pilou" Un discret rire et Cade contourna le bout du lit lentement. - Je suis déçu, tu remet en doute tous les clichés que j'avais en tête ! En vérité, il préférait de loin ce short et ce tee-shirt qu'un jogging parsemé de paillettes multicolores et d'une licorne courant sur un arc-en-ciel en relief.

"Ca sera bien la première fois que t'amène une fille ici sans arrière pensée j'imagine?" Aïe. Cette ironie bien trop réaliste ! Elle lui arracha un haussement de sourcils terre-à-terre et son regard bascula sur le sol. Depuis qu'il résidait ici, une ou deux jeunes femmes avaient atterris dans cette chambre, bien qu'il opte le plus souvent pour passer la nuit a l'extérieur quand l'occasion se présente. Cependant, c'était désormais une certitude, aucune n'avait la prestance de Savannah et aucune ne lui avait donné l'envie si envahissante de se trouver proche d'elle sans restriction dans le temps. Enfin, il ne pouvait pas parler d'absence d'arrière-pensée quand elle se trouvait devant lui, comme ça, avec une allure et  faussement lascive. Quand il avait posé les yeux sur ce pyjama, il avait presque pu sentir sa peau sous ses doigts...  - Ma réputation me précède mais je l'assume. Répondit-il doucement, d'une voix posée et presque sérieuse en remontant les yeux dans les siens.  Dans un instant de trouble et d'hésitation et pointa brièvement la porte de la chambre du doigt. - Je vais te laisser te reposer... Deux pas vers la sortie, c'était tout ce qu'il avait pu faire avant que Savannah ne le retienne, attrapant sa main à son passage. "Attends..." Il se tourna et rencontra tout de suite ses jolis yeux à peine assombris par la faible lumière de la pièce. "Reste avec moi..." Si elle voulait le mettre genou à terre, c'était réussi. Ces quelques mots eurent raison de lui, et de cette attirance nullement avouée qu'il avait pour elle. Elle était tout simplement belle. D'un naturel exquis qui ne l'étonna plus. Il avait oublié pourquoi elle était là à ce moment. Il ne voyait que ses yeux, cette bouche qui l'appelait si fort. Sa main dans la sienne qui le retenait malgré tout ce qu'ils s'étaient dit. Sans arrière-pensée disait-elle ?! C'était peine perdue.


Dans son regard, peut être qu'on pouvait apercevoir le combat qu'il menait contre lui même. Il ne la quittait pas des yeux et pourtant... - J'peux pas... Laissa t-il échapper faiblement entre ses lèvres. - J'ai d'autres trucs à régler... Prétexte. Excuse ! Il gagna cette lutte féroce et parvint à se détacher de cette délicieuse emprise, source d'un état qui lui ferait compromette sa promesse de ne pas aller plus loin. Dans un geste net, il se tourna et se dirigea vers la porte, avant de s'arrêter progressivement après le seuil de celle-ci. Quelques petites secondes et le voilà KO... Cade leva la tête au plafond en fermant les yeux et se retourna pour regarder Savannah, toujours là. Il n'aura suffit que de trois ou quatre pas pour qu'il la rejoigne, s'approche d'elle, complètement assujettit. Il plongea dans ses yeux un instant. Le temps que sa main vienne glisser entre sa nuque et son visage et qu'une once de dernière hésitation ou de délicat supplice ne prenne fin. -... des trucs très très important... Lança t-il avant d'entrouvrir les lèvres pour prendre possession de sa bouche sans renier son envie. Pas de gui dans cette chambre, ce n'était pas la veille de Noël. Cade se laissait juste aller à un désir qui ne l'avait pas quitté depuis qu'ils s'étaient revus, et depuis qu'elle lui avait donné un petit aperçu. Savourant le goût de ses lèvres avec une certaine lenteur, Grimes laissa descendre sa main le long de son épaule, tandis que l'autre s'était logé, l'air de rien, dans le creux de sa taille.









It means nothing, right? - Page 2 763986grimes
It means nothing, right? - Page 2 OrLErGE
It means nothing, right? - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
It means nothing, right? - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : It means nothing, right? - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyJeu 6 Juin 2019 - 1:19


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

L'esprit de contradiction m'habite un peu à chaque seconde passée auprès de lui. Je n'ai pas souvenir d'une lutte si acharnée dans mon esprit, partagée entre cette envie de pouvoir me rapprocher de lui, sans se soucier des conséquences que cela pourrait provoquer, et cette volonté de respecter ce que je m'étais infligée depuis mon retour ici, une vie qui ne demande pas de complication d'un point de vue sentimental, qui ne m'attirait pas loin de cette jolie route que je parcours afin de pouvoir prétendre être une mère responsable. Mes émotions me jouent cependant quelques tours, s'amusant probablement de la torture que ca m'inflige. Et par pure fierté, je parviens encore à nier tout bonnement les faits, trouvant prétexte à tout ce qui peut être dit ou fait. Si je me positionne comme une femme quelque peu compliquée et indécise, Cade n'est malheureusement pas plus enclin à rendre tout ça plus facile. Chaque pas qui est fait pour aller vers l'autre nous amène finalement à retourner en arrière. J'essaie de me dire que c'est mieux ainsi, que c'est probablement un signe, celui de pouvoir fuir tant qu'il en est encore temps. J'en avais eu la possibilité depuis que nos chemins s'étaient séparés après cette nuit du réveillon, et si je m'étais faite étonnement discrète, je n'étais pourtant pas parvenue à le chasser de ma tête, songeant régulièrement aux moments passés ensemble, et à leur signification, qui variait selon mes humeurs. Je remarque cependant, que malgré le contexte plutôt sombre qui rythme nos vies depuis près près de deux heures maintenant, je parviens tout de même à accorder une attention certaine à cet homme, pour qui je parviens encore à nier tout sentiment.

Il en est de même pour cette peur qui me guette depuis les aveux du bel agent, je garde une attitude confiante, comme si tout ça ne m'atteignait pas réellement, il aura fallu attendre que je me retrouve seule dans cette salle d'eau pour mesurer l'ampleur du danger qui nous entoure et faire face aux émotions que provoquent mes retrouvailles avec le jeune homme. Petit moment duquel je finis par échapper en me glissant sous l'eau, chassant tout ça pour un moment de bien être intense. La voix de Cade va ma ramener à la réalité. Je finis par m'affairer, constatant bien assez vite que le sac que j'ai emporté a malheureusement subi la pression du moment, et m'a rendu quelque peu négligente. Je pénètre dans la chambre de Cade, remarquant bien assez vite cet air surpris sur son visage. Il tente de s'en défaire, alors que machinalement, mon corps expose une sorte de pudeur. Je ne veux pas qu'il pense qu'une fois de plus tout ca était prémédité. Je sais que je n'ai pas toujours eu le comportement innocent envers lui, mais pour le coup, je ne cherche pas à le piéger. Je ne veux pas qu'il associe cela à cette image de manipulatrice qu'il a déjà eu de moi. C'est d'ailleurs ce qui me pousse à rester sagement au bord de la pièce, gardant mes distances avec lui. Un sourire vient cependant se glisser sur mes lèvres alors qu'il m'affirme que tout va bien. "- J'ai... J'ai fais le nécessaire pour notre petite affaire. Ça devrait aller. " Je hoche doucement de la tête, peu convaincue par cet adjectif qui l'a amené à se fermer soudainement face à la panique, mais je parviens à le croire, n'ayant pas réellement envie de creuser pour découvrir les détails de cette histoire, ceux qui le poussent à s'éloigner pour prendre un appel et à se montrer si mystérieux et peu bavard. J'ai besoin de faire retomber cette atmosphère quelque peu étrange entre nous, et pour ça j'utilise l'arme ultime, l'humour. Ce n'était pourtant pas faux, cette odeur qui embaumait la pièce était bien le parfum du gel douche que j'avais utilisé. A noter que ce dernier ne m'évoquait pas grand chose, du moins, rien qui ne puisse me rappeler notre rapprochement à Los Angeles à l'époque de notre première rencontre. "- Tu as bien fait. Tant que le "Musk et citrus fresh" ne te dégoutes pas pour la nuit..." Je souris, mimant rapidement une légère moue d'hésitation pour appuyer mes mots "Je devrais parvenir à le supporter" m'amusais-je. Je poursuis sur ma lancée, évoquant désormais le trouble que je semble jeter malgré moi avec ma tenue. "Je suis déçu, tu remet en doute tous les clichés que j'avais en tête !" Je laisse échapper un rire, l'observant s'approcher doucement. " J'suis sûre que t'as pas réussi à te résoudre à rendre ce pyjama rayé...Tu peux toujours me le filer, histoire de te rappeler des souvenirs." m'amusais-je, faisant illusion à cette image de nous deux, au beau milieu de la nuit dans cette cuisine, à confectionner des gâteaux autour de quelques anecdotes,-et peut être même de ce baiser échangé sous cette branche de gui-.

Mon regard vient à se poser sur ce lit qui est le sien, faisant face à une remarque que je ne parviens pas à garder pour moi. Je profite de cette position de force pour observer sa réaction, attendant sûrement un sourire évocateur, celui qui lui rappellerait peut être certain moment passé avec des femmes ici-même. Ma curiosité mal placée risque de se retourner contre moi, mais contre toute attente, ce n'est pas cet homme orgueilleux qui vient y répondre. Son sérieux en serait presque déroutant. "- Ma réputation me précède mais je l'assume. " Je hoche doucement de la tête, en ayant fais les frais moi-même. Mon regard croise le sien, dans un silence déconcertant, ne laissant audible un court instant, seul nos respirations respectives. "- Je vais te laisser te reposer..." annonce t-il, me laissant quelque peu désarmée. La lutte perpétuelle reprend place dans mon esprit, me faisant fermer les paupières l'ombre d'un instant pour tenter de chasser toutes ces voix qui tentent de me faire retrouver la raison. Mais je n'y parviens pas. Mon impulsivité m'amène d'ailleurs bien assez vite à prendre les devants, arrêtant volontairement Cade dans sa course par un geste désespéré et pourtant si doux à la fois. Mon regard observe un instant mes doigts sur les siens, avant de se relever avec hésitation dans le sien. Comment parvenir à le faire rester sans avoir à expliquer ce besoin de le sentir auprès de moi. Je n'ai pas le temps d'y songer, ces mots m'échappent, témoignant d'une certaine fragilité, à laquelle j'espère qu'il sera réceptif. Je me suis montrée définitivement forte jusqu'à présent, mon attitude soudaine témoigne d'une faiblesse, un côté bien plus sensible que je déteste montré, particulièrement avec lui. "- J'peux pas..."Mon regard se fige dans le sien, mesurant bien assez vite le mur qu'il vient de dresser à nouveau entre nous. "- J'ai d'autres trucs à régler...".Bien. Je parviens à peine à déglutir et lui adresser ce bref hochement de tête qui parviendrait à dissimuler ma déception. Ma main se détache de la sienne, un soupir irrégulier s'échappe de mes lèvres, tentant de canaliser cette incompréhension qui me guette et me fait sentir définitivement stupide là tout de suite. Je me pince les lèvres, le regard baissé vers le sol avant de deviner sa silhouette qui a de nouveau fait irruption dans cette chambre...

Un air perplexe, je l'observe s'approcher, avec une démarche définitivement confiante. Son regard est tout sauf fuyant, il m’enivre, me rendant presque folle pour l'attitude changeante qu'il aborde. Très vite, je sens le contact de ses doigts sur ma peau, et la proximité de son corps face au mien va rapidement me faire oublier les secondes précédentes. Je suis suspendue à ses lèvres, définitivement incapable de raisonner. Je ne parviens d'ailleurs pas à y songer, préférant savourer ce contact qui éveille chaque partie de mon corps, les unes après les autres. "-... des trucs très très important... " me lance t-il avant de prendre possession de mes lèvres, soulevant mon coeur par ce toucher délectable et finalement tant attendu. Cette fois, pas de Karen en peignoir, ou de petite voix dans ma tête pour venir gâcher cet instant, ce n'est que lui et moi. Instinctivement, je me glisse sur la pointe des pieds, souhaitant profiter comme il se doit de ce moment qui nous est offert et auquel je ne veux définitivement pas mettre fin. Ma main se glisse sur sa nuque, s'affairant à l'empêcher de m'échapper d'une certaine façon. Toute cette envie accumulée résulte dans ce baiser qui est des plus enivrants et doux à la fois. Mon visage se recule légèrement du sien, m'efforçant de relever les paupières avec un léger sourire sur les lèvres. "Eh bien vas-y" lançais-je comme s'il s'agissait d'un défi avec un sourire charmeur, j’espérais finalement faire partie de ces trucs très très important à régler, et si ce n'était pas le cas, j'avais cependant peut être le moyen de le retenir...Mes lèvres viennent à nouveau trouver les siennes, tentant de m'imprégner une fois de plus de ce délicieux parfum qui émane de sa bouche, et qui pourrait m'être rapidement enlevé. J'ai besoin d'en profiter, incapable de savoir ce que pourrait nous réserver la suite , ce rapprochement physique pourrait rapidement me laisser sur ma faim...


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
It means nothing, right? - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyVen 7 Juin 2019 - 15:01



IT MEANS NOTHING, RIGHT?

Dans un coin de sa tête, cette histoire dans laquelle tous les deux s'étaient fourrés et qui risquait de le mettre dans de sales draps aussi bien professionnellement que personnellement. De l'autre côté, Savannah. Sa présence ici chez lui, et son attirance flagrante et pourtant considérée comme tellement dangereuse au regard de ce qu'ils s'étaient promis lors de leurs retrouvailles. Cade ne l'avait jamais nié une seconde. Cette fille lui plaisait. Elle lui avait plu dés la première fois qu'il avait posé les yeux sur elle alors même qu'il enchainait les compagnes et qu'il ne prêtait pas trop d'attention à tout ce qu'il y avait autour. Maintenant qu'il la connaissait un peu mieux, Cade ne pouvait qu'avouer et confirmer qu'elle possédait ce petit truc qui réussissait à le fasciner. Un passé chargé mais néanmoins intéressant qui avait forgé une certaine personnalité à la fois douce, charmeuse et pleine de répartie. Il aimait ces caractères innocents et piquants à la fois, loin des plantes vertes barbantes qu'il avait pu croisé à de trop nombreuses fois. Pour passer une nuit ou deux, ça allait encore. Pour le retenir, il fallait bien plus qu'un corps de rêve.

Et une jolie silhouette, Savannah n'en était pas démunie. Quand elle débarqua discrètement dans la chambre, vêtue de ce pyjama naïvement sensuel, Grimes n'avait pas pu faire autrement que de poser les yeux sur chaque courbes de son corps, et comme faussement gêné, il s'empressa de revenir sur ce qui les réunissait ici. Comme si la présence de la jolie blonde en pyjama court dans sa chambre pouvait être classé dans les évènements dits "normaux" de cette semaine...! " J'suis sûre que t'as pas réussi à te résoudre à rendre ce pyjama rayé...Tu peux toujours me le filer, histoire de te rappeler des souvenirs." Ah oui ! Mais...non. Il n'y avait franchement pas photo. Il préférait largement les suggestions malicieuses de cet ensemble short/T-shirt aux rayures grotesques de la dernière fois.  - J'ai du le rendre. A contre-coeur ! Un haussement de sourcils pour illustrer cette touche d'ironie. Il n'était pas matérialiste du tout sauf avec sa voiture et le meilleur souvenir qu'il gardait de ce week-end, ce n'était pas son accoutrement de la nuit...

Alors qu'il s'apprêtait à la laisser seule, consentant toujours à dormir dans le salon, Savannah le retint en glissant sa main dans la sienne. Un geste qu'il n'avait pas anticipé, un regard qu'il ne connaissait pas encore et qui était parvenu à le déconcerter avec une facilité étonnante. Elle avait déjà raison de lui pour beaucoup de choses, mais à ce moment, elle aurait pu lui demander n'importe quoi, il pouvait céder sans broncher. Pourtant, Cade refusa. Il résistait, ses yeux noyés dans l'iris bleuté de la jeune femme pendant qu'au fond de lui, cette petite voix lui hurlait de rester auprès d'elle. - J'ai d'autres trucs à régler... Prétexta t-il avant de se retourner pour emprunter le couloir. Ce fut bien plus fort que lui. Son envie écrasait toutes ses autres pensées les plus raisonnables et il se retourna. Ses lèvres se posèrent doucement sur celles de Savannah, se délectant de leur goût subtil et comme sucré avec une lenteur suave et un désir qui ne pouvait plus resté caché. Il eut du mal à lâcher sa bouche, comme s'il craignait les prochains mots de la jolie blonde. Elle qui semblait toujours faire un pas en avant et trois en arrière...Et quand enfin, il daigna ouvrir les yeux pour la regarder, elle lui sourit. "Eh bien vas-y" Ce sourire séduisant le conforta et, charmé, il n'y répondit pas. Il ne voulait qu'une chose à cet instant... posséder ses lèvres, une fois encore. Des dizaines de fois. Toute la nuit ! Pas de retour en arrière, et un peu plus de fougue dans ce baiser. Cade ne réfléchissait plus, il n'y parvenait plus. Ses doigts s'enfoncèrent un peu plus et involontairement contre la peau de sa taille et retrouvant rapidement une délicatesse, cette main remontait dans son dos, sous son tee-shirt. L'autre avait trouvé sa place sur son bras mais bien vite, il voulu effleurer son visage de nouveau. Pour la retenir ? Pour ne pas qu'elle fasse marche arrière, regrettant de s'être laissé aller ici, façon cliché de cinéma ? La respiration de l'agent fédéral se fit lourde et il parvint tout de même à libérer ses lèvres sans trop s'en éloigner. - Je suis justement en train de m'y atteler. Une voix lascive, il ne lui donna pas l'occasion de reculer. Après un court mais délicieux baiser, il pencha la tête pour dévorer la délicatesse de son cou. Il se souvenait. Il se souvenait des sensations que sa peau lui avait procuré la première fois. Aujourd'hui et avec tout ce qu'il savait d'elle, c'était bien plus agréable encore. Il attira son corps encore plus proche du sien pour sentir la chaleur qu'il espérait partager avec elle...

Dépendant. C'était ça. Il devenait peu à peu dépendant du contact de sa peau sous ses mains et contre ses lèvres. - C'est le moment où tu dois me dire que finalement, c'est pas une très bonne idée... Murmura t-il sans s'arrêter, en se maudissant lui même de l'inciter à tout stopper là. Mais au moins, si elle le faisait maintenant, il pourrait peut être rebondir rapidement...peut être...









It means nothing, right? - Page 2 763986grimes
It means nothing, right? - Page 2 OrLErGE
It means nothing, right? - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
It means nothing, right? - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : It means nothing, right? - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyJeu 13 Juin 2019 - 0:19


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

L’atmosphère est assez particulière, rythmée par ce danger auquel nous sommes exposés, et des échanges parfois assez incertain. Il faut dire qu'après ce moment que nous avions passés ensemble loin de Brisbane, il était difficile de feindre l'ignorance et venir à parler de tout et de rien comme si ca n'avait aucun impact sur notre relation. Nous nous étions embrassés, bien trop furtivement pour pouvoir employer le terme de "baiser" au sens littéral du terme, mais ce qui en avait suivit avait eu le mérite de tout faire basculer entre nous. Je me suis souvent demandé ce qu'il se serait passé s'il n'y avait pas eu Karen pour nous arrêter dans notre élan, et je ne parviens jamais à en connaître la réponse. Si Cade s'est auparavant livré à de nombreuses confidences, levant peu à peu le voile sur son état d'esprit, son enfance, et sa vision des choses, je suis clairement incapable de savoir ce qu'il ressent à mon égards, quelles sont ses intentions. Une partie de moi se plait à croire que cette complicité que nous partageons aura peut être permis cette fois qu'il ait d'avantage de considération à mon égard, que je ne sois pas uniquement une source de désir vhez lui,mais l'autre n'en oublie pas toutes ses paroles, qui confirment malheureusement qu'il n'est pas prêt à se lancer dans une quelconque relation. Ses paroles, ses gestes, rien ne semble tenir la route, et c'est ce qui me rend parfois un peu distante ou sur la retenue. Notre discussion aurait dû nous amener à savoir où nous en sommes, et pourtant, j'ai le sentiment que ca m'échappe d'autant plus. Et ce n'est pas le contexte tendu qui s'impose à nous qui nous aide à pouvoir nous guider...

Cette vision de lui dans sa chambre, cette odeur qui lui est propre et qui semble comme ancré dans l'air, suffit à me troubler. Et ce n'est  pas ma tenue qui va permettre ôter le côté "intime" à ce moment, bien au contraire. Sa façon de me regarder me rend presque pudique. Heureusement -ou pas- il chasse cette atmosphère particulière en évoquant le sujet de nos soucis, m'entrainant bien assez vite dans son élan pour reprendre des discussions dites normales. Et pour me dédouaner de toute mauvaise intention que j'aurais pu avoir et qui expliquerait ce choix de pyjama, je m'empresse d'opter pour une note d'humour, qui rappelle sans plus attendre l'image qu'il pouvait avoir de moi lorsque je m'apprêtais à gagner les bras de Morphée. Je compte sur ses talents cachés de kleptomane pour me proposer de retrouver l'accoutrement dans lequel nous avions tellement moins de pouvoir de séduction, et surtout beaucoup plus de tissus..."- J'ai du le rendre. A contre-coeur !"  Je hausse les sourcils à mon tour, laissant apparaître une mine faussement déçue."Quel gâchis...Moi qui pensais pouvoir revivre ce moment totalement gênant à tes côtés"  avouais-je en relevant furtivement les épaules, parvenant à garder mon sérieux alors que mon regard dévie sur la décoration primaire de la pièce.

Il s'apprête à quitter celle-ci, n'ayant pas tenu compte de mon autorisation à pouvoir rester auprès de moi pour la nuit. Si lors de notre discussion dans la cuisine celle-ci sonnait surtout comme une sorte d'indifférence à ce qu'il puisse se retrouver une fois de plus à partager un lit avec moi, je devine pourtant rapidement la nécessité de vouloir l'avoir à mes côtés. J'aimerais pouvoir l'expliquer, et justifier cela uniquement par cette angoisse, provoquée par le côté dangereux que nous encourons, mais je n'y parviens pas, je sais juste que c'est là, en moi, et c'est si fort que je ne peux aller contre ça, me forçant à le rattraper lorsqu'il m'échappe. J'espère pouvoir le convaincre par cet acte désespéré de rester, mais sa réponse va rapidement s'apparenter à une porte fermée. Porte que j'ai probablement moi même verrouillé à double tour, avec dans un premier temps cette demande de ne s'en tenir qu'au caractère platonique de notre relation, mais aussi avec mes paroles qui ont suivi notre retour dans la chambre, après le moment passé sous le gui. Il prend ses distances, et c'est légitime de sa part, bien que décevant. Je le laisse donc s'éloigner, tâchant de faire taire mon égo. Son retour auprès de moi, sa façon de m'observer alors qu'il s'approche et que la douceur de sa main se fait ressentir sur le haut de mon cou me rendent soudainement immobile et silencieuse. Je suis envoutée, suspendue à travers le temps, mon regard interrogeant le sien, ne pouvant s'empêcher de s'y abandonner, avant de se résoudre à lâcher prise pour apprécier ce délicieux baiser. Ce moment semble tout effacer ce qui nous entoure, toutes nos bonnes résolutions, toute sagesse, toute responsabilité...Tout ce qui reste, c'est nous, nos corps si proche l'un de l'autre, et cette respiration lourde alors que nos bouches s'apprivoisent avec une facilité déconcertante. J'ai l'impression de faire un bond dans le passé, redécouvrant avec plaisir chaque petit détail qui le rendait si singulier. Je trouve la force de me détacher un instant, parvenant à le provoque,  même dans un moment pareil, gardant une distance infime entre nos lèvres pour lui murmurer ces quelques mots. Il s'empare à nouveau de mes lèvres, avec un peu plus d'ardeur, faisant tomber un peu plus les barrières que j'étais parvenue à dresser entre nous. Toutes les barrières. Je semble lâcher prise, et j'adore ça. Mes mains viennent se poser sur ses joues, veillant à l'empêcher de s'arrêter, exprimant d'avantage cette envie de poursuivre, encore et encore. "- Je suis justement en train de m'y atteler. "  Je me mordille les lèvres face à cette réponse et la chaleur de son souffle sur ma peau, mon coeur s'emballant un peu plus à chacun de gestes, mon visage se penche en arrière pour apprécier ce toucher si délectable, qui suffit à faire frissonner mon corps tout entier " - C'est le moment où tu dois me dire que finalement, c'est pas une très bonne idée..."  Je relève faiblement les paupières, tentant d'échapper à son emprise. Il me donne l'opportunité, celle de renoncer,tant qu'il en est encore temps, ce souhait que j'ai prononcé. J'ai ce bref instant de lucidité, réalisant l'impact qu'il a sur ma propre personne. "C'est pas une bonne idée"  lançais-je, par simple acquis de conscience. Son visage se relève doucement, probablement dépassé par les quelques mots que je viens de lâcher. Mon corps se presse d'avantage contre le sien, assez pour que cela fasse légèrement reculer le sien, un mur venant arrêter notre course, mon souffle claquant doucement sur ses lèvres que je ne cesse d'observer avec envie, nourrissant d'avantage le désir entre nous . Mes mains glissent lentement le long de son buste, devinant sa musculature, atteignant finalement son bas ventre pour défaire sa ceinture, exprimant sans plus attendre cette envie de poursuivre, et plus encore. C'est au dessus de mes forces, je ne peux pas aller contre cette envie qui m'anime, cette sensation de me sentir plus vivante que jamais, ce besoin de m'emparer un peu de lui chaque minute qui s'écoule. Mes lèvres viennent retrouver les siennes, un peu plus sauvagement, me libérant de cette frustration qu'il a pu créer en moi depuis nos retrouvailles, au travers d'une respiration plus saccadée, pendant que mes mains viennent attraper le bas de son tee shirt pour le lui relever, l'incitant à s'en débarrasser. S'il comptait sur moi pour faire preuve de bon sens, il avait sous estimé ce pouvoir qu'il avait sur moi...



★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
It means nothing, right? - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyLun 17 Juin 2019 - 15:37



IT MEANS NOTHING, RIGHT?

"Quel gâchis...Moi qui pensais pouvoir revivre ce moment totalement gênant à tes côtés". Cade ne qualifiait pas tellement de gachis le fait de s'être débarrassé de cette horreur. Ce pyjama rayé façon papi-mougeot qui n'attendait que d'être associé à une jolie paire de charentaise fourrées, à carreaux écossais, avait véhiculé une sacrée image de lui. Une image qui différait complètement de celle que Savannah avait de lui jusqu'à cette nuit là. Lui qui s'était toujours montré d'une masculinité affirmée devant elle. En costume lors d'un gala, ou arborant fièrement une veste en cuir pour se fondre dans un rassemblement de type louches pour une partie de poker, Grimes n'avait pourtant pas faiblit une seule seconde et d'ailleurs, sa tenu loufoque n'avait pas empêché la jolie blonde de profiter d'une branche de gui pour se laisser aller et lui offrir un baiser très romantique. L'image d'eux en pyjamas devait pourtant valoir quelques bonnes dizaines de dollars et aurait facilement permit à certains de ses potes de se foutre de lui durant cinq ou six années... Il n'empêche que leur lien s'était renforcé à ce moment. Et que, même si la scène avait prêté à rire, Cade n'avait pas fait semblant d'apprécier leur rapprochement.

Une attirance physique toujours aussi présente et même amplifiée par la présence de Savannah chez lui. Son invitation était pourtant innocente et ne consistait qu'à la mettre hors de tout danger mais Grimes devait bien l'avouer, elle possédait quelque chose qui retenait son attention. Une chose qui l'ennivrait au point de ne pas pouvoir rejoindre le salon pour la nuit lorsqu'elle lui demanda de rester... Ce short et ce débardeur qui la dénudait bien plus qu'un vulgaire pyjama 100% coton. Oui bien sûr. Mais pas seulement. Ces yeux pétillants, cette bouche sensuelle qui l'appelait depuis l'autre soir au gala de charité, cette personnalité fragile et malicieuse. Ce qu'il ne connaissait pas d'elle jusqu'à présent et qu'il apprivoisait au fur et à mesure lui plaisait bien trop pour pouvoir refuser. Cade avait rapidement fait demi-tour et sans se laisser le temps de se poser d'autres questions gênantes et capable d'étouffer le moment, il s'empara de ses lèvres.

Il ressentit immédiatement un soulagement. Comme si ce baiser lui brûlait les boyaux depuis trop longtemps. Savannah n'eut l'air qu'à moitié surprise et par un regard, elle lui avait communiqué son envie d'aller au delà de la règle qu'ils s'étaient fixés des semaines auparavant. La serrant de plus en plus contre lui, la bouche de Cade avait glissé vers son oreille puis dans son cou. Là où sa peau était si fine qu'il arrivait à en sentir le moindre frisson qui la parcourait, le moindre battement de son coeur qui s'accélérait. Noyé dans une bulle si agréable , Cade avait tout de même l'esprit à ce que la jolie blonde pouvait en penser. Elle ne semblait pas réticente puisqu'elle répondait à ses baisers et que ses mains réussissaient à trouver leur chemin sur lui petit à petit...mais elle lui avait déjà fait le coup et mieux valait s'arrêter là, tout de suite, avant de finir frustré et de laisser un malaise s'installer entre eux pour plusieurs jours encore. - C'est le moment où tu dois me dire que finalement, c'est pas une très bonne idée... avait-il susurré entre deux baisers, ne s'attendant pas à une réponse dans l'idéal. "C'est pas une bonne idée" Aïe. Se heurtait-il encore à sa conscience de jeune femme et maman raisonnable en tout point ? Grimes, déjà complètement sous l'emprise de Savannah rencontra son regard avec des yeux interrogateurs mais son corps s'occupa de contredire ses mots. L'agent fédéral saisit le message et se retrouvait déjà contre le mur, se laissant faire avec un plaisir inavoué et une pointe d'amusement de la voir ainsi prendre les devants. Il adorait ça !  Sentir ses mains descendre sur lui, dictant la suite des choses...! Un fin sourire s'imisca sur ses lèvres alors que ses yeux ne la quittait pas, reflétant toute l'envie que chacun de ses gestes suscitaient en lui. C'était désormais monté bien trop haut à l'intérieur pour qu'il puisse faire marche arrière...

...Et de toute façon, Savannah n'en montrait pas l'intention. Il captura ses lèvres plus fougueusement quand elle le lui permettait, lui montrant qu'il était définitivement sous son emprise. Elle pouvait tout réclamer à cet instant, elle obtiendrait tout. Son tee-shirt au milieu du torse, Cade s'en débarrassa en le tirant au dessus de sa tête. Le vêtement termina en boule il ne savait trop où sur la moquette de la chambre pendant qu'il ne résistait plus à l'appel de sa bouche. Son goût était addictif. Il revenait à la charge en glissant ses deux mains sous le débardeur de la jolie blonde. Remontant de chaque côté de sa colonne vertébrale, il entrainait son seul haut avec lui. Ce moment ressemblait certes étrangement à leur premier soir. Mais tout était différent. Au delà de ses charmantes courbes, c'était elle qu'il voulait posséder cette nuit là. Il fit donc quelques pas, la forçant à reculer, reculer de plusieurs pas alors qu'il parvint à la laisser respirer pour que son débardeur échoue lui aussi sur le sol. Savannah n'avait d'autre choix que de s'asseoir sur le lit derrière elle et subir un nouvel assaut. Cade, la kidnappait littéralement. Il la regardait en la surplombant mais n'eut pas longtemps à attendre avant de succomber de nouveau à ce qu'elle dégageait...Ses lèvres rencontrèrent les siennes une fois, puis une deuxième et elles s'engagèrent dans une descente, ne négligeant rien au passage. Son menton délicat, sa poitrine douce et capable de rendre fou bien des hommes, son ventre et son nombril. Il savourait sa peau, yeux fermés parfois et ses mains venaient attraper l'élastique de son short. Bientôt, elle serait à lui pour la deuxième fois et il était prêt à parier que ce ne serait pas la dernière fois...tant qu'elle serait dans les parages et si le petit ange sur son épaule ne la rappelait pas à l'ordre du jour au lendemain, prêt à se battre avec le petit démon de l'autre côté.









It means nothing, right? - Page 2 763986grimes
It means nothing, right? - Page 2 OrLErGE
It means nothing, right? - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
It means nothing, right? - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : It means nothing, right? - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyJeu 20 Juin 2019 - 1:10


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

Va savoir si c'est la vision de nous au beau milieu de cette chambre, s'il s'agit peut être d'un moyen d'échapper à cette pression qui avait été engendré par l'irruption de cet homme dangereux dans mon appartement, ou bien même si c'est cette tenue qui laisse entrevoir d'avantage mon corps, mais l'atmosphère dans cette pièce parvient à nous troubler simultanément. Cette pièce confinée fait naître en moi un sentiment d'insécurité, sentiment qui serait immédiatement de mise si Cade venait à m'y laisser seule pour la nuit, mais au-delà de ce sentiment d'inquiétude, elle fait finalement tomber le masque sur ce que je suis vraiment. Cette fois, pas d'ironie pour dissimuler quoique ce soit, pas de jeu de rôle, ou de provocation, il m'a face à lui avec une sincérité désarmante, aspirant à ce souhait de le voir rester auprès de moi. Ca manque cruellement de sens, moi qui lui avait presque supplié de dormir sur le sol lorsque nous nous étions retrouvés forcé a partager ce lit lors de notre passage chez Karen, et voilà que je me retrouve presque a l'implorer du regard de venir se glisser à mes côtés. Je n'avais cependant pas imaginé qu'il puisse se montrer si raisonnable en déclinant l'invitation, et encore moins qu'il viendrait l'instant d'après venir plaquer ses lèvres sur les miennes sans émettre une quelconque hésitation pour le faire.Mon esprit de contradiction n'est clairement plus de mise. Ce moment entre lui et moi vient écraser sans plus attendre toutes les craintes, tout ces détails qui me tenaient sagement à l'écart, et je ne cherche même pas à me ressaisir. Il me fait tout oublier par la douceur de ses lèvres, ce parfum enivrant et par le chaos qu'il crée en moi.

Tout ça semble si évident, nos deux corps s'attirent comme deux aimants, et expriment clairement par cet élan de passion toute l'énergie que nous étions parvenus à canalyser en gardant nos distances. Je me demande comment j'ai pu, pendant si longtemps lui résister, passer au delà de cette attirance indéniable et réfuter les nombreux souvenirs qui avaient rendu notre première nuit inoubliable. Sauf que cette fois, il n'est pas uniquement question d'un comportement charmeur qui me plairait bien trop, ou d'un sourire ravageur qui aura suffit à me faire faiblir. Ce n'est plus un simple inconnu rencontré autour d'un verre, prêt à m'offrir quelques minutes de plaisir suprême avec des paroles toute faite. C'est Cade, cet homme que j'ai appris à découvrir à travers nos différentes rencontres, celui qui ne parvient pas à me laisser indifférente malgré cette envie ultime que de lui résister, et c'est ce qui rend ce moment bien plus fiévreux. Pourquoi continuer de se battre contre ça? Je le désire plus que jamais, je le veux, et cela faisait bien longtemps que je n'avais pas ressenti ces sensations aussi fortes. Ses mots ne suffiront pas à me rendre ma lucidité, je manque cruellement de raison, bien que les mots que je laisse échapper prédisent le contraire. Je suis consciente de me lancer dans le vide, et bien que je ne mesure pas encore les conséquences que ça pourrait provoquer, je m'en contrefiche, je suis prête à payer le prix, si cela me permet de vivre ce moment qui nous est offert avec ce sentiment de liberté omniprésent. Mon corps vient le pousser doucement contre le mur, la façon dont il me regarde suffirait à me faire perdre la tête, littéralement, il a du sûrement provoquer ce sentiment à un tas d'autre femme avant moi, mais je m'estime chanceuse que de pouvoir être une source de désir une fois de plus chez lui. Et je ne perds pas de temps pour précipiter un peu les événements, prenant cependant bien le soin de redécouvrir chaque détail de son corps par le billet de mes doigts, qui s'exécutent avec une douceur absolu. Son tee-shirt se retrouve rapidement sur le sol, me permettant d'observer un instant sa silhouette, éclairée par cette douce lumière tamisée. Je me mordille intérieurement la lèvre, avant d'être prise d'assaut par sa bouche, qui s'apparente à une obsession certaine, depuis le moment où il est venu la presser contre la mienne. Mes mains se resserrent, mes poings formés démontrent la tension qui s'accapare de moi, cette impression d'être animée par une sorte de folie, qui fait perdre toute notion de réalité. C'est si agréable de perdre ce contrôle. Le passage de ses doigts sur ma peau suffit une fois de plus à me faire frissonner.

Il avance, me forçant à reculer alors que je n'ai plus aucune notion de l'espace à cet instant. Le retrait de mon haut parviendra à mettre en bataille un instant ma chevelure, et c'est à ce même instant que je sens un obstacle se dresser derrière mes jambes. Je comprends bien assez vite que nous sommes arrivés à hauteur du lit. Je viens m'y asseoir dans un premier temps, alors que la pression de Cade va me forcer à laisser retomber le haut de mon corps à son tour. Il m'observe avec envie, et son corps vient tout naturellement se glisser au dessus du mien, mon visage se relève afin de capturer à nouveau sa bouche, mes mains glissant sur sa nuque pour parvenir à l'empêcher de me délaisser. Ses lèvres vont cependant dévier leur trajectoire, glissant doucement mais sûrement le long de mon corps, après avoir parcouru le creux de mon cou, rendant ma respiration plus haletante que jamais à l'approche de certaines zones. Je ferme les paupières, savourant la douceur et le bien être qu'il provoque par cette attention particulière. Mon ventre se tort face au plaisir qu'il me procure, alors que mes mains agrippent un instant le drap sur lequel je me trouve. Je me tortille sous une forme d'impatience tandis que ses doigts viennent agripper mon short, littéralement sous son emprise.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
It means nothing, right? - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyJeu 20 Juin 2019 - 14:43


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

Cade avait-il juste été motivé par l'intention de protéger Savannah en l'amenant chez lui pour la nuit ? Il ne lui avait d'ailleurs pas demandé son avis et l'idée de lui payer une chambre d'hotel en ville ne lui était même pas venu à l'esprit. L'affaire le touchait de bien trop près, il y prenait beaucoup de risques mais surtout... c'était Savannah et les quelques rendez-vous, hasardeux ou non, qu'ils avaient eu jusqu'à aujourd'hui avaient suffit à lui donner le sentiment d'être proche d'elle. Non pas comme un frère pouvait être proche de sa propre soeur, c'était tout à fait différent. Après leurs conversations sur leurs vies personnelles et toutes ces confessions qui avaient rythmées une partie de billard ou une danse sulfureuse, Grimes voyait la jolie blonde comme une source d'attirance. L'interdit tellement irrésistible qu'on aime s'y frotter en sachant qu'on s'y brûlera forcément. Et bien sûr, sa chambre à l'ambiance tamisée, cet espace confiné où ils se retrouvèrent juste tous les deux.. le décor parfait pour agrémenter le regard charmeur, cette tenue innocemment sensuelle et les presque-supplications de la jeune femme pour qu'il reste auprès d'elle.. il n'en avait pas fallu plus pour que l'agent fédéral défaille et balance toutes ses promesses par dessus son épaule.

Ce moment ressemblait bien evidemment à leur première nuit ensemble alors qu'en réalité, les ressentis étaient tout autres. Savannah n'était plus seulement la séduisante jeune femme au corps si envoûtant, assise là à le regarder fièrement, ouverte à sa proposition plutôt directe et assumée. Il connaissait un petit bout d'elle, de sa vie et de ses choix, ce qui la rendait encore plus désirable à ses yeux et qui empêchait sensisblement ses lèvres de se séparer des siennes. Cade profitait de cette jolie bouche autant qu'il le pouvait avant un possible retour en arrière...pourtant, et à son grand plaisir, aucune Karen à l'horizon, et il avait complètement oublié qu'il possédait un téléphone portable capable d'abréger l'instant. Mieux, Savannah lui montrait à présent qu'elle ne s'arrêterait pas dans son élan, et il appréciait. Il la retrouvait bien là, la fille qui, une fois poussée dans ses retranchements, est capable de prouver ses intentions. Autant dire qu'il adorait tout particulièrement qu'elle prenne les devants pour lui retirer ses vêtements et enfin assumer l'envie éttoufante qu'il ressentait aussi. Bien vite débarassé de son tee-shirt, boucle de ceinture défaite, Grimes ne resta pas plus longtemps passif. Ce qu'il voulait maintenant, c'était poser ses lèvres sur chaque parcelle de la peau de Savannah, en gouter chaque recoin et la voir partir loin... très loin.

Il descendait, et pendant qu'il flirtait doucement avec sa poitrine et son ventre, il sentait Savannah devenir fébrile sous ses mains. Cade se nourrissait de cette sensibilité en voulant tout de même contrôler son désir qui le tordait de l'intérieur. Il accompagna le short de la jolie blonde le long de ses jambes et le laissa finalement tomber à côté du lit, n'ayant alors plus vraiment conscience de l'espace dans lequel ils se trouvaient. Le coeur battant à tout rompre, la respiration lourde, il remonta lentement, le bout de son nez effleurant suavement ses courbes. Ne pas aller trop vite et se battre contre lui même pour faire durer ce moment autant qu'il l'avait attendu. Grimes et Williams étaient au delà de la simple partie de jambe en l'air, c'était une certitude. Rencontrant de nouveau son regard bleuté, l'agent fédéral s'y perdit un très court instant avant de succomber à l'appel implacable de ses lèvres et de la fougue que son corps lui dictait de façon insistante. Cette frénésie ne le quitta plus d'une semelle. Il suivit la chaleur que l'instant imposait, profitait encore un peu de l'excitation impatiente de Savannah sous ses doigts. Et puis, il la rencontrait. délicatement, passionnément, et ensuite ardemment. Il aimait ce qui les liait, il aimait sentir son corps se presser ardemment contre le sien, il adora chacun de ses gestes et de ses regards enivrants qui le poussait à continuer et à l'emmener avec lui. Tout était oublié, tout demeurait suspendu, et tout montait si haut et si vite qu'en un ultime mouvement, et le visage enfouit dans le parfum rassurant de la nuque de Savannah, Cade soupira et se laissa aller à l'un des meilleurs sentiments qui existait sur cette Terre.










It means nothing, right? - Page 2 763986grimes
It means nothing, right? - Page 2 OrLErGE
It means nothing, right? - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
It means nothing, right? - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : It means nothing, right? - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyLun 24 Juin 2019 - 0:20


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

Notre relation était véritablement atypique, nous faisions les choses à l'envers, et ce dès l'instant où nos regards s'étaient croisés dans ce bar lorsque nous nous trouvions sur le continent américain. Je n'avais pas souvenir d'avoir déjà vécu ce genre de chose avec un homme, pas dans cet ordre en tout cas. Je ne dis pas pour autant que je visais systématiquement l'engagement, mais malgré une vie sentimentale ratée, j'avais longtemps songé à la fameuse histoire, celle qui parviendrait à effacer toutes les précédentes, toutes les douleurs, celle qui surmonterait n'importe quel obstacle, celle tirée tout droit d'une comédie romantique, et elle commençait rarement par une partie de jambe en l'air alors que seul nos prénoms étaient l'information que nous avions partagé. A passer trente ans, j'avais fini par me faire une raison, cette histoire idyllique ne tomberait pas du ciel, il me faudrait sans aucun doute encore pas mal de patience pour la vivre et le côté idéaliste allait devoir laisser place à quelque chose de plus réel et pied à terre malheureusement, personne ne débarquerait au beau milieu de mon travail pour me faire une déclaration d'amour devant des collègues amusés et un patron ahuri. J'etais probablement devenue exigeante avec le temps, ce genre de femme compliquée, indécise, qui passe son temps à se demander si elle fait le bon choix.

Malgré le caractère soit disant "platonique" de cette relation que j'entretenais jusqu'à présent avec l'agent, je m'étais posée ces questions, celles qui me permettraient de savoir si je devais foncer ou le fuir. La plupart des réponses me ramenaient souvent au même point, celui de l'échec inévitablement. Non pas parce que Cade était loin du stéréotype de l'homme parfait, mais parce que nous n'attendions pas les mêmes choses de la vie. Je m'étais décidée à reprendre la mienne en main dès lors mon retour à Brisbane, et si ma bonne volonté m'avait permis de me montrer raisonnable et imperturbable, voilà que cet homme parvenait à troubler toutes mes bonnes résolutions. J'engage une lutte contre moi-même, espérant que toutes ces pensées, qui sont bien loin de l'attrait amical, ne sont que passagères, et que bientôt je parviendrais à m'en défaire. Mais comment y parvenir si ce n'est qu'en le fuyant? Comment faire taire ce besoin, cette envie irrépressible que de me retrouver à ses côtés et prétexter qu'il ne se passe rien? Comment parvenir à faire comme si de rien après ce premier baiser échangé? Ma présence ici ne va malheureusement pas calmer le jeu... Ces regards, ces petites remarques et c'est nombreux non-dit parviennent à attiser cette tension entre nous, jusqu'à ce que l'un de nous perde totalement le contrôle.

Mes lèvres pressées contre les siennes, ce contact prenant,devrait parvenir à déclencher la sonnette d'alarme en moi. Je devrais réaliser à ce moment là dans quelle situation je m'engage, mais contre toute attente, tout s'est volatilisé, laissant libre court à mes envies via le billet de ce trait de caractère appelée communément impulsivité. Critère qui n'est plus à prouver chez moi, ce dernier a déjà fait mainte fois ses preuves par le passé, me poussant à faire de nombreuses fois des choix peu recommandable. Et peut être que ce rapprochement ne va pas déroger à la règle, je ne parviens cependant pas à me convaincre que c'est une mauvaise idée, que l'on ne devrait pas. Ma conscience s'est volatilisée, et je ne me suis pas sentie aussi bien depuis bien longtemps d'ailleurs. Tout semble si évident. Cette attirance mutuelle, ce besoin de s'imprégner de l'autre, de le posséder,c'était finalement inévitable, et je ne peux exprimer cette sensation de plaisir suprême qu'il fait naître en moi à travers ce baiser et ses mains qui se déplacent le long de mon corps. Je ne parviens pas à m'en défaire, ça ne semble jamais assez, comme une drogue. Je ne veux pas interrompre ce moment, et certains considèreront peut être cela comme une faiblesse, mais je suis incapable de faire marche arrière, bien au contraire, je suis prête à m'engager sur une pente beaucoup plus périlleuse. Nos caractères respectifs nous pousseraient presque dans une sorte de jeu, celui qui parviendra à prendre le dessus et à faire sombrer complètement l'autre. Mais comme chaque fois que je décide de jouer, je sais me montrer entreprenante et déterminée,il avait déjà eu l'occasion de le remarquer par le passé.

Je me retrouve allongée sur ce lit, avec ce seul et unique morceau de tissus désormais, la respiration saccadée face à cette adrénaline qui m'habite et qui m'empêche de respirer convenablement.Peut être que c'est cet interdis qui rend ce moment si intense,il n'empêche qu'il m'attire plus que jamais, et son corps appelle le mien un peu plus a chaque seconde qui s'écoule, le rendant addictif. Les différentes caresses qu'il dépose par la douceur de ses lèvres sur ma peau crispe mon corps, une sensibilité accrue face à cette envie d'en vouloir toujours plus alors que la chaleur de son souffle me fait perdre définitivement la tête. Mon corps se cambre sensuellement, alors qu'il arrive finalement à hauteur de mon bas ventre,ôtant finalement ce dernier obstacle  qui me sépare de lui. Il se débarrasse à son tour de ses vêtements pour venir se glisser au dessus de moi.Mon regard croise le sien, nourrissant d'avantage cette attirance avant de succomber une fois de plus à l'appel de nos lèvres, et c'est dans ce moment de parfait augure qu'il vient me soutirer un râle de plaisir, et puis un autre. C'est juste divin, et je ne dis pas ça uniquement parce que mon corps n'a pas eu l'occasion de ce rapprochement dernièrement.Mes mains glissent le long de son dos,mes doigts s'enfonçant dans sa peau pour exprimer ce bien-être qu'il me procure et duquel je souhaite profiter encore plus. Les mouvements s'accélèrent, annonçant une fin imminente alors que je succombe définitivement, ressentant cette libération suprême qu'il vient de provoquer et qui la lui même amener à la fin de cet échange.Son visage vient se nicher dans mon cou alors que ma main remonte le long de sa nuque. Mes paupières fermées,je tente de reprendre mes esprits avec ces battements cœurs qui résonnent dans mon corps tout entier. Mon visage se tourne finalement vers le sien afin de déposer un baiser sur sa joue, remontant un instant vers ses lèvres pour lui en voler un autre, tout en prenant une grande inspiration. Je tente de le faire perdurer dans l'innocence du moment, sachant qu'il risquait probablement d'être le dernier, je veux parvenir à garder le souvenir de ce délicieux parfum, de ce qu'il éveille en moi. Le temps semble s'être arrêté, mais je sens qu'il va rapidement nous rattraper, et nous confronter aux conséquences de ce que cet acte vient impliquer. Mais pour le moment, je tente de lui échapper encore un peu, mon visage vient se poser sur le torse de Cade, mon bras enlaçant son torse. Je n'ai pas envie de parler, je ne veux pas que les mots viennent définitivement briser cet instant merveilleux que nous venions de partager, et je le pousse à ce qu'il agisse comme ça aussi. Je ne sais pas si ce sont les événements qui se sont déroulés au cours de la journée ou la quiétude qu'inspire le moment, mais je ne tarde pas à fermer les paupières une première fois, puis à nouveau...

J'ouvre les yeux, ayant cette sensation étrange d'avoir perdu tout mes repères, de ne plus savoir où je me trouve durant ces premières secondes. Je suis allongée sur le ventre, le drap ne recouvre que la moitié de mon corps, je relève le visage, me rappelant assez rapidement du contexte, et sans plus attendre je le cherche du regard, constatant qu'il se trouve à mes côtés, endormi profondément. Mon corps pivote doucement, tâchant de ne pas le réveiller. Je l'observe avec attention, mes doigts viennent effleurer doucement le contour de son visage, et une sorte de nostalgie s'empare de moi, consciente que tout ça ne m'appartient désormais plus. Je mesure cependant le danger qu'il pourrait représenter pour moi, et je tente de me faire une raison, à contre cœur. Je me lève finalement, ramassant au passage ce pyjama éparpillé dans la chambre, retraçant sans aucune difficulté le déroulement de ce rapprochement, je l'enfile et quitte la pièce afin de rejoindre la cuisine. Il doit être un peu plus de huit heure lorsque je tente de trouver de quoi me préparer un café. Je n'ai aucune idée de ce qui m'attend aujourd'hui, si Cade va finalement me relâcher et me permettre de reprendre mon quotidien comme s'il ne s'était rien passé, si le danger n'est plus de mise, et que j'allais pouvoir retrouver mon appartement. Ce silence qui encombre la cuisine est quelque peu déroutant, mais il sera bientôt interrompu par le bruit de la machine à café que je mets en route, et qui aura fini par faire sortir Cade du lit. Mon regard croise le sien, avec un air surpris mais surtout une hésitation quand au comportement à adopter. C'était pourtant inévitable, je n'ai cependant pas eu le temps d'y réfléchir. "Hey" lançais-je d'une voix douce. Il allait falloir être un peu plus original. "Je nous ai fais du café" , avouais-je pour tenter de rendre cette discussion banale, mais comment y parvenir alors que j'ai ces images de la veille qui se bousculent dans mon esprit? L'odeur de sa peau, la douceur de ses lèvres..."Tu n'es pas parvenu à trouver la porte de sortie ce matin?" demandais-je en servant une tasse, avant de relever mon regard dans le sien, laissant ce sourire mesquin prendre possession de mes lèvres. L'humour...Dans toutes les circonstances! Cette réplique fait évidemment allusion à notre première nuit, duquel il s'est échappé comme un voleur au petit matin. Aurait t-il fini par apprendre les bonnes manières?


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
It means nothing, right? - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyMer 26 Juin 2019 - 14:51


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

Retrouver une jeune femme avec qui il avait passé une nuit il y avait de cela quelques années en arrière n'était encore jamais arrivé à Cade jusqu'à présent. Se retrouver embarqué dans une histoire où le danger côtoie le mensonge et l'attirance était quelque chose d'inédit aussi. Pourtant, il en était bien là, à partager son modeste appartement avec Savannah, avec qui il s'était éclaté à Los Angeles, le temps que les affaires de cambriolage et de potentiel acharnement se dispersent. Les images avaient plu dans sa tête, envahient son esprit à chaque fois qu'ils s'étaient revus et toute opportunité de remettre le couvert avait été prise de court par ce "en tout bien tout honneur" fixé par la jolie blonde, comme une limite à tout ce qui pourraient révéler le désir toujours vif qu'ils avaient l'un pour l'autre. Ils avaient joués avec le feu, s'étaient même brûlés lors de ce week end chez Karen, et ils en étaient toujours au même point. Savoir qui cèdera le premier et qui réussira à convaincre l'autre que tout ça était plus fort qu'eux... Etait-ce la seule tenue légère de Savannah qui avait fait plié Grimes ? Son regard de braise quand elle lui demandait de rester à ses côtés pour la nuit dans sa propre chambre ? Ou bien toutes les dernières confessions qu'ils s'étaient échangés, témoignant d'une confiante accordée et confirmant une personnalité, avec ses qualités et ses défauts, qu'il affectionnait avaient-elles pesées dans la balance ?

Quoi qu'il en soit, Cade ne pouvait plus faire semblant et jouer l'innocent en pretextant aller dormir sur le canapé signifiait encore se mentir à lui même et respecter une promesse que Savannah rêvait de briser sans plus aucun doute. Ses lèvres l'avaient appelé et l'avaient trouvé. Et à l'image de leur premier rencart, ils n'en restèrent pas là. Tout bouillonnait tellement en lui qu'il était incapable de s'arrêter dans son élan et c'était visiblement réciproque. La jolie blonde, en prenant les commandes, refusait de faire marche arrière, s'embarquant dans une histoire déjà bien différente de celle qu'ils avaient déjà vécu et qui avait été écourtée par les principes Dom Juanesque de l'agent fédéral. Tout au long de ces minutes, il se délecta du goût de sa peau qu'il parsemait de baisers tantôt tendres, tantôt suaves et plus fougueux. Si auparavant ils avaient été à l'essentiel rapidement pour assouvir une envie physique indéniable, cette fois Grimes se faisait presque languir. Faire durer cet instant était un délicieux supplice pendant lequel son coeur s'emballait et la chaleur montait crescendo dans la pièce. Son parfum, ses mains glissant dans son dos, et les soupirs terriblement excitant qui émanaient de sa bouche... Cade profitait de tout avec la sensation encore silencieuse que tout pouvait être compliqué après cela. Sans y penser, il l'emmena avec lui dans un frisson chaud qui le traversa de la tête aux pieds et qui l'épuisa autant qu'il le libéra. Cette satisfaction inexplicable qu'il connaissait par coeur mais dont il ne pouvait pas se passer, Savannah la lui montra de façon encore plus charmante. Comblé moralement et physiquement, l'agent fédéral n'émit pas un seul mot quand il passa son bras autour d'elle pour déposer sa main sur son bras. Qualifier ce qui venait de se passer ? Pour quoi faire ?! Il lui semblait inutile d'engager ce débat immédiatement alors que son corps se remettait doucement et que ses paupières ne demandaient qu'à se fermer. La journée avait été chargée en rebondissements, il voulait une nuit sereine et c'était bien engagé. La sentir contre lui était un apaisement certain mais éphémère. L'épuisement et l'atmosphère comme libérée eurent raison de lui...

Le bruit du café qui coulait ? Ou peut être sa succulente odeur matinale ? Cade fronça les paupières et finit par ouvrir les yeux, peu certain du lieu où il se trouvait. Il lui fallu plusieurs secondes pour remettre la soirée et la nuit en place car dans l'atmosphère, il n'y avait plus uniquement ses marques à lui. Il y avait aussi un autre parfum et une sensation de ne pas s'être étalé seul dans son lit. Sans mentionné le fait qu'il était encore nu sous une couverture qui lui cachait seulement le bas. Il y avait bien du bruit dans la cuisine et en tournant la tête, il se confirma à lui même que Savannah était déjà levée. Il se passa une main dans les cheveux en grimaçant légèrement et se leva enfin pour retrouver son pantalon, sans doute en perdition au milieu des fringues sur le sol. Par la même occasion, il jeta un oeil intéressé à son portable et se dirigea de façon faussement innocente vers la cuisine. "Hey. Je nous ai fais du café." Il s'était arrêté non loin d'elle, la regardait sans trop de surprise sur le visage. Haussant les sourcils, il s'approcha de quelques pas en souriant et voilà qu'une sorte de malaise s'était déjà bien trop installé ici. Ce n'était pas dans ses habitudes... de se lever et de partager un petit dej' avec une jeune femme qui avait partagé sa nuit. D'ailleurs, elle ne manqua pas de le lui faire remarquer. "Tu n'es pas parvenu à trouver la porte de sortie ce matin?" Tirant un tabouret haut sur lequel il comptait poser ses fesses, il eut un sourire ironique. - Je suis chez moi je te le rappelle... Réponse au taquet qui était à double sens. Il savait bien où était la porte, mais elle aussi par ailleurs... Il saisit la tasse de café qu'elle venait de lui servir et l'approcha de lui avant de relever le regard sur elle. - J'ai eu des nouvelles... fit-il en agitant son téléphone pour lui remettre à l'esprit que, si elle se trouvait ici, c'était à la base pour cette affaire. C'était aussi et surtout pour contourner toute discussion qui se voudrait délicate. - Le type a été identifié et interpelé. Il sera sans doute inculpé de quelques trafics merdiques, ce qui te laisse le temps de reprendre une petite vie tranquille. Il conclut par - Tu es libre ! avec un haussement de sourcils et un sourire narquois. L'agent fédéral porta sa tasse à ses lèvres et bu une gorgée avant de reprendre faiblement. - Tu peux aussi... rester un peu, le temps que tout soit sécurisé. Il n'avait pas relevé les yeux et fixait sans but la surface lisse et noire de son café.












It means nothing, right? - Page 2 763986grimes
It means nothing, right? - Page 2 OrLErGE
It means nothing, right? - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
It means nothing, right? - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : It means nothing, right? - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyVen 28 Juin 2019 - 15:32


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

Ce moment semble suspendu dans le temps. Il signe une sorte de répit dans cette retenue dont nous faisions preuve depuis nos retrouvailles. Les mots, parfois incohérents, laissent place à l'expression de nos corps l'un envers l'autre, et tout semble finalement si simple entre nous. Plus de barrière, pas de promesse qui ne sera pas tenue, juste ce besoin irrépressible de savourer le goût de ses lèvres et la chaleur de sa peau contre la mienne. Cela n'est pas sans rappeler notre première nuit, pourtant... Cette étreinte improvisée est bien plus intense, définitivement enivrante, à faire perdre la raison. Je suis hors de contrôle et même les quelques mots de mise en garde de Cade n'auront pas suffit à me rappeler à l'ordre. Je n'ai aucune envie d'arrêter, et je compte bien suivre cette envie profonde jusqu'au bout. La façon dont il m'observe, dont il m'embrasse, les caresses qu'il dépose sur mon corps font naître en moi un sentiment de confort inexplicable. Je me sens désirée plus que jamais, et je veux parvenir à garder en moi ce délicieux souvenir et ce qu'il provoque, bien que ce ne soit qu'éphémère. C'est lui et moi, rien d'autre là tout de suite. Cet instant de ferveur laisse place à un rapprochement plus affectueux. Nous sommes inconsciemment d'accord pour ne pas affronter présentement les conséquences de ce rapprochement, au risque de gâcher cette soirée qui se termine finalement sous les meilleures auspices. Pouvoir me blottir contre lui sans avoir à me justifier, c'est exactement ce dont j'ai besoin, et j'ai encore quelques heures devant moi pour en profiter, sachant que le lever du soleil viendrait remettre en question inévitablement ce moment de lâché prise...

Le réveil s'impose finalement à moi, après une nuit paisible et des plus agréables. Je profite du sommeil de Cade pour l'observer avec attention, tâchant de me lancer dans une réflexion qui semble m'échapper. Si les choses paraissaient déjà compliqué entre nous avec cette nuit passé dans la maison d'hôte, elles le sont d'autant plus avec cette nuit que nous avions partagé. Tout l'histoire se contredit, et je ne parviens pas moi même à savoir comment me positionner, ce que je dois en penser. Je décide d'abréger mes souffrances par des hypothèses inutiles et préfère m'affairer à préparer du café. J'aurais très bien pu profiter de l'occasion pour passer la porte d'entrée, retraçant d'une façon certaine un acheminement bien connu, mais ce n'est clairement pas moi. Ca m'aurait pourtant éviter ce malaise qui s'installe par l'arrivée Cade dans la cuisine. Je tâche de faire bonne figure, et de ne pas laisser penser quoique ce soit au travers un regard ou encore un mot qui prendrait une certaine signification. Je n'ai pas assez de recul et d'élément à ma disposition pour vouloir prendre une quelconque direction pour nous. J'ai cependant ce chemin de vie bien dessinée en tête pour Cade et il me ramène incontestablement à la fin la moins enthousiaste. Je tente de déceler malgré quelques phrases bateaux un regard qui parviendrait à me faire comprendre que les choses ont changé, en vain. La bonne humeur résultant de ce moment passé ensemble laisse rapidement place à une gêne partagée. Je le vois, tentant de composer avec ma présence dans son appart', et j'en viens finalement à m'amuser de la situation. C'est bien trop sérieux et mystérieux pour que ça reste ainsi. "- Je suis chez moi je te le rappelle... " Je quitte un instant son regard et effectue un mouvement de tête, avec une moue face à cette réflexion.. "C'est pas faux" avouais-je avec un léger sourire. Etait-ce le message caché pour me faire comprendre que je devais moi même me résoudre à la passer? Cette question fait son bout de chemin dans mon esprit avant qu'il ne vienne à reprendre la parole. "- J'ai eu des nouvelles..." Je hausse les sourcils en croisant son regard, ayant presque oublier la raison qui m'a pourtant amené dans ces lieux. "- Le type a été identifié et interpelé. Il sera sans doute inculpé de quelques trafics merdiques, ce qui te laisse le temps de reprendre une petite vie tranquille.." Je prends une gorgée de la boisson avant de reprendre la parole."Ah...Et bien super, c'est une bonne nouvelle." avouais-je avec un certain manque d'enthousiasme, malgré l'effort d'y mettre du mien. C'était pourtant celle qui me rendait ma liberté. J'allais pouvoir retrouver mon appart', mes affaires, et surtout une vie qui ne serait plus associé à un quelconque danger. "- Tu es libre !" me lance t-il, me laissant cette étrange sensation que ce n'était pas uniquement de cet "emprisonnement forcé" dont il faisait allusion. Un gentil message qui indiquait qu'une fois de plus le passage de la porte était recommandé? Je n'ai jamais été très doué pour tirer des conclusions, surtout lorsque je suis moi-même impliquée... Mon regard reste fixé sur l'agent, consciente que je n'allais pas rester passive bien longtemps, et que très vite mon impulsivité prendrait le dessus. " - Tu peux aussi... rester un peu, le temps que tout soit sécurisé. " Enfin un aveu qui parvient à atténuer cet étrange sentiment que je suis de trop ici, mais que je s'associe sans plus attendre à une sorte de politesse. Je sais qu'il a assez de considération pour moi pour ne pas avoir à m'exprimer clairement son envie de me voir partir,  mais je sais aussi que tout cela le dépasse, et ne correspond en rien à ce qu'il veut pour le moment.. "T'es pas obligé de faire ça Cade." avouais-je en reposant ma tasse sur le comptoir, ayant finalement l'occasion de le voir relever son regard dans le mien. ." je veux dire..." je marque une pause, voulant opter pour les bons mots. ."Je t'apprécie beaucoup et cette nuit c'était juste..." je fronce les sourcils , avec un air finalement amusé. "Wow" lançais-je en souriant pour appuyer mes propos, ayant un comportement plutôt expressif pour mesurer la satisfaction que j'en tirais, avant de reprendre plus sérieusement.. " Mais ca n'engage en rien. Il n'y avait aucune promesse là dessous". Je lui rendais sans plus attendre à lui aussi ce sentiment de liberté, qui allait certainement le soulager. ." J'ai compris que t'étais pas prêt... On a pas les mêmes attentes, et c'est sûrement, préférable qu'on s'en tienne à ça." Pourtant, j'ai ce sentiment de déception à cette idée. Une partie de moi aurait s'en doute préféré que ça se passe autrement. Celle qui passe son temps à fuir est cependant soulagée de ce dénouement. C'est ce qu'il y a de mieux à faire, pas vrai? Je ne voulais pas le perdre, et j'espérais que cette mise au point me permettrait de ne pas le voir s'éloigner...."Alors toi aussi t'es libre" avouais-je au travers d'un sourire, qui cacherait une certaine mélancolie.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
It means nothing, right? - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2019 - 14:23


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

Il était inutile de lutter plus longtemps. Si Cade mettait un point d'honneur à tenir ses promesses, il n'avait pas fait le poids face à cette attirance, qui avait le pouvoir d'occuper son esprit bien souvent depuis quelques temps. Savannah avait eut les mots et les gestes pour le faire craquer définitivement et sans remords. Mais plus qu'une envie physique certaine, il avait été irrépréssiblement attiré par sa personne et son histoire depuis qu'il la connaissait. Cette façon qu'elle avait de se confier à lui, et lui à elle, avait sans doute pesé dans la balance au point qu'il ne ressentait pas du tout l'envie de la fuir au petit matin. Il l'avait déjà fait, alors même qu'ils s'étaient retrouvés dans le même lit pour combler le désir charnel d'une soirée et que peu lui importait de savoir qui elle était et d'où elle venait. Ce matin là, au réveil, conscient que cette nuit allait peut être changer leurs plans sous de nombreux aspects, Grimes cherchait cette présence féminine à ses côtés. Il parcourait lentement le couloir, reniflant l'odeur du café délicieusement prenante, et redoutant presque les premiers mots de la jolie blonde. Elle qui lui avait montré aussi qu'elle pouvait céder puis regretter quelques minutes après...

Leurs regards se croisèrent bien vite et malgré un malaise déjà installé et l'image étonnante de voir une jeune femme occupée dans cette cuisine pour préparer un petit dejeuner, Cade ressentait comme un sentiment de normalité. Comme si ça devait arriver, comme si c'était écrit et qu'ils auraient pu se battre des mois contre, cela aurait quand même finit par arriver. Une petite touche d'ironie pour palier à ce manque de communication gênant et le voilà déjà qui changeait de sujet pour lui rappeler la raison pour laquelle elle se trouvait là. "Ah...Et bien super, c'est une bonne nouvelle." Le manque d'enthousiasme était clair. Grimes ne la quitta pas des yeux et conclut en lui redonnant sa liberté. Non pas parce qu'il avait eu ce qu'il voulait, mais parce qu'elle avait exprimé, la veille avant d'arriver ici, sa sensation d'être prise au piège. Il se rendit bien vite compte que ce n'était pas forcément approprié et que ce n'était sans doute pas ce qu'il voulait. Après cette nuit qu'il qualifiait volontiers de "géniale" selon son vocabulaire parfois enfantin, la voir faire son sac et s'échapper l'embêterait un peu... Il lui proposa donc une alternative ou... une excuse.

"T'es pas obligé de faire ça Cade."
Là, ça sentait mauvais. Grimes tenait sa tasse à la main mais celle-ci ne quitta pas la surface lisse de la table. Ses yeux étaient rivés sur elle, dans l'attente d'en entendre plus. " je veux dire...Je t'apprécie beaucoup et cette nuit c'était juste...Wow" Un sourire très fin se dessina sur les lèvres de l'agent fédéral. Il pensait pareil de ce coté là. Et il était loin de regretter quoi que ce soit. Savannah allait-elle lui avouer que c'était son cas... " Mais ca n'engage en rien. Il n'y avait aucune promesse là dessous." Il laissa planer un certain silence en admettant qu'elle n'avait pas tord. " J'ai compris que t'étais pas prêt..." A ces mots, il baissa la tête et les yeux sur son café. Elle avait toujours en tête cette conversation qu'ils avaient eut au sujet de leurs attentes sentimentales futures.  "On a pas les mêmes attentes, et c'est sûrement, préférable qu'on s'en tienne à ça." Ca ? ça quoi ? Il fronça les sourcils en la regardant de nouveau. "Alors toi aussi t'es libre" Joli coup. Il ne partagea pas son sourire et cherchait à comprendre. Pourtant une vérité s'imposait à lui. - T'as raison, je peux rien te promettre... Mais je ne te laisserais pas t'évaporer dans la nature comme ça..  Il était vrai qu'il n'attendait rien et qu'il était loin d'être aussi carré qu'un Superman, accroc et fidèle à sa Lois Lane. Il n'avait pas de cape et de slip rouge et encore moins de collants bleus. Pas de yeux lasers pour buter le plus méchant des méchants, pas de force surnaturelle pour déplacer des montagnes pour sa belle. La comparaison avec le Kryptonien s'arrêtait à quelques anecdotes qu'il était bon néanmoins de surligner. Non... il n'avait jamais tendu les poings pour s'envoler ! Cade s'était déjà mit en danger pour une jeune femme, révélant ses côtés impulsif et protecteur à la fois. Tout comme l'homme d'acier, il avait malgré tout un coeur et ce coeur s'était belle et bien attaché à cette jolie blonde... Il bu une gorgée de café avant de reprendre. - J'ai pas envie de te retrouver par hasard dans deux ans. Je devrais encore te faire une promesse que je serai incapable de tenir, et je déteste manquer de parole ! Référence à ce "en tout bien tout honneur" qui l'avait nettement freiné dans son entrain. Sans compter qu'il n'était même pas sûr d'être encore à Brisbane dans un avenir proche.

Un flottement, et puis Cade se leva pour contourner le bar, l'air plutôt songeur. - Dis moi que tu ne veux plus me revoir, et je te laisserai tranquille... Il s'était arrêté face à elle et soutenait son regard comme pour y lire la moindre réponse qu'elle ne voudrait dévoiler.












It means nothing, right? - Page 2 763986grimes
It means nothing, right? - Page 2 OrLErGE
It means nothing, right? - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
It means nothing, right? - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : It means nothing, right? - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyMar 2 Juil 2019 - 0:45


IT MEANS NOTHING, RIGHT?
Ce moment que nous avions partagé était si étonnant que prévisible, il relatait mon comportement à moi toute seule, rythmé par des vérités que mon cœur refusaient d'admettre et cette obstination à vouloir tout contrôler, de façon sage et raisonnable. Pourtant, lorsque mon corps se trouve contre le sien, il n'y a plus aucune bataille, plus aucune volonté de résister, je me laisse aller à ce toucher délectable sans me soucier un instant de cette règle que j'ai pourtant imposé dès lorsque nous nous sommes retrouvés. Règle qui n'avait fait qu'entretenir cette attirance véritablement. Etait-ce cet interdit qui nous avait poussé dans les bras l'un de l'autre? Ou est-ce que ca dépassait cette simple attraction physique et qu'il s'agissait de quelque chose de bien plus profond? Quelque chose qui était plus difficile de contrôler...

Son arrivée dans la cuisine va malheureusement sonner la fin des festivités et de l'insouciance. Nous sommes forcés de nous confronter aux conséquences de nos actes, et c'est là que tout devient plus compliqué. J'aurai préféré que ce soit d'avantage naturel, et je m'efforce à le rendre avec un accueil plutôt léger, mais ca n'enlève rien à ce malaise qui s'installe malheureusement bien trop vite et de façon maladroite entre nous. Il est difficile de savoir comment se comporter, et contre toute attente, le comportement et les paroles de Cade vont préciser ce que je redoutais, il se sent probablement piégé. Piégé de devoir vivre un moment pareil avec une femme, lui, qui préfère partir à l'aube pour ne pas vivre ce type de malaise. Il a juste trop de respect et de sympathie à mon égard désormais pour me mettre dehors, mais les autres signes sont là. Que ce soit par la distance qui est désormais de mise entre nos deux corps ou cette annonce concernant le danger qui n'est désormais plus d'actualité. Ca sonne le clap de fin, et je ne parviens d'ailleurs pas à tricher lorsqu'il m'avoue que je peux désormais retrouver ma vie. Je tente de faire bonne figure, mais une déception certaine s'installe, et la raison me sourit avec provocation, me rappelant à l'ordre, je l'avais pas volé. Et avant même que ne sonne le sifflet final, je décide de prendre les devants pour ne pas avoir à subir l'humiliation déjà connue par le passé à ses côtés. J'anticipe. Je mets moi même un terme à ce que nous avions vécu, lui épargnant d'avoir à le faire, parce que finalement, c'est ce qu'il souhaitait pas vrai?

Les mots que j'employais étaient plutôt clairs, et ils étaient pensés. Si je lui proposais d'en arrêter là, je n'émettais aucun regret face à ce qu'il s'était passé. Je n'y parviendrais pas, et je suis même certaine que je viendrais à refaire ce choix complètement fou si on me laissait la possibilité d'en changer. Mais la réalité n'était pas si simple, et je respectais ce choix de vie qu'il faisait, et qui était à l'opposé du mien d'une certaine façon. Peut être que les choses auraient été différente si j'avais eu dix ans de moins, un passé plus léger, et qu'il n'y avait pas ce besoin d'exceller dans le rôle de mère, mais ca n'était pas le cas. Je sens son regard perplexe sur moi, et tente de ne pas me laisser influencer par ce dernier, finissant par cette phrase qu'il avait lui même cité quelques secondes auparavant. Il retrouvait sa liberté, tout comme il m'avait rendu la mienne. Mon sourire tente de finir en beauté, énonçant simplement une volonté qu'il n'y ait pas de remord là dessous, mais il ne fût pas partagé, et rapidement, j'appréhendais un peu la situation.  " T'as raison, je peux rien te promettre.... Mais je ne te laisserais pas t'évaporer dans la nature comme ça..." Une partie de moi est soulagée, l'autre déchante bien assez vite.  Ca aurait été bien plus simple qu'il se contente de me donner raison, de me serrer la main et de me remercier avant de me laisser seule dans cette cuisine sous prétexte qu'il voulait prendre une douche... Qu'il joue au connard dans toute sa splendeur pour me permettre de prendre un bon coup, mais de reprendre ma vie en main ensuite, oubliant ces moments passés ensemble ... Mon beau discours connaît donc une faille alors que je prends une inspiration incertaine en baissant le regard. "- J'ai pas envie de te retrouver par hasard dans deux ans. Je devrais encore te faire une promesse que je serai incapable de tenir, et je déteste manquer de parole ! " Mon regard se relève finalement dans le sien. Je tâche de faire comme si cette discussion ne n'atteignait pas, mais ça s'annonce plus compliqué que ce que j'avais imaginé. " On sera pas obligé d'attendre 2ans...Qui sait, peut être qu'on se croisera au café du coin avant ça" Un haussement d'épaule pour accompagner ce semblant de sourire qui permettra avec un peu de chance à dédramatiser la situation." ...ou dans un bar". Forcée d'admettre qu'il y avait plus de probabilité pour ce lieu. Je détourne le regard, jouant nerveusement avec la tasse alors qu'il se lève et s'approche doucement. Je pince mes lèvres, fuyant son regard jusqu'à ce qu'il prenne la parole. "
. - Dis moi que tu ne veux plus me revoir, et je te laisserai tranquille..."
Mon regard se balade à travers le sien, réalisant que cette emprise qu'il a sur moi est de plus en plus forte et qu'elle parvient d'ailleurs à me rendre hésitante. "Tu sais très bien que ce n'est pas si facile que ça..." Je n'y arrive pas. J'aimerais pouvoir lui dire que c'est ce que je veux, mais une force intérieure m'en empêche littéralement. Je prends une grande inspiration à nouveau, me montrant soudainement plus confiante. " Et alors quoi? On va continuer à prétendre que nous sommes que des amis qui ont fait une erreur de parcours, s'adonner à une partie de billard ou préparer des petits gâteaux comme si il ne s'était rien passé? " demandais-je finalement. Si ça me semble presque impossible, l'idée de ne plus supporter ses remarques sarcastiques et ce sourire mystérieux l'étaient d'autant plus.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
It means nothing, right? - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyMer 3 Juil 2019 - 13:27


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

Ce malaise qui s'était installé naturellement entre eux alors que Cade faisait son apparition dans la cuisine, était des plus normal. L'évolution de leur relation était complexe et s'apparentait presque à des montagnes russes où l'agréable sensation de fébrilité était là en permanence. Ils étaient passés de retrouvailles surprises, à une promesse de ne jamais aller plus loin que de banales confessions pour finalement arriver à succomber l'un à l'autre. Comment Cade aurait-il pu passer à côté ? Savannah était physiquement très jolie, elle possédait une personnalité forte, un passé qui n'était pas quelconque, mais aussi ce truc dans le regard... comme si elle souhaitait attirer tout autant qu'elle voudrait repousser. Et bien evidemment, Grimes voyait ces deux visages ce matin. Immédiatement, leur plus grande différence resurgissait. Celle qui concernait leurs projets, le poids qu'ils donnaient à l'avenir proche. Cade lui avait déjà confié qu'il n'était pas un Prince Charmant et que la perspective de commencer une relation sérieuse et stable n'était pas envisageable pour l'instant. Il le pensait toujours. Depuis Joan, l'agent fédéral avait tiré un trait sur une vie sentimentale immuable et s'était même persuadé qu'il ne parviendrait pas à trouver LA personne. Au contraire, Savannah, elle, lui avait avoué vouloir retrouver une vie saine. Découvrir son fils, peut être refaire sa vie pour lui offrir un foyer solide. Grimes avait bien capté qu'il s'agissait là d'abandonner toute idée de coups d'un soir ou deux...et de fuir, si possible, les hommes qui n'étaient pas à l'aise avec une vie familiale bien rangée...

Ils en étaient là. A partager un café après avoir vêcu ce qu'on appelait le summum d'une attirance irrépréssible. Mais au delà, et l'arrêtant dans sa réfléxion, Cade imposait à la jolie blonde son point de vue. Et le fond de ce qu'il ressentait. Non, il ne la laisserait pas s'envoler comme lui avait pu le faire lors de leur toute première rencontre. Il n'attendrait pas non plus plusieurs années, ni même plusieurs mois avant de la revoir. La simple idée de ne plus poser les yeux sur ce sourire l'agaçait déjà. " On sera pas obligé d'attendre 2ans...Qui sait, peut être qu'on se croisera au café du coin avant ça.. ...ou dans un bar" Elle laissait donc le hasard s'occuper librement de ce qui allait suivre. Il n'était pas de cet avis. Brisbane était grand, trop grand. Et si le destin les avait réunis étrangement souvent ces derniers temps, il n'était pas dit que ça continue. Il lui imposa donc de prendre une décision plus...radicale.  - Dis moi que tu ne veux plus me revoir, et je te laisserai tranquille... Il s'était arrêté face à elle, avait plongé sur regard dans le sien comme pour y lire la moindre de ses pensées sur ce presque-ultimatum.  "Tu sais très bien que ce n'est pas si facile que ça..." Elle hésitait. Voilà qui répondait à sa question. Elle ne pouvait pas non plus se résoudre à ce que leur chemin se séparent aussi brutalement. Cade leva légèrement la tête, dissimulant un sourire satisfait à l'intérieur. " Et alors quoi? On va continuer à prétendre que nous sommes que des amis qui ont fait une erreur de parcours, s'adonner à une partie de billard ou préparer des petits gâteaux comme si il ne s'était rien passé?" La jolie blonde paraissait tiraillée entre sa volonté de s'adonner librement à ce qu'elle désirait, et celle de retourner rapidement dans les clous. - Je ne considère pas ça comme une erreur. "une erreur de parcours" c'était quasiment péjoratif pour qualifier la nuit qu'ils venaient de passer. L'attirance était toujours de mise ce matin, du moins chez Grimes... - Et je ne te demande pas de faire comme s'il s'était rien passé, bien au contraire ! Il esquissa finalement un sourire qu'il voulait communicatif. Son intention étant de redonner un peu de légèreté à cette question. - Juste, ne sois pas si stricte avec toi même. Laisses ça pour ton boulot, ou pour ton fils. Continuant de sourire, il lui prit cette main qui jouait nerveusement avec la tasse de café. - Et dis toi que... certaines choses n'ont pas besoin d'être si compliquées. Il déposa un baiser sur le dos de sa main et puis un autre sur son poignet. - Au moins, tu n'auras plus à chercher une branche de gui si tu veux en profiter. Il déposa un autre baiser doux sur sa joue dans un élan de séduction qui allait de paire avec ses mots. Ce qu'il lui proposait indirectement ? De se revoir, et de ne rien prévoir. Allait-elle franchir cette limite qu'elle semblait s'être imposé à elle-même ? Ou bien allait-elle faire une ultime marche arrière ?
















It means nothing, right? - Page 2 763986grimes
It means nothing, right? - Page 2 OrLErGE
It means nothing, right? - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Graphiste dans une grande agence de communication
LOGEMENT : #218, BaySide
It means nothing, right? - Page 2 190721115217449615
POSTS : 2980 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 2 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS : It means nothing, right? - Page 2 190701121333601119
Cade(#5)GabrielNicolasColinJosephJosephCarlisle(#2)
RPs EN ATTENTE : Ethan




RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)Amal CarlisleCade(#4)Leah
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement http://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams http://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyJeu 4 Juil 2019 - 1:01


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

Je savais très bien les complications qu'un rapprochement entre nous pouvaient engendrer. Je savais exactement le trouble que ça provoquerait en moi. J'en avais déjà fais les frais quelques années auparavant, mais là, notre relation n'était définitivement plus la même, l'enjeu était plus important. Nous n'étions plus de simples inconnus en soif d'aventure, nous étions ce duo explosif qui se ressemblait, autant qu'il divergait sur leur vision de la vie. Un duo qui ne manquait cependant pas d'attraction l'un pour l'autre, et ce, malgré une nuit qui aurait du mettre un terme à ce désir exprimé dès la première étreinte.Son comportement, au petit matin de l'époque, aurait du également me convaincre qu'il n'était définitivement pas le genre de mec duquel on s'entoure...Mais j'avais fini par oublier tout ça, les confessions qu'il avait osé m'avoué m'avaient donné une nouvelle image de lui. Ce n'était plus cet homme sans coeur qui avait osé me laisser seule sous les draps sans m'adresser un mot. C'était devenu cet homme attachant, qui regorgait de mystère et savait employer l'humour dans toutes les circonstances... Il avait redoré son image. Mais jamais je n'étais parvenu à oublier le désir que j'avais épprouvé à son égard, et les années ainsi qu'une certaine rancune n'avaient pas suffit à le faire disparaître.... C'est  pour cette raison que j'avais mis un point d'honneur à ce que nous nous tenions à distance l'un de l'autre, veillant à ne pas franchir cette limite...LA limite. J'avais eu assez d'élement depuis nos retrouvailles pour comprendre qu'une quelconque relation entre nous était point envisageable. Et voilà que je me retrouve en pyjama dans son appartement à nous préparer le petit déjeuner, habitée par un sentiment mitigé. J'ai encore en tête ce moment grandement appréciable que nous avions partagé, son odeur de laquelle je semble être imprégnée, m'empêchant de le chasser de mon esprit malgré son absence dans la pièce, la douceur de ses gestes, et l'intensité de son regard qui se perd dans le mien. Comment ne pas perdre la tête?

Son arrivée triomphale dans la cuisine annonce les complications. Je fais de mon mieux pour paraître naturel et détendu, mais je n'en oublie pas les faits, et je sais que d'un moment à l'autre, notre sort sera fixé. D'une certaine façon, j'ai l'impression de détecter son avis sur la question. De comprendre le souhait qu'il émet, ce besoin de me voir quitter les lieux, me rangeant une fois de plus dans la case "coup d'un soir", et qui naturellement m'ouvre le champ vers la porte de sortie. Je devine cependant l'attachement qu'il a développé pour moi, et qui l'empêche de venir me l'ouvrir afin que je puisse la franchir. Il a assez de respect cette fois-ci pour me dispenser de l'humiliation. Peut être que je me fais de fausses idées, mais je ne lui laisse pas le bénéfice du doute, et prends les choses en main avant qu'il ne le fasse, ayant retenu la leçon de la première fois. Inutile d'y aller par quatre chemin, cette nuit que nous avions passé, et qui m'avait apporté entière satisfaction, était derrière nous. Je ne lui demandais pas sa signification ou un engagement quelconque, je savais qu'elle n'avait aucune chance d'être prise en considération. Mais cette dernière relançait ce statut "amical" que nous étions parvenus à instaurer avant de sombrer à nouveau, et il va de soi que cette dernière était grandement compromise, voire impossible. J'avais pu constater la vulnérabilité dont je faisais preuve avec lui, et je savais qu'il me serait difficile de passer outre. Alors il était libre, autant que je pouvais l'être. Pourtant, mes mots ne semblent pas le satisfaire, me laissant quelque peu perplexe. Il exprime l'envie de me revoir, remettant en question ce beau petit schéma qui s'était dressé dans mon esprit. Son corps se rapprochant du mien, je peine à rester indifférente, et cette demande qu'il formule me met dans un bel embarras. Je ne m'attendais pas à avoir le choix, mais maintenant qu'il s'impose à moi, je suis incapable de lui exprimer clairement mon refus. C'est pourtant bien plus sain et raisonnable d'arrêter les dégâts maintenant, et je le lui fais savoir, rappelant la complexité des faits. Comment faire comme s'il ne s'était rien passé?. "- Je ne considère pas ça comme une erreur. " Je laisse échapper un soupire. "Moi non lus...Mais tu sais très bien ce que j'entends rarement par là" répliquais-je en relevant les sourcils, avant d'hausser faiblement les épaules. " Ca fait rarement parti du plan amical." Evidémment que je ne regrettais pas cette nuit, comment le pourrais-je...En attendant, celle-ci nous forçait à revoir le statut de notre relation, et les possibilités n'étaient pas multiples, rappelons qu'il ne souhaitait pas s'engager sentimentalement. "- Et je ne te demande pas de faire comme s'il s'était rien passé, bien au contraire !" Mon  regard se perd à travers le sien, tentant de déceler ses intentions de façon plus consice. Il me sourit, venant bouleverser mon être tout entier "- Juste, ne sois pas si stricte avec toi même. Laisses ça pour ton boulot, ou pour ton fils." J'inspire un bon coup, cherchant à briser cette carapace que j'avais jusqu'à présent mise en place pour l'affronter. Il attrape ma tasse pour la déposer derrière lui et saisit ma main. "- Et dis toi que... certaines choses n'ont pas besoin d'être si compliquées." Ses lèvres se déposent sur ma main, puis remontent jusqu'à mon poignet, parvenant à troubler ma respiration alors que je l'obsèrve avec attention, ces simples gestes me rappelant ce moment que nous avions partagé quelques heures plus tôt et qui était encore bien trop frais pour que j'en oublie les bienfaits. "- Au moins, tu n'auras plus à chercher une branche de gui si tu veux en profiter. " Je me sens comme intoxiquée, réalisant les conséquences qu'il provoque en moi, découvrant ce besoin et cette envie fervente que de me laisser aller à nouveau auprès de lui. Sa bouche se receuille sur ma joue, parvenant à me faire baisser les paupières pour m'ennivrer de sa douceur.

Sa proposition est plutôt claire, elle nous offrirait sûrement des avantages non négligeable. La possibilité de pouvoir savourer sa compagnie, et l'occasion de pouvoir me perdre dans ses bras dès lorsque nous en ressentirions l'envie. Pas de plan. C'est tentant. Et si je dois sûrement m'estimer chanceuse de pouvoir recevoir une telle offre, je garde cependant en tête ce problème qui pourrait venir entâcher cette relation dites "parfaite" sur tout point de vue... Les sentiments qui pourraient en découler. Ce "en tout bien tout honneur" que je nous avais imposé devait justement servir à éviter ce genre de chose. Et si je m'étais amusée à évoquer la possibilité que je puisse en tomber amoureuse lors de cette partie de billard, je ne pouvais pas être plus proche de ce résultat qu'en me lançant dans cette histoire. Je le savais, je le savais pertinnement, mais c'était déjà trop tard pour tenter de m'en dissuader. Mon esprit se laissait entraîner d'avantage par les bons côtés que cette relation pourraient m'apporter, il faut dire qu'il savait se montrer convaincant là tout de suite. Ma bouche s'entrouvre légèrement alors que je recule mon visage , remontant mon regard dans le sien qui se veut charmeur et déstabilisant . "Et quel serait les règles cette fois-ci?" Demandais-je d'une voix quelque peu sensuelle. J'avais besoin de les connaître. Nous nous lançions dans une nouvelle partie, un véritable coup de poker à la clé, toutes les cartes étaient à nouveau distribuées, je devais savoir ce que ca impliquait.


★so don't let me down★
❝ la vie est trop courte pour se lever le matin avec des regrets .alors , aimez les personnes qui vous traitent bien et oubliez celle qui ne le font pas . ❞
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, mais pas plus de Vingt dans ma tête...
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
MÉTIER : Agent Fédéral du FBI aux US. mais actuellement en mise à pieds pour avoir déconné lors d'une mission..
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
It means nothing, right? - Page 2 9yog
POSTS : 4480 POINTS : 10

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky et trouver une compagne pour la nuit - Agent fédéral du FBI aux US, il est en pause contrainte et forcée - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ZELDA - PAOLA - OACKLEY - SAVANNAH #5

RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4
PSEUDO : Fax
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
INSCRIT LE : 31/03/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood http://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 EmptyJeu 4 Juil 2019 - 13:04


IT MEANS NOTHING, RIGHT?

" Ca fait rarement parti du plan amical." Une amitié ? Cade savait parfaitement bien qu'il ne pourrait pas faire de Savannah une "amie" au sens le plus banal du terme. Elle l'intriguait bien trop, savait l'attirer dans ses filets au moindre sourire qui se dessinait sur son joli visage. Il n'y avait qu'à voir comment cette règle imposée dés leurs retrouvailles avait tournée court. Ils n'avaient pas tenu plus de quelques semaines avant de succomber l'un à l'autre. Parler d'amitié était presque une plaisanterie que Grimes n'allait même pas utiliser tellement elle était absurde. Alors, qu'est ce qu'ils étaient ? C'était la question que Savannah devait se poser. Elle qui semblait déjà, de bon matin, réfléchir à la suite des choses en buvant son café. Cade l'avait suivit dans cette réfléxion craignant qu'elle se décide à tirer un magnifique trait sur la possibilité de se revoir, sans doute par peur de réitérer l'expérience. Une expérience pourtant bien agréable qu'elle avait apprécié visiblement tout autant que lui, mais qu'elle fuyait pour honorer son plan d'avenir. Grimes comprenait. Savannah était une fille bien et elle voulait ce qu'il y avait de mieux pour son fils et pour elle, même si cela devait faire passer ses envies après tout le reste. Cependant, et dans l'espoir qu'elle ne disparaisse pas de sa vie du jour au lendemain, il voulait la persuader qu'elle pouvait tout concilier et se faire un peu plaisir. Ils n'allaient pas signer de contrat de mariage, ni même emménager ensemble, ça il ne pouvait pas lui offrir. Mais il pouvait faire en sorte qu'elle s'éclate un peu et surtout qu'elle ne le repousse pas en se trouvant des excuses.

Dans cet élan de persuasion, il mêla les mots aux actes. Il saisit sa main et y déposa deux baisers, et puis il était remonté sur sa joue qu'il parcouru suavement, comme s'il s'agissait d'un argument irréfutable. - Au moins, tu n'auras plus à chercher une branche de gui si tu veux en profiter. Elle n'aurait qu'à lui faire comprendre. Cade ne se mettrait plus de barrière avec la jolie blonde. Elle connaissait son attirance pour elle, il ne s'en cacherait plus et ne s'interdirait rien si elle semblait vouloir la même chose. Sa patience avait des limites. Ses lèvres descendirent le long de sa mâchoire, et dans le creux de son cou. Sa main s'était installé sur sa taille. Il avait fermé les yeux pour se délecter de son odeur, désormais reconnaissable et tellement enivrant. "Et quel serait les règles cette fois-ci?" Un sourire fin vint s'imiscer sur sa bouche. L'agent fédéral rebroussa chemin, son visage frôlant alors celui de Savannah. Ses yeux se plantèrent dans les siens. - On oublies les règles. C'est toi, moi et... il regarda ses jolies lèvres dont il avait déjà envie de se délecter de nouveau et, en éxagérant quelque peu de façon sarcastique, il se mordit la lèvre inférieur. - ... Toutes les idées folles qui nous passeront par la tête ! Il se retenait de l'embrasser, là, et de l'emmener sur son canapé pour profiter encore de ce corps si parfait avant une possible ligne d'arrivée. - Ça inclut des parties de billards improvisées avec récompense à la clé ! Il en haussa les sourcils pourtant véritablement dans l'attente d'une réponse. - Qu'est ce que t'en dis ? Il savait Savannah capable de beaucoup de choses. Elle l'étonnait à chaque fois qu'ils se voyaient. Oserait-elle se lancer là dedans et ne rien voir venir ?






It means nothing, right? - Page 2 763986grimes
It means nothing, right? - Page 2 OrLErGE
It means nothing, right? - Page 2 Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

It means nothing, right? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: It means nothing, right? It means nothing, right? - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

It means nothing, right?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: Logements
-