AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 L'ultimate challenge (Archie&Abel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abel White
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (31.07.91)
SURNOM : Baby-Bel
STATUT : Célibataire - Divorcé
MÉTIER : Etudiant en droit, Mannequin, Ex-Acteur de soap opéra.
LOGEMENT : #60 Spring Hill
L'ultimate challenge (Archie&Abel) 1565894098-90fa9f7d28181de6e4e9bf26b454d4e0
POSTS : 877 POINTS : 135

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vit à Brisbane depuis 3 ans ♦ Originaire de Londres, born & raised ♦ Esprit libre, avide d'expériences diverses et variées ♦ A été marié ♦ A une fille de 4ans appelée Morgane ♦ Est divorcé ♦ Il a été batteur dans un groupe de rock durant deux ans ♦ Jongle entre des contrats de mannequin et la faculté de droit avec la ferme intention de devenir avocat ♦ Voue un amour inconditionnel à ses deux chats Mouse & Curly ♦ Parle couramment le français ♦ A des tatouages un peu partout, et pas tous ont été réfléchis ♦ Fait de l'ultimate frisbee ♦
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : L'ultimate challenge (Archie&Abel) 8dc319b356b3dd0d01c4f9577f5d6d2d
Oh, why did you have to walk out of my life Oh, baby let me love you goodbye
Jessian#2

L'ultimate challenge (Archie&Abel) 255
Spaces between us hold all our secrets leaving us speechless
PrimBel#4


RPs EN ATTENTE : - Zelda - Jameson - Lukà - Vittorio - Terrence


RPs TERMINÉS :






RPs ABANDONNES : David
AVATAR : Ash lovely Stymest
CRÉDITS : Ava > Terry / Gif > Tumblr & Alegria
DC : Harvey Hartwell
INSCRIT LE : 08/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23997-abel-james-white-what-is-life-made-for-if-it-s-not-about-having-fun http://www.30yearsstillyoung.com/t24008-wanna-have-fun-abel-james-white http://www.30yearsstillyoung.com/t24018-abel-white

L'ultimate challenge (Archie&Abel) Empty
Message(#) Sujet: L'ultimate challenge (Archie&Abel) L'ultimate challenge (Archie&Abel) EmptyJeu 30 Mai - 8:05





L'ultimate challenge
FEATURING @Archie Allen & Abel White



Tut-Tut-Tuuuuuut-Tuuuuuut – Tu n’aimes pas passer inaperçu, c’est tellement pas ton genre. C’est pour ça que tu klaxonnes comme un demeuré avant de te garer de travers à côté de la caisse d’un de tes coéquipiers. C’est jour de match et tu te sens frais comme jamais. C’est totalement faux, hier t’avais une soirée, tu t’es défoncé la gueule jusqu’à voir des éléphants roses devant tes yeux, tu ne sais même pas comment t’as regagné ton loft et le réveil a été méga-violent, mais t’as l’habitude de faire bonne figure alors t’affiche un sourire un peu trop grand quand tes yeux, eux, sont cachés par une paire de lunettes de soleil qui recouvre la moitié de ton visage pale. Faire croire à tout le monde que tu gères alors que t’es à deux doigts de dégueuler, c’est un art chez toi et ceux qui t’entourent sont toujours étonnés de te voir flancher quand tu n’assures plus, car rien n’indique que t’as la gerbe. Tu masques tellement bien la réalité, t’es doué il n’y a pas à dire. Là encore, tu claques la portière de ta Holden avec une assurance folle et tu t’avances vers tes camarades pour les checker à tour de rôle. – T’as retrouvé ton chemin hier babybel ? Te demande l’un d’entre eux, et ton sourire s’agrandit. Il sait. Il sait que t’étais défoncé et qu’il y a peu de chances pour que tu assures aujourd’hui. Et t’en as strictement rien à foutre par ailleurs. Tu t’approches d’Archie, parce que ça fait bien une semaine que tu l’as pas vu et tu glisses ton bras autour de ses épaules en demandant – Il est où Wall-E ? C’est ton colloc qui le garde ? T’aime bien le chien, il est vif et joueur. Quand il assiste aux entrainements, parfois, tu te roules dans l’herbe avec lui et tu t’éclates à lui lancer les frisbees. Il les rattrape bien, il a un bon maître pour ça.

Le coach vous appelle, il faut arrêter de se ‘branler’ comme il dit et aller se changer. C’est parti pour les vestiaires et le sermon d’avant-match. T’es pas nerveux, t’es que remplaçant après tout mais il faudra sûrement assurer à un moment ou à un autre. Tu te changes, te mets en tenue tranquillement, en déconnant avec les mecs qui se foutent de tes yeux explosés. – J’ai les yeux clairs, c’est pour ça. Ce n’est pas que pour ça, tu le sais. Mais tu te gardes bien d’afficher devant le coach que t’as la gueule de bois. Assis sur le banc, tu vides ta bouteille d’eau dans ta gorge avec l’impression d’être à sec. La migraine se répercute dans chaque coin de ton crâne, c’est affreux. Et pourtant, t’affiche un air décontracté. T’as quand même envie de dormir, alors pendant le discours du coach, tu poses ton menton sur l’épaule d’Archie et t’écoutes pas vraiment. C’est un peu toujours la même rengaine, faut s’économiser, travailler en équipe, penser aux autres matchs et pas qu’au premier. C’est une histoire d’endurance en fait, ça tu le sais bien. Tes poumons explosés par la clope te rappellent souvent tes limites à ce niveau d’ailleurs. Tu murmures près de l’oreille de ton pote – J’ai la gerbe, putain.

Spoiler:
 




black pumpkin & whitefalls


Deep thoughts
IN MY HEAD
I DONT NEED A B**CH
RATHER BE ALONE

♥️

Absence du 03.08 au 26.08
Revenir en haut Aller en bas
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1853 POINTS : 675

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

L'ultimate challenge (Archie&Abel) Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ultimate challenge (Archie&Abel) L'ultimate challenge (Archie&Abel) EmptyDim 2 Juin - 17:39



couverture

No break, no break, breaaaak.

Phase aller du championnat. Accompagné de Ben et Nate – que j’avais récupéré sur la route –, j’avais finalement garé ma voiture sur le parking gravillonné du stade de Toowong – la compétition était organisée par notre club, et je ne savais absolument pas par quel miracle le bureau avait réussi à obtenir un tel stade. J’ai retrouvé le reste de l’équipe, déposant mes affaires dans un coin avant de saluer les autres. Quelques minutes plus tard, des coups de klaxon me feraient presque sursauter, alors que je me tourne pour apercevoir la caisse d’Abel, un petit nouveau qui avait réussi à tenir le coup, à tel point qu’il se retrouvait à jouer avec nous les championnats. Une paire de lunettes couvre son visage, et voilà qu’il se fait charrier par un mec de l’équipe. Mon regard s’attarde un instant sur l’absence de réponse verbale et le sourire du brun qui s’élargit. Visiblement, il y avait quelques confidences dont je n’étais pas réellement au courant – mais c’était facile de les deviner : le tatoué s’était probablement mis la misère la veille.
« Il est où Wall-E ? C’est ton coloc qui le garde ? » me demande-t-il, alors qu’il glisse un bras autour de mes épaules. Je souris, secouant négativement la tête. « J’avais peur que tu quittes le terrain pour aller jouer avec lui au milieu d’un point. » répliquais-je, pour le taquiner un peu. « Mais du coup, oui, il est resté embêter Douglas à la maison. » ajoutais-je. L’animal allait probablement m’en vouloir un peu, préférant mâchouiller des disques sur un terrain que de rester à la maison.

Je n’ai pas vraiment le temps de réfléchir plus longtemps à la question que déjà le coach nous appelle, nous invitant à tous nous rassembler. J’attrape mon sac, troquant enfin mon jean contre la tenue blanche et bleue des joueurs d’Extinction. Petit discours d’avant nos séries de matchs – trois aujourd’hui, deux demain – de la part du coach, que j’écoute avec attention, installé sur le banc du vestiaire, jambes croisées. Le menton d’Abel est venu se poser sur mon épaule, alors qu’une – assez peu – charmante odeur d’alcool venait me titiller les narines. Je grimace, peu enchanté : il avait intérêt d’assurer sur chacune de ses passes, ou le reste de l’équipe risquait, malgré tout, de lui en vouloir un peu – surtout dans la défaite. « J’ai la gerbe, putain. » lâche-t-il, alors que j’émets un léger son avec mes lèvres. « En même temps, mec, tu pues la liche. » répondis-je, avec un léger sourire. S’il s’était arrangé pour le cacher au mieux avec une bonne douche, c’était difficile de masquer les relents d’alcool qui s’échappaient d’entre ses lèvres lorsqu’il me murmurait quelques mots doux à l’oreille.
Le discours s’achève, et le coach nous propose d’aller nous échauffer en douceur, pas comme des débiles sur le terrain. Je me suis levé, emportant mon sac et quelques disques avec moi. « T’es sûr que tu vas réussir à chopper des disques ? » demandais-je au brun, le charriant volontairement. Un sourire éclaire mon visage, alors que je lui lance le frisbee que j’avais dans les mains. Mon sac se retrouve sur le sol, alors que mes crampons foulent déjà le terrain synthétique – chaud et doux, mais en même temps affreux. J’imaginais déjà les petites billes de caoutchouc se désintégrer dans mes chaussettes – j’en avais pour six mois à essayer de les faire partir – et venir brûler ma peau dès le premier layout pour rattraper une passe mal ajustée. La vraie herbe, même brûlée par le soleil australien, restait mon type de terrain préféré – si on oubliait que le terrain synthétique n’obligeait pas à nettoyer les crampons après quasiment chaque match, même quand celui-ci était mouillé. « On s’fait les articulations, puis on se met en ligne pour éveiller les muscles, ok ? » propose le coach, tandis que nous nous exécutions. Un peu de monté de genoux, de talons-fesses, puis quelques pas chassés, avant de conclure sur des fentes avant.
« J’vais au captain meeting. » lâchais-je, entre deux exos, à l’attention des autres – mission essentielle, ne serait-ce que pour récupérer les feuilles de fair-play et de notation des terrains. Mission dont j’héritais, ayant été élu capitaine pour ce week-end. Je suis revenu une dizaine de minutes plus tard, notant précieusement les informations dans un coin de ma tête. L’échauffement se termine par un Z une deux sur la moitié du terrain : deux colonnes croisées, un disque. Le lanceur récupère le disque, fait une première passe au joueur de la colonne, qui la lui renvoie, avant de partir pour une longue, une grande passe sur quelques dizaines de mètres. Après réception du disque, le joueur effectue exactement la même série de passe, mais avec le joueur de la colonne d’à côté. L’exercice fait rapidement monter nos cardio, et je ne tarde pas à me retrouver à moitié en sueur, m’épongeant le front avec le bas de mon maillot.
« Bon, du coup, c’est match en treize points ou cap plus un. Possibilité de demander un temps mort par mi-temps, d’une minute. Pas de cap à la mi-temps, c’est le premier à sept points ou trente minutes. » expliquais-je, alors que nous nous étions rassemblés pour boire un peu d’eau. « Le cap, ça va, Abel ? » ajoutais-je, à l’intention de la plus récente recrue dans notre équipe – celui qui était, malgré tout, le moins à même d’avoir capté, pour le moment, toutes les subtilités du sport, chose que personne ne pouvait lui reprocher, puisque tout le monde avait plus ou moins galéré à ses débuts. « Chauds, les mecs ? » enchaînais-je, en tendant ma paume au milieu du cercle, pour lancer le cri de guerre, et ainsi motiver les troupes.



Spoiler:
 


couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.



Dernière édition par Archie Allen le Jeu 1 Aoû - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abel White
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (31.07.91)
SURNOM : Baby-Bel
STATUT : Célibataire - Divorcé
MÉTIER : Etudiant en droit, Mannequin, Ex-Acteur de soap opéra.
LOGEMENT : #60 Spring Hill
L'ultimate challenge (Archie&Abel) 1565894098-90fa9f7d28181de6e4e9bf26b454d4e0
POSTS : 877 POINTS : 135

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vit à Brisbane depuis 3 ans ♦ Originaire de Londres, born & raised ♦ Esprit libre, avide d'expériences diverses et variées ♦ A été marié ♦ A une fille de 4ans appelée Morgane ♦ Est divorcé ♦ Il a été batteur dans un groupe de rock durant deux ans ♦ Jongle entre des contrats de mannequin et la faculté de droit avec la ferme intention de devenir avocat ♦ Voue un amour inconditionnel à ses deux chats Mouse & Curly ♦ Parle couramment le français ♦ A des tatouages un peu partout, et pas tous ont été réfléchis ♦ Fait de l'ultimate frisbee ♦
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : L'ultimate challenge (Archie&Abel) 8dc319b356b3dd0d01c4f9577f5d6d2d
Oh, why did you have to walk out of my life Oh, baby let me love you goodbye
Jessian#2

L'ultimate challenge (Archie&Abel) 255
Spaces between us hold all our secrets leaving us speechless
PrimBel#4


RPs EN ATTENTE : - Zelda - Jameson - Lukà - Vittorio - Terrence


RPs TERMINÉS :






RPs ABANDONNES : David
AVATAR : Ash lovely Stymest
CRÉDITS : Ava > Terry / Gif > Tumblr & Alegria
DC : Harvey Hartwell
INSCRIT LE : 08/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23997-abel-james-white-what-is-life-made-for-if-it-s-not-about-having-fun http://www.30yearsstillyoung.com/t24008-wanna-have-fun-abel-james-white http://www.30yearsstillyoung.com/t24018-abel-white

L'ultimate challenge (Archie&Abel) Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ultimate challenge (Archie&Abel) L'ultimate challenge (Archie&Abel) EmptyMer 5 Juin - 18:43





L'ultimate challenge
FEATURING @Archie Allen & Abel White



→ T’es pas frais, ça non, mais tu sais aussi que tu ne dois pas lâcher tes coéquipiers. Alors, avant d’aller sur le terrain, tu vas vomir tes tripes pour que la sensation gênante passe et que tu puisses te concentrer sur autre chose. Le match par exemple, ce serait bien de rentrer dedans. Enfin, avant t’as l’échauffement et t’es consciencieux mine de rien. – T’es sûr que tu vas réussir à choper des disques ? Tu lèves les bras avec un air assuré – Mec, tu m’prends pour qui ? Et tu souris comme un benêt avant de rattraper – de justesse – le disque qu’il te lance en riant. Tu l’aimes bien Archie, c’est un chouette type. Capitaine de l’équipe, il sait vous gérer alors que parfois vous déconnez tous grave. C’est pas le dernier pour la déconne remarque, il aime bien aussi. Mais il sait être sérieux et vous rappelez à l’ordre. Y’a un profond respect entre vous de toute façon, jouer dans une équipe ça t’apporte un truc particulier, essentiel. Tu ne peux pas compter que sur toi-même, t’es obligé de collaborer, de communiquer. Pas de non-dits entre vous. Pas d’embrouilles, ou alors elles sont réglées dans la foulée. Et ça fait du bien de pouvoir se reposer sur d’autres mine de rien, de se sentir unis par amour du jeu, de la compétition, du sport. Avant de jouer avec les Extinctions, tu ne t’intéressais pas vraiment au sport en général, encore moins au sport co’. Ça te demandait trop d’implications. A Londres, t’aurais pas pu, tu passais trop ton temps à faire la fête et l’engagement c’était trop compliqué pour toi. Mais depuis que t’es arrivé à Brisbane, beaucoup de choses ont changé. T’essaye de te poser, de trouver des activités qui ne vont pas nuire à ta vie, à ta carrière ou à ta fille. Tu te calmes peu à peu en approchant de la trentaine, et le concept de l’engagement ne te fait plus aussi peur. Tu captes que c’est nécessaire, et l’ultimate t’aide à comprendre cette notion. Ce n’est pas si terrible que ça en fin de compte, de terminer ce qu’on commence.

L’échauffement se poursuis, tu t’appliques à faire les séries comme il faut pour bien chauffer tes muscles, tu sais que c’est essentiel pour la récupération. La dernière fois, t’as mal géré et t’as dû subir les courbatures durant presque une semaine – y’avait même des endroits de ton corps douloureux là où tu ignorais avoir des muscles – et l’expérience ne t’a pas plu. C’était franchement désagréable. Aussi, t’as intégré que l’échauffement et les étirements, ce sont deux moments très sérieux. Ça s’intensifie, et tu craches déjà tes poumons. Ton cardio n’est pas excellent, la faute à toutes ces clopes que tu fumes à longueur de journée. T’es bien à plus d’un paquet par jour et il n’y a qu’en te mettant à l’Ultimate que tu t’es rendu compte de ce que ça faisait sur ton corps. Ça ne te donne pas non plus envie d’arrêter. Fumer c’est devenu un automatisme chez toi, tu ignores si un jour tu seras capable d’arrêter. Tes poumons sont déjà cramés de toute façon, pourquoi t’emmerder avec ce genre de conneries ? Le Z une deux t’achève, clairement. T’es mort à la fin de l’exercice, en nage et tu coules à grosse gouttes. Ton t-shirt est trempé, t’as pris des couleurs toi qui d’ordinaire est si pale. Là, t’es rouge et ça te va pas si mal au teint. – Bon, du coup, c’est match en treize points ou cap plus un. Possibilité de demander un temps mort par mi-temps, d’une minute. Pas de cap à la mi-temps, c’est le premier à sept points ou trente minutes. Le cap ça va Abel ? Tu tournes ta tête vers Archie et tu le regardes un peu hagard. T’as l’air pommé, mais tu sais ce qu’est le cap ouais. C’est l’écart obligatoire entre les points à la fin du temps réglementaire. – Ouaip, ça va. Tu réponds, sûr de toi, avant de cracher sur le sol. T’es essoufflé, t’en peux déjà plus mais ça n’a pas encore commencé. Le stress monte, l’adrénaline termine de réchauffer ton corps. – Chaud les mecs ? A nouveau, tu hoches la tête. Ouais, t’es chaud, c’est bon. T’es concentré, t’as la tête dedans et tu occultes tout le reste autour. Il n’y a plus que le match en cours qui compte maintenant.

Tu joins ta main à celle des autres, et ainsi tous pressés les uns contre les autres, vous vous motivez mutuellement. Les paumes les unes contre les autres, vous criez à l’unisson «  EXTINCTION », parce que vous allez tout défoncer ouais. Vous êtes au taquet, tous unis et sur la même longueur d’onde. Et c’est ça qui te plait, dans l’fond. C’est cette communion entre tous tes coéquipiers, cette envie de gagner, cette rage qui vous mettrait presque en transe. Archie fait le toas et par chance, vous gagnez. Ça commence bien. Il décide de recevoir le disque pour le premier point, vous êtes donc en mode attaque, prêt à foutre un gros coup de pression à l’équipe adverse qui choisit de commencer dos au vent. Ça rajoute un challenge supplémentaire, mais ça vous va. Rien ne peut venir entacher votre détermination. Fairplay oblige, tu vas serrer les mains des mecs d’en face, avec un petit sourire taquin car t’aime bien la provoc’ quand même. Après ça, vous vous mettez en place et une fois que vous êtes prêt, Archie lève le bras pour avertir l’équipe adverse et recevoir le disque. Que le match commence !

Spoiler:
 





black pumpkin & whitefalls


Deep thoughts
IN MY HEAD
I DONT NEED A B**CH
RATHER BE ALONE

♥️

Absence du 03.08 au 26.08
Revenir en haut Aller en bas
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1853 POINTS : 675

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

L'ultimate challenge (Archie&Abel) Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ultimate challenge (Archie&Abel) L'ultimate challenge (Archie&Abel) EmptySam 29 Juin - 12:57



couverture

No break, no break, breaaaak.

Il a l’air perdu, mon petit protégé. Il a l’air paumé, quand j’explique les règles des matchs qui vont s’enchaîner. Pourtant, il me balance un « Ouaip, ça va. » lâche-t-il pourtant, d’un air presque assuré. Il est rouge pivoine, essoufflé, et j’ai presque l’impression qu’il va agoniser.
Mais si ça va.
Si ça va, alors tout va, n’est-ce pas ?
J’ose croiser les doigts, alors que ma main vient rejoindre celle des autres. Cercle rapproché, alors que nous sommes collés les uns aux autres. Et il y a ce cri. Ce cri qui vient du fond du cœur, alors que nous scandons le nom de notre équipe. Extinction. Extinction, et le crâne de dinosaure qui se dessine sur nos maillots.
C’est quelque chose. C’est quelque chose, d’être là, à savourer cet instant. Cette excitation de début de match, alors que nous reculons tous de quelques pas (que ce soit pour boire une gorgée d’eau ou pour se conditionner pour ce début de match).
Il y a le capitaine des Townsville, l’équipe adverse, qui vient, pour faire le toas. « Tu parles. » Je hausse les épaules, un sourire sur les lèvres. « Okay, différent. » Pari risqué ? Aucune idée – j’avais l’impression que c’était plutôt aléatoire, et j’avoue ne pas avoir mené mille expériences de Bernoulli qui correspondent à un tirage avec remise, ni vérifié que les deux disques blancs étaient parfaitement équilibrés. En même temps, qu’est-ce qu’on s’en fout. J’osais y croire, cela dit, alors que je balançais mon disque en l’air, en même temps que le sien. Les deux frisbees en plastique tournoient un instant dans le ciel, alors que je les suis du regard, pour les voir finalement retrouver le contact de l’herbe synthétique. Le mien tourne un peu sur la tranche, et vient finalement s’échouer sur l’envers, alors que l’autre est arrêté, face visible.
Gagné.
« On prend l’attaque. » proposais-je. Est-ce que c’était la meilleure idée du monde ? Peut-être pas. Pourquoi ? Parce qu’on était en outdoor, et que le vent joue beaucoup plus qu’en indoor. Peut-être que j’aurais mieux fait de prendre la défense – ne serait-ce que pour avoir l’attaque à la mi-temps – mais les autres s’attachent plutôt au fait que j’ai gagné le toas. Il n’y a pas énormément de vent, mais un peu quand même. Je le laisse mon adversaire d’un match choisir son côté de départ : dos au vent. L’attaque serait difficile, surtout pour un premier point, mais j’osais espérer qu’on allait s’en tirer. J’ai hoché la tête, avant de lui proposer de prendre un des disques du toas pour jouer. Il l’analyse rapidement, au moins pour vérifier qu’il est encore à peu près droit, et voilà que nous nous retrouvons à venir frapper les mains des mecs d’en face. Je lance quelques « Bon match ! » avant de venir me placer sur la ligne d’en-but, avec mes coéquipiers.

« Handlers ? » demandais-je, alors trois d’entre nous tendaient la main vers le bas. Ben, que j'avais emmené, ainsi que deux autres. J’ai hoché la tête. Ils se chargeraient à merveille de faire circuler le disque entre eux, pour amener les cinq middles – dont Abel et moi faisions partie – à attraper un disque dans la end zone, ou zone d’en-but, située de l’autre côté du terrain. « Stack verticale, comme on sait faire. Si on perd le disque, on force away, là où y’a pas les sacs, ok ? » Avec un peu de chance, le vent nous aiderait suffisamment pour les coincer sur un bord de terrain si nous perdions le disque. « On part pas dans tous les sens, y’a du vent. Ok, Abel ? » Parce que ça aurait été dommage de perdre le disque pour une bêtise – lancer face au vent avait souvent tendance à faire monter le frisbee, et c’était compliqué d’avancer. Les petites passes restaient ce qui fonctionnait le mieux.
J’ai levé la main, pour signaler à l’équipe d’en face que nous étions prêts. Le disque s’est envolé dans les airs, alors que nous nous sommes élancés sur le terrain. Je me suis placé juste derrière le tatoué, alors que Nate plaçait le début de la stack – un alignement légèrement en diagonale, pour nous permettre que faire des appels et contre-appels, afin de semer notre défense et d’attraper le disque. Je m’élance, enchaînant quelques pas vers l’arrière, avant de brutalement partir sur le côté, pour finalement récupérer le disque entre mes mains – bien à plat, l’une par-dessus l’autre. Le catch crocodile, préconisé pour éviter les boulettes, et surtout pour éviter de perdre le disque sur un drop.
Les passes s’enchaînent, mais nous remontons doucement. Doucement, jusqu’à ce qu’une passe un peu mal ajustée ne nous fasse perdre le disque. « Allez, c’est pas grave, la défense, de suite ! » lâchais-je, avant de presque coller mon attaquant – suffisamment, cela dit, pour ne pas le gêner dans ses mouvements. J’essaie de ne pas me laisser distancer, pour éviter qu’il puisse attraper le disque et lancer dans le côté fermé : ce serait se prendre un point dans la figure, assurément.



couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.



Dernière édition par Archie Allen le Jeu 1 Aoû - 18:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abel White
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (31.07.91)
SURNOM : Baby-Bel
STATUT : Célibataire - Divorcé
MÉTIER : Etudiant en droit, Mannequin, Ex-Acteur de soap opéra.
LOGEMENT : #60 Spring Hill
L'ultimate challenge (Archie&Abel) 1565894098-90fa9f7d28181de6e4e9bf26b454d4e0
POSTS : 877 POINTS : 135

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vit à Brisbane depuis 3 ans ♦ Originaire de Londres, born & raised ♦ Esprit libre, avide d'expériences diverses et variées ♦ A été marié ♦ A une fille de 4ans appelée Morgane ♦ Est divorcé ♦ Il a été batteur dans un groupe de rock durant deux ans ♦ Jongle entre des contrats de mannequin et la faculté de droit avec la ferme intention de devenir avocat ♦ Voue un amour inconditionnel à ses deux chats Mouse & Curly ♦ Parle couramment le français ♦ A des tatouages un peu partout, et pas tous ont été réfléchis ♦ Fait de l'ultimate frisbee ♦
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : L'ultimate challenge (Archie&Abel) 8dc319b356b3dd0d01c4f9577f5d6d2d
Oh, why did you have to walk out of my life Oh, baby let me love you goodbye
Jessian#2

L'ultimate challenge (Archie&Abel) 255
Spaces between us hold all our secrets leaving us speechless
PrimBel#4


RPs EN ATTENTE : - Zelda - Jameson - Lukà - Vittorio - Terrence


RPs TERMINÉS :






RPs ABANDONNES : David
AVATAR : Ash lovely Stymest
CRÉDITS : Ava > Terry / Gif > Tumblr & Alegria
DC : Harvey Hartwell
INSCRIT LE : 08/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23997-abel-james-white-what-is-life-made-for-if-it-s-not-about-having-fun http://www.30yearsstillyoung.com/t24008-wanna-have-fun-abel-james-white http://www.30yearsstillyoung.com/t24018-abel-white

L'ultimate challenge (Archie&Abel) Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ultimate challenge (Archie&Abel) L'ultimate challenge (Archie&Abel) EmptyMer 10 Juil - 9:51





L'ultimate challenge
FEATURING @Archie Allen & Abel White



→ Tu observes ton capitaine d’équipe et t’attends sa décision. Tu  ne sais pas s’il  va choisir l’attaque ou la défense, mais le connaissant il va sûrement préférer prendre la main dès le début. Ce serait vous accordez l’avantage et si vous marquez, vous faire prendre de l’avance. C’est pas négligeable en début de match, au contraire, c’est stratégique. Aussi tu n’es pas vraiment surpris quand il annonce que vous prenez l’attaque. Tu écoutes les directives d’Archie, en te concentrant malgré l’alcool qui circule encore dans tes veines, malgré la migraine qui fait exploser ton crâne à chaque instant, malgré la chaleur qui t’étouffe, ton ventre qui se serre. Adrénaline ou maux de ventres ? Tu ne sais plus vraiment, et tu décides de t’en foutre d’ailleurs. Tu t’en fous car faut que tu te concentres sur le match à jouer. Ça et uniquement ça. – On part pas dans tous les sens, y’a du vent. Ok Abel ? Tu hoches la tête, gravement. Ne pas partir dans tous les sens, ne pas se laisser gagner par l’euphorie et en oublier la tactique, se maîtriser et faire attention à ses coéquipiers. Tout ça, c’est pas facile pour toi qui joue pour la première fois en équipe. Le sport collectif, tu ne connaissais pas avant de te lancer dans l’Ultimate. T’as les capacités, c’est pas ça le problème. Le souci c’est que t’es trop habitué à vivre en solitaire. T’es pas le genre à avoir eu des colocataires, en dépit du fait que t’es toujours entouré de monde. T’es le genre à être solo chez toi avec tes chats, à écouter la musique à donf et à te foutre la tête en vrac. T’es le genre à bosser durant des heures sur tes cours de droit pour toucher l’excellence. T’es le genre à vider dix canettes de Red Bull par jour pour éviter de sombrer. Et quand t’es épuisé, tu dors sans rêver. T’es le genre à fuir un peu la vie tout en disant en profiter à fond. Tu te mens un peu à toi-même dans le fond mais tu l’ignores. Car t’es bien comme ça, ça colle avec qui tu es, avec tes envies de liberté, d’insouciance, tes rêves de gosses. T’es toujours un gosse en vérité et t’as pas tant envie que ça de te responsabiliser. Pourtant c’est ce vers quoi tu te diriges, lentement mais sûrement. Car y’a ta fille dans tout ça, et elle mérite mieux de ta part. Elle mérite que tu sois stable, que tu sois responsable, que tu puisses la protéger du monde et assurer pour elle.  Alors tu vis chaque jour un peu comme si c’était le dernier. Comme si ta liberté allait t’être arrachée à tout moment. Et tu t’élances sur le terrain avec entrain. T’y vas, tu cours, tu chopes le disque, tu fais des passes. T’es explosé, vraiment. T’as tes pensées qui volètent dans tous les sens autour de toi. L’image de Primrose qui te souris s’impose à toi et tu loupes totalement ta passe, la tête ailleurs, le cœur en vrac. – Allez c’est pas grave ! La défense, de suite ! Motivant, Archie te secoue. T’essaie de te ressaisir, car tu peux pas foirer le match à cause d’une nana quand même, non ? Pourtant elle est là. Tu la vois clairement, toute mouillée dans ta voiture avec ses yeux de biches, son mascara qu’a coulé et ses cheveux habituellement bouclés, collés sur son visage. Tu te souviens de son haut transparent qui laissait clairement voir son soutif. Tu te souviens de la chaleur et t’oublies de marquer correctement ta défense. T’as la tête ailleurs, surtout pas à ce que tu fais. Et ta défense est minable. Archie va t’en passer une, et tu l’auras mérité. Tout essoufflé, t’observe avec déception le mec dans la zone d’en-but. Le premier point c’est pour l’équipe d’en face. Et c’est ta faute.


black pumpkin & whitefalls


Deep thoughts
IN MY HEAD
I DONT NEED A B**CH
RATHER BE ALONE

♥️

Absence du 03.08 au 26.08
Revenir en haut Aller en bas
Archie Allen
l'ulti-mate
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans. (01/12)
STATUT : paumé depuis le retour de ta blonde.
MÉTIER : t'es vendeur dans une boutique telstra.
LOGEMENT : bayside, #11, avec l'innocent Douglas et Wall-e le border collie.
My interior world needs to sanitize.
POSTS : 1853 POINTS : 675

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : Gabriel
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : scarecrow.
AVATAR : tyler joseph.
CRÉDITS : scarecrow, i just sit, fairlylocal.
DC : //
INSCRIT LE : 24/05/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20110-archie-blue-on-black-tears-on-a-river http://www.30yearsstillyoung.com/t20148-archie-the-world-is-so-cold-now-that-you-ve-gone-away http://www.30yearsstillyoung.com/t20152-archie-allen#791319 http://www.30yearsstillyoung.com/t20157-archie-allen

L'ultimate challenge (Archie&Abel) Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ultimate challenge (Archie&Abel) L'ultimate challenge (Archie&Abel) EmptyJeu 1 Aoû - 19:03



couverture

No break, no break, breaaaak.

Se concentrer. Se concentrer, pour essayer de marquer le premier point. La tâche est compliquée. Le vent ne nous aide clairement pas. Le vent ne nous aide pas, et Abel semble être dans un autre monde. Un monde où l’ultimate frisbee et le match peinent à trouver une place. Mais il s’en sort. Il s’en sort relativement bien, jusqu’à ce qu’il envoie le disque au sol.
Turn over. Turn over, mais la partie est loin d’être terminée. J’essaie de motiver mon équipe, braillant de se placer en défense. L’idée est de faire tomber à nouveau le disque, pour finalement marquer ce satané point. Les passes s’enchaînent chez les adversaires. J’essaie de marquer ma défense, et il y a cette passe qui part. Cette passe en direction de la zone d’en-but. « Uuuuuup ! » braillais-je, alors que j’observais le disque atterrir directement dans les mains d’un joueur démarqué. Le joueur d’Abel. Abel qui le regarde d’un air dépité. Un soupir s’est échappé d’entre mes lèvres, alors que je venais donner un coup sur l’épaule du tatoué. « Eh, mec. C’est que le premier point, te laisse pas abattre, ok ? » tentais-je de le rassurer. Il ne pouvait pas se laisser sombrer, alors qu’il ne s’agissait que du premier point. « L’coach va gueuler si tu restes dans ta soirée d’hier, t’sais bien. Mais genre … v’là, quoi. » lançais-je, avec un sourire qui se voulait encourageant. « Tu le lâches plus, tu l’colles à la culotte, et il mettra plus un point. » proposais-je, tâchant de sembler convaincu par mes propos. S’il ne se battait pas, c’était foutu. Si nous ne nous battions pas, nous n’aurions aucune chance d’aligner les points menants à la victoire.

« Mec. Tu fais l’premier appel, tu récupères le disque, et j’pars en longue. » lançais-je doucement à Abel, alors que nous remettions les pieds dans notre zone d’en-but. J’avais confiance en lui : il était largement capable de se démarquer lorsqu’un des handlers, probablement Ben, aurait récupéré le disque après le pull. Le tatoué était également capable de balancer un disque couvrant les trois quarts du terrain.
A nouveau, je levais la main, indiquant que notre équipe était prête. Le disque s’envole, pour être rapidement récupéré par Ben, alors que nous nous placions. Très vite, je m’élance légèrement vers l’avant, sur quelques pas, avant de pivoter et de repartir à toute vitesse vers l’arrière.
J’ai couru tel un chien fou, essayant d’ignorer les pas de mon adversaire, sur mes talons. Je jette un coup d’œil en arrière, ne serait-ce que pour vérifier que le jeu en vaille la chandelle : la passe est partie, et quelqu’un, que ce soit Abel ou un autre, avait remarqué que je m’étais élancé. Avec le vent, le disque se fait légèrement flottant. Légèrement, mais juste assez pour que mon défenseur devienne dangereux, lui offrant une occasion de me rattraper. J’ai bondi, m’étirant de tout mon long pour récupérer le précieux en plastique, et retomber dans la end-zone ennemie. Mes bras se lèvent vers le haut, de même que ceux de mon adversaire, indiquant que le point est marqué. J’ai souri, avant de taper dans la main du mec qui me poursuivait, ne serait-ce que pour le féliciter de sa course.
Ce n’était qu’un point, cela dit, et je risquais de difficilement pouvoir renouveler l’exploit : les autres ne se feront pas avoir deux fois, et je souffle déjà autant qu’un asthmatique tentant de gravir des escaliers en plein pic de pollution.
Quel con. Il faut croire que la jeunesse n’est plus qu’un souvenir lointain.
Je suis sorti, officiellement pour laisser les autres jouer, officieusement pour récupérer mon cœur et mes poumons qui avaient dû se dissoudre au milieu du terrain.

Le match s’est enchaîné, m’offrant l’opportunité de jouer d’autres points. Nous offrant l’opportunité d’en marquer d’autres, surtout. Si nos erreurs individuelles nous coûtent parfois le disque, nous parvenons à nous en sortir. Ce n’est pas l’envol, mais nous finissons tout de même par aligner 13 points, alors que les Townsville ne sont pas si loin derrière, avec 10 points marqués en fin de match. C’est beaucoup, au fond. L’écart est faible, mais le coach risquait de nous rappeler que quelques petites folies qui avaient été commises n’avaient pas lieu d’être. Tant pis, la victoire était plus importante – tout autant que l’esprit du jeu.
Nous nous sommes rassemblés, pour faire un petit debriefing, ou pré-huddle, avant de faire le huddle final, bras dessus bras dessous avec les membres de l’autre équipe. « Merci pour ce match, les gars. » lançais-je, un sourire sur les lèvres. « On fait la feuille de spirit juste après, si vous voulez. Vous avez un truc à dire sur le match ? En termes d’esprit de jeu, les règles, les contacts … ? » demandais-je. « Perso, je trouve que l’état d’esprit était nickel. Genre .. Chacun félicitait l’autre quand y’avait des points, y’a quelques contacts, mais j’imagine que c’est dans l’intensité du jeu … »




couverture

don't believe the hype

Yeah, they might be talking behind your head. Your exterior world can step off instead. It might take some friends and a warmer shirt, but you don't get thick skin without getting burnt.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

L'ultimate challenge (Archie&Abel) Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ultimate challenge (Archie&Abel) L'ultimate challenge (Archie&Abel) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

L'ultimate challenge (Archie&Abel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: suncorp stadium
-