AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aisling Hayes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans.
SURNOM : Ash ou Leen par ses amis. Ivana Rose sur instagram.
STATUT : Fuit ce à quoi elle aspire.
MÉTIER : Cam girl & Suicide Girl (modèle érotique), stripper quelques soirs par semaine.
LOGEMENT : Appart' #353 à Redcliffe
A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline Pcdc
POSTS : 435 POINTS : 125

PETIT PLUS : Née en Irlande du Nord dans une famille très catholique, parle avec un accent gaélique prononcé. A troqué les rues pluvieuses de Belfast pour le soleil de Brisbane, mais son existence est toujours aussi grise. Se croit bonne à rien, si ce n’est à jeter son corps en pâture aux caméras. Faut bien payer le loyer et la dope destinée à anesthésier sa honte. Aisling se réfugie dans les morceaux de rock qui ouvrent son coeur à sa place. Parfois, elle couche sur le papier le tumulte de ses sentiments et se prends à les chanter timidement. Mal, elle trouve. Végétarienne, elle adore les animaux.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Sid [6]Robin [2]AndyCaroline

A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline Zva3
Sid ♡ I see all those angry faces and I'm afraid that could be you and me; talking about what might've been, thinking about how it used to be.

A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline Tumblr_n1ntj6ujmD1qajz3yo4_250
Robin ♡ you lead the blind you lead the stream, the current ways are much to lean, you are the captain of the team!

A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline Tumblr_o36lhfvzXs1v63j0ho4_r1_250
Lou ♡ Oh I love the taste of cyanide, oh how I love to feel it burn inside. I'm on the hour and I've been there for a long time but somehow I feel like I'm fading out of line.

A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline Giphy
Phoenix ♡ I need a hero, I'm holding out for a hero 'til the end of the night. He's gotta be strong and he's gotta be fast, and he's gotta be fresh from the fight. He's gotta be larger than life!

RPs EN ATTENTE : Gabriel ♡ Clément ♡ Caro ♡ Phoenix

Je ne prends que 3 RPS à la fois.


PSEUDO : Whitefalls/Whitewolf
AVATAR : Mellisa Clarke
CRÉDITS : Tearsflight + Frimelda + Loonywaltz
DC : Jameson la louve & Kyte le vieux type louche
INSCRIT LE : 07/09/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11388-aisling-run-away-try-to-find-that-safe-place-you-can-hide http://www.30yearsstillyoung.com/t11572-aisling-hayes-would-you-love-a-creature-like-me http://www.30yearsstillyoung.com/t12436-aisling-hayes

A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline Empty
MessageSujet: A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline   A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline EmptyDim 2 Juin - 18:47


a friend in need is a friend indeed
Caroline & Aisling
La main hésite à se refermer autour de la poignée, les doigts effleurent la porte puis s’en éloignent. Aisling s’écarte avec un soupir, remonte l’allée blanchâtre pour la quatrième fois, hésite bêtement dans la salle d’attente, près des machines à café et de ce petit couple de personnes âgées qui la regardent avec un air à la fois curieux et amusé. Elle leur sourit, parce qu’elle trouve ça mignon qu’ils soient toujours ensemble après tant d’années, que leurs yeux affichent encore une tendresse rieuse même dans un tel lieu de déprime et d’ennui. C’est pas ce que vous croyez, qu’elle aimerait leur dire en les voyant fixer ses fleurs avec un intérêt tout particulier. Elles sont pas pour un mec qui me plait, ou quelque chose comme ça… Le rouge lui monte aux joues et elle se détourne, parce que si ces fleurs ne sont en effet pas destinées à celui qui fait battre son cœur et occupe ses pensées, elle les a quand même achetées pour sa sœur. Une jeune femme dont elle a beaucoup entendu parler mais qu’elle n’a aperçu que quelques minutes deux jours plus tôt, juste après le terrible accident qui aurait bien pu lui coûter la vie. Mais qu’est-ce que je fous là ? Elle se demande pour la énième fois, une petite moue dubitative sur ses lèvres roses tandis que ses doigts caressent les pétales de quelques fleurs jaunes et violettes comme pour y puiser l’inspiration de se lancer.

Rendre visite à Caroline lui semblait être une bonne idée au départ. En fait, ça lui trotte en tête depuis qu’elle a quitté l’hôpital l’autre jour. Ces grands lieux aseptisés sont tellement déprimant que la sœur de Sid apprécierait certainement toute distraction se présentant à elle. Et puis des fleurs, c’est joli, ça égaye un lieu. Alors l’irlandaise se dit que c’est l’occasion parfaite de sortir de sa bulle et d’en faire un peu plus pour aider les autres plutôt que de se focaliser avec autant d’intensité sur ses propre problèmes et sources d’angoisse. Mais ça fait bizarre non ? On ne se connait absolument pas ! Sa jambe trésaille nerveusement, elle pousse un nouveau soupir accablé et laisse le bouquet retomber le long de son corps en roulant des yeux vers le plafond. Un petit gloussement attire son attention. C’est les deux vieux de tout à l’heure qui la regardent encore et cette fois Aisling serait pas loin de trouver ça irritant, mais voilà que la mamie lui fait un clin d’œil tandis que son acolyte lui fait signe de repartir et de se lancer, le rire aux lèvres. Elle sait pas pourquoi, mais ça lui réchauffe le cœur et les tripes, alors elle fait un petit pas de danse excité, les remercie d’un large sourire, prend son courage – et son bouquet - à deux mains, et repart d’où elle vient. Le froid fait mine de l’envahir à nouveau lorsqu’elle se retrouve face à la porte, alors Aisling cherche encore le regard de ses deux mentors, et comme ils lèvent tous les deux leurs pousses, la poitrine carrément secouée d’un rire joyeux, la brune s’empreigne de leur légèreté et pousse la porte sans réfléchir.

La chambre est comme elle l’a quittée l’autre jour : petite, propre, éclairée par la lumière vacillante du soleil en cette fin d’après-midi. Le lit se trouve au fond, face à une petite télé diffusant des images mornes accompagnées de rires inappropriés. Le dos calé par plusieurs coussins, Caroline les fixe d’un air absent, comme gagnée par la léthargie de ce lieu austère. Soudain mal à l’aise de débarquer comme ça dans l’intimité d’une jeune femme qu’elle ne connait absolument pas, Aisling lutte contre l’envie de repartir bien rapidement là d’où elle vient. Alors elle pense aux deux petits vieux qui se foutront bien de sa gueule si elle ressort si vite, resserre ses paumes moites autour de son bouquet et y trouve le courage de s’éclaircir la gorge pour annoncer poliment son arrivée. « Salut Caroline. » Elle se lance enfin en s’approchant du lit lorsque la jeune femme tourne la tête vers elle. « Je sais pas si tu te souviens de moi, j’étais avec Sid l’autre soir, quand tu as… » Elle laisse la fin de sa phrase mourir, répugnant à parler de l’accident et ainsi lui rappeler des souvenirs trop douloureux. « Enfin bref, je voulais prendre de tes nouvelles, et aussi vu la façon dont Sid parle de toi je me suis dit que t’es certainement pas le genre de personne à supporter de rester en place trop longtemps alors que t’aurais surement besoin de deux ou trois trucs pour survivre. » Elle explique en s’arrêtant à environ un mètre du lit pour ne pas trop empiéter sur son intimité. « Genre des revues, une barre de chocolat et puis mon vieil iPod. Les chansons font carrément rock larmoyant de 2005 mais au pire ça te fera rigoler. » Elle termine sa phrase dans un petit rire et dépose son kit de survie sur la table de nuit de Caroline, puis désigne les fleurs d’un signe de tête. « Ça c’est juste pour la déco... » Elle relève les yeux vers le visage de Caroline, s’autorise à croiser son regard si bleu qui lui rappelle tant celui de Sid. Mais pas exactement pareil, car leur personnalité différente brille de façon bien particulière derrière ces iris si semblables. Elle s'y perd un instant, troublée par cette pensée, puis se reprend en se souvenant brusquement l'objet premier de sa visite : « Alors… euh… comment tu te sens aujourd’hui ? »

A loyal friend laughs at your jokes when they’re not so good, and sympathizes with your problems when they’re not so bad.
Pando



like a moth to the flame
Let me wash away and let go of the pain. Feel my heart race, breathe a sad sigh. Just look away and turn a blind eye. Close the blinds so I can come down and take my hand so we can both drown.
F R I M E L D A
A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline 763064237:
 
Revenir en haut Aller en bas
Caroline Bauer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : Caro
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Future conseillière en marketing
LOGEMENT : Toowong, maison #204
A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline Tumblr_onbyj3wT9R1stz7bso1_500
POSTS : 93 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Je kiff Ariel la petit sirène
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Sid // Joseph // Abel // John // Aisling
RPs EN ATTENTE : Harvey
AVATAR : Barbara Palvin
CRÉDITS : Obsession27 & Tumblr
DC : Nope
INSCRIT LE : 07/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23974-my-past-is-the-reason-i-m-here-right-now-caroline http://www.30yearsstillyoung.com/t24010-you-wanna-be-my-friend-take-a-number

A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline Empty
MessageSujet: Re: A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline   A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline EmptyVen 21 Juin - 1:58






a friend in need is a friend indeed
ft. Aisling Hayes


Mon regard vide fixe un point invisible dans le coin de la chambre. Mes pensées pêlemêles vagabondent dans le néant. Je ne sais pas à quoi m’accrocher. Cela fait déjà quelques jours que je suis ici. C’est l’infirmière qui m’a mentionné le nombre de jours, mais j’ai déjà oublié ma date d’arrivée, la date de mon accident de moto. Je ne me rappelle de rien. Tout est flou et disparate. Tout ce dont je me souviens, c’est la lumière verte qui me permettait de traverser la rue en toute sécurité. Enfin, je pensais pouvoir rouler sans me faire percuter par une voiture. Je n’ai rien vu venir. Tout ce que ma mémoire a imprégné, c’est lors de mon réveille. Sid était là, il me tenait la main. Je ne comprenais pas ce qui se passait, mais si mon grand frère était présent, c’est que je n’avais pas de soucis à me faire. Je m’étais rendormi presque aussitôt que j’avais entrevu son visage. La sécurité qui m’envahissait m’avait permis de sombrer dans un long sommeil. Bref, ce fut que plusieurs longues heures plus tard que je repris complètement connaissance. Une préposée changeait mon soluté lorsque je m’étais réveillée. Elle eue l’amabilité de m’expliquer de long en large la raison pour laquelle j’étais ici, à l’hôpital St-Vincent. Elle me donna mon diagnostic avant de me laisser seule avec moi-même, histoire de digérer toutes les informations qu’elle m’avait transmis en si peu de temps. Je me souviens avoir longuement pleuré après ces aveux.

Je reprends peu à peu mes esprits, tentant tant bien que de mal de rester positive dans toute cette histoire, mais il est facile de tomber dans le panneau de la dépression. Il suffit que je pense une seule fois à mon visage égratigné, à mon bras lacéré et à ma cicatrice qui longe mon bas ventre et ma hanche droite et l’envie de pleurer me submerge. À tout jamais, je serai gravé de cet incident. Apparemment, mon visage et mon bras seront épargnés, mais la cicatrice sur ma hanche restera à jamais une marque imprégnée sur ma peau. « Salut Caroline. » Mon cœur fait un bon dans ma poitrine tandis que mon visage, impassible, se tourne en direction de la voix cristalline. Je découvre une jolie demoiselle à la peau de porcelaine. Son visage pâle est encadré d’une chevelure de jais, coupe carré. Elle est mignonne comme tout. « Je sais pas si tu te souviens de moi, j’étais avec Sid l’autre soir, quand tu as… » Elle ne termine pas sa phrase, laissant le silence s’occuper du reste. Malheureusement, je n’ai aucun souvenir d’elle. Je me rappelle à peine d’avoir aperçu mon frère avant d’être emporté par les ténèbres. « Enfin bref, je voulais prendre de tes nouvelles, et aussi vu la façon dont Sid parle de toi je me suis dit que t’es certainement pas le genre de personne à supporter de rester en place trop longtemps alors que t’aurais sûrement besoin de deux ou trois trucs pour survivre. Genre des revues, une barre de chocolat et puis mon vieil iPod. Les chansons font carrément rock larmoyant de 2005 mais au pire ça te fera rigoler. » Je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire en coin à sa comparaison. Au fur et à mesure qu’elle détalait toute l’explication de sa venue, elle s’est approchée du lit dans lequel je suis confinée pour finalement déposé un bouquet de fleur sur ma table de chevet. « Ça c’est juste pour la déco.. » Je lui fais un petit signe de tête, approuvant son cadeau, touchée par son geste. Présentement, j’ignore comment réagir. Pour moi, c’est une inconnue et pourtant, elle semble bien me connaître pour me rendre visite. Ça fait drôle… De voir que Sid à une amie à qui il parle de moi. Je me demande à quel point elle a de l’importance pour lui. Après tout, si j’ai bien compris, elle l’a accompagnée le soir ou j’ai eu mon accident. Nos regards se croisent et pendant une fraction de seconde, j’ai l’impression de la connaître moi aussi. Peut-être est-ce simplement sa gentillesse et le fait qu’elle m’a mis à l’aise dès le départ que ce sentiment me brouille les idées. « Alors… euh… comment tu te sens aujourd’hui ? » La question perpétuelle que mon infirmière me répète chaque jour. J’ai déjà une phrase toute faite pour lui répondre du tac au tac maintenant. Seulement cette fois-ci, je suis heureuse de pouvoir répondre à quelqu’un de différent. « Je vais bien... Je prends du mieux. » Je replace une mèche rebelle derrière mon oreille en analysant ma nouvelle compagne. « J’ai rarement de la visite alors j’ai oublié un peu les bonnes manières… Tu veux quelques choses à boire? » Je me retourne vers mon cabaret du matin, prenant mon restant de jus de pomme dans un verre de plastique. « J’ai deux gorgés de jus pomme à t’offrir! » Dis-je en riant légèrement, essayant de détendre l’atmosphère. Je redépose le verre sur le cabaret avant de regarder la belle demoiselle. Je croise les bras sur ma poitrine en prenant un air curieux. « J’ignorais que Sid avait des amis… » Mon ton amusé laisse percevoir que je rigole. J’adore taquiner mon frère même lorsqu’il n’est pas là. « Je veux dire, une amie aussi jolie que toi! Ah t’es peut-être sa petite amie alors? C’est ça? » Ma bouche forme un « o » parfait, écarquillant les yeux sous ma propre réflexion. Bordel, je l’avais pas vu venir celle-là!





I knew you were
You were gonna come to me
And here you are
But you better choose carefully
'Cause I’m capable of anything
Of anything and everything
Make me your Aphrodite
Make me your one and only
But don’t make me your enemy, your enemy, your enemy

- Katy Perry / Dark Horse
Revenir en haut Aller en bas
 

A friend in need is a friend indeed ♡ Caroline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-