AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kári Snjólfarson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (12.02.1991)
STATUT : Célibataire à la recherche de son âme soeur
MÉTIER : Psychologue dans le service d'urgences psychiatriques de l'hôpital St-Vincent
LOGEMENT : Un appartement au #106 Toowong
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Yjar
POSTS : 52 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Heïana Brook ~ Léo Ivywreath ~ Primrose Anderson ~ Léonie Tremblay ~ Jessian Reed ~ Andy Riviera
PSEUDO : Von
AVATAR : George Blagden
CRÉDITS : /
DC : /
INSCRIT LE : 13/06/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24508-kari-snjolfarson-who-cares-if-one-more-light-goes-out-well-i-do http://www.30yearsstillyoung.com/t24619-kari-snjolfarson-i-gave-all-my-oxygen-to-people-that-could-breathe#1010999

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 17:44





Kári Snjólfarson
Who cares if one more light goes out? Well I do
Pièce d'identité

NOM ≈ Snjólfarson [Il s'agit de son patronyme et pas d'un nom de famille, que l'on peut traduire littéralement par fils de Snjólfur]
PRÉNOM(S) ≈ Kári [se prononce Kaori]
ÂGE ≈ 28 ans [12/02/1991]
LIEU DE NAISSANCE ≈ Akureyri, la capitale du Nord de l'Islande et ses 12 000 âmes
STATUT SOCIAL ≈ Célibataire et libre comme l'air
MÉTIER ≈ Psychologue, une vocation au service des autres
ORIENTATION SEXUELLE ≈ Hétérosexuel
GROUPE ≈ 30 ans sinon rien
AVATAR CHOISI ≈ George Blagden

Les informations en vrac

~ Quelques chemises, une ou deux vestes de costume, assez de T-shirt pour tenir un été entier, de multiples vestes, des jeans pour accompagner l’ensemble, une paire de converses, une d’espadrilles, un foulard bleu et blanc hérité d’un parent et un léger manteau brun inspiré du siècle dernier pour sortir les jours de vent, quelques mitaines et un bonnet comme souvenirs des hivers tenaces de son pays natal, voici en quelques mots la garde-robe que promène le jeune homme. Dire qu’il soigne avec une attention extrême sa tenue serait sans doute mensonger, mais Kári admet souvent qu’il apprécie l’élégance et la simplicité, deux qualités qu’il mêle d’ailleurs avec brio au quotidien dans son choix de vêtements. Il préfère plutôt les couleurs pastel aux éclatantes déclinaisons de fluorescent, avec une subtile inclination pour les teintes de brun, bleu et bien sûr, l’éternelle alliance du noir et du blanc. Quelques costumes viennent rarement se frayer un chemin jusqu’à son armoire, mais il refuse catégoriquement de porter cravate ou nœud papillon avec l’ensemble, laissant généralement le col des quelques chemises qu’il enfile légèrement ouvert. Les mains dans les poches, la silhouette de l’islandais se fond avec discrétion dans la foule autant qu’elle s’en distingue par son charme naturel.

~ Du haut de son mètre soixante-quinze, Kári ne peut pas être qualifié de ce que l’on appelle usuellement un « beau-gosse ». Du moins, cela dépend des goûts de chacun. Bien sûr, il a déjà eu plusieurs aventures, mais son apparence plutôt enfantine ne fait pas l’unanimité. Qu’importe. Le jeune homme ne cherche généralement pas à se mettre en avant, et surtout pas à l’aide de son corps. Ses fréquents entrainements, du moins c’est ainsi qu’il les qualifie, lui permettent de garder une musculature relativement développée, mais elle reste souvent dissimulée derrière un vêtement. Le sport n’est pas une activité que Kári affectionne particulièrement, mais il faut savoir rester en forme. Quant à prendre soin de son aspect, c’est un moindre souci pour le trentenaire. Le naturel reste le maître mot de sa propre mode vestimentaire autant que de son apparence, qui se doit d’être parfaitement à l’opposé de celle prescrite par des dirigeants sans importance ou des morceaux de papiers qui, semblent-ils, sont considérés comme des magazines réputés.

~ Livre de l’âme ouvert aux lecteurs attentifs, le visage de Kári est, au quotidien, d’un naturel paisible et respire la bienveillance à travers ses fréquents sourires. Ses traits sont discrets, peu marqués et seule sa mâchoire semble venir rompre l’harmonie des courbes. Cela confère au jeune homme une physionomie aérienne, empreinte de douceur et de gentillesse. Au premier regard, il semble incarner la candeur même, fascinant par son rire léger et sa douce voix aux accents scandinaves. Sa peau, plutôt claire, et ses fines lèvres renforcent cette impression de fragilité qui se dessine si souvent dans ses yeux, caractéristique la plus remarquable du jeune homme. D’un éclat bleu semblable à celui des glaces islandaises, ce regard envoûtant est surmonté de deux sourcils en bataille, assortis à la chevelure du psychologue. Cette dernière, ondulée et d’une couleur relativement foncée, reste plutôt courte sans l’être trop, et généralement aussi sauvage que les paysages de son enfance. Les peignes sont une chose bien inutile aux yeux de Kári. Ce, tout autant que les lames de rasoir, qui ne semblent pas se frayer souvent un chemin jusqu’à sa peau impeccablement mal rasée. Quelques poils noirs viennent ainsi dessiner une légère moustache et soulignent les traits de son menton et le contour de son visage. Suivant les jours et l’humeur du jeune homme, cette pilosité peut se trouver plus ou moins marquée, mais restera toujours présente.  

~ Comment pourrait-on décrire le jeune homme ? Discret ? Naturel ? Rêveur ? Parfait reflet de sa physionomie, les plus grandes qualités de Kári sont certainement sa douceur et sa gentillesse à toute épreuve, parfois même décrite par ces proches comme étant trop marquées et pouvant ainsi le desservir. Il est facile de s’oublier soi même lorsqu’on s’applique à soutenir autrui. Le psychologue est ainsi dévoué à son métier, véritable vocation, cherchant sans cesse à aider les autres de son mieux, dans son travail comme dans sa vie personnelle. Il reste toujours présent, l’oreille attentive et l’épaule accueillante. Éternel soignant dans l’âme qui garde au fond de lui le fantasme illusoire de pouvoir sauver chaque personne rencontrée, le trentenaire s’épuise et s’abime parfois dans cette quête impossible, mais il y trouve le plus souvent de belles rencontres et le bonheur inégalé de pouvoir apporter quelque chose à ses pairs. C’est au chevet des patients que Kári s’accomplit, exprimant toute sa bienveillance en faisant passer les autres avant lui, tout comme auprès de ses amis. La communauté est ainsi une chose que le trentenaire apprécie, à l’instar de rester avec ses proches. Bien sûr, il lui arrive de vouloir s’enfermer dans son appartement ou s’enfuir dehors pour être seul, cela dépend simplement de son humeur. Chacun ressent parfois l’envie de s’isoler pour une multitude de raisons, ne serait-ce que pour s’extraire quelques instants de la course folle de la société. Mais la convivialité se trouve être quelque chose que le jeune islandais affectionne et recherche dans le monde hospitalier, cette ville dans la ville à l’atmosphère unique.

~ L’art de la rhétorique et du langage ne sont pas des choses inconnues au jeune homme, leur utilité se faisant ressentir ne serait-ce que pour exercer son métier, sujet sur lequel il est d’ailleurs capable de disserter pendant plusieurs heures sans s’arrêter. Pourtant, aux premiers abords, le jeune homme peut paraître d’une nature plutôt timide et craintive, surtout envers ceux qu’il ne connaît pas. Réservé et maladroit sont ainsi des qualificatifs que pourrait lui prêter quelqu’un adressant pour la première fois la parole à Kári. Mais il n’en est rien. Le jeune islandais est simplement gêné par les premiers contacts, abordant encore le monde par son regard d’enfant. La discrétion est ainsi une autre de ses qualités, du moins dans la plupart des situations, l’islandais sachant dissimuler son énergie avec une aisance parfois effrayante. Très exigeant envers lui-même et plutôt discipliné, Kári sait se mêler à la foule et filer droit lorsque cela est nécessaire. Mais une fois mis à l’aise, le tempérament énergique du jeune homme se révèle à travers ses discours parfois enflammé ou excentrique. Hormis ces quelques petits écarts de folie, Kári est d'esprit, assez ouvert et accueillant, restant un ami original et insolite qui ne laisse, généralement, tomber personne.

~ Le trentenaire apprécie de partager des sourires, et également se livrer à quelques bêtises, entre amis bien sûr. Il n'est, par contre, pas enclin à se moquer de quelqu'un, bien au contraire. Le jeune homme a appris il y a bien longtemps que même si certaines remarques peuvent paraître simplement humoristiques, elles sont capables de blesser les personnes. Kári fait donc toujours attention à ne jamais faire de mal verbalement, et également physiquement, à personne. Dans la joie et la bonne humeur, mes amis, la joie et la bonne humeur. Bien sûr, comme tout le monde, l’islandais connait des moments d’agacement ou de colère, parfois même intenses, et il n’est alors pas improbable que des paroles peu agréables à entendre soient prononcées. Cependant, cette perte de civilité ou une prononciation très énergique semblent bien la seule voie d’expression que se permette le psychologue lorsque son sang chauffe dans ses veines. Il n'est en effet pas aisé pour lui d’être en conflit ouvert avec d’autres personnes, toujours afin d’éviter de blesser autrui, et ce même s’il regrette parfois de ne pas avoir osé exprimer pleinement son mécontentement.

~ Le jeune homme aime faire les choses de manières différentes, à sa façon. Il n’y a rien de plus ennuyant que l’académique. Être hors norme est l'un de ses plus grands plaisirs. Chaque personne est unique dans ce monde. Kári également, bien qu’il soit encore parfois difficile pour lui de s’affirmer pleinement. L’originalité peut amener une grande solitude. Il aime cependant à revendiquer ses origines, intriguant avec sa langue natale, ou encore qu’il déteste le café, tout comme l’alcool ou les cigarettes, sa drogue se trouvant plutôt du côté des nouvelles technologiques et en particulier des mondes virtuels qu’offrent les jeux vidéo. L’islandais est capable de passer de longues heures à l’abri du soleil australien, parcourant des paysages médiévaux ou futuristes en quête d’aventure. Cet attrait pour l’imaginaire se retrouve également dans ses goûts littéraires et cinématographique, de même que dans sa passion des jeux de sociétés. Parmi ses autres centres d’intérêts, le trentenaire apprécie la photographie, qu’il pratique à ses heures perdues, tout comme la musique. Guitariste du dimanche, il est très rare que le silence règne dans son appartement, l’espace sonore étant de manière presque permanente occupé par des mélodies anglophone ou islandaises, aux styles très variés.

~ Comme certains de ses collègues ont pu l’écrire, la vie peut être entendue comme un jeu. Prenant cela au pied de la lettre, Kári prône le plus souvent la philosophie du "Carpe Diem". Il faut profiter de la vie jusqu'à notre dernier soupir. On naît, on grandit, on vit et on ne peut jamais rattraper le temps qui passe, alors autant l'utiliser comme on le souhaite. Seule exception à cette philosophie, les relations humaines qui demandent de la patience, et en particulier l’amour. Romantique dans l’âme, Kári n’envisage une relation de couple que comme un engagement réciproque et profond. Il ne trouve donc aucun intérêt aux histoires d’un soir, n’imaginant pas coucher avec quelqu’un autrement que par amour et avec l’intention de passer au moins plusieurs mois avec la personne. Ce jeune islandais possède encore une pureté d’âme, rare dans ce monde, qui lui fait également apprécier pleinement les moments simples de la vie, comme lire au chaud dans son lit ou se promener dehors sous la pluie. Lors de quelques instants fugaces, lorsque le jeune homme se pense à l’abri des regards indiscrets, il arrive cependant qu’il laisse apparaître quelques traces de lassitude sur ses traits enfantins. Son visage semble alors plus sombre et ses yeux s’embrument d’un vide profond sans apparente raison. Pendant quelques secondes, la vie n’est plus qu’un morne paysage aux yeux de Kári, essoufflé par la course de l’horloge. Mais le jeune islandais reprend vite son souffle, une nouvelle bouffée d’air pour avancer, encore et toujours.


Le joueur derrière l'écran

Sur le net, on m'appelle Von, mais appelez-moi Pas. J'ai 23 ans, et je viens de Lorraine. J'ai découvert 30YSY grâce à PRD, et j'ai cédé à m'inscrire parce que j'ai besoin d'écrire. Malgré mon emploi du temps chargé, je pourrai tout de même être présent 3 ou 4/7. Mon personnage est une pure invention. Je suis content de vous rejoindre dans l'aventure et vive les cookies.

Pour recenser votre avatar
Code:
<pris>George Blagden</pris> kári snjólfarson

à remplir si vous refusez le doublon de prénom
Code:
<pris> Kári </pris>




Dernière édition par Kári Snjólfarson le Jeu 20 Juin - 20:45, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kári Snjólfarson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (12.02.1991)
STATUT : Célibataire à la recherche de son âme soeur
MÉTIER : Psychologue dans le service d'urgences psychiatriques de l'hôpital St-Vincent
LOGEMENT : Un appartement au #106 Toowong
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Yjar
POSTS : 52 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Heïana Brook ~ Léo Ivywreath ~ Primrose Anderson ~ Léonie Tremblay ~ Jessian Reed ~ Andy Riviera
PSEUDO : Von
AVATAR : George Blagden
CRÉDITS : /
DC : /
INSCRIT LE : 13/06/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24508-kari-snjolfarson-who-cares-if-one-more-light-goes-out-well-i-do http://www.30yearsstillyoung.com/t24619-kari-snjolfarson-i-gave-all-my-oxygen-to-people-that-could-breathe#1010999

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 17:44





Il était une fois, mon histoire
We learn what doesn't kill us makes us stronger
Kári était accoudé à sa fenêtre, les battants ouverts sur l’extérieur, les yeux perdus au loin dans l’horizon bétonné des immeubles. Un paysage bien différent de celui auquel il avait accoutumé son regard au cours de ces dernières années. C’était la fin de l’automne sur la ville de Brisbane, et le soir approchant, la température devenait presque fraiche. Le soleil qui se couchait au loin parait le ciel de magnifiques teintes orangées, tandis qu’un léger vent soufflait sur la ville. Douce caresse venant chatouiller sa peau, cette douce brise représentait son seul réconfort dans le tumulte de cette journée. L’islandais était perdu dans ses pensées, littéralement vidé après être rentré de son travail à l’hôpital St-Vincent. Cela faisait quelques mois qu’il occupait un poste au service des urgences psychiatriques, un travail épuisant avec des horaires parfois étranges. Pourtant, il ne songeait même pas à changer. Pire encore, il se sentait plus à sa place que jamais. Encore cette tendance à se sacrifier pour les autres.

Depuis l’école déjà, Kári s’était retrouvé à devoir s’occuper des dissensions entre ses petits camarades. Il ne supportait pas de voir ses amis se déchirer, ce qui était pourtant monnaie courante dans la cour de récréation. Il ne supportait pas non plus de devoir choisir entre ses deux complices préférés, qui, évidemment, passaient leur temps à s’adorer pour ensuite se détester. Malheureusement, il s’imposa assez rapidement à Kári que cette position de neutralité et de bienveillance n’était pas la meilleure des idées pour sortir indemne de ces situations. Refusant invariablement de se décider pour un camp, il finissait souvent par se mettre à dos ses deux compères en guerre, qui en profitaient, eux, pour se rabibocher pour l’occasion. Pourtant, il continuait d’affirmer son absence de préférence, choisissant de réconforter ses deux amis à la fois. Cette volonté précoce de se poser comme soutien aux autres était renforcée par les récits de sa mère, médecin interniste à l’hôpital d’Akureyri et véritable héroïne aux yeux de son fils.

L’histoire de sa mère et de ses parents avait d’ailleurs toujours fasciné Kári, qui ne se lassait pas de les écouter raconter leur rencontre. Guide touristique intrépide et sportif de l’extrême, son père avait un jour dû être héliporté au service des urgences à cause d’une chute sur un glacier qu’il escaladait avec des amis. C’est à son réveil qu’il avait croisé le regard d’une magnifique australienne venue passer un semestre de son internat dans les neiges éternelles de l’Islande. Elle l’avait soigné, et il l’avait charmée. Un véritable coup de foudre digne des plus grands films à l’eau de rose. Le charme viking aidant, Snjólfur avait fait chavirer le cœur de cette beauté du Sud prénommée Amber, qui avait même décidé de s’installer définitivement sur ces terres désolées, rien que pour ses beaux yeux bleus. Et aussi pour veiller sur lui, véritable danger pour lui-même sur pattes. Cette histoire était toujours source de chamailleries entre ses parents, plus particulièrement lorsque son père s’amusait à embellir ou omettre des détails, tandis que sa femme le reprenait en levant les yeux au ciel, ajoutant qu’il n’avait aucune mémoire.

Kári avait ainsi passé son enfance, entouré par l’amour de ses parents et par les splendides paysages polaires du Nord de l’Islande, véritable paradis où ses parents avaient choisi de s’établir et de lui donner naissance. Quelques fois dans l’année, son père l’emmenait en week-end pour découvrir les splendeurs de leur pays natal, parcourant des centaines de kilomètres de pistes de terre pour pouvoir contempler des cascades grondantes aux eaux noires, des cônes de soufre ou des langues glacières rayées de noir par les récentes éruptions. Le jeune garçon adorait ces moments, tout comme l’idée de vivre dans ce pays sauvage. C’était souvent l’occasion pour le père et son fils de faire quelques bêtises, loin de la surveillance maternelle, deux insouciants ignorant les dangers de ces terres. Un cache-cache sur les glaciers, une baignade dans le cratère d’un volcan, une course poursuite entre les solfatares. Les deux garçons rentraient souvent couverts de saletés et d’égratignures, source de fierté pour Kári qui passait des heures à raconter l’histoire de chacune de ses cicatrises à ses amis.

Oui, il avait eu une enfance plutôt douce. Jusqu’à la chute. Cette soirée où son monde avait basculé, déchirant littéralement sa vie en deux. Parfois, il lui arrivait d’avoir l’impression que ces premières années n’avaient été qu’un rêve lointain, tout comme cette souffrance sans fin. L’histoire de quelqu’un d’autre, qu’il regardait de loin, comme derrière un voile. Pourtant, Kári savait que cette histoire était la sienne, et que ces souvenirs resteraient gravés dans sa mémoire jusqu’à son dernier souffle. Celui de son père, ce matin de printemps, l’embrassant avant de partir avec quelques amis sur un glacier du centre de l’Islande. Et celui de sa mère en larmes au téléphone. Malgré les années et l’amour de sa femme, son père ne s’était pas vraiment assagi, continuant de parcourir l’Islande et de prendre des risques inconsidérés pour le plaisir d’aller toujours plus loin. Mais cette fois-ci, il était allé trop loin. Et il ne reviendrait pas auprès de sa famille. La nature est parfois cruelle. Ce soir-là, à l’aube de ses onze ans, le jeune garçon n’avait pas versé une larme. Il avait rapidement compris la situation dans le regard de sa mère. Pendant quelques secondes, il s’était retrouvé comme paralysé, une décharge d’adrénaline parcourant son corps. Puis, le déni aidant, il était retourné s’asseoir sur le canapé, le regard dans le vide. Lorsque sa mère était finalement venue le rejoindre, il avait posé son regard bleu sur elle. Pour la première fois de sa vie, il voyait sa mère adorée comme une femme fragile qu’il fallait protéger de ce monde. Ils ne pouvaient pas flancher tout les deux. Terminé les bêtises et l’insouciance, il serait fort pour elle.

Une larme coula doucement sur sa joue. Aujourd’hui, elles se frayaient beaucoup facilement un chemin. La journée avait vraiment été éprouvante. Le silence régnait dans l’appartement, et seul le bruit de la vie citadine se déroulant en bas de l’immeuble venait rompre le calme de ces lieux. Kári savait qu’en acceptant ce poste, il serait confronté à la mort et à la souffrance. C’était d’ailleurs l’une de ses motivations. Il connaissait bien la mort, il ne la craignait plus, et il souhaitait aider ceux qui croisaient son chemin à en ressortir plus fort encore. Son expérience était sa force, tout comme son empathie. Mais c’était également là sa faiblesse, chaque rencontre venant faire échos à sa propre histoire. Le jeune islandais avait longtemps travaillé cela avec son propre thérapeute, afin de trouver la juste distance où sa placer afin d’être là pour l’autre, sans basculer dans sa propre souffrance. Mais c’était la première fois qu’il était véritablement confronté à cela dans son métier.

Le regard de Kári se promenait au loin sur les quelques tâches de verdure du paysage, maintenant familier. Il était arrivé en Australie pour son entrée au collège, quelques moi après l’accident. Sa mère ne supportait plus de vivre sur les terres où son homme avait perdu la vie. Sans lui, elle n’avait plus aucune raison d’affronter la neige et le froid. Elle avait donc pris la décision de retourner chez elle, auprès de sa propre famille, emmenant son fils découvrir ses autres origines. La transition avait été violente. Le jeune islandais savait parfaitement manier l’anglais, cette langue étant enseignée en Islande et les conversations chez lui souvent à la croisée des deux langages de ses parents. Mais l’intégration n’en fut pas facile pour autant, les mœurs étant très différents, de même que le climat. Kári passa son premier été enfermé chez lui, vautré dans une baignoire d’eau froide et se plaignant sans cesse de la chaleur insupportable. Malgré la souffrance engendrée, il était toujours amoureux de son pays natal et le regrettait chaque jour un peu plus. Quelques années furent ainsi nécessaires pour qu’il puisse s’habituer au soleil constant et à la faune, véritable source de terreur pour ce jeune garçon habitué à ne rien croiser de mortel dans son environnement.

C’est après ce temps d’adaptation relativement long que Kári commença également à développer une vie sociale, sympathisant avec les nombreux autres élèves. L’islandais amusait avec son prénom et son accent, de même que par ses manières étranges. Retrouvant ses premiers amours pour l’indécision, il fréquentait plusieurs groupes d’amis, aux goûts très variés. Toujours à l’écoute et bienveillant, il savait en effet susciter l’affection de ses pairs. Pourtant, aucun de ces groupes ne semblait convenir parfaitement à la personnalité du jeune garçon. Passant d’une bande à une autre, il n’était jamais parfaitement intégré, mais jamais exclu. Toujours à la frontière, un pied dedans et un pied dehors. S’amusant de cet état de fait, ses camarades lui soufflaient fréquemment qu’il était un très bon confident et qu’il devrait faire psychologue. Cette idée lui avait d’ailleurs déjà traversé l’esprit, un jour où il attendait sa mère dans les couloirs de l’hôpital. Cet endroit était comme sa seconde maison, et il adorait s’imaginer faisant partie de cette grande famille des personnes dévouées au soin des autres. Toutefois, il ne se voyait pas dans le rôle d’un médecin, régissant son équipe et mettant la main à la pâte. L’islandais pouvait se montrer sensible et l’idée de voir l’intérieur d’un corps humain le révulsait. La psychologie était alors apparue comme la discipline rêvée, à distance physique du patient mais apportant une aide toute aussi précieuse et une compréhension fine de l’esprit humain.

Une fois l’heure de choisir sa voie professionnelle, c’est donc tout naturellement que Kári s’était tourné vers les études de psychologie, parfaitement appropriées à sa manière d’être. Mais cette décision ne fut pas la seule que le jeune homme dû prendre à cette période. Sa mère s’était remariée quelques années après son retour en Australie, avec l’un de ses collègues. Kári appréciait cet homme qui avait su rendre sa mère heureuse. Il l’appréciait d’autant plus qu’il n’avait jamais eu la prétention de remplacer son père, prenant plutôt la place d’un conseiller discret. Matthew avait par contre endossé le rôle de papa poule pour la petite sœur de Kári, née peu de temps après son union avec leur mère. Malgré un écart d’âge plutôt conséquent d’une quinzaine d’années, le jeune homme adorait sa sœur et portait sur elle un regard très protecteur. Cette petite avait donc passé ses premières années entourées de deux boucliers humains, laissant à peine sa propre mère l’approcher. Au milieu de ce tableau idyllique, Kári ressentait cependant un vide depuis des années, un manque qu’il n’arrivait pas à combler. Bien intégré, il n’en persistait pas moins une frontière invisible entre lui et les autres. Son pays natal l’appelait, et c’est le cœur partagé entre la joie de retrouver ses origines et la douleur de se séparer de sa famille que le jeune homme s’était envolé faire ses études dans le Nord.

Lorsqu’il avait aperçu par les hublots de l’avion la lave craquelée recouverte de mousse de son île, Kári avait ressenti un sentiment assez indescriptible, mélange de soulagement et de nostalgie. Bien que frigorifié les premiers temps, le jeune homme était heureux de se trouver là, parmi les siens. Ici, il n’avait pas d’accent ni de prénom atypique. Ici, il connaissait tout le monde. Ici, il se sentait chez lui. Ces années furent parmi les plus heureuses de sa vie. Choisissant plutôt de vivre à la capitale, le jeune islandais avait renoué avec sa famille paternelle et passait son temps à étudier ou à parcourir le pays avec ses nouveaux amis. A force, Kári avait en effet fini par rencontrer quelques personnes aussi atypiques que lui. Un grand changement. Ensemble, ils avaient parcouru la côte Sud et l’intérieur des terres pendant leurs vacances, discutant de leurs cursus durant les longues heures de trajet. Le jeune homme était même retourné sur une langue glacière. Bien sûr, il ne s’agissait pas du même glacier que celui où son père avait disparu, mais c’était une étape importante pour Kári. Debout au milieu de cette glace, il aurait pu passer des heures à écouter le chant du glacier, craquant et grinçant sous son propre poids en mouvement. Le paysage était saisissant, très différent de ses souvenirs d’enfant osant à peine mettre le pieds sur les premiers mètres de ce géant. Le glacier s’étendait jusqu’à l’horizon, encadré de sommets enneigés, marqué de nombreuses crevasses blanches et noires. Penché par-dessus l’une d’elle, contemplant la glace bleue alvéolée qu’elle recelait, il comprenait parfaitement ce qui avait poussé Snjólfur à continuer d’arpenter ce pays qu’importe les dangers. Il comprenait également ce qui l’avait poussé à revenir sur ces terres.

Après huit années passées à étudier, quelques éruptions volcaniques et quelques voyages en Australie pour donner de ses nouvelles, Kári obtint son diplôme de docteur en psychologie clinique et psychopathologie, le prédisposant à travailler dans des services hospitaliers. Malheureusement, aucun poste n’était disponible dans ce domaine vu le peu d’effectifs nécessaire à prendre en charge la population d’à peine 250 000 âmes de la capitale. Rêvant depuis toujours d’exercer à l’hôpital et se languissant de sa famille proche, le jeune homme avait alors hésité à repartir en Australie afin de s’y établir, songeant qu’il pourrait toujours revenir en Islande par la suite, comme il l’avait déjà fait. Mais au cours son cursus à l’université de Reykjavik, Kári avait eu l’occasion de tomber amoureux, et plus récemment d’une jeune islandaise prénommée Dímma qui avait accepté de partager un appartement avec lui. Tout comme sa mère était restée, il décida de demeurer aux côtés de sa belle, même si cela l’obligeait à prendre un poste de psychologue dédié aux soutien scolaire dans l’un des établissements de la ville. Il avait finalement tenu presque deux ans, avant de commencer à se lasser de faire passer des bilans à des gamins. Kári n’arrivait pas à trouver de sens à ce qu’il pouvait faire de ses journées, n’ayant pas l’impression d’aider qui que ce soit à part le narcissisme des parents d’élèves. Mais il avait besoin de travailler, car la vie à Reykjavik n’était pas donnée.

La trentaine approchait doucement et Kári se sentait de plus en plus prisonnier de sa propre vie, coincé dans cette routine qu’il s’était imposé. Le quotidien avec Dímma était agréable mais ces temps-ci, la jeune femme avait décidé qu’elle voulait sauter le pas d’avoir des enfants et harcelait littéralement son compagnon. L’islandais n’avait jamais songé à de tels projets, mais il sentait au fond de lui que ce n’était pas quelque chose qu’il désirait. Après plusieurs mois d’affrontement avec celle qu’il aimait malgré tout, Dímma lui annonça qu’elle avait trouvé quelqu’un d’autre. Un homme qui serait prêt à s’engager avec elle et à lui faire des enfants. Face à la violence de cette rupture, Kári avait vu là l’occasion parfaite de retourner quelques temps en Australie, afin de mettre le plus de distance possible entre lui et son ex. Il avait également besoin de retrouver la chaleur familiale qui lui manquait de plus en plus, en particulier sa petite sœur maintenant adolescente. Le jeune homme était maintenant rentré depuis quelques mois, trouvant rapidement un appartement près de son ancien domicile et, enfin, un poste dans un service hospitalier. Encore un nouveau départ à prendre.

Soupirant à sa fenêtre, Kári venait de prendre conscience que finalement, il avait déjà connu beaucoup de choses au cours de sa vie. A cette pensée, il s’éloigna du rebord et posa ses mains sur son visage tout en s’asseyant lourdement sur son canapé. Elle, n’avait pas eu cette chance. Le jeune homme ne l’avait rencontrée qu’une seule fois, mais il avait tout de suite été touché par cette frimousse qui ressemblait à celle de sa jeune sœur, et par cette histoire profondément triste. Il n’avait pu qu’écouter ses sanglots, effleurant à peine son immense détresse. Il aurait souhaité en faire plus pour elle. Il était prêt à l’accompagner vers un chemin moins sombre, à la prendre en charge. Mais il était trop tard. Le jeune homme avait pourtant prévenu ses collègues qu’il était nécessaire qu’elle soit hospitalisée. La réponse avait été claire, sans appel, il n’y avait pas de place. Et ses parents allaient la raccompagner chez elle, ils seraient là pour veiller sur elle. Il n’avait fallu qu’un instant d’inattention. Un nouveau soupir. La fatigue se faisait de plus en plus présente chez l’islandais. Aujourd’hui, la joie d’être revenu à Brisbane et d’avoir décroché le poste dont il rêvait avait cédé la place à la lassitude de constater son impuissance. Kári s’allongea sur le dos, laissant une dernière fois son esprit vagabonder avant de s’endormir, la tête pleine de souvenirs.




Dernière édition par Kári Snjólfarson le Lun 17 Juin - 21:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : recolle doucement les morceaux comme il peut, le puzzle bientôt de nouveau complété.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley.
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Tumblr_inline_nuegjxYZe91qlt39u_250
POSTS : 29254 POINTS : 2335

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils; coup de foudre au premier regard, comme on dit › après trois longues années de lutte pour le petit et pour Ginny, et quelques mois pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : benjamincaelancora #3edge › evelynninosophia › thomas #3ginny #9 (fb)
RPs EN ATTENTE : jean › lonnie
RPs TERMINÉS : cora #1cora #2ginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (réalité alternative)ginny #5ginny #6 (dimension zombie)ginny #7ginny #8ginny #10ginny #11jamesonjamiejoanne › katherinematt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4thomas #1thomas #2broregard #1broregard #2broregard #3family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
the ghosts from the past:
 

PSEUDO : luleaby.
AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : Lunaeye (avatar)
DC : when we all fall asleep, where do we go ?
INSCRIT LE : 07/04/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 17:45


Bienvenue parmi nous ! Je vais devoir te demander de passer faire un tour par le bottin des avatars avant toutes choses, car comme tu l'y verras, Kit est déjà joué sur le forum et donc indisponible Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 4052937387 En tous cas bon courage pour rédiger ta fiche et n'hésite pas à nous contacter si tu as des questions ! Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 662981832




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : célibataire
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Tumblr_pldwy4kfMa1x2j3ozo1_500
POSTS : 7628 POINTS : 680

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 9/∞
Bailey #1Yoko #4Rhett #1 (fb)Sybille & EloraTerrence #1Sybille #2Priment #6Robin #2Wolvy #6Sky #

- Dimension fantôme/FB/Vie alternative
Finnley


RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1Charlie #1AmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3Primrose #4Wolvy #5HeïanaDemo de BreakdanceCian#1 Wolvy #2Nea #1Caleb #1Oliver #1 (fb)Priment #5 Charlie & Léo & IsaacCian #2Wren #1
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @valtersen, UB @Loonywaltz, Gif @Tumblr
DC : Thomas
INSCRIT LE : 06/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester http://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 17:47


J'approuve à 10000% ton choix d'origine et de ville natale Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 4251317097 Akureyri est tellement magnifique Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 2340009788 Bon courage et bienvenue à toi Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 674657830


With great power comes great responsibility
Don’t do anything I would do, and definitely don’t do anything I wouldn’t do. There’s a little grey area there, and that’s where you operate.


Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 1542980520 :
 











Revenir en haut Aller en bas
Primrose Anderson
la ruée vers l'or
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (25/07)
SURNOM : Poppy et Primousse
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Etudiante en droit et strip-teaseuse
LOGEMENT : #55 Fortitude Valley
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Tumblr_inline_ol92480g4m1t80jpm_250
POSTS : 1623 POINTS : 500

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Amoureuse du luxe ஐ Prête à trahir les siens pour de l'argent ஐ Toujours dans la merde ஐ Vend des stups à ses camarades d'université ஐ Fait des extras au club de striptease pour gagner plus ஐ Cherche à renouer avec sa famille ஐ Se sent coupable après coup lorsqu'elle fait quelque chose de stupide
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (13/10) Yoko #3Caleb & Romy #2Romy & Joey #1Yoko #4Oliver #1Romy #2Isla #1Lexie #1Kári #1Abel #4Clément #6Caleb #2Mitchell #1

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Giphy
In our family portrait, we look pretty happy

RPs TERMINÉS : Asher #1Joseph #1Clément #1Yoko #1Joey #1Raelyn #1Harvey #1Yoko #2Clément #2Harvey #2Clément & Yoko #1Abel #1Clément #3Charlie #1Abel #2Raelyn #2Alex #1John #1Clément #4Itziar #1Abel #3Caleb & Romy #1Charlie #2Raelyn #3Clément #5Caleb #1Alex #2
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Natalia Dyer
CRÉDITS : Bazzart
DC : Juliana Rhodes
INSCRIT LE : 27/12/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22778-double-dealing-primrose-alias-poppy http://www.30yearsstillyoung.com/t22826-double-dealing-primrose-alias-poppy#926785 http://www.30yearsstillyoung.com/t22823-primrose-anderson http://www.30yearsstillyoung.com/t22825-primrose-anderson#926770

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 17:48


J'annonce tout de suite que je ne taggerais absolument nulle part, jamais, ce prénom et ce nom qui sont impossibles à écrire. Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 3258319053

Bienvenue parmi nous. Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 1949770018 Un psychologue, c'est chouette, nombreux sont ceux qui en ont besoin dans le coin. Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 674657830

J'espère que tu t'amuseras ici. Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 3518815507



Wrong choices


Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do PtQa10x
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do H9vsIC0
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 981744criminal


Dernière édition par Primrose Anderson le Jeu 13 Juin - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elwyn Cadburry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans (01.04.1979).
SURNOM : Wynnie (l'ourson ronchon), Stew (même si son ragoût est dégueulasse), El'Dorado (même si la daurade, ça pue, pays fabuleux ou pas).
STATUT : Y a eu un bug dans sa carte mère, un truc mignon qu'a grillé son microprocesseur, et son bouquin d'anthropomorphisme a muté pour devenir sa coloc'. On l'a perdu dans la stratosphère, et s'il n'est pas l'anneau de Saturne, il gravite quand même autour de Nea. Damn it.
MÉTIER : Co-gérant de "Nerd Herd", technicien de maintenance informatique pour sa soeur quand il s'ennuie.
LOGEMENT : #36 redcliffe.
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Tumblr_ph7xb8J4DU1xpdwtoo2_250
POSTS : 1665 POINTS : 155

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Accro aux post-its en tous genres, surtout lorsqu'il y est écrit des savoirs inutiles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : deborah ¤ lisbeth ¤ thomas ¤ nea#3
RPs EN ATTENTE : maze ¤ erin ¤ owen#2 ¤ john/maddie/nea
RPs TERMINÉS : andy ¤ nea ¤ owen ¤ nea#2 ¤ john ¤ lullaby
AVATAR : Ryan Reynolds
DC : Wren, le pompier torturé & Timothy, le puppy (plus) chaste.
INSCRIT LE : 20/09/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t21469-elwyn-il-est-illegal-de-chasser-les-chameaux-en-arizona http://www.30yearsstillyoung.com/t21509-elwyn-une-personne-moyenne-dit-environ-31-500-mots-par-jour http://www.30yearsstillyoung.com/t21516-elwyn-cadburry http://www.30yearsstillyoung.com/t21515-elwyn-cadburry

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 17:49


Bienvenue Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 2396639051


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kári Snjólfarson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (12.02.1991)
STATUT : Célibataire à la recherche de son âme soeur
MÉTIER : Psychologue dans le service d'urgences psychiatriques de l'hôpital St-Vincent
LOGEMENT : Un appartement au #106 Toowong
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Yjar
POSTS : 52 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Heïana Brook ~ Léo Ivywreath ~ Primrose Anderson ~ Léonie Tremblay ~ Jessian Reed ~ Andy Riviera
PSEUDO : Von
AVATAR : George Blagden
CRÉDITS : /
DC : /
INSCRIT LE : 13/06/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24508-kari-snjolfarson-who-cares-if-one-more-light-goes-out-well-i-do http://www.30yearsstillyoung.com/t24619-kari-snjolfarson-i-gave-all-my-oxygen-to-people-that-could-breathe#1010999

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 17:56


Merci pour les messages de bienvenue ! Je suis désolé pour l'avatar, j'avais pris soin de regarder... Mais je n'avais pas vu qu'il y en avait un pour chaque sexe. Je ne risquais donc pas d'y trouver Kit ! Un impair à réparer, mais je ne sais encore comment.


Dernière édition par Kári Snjólfarson le Jeu 13 Juin - 18:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Valentini
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt neuf ans
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Femme de chambre au Brisbane Marriott Hotel
LOGEMENT : #850, Toowong, de retour chez celle qui l'a élevée
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Uu640d4w_o
POSTS : 670 POINTS : 355

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A passé trois ans en prison pour braquage et blessures volontaires
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Caïn - Archie - Lene - Seth - Heïana - Justin (à commencer)
RPs EN ATTENTE : Joseph - Erin
PSEUDO : smoking cat
AVATAR : Gizele Oliveira
CRÉDITS : MORPHINE (avatar) old money (sign)
DC : aucun
INSCRIT LE : 02/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t22827-victoire-evadee-dalcatraz-ou-presque http://www.30yearsstillyoung.com/t22898-victoire-reinsertion-sociale http://www.30yearsstillyoung.com/t22900-victoire-valentini#928955 http://www.30yearsstillyoung.com/t22899-victoire-valentini

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 18:03


Pour le changement de ton avatar, tu as juste besoin d'aller dans ton profil, il y a une partie "avatar" et ensuite dans "indications" tu auras juste à changer le nom de la personne que tu as pris Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 2954228499
Et si tu as besoin d'aide pour te trouver une nouvelle tête, surtout n'hésites pas à venir sur la cb, nous petits membres, on se fera une joie de t'aider :l:

Et sinon bienvenue parmi nous I love you



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Kári Snjólfarson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (12.02.1991)
STATUT : Célibataire à la recherche de son âme soeur
MÉTIER : Psychologue dans le service d'urgences psychiatriques de l'hôpital St-Vincent
LOGEMENT : Un appartement au #106 Toowong
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Yjar
POSTS : 52 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Heïana Brook ~ Léo Ivywreath ~ Primrose Anderson ~ Léonie Tremblay ~ Jessian Reed ~ Andy Riviera
PSEUDO : Von
AVATAR : George Blagden
CRÉDITS : /
DC : /
INSCRIT LE : 13/06/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24508-kari-snjolfarson-who-cares-if-one-more-light-goes-out-well-i-do http://www.30yearsstillyoung.com/t24619-kari-snjolfarson-i-gave-all-my-oxygen-to-people-that-could-breathe#1010999

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 18:08


Merci pour les conseils, mais c'est surtout que Kari est un hommage à Kit alors cela n'a pas de sens de faire ce personnage sans ce visage. C'est en cela que je ne sais plus trop comment me dépatouiller. Mais je vais me débrouiller.


Dernière édition par Kári Snjólfarson le Ven 14 Juin - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rehane Lindström
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-cinq années à compter les nuages.
SURNOM : On t'appelle souvent ane'.
STATUT : Le coeur dans le noir comme les opales.
MÉTIER : T'étais encore y a six mois bénévole à l'orphelinat et étudiante dans le sociale, mais tout à été très vite suite à ta tumeur au cerveau, t'as fini aveugle.
LOGEMENT : un appartement à logan city.
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Miss-Scarlett-scarlett-leithold-41680358-268-170
POSTS : 345 POINTS : 110

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : T'es aveugle depuis quelques mois suites à ton opération du cerveau.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : terrence -
RPs TERMINÉS : chapitreunclos//charlie.com
PSEUDO : cindy.
AVATAR : Scarlett bb Leithold
CRÉDITS : liloo_59.
DC : Aucune schizophrenia détectée.
INSCRIT LE : 01/06/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24322-rehane-jus-keep-breathin#998395 http://www.30yearsstillyoung.com/t24402-i-m-stuck-in-between-a-nightmare-and-lost-dreams-rehane

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 18:17


Bienvenue par ici Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 763064237
Hâte de voir ce que tu vas faire comme personnage I love you



☽☽ la chose la plus apaisante en ce monde, c'est quand quelqu'un embrasse vos blessures en ne les voyant pas comme des catastrophes dans votre âme mais simplement comme des fissures dans lesquelles mettre son amour.

Revenir en haut Aller en bas
Nea Burkhardt
la reine des manettes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : ➸ 34 ans. (13.07)
STATUT : ➸ Il peut porter du rouge, ou du vert, mais la demoiselle à une préférence pour le rouge. Entre deux coups de coussins et une nuée de post-it, y'a quelque chose qui s'anime dans les hautes herbes. Non, ce n'est pas Pikachu, c'est un Elwyn qui occupe ses pensées.
MÉTIER : ➸ Kinésithérapeute (TMS) dans un cabinet sur Spring Hill, où vous pourrez également trouver un de ses confrères.
LOGEMENT : ➸ #36 Redcliffe, appartement qu'elle partage avec Elwyn et son neveu.
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Tumblr_p0b14ry9bS1qfgef2o2_250
POSTS : 826 POINTS : 540

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ➸ A tendance à coller des post-it un peu partout.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Nelwyn#3LéonieWren(Fantôme)Stephen#2AedínJohn
RPs EN ATTENTE : ➸ Alfie ➸ Maddie/John/Elwyn ➸ Rhett
RPs TERMINÉS : ElwynStephenElwyn#2TimothyLukàWren (Zombie)Clément
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 5964e3c57c9c7d6b2c8b4662-480-480
AVATAR : Gal Gadot
CRÉDITS : Bjorn. Tumblr
DC : Personne.
INSCRIT LE : 17/04/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23749-nea-all-falls-down-whatever http://www.30yearsstillyoung.com/t23810-nea-sometimes-the-rational-way-is-not-the-best-way http://www.30yearsstillyoung.com/t23826-nea-burkhardt http://www.30yearsstillyoung.com/t24079-nea-burkhardt

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 18:22


Bienvenue officiellement :l:




I wish you were here.We're just two lost souls swimming in a fish bowl year after year. Running over the same old ground and how we found the same old fears.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Freya Doherty
le jour et la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans, née ironiquement le jour de la st valentin.
SURNOM : i’m not saying i hate you, what i’m saying is that you are literally the monday of my life
STATUT : papillon butinant de relation en relation, qui finissent souvent mal. sexualité en question et coeur en miette.
MÉTIER : croupière dans un casino illégal et voleuse à temps partiel. gardienne du cimetière en l'absence de Tim.
LOGEMENT : 06, fortitude valley avec sa larve de jumeau.
when people ask me stupid questions, it is my legal obligation to give a sarcastic remark.
POSTS : 8564 POINTS : 6795

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : bipolaire ≈ alcoolique refoulée ≈ a un jumeau drogué, un frère pompier au sang chaud, une mère folle et une père pyromane incarcéré ≈ aime dessiner pour se détendre et s'évader ≈ gauchère ≈ a horreur des cigarettes ≈ pyrophobique ≈ adepte des sucettes et autres sucreries ≈ amatrice de café
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (29/10)
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Pzkg
together, they would watch everything that was so carefully planned collapse, and they would smile at the beauty of destruction. ≈ wren 5

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Cwtf
even if loving meant leaving, or solitude, or sorrow, love was worth every penny of its price.elias 3

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 9w88
you can love them, forgive them, want good things for them but still move on without them.terrenceterrence 2 (fb)

charlie/arieljessianromycíanarieljosephsoheilafinnleyitziarellie (fb)alex/skystephen 2pénombreadrianthomasjilleavan/cianalexandreleonie (fantômeland) ∆ matthewquinnerinjustinheïana 2
RPs EN ATTENTE : leo ∆ yoko ∆ téodora ∆ gabriel ∆ auden ∆ tim 3 ∆ clara
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : cristalline.
AVATAR : lily james.
CRÉDITS : (avatar) me / (signature) ASTRA&me
DC : lizzie.
INSCRIT LE : 11/05/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t24047-freya-o-every-fight-comes-from-the-fight-within http://www.30yearsstillyoung.com/t24074-freya-o-live-and-love-from-fools-and-from-sages http://www.30yearsstillyoung.com/t24237-freya-doherty http://www.30yearsstillyoung.com/t24250-freya-doherty

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 18:25



Bienvenue et bon courage pour ton futur personnage Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 3258319053


bullet through my system
watch me start a riot push me to the edge i know you want to try it. give me all your energy love me like an enemy i know that you'll never stop so give me your best shot

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 1215976863 :
 
Revenir en haut Aller en bas
John Williams
le pro de la vitesse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans. né le quinze septembre. bientôt la quarantaine.
SURNOM : Jo, John, Johnny. A votre guise.
STATUT : le coeur promis à une jolie brune aux yeux marrons.
MÉTIER : barman au confidential.
LOGEMENT : #65, fortitude valley avec la jolie Maddie.
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Giphy
POSTS : 7847 POINTS : 2655

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Je suis fils unique – Je n'ai plus aucun contact avec mon père mais aux dernières nouvelles, il s'est retrouvé une compagne – Je suis passionné par l'art sous toutes ses formes : cinéma, photographie, peinture, sculpture – J'adore me rendre au cinéma pour voir un vieux films en noir et blanc – J'aime autant passer des heures sur un jeux vidéos à dégommer des zombies que lire un livre au calme, tranquille – Je ne suis pas doué en relation amoureuse – Je ne supporte pas la violence faites envers les femmes – Je ne jure que par ma moto,
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Original
And one day we meet a person without even wanting it and it becomes our most beautiful story.
Joddie #4

Heiana #2 ; Caroline #2 ; Lisbeth ; Lexie ; Itziar #2 ; Mina #2 ; Terrence ; Road Trip ; Nea ; Jean ; Eavan ; Jillian ; Jane ; Alec ; Quinn #1
RPs EN ATTENTE : Savannah. Ariane. Primrose. Elwyn/Nea/Maddie. Harvey. Abel/Jessian. Wren. Mina (UA).
RPs TERMINÉS : Charlie #1 ; Charlie #2 ;Charlie #3 ; Charlie #4 ; Charlie #5 ; Charlie #6 ; Charlie #7 ; Léo & Charlie#8 ; Léo&Charlie #9 ; Charlie #10 ; Joddie #1 ; Joddie #2 ; Joddie #3 ; Primrose ; Caroline #1 ; Heiana #1 ; Heiana #2 ; Cian ; Itziar #1 ; Elwyn #1 ; Freya #1 ; Mina #1 ; Jessian #1 ; Yoko #1 ; Timothy ; Alex #1
PSEUDO : Emily.
AVATAR : Taylor Kitsch.
CRÉDITS : {ava : datura}
DC : Lukà, le névrosé dépressif.
INSCRIT LE : 31/01/2019
http://www.30yearsstillyoung.com/t23687-ta-deuxieme-vie-comment-quand-tu-comprend-que-tu-n-en-as-qu-une-john#964378 http://www.30yearsstillyoung.com/t23692-john-williams-ce-qui-ne-te-tue-pas-te-rend-plus-fort http://www.30yearsstillyoung.com/t23802-john-williams

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 18:31


Bienvenue :l:


I just don't know how to be out in the world, man.

by Wiise


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sohan Khadji
la tête dans les pixels
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. (24.05.1983)
SURNOM : So'
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Analyste informatique pour la police de Brisbane à temps plein et dépanneur freelance à ses heures perdues.
LOGEMENT : #70 à Toowong.
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 2-2
POSTS : 1749 POINTS : 445

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Né à Brisbane de parents marocains - Parle Anglais, Amazighe et Arabe standard - Passionné d'informatique et de technologie - Très bon cuisinier - Va courir régulièrement - Très réservé au premier abord - Ne bois pas d'alcool - Homosexuel qui ne s'assume qu'à moitié.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Caleb - Yasmine#3 - Lukà - Edge - Wren - Hassan#3
RPs EN ATTENTE : Phoenix
RPs TERMINÉS : Andy - Chadna - Yasmine - Phoebe - Hassan - Dimension fantôme - Kane - Nadia (Fantôme) - Yasmine#2 - Hassan#2
PSEUDO : Sockie
AVATAR : Rami Malek
CRÉDITS : Loonywaltz (UB) Tag (avatar)
DC : Itziar
INSCRIT LE : 14/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20629-sohan-tu-seras-viril-mon-kid-finie http://www.30yearsstillyoung.com/t20694-sohan-friends-are-the-family-you-choose http://www.30yearsstillyoung.com/t20695-sohan-khadji http://www.30yearsstillyoung.com/t20698-sohan-khadji

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 18:55


Bienvenue parmi nous :l:
Je connais pas ton avatar, mais il a une bonne bouille Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 2954228499


running down to the riptide
I was scared of dentists and the dark. I was scared of pretty girls and starting conversations. Oh, all my friends are turning green. You're the magician's assistant in their dreams ▬ they come unstuck

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 3ve2lU9
Revenir en haut Aller en bas
Nino Marchetti
le bon à rien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 - 3.11.87
STATUT : célibataire
MÉTIER : Agent polyvalent à l'association Beauregard
LOGEMENT : #150 Fortitude Valley
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Tumblr_inline_peau7u9Mmb1t9f20v_1280
POSTS : 5927 POINTS : 605

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Vitto#4 - Maze#2 - Giulia - Ezra - Edge Fb - Apolline - Allie #2
RPs EN ATTENTE : Asher - Gaia
RPs TERMINÉS : Priam - Duncan FB - Duncan - Lauren-Rose-Cynthia- Vittorio - Silver - Liv - Liv #2 - Vittorio #2 - - Duncan #3 - Liv #3 - Gaia - Vitto/Liv - Mia - Ariane - Emre - Gaia #2 - Cassandra -Katherine - Ethel - Hannah - Cassandra #2 - Katherine #2- Maze - Katherine #3 - Gaia#3 - Vitto#3 - Chadna - James - Katherine - Allie
PSEUDO : chacapix
AVATAR : Luke Grimes
CRÉDITS : folleparisienne
DC : Eva - Noa - Owen
INSCRIT LE : 20/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12943-nino-marchetti http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms http://www.30yearsstillyoung.com/t13177-nino-marchetti

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do EmptyJeu 13 Juin - 19:00


Bienvenue à toi :)




SHADOWS OF THE PAST

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 2Gt2RfY
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do JgIQ3dS
Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do 165911membre2

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do KOt0WWM
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty
Message(#) Sujet: Re: Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Kári Snjólfarson ~ Who cares if one more light goes out? Well I do

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: bonjour la trentaine :: fiches validées
-