AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 I don’t want to die without any scars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Villanelle
les grands idéaux
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (21.02.1996)
SURNOM : Cha, Lie, Vi, ... rien de plus d'une syllabe
STATUT : Fuit la solitude à tout prix aux côtés de John
MÉTIER : Etudiante en dernière année de sciences politiques + Barmaid au Death before decaf depuis fin avril
LOGEMENT : #227 bayside avec john comme colocataire à temps partiel
We can burn brighter than the sun
POSTS : 1271 POINTS : 6465

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : allergique aux religions + fêtarde + lutte pour paix dans le monde, écologie, égalité H&F + parle anglais, français, espagnol, chinois + fan de Freddie Mercury et musiques des années 80/90 + hypersensible + besoin d'être entourée + manipulable + naïve + tatouage fleurs sur le ventre pour cacher cicatrice + adepte références à la culture pop et des pires choix possibles
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 17/∞ : yokotadbrendanwrensimonasher (fb)léo #1 (fb)maximilienléo #2walterclémentaméliastreet art festalois & léojohn #5primrosealec

I don’t want to die without any scars Tumblr_inline_o4pt2f74Ru1szaa83_250
Quaeque ipsa miserrima vidi,
et quorum pars magna fui.

RPs EN ATTENTE : lubya ☼ léo&john
RPs TERMINÉS : lubya #1tonyjohn #1john #2paolajohn #3john #4

abandonnés. eden
PSEUDO : kaelice
AVATAR : Sophie Turner
CRÉDITS : Panda
DC : /
INSCRIT LE : 30/03/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face#956021 http://www.30yearsstillyoung.com/t23562-villanelle-we-live-in-trouble-times http://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle http://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

I don’t want to die without any scars Empty
MessageSujet: I don’t want to die without any scars   I don’t want to die without any scars EmptyMer 15 Mai - 18:08


I don’t want to die without any scars

@Alec Strange

La géolocalisation des téléphones, quelle formidable invention. Il s’agit là de l’outils parfait pour suivre les faits et gestes de John en temps réel. Charlie ne cherche pas à l’espionner, elle fait totalement confiance à son petit ami sur ce sujet là. Au contraire, elle cherche à le protéger car elle tient beaucoup à lui. Même si elle a abandonné l’idée de lui parler de ses combats illégaux, l’idée ne lui est pas sortie de la tête pour autant. Elle est même allée plus loin, contactant directement par message son pseudo ami de combat. S’ils étaient vraiment amis ils ne combattraient pas. Il saurait que John est malade et qu’un coup mal placé risque de le tuer. Ou peut être le sait il et ... continue-t-il quand même ? Dans un cas comme dans l’autre, les messages qu’elle lui envoyait étaient à base de « arrête de combattre avec john. je sais pour vos combats clandestins. arrête ou je balance tout. ». Elle n’a aucune expérience dans l’art de balancer, devant se contenter de ce qu’elle a pu observer dans les séries policières. C’est comme ça que font les méchants dans les Experts, avant que tout ne dérape et qu’ils se retrouvent à devoir cacher un corps. Charlie se promet de ne pas déraper. Ceci dit, avec sa cinquantaine de kilos tout mouillés elle ne risque pas de pouvoir rivaliser avec un boxeur expérimenté. La seule arme dont elle dispose est la persuasion ... et la pression qu’elle pourrait éventuellement exercer, bien qu’elle aimerait éviter à tout prix avoir à parler à la police. Avec son air angélique, elle est cependant bien loin d’être blanche. Elle n’aimerait pas voir les autorités se rapprocher de sa vie.

Nez fixé sur le téléphone elle se rend finalement dans leur coin secret, accessible à pied. Bayside ... quel toupet d’aller risquer sa vie à quelques pâtés de maison de chez Charlie. Cette information ne fait que la mettre encore plus en colère. Elle avait prévu de prendre un uber et de s’arrêter plus loin pour ne pas qu’ils entendent de bruits de moteur ... et voilà qu’elle peut aisément y aller à pied. Elle profite du trajet pour preparer mentalement son discours. Il n’a pas intérêt de la couper sinon tout sera fichu. Il ne l’a pas écouté et continue ses combats avec John, elle doit aller faire pression en personne. Idiote qu’elle est, elle pense réellement qu’on la prendra en pitié et qu’on obéira à ses désirs. Mais oui bien sûr Charlie, ta licorne t’attend dehors.
Elle n’est pas étonnée de faire face à un hangar. Impossible de faire plus louche que ça, mais c’est parfois les choses les plus évidentes qui passent le plus inaperçu. La moto de John est encore garée devant. Elle fait le tour du bâtiment, évitant précautionneusement de passer par la porte d’entrée car ne ce serait pas très discret. Charlie finit par rentrer dans ce qui semble être les vestiaires, bien heureuse de n’y croiser aucun mec à poil.
A son plus grand étonnement, le premier mec qu’elle croise répond au doux nom d’Orion et elle le connaît plutôt bien. Elle s’est battue pour ne pas qu’il se fasse euthanasier au refuge et lui a trouvé le meilleur maître qu’il soit, suivant son adoption depuis. Impossible qu’elle se trompe, les Akitas Américains ne courent pas les rues. Quand bien même elle le reconnaît à son marquage. Il lui fait la fête, tire la langue, baisse ses oreilles et balance sa queue dans tous les sens. Charlie s’en approche rapidement pour tenter de le calmer, elle espère encore passer inaperçu. « Shhh Orion mon grand calme toi. » lui chuchote-t-elle. Mais rien n’y fait. Elle retourne finalement dans les vestiaires espérant que le chien n’aboie pas et que personne ne rentre.
Qu’est ce que fait Orion ici ? Le Alec à qui elle a parlé est le même homme qui avait été si avenant envers le chien un an plus tôt ? Alec n’est pas un prénom très répandu mais au fond d’elle elle ne veut pas y croire ... Il ne peut pas être impliqué dans ces trucs illégaux. Pas lui non plus ...

Tant pis. Il est trop tard pour reculer. Elle aura peut être droit à des réponses en venant ici. Elle observe ce qu’il se passe à l’intérieur du bâtiment. Les coups partent et sont rendus. Ce spectacle n’est pas de ceux qui réjouissent le plus Charlie. Pas du tout. À chaque nouveau coup que prend John elle manque de pleurer, elle doit mettre sa main devant la bouche pour étouffer un cri plusieurs à plusieurs reprises. Elle finit par détourner ses yeux du spectacle et ressort du bâtiment. Elle ne veut plus voir ça. Elle n’aura qu’à revenir lorsque John sera reparti. Le moteur d’une moto n’est pas la chose la plus discrète du monde.

L’attente n’est pas la meilleure chose pour son esprit. Elle se demande ce qu’Alec fait au milieu de tout ce bordel, pourquoi il participe à des combats illégaux alors qu’il avait l’air d’être d’un autre homme si doux et si bon. Ce serait il lui aussi laissé entraîner ? Par qui ? Et Orion, l’utilise t il pour des combats de chiens aussi ? Non, il avait l’air d’aller bien et d’être en parfaite santé ... Rien de tout ça n’a de sens. Encore une fois, c’est sa relation avec John qui l’a amené au milieu de tout ce foutoir et elle ne s’en rend même pas compte. Elle attend dehors tout en faisant les trois cent pas. Le pire dans tout cas c’est qu’elle devra garder le secret et ne pas en parler à John, au risque que leur duo implose. À nouveau. Ah, ce qu’elle ne ferrait pas par amour.

Le bruit de moteur arrive enfin à ses oreilles au bout de plusieurs dizaines de minutes interminables. John s’en va. Personne n’est arrivé entre temps. Il ne reste qu’Alec, il est temps qu’elle ait la réponse à ses questions. Charlie rentre par la porte principale cette fois ci, elle n’a plus rien à cacher, et plus personne de qui se cacher surtout. La mine encore incertaine, elle a oublié tout le discours qu’elle avait soigneusement préparé. Elle devait parler à un inconnu, pas à Alec Strange, le gentil monsieur qui a adopté le gentil chien. « Alec ? C’est quoi cet endroit ? Qu’est ce que tu fais ici ? Et qu’est ce que fait John avec toi ? Et ... et Orion ? Je crois que tu me dois des explications. »



They expected me
to cross the oceans
while I was still learning to swim.
Revenir en haut Aller en bas
 

I don’t want to die without any scars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-