AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 craving something i can feel (cian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-neuf ans - (21.04.1980)
SURNOM : Cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : Célibataire et malheureux.
MÉTIER : Amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : Un loft à spring hill, #51.
craving something i can feel (cian)  Tumblr_inline_nryh5ljKha1qlt39u_250
POSTS : 3442 POINTS : 745

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : craving something i can feel (cian)  80dac129d23506dd534d4045b0c9d72d
CHARLIE #2 & CHARLIE #3 (fb) △ i would walk a million miles, just to see you smile until the day i die. oh, i need you by my side, we get high on life, until the day we die.

craving something i can feel (cian)  Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #2 (fb) & THOMAS #3 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

LeoFreyaJessian

RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Charlie #1John
PSEUDO : paindep.
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) lux aeterna.
DC : l'enfant caché, Elora & la tempête émotionnelle, Bailey.
INSCRIT LE : 26/12/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian http://www.30yearsstillyoung.com/t24185-cian-craving-something-i-can-feel http://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyMer 15 Mai - 23:17





Cían Atwood
You either run from things, or you face them
Pièce d'identité

NOM ≈ Atwood. Une famille tout ce qu'il y a de plus simple. Un nom que je suis réellement fier de porter. Mon grand-père racontait toujours cette même histoire sur l'origine de notre nom de famille et le fait que nos ancêtres était des Anglais qui vivait du bois et que le nom était venu de là. PRÉNOM(S) ≈ Cían Jaime. Un premier prénom qui représente parfaitement mes origines irlandaises. Mes parents n'arrivaient pas à se mettre d'accord sur un prénom, ils voulaient quelque chose d'Irlandais, mais hésitaient entre plusieurs prénoms. Alors, mon père à commencer à énoncer la liste face au ventre de ma mère et il paraît que je me suis manifesté par un beau coup de pied au prénom Cían. Ils ont pris cela comme un signe et adore raconter cette histoire encore et encore. Et puis Jaime, en hommage au grand-père de ma mère, un homme qu'elle admirait et qu'elle aimait énormément. ÂGE ≈ Trente-neuf ans depuis quelques mois. La pilule a été dur à avaler et je refuse catégoriquement de fêter mon anniversaire l'année prochaine. Je n'aurais jamais quarante ans, c'est impossible. Ce chiffre me fait flipper. LIEU DE NAISSANCE ≈ Je suis né dans la petite ville de Galway en Irlande. STATUT SOCIAL ≈ Célibataire depuis quelques mois, et même si je trouve cela plutôt bien, je commence à avoir envie de trouver une femme avec qui construire une véritable histoire, quelque chose de stable pour une fois. MÉTIER ≈ Amiral dans la Royal Navy Australienne. Ce métier qui n'était pas du tout une vocation à la base, mais qui l'es rapidement devenu. La question est de savoir si la passion est toujours présente, j'ai l'impression d'avoir fait mon temps en tant que marin. ORIENTATION SEXUELLE ≈ Hétérosexuel. Rien ne vaut les courbes d'une femme. GROUPE ≈ 40 ans, mode d'emploi. AVATAR CHOISI ≈ Aaron Paul.

Les informations en vrac

Enfant, je disais à qui voulait l’entendre que je voulais être cambrioleur lorsque je serais grand afin d’avoir plein d’argent. Innocent, mais déjà plein d’ambition le petit Cian. ≈ J’ai toujours été passionné par la mer. Lorsque nous étions enfants, papa nous emmenait tous les dimanches voire la mer et les bateaux au loin. Je pouvais passer des heures à regarder le remous de l’eau et écouter le bruit des vagues. En grandissant, la mer a toujours été un refuge pour moi. ≈ J’ai une cicatrice sur le bout du nez, résultat d’un vol plané au-dessus de mon vélo alors que j’avais sept ans. ≈ Souvent incapable de gérer ma colère de manière saine, je me suis mis à la boxe à l’époque du lycée et je n’ai jamais cessé de pratiquer. J’ai même un punching-ball chez moi pour frapper dans le sac si le besoin se fait ressentir. ≈ Ma vie est fait de compétition et de défis. C’est quelque chose qui me motive et qui me fait avancer. J’ai besoin de me fixer un objectif, de mettre la barre au plus haut et de me pousser à réussir. ≈ Vingt-trois ans plus tard, je me sens toujours autant responsable de la mort de ma petite sœur. J’aurais dû être avec elle. ≈ J’ai quatre tatouages : un trèfle à quatre-feuilles derrière l’oreille, une vague au creux du coude, le prénom de mes sœurs sur les côtes et une ancre derrière la cheville. ≈ Il y a trois ans, je suis devenu végétarien et je regrette de ne pas l’avoir fait bien plus tôt. ≈ Je n’ai pas ma langue dans ma poche et si j’ai quelque chose à vous dire je le ferais sans me poser de questions. C’est quelque chose qui m’a souvent posé problème dans l’armée puisque je n’ai jamais hésité à faire comprendre ce qui ne me plaisait pas. ≈  Ma plus longue relation amoureuse aura duré un an. Je ne sais pas me poser avec quelqu’un et je trouve toujours une excuse pour mettre fin à la relation. ≈ En plus de vingt ans, je n’ai jamais perdu mon accent irlandais ce qui fait que parfois, aujourd’hui encore, les gens ne comprennent pas toujours ce que je raconte. ≈ Je suis très proche de ma maman même s’il arrive que l’on ne se comprenne pas vraiment. ≈ Impossible de passer une journée sans écouter de la musique au moins une fois. ≈ La technologie ce n’est pas vraiment mon truc, je ne suis pas adepte des réseaux sociaux et j’ai un portable datant de la préhistoire. ≈ Dès que je suis en permission, je vais passer du temps avec les enfants malades à l’hôpital St Vincent. J’aime faire l’idiot pour les faire sourire un peu et leur raconter des histoires de marin. ≈ Ma nièce est ce que j'ai de plus cher, je ferais tout pour elle. Ma soeur passe son temps à me reprocher d'être beaucoup trop cool et laxiste avec Charlie, mais je m'en fiche un peu. Je suis un tonton cool après tout. 

Le joueur derrière l'écran

Sur le net, on m'appelle pain d'ep, mais appelez-moi Estelle. J'ai 26 ans, et je viens de France, Rhône-Alpes. J'ai découvert 30YSY grâce à bazzart, et j'ai cédé à m'inscrire parce que je suis là depuis trop longtemps maintenant, je pars plus  :nono: . Malgré mon emploi du temps chargé, je pourrai tout de même être présent(e) 5j/7. Mon personnage est un INVENTÉ . Je suis content(e) de vous rejoindre dans l'aventure et Gatorade me, bitch.

Pour recenser votre avatar
Code:
<pris>aaron paul ≈</pris> cían atwood

à remplir si vous refusez le doublon de prénom
Code:
<pris>Cían</pris>




Dernière édition par Cían Atwood le Ven 17 Mai - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-neuf ans - (21.04.1980)
SURNOM : Cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : Célibataire et malheureux.
MÉTIER : Amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : Un loft à spring hill, #51.
craving something i can feel (cian)  Tumblr_inline_nryh5ljKha1qlt39u_250
POSTS : 3442 POINTS : 745

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : craving something i can feel (cian)  80dac129d23506dd534d4045b0c9d72d
CHARLIE #2 & CHARLIE #3 (fb) △ i would walk a million miles, just to see you smile until the day i die. oh, i need you by my side, we get high on life, until the day we die.

craving something i can feel (cian)  Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #2 (fb) & THOMAS #3 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

LeoFreyaJessian

RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Charlie #1John
PSEUDO : paindep.
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) lux aeterna.
DC : l'enfant caché, Elora & la tempête émotionnelle, Bailey.
INSCRIT LE : 26/12/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian http://www.30yearsstillyoung.com/t24185-cian-craving-something-i-can-feel http://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyMer 15 Mai - 23:18





Il était une fois, mon histoire
Tell me how to be in this world
Je suis né dans une famille tout ce qu’il y a de plus simple. Une maman d'origine australienne, venue en Irlande pour une année de césure dans ses études et qui n'es jamais repartie dans son pays natal après avoir croisé la route de mon père, un Irlandais pure souche. Maman est infirmière et papa est ingénieur. Ils ont vécu une année rien que tout les deux après leurs mariage avant d'avoir une fille, Erin, puis cinq ans plus tard, j’ai débarqué dans leur vie, le garçon tant attendu par mon père. J’avais quatre ans lorsque ma petite sœur, Leah, est née. La petite dernière, la princesse de la famille. On vivait une vie simple et normale à Galway. Une famille unie et soudés toujours à passer des moments ensemble. Lorsque Erin est partie pour l’Australie, cela nous a quelque peu déstabilisé, il manquait un membre de la famille, mais ce n’était rien comparé à ce qui allait nous arriver quelques années après.

City Center, Galway, Ireland, septembre 1995
C’était une journée de septembre comme les autres. Les cours avaient repris depuis peu et chance pour nous le beau temps était encore présent à Galway. Comme un sursis d’été qui rendait la rentrée un peu moins maussade. Aujourd’hui, maman m’as demandé de récupérer Leah à l’école avant de rentrer à la maison. J’ai quinze ans et c’est un peu rasoir d’attendre que ma petite sœur de dix ans sorte de son école. Heureusement, mon meilleur ami a une petite sœur du même âge que la mienne et aujourd’hui sa mère est là pour la récupérer. Nos familles se connaissent depuis toujours et c’est sans gêne que j’entraîne mon pote près de sa mère alors que nous sortions tout juste de cours. « Sara ? Vous pouvez récupérer Leah ? On sera juste au terrain de foot avec Eoghan. » Sara se met à rire en levant les yeux au ciel tout en tendant une bouteille d’eau à son fils. « Filer les garçons ! Je vous rejoins avec les filles. » Comme deux idiots trop heureux de pouvoir éviter la "corvée" des petites sœurs, on se tape dans la main et on part un ballon sous le bras vers le vieux terrain de foot près de chez nous. C’était dix minutes de marches que l’on aurait pu faire avec nos sœurs. On a juste pensé à nous et on est parti avant elles, pour être tous les deux, pour être deux garçons cools qui ne rentrent pas avec leurs mères. Cette décision, je la regretterais toute ma vie.

On a joué au foot pendant un long moment sans se poser aucune question. Eoghan à même râler sur sa mère en disant qu’elle était toujours en train de papoter avec tout le quartier. Puis on a entendu les sirènes. Rien d’anormal jusque-là, une scène qui arrive bien souvent. Pourtant, j’ai soudainement eu un très mauvais pressentiment. L’ambulance passe à vive allure le long du terrain avant de partir vers la direction de l’école. Sans réfléchir, je me mets à courir dans la même direction avec cet horrible sentiment qui me tord le ventre. J’aurais tellement aimé m’inquiéter pour rien. C’est complètement essouffler que j’arrive sur les lieux de l’accident. D’où je suis, je vois une voiture complètement monter sur le trottoir et des pompiers tout autour. Puis mon regard croise celui de Sara et je comprends que c’est grave. À cet instant, tout s’accélère. Sara fond en larmes devant moi en prononçant le nom de ma petite sœur et de sa fille. Je ne les vois pas et je sens mon cœur s’emballer. Puis les ambulanciers relèvent leurs brancards et j’aperçois le corps inerte de ma petite sœur. « LEAH !!! ».

Je ne me souviens de rien après ce moment-là. On a été obligé de me raconter. Je ne me souviens pas avoir insulté les ambulanciers pour pouvoir rester auprès de ma sœur. Je ne me souviens pas avoir attendu pendant des minutes interminables dans les couloirs de l’hôpital avant que mes parents ne me rejoignent. Je ne me souviens pas avoir passé la nuit sur une chaise en plastique sans parler, sans manger, sans bouger. En revanche… Je n’oublierais jamais le médecin qui est venu nous voir au milieu de la nuit pour nous annoncer que Leah n’avait pas survécu à ses blessures. Je me souviens de son discours si froid et si distant, de sa barbe et de ses lunettes noires. Je n’oublierais jamais ce visage, celui qui nous a annoncer la fin.

Des jours plus tard, j’apprendrais que la petite sœur d’Eoghan a dû être amputée de la jambe gauche. Tout cela n’était qu’un accident. L’homme au volant de la voiture à fait une crise cardiaque, perdant le contrôle de son véhicule. Dans son malaise, il a probablement appuyé sur l’accélérateur, envoyant sa voiture sur le trottoir fauchant les deux petites filles innocentes qui se tenaient la main, heureuse de rentrer de l’école et d’aller retrouver leurs grands frères. Et on n’a pas été là pour elles. C’était un accident et pourtant, je me sens coupable.

New beginning, Brisbane, Australia, novembre 1995
On est parti de Galway. Je n’ai pas eu mon mot à dire. De toute façon, je n’ai pas prononcé un mot depuis que Leah est partie. Pas un. Je ne dis rien, je ne mange pratiquement pas, je ne dors plus et je ne pleure pas. Je reste dans mon mutisme, loin de tout. Alors, je n’ai rien dit quand un matin papa m’as dit que l’on allait partir, que maman voulait rentrer dans son pays natal en Australie et rejoindre Erin. Ma grande sœur était partie là-bas pour découvrir le pays de notre mère, mais également pour ses études, elle y a trouvé l’amour et n’est jamais revenue. Comme une histoire qui se répète. Il y a quelques mois, elle nous a annoncé être enceinte et désormais maman veux que l’on parte vers elle, pour ne pas la laisser seule à l’autre bout du monde soi-disant. On fuit tout simplement Galway et les souvenirs qui y sont rattacher. Je n’ai pas eu mon mot à dire. Je suis parti sans un mot pour Eoghan. Sans un mot pour personne. Comme un voleur, comme celui qui se crois coupable du décès de sa petite sœur.

Arrivé en Australie, on ne m’a pas laissé le choix, il fallait que je retourne en cours, il fallait reprendre une vie normale. Comme si notre vie pouvait à nouveau être normale. Comme si papa ne passait pas son temps dans le garage à bricoler sans parler à personne, comme si maman n’avait pas complètement abandonné son rôle de mère auprès de moi pour aller se réfugier auprès d’Erin et de sa grossesse. Je me suis retrouvé dans un nouveau Lycée avec l’étiquette d’étranger un peu bizarre coller sur le front. Je ne laissais personne m’approcher et lorsque l’on s’intéressait un peu trop à moi, je commençais à parler en gaélique pour que l’on me fiche la paix. Je ne voulais pas venir ici, je ne voulais pas reprendre les cours. Je ne voulais plus rien.

Hôpital St-Vincent, Brisbane, Australia, Février 1996
Je suis tonton. Erin a accouché très tôt ce matin. Je ne me suis tellement pas impliqué ou même intéresser à sa grossesse que je n’avais même pas réalisé que le terme était arrivé. Mais le message de mon père m’a donné l’excuse parfaite pour sécher les cours, une fois de plus. Pourquoi aller en cours d’Histoire quand je peux aller rendre visite à ma grande sœur et à son bébé ? Bien entendu, je prends mon temps sur le chemin. Je passe dans un fast-food afin de manger un peu et je retrouve mon dealer pour récupérer un peu d’herbe. Je me fume un joint avant d’arriver devant l’hôpital. Je sais que mes parents seront là et qu’on va me demander pourquoi je ne suis pas cours, mais j’espère que ma nièce leur fera oublier tout cela. Une infirmière me donne le numéro de la chambre et après une légère hésitation, je frappe à la porte avant d’entrer timidement. Par chance, ma sœur est seule, son bébé dans les bras. J’avance sans rien dire, comme hypnotisé par le petit bébé face à moi. « Regarde ma puce, c’est ton tonton Cian. » Je m’assois au bord du lit, embrasse la joue d’Erin et mon regard se pose finalement sur ma nièce. « On l’a appelé Charlie. » Je hoche la tête, c’est un joli prénom, un prénom fort. « Tu veux la prendre ? » Je relève les yeux vers Erin un peu paniqué d’un seul coup. « Je veux pas lui faire mal. » Ma sœur se met à sourire et d’un signe de tête me montre comment placer mes bras avant de venir déposer très lentement le nouveau-né contre moi. Charlie s’agite un peu et vient rapidement se blottir contre mon torse. Je n’ose plus respirer, encore moins bouger. Elle est tellement adorable. Doucement, je viens caresser sa joue du bout des doigts alors qu’Erin se colle à moi. Pendant plusieurs minutes, le temps se retrouve comme suspendu. On n’a pas été proche comme cela depuis des années tous les deux. « Elle ressemble à Leah bébé, tu trouve pas ? » D’un seul coup, je sens mon cœur ce serré bien trop douloureusement et sans rien contrôler, je me mets à pleurer pour la première fois depuis la mort de notre petite sœur. Erin reprend son bébé et la dépose délicatement dans son berceau avant de venir passer ses bras autour de moi et de me bercer comme elle pouvait le faire lorsque nous étions encore enfants. Je ne contrôle absolument plus rien et les larmes sortent sans s’arrêter. Tout ce que je retenais depuis des mois finis par sortir, cassant l’armure que j’avais tenté de dresser autour de moi. Le visage enfoui dans le cou de ma grande sœur, je laisse ma peine se déverser brutalement dans une crise de larmes incontrôlable. « Fait tout sortir petit frère, je suis là. »

Quelques heures plus tard, toute la famille se retrouve dans cette petite chambre d’hôpital. J’ai eu le temps de sécher mes larmes et surtout d’avoir une vraie conversation avec ma sœur. Une conversation que l’on ne m’avait jamais donné la chance d’avoir. Elle a tenté de me persuader que je n’étais coupable de rien. Puis nos parents sont arrivés, mon père à hurler en me voyant ici et pas au Lycée. Erin lui a demandé de se calmer ou de partir et depuis, on prétend être une famille parfaite. Je les regards tous du coin de l’œil, assis tout près du berceau de Charlie qui dort profondément. « Je ferais tout pour toi, Charlie, c’est promis. » Doucement, je viens caresser sa petite main. « Je serais toujours là pour toi. » Je venais de trouver une nouvelle motivation pour tenir le coup.

Atwood's house, Logan City, Brisbane, 1999
Nous avons eu la dispute de trop avec mon père. J’ai raté mes examens de fin de Lycée. Rien de bien étonnant en soit. Depuis notre arrivée en Australie, j’ai passé plus de temps à sécher les cours, à fumer des joints et à répondre aux professeurs, plutôt qu’à étudier. Je ne faisais que répéter que je voulais partir, je voulais rentrer en Irlande, rentrer chez moi. Cela fait trois ans que nous sommes arrivés à Brisbane, mais je ne me sens pas à ma place ici, même si légalement, grâce à ma double nationalité, je suis devenu un citoyen Australien il y a de cela quelques mois. J’ai un accent trop marqué, je n’aime pas le soleil et ici l’Océan est comme différent. En trois ans, les relations avec mon père n’ont cessé de se dégrader. Il n’a jamais cherché à comprendre ce qui n’allait pas chez moi, c’était simple pour lui il a tout simplement cessé de parler de Leah. Comme si elle n’avait jamais existé. Alors que maman et moi avons toujours autant besoin de parler d’elle. Il y a quelques jours, il m’a mis un ultimatum ou tout du moins, cela y ressemblait énormément : soit je redouble et il m’envoie en pension pour être sûr que je travaille, soit je ne veux pas reprendre les cours sérieusement et il me vire de la maison. À bout de nerfs, j’ai claqué la porte de la maison avec l’idée de partir faire un tour sans prendre de décision immédiate. Ce soir-là, en centre-ville, je me suis fait interpeller par des recruteurs de la Royal Navy. Ils m’ont servi leur meilleur discours et je suis reparti avec un prospectus dans la poche arrière de mon jean. C’est seulement deux jours plus tard, en voulant lancer une lessive que j’ai retrouvé le prospectus. Je ne m’étais jamais intéressé à l’armée, mais subitement l’idée de pouvoir navigué tout autour du globe est devenu très alléchante. Tout ce que je voulais, c’était prouvé à mes parents que je n’étais pas un moins-que-rien. Le décès de Leah m’a achevé, m’a mis à terre et avait réduit mes rêves d’avenir et ma soif de défi en cendre, mais peut-être que je tenais entre mes mains l’échappatoire que je cherchais depuis si longtemps.

Une semaine après, je me suis engagé auprès de la Royal Navy en demandant à faire mes classes à Sydney. J’avais besoin de m’éloigner de ma famille, de ma mère qui était devenue étouffante et de mon père obsédé par ma réussite, même si cela voulait dire m’éloigner de ma nièce également. Lorsque je suis rentrée annoncer la nouvelle, maman a fondu en larmes immédiatement inquiète que je parte si loin de la maison. Mais ce que je n’oublierais jamais c’est la réaction de mon père, cette fierté que j’ai pu lire sur son visage. Son fils s’enrôlait dans l’armée, quelque chose de sérieux, quelque chose de cadré. Je n’allais pas finir en junkie et c’est tout ce qui comptais pour lui et pour la première fois depuis des années, j’ai entendu mon père me dire : « Je suis fier de toi Cian, tu as pris la bonne décision. »

Royal Navy Base, Sydney, Australia, 2000
Six mois que je suis à Sydney, enrôlé dans la Navy. Les premières semaines, je me demandais véritablement si tout cela était une bonne idée. Je me suis retrouvé entourer de mecs de mon âge, tous déterminé à être des militaires exemplaires tandis que je ne cessais de remettre en question cette autorité que je n’ai jamais apprécié. L’idée d’abandonner m’a frôlé l’esprit puis notre instructeur à fait quelque chose qui as tout fait basculer. Un jour, à l’aube, il nous a alignés sur le pont et a énuméré la liste de nos résultats individuels, j’étais loin d’être le premier, vraiment loin. Un certain Thomas Beauregard récoltait tous les lauriers. Cela a continué pendant plusieurs semaines, l’instructeur nous répétant que les moins bons serait remercier sans avenir dans l’armée. Et puis il y avait ce Thomas, petit intello, premier de la classe, fier de lui et à la limite arrogant. Ce soldat que tous les instructeurs prenaient comme exemple. Semaines après semaines, j’ai commencé à nourrir une certaine haine contre ce jeune homme trop parfait pour être vrai. C’est là qu’est né cette nouvelle envie en moi. J’ai toujours été motivé par les défis que je me fixais dans ma vie, après le décès de Leah, j’avais perdu cette envie, cette motivation. Venir vivre en Australie n’avait pas réellement représenter un défi, m’engager dans l’armée oui, mais j’avais besoin de plus et je venais de le trouver. Mon défi serait de prouver à ce premier de la classe, qu’il ne pouvait pas toujours être le meilleur.

La compétition a démarré tout doucement. Il a fallu que je rattrape mon retard, que je me montre docile et malin. Il a fallu que je fasse mes preuves, mais soudainement lorsque j’y ai mis du mien tout fonctionnait bien mieux. Aujourd’hui, mes résultats sont parfois meilleurs que ceux de Beauregard et je vois bien que cela le déstabilise. Il n’arrive pas à y croire, il a été le meilleur pendant six mois et voilà qu’il avait de la concurrence. Les recruteurs ont vite compris ce qui se tramait et faisait tout pour que l’on se retrouve souvent en compétition. Si Beauregard en a plus dans le crâne que moi, physiquement, il commence sérieusement à être mis à l’amende. Aujourd’hui, on passe de nouvelles épreuves et je compte bien le battre à plate couture. « Je vais te faire la misère Beauregard ! » Je lui souris et me place juste à côté de lui, pour le déstabiliser, parce que c’est toujours ce qui fonctionne avec lui. Je sais le déstabiliser, lui faire perdre ses moyens également et c’est tout ce qui me fait vibrer. Les épreuves se terminent très tard, on se retrouve à nouveau aligné sur le pont tandis que l’instructeur hurle les résultats. Je suis premier. Pour la première fois, j’ai réussi jusqu’au bout ! Empli d’une soudaine fierté et voulant continuer à emmerder Beauregard, je me tourne vers ce dernier en criant. « Póg mo thóin (kiss my ass) Beauregard ! » Je vois qu’il ne comprend rien et cela me fait doublement sourire, à trop faire le malin, il s’est fait avoir à son propre jeu.

Jamais, à cette époque, je n’aurais imaginé que cet homme finirait par devenir mon meilleur allié dans la Navy et mon meilleur ami dans la vie.

Atwood's House, Logan City, Brisbane, décembre 2005
Cinq ans passés à Sydney. Trois ans de compétition intense avec Beauregard, avant ce fameux stage commando et que l’on se rende compte que nous n’étions pas si différents que cela. Deux ans a enchaîné les missions ensemble, puis soudainement cette envie de rentrer à la maison. Quelques mois de recherche avant de trouver un appartement à Brisbane et de décider à revenir poser mes valises dans cette ville que j’ai tant détestée. Je n’en avais rien dit à ma famille et c’est comme une fleur que j’arrive en ce jour de Noël chez mes parents. Je les entends discuter dans le jardin et j’hésite un instant avant d’ouvrir le portail et de m’avancer vers eux. Sous la surprise maman lâche l’assiette qu’elle avait entre les mains alors qu’une petite Charlie de neuf ans se jette violemment dans mes bras en hurlant « TONTON ! ». Je la fais tourner avec moi pour entendre son rire résonner dans le creux de mes oreilles. Meilleur son de l’univers. Pendant cinq ans, je n’ai vu ma famille qu’en de très rares occasions. J’avais eu ce besoin de m’éloigner d’eux aussi longtemps, mais aujourd’hui je me sens mieux dans ma peau et j’avais besoin de revenir auprès d’eux. Je dépose Charlie et vais prendre ma mère dans mes bras qui s'est mise à pleurer. « Mo bhuachaill beag » (my little boy) Un rire un peu ému s’échappe d’entre mes lèvres tandis que je viens embrasser sa joue. « Joyeux Noël, maman ! ».

(2005 à 2017)
Après ce moment, je suis resté quelques mois à Brisbane pour réparer mes relations avec ma famille et pour passer un maximum de temps avec ma nièce qui me réclamait depuis bien trop longtemps. Puis il a fallu reprendre les missions et j’ai décidé de partir loin. D’abord de suivre Thomas à Brest, avant de revenir assez rapidement en Australie pour grimper les échelons puis on m’a offert l’opportunité de me stationner en Irlande pendant quelque temps. Pendant onze ans, j’ai enchaîné les missions et les temps de permissions longue à Brisbane. Je ne me suis jamais posé plus de quelques mois et ce même dans mes relations amoureuses. J’étais devenu le parfait cliché du marin avec une femme dans chaque port. Une vie emplie de mission et de défi qui me plaisait réellement.

Canvas, Fortitude Valley, Brisbane, Avril 2017
Je viens tout juste de rentrer à Brisbane pour une permission de cinq mois. Ma première soirée et me voilà déjà dans un bar en compagnie de Thomas et de quelqu’un de nos amis en commun pour fêter mon trente-septième anniversaire. La bière coule à flots et je me laisse emporter par l’ambiance amicale. Malgré tout, j’ai finalement besoin d’une pause. Un brin éméché, je me retrouve assis sur le trottoir une cigarette pendue à mes lèvres. « Eh l’Irish ! » Je me retourne en entendant ses mots et mon regard tombe sur une grande blonde qui me sourit avant de s’asseoir à côté de moi. Je la regarde assez surpris et probablement un peu trop éméché pour trouver une réplique intelligente. « Je t’ai entendu jurer en gaélique dans le bar, c’est assez rare par ici. » me dit-elle en hochant les épaules. Un rire s’échappe d’entre mes lèvres. Vingt ans que je suis en Australie et je n’ai jamais abandonné cette habitude de glisser des mots en gaélique dans mon langage, héritage de mes ancêtres transmis par mon grand-père. « Cian. » lui dis-je tout en lui tendant la main. « Niamh. » me répondit-elle en serrant ma main. « Tu aurais une cigarette l’Irish ? » Je lui tends mon paquet et un briquet. Elle m’apprend qu’elle est née à Cork et qu’elle est arriver ici il y a seulement quelques années. Je lui parle de Galway, de mon temps à Cork en tant que marin et doucement la conversation a continué jusqu’au bout de la nuit.

Pour la première fois de ma vie, je n’ai pas eu envie de précipiter les choses avec une femme. De la mettre dans mon lit et de lui sortir une excuse pour mettre un terme à notre relation quelques mois après. On s’est découvert un bon nombre de points commun et tout était simple avec elle. Sans prise de tête, sans y mettre des mots sérieux, ceux qui m’ont toujours un peu effrayé dans le fond. On a été bien ensemble pendant cinq mois. Puis j’ai repris les missions, mais pour une fois, je suis parti avec une femme qui m’attendait et une femme que je ne comptais pas tromper à la première occasion.

Notre relation a continué comme cela, ponctué par les missions et mes retours à Brisbane. Ce n’était pas toujours simple, on se prenait régulièrement la tête pour des broutilles, mais on revenait toujours l’un vers l’autre.

Owens-Beauregard's House, Toowong, Brisbane, fin décembre 2018
Pris d’une panique assez inexplicable, je ne cesse de frapper comme un forcené sur la porte d’entrée de Thomas. C’est Myrddin qui finit par venir m’ouvrir, il a l’air surpris et avant même que je n’ouvre la bouche, il appelle son mari dans la maison. Lorsque Thomas finis par apparaître, il me regarde un instant avant de prononcer immédiatement : « Qu’est-ce qui se passe ? » Je ne sais même pas par ou commencer et il me faudra quelques secondes avant de relever les yeux vers lui. « Niamh est enceinte. » Panique à bord les femmes et les enfants d’abord. Je suis rentré depuis un peu moins de trois mois et voilà que ma copine m’annonce qu’elle est enceinte. Enfin, elle ne m’a rien annoncer, j’ai trouvé son test de grossesse positif par accident. En faisant tomber son sac à main, le contenu s'est vidé à mes pieds en voulant tout ranger, j’ai mis la main sur ce test. En faisant tomber son sac à main, le contenu s'est vidé à mes pieds en voulant tout ranger, j’ai mis la main sur ce test. Ce n’était vraiment pas prévu et j’ai un peu réagi comme un idiot en lui disant que j’avais besoin de faire un tour. On se fréquente depuis près de deux ans, mais nous n’avons jamais mis de mots précis sur notre relation. On ne vit pas ensemble, je passe des mois loin d’elle en mer. Ce n’est pas la solution idéale et Thomas le comprend rapidement. Heureusement, mon meilleur ami est très différent de moi et le père qu’il est à trouver les mots pour me calmer et me faire envisager les choses sous un autre angle.

Ce soir-là, je suis rentré assez tard. Niamh m’attendait sur le pas de ma porte. Je me suis excusé d’avoir réagi aussi bêtement et je lui ai dit que je ne voulais pas agir comme un connard et on est entré chez moi pour discuter. On a parlé une bonne partie de la nuit et je lui ai promis que je ne prendrais pas la fuite. On allait construire une famille ensemble.

Hôpital St Vincent, Toowong, Brisbane, février 2019
Aujourd’hui devait être une bonne journée. Voilà un peu plus d’un mois que Niamh m’a annoncé sa grossesse et nous avions rendez-vous pour sa première échographie afin de voir que tout va bien. Je l’ai trouvé très bizarre quand je lui ai annoncé que je viendrais avec elle, mais sur le coup, j’ai mis cela sur le fait qu’elle devait être un peu stressée. Elle est restée silencieuse durant tout le trajet et encore plus dans la salle d’attente. Je n’en menais pas large, mais je voulais être là pour elle parce que je l’aime et que cet enfant, on l’a fait à deux. Il aura fallu moins de vingt minutes dans le cabinet du médecin pour que je comprenne pourquoi ma petite amie était si silencieuse. J’ai compris que cette échographie était faite pour dater la grossesse et donc connaître, plus ou moins, la date d’accouchement. Le médecin a été formel, la date de conception se situe entre fin septembre et début octobre et contrairement a ce qu’elle pensait Niamh est déjà entrer dans son quatrième mois de grossesse. J’ai demandé au médecin de répéter et surtout s’il était véritablement sûr de lui et soudainement la jeune femme à lâcher ma main et c’est mise à fixer le plafond intensément. Elle savait déjà. Je ne pouvais pas être le père de ce bébé. Je suis rentré de ma dernière mission fin octobre.

On a attendu d’être de retour chez Niamh avant de parler, de se disputer en réalité. Sans que je ne l’interroge longuement, elle m’a avoué m’avoir trompé tout le temps de ma mission avec un homme qu’elle avait rencontré à la salle de sport. Elle se doutait déjà que je ne pouvais pas être le père de cet enfant et ce qu’elle m’a avoué par la suite à fini de me briser. Pour elle, j’aurais fait un meilleur père et en creusant, en l’interrogeant sur cet homme, j’ai fini par comprendre que c’est surtout financièrement que j’aurais pu faire un meilleur père pour son enfant. Elle a déversé tout ce qu’elle semblait retenir depuis un moment, elle m’a parlé de cette double vie qu’elle menait depuis mon retour et au détour de quelques éclats de voix elle m’avoue nous aimer tous les deux, mais qu’avec l’autre, c’est différent et je comprends que c’est mieux. Je suis parti sans me retourner.

Depuis, je me sens comme perdu dans ma vie. Je m’étais fait à l’idée de devenir père. Cela me faisait peur, mais je me sentais prêt, capable. Je voulais me poser avec Niamh, pour la première fois de ma vie, je me sentais amoureux et heureux. Tout s’est brisé en quelques secondes et aujourd’hui je ne sais plus où j’en suis. Continuer ma vie de marin ? Partir de Brisbane pour mieux recommencer ailleurs ? Continuer ma vie de presque quarantenaire que refuse de grandir ? Je ne sais plus…




Dernière édition par Cían Atwood le Mer 22 Mai - 17:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jessalyn Oxton
la punk à roulettes
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 23 ans (25.10)
SURNOM : jess, nox
STATUT : célibataire
MÉTIER : étudiante en cinéma, galérienne de la vie
LOGEMENT : #12 fortitude valley
craving something i can feel (cian)  Tumblr_pjehce6NSF1vb4dodo2_r1_540
POSTS : 397 POINTS : 210

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : se déplace généralement en skate › membre d'un groupe du nom d'oxtorm › son chat s'appelle leeroy et son chien kalden › éternelle enfant › a une passion secrète pour les films twilight › adepte de la malbouffe › saute toujours partout › voue un véritable culte aux films de romero › change de couleur de cheveux comme de vêtements › incapable d'aligner deux pas de danse ›
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
craving something i can feel (cian)  Jmc9
joseph › alors c'est l'histoire d'une meuf bourrée-

craving something i can feel (cian)  Oip8
austin › c'est (encore) l'histoire d'une meuf torchée qui veut rentrer chez elle et-

craving something i can feel (cian)  6rnz
clément › cette fois c'est l'histoire d'un prêtre raptor qui tape sur des ninjas-

craving something i can feel (cian)  Tumblr_oqdp1c6g4S1rwjisqo8_250
clara › il s'est tiré c'con de chien-


garret › celle qui sort son frère réticent-

raelyn › où ça se passe pas très bien-

démo de skate › où tout se passe comme sur des roulettes-
RPs EN ATTENTE : gabriel ▽ bailey ▽ léo ▽ zelda ▽ elwyn ▽ amélia
PSEUDO : harley (camille)
AVATAR : bex taylor-klaus
CRÉDITS : harley
DC : nn
INSCRIT LE : 13/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23684-jess-catch-phrase http://www.30yearsstillyoung.com/t23728-all-my-favorite-things-start-off-as-bad-ideas-jess http://www.30yearsstillyoung.com/t23737-jessalyn-oxton#966795 http://www.30yearsstillyoung.com/t23733-jessalyn-oxton#966661

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyMer 15 Mai - 23:20



aaron craving something i can feel (cian)  206649278

rebienvenue avec ce nouveau perso :l: j'ai hâte d'en lire plus craving something i can feel (cian)  199959295



❝ young blood, run like a river, never get chained, heaven need a sinner; you can't raise hell with a saint, young blood, came to start a riot.  somebody gotta raise a little hell


craving something i can feel (cian)  2078041801:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
la chair empoisonnée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans (20.12.1986)
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn. Beaucoup l’appellent Rae, se passant bien de son accord
STATUT : Frivole depuis 11 ans, elle collectionne les relations charnelles sans attaches. Addict à la sensation de ressentir une peau contre la sienne mais sans se l'avouer terrorisée à l'idée de laisser quelqu'un rentrer dans sa vie
MÉTIER : Responsable de l'approvisionnement en stupéfiants du Club, la pègre de Brisbane
LOGEMENT : #606 Spring Hill
craving something i can feel (cian)  WjWrLDov_o
POSTS : 9090 POINTS : 4585

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : petit modèle, elle mesure moins d'un mètre soixante et possède une silhouette gracile + elle possède un certain charisme, du magnétisme et il est facile de se faire berner par son charmant minois + diplomate, elle possède des nerfs d'aciers + elle n'a pas fait d'études, pas par manque de capacités mais de moyens financiers et d'envie + accro à la cigarette + alcoolique à ses heures perdues + adepte de MDMA pour les grandes occasions + opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle + au fond terrorisée par la solitude
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : craving something i can feel (cian)  SfyRcWdD_o
Amelyn #1Truth be told, I don't mind. And I'd sell my soul for the high.

14/10AmosJoseph #2Lubya #2DeborahCaïnCamilJessalynCharlieGinny&AudenLeah #2Seth (Flashback 2013)Théodore (Flashback 2016)
Univers alternatifMitchell (Dimension zombie)Leah (Dimension fantôme)
RPs TERMINÉS :
2019Primrose #1Joseph #1Mitchell #1Lubya #1Mitchell #2Primrose #2Jo&AudenPrimrose #3
FlashbackAuden #1 (Flashback 2005)Leah (Flashback 2012)Auden #2 (Flashback 2016)

craving something i can feel (cian)  BaVsCicO_o
AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : Avatar et gifs by me UB by loonywaltz
DC : NA
INSCRIT LE : 21/02/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-the-badest-thing-around-town-5 http://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission http://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell http://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyMer 15 Mai - 23:20



Re (x au moins 8 000) bienvenue craving something i can feel (cian)  3922047296 craving something i can feel (cian)  873483867




I have to turn my head until my darkness goes

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Deborah Brody
la touche à tout
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Elle est née le 26 février, il y a trente-et-un ans de cela mais elle n'en a pas l'âge mental. Ne lui demandez pas d'être responsable, ça ne lui va pas au teint.
SURNOM : Debra. Deb. Debbie. Parfois Brody.
STATUT : Célibataire. Volage. Elle ne se pose pas de question, elle fait sa vie sans chercher à se caser. Ce n'est clairement pas sa priorité.
MÉTIER : Elle change souvent de métier. En ce moment elle travaille comme community manager à la Mairie de la ville mais elle a déjà été serveuse, distributrice de flyers, modèle pour les cours d'art et de science à l'université, sondages rémunérés, webdesigneuse, cliente mystère, cobaye médical et marketing, téléphone rose, femme de ménage, travail en usine, inventaire de magasin, caissière... tout ce qui paye aisément et/ou peut se quitter facilement y passe.
LOGEMENT : appartement #151 à Fortitude Valley avec Austin Williamson.
craving something i can feel (cian)  190309062322508915
POSTS : 3005 POINTS : 340

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis l'été 2016. Avant ça, elle a toujours vécu à Dublin en Irlande. • Elle a un frère (Benjamin) et une sœur (Rebecca) tous les deux plus âgés qu'elle. • Elle vient d'une famille très catholique mais elle est athée. • C'est une touche à tout. • Elle a donné naissance à un petit garçon le 20 avril 2017 qu'elle a mis à l'adoption. Ses parents n'ont jamais été mis au courant. • Elle fuit les responsabilités. • Elle cache sa sensibilité derrière une attitude de je m'en foutiste et du cynisme. • Elle n'a jamais eu de relation longue bien qu'elle soit un véritable cœur d'artichaut.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

2018 –
Vitto#1Kane #1
2019 – Benny#2Austin#1Elwyn#1Mitchell#1Raelyn#1Joseph#1 (fb lettres)Jolyn#1Sten#1
RPs TERMINÉS :
2018 –
Benny#1
2019 – Camil#1

craving something i can feel (cian)  Zcr5
AVATAR : Daisy Lowe.
CRÉDITS : COCAINE (ava) • BAT'PHANIE (code sign) • MISS DAISY LOWE (gifs)
DC : /
INSCRIT LE : 28/11/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22389-acid-candy-d-brody http://www.30yearsstillyoung.com/t22455-notebook-d-brody http://www.30yearsstillyoung.com/t22582-deborah-brody#918039 http://www.30yearsstillyoung.com/t22593-deborah-brody

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyMer 15 Mai - 23:23



Rebienvenue :l:

Aaron Paul, tellement un bon choix, tant de souvenirs craving something i can feel (cian)  2954228499 (hein @Tony Adams)
Hâte de voir ce que tu vas en faire. craving something i can feel (cian)  1949770018



this is about love
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyMer 15 Mai - 23:27


Re-bienvenue !! craving something i can feel (cian)  199959295 craving something i can feel (cian)  873483867
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Valentini
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt neuf ans
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Femme de chambre au Brisbane Marriott Hotel
LOGEMENT : #850, Toowong, de retour chez celle qui l'a élevée
craving something i can feel (cian)  Uu640d4w_o
POSTS : 594 POINTS : 330

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A passé trois ans en prison pour braquage et blessures volontaires
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Caïn - Archie - Lene - Alec
RPs EN ATTENTE : Joseph - Erin - Heïana
PSEUDO : smoking cat
AVATAR : Gizele Oliveira
CRÉDITS : MORPHINE (avatar) old money (sign)
DC : aucun
INSCRIT LE : 02/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t22827-victoire-evadee-dalcatraz-ou-presque http://www.30yearsstillyoung.com/t22898-victoire-reinsertion-sociale http://www.30yearsstillyoung.com/t22900-victoire-valentini#928955 http://www.30yearsstillyoung.com/t22899-victoire-valentini

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyMer 15 Mai - 23:30



Rebienvenue I love you



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Abel White
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (31.07.91)
SURNOM : Baby-Bel
STATUT : Célibataire - Divorcé
MÉTIER : Etudiant en droit, Mannequin, Ex-Acteur de soap opéra.
LOGEMENT : #60 Spring Hill
craving something i can feel (cian)  Jazf
POSTS : 606 POINTS : 685

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vit à Brisbane depuis 3 ans ♦ Originaire de Londres, born & raised ♦ Esprit libre, avide d'expériences diverses et variées ♦ A été marié ♦ A une fille de 4ans appelée Morgane ♦ Est divorcé ♦ Il a été batteur dans un groupe de rock durant deux ans ♦ Jongle entre des contrats de mannequin et la faculté de droit avec la ferme intention de devenir avocat ♦ Voue un amour inconditionnel à ses deux chats Mouse & Curly ♦ Parle couramment le français ♦ A des tatouages un peu partout, et pas tous ont été réfléchis ♦ Fait de l'ultimate frisbee ♦
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : craving something i can feel (cian)  8dc319b356b3dd0d01c4f9577f5d6d2d
Oh, why did you have to walk out of my life Oh, baby let me love you goodbye
Jessian#2

craving something i can feel (cian)  255
Spaces between us hold all our secrets leaving us speechless
PrimBel#4


RPs EN ATTENTE : - Zelda - Jameson - Lukà - Vittorio


RPs TERMINÉS :






RPs ABANDONNES : David
AVATAR : Ash lovely Stymest
CRÉDITS : Ava & Gif >> Tumblr
DC : Harvey Hartwell
INSCRIT LE : 08/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23997-abel-james-white-what-is-life-made-for-if-it-s-not-about-having-fun http://www.30yearsstillyoung.com/t24008-wanna-have-fun-abel-james-white http://www.30yearsstillyoung.com/t24018-abel-white

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyMer 15 Mai - 23:31



Aw mais BIENVENUE monsieur l’amiral craving something i can feel (cian)  3258319053
J'espère que tu vas t'éclater avec ce nouveau personnage craving something i can feel (cian)  1949770018


Deep thoughts
IN MY HEAD
I DONT NEED A B**CH
RATHER BE ALONE

Revenir en haut Aller en bas
Elwyn Cadburry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans (01.04.1979).
SURNOM : Wynnie (l'ourson ronchon), Stew (même si son ragoût est dégueulasse), El'Dorado (même si la daurade, ça pue, pays fabuleux ou pas).
STATUT : Y a eu un bug dans sa carte mère, un truc mignon qu'a grillé son microprocesseur, et son bouquin d'anthropomorphisme a muté pour devenir sa coloc'. On l'a perdu dans la stratosphère, et s'il n'est pas l'anneau de Saturne, il gravite quand même autour de Nea. Damn it.
MÉTIER : Co-gérant de "Nerd Herd", technicien de maintenance informatique pour sa soeur quand il s'ennuie.
LOGEMENT : #36 redcliffe.
craving something i can feel (cian)  Giphy
POSTS : 1642 POINTS : 895

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Accro aux post-its en tous genres, surtout lorsqu'il y est écrit des savoirs inutiles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : deborah ¤ lisbeth ¤ thomas ¤ nea#3 ¤ lullaby
RPs EN ATTENTE : maze ¤ erin ¤ owen#2 ¤ john/maddie/nea
RPs TERMINÉS : andy ¤ nea ¤ owen ¤ nea#2 ¤ john
AVATAR : Ryan Reynolds
DC : Wren, le pompier torturé & Timothy, le puppy (plus) chaste.
INSCRIT LE : 20/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21469-elwyn-il-est-illegal-de-chasser-les-chameaux-en-arizona http://www.30yearsstillyoung.com/t21509-elwyn-une-personne-moyenne-dit-environ-31-500-mots-par-jour http://www.30yearsstillyoung.com/t21516-elwyn-cadburry http://www.30yearsstillyoung.com/t21515-elwyn-cadburry

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyJeu 16 Mai - 0:38


Have fun avec ce merveilleux choix craving something i can feel (cian)  3258319053


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath
l'étoile presque bleue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : there's nothing else to do here but kiss under the stars.
MÉTIER : peintre et photographe, co-propriétaire avec Auden d'un local collaboratif pour artistes offrant des ateliers créatifs, une galerie d'exposition et une petite boutique d'arts & crafts sur place.
LOGEMENT : #11 Logan City - une vieille maison entièrement rénovée, qui prend doucement des airs de nid confortable.
craving something i can feel (cian)  907e23ba405b5e1cd9fe8f69cef835c2
POSTS : 5831 POINTS : 545

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Maman de Noah, un petit ange de 8 ans qui se remet doucement d'une grave maladie l'ayant gardé hospitalisé depuis les trois dernières années. ▲ Ne parle plus à ses parents ni à son frère après avoir appris qu'ils ont manipulé sa vie. ▲ Accro au café. ▲ N’a que quelques bons amis qu’elle compte sur les doigts d’une main. ▲ Née à Brisbane, expatriée à Londres, revenue depuis 3 ans. ▲ Geek dans l’âme, elle adore les BDs et les jeux vidéos. ▲ Végétarienne, yogi aguerrie et adepte de méditation. ▲ A un humour douteux, discret, mais bien sarcastique.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :


craving something i can feel (cian)  Hvu5
MCGRATH FAM (fb)LEVI
Still too young to fail, too scared to sail away. But one of these days I'll grow old, and I'll grow brave and I'll go. Everybody's wishing for no more mistakes, and all that I can think about is you.

craving something i can feel (cian)  Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
MCJEN #7MCJEN #8
I can feel your heartbeat like it's my own, I can hear your music from a million miles away. Are you something for me to begin again, again?

craving something i can feel (cian)  DazzlingBoldGroundbeetle-max-1mb
EZNNY #9 (fb)EZNNY #11
Twenty candles, blow 'em out and open your eyes. We were looking forward to the rest of our lives, but we say we're better now.

craving something i can feel (cian)  AnotherWeirdBeaver-max-1mb
BAILEY #2 (fb)BAILEY #3
There's a picture hanging in the outhouse of glory and love, of us and so on. But the colors look like they are cheating, if you stare at our smiles for too long.

craving something i can feel (cian)  Tumblr_nwib1wZBSi1qjjem4o4_250
HASSANNY #3
Who will lead us when our faith is all but gone? Who will be the light when daylight doesn't come? We've been living on a rainbow, living just for love.

craving something i can feel (cian)  Tumblr_n0ds4p4JCj1qhuc9do2_250
GINAUDEN #1AULYN
There's nothing to see here, people, keep moving on. No one cares when the show is done. No mistakes, only now you're bored. This is the time of your life but you just can't tell.

charleylukàstreet art festivalmarconoa


RPs EN ATTENTE : andy


PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : shiya
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente et Jack le sensible
INSCRIT LE : 18/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come http://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyJeu 16 Mai - 1:50



Il est là, et avec Aaron Paul en plus sweet lord craving something i can feel (cian)  206649278
Et Atwood, I see you girl craving something i can feel (cian)  3922047296



    Through my eyes I can see a shooting star. Waving it's way across the sea, somewhere from mars. Down the street we would run to scratch our names in the park. Young and free in the sun. I said you do.









Revenir en haut Aller en bas
Lisbeth Montgomery
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 (25 septembre)
SURNOM : Lili, Liz.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Illustratrice / apprentie tatoueuse chez Wild Ink
LOGEMENT : #44 - Redcliffe
craving something i can feel (cian)  Tumblr_inline_n88rebIqr01sz03jf
POSTS : 7080 POINTS : 245

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Originaire de Perth. ⋩ Vit à Brisbane depuis fin 2016. ⋩ A perdu père et jumelle dans un incendie à ses 10 ans. ⋩ A eu une seule relation durable et stable, qu'elle a envoyé valser pour protéger son fiancé. ⋩ A toujours réussi à vivre de son métier, l'illustration. ⋩ Très optimiste. Paresseuse. Gourmande. Et jalouse ! ⋩ A passé une année complète en service psychiatrique, à Perth. ⋩
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : craving something i can feel (cian)  Tumblr_inline_nv17ivJ4XY1qlt39u_250
♡ i keep drowning...

MerleElwynJohnJaylen#4
RPs EN ATTENTE : toi ?
RPs TERMINÉS : EireenJaylen#1SidJaylen#2Jaylen #3

Anciens joueurs :
#1#2#3#4#5 #6#7#8


PSEUDO : Eilyam
AVATAR : Camilla Luddington
CRÉDITS : eilyam (av) - anaëlle (sign)
DC : /
INSCRIT LE : 29/08/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12395-it-s-like-your-stitches-are-pulled-apart-lisbeth http://www.30yearsstillyoung.com/t12426-lisbeth-can-t-take-back-the-words-i-ve-never-said#453958 http://www.30yearsstillyoung.com/t13913-lisbeth-montgomery

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyJeu 16 Mai - 3:00


re-bienvenue à la maison :D


What is my fate ?
AM I SUPPOSED TO PRAY ?
WHAT ARE THE WORDS THAT I'M SUPPOSED TO SAY ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyJeu 16 Mai - 6:21


Welcome craving something i can feel (cian)  206649278
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyJeu 16 Mai - 6:25


Rebienvenue craving something i can feel (cian)  3836688744
Revenir en haut Aller en bas
Eireen Murrough-Mays
la nouvelle du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Elle a eu 30 ans. Et elle le vit bien ! (04/02/1989)
SURNOM : Reen, et c'est bien tout comme surnom
STATUT : Mariée depuis le 9 décembre 2017, et très heureuse !
MÉTIER : Avocate au pénal. En recherche d'un nouvel associé
LOGEMENT : Chez Kaleb. Depuis Juillet. Au #129 Bayside
craving something i can feel (cian)  Tumblr_mpc54e8Tto1sx2peuo1_500
POSTS : 17295 POINTS : 260

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : fille unique ; issue d'une famille catholique ; a eu une leucémie dont elle s'est remise ; a toujours peur de faire une rechute ; adore sa famille mais est plutôt une personne indépendante ; ancienne joueuse de tennis ; fait beaucoup de sport ; a été fiancée pendant près de sept ans mais a rompu parce qu'il l'a trompée ; a totalement perdu de vue sone x ; allergique au citron et à tout ce qui est à base d'arachide ; très attachée à une célébrité, un sportif qui plus est
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
craving something i can feel (cian)  1440172590-kaleeen
Cora #5 ► [url=]Douglas #2[/url] ► [url=]Haley #1[/url] ► [url=]Luka #1[/url]


RPs TERMINÉS :
craving something i can feel (cian)  Tumblr_o011d6CRx51sm1irzo1_250
Aaron #1Soren #1Mina #1Riley #1Mickey #1Dylan #1Groupe #1Camael #1Camael #2Madison #1Kaleb #1Dylan #2Madison #2Madison #3Kaleb #2Kaleb #3Madison #4Groupe #2Kaleb #4Kaleb #5Julian #1Leela #1Madison #5Shane #1Leela #2Kaleb #6Nathan #1Kenneth #1Shane #2Kaleb #7Emmaline #1Duncan #1Milena #1Kaleb #8Kaleb #9Kaleb #10Cora #1Lou #1Kaleb #11Kenneth #2Livia #1Kaleb #12Naia #1Kaleb #13Cora #2Kaleb #14Berlioz #1Kenneth #3Kaleb #14Kaleb #15Kaleb #16Bob #1Kaleb #17Cora #3Shane #3Kaleb #18Kara #1Groupe #3Kaleb #19Laureen #1Lisbeth #1Kael #1Kaleb #20Kaleb #21Kaleb #22Kaleb #23Callum #1Malo #1Kaleb #24Kaleb #25Kaleb #26Cora #4Dean #1Fox #1Douglas #1
PSEUDO : Nao'
AVATAR : Marie-la-toute-belle-Avgeropoulos
CRÉDITS : Avatar de Nao', Sign de Mad Love
DC : Delilah & Jaylen
INSCRIT LE : 05/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t659-la-vie-est-un-reve-fais-en-une-realite-eireen http://www.30yearsstillyoung.com/t1645-la-vie-est-un-reve-fais-en-une-realite-eireen http://www.30yearsstillyoung.com/t1395-eireen-murrough

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyJeu 16 Mai - 8:30


Re bienv'nue à toi ^^




LOVE IS NOT AN EASY THING
Can't say how the days will unfold, can't change what the future may hold. But, I want you in it, every hour, every minute. All I want to do is come running home to you, come running home to you. And all my life I promise to, keep running home to you, keep running home, to you


craving something i can feel (cian)  FU1NHxtcraving something i can feel (cian)  Azx3jz2
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère
STATUT : éternelle célibataire, paradoxalement pas intéressée par la vie de couple et le mariage
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation (agence située dans la périphérie de spring hill, et qui porte son nom, tout simplement)
LOGEMENT : #32 logan city, colocataire de chad taylor
craving something i can feel (cian)  Tumblr_oq7q039tz71qzwoilo2_400
POSTS : 3772 POINTS : 245

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
craving something i can feel (cian)  Kjmy
CHAD#3 ◦ don't read the last page but i stay when it's hard or it's wrong or you're making mistakes i want your midnights but i'll be cleaning up bottles with you on new year's day

jan#1 ◦ ariel#1 (fb) ◦ jessian#1owen#5juliana#1maze#2ezra#1 (8/6)

RPs EN ATTENTE :
eva#1 ◦ rhett#1 ◦ charlie#1 ◦ hassan#1

RPs TERMINÉS :
(2019) owen#4matteo#3joanne#3
(2018) marius#3jamie#1chad#2andy#1carlisle#2joanne#2owen#3marius#2ettie#2kelly#1marius#1foxjoanne#1adrianmatteo#2jack#1owen#2matteo#1carlisle#1chad#1arthur#1owen#1priamheidi
(2017) ettie#1
(2016) maze#1

PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av) ◦ ©rogers&rostovarps (code sign&gifs) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji
INSCRIT LE : 12/02/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest http://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now http://www.30yearsstillyoung.com/t19681-evelyn-pearson http://www.30yearsstillyoung.com/t18899-evelyn-pearson http://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#97

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  EmptyJeu 16 Mai - 11:18



Spoiler:
 

Voilà ce que m'inspire ton choix de nom de famille. Tu sais comment me parler toi hein :fuhu:

Re bienvenue en tout cas craving something i can feel (cian)  1949770018 Hâte de lire la suite de ta fiche. Ton choix d'avatar est top top TOP craving something i can feel (cian)  2954228499

Tu sais où me trouver si tu as besoin de quoi que ce soit :rainbow: craving something i can feel (cian)  224775235 Courage et inspiration petite fleur craving something i can feel (cian)  1031338396



it doesn't matter what people tell you. it doesn't matter what they might say. sometimes you have to leave home. sometimes running away means you're headed in the exact right direction.

craving something i can feel (cian)  Q8kNWrA
craving something i can feel (cian)  QqLqwzn
craving something i can feel (cian)  Pf8cX3Q
craving something i can feel (cian)  QoPDAKU
craving something i can feel (cian)  3T1X3Vb

craving something i can feel (cian)  Gbq5apo
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

craving something i can feel (cian)  Empty
MessageSujet: Re: craving something i can feel (cian)    craving something i can feel (cian)  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

craving something i can feel (cian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: bonjour la trentaine :: fiches validées
-